Le laboratoire de bien-être au Canada

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le laboratoire de bien-être au Canada"

Transcription

1 Le laboratoire de bien-être au Canada

2 Les Tests iq Intestinal

3 Perméabilité Intestinale ( Leaky Gut ) et Zonuline 'Leaky Gut : La muqueuse intestinale devient anormalement perméable. Permet de traverser des bactéries, aliments et d'autres molécules de grande taille (macromolecules) Zonuline: Protéine trouvée dans les cellules intestinales Contrôleur clé de cette passerelle. Test de dépistage initial du statut intestinal

4 Inflammation Intestinale: DAO & Histamine Histamine (H) - Impliqué dans processus allergiques et inflammatoires. - Instrumental à réguler la fonction intestinale. Diamine Oxydase (DAO) - Enzyme qui décompose l'histamine. - L'excès d'histamine peut résulter d'un DAO insuffisant et/ou La consommation d'aliments riches en histamine.

5 Sensibilité Alimentaire: Résultat de réactions immunitaires. Les symptômes sont généralement limités aux intestins. Sensibilité Alimentaire Déséquilibre enzymatique / bactérien Tests IgG totale - 24 ou 88 panneaux alimentaires Aide à déterminer les sources possibles de déséquilibres enzymatiques, tels que l'estomac, le pancréas et / ou le système biliaire, ainsi que le déséquilibre bactérien (dysbiose).

6 Évaluation de dépistage 1. Dommage Jonction Serrée Évaluation Utilité ***** Dépistage Primaire Serum Zonuline 2. Activation de la réponse immunitaire Évaluation Utilité ***** - Sensibilité alimentaire - Immunoglobuline (IgG totale) - Identifie les antigènes provoquant une inflammation due au déséquilibre enzymatique et / ou à la dysbiose

7 Évaluation Utilité ***** Évaluation de dépistage (Cont) 3. Inflammation et la capacité de la diminuer: Évaluation Utilité ***** - Histamine: Indique s il y a une inflammation - Diamine Oxydase (DAO): - Décompose Histamine - Si DAO faible et / ou l'histamine élevé: Diet / Suppléments 4. Stress & Perméabilité / Absorption - Profils Hormonaux Salivaire - E2, Pg, T, DHEA-S, Cortisol diurne, et ratio C/DHEA-S - La fatigue surrénale et l'indice de stress

8

9

10 Résultat dans la boite: Couleur et description liée à sa place dans la gamme Résultat dans la boîte montrée comme diamant dans la barre Gamme Divisée: 3 sections colorées Gamme de Reference *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

11 Définition de la «gamme de référence» Ne pas être interprété comme une gamme optimale. *Gamme qui est dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie de facon au hasard. Inclut les individus sans aucun trouble ou maladie, à ceux qui ont des désordres inflammatoires et / ou auto-immunes précédemment diagnostiqués.

12 Les Tests iq Intestinal

13 Interprétation de la «gamme de référence» Zonuline Optimale: 1-6 ng/ml Des problèmes inflammatoires peuvent être présents (assèchement de l intestin, carence de siga), mais pas suffisants pour provoquer la perméabilité intestinale. Résultat 3.8 ng/ml Optimale * *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

14 Interprétation de la «gamme de référence» Zonuline Limite: 6-10 ng/ml Inflammation intestinale, souvent due à dysbioses & déséquilibres enzymatiques, commence à avoir un effet sur la perméabilité. Résultat 7.9 ng/ml * *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

15 Interprétation de la «gamme de référence» Zonuline Elevé: ng/ml Signes et symptômes de permeabilite des JS, dysbioses, problèmes enzymatiques et hormonaux. Inflammation en exès et / ou désordres auto-immuns déjà établis. Résultat 17.1 ng/ml Élevé * *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

16 Interprétation de la «gamme de référence» Zonuline En dessous de la gamme: < 1 ng/ml Petit % de la population ayant une variante génétique (HP1-1), qui ne produisent pas de Zonuline. Résultat 0.3 Result ng/ml En dessous * *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

17 Interprétation de la «gamme de référence» Zonuline Au dessus de la gamme : >20 ng/ml Petit % de la population ayant un état aigu de maladie inflammatoire ou auto-immune. Résultat 24.1 ng/ml Au dessus * *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

18 Les Tests iq Intestinal

19 Effets de l'histamine et concentration plasmatique Maintz & Novak, Am J Clin Nutr, 07 L'histamine plasmatique basale: - 0,3 à 1,0 ng/ml considéré comme une gamme normale Concentrations excessives, au-dessus de la tolérance individuelle à l'histamine, donnent lieu à des symptômes médiés par l'histamine dépendants de la concentration.

20 Effets de l'histamine et concentration plasmatique Maintz & Novak, Am J Clin Nutr, 07 Histamine (ng/ml) 0-1 * Aucun Effet Clinique 1-2 ** Augmentation de la sécrétion d'acide gastrique Augmentation de la fréquence cardiaque * 3-5 Tachycardie, mal de tête, chasse d'eau, urticaire, prurit 6-8 Diminution de la pression artérielle * * 7-12 Bronchospasme ~100 Arrêt cardiaque * = Dyer et al. J Allergy Clin Immunol, 82 * * = Whorl et al. Allergy and Asthma Proc, 04

21 Interprétation: «gamme de référence» Histamine Niveau: 0,2-1,0 ng/ml Optimal Problèmes inflammatoires insuffisants pour affecter la perméabilité intestinale En dessous de 0,2: Histapenia possible Resultat 0,3 ng/ml *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

22 Interprétation: «gamme de référence» Histamine Niveau : 1,8-2,4 ng/ml Augmentation sécrétion d'acide gastrique et/ou de perméabilité Les aliments ingérés riches en histidine et/ou histamine Déficiences de DAO et/ou enzymatiques, dysbioses (GBIG) Medicaments: Analgésiques, antibiotiques, antagonistes de H 2 Resultat 2,2 ng/ml *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

23 Interprétation: «gamme de référence» DAO Niveau : 12,5-10,0 ng/ml Niveaux élevés d'histamine - erd., amines bactériennes élevées ou régime alimentaire Acide oléique élevé (graisse) - > 500% de DAO normal dans le sang est possible Resultat 11,3 ng/ml *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

24 Interprétation: «gamme de référence» DAO Souvent associé à Niveau : 6,0-3,7 ng/ml - Syndrome Colon Irritable et/ou Maladies Inflammatoires - Maladies Autoimmumes: Sclérose en plaques, arthrite rhumatoïde Medicaments anti-dao: Analgésiques, antibiotiques, antagonistes de H 2 Resultat 4,1 ng/ml *Gamme dérivée d'une distribution normale des résultats, englobant 95% d'une population choisie au hasard.

25 Interpretation de Ratio DAO : Histamine Resultat divisé par = Ratio optimal: Resultat Mais DAO approche niveau de déficience. Ratio est optimal car l Histamine est faible

26 Interpretation de Ratio DAO : Histamine Resultat divisé par = Ratio a la limite: Resultat Niveau d Histamine très élevé, mais toujours contrôlé par niveau élevé de DAO.

27 Interpretation de DAO : Histamine Ratio Resultat divisé par = Ratio très élevé: Resultat Histamine hors de gamme. Carence de DAO. Intolérance à l Histamine

28 Les Tests iq Intestinal

29 Déséquilibre enzymatique et bactérien Clinique: Douleur GI, gonflement, gaz et reflux immédiate. Déséquilibre enzymatique de l'estomac? Clinique: Douleur GI gonflement, gaz et reflux 2-4 hrs après avoir mangé. Déséquilibre enzymatique de Pancréas +/- Système Biliaire?

30 Le rapport de test iq Intestinal Les résultats de ces rapports ne sont PAS DIAGNOSTIQUES et ne doivent pas être considérés comme des recommandations de traitement. Le professionnel de la santé est responsable de ces décisions.

31 Le laboratoire de bien-être au Canada Merci

DIAMINE OXYDASE (DAO) / HISTAMINE * * > *

DIAMINE OXYDASE (DAO) / HISTAMINE * * > * Page 1 de 6 Patient(e): John Doe Tél: (xxx) xxx-xxxx Sexe: Homme Courriel: test@test.com Date de naissance: âge: X ans xxxx-xx-xx Professionel(le) de la santé: Dr. Jane Doe Adresse: 1234 Main St., Anytown,

Plus en détail

Quel est le meilleur moyen disponible pour tester la perméabilité

Quel est le meilleur moyen disponible pour tester la perméabilité Quel est le meilleur moyen disponible pour tester la perméabilité intestinale? Le nouveau test de dépistage de la perméabilité intestinale, en utilisant la protéine biomarqueur Zonuline, est désormais

Plus en détail

L intestin et sa flore

L intestin et sa flore Nutrition : TD 3 L intestin et sa flore Repérer les symptômes et les corriger Troubles locaux : ballonnement / constipation / diarrhées / douleurs abdominales. Troubles à distance : foie avec inflammation

Plus en détail

Place du traitement homéopathique dans l intolérance à l histamine par déficit de diamine oxydase

Place du traitement homéopathique dans l intolérance à l histamine par déficit de diamine oxydase Place du traitement homéopathique dans l intolérance à l histamine par déficit de diamine oxydase Dr Carmen Zapucioiu Dr Gabriela Ion Dr Mirela Pavelescu ROUMANIE AUTEURS : CHEF TRAVAUX DR. CARMEN ZAPUCIOIU

Plus en détail

le rôle du microbiote dans la genèse des maladies métaboliques et du diabète

le rôle du microbiote dans la genèse des maladies métaboliques et du diabète le rôle du microbiote dans la genèse des maladies métaboliques et du diabète Dr olivier Coudron Professeur associé en pharmacologie clinique U.f.r pharmacie Responsable du département nutrition santé à

Plus en détail

Sommaire Hyperperméabilité intestinale «La base d une alimentation personnalisée» Les Fondements. «La base d une alimentation personnalisée»

Sommaire Hyperperméabilité intestinale «La base d une alimentation personnalisée» Les Fondements. «La base d une alimentation personnalisée» : Sommaire Hyperperméabilité intestinale M.1 M.1 Sommaire M.30 Les fondements M.32 Les Causes M.33 Rôle de l alimentation moderne M.35 Les Causes M.51 Les Conséquences Les Fondements M.30 L idée que la

Plus en détail

Professeur Gisèle Kanny Médecine Interne-Immunologie Clinique et Allergologie Laboratoire d Hydrologie et Climatologie médicale Université de

Professeur Gisèle Kanny Médecine Interne-Immunologie Clinique et Allergologie Laboratoire d Hydrologie et Climatologie médicale Université de Professeur Gisèle Kanny Médecine Interne-Immunologie Clinique et Allergologie Laboratoire d Hydrologie et Climatologie médicale Université de Lorraine Vandoeuvre-lès-Nancy Intérêts financiers : néant Liens

Plus en détail

MICROBIOTA GUT BRAIN AXIS

MICROBIOTA GUT BRAIN AXIS MICROBIOTA GUT BRAIN AXIS SYMPOSIUM PROBIO 2015 QUÉBEC ALAIN WATIER CHUS CHUM C EST BIEN MOI.. L étroite relation entre les émotions et la fonction intestinale nous permet de supposer d emblée que le SNC

Plus en détail

ALLERGIE ALIMENTAIRE ET INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE... QUELLE EST LA DIFFÉRENCE?

ALLERGIE ALIMENTAIRE ET INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE... QUELLE EST LA DIFFÉRENCE? ALLERGIE ALIMENTAIRE ET INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE... QUELLE EST LA DIFFÉRENCE? PAR RÉMI LEROUX Mise en ligne : 29 septembre 2016 Vous venez de croquer dans une belle pomme rouge et vos lèvres commencent

Plus en détail

APPROCHE DES TROUBLES DIGESTIFS EN MICRONUTRITION

APPROCHE DES TROUBLES DIGESTIFS EN MICRONUTRITION APPROCHE DES TROUBLES DIGESTIFS EN MICRONUTRITION Author : Karine Categories : Micronutrition, Santé Date : 31 août 2012 Les troubles digestifs représentent probablement une des plaintes les plus fréquentes.

Plus en détail

Lactibiane Candisis Cnd 10M microbiote confort intime gélules Pileje - boite de 14 gélules

Lactibiane Candisis Cnd 10M microbiote confort intime gélules Pileje - boite de 14 gélules Lactibiane Candisis Cnd 10M microbiote confort intime gélules Pileje - boite de 14 gélules Lactibiane Cnd 10M est un complément alimentaire à base de souches microbiotiques qui permettent de restaurer

Plus en détail

IMMUNITÉ DES MUQUEUSES

IMMUNITÉ DES MUQUEUSES IMMUNITÉ DES MUQUEUSES Dr. F. VELGE-ROUSSEL EA 4245 «CDG» Master 1 Immunologie 2010-2011 Plan I. Généralités II. Le tissu muqueux organisé O-MALT 1. Plaque de Peyer 2. NALT 3. BALT III. Le tissu muqueux

Plus en détail

Les probiotiques. La mise en avant des probiotiques date d un peu plus d un siècle, même si elle est reconnue depuis l antiquité

Les probiotiques. La mise en avant des probiotiques date d un peu plus d un siècle, même si elle est reconnue depuis l antiquité Les probiotiques Pour que notre organisme fonctionne, nous avons besoin de manger, et l on a tendance à dire que notre santé est le reflet de notre alimentation Mais c est beaucoup plus l assimilation

Plus en détail

ZONULINE - 24: IgG TOTALE PANNEAU GÉNÉRAL (24 ALIMENTS)

ZONULINE - 24: IgG TOTALE PANNEAU GÉNÉRAL (24 ALIMENTS) Page 1 de 5 Patient(e): John Doe Tél: (xxx) xxx-xxxx Courrie l: xxx@xx.ca Sexe: Homme âge: X ans Professionel(le) de la santé: Mme. Jane Doe Adresse: 123 Main-St, Anytown, Québec W4W 4W4 Date de naissance:

Plus en détail

https://www.fondation-fondamental.org/avancer-avec-la-recherche/diffuserles-savoirs/cycles-de-conferences#immunopsychiatrie

https://www.fondation-fondamental.org/avancer-avec-la-recherche/diffuserles-savoirs/cycles-de-conferences#immunopsychiatrie SYSTÈME IMMUNITAIRE, INFLAMMATION, DÉPRESSION (et/ou anxiété) Le cerveau possède son propre système immunitaire, lequel est également en lien avec celui de l organisme. L activation du système immunitaire

Plus en détail

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30

BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Date : 2 Décembre 2015 Prépa Scientifique, paramédical -MAESTRIS BIOLOGIE Sujet d examen - SE6 Durée : 1 heure 30 Partie 1 : Définitions - 4 points Définir les termes suivants en utilisant le vocabulaire

Plus en détail

Dr Valérie RENAULD Elodie BREGEON JRP 28/01/2017

Dr Valérie RENAULD Elodie BREGEON JRP 28/01/2017 Dr Valérie RENAULD Elodie BREGEON JRP 28/01/2017 Immédiatement après un choc anaphylactique, le patient est immunisé contre une seconde réaction au même produit? La réaction anaphylactique est toujours

Plus en détail

Items n 181 et n 186

Items n 181 et n 186 Items n 181 et n 186 N 181 Réaction in ammatoire : aspects biologiques et cliniques Conduite à tenir : Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et biologiques de la réaction

Plus en détail

BISGLYSCINATES DE MINÉRAUX

BISGLYSCINATES DE MINÉRAUX BISGLYSCINATES DE MINÉRAUX ABSORPTION DES MINÉRAUX Les sels de minéraux doivent être ionisés dans l intestin Absorbés principalement dans le duodénum, environnement à ph dépendant Participent aux réactions

Plus en détail

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions

Plus en détail

L alternative sûre et efficace pour soutenir les fonctions intestinales. NewVetline. Produits vétérinaires

L alternative sûre et efficace pour soutenir les fonctions intestinales. NewVetline. Produits vétérinaires L alternative sûre et efficace pour soutenir les fonctions intestinales. NewVetline Produits vétérinaires Entero-Chronic est un produit de Bioiberica S.A., Barcelone (Espagne). NewVetline 3 Comment fonctionne

Plus en détail

INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES

INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES Diagnostic laboratoire LR100QK099_070217 FR LES RÉACTIONS D INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES L intolérance alimentaire désigne les réactions de l organisme qui peuvent survenir lors

Plus en détail

2.6 Structuration de la charge d entraînement

2.6 Structuration de la charge d entraînement 2.6 Structuration de la charge d entraînement Principe de la croissance: Augmentation progressive du volume et de l intensité. Le non respect de ce principe amène à la stagnation. (Maintien du niveau,

Plus en détail

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre?

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Maladie Cœliaque : un test spécifique pour des symptômes non-spécifiques 1 sur 100 Près d une personne sur cent souffre de

Plus en détail

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie?

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Quelles sont les causes et les conséquences de la carence en fer? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie Le fer

Plus en détail

Les facteurs de variations de l activité des médicaments. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF

Les facteurs de variations de l activité des médicaments. Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF Les facteurs de variations de l activité des médicaments Pharmacologie Clinique Sophie LIABEUF Variabilité de la réponse pharmacologique Pathologies associées : Insuffisance hépatique, rénale, cardiaque,

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Préface 11 Avertissement 15 Avant-propos 17 Chapitre 1 : Comprendre 23

Préface 11 Avertissement 15 Avant-propos 17 Chapitre 1 : Comprendre 23 Table des matières Préface 11 Avertissement 15 Avant-propos 17 Chapitre 1 : Comprendre 23 1. Tout excès de graisse cache un dérèglement métabolique 23 2. La graisse se dépose sur le corps en fonction du

Plus en détail

G1. Glucose et digestion

G1. Glucose et digestion SVT - TS G1. Glucose et digestion Le glucose est le carburant cellulaire majoritaire. Il est obtenu à partir de la nutrition. Les aliments contenant du glucose ou un polymère de glucose sont donc digérés

Plus en détail

Le tube digestif humain I

Le tube digestif humain I Le tube digestif humain I La bouche: Ingestion, Dégradation mécanique de la nourriture: mastication Début de la digestion chimique, grâce aux enzymes produites par les glandes salivaires Ex: amylase L

Plus en détail

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D

SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D SUIVI DU STATUT EN VITAMINE D PHYSIOLOGIE DE LA VITAMINE D ET INTERÊTS CLINIQUES Leila LAMANUZZI, PhD Métabolisme de la Vitamine D http://www.jci.org Volume 116 Number 8 August 2006 2/60 Métabolisme de

Plus en détail

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES Module 1 - Unité 1 Chapitre 1 : Chimie du corps humain... 1.1-1 Chapitre 2 : La cellule... 1.2-1 Chapitre 3 : Appareils ou systèmes organiques... 1.3-1 Examen du module 1 Listes de médicaments et constantes

Plus en détail

Table des matières. Préface... xi. Introduction : Régimes ou régime... 1

Table des matières. Préface... xi. Introduction : Régimes ou régime... 1 Table des matières Préface... xi Introduction : Régimes ou régime... 1 Chapitre 1. Histoire de l'alimentation : de Lucy au régime... 7 1.1. L'âge pré-agricole... 8 1.2. l'âge agricole... 9 1.3. L'âge agro-industriel...

Plus en détail

INTRODUCTION A LA BIOCHIMIE CLINIQUE

INTRODUCTION A LA BIOCHIMIE CLINIQUE INTRODUCTION A LA BIOCHIMIE CLINIQUE INTRODUCTION Biochimie clinique: chimie clinique ou médecine de laboratoire dans laquelle les méthodes de la chimie et de la biochimie sont appliquées à l étude des

Plus en détail

Classe : SE Matière : Biologie Année scolaire :

Classe : SE Matière : Biologie Année scolaire : Classe : SE Matière : Biologie Année scolaire : 2010-2011 Traiter les questions suivantes : Exercice 1 : (5 points) La caféine est une drogue que l'on trouve dans différentes boissons comme le thé, le

Plus en détail

Service de réanimation médicale Bizerte Hatem Ghadhoune, Youssef Blel, Sami Alaya

Service de réanimation médicale Bizerte Hatem Ghadhoune, Youssef Blel, Sami Alaya Service de réanimation médicale Bizerte Hatem Ghadhoune, Youssef Blel, Sami Alaya Incidence des pancréatites aigues en France: 22/100000. Durée de séjours des formes graves: 17±5j. Mortalité 20-40%. L

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

PARTIE 3 Effets du DON sur l immunité intestinale Martin Lessard, Karine Deschênes, Christian Savard et Younès Chorfi

PARTIE 3 Effets du DON sur l immunité intestinale Martin Lessard, Karine Deschênes, Christian Savard et Younès Chorfi PARTIE 3 Effets du DON sur l immunité intestinale Martin Lessard, Karine Deschênes, Christian Savard et Younès Chorfi Centre de R & D sur le bovin laitier et le porc, Sherbrooke, Québec Introduction Ingestion

Plus en détail

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques.

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques. Définition du diabète Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.1 FICHE soignants Définition «Le diabète sucré est une affection chronique due soit à une insuffisance génétique ou acquise

Plus en détail

N 4. Maux d estomac? Ballonnements? Digestion difficile?

N 4. Maux d estomac? Ballonnements? Digestion difficile? N 4 NutriDoc Maux d estomac? Ballonnements? Digestion difficile? Digestion La DIGESTION est indispensable à la vie. Elle nous permet de transformer les aliments en nutriments, éléments qui pourront être

Plus en détail

Intervention nutritionnelle post-opératoire

Intervention nutritionnelle post-opératoire Intervention nutritionnelle post-opératoire Stéphanie Michon, Dt.P. Lucie Gonthier, Dt.P. Programme de chirurgie bariatrique IUCPQ mardi 22 septembre 2015 Le 15 octobre 2015 Plan de présentation Introduction

Plus en détail

Allergie ou intolérance?

Allergie ou intolérance? Allergie ou intolérance? INFORMATION Institut Central des Hôpitaux Service d immunologie-allergologie www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ALLERGIE Définition et caractéristiques d une allergie alimentaire

Plus en détail

PRATIQUE DU SPORT ET TROUBLES DE L IMMUNITÉ

PRATIQUE DU SPORT ET TROUBLES DE L IMMUNITÉ Une notion à prendre en compte est l association de la pratique sportive à des troubles de l immunité en cas d entrainement intensif ou d efforts soutenus. Comme les probiotiques ont montré leur efficacité

Plus en détail

Allergies Alimentaires : Mécanismes, biomarqueurs et impact de différents facteurs environnementaux

Allergies Alimentaires : Mécanismes, biomarqueurs et impact de différents facteurs environnementaux Allergies Alimentaires : Mécanismes, biomarqueurs et impact de différents facteurs environnementaux Karine Adel-Patient UMR CEA-INRA Service de Pharmacologie et d Immunoanalyse CEA de Saclay Allergies

Plus en détail

Etape 3 : Extraire des informations de documents

Etape 3 : Extraire des informations de documents TP n 17 La réaction inflammatoire : un exemple de réponse innée Thème 3-A-1 Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression (infection, brûlure, allergie...)

Plus en détail

L HYPERPERMÉABILITÉ INTESTINALE, CARREFOUR DES PATHOLOGIES

L HYPERPERMÉABILITÉ INTESTINALE, CARREFOUR DES PATHOLOGIES L HYPERPERMÉABILITÉ INTESTINALE, CARREFOUR DES PATHOLOGIES Quel lien relie des pathologies aussi diverses que l asthme, l eczéma, les tendinites à répétition, la polyarthrite rhumatoïde, les infections

Plus en détail

Réactions Allergiques Traitements

Réactions Allergiques Traitements Traitements Anti-histaminiques (Symptomes) : blocage du R-H1(act sur vaisseaux & fibres nerveuses)! Immuno-spuresseurs (Corticostéroides) : TrT à long terme, cas de l asthme! Palliatifs que Curatifs :

Plus en détail

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal La maladie cœliaque Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal Objectifs Savoir suspecter la maladie cœliaque et en reconnaitre

Plus en détail

Etude de l efficacité de la technologie Memon. sur 40 personnes de sexe féminin et masculin. du groupe d âge entre 20 et 60 ans

Etude de l efficacité de la technologie Memon. sur 40 personnes de sexe féminin et masculin. du groupe d âge entre 20 et 60 ans Etude de l efficacité de la technologie Memon sur 40 personnes de sexe féminin et masculin du groupe d âge entre 20 et 60 ans Une étude préliminaire de moindre ampleur montra déjà peu de temps après l

Plus en détail

Examen de Synthèse N 1. ** Première partie ** (8points)

