Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes"

Transcription

1 Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

2 SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection des salariés 1. Différence entre le régime des salariés et des assimilés 2. Cotisations sociales du salarié et de l employeur 3. L accre 4. Déclaration et paiement des cotisations 5. Protection sociale du salarié 6. Conjoint salarié 7. L accord National Interprofessionnel (ANI) III. La protection des TNS 1. Le RSI 2. Cotisations sociales des TNS 3. L accre 4. Protection sociale des TNS 5. Conjoint collaborateur IV. Complémentaire 1. Intérêt d une complémentaire 2. Complémentaire des salariés et des TNS 3. La prévoyance 4. Loi Madelin V. Conclusion: les points de vigilance

3 I. Généralités 1- Organisation de la protection sociale en France Régimes obligatoires STRUCTURE DES REGIMES DE PROTECTION SOCIALE Retraite, Prévoyance, Santé, Perte d emploi Régimes facultatifs

4 I. Généralités 2- Les trois régimes sociaux en France (1/2) Le régime social en fonction de la structure juridique (EI/ EURL/ SARL/ SAS/ SASU) STATUT JURIDIQUE Entreprise individuelle (EI) EURL SARL SAS SASU STATU SOCIAL TNS TNS TNS ou assimilé salarié Assimilé salarié Assimilé salarié

5 II. La protection des salariés 2- Les trois régimes sociaux en France (2/2) REGIME GENERAL Branche Maladie, maternité, paternité, invalidité, décès Branche accidents du travail et maladies professionnelles Branche vieillesse Branche cotisations recouvrement Branche famille

6 II. La protection des salariés 1- Différence entre le régime des salariés et des assimilés Un salarié, est une personne qui, en contrepartie d'une rémunération, exécute son travail sous l'autorité d'une autre personne ayant le pouvoir de lui donner des ordres et des directives, d'en contrôler l'exécution et de sanctionner les manquements. Un assimilé salarié possède une protection sociale similaire qu un salarié sauf en matière de cotisation chômage. Par ailleurs, aucun contrat de travail ne s applique pour l assimilé salarié. Sont considérés comme des salariés assimilés: Gérant égalitaire ou minoritaire d une SARL Président d une SA, SAS, SASU

7 II. La protection des salariés 2- Cotisations sociales du salarié et de l employeur (1/5) Régime Taux global Répartition Assiette % Employeur Salarié I. URSSAF Assurance maladie 13,55 12,8 0,75 Totalité du salaire Solidarité autonomie 0,3 0,3 Allocations familiales 5,4 5,4 Assurance vieillesse déplafonnée Accident de travail 1,7 1,6 0,1 Taux variable selon l entreprise Contribution sociale Généralisée 7,5 7,5 Salaire total après déduction de 1,75% pour frais professionnels CRDS 0,5 0,5 Assurance vieillesse plafonnée 15,15 8,4 6,75 Salaire limité à 1 p Aide au logement (cotisation de base tous employeurs) 0,1 0,1 Aide au logement (cotisation supplémentaire au moins 20 salariés) Aide au logement (cotisation supplémentaire au moins 20 salariés) 0,4 0,4 0,5 0,5 Part du salaire dépassant 1 P Chômage 6,4 4 2,4 Salaire limité à 4 P AGS 0,3 0,3

8 II. La protection des salariés 2- Cotisations sociales du salarié et de l employeur (2/5) Régime Taux global Répartition Assiette % Employeur Salarié II. Retraites complémentaires Cadres Arcco 7,5 4,5 3 Salaire limité à 1 P Assurance décès obligatoire 1,5 1,5 AGFF TA 2 1,2 0,8 Agirc TB 20,3 12,6 7,7 Salaire entre 1 P et 4 P AGFF TB 2,2 1,3 0,9 Apec 0,06 0,036 0,024 Salaire limité à 4 P Agirc TC 20,3 Répartition libre Non-cadres Arrco T1 7,5 4,5 3 Jusqu à 1 P AGFF T1 2 1,2 0,8 Arrco T Salaire entre 1 P et 3 P AGFF T2 2,2 1,3 0,9 Taxes et participations Taxe sur les salaires 4,25 4,25 Construction 0,45 0,45 Apprentissage 0,5 0,5 Formation continue (au moins 20 salariés) 1,6 1,6 Formation continue (entre 10 e 19 salariés) 1,05 1,05 Formation continue (moins de 10 salariés) 0,55 0,55

9 II. La protection des salariés 2- Cotisations sociales du salarié et de l employeur (3/5) Cotisations sociales du salarié Cotisations prélevées sur le Salaire Brut Répartition entre l employeur et le salarié L employeur s acquitte de la totalité des cotisations de lui et de son salarié auprès de l URSSAF Cotisations Sécurité Sociales : maladie, maternité, invalidité, décès, et assurance vieillesse de base Cotisations de Retraite complémentaire obligatoire Arrco et Agirc Contribution d assurance chômage Cotisation Apec + uniquement par le salarié CSG /CRDS

10 II. La protection des salariés 2- Cotisations sociales du salarié et de l employeur (4/5) Cotisations sociales de l employeur Idem que celles du salariés Cotisations d Allocations Familiales Contribution solidarité autonomie Cotisations accidents du travail Versement du Fonds national d aide au logement (Fnal) Ags finance le régime de garantie des salaires en cas de liquidation judiciaire ou de redressement Forfait social sur certains éléments de rémunération (intéressement, PEE, Perco )

11 II. La protection des salariés 2- Cotisations sociales du salarié et de l employeur (5/5) Les différentes tranches du salaire brut pour les cotisations sociales Tranche A Tranches mensuelles : de 1 à 3086 Tranche B Tranches mensuelles : de 3086 à Tranche C Tranches mensuelles : de à

12 II. La protection des salariés 3- L accre Durée : identique aux TNS 1 AN Exonération : les charges sociales sur la partie de sa rémunération ne dépassant pas 120% du montant du SMIC en vigueur au 1er janvier, soit euros en Cotisations concernées : les assurances maladie, maternité, invalidité, décès, les allocations familiales et l'assurance vieillesse de base. Assimilés-salariés: cela comprend aussi bien les cotisations patronales que salariales.

13 II. La protection des salariés 4- Déclaration et paiement des cotisations Les dates de déclarations et de paiements sont fonctions du nombre de salariés à l effectif de l entreprise Déclaration mensuelle et déclaration annuelle DADS Paiement par télérèglement ou virement bancaire à partir de )

14 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (1/9) A. Couverture maladie Remboursement des frais pour se soigner, remboursement suivant la BR (Base de Remboursement, % de remboursement effectué par la CPAM) Les bases et pourcentage de remboursement sont strictement identiques à ceux des Tns.

15 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (1/9) B. Couverture prévoyance Versement en cas d arrêt de travail d une indemnité journalière 100% Tranche A Obligation de l'employeur (90% du salaire brut) Solution prévoyance Obligation de l'employeur (66,6% du salaire brut) 50% Versement des indemnités journalières par la Sécurité Sociale (dans la limite de la tranche A) 4ème jour 8èmejour 31ème jour 38ème jour 68ème jour 1095e 3 jours délais de carence SS Durée de l'arrêt de travail

16 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (2/9) C. Retraite de base (1/3) Le nombre d année pour le calcul du S.A.M (Salaire Annuel Moyen) Pour les salariés nés après 1948, le SAM est basé sur les 25 meilleurs années. La durée d assurance Durée requise pour obtenir le taux plein Année Nombre de trimestres A compter de 2013 la durée d assurance devrait continuer à évoluer en fonction de l espérance de vie pour atteindre 166 trimestre en 2017

17 II. La protection des salariés LES CRITERES EN PRENDRE EN COMPTE 5- Protection sociale du salarié (3/9) C. Retraite de base (2/3) Salaire brut minimum pour valider un trimestre = 200 x smic horaire (2 000 brut par trimestre) Age de départ possible est porté de 60 ans à 62 ans, taux plein sous conditions de trimestres Age de départ sans conditions porté de 65 ans à 67 ans Périodes validées Maladie, invalidité, accident du travail Maternité Chômage Service militaire et de guerre même si non interruption de période cotisés Congé de reclassement Naissance et éducation des enfants : crédit de 8 trimestres par enfant dont 4 à la mère au titre de la naissance, les 4 autres au titre de l éducation pouvant être répartis entre le père et la mère

18 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (4/9) C. Retraite de base (3/3) Le calcul de la pension P = T x SAM x D 160 Durée requise P = pension de retraite T = taux plein soit 50 % SAM = salaire annuel moyen plafonné revalorisé (moyenne 25 meilleures années) D = durée d assurance en trimestres

19 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (5/9) D. Retraite complémentaire (1/2) REGIME ARRCO ( 8 décembre 1961) Tous les salariés du secteur privé Cadres et Non-cadres cotisent Institution paritaire gérée par les syndicats de salariés et organisations patronales Taux de cotisations 7,50 % dont taux contractuel 6 %, au delà du plafond 20 % dont taux contractuel 16 %, La répartition est de 60 % employeur, 40 % salarié. ARRCO TRANCHE A TRANCHE B 0 à à ,50% 20 %

20 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (6/9) D. Retraite complémentaire (2/2) REGIME AGIRC (convention nationale des cadres du 14 mars 1947) Les bénéficiaires : les ingénieurs, cadres, les salariés assimilés (employés, techniciens ou agents de maitrise dont le coefficient hiérarchique est >= 300), ainsi que les non-cadres (même condition). Conditions de liquidation : avoir au moins 55 ans (départ anticipé ) sinon même condition régime général. AGIRC TRANCHE A SALAIRE CHARNIERE TRANCHE B/C 0 à , ,33 à ,50% 65,64 /MOIS 20,30%

21 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (7/9) E. Régime complémentaire santé/ prévoyance (1/2) Regarder ce que dit la convention collective. Elle peut imposer une mise en place de garantie en indiquant le niveau, le taux de cotisation, la répartition, l organisme Si la convention n impose pas tout voire laisse liberté au chef d entreprise, possibilité de mettre en place suivant vos choix Les garanties santés fonctionnent de la même manière qu un garantie individuelle en terme de remboursement Les cotisations sont exonérées de charges sociales et fiscales sous certaines conditions

22 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (8/9) E. Régime complémentaire santé/ prévoyance (2/2) Prix et niveau de garantie souvent intéressant (tarif de groupe négocié) Contrat obligatoire avec participation de l employeur (rémunération périphérique) Portabilité des droits ANI (1/7/2009) Bénéficiaire : les salariés quittant l entreprise soit par un licenciement, fin de CDD, démission pour motif légitime, rupture d apprentissage. Durée : jusqu à 9 mois maxi Cotisation : identique à celle des autres salariés avec la même participation

23 II. La protection des salariés 5- Protection sociale du salarié (9/9) F. Régime complémentaire Retraite/ épargne Art 83 Art 39 PERP PEE PERCO

24 II. La protection des salariés 6- Le conjoint salarié Conditions: exercer effectivement une activité dans l'entreprise à titre habituel et professionnel, établir un contrat de travail que l on peut déposer auprès de l administration fiscale (aide si il y a conflit avec les Urssaf) être titulaire d'un contrat de travail correspondant à l emploi effectif percevoir un salaire normal, c'est-à-dire un salaire correspondant à sa qualification (au minimum, il doit être égal au Smic) Protection sociale Identique à celle des autres salariés

25 II. La protection des salariés 7- L accord National Interprofessionnel (ANI) (1/2) Ce que dit l accord : ouverture des négociations de branches avant le 01/04/2013 : Les partenaires sociaux devront laisser les entreprises choisir le fournisseur, ils pourront cependant recommandé un ou des organismes. Délai de 18 mois pour se mettre en conformité mais devra être mis au plus tard au 01/01/2016. Au plus tard à l issue du processus de mise en place de la santé les négociations devront se poursuivre sur la mise en place de prévoyance dans les entreprises non pourvues (pour les branches qui n auront pu trouvé un accord sur la santé au 01/07/2014 obligation d entamer les négociations prévoyance).

26 II. La protection des salariés 7- L accord National Interprofessionnel (ANI) (2/2) Si au 01/01/2016 les entreprises n ont pu par choix ou par accord de branche mis en place un contrat frais de santé, elle devront mettre en place pour le salarié un panier de soin défini.( En attente de décret.) Garanties devant respecter la définition de contrats dits solidaires et responsables - Caractère collectif et obligatoire - Portabilité des droits 9 mois, - généralisation du financement par mutualisation

27 III. La protection des TNS 1- Le régime social des indépendants (RSI) (1/2) Le RSI est l interlocuteur social unique pour l ensemble de leur protection sociale obligatoire. Les cotisations maladie, vieillesse, invalidité décès, allocations familiales et CSG- CRDS sont réunies sur un seul appel de cotisations adressé par le Centre de paiement du RSI (Urssaf). Votre compte en ligne sur le portail RSI (www.rsi.fr) : attestations, relevés de carrière, transmission de revenus estimés, situation de votre compte disponibles avec votre code confidentiel.

28 III. La protection des TNS 1- Le régime social des indépendants (RSI) (2/2) Le choix de l organisme conventionné : Vous devez choisir un organisme conventionné (parmi les 5 proposés) pour percevoir vos prestations Santé. Ce choix est valable pour l'année civile en cours et pour l'année suivante. Il se renouvelle par tacite reconduction, par période d'un an, sauf demande de changement d'organisme conventionné adressée au RSI des Alpes par lettre recommandée au moins 3 mois avant la date d'expiration de chaque période annuelle. La dénonciation doit également indiquer le nouvel organisme choisi dans la liste.

29 III. La protection des TNS 2- Cotisations sociales du TNS (1/5) Les prestations sont équivalentes à celles du régime des salariés Base forfaitaire annuelle 1 ère année d activité 2014 Cotisation annuelle 2014 (taux : 46,05 %) Maladie Indemnités journalières Allocations familiales Csg -crds Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Invalidité décès Total 3 357

30 III. La protection des TNS 2- Cotisations sociales du TNS (2/5) Les prestations sont équivalentes à celles du régime des salariés Base forfaitaire annuelle 2 ème année d activité 2015 Cotisation annuelle 2014 Maladie Indemnités journalières Allocations familiales Csg -crds Vieillesse de base Vieillesse complémentaire Invalidité décès Total régularisation 1 ère année

31 III. La protection des TNS 2- Cotisations sociales du TNS (3/5) En régime de croisière : De nouvelles mesures se mettront en place (loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013) au cours de l année Nouveau calcul de la cotisation minimale maladie maternité Intégration des dividendes perçus, dépassant 10 % du capital social de l entreprise

32 III. La protection des TNS 2- Cotisations sociales du TNS (4/5) Modalités de paiement Dates d exigibilité Vous disposez d un délai de 90 jours à compter de la date de votre début d activité pour payer vos premières cotisations Pour le règlement trimestriel : 5 février : 1 er trimestre civil 5 mai : 2 ème trimestre civil 5 août : 3 ème trimestre civil 5 novembre : 4 ème trimestre civil et régularisation annuelle Pour le règlement mensuel : 5 ou 20 de chaque mois De janvier à octobre : cotisations provisionnelles De novembre à décembre : régularisation annuelle

33 III. La protection des TNS 2- Cotisations sociales du TNS (5/5) La modulation : Si vous estimez que votre bénéfice sera différent : de la base forfaitaire, ou du revenu servant de base de calcul (N-2) Vous avez la possibilité à tout moment, sur simple demande écrite, de solliciter un nouveau calcul de vos cotisations sur le montant que vous aurez estimé.

34 III. La protection des TNS 3- L accre Principe: Aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise Nature de l aide: L accre consiste en une exonération de charges sociales pendant un an, à compter : soit de la date de l'affiliation au régime des travailleurs non-salariés, soit du début d'activité de l'entreprise, si l'assuré relève du régime des assimiléssalariés Montants concernés: L'exonération ne porte que sur la partie des revenus ou rémunérations ne dépassant pas 120 % du Smic en vigueur au 1 er janvier ( pour 2014). Sont prises en charge, dans les deux cas, quel que soit leur nouveau statut, les cotisations (patronales, et salariales pour les assimilés salariés) correspondant : à l'assurance maladie, maternité, invalidité, décès, aux prestations familiales, à l'assurance vieillesse de base.

35 III. La protection des TNS 4- Protections sociales du TNS Les prestations sont équivalentes à celles du régime des salariés Santé Retraite Famille Prestations maladie en nature identiques à celle des salariés (médicaments, soins, hospitalisations ) Prestations en espèces IJ, maladie / maternité Allocation de repos maternel / congé de paternité Retraite de base identique au régime général des salariés Retraite complémentaire similaire à un salarié non cadre Invalidité / décès Prestations familiales identiques à celle des salariés (selon situation familiale et revenus)

36 III. La protection des TNS 5- Conjoint collaborateur Tout conjoint qui exerce de manière régulière une activité dans l entreprise de son époux(se) doit opter pour l un des 3 statuts suivants : Salarié Associé Collaborateur Vous devez déclarer votre conjoint(e) au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) en indiquant le statut choisi par votre conjoint(e) Condition : le conjoint ne doit pas percevoir de revenus

37 IV. La complémentaire 1- Intérêt d une complémentaire (1/3) Pourquoi souscrire une complémentaire santé? Le régime des travailleurs non salariés, comme les autres régimes, rembourse très rarement l intégralité des dépenses de santé Il reste donc une partie plus ou moins importante des dépenses à votre charge le «ticket modérateur» Lorsqu un praticien demande des honoraires supérieurs aux tarifs de convention, ce dépassement est à votre charge en plus du «ticket modérateur»

38 IV. La complémentaire 1- Intérêt d une complémentaire (2/3) Exemples de remboursements (dans le cadre du parcours de soin) Frais Réels Estimés Base de Remboursement (BR) (ex tarif de convention) Remboursements Régime Obligatoire CONSULTATIONS Praticiens conventionnés Généralistes Spécialistes (prescription médecin traitant) 23 à 30 et + 28 à 50 et % du BR 16,10-1 = 15,10 19,60-1 = 18,60 DENTAIRE (accepté par SS) Prothèses SPR 50 x 2,15 1 couronne DENTAIRE (refusé par SS) 400 à 762,25 107,50 70 % du BR 75,25 % 0,00 OPTIQUE Verres Env. 200 ou + 8,46 65 % du BR 5,50 Monture De 35 à 230 ou + 2,84 65 % du BR 1,85

39 IV. La complémentaire 1- Intérêt d une complémentaire (3/3) Parcours de soins Pas de pénalité de remboursement pour : Les consultations de médecins traitants les consultations de généralistes et spécialistes via médecin traitant Les généralistes (non médecins traitants) et spécialistes en accès direct, sauf gynécologie, ophtalmologie et psychiatrie Dans le PDS Spécialiste en option de coordination - secteur 1 Suivi régulier Remboursements Régime Obligatoire Honoraires 28 Entre 28 et 33 (28 avec dépassement autorisé de 17,5 %) Exemple: 33 BR Rbt AMO (70 % x 28 ) - 1 = 18,60 (30 % x 25 ) 1 = 6,50 Rbt AMC Reste à charge 30 % x 28 = 8,40 Soit 28-18,60 reste à charge (1 ) 1 (euro de contribution) 33-6,50 - reste à charge participant 26,50 (1 contribution + majo TM : 2,5 (= 10 % x 25 ) + 8 (dépassement 33-25)) 25,50 Interdiction de prendre en charge la majo du TM et les dépassements liés au non respect du PDS.

40 IV. La complémentaire 2- Complémentaire du salarié et du TNS (1/4) Affiliations obligatoires Régime des assimilés - salariés Régime des travailleurs non salariés (TNS) Affiliations obligatoires Assurances maladie-maternité, allocations familiales, accidents du travail, vieillesse (de base): affiliation et paiement des cotisations patronales et salariales par la société auprès de l'urssaf. Retraite complémentaire : affiliation auprès d'une caisse de retraite de non-cadres (Arrco) Assurances maladie-maternité : affiliation auprès du Régime social des indépendants (RSI). Retraite-Invalidité-Décès : affiliation auprès d'une caisse d'assurance vieillesse relevant : - du RSI pour les commerçants et artisans, - de la CNAVPL pour les professions libérales. Retraite complémentaire : affiliation auprès d'une caisse de retraite de cadres (Agirc) Prévoyance, etc.

41 IV. La complémentaire 2- Complémentaire du salarié et du TNS (2/4) Assiette minimale Régime des assimilés - salariés Régime des travailleurs non salariés (TNS) Assiette minimale Pas d assiette minimale Maladie-maternité : 40 % du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Cette assiette minimale n'est pas applicable en cas de pluralité d'activités lorsque l'activité salariée est l'activité principale. Retraite de base et complémentaire: 5,25 % du PASS sans pouvoir être inférieur à 200 fois le SMIC horaire. Invalidité-décès : 20 % du PASS (commerçants et artisans).

42 IV. La complémentaire 2- Complémentaire du salarié et du TNS (3/4) Taux Régime des assimilés - salariés Taux part patronale + salariale (régime des cadres d'entreprises de moins de 10 salariés) Régime des travailleurs non salariés (TNS) Taux Maladie-maternité : 13,55 % sur la totalité du salaire Retraite des non-cadres : 7,5 % sur la tranche A / 20 % sur les tranches B et C Retraite des cadres : 7,5 % sur la tranche A / 20,3 % sur les tranches B et C + Contribution de 0,35 % sur tranches A, B, C Prévoyance : 1,5 % sur la tranche A pour les cadres (CCN du 14 mars 1947) Maladie-maternité : 6,5 % sur la totalité du revenu d'activité Indemnités journalières : 0,7 % dans la limite de 5 fois le PASS (artisans et commerçants uniquement). Prévoyance : Commerçants : invalidité 1,1 % et décès 0,1 %, Artisans : 1,6 % dans la limite du PASS, Professions libérales : 76, 228 ou 380 suivant la classe choisie. Accidents du travail : variable selon le risque de l'entreprise.

43 IV. La complémentaire 2- Complémentaire du salarié et du TNS (4/4) Couverture sociale Régime des assimilés - salariés Hospitalisation : 80 % Couverture sociale Régime des travailleurs non salariés (TNS) Hospitalisation : 80 % Gros risques : Remboursement total Petits risques : % Indemnités journalières maladie-maternité plafonnées Accidents du travail : Prise en charge totale + indemnités plus élevées Retraite complémentaire de cadre (si rémunération au plafond) Gros risques : Remboursement total Petits risques : % Indemnités journalières en cas d'hospitalisation, maladie ou accident (pour les commerçants et les artisans uniquement). Allocation de repos et indemnité journalière forfaitaire en cas de maternité. Pas d'assurance accident du travail Retraite de base et complémentaire obligatoire

44 IV. La complémentaire 3- La Prévoyance (1/2) Important de souscrire un contrat de prévoyance qui pourra apporter en cas de besoin des indemnités journalières, une rente d invalidité si l assuré ne peux plus travailler ou s il décède, un capital à sa famille Quel montant souscrire? Prendre comme base le montant de son revenu dans le bilan prévisionnel. Sachant que le régime obligatoire peut apporter une partie de ce revenu, il convient de souscrire alors le complément salariés

45 IV. La complémentaire 3- La Prévoyance (2/2) Exemple d indemnisation Mon revenu est de / mois Soit 50 / jour RO = 0 25 / jour entre 20,57 et 51,44 * Poursuite du versement si ALD Reste à compléter 25 Reste à compléter 50 si pas en ALD 1 er j 8 ème J Maladie Acc. 360 ème j ème j 4 ème J Hospitalisation Les indemnités journalières sont limitées à 360 jours d indemnisation sur une période de 3 ans (sauf ALD et arrêts > 6 mois)

46 IV. La complémentaire 4- La loi Madelin (1/3) Mise en place le 11 Février 1994 Objectif : Déductibilité des cotisations de protection sociale du bénéfice imposable pour harmoniser le régime des TNS avec celui des salariés A qui s adresse-t-elle? Aux TNS non agricoles ainsi qu à leurs conjoints collaborateurs Le principe : Les cotisations des contrats complémentaires de santé, prévoyance, retraite et dépendance payées par le TNS sont déductibles de son revenu imposable chaque année dans la limite des plafonds fixés par décret. En contrepartie les prestations constituant un revenu de remplacement sont imposables

47 IV. La complémentaire 4- La loi Madelin (2/3) Les conditions pour en bénéficier : Être à jour de ses cotisations au titre du régime obligatoire; Payer ses cotisations régulièrement au moins une fois par an; Les prestations doivent être versées sous forme de rente; Le contrat doit être un contrat groupe souscrit par une association de plus de membres. Les conditions de déductibilité Cotisation de retraite facultative Cotisation de prévoyance complémentaire Cotisation de perte d emploi La plus élevée des deux limites : 10 % du bénéfice imposable plafonné à 8 fois le PASS + 15 % du bénéfice imposable compris entre une fois et 8 fois le PASS, soit au maximum pour 2013 Ou 10 % du PASS soit pour 2013 Double limite 7 % du PASS + 3,75 % du bénéfice imposable sans que le total puisse excéder 3 % de 8 fois le PASS soit pour 2013 La plus élevée des deux limites : 2,5 % DU PASS soit 926 1,875 % du bénéfice imposable plafonné à 8 fois le PASS soit 5 555

48 IV. La complémentaire 4- La loi Madelin (3/3) La fiscalité des prestations versées : Les prestations en nature (remboursement de frais médicaux) sont totalement exonérés d impôt sur le revenu. Dans les autres cas, les prestations sont imposables : - Pour les prestations retraite, dans la catégorie des pensions et retraites après abattement de 10 % - Pour les indemnités journalières maladie dans la catégorie BIC ou BNC selon l activité exercée. Le fait qu une fraction des cotisations n a pu être déduite pour dépassement des limites applicables et sans incidence sur le caractère imposable des prestations servies. Le régime social des prestations versées : Les prestations en nature (remboursement de frais médicaux) sont totalement exonérés d impôt sur le revenu. Le capital décès complémentaire versé par un organisme tiers est exonéré de prélèvements sociaux.

49 Conclusion: les points de vigilance Respecter le formalisme de mise en place des contrats complémentaires obligatoires Tenir compte du dernier Décret du 9 janvier 2012 sur les catégories objectives de personnels Lors de la reprise d une entreprise bien regarder le passif social, le taux d absentéisme qui peut en dire long sur l entreprise

50 MODULE SOCIAL Des questions? Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations Clients professionnels et petites entreprises Mémento 2015 ARTISANS Travailleurs non salariés Cotisation IJSS 6,50 % 0,70 % Invalidité Décès 1,30 % Sur l intégralité du revenu professionnel imposable Dans

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant Nouveautés 2015 = Février 2015 On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Les formalités Un interlocuteur

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes. Fabienne VIRAVAUX Animatrice de Réseaux et Partenariats

La protection sociale des professions indépendantes. Fabienne VIRAVAUX Animatrice de Réseaux et Partenariats La protection sociale des professions indépendantes Fabienne VIRAVAUX Animatrice de Réseaux et Partenariats Les 3 grands régimes de protection sociale 1 Pour les salariés du privé Régime Général 2 Pour

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

La protection sociale du créateur / repreneur

La protection sociale du créateur / repreneur La protection sociale du créateur / repreneur Animé par : Régis MORENNE, Compta Expert www.comptaexpert.fr SOMMAIRE 1. Choisir un statut juridique 2. Vos cotisations sociales 3. Aide à la création : l

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

Aide-mémoire social 2009

Aide-mémoire social 2009 Aide-mémoire social 2009 Montant des plafonds 2009 Plafond Sécurité sociale Tranche A Plafond ARRCO non-cadres x 3 tranches A Plafond AGIRC Tranche B x 4 tranches A Plafond AGIRC Tranche C x 8 tranches

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEURS NON SALARIES I. PROTECTION SOCIALE OBLIGATOIRE DU DIRIGEANT 1. SANTE A. COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS

PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEURS NON SALARIES I. PROTECTION SOCIALE OBLIGATOIRE DU DIRIGEANT 1. SANTE A. COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEURS NON SALARIES 23/07/2012 Cette note vous donne un premier éclairage sur les démarches à effectuer, les charges sociales à prévoir lors des trois premières années d'activité

Plus en détail

La protection sociale du travailleur non salarié

La protection sociale du travailleur non salarié La protection sociale du travailleur non salarié MAJ janvier 2014 Le régime social des travailleurs indépendants Le RSI Le régime social des indépendants Vous êtes en : EI (Entreprise Individuelle), EURL

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant La Protection Sociale du Travailleur Indépendant Artisan Commerçant Industriel 2015 Support distribué à titre d information uniquement. Les données sont établies selon la réglementation applicable le jour

Plus en détail

Les notes d'information juridiques

Les notes d'information juridiques Les notes d'information juridiques JANVIER 2009 TABLEAU DES COTISATIONS SOCIALES 2009 DES TRAVAILLEURS NON-SALARIES EN FRANCE (A jour au 01.01.2009) REGIME TAUX BASE DE CALCUL C.S.G 7,50 % Sur le bénéfice

Plus en détail

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs Réf. > CC 8812 Groupe /Rubrique > Texte(s) > Questions sociales/406 Sécurité Sociale Loi n 2010-1594 du 20 décembre 2010 de financement de la Sécurité Sociale pour 2011 Objet > Loi de financement de la

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Aide Mémoire Social 2008

Aide Mémoire Social 2008 Aide Mémoire Social 2008 QUIMPER NANTES RENNES PARIS LILLE MULHOUSE STRASBOURG DIJON LYON Montant des plafonds 2008 Mensuel Trimestriel Annuel Plafond Sécurité Sociale () Plafond ARRCO Non cadres Plafond

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes. OC n 11

La protection sociale des professions indépendantes. OC n 11 La protection sociale des professions indépendantes La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants. Avec 1,6 million d assurés (artisans, commerçants,

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis NOTE D INFORMATION 2015/01 du 12 janvier 2015 intérêts comptes courants 2014 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,79

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Tout sur les cotisations sociales

Tout sur les cotisations sociales Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tout sur les cotisations sociales Animé par : Bruno MALLEJAC, RSI Bretagne Marie Thérèse

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU DIRIGEANT Emmanuelle DUPEUX LOTTERI Consultant Droit social Infodoc experts Sommaire Les différents statuts Statut du dirigeant et droit du travail Statut du dirigeant et protection

Plus en détail

Newsletter Sociale AVRIL 2014

Newsletter Sociale AVRIL 2014 Newsletter Sociale AVRIL 2014 Sommaire 1. Fixation du montant de la cotisation GMP pour l année 2014 2. Taxe sur les salaires : rectificatif de l Administration 3. Annexe : Tableau récapitulatif des charges

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Memento social 2014. Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise

Memento social 2014. Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise Memento social 2014 Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise SIACI SAINT HONORE Groupe multi spécialiste de courtage et de conseil en assurance 1 500 collaborateurs Plus de 3 500 entreprises

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques Infos pratiques Base de calcul Eléments soumis à cotisations Toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou à l'occasion du travail sont soumis à cotisations tels que : - les salaires et assimilés,

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises Créateurs d Entreprises Ce document original est la propriété du groupe AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni

Plus en détail

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale Mars Février 2011 2008 Artisan Commerçant Industriel Profession libérale / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans commerçants professions libérales auto

Plus en détail

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés?

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? La réforme des retraites, au delà de la problématique du financement, consacre un titre entier à l'épargne retraite

Plus en détail

Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire

Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire 0 Contributions patronales de prévoyance complémentaire et

Plus en détail

M. DUPUIS Paul. jeudi 25 avril 2013

M. DUPUIS Paul. jeudi 25 avril 2013 M. DUPUIS Paul jeudi 25 avril 2013 1 Le 26/04/2013 Sommaire Sommaire... 2 1- La méthode de raisonnement... 3 2- Le Graphique... 4 3- Le tableau de synthèse... 4 4- Les questions préalables à vous poser

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

créateur d entreprise Se lancer, oui mais pas sans protection!

créateur d entreprise Se lancer, oui mais pas sans protection! créateur d entreprise SANTÉ - PRÉVOYANCE - ÉPARGNE Se lancer, oui mais pas sans protection! Chaque année, 450 000 entreprises (1) sont créées en France dont 30 000 avec des salariés. Vous êtes donc nombreux

Plus en détail

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Avertissement : nous sommes dans l attente de plusieurs textes réglementaires

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL 33 %* sont exploitées en nom propre (entreprise individuelle ou personnelle) Structures juridiques

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Dans le cadre d un nouveau calendrier mis en place en 2015, les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent un nouvel

Plus en détail

Auto-entrepreneur. Pensez à votre protection sociale. (présenté par Alain Rousselet RSI Centre)

Auto-entrepreneur. Pensez à votre protection sociale. (présenté par Alain Rousselet RSI Centre) Auto-entrepreneur Pensez à votre protection sociale (présenté par Alain Rousselet RSI Centre) 1 1. La protection sociale en France 2. Le Régime Social des Indépendants (RSI) 3. L Auto-Entrepreneur 2 La

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

PREVOYANCE FRAIS DE SANTE

PREVOYANCE FRAIS DE SANTE PREVOYANCE FRAIS DE SANTE Les clauses de recommandation: applicable sans modulation du forfait social (Article 14 - LFSS) Par décision du 13 juin 2013, le Conseil Constitutionnel a remis en cause 30 ans

Plus en détail

Memento social 2015. Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise

Memento social 2015. Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise Memento social 2015 Prévoyance, retraite, santé des salariés de l entreprise SIACI SAINT HONORE Groupe multi spécialiste de courtage et de conseil en assurance 1 550 collaborateurs Plus de 3 500 entreprises

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

L audit de la protection sociale du dirigeant et de ses salariés : sécurisez vos missions de conseils

L audit de la protection sociale du dirigeant et de ses salariés : sécurisez vos missions de conseils L audit de la protection sociale du dirigeant et de ses salariés : sécurisez vos missions de conseils Frédéric Meierhans Spécialiste Assurances Collectives Gan Assurances 1 Protection du Dirigeant Préambule

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014 Sources : Editions Législatives, bulletin n 212-1 Code de la Sécurité Sociale www.urssaf.fr Loi de finances 2014 AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Quel statut pour le conjoint du chef d entreprise? qui peut choisir le statut de conjoint collaborateur? Quels sont les avantages? Quel statut pour le conjoint

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2004/11

NOTE D INFORMATION 2004/11 NOTE D INFORMATION 2004/11 La paie des cadres : les grandes spécificités. La première difficulté consiste à définir ce qu est un cadre. Or, la définition change selon les problématiques juridiques à trancher

Plus en détail

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012.

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012. Informations aux experts-comptables Envoi de l échéancier de cotisations Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent en décembre 2011 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Janvier 2013 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 1. En

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2010 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : le coix d un statut est obligatoire. 2 A

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 17 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE Supplément au N 3 Février 2012 Ce supplément

Plus en détail

Protection sociale complémentaire

Protection sociale complémentaire le groupe de protection sociale de l audiovisuel, de la communication, de la presse et du spectacle Protection sociale complémentaire RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ EPARGNE 1% LOGEMENT ACTION SOCIALE CRÉATEURS

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2014 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

Chiffres, taux et assiettes 2011

Chiffres, taux et assiettes 2011 Notice Chiffres, taux et assiettes 2011 Plafond de la Sécurité sociale (PSS) LES VALEURS À compter du 01/01/2011 Plafond mensuel de la Sécurité sociale Plafond trimestriel de la Sécurité sociale Plafond

Plus en détail

1. L'AFFILIATION 2. LES COTISATIONS. Le commerçant. 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès

1. L'AFFILIATION 2. LES COTISATIONS. Le commerçant. 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès Page 1 sur 7 Fiches pratiques > fiches métier > les ressortissants du RSI Le commerçant 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès 1. L'AFFILIATION Les

Plus en détail

Le statut de l auto-entrepreneur

Le statut de l auto-entrepreneur Artisans, commerçants et professions libérales Le statut de l auto-entrepreneur Édition 2009 2 Le statut de l auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de

Plus en détail

Mémento social. Prévoyance et retraite des salariés de l entreprise

Mémento social. Prévoyance et retraite des salariés de l entreprise Mémento social 2009 Prévoyance et retraite des salariés de l entreprise DONNÉES SOCIALES Charges sociales sur les salaires au 01/01/2009 Employeur Salarié Total Assiette des cotisations SÉCURITÉ SOCIALE

Plus en détail