SFEN/GR21 18 septembre Le GIEC. Qu est-ce que le GIEC? Quelle est sa mission? Les observations météorologiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SFEN/GR21 18 septembre Le GIEC. Qu est-ce que le GIEC? Quelle est sa mission? Les observations météorologiques"

Transcription

1 1 SFEN/GR21 18 septembre 2014 Le GIEC Exposé de Valérie MASSON-DELMOTTE - Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement du CEA (LSCE) Institut Pierre Simon Laplace (CEA-CNRS-UVSQ) Qu est-ce que le GIEC? Quelle est sa mission? Le Groupe Intergouvernemental d Experts sur l évolution du Climat (GIEC) a été mis en place par l OMM (Organisation Météorologique Mondiale) en 1988, dans le cadre d une Convention ratifiée par l ONU. Il est chargé de faire la synthèse des connaissances sur l évolution du climat et il publie tous les 6 ans un rapport à l intention des responsables politiques sur les données recueillies. En France, ce sont environ chercheurs qui sont impliqués pour ce rapport. Internationalement, ce sont scientifiques bénévoles qui dialoguent. Il comprend trois groupes de travail sur les risques liés au changement climatiques (WG1), les conséquences environnementales et socio-économiques (WG2) et les options d adaptation et d atténuation (WG3). Le rapport donne des informations scientifiques, techniques et économiques pour éclairer les politiques publiques mais le GIEC a un mandat explicite de ne pas être prescriptif. Le rapport du GIEC s appuie sur 9200 publications citées et analysées (259 auteurs et 600 contributeurs). Les articles du rapport sont relus par des experts qui font leurs commentaires (54677 commentaires de 1089 experts). Le rapport complet de plus de 1000 pages fait l objet de 3 phases de relecture (plus de 100 relecteurs) pour répondre à toutes les critiques une par une. Il comprend un résumé de mots (20 pages) à l intention des décideurs, approuvé mot par mot au cours de la procédure d approbation par les représentants des gouvernements. On peut constater que le plus souvent, seuls les États-Unis et l Europe apportent leur soutien aux scientifiques et à leur conclusion, alors que les pays émergents contestent la formulation sur les quantités et les effets du potentiels du CO2 (les chiffres ne sont pas changés, mais seulement la formulation qui fait l objet de compromis). Les observations météorologiques Les observations météorologiques ont régulièrement progressé aux XX ème et XXI ème siècles. - les premières mesures météorologiques en France datent de 1880 ; celles dans le monde à partir de la fin du XIX ème siècle, - des observations atmosphériques verticales se sont développées avec l utilisation des avions, des ballons sonde et, depuis la fin des années 70, les satellites d observation (50 sources satellitaires en fonctionnement) et ont permis d affiner les connaissances (humidité, température, GES, particules polluantes, etc.) qui ont un effet sur le rayonnement solaire et le climat. - les Océans, qui sont la plus grande réserve de chaleur, ont fait également depuis 20 ans l objet d observations coordonnées (mesures de salinité, couverture planétaire de mesures en profondeur, caractéristiques des masses d eau, stockage de chaleur, effets de la température sur le niveau des océans, etc.).

2 2 Compte tenu de la complexité des sciences du climat, elles sont aujourd hui abordées par la modélisation 3D de l atmosphère et des échanges d énergie et de rayonnement avec l espace. Au départ, les modélisations étaient pratiquées par mailles de 500 km. Aujourd hui elles sont de 100 km; dans 10 ans, on espère atteindre 20 km. Sont ainsi mesurés les échanges atmosphériques et la surface des continents (sources d humidité), les GES et leurs effets sur l atmosphère, les particules polluantes (aérosols formés dans les déserts, volcans, trainées d avions, activités humaines). Aujourd hui ce sont environ 40 modèles 3D qui servent à comprendre comment le climat réagit aux modifications repérées (flux d énergie, flux d air, flux d eau - évaporation, ruissellement -, flux de carbone). Les résultats de ces codes de calcul sont régulièrement comparés pour tester leur validité, puis on confronte les résultats des calculs aux observations les plus récentes (en Inde, Chine, Afrique du Sud) pour tester leur robustesse. Aujourd hui, il n y a pas moyen de dire quel est le meilleur des 40 modèles ; on peut seulement identifier et écarter les plus mauvais.

3 3 Relevé des constats Le réchauffement climatique est aujourd hui sans équivoque : l énergie s est accumulée dans l atmosphère et dans les océans, et l ensemble des mesures effectuées (température, humidité, recul des glaciers, niveau des mers, ) est cohérent avec ce diagnostic. Les températures de la mer, en surface et en profondeur se sont élevées, ainsi que les températures dans les régions arctiques. Les observations sont sans précédent. Le climat se réchauffe plus au niveau des continents que dans les océans parce que ceux-ci ont une plus grande inertie thermique, et que l eau de mer réchauffée s évapore. On constate plus de vagues de chaleur sur les continents. En Arctique, le recul de la banquise accentue la perte de l effet miroir de la glace. Pour l instant, on n a pas constaté d effet sur le Gulf Stream et sa circulation. L évolution des températures mesurée année par année depuis 1850 et considéré en moyennes sur 10 ans, indique une vague de réchauffement dans les dernières années 1970 (+1 C en France), la période des 30 dernières années ayant été la plus chaude, marquée par : des coups de chaleur : El Nino, canicule de des phénomènes climatiques violents : ouragan Sandy aux USA, Xynthia en France.

4 4 A l échelle régionale et dans l hémisphère nord, la variabilité climatique est très influencée par les éruptions volcaniques qui ont un impact important sur l effet radiatif. Le cycle de 11 ans d activité du Soleil indique un écart de ± 0,1 C entre le minimum et le maximum des variations de flux radiatif, qui détermine l enveloppe extérieure qui arrive sur la Terre, ce qui n est pas significatif (une controverse concerne la moyenne des 10 dernières années où il est apparu un ralentissement du rythme du réchauffement). Le réchauffement océanique par l augmentation de l énergie emmagasinée représente plus de 90% de l énergie accumulée. De ce fait le niveau des mers est monté de 20cm au XX ème siècle (on estime la vitesse de montée à 3mm/an due au réchauffement de l eau, la fonte des glaciers, la fonte de la banquise). Il est très probable que les régions à salinité élevée (où l évaporation domine le bilan de l eau en surface) deviendront plus salées, alors que les régions à faible salinité (où les précipitations dominent) verront une augmentation des précipitations : Le cycle de l eau subira une intensification : - accroissement des pluies dans les régions humides et élargissement des saisons humides - diminution des pluies dans les régions sèches et élargissement des saisons sèches. On constate déjà sur les trente dernières années ( ) un changement de fréquence et d intensité des événements extrêmes.

5 5 D une manière générale les contrastes entre les régions vont s accentuer. Impact du CO2 et des gaz à effet de serre (GES) La concentration atmosphérique du CO2, du méthane et des oxydes nitreux a augmenté significativement depuis le début du XX ème siècle pour atteindre des niveaux sans précédent depuis au moins ans. On constate une très forte accélération depuis Les concentrations en CO2 ont augmenté de 40% depuis la période préindustrielle. Cette augmentation s explique en premier lieu par l utilisation des combustibles fossiles et en second lieu par des émissions nettes dues à des changements d utilisation des sols. L océan a absorbé environ 30% des émissions de CO2 ce qui a entrainé son acidification. La capacité des océans à absorber le CO2 augmente mais pas aussi vite que sa production. Même si l efficacité énergétique contribue à diminuer l intensité Carbone, l augmentation des émissions de CO se poursuit (évolution de la démographie, la croissance économique des pays émergents et utilisation croissante du charbon).

6 Mesuré en W/m 2, le forçage radiatif total est positif et a conduit à une absorption d énergie par le système climatique net depuis 1750, et par la part accrue des activités humaines à partir de Le phénomène est encore plus évident depuis 1970 (augmentation des GES, réchauffement observé, effet distributif des pluies et accroissement du niveau des mers). 6

7 7 Il faut constater qu il n y a aujourd hui aucune étude qui explique le réchauffement climatique par autre chose que l activité humaine. Comment évaluer les risques futurs? Trois scénarios de perturbation ont été envisagés. Ils sont basés sur des hypothèses d augmentation du flux radiatif (par rapport à 1750) exprimée en W/m 2 : - Fortes émissions de GES : 8,5 W/m² - Stabilisation des émissions de GES : 4,5 à 6 W/m² - Contrôle des émissions de GES : 2,6 W/m². D ores et déjà on peut annoncer une augmentation moyenne de la température de 1,5 C pour la fin du XXI ème siècle. Il est probable que ce réchauffement se poursuivra au-delà de Plus de 20% du CO2 émis par les activités humaines restera dans l atmosphère plus de 100ans après l arrêt des rejets (durées nécessaire aux puits de carbone pour absorber ce CO2). La plupart des caractéristiques du changement climatique persisteront après l arrêt des rejets de GES. Le contraste des précipitations entre régions sèches et régions humides et entre saisons sèches et saisons humides va s accentuer.

8 8 Les vagues de chaleur deviendront plus fréquentes et dureront plus longtemps. Les phénomènes de précipitions extrêmes seront plus intenses et plus fréquents sur les continents de moyenne latitude (effet d élargissement des tropiques). Un océan arctique sans glace en septembre avant le milieu du siècle est probable d après le scénario +8,5 W/m² (degré de confiance moyen) avec les conséquences que l on peut envisager sur le trafic maritime dans cette région et l exploitation des fonds marins.

9 9 En France, la situation actuelle devrait se traduire par une augmentation des pluies dans le Nord et une diminution dans le Sud. L été 2003 sera un phénomène courant en Un stress-test a été conduit pour ce qui concerne les centrales nucléaires sur une période de 30 ans mettant en avant : - les sols argileux entraînant de nouvelles normes de construction (si +8 C) - la nécessité de capacités de refroidissement accrues. Pour ce qui concerne les bâtiments, il ne sera plus possible de construire sur le littoral comme aujourd hui car l on prévoit une élévation du niveau de la mer de +40 cm en étant optimiste, sinon de +80 cm à1 m (réchauffement des océans, fonte des glaciers et des calottes glaciaires). Les enjeux sont donc particulièrement importants pour l habitat car les digues seraient insuffisantes en cas de crue. Le changement climatique va créer de nouveaux risques pour les systèmes naturels et humains et amplifier les risques existants. Plus l amplitude et la vitesse du changement climatique seront importants et plus la probabilité de dépasser les limites d adaptation augmente. L adaptation et la mitigation sont des stratégies complémentaires pour réduire et gérer les risques dus au changement climatiques. Le total des émissions de CO2 cumulées détermine dans une large mesure la moyenne globale du réchauffement en surface de la Terre vers la fin du XXI ème siècle.

10 10 Fin 1990, 15 à 20 millions de tonnes de CO2 étaient rejetées dans l atmosphère ; aujourd hui, ce sont 38 millions de tonnes annuelles ; Les actions urgentes à mener sont en particulier les recherches sur la séquestration du CO2 (sans succès aujourd hui) lié à l utilisation croissante du charbon comme source d énergie, et l option de la poursuite du développement de l énergie nucléaire (l option 100% d énergies renouvelables étant impossible).

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Le changement climatique et ses impacts

Le changement climatique et ses impacts Le changement climatique et ses impacts Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) Messages clés 19 points Résumé pour Décideurs ~14,000 mots 14 Chapitres Atlas des projections 54,677

Plus en détail

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Journée SONEL 15 octobre 2014 Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Le climat change

Plus en détail

Le cycle hydrologique: Points clés du 5 ème rapport du GIEC

Le cycle hydrologique: Points clés du 5 ème rapport du GIEC Le cycle hydrologique: Points clés du 5 ème rapport du GIEC Chairs : Thomas Stocker, Qin Dahe; 259 auteurs de 39 pays Yann Arthus-Bertrand / Altitude Laurent Terray Sciences de l Univers au CERFACS CERFACS/CNRS

Plus en détail

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) www.ipcc.ch Le 5 e rapport du GIEC : Les éléments scientifiques

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux

Changement climatique: état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Changement climatique: état des lieux Un climat, des Hommes et de nouveaux défis du 5 ème rapport du GIEC Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du

Plus en détail

1. Observations des changements climatiques

1. Observations des changements climatiques Bilan 2013 des Changements climatiques: les éléments scientifiques (5 ème rapport d évaluation du GIEC volume 1) Principaux messages du «Résumé à l intention des décideurs» La contribution du Groupe de

Plus en détail

Le réchauffement climatique et ses conséquences

Le réchauffement climatique et ses conséquences Le réchauffement climatique et ses conséquences Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Les activités humaines modifient la composition de

Plus en détail

Les bases scientifiques du changement climatique

Les bases scientifiques du changement climatique Les bases scientifiques du changement climatique Introduction sur le GIEC Observations du changement climatique Attribution des causes du changement climatique Projections du changement climatique futur

Plus en détail

Le Changement Climatique Observé dans l Océan

Le Changement Climatique Observé dans l Océan Journée Océanographique Christian Le Provost Saint-Brieuc, 25 mai 2012 Le Changement Climatique Observé dans l Océan Gaël ALORY gael.alory@legos.obs-mip.fr Océan + Atmosphère = Climat Echanges d énergie:

Plus en détail

Météo et changements climatiques

Météo et changements climatiques Météo et changements climatiques Observations des changements climatiques Attribution des causes des changements climatiques Scénarios des changements climatiques futurs Météo et changements climatiques

Plus en détail

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION

LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION LE CLIMAT DE L AUBRAC À L HORIZON 2050 BILAN ACTUEL ET MODÈLES DE PRÉDICTION 13 Sources : Climats d Aubrac années 1970 à 2055 Jean-Pierre LEMARCHAND Ingénieur météo honoraire Climats d Aubrac INTRO: Météo

Plus en détail

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France.

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Support de présentation Dominique VRECOURT Date: Novembre 2015 Evolution des températures Laruns minimales 2 Evolution

Plus en détail

La terre chauffe! Scenarii des conséquences

La terre chauffe! Scenarii des conséquences La terre chauffe! Scenarii des conséquences Bilan du 4 ème rapport du GIEC Jean-Francois Soussana Directeur de Recherche INRA, UR Ecosystème Prairial Clermont-Ferrand Expertise scientifique internationale

Plus en détail

changer les politiques pas le climat!

changer les politiques pas le climat! changer les politiques pas le climat! LE GIEC Le rapport du Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) est à ce jour l analyse scientifique la plus complète sur le changement

Plus en détail

! " #$% $ % % % % & # ' # ( ) # ( )* )

!  #$% $ % % % % & # ' # ( ) # ( )* ) ! "#$%%% &# ' #())* +(# #, -./00$ Le réchauffement global en surface est compris entre 0,4C à 0,8C depuis la fin du XIX ième siècle. Les années les plus récentes sont probablement les plus chaudes du millénaire.

Plus en détail

L AVENIR DE NOTRE CIMAT

L AVENIR DE NOTRE CIMAT CNRS - Université Pierre et Marie Curie - Université Versailles/Saint-Quentin, Université Denis Diderot, Université Paris XII, CEA - CNES - Ecole Polytechnique - Ecole Normale Supérieure - IRD LATMOS -

Plus en détail

Le changement climatique. à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France

Le changement climatique. à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France Le changement climatique à quelle vitesse? Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement Gif-sur-Yvette, France Qu est ce qui contrôle la température de notre planète?

Plus en détail

Le changement climatique en Bretagne et ailleurs.

Le changement climatique en Bretagne et ailleurs. Le changement climatique en Bretagne et ailleurs. Par : Michel Aïdonidis, Chef du Centre Météorologique de Météo-France, à Brest-Guipavas Sommaire Le changement climatique en Bretagne et ailleurs.... 1

Plus en détail

La fonte des glaces de l Arctique

La fonte des glaces de l Arctique La fonte des glaces de l Arctique Auteur : Valérie MASSON-DELMOTTE Chercheur senior CEA, Institut Pierre-Simon Laplace/Laboratoire des sciences du climat et de l environnement (CEA-CNRS-UVSQ, Paris Saclay)

Plus en détail

Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts?

Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts? Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts? F. BOUCHET (ENS Lyon) Changements de climat : changements de société? Lyon, Octobre 2012 Qu est ce que le Climat? Météo ou Climat? Météo :

Plus en détail

Qu est-ce que le système climatique?

Qu est-ce que le système climatique? Qu est-ce que le système climatique? Un ensemble de composantes Le système climatique est constitué de cinq composantes : l atmosphère (couche gazeuse enveloppant la Terre), l hydrosphère (mers et océans,

Plus en détail

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE J.F. Guérémy Météo-France/CNRM PLAN 1) Introduction sur le GIEC 2) Observations du changement climatique 3) Attribution des

Plus en détail

Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes

Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes Qu est-ce que le changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Impacts et incertitudes Observations de température Température Augmentation de la température

Plus en détail

LE CLIMAT CHANGE... Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences

LE CLIMAT CHANGE... Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences LE CLIMAT CHANGE... 1 Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences Sur la Terre, le climat a toujours évolué... LES VARIATIONS DU CLIMAT La dernière glaciation a eu lieu il y a 20 000

Plus en détail

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer?

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet (gaillardet@ipgp.jussieu.fr) Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? 1 les variations de la température mondiale au cours

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

Effet de serre et Changement Climatique

Effet de serre et Changement Climatique Commission Particulière du Débat Public Politique des transports Vallée du Rhône - Arc languedocien Effet de serre et Changement Climatique Lyon - 19 avril 2006 Marie-Antoinette MELIERES Laboratoire de

Plus en détail

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC)

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Quatrième rapport d évaluation du GIEC En février 2007, le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC)

Plus en détail

Le changement climatique en Bretagne

Le changement climatique en Bretagne Le changement climatique en Bretagne Franck BARAER - Météo-France - mercredi 13 février 2013 Restitution de l Etude réalisée pour le Conseil Régional de Bretagne 2 Eléments du projet : 4 parties distinctes

Plus en détail

Sommaire. Atmosphère , année la plus chaude qui ait été observée 4 Effet de El Nino et La Nina sur les cyclones

Sommaire. Atmosphère , année la plus chaude qui ait été observée 4 Effet de El Nino et La Nina sur les cyclones Janvier 2017 Sommaire Climat Atmosphère 4 2016, année la plus chaude qui ait été observée 4 Effet de El Nino et La Nina sur les cyclones Hydrosphère - Océan 4 Méthode d atténuation des tsunamis Hydrosphère

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Réchauffement climatique :

Réchauffement climatique : Le 22 Novembre 2016 Jean Jouzel Directeur de Recherches Emérite au CEA Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement /IPSL Vice-Président de 2002 à 2015 du groupe scientifique du GIEC Le 22

Plus en détail

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE

Le Climat du futur. Pascale DELECLUSE Le Climat du futur Pascale DELECLUSE Le climat en 2010 L Observation du Changement Climatique «Le réchauffement du système climatique est sans équivoque, car il est maintenant évident dans les observations

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

Le changement climatique, est-ce une réalité? Qu apprend-on des observations à l échelle globale?

Le changement climatique, est-ce une réalité? Qu apprend-on des observations à l échelle globale? Le changement climatique, est-ce une réalité? Qu est ce que le GIEC? Qu apprend-on des observations à l échelle globale? Qu apprend-on des observations à l échelle de la France? D après les supports de

Plus en détail

Évolution de la température atmosphérique à la surface depuis 1850

Évolution de la température atmosphérique à la surface depuis 1850 1.1 Réchauffement atmosphérique Évolution de la température atmosphérique à la surface depuis 185 Évolution des températures globales moyennes de 185 à 212 par rapport à la période de référence 1961-199

Plus en détail

Etat des connaissances scientifiques

Etat des connaissances scientifiques Etat des connaissances scientifiques Pascale Braconnot IPSL/LSCE Journée «ADAPTATION DES INFRASTRUCTURES ET DES RÉSEAUX AU CHANGEMENT CLIMATIQUE» Météo et climat : 24 mars 2017 Le climat et la société

Plus en détail

La science des changements climatiques

La science des changements climatiques Lac Moraine, parc national de Banff, Alberta La science des changements climatiques Le 23 novembre 2015 Aperçu Principaux messages Le système climatique Preuves des changements climatiques Quelles sont

Plus en détail

COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard ORSAY Tél

COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard ORSAY Tél 1 COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400-ORSAY Tél. 01 60 10 45 92 http://comprendre.orsay.free.fr Compte rendu de la rencontre-débat du mardi 12 avril 2016 à Orsay Le réchauffement climatique

Plus en détail

Pourra-t-on limiter la hausse de la température mondiale à+2 C?

Pourra-t-on limiter la hausse de la température mondiale à+2 C? Pourra-t-on limiter la hausse de la température mondiale à+2 C? Stéphanie Monjon (CIRED et CEPII) Fondation Gabriel Péri 8 mars 2011 L effet de serre, un phénomène naturel et vital Sans le réchauffement

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

La physique du climat et des changements climatiques

La physique du climat et des changements climatiques Photo NASA La physique du climat et des changements climatiques Martin Beniston Chaire de Climatologie Martin.Beniston@unige.ch Séminaire de Physique, Genève, le 08.05.2007 Aperçu de la présentation Introduction

Plus en détail

1.1 L effet de serre. Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel. Atmosphère et gaz à effet de serre

1.1 L effet de serre. Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel. Atmosphère et gaz à effet de serre 1.1 L effet de serre Le rôle de l atmosphère dans l effet de serre naturel Flux d énergie en W/m 2 sans et avec gaz à effet de serre (GES) 342 17 342 17 235 235 235-19 C 67 168 +14 C Source : à partir

Plus en détail

Effet de serre. Lumière du Soleil

Effet de serre. Lumière du Soleil Effet de serre Lumière du Soleil Tout corps émet un rayonnement infrarouge qui augmente avec la température. Le rayonnement infrarouge est piégé dans la serre. 1 Effet de serre dans l atmosphère Est naturel

Plus en détail

A propos du changement climatique

A propos du changement climatique A propos du changement climatique Pierre BESSEMOULIN Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts (en retraite) Ancien Directeur de la Climatologie à Météo-France Ancien Président de la Commission

Plus en détail

Le changement climatique et ses effets sur les précipitations

Le changement climatique et ses effets sur les précipitations Le changement climatique et ses effets sur les précipitations Serge Planton Météo-France, CNRM Les observations de précipitations Le lien avec le changement climatique anthropique Les changements de précipitations

Plus en détail

BILANS CARBONE. Atelier BILANS CARBONE. Le changement climatique une évidence, des risques, nécessité d agir

BILANS CARBONE. Atelier BILANS CARBONE. Le changement climatique une évidence, des risques, nécessité d agir Atelier BILANS CARBONE Le changement climatique une évidence, des risques, nécessité d agir BILANS CARBONE De l impératif planétaire aux comportements citoyens M.D. Loÿe et C.Kergomard, CERES Atelier BILANS

Plus en détail

Atelier de formation sur le changement climatique destiné aux responsables des OREDD

Atelier de formation sur le changement climatique destiné aux responsables des OREDD 2 ème phase du programme d adaptation au changement climatique en Afrique. Projet AAP Food Security Atelier de formation sur le changement climatique destiné aux responsables des OREDD Rabat le 07Mai 2014

Plus en détail

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Depuis quand l homme s y intéresse-t-il? Le climat sur Terre a toujours évolué : pensez au Carbonifère (il y a 300 à 350 millions d années) ou aux glaciations du Quaternaire, il

Plus en détail

Changements climatiques : certitudes, incertitudes et enjeux.

Changements climatiques : certitudes, incertitudes et enjeux. Changements climatiques : certitudes, incertitudes et enjeux. Jean-Louis Dufresne jean-louis.dufresne@lmd.jussieu.fr Laboratoire de Météorologie Dynamique (CNRS, UPMC, ENS, X) Institut Pierre Simon Laplace.

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Comment déterminer si le changement climatique agit sur les évènements extrêmes?

Comment déterminer si le changement climatique agit sur les évènements extrêmes? Comment déterminer si le changement climatique agit sur les évènements extrêmes? Restitution des résultats du projet EXTREMOSCOPE soutenu par le MTES IPSL Météo-France S. Planton et R. Vautard Les événements

Plus en détail

Enquête sur le climat passé, en quête du climat futur

Enquête sur le climat passé, en quête du climat futur Le constat : le climat commence à se réchauffer 2 Évolution de la température moyenne de surface Enquête sur le climat passé, en quête du climat futur depuis un siècle sur l ensemble du globe Globe depuis

Plus en détail

Evolution du climat : apport des forages polaires

Evolution du climat : apport des forages polaires Orsay, 27 avril 2006 Evolution du climat : apport des forages polaires Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (IPSL/CEA-CNRS-UVSQ) valerie.masson@cea.fr 1ère partie

Plus en détail

La Terre en héritage : gérer la planète

La Terre en héritage : gérer la planète La Terre en héritage : gérer la planète «Global change», la notion de pollution. L atmosphère perturbée Le sol perturbé La pollution de l hydrosphère Les pluies acides Le trou de l Ozone L homme modifie

Plus en détail

Le changement climatique : du global au local

Le changement climatique : du global au local Le changement climatique : du global au local Conférence APHG Avril 2008 Vincent Moron Université Aix-Marseille, CEREGE et IRI Le changement climatique : définition Au sens large : variation climatique,

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

Utiliser les données territorialisées du changement climatique avec l outil DRIAS : quels besoins, quelles limites?

Utiliser les données territorialisées du changement climatique avec l outil DRIAS : quels besoins, quelles limites? Utiliser les données territorialisées du changement climatique avec l outil DRIAS : quels besoins, quelles limites? Olivier Dupont, Météo-France Nancy, 6 décembre 2016 Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

2 Conséquences pour le climat de la France du réchauffement global.

2 Conséquences pour le climat de la France du réchauffement global. 2 Conséquences pour le climat de la France du réchauffement global. 8.1 Ce que disent les observations. Le réchauffement climatique se poursuit à l échelle planétaire. L année 2002 a été l année la plus

Plus en détail

Océan : Pompe biologique

Océan : Pompe biologique Océan : Pompe biologique Juin-Juillet-Aout L ensemble de la biosphè biosphère terrestre Décembre-Janvier-Février Septembre-Octobre-Novembre Mars-April-Mai Production primaire océanique (4 saisons) (Phytoplancton,

Plus en détail

agroclimatiques, agroécologiques et la conservation de la biodiversité

agroclimatiques, agroécologiques et la conservation de la biodiversité Contraintes et Potentialités introduites par le Changement Climatique sur les conditions agroclimatiques, agroécologiques et la conservation de la biodiversité Marie-Louise Rakotondrafara Direction Générale

Plus en détail

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3

Les termes du bilan énergétique 1. La moyenne planétaire et annuelle 2. Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les termes du bilan énergétique 1 La moyenne planétaire et annuelle 2 Les variations spatiales du bilan radiatif net 3 Les variations spatiales des flux de CSL 4 Conclusion 5 Exercices 6 Les termes du

Plus en détail

ENVIRONNEMENT ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT DURABLE L HOMME ET LA BIOSPHERE L EFFET DE SERRE NATUREL

ENVIRONNEMENT ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT DURABLE L HOMME ET LA BIOSPHERE L EFFET DE SERRE NATUREL ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT DURABLE L HOMME ET LA BIOSPHERE L EFFET DE SERRE NATUREL CO2 ET EFFET DE SERRE ADDITIONNEL LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POURQUOI AGIR OBJECTIF 20-20-20 HORIZON 2050 ENJEU : LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Problématique du changement climatique et dernières révélations scientifiques sur l'état du climat mondial

Problématique du changement climatique et dernières révélations scientifiques sur l'état du climat mondial Atelier d information et de sensibilisation sur l intégration des changements climatiques dans la planification locale Problématique du changement climatique et dernières révélations scientifiques sur

Plus en détail

Sous embargo strict. Ne pas diffuser ou publier avant le 19 novembre 2014, 10 h 01 heure de Washington

Sous embargo strict. Ne pas diffuser ou publier avant le 19 novembre 2014, 10 h 01 heure de Washington Sous embargo strict. Ne pas diffuser ou publier avant le 19 novembre 2014, 10 h 01 heure de Washington À QUELQUES JOURS DES NÉGOCIATIONS SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À LIMA Un rapport des Nations Unies

Plus en détail

Changement climatique dans les Alpes du Sud Passé, présent, futur. Yves BIDET Météo France CLIMALPSUD, Barcelonnette, 8 novembre 2016

Changement climatique dans les Alpes du Sud Passé, présent, futur. Yves BIDET Météo France CLIMALPSUD, Barcelonnette, 8 novembre 2016 Changement climatique dans les Alpes du Sud Passé, présent, futur Yves BIDET Météo France CLIMALPSUD, Barcelonnette, 8 novembre 2016 Plan de la présentation Le changement climatique, un phénomène global

Plus en détail

Compte rendu de la conférence de Jean-Pascal van Ypersele. Les défis des changements climatiques et le rôle des bioénergies.

Compte rendu de la conférence de Jean-Pascal van Ypersele. Les défis des changements climatiques et le rôle des bioénergies. Compte rendu de la conférence de Jean-Pascal van Ypersele Les défis des changements climatiques et le rôle des bioénergies Mardi 20/05/2014 Introduction du président et du représentant du Ministre Jean-François

Plus en détail

DGITM - AIPCR Séminaire sur l Adaptation des infrastructures et des réseaux de transport au changement climatique

DGITM - AIPCR Séminaire sur l Adaptation des infrastructures et des réseaux de transport au changement climatique DGITM - AIPCR Séminaire sur l Adaptation des infrastructures et des réseaux de transport au changement climatique Bouilloud Ludovic Météo-France Direction des Services Météorologiques Département Etudes

Plus en détail

Le réchauffement climatique expliqué à mes parents. Lionel Scotto d Apollonia -

Le réchauffement climatique expliqué à mes parents. Lionel Scotto d Apollonia - Le réchauffement climatique expliqué à mes parents Lionel Scotto d Apollonia - lionel.scotto@fde.univ-montp2.fr http://parcs.hypotheses.org/ Le réchauffement climatique expliqué à mes parents L'effet de

Plus en détail

Évolutions climatiques en région Provence Alpes-Côte d Azur

Évolutions climatiques en région Provence Alpes-Côte d Azur Évolutions climatiques en région Provence Alpes-Côte d Azur Valérie JACQ Service Climatologique Direction Interrégionale Sud-Est Météo-France Aix en Provence Plan GIEC 2013 et modèles climatiques Le changement

Plus en détail

Effet de serre et changements climatiques

Effet de serre et changements climatiques QuickTime et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. Effet de serre et changements climatiques - Les observations actuelles - L effet de serre dans le système climatique

Plus en détail

Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique.

Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique. A IMATIO AUTOUR DU RECHAUFFEME T CLIMATIQUE 1 PHASE DE REPRESE TATIO Faire le point sur l état des connaissances des élèves sur le réchauffement climatique. Questionner les enfants sur ce qu ils savent

Plus en détail

LE MODULE DE SENSIBILISATION

LE MODULE DE SENSIBILISATION LE MODULE DE SENSIBILISATION ÉNERGIE Les différents types d énergie Les sources d énergies fossiles : Pétrole, gaz naturel, charbon Ce sont les énergies issues de la fossilisation de matières organiques

Plus en détail

Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité. zoom sur l Europe

Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité. zoom sur l Europe Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité zoom sur l Europe Eric Martin, Météo-France, Centre national de recherches météorologiques Auteur (LA) du chapitre 23 «Europe» Les principes

Plus en détail

Augmentation de la température moyenne

Augmentation de la température moyenne Augmentation de la température moyenne Comme des gaz nuisibles s échappent dans l air par les agissement de l humain, le climat va continuer à se modifier. Pour les 20 prochaines années, indépendamment

Plus en détail

L amérique latine et le changement climatique

L amérique latine et le changement climatique L amérique latine et le changement climatique De quoi parle-t-on? Changement climatique Changement global Changements environnementaux planétaires Niveau politique Convention cadre des Nations Unies sur

Plus en détail

L éclairage du cinquième rapport du Giec sur l océan

L éclairage du cinquième rapport du Giec sur l océan L éclairage du cinquième rapport du Giec sur l océan Auteur : Michel Petit Président du Conseil d Administration de l Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco Le cinquième rapport

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

Réchauffement climatique : Quel impact sur le climat des régions montagneuses marocaines? Mohamed Hanchane Climatologue USMBA Fès FP Taza

Réchauffement climatique : Quel impact sur le climat des régions montagneuses marocaines? Mohamed Hanchane Climatologue USMBA Fès FP Taza Réchauffement climatique : Quel impact sur le climat des régions montagneuses marocaines? Mohamed Hanchane Climatologue USMBA Fès FP Taza Plan sommaire Bref aperçu sur la montagne comme facteur azonal

Plus en détail

Visions planétaires COLLÈGE. 1. La couche d ozone. > Expositions > Niveau 1 > VAISSEAU TERRE

Visions planétaires COLLÈGE. 1. La couche d ozone. > Expositions > Niveau 1 > VAISSEAU TERRE Visions planétaires 1. La couche d ozone A. Quelle est la surface du trou de la couche d ozone à l heure actuelle? La surface de la Corse La surface de la France La surface de l Amérique du Nord B. Pourquoi

Plus en détail

Tara. Un bateau pour la planète

Tara. Un bateau pour la planète Tara Un bateau pour la planète Conférence pédagogique OCEANS ET CLIMAT Xavier Bougeard Tara expéditions Historique 1989 Antartica Conception Nicolas Bouvet et Jean-Luc Petit pour Jean-Louis Etienne De

Plus en détail

Où en est-on sur la connaissance du changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Incertitudes

Où en est-on sur la connaissance du changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Incertitudes Où en est-on sur la connaissance du changement climatique? Quelles en sont les causes? Projections pour les 100 prochaines années Incertitudes Température Observations de température Augmentation de la

Plus en détail

Captage, Stockage et Valorisation du CO2 Une solution pour demain

Captage, Stockage et Valorisation du CO2 Une solution pour demain Captage, Stockage et Valorisation du CO2 Une solution pour demain Accueil >> Pourquoi le CSCV? >> Le CO2 en cause Le CO2 en cause Les activités humaines en première ligne Après des controverses scientifiques

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

Changement climatique

Changement climatique 6 ème rencontre des Sentinelles du Climat «Quelles suites donner à 2015? Année de la COP21 et année la plus chaude de l histoire» Changement climatique Julien DESPLAT Etudes & Climatologie Direction Ile-de-France/Centre

Plus en détail

Les effets du changement climatique: de l échelle globale à l échelle locale

Les effets du changement climatique: de l échelle globale à l échelle locale Le changement climatique Les effets du changement climatique: de l échelle globale à l échelle locale 1 Jean Philippe Lemoine jplemoine@seine-aval.fr Le climat désigne généralement le «temps moyen» ; il

Plus en détail

GIEC (3 ; : 1990, 1995, 2001, 2007, 2013/ : + 3 C

GIEC (3 ; : 1990, 1995, 2001, 2007, 2013/ : + 3 C Sans le diagnostic de la communauté scientifique, il n y aurait pas de négociations climatiques Prise de conscience (années 70 et 80) Création du GIEC / IPCC : 1988 (OMM, PNUE)! Etablir un diagnostic vis

Plus en détail

4. La terre va continuer à se réchauffer

4. La terre va continuer à se réchauffer 4. La terre va continuer à se réchauffer Plan 1. Une hausse des températures de 1.8 à 6 C d ici 2100 2. Une évolution contrastée des précipitations 3. Des événements extrêmes plus fréquents 4. Les impacts

Plus en détail

Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Découpe les différentes cartes. Comment les courants marins

Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Découpe les différentes cartes. Comment les courants marins Quiz «la mer monte» Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Niveau Facile Découpe les différentes cartes Lorsque les océans Comment les courants marins Sans les gaz à effet de serre, il s évaporent,

Plus en détail

CLIMATE CHANGE 2014 Mitigation of Climate Change

CLIMATE CHANGE 2014 Mitigation of Climate Change dreamstime CLIMATE CHANGE 2014 Mitigation of Climate Change Points saillants de la contribution du Groupe de travail III au 5e rapport d évaluation du GIEC Youba Sokona Co-président, Groupe de travail

Plus en détail

*+(,(-.) /0"+&(-)!"#$%&'() 12#3#(#4) 5+6"#) Banquise ou glacier, quelles différences?

*+(,(-.) /0+&(-)!#$%&'() 12#3#(#4) 5+6#) Banquise ou glacier, quelles différences? Banquise ou glacier, quelles différences? Vous avez sûrement entendu parler de la fonte des glaces liée au réchauffement climatique. La question est : quel est son impact sur le niveau de la mer? Certains

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX & CYCLE DU CARBONE. Patricia Cadule, Pierre Friedlingstein, Laurent Bopp, Pole de modélisation du Climat de l IPSL

NOUVEAUX ENJEUX & CYCLE DU CARBONE. Patricia Cadule, Pierre Friedlingstein, Laurent Bopp, Pole de modélisation du Climat de l IPSL NOUVEAUX ENJEUX & CYCLE DU CARBONE Patricia Cadule, Pierre Friedlingstein, Laurent Bopp, Pole de modélisation du Climat de l IPSL Enjeux : EXERCICE CMIP5 Activités humaines Influence naturelle Changements

Plus en détail

Réchauffement climatique : importance du méthane

Réchauffement climatique : importance du méthane Réchauffement climatique : importance du méthane par Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut* Les objectifs de la lutte contre le échauffement climatique Dans sa séance du 30 octobre 2007,

Plus en détail

Emmanuel Hanert Université catholique de Louvain

Emmanuel Hanert Université catholique de Louvain L Homme, l Océan et le Climat Emmanuel Hanert Université catholique de Louvain emmanuel.hanert@uclouvain.be Sommaire 1. Le système clima:que 2. Le rôle de l océan dans le système clima:que 3. L influence

Plus en détail

Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie

Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie Analyse des donne es de l Agence Internationale de l Energie Chaque année, l agence internationale de l énergie (AIE) publie des données relatives à la production de CO 2 par la combustion de carburants

Plus en détail

Toujours plus profond dans les océans

Toujours plus profond dans les océans Sabrina Speich Toujours plus profond dans les océans Depuis les années 1990, les mesures automatisées des flotteurs qui dérivent dans les océans (bouées Argo) complètent les observations effectuées à partir

Plus en détail

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat.

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat. La planétologie permet d avoir une idée de la constitution du système solaire, de son évolution et de la façon dont on peut l observer. On pourra ainsi retracer son histoire. L étude des planètes permet

Plus en détail