Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS."

Transcription

1 MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l entreprise 2.1- les produits et les créances d exploitation 2.2- les charges et les dettes d exploitation 2.3- les stocks 2.4- les immobilisations PARTIE 2 INITIATION A L UTILISATION D UN LOGICIEL COMPTABLE 1- saisie d écritures, liste/consultation/modification des écritures 2- rapprochement bancaire 3- lettrage des comptes de tiers 4- éditions informatiques 5- relances clients 6- divers CONCLUSION Société d expertise-comptable egeli 1/12

2 INTRODUCTION Cette formation «initiation à la comptabilité» va vous permettre d apprendre à saisir dans votre logiciel comptable les principales opérations courantes base de votre entreprise : achats fournisseurs, ventes clients, opérations de banque et caisse. Cette formation ne comprend pas la préparation des écritures d inventaire (dotation aux amortissements, variation de stocks, ) faites par votre expert-comptable, ainsi que les autres écritures comptables plus complexes (écarts de change, charges exceptionnelles ). Cette formation sera réalisée à l aide du logiciel comptable que vous avez choisi. Un logiciel de comptabilité en ligne est utilisable également si vous le souhaitez (coût 30 ht/mois). C est une formation pratique axée sur la comptabilité de votre entreprise précisément et adaptée à votre niveau actuel de connaissances des règles de la comptabilité. Ce manuel ne se veut pas exhaustif contrairement aux manuels scolaires de comptabilité que vous pouvez trouver dans les librairies (Fnac par exemple), mais plutôt un support vous présentant les principaux aspects de base de la comptabilité à connaître, au travers d exemples simples mettant en évidence les schémas d écritures. Les explications orales viendront compléter ce support. La prise de note par le formé est recommandée. Il faut prévoir d acheter dans une librairie un «Plan Comptable Général», dernière version. En effet, la comptabilité doit respecter l utilisation des comptes présentés dans ce PCG, cependant, des sous-comptes peuvent être créés selon vos besoins. Certaines activités devront respecter un plan comptable professionnel spécifique. Société d expertise-comptable egeli 2/12

3 PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité L activité de l entreprise se traduit par des échanges et des transactions avec d autres entités. La comptabilité saisit les faits qui modifient la composition ou la répartition d un patrimoine. Elle enregistre des mouvements de valeurs en utilisant comme unité de mesure, l unité monétaire. Ces mouvements de valeurs, appelés flux, peuvent concerner des biens matériels ou des valeurs monétaires. Dans le 1 er cas, il s agit d un «flux réel» et dans le 2 ème cas d un «flux monétaire» ou «flux financier». Les opérations de l entreprise constituent un ensemble de flux : achat de marchandises au comptant : flux réel (entrée de marchandises) et flux monétaire (sortie d espèces). Les opérations qui mettent l entreprise en relation avec d autres entités correspondent à des flux externes, mais les mouvements de valeurs à l intérieur même de l entreprise sont des flux internes. La comptabilité enregistre ainsi l ensemble des flux qui concernent une entité comptable. Afin de suivre dans le détail les variations et les opérations affectant les biens, les dettes, les charges, les produits, les profits et les pertes, on utilise un instrument de classement fonctionnel appelé «compte». Le compte permet de suivre l évolution d un élément particulier du patrimoine ou d un élément de l activité. Au lieu d utiliser des signes arithmétiques, les augmentations sont constatées dans une colonne et les diminutions dans l autre. Par convention, la partie gauche est appelée «débit» et la partie droite «crédit». Compte Débit [ crédit [ [ Pour que les comptes soient équilibrés, il faut nécessairement que pour chaque opération, l un des comptes soit débité et l autre crédité, selon un mécanisme appelé «partie double». La convention suivante a été adoptée : - les comptes de biens et charges (emplois) augmentent au débit et diminuent au crédit ; - les comptes de dettes et produits (ressources) augmentent au crédit et diminuent au débit. Selon le principe de la partie double, toute opération de l entreprise ayant une incidence financière est traduite par une écriture affectant au moins 2 comptes dont l un est débité et l autre crédité d une somme identique : Société d expertise-comptable egeli 3/12

4 - les comptes d actif (biens et créances) sont mouvementés au débit «gauche» pour constater les augmentations et au crédit (droite) pour constater les diminutions ; - les comptes de passif (capitaux propres et dettes) sont mouvementés au crédit pour constater les augmentations et au débit pour constater les diminutions ; - les comptes de charges (classe 6 ) enregistrent au débit les augmentations et, exceptionnellement, les diminutions sont créditées ; - les comptes de produits sont crédités pour constater les augmentations et, exceptionnellement, débités pour constater les réductions de revenus. Lorsqu une opération comptable est enregistrée, le total des sommes inscrites au débit des comptes et le total des sommes inscrites au crédit des comptes doivent être égaux. Les écritures comptables sont enregistrées sur un document appelé «journal». Le comptable y mentionne, dans un ordre chronologique, la date et les circonstances de chaque fait constaté, ainsi que les montants du débit et du crédit. Les écritures comptables ne sont enregistrées qu à partir de pièce comptable originale et en bonne et due forme (facture au nom de l entreprise ). Seuls les frais engagés dans l intérêt de l entreprise (et non dans l intérêt personnel d une tierce personne) pourront être enregistrées. Les pièces comptables de l exercice en cours devront être correctement classées. L utilisation de classeurs est recommandée (un classeur banque, un classeur caisse, un classeur factures d achat, un classeur factures de ventes, avec les pièces triées dans l ordre chronologique) Elles devront ensuite être archivées et conservées pendant 10 ans. Concernant les principales obligations comptables et fiscales qu un commerçant doit respecter, voir notre documentation spécifique à ce sujet, disponible à la demande. 2- l activité courante de l entreprise Les écritures comptables sont à enregistrer dans des journaux : ACHAT pour les opérations d achats VENTES pour les opérations de ventes BANQUE pour les opérations de trésorerie en banque CAISSE pour les opérations de trésorerie en caisse OD Opérations Diverses pour les autres opérations (par exemple : écriture de déclaration de tva ; écritures de bilan ) les produits et les créances d exploitation Définitions : - Selon le code civil, la vente est «une convention par laquelle l un s oblige à livre une chose et l autre à la payer». - Les créances d exploitation sont les créances nées à l occasion du cycle d exploitation. Société d expertise-comptable egeli 4/12

5 Schémas d écritures comptables : comptabilisation d une facture de ventes de biens : Journal : VENTES Date de l écriture : date de la facture de vente, ex : 1/1/08 411Cbleu Fact Bleu, ventes chaussures Fact Bleu, ventes chaussures Fact Bleu, ventes chaussures ttc ht 196 tva - N de compte selon le PCG : Compte 411 client + son compte auxiliaire ; compte de la classe pour les ventes de marchandises (biens achetés revendus en l état sans transformation) ; compte tva collectée. l écriture comptable. Cette pièce est dans ce cas la facture de vente, préciser son n de facture. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Il est recommandé d indiquer : le nom du client + nature de la vente. comptabilisation d une facture de ventes de services : Journal : VENTES Date de l écriture : date de la facture de vente, ex : 1/1/08 411Cbleu Fact Bleu, honoraires comptables janvier Fact Bleu, honoraires comptables janvier Fact Bleu, honoraires comptables janvier ttc ht 196 tva - N de compte selon le PCG : Compte 411 client + son compte auxiliaire ; compte de la classe pour les prestations de services ; compte tva collectée. l écriture comptable. Cette pièce est dans ce cas la facture de vente, préciser son n de facture. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Il est recommandé d indiquer : le nom du client + nature de la vente + période si service. Société d expertise-comptable egeli 5/12

6 comptabilisation d un avoir sur une vente : Même règles que l exemple précédent mais le montant ht et la tva seront au débit, et le montant ttc sera au crédit. comptabilisation du règlement de la facture de ventes en banque : Journal : BANQUE Date de l écriture : date du règlement, ex : 12/02/ Rem chq Bleu, règlt fact Cbleu Rem chq Bleu, règlt fact ttc 1196 ttc - N de compte selon le PCG : compte 512 banque et compte 411 clients. l écriture comptable. Cette pièce dans ce cas peut être une remise de chèque : préciser alors «remise de chèque» ; ou un virement : préciser alors «virement» etc. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser dans ce cas, le nom du client et son n de facture réglée. comptabilisation du règlement de la facture de ventes en caisse : Journal : CAISSE Date de l écriture : date du règlement, ex : 12/02/ Rem chq Bleu, règlt fact Cbleu Rem ch. Bleu, règlt fact ttc 1196 ttc - N de compte selon le PCG : compte 530 caisse et compte 411 clients. l écriture comptable. Cette pièce dans ce cas sera «remise d espèces». - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser dans ce cas, le nom du client et son n de facture réglée. Société d expertise-comptable egeli 6/12

7 2.2- les charges et les dettes d exploitation Définitions : - les charges sont constituées par tous les biens et services consommés par l entreprise au cours de son activité. Le PCG distingue les charges d exploitation, les charges financières et les charges exceptionnelles. Le PCG retient un classement des charges d exploitation par nature. - une dette est un passif certain dont l échéance et le montant sont fixés de façon précise. Les dettes d exploitation sont les dettes nées à l occasion du cycle d exploitation. Schémas d écritures comptables : * comptabilisation d une facture d achat de biens Journal : ACHAT Date de l écriture : date de la facture d achat, ex : 1/3/ F1988 Azur-achat chaussures F1988 Azur-achat chaussures 4010FAzur F1988 Azur-achat chaussures 500 ht 98 tva 598 ttc - N de comptes selon le PCG : comptes de la classe 6 pour la charge, et compte 401 fournisseur. l écriture comptable. Dans ce cas, la pièce est une facture d achat, préciser son n de facture. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser le nom du fournisseur + nature de l achat. * comptabilisation d une facture d achat de services Journal : ACHAT Date de l écriture : date de la facture d achat, ex : 1/3/ F234 Orange-portablemars F234 Orange-portablemars 4010FAzur F234 Orange-portablemars 50 ht 9.8 tva 59.8 ttc - N de compte selon le PCG : compte de la classe 6 pour la charge et compte 401 fournisseur. Société d expertise-comptable egeli 7/12

8 l écriture comptable. Dans ce cas, la pièce est une facture d achat, préciser son n de facture. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser le nom du fournisseur + nature de l achat + période éventuelle de consommation. * comptabilisation d un avoir d achat de services Même règles que l exemple précédent mais le montant ht et la tva seront au crédit, et le montant ttc sera au débit. comptabilisation du règlement de la facture d achat par la banque : Journal : BANQUE Date du journal : date du règlement, par exemple le 1/04/08 401Fazur Ch1899 Azur-règlt f ttc 5120 Ch1899 Azur-règlt f ttc l écriture comptable. La pièce dans ce cas est le chèque, indiquer le chèque + son n. - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser le nom du fournisseur réglé et le n de facture. comptabilisation du règlement de la facture d achat par la caisse (règlement en espèces) : Journal : CAISSE Date du journal : date du règlement, par exemple le 1/04/08 401Fazur Espèces Azur-règlt f ttc 530 Espèces Azur-règlt f ttc l écriture comptable. La pièce dans ce cas est «espèces». - Libellé : Le libellé doit permettre de comprendre la nature de l opération. Préciser le nom du fournisseur réglé et le n de facture. Société d expertise-comptable egeli 8/12

9 2.3- les stocks Définition : un stock est un actif : élément identifiable, porteur d avantages économiques futurs, contrôlé, coût évalué avec une fiabilité suffisante ; destiné soit à être vendu dans le cours normal de l activité, soit à être consommé dans le processus de production ou de prestations de services, sous forme de matières premières ou de fournitures. Différentes catégories de stocks selon le PCG : stock de marchandises achetées pour être revendues en l état ; stock d approvisionnement (matières premières, produits intermédiaires/finis /résiduels) ; stock de productions en cours (biens ou services en cours de formation au travers d un processus de production. Schémas d écritures comptables : - en cours d exercice comptable : cf. schémas d écritures comptables «factures d achat» Les comptes de charges à utiliser seront : 601 achats stockés matières premières et fournitures (achats qui s intègrent à une production, par exemple : achat de la matière cuir, qui s intègre ensuite dans la production de chaussures). 602 achats stockés autres approvisionnements (matières consommables, fournitures consommables tel que produits d entretien, fournitures d atelier.) 607 achats de marchandises - en fin d exercice comptable : écritures d inventaires où l on constate la valeur du stock à l actif les immobilisations Définitions : - une immobilisation corporelle est un actif physique : identifiable, porteur d avantages économiques futurs, contrôlé, coût évalué avec une fiabilité suffisante ; dont l entreprise attend qu il soit utilisé au-delà de l exercice en cours ; destiné soit à être utilisé par l entreprise dans la production ou la fourniture de biens ou de services, soit à être loué à des tiers, soit à des fins de gestion interne, soit à un usage non professionnel. (exemples : mobilier de bureau). - une immobilisation incorporelle est un actif non monétaire sans substance physique : et reprenant les autres caractéristiques de l immobilisation corporelle. (ex : logiciel comptable). - une immobilisation financière, selon le PCG, peut correspondre à des titres de participation, des titres immobilisés de l activité de portefeuille, des autres titres immobilisés, des valeurs mobilières de placement. Schémas d écritures comptables : - en cours d exercice comptable : Société d expertise-comptable egeli 9/12

10 Même schéma d écriture comptable que pour une facture d achat, sauf que les comptes à utiliser au débit seront des comptes de la classe 2, cf. PCG, exemples : 205 logiciels 211 terrains 213 constructions 2182 matériels de transport 2183 matériels de bureau et matériel informatique 2184 mobiliers - en fin d exercice comptable : écritures d inventaire (dotations aux amortissement ). PARTIE 2 INITIATION A L UTILISATION D UN LOGICIEL COMPTABLE Cette 2 ème partie a pour but de vous montrer, à partir de votre logiciel comptable, comment réaliser les opérations suivantes : 1- saisie d écritures, liste/consultation/modification des écritures 2- rapprochement bancaire 3- lettrage des comptes de tiers 4- éditions informatiques (journal, grand livre, balance ) 5- relances clients 6- divers Se servir du manuel de votre logiciel. 1- saisie d écritures, liste/consultation/modification des écritures Les différents types d écritures étudiées dans la partie 1 seront à saisir, pour chaque pièce comptable, dans votre logiciel comptable en utilisant la fonction «saisie d écritures». D autres fonctions sont disponibles : «consultation» pour revoir vos écritures saisies et éventuellement les corriger si besoin. 2- rapprochement bancaire La fonction «rapprochement bancaire» du logiciel consiste à pointer sur le logiciel les opérations figurant sur les relevés de votre banque. Par défaut, les opérations non pointées sur le relevé bancaire, seront les opérations restant à comptabiliser ; les opérations non pointées sur le logiciel seront soient des opérations normalement non débitées ou non créditées à la banque, ou soient des opérations comptabilisées à tort. Le rapprochement bancaire est une fonction qui permet ainsi de s assurer que le compte banque est juste. Société d expertise-comptable egeli 10/12

11 3- lettrage des comptes de tiers La fonction «lettrage des comptes de tiers» n est pas une fonction qui existe sur tous les logiciels comptables. Cette fonction permet de pointer/lettrer : - pour les comptes clients : les factures de ventes avec les encaissements, - pour les comptes fournisseurs : les factures d achats avec les décaissements, Et ainsi de voir quelles sont les opérations non lettrées, c'est-à-dire les factures de ventes ou achats non encore payées. Cela permet ainsi simplement de relancer les clients retardataires dans leurs paiements mais aussi de payer ses fournisseurs. 4- éditions informatiques - balance générale des comptes : document faisant apparaître pour chacun des comptes généraux (compte 1 à 7999) les montants totaux des débits et des crédits et le solde qui peut être soit débiteur, soit créditeur. - balance auxiliaires des comptes clients / fournisseurs / salariés : idem balance générale mais concerne les comptes auxiliaires. - grand livre général des comptes : édition qui regroupe le détail des écritures comptable par compte général. - grand livre auxiliaire des comptes clients / fournisseurs / salariés : édition qui regroupe le détail des écritures comptables par compte auxiliaire. - journaux achat/vente/banque/caisse/od : éditions qui regroupent le détail des écritures comptables par journal. - journal centralisateur : total des débits et des crédits pour chaque journal et pour chaque mois, édition obligatoire annuelle. 5- relances clients Certains logiciels permettent d éditer vos relances clients en automatique et en reprenant le détail des créances clients non payées. 6- divers Sujets libres. Société d expertise-comptable egeli 11/12

12 CONCLUSION Grâce à cette formation, vous êtes désormais capable de mettre à jour la saisie comptable courante de votre entreprise à l aide de votre logiciel comptable. En cas de doute sur l utilisation d un compte, il est préférable d utiliser le compte : 471 compte d attente, et ensuite de vous renseigner pour connaître le compte correct à utiliser, auprès de votre expert-comptable par exemple. La tenue de la comptabilité par vous-même présente ainsi de nombreux avantages : - c est un véritable outil de gestion au quotidien pour ainsi mieux piloter votre entreprise : suivi de la réalisation de vos objectifs financiers en terme de rentabilité définis dans votre compte de résultat prévisionnel (module de formation existant) et mise en place d actions stratégiques correctives au quotidien (exemple : chiffre d affaires insuffisant par rapport à l objectif initial => action : publicité supplémentaire, commercial plus actif ) ; suivi de votre trésorerie au jour le jour avec : possibilité de mise à jour de votre prévisionnel de trésorerie (module de formation existant) et actions correctives en découlant ; relances clients - réduction de vos frais généraux par la non facturation par votre cabinet d expertise comptable de la partie saisie comptable. - Le cabinet peut également vous proposer des formations complémentaires à cette formation initiale en comptabilité : - module formation «perfectionnement à la comptabilité» : comptabilisation des opérations plus complexes (écarts de changes, affacturage ) et préparation des écritures d inventaire. Ce module nécessite de bien maîtriser le module «initiation à la comptabilité» ; - module formation «préparation du compte de résultat prévisionnel» ; - module formation «préparation du plan de financement annuel et du plan de trésorerie mensuel» ; - modules formation dans d autres domaines de la comptabilité, fiscalité, à la carte en fonction de vos besoins. Nous espérons que cette formation répondait à vos attentes. Vos remarques sur la qualité et le contenu sont les bienvenues, afin d améliorer ce module de formation. Nous vous souhaitons une agréable comptabilité! Société d expertise-comptable egeli 12/12

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Principes et Techniques Comptables 1 er degré

Principes et Techniques Comptables 1 er degré Principes et Techniques Comptables 1 er degré Thème 1601... 4 Séquence thématique 1...4 Séquence thématique 1 > Exercice 1... 4 Séquence thématique 1 > Exercice 1 > Consigne 1... 4 Séquence thématique

Plus en détail

Les bases du modèle comptable

Les bases du modèle comptable Les bases du modèle comptable C H A P I T R E 25 16 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE Le respect de la normalisation comptable va permettre : une comparaison dans l espace et dans le temps entre entreprises ;

Plus en détail

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale.

1.2. Les documents comptables usuels PARTIE 1. La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. 1.2 Les documents comptables usuels PARTIE 1 La tenue d une comptabilité régulière et sincère est une obligation légale. Une entreprise est une construction bâtie sur des piliers (fonctions) : commercial,

Plus en détail

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général

PROGRAMME. Préambule. Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire. Bibliographie indicative: Plan Comptable Général Claude Guittard Bureau 153 guittard@unistra.fr LICECE 1 UDS 2012/2013 PROGRAMME Cours : 20 heures (10 séances) TD : 12 heures (8 séances) Document Obligatoire Plan Comptable Général Bibliographie indicative:

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES

CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES ISPPBTS1 CHAPITRE 8 : LES JOURNAUX AUXILIAIRES I. GENERALITES L enregistrement des opérations en articles de «journal classique» comporte plusieurs inconvénients : La succession des articles ne correspond

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale COURS 470 Série 20 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE -

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

4. La méthode comptable

4. La méthode comptable 4. La méthode comptable ACC3001 Comptabilité d entreprise Jennifer Malet Définitions Flux : grandeur économique correspondant à la circulation de produits, de services, de revenus, de monnaie, entre agents

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Introduction à la comptabilité générale (Tome 1)

Introduction à la comptabilité générale (Tome 1) Abdelmoumen BERJAOUI Docteur en sciences de gestion Professeur habilité à la FSJES, Kenitra Introduction à la comptabilité générale (Tome 1) 1 Sommaire Chapitre libre. Histoire, définition et rôle de la

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

DOSSIER I : OPERATION COURANTES

DOSSIER I : OPERATION COURANTES INSTITUT MATAMFEN Examen Blanc 3 e session Mai 2006 Classe : PREMIERE Série : G2 Année scolaire : 2005/2006 Epreuve : T.Q.G Coef : 4 Durée : 4 h 15min Vous êtes stagiaire dans un cabinet comptable à yaoundé.

Plus en détail

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales Obligations légales Plan comptable Les documents de synthèse Obligations légales Obligation de tenir une comptabilité : tout commerçant doit tenir une comptabilité de ses recettes et dépenses. il doit

Plus en détail

Comptabilité financière SAP ERP version ECC 6

Comptabilité financière SAP ERP version ECC 6 Démarrer avec le progiciel SAP ECC Introduction 5 Présentation générale 5 Exécuter le progiciel SAP 6 Définir la structure organisationnelle Introduction 53 Entités organisationnelles de la comptabilité

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

I - Introduction à la comptabilité

I - Introduction à la comptabilité C.Terrier 27/01/2006 1 /19 Initiation à la gestion Quantitative d une entreprise Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT BILAN

COMPTE DE RESULTAT BILAN COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT Par définition, il permet de déterminer le résultat financier d une date à une autre. Il résulte de la différence entre les recettes et les dépenses réalisées pendant

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale DUT GEA, 1 ème année, 2006-2007 M711 - Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2 BilanStat-Audit Sommaire Présentation... 3 Chapitre 0 : Gestion des bases de données... 5 Chapitre 0 : Gestion des missions... 12 Chapitre 1 : Eléments généraux... 17 Chapitre 2 : Capitaux propres... 28

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 2 : LE COMPTE 1. LE PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL ET LES CLASSES La loi impose des règles concernant la présentation et le contenu des documents comptables. Ces règles font l'objet

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Gestion Comptable Sage 100

Gestion Comptable Sage 100 Gestion Comptable La réponse à tous les besoins comptables et financiers de l entreprise avec la richesse d une offre unique sur le marché. 1 SOMMAIRE 1.1. Le pôle comptable et Financier...3 1.2. Une couverture

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT BANCAIRE... 2 LES PRETS... 5 LES EMPRUNTS... 5 LES CONCOURS BANCAIRES... 11 CONSTITUTION D UN CAPITAL... 11 LA TRESORERIE PREVISIONNELLE...

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION LA COMPTABILITE ET LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Objectifs : permettre aux élèves d acquérir des savoirs comptables, sans tomber dans le travers de reproduire en classe l apprentissage

Plus en détail

Introduction à la gestion

Introduction à la gestion Introduction à la gestion comptable La comptabilité générale est une technique permettant de codifier et de conserver une trace des opérations réalisées par une entreprise dans le cadre de son activité.

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat Le bilan et le compte de résultat L entreprise enregistre un très grand nombre d opérations : cet ensemble considérable d informations doit être résumé et structuré. Deux documents de synthèse sont donc

Plus en détail

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance

Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance Enoncé Cas de synthèse n 1 : Société BIGFLASH SA Bilan d ouverture, journal, grand-livre et balance En date du 1 er juillet N, la société BIGFLASH reprend l activité de distribution de produits de luxe

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations.

1. Établir le bilan de l'entreprise au 2 janvier 2009 après ces deux opérations. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2010 (Nouvelle Calédonie) SERIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION EPREUVE ECRITE DE LA SPECIALITE COMPTABILITE ET FINANCE D ENTREPRISE CORRIGE DOSSIER 1 - CRÉATION

Plus en détail

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND Partie III Le PCG (FR GAAP) 1 Plan comptable et Système d enregistrement des transactions. 2 LE PLAN COMPTABLE 3 PCG Téléchargeable sur : www.lacompta.org/doc/plancomptable-francais.pdf PCG sur Iphone

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

THEME 3 : LE COMPTE ET LA PARTIE DOUBLE

THEME 3 : LE COMPTE ET LA PARTIE DOUBLE UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 3 : LE COMPTE ET LA PARTIE DOUBLE SENS ET PORTEE DE L ETUDE : Assimiler

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

Chapitre 3 Principes d'évaluation

Chapitre 3 Principes d'évaluation Chapitre 3 Principes d'évaluation I Evaluation des actifs postérieurement à leur date d'entrée (PCG) Introduction : Règles générales concernant les dépréciations A Analyse des actifs autres que les immobilisations

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks. LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS Objectif(s) : être capable de : o Pré-requis : o o Modalités : o o o Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

Plus en détail

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION 1. Notion du Compte: Nous avons vu que le Bilan donne une vue d'ensemble de la situation de l'entreprise à une date

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

GdsCompta. Logiciel de comptabilité générale

GdsCompta. Logiciel de comptabilité générale GdsCompta Logiciel de comptabilité générale CARACTERISTIQUES Logiciel sous Windows Fonctionne sous Windows XP, Vista, 7 et 8 Multi-dossier De la saisie des écritures au bilan, une comptabilité complète.

Plus en détail

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE

LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE LES SPECIFICITES D UNE COMPTABILITE INFORMATISEE Système classique : 1 ) Enregistrement des pièces comptables dans un seul livre-journal appelé JOURNAL GENERAL 2 ) Report des écritures dans un seul grand-livre

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Concepts comptables : bases théoriques

Concepts comptables : bases théoriques Concepts comptables : bases théoriques Rappels historique et évolution 16 ème siècle invention de la comptabilité en partie double par M. Paccioli. En partie double rien ne se perd. - 1947 élaboration

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière

Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière Découpage Fonctionnel Sage 100 Suite Comptable & Financière 1 1 Synthèse du découpage fonctionnel 2 2 Comptabilité & Finances Comptabilité Générale & Auxiliaire Multi-sociétés, multi-exercices. Saisie

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 QU EST-CE QUE LA COMPTABILITÉ?... 2 Les grandes fonctions de la comptabilité... 2 La distinction

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX

L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX L ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX Objectif(s) : o Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : o o o o Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Objectif(s) : ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION (STMG) GESTION ET FINANCE ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ PARTIE ÉCRITE SESSION 2014 ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée : 4h Coefficient

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que ses auteurs. Les réponses sont parfois plus détaillées que ce

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 1010009 DCG SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

Ta b l e d e s m a t i è r e s

Ta b l e d e s m a t i è r e s Ta b l e d e s m a t i è r e s Avant-propos... 11 première partie les Systèmes comptables chapitre I : La préparation des enregistrements... 15 1. La précomptabilisation... 15 1.1. Principe de la précomptabilisation...

Plus en détail

Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable

Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable Dossier G16 - L'Organisation du traitement de l'information Comptable L'objectif de la comptabilité financière est de produire des informations de synthèse de qualité à destination de différents utilisateurs.

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Nathalie Crouzet sans taboo Réussir sa compta avec Ciel Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Table des matières AVANT DE COMMENCER... 1 Le rôle de la comptabilité 1 La comptabilité : outil de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS Application... 1 Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé... 2 Applicabilité pour toutes les entreprises à capital fermé...

Plus en détail

COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE. ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite

COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE. ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION COMPTABILITÉ ET FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2013 ÉPREUVE DE SPÉCIALITÉ Partie écrite Durée: 4h Coefficient 7 Documents autorisés Liste

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Odoo TD5 Comptabilité, gestion des immobilisations & gestion budgétaire

Odoo TD5 Comptabilité, gestion des immobilisations & gestion budgétaire Odoo TD5 Comptabilité, gestion des immobilisations & gestion budgétaire OBJECTIFS Ce TD a pour objectif de découvrir la comptabilité générale, la gestion des immobilisations et la gestion budgétaire sous

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

3.5 INTERROGATION DES COMPTES

3.5 INTERROGATION DES COMPTES 3.5 INTERROGATION DES COMPTES Interrogation et lettrage pour les comptes généraux Interrogation tiers pour les clients et fournisseurs. Sur ces deux menus, possibilité de lettrer automatiquement ou manuellement

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise?

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Animé par : Cédric

Plus en détail

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges?

1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1. Les opérations décrites relèvent-elles de la comptabilité de l entreprise Georges? 1) Achat à crédit d un pont élévateur au fournisseur Sogem Il s agit de l'acquisition d une immobilisation nécessaire

Plus en détail

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale COURS 470 Série 07 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Arrêté du 14 mars 2005 relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires NOR : SOCU0412535A Le

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail