CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION. des conjoints, concubins, partenaires d un PACS. Agir, ne pas subir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION. des conjoints, concubins, partenaires d un PACS. Agir, ne pas subir"

Transcription

1 CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION des conjoints, concubins, partenaires d un PACS Agir, ne pas subir

2 Synthèse des possibilités d affiliation Synthèses des possibilités d affiliation Pages 4 à 7 Affiliation à la CSMA Affiliation à la CAMIEG... du conjoint d un Actif P du conjoint après le décès d un Actif P. 12 Sommaire...du conjoint d un Actif ou d un Retraité P. 8...du conjoint après le décès d un Actif P. 9...du conjoint après le décès d un Retraité P.10...du conjoint d un Retraité P du conjoint après le décès d un Retraité P. 14 Affiliation à la CSM Loi Evin ou la CSMR Affiliation transitoire CSM Loi Evin - CSMR...pour les ex-conjoints d un Actif ou d un Retraité P. 15 Affiliation à la CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR...du conjoint après le décès d un vrant-droit P. 16

3 CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR L affiliation des conjoints, concubins ou partenaires d un PACS, à la CAMIEG, à la CSMA pour les Actifs, à la CSM Loi EVIN ou la CSMR pour les Retraités des IEG est liée à différents critères qui permettent ou non au conjoint, au concubin ou au partenaire d un PACS d être affilié ou de rester affilié. Quels sont les critères d affiliation du conjoint, du concubin ou du partenaire d un PACS, en fonction de la situation individuelle des Actifs ou Retraités des IEG? Ces affiliations sont modifiées en cas de décès de l agent Actif ou Retraité des IEG. Ce document n a pas vocation à être exhaustif mais à apporter des éléments d information de base. Vous trouverez plus de précisons sur le site internet FO et en vous rapprochant de vos représentants locaux. 3/ 17

4 Synthèse des possibilités d affiliation Salarié vrant-droit CAMIEG Obligatoire Part régime général Part Complémentaire Section Actifs Et vrant-droit CSMA Obligatoire Conjoint Concubin PACS La notion d Ayant-droit et l affiliation du conjoint, du concubin ou de pacsé, à la CAMIEG, à la CSMA, à la CSM Loi Evin ou à la CSMR sont directement liées à l ouverture des droits de l vrant-droit Salarié ou Retraité. 1 Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part régime général Part Complémentaire Section Actifs même s il est Retraité 4/ 17 Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part complémentaire seule CPAM pour la part du Régime Général S il travaille il peut aussi bénéficier d une mutuelle d entreprise Section Actifs même s il est Retraité NON CAMIEG conditions de ressources ou ne souhaite pas CPAM pour la part du Régime Général Mutuelle personnelle et/ou mutuelle d entreprise s il travaille Si CAMIEG Ayant-droit CSMA Obligatoire NON CSMA

5 Conjoint Concubin PACS Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part régime général Part Complémentaire Section Actifs même s il est Retraité Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part complémentaire seule CPAM pour la part du Régime Général S il travaille il peut aussi bénéficier d une mutuelle d entreprise Section Actifs même s il est Retraité NON CAMIEG conditions de ressources ou ne souhaite pas CPAM pour la part du Régime Général Mutuelle personnelle et/ou mutuelle d entreprise s il travaille Synthèse des possibilités d affiliation Si CAMIEG Ayant-droit CSMA Obligatoire NON CSMA Après décès du salarié vrant-droit CAMIEG si Pension de Réversion CNIEG Obligatoire Part régime général Part Complémentaire Section Retraité même s il n est pas Retraité Seul le conjoint peut bénéficier d une pension de réversion. Le concubin ou partenaire d un PACS en est exclu. NON CAMIEG s il n y a pas de Pension de Réversion CNIEG vrant-droit CSM Loi Evin s il était déjà CSMA avant le décès du Salarié CSMR Autre N ouvre pas droit à CSM Loi Evin s il n était pas CSMA avant le décès du Salarié NON CSM Loi Evin NON CSMR Ce n est pas la Pension qui sert de base de calcul à la CSM Loi Evin. Elle est la même que celle qui serait calculée pour une adhésion de l vrant-droit à la CSM Loi Evin (Salaires des 12 derniers mois). 5/ 17

6 Retraité vrant-droit CAMIEG Obligatoire Part régime général Part Complémentaire Section Retraité Et vrant-droit CSMA Loi Evin CSMR Autre Adhésions facultatives La notion d Ayant-droit et l affiliation du conjoint, du concubin ou de pacsé, à la CAMIEG, à la CSMA, à la CSM Loi Evin ou à la CSMR sont directement liées à l ouverture des droits de l vrant-droit Salarié ou Retraité. Synthèse des possibilités d affiliation Conjoint Concubin PACS Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part régime général Part Complémentaire Section Retraités même s il n est pas Retraité 6/ 17 Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part complémentaire seule CPAM pour la part du Régime Général S il travaille il peut aussi bénéficier d une mutuelle d entreprise Section Retraités même s il n est pas Retraité NON CAMIEG conditions de ressources ou ne souhaite pas CPAM pour la part du Régime Général Mutuelle personnelle et/ou mutuelle d entreprise s il travaille Si CAMIEG et si Retraité CSM Loi Evin Ayant-droit CSM Loi Evin Si CAMIEG et si Retraité CSMR Ayant-droit CSMR Autre NON CSM Loi Evin NON CSMR

7 Synthèse des possibilités d affiliation Conjoint Concubin PACS Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part régime général Part Complémentaire Section Retraités même s il n est pas Retraité Ayant-droit CAMIEG sous conditions de ressources Part complémentaire seule CPAM pour la part du Régime Général S il travaille il peut aussi bénéficier d une mutuelle d entreprise Section Retraités même s il n est pas Retraité NON CAMIEG conditions de ressources ou ne souhaite pas CPAM pour la part du Régime Général Mutuelle personnelle et/ou mutuelle d entreprise s il travaille Si CAMIEG et si Retraité CSMA Loi Evin Ayant-droit CSM Loi Evin Si CAMIEG et si Retraité CSMR Ayant-droit CSMR Autre NON CSM Loi Evin NON CSMR Après décès du retraité 7/ 17 vrant-droit CAMIEG si Pension de Réversion CNIEG Obligatoire Part régime général Part Complémentaire Section Retraité même s il pas Retraité Seul le conjoint peut bénéficier d une pension de réversion. Le concubin ou partenaire d un PACS en est exclu. NON CAMIEG s il n y a pas de Pension de Réversion CNIEG vrant-droit CSM Loi Evin s il était déjà CSMA avant le décès du Salarié CSMR Autre S il était déjà CSM Loi Evin il reste CSM Loi Evin mais passe du statut d Ayant-droit à vrant-droit CSM Loi Evin S il était déjà CSMR il reste CSMR mais passe du statut d Ayant-droit à vrant-droit CSMR S il n était pas CSMA avant le décès du Retraité N ouvre pas droit à CSM Loi Evin NON CSM Loi Evin NON CSMR Ce n est pas la Pension qui sert de base de calcul à la CSM Loi Evin. Elle est la même que celle qui serait calculée pour une adhésion de l vrant-droit à la CSM Loi Evin (Salaires des 12 derniers mois).

8 AFFILIATION À LA CAMIEG Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, d agent Actif ou Retraité Le conjoint, concubin, partenaire d un PACS, peut être affilié à la CAMIEG sous conditions de ressources au regard d un plafond annuel de ressources. Cette adhésion est facultative et doit être demandée par l vrant-droit : Pour être affilié à la CAMIEG en 2017, le conjoint, concubin, partenaire d un PACS doit avoir déclaré moins de brut (Ressources perçues en 2015 et figurant sur l avis d imposition 2016). Les ressources déclarées comprennent le cumul : des revenus d activité salariée ou non salariée, des pensions d invalidité, les retraites (hors minimum vieillesse) et rentes, les pensions alimentaires reçues, certains des revenus du patrimoine (suivant le type de vie commune), des revenus sociaux imposables (indemnités de chômage, de maladie... et hors RSA), les revenus soumis à prélèvement libératoire (ex. revenus d obligations). Sont exclus les revenus exceptionnels et les revenus du patrimoine exonérés d impôt (ex. épargne logement). Les droits du conjoint, concubin, partenaire d un PACS sont reconduits automatiquement annuellement. Tous les ans, la CAMIEG vérifie ses conditions de ressources, permettant le maintien ou non de son affiliation. Elle utilise les informations transmises par les services fiscaux. Chaque fin d année, la CAMIEG est donc amenée à radier certains conjoints, concubins ou partenaires d un PACS. Cette radiation entraine de facto une radiation de la CSMA, de la Csm Loi Evin ou de la CSMR. Précision FO Les revenus patrimoniaux sont rattachés à l vrant-droit et à l Ayant-droit. Les sommes perçues sont divisées en deux et imputées sur l agent et son conjoint, ce qui peut porter les ressources du conjoint au-delà du plafond d affiliation. 8/ 17

9 AFFILIATION À LA CAMIEG Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, suite au décès d un agent Actif Si le conjoint, concubin ou partenaire d un PACS était auparavant affilié à la CAMIEG, il est Ayantdroit et il peut bénéficier soit de la prise en charge totale par la CAMIEG (Part Sécu + Part complémentaire), soit sur la seule part complémentaire (La part Sécu reste prise en charge par sa CPAM). L agent règle une cotisation de 2,11 % basée sur le salaire et prime, les employeurs cotisent à 1,35 % et les dépenses du conjoint, concubin ou partenaire d un PACS sont imputées sur la section comptable des Actifs. En cas de décès de l Agent, seul un conjoint peut ouvrir droit à la pension de réversion versée par la CNIEG. Il reste couvert par la CAMIEG durant 1 an à compter de la date de décès de l agent. Le concubin ou partenaire d un PACS ne peut prétendre à la pension de réversion. L agent doit avoir 1 an d ancienneté dans les IEG (hors Accident du Travail et Maladie Professionnelle) et il n y a pas de condition de durée de mariage et le droit à pension de réversion n est soumis à aucune condition d âge ou de ressource du conjoint. De plus, pour que le conjoint ouvre droit à la CAMIEG, il faut impérativement que l agent ait eu 15 ans de services. Si le conjoint bénéficie d une pension de réversion, il passe du statut d Ayant-droit CAMIEG section des Actifs à celle d vrant-droit CAMIEG section des Retraités. S il n était pas auparavant affilié à la CAMIEG, lors du décès de l agent et sous réserve de percevoir une pension de réversion, le conjoint devient vrant-droit CAMIEG section des Retraités. Dans la mesure où les mises à jour des fichiers CAMIEG se font via les fichiers des employeurs pour les Actifs ou de la CNIEG pour les Retraités, l affiliation du conjoint comme vrant-droit CAMIEG section Retraité est automatique et obligatoire. Elle se fait à la date d attribution de la pension de réversion par la CNIEG. La cotisation CAMIEG de 2,36 % est calculée sur la pension de réversion. Conseil FO Par précaution, le conjoint peut adresser à la CAMIEG l avis d attribution de la pension de réversion édité par la CNIEG et également joindre un RIB si le compte bancaire du conjoint est différent de celui de l agent décédé. 9/ 17

10 AFFILIATION À LA CAMIEG Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, suite au décès d un agent Retraité Si le conjoint, concubin ou partenaire d un PACS était auparavant affilié à la CAMIEG, il est Ayant-droit et il peut bénéficier soit de la prise en charge totale par la CAMIEG (Part Sécu + Part complémentaire), soit sur la seule part complémentaire (La part Sécu reste prise en charge par sa Cpam). Le retraité règle une cotisation de 2,36 % basée sur le montant de la pension et les dépenses du conjoint sont imputées sur la section comptable des Retraités. En cas de décès de l Agent, son conjoint peut ouvrir droit à la pension de réversion versée par la CNIEG. Le concubin ou partenaire d un PACS ne peut prétendre à la pension de réversion. Aucune condition n est requise si le mariage est antérieur à la mise en retraite de l agent. À l inverse, si le mariage est postérieur à la mise en retraire de l agent, il faut au moins deux ans de mariage pour que le conjoint puisse prétendre à la pension de réversion sauf si au moins un enfant est né de cette union. De plus, pour que le conjoint ouvre droit à la CAMIEG, il faut impérativement que l agent ait eu 15 ans de services. Si le conjoint bénéficie d une pension de réversion, il passe du statut d Ayant-droit CAMIEG section des Actifs à celle d vrant-droit CAMIEG section des Retraités. S il n était pas auparavant affilié à la CAMIEG, lors du décès de l agent et sous réserve de percevoir une pension de réversion, le conjoint devient vrant-droit CAMIEG section des Retraités. Dans la mesure où les mises à jour des fichiers CAMIEG se font via les fichiers des employeurs pour les Actifs ou de la CNIEG pour les Retraités, l affiliation du conjoint comme vrant-droit CAMIEG section Retraité est automatique et obligatoire. Elle se fait à la date d attribution de la pension de réversion par la CNIEG. La cotisation CAMIEG de 2,36 % est calculée sur la pension de réversion. Conseil FO Par précaution, le conjoint peut adresser à la CAMIEG l avis d attribution de la pension de réversion édité par la CNIEG et également joindre un RIB si le compte bancaire du conjoint est différent de celui de l agent décédé. 10/ 17

11 AFFILIATION À LA CSMA Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, d un agent Actif Pour pouvoir prétendre à la CSMA ou la CSMR, le conjoint doit en premier lieu être affilié à la CAMIEG Si le conjoint est Ayant-droit CAMIEG, son affiliation à la CSMA est obligatoire et automatique. L agent paye une cotisation Famille de 0,474 % basée sur le salaire et prime. Les droits du conjoint sont reconduits automatiquement annuellement. La loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi fait obligation aux entreprises du secteur privé de mettre en place à compter du 1 er janvier 2016 une couverture maladie obligatoire. Si le conjoint est salarié d une entreprise avec une couverture maladie obligatoire, il peut demander une dérogation d adhésion à cette couverture maladie puisqu il bénéficie déjà d un régime maladie obligatoire (CAMIEG) y compris d une surcomplémentaire (CSMA). Il peut aussi demander une dérogation pour ne plus être affilié obligatoirement à la CSMA. Intervention FO FO est intervenue auprès du SGE des IEG pour que les agents puissent obtenir une attestation d affiliation CAMIEG leur permettant de faire valoir d une dérogation d adhésion à la couverture maladie d entreprise de leur conjoint. Dès lors que son conjoint n est plus affilié CAMIEG (hors conditions de ressources), il est également radié de la CSMA et l agent ne paye plus qu une cotisation isolée de 0,268 % (sauf s il a des enfants à charge). 11/ 17

12 AFFILIATION À LA CSMA Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, suite au décès d un agent Actif Si le conjoint perçoit une pension de réversion et s il était affilié à la CSMA (Ayantdroit) avant le décès de l agent, il peut adhérer à la CSM Loi Evin (dans les 12 mois qui suivent le décès de l vrant-droit). Le conjoint, peut également ouvrir droit à la CSMR. Si le conjoint perçoit une pension de réversion mais s il n était affilié à la CSMA avant le décès de l agent, il ne peut pas ouvrir droit à la CSM Loi Evin, mais il peut décider d adhérer à la CSMR. Rappel FO Dans un cas comme dans l autre, l adhésion n est pas automatique et le conjoint doit adresser à la Mutieg une demande d adhésion à l une ou l autre couverture complémentaire. En joignant : la notification d attribution de la pension CNIEG comportant la date d effet. un relevé d identité bancaire. 12/ 17

13 AFFILIATION à la CSM Loi Evin ou la CSMR Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, d un agent Retraité Pour pouvoir prétendre à la CSM Loi Evin ou la CSMR, le conjoint doit en premier être affilié à la CAMIEG. Si le Retraité est affilié à la CSM Loi Evin ou la CSMR et que son conjoint est Ayant-droit CAMIEG, son affiliation à la CSM Loi Evin ou la CSMR est facultative et volontaire. L agent paye alors une cotisation Famille. Intervention FO FO est intervenue auprès du SGE des IEG pour que les agents puissent obtenir une attestation d affiliation CAMIEG leur permettant de faire valoir d une dérogation d adhésion à la couverture maladie d entreprise de leur conjoint. La loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi fait obligation aux entreprises du secteur privé de mettre en place à compter du 1er janvier 2016 une couverture maladie obligatoire. Si le conjoint est salarié d une entreprise avec une couverture maladie obligatoire, il peut demander une dérogation d adhésion à cette couverture maladie puisqu il bénéficie déjà d un régime maladie obligatoire (CAMIEG). Dès lors que son conjoint n est plus affilié CAMIEG (hors conditions de ressources), il est également radié de la CSM Loi Evin ou de la CSMR et l agent ne paye plus qu une cotisation isolé (sauf s il a des enfants à charge). 13/ 17

14 AFFILIATION à la CSM Loi Evin ou la CSMR Pour conjoints, partenaires d un PACS, concubins, suite au décès d un agent Retraité Si le retraité était affilié à la CSM Loi Evin et que son conjoint était Ayant-droit à la CSM Loi Evin avant le décès de l agent, le conjoint continue d être affilé à la CSM Loi Evin. Il passe du statut d Ayant-droit CSM Loi Evin à celui d vrant-droit CSM Loi Evin. Le conjoint peut aussi décider d adhérer à la CSMR et non plus à la CSM Loi Evin.. Si le retraité était affilié à la CSM Loi Evin et que son conjoint n était affilié à la CSM Loi Evin avant le décès de l agent, le conjoint ne peut ouvrir droit à la CSM Loi Evin, mais il peut décider d adhérer à la CSMR. Si le retraité était affilié à la CSMR et que son conjoint était Ayant-droit CSMR avant le décès de l agent, le conjoint devient automatiquement vrant-droit CSMR, sauf avis contraire de sa part. Confirmez à la Mutieg votre choix ainsi que tous Si le retraité était affilié à la CSMR changements de situation. et que son conjoint n était Ayantdroit CSMR avant le décès de l agent, le conjoint peut décider d adhérer à la CSMR. Rappel FO Dans un cas comme dans l autre, l adhésion n est pas automatique et le conjoint doit adresser à la Mutieg une demande d adhésion à l une ou l autre couverture complémentaire. Joindre : la notification d attribution de la pension CNIEG comportant la date d effet. un relevé d identité bancaire. 14/ 17

15 AFFILIATION à la CAMIEG CSMA - CSMR Pour les Ex-conjoints Suite au décès d un Actif ou d un Retraité, les ex-conjoints de ce dernier peuvent bénéficier d une pension de réversion au prorata de la durée respective de chaque mariage entre le conjoint, le conjoint séparé de corps et les ex-conjoints non remariés avant le décès. Les concubins ou partenaires d un PACS ne peuvent prétendre à une pension de réversion. Si un des ex-conjoints (ou les ex-conjoints) est remarié avant le décès de l agent, il perd définitivement le droit à la pension de réversion. S il perçoit une pension de réversion et qu il se remarie, sa pension de réversion est suspendue durant la durée de ce remariage. S il perçoit déjà une pension de réversion au titre d un premier mariage, il ne peut prétendre à celle de la Cnieg. Dans la mesure où les ex-conjoints perçoivent une pension de réversion versée par la CNIEG, ils sont automatiquement et obligatoirement affiliés à la CAMIEG comme vrant-droit section Retraité pour la part du régime général plus la part complémentaire CAMIEG. L affiliation des ex-conjoints à la CAMIEG se fait à la date d attribution de la pension de réversion par la CNIEG. via la mise à jour du fichier CNIEG transmis à la CAMIEG. La cotisation CAMIEG est de 2,36 %, elle est calculée sur leur pension de réversion. L affiliation à la CSM Loi Evin est impossible. L ex-conjoint peut par contre décider d adhérer à la CSMR. 15/ 17 Conseil FO Par précaution, les ex-conjoints peuvent adresser à la CAMIEG la notification d attribution de la pension CNIEG comportant la date d effet, une copie de leur carte nationale d identité, un relevé d identité bancaire, une attestation de droits du régime maladie dont ils dépendent. Ils doivent penser à résilier leur propre mutuelle une fois l affiliation CAMIEG et CSMR validée.

16 AFFILIATION TRANSITOIRE Après le décès d un vrant-droit Le veuf ou la veuve d un agent en CSMA, CSM Loi Evin ou CSMR cesse d être affilié comme Ayant-droit CSMA, CSM Loi Evin ou CSMR au jour du décès du conjoint. La possibilité d adhésion à la CSM Loi Evin ou à la CSMR est assujettie à la reconnaissance de pension de réversion par la CNIEG. Ce délai est généralement d au moins 2 mois. Durant cette période, le veuf ou la veuve ne bénéfice plus de la CSMA alors qu une fois reconnu pension de réversion, il pourra de nouveau être affilé comme vrant-droit, s il le souhaite, à la CSM Loi Evin ou à la CSMR. Sa nouvelle affiliation prendra effet au jour du décès de son conjoint moyennant le versement des cotisations dues sur cette période. Il pourra ainsi bénéficier des prestations avec effet rétroactif. FO est intervenue auprès du SGE des IEG pour que le délai de traitement des dossier de reconnaissance Pension de réversion soit raccourcis. Par ailleurs, il conserve automatiquement sa couverture CAMIEG pendant un an, date à compter du décès du conjoint. Conseil FO Si la reconnaissance de Pension de réversion est quasiment certaine et compte-tenu de la rupture momentanée des prestations, le veuf ou la veuve peut demander à la Mutieg, à titre conservatoire et dérogatoire, une prise en charge des frais médicaux qui surviendraient durant cette période transitoire sous réserve que le veuf ou la veuve renvoie son bulletin d adhésion à la CSM Loi Evin ou à la CSMR. 16/ 17

17 Infos Utiles Adresses utiles : CNIEG 20 rue des Français libres CS NANTES CEDEX CAMIEG NANTERRE CEDEX MUTIEG 49 Rue Godot de Mauroy PARIS / 17

Dossier de demande d'entraide sociale CSM R

Dossier de demande d'entraide sociale CSM R Dossier de demande d'entraide sociale CSM R Date d'envoi à MUTIEG R ASSO : / / 20 N adhérent : 30 _ Nom : _ Réception dossier complet : / / 20 _ Prénom : _ Adresse : Tél. : N NIA : _ Mail : _ CMCAS de

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Livret CAMIEG -MUTIEG

Livret CAMIEG -MUTIEG Édition 2013 Livret CAMIEG -MUTIEG La protection sociale en pratique Retrouvez FO Énergie et Mines sur Quelques mots d introduction à la mise en place de ce recueil de fiches pratiques et les raisons qui

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque Papier Sté Date : Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque La direction de l entreprise : Dont le siège social est situé

Plus en détail

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord :

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord : Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Date de création : 31/03/2014 Date de mise à jour : 25/09/2014 SOMMAIRE : Questions sur la négociation de l accord : LEGENDE : rouge : question

Plus en détail

Livret d epargne SaLariaLe

Livret d epargne SaLariaLe Livret d Epargne Salariale Chère collaboratrice, Cher collaborateur, En tant que salarié(e) de PAGE PERSONNEL, vous bénéficiez de l accord de participation en vigueur dans l entreprise. En complément de

Plus en détail

Le maintien du niveau de vie après le divorce : la prestation compensatoire. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le maintien du niveau de vie après le divorce : la prestation compensatoire. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 27 juin 2007 à 9 h 30 «Niveau de vie, veuvage et divorce» Document N 02 Document de travail, n engage pas le Conseil Le maintien du niveau de vie

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale Sommaire Les dispositifs de participation

Plus en détail

LIVRET DE PRÉSENTATION

LIVRET DE PRÉSENTATION PRÉVOYANCE COLLECTIVE KLESIA PRÉVOYANCE LIVRET DE PRÉSENTATION Régime de prévoyance de l ensemble des salariés SCHNEIDER ELECTRIC Ce document vous présente le résumé des prestations du régime de prévoyance

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) (FE) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4

INPCA. Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 INPCA Institution Nationale de Prévoyance du Commerce et de l Artisanat 2 / 0 / 1 / 4 Complémentaire retraite, prévoyance et santé des professionnels de la coiffure L INPCA VOTRE PARTENAIRE PRÉVOYANCE

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

«2.2. Couverture facultative

«2.2. Couverture facultative MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 9811. EXPLOITATIONS AGRICOLES (Tarn) (6 mai 2002) (Etendue par arrêté

Plus en détail

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003.

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. La loi n 2003-775 constitue une réforme importante pour la retraite des professeurs agrégés. Certains points restent imprécis

Plus en détail

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC Direction des missions Département de la solidarité ANNEXE 6 FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC A transmettre au plus tard 1 mois avant

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

Déclaration de ressources Complément (12 mois)

Déclaration de ressources Complément (12 mois) RETRAITE DE Déclaration de ressources Complément (12 mois) Professionnel libéral (art. L. 643-7 du code de la Sécurité sociale) Salarié du régime général et du régime agricole (art. L. 353-1 et suivants

Plus en détail

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé

Tous ensemble, Maitrisons nos dépenses de santé P Des outils à votre disposition Vous cherchez des tarifs de consultation, des adresses de médecins,. www.ameli-direct.ameli.fr Vous cherchez des informations sur les centres mutualistes. www.mutualite.fr

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS?

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS? Les cotisations des non-salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles sont émises pour l année civile complète, en fonction de

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE OUVRIERS - FORCLUM RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008 www.probtp.com PRÉVOYANCE L'assurance d'un avenir solide COTISATIONS Taux appelé à 4,19 % de la tranche A (plafond de la Sécurité sociale) et 4,19 % de

Plus en détail

couverture supplémentaire maladie des retraités Ma retraite, je la vis en bonne santé Guide pratique 2014 LA SOLIDARITÉ, C EST NOTRE PROTECTION

couverture supplémentaire maladie des retraités Ma retraite, je la vis en bonne santé Guide pratique 2014 LA SOLIDARITÉ, C EST NOTRE PROTECTION couverture supplémentaire maladie des retraités Ma retraite, je la vis en bonne santé Guide pratique 2014 LA SOLIDARITÉ, C EST NOTRE PROTECTION SOMMAIRE 1 Comprendre ma Couverture Supplémentaire Maladie

Plus en détail

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1 Diane Patrimoine L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Diane Patrimoine 1 Sommaire : Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Une

Plus en détail

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme EPARGNE COLLECTIVE gamme EPARGNE COLLECTIVE E PARGNE S ALARIALE PEI/PERCOI E P ARGNE S ALARIALE Confiez la gestion de votre épargne salariale à des professionnels APRIL Patrimoine est une société d APRIL

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

CONTRAT GROUPE NATIONAL PREVOYANCE * * * * * * * * * * * * Notice d information

CONTRAT GROUPE NATIONAL PREVOYANCE * * * * * * * * * * * * Notice d information Cette [Tapez une notice citation prise d information dans le document eou sla t d e s t i n é e a u x participants du régime de prévoyance à adhésion obligatoire institué au sein de la Branche Caisse d

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER

DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER DEMANDE DE PRISE EN CHARGE D UNE PARTIE DE LA COTISATION À L ASSURANCE MALADIE DE LA CAISSE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER (article L.766-2-3 du Code de la sécurité sociale) IMPORTANT : ce document doit être

Plus en détail

Pièces à joindre RENTREE 2015-2016. Qui peut bénéficier de la bourse de lycée?

Pièces à joindre RENTREE 2015-2016. Qui peut bénéficier de la bourse de lycée? INFORMATIONS PRATIQUES A DESTINATION DES FAMILLES Ouverture de la campagne de bourse de lycée RENTREE 2015-2016 Pièces à joindre Qui peut bénéficier de la bourse de lycée? Où peut- on retirer un formulaire

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs n 7 > 4 avril 2014 info Sommaire > Droit fiscal : déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 - opérations particulières concernant les coopérateurs ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration

Plus en détail

DE PRéVOYANCE NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU. de l Institution de Prévoyance Banque Populaire INSTITUTION DE PRÉVOYANCE BANQUE POPULAIRE

DE PRéVOYANCE NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU. de l Institution de Prévoyance Banque Populaire INSTITUTION DE PRÉVOYANCE BANQUE POPULAIRE NOTICE D INFORMATION RELATIVE AU RéGime DE PRéVOYANCE de l Institution de Prévoyance Banque Populaire Entrée en vigueur : 1 er juillet 2014 INSTITUTION DE PRÉVOYANCE BANQUE POPULAIRE La présente notice

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS.

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

Tour d horizon sur l Épargne Salariale dans les I.E.G. En 2013

Tour d horizon sur l Épargne Salariale dans les I.E.G. En 2013 Tour d horizon sur l Épargne Salariale dans les I.E.G. En 2013 Septembre 2013 L EPARGNE SALARIALE DANS LES I.E.G. Définition : L épargne salariale est, en droit français, un ensemble de dispositifs permettant

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre prévoyance Incapacité et invalidité Décès Notice d information Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre SOMMAIRE Présentation 5 Tableau récapitulatif

Plus en détail

Convention d entreprise n 86

Convention d entreprise n 86 relative au régime de remboursement de frais de santé collectif et obligatoire du personnel de la société des Entre la Société, représentée par M. Josiane Costantino, Directeur des Ressources Humaines

Plus en détail

Livret d Epargne Salariale

Livret d Epargne Salariale Livret d Epargne Salariale Octobre 2012 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Livret d Épargne Salariale Pour savoir l essentiel sur l épargne salariale Il existe différents

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 DGFIP autres annexes ANNEXE - RSA - RPPM - Liste de

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

notice D INFORMATION Couverture supplémentaire maladie des agents statutaires de la Branche des Industries Électriques et Gazières.

notice D INFORMATION Couverture supplémentaire maladie des agents statutaires de la Branche des Industries Électriques et Gazières. notice D INFORMATION Couverture supplémentaire maladie des agents statutaires de la Branche des Industries Électriques et Gazières. PRÉVADIES Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français

Plus en détail

Guide pratique 2013 ARTISANS. Bien préparer votre retraite

Guide pratique 2013 ARTISANS. Bien préparer votre retraite Guide pratique 2013 ARTISANS Bien préparer votre retraite RI Sommaire Guide de votre protection sociale Le choix d une épargne retraite adaptée aux besoins des artisans I II III QUELLE RETRAITE POUR LES

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

SOMMAIRE. RH-28 édit. 01.2011

SOMMAIRE. RH-28 édit. 01.2011 COMPTE ÉPARGNE TEMPS (CET) Applicable à partir du 1 er Janvier 2009 SOMMAIRE DISPOSITIONS COMMUNES A quoi sert un CET? Qui peut alimenter un CET? Qu est-ce que le CET? Comment alimenter son CET, Quelle

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DEPART ANTICIPE DE FIN DE CARRIERE APPLICATION POUR L ANNEE 2010

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DEPART ANTICIPE DE FIN DE CARRIERE APPLICATION POUR L ANNEE 2010 DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales BC int. :14-01 Septembre 2009 ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DEPART ANTICIPE DE FIN DE CARRIERE APPLICATION POUR L ANNEE 2010 La note d information

Plus en détail

L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou famille)?

L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou famille)? MUTACMA LA MUTUELLE DES AGENTS DE L'ANPE : Questions / Réponses Nos réponses n ont aucun caractère contractuel L adhésion à la mutuelle d établissement sera-t-elle obligatoire? Pour qui (agent seul ou

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES BOURSES REGIONALES POUR LES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATION INITIALE SOCIALE, PARAMEDICALE ET DE SAGES FEMMES

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES BOURSES REGIONALES POUR LES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATION INITIALE SOCIALE, PARAMEDICALE ET DE SAGES FEMMES REGLEMENT D ATTRIBUTION DES BOURSES REGIONALES POUR LES ELEVES ET ETUDIANTS EN FORMATION INITIALE SOCIALE, PARAMEDICALE ET DE SAGES FEMMES Références juridiques principales : Code de la santé publique

Plus en détail

PREVOYANCE -----------------------

PREVOYANCE ----------------------- NOTICE D INFORMATION PREVOYANCE ----------------------- CONNAISSEZ VOS DROITS... Juillet 2011 Caissedeprévoyancedesagentsdelasécuritésocialeetassimilés régieparlecodedelasécuritésociale 2ter,boulevardSaintMartin75010PARIS

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Le dispositif est accessible à tous les salariés bénéficiant d'au moins trois mois d'ancienneté.

Le dispositif est accessible à tous les salariés bénéficiant d'au moins trois mois d'ancienneté. Introduction SAFRAN a décidé de vous faire bénéficier d un dispositif d épargne salariale. Il est composé : - d un volet 5 ans, le Plan d Epargne Groupe (PEG*), formule d épargne pour financer vos projets

Plus en détail

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 Exemples Vous trouverez, dans l'aide au remplissage du formulaire "Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source", plusieurs exemples avec

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE LOCATION TRANSACTION GESTION SYNDIC COURTAGE D ASSURANCES DOSSIER DE CANDIDATURE Réf : Déposé le : Adresse : Loyer : Charges : Dépôt de garantie : Honos Loc : Nom(s) du candidat(s) : Profession du candidat

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

Formulaire de demande d aide financière extra-légale

Formulaire de demande d aide financière extra-légale Formulaire de demande d aide financière extra-légale pour les personnes en situation de handicap Bénéficiaire NOM, Prénom Date de naissance Assuré Conjoint Personne vivant maritalement avec l assuré Enfant

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses

L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses L essentiel de la mutuelle en 20 questions-réponses Le 10 Décembre 2010, la Sous-Commission des Conventions et Accords de la Commission Nationale de la Négociation Collective a émis un avis favorable à

Plus en détail

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances LA RETRAITE Enjeux financiers et fiscaux Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances 5 quai Voltaire, Paris 6 ème 29 septembre 2014 2/30 Sommaire I. LA RETRAITE EN FRANCE

Plus en détail

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! Le guide juridique www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! sommaire Contexte de l évolution de la «Loi Fillon»... 3 Comment bénéficier des avantages de la «Loi Fillon»?... La participation de

Plus en détail

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Payer moins d'impôt en 2015? C'est possible, à condition d'agir dès maintenant : passé le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail