Lille. Reglementation des marches Lillois XXXX XXXXXXXXXXXXXXX. Point Info du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lille. Reglementation des marches Lillois XXXX XXXXXXXXXXXXXXX. Point Info du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00"

Transcription

1 Lille Reglementation des marches Lillois Ostie ming et, sequat vel ipit, veliquis nonse modolor iustio eummy nonsectem ipsumsa ndiam, ver se vel iuscidunt utatum ilisit ad dolorpero erit, con vero od ea at nullamet, quipsum illan hent numsan velit lortio essequi ssequatem enim eugiat. Lore do dignim aci endre exeros alit XXXX XXXXXXXXXXXXXXX Hôtel de ville, Place Augustin Laurent Hall de l Hôtel de ville BP 667, Lille Cedex Point Info du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h Réalisation : AGrimonprez/SCIM/Ville de Lille - Photographes : D.Rapaich et Philippe Beele/Ville de Lille - réédition : sept Ne pas jeter sur la voie publique

2 Lille Reglementation des marches Lillois toutes les infos pratiques des marchés Lillois

3 Lille Reglementation des marches Lillois

4 Extrait du Registre des Arrêtés du Maire Le Maire de la Ville de Lille, Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment les articles L , L et ; Vu le décret du 28 janvier 1998 relatif à la carte d identité de commerçant pour les étrangers ; Vu le Code des arrêtés permanents de police administrative de la Ville de Lille ; Vu l arrêté n 1081 du 08 février 2002 portant sur la propreté et l hygiène publiques ; Vu l arrêté n 4538 du 18 mai 2004 portant règlement des marchés de plein air ; Vu l'arrêté n 8883 du 1 er octobre 2007 portant modification du périmètre et des horaires du marché de Wazemmes ; Vu la délibération n 06/97 du 20 mars 2006 portant refonte du barème et actualisation des tarifs des droits de place des marchés de plein air, Vu la délibération n 07/624 du 25 juin 2007 portant actualisation des tarifs des droits de place des marchés de plein air, Vu l arrêté réglementant le stationnement et la circulation sur la marchés de plein air, Considérant que la commission consultative des marchés de plein air a estimé nécessaire de mettre à jour le règlement des marchés de plein air, P 1 1

5 2

6 sommaire PREAMBULE p.5 PERIMETRES DES MARCHES p.6 HORAIRES p.8 A HORAIRES GENERAUX p.8 B PLACEMENT DES PASSAGERS C ARRIVEE TARDIVE ET EVACUATION DES VEHICULES p.9 MODALITES D ACCES AUX MARCHES DE PLEIN AIR p.10 A DOCUMENTS JUSTIFICATIFS p.10 B CONDITIONS D'ATTRIBUTUON DES ENPLACEMENTS C Règles générales p.10 GESTIONS DES EmPLACEMENTS p.15 UTILISATION DES EmPLACEMENTS p.16 A obligations p.16 B activites utorisees et limites a ces activites p.18 C interdictions p.20 CIRCULATION ET STATIONNEMENT p.22 REPRISE DES ENPLACEMENTS PAR LA VILLE p.23 TARIFICATIOn p.24 A dispositions generales p.24 B Institution et mode de calcul des tarifs commission consultative des marches de plein air p.26 A definition et composition p.26 B pregoratives de la commission dispositions d'execution p.28 3

7 4

8 33 5 preambule A R R E T E : PREAMBULE Article 1 er : Les dispositions des arrêtés n 4538 du 18 mai 2004 et 8883 du 1 er octobre 2007 sont abrogées et remplacées par celles du présent arrêté. Article 2 : En application des articles L , L et du Code Général des Collectivités territoriales, les décisions portant sur le fonctionnement des marchés de plein air relèvent des pouvoirs de police du Maire, du Conseil Municipal et ce, après consultation des Organisations Professionnelles intéressées.

9 perimetre des marches de plein air I. PERIMETRE DES MARCHES DE PLEIN AIR Article 3 : Sachant que la Ville garde la possibilité de le modifier à tout moment en raison du volume des marchés en semaine, le périmètre des marchés de plein air est fixé comme suit : Marché VAUBAN-ESQUERMES ( Place Catinat ) : - terre plein et trottoirs de la place Catinat. Marché du VIEUX LILLE ( Place du Concert ) : - terre plein place du Concert, à l exclusion des trottoirs. Marché de MOULINS (Place Déliot ) : - terre plein et trottoirs de la place Déliot, coté Faculté de Droit. Marché du FAUBOURG DE BETHUNE ( Avenue Verhaeren ) : - moitié de la chaussé Avenue Verhaeren, angle rue Frédéric Joliot Curie. Marché de FIVES ( Place Madeleine Caulier ) : - terre plein place Madeleine Caulier et trottoir de ladite place, - rue du repos Marché de SAINT MAURICE-PELLEVOISIN ( Parvis de l église ND de Pellevoisin ) : - Parvis de l église Notre-Dame de Pellevoisin Marché SAINT SAUVEUR ( Centre ) : - Trottoir rue Saint Sauveur, entre la rue Gustave Delory et L avenue Kennedy, coté des numéros pairs. Marché SEBASTOPOL ( Wazemmes Sébastopol ) : - terre plein place Sébastopol, côté rue Colbrant à l exclusion des trottoirs. Marché de LILLE SUD ( Place Edith Cavell ) : Terre plein et trottoirs de la place Edith Cavell, rue Saint Simon et rue Verlaine. 6

10 perimetre des marches de plein air Marché de WAZEMMES ( Place Nouvelle Aventure ) : Mardi et jeudi et dimanche : selon les 3 plans joints en annexe. Sur ces emplacements la répartition des ventes doit être effectuée comme suit : - sur les places dévolues à la vente des denrées alimentaires à l exception de celle des fruits et légumes qui s effectue sur un secteur réservé à cet effet, - sur ceux des emplacements du grand terre plein que la Ville réserve pour les ventes des marchands des quatre saisons étalagistes, - sur le parvis de Croix, pour les ventes d objets usagés (vêtements, antiquités, etc ), de ferrailles et de meubles, où les emplacements, ainsi que les abonnements sont réservés à ces commerçants, - rue Littré, exclusivement réservée aux animaux. - sur l allée centrale de la place Nouvelle Aventure, les démonstrateurs au sens de l article 17. Marché d HELLEMMES : Mercredi : terre plein de la place Joseph Hentgès et rue du Théâtre de Verdure, Samedi : terre plein de la place Joseph Hentgès, rue du Théâtre de Verdure et parking rue de l Abbé Six. 7

11 Horaires des marches de plein air II. PERIODES HORAIRES DES MARCHES DE PLEIN AIR A. HORAIRES GENERAUX Article 4 : Les horaires des marchés de plein air sont les suivants : Marchés Jours Horaires Horaires Horaires de Horaires Horaires autorisés d ouverture fermeture au autorisés de limites pour au public public début de d évacuation l installation des c.n.s remballage du périmètre marché Vauban Esquermes vendredi 14h00 15h00 19h00 18h30 20h00 Vieux Lille Mercredi, 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 vendredi, dimanche Moulins Mercredi, 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 samedi Faubourg de vendredi 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 Béthune Fives Mardi, jeudi, 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 dimanche Saint mercredi 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 Maurice- Pellevoisin Saint Sauveur mardi 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 Lille Sud vendredi 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 Sébastopol Mercredi, 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 samedi Wazemmes Mardi, jeudi 5h00 7h00 13h00 12h00 14h00 Wazemmes Dimanche 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 Hellemmes Mercredi, samedi 5h00 7h00 14h00 13h00 15h00 8 P 5

12 Horaires des marches de plein air B. PLACEMENT DES PASSAGERS Article 5 : Les emplacements non occupés par les abonnés peuvent être attribués aux commerçants passagers, pour la durée du marché, par les receveurs placiers, selon l ordre d inscription sur le registre des passagers : 1. sur Wazemmes : - à 7h30 pour l alimentaire - 7h 45 pour tous les autres produits Les emplacements de l allée centrale peuvent être attribués aux démonstrateurs, pour la durée du marché, par les receveurs placiers à 8h sur le marché de Vauban-Esquermes à 14h15 3. sur les autres marchés à 8h15. Les emplacements de l allée centrale peuvent être attribués aux démonstrateurs, pour la durée du marché, par les receveurs placiers à 8h30. Les commerçants passagers peuvent accéder à l emplacement qui leur a été attribué au préalable par le receveur placier dans la demi-heure qui suit le placement. C. ARRIVEE TARDIVE ET EVACUATION DES VEHICULES Article 6 : Les commerçants qui arrivent après 9h00 ne peuvent plus être admis sur les lieux quel que soit le motif invoqué. Les jours de marché, les commerçants doivent avoir libéré le marché de leur véhicule une heure maximum après leur arrivée et en tout état de cause, au plus tard, à 9h, sauf pour les marchés de Wazemmes à 8h30 (exceptés les démonstrateurs autorisés jusqu à 9h ) et de Vauban-Esquermes à 15h. Article 7 : Les dispositifs d accès sont enlevés par les services municipaux. Exceptionnellement, sur avis des services de la Police Municipale, l enlèvement de ces dispositifs peut être anticipé. Dés lors, les commerçants sont passibles notamment d une contravention de seconde classe R du Code de la Route et d un procès verbal de contravention. III. MODALITES D ACCES AUX MARCHES DE PLEIN AIR 9

13 Modalites d'acces aux marches de plein air A. DOCUMENTS JUSTIFICATIFS Article 8 : En fonction des disponibilités, les emplacements sont attribués par le Maire de Lille aux personnes physiques majeures ou émancipées, exerçant leur activité sur les marchés pour elles mêmes ou pour le compte d une société. Les candidats à l obtention d un emplacement sont tenus de produire, à l appui de leur demande, les pièces justificatives suivantes : pour tout type de commerce : - une attestation d inscription au Registre de Commerce et des sociétés ou au Répertoire des Métiers datant de moins de trois mois ; - la carte de commerçant non sédentaire trois volets ou le livret de circulation prévu par la loi n 69-3 du 3 janvier 1969 (modèle A) ; La carte de commerçant non sédentaire est exigée de tout ressortissant d un Etat membre de l Union Européenne qui justifie d un domicile fixe depuis plus de six mois ou de son siège social dans un Etat membre de l Union Européenne autre que la France; - les candidats de nationalité étrangère, à l exclusion des ressortissants de l Union Européenne, doivent produire, outre les documents énumérés ci-dessus, un titre de séjour en règle et la carte d identité de commerçant étranger instituée par le décret n du 28 janvier l attestation d assurance responsabilité professionnelle - le cas échéant, pour les salariés : déclaration d embauche certifiée par URSSAF, dernière fiche de paie et contrat de travail. Il conviendra de produire en sus : pour les brocanteurs : - le registre de brocanteur dûment visé par le Commissaire de Police de sa résidence et le récépissé de brocanteur délivré par la Préfecture pour les producteurs : - la carte d inscription à la Mutualité Sociale Agricole. Chaque occupant doit être constamment en mesure de présenter à toute réquisition : - la décision d attribution d emplacement à son profit, - le récépissé du règlement du droit de place correspondant à cet emplacement, - les attestations délivrées par les compagnies d assurance couvrant sa responsabilité dans les conditions imposées par le présent règlement, - le cas échéant, sa carte d abonnement. Faute de pouvoir produire ces pièces, l occupant est mis en demeure de libérer les lieux immédiatement. Il n est alors autorisé à utiliser à nouveau l emplacement que lorsqu il lui est possible de présenter les documents susmentionnés. B. CONDITIONS D ATTRIBUTION DES EMPLACEMENTS 10 P 7

14 Modalites d'acces aux marches de plein air 1. Attribution par abonnement Article 9 : Pour l attribution d un emplacement vacant, une lettre est adressée à tous les commerçants du marché concerné. reprenant les critères retenus pour l attribution des emplacements vacants( ancienneté dans l assiduité et types de produits vendus ). Elle est accompagnée d un plan reprenant le ou les emplacements vacant(s) Ce courrier indique la date de la commission, fixe la date limite d envoi de la demande. Il mentionne que la demande devra comporter les éléments relatifs aux critères précités ainsi que l ensemble des documents justificatifs repris à l article 8 du présent règlement. Article 10 : Le postulant à l attribution d un emplacement par abonnement doit présenter sa demande, par écrit, au Maire de Lille. A l appui de cette demande, il doit justifier de son identité, de sa nationalité, de son domicile, de sa qualité de commerçant non sédentaire, de la nature de son commerce avec l indication de la date et du numéro de son registre du commerce et des sociétés. Un avis est rendu par la commission consultative des marchés de plein air. Article 11 : Les attributions d emplacement sont décidées par le Maire ou par délégation, par l élu délégué aux marchés de plein air, après avis de la commission consultative des marchés de plein air. Les conditions d attribution reposent prioritairement sur des motifs tirés de l ordre public, du débit de marchandises, de l assiduité du candidat qui fréquente les marchés lillois, ainsi que la meilleure utilisation du domaine public. La commission privilégie, dans l intérêt général, les activités manquantes ou à développer sur les marchés. Article 12 : L abonnement donne lieu à la délivrance d une carte portant une photographie fournie par l abonné. Le titulaire de cette carte a l obligation de la rendre à la ville dès la cessation d occupation de l emplacement correspondant - ( une attestation de non fréquentation des marchés ne pouvant être délivrée qu après cette restitution )- et d en signaler, par écrit, la perte au service en charge des halles et marchés. Article 13 : L inscription à l obtention d une place fixe par abonnement est annulée en cas de défaut de fréquentation non justifié du marché pendant 4 semaines consécutives ou de refus, à trois reprises successives, d une proposition de place fixe par abonnement. P 8 11

15 Modalites d'acces aux marches de plein air 2. Attribution des emplacements temporairement vacants à des passagers a) Règles générales Article 14 : Les emplacements libres provisoirement sont attribués par les receveurs-placiers en fonction de l ancienneté dans l assiduité des passagers présents.. Priorité est accordée aux Commerçant Non Sédentaire (C.N.S.) ayant le plus d ancienneté dans l assiduité et en fonction du type de commerce. Un registre par marché et par jour de marché sera tenu à cet effet par le service. La priorité est donnée à l alimentaire en fonction des produits manquants, exception faite des dispositions prévues aux articles 16,17,18 et 19. Article 15 : Le commerçant a l obligation de respecter le présent règlement, et notamment l obligation d assiduité. En cas d absence non justifiée, le commerçant se trouve rétrogradé dans le registre. Si cette situation se poursuit pendant 4 semaines consécutives, le commerçant concerné est rayé du registre des passagers. Pour le même marché, les passagers ne seront pas installés plus de deux fois de suite sur le même emplacement, sauf impossibilité en raison du nombre très limité d emplacements vacants. b) Règles particulières au marché de Wazemmes - Produits non représentés Article 16 : Après avis de la commission consultative des marchés de plein air, priorité est donnée aux catégories d articles non représentés. Les demandes écrites sont étudiées sur dossier et présentées en commission consultative qui décide notamment en fonction du marché, de la gamme de produits, du suivi. Après passage en commission, les commerçants présentant des articles non représentés sont placés prioritairement par le placier et ce pendant un an à compter de la décision de la commission. Sur le même marché, ces passagers prioritaires sont au nombre de 5 maximum. On place en alternance les passagers prioritaires au titre des articles non représentés et ceux inscrits au registre (2 passagers du registre 1 prioritaire- 2 passagers du registre- 1 prioritaire.). La commission examine ces demandes par catégorie de produits et non par produit. Les produits non représentés doivnt constituer 75% minimum de l ensemble des produits présentés sur l étal. Dans l hypothèse où la condition des 75% précitée ne serait pas respectée, la priorité de placement serait annulée. 12

16 Modalites d'acces aux marches de plein air - Allée centrale Article 17 : Définition du démonstrateur : commerçant non sédentaire passager présentant sur le marché un appareil ou un produit dont il explique le fonctionnement, en démontre l utilisation et les avantages et en assure la vente. La conformité des activités exercées par les démonstrateurs à la définition ci-dessus est laissée à l appréciation du receveur-placier ou de son supérieur.. Article 18 : L allée centrale est exclusivement réservée à l installation des démonstrateurs tels que définis à l article 17. Les emplacements sont au nombre de 9 les jeudis et dimanches et de 8 le mardi. Ils sont de 4m sur 2m maximum et sont situés sur la médiane de l allée centrale. Le dos de chaque stand est alterné, par rapport à cette médiane, 1 mois sur 2. Ces emplacements sont occupés par un seul commerçant à la fois. Si des emplacements n étaient pas attribués à des démonstrateurs, ils resteraient vacants. Si le nombre de démonstrateurs postulants à l attribution d un emplacement est supérieur au nombre d emplacements vacants, le choix est effectué par tirage au sort, sous l autorité du receveur-placier ou de son supérieur avec priorité aux démonstrateurs disposant d un stand mobile. Dès lors, le tirage au sort s applique à la fois à la désignation du commerçant et de la place, qui lui est affectée. Progressivement et au plus tard dès le 1 er janvier 2010, la mobilité des stands sera exigée sur l allée centrale pour des raisons de sécurité Les démonstrateurs sont placés à partir de 8h30, leur véhicule doit avoir libéré le marché dans la demi-heure suivant le placement. Ils doivent avoir quitté le marché à 13h. Article 19 : Les 10 posticheurs, qui depuis quelques années s installaient dans l allée centrale, sont replacés les jeudis et dimanches rue Jules Guesde sur les emplacements de 2m x 4 m maximum désignés à la suite d un tirage au sort sous l autorité du placier. Leur installation doit respecter les règles de sécurité relatives à la circulation des piétons et des véhicules de secours et donc un axe central de la chaussée libre de toute installation sur 4m de large. Le mardi, ils sont placées sur le marché dans le prolongement de la latérale côté impair le long du grand terre-plein sur un métrage linéaire maximal de 6m. Progressivement et au plus tard dès le 1 er janvier 2010, la mobilité de leur stand sera exigée. Ces posticheurs figurent sur un registre particulier ( joint en annexe), dans lequel ils sont nommément désignés : le registre des posticheurs, qui est d ores et déjà bloqué et ne comportera pas de liste complémentaire. Dès lors que l un ou plusieurs d entre eux cesseront leur activité, les emplacements ainsi libérés ne seront pas réattribués. Ce registre a donc vocation à s éteindre. Si ces emplacements ne sont pas occupés par les posticheurs du registre, ils restent vacants 13

17 Modalites d'acces aux marches de plein air 3. Règles communes Article 20 : La longueur des étals ne peut, sauf accord à titre exceptionnel de la commission, excéder 10 mètres. Les étals d une longueur supérieure à 10 mètres attribués avant la publication du présent arrêté seront maintenus à titre exceptionnel jusqu au départ de son titulaire.. Le dépassement des 10 mètres autorisé par la commission est assujetti au tarif abonné. Les retours sont comptabilisés dans le métrage au delà de 2 mètres. Article 21 : Dans la mesure du possible et en fonction des possibilités matérielles, la commission consultative, dans le cadre de l étude des demandes d abonnement, et les receveurs-placiers, lors du placement des passagers, s efforceront autant que faire se peut d éviter de placer côte à côte ou en vis-à vis les commerçants commercialisant les mêmes articles. Article 22 : Le commerçant riverain a priorité pour obtenir un emplacement sur le trottoir jouxtant son local commercial, sauf si cet emplacement est déjà occupé par un abonné. IV. GESTION DES EMPLACEMENTS Article 23 : S il obtient un emplacement, l intéressé ne peut y exercer que l activité déclarée lors de son attribution. Le changement d activité doit préalablement faire l objet d une demande écrite au Maire de Lille, qui rendra sa décision après avis de la commission consultative. Ce changement pourra entraîner une modification de l emplacement attribué. Article 24 : Tout commerçant doit indiquer, par écrit, au Maire de Lille, tout changement d adresse, et toute modification dans la nature de son commerce ou de son statut juridique en produisant à l appui les documents justificatifs correspondants. Article 25 : Toute demande de changement d emplacement ou de modification de surface doit faire l objet d une lettre adressé au Maire de Lille et d un avis de la commission consultative des marchés de plein air. Les décisions de modifications consécutives à de telles requêtes sont prises par le Maire de Lille, après avis de la commission consultative des marchés de plein air. Les avis tiennent compte à la fois de l ancienneté, des possibilités matérielles et de l intérêt général. Article 26 : Les titulaires d emplacements, de même que ses remplaçants et employés, ne peuvent ni prêter, ni sous louer, ni céder tout ou partie de celui-ci, même à une personne remplissant les conditions exigées pour obtenir un tel emplacement. Toute contravention à cette disposition est sanctionnée par l annulation immédiate et définitive de cette attribution. 14

18 Les retours sont comptabilisés dans le métrage au delà de 2 mètres. gestion des emplacements Article 21 : Dans la mesure du possible et en fonction des possibilités matérielles, la commission consultative, dans le cadre de l étude des demandes d abonnement, et les receveurs-placiers, lors du placement des passagers, s efforceront autant que faire se peut d éviter de placer côte à côte ou en vis-à vis les commerçants commercialisant les mêmes articles. Article 22 : Le commerçant riverain a priorité pour obtenir un emplacement sur le trottoir jouxtant son local commercial, sauf si cet emplacement est déjà occupé par un abonné. IV. GESTION DES EMPLACEMENTS Article 23 : S il obtient un emplacement, l intéressé ne peut y exercer que l activité déclarée lors de son attribution. Le changement d activité doit préalablement faire l objet d une demande écrite au Maire de Lille, qui rendra sa décision après avis de la commission consultative. Ce changement pourra entraîner une modification de l emplacement attribué. Article 24 : Tout commerçant doit indiquer, par écrit, au Maire de Lille, tout changement d adresse, et toute modification dans la nature de son commerce ou de son statut juridique en produisant à l appui les documents justificatifs correspondants. Article 25 : Toute demande de changement d emplacement ou de modification de surface doit faire l objet d une lettre adressé au Maire de Lille et d un avis de la commission consultative des marchés de plein air. Les décisions de modifications consécutives à de telles requêtes sont prises par le Maire de Lille, après avis de la commission consultative des marchés de plein air. Les avis tiennent compte à la fois de l ancienneté, des possibilités matérielles et de l intérêt général. Article 26 : Les titulaires d emplacements, de même que ses remplaçants et employés, ne peuvent ni prêter, ni sous louer, ni céder tout ou partie de celui-ci, même à une personne remplissant les conditions exigées pour obtenir un tel emplacement. Toute contravention à cette disposition est sanctionnée par l annulation immédiate et définitive de cette attribution. Article 27 : Lorsque l abonné décède ou cesse son activité pour des raisons de santé ou de départ en retraite, la commission peut prendre en compte des critères d attribution personnels notamment pour les conjoints, concubins justifiant d un P.A.C.S., descendants de l abonné ou associé. La demande est examinée de façon particulière par la commission sans pour autant P 11 pouvoir constituer un argument d attribution prioritaire ou obligatoire. Article 28 : L abonné est tenu d exercer son commerce, en permanence, sur l emplacement qui lui est attribué. En cas de demande de mutation, il est donné suite à sa requête après avis de la commission consultative des marchés de plein air. Article 29 : L abonnement est résiliable par l abonné moyennant un préavis minimal de trois mois adressé par écrit au Maire de Lille. Article 30 : En cas de circonstances exceptionnelles, la tenue du marché pourrait être annulée. 15

19 Utilisation des emplacements A. OBLIGATIONS 1. Responsabilité des C.N.S. Article 31 : Tout C.N.S. exerçant sur les marchés doit contracter une police d assurance couvrant sa responsabilité civile d occupant pour les dommages corporels ou matériels causés à quiconque : par lui- même, par personnes qui le remplacent ou l assistent, par son personnel ou par le matériel et les marchandises dont il est propriétaire ou dont il a la garde. En outre, son contrat doit couvrir les risques locatifs dans le cas où la responsabilité de l occupant serait engagée à l égard de la ville pour des dommages causés à des biens appartenant à celle-ci. La justification de l exécution de cette obligation doit être fournie à la ville. A défaut d une couverture suffisante, les C.N.S. sont tenus de rembourser eux-mêmes à la ville le préjudice consécutif à tout dommage provoqué par leur présence sur le marché. En cas d accident matériel ou corporel, la ville et ses assureurs ne renoncent à aucun recours à l égard de l occupant et de ses assureurs. 2. Aide et remplacement Article 32 : Le C.N.S. présent sur les lieux peut se faire aider exclusivement par son conjoint, son concubin justifiant d un pacte civil de solidarité ou ses enfants, sous réserve du respect du droit du travail. En cas d absence, pendant la durée d un marché, il peut se faire remplacer par une ou plusieurs personnes salariées. Toutefois chaque préposé du titulaire devra être en mesure de présenter la photocopie de la carte de commerçant du titulaire, l attestation provisoire délivrée par l employeur et certifiée par l URSSAF et un bulletin de paye datant de moins de trois mois. 3. Information du consommateur Article 33 : Chaque commerçant doit indiquer sur ses factures, tarifs, documents publicitaires et récépissés concernant son activité : le numéro d identification délivré conformément aux textes en vigueur, la mention RCS suivie du nom de la ville où se trouve le greffe où il est immatriculé. Toute contravention à cette disposition est sanctionnée par une amende de 4 ème classe. Le défaut de respect de ces dispositions entraînera la suspension de l autorisation d occuper l emplacement jusqu à régularisation de la situation. Les commerçants abonnés doivent afficher dans leur étal l affichette fournie par le service réglementation de la ville de Lille comportant leur nom et prénom et la nature de leur activité (à l exclusion de toute autre information, conformément aux dispositions de la loi informatique et libertés). 16 P 13

20 Utilisation des emplacements 4. Sécurité, Propreté et Hygiène Article 34 : Les appareils à gaz utilisés par les commerçants doivent être agréés, homologués selon la réglementation en vigueur et tenus en bon état de fonctionnement. Les commerçants qui utilisent sur leur emplacement des appareils de ce type ont l obligation de placer en permanence sur les lieux, un extincteur équipé de tuyau en inox, adapté aux risques permettant l intervention immédiate en cas d incendie. Pendant les heures d ouverture du marché au public, les allées, les passages et les issues doivent toujours rester libres. Aucun dépôt de marchandises, emballages ou déchets ne sera toléré, aucune marchandise ne devra dépasser la limite des étals. Conformément à l article 3.3 de l arrêté n 1081 du 8 février 2002 portant sur la propreté et l hygiène publiques des marchés de plein air, les commerçants doivent rassembler leurs déchets au fur et à mesure de leur production et les déposer dans les conteneurs et bennes mis à disposition de façon à éviter l éparpillement des déchets et l envol des éléments légers pendant la tenue du marché. Pour les vendeurs de fruits et légumes, le tri est interdit. En aucun cas, les déchets produits au cours des opérations sur les aliments ne doivent être jetés à même le sol. Le nettoiement entier de l emplacement incombe au commerçant occupant. Avant son départ, le commerçant, abonné ou passager, doit prendre toutes dispositions pour déposer les emballages et détritus de toute nature, aux endroits prévus à cet effet, pour y être traités. Aucun résidu y compris les eaux usées, ne doit subsister sur les lieux sous peine de verbalisation immédiate. Chaque commerçant doit enlever et faire traiter selon la réglementation en vigueur, les déchets spécifiques non collectés par les services de nettoyage (notamment huile de friture, huile d olives). Les commerces de boucherie, charcuterie, volaille, poissonnerie, crémerie, fromagerie, confiserie, boulangerie, pâtisserie et plats préparés doivent respecter les dispositions réglementaires en vigueur relatives à l hygiène des aliments remis directement aux consommateurs. En outre : - les installations doivent être conçues, construites, nettoyées et entretenues de façon à éviter la contamination des denrées, - à défaut d installation permanente, des dispositifs doivent être prévus par les commerçants pour permettre aux personnes manipulant les aliments de se laver les mains de manière hygiénique, - toutes les surfaces en contact avec les aliments doivent être réalisées dans des matériaux lisses et être tenues, en permanence, en état de propreté rigoureuse. 17

21 Utilisation des emplacements B. ACTIVITES AUTORISEES 1. types de commerce autorisés Article 35 : Sur les marchés de plein air sont autorisées : la vente de denrées alimentaires ( notamment fruits, légumes, produits frais et d épicerie) la vente d objets neufs (habillement et accessoires d habillement, équipement et décoration de la maison, produits de loisirs) la vente d objets usagers (fripes, antiquités, livres anciens et brocante) la vente de fleurs et de plantes (naturelles et artificielles) la vente de produits cosmétiques et d hygiène. Article 36 : La vente d animaux vivants est exclusivement réservée au marché de la rue Littré. Les animaux doivent être présentés à la vente, vivants et en bonne santé.ils doivent avoir les membres libres, être placés sous un abri, ne jamais être exposés à même le sol, ni dans un dispositif de détention non adapté à leur espèce ou susceptible de provoquer des blessures ou des souffrances. Un récipient propre contenant de l eau potable est mis à leur disposition. Les animaux carnivores présentés à la vente doivent être âgés d au moins 2 mois, tatoués de manière lisible et vaccinés. Tout contrevenant sera immédiatement exclu du marché. La vente d animaux de compagnie est interdite par arrêté préfectoral dans des lieux non spécifiquement consacrés aux animaux, sauf dérogations exceptionnelles, personnelles et ponctuelles. La vente d animaux de basse cour est autorisée. Elles sont soumises toutes deux au passage d un vétérinaire avant l ouverture du dit marché. Sont interdites les ventes de : 1) chiens de première et deuxième catégories 2) toute espèce dont le commerce est illicite, notamment les espèces sauvages ou protégées. 2. Dispositions touchant les associations et animations relatives à la promotion des marchés de plein air Article 37 : Par dérogation à l article 4 du présent arrêté, un emplacement est attribué sur les marchés non saturés, dans la mesure du possible, aux associations loi du 1 er juillet 1901, reconnues d utilité publique ou organismes d intérêt général, à but humanitaire ou caritatif et aux associations relatives à la promotion des marchés de plein air. 18 P 15

22 Utilisation des emplacements Afin d obtenir un emplacement, les associations concernées doivent déposer une demande écrite au Maire de Lille, accompagnée d un calendrier fixant les dates de présence et la dimension de l emprise souhaitées. L occupation par les associations des emplacements précités ne donne pas lieu, à la perception du droit de place. Les représentants des associations autorisées doivent être présents sur le marché dès 8h15 faute de quoi l emplacement peut être remis, pour la durée du marché, à des commerçants. Sur le marché de Wazemmes, le dimanche, l emplacement prévu est situé à gauche de la porte d entrée de la halle côté Gambetta. Sur les autres marchés, l emplacement est déterminé par le receveur placier municipal présent sur les lieux, en fonction des contraintes d organisation liées au bon fonctionnement du marché. 3. Limites aux activités autorisées Article 38 : A titre général, le titulaire d un emplacement a l obligation de n y exercer que l activité pour laquelle il a été autorisé à occuper les lieux. Il ne peut s immiscer, de quelle que manière et à quelque titre que ce soit, dans l utilisation d un emplacement autre que celui qui lui a été attribué. De même, en dehors des heures réservées au fonctionnement du marché, la vente, l exposition, le dépôt de marchandise sont interdits. Article 39 : La mise en dégustation sur place de boissons alcoolisées est interdite. Seules les ventes de boissons à emporter sont autorisées, sous réserve : - du respect des dispositions du code de la santé publique et de la réglementation préfectorale en matière de zone protégée autour de certains édifices et établissements, - et de la possession, par les commerçants procédant à ces ventes, d une des deux licences prévues au code susmentionné, à savoir la petite licence ou la licence à emporter. Article 40 : L usage d un microphone ou de tout autre appareil sonore est interdit, exception faite pour les marchands de disques et de cassettes audio et les associations de promotion des marchés de plein air, dont les installations peuvent diffuser de la musique d un volume sonore limité à 50 décibels. Tout dépassement de cette limite est sanctionné par un arrêt total de la diffusion de musique. Article 41 : Sur les marchés, les ventes en camion magasin ou en véhicule aménagé à cette fin sont autorisées, dans la limite de l emplacement, sous réserve que : - les véhicules alimentaires soient agréés par les autorités sanitaires - la vente n ait lieu que d un seul côté du véhicule - les cabines motrices soient garées hors du marché. P 16 19

23 Utilisation des emplacements Article 42 : Le commerçant riverain, ayant obtenu un emplacement sur le trottoir jouxtant son commerce, ne peut l utiliser que pour son activité habituelle. C. INTERDICTIONS 1. Interdictions d accès Article 43 : Dans le but de préserver la sécurité et la tranquillité publique, l accès aux marchés est : - interdit aux véhicules publicitaires, cortèges, vendeurs et distributeurs de journaux, de tracts de toute nature et de prospectus à caractère publicitaire, organisateurs de loterie, sous quelque forme que ce soit, quêteurs et, d une façon générale à toute personne exerçant ordinairement son activité sur la voie publique et sans relation avec les marchés de plein air - subordonné à une autorisation municipale préalable, pour les musiciens, chanteurs, photographes et artistes ambulants. Les marchands des quatre saisons et ceux qui vendent d une façon ambulante les mêmes produits et articles que ceux exposés dans les marchés ne peuvent exercer leur activité ni sur le marché, ni dans une zone de 100 mètres autour des périmètres des marchés, tels qu'ils sont fixés à l article 3. L accès des voitures de vidange est interdit durant les heures de vente dans les voies bordant le périmètre des marchés. 2. Interdictions touchants les commerçants riverains Article 44 : Les commerçants riverains des marchés, ne peuvent s installer sur les voies publiques bordant ceux-ci qu après avoir obtenu une autorisation écrite par le Maire de Lille. Ils doivent alors se conformer aux dispositions applicables aux commerçants des marchés de plein air. Les emplacements restant libres sur les trottoirs inclus dans les périmètres des marchés de plein air sont attribués de la même façon que ceux desdits marchés. Cette utilisation des trottoirs doit impérativement laisser subsister un passage pour l accès : - des riverains à leurs habitations, - du public aux commerces sédentaires - du public aux services riverains, notamment distributeurs de billets, de D.V.D., entrées de métro. 20

24 Utilisation des emplacements 3. Interdictions diverses aux C.N.S. Article 45 : Il est expressément défendu aux C.N.S., ainsi qu aux personnes à leur service : - de stationner, debout ou assis, dans les passages réservés à la circulation du public, - d annoncer par cris abusifs et répétés la nature et les prix des articles mis en vente, - d aller au devant des passants pour leur offrir des marchandises, de leur barrer le chemin ou de les saisir, - d appeler les clients d une place à l autre, - de diriger le public vers des boutiques ou magasins situés en dehors du marché, - de placer à l extérieur des installations : drapeaux, oriflammes ou pancartes, - de fixer des clous dans les arbres situés dans le périmètre des marchés, d y attacher des cordes, d y suspendre tout objet et de les endommager de quelque manière que ce soit, - de faire des scellements dans le sol et de dégrader la voirie ou le mobilier urbain, sous peine d en supporter les frais de réfection et ce, sans préjudice des poursuites judiciaires, - de disposer des étalages en saillies et de déposer des marchandises, des emballages vides ou du matériel en dehors des emplacements attribués, - d utiliser des groupes électrogènes lorsque le marché est équipé de bornes d alimentation électrique. Les commerçants passagers ne peuvent ni retenir matériellement un emplacement quelconque, ni s installer sur celui-ci avant d y avoir été autorisé par le receveur-placier. 4. Marchés clandestins Article 46 : Toute vente, périodique ou non, non autorisée, hors du périmètre du marché, est considérée comme un marché clandestin pouvant donner lieu à des poursuites judiciaires à l encontre de ceux qui y participent ou qui ont permis sa tenue. 21

25 circulation et stationnement VI. CIRCULATION ET STATIONNEMENT Article 47 : Dans le périmètre des marchés et de leurs abords, les commerçants sont tenus de se conforter aux règles générales de stationnement. Durant l ouverture des marchés au public, la circulation et le stationnement des véhicules de toute nature : automobiles, bicyclettes, cyclomoteurs ou motos, même conduits à la main, est rigoureusement interdite à l intérieur du périmètre des marchés de plein air. La pratique du skateboard et du roller est également interdite. Article 48 : Le stationnement des véhicules utilitaires des commerçants est autorisé, dans la limite de l emplacement et sous réserve d acquitter le droit de stationnement sur les marchés qui n en sont pas exonérés. 22 P 19

26 reprise des emplacements par la ville VII. REPRISE DES EMPLACEMENTS PAR LA VILLE Article 49 : L attribution des emplacements présente un caractère précaire et révocable et il peut y être mis fin à tout moment. La radiation peut être prononcée sur décision du Maire pour l un des motifs suivants : - défaut de paiement du droit de place, - défaut d occupation de l emplacement pendant plus de 8 semaines consécutives dans l année avec un maximum d absence de 12 semaines par an même si la redevance correspondante a été payée. La ville de Lille peut autoriser une absence de 12 semaines consécutives dans certains cas particuliers, pour raisons médicales ou déplacement à l étranger justifié par un document, - infractions habituelles et volontaires aux dispositions du présent règlement, ces infractions ayant fait l objet d un procès verbal de contravention ou d un avertissement écrit au contrevenant, après passage en commission de discipline, - condamnation entraînant l interdiction d exercer une profession commerciale, artisanale ou industrielle, - comportement susceptible de troubler la sécurité, la tranquillité et la salubrité publiques, - cessation de validité de la carte d identité spéciale instituée pour les commerçants étrangers, - trafic ou utilisation illicite d un emplacement par son titulaire, - vente d un produit en violation des règles applicables à cette vente, notamment contrefaçons. La commission consultative sera saisie préalablement à toute décision de radiation. La radiation entraîne la possibilité pour la ville de Lille de faire procéder, aux frais et risques du contrevenant, à l enlèvement des marchandises et matériels laissés sur place et à leur transfert dans un lieu choisi par elle. La ville n est pas tenue au versement d une indemnité quelconque, quelle que soit la raison de la décision prise. Article 50 : L abonnement n exclut pas les conséquences du caractère précaire et révocable de chaque attribution et, par conséquent, ne fait pas obstacle à la possibilité, pour la ville, de modifier l emplacement, notamment dans les cas suivants : emplacement faiblement utilisé, réorganisation ou transfert d un marché à l initiative de la ville. Les abonnés ne peuvent alors, ni s opposer aux modifications décidées, ni prétendre à l obtention d une indemnité. 23

27 tarification des droits de place VIII. TARIFICATION DES DROITS DE PLACE A. DISPOSITIONS GENERALES Article 51 : L occupation des emplacements attribués est assujettie au paiement d un droit de place : soit de tickets journaliers, soit d abonnements trimestriels, à l exception du marché aux livres de la Vieille Bourse assujetti à un abonnement mensuel. Les producteurs saisonniers ne peuvent bénéficier d abonnement. L abonnement assure à son titulaire, à la fois un emplacement fixe et un tarif réduit. a) Le ticket journalier : Le montant est perçu par les collecteurs ayant l agrément du Comptable Public. Ceux-ci se rendent auprès de chaque utilisateur d emplacement à qui ils remettent, en échange de la somme versée, un ticket servant de quittance. Ce ticket doit être conservé pendant toute la durée du marché et être présenté à toute réquisition des agents municipaux. Le défaut de présentation du ticket donne lieu, immédiatement, à une nouvelle perception du droit correspondant. Le commerçant non sédentaire doit disposer de monnaie afin de faire l appoint et de pouvoir régler ses droits de place, de stationnement et éventuellement son forfait de consommation électrique b) L abonnement : Une facture est envoyée à chaque abonné, qui est invité à régler par chèque et par courrier. Si cela ne lui est pas possible, il peut s acquitter des sommes dues dans les locaux du Service des halles et marchés auprès du régisseur de recettes. Une quittance est remise en échange de la somme versée. Article 52 : Le placement des commerçants et le recouvrement des droits de place ne sauraient en aucun cas donner lieu à remise de pourboires ou primes quelconques. De telles pratiques sont formellement interdites sous peine d exclusion immédiate et définitive des commerçants concernés et, d application des sanctions statutaires à l encontre de l agent fautif. Article 53 : Outre le prix de l abonnement, lors d une mutation, une redevance, dont le montant est fixé par la délibération du conseil municipal, est perçue par la ville lors : - de la délivrance de la nouvelle carte d abonnement, - de l attribution à un abonné d une place sur un marché où celui-ci n a jamais exercé. 24

28 tarification des droits de place B. INSTITUTION ET MODE DE CALCUL DES TARIFS Article 54 : En application de l article 2, les tarifs des droits de place sur les marchés de plein air sont fixés par délibération du conseil municipal après consultation des organisations professionnelles intéressées. Ces droits de place sont calculés par mètre linéaire et : - par trimestre et par marché pour les abonnés, - par jour de marché et par marché pour les passagers. 25

29 commission consultative des marches de plein air IX. COMMISSION CONSULTATIVE DES MARCHES DE PLEIN AIR A. DEFINITION ET COMPOSITION Article 55 : La commission consultative de marchés de plein air est chargée de formuler des avis sur des questions de fonctionnement et de discipline dans l exercice de la profession de commerçant non sédentaire sur les marchés de plein air. Cette commission est composée de : 1. représentants de la Ville de Lille - Adjoint ou Conseiller Municipal Délégué aux Marchés de Plein Air, qui assure la présidence de la commission - Adjoint ou Conseiller Municipal Délégué à la Police Municipale, - Directeur Général Adjoint ou son représentant, - Directeur de la Police Municipale ou son représentant, - Directeur de la Réglementation - Halles et Marchés ou son représentant, - Un représentant de la Direction de l Action Economique, de l Emploi et du Tourisme - Un président de conseil de quartier concerné par l ordre du jour, à la demande du président de la commission 2. deux représentants de chaque organisation professionnelle intéressée (un titulaire et un suppléant désignés par celle-ci) et, à la demande du président de la commission, un correspondant du marché concerné par l ordre du jour 3. deux représentants d association de consommateurs, sauf lors de sa réunion en formation disciplinaire. Le Président peut se faire assister par toute personne dont la présence est susceptible d être utile à l examen des questions écrites à l ordre du jour des réunions. La commission n a qu un rôle consultatif et d arbitrage. Ces membres siègent avec voix délibérative : une voix par organisation professionnelle. Les avis sont pris à la majorité des membres présents et en cas de partage la voix du Président est prépondérante. Les membres ne peuvent prendre part à la délibération lorsqu ils ont un intérêt personnel à l affaire qui en fait l objet. Si un des membres fait l objet d une sanction émanant de la formation disciplinaire de cette même commission, il perd la qualité de membre de la commission. La commission est convoquée par le Président. Le secrétariat est assuré par la Direction de la Réglementation Service Halles et Marchés. 26

30 - des questions relatives à la propreté, l'hygiène, qualité des produits, le stationnement et la circulation sur les marchés de plein air - de toute question ayant trait aux marchés de plein air. commission consultative des marches de plein air La commission consultative a vocation à évoluer si elle venait à aborder des thèmes nouveaux qui participent à la promotion économique des marchés de plein air, autres que ceux cités précédemment. 2. dans le cadre de ses prérogatives disciplinaires : Article 57 : La commission consultative propose des sanctions relatives à l application des dispositions du présent arrêté ainsi qu à tout comportement des commerçants non sédentaires de nature à troubler l ordre public et le fonctionnement des marchés de plein air. Pour cette compétence disciplinaire, seuls les représentants de la Ville de Lille et des organisations professionnelles intéressées assistent à la réunion et y ont le droit de vote. P 24 27

31 formule executoire recours inscrption au registre des actes administratifs X. FORMULE EXECUTOIRE RECOURS INSCRIPTION AU REGISTRE DES ACTES ADMINISTRATIFS Article 58 : Les dispositions du présent règlement s appliqueront aux marchés de plein air de Lille et de la commune associée d Hellemmes. Quant aux marchés de la commune associée de Lomme, ces dispositions s appliqueront après avis conforme du conseil communal de Lomme. Les dispositions du présent règlement ne s appliquent pas au marché aux livres de la Vieille Bourse, qui fait l objet d une réglementation spécifique par arrêté municipal n 4466 du 29 avril Article 59 : Le présent arrêté peut faire l objet d un recours pour excès de pouvoir dans le délai de 2 mois à compter de sa transmission à Monsieur le Préfet du Nord et de sa publication. Article 60 : Le présent arrêté sera inscrit au recueil des actes administratifs de la Ville de Lille et copie sera adressée à Monsieur le Préfet pour information. Article 61 : Monsieur le Directeur Général des Services de la Mairie, Monsieur le Trésorier Principal des Finances de Lille Municipal et Monsieur le Commissaire Central, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté. Réception en Préfecture le : Hôtel de Ville le : Affiché en Mairie le : Notification le : Par délégation du Maire, Le Conseiller Municipal délégué Aux Halles et marchés, Par délégation du Maire, Le Conseiller Municipal délégué aux Halles et marchés Jacques MUTEZ Jacques MUTEZ 28

32 plan marche registre des posticheurs Marché de Wazemmes Registre des posticheurs - M.BITAM, Amina bijoux fantaisie - M MOUJAHID, Mohamed foulards, chaussettes - MAZZANI Mohamed, foulards, bijoux - MAZZANI El Mehdi, sous-vêtements - M EL BOUAZZATI Taieb, parfums - M. ELBOUAZZATI Mustapha, parfums - M. EL OTMANI, Mustapha bijoux plaqué or - M. EL BARKANI,Abib foulards, chaussures, bijoux - M. DIEUX, Rudy bijoux fantaisie, accessoires cheveux - M. MODOLO, Mickael bijoux fantaisie

33 plan marche mardi wazemmes 30

34 plan marche jeudi wazemmes 31

35 plan marche dimanche wazemmes 32

36 Notes... 33

37 ... 34

38 Notes... 35

39

40 ... Notes Notes

R E G L E M E N T D E S B O U Q U I N I S T E S D E S Q U A I S D E L A S E I N E - - - - - - - - - - - - -

R E G L E M E N T D E S B O U Q U I N I S T E S D E S Q U A I S D E L A S E I N E - - - - - - - - - - - - - Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Sous-Direction du Développement Economique Bureau du Commerce et du Tourisme 8, rue de Cîteaux 75012 Paris Mail : bouquinistesddee@paris.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF)

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF) REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D HEBERGEMENT DU TRIANON DE LA MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES (MDF) I PREAMBULE : Article 1 Objet et champ d application 1.1 La MDF organise, sur le site du Centre d Hébergement

Plus en détail

9h > 19h - rue Gresset - rue Léon Blum - rue du Général Leclerc LE DIMANCHE 29 JUIN 2014

9h > 19h - rue Gresset - rue Léon Blum - rue du Général Leclerc LE DIMANCHE 29 JUIN 2014 Crédit photo : Thinkstock - Photos non contractuelles - Règlement déposé chez Maître Prissaint - Ne pas jeter sur la voie publique. LE DIMANCHE 29 JUIN 2014 9h > 19h - rue Gresset - rue Léon Blum - rue

Plus en détail

Salles Municipales du Vellein Avenue du Driève 38090 VILLEFONTAINE

Salles Municipales du Vellein Avenue du Driève 38090 VILLEFONTAINE SERVICE ACCUEIL/GESTION DES SALLES Affaire suivie par : Maryvonne Mens Tél. 04 74 96 00 00 Tél. Astreinte technique : 06 60 05 52 15 Tél. Visite/Etat des lieux : 06 35 38 64 27 Règlement intérieur Salles

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX Entre les soussignés : La Ville de Noyon, représentée par son Maire en exercice, Monsieur Patrick DEGUISE, dûment habilité à cet effet par délibération du conseil

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY Préambule Le présent règlement intérieur s applique aux salles municipales suivantes : - Salle de l Orangerie... 180 personnes debout, 150 assises -

Plus en détail

THÉÂTRE DE VERDURE. Règlement intérieur

THÉÂTRE DE VERDURE. Règlement intérieur THÉÂTRE DE VERDURE Règlement intérieur Article 1: OBJET Il est institué un règlement intérieur qui régit le fonctionnement du Théâtre de Verdure. Celui-ci a été approuvé par le Conseil municipal du Article

Plus en détail

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l exploitation des établissements d enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière. NOR: EQUS0100026A Version

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX

REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX DIRECTION DU PARC PHOENIX REGLEMENT D UTILISATION DES ESPACES OU SALLES DE LA DIRECTION DU PARC PHOENIX R E G L E M E N T D U T I L I S A T I O N D E S E S P A C E S O U S A L L E S Page 1 Depuis sa création le Parc Phoenix, qui

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 Entre les soussignés : Ci après dénommé l EXPLOITANT, SARL ECV Le petit Mépillat 01560 Saint

Plus en détail

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6 Association d entraide Anne de Melun RÉSIDENCE DU VALBOYER 2, rue du Valboyer Baugé 49150 BAUGE EN ANJOU 02 41 89 81 51 02 41 89 00 94 valboyer@annedemelun.fr Résidence du Valboyer Règlement intérieur

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre :

Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre : Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre : D une part, la société Atoopharm, société à responsabilité limitée, au capital de 112.750 Euros, dont le siège est situé à Seine

Plus en détail

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT Art. 1 er. Le présent règlement règle une matière visée par les articles 117 et 119 de

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION

CONTRAT DE RESERVATION Camping des Ecrins Avenue Pierre sainte 05120 L'ARGENTIERE LA BESSEE tél : 04.92.23.03.38 fax : 04.92.23.09.89 site :www.camping-les-ecrins.com e.mail :contact@camping-les-ecrins.com 1) Dénomination du

Plus en détail

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année.

Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. CONDITIONS GENERALES DE VENTES CAMPING-CAR PARK Camping-car Park est un concept novateur de gestion d aires d étapes de camping-cars en France et à l Etranger, ouvertes 24 H/24, toute l année. PRÉAMBULE

Plus en détail

TITRE I.- DE L UTILISATION DES VEHICULES ADMINISTRATIFS

TITRE I.- DE L UTILISATION DES VEHICULES ADMINISTRATIFS DECRET N 74/704 DU 1ER AOUT 1974 Portant réglementation : de l utilisation des véhicules administratifs ; de l octroi d avance aux fonctionnaires et agents de l Etat pour acquisition de véhicules ; des

Plus en détail

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC Convention d exploitation d une fourrière de véhicules à moteur pour la commune de Baziège LES INTERVENANTS Convention conclue entre les soussignés: D une part, la commune

Plus en détail

VILLE DE LA CROIX VALMER. TAXE DE SéJOUR

VILLE DE LA CROIX VALMER. TAXE DE SéJOUR VILLE DE LA CROIX VALMER TAXE DE SéJOUR taxe de séjour Commune de La Croix Valmer Sommaire: - Qu est que la taxe de séjour?... - Qui est assujetti à la taxe de séjour?... - Les tarifs... - Les réductions,

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency I PRÉAMBULE Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency Coach motive est déclaré sous le numéro de déclaration

Plus en détail

Guide pratique sur les débits de boissons

Guide pratique sur les débits de boissons Guide pratique sur les débits de boissons page 1 Les différentes catégories de boissons (article L.3321-1 du code de la santé publique) Le code de la santé publique classifie les boissons en 5 groupes

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MAGOG RÈGLEMENT 2504-2014 Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville À une séance ordinaire du conseil municipal de la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin

REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin REGLEMENT INTERIEUR 3 ème étage - bâtiment A Du Guesclin PREAMBULE En application des objectifs de soutien aux arts visuels et aux musiques actuelles, un espace mutualisé de travail est ouvert par la Ville

Plus en détail

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI N 728 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI relative au statut juridique des gens du voyage et à la sauvegarde de leur mode

Plus en détail

DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE

DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE Territoires des Etablissements Publics du Parc de la Villette, de la Cité des Sciences et de l'industrie et du Parc et de la Grande Halle de la

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE DE LOCATION LONGUE DURÉE C.VÉLO

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE DE LOCATION LONGUE DURÉE C.VÉLO CONDITIONS GÉNÉRALES D ACCÈS ET D UTILISATION DU SERVICE DE LOCATION LONGUE DURÉE C.VÉLO Le présent règlement définit les conditions dans lesquelles les clients peuvent utiliser les prestations mises en

Plus en détail

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage.

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Une des problématiques récurrente pour les collectivités en matière d occupation illégale de son territoire tient

Plus en détail

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ;

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ; CONVENTION N...... CONCLUE ENTRE L ETAT, L ORGANISME PROPRIETAIRE, L ORGANISME GESTIONNAIRE EN APPLICATION DE L ARTICLE L.353.2 DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION PORTANT SUR LES RESIDENCES

Plus en détail

All Boards Family Association loi 1901 Statuts

All Boards Family Association loi 1901 Statuts Statuts ARTICLE 1: Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts et une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décrêt du 16 Août 1901, ayant pour titre All Boards Family ARTICLE

Plus en détail

RÈGLEMENT D EXPLOITATION

RÈGLEMENT D EXPLOITATION RÈGLEMENT D EXPLOITATION Janvier 2013 Tous les hommes et femmes de la SEMTM font de leur mieux pour permettre à chacun de voyager dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. La qualité du

Plus en détail

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE.

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. N 043-2012 ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. VU le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L.2213-1, L.2213-2,

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour MODÈLE TYPE DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES TERRAINS DE CAMPING OU DE CARAVANAGE AINSI QUE DES PARCS RÉSIDENTIELS DE LOISIRS I - Conditions générales 1. Conditions d admission et de séjour Règlement intérieur

Plus en détail

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE

I. RESSORTISSANT ETRANGER QUI SOUHAITE RESIDER EN FRANCE II. RESSORTISSANT ETRANGER QUI NE SOUHAITE PAS RESIDER EN FRANCE COMMERCANT ETRANGER 20/03/2015 Certains ressortissants étrangers, qui souhaient exercer une activité commerciale, industrielle ou artisanale, peuvent être tenue d'effectuer différentes démarches pour exercer

Plus en détail

DEBITS DE BOISSONS : quel rôle pour les communes? Association des maires de la Corrèze Vendredi 8 juillet 2011

DEBITS DE BOISSONS : quel rôle pour les communes? Association des maires de la Corrèze Vendredi 8 juillet 2011 DEBITS DE BOISSONS : quel rôle pour les communes? Association des maires de la Corrèze Vendredi 8 juillet 2011 Débits de boissons : quel rôle pour les communes? I. Le contrôle administratif préalable 1.

Plus en détail

Dossier de demande de badge d accès et de vignette Parking Navettes commerciales/déposes commerciales

Dossier de demande de badge d accès et de vignette Parking Navettes commerciales/déposes commerciales Dossier de demande de badge d accès et de vignette Parking Navettes commerciales/déposes commerciales est géré par A partir du 13 avril 2011, l Aéroport de Lille met à la disposition des sociétés exploitant

Plus en détail

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du

CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL. N du CONVENTION TYPE D OCCUPATION PRECAIRE ET REVOCABLE DU DOMAINE PUBLIC ACTIVITE : TELETRAVAIL N du Entre d une part La Communauté d'agglomération Sophia Antipolis Sise Hôtel de Ville BP 2205 à Antibes 06606

Plus en détail

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE

CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS LA MILESSE CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS DE LA MILESSE Règlement intérieur, relatif à l utilisation des salles CENTRE SOCIAL FRANCOIS RABELAIS - RUE DES JONQUILLES LA MILESSE - TEL / 02 43 25 59.56 Ce règlement

Plus en détail

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Le règlement intérieur peut être consulté en ligne Coupon à compléter et à remettre obligatoirement en page 5 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2009

REGLEMENT INTERIEUR 2009 CIRCUIT DU MAS DU CLOS LES PUIDS 23200 SAINT AVIT DE TARDES- AUBUSSON REGLEMENT INTERIEUR 2009 L utilisation de la piste et des infrastructures du Circuit du Mas du Clos entraîne automatiquement l acceptation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX ED DEPARTEMENT NORD CANTON LANNOY COMMUNE LEERS REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE N EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX REGLEMENTATION DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE VILLE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

Le Groupement d Employeurs

Le Groupement d Employeurs Le Groupement d Employeurs Une formule qui permet aux petites et moyennes entreprises de se regrouper pour employer une maind œuvre qu elles n auraient pas, seules les moyens de recruter Qu est-ce qu un

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014

CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE Maison Individuelle CONDITIONS PARTICULIèRES de SOUS-TRAITANCE édition 2014 Sur la base desconditions générales du contrat de sous-traitance Maison Idividuelle L entreprise (raison

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative»

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative» CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE Licence Professionnelle «Assistant de Gestion Administrative» Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel,

Plus en détail

Services. Chaque projet de stand doit être soumis au plus tard le 29 Juillet 2012 auprès du Service Architecture d EQUIPMAG :

Services. Chaque projet de stand doit être soumis au plus tard le 29 Juillet 2012 auprès du Service Architecture d EQUIPMAG : Services Accueil Exposants Animations sur stand Architecture Assurance complémentaire Badges Douanes État des lieux de sortie Gardiennage Hébergement Hôtesses Hygiène et protection de la santé Manutention

Plus en détail

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule.

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule. 1 Article 1. Conditions d accès Le Transport de Proximité Tedibus est un service organisé par la Communauté de Communes du Grand Couronné. Il est accessible à tous les habitants du Grand Couronné, sous

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

REGLEMENT MARCHE DE NOEL 2014

REGLEMENT MARCHE DE NOEL 2014 REGLEMENT MARCHE DE NOEL 2014 Mairie de Pontarlier Direction de la Communication et des Relations Publiques BP 259-25304 Pontarlier Cedex Tél. 03.81.38.82.48 www.ville-pontarlier.fr Organisateur La Ville

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les mots et expressions suivants signifient :

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour

Conditions Générales. Télécharger. Site Internet : http://caping-arclusaz.fr. Mail : campingarclusuaz@orange.fr. Article 1 : Durée du séjour Conditions Générales Télécharger Site Internet : http://caping-arclusaz.fr Mail : campingarclusuaz@orange.fr Article 1 : Durée du séjour Le locataire signataire du présent contrat conclu pour une durée

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

DROITS D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC

DROITS D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC VILLE DE LORIENT DIRECTION DE LA PROXIMITE ET DES SERVICES AU PUBLIC SERVICE DROITS D'OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC TARIFS 2013 Délibération du Conseil Municipal du 20 décembre 2012 SOMMAIRE Marchés extérieurs

Plus en détail

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE

CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Association agréée pour la fourniture de services aux personnes : SAP/N 377891759 N de Siret: 37789175900054 CONTRAT D ADHESION AU SERVICE MANDATAIRE Mme/Mr ------------------------------------------,-----------------------------------------------------

Plus en détail

Convention de mise à disposition du minibus «visiocom»

Convention de mise à disposition du minibus «visiocom» 1 rue du Général de Gaulle 56680 PLOUHINEC Tél. 02 97 85 88 77 Fax 02 97 85 88 89 Mail : mairie.ccas@plouhinec.com Convention de mise à disposition du minibus «visiocom» Entre : La commune de PLOUHINEC,

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Gestion d une brasserie

Gestion d une brasserie Gestion d une brasserie Délégation de service public simplifiée Objet du service public : Gestion d une brasserie Caractéristiques principales de l ouvrage Une brasserie située dans l enceinte de l aérodrome

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris

APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris Date limite de remise des dossiers de candidature : le lundi 30 mars 2015 à 12h00 1/8 APPEL A CONCURRENCE POUR L ATTRIBUTION

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION MAIRIE DE COURNON D'AUVERGNE SERVICE TOURISME TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION Sommaire : Page 2 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Présentation de la taxe de séjour -qui est habilité

Plus en détail

Conditions de Réservation

Conditions de Réservation Conditions de Réservation Caution : bracelet pour la piscine et les activités + carte de la barrière : 100. Taxe de séjour : 0.50 par pers. /nuit (à partir de 12 ans). Frais de réservation : 25 (maximum

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

COMMUNE DE VILLE-SAINT-JACQUES SALLE POLYVALENTE RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

COMMUNE DE VILLE-SAINT-JACQUES SALLE POLYVALENTE RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 COMMUNE DE VILLE-SAINT-JACQUES ******* SALLE POLYVALENTE RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Rédacteur Alain CHAUVIGNY Groupe de Travail Vérification Commission Jeunesse-Sport- Vie Associative Sybille CRASSON et

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE KARATE. 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE KARATE. 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE KARATE 39 Rue de Barbes - 92 120 MONTROUGE REGLEMENT FINANCIER CHAPITRE I ORGANISATION COMPTABLE ET FINANCIERE DE LA F.F.KARATE Article 1 Année budgétaire L exercice comptable et

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX EQUIPES

CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX EQUIPES CONTRAT DE LOCATION DE BUREAUX EQUIPES ENTRE LES SOUSSIGNES : D UNE PART : La SAS ABC DOMICILIATION, dont le siège social est 21 AVENUE AUBER à NICE, immatriculée au RCS de NICE sous le n 529332728, représentée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/10/2012 Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX02490 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre (formation à 3) Mme FLECHER-BOURJOL, président Mme Françoise LEYMONERIE, rapporteur M. VIE, commissaire

Plus en détail

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL ET DE LA COMMISSION DÉPARTEMENTALE DE RÉFORME Entre : Mme ESTELLE GRELIER, Présidente du Centre

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR

Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR 1. Objet du présent règlement intérieur Le présent règlement s applique aux usagers empruntant le service de transport à la demande Boug

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail les infos DAS - n 051 7 avril 2015 Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail Les entreprises se trouvant régulièrement confrontées à des cas d infraction routières

Plus en détail

Règlement des marchés de la Ville de Strasbourg. - Juillet 2009 -

Règlement des marchés de la Ville de Strasbourg. - Juillet 2009 - Règlement des marchés de la Ville de Strasbourg - Juillet 2009 - Le Maire de la Ville de Strasbourg, Strasbourg Vu, la loi 69-3 du 3 janvier 1969, sa circulaire du 1 octobre 1985 et son décret du 30 novembre

Plus en détail

TITRE 1 : ACCES AUX VEHICULES, QUAIS ET SITES

TITRE 1 : ACCES AUX VEHICULES, QUAIS ET SITES ARTICLE 1 Les présentes dispositions sont applicables à l ensemble des lignes, y compris les lignes affrétées, constituant le réseau de transport public en commun de voyageurs de l agglomération orléanaise

Plus en détail

ASSOCIATION AXIVA STATUTS

ASSOCIATION AXIVA STATUTS ASSOCIATION AXIVA Association déclarée, régie par la loi du 1 er juillet 1901 103-105, rue des Trois Fontanot 92000 Nanterre STATUTS mis à jour au 7 juin 2012 Copie certifiée conforme Le président 1 ARTICLE

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- DELIBERATION N 77-116 AT DU 14 OCTOBRE 1977 ------------------------------------------------------ portant réglementation de l inspection des

Plus en détail