Réussir les entretiens professionnels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir les entretiens professionnels"

Transcription

1 Avec ce guide, le FAFSEA propose une démarche de mise en œuvre de l entretien professionnel. Il vise à aider les managers et les salariés à préparer l entretien professionnel, notamment pour détecter les besoins individuels de formation. Pourquoi des entretiens? L objectif de l entretien professionnel est de faire le point, au moins tous les deux ans, sur l évolution de la situation professionnelle du salarié et ses éventuels besoins en compétences, compte tenu des projets de l entreprise et de ses projets personnels. Cet entretien s inscrit dans une démarche de gestion à moyen terme des compétences du salarié. Il s agit de permettre à l employeur et au salarié de réfléchir aux évolutions possibles du salarié pour définir des actions, notamment en termes de formation. Pour l entreprise, il s agit d apprécier les besoins en compétences du salarié à la fois au regard de la tenue de son poste actuel et de l évolution prévisible des emplois dans l entreprise. Pour le salarié, il s agit de réfléchir au maintien ou au développement de ses compétences, de formuler ses besoins de formation et de prendre connaissance des dispositifs de formation adaptés. 1 Comment le mettre en place? La démarche préconisée comprend quatre étapes agrémentées de conseils et outils à adapter selon les besoins de l entreprise. Cinq outils ont été élaborés pour mettre en place et conduire des entretiens. Les 2 mini-guides «Préparer un entretien professionnel», l un à l usage du salarié et l autre du manager sont remplis de conseils. Fiche A : Synthèse de l entretien professionnel. Elle récapitule les points essentiels de l entretien et les décisions arrêtées. Fiche B : Compétences acquises dans le poste. Elle permet de valider les acquis récents du salarié. Fiche C : Entretiens : cas particuliers Rappel L entretien professionnel est centré sur le parcours professionnel (passé actuel futur) du collaborateur.

2 Première étape : le cadrage 1 Fixer les objectifs L entretien professionnel concerne la situation professionnelle actuelle et future du salarié au sein de l entreprise. Il ne traite ni des résultats ni des augmentations salariales ni des conditions de travail. Si vous pratiquez déjà des entretiens dans votre entreprise, ils peuvent être assimilés à des entretiens s ils correspondent aux objectifs définis ci-dessus. 2 Prévoir la fréquence Chaque entreprise détermine librement la fréquence de ces entretiens. Les accords de branche prévoient leur tenue au minimum une fois tous les deux ans. Toutefois, selon les catégories d emplois et les possibilités d évolution, la fréquence peut être variable : tous les ans ou tous les deux ans. La conduite des entretiens peut être déléguée aux responsables hiérarchiques. Le salarié peut demander à tout moment à bénéficier d un entretien professionnel. 3 Définir la période Choisir, de préférence, une période calme dans votre activité pour mettre en oeuvre ces entretiens. Il est conseillé de les échelonner dans le temps selon les catégories d emplois. 2 Il est recommandé aux entreprises élaborant un plan de formation de réaliser les entretiens avant septembre pour utiliser ces données dans la construction du plan de formation de l année à venir. 4 Identifier les encadrants conduisant les entretiens Les personnes susceptibles de faire passer ces entretiens doivent : apprécier les compétences du salarié à son poste ; avoir une bonne vision de l entreprise, de ses projets et des emplois ; connaître les dispositifs de formation et de professionnalisation. Pour conduire ces entretiens, les responsables doivent connaître les techniques de conduite d entretiens individuels. Demandez conseil à votre délégation régionale pour suivre une formation à la conduite d entretiens. Découvrez tous les dispositifs de formation gérés par le FAFSEA sur 5 Cas particuliers Pour certaines catégories de salariés (en deuxième partie de carrière, par exemple) ou dans des situations particulières (retour de congé parental d éducation, par exemple), il convient de prévoir des entretiens spécifiques. La fiche C récapitule ces cas de figure.

3 Deuxième étape : la préparation Un entretien professionnel ne s improvise pas... La qualité de l entretien suppose une préparation des deux parties pour identifier les besoins en compétences et/ou en formation. L entretien professionnel nécessite également une bonne connaissance des dispositifs de formation et de professionnalisation. On se réfèrera utilement à la présentation de ces dispositifs sur le site ou auprès de la Délégation Régionale du FAFSEA. Pour vous aider à préparer les entretiens, deux mini-guides sont disponibles (cf. guides de préparation) 1 Communiquer sur l entretien Il est essentiel de clarifier les objectifs et les modalités de fonctionnement de cet entretien pour établir les bases d un dialogue constructif. Expliquer à vos collaborateurs : les objectifs visés par l entretien ; l intérêt de l entretien pour chaque salarié dans le cadre de son évolution professionnelle ; les modalités de fonctionnement de l entretien (durée, période, fréquence...). 2 Aider le salarié à préparer son entretien Avant l entretien, remettre au salarié des documents pour l aider à réfléchir à son parcours. Remettre à vos collaborateurs : une note de présentation de l entretien professionnel indiquant les objectifs et les modalités de déroulement (à créer par vos soins) ; un mémento des dispositifs de formation et de professionnalisation ; (Pour plus de précisions sur les dispositifs voir le site du FAFSEA : une liste de questions à se poser sur son parcours passé et à venir. 3 Guide de préparation : «Préparer un entretien professionnel, du côté du salarié». Il a été créé pour faciliter cette rencontre. Il est recommandé de le compléter selon vos besoins. 3 Réunir les données pour mener l entretien Avant l entretien, le manager rassemble des données sur le poste du salarié, l entreprise et les dispositifs de formation. a) Le poste du salarié les compétences maîtrisées dans son poste actuel ; les formations suivies dans le cadre du poste et leurs impacts ; les besoins de compétences complémentaires liées au poste ; le cas échéant, la description de l emploi faite dans la convention collective de référence. b) L entreprise les projets futurs (investissement, développement externe, réorganisation ) ; les évolutions prévisibles des emplois ; les mouvements de personnel (départs en retraite, embauches prévues ) ; le projet de formation écrit de l entreprise.

4 ! c) Les dispositifs de formation le plan de formation de l entreprise ; le mémento des dispositifs de formation. Rappel Consultez les descriptifs des dispositifs de formation gérés par le FAFSEA sur 4 Réfléchir à l organisation de l entretien Le manager doit anticiper l entretien en préparant : les étapes de l entretien avec les points essentiels à aborder ; les documents à réunir : fiche de poste, référentiel de compétences, attestations de stages, synthèse d entretien annuel... la liste des questions à évoquer avec le salarié. Guide de préparation : «Préparer un entretien professionnel, du côté du manager». Il a été créé pour faciliter cette rencontre. Il est recommandé de le compléter selon vos besoins. 4 Troisième étape : le déroulement Cinq temps forts rythment l entretien professionnel. 1 L accueil Il permet d engager une discussion ouverte, de clarifier les objectifs et les modalités de l entretien pour éviter tout quiproquo. Prévoir idéalement un lieu calme et neutre pour réaliser l entretien, en évitant d être dérangé par le téléphone 2 Les besoins en compétences du poste de travail Les deux parties expriment librement leurs attentes ou leurs besoins par rapport au poste. L objectif est d identifier les besoins en compétences supplémentaires et de réfléchir ensemble sur les moyens de les acquérir (en interne ou en externe). L entretien professionnel est un moment privilégié pour établir un bilan des formations suivies.

5 3 Les projets du salarié Le salarié exprime librement ses projets : souhaits d évolution dans ou hors de l entreprise, mais aussi projets de formation. Ce temps d échange individuel permet notamment d identifier si le salarié veut bénéficier du Droit individuel à la formation, de la Validation des acquis de l expérience, d un bilan de compétences ou d un Congé individuel de formation... 4 Les projets de l entreprise Le manager informe le salarié des projets de l entreprise et des compétences nécessaires dans cette perspective. Il précise si le poste du salarié peut être directement concerné par cette évolution et engage une discussion sur les changements induits. Certains changements peuvent induire des nouvelles compétences et une formation adaptée. Une formation en période de professionnalisation peut être proposée. 5 La conclusion Son but est de synthétiser et de faire valider au salarié les points clés de l entretien. Pour être constructif, l entretien débouche nécessairement sur des actions d amélioration pour l entreprise et pour le salarié. Fiche A : Synthèse de l entretien professionnel 5 Ce document a été créé pour guider le manager dans la conduite de l entretien. Il permet de dresser un état des lieux des compétences et des projets du salarié et de faire le point sur les projets de l entreprise. Cette fiche constitue une trame à adapter selon vos besoins, pour aborder les points essentiels et noter les décisions arrêtées par les deux parties. Quatrième étape : le suivi du parcours professionnel du salarié A l issue de l entretien et sur la base des conclusions figurant dans le document de synthèse, il revient au manager de finaliser les actions retenues : formation dans le cadre du plan (formation interne ou externe), période de professionnalisation Le manager accompagne le salarié dans le développement des compétences à l issue de la formation par : la définition des nouvelles activités à lui confier à son retour de formation ; l organisation du suivi des progrès accomplis par le salarié. Il est recommandé de réaliser un bilan des acquis du salarié environ 6 à 12 mois après la formation, pour une meilleure évaluation de la maîtrise de ses acquis.

6 Fiche B : Compétences acquises dans le poste Cette fiche retrace les compétences acquises par le salarié entre deux entretiens. Pour le manager, connaître les compétences des salariés est nécessaire pour gérer les évolutions des emplois et des carrières dans l entreprise. Pour le salarié, faire valoir ses compétences lui garantit une meilleure évolution professionnelle. Cette fiche constitue une trace de l acquisition des compétences à valoriser dans le cadre d un bilan de compétences, de la Validation des acquis de l expérience, du Passeport formation... Rappel Mettre en œuvre les entretiens est non seulement une question de conformité de l entreprise par rapport à la loi, mais c est avant tout un moyen de gérer les compétences. Cela permet également d alimenter le plan de formation. 6

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L ENTRETIEN... 4 3. MODALITES ET ETAPES DE MISE EN OEUVRE... 7. 3.1 Public visé...

SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L ENTRETIEN... 4 3. MODALITES ET ETAPES DE MISE EN OEUVRE... 7. 3.1 Public visé... GUIDE PRATIQUE DE LA FONCTION RH L entretien de 2 nde partie de carrière SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L ENTRETIEN... 4 2. CONTENU DE L ENTRETIEN DE 2 NDE PARTIE DE CARRIERE... 6 3.

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES CONSULTATION DE PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Mise en place de démarches d appui conseil «gestion des âges» dans le cadre du contrat de génération CADRAGE Cet appel à propositions a pour objet l identification

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Un métier en évolution Aujourd hui les métiers des ressources humaines doivent répondre à de nouvelles attentes. Du fait de

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique»

Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Réalisation d un «Schéma Directeur Informatique» Qu est ce qu un Schéma Directeur Informatique (SDI)? Un Schéma Directeur Informatique est un document conçu pour préparer l évolution et l adaptation de

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Janvier 2015. Guide pratique de la gestion de carrières

Janvier 2015. Guide pratique de la gestion de carrières Guide pratique de la gestion de carrières Janvier 2015 Janvier 2015 Guide pratique de la gestion de carrières SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 3 COMMENT UTILISER CE GUIDE PRATIQUE DE LA GESTION DE CARRIERES?...

Plus en détail

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22).

PREAMBULE. Cet accord renforce la mise en place d un ENTRETIEN DE SECONDE PARTIE DE CARRIERE (article 5.22). GUIDE PRATIQUE DU COLLABORATEUR L entretien de 2 nde partie de carrière SOMMAIRE PREAMBULE... 3 1. ENJEU ET OBJECTIFS DE L'ENTRETIEN... 4 2. CONTENU DE L ENTRETIEN DE 2 NDE PARTIE DE CARRIERE... 4 3. MODALITES

Plus en détail

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle Dossier spécial réforme de la formation professionnelle ABILWAYS vous propose un dossier spécial sur la réforme de la formation professionnelle. Issu de l Accord National Interprofessionnel du 14/12/2013

Plus en détail

Méthodologie de retour d expérience

Méthodologie de retour d expérience N 1 RETOUR D EXPERIENCE Méthodologie de retour d expérience pour les événements sanitaires ou à impact sanitaire mars 2007-1 - Direction générale de la Santé Département des situations d urgence sanitaire

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE FORMATION ALCATEL BUSINESS SYSTEMS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE FORMATION ALCATEL BUSINESS SYSTEMS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE FORMATION ALCATEL BUSINESS SYSTEMS Entre - La Société Alcatel Business Systems, dont le siège social est situé 12, rue de la Baume 75008 PARIS, représentée

Plus en détail

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur

Entretien professionnel : Guide de l évaluateur Entretien professionnel : Guide de l évaluateur REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale notamment l article 76-1,

Plus en détail

Le salarié et le DIF

Le salarié et le DIF Le salarié et le DIF Qu'est ce que le DIF? Le DIF est une modalité d accès à la formation offerte aux salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur. C'est au salarié de choisir sa formation

Plus en détail

Politique de rémunération

Politique de rémunération Observatoires Inter régionaux Campagne 2010 Politique de rémunération 19/11/2010 1 La Politique de rémunération Les résultats 2009 19/11/2010 2 Points de compétence Pourcentage de salariés ayant bénéficié

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014

Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 FM 14/08/14 Modifications du Code du travail par la loi N 2014-873 du 4 août 2014 Article L1153-5 L employeur prend toutes dispositions nécessaires en vue de prévenir les faits de harcèlement sexuel, d

Plus en détail

4 ème Salon du Social

4 ème Salon du Social 4 ème Salon du Social Sécuriser la mission sociale en cabinet «Le Périmètre de la mission sociale, le code de bonne conduite professionnelle, l assurance de la mission, les outils et moyens proposés par

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN

REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN REGLEMENT RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS A LA VILLE DE ROUEN 1/8 SOMMAIRE PREAMBULE... 3... 3 I.LES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE EPARGNE TEMPS APPLICABLES À LA VILLE DE ROUEN... 4 ARTICLE 1.LES BÉNÉFICIAIRES...

Plus en détail

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress GÉRER LE STRESS DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DUREE : 1 JOUR Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress Identifier la notion de risques psychosociaux au titre de la Loi

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE

ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE ACCORD INTERBRANCHE RELATIF AUX MODALITES D ACCES A LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE POUR LES INTERMITTENTS DU SPECTACLE Les organisations syndicales de salariés et d employeurs représentatives

Plus en détail

LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007

LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007 LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007 (* Direction du Contrôle-Contentieux et de la Répression des Fraudes) Decret d'application de l'article L.315-1 du CSS et charte d'engagements de l'assurance Maladie

Plus en détail

Il faut agir contre la montée du chômage!

Il faut agir contre la montée du chômage! Il faut agir contre la montée du chômage! En décembre 2012, le chômage au Luxembourg atteint un niveau record : 16 963 personnes inscrites comme demandeurs d emploi à l ADEM, soit un taux de chômage de

Plus en détail

AVENANT A L ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

AVENANT A L ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE AVENANT A L ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE : La FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers de France), représentée par son Président ET : La Fédération CFTC - CSFV, représentée par La Fédération

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES 1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL Pour les jeunes p.3 Pour les salariés ayant travaillé à temps partiel ou emploi précaire

Plus en détail

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...3 2. STATUT ET MISSION DE L ASSISTANT...3 2.1. CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE...3 2.2. PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT...4

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Gestion de la relation avec la clientèle 1 Recherche de clientèle et contact - Organisation de la prospection et prospection clientèle - Détection,

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

QUOTITE TEMPS DE TRAVAIL(*) : - temps partiel Quotité :

QUOTITE TEMPS DE TRAVAIL(*) : - temps partiel Quotité : Demande d ouverture d un compte épargne temps (A adresser au Délégué Régional de votre délégation sous couvert de votre responsable d unité ou de service) AGENT (*) : - titulaire - non titulaire CORPS

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

Quelles évolutions pour les ACI?

Quelles évolutions pour les ACI? Réforme de l IAE Quelles évolutions pour les ACI? Document élaboré le 23 juin 2014 GARIE 28, avenue Gustave Eiffel 33600 PESSAC Tel : 05 57 89 01 10 Fax : 05 56 36 96 84 www.iae-aquitaine.org 23 Juin 2014

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Comment envisager une action de formation?

Comment envisager une action de formation? La professionnelle continue pour les intermittents du spectacle Les peuvent bénéficier de droits à la similaires à ceux des salariés sous CDI ou CDD de droit commun, qu ils soient sous contrat dans une

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ ACCORD DU 15 OCTOBRE

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE

REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE REGLEMENT INTERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES TITRE V ou VI (nouveau) «Règlement du stage d expertise comptable» REGLEMENT DU STAGE D'EXPERTISE COMPTABLE Pris en application du décret n 2009-1789

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE

Plus en détail

1/ MISSIONS PREPARATOIRES ET DE SUIVI. 2/ PERIODES D IMMERSION TOTALE Rappel: 5 semaines au minimum NOM : NOM :. PRENOM(S) : TELEPHONE:.

1/ MISSIONS PREPARATOIRES ET DE SUIVI. 2/ PERIODES D IMMERSION TOTALE Rappel: 5 semaines au minimum NOM : NOM :. PRENOM(S) : TELEPHONE:. Annexe 4 CERTIFICAT DE STAGE «A.C.R.C» POUR LES CANDIDATS SCOLAIRES STAGIAIRE : NOM :. PRENOM(S) : Né(e) le :.../ /.à :. SIGNATURE : ETABLISSEMENT SCOLAIRE : NOM : ADRESSE : TELEPHONE:. FAX :.. (apposer

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

La Loi n 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi est parue au journal officiel du 18 août 2015

La Loi n 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi est parue au journal officiel du 18 août 2015 DROIT SOCIAL Le mois d août n a pas été de tout repos pour le droit du travail puisque deux lois ont été publiées : La Loi n 2015-990 du 6 août 2015 dite «Macron» pour la croissance, l'activité et l'égalité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS LE COMPTE EPARGNE TEMPS SOMMAIRE : Article 1 : objet... Page 2 Article 2 : bénéficiaires et modalités d ouverture Article 3 : alimentation du compte épargne temps Article 4 : utilisation... Page 3 Article

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013 N/Réf. : CODEP-CAE-2013-056982 Monsieur le directeur de l établissement AREVA NC de La Hague 50 444 BEAUMONT-HAGUE CEDEX

Plus en détail

Procédures collectives : comment protéger ses informations?

Procédures collectives : comment protéger ses informations? Procédures collectives : comment protéger ses informations? Pascal VINCENT, Président, M2GS SAS Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 1 Sommaire Partie I: procédure de sauvegarde et continuité

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche actualisée le 27/02/2015 Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition Une convention collective est un accord conclu entre un employeur ou un groupement d employeurs,

Plus en détail

Etat du Valais. Maternité / Adoption. Service du personnel et de l'organisation

Etat du Valais. Maternité / Adoption. Service du personnel et de l'organisation Etat du Valais Maternité / Adoption Service du personnel et de l'organisation 1 INTRODUCTION Le 1 er juillet 2005 est entrée en vigueur la modification du 3 octobre 2003 de la loi fédérale sur les allocations

Plus en détail

CABINET GM ASSURANCES

CABINET GM ASSURANCES CABINET GM ASSURANCES Mieux vous accompagner dans vos projets Assurer votre santé et votre prévoyance et celle de vos salariés! Constituer votre retraite et celle de vos salariés! Valoriser votre patrimoine

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

Recommandation patronale du 04 septembre 2012. Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5

Recommandation patronale du 04 septembre 2012. Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5 N 223 juillet - août 2012 N 2012/008 Du 1 er octobre 2012 SOMMAIRE Recommandation patronale du 04 septembre 2012 Fiche n 1 : Nature juridique de la recommandation patronale p.5 Fiche n 2 : Notion d avantage

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises

GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises Par Patricia PENGOV GUIDE PRATIQUE Pour la mise en place et le suivi de régime de prévoyance santé des branches professionnelles ou des entreprises I. Mise en place d une obligation en matière de prévoyance

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l

Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l Etat SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 3 2. ENGAGEMENTS PRINCIPAUX...

Plus en détail

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial Dois-je organiser des élections? Quelles entreprises Délégué du personnel - Les employeurs de droit privé Comité d entreprise Délégation unique du personnel - Les établissements publics à caractère industriel

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

La nouvelle réalité des grandes entreprises se caractérise SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES TÉMOIGNAGE

La nouvelle réalité des grandes entreprises se caractérise SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES TÉMOIGNAGE 004-011 Nabet 15/02/07 11:19 Page 4 TÉMOIGNAGE SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES Un changement de prestataire est une opération délicate aux aspects sociaux parfois douloureux. Le

Plus en détail

EDITORIAL Juin 2015 SOMMAIRE DSN C est le moment! Dès le 1er juil et 2015 moins de 18 ans durant la première année

EDITORIAL Juin 2015 SOMMAIRE DSN C est le moment! Dès le 1er juil et 2015 moins de 18 ans durant la première année EDITORIAL Juin 2015 Sur le gril! Actualité Sociale SOMMAIRE Brèves Loi Macron : les points principaux Compte personnel de Prévention de la Pénibilité Portabilité de la prévoyance Le CIE Starter Les titres

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

BIEN ACHETER DE LA FORMATION

BIEN ACHETER DE LA FORMATION professionnalisation compétences FORMATION entreprise solutions BIEN ACHETER DE LA FORMATION GUIDE PRATIQUE AGEFOS PME LANGUEDOC-ROUSSILLON Toutes les réponses à vos questions Sommaire 2... Mes objectifs

Plus en détail

Sa mise en œuvre relève d une décision unilatérale de l entreprise, ce n est pas une obligation légale. Quand et comment le mettre en place?

Sa mise en œuvre relève d une décision unilatérale de l entreprise, ce n est pas une obligation légale. Quand et comment le mettre en place? Finalité C est un outil de management et de gestion des ressources humaines. Bien mené, il permet d échanger, de motiver, d évaluer les résultats, de fixer des objectifs et les moyens pour les atteindre.

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Octobre 2015 CONTEXTE La loi et ses décrets d application donnent aux OPCA un rôle et des

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT LIVRET D ACCOMPAGNEMENT Structure employeuse :.. Nom / prénom et fonction du tuteur: (En charge de l accompagnement).. Nom et prénom du salarié :... Intitulé du poste occupé :.... Structure prescriptrice

Plus en détail

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V032013 Code : GESTRELCLI FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation

Plus en détail

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée 1/13 Dans le cadre des dispositions issues du code du travail, il est établi une synthèse du plan d actions. I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée Salaires annuels moyens de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI CONTEXTE PROFESSIONNEL L'évolution actuelle des emplois montre que le rôle des petites et moyennes entreprises s'est considérablement

Plus en détail

Accusé de réception Ministère de l intérieur 54019390. Acte Certifié exécutoire le : 05/07/2012

Accusé de réception Ministère de l intérieur 54019390. Acte Certifié exécutoire le : 05/07/2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DU TRAVAIL FAMILIAL PREAMBULE L aide à domicile vise à renforcer le maintien de l autonomie des familles dont l équilibre est momentanément ou non affecté. En préservant et/ou en restaurant

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

BTS MUC Management des Unités Commerciales MODALITES & AVANTAGES BUSINESS PROGRAMME / ALTERNANCE

BTS MUC Management des Unités Commerciales MODALITES & AVANTAGES BUSINESS PROGRAMME / ALTERNANCE BTS MUC Management des Unités Commerciales MODALITES & AVANTAGES BTS MUC Management des Unités Commerciales OBJECTIFS Le titulaire du BTS Management des Unités Commerciales a pour perspective de prendre

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2014 CODEP-LIL-2014-058075 AD/EL Monsieur le Directeur BUREAU VERITAS Agence de Villeneuve d Ascq 27, Allée du Chargement B.P. 336 59666 VILLENEUVE

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

LE CLUB DES CREATEURS DE COMMUNICATION SOCIALE. Lille, le 20 Octobre 2009

LE CLUB DES CREATEURS DE COMMUNICATION SOCIALE. Lille, le 20 Octobre 2009 LE CLUB DES CREATEURS DE COMMUNICATION SOCIALE Lille, le 20 Octobre 2009 Loi en faveur de l emploi des seniors Circulaire 2009-31 du 9 juillet 2009 Comment s y prendre? Quelle stratégie de communication

Plus en détail

OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS

OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS 1 OPTIMISER L ORGANISATION DE VOS RECRUTEMENTS Face aux rapides évolutions du contexte économique et social, les associations doivent être capable de s adapter en anticipant les évolutions (le renouvellement

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière Direction Finances EXPERT FINANCIER J CHARGE DU CONTRÔLE INTERNE DU FONDS SOCIAL EUROPEEN (FSE) ET DE CONSEIL EN GESTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Finances Poste de

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

ACCORD DU 26 JANVIER 2010

ACCORD DU 26 JANVIER 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2793. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE ET D ALLOCATIONS FAMILIALES (25 juin

Plus en détail