Communauté de communes des Terrasses et Vallées de Maintenon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communauté de communes des Terrasses et Vallées de Maintenon"

Transcription

1 Lundi 6 décembre 2010 Communauté de communes des Terrasses et Vallées de Maintenon Impact de la réforme fiscale sur les ressources de la communauté de communes

2 La communauté de communes des Terrasses et vallées de Maintenon 10 communes habitants : Bouglainval, Chartainvilliers, Houx, Maintenon (ville centre), Mévoisins, Pierres, Saint-Piat, Soulaires, Villiers-le- Morhier, Yermenonville. Principales compétences : Enfance et Jeunesse : 5 centres de Loisirs, 8 accueils périscolaires, Un Relais d assistantes maternelles itinérant sur les Communes de notre territoire 4 matinées par semaine, un Centre ados (petites et grandes vacances ans). Développement Economique : Création d une zone d activité de 16 hectares. Actions de développement économique auprès de 555 entreprises, emplois. Création d un Hôtel d Entreprises pour Autres compétences : Agences Postales Intercommunales, Extension de Gendarmerie, Logement Social, Salle Omnisport intercommunale, Actions de sensibilisation à la protection de l environnement, Actions culturelles et sportives, SPANC, Infrastructures de télécommunications BLR. 2

3 La communauté de communes des Terrasses et vallées de Maintenon Informations Budgétaires : Fonctionnement : après retraitement Investissement : Principales Recettes après retraitement : Impôts locaux larges nets : 3 Evolution du Produit Fiscal de TP entre 2006 et 2010 (K ) % % % % 994 1% 3% 5% 0% -3% % Produit de TP (y/c Rôles sup.) Evolution en %

4 La communauté de communes des Terrasses et vallées de Maintenon Principales Recettes après retraitement (suite) : Impôts locaux larges nets : Produit de TP YC Rôles supplémentaires Compensations TP larges TP large Attribution de compensation nette Impôts locaux larges nets Part recettes familles : Part CAF : Part Dotations - Compensations: Dotation Intercommunalité, API, Compensation TP : Principales Dépenses en % : Enfance Jeunesse soit 75 %, Sport Culture soit 10 %, Administration générale soit 13 %.

5 La communauté de communes des Terrasses et vallées de Maintenon En Evolution annuelle des Résultats R de 2004 à 2009: Epargne nette

6 Réallocation/redéfinition des ressources des catégories de CL Produit FNB com Produit FB com 6 Répartition 2009 Produit FNB Région Produit FB Région Produit FNB département Produit FB département Produit TH département Produit TH com Produit TP com Produit TP Région Produit TP département Nouvelle répartition à compter de 2011 IFER Produit de CVAE (25%) Région IFER+TSCA + part sup. DMTO+ FG FB 100% Produit FB Région* Produit FB département Produit de CVAE (48,5% ) Département IFER+TASCOM+FG TH FNB TP CVAE localisée (26.5 %) Produit FNB département Produit FNB Région Produit TH département Produit FNB com Produit FB com Produit TH com Produit de CFE avec taux TP majorés des taux Dép. et Rég. Communes et EPCI

7 Evolution rétrospective des bases nettes d imposition : analyse globale 7 BASES NETTES D'IMPOSITION Base nette TH Base nette FB Base nette FNB Base nette TP / CFE EVOLUTION NOMINALE DES BASES NETTES D'IMPOSITION Moy Base nette TH 3,0% 2,2% 4,6% 2,4% 3,1% 2,8% 2,8% Base nette FB 3,3% 4,1% 3,6% 4,2% 2,7% 2,7% 2,6% Base nette FNB -1,8% 1,2% 1,5% -17,4% 3,0% 1,1% 1,6% Base nette TP / CFE 3,6% 1,3% 8,6% 7,8% -0,4% 1,8% 3,2% EVOLUTION PHYSIQUE DES BASES NETTES D'IMPOSITION Moy Base nette TH 1,1% 0,7% 2,8% 0,6% 1,3% 1,1% 0,3% Base nette FB 1,5% 2,6% 1,8% 2,4% 0,9% 1,1% 0,1% Base nette FNB -3,4% -0,3% -0,3% -18,9% 1,1% -0,5% 0,1% Base nette TP / CFE 1,9% -0,4% 6,5% 6,0% -2,0% 0,1% 1,7% COEFFICIENT D'ACTUALISATION FORFAITAIRE Moy Coefficient d'actualisation TH et FB 1,018 1,015 1,018 1,018 1,018 1,016 1,025 Coefficient d'actualisation FNB 1,018 1,015 1,018 1,018 1,018 1,016 1,015 Indice de lissage TP 1,017 1,017 1,019 1,017 1,017 1,017 1,015