Examen de Synthèse N 1. ** Première partie ** (8points) Ministère de L Education Commissariat Régional de l Education de Gabès Lycée Cité El Amal Gabès *** 2011-2012 *** Examen de Synthèse N 1 (Durée : 2 Heures) Date : 06-12-2011 de 10h à 12h Filière : Sciences

Plus en détail

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence

La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence La représentation du domaine et des sous-domaines sous forme d arborescence : découverte d une maladie génétique Effets secondaires Organes affectés Traitements Traitements généraux Médicaments Recherche

Plus en détail

Raisons les plus fréquentes d échecs d un régime EN CAUSE, L ALIMENTATION MAIS PAS SEULEMENT APPROCHE NEGATIVE MECONNAISSANCES ENVIRONNEMENT STRESSANT

Raisons les plus fréquentes d échecs d un régime EN CAUSE, L ALIMENTATION MAIS PAS SEULEMENT APPROCHE NEGATIVE MECONNAISSANCES ENVIRONNEMENT STRESSANT Conférence Raisons les plus fréquentes d échecs d un régime EN CAUSE, L ALIMENTATION MAIS PAS SEULEMENT APPROCHE NEGATIVE MECONNAISSANCES ENVIRONNEMENT STRESSANT ALIMENTATION TRANSFORMEE TROP D ALIMENTS

Plus en détail

année académique 2012/2013

année académique 2012/2013 Université Saint-Esprit de kaslik Faculté de Médecine et des Sciences Médicales Concours d entrée en 1 ère année de médecine année académique 2012/2013 Biologie A titre indicatif : les références des 1

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants

Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants Partie 2 Les micro-organismes et la nutrition des êtres vivants Chapitre 1 La nutrition des animaux et des végétaux et l interaction avec les microorganismes I ) Nutrition et interaction avec des microorganismes

Plus en détail

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES

CPA CELLULES PRÉSENTATRICES D ALLERGÈNES Michèle RAFFARD Allergologue - Institut Pasteur - mraffard@free.fr Certificat d Immuno-Allergologie Clinique (CIAC) Association Franco Vietnamienne de Pneumologie (AFVP) Hôpital Universitaire de HCMV 3/5

Plus en détail

DIGESTION : PHÉNOMÈNES MÉCANIQUES ET BIOCHIMIQUES

DIGESTION : PHÉNOMÈNES MÉCANIQUES ET BIOCHIMIQUES 11 DIGESTION : PHÉNOMÈNES MÉCANIQUES ET BIOCHIMIQUES Objectifs : définir la digestion décrire les phénomènes mécaniques de la diggestion. à partir d'expériences de digestion chimique, construire un schéma

Plus en détail

La digestion Pourquoi manger? Pourquoi manger? Pourquoi manger? Les enzymes. Pourquoi manger? - Besoins d énergie. - Besoins d énergie

La digestion Pourquoi manger? Pourquoi manger? Pourquoi manger? Les enzymes. Pourquoi manger? - Besoins d énergie. - Besoins d énergie La digestion Pourquoi manger? http://crdp.ac-dijon.fr/local/cache-vignettes/l540xh50/gif_manger-1d48.png Pourquoi manger? Pourquoi manger? - Besoins d énergie - Besoins en molécules pour la biosynthèse

Plus en détail

LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE

LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE L hypothyroïdie est l endocrinopathie la plus fréquente chez le chien. Elle est due à une insuffisance de production et de sécrétion des hormones thyroïdiennes.

Plus en détail

L'alimentation des seniors

L'alimentation des seniors L'alimentation des seniors Et le bien vieillir Le microbiote intestinal : une composante santé qui évolue avec l âge Mercredi 27 novembre 2013 https://www.micalis.fr/poles-et-equipes/pole-ecosystemes/probihote-langella

Plus en détail

NORMIX. Granulés pour suspension buvable 2 g/100 ml flacon de 60 ml. Information aux patients Notice

NORMIX. Granulés pour suspension buvable 2 g/100 ml flacon de 60 ml. Information aux patients Notice NORMIX Granulés pour suspension buvable 2 g/100 ml flacon de 60 ml Information aux patients Notice Notice : Information aux patients NORMIX Granulés pour solution buvable 2 g/100 ml, flacon de 60 ml Cette

Plus en détail

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée.

Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Chapitre 10 : La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée. Lorsqu un agent infectieux (bactérie, virus, champignon microscopique ) pénètre dans l organisme et commence à s y multiplier, on observe

Plus en détail

Dr Gaëlle Le Hénaff Centre Médical Erdre Saint Augustin, Nantes 19 mai 2015

Dr Gaëlle Le Hénaff Centre Médical Erdre Saint Augustin, Nantes 19 mai 2015 Dr Gaëlle Le Hénaff Centre Médical Erdre Saint Augustin, Nantes 19 mai 2015 Allergies, définition Ensemble des manifestations cliniques liées à une réponse immnoallergique vis à vis des allergènes Les

Plus en détail

# d'accession: Patient(e): Jane Doe convertir en PDF, ou imprimer >> CORTISOL DIURNE

# d'accession: Patient(e): Jane Doe convertir en PDF, ou imprimer >> CORTISOL DIURNE Page 1 de 4 Patient(e) Jane Doe Tél: (123) 456-7890 Courriel: test@test.com Sexe: Femme Âge: 36 ans Date de naissance: 1980-12-12 Hauteur: 5 pi 0 po Poids: 135 lbs Taille: 30 po 1er jour dernière menst.:

Plus en détail

Microbiote intestinal et psoriasis : l intestin parle t-il à la peau? Dr Nathalie QUILES - Tsimaratos - Hôpital saint Joseph - Marseille Pr Philippe

Microbiote intestinal et psoriasis : l intestin parle t-il à la peau? Dr Nathalie QUILES - Tsimaratos - Hôpital saint Joseph - Marseille Pr Philippe Microbiote intestinal et psoriasis : l intestin parle t-il à la peau? Dr Nathalie QUILES - Tsimaratos - Hôpital saint Joseph - Marseille Pr Philippe MARTEAU Gastroentérologue Hôpital Saint Antoine - Paris

Plus en détail

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1

Alimentation. Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 Alimentation Remise à niveau / Biologie / Chapitre 1 I) Nutrition et aliments A) Nutrition absorption de la nourriture transformation des aliments ingérés (digestion) assimilation des nutriments utilisation

Plus en détail

Travail d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif. Corrigé

Travail d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif. Corrigé Travail d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système digestif Corrigé 1 Bouche Mastication Insalivation Enzymes en jeu dans la réaction chimique Amylase Amidon Chaînes de glucose Bol alimentaire

Plus en détail

Chapitre 1. Le système digestif

Chapitre 1. Le système digestif Chapitre 1. Le système digestif Introduction et rappels anatomo-fonctionnels : Le système digestif est un système physiologique complexe comprenant un long tube, le tube digestif à proprement parler, et

Plus en détail

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle

Pharmacocinétique. Clary Emmanuelle Pharmacocinétique Clary Emmanuelle 1 Plan 1. Définition 2. Devenir du médicament dans l organisme 3. Influences physiologiques et physiopathologiques sur la pharmacocinétique des médicaments 4. Applications

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 Définitions (1) Troubles fonctionnels intestinaux (TFI) = colopathie

Plus en détail

T a b l e d e s m a t i è r e s

T a b l e d e s m a t i è r e s T a b l e d e s m a t i è r e s Préface 5 Introduction 7 À propos des cancers et des troubles digestifs chroniques 11 P r e m i è r e partie 1 Digestion et assimilation 13 Les minéraux et oligo-éléments

Plus en détail

MICROBIOTE INTESTINAL UN ORGANE VITAL, A DECOUVRIR

MICROBIOTE INTESTINAL UN ORGANE VITAL, A DECOUVRIR MICROBIOTE INTESTINAL UN ORGANE VITAL, A DECOUVRIR Points essentiels - Plusieurs centaines d espèces bactériennes colonisent le tube digestif. - Cette biomasse bactérienne exerce des effets physiologiques

Plus en détail

La digestion. Pourquoi manger? Pourquoi manger? Pourquoi manger? Les enzymes. Pourquoi manger? - Besoins d énergie

La digestion. Pourquoi manger? Pourquoi manger? Pourquoi manger? Les enzymes. Pourquoi manger? - Besoins d énergie La digestion Pourquoi manger? http://crdp.ac-dijon.fr/local/cache-vignettes/l540xh570/gif_manger-71d48.png 1 2 Pourquoi manger? Pourquoi manger? - Besoins d énergie - Besoins en molécules pour la biosynthèse

Plus en détail

Activité expérimentale n 1 : Bien choisir son aspirine.

Activité expérimentale n 1 : Bien choisir son aspirine. Noms : Prénoms : Classe : Sujet à rendre obligatoirement avec le compte- rendu de TP Barème S approprier /9 Communiquer /4 Valider /2 Analyser /8 Réaliser /7 Total : /30 Activité expérimentale n 1 : Bien

Plus en détail

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir?

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? Le site du Docteur Laurent BATTIN Adresse du site : www.docvadis.fr/laurent.battin Validé par le Comité Scientifique Médecine générale L urticaire chronique

Plus en détail

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE

Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Partie 3A : IMMUNOLOGIE LA REACTION INFLAMMATOIRE Rappels du collège Dans notre environnement, de nombreux microorganismes sont en permanence au contact de l organisme. L entrée dans l organisme Certains

Plus en détail

Les principes du fonctionnement du système immunitaire

Les principes du fonctionnement du système immunitaire Les principes du fonctionnement du système immunitaire Pierre Aucouturier pierre.aucouturier@inserm.fr S102CYCLEVIE.16PA Vendredi 22 mars 2013, 15h-17h Les fonctions du système immunitaire Protéger des

Plus en détail

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année?

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année? Dr C. Lanier SMPR Juillet 2012 Douleurs abdominales par intermittence depuis 6 mois, alternance diarrhéesconstipation, attaques de panique et probable état dépressif. Que faîtes-vous? Qui a recherché une

Plus en détail

Anatomie et morphologie de l intestin grêle

Anatomie et morphologie de l intestin grêle Anatomie et morphologie de l intestin grêle L intestin grêle est l organe central de l absorption des nutriments. Il mesure 4 à 5 mètres de long et est situé dans la cavité abdominale. Il est composé de

Plus en détail

Natation et chlore. Valérie Bougault, Maître de Conférences

Natation et chlore. Valérie Bougault, Maître de Conférences Natation et chlore Valérie Bougault, Maître de Conférences Quel est le problème? o Asthme professionnel chez les MNS o Risque de développer des bronchites et de l asthme chez les jeunes enfants o Asthme

Plus en détail

LA SENSIBILITE AU GLUTEN, NOUVEAU CONCEPT

LA SENSIBILITE AU GLUTEN, NOUVEAU CONCEPT LA SENSIBILITE AU GLUTEN, NOUVEAU CONCEPT Author : Info Categories : Micronutrition, Alimentation, Santé Date : 24 janvier 2014 Le gluten : voici un sujet d actualité très controversé. Parler du gluten

Plus en détail

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme

Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Chapitre 8 : la gestion du risque infectieux par l organisme Thème corps et santé J MASSON Collège Henry Berger Il y a risque infectieux ou risque d infection dès lors qu un micro-organisme pathogène ou

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

Bases physiologiques et régulation de la barrière intestinale et de la protection cellulaire épithéliale Application au porcelet au sevrage

Bases physiologiques et régulation de la barrière intestinale et de la protection cellulaire épithéliale Application au porcelet au sevrage Académie Vétérinaire de France, Paris, 18 octobre 2012 Bases physiologiques et régulation de la barrière intestinale et de la protection cellulaire épithéliale Application au porcelet au sevrage Dr. Jean-Paul

Plus en détail

L anorexie liée au cancer. Comprendre pour trouver des pistes

L anorexie liée au cancer. Comprendre pour trouver des pistes L anorexie liée au cancer. Comprendre pour trouver des pistes Dr Sandrine Roland Gastroentérologie Coordinateur oncologie digestive CHIREC Rencontres du CCI, Octobre 2017 Syndrome d anorexie-cachexie lié

Plus en détail

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques Formation NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» La nutrithérapie est la discipline médicale utilisant des techniques de correction, d adaptation du comportement alimentaire et l administration

Plus en détail

Anorexie Amaigrissement

Anorexie Amaigrissement Anorexie Amaigrissement Professeur de WAZIERES CHU DE NIMES FACULTE MONTPELLIER-NIMES Mécanisme physio-pathologique Les voies de contrôle de la satiété sont complexes car inter-agissant avec la sérotonine,

Plus en détail

Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur

Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur Chapitre 6 Système endocrinien et reproducteur Section 1 Système endocrinien et homéostasie ostasie Résultats d apprentissagesd V5.2 Identifier et décrire d la structure et la fonction d importants composés

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Immunonutrition. Définition simplifiée... 27

SOMMAIRE. I. Immunonutrition. Définition simplifiée... 27 SOMMAIRE INTRODUCTION : de Catherine Kousmine à l'immunonutrition en passant par Jean Seignalet et Peter J. d'adamo... 17 Comment l'immunonutrition m'a peut-être sauvé la vie? 22 I. Immunonutrition. Définition

Plus en détail

Le confort digestif grâce aux probiotiques

Le confort digestif grâce aux probiotiques n 13 Dossier : Le confort digestif grâce aux probiotiques de la micronutrition Édito Troubles digestifs : un mal récurrent Plus de 30% des patients qui vont voir le généraliste se plaignent de problèmes

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS SEVELAMER CARBONATE 800 mg, comprimé pelliculé

BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS SEVELAMER CARBONATE 800 mg, comprimé pelliculé BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS SEVELAMER CARBONATE 800 mg, comprimé pelliculé Quel est l'objectif de cette brochure? Votre médecin vous a prescrit Sevelamer Carbonate. Ce document est destiné

Plus en détail

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME PARTIE I : Respiration Chapitre 3 : Pathologies respiratoires EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME Objectifs : Identifier les principaux constituants de la fumée de tabac Expliquer les conséquences de

Plus en détail

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE

MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE DR D. HAOUCHINE MAITRE ASSISTANTE EN MICROBIOLOGIE La capacité de survie d un individu immunocompétent au sein d un environnement microbien polymorphe provient du développement harmonieux et de la parfaite

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION

BROCHURE D INFORMATION INFORMATION PATIENTS Sévélamer Carbonate Sandoz 800 mg comprimé pelliculé BROCHURE D INFORMATION DESTINÉE AUX PATIENTS QUEL EST L OBJECTIF DE CETTE BROCHURE? Votre médecin vous a prescrit SEVELAMER CARBONATE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1/5 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Zubrin 30 mg lyophilisats oraux pour chiens Zubrin 50 mg lyophilisats oraux pour chiens Zubrin 100 mg lyophilisats oraux

Plus en détail