Les inséminations intra-utérines

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les inséminations intra-utérines"

Transcription

1 Document destiné aux patients Les inséminations intra-utérines FRA04PUR023 Novembre 2004 BSIP/Manfred Kage, Digitalvision

2 Les inséminations intra-utérines l e désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les pays occidentaux. En France, la fécondabilité dans la population générale est estimée autour d une moyenne de 25 % par cycle. À partir d enquêtes réalisées, on peut montrer qu environ 10 % des couples ont une fécondabilité réduite inférieure à 10 %. Après un an, la moitié de ces couples n aura toujours pas conçu. Mais si on leur laisse du temps, on constate qu à la fin de la seconde année, trois sur quatre de ces couples auront conçu. La fécondité d un couple est souvent une affaire de patience. On voit donc qu une absence de conception après un an de désir de grossesse ne devrait pas être considérée comme un indicateur de stérilité, mais plutôt d hypofertilité. Ce qui peut justifier la mise en route d un bilan mais pas la mise en œuvre d un traitement, sauf pathologie clairement identifiée. L âge reste le deuxième élément essentiel dans l approche de l infertilité. La fécondité semble diminuer dès 30 ans et l infertilité augmenter au-delà de 35 ans. Il faudra tenir compte de la conjonction de ces 2 facteurs, âge et durée de l infertilité, pour au moins déterminer la rapidité du bilan. Nous remercions le Docteur Karima Bettahar-Lebugle pour sa collaboration à la rédaction de cette brochure. 1

3 Les conditions naturelles l a fécondation résulte de la rencontre dans la trompe de deux cellules ou gamètes* : l une issue de la femme, l ovocyte* mûr ou ovule ; l autre issue de l homme, le spermatozoïde*. De la fusion de ces 2 cellules résulte un œuf ou embryon. Celui-ci se nidera dans la paroi de la cavité utérine une semaine plus tard. Fécondation et nidation* nécessitent certaines conditions : Chez l homme Les testicules* doivent produire une quantité suffisante de spermatozoïdes* normaux. Les spermatozoïdes* doivent passer dans les voies génitales masculines où ils achèvent leur maturation et acquièrent leur mobilité. Cette mobilité est nécessaire pour leur permettre une migration de la glaire cervicale* jusqu à la trompe. Chez la femme Les sécrétions du col de l utérus (la glaire) doivent être favorables à la survie des spermatozoïdes*. L appareil génital féminin doit permettre l ascension des spermatozoïdes* vers la trompe d une part, la capture et la descente de l ovocyte* dans la trompe d autre part. La croissance et la maturation du follicule* ovulatoire dépendent du bon fonctionnement de l ovaire* et de l hypophyse, source de la sécrétion des hormones FSH* et LH*. La rupture de ce follicule* ovarien* et l expulsion d un ovocyte* mûr (ovule) constituent l ovulation qui survient habituellement vers le 14 e jour du cycle génital. La cavité utérine doit être anatomiquement normale et sa muqueuse capable d accueillir l embryon. La fertilité naturelle dans l espèce humaine n est pas de 100 %. Chaque couple n a en moyenne à chaque cycle que 25 % de chances d obtenir une grossesse. 2 * cf. glossaire page 11.

4 Les inséminations intra-utérines T r o m p e Cavité utérine Endomètre Col de l utérus Glaire cervicale* Ovaire* Fécondation Pavillon de la trompe Ponte ovulaire Cavité vaginale Morula (16-32 cellules) : Passage dans la cavité utérine entre J3 et J4 Deuxième segmentation* Embryon au stade 4 cellules, observé à J2 Première segmentation* Embryon au stade 2 cellules, observé entre J1 et J2 Blastocyste* (J5) Fusion Zygote* ou stade 2 pronuclei, observé à J1 : ce stade signe la fécondation Début d implantation (J7) Follicule* primaire Follicule* cavitaire Muqueuse utérine* Ovocyte* Corps jaune Ovaire* Ponte ovulaire Fécondation Ovocyte* II bloqué en métaphase + spermatozoïde* (J0) 3

5 Les conditions naturelles Bilan du couple Afin de tenter d expliquer cette infécondité, un bilan complet s impose, comprenant : Pour la femme une courbe de température un bilan hormonal une hystérosalpingographie* une exploration de la glaire* parfois une cœlioscopie* Pour l homme un spermogramme* une spermoculture* Des recherches infectieuses et un test de Hühner*, c est-à-dire l étude au microscope de la survie des spermatozoïdes* dans la glaire de la femme, complètent ce bilan de base qui est généralement réalisé par le gynécologue traitant. En cas d anomalie du sperme le bilan masculin peut être complété par une échographie de l appareil génital et des dosages hormonaux. Un premier diagnostic peut alors être posé. Il permet de distinguer différents types de stérilité : les trompes sont obturées : stérilité tubaire le bilan hormonal est anormal : stérilité endocrinienne la glaire est de mauvaise qualité : stérilité cervicale le sperme est anormal : stérilité masculine 4 * cf. glossaire page 11. Ces différentes causes d infertilité sont souvent intriquées.

6 Les inséminations intra-utérines Des explorations complémentaires peuvent être nécessaires avant de proposer un traitement au couple. Dans certains cas, une cœlioscopie* permet de faire un traitement chirurgical pour libérer les trompes ou pour traiter une endométriose*. Dans d autres cas une hystéroscopie* permet l ablation d un polype ou d un fibrome situés dans la cavité utérine. Des études plus approfondies du sperme sont parfois nécessaires. Au terme de ce bilan un traitement adapté peut-être proposé au couple. Lorsque le bilan du couple est quasi normal ou ne comporte que des petites perturbations, les médecins proposent des mesures et des traitements simples pour améliorer la fertilité du couple. Les mesures vont consister en l éviction de certains toxiques comme le tabac ou l alcool chez les deux partenaires du couple, ou le traitement d une infection voire un régime en cas de surcharge pondérale. Chez la femme l optimisation de l ovulation se fait par des inducteurs de l ovulation sous forme de comprimés ou d injections d hormones intervenant dans la croissance des follicules* et dans la maturation des ovocytes*. Le choix de l un ou l autre traitement médical appartient au gynécologue selon la ou les causes de l infertilité du couple. Les résultats de ces traitements sont de l ordre de 12 à 15 % de grossesses par cycle. 5

7 L insémination artificielle l insémination est une technique simple et indolore d Aide Médicale à la Procréation. Elle est réservée aux couples dont la femme a des trompes perméables, lorsque les traitements d induction de l ovulation sont restés inefficaces ou lorsqu il existe une baisse de la qualité du sperme. La première publication scientifique concernant l insémination artificielle avec sperme du conjoint est écrite en 1790 quand John Hunter injecte, à l aide d une plume, dans la cavité vaginale d une femme le sperme de son mari souffrant d un hypospadias*. Une grossesse normale en résultera. Cet exemple montre combien l insémination est loin d être une technique nouvelle. Plusieurs types d insémination sont possibles : insémination intravaginale et intracervicale, qui sont actuellement abandonnées en raison du faible taux de grossesses obtenues insémination intra-utérine (IIU) insémination intrapéritonéale (FIP) réservée aux cas où le passage du col est difficile voire impossible (comme parfois après un traitement chirurgical sur le col) Trompe Trompe Cavité utérine Ovaire Ovocyte Cavité utérine Ovaire Ovocyte Vagin Corps jaune Vagin Corps jaune Cathéter d'insémination Cathéter d'insémination Insémination intra-cervicale Insémination intra-utérine 6 * cf. glossaire page 11.

8 Les inséminations intra-utérines Le principe de l insémination intra-utérine est simple, il consiste à déposer à l aide d un petit cathéter* souple, les spermatozoïdes* dans la cavité utérine. Ceci répond à deux objectifs fondamentaux : le premier est de faire passer aux spermatozoïdes* la barrière représentée par la glaire cervicale* parfois hostile ; le deuxième objectif est de rapprocher les spermatozoïdes* du lieu de fécondation (trompes), ce qui peut avoir une grande importance notamment dans les asthénospermies*. Au cours de ces dernières décennies, l insémination intra-utérine a vu ses indications se multiplier. C est la technique d aide à la procréation proposée en premier chez les femmes infertiles, à trompes saines. Les indications d insémination les plus rencontrées 1 - Facteur cervical insuffisance qualitative insuffisance quantitative tests post-coïtaux* négatifs 2 - Facteur masculin oligo/asthéno/tératospermie* éjaculation rétrograde* infection chronique du sperme 3 - Insémination artificielle avec sperme de donneur 4 - Stérilités immunologiques* 5 - Stérilités inexpliquées après échec de 6 cycles de stimulation Comment procède-t-on? Grâce aux progrès de la biologie de la reproduction il a été possible de connaître exactement les caractéristiques des ovocytes* et des spermatozoïdes*, de la fécondation et de la survie des gamètes*. De plus, l évolution en FIV* a permis de mieux maîtriser les protocoles de stimulation ovarienne. Il y a possibilité de fécondation si des spermatozoïdes* fécondants sont présents dans la trompe entre 0 et 16 heures après l ovulation, soit 38 à 54 heures après la montée du taux de LH* ou après l injection d hcg*. 7

9 L insémination artificielle L IIU doit être pratiquée au moment optimal pour espérer une fécondation. Ceci sous-entend de connaître le plus précisément possible le moment de l ovulation et ne peut donc s envisager que si le cycle a été soigneusement monitoré grâce à des dosages hormonaux (œstradiol*, LH*) et à des échographies. Afin d être sûr de la réalité de l ovulation, une ampoule d hcg* est administrée à la patiente. Le principe de ce traitement est simple. L ovulation de la femme est optimisée grâce à un traitement de stimulation ovarienne. Un monitorage folliculaire est réalisé par des dosages hormonaux et des échographies pour surveiller la croissance des follicules* (il faut compter une moyenne de 2 à 3 contrôles). Lorsque la taille de 1 ou 2 follicules* est jugée optimale l ovulation est déclenchée par une injection intramusculaire d hcg*. L ovulation a lieu 36 heures après cette injection et c est le moment idéal pour pratiquer l insémination après préparation du sperme au laboratoire. Préparation du sperme Le sperme est recueilli le plus fréquemment par masturbation. Dans certains cas les spermatozoïdes* peuvent être recueillis dans les urines en cas d éjaculation rétrograde*. Une abstinence sexuelle est recommandée pendant les 3 jours précédant l insémination, il est souhaitable qu elle ne dépasse pas 5 jours. Parfois on a recours à des paillettes de sperme de donneur dans les cas où le partenaire du couple souffre d une azoospermie* ou d une altération très importante de la qualité du sperme et où l ICSI* n a pas permis d obtenir de fécondation. Le traitement in vitro (au laboratoire) du sperme éjaculé a plusieurs objectifs : éliminer le liquide séminal et ses facteurs inhibiteurs du pouvoir fécondant des spermatozoïdes* sélectionner les spermatozoïdes* les plus mobiles Spermatozoïdes améliorer la mobilité des spermatozoïdes* 8 * cf. glossaire page 11. La préparation des spermatozoïdes* se fait par une série de lavages et de centrifugations.

10 Les inséminations intra-utérines Étapes d un cycle d insémination 1 - Traitement inducteur pour favoriser le développement de 1 ou de 2 follicules* ce traitement consiste en injections sous-cutanées surveillance échographique et hormonale déclenchement de l ovulation quand le follicule* dominant atteint un diamètre de 18 mm 2 - Déclenchement de l ovulation par une injection d hcg* 3 - Jour de l insémination 38 heures après l injection déclenchante préparation, au laboratoire, du sperme éjaculé le matin même ou décongélation de paillettes en cas de sperme congelé (par exemple : sperme de donneur) insémination (geste indolore) à l aide d un petit cathéter* souple qui permet de déposer les spermatozoïdes* préparés dans la cavité utérine. Si le col de l utérus est infranchissable, le sperme est injecté à l aide d une petite aiguille dans la cavité pelvienne où baignent les trompes (FIP) 4 - Test de grossesse, en moyenne 20 jours après l insémination en cas d absence de règles Risques du traitement Les risques inhérents à l insémination sont faibles. Dans le cas où la stimulation ovarienne a provoqué la croissance de plusieurs follicules* de plus de 14 mm, il y a un risque de grossesse multiple qui doit faire interrompre le traitement. En effet, les grossesses multiples sont associées à un risque d avortement plus ou moins tardif et à un risque de prématurité importants. Dans ces conditions, il est nécessaire d arrêter le traitement et de recommencer un autre traitement avec des doses plus faibles. Le risque de réponse excessive explique la nécessité de surveiller ce genre de traitements par échographie. En cas de réponse trop importante, la femme peut présenter des douleurs pelviennes (dues au volume des ovaires*). Toutefois, malgré toutes les précautions et tous les contrôles, le taux de grossesses géméllaires reste aux alentours de 20 %. Les résultats de l insémination artificielle Les chances d obtention d une grossesse sont de l ordre de 15 à 20 % en fonction de la qualité du sperme et de la fertilité de la femme. 9

11 Législation L insémination artificielle est une technique d assistance médicale à la procréation. " L assistance médicale à la procréation s entend des pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, le transfert d embryons et l insémination artificielle, ainsi que toute technique d effet équivalent permettant la procréation en dehors du processus naturel, dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis de l Agence de la biomédecine ".(art L ) La loi précise les circonstances dans lesquelles l AMP est justifiée : - pour répondre à la demande parentale d un couple en cas " d infertilité médicalement constatée " ; - pour éviter la transmission à un enfant ou à un membre du couple d une maladie particulièrement grave Les formalités administratives préalables à l AMP En France seuls les couples hétérosexuel en âge de procréer peuvent faire une demande d AMP. Les deux membres du couple doivent être vivants au moment de l intervention (le décès de l un d entre eux ou la dissolution du couple arrêtent le processus de l AMP). De plus certaines formalités administratives doivent être remplies et vous devrez : justifier de votre identité (carte d identité, passeport, carte de séjour), justifier votre statut familial : - si vous êtes mariés il faudra d apporter la preuve de votre mariage (livret de famille) - en cas de concubinage vous devrez apporter la preuve d une vie commune depuis deux ans au moins(quittances de loyer au deux noms, certificat de vie commune ), donner, ensemble et conjointement les consentements par écrit à l insémination qui vous est proposée. C est pour cette raison qu un formulaire de consentement ainsi qu un livret d information sur la technique vous seront remis lors de l entretien avec votre gynécologue, ou avec l équipe médicale qui vous suit, au cours duquel les différentes possibilités de traitement vous sont expliqués, y compris celle de l adoption. Les formalités spécifiques de l Insémination avec don de sperme L assistance médicale avec un tiers donneur peut être également justifiée - lorsqu il existe un risque de transmission d une maladie d une particulière gravité à l enfant ou à un membre du couple même si il ne s agit pas d un cas d infertilité - lorsque les techniques d assistance médicale à la procréation au sein du couple ne peuvent aboutir - ou lorsque le couple dûment informé dans les conditions prévues dans la loi (L ) renonce à une assistance au sein de leur couple. Dans le cas ou l assistance médicale proposée implique le recours à un don de sperme la loi impose que le consentement écrit à l AMP soit recueilli devant un notaire ou un juge aux affaires familiales. 10 L anonymat et la gratuité du don sont obligatoires. Le centre d AMP est tenu d assurer l anonymat entre donneur et couple receveur.

12 Les inséminations intra-utérines Glossaire Asthénospermie : diminution de la mobilité des spermatozoïdes. Azoospermie : absence de spermatozoïdes dans le sperme éjaculé. Blastocyste : embryon de 5 à 6 jours constitué d une centaine de cellules. Cathéter : tube fin et souple permettant de déposer les spermatozoïdes dans la cavité utérine. Cœlioscopie : chirurgie endoscopique qui consiste à explorer les organes abdomino-pelviens sans obligation d ouvrir la paroi, grâce à un endoscope introduit à travers une petite incision cutanée. Ejaculation rétrograde : éjaculation dans la vessie de l homme. Endométriose : traduit la présence et le développement de l endomètre en dehors de l utérus. Elle peut s accompagner de douleurs pendant les règles et de la formation dans le bassin de tissu cicatriciel, d adhésions et de kystes pelviens. FIV : fécondation in vitro. Follicule : structure ovarienne qui contient l ovocyte et qui se remplit progressivement de liquide jusqu à l ovulation. FSH : hormone hypophysaire responsable de la maturation folliculaire. Gamète : cellule reproductrice, ovocyte ou spermatozoïde. Glaire cervicale : sécrétion claire et filante produite par les cellules glandulaires du col de l utérus. La glaire permet de filtrer et de préparer les spermatozoïdes éjaculés dans le vagin à rejoindre l ovocyte dans la trompe. hcg : vient du terme anglais human chorionic gonadotrophin. La gonadotrophine chorionique humaine a la même activité et les mêmes effets que la LH. Hypospadias : malformation congénitale de l urètre de l homme, caractérisée par la division de sa partie inférieure, avec un orifice anormal situé à une certaine distance de l extrémité du gland. Hystérosalpingographie : exploration radiologique de l utérus et des trompes. Hystéroscopie : exploration de la cavité utérine à l aide d une fibre optique passée par le col de l utérus. 11

13 L induction de l ovulation Glossaire ICSI : (du terme anglais, intra-cytoplasmic sperm injection) micro-injection d un spermatozoïde dans l ovocyte. LH : hormone hypophysaire qui déclenche l ovulation. Œstradiol : hormone sécrétée par les follicules en première partie de cycle. Son dosage permet de surveiller la réponse ovarienne au traitement inducteur de l ovulation. Oligospermie : diminution du nombre de spermatozoïdes dans l éjaculat. Ovaire : glande génitale de la femme. Il y a 2 ovaires : un droit et un gauche. Ovocyte (ou ovule) : cellule reproductrice féminine. Segmentation : première phase du développement de l embryon aboutissant à la morula et précédant le stade blastocyste. Elle consiste en une série de divisions qui morcellent l œuf en cellules de plus en plus petites qui continueront de se diviser pour former en définitive les milliards de cellules constituant l organisme humain. Spermatozoïde : cellule reproductrice masculine. Spermoculture : recherche d agents infectieux dans le sperme. Spermogramme : analyse des caractéristiques du sperme éjaculé (volume, mobilité, numération). Stérilité immunologique : due à des anticorps anti-spermatozoïdes qui agglutinent les spermatozoïdes entre eux et les empêchent de circuler librement pour aller féconder l ovocyte. Tératospermie : diminution du nombre de spermatozoïdes de forme normale dans l éjaculat. Test de Hühner ou test post-coïtal : test fait au laboratoire en milieu de cycle, quelques heures après un rapport, qui permet de juger de la qualité de la glaire cervicale et de la mobilité des spermatozoïdes dans cette glaire. Testicules : glandes génitales mâles. 12 Zygote : œuf fécondé qui présente 2 noyaux : l un provenant de la mère, l autre du père.

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

Qu est-ce que la fécondation In Vitro?

Qu est-ce que la fécondation In Vitro? CHT de Nouméa Laboratoire d Assistance Médicale à la Procréation 78 rue du 18 juin Magenta 98800 Nouméa Tél. 25 67 34 Fax 25 68 81 Madame, Monsieur, Vous allez commencer prochainement un traitement de

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de l ICSI L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l I C S I Madame, Monsieur, Vous allez

Plus en détail

4 La procréation et sa maîtrise

4 La procréation et sa maîtrise Terminale S 48/53 4 La procréation et sa maîtrise 4.1 La fécondation 4.1.1 Modifications comportementales [324.A1] Les hormones sexuelles sont responsables de modifications comportementales : Les oestrogènes

Plus en détail

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Avant la séance [youtube https://www.youtube.com/watch?v=orlubkbwdw8&w=420&h=315] A l'aide de la vidéo, construire une frise

Plus en détail

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3

La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 La FIVETE: un long parcours! CASCALES David BAYEJOU Abdelqader 3 ème 3 I- Introduction 1. QU'EST-CE QUE LA REPRODUCTION HUMAINE? 2. QU'EST-CE QUE LA MAITRISE DE LA REPRODUCTION HUMAINE? II- La FIVETE 1.

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants :

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants : Mbarka.Harbawi 4Sc EXERCICE N 1 : Définir les termes suivants : La procréation. La fécondation. La nidation. Le blastocyste. La contraception. La Stérilité. L éjaculation rétrograde. EXERCICE N 2 : Pour

Plus en détail

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l

Plus en détail

1 TABLE DES MATIÈRES. 2 Gamétogenèse Cycle menstruel Rapports sexuels - fécondation - nidation Préface à la première édition...

1 TABLE DES MATIÈRES. 2 Gamétogenèse Cycle menstruel Rapports sexuels - fécondation - nidation Préface à la première édition... 1 TABLE DES MATIÈRES Préface à la première édition... Avant-propos... V XIII l Physiologie de la reproduction humaine Définitions, épidémiologie... Définitions... 3 Stérilité (3). Hypofertilité (3). Fécondabilité

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail

quels examens chez la femme?

quels examens chez la femme? Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme? Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu un bilan d infertilité

Plus en détail

Examen clinique et interrogatoire pour évaluer les causes potentielles d infertilité.

Examen clinique et interrogatoire pour évaluer les causes potentielles d infertilité. (In)fertilité La fertilité ou fécondité est l'aptitude d'un couple à débuter une grossesse. Lorsque la probabilité d'obtenir une grossesse est abaissée, il s'agit d infertilité. On soupçonne des problèmes

Plus en détail

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item.

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. Chapitre 1 La procréation QCM Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. 1. La fécondation : a. permet l achèvement de la deuxième division méiotique

Plus en détail

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée?

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? En plus de produire les gamètes (.....), Spermatozoïde les testicules contrôlent le fonctionnement

Plus en détail

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle FICHE INSEMII INATION Contexte : L agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP). Pour ce faire, les

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE I. ANATOMIE DE L APPAREIL GENITAL FEMININ A. Description anatomique 3 1 6 2 7 4 5 Vessie 8 Urètre 9 11 12 13 10 DESCRIPTION ANATOMIQUE 1 : Ovaires

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS Page : 1/12 TABLEAU DES EVOLUTIONS INDICE DATE D'APPLICATION MOTIF 01 Avril 2011 Création 02 Mars 2012 Modification : BHN Participants du groupe d'élaboration : Dr PAPAXANTHOS A. - Pr JIMENEZ C. - Dr SOULA

Plus en détail

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE C1 - ENR 06 Version 04 DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE R. VIALLE Autorisation n 203400106 Directeur : R. VIALLE S.E.L.A.R.L. DE DIRECTEURS DE LABORATOIRE

Plus en détail

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques :

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : Identifier les structures d un ovaire pubère Reconnaître les étapes de la folliculogenèse Décrire la structure du gamète femelle Expliquer l ovogenèse

Plus en détail

QUESTION N 1 QUESTION N 2

QUESTION N 1 QUESTION N 2 Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes. Répondez en cochant la ou les propositions exactes. QUESTION N 1 Le fonctionnement

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient Référentiel de prise en charge des patients en AMP 26/03/2015 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Ce document précise les règles de prise

Plus en détail

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN Thème 2: FEMNININ, MASCULIN CHAPITRE 9 http://biblio.manuel-numerique.com/letoweb.html Introduction Chapitre 9 : Sexualité et procréation Comment est contrôlé le fonctionnement de l appareil reproducteur

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

Fonction de reproduction chez la femme

Fonction de reproduction chez la femme Fonction de reproduction chez la femme Cours de Terminale S Enseignement général 1 Les trois grands cycles féminins 2 Les trois grands cycles féminins Activité reproductrice de la puberté à la ménopause

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2014

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2014 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2014 Durée : 3 h Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera que

Plus en détail

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ :

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : INTRODUCTION : Vers 10-13 ans, l enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie. Quels sont les critères montrant le passage de l enfance à l adolescence?

Plus en détail

IIU : Insémination Intra-Utérine

IIU : Insémination Intra-Utérine Ils consistent à isoler les spermatozoïdes et les ovocytes avant leur mise en fécondation. L'isolement des spermatozoïdes et du liquide séminal est indispensable pour les inséminations (IIU) comme la Fécondation

Plus en détail

LE RECUEIL DE SPERME. BIOLOGIE DIAGNOSTIQUE (Analyses : spermogramme, spermocytogramme, spermoculture, test de migration survie)

LE RECUEIL DE SPERME. BIOLOGIE DIAGNOSTIQUE (Analyses : spermogramme, spermocytogramme, spermoculture, test de migration survie) LE RECUEIL DE SPERME BIOLOGIE DIAGNOSTIQUE (Analyses : spermogramme, spermocytogramme, spermoculture, test de migration survie) 1 - Lieu de recueil : Laboratoire d analyses médicales ZTP 93170 Bagnolet/49

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

I. Les cycles sexuels féminins

I. Les cycles sexuels féminins La régulation de la fonction de reproduction chez la femme Introduction : Activité 1 : Morphologie et anatomie de l appareil génital de la femme La fonction de reproduction chez la femme se déroule de

Plus en détail

Entité d'application : Service BDR et CECOS Emetteur : maternité Pellegrin CHU de Bordeaux PR-LAB 300

Entité d'application : Service BDR et CECOS Emetteur : maternité Pellegrin CHU de Bordeaux PR-LAB 300 1/23 TABLEAU DES EVOLUTIONS INDICE DATE D'APPLICATION MOTIF 01 AVRIL 2011 Création 02 MARS 2012 Modification inclusion délai de rendu de résultats Participants du groupe d'élaboration - Mme BERJON Astrid,

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME I] L appareil génital de la femme LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME II] Cycle menstruel Cycle menstruel théorique : Chez la femme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est cyclique de

Plus en détail

Partie 2 : Féminin Masculin

Partie 2 : Féminin Masculin Partie 2 : Féminin Masculin Fiche 1 : Différences à différentes échelles entre sexes féminin et masculin L appareil génital de la femme Ovaires : lieu de production des ovocytes. Chaque mois, un ovocyte

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON Techniques de l assistance l médicale à la procréation G. SANDJON Introduction Le terme AMP regroupe un ensemble de techniques nouvelles mises au point dans les 20 ou 30 dernières années. Ceci a permis

Plus en détail

Lieu naturel : voies génitales de la femme, ampoule de la trompe utérine

Lieu naturel : voies génitales de la femme, ampoule de la trompe utérine LA FECONDATION DEFINITION Fécondation : Ensemble des événements qui aboutissent à la fusion des gamètes (ovule et spermatozoïde) Lieu naturel : voies génitales de la femme, ampoule de la trompe utérine

Plus en détail

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme Connaissances La régulation de l axe gonadotrope féminin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

Systèmes de reproduction féminin et masculin

Systèmes de reproduction féminin et masculin Systèmes de reproduction féminin et masculin trompe ovaire utérus canal déférent vessie vessie pénis urètre testicule Objectif du cours : Expliquer production des gamètes Gamétogenèse féminine réalisée

Plus en détail

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après.

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. FICHE 7 La femme Lors de l ovogenèse, un seul gamète est formé tous les mois. Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. L ovule

Plus en détail

ANNEE : Code centre :

ANNEE : Code centre : RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES BIOLOGIQUES ET CLINIQUES D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ANNEE : 2015 Code centre : Un rapport unique par équipe clinico-biologique (Si plusieurs équipes biologiques

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 55... Biologie, Reproduction QCM 1. La spermatogenèse : a. la spermatogenèse est un phénomène continu qui débute à la puberté b. La spermatogenèse concerne toutes les cellules

Plus en détail

Identification. Fiche d aide à la saisie dans GAIA A compléter lors de chaque cycle N DU CENTRE CLINIQUE ET BIOLOGIQUE

Identification. Fiche d aide à la saisie dans GAIA A compléter lors de chaque cycle N DU CENTRE CLINIQUE ET BIOLOGIQUE FICHE CYCLE Cette fiche doit être remplie pour tout cycle débutant, même en cas d annulation, quelle qu en soit la cause, y compris en cas de cycle «naturel». Un cycle pour lequel la stimulation ovarienne

Plus en détail

Correction de devoir de contrôle n 1. 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d 10 / c

Correction de devoir de contrôle n 1. 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d 10 / c Correction de devoir de contrôle n 1 Exercice N (1) : A- QCM (5 pts =0.5*10) -NB = Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item 1 / C 2 /b 3 /a, b, c 4 /b 5 /c 6 /c, d 7 /b, c 8 /a, d 9 /a, d

Plus en détail

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC Pr Claude Hocké CHU Bordeaux NOSOLOGIE DEFINITION OMS : Un couple est infécond s il n a pu avoir de conception après deux ans de rapports non protégés RECOMMANDATIONS

Plus en détail

I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse

I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse I. Rencontre des gamètes et début de la grossesse La glaire cervicale : un passage obligatoire pour les spermatozoïdes Le col de l utérus est le passage obligé des gamètes mâles lors de leur trajet en

Plus en détail

Série n 3. Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées.

Série n 3. Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées. EXERCICE N 1 SVT 4ème Sc. La procréation Mr. Saïd Mounir Série n 3 Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées. A. L administration

Plus en détail

La mitose vs la méiose p. 265

La mitose vs la méiose p. 265 LES GONADES: Les organes qui fabriquent les gamètes (ovules et spermatozoïdes). GONADES MÂLES : TESTICULES GONADES FEMELLES: OVAIRES La mitose vs la méiose p. 265 1 Division cellulaire particulière se

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des spermatozoïdes. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, Établissement relevant du ministère de la santé LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des spermatozoïdes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE À LA PROCREATION

ASSISTANCE MEDICALE À LA PROCREATION CENTRE D'AMP Jacques Gallier ASSISTANCE MEDICALE À LA PROCREATION DOSSIER GUIDE 1 Av. du Pr. A. Minkowski CP29 37175 Chambray-lès-Tours SOMMAIRE Sommaire :... 2 Introduction :... 3 L équipe du Centre d

Plus en détail

Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine

Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine 64 Chapitre 10 : Différences entre l Homme et la Femme Le dimorphisme sexuel, c est-à-dire la différence morphologique liée au sexe est un

Plus en détail

DEVELOPPEMENT IN UTERO ET ACCOUCHEMENT NORMAL

DEVELOPPEMENT IN UTERO ET ACCOUCHEMENT NORMAL DEVELOPPEMENT IN UTERO ET ACCOUCHEMENT NORMAL Une grossesse commence avec la fécondation et se termine avec l accouchement:c est la gestation. La durée d une grossesse est calculée à partir du 1er jour

Plus en détail

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle THEME 2 : FEMININ - MASCULIN CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle L'évolution des sociétés humaines se manifeste, entre autres, par une volonté de maîtriser la procréation qui passe par une

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE

LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE Michel Cavalla Lucie Chautard et Agnès Pontré LES CYCLES SEXUELS ET LEUR CONTROLE Travaux des Actions Académiques Mutualisées Niveau Terminale ST2S Thème du programme Pôle 8- Transmission de la vie Partie

Plus en détail

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation 6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation Argumenter la démarche médicale et les examens complémentaires de première intention nécessaires au diagnostic et à la recherche étiologique.

Plus en détail

Première année. Université de Batna Faculté de médecine Département de médecine. DR AGGOUN.S Maitre Assistant Histologie Embryologie

Première année. Université de Batna Faculté de médecine Département de médecine. DR AGGOUN.S Maitre Assistant Histologie Embryologie Première année Université de Batna Faculté de médecine Département de médecine DR AGGOUN.S Maitre Assistant Histologie Embryologie I. INTRODUCTION : La fécondation est l union d'un gamète mâle ou spermatozoïde

Plus en détail

Les médicaments inducteurs de l ovulation : les gonadotrophines

Les médicaments inducteurs de l ovulation : les gonadotrophines Recommandations mt médecine de la reproduction 2007 ; 9 (4) : 252-7 Copyright 2017 John Libbey Eurotext. Téléchargé par un robot venant de 37.44.207.172 le 03/02/2017. Les médicaments inducteurs de l ovulation

Plus en détail

Epreuve de SVT. Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min

Epreuve de SVT. Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min Epreuve de SVT Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min Sciences de la vie et de la Terre Exercice 1 : QCM(6 pts) Répondre en écrivant la ou les lettres exactes. Att : une mauvaise réponse

Plus en détail

Equipes du centre A.M.P. Hôpital Jeanne de Flandre

Equipes du centre A.M.P. Hôpital Jeanne de Flandre Equipes du centre A.M.P. Hôpital Jeanne de Flandre Equipe de Gynécologie Pr Didier DEWAILLY (Chef de service) Dr Christine DECANTER Dr Catherine LEFEBVRE Dr Maryse LEROY-BILLIARD Dr Patricia THOMAS Dr

Plus en détail

Assistance Médicale à la Procréation

Assistance Médicale à la Procréation Assistance Médicale à la Procréation 1 Que signifie «Assistance médicale à la procréation»? Les Procréations Médicalement Assistées ou techniques d Assistance Médicale à la Procréation sont l ensemble

Plus en détail

TP4 : CONCEPTION ET CONTRACEPTION

TP4 : CONCEPTION ET CONTRACEPTION TP4 : CONCEPTION ET CONTRACEPTION I- Rencontre des gamètes et début de grossesse A- Rencontre des individus A partir des documents des pages 204 et 205, comparez le comportement sexuel des mammifères non

Plus en détail

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC Pr Claude Hocké CHU Bordeaux NOSOLOGIE DEFINITION OMS : UN COUPLE EST INFECOND S IL N A PU AVOIR DE CONCEPTION APRES DEUX ANS DE RAPPORTS NON PROTEGES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Problème : Comment fonctionne l'appareil génital mâle? I L'appareil génital mâle : A Anatomie et fonctionnement du testicule : Activité 1

Plus en détail

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin Document d information Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin Les chiffres de l infertilité... p 4 Origine d une infertilité... p 4 Les chances de succès diminuent avec la durée d infécondité...

Plus en détail

Restitution organisée des connaissances/ Correction.

Restitution organisée des connaissances/ Correction. Restitution organisée des connaissances/ Correction. La fonction de reproduction, chez l homme comme chez la femme, est sous le contrôle du système hormonal. Cependant, seule la femme présente une activité

Plus en détail

ED1 UE2 PACES BDR Embryologie QCM ED1

ED1 UE2 PACES BDR Embryologie QCM ED1 QCM ED1 1. La gamétogenèse A. La gamétogenèse concerne l évolution des cellules de la lignée germinale B. Pour maintenir la diploïdie dans l espèce humaine il est nécessaire que les gamètes soient haploïdes

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. 1) LES OVAIRES. 1-1) La fonction des ovaires. Les ovaires assurent plusieurs rôles : o Premier rôle : les ovaires assurent la production des

Plus en détail

SUPPLEMENTATION PAR PROGESTERONE EN PHASE LUTEALE APRES TRANSFERT D EMBRYON CONGELE EN CYCLE SPONTANE DECLENCHE: ETUDE PROSPECTIVE AU C.

SUPPLEMENTATION PAR PROGESTERONE EN PHASE LUTEALE APRES TRANSFERT D EMBRYON CONGELE EN CYCLE SPONTANE DECLENCHE: ETUDE PROSPECTIVE AU C. SUPPLEMENTATION PAR PROGESTERONE EN PHASE LUTEALE APRES TRANSFERT D EMBRYON CONGELE EN CYCLE SPONTANE DECLENCHE: ETUDE PROSPECTIVE AU C.H.U DE STRASBOURG Emilie Schwartz SFMP 2017 20/10/2017 INTRODUCTION

Plus en détail

hormones de l'encéphale (hypophyse)

hormones de l'encéphale (hypophyse) Régulation hormonale hormones de l'encéphale (hypophyse) testicule ovaire hormone : testostérone hormones : oestrogène et progestérone CSII production des spermatozoïdes CSII cycle de l utérus encéphale

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION EXERCICE 1 : Le document 1 représente différentes structures

Plus en détail

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE

DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE C1 - ENR 06 Version 08 DOSSIER CLINICO-BIOLOGIQUE D INSEMINATION INTRA-UTERINE LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE VIALLE Autorisation n 203410105 Directeur : R. VIALLE UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION

Plus en détail

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale Problématique : On cherche à déterminer les principales modifications périodiques du cycle menstruel et la manière dont elles sont

Plus en détail

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1.

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Activité 1 : Structure d un ovaire. Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Document 1 : description de l ovaire. Les ovaires sont des organes pairs

Plus en détail

Quand demander une consultation andrologique?

Quand demander une consultation andrologique? Quand demander une consultation andrologique? Docteur F. VIGNON- Centre d Endocrinologie et Maladies Métaboliques. Strasbourg. Quand demander une consultation andrologique? Origine de l infertilité: -30

Plus en détail

Conduite à tenir devant un couple infertile

Conduite à tenir devant un couple infertile Conduite à tenir devant un couple infertile Introduction On parle de fécondité lorsque l'individu a conçu. Le contraire est l'infécondité, qu'elle soit volontaire ou involontaire. Un individu fertile est

Plus en détail

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N Cours 2 Le fonctionnement des appareils reproducteurs à partir de la puberté 2. La fonction de reproduction chez l homme. a) Les testicules produisent des spermatozoïdes et de la testostérone. Les testicules

Plus en détail

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées.

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. A B C D G H I E F A) Pavillon de la trompe de Fallope B) Ovaire C) Trompe de

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

Item 29 : Stérilité du couple (Évaluations)

Item 29 : Stérilité du couple (Évaluations) Item 29 : Stérilité du couple (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM DE PRÉ-REQUIS QUESTION 1/6 : Quant à l'anatomie de l'appareil génital féminin : A - La longueur moyenne du vagin est

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

Correction du devoir de synthèse n 1

Correction du devoir de synthèse n 1 Lycées: Seliena et Gaafour 2 Professeur : Med hedi Zgougi MESSAOUDI Mohsen Correction du devoir de synthèse n 1 2012/2013 4 ème Sc.Exp Matière : S.V.T Première partie (8 points) QCM (4 points) Items 1

Plus en détail