8 Evolution rétrospective des bases nettes d imposition : analyse détaillée (1) 8 BASES NETTES TAXE D'HABITATION Bouglainval Chartainvilliers Houx Maintenon Mévoisins Pierres Saint-Piat Soulaires Villiers-le-Morhier Yermenonville Total CCTVM EVOLUTION PHYSIQUE DES BASES NETTES TH Moy Bouglainval 1,1% 1,3% 1,6% 0,3% -0,1% 3,3% 0,3% Chartainvilliers 1,4% 0,0% 0,9% 2,1% 0,5% 3,9% 1,0% Houx 2,5% 1,7% 4,8% 0,9% 2,3% 1,2% 3,8% Maintenon 1,1% 0,6% 3,4% -0,4% 2,3% 0,4% 0,3% Mévoisins 0,2% -0,2% 2,8% -3,1% 2,2% 0,4% -0,5% Pierres 1,0% 0,8% 3,5% 0,5% 1,2% 0,2% -0,3% Saint-Piat 1,0% 0,6% 3,0% 1,1% 0,4% 0,5% 0,6% Soulaires 1,0% -0,3% -3,3% 3,6% 4,6% 0,3% 1,6% Villiers-le-Morhier 1,1% 0,3% 1,3% 1,6% -0,3% 3,5% 0,4% Yermenonville 1,3% 2,1% 3,3% 4,2% -2,1% 2,7% -2,5% Total CCTVM 1,1% 0,7% 2,8% 0,6% 1,3% 1,1% 0,3% COEFFICIENT D'ACTUALISATION FORFAITAIRE Moy Coefficient d'actualisation TH et FB1,018 1,015 1,018 1,018 1,018 1,016 1,025

9 Evolution rétrospective des bases nettes d imposition : analyse détaillée (2) 9 BASES NETTES DE FONCIER BATI Bouglainval Chartainvilliers Houx Maintenon Mévoisins Pierres Saint-Piat Soulaires Villiers-le-Morhier Yermenonville Total CCTVM EVOLUTION PHYSIQUE DES BASES NETTES FB Moy Bouglainval 1,1% 2,3% 1,3% -0,3% 1,7% 1,3% 0,2% Chartainvilliers 2,7% 8,1% 2,9% 3,2% 0,9% 0,9% 0,2% Houx 2,6% 1,7% 4,4% 4,2% 1,4% 2,3% 1,6% Maintenon 0,7% 0,4% 0,9% 1,2% 0,7% 1,5% -0,4% Mévoisins 0,3% 2,0% -0,3% 0,0% 1,4% -1,4% 0,3% Pierres 2,5% 7,4% 4,4% 2,0% 0,5% 0,9% 0,1% Saint-Piat 1,7% 1,2% 0,8% 7,2% 0,6% 1,0% -0,7% Soulaires 1,3% 3,6% 1,8% -1,3% 2,4% 0,9% 0,3% Villiers-le-Morhier 1,7% 1,3% 1,0% 4,9% 1,0% 0,8% 1,4% Yermenonville 1,2% 0,5% 0,4% 1,6% 2,9% 0,3% 1,3% Total CCTVM 1,5% 2,6% 1,8% 2,4% 0,9% 1,1% 0,1% COEFFICIENT D'ACTUALISATION FORFAITAIRE Moy Coefficient d'actualisation TH et FB1,018 1,015 1,018 1,018 1,018 1,016 1,025

10 Evolution rétrospective des bases nettes d imposition : analyse détaillée (3) 10 BASES NETTES DE FONCIER NON BATI Bouglainval Chartainvilliers Houx Maintenon Mévoisins Pierres Saint-Piat Soulaires Villiers-le-Morhier Yermenonville Total CCTVM EVOLUTION PHYSIQUE DES BASES NETTES FNB Moy Bouglainval -3,4% -0,1% 0,0% -18,8% 0,1% -0,2% 0,0% Chartainvilliers -3,6% -0,6% 0,1% -20,0% 0,7% -0,5% 1,0% Houx -3,7% 2,6% -0,3% -20,4% -2,6% -0,2% 0,6% Maintenon -3,1% -0,4% -0,2% -15,8% -1,0% 0,2% -0,4% Mévoisins -3,5% 0,2% 0,3% -18,6% -0,4% 0,0% -1,0% Pierres -2,2% -1,8% -2,4% -18,5% 10,9% 0,2% 0,7% Saint-Piat -4,6% -0,5% 0,0% -21,6% 0,1% -3,0% -0,1% Soulaires -3,7% 0,1% -0,4% -19,7% 0,1% -0,2% -0,2% Villiers-le-Morhier -2,9% -0,3% 0,3% -16,1% -0,4% 0,0% 0,3% Yermenonville -3,6% -0,3% -0,2% -18,9% -0,1% 0,1% -0,2% Total CCTVM -3,4% -0,3% -0,3% -18,9% 1,1% -0,5% 0,1% COEFFICIENT D'ACTUALISATION FORFAITAIRE Moy Coefficient d'actualisation FNB 1,018 1,015 1,018 1,018 1,018 1,016 1,015

11 Calcul des taux de référence pour 2011 (1) Taux d'imposition des différentes collectivités Taux TH 0,00% 0,00% 0,00% Communauté Taux FB 0,00% 0,00% 0,00% Taux FNB 0,00% 0,00% 0,00% Taux TP ou CFE 9,06% 9,06% 9,06% Taux TH 8,13% 8,51% 8,51% Département Taux FB 14,07% 14,73% 14,73% Taux FNB 21,38% 22,38% 22,38% Taux TP 7,53% 7,88% Taux FB 3,47% 3,47% 3,47% Région Taux FNB 8,62% 8,62% 8,62% Taux TP 2,83% 2,83% Taux de péréquation 1,70% 2,27% * TMP TH 12,93% 13,16% 13,16% Communes TMP FB 24,98% 25,27% 25,27% TMP FNB 30,98% 31,69% 31,69% * En l'abscence des bases 2010 des communes, les TMP 2010 sont égaux aux TMP 2009.

12 Calcul des taux de référence pour 2011 (2) Chaîne de calcul des taux de référence corrigés a b c d e = a+b+c+d f g h = (e+f) x g Tx gpt + Tx dép + Tx rég Tx péréq TR + FG x 0,84 TRC 2010 Taux TH 0,00% 8,51% 8,51% 0,74% 9,26% Taux FB 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% Taux FNB 0,00% 0,00% 1,54% 1,54% Taux TP ou CFE 9,06% 7,88% 2,83% 2,27% 22,04% 1,07% 0,84 19,41% Taux TA FNB 22,38% 8,62% 31,00% 1,50% 32,50% Dans le cas d'un EPCI à TPU TR TH 2010 = Tx gpt TH Tx dép TH 2010 TR FB 2010 = Tx gpt FB 2010 TR FNB 2010 = Tx gpt FNB 2010 TR TP 2010 = Tx gpt TP Tx dép TP Tx rég TP Tx Pér TR TAFNB 2010 = Tx dép FNB Tx rég FNB 2010 Détermination des frais de gestion transférés a b c = a x b d e f = e x d g = f + c TR 2010 Correctif Tx FG sur TMP Correctif Tx FG sur FG TR communes FG TMP Tx FG Taux TH 8,51% 3,40% 0,29% 13,16% 3,40% 0,45% 0,74% Taux FB 0,00% 0,00% 25,27% 0,00% 0,00% Taux FNB 0,00% 4,85% 0,00% 31,69% 4,85% 1,54% 1,54% Taux TP ou CFE 22,04% 4,85% 1,07% 0,00% 1,07% Taux TA FNB 31,00% 4,85% 1,50% 4,85% 0,00% 1,50%

13 Détermination de la différence à neutraliser 2011 et du reversement/prélèvement 13 Ressources réelles réformées 2010 (A) Bases nettes TH x Taux TH ,00% = Produit TH Bases nettes FB x Taux FB ,00% = Produit FB Bases nettes FNB x Taux FNB ,00% = Produit FNB Produit ménages Compensation relais Prélèvt FDTP 0 + FDTP prioritaire 0 - Ticket modérateur Prélèvement FT = Produit entreprises Comp fiscales Ressources réformées Ressources théoriques réformées 2010 (B) Bases nettes TH x TRC TH ,26% = Produit TH Bases nettes FB x TR FB ,00% = Produit FB Bases nettes FNB x TRC FNB ,54% = Produit FNB TA FNB Produit ménages Bases nettes CFE x TRC CFE ,41% = Produit CFE CVAE = Produit entreprises Produits de l'ifer Prod théoriq. TA install nucl. 0 + Comp fiscales réf Ress réformées théoriques Ecart 2010 (A)-(B) Différence DCRTP (= a x différence) 0 Prélèvemement FNGIR

14 Indices nationaux retenus sur la période Indices nationaux Inflation prévisionnelle LF 1,50% 1,20% 1,50% 1,75% 1,75% 1,75% 1,75% Indexation de la DGF Evolution DGF LF 2,00% 0,60% 0,53% 0,25% 0,25% 0,25% 0,25% Evolution Dotation de Compensation 0,80% 0,30% 0,00% -0,60% -0,60% -0,60% -0,60% Evolution DI moyenne / hab 0,75% 1,20% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% Evolution des concours de l'etat aux collectivités Evolution enveloppe normée 2,00% 1,20% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% Evolution DAJ contrat -16,15% -7,14% -7,43% -7,42% -8,06% -8,63% -9,41%

15 Détail de calcul des compensations fiscales 15 Total des compensations Taxe d'habitation (LF92) - Transféré par le Dép Total compensations TH, Foncier TP (Réduction création entreprises - RCE) TP (Réduction part recettes) Total compensations TP Total des compensations fiscales Compensation de taxe d'habitation (sur la base d'un taux estimé de TH du département pour 1991 de 6%) Exonérations nettes TH LF92 n x Taux comp. TH (1991) - Taux dép 0,00% 0,00% 6,00% 6,00% 6,00% 6,00% 6,00% = Compensation calculée = Compensation TH (LF92)

16 Programmation des bases de CFE (1) 16 Programmation bases brutes TP/CFE Montants Bases TP Bases CFE Base brute dont part Foncier part Foncier avant abattement dont part Matériel part Matériel avant abattement dont part Recettes part Recettes avant abattement Excédent base minimum = Base brute large Evolutions physiques Ev phys. Base brute 2,81% 0,92% -88,22% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% Ev phys. Base minimum -11,60% 41,89% 45,34% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% Ev phys. Base brute large 2,54% 1,58% -85,24% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% Indice de lissage 1,0150 1,0120 1,0120 1,0200 1,0175 1,0175 1,0175 1,0175

17 Programmation des bases de CFE (2) 17 Programmation bases nettes TP/CFE Montants Bases TP Bases CFE Base brute large Créations établissements (RCE) Exonérations par la loi Exonérations par le conseil Réductions diverses = Base semi-nette Abattement 16% = Base nette avant ajustement Ajustement = Base Nette Ev phys. Base nette 1,65% 1,41% -82,47% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% 1,50% Ev nominale. Base nette 3,18% 2,63% -82,26% 3,53% 3,28% 3,28% 3,28% 3,28% Indice de lissage 1,0150 1,0120 1,0120 1,0200 1,0175 1,0175 1,0175 1,0175

18 Programmation des bases ménages 18 Fiscalité Mixte Taux de TH (en TPU) 0,00% 0,00% 9,26% 9,26% 9,26% 9,26% 9,26% Taux de FB (en TPU) 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% # Taux de FNB (en TPU) 0,00% 0,00% 1,54% 1,54% 1,54% 1,54% 1,54% Bases Nettes TH Bases Nettes FB # Bases Nettes FNB Evolution physique bases Nettes TH 0,05% 1,00% 1,00% 1,00% 1,00% 1,00% 1,00% Evolution physique bases Nettes FB 0,65% 1,20% 1,20% 1,20% 1,20% 1,20% 1,20% Evolution physique bases Nettes FNB -2,51% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% 0,00% Evolution nominale bases Nettes TH 2,56% 2,21% 3,02% 2,77% 2,77% 2,77% 2,77% Evolution nominale bases Nettes FB 3,17% 2,41% 3,22% 2,97% 2,97% 2,97% 2,97% Evolution nominale bases Nettes FNB -1,05% 1,20% 2,00% 1,75% 1,75% 1,75% 1,75% Coefficient d'actualisation 1,0250 1,0120 1,0200 1,0175 1,0175 1,0175 1,0175

19 Evolution de la DGF totale 19 Dotation globale de fonctionnement G roupements Dotation de base Dotation de Péréquation Bonification (CC TPU) = DI tronc commun Garantie = Dotation d'intercommunalité Dotation de compensation = DGF Evolution en Evolution en % ,3% -9,2% -1,4% -1,3% -1,2% -1,2%

20 Evolution de la dotation d intercommunalité 20 Dotation d'intercommunalité Population DGF x C.I.F. 26,78% 27,09% 27,60% 27,70% 27,77% 27,84% 27,91% x VP Dotation de Base 22,48 21,66 21,13 20,65 20,21 19,80 19,42 x Coeff. abattement (si an 1) 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 = Dotation de Base Population DGF x C.I.F. 26,78% 27,09% 27,60% 27,70% 27,77% 27,84% 27,91% x (1 + écart PF) 1,4088 1,4050 1,4057 1,4057 1,4057 1,4057 1,4057 x VP Dotation Péréquation 49,91 48,08 46,91 45,83 44,85 43,95 43,11 x Coeff. abattement (si an 1) 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 = Dotation de Péréquation = Dotation d'interco. hors bonification Population DGF x C.I.F. 26,78% 27,09% 27,60% 27,70% 27,77% 27,84% 27,91% x VP Bonification avec CIF 30,58 29,63 28,91 28,25 27,64 27,08 26,57 x Coeff. abattement (si an 1) 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 1,0000 = Bonification avec CIF = Dotation d'intercommunalité totale

21 Evolution de la dotation de compensation 21 Dotation de compensation Dot Comp initiale Réintégration France Télécom = Dot comp rebasée avec FT Ajustement TASCOM = Dot Comp de référence N x Indexation 1,0080 1,0030 1,0000 0,9940 0,9940 0,9940 0,9940 = Dotation de compensation

22 Les autres hypothèses retenues 22 CVAE 1 : +0,2% par an d évolution physique, soit +2% y compris inflation à compter de IFER 1 : +0% par an d évolution physique, soit 1,8% y compris inflation à compter de TASCOM 1 : +0% par an d évolution physique, soit 1,8% y compris inflation à compter de Prélèvement FNGIR : figés aux montants 2010, soit La communauté n a pas la possibilité d augmenter les taux de la CVAE et des IFER, ces derniers sont fixés au niveau national. En revanche, elle peut majorer le taux de la TASCOM de + 20% au total et ce, à hauteur de + 5% par an.

23 Evolution des ressources Evolution des ressources Ressources réelles 2010 Ressources réelles 2011 Produit TH Produit TH Produit FB Produit FB Produit FNB Produit FNB Taxe add. FNB Fiscalité ménages Fiscalité ménages Compensation relais Produit CFE Ticket modérateur Produit CVAE Prélèvement FDTP Produit IFER Produit TASCOM Fiscalité entreprises Fiscalité entreprises Compensation fiscales Compensation fiscales FNGIR versé Total compensation Total comp réformées Dotation d'intercommunalité Dotation d'intercommunalité Dotation de compensation Dotation de compensation DGF totale DGF totale Ressources totales fiscalité + DGF Ressources totales fiscalité + DGF

24 Détail de l évolution des ressources Détail de l'évolution des ressources Fiscalité ménages Fiscalité ménages Fiscalité entreprises Fiscalité entreprises Total compensation Total compensation DGF totale DGF totale Ressources totales fiscalité + DGF Ressources totales fiscalité + DGF Variation des ressources dont effet bases ménages dont effet dynamique entreprises dont effet contrat Etat Collectivité (DGF+Comp )

25 Détail de l évolution des ressources Fiscalité ménages Fiscalité entreprises Total compensation DGF

26 Evolution de la structure des ressources % Structure des ressources 80% 60% 40% 20% 47% 53% 41% 70% 0% -20% 0% -11% Fiscalité ménages Fiscalité entreprises DGF + compensations

27 Evolution des ressources Evolution des ressources Produit TH Produit FB Produit FNB Taxe add. FNB Fiscalité ménages Produit TP / CFE / Comp relais Produit CVAE Produit IFER TASCOM Fiscalité entreprises Compensation fiscales FNGIR versée Total compensations Dotation d'intercommunalité Dotation de compensation DGF totale Produit fiscal large + DGF Evolution en Evolution en % ,2% -0,9% 0,4% 1,2% 0,7% 3,0% 2,4% 2,5% 2,5% 2,6% Evol nominale moy ,3% Evol nominale moy ,6% Evol physique moy ,1% Evol physique moy ,9%

28 Evolution des ressources Evolution de la fiscalité des ménages et des entreprises entre 2011 et Evolution de la fiscalité ménages en Evolution de la fiscalité entreprises en Evolution de la fiscalité ménages en % Evolution de la fiscalité entreprises en % 3,00% 2,50% 2,00% 1,50% 1,00% 0,50% 0,00%

29 Annexes

30 La valeur ajoutée par branche 30 France VA (M ) effectifs salariés (milliers) VA / effectifs (K ) écart à la moyenne hors DQ DA Agriculture, sylviculture, pêche % DB Industrie ( = EB à EG) % EB Industries agricoles et alimentaires % EC Industries des biens de consommation % ED Industrie automobile % EE Industries des biens d'équipement % EF Industries des biens intermédiaires % EG Energie % DH Construction % DJ Services principalement marchands ( = EJ à EP) % EJ Commerce % EK Transports % EL+EM Activités financières et immobilières % EN Services aux entreprises % EP Services aux particuliers % DQ Services administrés % TOTAL % TOTAL hors DQ %

31 31 Evolution annuelle moyenne réelle de la VL des EBM et du PIB n-2 entre 1997 et 2008

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

LA LOI DE FINANCES POUR 2012. Le solde général du budget de l Etat. Exécution 2010

LA LOI DE FINANCES POUR 2012. Le solde général du budget de l Etat. Exécution 2010 LA LOI DE FINANCES POUR 2012 Le solde général du budget de l Etat (en milliards d euros) Exécution 2010 Prévisions 2011 PLF 2012 Dépenses 422,60 Md 361,90 Md 366,00 Md Recettes nettes 271,80 Md 270,00

Plus en détail

Trébeurden Synthèse financière

Trébeurden Synthèse financière Jeudi 27 juin 2013 Trébeurden Synthèse financière Yvan Pellé Réunion publique Méthodologie (1) 2 Charges courantes ( personnel, fluides, entretien, contrats..) Excédent brut courant Produits courants (impôts,

Plus en détail

Panorama financier 2 0 1 1

Panorama financier 2 0 1 1 Panorama financier 2 1 1 des communautés de communes Les communautés sont appelées à connaître dans les années qui viennent de nombreux bouleversements : effets de la réforme fiscale de 29, implications

Plus en détail

Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis

Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis CABINET MICHEL KLOPFER Consultants Finances Locales Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis 26 janvier 2012 2 OCTOBRE 2009 6 rue du Général de Larminat

Plus en détail

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE 1 Département : Yvelines Poste : 785 Instruction comptable : M14 N INSEE : 575 Population avec double comptes

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999

Loi Chevènement du 12 juillet 1999 Loi Chevènement du 12 juillet 1999 2. Aspects financiers et fiscaux 2.1 Les ressources locales et de l'état La Taxe Professionnelle La Dotation Globale de Fonctionnement 2.2 Les reversements Les ressources

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE

LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSEQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITE LOCALE 1 LES OBJECTIFS DE LA REFORME DE LA TP - favoriser la compétitivité des entreprises françaises - en particulier

Plus en détail

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION 1 PRESENTATION Le présent document a été réalisé par le Cabinet Michel Klopfer, conseil indépendant dont le capital appartient

Plus en détail

Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes

Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes Communauté de communes Tarn et Dadou Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes Présentation du

Plus en détail

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle ANNEXE III Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle SOMMAIRE 1. DIFFERENTS PRINCIPES DIRECTEURS ONT GUIDE LA MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER

REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER Février 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET NOUVEAU PANIER DE RESSOURCES POUR LES COLLECTIVITES LOCALES 1 RE PARTIE PRESENTATION DES GRANDS PRINCIPES Depuis le 1 er janvier 2010, les entreprises

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 ANALYSE FINANCIèRE RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 RESSOURCES CONSULTANTS FINANCES SOCIÉTÉ D ETUDE, RECHERCHE ET PROSPECTIVE EN FINANCES LOCALES S.A. au

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD ANALYSE DE LA SITUATION DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD Document du 26 janvier 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Pierre BEJJAJI Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr

Plus en détail

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 KPMG Secteur public droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France. 1 Points généraux droit suisse. Tous droits

Plus en détail

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET)

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) (Articles 2, 47, 77, 78 et 99 de la loi de finance pour 2010) Actuellement, la taxe professionnelle (TP)

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

L autonomie financière du Conseil général de l Hérault

L autonomie financière du Conseil général de l Hérault Colloque des 6 et 7 juin 2013 > L autonomie financière du Conseil général de l Hérault Table ronde sur l autonomie financière comparée de 3 collectivité: une Région, un Département et une Communauté urbaine.

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ FÉVRIER 214 IDENTIFICATION / POPULATION Commune siège : Pau Type de fiscalité : Fiscalité professionnelle unique (FPU) Commune

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Supplément à l analyse des lois de finances

Supplément à l analyse des lois de finances Février 2012 Supplément à l analyse des lois de finances Précisions concernant le FPIC Suite à l adoption de la loi de finances pour 2012, le Comité des finances locales a examiné mardi 7 février un projet

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

6. Les contributions de l État

6. Les contributions de l État 6. Les contributions de l État En conséquence des allègements d'impôt décidés, l'état est amené à contribuer lui-même aux recettes fiscales des collectivités locales pour ne pas porter atteinte à leurs

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté

La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté La réforme de la taxe professionnelle : comprendre le texte adopté Entrée des bailleurs de locaux nus à usage professionnel dans le champ d application de la nouvelle C.E.T Cathy GOARANT-MORAGLIA Avocat

Plus en détail

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Le service Finances de la CAN a élaboré cette fiche à partir des documents transmis par les communes en juillet 2014 : - Compte Administratif

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS Le 21 NOVEMBRE 2014 Jean-Pierre COBLENTZ Rozenn LE CALVEZ STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy 75012

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES EYSINES FÉVRIER 214 POPULATION Population 1999 (sans double compte) Population 26 (municipale) Population 211 (municipale) Classement en fonction de la population (211) Rangs

Plus en détail

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS

AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS AUDIT FINANCIER ET FISCAL DE LA COMMUNE COMMUNE DE SAINT-JULIEN EN GENEVOIS Le 4 février 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES www.stratorial-finances.fr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

Pourquoi la fusion? Quelques dates :

Pourquoi la fusion? Quelques dates : PRESENTATION DE Pourquoi la fusion? Quelques dates : Loi n 2010-1563 du 16 décembre 2010 : réforme des collectivités territoriales. 07 septembre 2012 : notification de l arrêté préfectoral du fixant le

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012 Sommaire Rappel des transferts de charges effectués en 2012 (p.2) Rappel du rôle de la commission d évaluation des charges et méthode

Plus en détail

Trésorerie de SERIGNAN

Trésorerie de SERIGNAN ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE SERIGNAN Trésorerie de SERIGNAN OCTOBRE 212 SOMMAIRE Introduction... 3 Principaux constats... 3 A) Composantes des charges et des produits réels de fonctionnement...

Plus en détail

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances PRESENTATION DES BUDGETS DE LA VILLE DE MEYLAN Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances Un budget construit sous le signe de fortes contraintes et en adéquation avec les réformes en

Plus en détail

COMMUNE DE VALLERAUGUE RESULTATS AU 31/12/2013

COMMUNE DE VALLERAUGUE RESULTATS AU 31/12/2013 COMMUNE DE VALLERAUGUE RESULTATS AU 31/12/2013 final avec reports SECTION DE FONCTIONNEMENT de l'exercice résultats 2012 budget principal commune 83054,48 733421,75 service eau et assainissement 30411,78

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012

ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012 COMMUNE : 010 BONDY N 1259 COM (1) ARRONDISSEMENT : TRESORERIE SPL : 93 BOBIGNY TRESORERIE DE BONDY ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012 TAUX FDL 2012 I RESSOURCES

Plus en détail

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI le 9 avril 2010 LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI Le présent document a pour objet de proposer les aménagements nécessaires

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

Note d'information du 26 mai 2014

Note d'information du 26 mai 2014 MINISTERE DE L INTERIEUR Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat Note

Plus en détail

Analyser. janvier 2010. La réforme de la taxe professionnelle. La CFE, cotisation foncière des entreprises. Fiche technique

Analyser. janvier 2010. La réforme de la taxe professionnelle. La CFE, cotisation foncière des entreprises. Fiche technique La réforme de la taxe professionnelle janvier 2010 Fiche technique La réforme de la taxe professionnelle a été adoptée en loi de finances pour 2010. Le texte comporte, d une part, un volet «entreprises»

Plus en détail

Note d'information du 13 mai 2015

Note d'information du 13 mai 2015 MINISTERE DE L INTERIEUR Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Sous-direction des finances locales et de l'action économique Bureau des concours financiers de l'etat Note

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Réponse aux demandes de simulations formulées par la Commission des Finances du Sénat et relatives à la réforme de la taxe professionnelle

Réponse aux demandes de simulations formulées par la Commission des Finances du Sénat et relatives à la réforme de la taxe professionnelle Réponse aux demandes de simulations formulées par la Commission des Finances du Sénat et relatives à la réforme de la taxe professionnelle Vos questions n 5, 15, 33 à 40 se verront apporter une réponse,

Plus en détail

Synthèse des dispositions relatives à la métropole du Grand Paris. Adoptées par l Assemblée nationale le 10 mars 2015

Synthèse des dispositions relatives à la métropole du Grand Paris. Adoptées par l Assemblée nationale le 10 mars 2015 Synthèse des dispositions relatives à la métropole du Grand Paris Adoptées par l Assemblée nationale le 10 mars 2015 ARCHITECTURE INSTITUTIONNELLE Figurent en rouge les modifications votées par l Assemblée

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Universités des maires et des présidents de communautés de France. Intercommunalité

Universités des maires et des présidents de communautés de France. Intercommunalité Universités des maires et des présidents de communautés de France Intercommunalité Gard - 24 avril 2014 Marie-Cécile GEORGES, responsable du département «Intercommunalité» - AMF Alexandre HUOT, conseiller

Plus en détail

Eco-Fiche LA FISCALITE LOCALE 1

Eco-Fiche LA FISCALITE LOCALE 1 Eco-Fiche Avril 2011 LA FISCALITE LOCALE 1 La fiscalité locale constitue la catégorie de ressources des collectivités territoriales la plus significative. Souvent jugée inégale, injuste ou encore complexe,

Plus en détail

Présentation de la réforme de la taxe professionnelle. (Loi de finances pour 2010)

Présentation de la réforme de la taxe professionnelle. (Loi de finances pour 2010) Présentation de la réforme de la taxe professionnelle (Loi de finances pour 2010) I. Economie générale La réforme de la taxe professionnelle a pour vocation de lutter contre une source de déséquilibre

Plus en détail

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS Présentation par M. LEBRETON, Président de l ADF 9 octobre 2012 1 Glossaire des sigles AIS: Allocations individuelles de solidarité APA: Allocation personnalisée

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE SAINT GERMAIN D ESTEUIL

ANALYSE FINANCIERE DE SAINT GERMAIN D ESTEUIL ANALYSE FINANCIERE DE SAINT GERMAIN D ESTEUIL Trésorerie de LESPARRE-MEDOC PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ SAINT GERMAIN D ESTEUIL est une commune rurale. Sa population est de 1 195 habitants. Elle se

Plus en détail

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013 N 99 Janvier 2014 Marie-Christine FLOURY, Département des études et des statistiques locales LA FISCALITE DIRECTE LOCALE EN 2013 : les produits économiques en forte hausse En 2013, les collectivités locales

Plus en détail

réforme de la taxe professionnelle

réforme de la taxe professionnelle réforme de la taxe professionnelle Analyse technique du projet de loi (sur la base du projet de loi de finances pour 2010) 16 octobre 2009 Avant propos Le projet de réforme supprime et remplace l actuelle

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE. Mini atlas de la réforme de la taxe professionnelle

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE. Mini atlas de la réforme de la taxe professionnelle ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE Mini atlas de la réforme de la taxe professionnelle Avril 2010 1 SOMMAIRE Comparaison des ressources fiscales avant et après réforme pour l ensemble des communautés

Plus en détail

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock Département des Bouches-du-Rhône Rapport Financier 2014 Shutterstock LA DETTE PROPRE Rapport financier 2014 La dette propre Au 31 décembre 2014, l encours de dette représente 517, contre 369 en 2013. Le

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

ANNEXE V Méthode de simulation des ressources des collectivités territoriales à 2015

ANNEXE V Méthode de simulation des ressources des collectivités territoriales à 2015 ANNEXE V Méthode de simulation des ressources des collectivités territoriales à 2015 1 Annexe V SOMMAIRE 1. LES SIMULATIONS A 2015 REPOSENT SUR UN SCENARIO DE REFERENCE, ASSIS SUR LES HYPOTHESES JUGEES

Plus en détail

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Commune de Pierre-Olivier Hofer Directeur associé Ludivine Louette Consultante Toulouse, le 20 mai 2014 E14-0514 EXFILO Tél : 01.83.62.86.35 Fax : 01.83.62.86.34

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

TAXE D HABITATION ANNEXE 1 : TABLEAU SYNOPTIQUE DES INFORMATIONS UTILES A L ELABORATION DES ARRETES DE VERSEMENT DES ALLOCATIONS COMPENSATRICES 1 COMPENSATIONS VERSÉES AU TITRE DE L EXONÉRATION RÉFÉRENCE

Plus en détail

Les périmètres La gouvernance Les compétences Les incidences financières

Les périmètres La gouvernance Les compétences Les incidences financières Les périmètres La gouvernance Les compétences Les incidences financières Les périmètres Patrick GAUTRAT Conseiller municipal délégué aux Relations extérieures et au Grand Paris La métropole 6,5 millions

Plus en détail

Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés. Septembre 2014

Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés. Septembre 2014 Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés Septembre 2014 Synthèse du diagnostic financier de l Agglo du Pays d Aubagne et de l Etoile

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT.

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. -=-=-=- L étude porte sur la situation à la clôture de l exercice 2 (se reporter au compte administratif de 2). Il n est pas tenu compte du budget annexe du

Plus en détail

PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES contact : Sophie Blanc - responsable administrative 04 75 89 80 80 - fax : 04 75 89 80 98 - La Chastelanne 07260 Joyeuse administration@pays-beaumedrobiefr

Plus en détail

LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES

LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES Réunion d information à destination des élus des communes lundi 30 mars 2015 à Avranches mars 2015 1 LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES : Dotation Globale de Fonctionnement

Plus en détail

Communauté de communes du Pays Glazik

Communauté de communes du Pays Glazik Communauté de communes du Pays Glazik Appui à la décision sur l adaptation de la CdC du Pays Glazik et de ses communes membres face aux enjeux de la loi NOTRe Réunion des élus du 16 juin 2015 La nouvelle

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2011. Examen des articles non rattachés de la deuxième partie Mardi 30 novembre 2010

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2011. Examen des articles non rattachés de la deuxième partie Mardi 30 novembre 2010 1 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2011 Examen des articles non rattachés de la deuxième partie Mardi 30 novembre 2010 MOYENS DES POLITIQUES PUBLIQUES ET DISPOSITIONS SPÉCIALES TITRE I ER : AUTORISATIONS

Plus en détail

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014 Ville de SaintPéray Analyse financière de la ville de SaintPéray 20082020 Juillet 2014 1 Fiche d identité de la commune DONNEES 2013 Le territoire de Saint Peray L appréciation de la richesse financière

Plus en détail

COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE

COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE LA HAUTE-NORMANDIE ET DE LA SEINE-MARITIME COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE En l'état des informations

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

Evolution du statut des territoires de la Métropole du Grand Paris

Evolution du statut des territoires de la Métropole du Grand Paris Evolution du statut des territoires de la Métropole du Grand Paris Groupe de travail «Statut et compétences des territoires» du jeudi 18 septembre 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL 1 Quatre scenarii : 1. Une Métropole

Plus en détail

Assemblée des départements de France. Prospective des budgets des départements (2011-2015)

Assemblée des départements de France. Prospective des budgets des départements (2011-2015) Assemblée des départements de France Prospective des budgets des départements (2011-2015) Guy Gilbert Professeur - Département de Sciences Sociales ENS Cachan Alain Guengant Directeur de recherche au CNRS

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

BUDGETS PRIMITIFS 2015

BUDGETS PRIMITIFS 2015 BUDGETS PRIMITIFS 215 Communauté d Agglomération de la Vallée de la Marne 1/ Budget principal 2/ Assainissement 17/2/215 1 Contexte Un environnement territorial contraint dans un contexte économique tendu

Plus en détail

LODEOM : Abattements ZFA sur la taxe professionnelle et la taxe foncière

LODEOM : Abattements ZFA sur la taxe professionnelle et la taxe foncière LODEOM : Abattements ZFA sur la taxe professionnelle et la taxe foncière 1 Abattement ZFA de taxe professionnelle 2 Abattement ZFA de taxe foncière 3 suppression de la taxe professionnelle en 2010: transposition

Plus en détail

LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014

LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014 Département Finances Dossier suivi par Nathalie BRODIN, Claire GEKAS, Soraya HAMRIOUI 15 janvier 2014 LES PRINCIPALES DIPOSITIONS DES LOIS DE FINANCES IMPACTANT LES BUDGETS LOCAUX EN 2014 Les dispositions

Plus en détail

LA RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSÉQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITÉ LOCALE

LA RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSÉQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITÉ LOCALE 9 février 2010 Département Finances Dossier suivi par Alain Roby LA RÉFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE ET SES CONSÉQUENCES SUR L ENSEMBLE DE LA FISCALITÉ LOCALE Le gouvernement a présenté au Parlement,

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

CATALOGUE DES DÉLIBÉRATIONS DE FISCALITÉ DIRECTE LOCALE

CATALOGUE DES DÉLIBÉRATIONS DE FISCALITÉ DIRECTE LOCALE CATALOGUE DES DÉLIBÉRATIONS DE FISCALITÉ DIRECTE LOCALE 2015 Sommaire Introction 3 I. TAXE D HABITATION A. Abattement 8 B. Exonération 9 C. Divers 10 II. TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES A. Exonération

Plus en détail

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques Initiation au budget communal Belfort, le 24/05/12 Frédéric DUPUIS Dexia CL - Directeur des relations institutionnelles Nord et Est 1 INITIATION AU BUDGET COMMUNAL 1. Comment recenser les informations

Plus en détail

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 1 ARCHITECTURE INSTITUTIONNELLE 2 La métropole du Grand Paris, un EPCI à fiscalité propre et à

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

Regards sur l intercommunalité

Regards sur l intercommunalité Rencontre départementale Regards sur l intercommunalité Résultats 2009 de l observatoire départemental Maison du département, Quimper - 16 mars 2010 1 Programme 1 LES RESULTATS ANNUELS DE L OBSERVATOIRE

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée Communauté de Communes du Pays d Astrée Prospective financière 2014 2020 Présentation en Conseil Communautaire Février 2015 Evolution des équilibres financiers au fil de l eau (sans nouveaux investissements)

Plus en détail

Plan de la formation

Plan de la formation Plan de la formation 1 ère partie : Introduction : la stratégie fiscale La fiscalité directe (TF, TH, CET) La fiscalité locale 1973 La valeur locative cadastrale - le travail sur les bases ménages - le

Plus en détail

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Royaume du Maroc Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Introduction Définition Avantages fiscaux accordés par l Etat en vue d encourager des personnes physiques ou morales, en renonçant

Plus en détail

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable.

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable. Réunion du 12 mai 2011 1 Premiers éléments de caractérisation financière du territoire Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail