L Union bancaire européenne Une réforme à la hauteur des enjeux? Dominique Plihon Attac France ESU Paris 20 août, 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Union bancaire européenne Une réforme à la hauteur des enjeux? Dominique Plihon Attac France ESU Paris 20 août, 2014"

Transcription

1 L Union bancaire européenne Une réforme à la hauteur des enjeux? Dominique Plihon Attac France ESU Paris 20 août, 2014

2 Introduction Union bancaire européenne (UBE) : décision du conseil européen de décembre 2012 présentée comme une avancée : pour la résolution de la crise bancaire européenne pour consolider l union économique et monétaire Cette présentation a pour objet : d expliciter le contenu et les enjeux de l UBE de montrer qu il s agit d une réforme néolibérale en trompe l œil

3 Plan de la présentation Contexte et diagnostic de la crise Les trois piliers de l UBE Superviseur unique Mécanisme européen de résolution des crises bancaires Système européen de garantie des dépôts Evaluation de l UBE Avancées attendues Lacunes et incohérences Questions non résolues

4 Contexte et diagnostic de la crise par les promoteurs de l UBE La crise de la zone euro comporte deux dimensions interdépendantes: crise bancaire et crise souveraine => 2 volets des réformes européennes : budgétaire : TSCG ou «Pacte budgétaire» - mars 2012 bancaire : UBE décembre 2012 => 2 raisons avancées pour la mise en place de l UBE : Banques : secteur stratégique et maillon faible de l union monétaire européenne Lacunes de la régulation bancaire dans l UE et la zone euro (DSI, Plan d Action pour les services financiers , Architecture Lamfalussy 2002)

5 Les trois piliers de l UBE 1/ Superviseur unique 2/ Mécanisme européen de renflouement et de résolution des crises bancaires 3/ Système européen de garantie des dépôts

6 1/ Superviseur unique Avant la crise : la réglementation bancaire est déléguée au niveau communautaire, et la supervision se situe au niveau national Le rapport Larosière (2009) conduit à des superviseurs pan-européens L UBE va plus loin : fonction de superviseur unique attribué à la BCE : Supervision directe des 200 plus grandes banques (bilan>30millions et poids>20%pib) Supervision des autres banques en cas de crise

7 Bénéfices attendus 1. Coupure du lien entre bilans bancaires et autorités nationales 2. Restauration de la confiance grâce à la «crédibilité» de la BCE 3. La combinaison de la régulation microprudentielle (banques individuelles) et macroprudentielle (système financier global) au sein d une même institution, la BCE, permet de renforcer le lien entre stabilité et intégration financières

8 2/ Système européen de garantie des dépôts Actuellement : 40 régimes différents de dépôts dans les 27 pays de l UE Pendant la crise, les disparités d application de la garantie des dépôts ont créé des problèmes de concurrence réglementaire (ex: Irlande) et d aléa moral En 2010, la Commission avait proposé la création d un système pana-européen de garantie des dépôts en 2014 avec un niveau de garantie de Les modalités exactes du nouveau système ne sont pas encore précisées car délicat problème de la mutualisation des risques entre pays

9 Avantages attendus Renforcer la confiance des déposants Unifier l espace bancaire européen dans le prolongement du passeport unique Réduire les stratégies d arbitrage réglementaire Renforcer la solidarité interbancaire européenne

10 3/ Mécanisme européen de renflouement et de résolution des crises bancaires Régulation communautaire insuffisante en matière de faillites bancaires Propositions de la Commission : Un mécanisme de renflouement interne (bail in): Hiérarchie des créanciers et actionnaires Décote de la dette non garantie Un fonds de résolution à créer dans chaque Etat membre financé par une contribution des banques avec obligation d entraide mutuelle entre fonds nationaux Plusieurs pays ont déjà voté des lois bancaires qui vont dans ce sens

11 Avantages attendus Sortir du piège de la doctrine «too big to fail» ou «too interconnected to fail» : le coût de la faillite excède le coût du sauvetage Réduire l aléa moral: les établissements systémiques sont d autant plus protégés qu ils sont risqués Diminuer les coûts de la faillite pour le contribuable => implication des créanciers et des actionnaires dans la résolution des faillites Déconnecter les bilans bancaires des finances publiques

12 Evaluation de l UBE 1/ Lacunes et incohérences de l UBE 2/ Questions non résolues

13 1/ Lacunes et incohérences de l UBE Les promoteurs de l UBE : n ont pas réformé le modèle bancaire qui est à l origine de la crise financière n ont pas remis en cause la conception monétariste qui sous-tend la zone euro

14 Le modèle bancaire européen n est pas remis en cause Le modèle de banque universelle européen n est pas remis en cause Or ce «business model» est à l origine de la crise bancaire en Europe et aux Etats-Unis (cf le shadow banking system) Les projets de réforme européen et nationaux (Liikanen, Moscovici) ont une approche minimaliste de la question stratégique de la séparation des activités bancaires Cette absence de réforme radicale est incompatible avec l objectif de l UBE de dépôts sans risques dans le système bancaire européen

15 Le déficit politique et démocratique de la construction européenne est aggravé L UBE conduit à renforcer le rôle de la BCE qui est l institution la moins démocratique de l UE Seule une autorité politique forte et démocratique peut être garante de l intérêt général face aux intérêts particuliers de la banque et de la finance La BCE indépendante ne peut remplir ce rôle La nouvelle architecture de l Union monétaire n a pas résolu la question de la relation entre les autorités monétaires et bancaires, d une part, et les autorités politiques, d autre part (d autres crises chypriotes?)

16 2/ Questions non résolues I/ Conflits d objectifs de la BCE : risque de conflits entre l objectif de stabilité des prix et de stabilité du système bancaire II/ Ambiguïté dans la répartition des compétences et des responsabilités entre les niveaux nationaux et européen Qui prendra la décision en cas de faillite et de sauvetage d une banque? La BCE, les autorités européennes (Conseil), les Etats,

17 Questions non résolues (suite) III/ Ambiguïté sur les frontières géographiques de l UBE : articulation zone euro / UE Quid des relations entre BCE et ABE? Quid de la régulation des banques de l UE hors zone euro? Cas du Royaume-Uni et de la City IV/ Question de l horizon temporel des réformes La supervision unique par la BCE est déjà mise en œuvre Horizon éloigné (2017) de la mise en place des deux autres piliers

18 Conclusion L UBE : des avancées importantes en apparence Renforcement et d articulation des principales dimensions de la régulation bancaire : - Préventif / curatif - Micro-prudentiel / macro-prudentiel Mais ces avancées ne sont pas à la hauteur des enjeux Réforme inefficace en l absence de la réforme des structures bancaire s (séparation) Question non résolue du volet politique de la construction européenne => déficit de légitimité et de confiance Problème non résolu des relations entre la zone euro et les autres pays de l UE => risques de tensions Au total : l UBE est une réforme en trompe l œil

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle?

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Colloque Groupama AM CEPII La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Table ronde 1 : la stabilité et l unité du système financier européen vont- elles être rétablies? Patrick Goux et Christophe h Morel

Plus en détail

Les banques et la stabilité financière

Les banques et la stabilité financière Les banques et la stabilité financière 26e Rendez vous de la Mondialisation : Banques et stabilité financière dans la mondialisation Mercredi 27 juin 2012 Laurent Clerc Directeur de la stabilité financière

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011)

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011) SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011) EVOLUTION DES INSTRUMENTS DE PREVENTION DES CRISES DANS L'UEMOA SOMMAIRE. I Enjeux de

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

Armelle Renaut-Couteau. L'essentiel. de la. (j ouvernance. economique. et monetaire. de la zone euro. lextenso editions]

