Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie"

Transcription

1 Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie

2 Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de la Terre L absorption du RIR par l atmosphère Les composés gazeux dans l atmosphère L effet de serre La perturbation anthropique A retenir Exercices

3 Le rayonnement infrarouge (1) o Le rayonnement terrestre se situe en totalité dans l infrarouge avec une plage dépendante de la T (en vertu de la loi de Wien) o Les T extrêmes rencontrées à la surface de la terre sont de l ordre de: -90 C= 183 K (16µm) et +50 C=323 K (9µm) o Les valeurs sont nettement dans l infrarouge (> à 0.7µm) o Le rayonnement émis par la surface ou l atmosphère est invisible par l œil humain o Rappel : la quantité de rayonnement émis dépend de la température du corps émetteur mais aussi de son émissivité

4 Le rayonnement infrarouge (2) un corps à -90 C = 183 K émet 63 W/m² un corps à 50 C = 323 K émet 617 W/m² un corps à 0 C = 273 K émet 315 W/m² un corps à 30 C = 303 K émet 478 W/m² o L émission d un corps naturel est un peu plus faible que ces valeurs théoriques car il faut la multiplier par un coefficient d émissivité compris entre 0.9 et 0.99 en général

5 Le rayonnement infrarouge (3) o Carte proche des T moyennes annuelles avec décroissance de la zone tropicale en direction des pôles Rayonnement émis par la surface terrestre en W/m² (moyenne annuelle) o La zone tropicale émet donc plus d énergie que les pôles o Explication : On sait que l émission de la surface est proportionnelle à la puissance 4 de sa température et dépend également de son émissivité

6 Le rayonnement infrarouge (4) o La moyenne de la carte précédente est de 395 W/m² ce qui est nettement > à la quantité de RS absorbé par la surface (170 W/m²) et l atmosphère (70 W/m²) qui doit donc récupérer de l énergie supplémentaire pour alimenter cette émission o La moyenne du RIR sortant est de 240 W/m², soit la moyenne de rayonnement absorbé par la surface + atmosphère o Maximum au sein de la zone tropicale (30 N-30 S) et décroissance en direction des pôles Rayonnement infrarouge sortant mesuré au sommet o Maximum au-dessus des de l atmosphère en W/m² (moyenne annuelle) c o n t i n e n t s t r o p i c a u x + minimum relatif au-dessus de l équateur

7 L infrarouge sur les images satellites - Image IR à 10.8 µm permet d identifier le RIR émit par la Terre et le sommet des nuages - Zones convectives participent à la mise en place du minimum relatif autour de l équateur = ZCIT - Les valeurs de température d émissivité descendent jusqu à -80 C au centre des cellules convectives. Les secteurs sans couverture nuageuse laissent s échapper une + grande quantité de rayonnement tellurique

8 La température d équilibre (1) o L explication réside dans T de la dernière surface émettrice : la zone tropicale est plus chaude que les zones polaires et émet donc un rayonnement plus intense o Le rayonnement émis par le sommet d un nuage est + faible puisque le sommet d un nuage est toujours plus froid que la surface sousjacente = minimum relatif à l équateur en rapport avec la ZCIT (ceinture nuageuse quasi- permanente) + maximum sur les déserts tropicaux et l est des océans tropicaux o La moyenne de la carte équilibre le RS absorbé par le système climatique dans son ensemble o Le système climatique émet donc autant de rayonnement qu il n en absorbe o Mais comment la surface peut-elle émettre autant de rayonnement?

9 La température d équilibre (2) o La Terre absorbe donc une certaine quantité d énergie de la part du RS o Le RS absorbé est utilisé pour échauffer la Terre (surface et atmosphère) o Quelle est la température pour équilibrer l émission d énergie correspondante? o La température d équilibre est une mesure fictive de la température moyenne planétaire correspondant à un strict équilibre entre le RS absorbé et le rayonnement émis

10 La température d équilibre (3) R absorbé = R émis R absorbé = (1- albédo planétaire) constante solaire / 4 R absorbé = 1367/4 0.7 = 239 W/m² R émis = (loi de Stefan-Boltzman)

11 La température d équilibre (4) o La température d équilibre est donc de 255 K (-18 C). La température en surface est en réalité de 288 K soit 15 C (= 33 de plus) o Le phénomène qui explique en partie la différence entre la température d équilibre de la Terre et la température réellement observée en surface s appelle l effet de serre o La température de surface de la Terre n est pas uniquement contrôlée par le bilan radiatif de surface mais aussi par la convection qui redistribue la chaleur en direction de l atmosphère (sans convection la T de surface serait de 60 C) o Le mécanisme de l effet de serre : l atmosphère absorbe peu le RS (20% du RS incident au sommet de l atmosphère) mais très bien le rayonnement tellurique émis par la surface (nuance de répartition spectrale) o L atmosphère terrestre absorbe donc mal «le visible» mais très bien l infrarouge

12 L absorption du RIR o Cette capacité est liée à la trace de présences gazeuses qui ont cet effet de serre o Les composés gazeux les plus importants sont: - la vapeur d eau (H²O) - le dioxyde de carbone (CO²) - le méthane (CH4) - l ozone (O3) o La vapeur d eau et l ozone ne sont pas répartis uniformément sur Terre o L absorption du rayonnement IR est partiellement convertie en chaleur et l atmosphère émet à son tour un rayonnement IR en partie vers le bas et en partie vers le haut

13 Les composés gazeux dans l atmosphère

14 L effet de serre simplifié (1) La T de surface correspond à la T d équilibre + l effet de serre RS entrant RS sortant réfléchie par l A RS sortant réfléchie par la S atmosphère RS entrant net RS absorbé par la S = échauffement Une partie du RIR est absorbée par les GES = échauffement = émission de rayonnement en partie vers le bas = la surface se réchauffe surface terrestre

15 L effet de serre (2) Rapport entre le rayonnement IR net (différence entre le rayonnement IR émis par la surface terrestre et le rayonnement IR atmosphérique absorbé par la surface) et le rayonnement IR émis par la surface terrestre (moyenne annuelle) o Valeurs théoriques à 0 dans le cas où le RA dirigé vers le bas serait équivalent au R émis par la surface et à 1 si le RA dirigé vers le bas serait nul et que la totalité du R émis par la surface ne soit pas absorbé par l atmosphère o C est une mesure de l efficacité de l effet de serre (effet maximal lorsque les valeurs se rapprochent de 0) o Valeurs faibles presque partout sur Terre

16 L effet de serre (3) o Exemples de rapport entre le RIR émis par la surface et le RIR émis par l atmosphère et absorbé par la surface (le schéma de gauche représente ce qui se passe en moyenne au-dessus des océans tropicaux et celui de droite correspond au mécanisme des continents polaires) effet de serre fort effet de serre faible atmosphère atmosphère RIR émis par l A et absorbé par la S RIR émis par la S RIR émis par la S rapport faible surface rapport élevé surface

17 L effet de serre (4) o Valeurs océaniques sont >0.175 excepté sur les hautes latitudes et les minimas absolus se situent sur les continents équatoriaux et sur le Pacifique équatorial occidental o Ces secteurs combinent des T élevées avec une source d humidité illimitée = effet de serre maximal o Les maximas absolus se situent sur les pôles (Antarctique > 0.4 et 0.7 = air très sec) + maximas relatifs sur les continents tropicaux et tempérés o Attention à ne pas confondre cette géographie avec celle des anomalies de T liées au réchauffement climatique (effet de serre additionnel)

18 La perturbation anthropique (1) o Les anomalies les plus fortes se situent principalement sur l Arctique ainsi que sur les continents de l hémisphère nord avec une hausse modérée sur les océans o Anomalies plus faibles dans l hémisphère sud (abondance de l océan) o Augmentation brutale des températures à partir de 1970 en r e l a t i o n a v e c l e s é m i s s i o n s anthropiques de CO2 de plus en plus importantes

19 La perturbation anthropique (2) o Degré d implication du CO2 dans les anomalies de température depuis 1850? o Forçage radiatif solaire = la relation est linéaire mais les max d anomalies positives ne correspondent pas toujours aux max d insolation o En revanche, les concentrations max de CO2 correspondent aux anomalies positives de T les plus fortes. La relation est bien plus intense lorsque les valeurs de CO2 sont élevées

20 À retenir o Le RS absorbé par la terre (surface + atmosphère) sert en partie à la chauffer. Cet échauffement suscite une émission de rayonnement IR proportionnelle à la puissance 4 de sa température. Le R émis par la surface terrestre est - contrairement au RS - pratiquement totalement absorbé par l atmosphère. Cette absorption réchauffe l atmosphère ce qui augmente son rayonnement IR vers le haut et vers le bas. Ce dernier est à son tour absorbé par la surface terrestre; ce phénomène est lié à la présence de gaz au moins tri-atomiques au sein de l atmosphère et s appelle l effet de serre o L effet de serre contribue à une augmentation de la température de surface de 33 C o Le bilan entre RS absorbé et R émis par la terre est équilibré si on considère la moyenne planétaire. La surface et l atmosphère se réchauffent en plus du RS absorbé via l effet de serre

21 Exercices (1) Quel type de rayonnement est impliqué dans l'effet de serre? le rayonnement solaire ou les rayonnements terrestre et atmosphérique? Pourquoi la moyenne spatiale de la carte de rayonnement infrarouge mesurée au sommet de l atmosphère (figure n 1) est de 240 W/m2? A quoi correspond cette valeur? Calculez la température d'équilibre sur Mars et Vénus et estimez les effets de serre respectifs des deux planètes C o n s t a n t e solaire (W/m2) A l b é d o moyen Température d é q u i l i b r e ( K) Température moyenne de s u r f a c e observée ( K) Effet de serre relatif ( K) Venus ? 760 +? Mars ? 230 +? Terre

22 Exercices (2) A votre avis, l'effet de serre joue t'il le jour, la nuit? ou bien les deux?. Quand est-il relativement le plus important pour la détermination de la température de surface? L'homme par ses activités ajoute du CO2, CH4 (fig. 5) et d'autres gaz à effet de serre dans l'atmosphère. A votre avis, quelle est la conséquence sur la température moyenne planétaire? Essayez de disséquer le mécanisme en passant par le bilan radiatif.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les termes du bilan énergétique 1 La moyenne planétaire et annuelle 2 Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les variations spatiales des flux de CSL 4 Conclusion 5 Exercices 6 Les termes du

Plus en détail

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone

Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Bilan énergétique effet de serre couche d ozone Energie incidente au sommet de l atmosphère Selon la théorie du corps noir, tout objet dont la température est supérieure au 0 absolu (0K) rayonne. Le flux

Plus en détail

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les bilans énergétiques (1) o TD5: Les bilans énergétiques

Plus en détail

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie barbero@cerege.fr Le programme du semestre TD 1 : Le rayonnement solaire (1) TD 2 : Le rayonnement solaire (2) TD 3 : Le rayonnement tellurique

Plus en détail

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie barbero@cerege.fr Le programme du semestre!! TD 1 : Le rayonnement solaire (1)!! TD 2 : Le rayonnement solaire (2)!! TD 3 : Le rayonnement tellurique

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD La variabilité saisonnière Les variations temporelles du rayonnement solaire Le RS absorbé en surface L obliquité de la Terre La

Plus en détail

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE

L EFFET DE SERRE II. DEFINITION ET PRINCIPE GENERALE L EFFET DE SERRE I. INTRODUCTION L effet de serre est un phénomène naturel, il a un impact important sur les conditions de vie sur Terre. Le réchauffement global actuellement observé est seulement une

Plus en détail

Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2

Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2 Principes du calcul de l élévation de température en effet de serre par augmentation du taux de CO2 1 Données préliminaires. Le rayonnement solaire, avant de pénétrer dans l atmosphère terrestre est de

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10

CORRIGÉ Science-tech au secondaire Chapitre 10 LE FLUX D ÉNERGIE ÉMIS PAR LE SOLEIL 1. Donnez le flux d énergie émis par les éléments suivants : a) La glace sèche (CO2 solide), à 80 C ; 79 W/m 2. b) La surface du sol en hiver, à 10 C ; 271 W/m 2. c)

Plus en détail

Fiche d activité n 7 : Les climats intertropicaux et la circulation atmosphérique générale

Fiche d activité n 7 : Les climats intertropicaux et la circulation atmosphérique générale Fiche d activité n 7 : Les climats intertropicaux et la circulation atmosphérique générale Compétences exercées : C 1 «Traiter l information» : Observer et interpréter des expériences ; Interpréter des

Plus en détail

Les variations temporelles du RS 1. L obliquité de la terre 2. Les conséquences de l obliquité 3. Conclusion 4. Exercices 5

Les variations temporelles du RS 1. L obliquité de la terre 2. Les conséquences de l obliquité 3. Conclusion 4. Exercices 5 Les variations temporelles du RS 1 L obliquité de la terre 2 Les conséquences de l obliquité 3 Conclusion 4 Exercices 5 Les cycles saisonniers Les varia)ons temporelles du RS - le climat fluctue à divers

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire II - Profil vertical moyen de l'atmosphère terrestre III - Equilibre radiatif de la Terre généralités

Plus en détail

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain

Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre 3 : De l évolution récente du climat au climat de demain Thème 1: Atmosphère, hydrosphère, climats: Du passé à l avenir. Chapitre

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE...

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE... L effet de serre est le phénomène naturel permettant à la Terre de retenir la chaleur du Soleil à l intérieur de l atmosphère. Lorsque le rayonnement solaire touche la surface, la chaleur qui s en dégage

Plus en détail

La physique du climat et des changements climatiques

La physique du climat et des changements climatiques Photo NASA La physique du climat et des changements climatiques Martin Beniston Chaire de Climatologie Martin.Beniston@unige.ch Séminaire de Physique, Genève, le 08.05.2007 Aperçu de la présentation Introduction

Plus en détail

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 Le système Atmosphère Océan Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 jean-philippe.perrillat@univ-lyon1.fr Le système Atmosphère Océan Objectif : Comprendre comment les circulations atmosphériques et océaniques

Plus en détail

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (2) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les variations du bilan énergétique à l échelle annuelle Les variations du bilan énergétique à l échelle diurne A retenir Exercices

Plus en détail

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère

Chapitre 3. équilibre radiatif de l'atmosphère Chapitre 3 Forces et contraintes agissant sur l'océan Equilibre radiatif terrestre Echanges océan-atmosphère Transport de chaleur par l'océan équilibre radiatif de l'atmosphère Comment le système Océan

Plus en détail

Contribution totale (naturelle et anthropique) à l'effet de serre H 2 O CO 2 O 3 CH 4 + N 2 O 60 % 26 % 8 % 6 % L'effet de serre global estimé ici est

Contribution totale (naturelle et anthropique) à l'effet de serre H 2 O CO 2 O 3 CH 4 + N 2 O 60 % 26 % 8 % 6 % L'effet de serre global estimé ici est Contribution totale (naturelle et anthropique) à l'effet de serre H 2 O CO 2 O 3 CH 4 + N 2 O 60 % 26 % 8 % 6 % L'effet de serre global estimé ici est la différence entre l'énergie rayonnée par la surface

Plus en détail

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II)

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 04 > Bases physiques (II) L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 04 > Bases physiques (II) Brises soleils coulissants (Architecte Bruno Burlat) Nicolas.Tixier@grenoble.archi.fr! Les illustrations de ces cours

Plus en détail

De l évolution récente du climat au climat de demain. Le système climatique terrestre.

De l évolution récente du climat au climat de demain. Le système climatique terrestre. De l évolution récente du climat au climat de demain Le système climatique terrestre. I- Les paramètres orbitaux. L énergie incidente reçue au sommet de l atmosphère est différente de l énergie reçue au

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique

UE libre UBO CLIMAT : Plan du chapitre N 2 ~ 78 % O 2 ~ 21 % Ar ~ 1 % H 2 0 ~ 0.5 % CO 2 ~ 0.04 % Chapitre 4 Circulation atmosphérique UE libre UBO CLIMAT : Passé,, présent, futur Plan du chapitre Comprendre comment la pression et la température atmosphérique sont reliées entre elles Établir les forces motrices responsables du mouvement

Plus en détail

Les mécanismes de l'effet de serre

Les mécanismes de l'effet de serre Les mécanismes de l'effet de serre Jean-Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) dufresne@lmd.jussieu.fr www.lmd.jussieu.fr/~jldufres Température

Plus en détail

Effet de serre et Changement Climatique

Effet de serre et Changement Climatique Commission Particulière du Débat Public Politique des transports Vallée du Rhône - Arc languedocien Effet de serre et Changement Climatique Lyon - 19 avril 2006 Marie-Antoinette MELIERES Laboratoire de

Plus en détail

Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT

Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT CME 4.1 - CME 4.3 - HS 4.2 & SUITES GÉOMÉTRIQUES Coup de chaud sur la planète par effet de serre! PREMIÈRE BAC PRO COP21 PROBLÉMATIQUE L EFFET DE SERRE : LE LIEN AVEC LE CLIMAT I. ÉTUDE DE DOCUMENTS Document

Plus en détail

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre

Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet de serre Jean-Louis Dufresne LMD/IPSL; CNRS/UPMC dufresne@lmd.jussieu.fr http://web.lmd.jussieu.fr/~jldufres/ Bilan énergétique de la Terre et rôle de l'effet

Plus en détail

Le Changement Climatique Observé dans l Océan

Le Changement Climatique Observé dans l Océan Journée Océanographique Christian Le Provost Saint-Brieuc, 25 mai 2012 Le Changement Climatique Observé dans l Océan Gaël ALORY gael.alory@legos.obs-mip.fr Océan + Atmosphère = Climat Echanges d énergie:

Plus en détail

Test n 4 : Transferts thermiques par convection et par rayonnement

Test n 4 : Transferts thermiques par convection et par rayonnement Université de Cergy-Pontoise Phénomènes de transport S3-CUPGE / MP / MSI C. Pinettes Test n 4 : Transferts thermiques par convection et par rayonnement 1. Qu est-ce que la convection? La convection naturelle?

Plus en détail

Les 70 ans du CFMS 4 octobre 2018

Les 70 ans du CFMS 4 octobre 2018 Les 70 ans du CFMS 4 octobre 2018 L Impact Du Changement Climatique Sur l Eau, Les Sécheresses à Venir, Et Les Sols Yves Balkanski Lab. des Sciences du Climat et de l Environnement, Gif sur Yvette (yves.balkanski@lsce.ipsl.fr)

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère

Chap1 : structure thermique de l'atmosphère Chap1 : structure thermique de l'atmosphère I - Température de surface des planètes du système solaire 0 structure générale du S.S 1 comment mesurer la température des planètes du S.S? 2 impact de l'atmosphère

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Dynamique de la Terre Le climat

Dynamique de la Terre Le climat Dynamique de la Terre Le climat Maurice Moine, 2 fév 20 Terre : + 15 C Mars : - 63 C Pourquoi la Terre est-elle tempérée et non pas désolée et glaciale comme Mars? C est grâce à l effet de serre Par ses

Plus en détail

Quel sera le climat demain?

Quel sera le climat demain? Quel sera le climat demain? Jean-Louis Dufresne Laboratoire de Météorologie Dynamique (CNRS, UPMC, ENS, X) Institut Pierre Simon Laplace. UTL Essonnes, 6 mars 2018 Plan I. Qu'est-ce que le climat? II.

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique

Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Géographie 5 ème Fiches savoir Page 18 Fiche savoir n 4 Effet de serre naturel et anthropique Sans atmosphère : pas d effet de serre ex. sur la lune ou sur Mercure Avec atmosphère : effet de serre ex.

Plus en détail

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques

Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Chapitre 1: La dynamique des conditions météorologiques Situation: Tu es à la plage, installé sur une serviette de bain et tu décides d aller te baigner. Résultat? En marchant sur le sable, celui-ci brûle

Plus en détail

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer?

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet (gaillardet@ipgp.jussieu.fr) Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? 1 les variations de la température mondiale au cours

Plus en détail

SEMAINE 1 : LE CLIMAT

SEMAINE 1 : LE CLIMAT SEMAINE 1 : LE CLIMAT Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «L effet de serre» de la semaine 1 du MOOC «Causes et enjeux du changement climatique». Ce n

Plus en détail

Présentation à l échelle du globe

Présentation à l échelle du globe Présentation à l échelle du globe Le vent : On distingue le vent zonal u (>0 pour un vent d Ouest) et le vent méridien v (>0 pour un vent de Sud) Profil méridien de la moyenne zonale et verticale du vent

Plus en détail

Variations temporelles du BE à l échelle annuelle 1. Variations temporelles du BE à l échelle diurne 2. Conclusion 3. Exercices 4

Variations temporelles du BE à l échelle annuelle 1. Variations temporelles du BE à l échelle diurne 2. Conclusion 3. Exercices 4 Variations temporelles du BE à l échelle annuelle 1 Variations temporelles du BE à l échelle diurne 2 Conclusion 3 Exercices 4 Les VT du bilan radiatif sur deux surfaces différentes 66 N 30 E et 66 N 30

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique.

Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique. Rapide présentation des notions de base sur le rayonnement thermique. 1 6 Juin 2012 Intervenante : Catherine Freydier, ENM/EGM catherine.freydier@meteo.fr Plan de l intervention : Les différents modes

Plus en détail

1.1 L effet de serre. Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel. Atmosphère et gaz à effet de serre

1.1 L effet de serre. Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel. Atmosphère et gaz à effet de serre 1.1 L effet de serre Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel Flux d énergie en W/m 2 sans et avec gaz à effet de serre (GES) 342 17 342 17 235 235 235-19 C 67 168 +14 C Source : à partir

Plus en détail

Les changements du climat: état des lieux et scénarios

Les changements du climat: état des lieux et scénarios Les changements du climat: état des lieux et scénarios Joël Guiot Directeur de recherche CNRS Centre Européen de Recherche et d Enseignement en Géosciences de l Environnement Les dix années les plus chaudes

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE. OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti

TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE. OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti Modéliser le lien entre la distance au soleil et la température de surface

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

Prérequis : ACTIVITE 1 : LES GAZ A EFFET DE SERRE ET LE CLIMAT.

Prérequis : ACTIVITE 1 : LES GAZ A EFFET DE SERRE ET LE CLIMAT. CHAPITRE II /Atmosphère- climats/ De l'évolution récente du climat au climat de demain. Le climat actuel est caractérisé par un réchauffement rapide. Les scientifiques tentent de comprendre cette évolution

Plus en détail

Les risques liés au changement climatique global Symptômes, mécanismes, impacts et adaptations

Les risques liés au changement climatique global Symptômes, mécanismes, impacts et adaptations Les risques liés au changement climatique global Symptômes, mécanismes, impacts et adaptations II- Un changement climatique d une rapidité sans précédent: les mécanismes Certes, l histoire de la planète

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Hémisphère Nord Hémisphère Sud Courbe bleue : rayonnement solaire

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé Hémisphère Nord EQUATEUR

Plus en détail

Fiche savoir n 3 Le climat de la Terre

Fiche savoir n 3 Le climat de la Terre G é o g r a p h i e 5 è m e F i c h e s s a v o i r P a g e 5 Fiche savoir n 3 Le climat de la Terre Le climat de la Terre est entièrement gouverné par l énergie qui nous vient du Soleil : il dépend donc

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

Le fondement de la circulation atmosphérique: la pression et le géopotentiel. CO1 Climatologie et hydrologie

Le fondement de la circulation atmosphérique: la pression et le géopotentiel. CO1 Climatologie et hydrologie Le fondement de la circulation atmosphérique: la pression et le géopotentiel CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Rappel sur le poids et la masse Définition de la pression Température et altitude

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Journée SONEL 15 octobre 2014 Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire

Plus en détail

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre

Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre Radiation terrestre (infrarouge éloigné) Sujet 3 Radiation terrestre; l'effet de serre La Terre absorbe de l'énergie solaire, de courtes longueurs d'onde et se réchauffe. La température du sol est, en

Plus en détail

Le Soleil : l essence des mouvements atmosphériques

Le Soleil : l essence des mouvements atmosphériques Radiation (suite) Interaction entre le rayonnement et l atmosphère Le rayonnement solaire ou de courtes longueurs d onde (SW) Le rayonnement terrestre ou de longues longueurs d onde (LW) Le Soleil : l

Plus en détail

ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire?

ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire? 15 ETUDE DE DOCUMENTS N 4 Quelle est la cause des successions de périodes glaciaires et interglaciaires au cours du quaternaire? Document 1 - Une idée de mahématicien :la théorie astronomique du climat

Plus en détail

1. Observations des changements climatiques

1. Observations des changements climatiques Bilan 2013 des Changements climatiques: les éléments scientifiques (5 ème rapport d évaluation du GIEC volume 1) Principaux messages du «Résumé à l intention des décideurs» La contribution du Groupe de

Plus en détail

La terre chauffe! Scenarii des conséquences

La terre chauffe! Scenarii des conséquences La terre chauffe! Scenarii des conséquences Bilan du 4 ème rapport du GIEC Jean-Francois Soussana Directeur de Recherche INRA, UR Ecosystème Prairial Clermont-Ferrand Expertise scientifique internationale

Plus en détail

Propriétés optiques des aérosols

Propriétés optiques des aérosols Propriétés optiques des aérosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Interaction du rayonnement avec les aérosols et propriétés optiques associées Les rayonnements susceptibles d interagir

Plus en détail

Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne. Contexte de l étude

Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne. Contexte de l étude Synthèse du Bilan Carbone du Conseil Général de l Yonne Contexte de l étude L effet de serre est un phénomène naturel qui permet de retenir une partie du rayonnement solaire et de maintenir une température

Plus en détail

F02 : Changements climatiques contemporains et futurs

F02 : Changements climatiques contemporains et futurs F02 : Changements climatiques contemporains et futurs Figure 1 : (haut) éléments du bilan radiatif mesurés toutes les heures le 22/8/1990 à Avignon (station INRA de Montfavet) en Watts/m 2 ; Le trait noir

Plus en détail

L atmosphère de la Terre. Géologie 2 nde

L atmosphère de la Terre. Géologie 2 nde L atmosphère de la Terre Géologie 2 nde Cadre pédagogique : Cette leçon s inscrit dans la première partie du programme de seconde intitulée «La planète Terre et son environnement» prévue en 8 semaines.

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Climats froids et soleil jeune

Climats froids et soleil jeune Climats froids et soleil jeune Francis Codron (LOCEAN) Benjamin Charnay, François Forget, Robin Wordsworth, Jérémy Lecomte, Ehouarn Millour, Aymeric Spiga (LMD) JGR, 2013 Franck Selsis (Obs. Bordeaux)

Plus en détail

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001).

Tableau 1.1 Composition de l atmosphère au niveau du sol (d après Junge, 1963; Andrews et al., 1966; rapport IPCC 2001). 1 L ATMOSPHERE 1.1 CONSTITUTION DE L ATMOSPHERE L enveloppe gazeuse de la terre, environnement dans lequel la vie subsiste, correspond à la sphère la plus dynamique et instable de cette planète. Ce milieu

Plus en détail

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète.

BILAN TP2. Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. BILAN TP2 Activité 1 : les causes de la présence d'une atmosphère autour d'une planète. La présence d'une atmosphère sur une planète et donc sur Terre est liée : - à la force de gravitation dont à la masse

Plus en détail

MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie.

MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie. MP115 : Physique de l environnement Épreuve du 13 janvier 2014 (session 1) Deux parties indépendantes : rayonnement et océanographie Rayonnement Durée recommandée : 1h 45 Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

SCA7002 Physique de l'atmosphère. Spectre d émission à l infrarouge

SCA7002 Physique de l'atmosphère. Spectre d émission à l infrarouge Rad-3.1 SCA72 Physique de l'atmosphère Table des matières 3. Le rayonnement atmosphérique et terrestre Ø Le rayonnement infrarouge Absorption et émission La fenêtre atmosphérique : le spectre infrarouge

Plus en détail

Réchauffement du système climatique. Université Marxiste Le 12 août 2018 Réchauffement du système climatique

Réchauffement du système climatique. Université Marxiste Le 12 août 2018 Réchauffement du système climatique Réchauffement du système climatique Université Marxiste Le 12 août 2018 Réchauffement du système climatique Augmentation de temp., niv. mer, GES (c) L augmentation des GES accroît l effet de serre. (a)

Plus en détail

Les courants océaniques, régulateurs du climat

Les courants océaniques, régulateurs du climat Les courants océaniques, régulateurs du climat Mots-clefs : Mers, océans ; climat ; traceurs chimiques. RESOLUTION DE PROBLEME SCIENTIFIQUE LE MOTEUR DES COURANTS OCEANIQUES https://www.youtube.com/watch?v=momfqy4shw4

Plus en détail

Différentes facettes du changement climatique après l Accord de Paris

Différentes facettes du changement climatique après l Accord de Paris Différentes facettes du changement climatique après l Accord de Paris Alfortville 26-05-2016 Éric Brun Ex-chercheur au CNRM (Météo-France et CNRS) Chargé de mission à l ONERC (MEEM) Les thèmes abordés

Plus en détail

L'albédo est l'un des indicateurs prévenant de la température de la surface de la terre. C'est un «baromètre» des variations climatiques qui influe

L'albédo est l'un des indicateurs prévenant de la température de la surface de la terre. C'est un «baromètre» des variations climatiques qui influe De l excentricité : la Terre au périhélie peut recevoir de 20 à 30% d'énergie (émise par le Soleil) de plus qu'à l'aphélie. Cela peut avoir deux conséquences différentes: - Si l'été correspond au périhélie

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux

Changement climatique : état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Changement climatique : état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement

Plus en détail

Thème C: La planète Terre, l environnement et l action humaine. Chapitre C1: Géodynamique externe

Thème C: La planète Terre, l environnement et l action humaine. Chapitre C1: Géodynamique externe Thème C: La planète Terre, l environnement et l action humaine Chapitre C1: Géodynamique externe I. Météo ou climat? 1. réchauffement global 2. inondations (Vauvert 09/2005) 3. cyclone 4. climat équatorial

Plus en détail

DEBAT PUBLIC A 104. Marc DENIS. Docteur en Sciences Physiques Ingénieur au Centre National d Etudes Spatiales

DEBAT PUBLIC A 104. Marc DENIS. Docteur en Sciences Physiques Ingénieur au Centre National d Etudes Spatiales DEBAT PUBLIC A 104 Marc DENIS Docteur en Sciences Physiques Ingénieur au Centre National d Etudes Spatiales Le système Terre Une source de chaleur : le Soleil L atmosphère ~ 79 % d azote (N 2 ) ~ 21 %

Plus en détail

Pourquoi ça chauffe? Collège Hubert Fillay Bracieux

Pourquoi ça chauffe? Collège Hubert Fillay Bracieux Pourquoi ça chauffe? Collège Hubert Fillay Bracieux Pourquoi ça chauffe? -Collège Hubert Fillay (Bracieux)- page 1 / 12 Sommaire Introduction : «Notre projet» et notre problématique. page 3 Qu est-ce que

Plus en détail

La radiation électromagnétique

La radiation électromagnétique La radiation électromagnétique Caractéristiques du champ radiatif Flux radiatif Irradiance et radiance (de bande et spectrale) Lois fondamentales du rayonnement thermique Émissivité versus absorbance Table

Plus en détail

La dynamique du climat, d hier à demain

La dynamique du climat, d hier à demain La dynamique du climat, d hier à demain Sylvie Joussaume Directeur de Recherche CNRS, climatologue Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Auteur du livre

Plus en détail

Historique (1): de l effet de serre aux premières projections

Historique (1): de l effet de serre aux premières projections Département de Géosciences Changement Climatique Jean-Louis Dufresne (LMD Jussieu)) & Laurent Bopp (LMD - ENS) Historique (1): de l effet de serre aux premières projections 13 septembre 2018 Plan I. Historique

Plus en détail

Le réchauffement climatique expliqué à mes parents. Lionel Scotto d Apollonia -

Le réchauffement climatique expliqué à mes parents. Lionel Scotto d Apollonia - Le réchauffement climatique expliqué à mes parents Lionel Scotto d Apollonia - lionel.scotto@fde.univ-montp2.fr http://parcs.hypotheses.org/ Le réchauffement climatique expliqué à mes parents L'effet de

Plus en détail

Météorologie / Climatologie

Météorologie / Climatologie CLIMATOLOGIE METEOROLOGIE L2 Terre-Environnement Pierre Camberlin cyclone Sandy, 28-10-12 Déroulement des cours / TD Introduction - climatologie, météorologie : définitions 1 Les variables météorologiques

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2 Page 1/6 Le climat polaire Le climat polaire est le climat qui règne à proximité des pôles sur les régions arctique et antarctique (en blanc sur

Plus en détail

L A D E V E N U E M E T E O E S T - E L L E F O L L E. Zone de texte

L A D E V E N U E M E T E O E S T - E L L E F O L L E. Zone de texte L A M E T E O E S T - E L L E D E V E N U E F O L L E? Il n y a plus de saison!!! 11 décembre 2000 11 juillet 2000 Il n'y a plus de saisons, ainsi que votre arrière-grand-mère l'avait déjà finement remarqué

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

Le changement climatique. à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France

Le changement climatique. à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France Le changement climatique à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France Qu est ce qui contrôle la température de notre planète?

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h (Amphi I) - 3 groupes de travaux dirigés (démarrage la semaine prochaine) - Intervenants : R. Barbero & V. Moron - Pour toute demande relative

Plus en détail

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1

SCA2626 Météorologie générale HIVER Examen #1 Examen #1 Durée : h. Pondération : Questions de 1 à 0 : points chaque (total 40 points) Exercices : 0 points chaque (total 60 points) Questions 1. à 17 : Choisissez la bonne réponse Questions 18 à 0 :

Plus en détail

2.2 Sciences de la vie

2.2 Sciences de la vie 2.2 Sciences de la vie Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir EVOLUTION CLIMATIQUE ET ATMOSPHERIQUE RECENTE Rappels secondes Problème Quelles ont été les variations climatiques au cours

Plus en détail