ANALYSE D ECARTS STP ACTIONS RECOMMANDEES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE D ECARTS STP ACTIONS RECOMMANDEES"

Transcription

1 ANALYSE D ECARTS STP ACTIONS RECOMMANDEES Annexe E Domaine FA MANQUE D UNIFORMITE DANS L APPLATION DES NORMES INTERNATIONALES de Maturité 1. Une assistance devra être apportée à STP pour l harmonisation de son Code de l aviation civile avec celui révisé de la CEMAC qui devrait être disponible lors du prochain Comité de Direction prévu en février STP a promulgué les règlements OPS, AIR et Licences. Il devra rédiger et promulguer dans les meilleurs délais les autres règlements opérationnels restants afin de permettre un fonctionnement efficace des structures de supervision de la sécurité de l aviation civile. Une assistance devra être apportée au besoin avec le COSCAP à STP pour l harmonisation de cette réglementation avec celle de la CEMAC qui devrait être disponible pour les annexes 1, 6 et 8 lors du prochain Comité de Direction prévu en février Une assistance devra être apportée au besoin avec le COSCAP à STP pour la mise en place et la diffusion de ses manuels et procédures à partir des manuels génériques et procédures d inspection et de certification développés par le COSCAP. L INAC devra prendre toutes les dispositions utiles pour procéder avec au besoin l aide du COSCAP à la sensibilisation et la formation de son personnel d inspection à l appropriation de la nouvelle réglementation sous forme de séminaires L INAC devra prendre toutes les dispositions utiles pour procéder avec au besoin l aide du COSCAP à la vulgarisation de la nouvelle réglementation auprès des différents exploitants sous forme de séminaires STP devra prendre toutes les dispositions pour transformer l INAC en une Autorité Autonome d Aviation Civile et la doter des Ressources humaines, techniques et financières nécessaires à la conduite de ses missions de supervision de la sécurité et à terme d être en mesure d évaluer les SARP L INAC devra proposer à l Etat pour adoption et promulgation une procédure formelle pour l adoption des SARP, et leur incorporation dans la réglementation nationale. La procédure devra préciser les délais, les acteurs du processus, en tenant compte des structures existantes au niveau de l Etat pour l adoption de textes réglementaires. Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 1

2 1.9 La CEMAC devra être assistée pour la mise en place d un mécanisme régional d évaluation des propositions de SARP de l OACI au nom des États membres, et développer des positions communes. FA MANQUE D UNIFORMITE DANS LA SUPERVISION DE LA SECURITE - NIVEAU DE MATURITE 1 Après la phase de vulgarisation de la réglementation, l INAC devra procéder avec au besoin l aide du COSCAP à la re-certification de tous les exploitants aériens détenteurs d un AOC délivré par l INAC y compris ceux basés à l extérieur de STP. Après la re-certification des exploitants et des fournisseurs de services, l INAC devra prendre toutes les dispositions pour la mise en place d un programme de surveillance continue des exploitants et fournisseurs de services. L INAC devra prendre toutes les dispositions pour une surveillance efficace des AOCs délivrés par elle, et qui sont utilisés par des Etats étrangers. Ces dispositions devront aussi s appliquer aux aéronefs dont STP est l Etat d immatriculation et qui sont utilisés par des Etats étrangers. STP pourrait envisager pour la mise en œuvre de ces dispositions, la ratification de l article 83 Bis. Une assistance de l OACI et/ou du COSCAP est requise dans les meilleurs délais pour déterminer les besoins en personnel technique pour la supervision de la sécurité en STP, y compris le nombre d inspecteurs pour toutes les disciplines. Une assistance de l OACI et/ou du COSCAP est requise pour élaborer les fiches de poste détaillées des inspecteurs, précisant pour chaque discipline, les qualifications et compétences requises, et le processus de formation sur le terrain (OJT). L INAC devra élaborer et faire promulguer par l autorité compétente, les dispositions réglementaires relatives aux conditions de désignation et de commissionnement des inspecteurs. Une assistance de l OACI et/ou du COSCAP est requise en toute urgence pour sélectionner les candidats inspecteurs et mettre en œuvre le programme de formation théorique adopté par le Comité de Direction du COSCAP, et la formation sur le terrain. Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 2

3 FA 3. ENTRAVE AUX COMPTES RENDUS DES ERREURS ET INCIDENTS - NIVEAU DE MATURITE 1 L INAC devra élaborer et faire promulguer par l autorité compétente, les dispositions 3.1 réglementaires relatives aux comptes rendus ouverts, et volontaires, et introduisant les notions de culture juste, ainsi que la protection des données collectées qui devraient être utilisées uniquement pour les besoins d amélioration de la sécurité. L INAC devra sensibiliser l industrie sur l importance pour l amélioration de la sécurité, des 3.2 comptes rendus volontaires et obligatoires. L INAC devra également mettre en place un système de retour d information sur les actions entreprises et d utilisation des informations reçues à travers les comptes rendus. Une assistance de l OACI est requise pour développer les indications techniques sur la mise 3.3 en œuvre d une «culture positive» de sécurité, y compris ce qui constitue un comportement acceptable ou non acceptable. Une assistance devra être apportée au COSCAP pour développer des capacités de collecte et 3.4 d analyse de données de sécurité pour la région CEMAC, ainsi que leur partage avec le reste du monde. FA INEFFACITE DES ENQUETES SUR LES INCIDENTS ET ACCIDENTS - NIVEAU DE MATURITE 1 STP devra compléter son dispositif règlementaire afin de faire évoluer le Bureau Enquêtes Accidents en une entité indépendante et impartiale menant les enquêtes suivant les normes de l Annexe 13 de l OACI et dotée de ressources appropriées L INAC devra élaborer et faire promulguer par l autorité compétente, les dispositions réglementaires relatives aux conditions de désignation et de commissionnement des enquêteurs, la mise en place d un registre national d enquêteurs, ainsi que les qualifications requises. Une assistance est requise en toute urgence pour mettre en œuvre le programme de formation théorique, et la formation sur le terrain, d enquêteurs en vue d alimenter le registre national des enquêteurs pour la conduite des enquêtes et accidents. STP devra élaborer et faire promulguer par l autorité compétente, les dispositions réglementaires relatives aux procédures de conduite d enquêtes sur les accidents. STP requiert une assistance pour la mise en place du système ECCAIRS et la formation des cadres et techniciens d exploitation. Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 3

4 FA MANQUE DE COORDINATION DANS LES PROGRAMMES REGIONAUX NIVEAU DE MATURITE 2 Le COSCAP CEMAC et Sao Tome et Principe devra développer la réglementation commune, harmoniser les règlements nationaux avec cette réglementation et prendre des initiatives pour renforcer la sécurité en accord avec la Feuille de Route Le COSCAP CEMAC et STP devra mettre en place un mécanisme de partage et d échange d informations à l intérieur de la région et avec les autres régions Les Etats de la CEMAC et STP devront mettre en œuvre de manière effective les règlements communautaires Les Etats de la CEMAC et STP et l industrie devront créer des associations État - industrie en vue d organiser et de coordonner leurs efforts en accord avec la Feuille de Route Les Etats de la CEMAC et STP devront conclure et mettre en œuvre des accords avec d autres États des régions plus avancées en vue de l acquisition de connaissances et d expérience Les Etats de la CEMAC et STP devront améliorer et renforcer le fonctionnement du Groupe de Travail pour la Sécurité Aérienne (GTSA) chargé, entre autre, d évaluer périodiquement les risques de sécurité dans la région, et de hiérarchiser les solutions à apporter pour s attaquer à ces risques Les Etats de la CEMAC et STP doivent étendre les compétences du COSCAP CEMAC et STP à l ensemble des annexes de l OACI. Les États de la CEMAC et STP et l industrie doivent utiliser les évaluations de risques établies par le Groupe de Travail pour la Sécurité Aérienne (GTSA) pour attribuer les ressources dans la région CEMAC et au besoin dans les autres régions. Les Etats de la CEMAC et STP doivent accompagner le COSCAP CEMAC et STP en participant pleinement à ses activités. Le COSCAP CEMAC et STP devra communiquer efficacement avec les États et les autres parties prenantes. Les États de la CEMAC et STP devront mettre en place un processus en vue d accélérer la migration du COSCAP CEMAC et STP vers l Agence Régionale de Supervision de la Sécurité (ARSA). Les États de la CEMAC et STP devront créer un Bureau régional d enquête accidents (BEA) autonome et indépendant. 2 2 P5 1 1 P9 2 3 P4 Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 4

5 Les États de la CEMAC et STP et l industrie devront adopter et mettre en œuvre le plan de formation des personnels techniques et opérationnels au niveau régional défini et qui sera adopté lors du prochain Comité de Direction prévu en février Les États de la CEMAC et STP doivent saisir le PNUD pour une reprise de son assistance au secteur de l aviation civile dans le cadre de l amélioration du niveau de sécurité du transport aérien dans la région Les États de la CEMAC et STP devront utiliser de façon rationnelle les compétences et les expertises disponibles dans la région en créant des conditions de travail attractives afin d éviter l évasion des compétences (la fuite des cerveaux) Les États de la CEMAC et STP sont encouragés à ratifier la convention du CAP sur le financement du renouvellement des flottes des compagnies aériennes 2 2 P5 Les États de la CEMAC et STP sont encouragés à ratifier la convention d ABUJA sur le financement des infrastructures aéronautiques 2 2 P5 Les États de la CEMAC et STP sont encouragés à mettre en œuvre les dispositions de la décision de Yamoussoukro et de l Accord relatif au Transport Aérien de la CEMAC, dans leurs volets relatifs à la sécurité Les États de la CEMAC et STP et l industrie doivent mettre en œuvre les dispositions de l OACI en matière de pratique de la langue anglaise dans la profession FA ENTRAVES AU COMPTE RENDU ET A L ANALYSE DES ERREURS ET INCIDENTS NIVEAU DE MATURITE 1 STP devra élaborer un cadre réglementaire et des éléments indicatifs sur la mise en place des principes de «culture positive de sécurité» en coopération avec les opérateurs. Si nécessaire, l INAC fera appel à une assistance de l OACI. Pour la mise en ouvre du système de culture juste, l OACI devra apporter à STP et à l industrie de l aviation en STP, un soutien approprié sous forme de séminaires de sensibilisation et de formation à la «culture positive de sécurité», aux techniques de collecte des données de gestion de la sécurité, à l analyse de fiabilité, à l adoption du programme de FDM, au report volontaire des incidents, à l utilisation d une taxonomie commune et au partage des informations en matière de sécurité. Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 5

6 FA MANQUE D UNIFORMITE DANS L EMPLOI DE SYSTEMES DE GESTION DE LA SECURITE (SGS) - NIVEAU DE MATURITE 1 L INAC devra élaborer un cadre règlementaire et des éléments indicatifs (PNS) sur la mise en œuvre par l industrie du Système de Gestion de la Sécurité. Si nécessaire, l INAC fera appel à une assistance de l OACI. L INAC et l industrie de l aviation en STP doivent encourager l ensemble de leur personnel à participer aux séminaires OACI sur le PNS et le SGS. 7.3 FA L OACI devra assister l INAC et l industrie de l aviation en STP pour la réalisation et la mise en ouvre effective des deux programmes (PNS et SGS) au sein de leurs organisations respectives en adéquation avec le Doc 9859 de l OACI, et les exigences réglementaires du pays. MANQUE D UNIFORMITE DANS L APPLATION DES EXIGENCES REGLEMENTAIRES NIVEAU DE MATURITE 1 Les cadres dirigeants des exploitants devront formaliser les processus existants et la mise en place d un organe d évaluations régulières en vue d identifier et de traiter les cas de non conformité à la règlementation Compte tenu des différents acteurs intervenant dans le secteur aéronautique, l INAC devra créer un forum de rencontres de tous les opérateurs du secteur de l aviation en vue du partage et de l analyse des informations relatives à la sécurité aérienne. FA 9. ADOPTION DES MEILLEURES PRATIQUES DE L INDUSTRIE - NIVEAU DE MATURITE 1 L Etat devra encourager les opérateurs à intégrer dans leur fonctionnement les audits et les outils de gestion de la sécurité afin de permettre la promotion de la qualité et de la sécurité, 9.1 l ouverture aux meilleures pratiques internationales en matière d échange de consultation documentaire et, l adoption des principes de la «culture positive de sécurité» FA 10 NON-UNIFORMITE DES STRATEGIES DE L INDUSTRIE POUR LA SECURITE NIL recommandations Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 6

7 FA INSUFFISANCE DE PERSONNEL QUALIFIE NIVEAU DE MATURITE 1 L INAC, en partenariat avec l industrie, devra sensibiliser les Autorités de l Etat à travers des journées portes ouvertes à l intention des élèves et étudiants des différentes structures de formation, afin de promouvoir les métiers de l aéronautique STP devra établir un plan des besoins en ressources humaines du secteur de l aviation sur la base des prévisions opérationnelles de tous les exploitants, et besoins connexes de support pour tous les secteurs de l industrie, et des anticipations en matière de départs à la retraite et de remplacements. L INAC devra obtenir des autorités gouvernementales en charge de l éducation l attribution de bourses d études dans les métiers de l aéronautique pour répondre aux besoins identifiés. STP devra utiliser de façon rationnelle les compétences et les expertises disponibles à son niveau en créant des conditions de travail attractives afin d éviter la migration de son personnel qualifié (la fuite des cerveaux) vers d autres régions offrant de meilleures conditions de travail. FA 12 USAGE DE LA TECHNOLOGIE POUR RENFORCER LA SECURITE - NIVEAU DE MATURITE STP devra promouvoir les technologies contribuant à l amélioration de la sécurité et favoriser un haut degré d intégration et de partage de l information entre les organisations. STP devra ratifier les instruments internationaux susceptibles de faciliter l acquisition par 12.2 l industrie de nouvelles technologies (p.ex. Convention/Traité du Cap et Résolutions d Abuja) Analyse des écarts STP par rapport à la Feuille de route page 7

ANALYSE D ECARTS GE ACTIONS RECOMMANDEES MALABO Janvier 2010

ANALYSE D ECARTS GE ACTIONS RECOMMANDEES MALABO Janvier 2010 ANALYSE D ECARTS GE ACTIONS RECOMMANDEES MALABO 19 24 Janvier 2010 Annexe E Domaine FA 1. 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 MANQUE D UNIFORMITE DANS L APPLATION DES NORMES INTERNATIONALES de Maturité 1. Une

Plus en détail

Plan d action de l OACI pour le Cameroun, mars 2012

Plan d action de l OACI pour le Cameroun, mars 2012 Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale 1. Historique Plan d action de l OACI pour le Cameroun, mars 2012 1.1 La supervision de l activité des exploitants

Plus en détail

ASSEMBLÉE 39 e SESSION

ASSEMBLÉE 39 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A39-WP/45 EX/23 16/5/16 ASSEMBLÉE 39 e SESSION COMITÉ EXÉCUTIF Point 15 : Coopération technique Politique et activités de coopération technique

Plus en détail

LES DÉFIS, DU POINT DE VUE DE L ETAT, DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME NATIONAL DE SÉCURITÉ (PNS) L exemple de la Côte d Ivoire

LES DÉFIS, DU POINT DE VUE DE L ETAT, DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME NATIONAL DE SÉCURITÉ (PNS) L exemple de la Côte d Ivoire AUTORITE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE CÔTE D IVOIRE LES DÉFIS, DU POINT DE VUE DE L ETAT, DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME NATIONAL DE SÉCURITÉ (PNS) L exemple de la Côte d Ivoire Présenté par Mr

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE Programme universel de supervision de la sécurité de l OACI (USOAP) Méthode de Surveillance continue (CMO) Plan d Action révisé de Madagascar Mars 2014

Plus en détail

Etape 5 Conduire l Analyse d écarts Domaine 7: SGS

Etape 5 Conduire l Analyse d écarts Domaine 7: SGS Atelier sur la feuille de route pour la sécurité de l aviation dans le monde Ouagadougou, 13 Novembre 2008 Groupe C Domaine d intervention n 7 Uniformité de l emploi des Systèmes de Gestion de la Sécurité

Plus en détail

Projet Euromed Aviation I Algérie

Projet Euromed Aviation I Algérie République Algérienne Démocratique et Populaire Projet Euromed Aviation I Algérie M.BENCHEMAM Directeur de l Aviation Civile et de la Météorologie. 1.Les points forts Les La formation continue de haut

Plus en détail

Les audits en sûreté de l OACI de la 1ère phase ont mis l accent sur l observance des normes de l Annexe

Les audits en sûreté de l OACI de la 1ère phase ont mis l accent sur l observance des normes de l Annexe Informations sur les Éléments Cruciaux (EC) du Programme Universel d Audits de Sûreté (USAP) de l OACI 2 ème Phase Généralités Points à aborder : Système national de supervision de la sûreté du système

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE DE L AFRIQUE ET DU MOYEN-ORIENT POUR LA SÛRETÉ DE L AVIATION

FEUILLE DE ROUTE DE L AFRIQUE ET DU MOYEN-ORIENT POUR LA SÛRETÉ DE L AVIATION FEUILLE DE ROUTE DE L AFRIQUE ET DU MOYEN-ORIENT POUR LA SÛRETÉ DE L AVIATION GASeP : feuille de route pour promouvoir la sûreté de l aviation en Afrique et au Moyen-Orient Charm el-cheikh (Égypte), 22

Plus en détail

Systèmes de gestion de la sécurité Perspective internationale

Systèmes de gestion de la sécurité Perspective internationale Systèmes de gestion de la sécurité Perspective internationale Capitaine Daniel Maurino Sécurité des vols et facteurs humains, OACI Séance d'information sur les systèmes de gestion de la sécurité Montréal,

Plus en détail

EUROMED AVIATION PROJECT * PRESENTATION DU MAROC. «Country» - 2 nd Advisory Group Meeting 17 December Brussels

EUROMED AVIATION PROJECT * PRESENTATION DU MAROC. «Country» - 2 nd Advisory Group Meeting 17 December Brussels EUROMED AVIATION PROJECT * PRESENTATION DU MAROC 1 Derniers développements de l aviation civile au Maroc Sommaire : législation organisant le secteur de l aviation civile Nouvelle organisation de l autorité

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Juillet 2015 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 RESSOURCES page 7 ANNEXE - DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE page 8 Stratégie

Plus en détail

IDEUXIÈME RÉUNION DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DE LA RÉGION AF

IDEUXIÈME RÉUNION DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DE LA RÉGION AF 21/06/2016 IDEUXIÈME RÉUNION DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DE LA RÉGION AF Malabo, Guinée équatoriale, 29 juin 2016 Point de l ordre du jour : Rapport d étape sur la mise en œuvre du

Plus en détail

ASSEMBLÉE 39 e SESSION

ASSEMBLÉE 39 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A39-WP/348 31/8/16 Révision n o 1 16/9/16 ASSEMBLÉE 39 e SESSION COMITÉ EXÉCUTIF Point 23 : Politique de l OACI en matière de formation

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale POLITIQUE DE L OACI EN MATIÈRE DE FORMATION AÉRONAUTIQUE CIVILE. (25 mai 2016)

Organisation de l aviation civile internationale POLITIQUE DE L OACI EN MATIÈRE DE FORMATION AÉRONAUTIQUE CIVILE. (25 mai 2016) Organisation de l aviation civile internationale POLITIQUE DE L OACI EN MATIÈRE DE FORMATION AÉRONAUTIQUE CIVILE (25 mai 2016) Introduction En matière de formation aéronautique, l objectif de l OACI consiste

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE SECURITE

PROGRAMME NATIONAL DE SECURITE PROGRAMME NATIONAL DE SECURITE Chapitre 01 POLITIQUE ET OBJECTIFS DE L ETAT EN MATIERE DE SECURITE Page 1/4 PROGRAMME NATIONAL DE SECURITE 1. POLITIQUE ET OBJECTIFS DE L ETAT EN MATIERE DE SECURITE 1.1-

Plus en détail

AVIS DE VACANCES DE POSTES

AVIS DE VACANCES DE POSTES AVIS DE VACANCES DE POSTES La Commission Africaine de l Aviation Civile publie les avis de vacances de postes suivants pour son siège situé à Dakar, Sénégal. P/2014/01 Directeur Sécurité et Services Techniques

Plus en détail

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Juillet 2007 Organisation de l aviation civile internationale -2- TABLE DES MATIÈRES Table des matières...2 Avant-propos...3 Chapitre 1 - Évolution des

Plus en détail

ANNEXE 11 PREVENTION DES RISQUES LIES AUX DEBRIS : EXEMPLES ETRANGERS

ANNEXE 11 PREVENTION DES RISQUES LIES AUX DEBRIS : EXEMPLES ETRANGERS ANNEXE 11 PREVENTION DES RISQUES LIES AUX DEBRIS : 1 - Canada 1.1 Historique EXEMPLES ETRANGERS En 1974, les autorités canadiennes de l aviation civile, en coopération avec les compagnies aériennes nationales,

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN

CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN DCCD-FWC n o 1 29/4/09 CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN (Montréal, 20 avril 2 mai 2009) PROJET D ACTE FINAL (Note présentée par le Président du Comité des travaux futurs) Le projet de texte de

Plus en détail

DE LA DIRECTION DE L AÉRONAUTIQUE CIVILE MAROC

DE LA DIRECTION DE L AÉRONAUTIQUE CIVILE MAROC Programme universel OACI d audits de la supervision de la sécurité RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION DE L AÉRONAUTIQUE CIVILE DU MAROC (Rabat, 26 octobre au 3 novembre 1999) ORGANISATION DE L AVIATION

Plus en détail

Réunions Seminaires/Ateliers/Exercices/Formation Elaborer et améliorer les outils et documents d orientation Site internet: source d information de

Réunions Seminaires/Ateliers/Exercices/Formation Elaborer et améliorer les outils et documents d orientation Site internet: source d information de Réunions Seminaires/Ateliers/Exercices/Formation Elaborer et améliorer les outils et documents d orientation Site internet: source d information de référence Visites d assistance aux Etats et aux Aéroports

Plus en détail

Bulletin d information de sécurité n 04/ Avril 2015.

Bulletin d information de sécurité n 04/ Avril 2015. Bulletin d information de sécurité n 04/ Avril 2015. Thème : Notification des événements de sécurité de l aviation civile. Tous pour améliorer la sécurité de l aviation civile et pour une culture de sécurité.

Plus en détail

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE L ANDORRE

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE L ANDORRE Programme universel OACI d audits de supervision de la sécurité RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE L ANDORRE (26 au 28 février 2007) Organisation de l aviation

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L AVIATION ET LES CARBURANTS DE REMPLACEMENT

CONFÉRENCE SUR L AVIATION ET LES CARBURANTS DE REMPLACEMENT CAAF/09-SD/2 17/11/09 CONFÉRENCE SUR L AVIATION ET LES CARBURANTS DE REMPLACEMENT Rio de Janeiro (Brésil), 16 18 novembre 2009 RÉSUMÉ DES CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA DEUXIÈME SÉANCE 1. RÉSUMÉ

Plus en détail

COMMUNICATION RELATIVE AUX MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE DE BÂLE II EN MAURITANIE

COMMUNICATION RELATIVE AUX MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE DE BÂLE II EN MAURITANIE COMMUNICATION RELATIVE AUX MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE DE BÂLE II EN MAURITANIE Ahmed OULD RADHI Directeur de la Supervision Bancaire et Financière Banque Centrale de Mauritanie ------------------------------------------------------

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE SUR LE SUIVI D AUDIT DE LA SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DE L AUTORITÉ AÉRONAUTIQUE DU CAMEROUN

RAPPORT SOMMAIRE SUR LE SUIVI D AUDIT DE LA SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DE L AUTORITÉ AÉRONAUTIQUE DU CAMEROUN Programme universel OACI d audits de la supervision de la sécurité RAPPORT SOMMAIRE SUR LE SUIVI D AUDIT DE LA SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DE L AUTORITÉ AÉRONAUTIQUE DU CAMEROUN (Yaoundé, 1 er au 4 décembre

Plus en détail

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DU TOGO

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DU TOGO Programme universel OACI d audits de supervision de la sécurité RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DU TOGO (19 au 26 février 2007) Organisation de l aviation

Plus en détail

Conçu pour répondre aux normes et pratiques recommandées des Annexes pertinentes à la Convention relative à l Aviation civile internationale, signée

Conçu pour répondre aux normes et pratiques recommandées des Annexes pertinentes à la Convention relative à l Aviation civile internationale, signée Conçu pour répondre aux normes et pratiques recommandées des Annexes pertinentes à la Convention relative à l Aviation civile internationale, signée à Chicago, le 7 décembre 1944, notamment l Annexe 17,

Plus en détail

Publication externe de poste vacant

Publication externe de poste vacant Publication externe de poste vacant 50167607 Job Posting Title Fonctionnaire principal chargé du transport aérien Date de début 15.12.2016 End Date 15.01.2017 Code de référence IA4 Désignation de la fonction

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION ET DU PLAN D ACTION DE LOMÉ. Addis-Abeba, 29 juin 2017

FEUILLE DE ROUTE RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION ET DU PLAN D ACTION DE LOMÉ. Addis-Abeba, 29 juin 2017 FEUILLE DE ROUTE RELATIVE À LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION ET DU PLAN D ACTION DE LOMÉ Addis-Abeba, 29 juin 2017 Les participants à la deuxième Réunion de l OACI sur le développement du fret aérien

Plus en détail

Onzième réunion du Sous-groupe de planification opérationnelle d aérodromes (AOP/SG/11) (Dakar, Sénégal, 3 au 7 août 2015)

Onzième réunion du Sous-groupe de planification opérationnelle d aérodromes (AOP/SG/11) (Dakar, Sénégal, 3 au 7 août 2015) Organisation de l Aviatio n civi le internati onale Bureau Afrique Occidentale et Centrale Onzième réunion du Sous-groupe de planification opérationnelle d aérodromes (AOP/SG/11) (Dakar, Sénégal, 3 au

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère du Transport AUDIT A BLANC USOAP

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère du Transport AUDIT A BLANC USOAP REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère du Transport AUDIT A BLANC USOAP Rapport concernant les enquêtes sur les accidents et incidents d aviation (AIG) 09 et 10 septembre 2009 Equipe : M. Mohamed REJEB : Responsable

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE D AJACCIO & DE CORSE DU SUD CCI2A ANNEXE SECURITE AEROPORT AJACCIO NAPOLEON BONAPARTE

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE D AJACCIO & DE CORSE DU SUD CCI2A ANNEXE SECURITE AEROPORT AJACCIO NAPOLEON BONAPARTE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE D AJACCIO & DE CORSE DU SUD CCI2A ANNEXE SECURITE AEROPORT AJACCIO NAPOLEON BONAPARTE FP06 P01 C00 S04 V01 version du 18/12/2015 1. Objet et champ d application... 3

Plus en détail

Fondement d un Marché d Investissement commun de la CEDEAO

Fondement d un Marché d Investissement commun de la CEDEAO Fondement d un Marché d Investissement commun de la CEDEAO L application de mesures destinées à améliorer le climat des investissements et rendre plus attractive la région CEDEAO en tant que marché unique,

Plus en détail

Les nouveaux défis de la fonction de conformité : cadre règlementaire, responsabilités et organisation

Les nouveaux défis de la fonction de conformité : cadre règlementaire, responsabilités et organisation Les nouveaux défis de la fonction de conformité : cadre règlementaire, responsabilités et organisation Séminaire EIFR du 28 mai 2015 Olivier LAFON Chargé de mission senior, Division expertise juridique,

Plus en détail

.. Organisation de l aviation civile internationale AN-Conf/12-WP/13 1/5/12 NOTE DE TRAVAIL DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE

.. Organisation de l aviation civile internationale AN-Conf/12-WP/13 1/5/12 NOTE DE TRAVAIL DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE .. Organisation de l aviation civile internationale AN-Conf/12-WP/13 1/5/12 NOTE DE TRAVAIL DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 Point 4 : Capacité et efficacité optimales

Plus en détail

DEUXIÈME RÉUNION DE L OACI SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TRANSPORT AÉRIEN EN AFRIQUE

DEUXIÈME RÉUNION DE L OACI SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TRANSPORT AÉRIEN EN AFRIQUE REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE ANAC-NIGER DEUXIÈME RÉUNION DE L OACI SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TRANSPORT AÉRIEN EN AFRIQUE ELHADJI AYAHA AHMED

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME. Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME. Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS PRINCIPES DU

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL 1 sur 7 12.11.2010 15:48 JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 portant organisation du Ministère de la Fonction publique, du Travail,

Plus en détail

PRIORITES D ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE SENDAI EN AFRIQUE CENTRALE

PRIORITES D ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE SENDAI EN AFRIQUE CENTRALE PRIORITES D ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE SENDAI EN AFRIQUE CENTRALE Priorité du cadre de Sendai Recommandations de la 4 ème Conférence ministérielle de Yaoundé Actions prioritaires pour l Afrique

Plus en détail

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Occidentale et Centrale Plan d action de l OACI pour la République de Guinée Equatoriale 1 Historique 1.1 Dans le cadre du programme du bureau

Plus en détail

Objet de la présentation. Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS : Planification et mise en œuvre

Objet de la présentation. Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS : Planification et mise en œuvre Objet de la présentation Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS : Planification et mise en œuvre Contenu de la présentation L ASECNA : Mission et périmètre de ses activités Planification

Plus en détail

ASSEMBLÉE 39 e SESSION

ASSEMBLÉE 39 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A39-WP/241 30/8/16 ASSEMBLÉE 39 e SESSION COMMISSION TECHNIQUE Point 37 : Autres questions à examiner par la Commission technique COLLECTE

Plus en détail

FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DE L INFRASTRUCTURE AÉRONAUTIQUE

FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DE L INFRASTRUCTURE AÉRONAUTIQUE TROISIÈME FORUM AÉRONAUTIQUE MONDIAL DE L OACI ABUJA (NIGÉRIA) 20 22 NOVEMBRE 2017 FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DE L INFRASTRUCTURE AÉRONAUTIQUE TROISIÈME FORUM AÉRONAUTIQUE MONDIAL DE L OACI (IWAF/3) Accueilli

Plus en détail

Responsable de l administration et du pilotage

Responsable de l administration et du pilotage Responsable de l administration et du pilotage J1C24 Administration et pilotage - IR Le responsable de l administration et du pilotage organise et conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME

COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME PAY: INSTITUTION: CONGO BRAZZAVILE COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L HOMME Le statut d accréditation par le CIC: Statut B Adresse: Commission Nationale des Droits de l Homme Tel: +242 406 663 352 Email:

Plus en détail

CONFERENCE EUROPEENNE DE L AVIATION CIVILE CODE DE BONNE CONDUITE SUR LES SERVICES D ASSISTANCE EN ESCALE POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE

CONFERENCE EUROPEENNE DE L AVIATION CIVILE CODE DE BONNE CONDUITE SUR LES SERVICES D ASSISTANCE EN ESCALE POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE CONFERENCE EUROPEENNE DE L AVIATION CIVILE CODE DE BONNE CONDUITE SUR LES SERVICES D ASSISTANCE EN ESCALE POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE 1.1 QUI DEVRAIT RECEVOIR LES SERVICES DÉFINITION On entend

Plus en détail

* Il est à noter que le masculin n est utilisé que pour faciliter la tâche. Charte de vérification interne

* Il est à noter que le masculin n est utilisé que pour faciliter la tâche. Charte de vérification interne * Il est à noter que le masculin n est utilisé que pour faciliter la tâche. 1.0 Introduction Charte de vérification interne 1.1 La présente charte vise à définir et à établir : la mission officielle de

Plus en détail

Organisation de l'aviation civile internationale Bureau pour l Afrique orientale et australe

Organisation de l'aviation civile internationale Bureau pour l Afrique orientale et australe ATM/AIM/SAR SG/12 WP/10 Organisation de l'aviation civile internationale Bureau pour l Afrique orientale et australe Douzième Réunion du Sous-Groupe Gestion de la circulation Aérienne /Gestion de l Information

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION DE L AVIATION CIVILE DU TCHAD

RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION DE L AVIATION CIVILE DU TCHAD Programme universel OACI d audits de la supervision de la sécurité RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION DE L AVIATION CIVILE DU TCHAD (N Djamena, 12 au 16 février 2001) ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Adoptée au Conseil d administration du 1 er octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le préambule 2 2. Les objectifs 2 3. Le champ

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DRH P5 CA 452.16 2010 05 11 POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Notes chronologiques Politique adoptée en vertu de la : Politique sur la santé et la sécurité au travail

Plus en détail

DÉFINITION DE L ACTIVITÉ

DÉFINITION DE L ACTIVITÉ SOMMAIRE 0 PRÉSENTATION 2 1 DÉFINITION DE L ACTIVITÉ 3 2 RÈGLES DE BASE RÉGISSANT L ACTIVITÉ 3 3 ÉLIGIBILITÉ 3 4 DEMANDE D AGRÉMENT D ORGANISME DE FORMATION AÉRONAUTIQUE 5 4.1 Comment postuler pour un

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

Responsable de la valorisation de la recherche

Responsable de la valorisation de la recherche Responsable de la valorisation de la recherche J1A21 Valorisation de la recherche - IR Le responsable de la valorisation de la recherche propose, définit et met en œuvre la politique de la valorisation

Plus en détail

CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT - CAHIER DES CHARGES DEFINISSANT L ACCOMPAGNEMENT ATTENDU PAR LES OPERATEURS D APPUI

CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT - CAHIER DES CHARGES DEFINISSANT L ACCOMPAGNEMENT ATTENDU PAR LES OPERATEURS D APPUI CONVENTION D ACCOMPAGNEMENT - CAHIER DES CHARGES DEFINISSANT L ACCOMPAGNEMENT ATTENDU PAR LES OPERATEURS D APPUI Sommaire I. Contexte et objectifs... 3 II. Conditions requises pour présenter une candidature...

Plus en détail

ASSEMBLÉE 36 e SESSION

ASSEMBLÉE 36 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A36-WP/26 3/7/07 ASSEMBLÉE 36 e SESSION COMITÉ EXÉCUTIF Point 15 : Programme de sûreté de l aviation MENACE POSÉE À L AVIATION CIVILE PAR

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

CQP Plasturgie Technicien Hygiène, Sécurité, Environnement. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Technicien Hygiène, Sécurité, Environnement. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Technicien Hygiène, Sécurité, Environnement Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec le CQP

Plus en détail

COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES

COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES COMMUNICATION SUR LES APPUIS DE LA CEDEAO EN MATIÈRE DE STRATÉGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE

Plus en détail

Procédures d adoption et de mise en œuvre des règles en matière d environnement

Procédures d adoption et de mise en œuvre des règles en matière d environnement JUSTITIA ET PACE INSTITUT DE DROIT INTERNATIONAL Session de Strasbourg - 1997 Procédures d adoption et de mise en œuvre des règles en matière d environnement (Huitième Commission, Rapporteur : M. Felipe

Plus en détail

Accord-Cadre. (approuvé en Comité le 17 juin 2008)

Accord-Cadre. (approuvé en Comité le 17 juin 2008) Accord-Cadre Modèle de rapport social & environnemental de l industrie européenne du cuir et de la tannerie Comité du Dialogue Social Sectoriel Cuir/Tannerie Introduction (approuvé en Comité le 17 juin

Plus en détail

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012

SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ. Point de l ordre du jour 26 mai 2012 SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ WHA65.20 Point 13.15 de l ordre du jour 26 mai 2012 Action et rôle de l OMS en tant que chef de file du groupe de responsabilité sectorielle Santé face

Plus en détail

AMÉLIORATION DES CONTRÔLES INTERNES SUR LA PRODUCTION DE DIAMANTS ALLUVIAUX DÉCLARATION ADOPTÉE PAR LA PLÉNIÈRE DU PROCESSUS DE KIMBERLEY A MOSCOU

AMÉLIORATION DES CONTRÔLES INTERNES SUR LA PRODUCTION DE DIAMANTS ALLUVIAUX DÉCLARATION ADOPTÉE PAR LA PLÉNIÈRE DU PROCESSUS DE KIMBERLEY A MOSCOU AMÉLIORATION DES CONTRÔLES INTERNES SUR LA PRODUCTION DE DIAMANTS ALLUVIAUX DÉCLARATION ADOPTÉE PAR LA PLÉNIÈRE DU PROCESSUS DE KIMBERLEY A MOSCOU 1. INTRODUCTION : LE DÉFI RELATIF AU CONROLE DE LA PRODUCTION

Plus en détail

CQP Plasturgie Responsable d équipe. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Responsable d équipe. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Responsable d équipe Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien avec le CQP Le titulaire du CQP Plasturgie

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE Programme universel OACI d audits de la supervision de la sécurité RAPPORT SOMMAIRE D AUDIT DE LA DIRECTION NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE (Conakry, 16 au 22 janvier 2001) ORGANISATION

Plus en détail

MINISTÈRE DES FINANCES ET ADMINISTRTAION PUBLIQUE (Unité - Discipline - Travail) Projet d appui à la gestion économique et financière (PAGEF)

MINISTÈRE DES FINANCES ET ADMINISTRTAION PUBLIQUE (Unité - Discipline - Travail) Projet d appui à la gestion économique et financière (PAGEF) République Démocratique MINISTÈRE DES FINANCES ET ADMINISTRTAION PUBLIQUE (Unité - Discipline - Travail) Projet d appui à la gestion économique et financière (PAGEF) Cellule d exécution du projet (CEP)

Plus en détail

Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration

Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration VALORISONS NOTRE PLANÈTE Gouvernance Governance Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration Table des Matières I. But II. Pouvoirs III. Composition

Plus en détail

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles CONTRÔLEUR SUPERVISEUR DE LA CIRCULATION AERIENNE

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles CONTRÔLEUR SUPERVISEUR DE LA CIRCULATION AERIENNE Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications s CONTRÔLEUR SUPERVISEUR DE LA CIRCULATION AERIENNE FICHE 6 - INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL

Plus en détail

Le suivi des données de vol dans le cadre d un système intégré de gestion de la sécurité

Le suivi des données de vol dans le cadre d un système intégré de gestion de la sécurité Transports Canada Aviation commerciale et d affaires Le suivi des données de vol dans le cadre d un système intégré de gestion de la sécurité SSAC 2004 Table des matières Perspective historique de la sécurité

Plus en détail

Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne

Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne Le rôle des institutions de formation dans la promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale. L expérience Italienne La promotion des principes d égalité au travail et de justice sociale

Plus en détail

MANUEL DE L INSPECTEUR NAVIGABILITE

MANUEL DE L INSPECTEUR NAVIGABILITE Page: 1 de 10 Page: 2 de 10 L'INSPECTEUR DES AERONEFS Page: 3 de 10 LOCATION D AERONEFS, ARANGEMENTS ET ACCORDS INTER-ETATIQUES APPROBATION DES CONTRATS DE LOCATION Page: 4 de 10 1 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

Plus en détail

ASSEMBLÉE 39 e SESSION

ASSEMBLÉE 39 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale A39-WP/113 1 NOTE DE TRAVAIL TE/36 5/8/16 ASSEMBLÉE 39 e SESSION COMMISSION TECHNIQUE Point 33 : Sécurité de l aviation et surveillance et analyse de la

Plus en détail

LE MECANISME AFRICAIN D EVALUATION ENTRE PAIRS (MAEP)

LE MECANISME AFRICAIN D EVALUATION ENTRE PAIRS (MAEP) page 1 LE MECANISME AFRICAIN D EVALUATION ENTRE PAIRS (MAEP) 1. Le Mécanisme africain d évaluation entre pairs (MAEP) est un instrument auquel adhérent volontairement les Etats membres de l Union africaine

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, mars 2003 ATConf/5-WP/60 25/2/03 Français et anglais seulement CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 1 : Aperçu préliminaire 1.1 : Historique

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale Bureau pour l Afrique Occidentale et du Centre COOPERATION ET COORDINATION CIVILE/MILITAIRE

Organisation de l aviation civile internationale Bureau pour l Afrique Occidentale et du Centre COOPERATION ET COORDINATION CIVILE/MILITAIRE 7/07/11 Organisation de l aviation civile internationale Bureau pour l Afrique Occidentale et du Centre Douzième réunion du Sous-groupe de Gestion du trafic aérien/gestion de l information aéronautique/recherche

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ 10 JUIN 2013 La présente Politique a été adoptée par le conseil d administration le 10 juin 2013. 1. Préambule L adoption de la présente Politique permet au

Plus en détail

Page 1 / 7. Politique de sécurité de l État belge en matière d aviation civile

Page 1 / 7. Politique de sécurité de l État belge en matière d aviation civile Page 1 / 7 Politique de sécurité de l État belge en matière d aviation civile 08/10/2012 Page 2 / 7 DECISION DU DIRECTEUR GENERAL Nos références: Bruxelles le, LA/DG/2012-535 Rev. 03 08/10/12 Concerne:

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Plus en détail

Politique d Audit Interne. de Covéa Finance

Politique d Audit Interne. de Covéa Finance Politique d Audit Interne de Covéa Finance 1. Contexte Les exigences réglementaires relatives au dispositif de contrôle périodique et notamment le Règlement Général de l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

Décision BC-10/3 : Initiative de l Indonésie et de la Suisse visant à améliorer l efficacité de la Convention de Bâle

Décision BC-10/3 : Initiative de l Indonésie et de la Suisse visant à améliorer l efficacité de la Convention de Bâle Décision BC-10/3 : Initiative de l Indonésie et de la Suisse visant à améliorer l efficacité de la Convention de Bâle A. Promouvoir l entrée en vigueur de l Amendement portant interdiction Reconnaissant

Plus en détail

SOA/QMSF (SEPT. 2007)

SOA/QMSF (SEPT. 2007) RAPPORT DE SITUATION CONSÉCUTIF À UN AUDIT RÉALISÉ DANS LE CADRE DE L APPROCHE SYSTÉMIQUE GLOBALE État : MALI Date 31 janvier 2011 Observations générales : Le Mali a adopté par le Conseil des Ministres

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU COMITÉ HAUTE DIRECTION ET NOMINATION Berne, le 1 er avril 2017

CAHIER DES CHARGES DU COMITÉ HAUTE DIRECTION ET NOMINATION Berne, le 1 er avril 2017 CAHIER DES CHARGES DU COMITÉ HAUTE DIRECTION ET NOMINATION 2 Table des matières 1. Mission 3 2. Composition 3 3. Rôles et responsabilités 3 4. Organisation 5 5. Autres tâches 5 3 1. Mission Le Comité Haute

Plus en détail

49 e CONSEIL DIRECTEUR 61 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

49 e CONSEIL DIRECTEUR 61 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 49 e CONSEIL DIRECTEUR 61 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., É-U, du 28 septembre au 2 octobre 2009 Point 5.4 de l ordre

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DES TRANSPORTS DES ETATS MEMBRES DE LA CEMAC ET SAO TOME ET PRINCIPE. Libreville, le 17 novembre 2012 COMMUNIQUE FINAL

REUNION DES MINISTRES DES TRANSPORTS DES ETATS MEMBRES DE LA CEMAC ET SAO TOME ET PRINCIPE. Libreville, le 17 novembre 2012 COMMUNIQUE FINAL REUNION DES MINISTRES DES TRANSPORTS DES ETATS MEMBRES DE LA CEMAC ET SAO TOME ET PRINCIPE Libreville, le 17 novembre 2012 COMMUNIQUE FINAL 1 Sur invitation du Président de la Commission de la CEMAC, les

Plus en détail

28 Dhou El Kaada janvier 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 04 7

28 Dhou El Kaada janvier 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 04 7 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 04 7 Art. 3. La société nationale SONATRACH est tenue de réaliser, pendant la durée de validité du permis de recherche, le programme minimum de travaux annexé

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Le programme européen de sécurité aérienne

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL. Le programme européen de sécurité aérienne COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7.12.2015 COM(2015) 599 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL Le programme européen de sécurité aérienne FR FR 1. LA COMMUNICATION DE LA

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Arrêté du modifiant l arrêté du 24 juin 2011 fixant les conditions de délivrance de la qualification nationale de

Plus en détail

Recueil des politiques de gestion

Recueil des politiques de gestion 1 2006-05-01 Pour information : Ministère des Services gouvernementaux C.T. 203560 du 11 avril 2006 DIRECTIVE SUR LA SÉCURITÉ DE L'INFORMATION GOUVERNEMENTALE (Loi sur l administration publique, L.R.Q.,

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité du travail

Politique sur la santé et la sécurité du travail Politique sur la santé et la sécurité du travail Approuvée : Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2011-17) Conseil d administration ( Entrée en vigueur : 16 février 2011 Responsable : Vice-rectorat

Plus en détail

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF Washington, D.C., É-U, du 22 au 26 juin 2009 CE144.R1 (Fr.) ORIGINAL : ANGLAIS 22 juin 2009 RÉSOLUTION

Plus en détail

Point 2.4. La Météorologie dans le Système Aéronautique de Demain, RECOMMANDATIONS DU SEMINAIRE SUR LA COORDINATION ATS/MET DE DAKAR, 4 5 août 2014

Point 2.4. La Météorologie dans le Système Aéronautique de Demain, RECOMMANDATIONS DU SEMINAIRE SUR LA COORDINATION ATS/MET DE DAKAR, 4 5 août 2014 Point 2.4 RECOMMANDATIONS DU SEMINAIRE SUR LA COORDINATION ATS/MET DE DAKAR, 4 5 août 2014 La Météorologie dans le Système Aéronautique de Demain, Antananarivo, Madagascar, du 08 au 12 décembre 2014 Okossi,

Plus en détail

Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire Réunion du personnel de la Sécurité ferroviaire. le 30 avril 2008

Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire Réunion du personnel de la Sécurité ferroviaire. le 30 avril 2008 Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire Réunion du personnel de la Sécurité ferroviaire le 30 avril 2008 Aperçu u d aujourdd aujourd hui Contexte de l Examen de la Loi sur la sécurité ferroviaire

Plus en détail

CAMPAGNE DE L IATA SUR LE RENDEMENT EN MATIÈRE DE CARBURANT Juergen Haacker Directeur - Opérations

CAMPAGNE DE L IATA SUR LE RENDEMENT EN MATIÈRE DE CARBURANT Juergen Haacker Directeur - Opérations CAMPAGNE DE L IATA SUR LE RENDEMENT EN MATIÈRE DE CARBURANT Juergen Haacker Directeur - Opérations ICAO / Transport Canada Workshop on Aviation Operational Measures for Fuel and Emissions Reductions Montréal,

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF

144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 144 e SESSION DU COMITÉ EXÉCUTIF Washington, D.C., É-U, du 22 au 26 juin 2009 Point 5.5 de l ordre du jour provisoire CE144/26,

Plus en détail

L évaluation : une démarche d amélioration

L évaluation : une démarche d amélioration Sylvain Boude Responsable du Pôle Service à Domicile T: 06 22 84 23 71 Sylvain.boude@4-as.fr www.4as-medicosocial.fr L évaluation : une démarche d amélioration Cadre réglementaire de l évaluation Loi n

Plus en détail