Armelle Renaut-Couteau. L'essentiel. de la. (j ouvernance. economique. et monetaire. de la zone euro. lextenso editions] Armelle Renaut-Couteau L'essentiel de la (j ouvernance economique et monetaire de la zone euro (foua! uanno i lextenso editions] Presentation Le desequilibre entre I'Union monetaire et I'Union economique

Plus en détail

Avant-projet de loi visant à renforcer la stabilité du secteur bancaire belge. Loi bancaire - Ministre des Finances Koen Geens

Avant-projet de loi visant à renforcer la stabilité du secteur bancaire belge. Loi bancaire - Ministre des Finances Koen Geens Avant-projet de loi visant à renforcer la stabilité du secteur bancaire belge Loi bancaire - Ministre des Finances Koen Geens Sommaire Antécédents Arrière-plan européen Objectifs: rétablir la stabilité

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Impacts opérationnels de la loi bancaire française

Impacts opérationnels de la loi bancaire française Impacts opérationnels de la loi bancaire française Analyse comparée des propositions Volcker, Vickers, Liikanen et de la Réforme française Présenté par Mays Lloyd MOUISSI Introduction Questionnement initial

Plus en détail

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin

Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Quid de la réglementation du système bancaire parallèle (SBP)? Olivier Jaudoin Directeur adjoint de la stabilité financière Banque de France 23/11/2014 1 SOMMAIRE Pourquoi amender la réglementation financière?

Plus en détail

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir?

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Dominique Plihon Université Paris Nord Conseil Scientifique d Attac Membre des Economistes Atterrés 29 août 2015 Plan de la présentation 1/

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I. Annexes

Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I. Annexes Annexes Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Annexes 1. Textes communautaires

Plus en détail

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5 JORF n 0108 du 11 mai 2013 Texte n 5 DECRET Décret n 2013-388 du 10 mai 2013 portant adaptatio n des pouvoirs et missions des autorités de supervision en matière bancaire et financière en raison de la

Plus en détail

Union économique et monétaire Résolution sur l union bancaire

Union économique et monétaire Résolution sur l union bancaire Union économique et monétaire Résolution sur l union bancaire Adoptée au Comité exécutif du 5 et 6 décembre 2012 La CES salue les conclusions du Conseil européen d octobre 2012 sur une Union bancaire européenne

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

European Council conclusions on completing EMU 1

European Council conclusions on completing EMU 1 EUROPEA COU CIL Brussels, 14 December 2012 European Council conclusions on completing EMU 1 adopted on 14 December 2012 Feuille de route pour l'achèvement de l'uem 1. Compte tenu des défis fondamentaux

Plus en détail

L'Union bancaire européenne

L'Union bancaire européenne L'Union bancaire européenne Michel Dévoluy * L Union bancaire européenne (UBE) est un produit direct de la crise. Elle vise à prévenir les risques sur les marchés financiers et instaure un mécanisme de

Plus en détail

LA RÉSOLUTION BANCAIRE

LA RÉSOLUTION BANCAIRE LA RÉSOLUTION BANCAIRE Conférence PRMIA 25 juin 2015 1 Sommaire 1. Les enjeux de la résolution 2. Un cadre institutionnel à plusieurs étages 3. Préparation de la résolution, mesures ex-ante 4. Gestion

Plus en détail

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ 16 JUIN 2009 RÉSUMÉ La Belgique est une petite économie ouverte dont le système financier, suite à la crise en cours,

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Olivier de Bandt Frangoise Drumetz. Christian Pfister. Preface de Jean Tirole

Olivier de Bandt Frangoise Drumetz. Christian Pfister. Preface de Jean Tirole Stabilste financiere Olivier de Bandt Frangoise Drumetz Christian Pfister Preface de Jean Tirole ^ ECONOMIQUES CO W Ö H w > o de boeck TABLE DES MATIERES Remerciements 5 Preface 7 Introduction 11 Partie

Plus en détail

L UNION BANCAIRE 1. LE MÉCANISME DE SURVEILLANCE UNIQUE (MSU) 1.1. PRÉPARATION

L UNION BANCAIRE 1. LE MÉCANISME DE SURVEILLANCE UNIQUE (MSU) 1.1. PRÉPARATION 1. L UNION BANCAIRE Dans la zone euro, l extension de la crise à certains marchés de dettes souveraines a illustré qu une union monétaire réclame, outre une coordination renforcée des politiques budgétaires

Plus en détail

Intégration financière et supervision bancaire : une perspective Européenne

Intégration financière et supervision bancaire : une perspective Européenne Intégration financière et supervision bancaire : une perspective Européenne Conférence BDF/Ferdi, Paris, mardi 27 mai 2014 Paris, le 27 mai Emmanuel Carrère, International Directorate Le projet d Union

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1417964L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1417964L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord concernant le transfert et la mutualisation des contributions

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est en charge de l agrément

Plus en détail

Structure et fonctionnement de la Zone euro

Structure et fonctionnement de la Zone euro Structure et fonctionnement de la Zone euro Dusan Sidjanski Introduction Les Etats membres de la Zone euro sont confrontés à un choix politique de grande portée : s engager dès que possible sur la voie

Plus en détail

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites?

Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Les attentes des consommateurs sont-elles satisfaites? Point de vue européen Intro Prise en compte des intérêts des consommateurs, par les autorités publiques, n est pas récente, même si différences importantes

Plus en détail

L Union bancaire au milieu du gué!

L Union bancaire au milieu du gué! Note Lasaire n 32 Mai 2013 L Union bancaire au milieu du gué! Jean-Pierre MOUSSY L Union bancaire constitue, au plan européen, l un des projets les plus intéressants depuis la crise ouverte en 2007 1.

Plus en détail

Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants

Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants Réponse des politiques économiques à la crise: mesures prises et défis restants Cédric Tille Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement, and Center for Economic Policy Research (CEPR)

Plus en détail

Crise de la zone Euro :

Crise de la zone Euro : Crise de la zone Euro : Il est urgent de changer d Europe ; Il est urgent de desserrer l étau des marchés financiers Les économistes atterrés atterrés@gmail.com. Décembre 2010 www.atterres.org La zone

Plus en détail

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont 1 Deux volets : L intégration monétaire L intégration financière 2 L intégration monétaire Une intégration

Plus en détail

La zone euro et la crise des dettes publiques

La zone euro et la crise des dettes publiques La zone euro et la crise des dettes publiques Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève Conférence SYZQUANT Genève le 23 novembre 2010 Dettes en 2010 (% PIB)

Plus en détail

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS BACCALAURÉAT STG ÉCONOMIE-DROIT PROPOSITION D ÉVALUATION TYPE SUJET BAC AVRIL 2006 Période d évaluation : premier trimestre année de terminale STG. Points du programme testés :

Plus en détail

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP L Union bancaire européenne : un remède anti-crise Les Rencontres de l IEFP Les principaux facteurs à l origine de la crise financière Un évènement déclencheur (les «subprimes») mais des origines multiples

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Liste des auteurs... Sommaire... Liste des principales abréviations... Avant-propos... I. LES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE

TABLE DES MATIÈRES. Liste des auteurs... Sommaire... Liste des principales abréviations... Avant-propos... I. LES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE TABLE DES MATIÈRES Liste des auteurs................................................... Sommaire........................................................... Liste des principales abréviations...................................

Plus en détail

Le Marché Intérieur de l UE

Le Marché Intérieur de l UE Le Marché Intérieur de l UE 2010, Montréal Dr. Nicola Notaro, Chef d Unité ajoint - Unité Eau, Commission européenne, DG Environnement European Commission: Environment Directorate General Slide: 1 Vous

Plus en détail

Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne

Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne Regardscommunautairessur les enjeuxde la politiqueéconomique et financièreeuropéenne M. Moltó Calvo Professeur de Politique Économique. Université Alicante et de l Institutd ÉtudesÉconomiques. UniversitéSan

Plus en détail

A. Nouveau cadre de contrôle européen et belge

A. Nouveau cadre de contrôle européen et belge A. Nouveau cadre de contrôle européen et belge 1. Introduction Dans la partie «Réglementation et contrôle prudentiels» du présent Rapport, la dénomination «nouvelle loi bancaire» fait référence au grand

Plus en détail

L Union bancaire dans la feuille de route pour l euro : bilan d étape à la veille du Conseil européen

L Union bancaire dans la feuille de route pour l euro : bilan d étape à la veille du Conseil européen POLICY PAPER Question d Europe n 261 10 décembre 2012 Dominique Perrut L Union bancaire dans la feuille de route pour l euro : bilan d étape à la veille du Conseil européen Résumé : Afin de trouver une

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Chapitre 1 Pourquoi étudier la monnaie, les banques et les marchés financiers?...

Chapitre 1 Pourquoi étudier la monnaie, les banques et les marchés financiers?... Table des matières PREMIÈRE PARTIE Introduction........................................................................ 1 Chapitre 1 Pourquoi étudier la monnaie, les banques et les marchés financiers?...........

Plus en détail

ECB-PUBLIC. AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 12 décembre 2012 sur la stabilité bancaire et financière (CON/2012/106)

ECB-PUBLIC. AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 12 décembre 2012 sur la stabilité bancaire et financière (CON/2012/106) FR ECB-PUBLIC AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 12 décembre 2012 sur la stabilité bancaire et financière (CON/2012/106) Introduction et fondement juridique Le 15 novembre 2012, la Banque centrale

Plus en détail

Banques et finance COMPRENDRE LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE

Banques et finance COMPRENDRE LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE COMPRENDRE LES POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE Le bon fonctionnement du marché unique des services financiers contribue à la prospérité, à la stabilité et à la croissance économiques Banques et finance

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Feuille de route pour une union bancaire

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Feuille de route pour une union bancaire COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.9.2012 COM(2012) 510 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL Feuille de route pour une union bancaire FR FR COMMUNICATION DE LA COMMISSION

Plus en détail

Les imprévus de la Résolution bancaire

Les imprévus de la Résolution bancaire Les imprévus de la Résolution bancaire PRMIA Paris, 25 juin 2015 Marie-Anne Frison-Roche Professeur des Universités, Sciences Po (Paris) www.mafr.fr 96, rue Saint-Dominique 75007 Paris Phone : +33(0)1

Plus en détail

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC

REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Comité d experts de la FEMIP Luxembourg 7-8 mars 2005 REFORME DU SECTEUR FINANCIER AU MAROC Zouhair CHORFI Directeur du Trésor et des Finances Extérieures 1 Introduction Secteur financier marocain à la

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Quelles perspectives pour les pays fragilisés de la zone euro?

Quelles perspectives pour les pays fragilisés de la zone euro? Quelles perspectives pour les pays fragilisés de la zone euro? Professeur Roland GILLET 3 Mars 2015 roland.gillet@univ-paris1.fr UDA Louvain la Neuve 1/ «Business plans», financement et solidarité responsable

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010

L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010 L assurance, un secteur singulier : En quoi les assurances diffèrent-elles des banques? Synthèse Juin 2010 L impact de la crise financière récente sur le secteur financier et les économies a été extrêmement

Plus en détail

Monnaies Fonctionnement et dysfonctionnements Le cas de l euro. Dominique Plihon Université d automne d Attac 63 Clermont-Ferrand, 30 novembre 2013

Monnaies Fonctionnement et dysfonctionnements Le cas de l euro. Dominique Plihon Université d automne d Attac 63 Clermont-Ferrand, 30 novembre 2013 Monnaies Fonctionnement et dysfonctionnements Le cas de l euro Dominique Plihon Université d automne d Attac 63 Clermont-Ferrand, 30 novembre 2013 I/ Monnaie : les principaux rouages d après l analyse

Plus en détail

Résolution bancaire, enjeux et priorités

Résolution bancaire, enjeux et priorités Résolution bancaire, enjeux et priorités Conférence annuelle Deloitte 4 décembre 2015 Sommaire 1. Le cadre juridique européen et français de la résolution bancaire est en place 2. Enjeux européens pour

Plus en détail

Banque Crésus versus Famille Fernandez

Banque Crésus versus Famille Fernandez Banque Crésus versus Famille Fernandez Par Éric Toussaint Pas facile de se mettre dans la peau des dirigeants d une grande banque, que ce soit un grand actionnaire ou un haut dirigeant nommé, pour comprendre

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Dr Nina Arquint, Membre de la Direction de la FINMA Structure internationale en matière de réglementation et de surveillance

Plus en détail

Déficiences et perspectives de réformes du droit bancaire et financier européen

Déficiences et perspectives de réformes du droit bancaire et financier européen Déficiences et perspectives de réformes du droit bancaire et financier européen La crise bancaire et financière actuelle Philippe-Emmanuel PARTSCH EU and Competition Law Practice Group, Arendt & Medernach

Plus en détail

Forum ESSEC «Questionner la crise»

Forum ESSEC «Questionner la crise» Forum ESSEC «Questionner la crise» Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle Mer cr edi 17 décembr e 2008 Changement de business model des banques Quel est le business

Plus en détail

Un Mécanisme de Résolution Unique pour l Union Bancaire. Avertissement : Traduction libre d un document public de la Commission Européenne

Un Mécanisme de Résolution Unique pour l Union Bancaire. Avertissement : Traduction libre d un document public de la Commission Européenne Un Mécanisme de Résolution Unique pour l Union Bancaire Avertissement : Traduction libre d un document public de la Commission Européenne Eléments clés de l Union Bancaire Mécanisme de Supervision Unique

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

Rapport final - Résumé

Rapport final - Résumé Service Public Fédéral Finances - Belgique Bulletin de documentation 69ème année, n 2, 2ème trimestre 2009 Rapport final - Résumé Comité de haut niveau pour une nouvelle architecture financière C eci est

Plus en détail

Macroéconomie monétaire

Macroéconomie monétaire Sergio Rossi Macroéconomie monétaire Théories et politiques BRUYLANT L.G.D.J Schulthess Avant-propos Remerciements V VII Liste des figures XIX Liste des tableaux Liste des abréviations XXI XXIII Introduction

Plus en détail

dibilité de la Banque Centrale Européenne : fondements & perspectives

dibilité de la Banque Centrale Européenne : fondements & perspectives La crédibilit dibilité de la Banque Centrale Européenne : fondements & perspectives Jean-Christophe HAUGUEL Ecole de Management de Normandie Laboratoire MétisM jc.hauguel@ecole-management management- normandie.fr

Plus en détail

Le cadre de supervision des CCPs

Le cadre de supervision des CCPs Séminaire EIFR : CCPs Évaluation du risque pour les utilisateurs Le cadre de supervision des CCPs Frédéric HERVO Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Le rôle croissant des

Plus en détail

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé liminaire du Premier ministre Charles Konan Banny Je me

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 99 -

TABLEAU COMPARATIF - 99 - - 99 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Vu la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil sur les exigences prudentielles applicables aux établissements

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières

La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières Et son impact sur la Suisse Prof. Anne Héritier Lachat, Présidente du Conseil d administration Table de matières 1. Le secteur financier

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Juillet N. Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Les gouvernements européens et les autorités européennes ont mis en place une pratique de «mutualisation rampante»,

Plus en détail

Zone Euro et sortie de crise, la difficulté de réformer

Zone Euro et sortie de crise, la difficulté de réformer Zone Euro et sortie de crise, la difficulté de réformer Intervention d Athanasios Orphanides (professeur au MIT, ancien gouverneur de la banque centrale de Chypre), à la Banque de France le 30/08/2013

Plus en détail

Chapitre II - Le rôle des autorités prudentielles et des banques centrales... 39

Chapitre II - Le rôle des autorités prudentielles et des banques centrales... 39 Table des matières Avant-propos............................................................................ 7 Introduction générale.................................................................... 9

Plus en détail

Réglementation, prêteur en dernier ressort et garantie de dépôt. Kerkour, Regouli, Baranes. Magistère d Economie Ecole d Economie de Paris

Réglementation, prêteur en dernier ressort et garantie de dépôt. Kerkour, Regouli, Baranes. Magistère d Economie Ecole d Economie de Paris Le filet européen de sécurité financière Réglementation, prêteur en dernier ressort et garantie de dépôt Kerkour, Regouli, Baranes Magistère d Economie Ecole d Economie de Paris Kerkour, Regouli, Baranes

Plus en détail

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU)

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) 1. Le MSU est l un des piliers de l Union bancaire européenne 2. La mise en œuvre opérationnelle

Plus en détail

Avant-propos de Frederic Mishkin. Préface à l édition américaine. Préface à l édition francophone. Les auteurs

Avant-propos de Frederic Mishkin. Préface à l édition américaine. Préface à l édition francophone. Les auteurs Table des matières Avant-propos de Frederic Mishkin Préface à l édition américaine Préface à l édition francophone Remerciements Les auteurs XIX XXI XXVI XXXIV XXXV Première partie Introduction 1 Chapitre

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

L Union bancaire dans la feuille de route pour l euro : bilan d étape à la veille du Conseil européen

L Union bancaire dans la feuille de route pour l euro : bilan d étape à la veille du Conseil européen POLICY PAPER Question d Europe n 261 10 décembre 2012 Dominique Perrut Docteur ès sciences économiques (Paris-1), consultant bancaire à Paris, chercheur associé à l'université d'angers (Granem). L Union

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

Quels sont les caractéristiques d un «bon» superviseur bancaire?

Quels sont les caractéristiques d un «bon» superviseur bancaire? Quels sont les caractéristiques d un «bon» superviseur bancaire? Résumé : Face à des banques universelles, un superviseur unique est plus adapté ; Il est indispensable que le superviseur et la banque centrale

Plus en détail

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation Danièle NOUY, Secrétaire général de l Autorité de contrôle prudentiel

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

Le mot du Gouverneur. Banque de Finlande 2013 3

Le mot du Gouverneur. Banque de Finlande 2013 3 Banque de Finlande Le mot du Gouverneur Une monnaie stable et un système financier fiable représentent des choses importantes pour chacun de nous. Veiller à ces deux points relève de la compétence des

Plus en détail

Stabilité financière et banques centrales

Stabilité financière et banques centrales André ICARD Stabilité financière et banques centrales Préface de Jean-Claude Trichet Président de la Banque Centrale Européenne C3 ECONOMICA 49 rue Héricart, 75015 Paris TABLE DES MATIERES Préface Avant-propos

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Bruxelles, 18 juin 2014 2 Une cellule de réflexion composée d experts

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

FRAIS DE GESTION des mutuelles

FRAIS DE GESTION des mutuelles FRAIS DE GESTION des mutuelles Juillet 2014 PARLONS-EN EN TOUTE TRANSPARENCE Pour fonctionner, toute entreprise doit consacrer des ressources à sa gestion. Les «frais de gestion» des mutuelles représentent

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite»

Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Régime de protection des contribuables et de recapitalisation des banques: une réponse canadienne à la désignation «trop grandes pour faire faillite» Association des économistes québécois Le 22 mai 2015

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail