Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coordination Régionale LPO Pays de la Loire"

Transcription

1 Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE Avril 2010

2 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

3 Qu est-ce que c est C est l édition de deux documents Mais surtout, un gros travail d animation de réseau et de rencontre des acteurs

4 Document n 1 un livret d une quarantaine de pages présentant des fiches-action à l attention des municipalités liste un certain nombre d idées techniques choisies pour leur efficacité, facilité et par priorité explique surtout pourquoi ces mesures sont utiles donne très succinctement les pistes pour la mise en place de ces mesures et propose deux accompagnements professionnalisés par la LPO : le refuge Collectivités ou le diagnostic municipal

5 Document n 1 Le but est de diffuser ce livret à toutes les communes mettre en place un suivi cartographique des communes déjà rencontrées, et l avancement de leur réponse et de leurs actions, leurs besoins La présentation du document aux municipalités peut être effectuée par les bénévoles et le document a donc aussi pour objectifs : de former et informer nos adhérents leur donner la possibilité de s engager à leur échelle : dans leur commune, là où ils se sentent le plus concernés créer ainsi un réseau actif de bénévoles et dynamiser nos relations et échanges avec nos adhérents

6 Document n 2 un dépliant de 8 pages à destination des entreprises et montrant comment les espaces verts présents autour du bâti peuvent devenir un écosystème riche intégrant l entreprise dans un paysage agréable et ce sans surcoût d entretien Là aussi, c est une action que les bénévoles et adhérents peuvent s approprier pour aller rencontrer les entreprises.

7 Première partie La démarche vers les municipalités

8 Cette campagne a pour vocation de toucher un très grand nombre de communes : afin de promouvoir les actions en faveur de la nature afin de diffuser une culture élémentaire des enjeux écologiques à tous les élus afin de faire connaître la réalité de la LPO, ses compétences, son fonctionnement afin de créer des relations durables entre les élus et notre association (ou d autres associations)

9 Introduction Surtout ne pas ajouter de projets supplémentaires Plutôt faire différemment que faire plus Le projet vient nourrir les projets existants et non s y ajouter (PADD, natura 2000, agenda 21 )

10 Les trois mesures «racine»

11 Mesure numéro 1 La cartographie, une étape fondamentale Des espaces propriétés Routes communales de la commune Des espaces gérés par la commune Des propriétés de la commune gérées par un tiers Etc..

12 Mesure numéro 2 La gestion différenciée Qu est-ce que c est? Un constat : Presque tous les espaces municipaux sont gérés en gazons identiques alors que bon nombre peuvent accueillir des modes de gestion plus légers, plus écologiques et plus paysagers Une nouvelle réponse : Classer les différents espaces municipaux selon les besoins réels et orienter vers une gestion plus paysagère et écologique.

13 La gestion différenciée Espaces structurés et fleuris : gazons ras, arbustes et fleurs horticoles (monuments et mairie ) Espaces structurés : gazons arbres et arbustes plus locaux et fleurissement plus local et léger (parcs) Espaces d accompagnement : essences locales, fauches plutôt que tonte : bordures de voies, de parking, de sentiers Espaces champêtres : juste fauche et taille Espaces naturels : gestion avec des objectifs écologiques

14 Pourquoi? Mesure numéro 3 Formation des agents techniques Impliquer, faire ensemble et non imposer Former pour inscrire dans la durée Il ne s agit pas de désapprendre : toutes les techniques apprises restent utiles Il s agit d ajouter de nouvelles compétences Formation du CNFPT Colloques Interventions courtes par les associations (sur plusieurs années)

15 Mesure numéro 4 Du gazon à la prairie Pourquoi? Un gazon est un milieu sans vie Un gazon entraîne un entretien coûteux et bruyant Qualité paysagère limitée Moins d insectes = moins d oiseaux, etc Définir précisément les espaces qui nécessitent vraiment une tonte Favoriser les prairies naturelles, bien dessiner les contours Les «prairies fleuries» sont moins intéressantes pour la biodiversité : préférer les feurs simples et essences locales Un gazon de 8cm est déjà un milieu plus vivant

16 Mesure numéro 6 Diminution/suppression des phytosanitaires Pourquoi? Diminution directe de la biodiversité Diminution indirecte (chaîne alimentaire et intoxication) Impact sur la santé Contamination des nappes et rivières Communiquer pour faire accepter les herbes Solutions mécaniques et thermiques

17 Mesure numéro 7 Arbres morts et à cavités Pourquoi? Le bois mort est un élément écologique majeur Il accueille 1/3 des espèces dans une forêt Insectes par milliers Donc nourriture pour oiseaux et chauve-souris + champignons, cavités pour oiseaux, chauves-souris, mammifères, Changer de regard sur le bois mort Taille en totem ou chandelle pour sécurité tout en préservant l arbre Préserver des arbres sénescents, morts, arbres à cavité Prévoir éventuellement ilôt(s) de sénescence

18 Pourquoi? Mesure numéro 8 Etat des lieux des mares municipales Les mares sont des éléments écologiques d une grande importance La grande majorité a été détruite De nombreuses espèces sont en situation critique Ce sont aussi d excellents éléments paysagers publics, lieux de détente, supports pédagogiques, etc Recenser toutes les mares sur terrains municipaux Faire un état des lieux du point de vue écologique Intervenir si nécessaire

19 Mesure numéro 9 Créer des mares Recenser tous les lieux propices sur terrains municipaux Cahier des charges simple : pentes douces et aucune espèces introduite notamment Intégrer des mares à tout nouveau projet d aménagement (même une bretelle) le coût est ridicule et l impact très important

20 Mesure numéro 10 Les micro-zones humides Pourquoi? Fossés, prairies humides, etc.. ne sont pas considérés Or ils sont d une grande richesse Rôle dans le cycle de l eau notamment Recenser toutes les micro zones humides Faire un état des lieux du point de vue écologique Etat des lieux des menaces Intervenir, protéger, conseiller les exploitants, sensibiliser les propriétaires et usagers,

21 Pourquoi? Rôle de corridors : important Mesure numéro 12 Fauche tardive des bas-côtés Présents partout et sur tout sol Souvent dernier refuge notamment pour la flore Fauche tardive (15 juillet et +) Fauche précoce peut être limitée à la bordure immédiate Attention : ouvrir la vue accélère la circulation Identifier les fossés en zones sensibles Identifier fossés avec faune et/ou flore remarquables

22 Mesure numéro 13 Entretien des haies Pourquoi? Rôle essentiel de corridor Refuge essentiel pour la flore et la faune Rôle paysager très important Elaborer cahier des charges de gestion (méthode de taille) Abandonner le broyeur pour lamier ou sécateur Attention : ouvrir la vue accélère la circulation Souvent sous-traitance : imposer cahier des charges Cartographier les haies et identifier les zones où des haies doivent êttre restaurées pour rétablir des continuités Sensibiliser et former le monde agricole

23 Pourquoi? Mesure numéro 16 Accès aux bâtiments pour la faune Manque de supports pour oiseaux cavernicoles et mammifères Chouettes Fouine, lérot Martinets, hirondelles, rougequeue, Chauve-souris Intégrer à tout nouveau projet de construction Ouvrir combles, caves, etc Faire état des lieux du bâti Intégrer à l existant et a nouveau, différents types d accès et de nichoirs

24 Pourquoi? Mesure numéro 18 Pose nichoirs sur les bâtiments Manque de supports pour oiseaux cavernicoles et mammifères Rapaces, chauves-souris, huppe, martinets, grimpereau, rougequeue, gobemouches, mésanges, etc Se faire conseiller par une association Plusieurs brochures disponibles en ligne

25 Mesure numéro 19 Murets ponts et autres ouvrages Pourquoi? Nécessité de préserver les cavités Préserver les cavités naturelles ou artificielles durant les rénovations Vérifier présence ou non d animaux avant travaux (notamment sous les ponts : attention les chauves-souris sont discrètes) Prévoir cavités dans nouvelles constructions

26 Mesure numéro 20 Intégrer mares et haies aux lotissements, ZA, ZI Pourquoi? Déjà vu précédemment Règlements de lotissements, ZA, ZI peut contenir espaces prévus pour et/ou obligations Privilégier essences locales CCEG a déjà élaboré ce concept de PARC artisanal : également lieu de vie et de promenade

27 Mesure numéro 21 Eclairage Pourquoi? Energie en général perdue entre minuit et 5h du matin Impact sur la faune s avère colossal Impact sur la santé non négligeable (étudié notamment en Grande Bretagne) Lampes toutes dirigées vers le sol Bien étudier en chaque point la réelle nécessité d un éclairage, quelle quantité, quels horaires En général extinction peut être à peu près totale de minuit à 5h

28 Mesure numéro 26 Soutien à agriculture biologique et autres techniques agricoles plus environnementales Pourquoi? L agriculture occupe 54% du territoire national Les impacts des suppressions de haies, mares, ronciers, prairies humides remembrements et des intrants sont considérables Les impacts des intrants sont considérables Fournir les cantines scolaires en biologique est aujourd hui possible et présente des arguments sanitaires et écologiques très forts Des élus font le choix de rencontrer les agriculteurs pour négocier des bandes en herbe et inciter à la plantation de haies et/ou la réduction des intrants

29 Mesure numéro 29 Conseil de jardinages bio auprès des particuliers Pourquoi? Le jardin est un thème très porteur, très demandé C est aussi un thème très pédagogique Communication régulière (bulletin, etc..) Programme de sorties (intervenants spécialisés) Mettre en place groupe d échange, d info, etc

30 Mesure numéro 28 Découverte du patrimoine local par les scolaires Pourquoi? Redonner une place à la connaissance de la nature dans l éducation Egalement une connaissance du territoire et du patrimoine local Financer programmes d intervention par des associations Veiller à la labellisation de l intervenant (charte de qualité des GRAINE)

31 Mesure numéro 27 Choisir espèce ou milieu symbolique Pourquoi? Communication et éducation se font plus facilement autour d un thème fort Inscrire dans le long terme Positiver et utiliser des approches ludiques Participe d une identité locale, d une culture du territoire Choisir un habitat ou une espèce propre à la commune Communication régulière : évolution du projet, feuilleton Approches ludiques : fête, inauguration, T-shirt, etc

32 Mesure numéro 31 Diagnostic municipal et refuge-collectivité Pourquoi? Pour faire un bilan synthétique des enjeux et des possibilités d action Pour une démarche professionnelle Pour avoir un conseil technique suivi Pour une évaluation des résultats Le diagnostic municipal Le refuge collectivité

33 Merci de votre attention

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat?

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Comment structurer la biodiversité dans le bâti? Végétaliser le bâti Inclure des aménagements Minimiser les dangers Comment structurer la biodiversité

Plus en détail

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny Programme Biodiversité Paysage en Saumur- Champigny 10 ans de Biodiversité 2004 : Problématiques viticole et scientifique autour de la gestion des bioagresseurs par la biodiversité et le paysage. Le projet

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE Vieux trognes en milieu urbain, ville d Angers. Un patrimoine en voie de disparition préservé. GENERALITES Motifs de la formation L arbre n est pas

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS 1 Les objectifs opérationnels de la Trame Verte et Bleue Connaître Observer Evaluer Restaurer, préserver et gérer les cœurs de nature La Trame Verte et Bleue,

Plus en détail

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire.

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire. Dans un parc, un jardin, à votre porte, que ce soit à la ville ou à la campagne, la nature peut se révéler extraordinairement riche et variée Malheureusement, de nombreuses espèces autrefois communes sont

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Pour les maternelles aussi! Animations pédagogiques. du parc naturel de la Vallée de l attert

Pour les maternelles aussi! Animations pédagogiques. du parc naturel de la Vallée de l attert Pour les maternelles aussi! Animations pédagogiques du parc naturel de la Vallée de l attert Sommaire Introduction 4 Les activités à faire en classe 5 1. Les chauves-souris, un monde renversant! 5 2.

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

ESTIMATION : Selon le site et la complexité. Dans le cadre du CEL 2, participation envisageable du CG85

ESTIMATION : Selon le site et la complexité. Dans le cadre du CEL 2, participation envisageable du CG85 P L A N D A C T I O N C H A R T E C A M P I N G S Etat existant Les actions et projets prennent pour référence les chartes établies dans le cadre du plan vert et concernant : les clôtures, matériaux, les

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris

La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris Contrat de bassin Plaines et Coteaux de la Seine centrale urbaine Colloque du 6 octobre 2015 Anne Pruvôt Chargée de mission biodiversité Le réseau

Plus en détail

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran

Pôle Gestion Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Pôle Gestion Atelier technique «forêt» Prise en compte des Chiroptères dans la gestion de la forêt de Chambaran Vendredi 6 novembre 2015 La forêt de Chambaran 800 ha de hêtraie charmaie autour d un champ

Plus en détail

Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT

Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT Présentation du territoire 21 Communes dont 8 riveraines du fleuve 2 ème Sous-préfecture de la Haute-Garonne

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Comité de Pilotage (Commun aux deux sites)

Comité de Pilotage (Commun aux deux sites) 5 ième Comité de Pilotage (Commun aux deux sites) un point sur l animation l des sites la contractualisation la charte Natura 2000 la connaissance la communication les perspectives Les MAET des engagements

Plus en détail

Les Parcs naturels régionaux

Les Parcs naturels régionaux Les Parcs naturels régionaux Des collectivités territoriales engagées pour la préservation de la biodiversité Thierry MOUGEY - Fédération des PNR de France DÉFINITION D UN PARC NATUREL RÉGIONAL Peut être

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes Le Parc naturel régional des Ardennes Qu est-ce qu un PNR? Un Parc naturel régional (PNR) est : Un territoire aux patrimoines naturel, culturel et paysager riches et fragiles Faisant l objet d un projet

Plus en détail

Conférence Euromontana 14 au 16 octobre 2009 Projet MAEt «Cœur du Parc National des Cévennes»

Conférence Euromontana 14 au 16 octobre 2009 Projet MAEt «Cœur du Parc National des Cévennes» Comment préserver la biodiversité et les paysages liés aux activités agricoles traditionnelles Expériences du Parc national des Cévennes Du contrat Mazenot aux MAEt Société rurale Composante agricole

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Convention pour l établissement d un Refuge pour les chauves-souris dans une commune ou toute autre collectivité territoriale

Convention pour l établissement d un Refuge pour les chauves-souris dans une commune ou toute autre collectivité territoriale GCP - Opération Refuges pour les chauves-souris Groupe Chiroptères de Provence (GCP) Rue Villeneuve - 04230 Saint-Etienne-les-Orgues Tel : 09 65 01 90 52 Courriel : gcp@gcprovence.org Site : www.gcprovence.org

Plus en détail

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS Présentation Depuis 1983, le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) Pays de Serres-Vallée du Lot, agit : Dans le domaine de

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Le mont Royal Leçons de Montréal Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Présentation Qu est-ce que le mont Royal? Une histoire d amour et d engagement

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Les Contrats Paysages Ruraux en Vendée. Outil de valorisation et de gestion de l espace rural. Colloque DREAL 10 Janvier 2014 Paysages, tous acteurs!

Les Contrats Paysages Ruraux en Vendée. Outil de valorisation et de gestion de l espace rural. Colloque DREAL 10 Janvier 2014 Paysages, tous acteurs! Colloque DREAL 10 Janvier 2014 Paysages, tous acteurs! Contrat Les Contrats Paysages Ruraux en Vendée Outil de valorisation et de gestion de l espace rural I. Enjeux des Contrats Paysages Ruraux. Une démarche

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE

PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES ESPACES AGRICOLES ET NATURELS PERIURBAINS DE VELAUX ADOPTE PAR DELIBERATION DU CONSEIL GENERAL EN DATE DU 20 MAI 2011

Plus en détail

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2014-2015 à destination des enseignants et des directeurs des écoles MAISON COMMUNAUTAIRE DE L ENVIRONNEMENT Présentation La Maison de

Plus en détail

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron Nature Environnement Patrimoine Développement durable en Aveyron De la Grande Section Au Primaire Animations pédagogiques en milieu scolaire Construisez un projet pédagogique pour la nature, l environnement

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Environnement, énergie

Environnement, énergie Environnement, énergie La commune est le premier niveau d action pour améliorer l environnement et le cadre de vie des habitants. Cela bénéficiera en premier lieu aux citoyens de la commune, mais les conséquences

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières DOSSIER DE PRESSE Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières Mercredi 25 mai 2016 Maison de la réserve Naturelle de la tourbière des Dauges à Saint-Léger-la-Montagne

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

6.1 IMAGE DIRECTRICE. 1. Informer la population URBANISATION. 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex

6.1 IMAGE DIRECTRICE. 1. Informer la population URBANISATION. 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex 6. MISE EN OEUVRE 6.1 IMAGE DIRECTRICE 1. Informer la population URBANISATION 2. Engager une étude de plan de site / plan de quartier pour le village de Bardonnex 3. Dé nir l avenir du site patrimonial

Plus en détail

Opération 10 000 arbres pour créer ou rénover les haies de la Manche

Opération 10 000 arbres pour créer ou rénover les haies de la Manche Fédération des Associations de Boisement de le Manche DOSSIER DE PRESSE Opération 10 000 arbres pour créer ou rénover les haies de la Manche Le 26 mars 2015 11H00 MARIGNY Contacts: Pascal LECAUDEY, Président

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

UN PROJET UNE DÉMARCHE UNE EXIGENCE

UN PROJET UNE DÉMARCHE UNE EXIGENCE UN PROJET UNE DÉMARCHE UNE EXIGENCE Chécy, commune périurbaine de 8 500 habitants, dispose d un environnement exceptionnel et d un cadre de vie de qualité. Pour conserver, protéger et promouvoir cet environnement,

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Contexte. Article 1 : Objet de la charte. Logo structures (sauf si personne moral) Charte pour la protection de sites abritant des chauves-souris

Contexte. Article 1 : Objet de la charte. Logo structures (sauf si personne moral) Charte pour la protection de sites abritant des chauves-souris ENTRE Logo structures (sauf si personne moral) Charte pour la protection de sites abritant des chauves-souris Structure X / M ou Mme X, ET Mayenne Nature Environnement représentée par ET Groupe Chiroptères

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

L ECOLE AGIT Collège du Querpon Maure de Bretagne Tél : 02 99 34 93 23 Fax : 02 99 17 54 25

L ECOLE AGIT Collège du Querpon Maure de Bretagne Tél : 02 99 34 93 23 Fax : 02 99 17 54 25 L ECOLE AGIT Collège du Querpon Maure de Bretagne Tél : 02 99 34 93 23 Fax : 02 99 17 54 25 PROJET : LE HAVRE DU QUERPON Niveau concerné : niveau sixième. Porteur du projet : Yann RENAULT Enseignant de

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

Les enjeux des trames vertes et bleues. Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Les enjeux des trames vertes et bleues. Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Les enjeux des trames vertes et bleues Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris 1 Pourquoi prendre en compte la nature? pour conserver un patrimoine pour une éthique par

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable.

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. C est là! Créée en 2002 27 communes 245 000habitants 2ème collectivité

Plus en détail

Municipalité et protection de la nature

Municipalité et protection de la nature Municipalité et protection de la nature LPO Loire-Atlantique Coordination : Anthony Boureau 3 Remerciements Nous tenons tout d abord à remercier chaleureusement tous ceux sans qui ce projet n aurait pu

Plus en détail

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 -

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 - montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS «Jardinons nos villages» - Avril 2015 - déroulé de la concertation La concertation s est réalisée en deux temps selon le protocole proposé initialement. Les habitants

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Novembre 2015 Centre Éducation Nature du Houtland Chemin de Rubrouck 59470 Wormhout Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Étude réalisée dans le cadre d un DLA accordé

Plus en détail

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol

Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Définition du programme d actions de l Agenda 21 de Ménétrol Suite au choix définitif des axes stratégiques, les élus et les habitants se sont réunis autour d un nouvel atelier «P tit déj» de l Agenda

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques,

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, LOGO DE L'ORGANISME Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, Journée technique interrégionale sous l'égide de la CoTITA du 23 novembre 2010 Chiroptères et routes:

Plus en détail

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes 1 Dates clés 1970 : Territoire classé Parc national 1985 : Territoire classé Réserve de biosphère par l UNESCO 2006 : Nouvelle

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE STRATEGIE DEVELOPPEMENT DURABLE 2014/2020 document interne MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE p.1/11 BIODIVERSITE & ENERGIE 2 ATOUTS FORTS POUR REPONDRE AUX ATTENTES DES MONTILIENS EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore PROLONGEMENT DE LA FRANCILIENNE DE CERGY-PONTOISE À POISSY-ORGEVAL Commission Particulière du Débat Public Thématique milieux naturels et paysages Etude faune - flore Présentation du 6 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

Bâti et chauves-souris : concilier aménagement et préservation

Bâti et chauves-souris : concilier aménagement et préservation Bâti et chauves-souris : concilier aménagement et préservation Jeudi 4 octobre2012 Doué-la-Fontaine Benjamin Même-Lafond LPO ANJOU Que faut-il savoir sur les chauves-souris? Contexte géologique, paysager

Plus en détail

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère

FICHE II. 6 Aménagement d un espace de détente et de convivialité dans le jardin du presbytère à La Bruyère DESCRIPTION DU PROJET Le jardin de la cure, planté de quelques très beaux arbres remarquables, témoigne de l élégance discrète des propriétés de notables d autrefois. La commune a le souhait de préserver

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010

Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010 Gestion du patrimoine arboré de la vallée de l Orge aval Commission Ecologie et Paysage du 7 juin 2010 170 ha de boisements Athis Aval : Collège Mozart : Coteau des Vignes : Prés Saint Martin : Parc Duparchy

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

Notice d information du territoire «Carrière des Pieds Grimaud»

Notice d information du territoire «Carrière des Pieds Grimaud» Direction départementale des territoires de la Vienne Mesure agroenvironnementale et climatique (MAEC) Notice d information du territoire «Carrière des Pieds Grimaud» Campagne 2015 Accueil du public du

Plus en détail

Contexte et historique de l'action

Contexte et historique de l'action boisé le long de la Lawe Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Association Lestrem Nature Entrée Thématique x Espèces et habitats naturels x Milieux aquatiques et humides Type d action

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 POUR UN PROJET DE DEFRICHEMENT Coordonnées du demandeur : Nom (personne morale ou physique) :...... Adresse :..........

Plus en détail

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010

Présentation du rapport d éd. programme IS-Eau. 3 juillet 2010. 7 août t 2010 Présentation du rapport d éd étude Roche et séance s d information d sur le programme IS-Eau 3 juillet 2010 7 août t 2010 Présence d algues d bleues Présence accrue de plantes aquatiques Disparition des

Plus en détail

Animations NATURE. Scolaires et para-scolaires

Animations NATURE. Scolaires et para-scolaires Animations NATURE Scolaires et para-scolaires La LPO de la Sarthe... est une association de type loi 1901 reconnue d intérêt général ayant pour but d agir pour l oiseau, la faune sauvage, la nature et

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail