Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés"

Transcription

1 Sécurisation du circuit du médicament au Centre Hospitalier d ANNECY Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Dr Julien FIOT Praticien Hospitalier Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière (MAS) Séminaire «financement de la santé, médico- économie et flux du médicament»

2 Un établissement tourné vers les nouvelles technologies 1016 lits - 1er établissement public de Haute- Savoie lits Médecine, Chirurgie, Obstétrique lits Gériatrie moyen et long séjours lits Santé mentale 1400 lits en 2014 «CH ANNECY- GENEVOIS» - Fusion avec CH St Julien- en- Genevois Robot pharmacie 600 terminaux multimédias - WiFi en cours d installation Pneumatique Transport Automatisé Lourd

3 PROJET AUTOMATISATION

4 Naissance du projet d automatisation Contexte en 2005 Contrat de bon usage ; rapport de certification V1 Demande de la Direction de mettre en place la dispensation à délivrance nominative des médicaments pour sécuriser le circuit du médicament Réflexion autour de la délivrance nominative (DN) et du conditionnement unitaire (CU) Une question cruciale solution manuelle ou automatisée? Toutes les configurations doivent être étudiées 100% manuel? (CU manuel + DN manuelle) En partie automatisé? (CU automatisé + DN manuelle) 100% automatisé? (CU automatisé + DN automatisée) Si choix automatisation? Robot ancienne génération? Robot dernière génération «toutes formes»?

5 Déroulement du projet Les éléments de l équation à résoudre Technologiques Choisir d automatiser en 2006 est-il risqué? À terme, le choix d une automatisation minimale paraît incontournable dans le cadre du conditionnement unitaire (CU) nécessaire à la délivrance nominative Réflexion autour de l automatisation Groupe projet multidisciplinaire Pharmaciens, préparateurs, magasiniers, Infirmiers, médecins Direction des soins, du système d information, des ressources logistiques Ressources humaines Attractivité et fidélisation préparateurs (prox. Suisse) Si choix DN manuelle même temporaire, recruter des préparateurs rendra difficile d évoluer vers l automatisation Financier (contexte difficile en 2006) Investissement non prévu au plan d équipement initial du Nouvel Hôpital Visites Etablissements mode manuel, partiellement ou totalement automatisés Sites de production SINTECO ROBOTICS*, SWISSLOG*, etc. Attribution note par modèle Pondérée selon différents critères

6 Bilan des coûts annuels Investissement + exploitation Non pris en compte dans ce graphique par an coûts erreurs iatrogènes : (extrapolation études) par an pénalités financières en cas de non application du Contrat de Bon Usage Gains de temps infirmier Gains gestion des stocks

7 Solution manuelle ou automatisée? Solution manuelle Investissement minimum Multitude d expériences (inter-) nationales Solution automatisée Sécurisation, traçabilité complète du processus Diminution tâches fastidieuses, répétitives, à faible valeur ajoutée (découpage, conditionnement manuel) Pas d erreur de délivrance Diminution surcoûts RH et iatrogénie ( K ) Optimisation stocks : moins de rebus par perte d identification, retour stock médicaments non administrés Augmentation RH Qualité, pénibilité, faible valeur ajoutée (découpage, conditionnement manuel) Quid de la traçabilité et de la gestion des retours? Erreurs de préparation 5-10% Coûts achat, maintenance, exploitation (consommables) Matériel et locaux adaptés Nouveau métier : conducteur de ligne automatisée Qualification processus Peu d expériences (inter-) nationales, risque effet «prototype»

8 Etapes du projet d automatisation 2006 Janvier : le Directoire valide la poursuite de la réflexion sur l automatisation Juin : appel d offres compétitif «automatisation» Octobre : présentation du résultat des offres au Directoire Choix solution 100% automatisée (CU + DN) Robot «toutes formes» SINTECO ROBOTICS* 2007 Prototype installé dans l ancien hôpital 2008 Robot installé dans sa configuration définitive Début de l aventure!

9 Système modulaire ATHENA* (Sinteco Robotics) Rappel des objectifs initiaux Sécurisation CM, traçabilité complète processus DN automatisée centralisée lits éligibles (médecine, chirurgie, obstétrique, psychiatrie, gériatrie moyens et longs séjour) lits non éligibles (réa, post- urgence, etc.) 100% médicaments identifiables - Code- barres, nom, DCI, dosage, lot, péremption doses par jour (dotations 1046 lits + DN) Configuration «à la carte» Adaptée à nos besoins initiaux Découpage blisters Sur- conditionnement unitaire Stockage intelligent Délivrance nominative Gestion retours x 1 ATTIS x 2 CALYPSO x 8 HYDRA x 6 HEMERA x 1 ULYSSE ATHENA = logiciel de traçabilité complète (opérations, opérateurs, patients, médicaments)

10 QUELS RESULTATS?

11 Sachets doses unitaires

12 : quels résultats? Sur-conditionnement unitaire 100% médicaments identifiables dans les US 1,2 millions doses par an 100% qualité (défaut : 20 ppm) Délivrance nominative automatisée 650 traitements préparés par jour Toutes les typologies de prise en charge DN automatisée 85% (15% picking)

13 Quelques indicateurs de production Module 1 ATTIS Découpage des blisters Productivité / Capacité MODULE 400 doses par heure 2 CALYPSO Sur- conditionnement en sachet dose unitaire 8 HYDRA Stockage intelligent 6 HEMERA Préparation des doses à administrer 1 ULYSSE Retour médicaments non administrés 1200 doses par heure 600 références dont injectables doses en stock First in, first out Zéro% erreur de stock 100 patients par heure (matin, midi, soir) 1 patient toutes les 35 secondes 5% de retours - Zéro% médicament jeté euros en 2012

14 Points chauds, points forts De 2008 à 2011 Depuis 2011 Peu d expériences (inter)- nationales Paramétrage, ajustement organisation Mise en place système assurance qualité Changements culturels et organisationnels - A la pharmacie et dans les unités de soins Processus qualifié, organisation optimisée - Production (cadencement) - Maintenance curative et préventive - Ressources humaines sur la ligne - Relation fournisseur- client (unité de soins) Acquisition compétences techniques, intégration nouveaux métiers - Conducteur de ligne Qualification du processus - Qualité - Cadences - Maintenance - Software Vrai partenariat avec SINTECO* - Contractualisation selon objectifs qualité, cadences R&D - Modèles mathématiques pour optimiser la production et les stocks (niveaux, réappro) - Nouveaux modules - CALYPSO 3 (1000 doses/ heure) - CALYTIS (fusion ATTIS + CALYPSO) - PEGASUS (HYDRA délocalisée dans les US)

15 ORGANISATION DE LA DELIVRANCE NOMINATIVE

16 Le circuit du médicament Médecin Pharmacien Binôme Technicien production + Préparateur Robot Prescription informatisée (logiciel Pharma*- écran ou PC) Analyse pharmaceutique - Sur-conditionnement unitaire - DN automatisée (anneaux patients) Infirmière Diplômée d Etat Livraison routine/ hors routine Préparateur en Pharmacie Contrôle ultime, administration, validation d administration (logiciel Pharma*- écran ou PC) - Transport Automatisé Lourd - Pédibus magasiniers ou prestataire - Pneumatique - Analyse technique des prescriptions - Complément manuel (picking)

17 Dotations pour besoins urgents des unités de soins (US) Composition en médicaments Organisation 100% médicaments identifiables - Conditionnement commercial si identifiable - Sachet dose- unitaire Si US incluse dans processus DN automatisée - Env. 100 références / 3 jours de stock Gestion selon mode plein- vide Commande par lecture code- barre Plan de cueillette informatisé à la pharmacie Rangement - Infirmier ou préparateur selon US Si US hors processus DN automatisée (réanimation, bloc, etc.) - Env. 200 références / 3 jours de stock

18 Délivrance nominative automatisée des médicaments Médicaments délivrées automatiquement (donc sur- conditionnés) 85% des médicaments prescrits - Formes sèches vrac ou blisters - Injectables petit volume (ex : calciparine) - Collyres unidoses, suppositoires, etc. Médicaments en picking manuel 15% des médicaments prescrits - Injectables gros volume, seringues pré-remplies - Multidoses, froid Processus différents - Stupéfiants, médicaments dérivés du plasma

19 Organisation du processus Quoi? Quand? Qui? Production et stockage des doses unitaires Maintenance curative et préventive Gestion stocks doses unitaires - Dans les différents magasins du robot - Dans les rayons de la pharmacie, selon livraisons Délivrance nominative automatisée - Quotidienne, y compris services de long séjour Picking manuel - A la pharmacie (centralisé ; 650 traitements jour) - Ou dans l US (déploiement en cours; objectif généralisation) Du lundi au Vendredi 8h- 18h Le samedi 8h- 16h Techniciens supérieurs (dont 1 SINTECO) Du lundi au Samedi 8h- 16h Préparateur en pharmacie Du lundi au Vendredi 11h- 16h (formation spécifique) Le samedi 8h- 12h Du lundi au Samedi - Articulation selon cadencement et autres secteurs de la pharmacie Préparateurs en pharmacie (tous habilités)

20 Ce que l automatisation a changé De façon générale Institutionnalisation du thème de la sécurité et de la culture du risque Retour en arrière inenvisageable - A la pharmacie et dans les US Traçabilité en temps réel - Opérations, opérateurs, patients, médicaments Dans les unités de soins Gain en temps et en qualité Entendu chez des soignants : - «Quand le robot préparera-t-il nos médicaments?» - «On ne reviendrait pas aux piluliers!» - «Le robot ne fait jamais d erreur» A la pharmacie Organisation «industrielle» - Cadencement - Objectifs de productivité quotidiens - Suivi d indicateurs Responsabilisation du personnel - Objectif zéro défaut Optimisation de la gestion des stocks Présence dans les unités de soins - Pharmaciens, préparateurs Modification des pratiques de prescription - Moins de multidoses/ plus de doses unitaires

21 Projets de déploiement de la solution automatisée Nouveaux objectifs cible 500 lits supplémentaires Diminuer encore la part de picking - 85% 95% (plus de réf. en HYDRA et PEGASUS) Augmenter production doses unitaires Déployer DN automatisée à d autres US - DN centralisée (neurochirurgie, chirurgie cardiothoracique = nouvelles US) - DN décentralisée (soins intensifs, urgences, sites extérieurs (St- Julien- en- Genevois)) Projet acquisition nouveaux modules (ou évolution modules existants) CALYPSO 3 - Augmentation cadences (1000 doses/ h) - Plus de réf. (flacons, seringues pré-remplies,, etc.) CALYTIS (fusion CALYPSO+ ATTIS) - 1 module sur-conditionnement + découpage - Rouleaux de doses unitaires pour dotations - Augmentation cadences (1000 doses/ h) - Baisse coûts de consommables PEGASUS (DN décentralisée) - Gestion entrants et contre-visite - Optimisation dotations (traçabilité et réassort automatique)

22 L utopie d aujourd hui est la vérité de demain Victor HUGO,

Automatisation du conditionnement unitaire et de la délivrance nominative au

Automatisation du conditionnement unitaire et de la délivrance nominative au Automatisation du conditionnement unitaire et de la délivrance nominative au Centre Hospitalier de la Région d Annecy Ghislaine DERVIEUX, Pharmacien Chef de Service Julien FIOT, Pharmacien Assistant 1

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE. 10 juin 2010

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE. 10 juin 2010 AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE Chrystèle LE BOURLAIS - CH René Pleven DINAN 10 juin 2010 AUTOMATISATION : REPONSES A QUELS BESOINS? Présentation nominative de toutes les formes médicamenteuses

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux Au Centre hospitalier de Valenciennes 1 Le centre hospitalier de Valenciennes MCO Psychiatrie SSR Soins de longue durée Maison de retraite

Plus en détail

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au CHRUdeTours C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle CHRUTours C.H.R.U PUI Service transversal de stérilisation (3 sites) PUI Hôpital pédiatrique

Plus en détail

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER PRESENTATION GENERALE DE L HOPITAL ORGANISATION DE LA D.H.I.N. INDICATEUR DE RESULTATS : TAUX DE CONFORMITE

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

Flux du médicament à l hôpital

Flux du médicament à l hôpital Cours de pharmacie hospitalière, 3ème année Flux du médicament à l hôpital l Prof. Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Pharmacie des HUG Genève OBJECTIFS Savoir expliquer le processus d achat de médicaments

Plus en détail

Cécile Perrin Olivier Brocque

Cécile Perrin Olivier Brocque Présentation de l automate de dispensation Mach4 interfacé avec le logiciel de dispensation DxCare pour la Dispensation Individuelle Nominative Automatisée (DINA) Cécile Perrin Olivier Brocque Plan INTRODUCTION

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires

Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Les Bonnes Pratiques de réalisation des Piluliers dans les établissements sanitaires Mars 2015 Guide "Les Bonnes Pratiques de réalisation des piluliers" Version 1 18 Mars 2015 1/11 PRÉAMBULE L Observatoire

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Informatisation du circuit des produits de santé

Informatisation du circuit des produits de santé Informatisation du circuit des produits de santé Automatisation de la dispensation globale au CHU de Nancy Isabelle MAY HOPIPHARM - 19 mai 2010 SYNPREFH SYNPREFH Contexte La dispensation globale en 2006

Plus en détail

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte local Centre Hospitalier

Plus en détail

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL 1/ 35 GPAO bloc opératoire Francis REYMONDON freymondon@chpl.fr http://www.chpl.fr Présentation : Francis REYMONDON 2/ 35 Formation : Ingénieur INSA spécialité Génie Industriel Fonction CHPL : Responsable

Plus en détail

ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI

ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI 1 SOMMAIRE 1. Descriptif de la nouvelle Pharmacie 2. Plan de la plateforme 3. Macro-processus logistiques 4. Pilotage des

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

Logipharma. Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie. UF Logipharma

Logipharma. Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie. UF Logipharma Logipharma Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie Logipharma Localisation Quelques dates Ouverture LGP: Démarrage Activité PG Démarrage Médicaments Purpan Démarrage

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Hôpitaux Universitaires de Genève Présentation de la Pharmacie des HUG Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Etre les premiers pour Visite de vous 4 juillet 2013 + Info Voir le film de présentation des HUG

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES CENTRE HOSPITALIER NOVILLARS Rue du Dr Charcot 25220 NOVILLARS Affaire suivie par : Dr Edgar TISSOT Pharmacien Tel Secrétariat. : 03 81 60 58 59 Tel Ligne Directe : 03 81 60 58 09 Fax : 03 81 60 58 24

Plus en détail

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF Synthèse : Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF - Tout commence avec l ordre médical du médecin traitant. Ce dernier prescrit sur la feuille

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE EXEMPLE D UNE EPP EN ANESTHESIE SUR GABRIEL MONTPIED Sandrine BAGEL Cathy PAULET PRESENTATION DU SECTEUR 16 salles pour 6 spécialités au 3 ème étage Un secteur

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

II. L équipement ayant permis la réalisation du projet.. p.6

II. L équipement ayant permis la réalisation du projet.. p.6 SOMMAIRE I. Le Projet... p.3 1. Contexte de la Pharmacie du Centre Hospitalier de Valenciennes. p.3 2. Genèse du projet... p.4 3. Les services pilotes : 9 mois d innovation... p.5 II. L équipement ayant

Plus en détail

Support Clinique. APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité. S. Piérard (CHU Vésale)

Support Clinique. APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité. S. Piérard (CHU Vésale) Support Clinique APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité S. Piérard (CHU Vésale) AFPHB 25 juin 2015 C.H.U. Charleroi Les différents sites Hôpital

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

Le circuit des dispositifs médicaux

Le circuit des dispositifs médicaux Le circuit des dispositifs médicaux Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 14 jan 2010 7ème formation MOA L univers du DM Les acteurs Les fonctions Les domaines Les applis médecin ( chir) cadre ( de

Plus en détail

Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR

Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR Conférence régionale des pharmaciens des EDS de Bretagne Dispensation nominative manuelle au CH René Pleven de DINAN Service de SSR 23 Juin 2011 Sommaire Schéma d organisation CH DINAN Type de support

Plus en détail

Logistique. Le médicament: de la commande à l administration 10.11.09

Logistique. Le médicament: de la commande à l administration 10.11.09 Logistique Le médicament: de la commande à l administration 10.11.09 1 NOMBRE DE MEDICAMENTS En Suisse 7 000 médicaments enregistrés 15 000 unités de vente différentes Pharmacie des HUG 1 150 articles

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS

EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS EXPERIMENTATION D UNE MÉTHODE LEAN POUR L AMELIORATION DES PROCESSUS MÉTIERS Application à l amélioration de la prise en charge médicamenteuse dans un hôpital Niccolo Curatolo Mardi 26 décembre 2014 1

Plus en détail

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS

HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS HEALTHCARE SOLUTIONS TRANSCAR VÉHICULES AUTOGUIDÉS 2 TRANSCAR GENERATION 3 SWISSLOG EST LEADER MONDIAL DANS LES SOLUTIONS INNOVANTES D AUTOMATISATION POUR LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE Répondre aujourd hui

Plus en détail

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Présentateur: Dr ALLANI HUGUES Directeur Agence centrale UBIPHARM-CI Cadre réglementaire des Bonnes pratiques Notre référentiel

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Améliorer la sécurité des patients. Maintenir la traçabilité. Réduire les déchets sanguins. Solutions de gestion du sang et de transfusion

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

HEALTHCARE SOLUTIONS GESTION AUTOMATISÉE DES MÉDICAMENTS DES SOINS DE QUALITÉ GRÂCE À DES SOLUTIONS INNOVANTES DE GESTION DES MÉDICAMENTS

HEALTHCARE SOLUTIONS GESTION AUTOMATISÉE DES MÉDICAMENTS DES SOINS DE QUALITÉ GRÂCE À DES SOLUTIONS INNOVANTES DE GESTION DES MÉDICAMENTS HEALTHCARE SOLUTIONS GESTION AUTOMATISÉE DES MÉDICAMENTS DES SOINS DE QUALITÉ GRÂCE À DES SOLUTIONS INNOVANTES DE GESTION DES MÉDICAMENTS 1 SOLUTIONS HEALTHCARE - Gestion automatisée des médicaments DES

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Sécurisation des processus de production des médicaments Déroulement du cycle Place de l assurance-qualité dans l organisation

Plus en détail

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE Les Coopérations Hospitalières APHAL Mardi 4 Juin 2013 - Strasbourg EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE DE GUEBWILLER Anne-Cécile Michallat Pharmacien TRANSFORMATION DU GCS 1 er janvier 2012 GCS Florival Harth

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 EHPAD DE BLERE Rédaction : POIRRIER Date : 25/06/2014 Vérification : Direction PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 Version Validation : COURET Date de la dernière modification N PRO/PHARM/02

Plus en détail

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Mme Jacob Corazza Valérie 13 Septembre 2014 Praticien Hospitalier Centre Hospitalier d Alès LOCALISATION

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

Bac Professionnel Logistique 3 ans.

Bac Professionnel Logistique 3 ans. Type de formation : initiale. Bac Professionnel Logistique 3 ans. Objectif : A l issue de la formation, le titulaire du BAC PRO logistique devra être capable d intervenir à tous les niveaux de la chaîne

Plus en détail

Traçabilité des DMI. Quelle situation en 2014? Résultats de l enquête nationale menée auprès des ES MCO publics et privés (juin 2014)

Traçabilité des DMI. Quelle situation en 2014? Résultats de l enquête nationale menée auprès des ES MCO publics et privés (juin 2014) Traçabilité des DMI Quelle situation en 2014? Résultats de l enquête nationale menée auprès des ES MCO publics et privés (juin 2014) DGOS Bureau PF2 Journée des OMEDIT Vendredi 3 octobre 2014 ÉLÉMENTS

Plus en détail

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé.

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité dédiée à la distribution du médicament aux établissements publics et privés. Vocation Depuis 2005, OCP hôpital met

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

Arnaud COUTURIER COUTURIER Conseil

Arnaud COUTURIER COUTURIER Conseil Arnaud COUTURIER COUTURIER Conseil 58 A Avenue Clémenceau 69230 Saint-Genis Laval Tél : 06.89.56.06.78 arnaud@couturier-conseil.com DOMAINES DE COMPETENCES Conception de système d information (SAP ) Conseil

Plus en détail

Automatisation en pharmacie hospitalière. Quels outils, pour quels établissements?

Automatisation en pharmacie hospitalière. Quels outils, pour quels établissements? Automatisation en Pharmacie Hospitalière Quels outils, pour quels établissements? Brigitte SABATIER Hôpital Européen Georges Pompidou 75015 - Paris Alain CHEVALLIER Groupe Hospitalier Broca La Rochefoucauld

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE David Pronier Country Manager Europe du Sud Motion Computing Pascal Detemmerman CEO SwissEnov Sommaire La Mobilité

Plus en détail

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Hôpitaux Universitaires de Genève Pharmacie hospitalière: défis actuels et futurs Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Etre les premiers pour Séminaire MAS vous Sion, 6 octobre 2014 Missions GSASA Fournir

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Itransport au CHR Metz-Thionville

Itransport au CHR Metz-Thionville 23 mai 2012 Metz 29 e Journées nationales d étude et de perfectionnement de l Unaibode Itransport au CHR Metz-Thionville Frédérique LESAGE Cadre de santé, masseur-kinésithérapeute CHR Metz-Thionville Quelques

Plus en détail

Le circuit du médicament

Le circuit du médicament Le circuit du médicament Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 19 juin 2008 3ème formation MOA sa complexité SIPh Intra-hospitalier Les acteurs : médecins, infirmiers, pharmaciens, préparateurs Les

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Une pièce d une stratégie

Une pièce d une stratégie Robot de distribution Rowa: Hugot bosse-t-il bien? Prof. Pascal BONNABRY 2 ème colloque sur l automatisation en pharmacie hospitalière Lausanne, 31 janvier 2013 Une pièce d une stratégie Distribution robotisée

Plus en détail

Retour d expd. expérience de l él. établissement public départemental d

Retour d expd. expérience de l él. établissement public départemental d Retour d expd expérience de l él établissement public départemental d de Grugny 1 2 Etablissement départemental d médicosocialm Situé à 25 km au nord de Rouen Constitué de 330 lits d EHPAD d et de 170

Plus en détail

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE

Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM. Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Retour d expérience pour la mise en œuvre d un projet BPM Emmanuel CARBENAY François VANDAELE Sommaire Description du projet Objectifs du projet Démarche suivie Solution mise en œuvre Résultats obtenus

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

opitaux privés de Metz TMM Software

opitaux privés de Metz TMM Software H opitaux privés de Metz TMM Software Formatic Santé 2011 TMM Software 2011 - confidentiel 1 Sommaire 1. Présentation HPM 2. Pourquoi un projet de terminaux multimédia? 3. Rentabilité des projets 4. Points

Plus en détail

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété littéraire et artistique, et qui régit notamment les

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

Préparation des doses unitaires : reconditionnement ou surconditionnement. Avantages et inconvénients.

Préparation des doses unitaires : reconditionnement ou surconditionnement. Avantages et inconvénients. Préparation des doses unitaires : reconditionnement ou surconditionnement Avantages et inconvénients. INTRODUCTION Contexte : Décret du 24 août 2005 relatif au CBU : mise en place de la dispensation nominative

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Mise en service des bâtiments hierry VELEINE coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - mise en service du Nx CHU d'amiens

Plus en détail

Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance

Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance Systèmes de distribution robotique des médicaments d ordonnance Vos patients comptent sur vous, à titre de pharmacien, pour les conseiller en matière de médicaments. Le manque de temps peut compromettre

Plus en détail

Présentation des EHPAD

Présentation des EHPAD A) 1 ère Convention Tripartite Présentation des EHPAD 1) EHPAD «La Meulière de la Marne» à La Ferté sous Jouarre L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Acte Certifié (EHPAD) exécutoire

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Gestion des risques en

Gestion des risques en Gestion des risques en Réseau des Praticiens en Hygiène hospitalière du Rhône 12 novembre 2012 endoscopie B Grisi : PH en Hygiene A Boudilmi : Ingénieur Qualité L hôpital nord ouest Villefranche Région

Plus en détail

Automatisation de la gestion des stocks

Automatisation de la gestion des stocks Martin Beaulieu professionnel de recherche, HEC Montréal Montréal, Québec, Canada Christine Ouellette spécialiste en procédés administratifs et Logistique hospitalière, Chum Montréal, Québec, Canada RFID

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Présenté par Dr AKE Awoh Pierre Pharmacien Gestionnaire des Grands Comptes Régionaux Zone Commerciale

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail