LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE"

Transcription

1 LA MALADIE DE LYME OU BORRELIOSE La borreliose est une pathologie multisystémique à spirochète transmise par l intermédiaire de tiques. Bien connue en médecine humaine, elle a également été décrite dans de nombreuses espèces de mammifères. Etiopathogénie : L agent infectieux est un spirochète appartenant au genre Borrelia, transmis par la tique Ixodes ricinus (principal vecteur en Europe). La maladie est prévalente dans les régions tempérées, boisées. La période préférentielle pour l apparition de l infection va d avril à octobre avec des pointes en avril-mai et en septembre-octobre. Le premier cas de borreliose canine fut décrit en 1984 ; depuis lors, c est une entité clinique bien reconnue aux USA. En Europe par contre, et en Belgique en particulier, la maladie est moins bien connue. La première description de la pathologie chez le chien dans notre pays date seulement de mars La variabilité clinique observée de part et d autre de l Atlantique s explique par l existence d espèces différentes. Quatre espèces sont actuellement recensées : B. burgdorferi, B. afzelii, B. garinii et B. japonica. Les trois premières sont présentes en France, alors qu aux USA, seule B.burgdorferi est décrite. La dernière espèce est décrite au Japon. Les infections dues aux groupes B.afzelii et B.garinii sont particulièrement associées à des symptômes cutanés et extracutanés en médecine humaine, ce qui explique sans doute pourquoi l acrodermatite chronique atrophiante (complication dermatologique de la borreliose humaine) est moins souvent décrite aux USA et aussi pourquoi les signes neurologiques sont plus fréquents en Europe qu aux USA. La même explication semble valable dans l espèce canine et pourrait donc expliquer l image clinique différente en Europe. Les réservoirs de la maladie en Europe sont le campagnol roux, les mulots ou les cervidés. La pathogenèse est encore mal connue à l heure actuelle. Quelques jours après l inoculation expérimentale, les spirochètes se disséminent par voie sanguine et colonisent de nombreux organes, dont la peau, le cœur, les articulations et les vaisseaux sanguins. Ils y induisent ensuite une réaction inflammatoire qui se traduit par les signes cliniques cardiaques, articulaires Il est à noter que les spirochètes peuvent survivre dans l hôte et être détectés dans des organes sans aucune lésion ou réaction inflammatoire associée, même en présence d un titre élevé en anticorps. Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 1/6

2 Clinique : On distingue une forme aigüe et une forme chronique. Forme aigüe : - fièvre, inappétence, léthargie - lymphadénomégalie - début brusque de boiterie ou de douleur. Il est à noter que les articulations ne sont pas toujours gonflées et qu il est souvent très difficile de localiser la douleur. La boiterie peut être intermittente et changer d un membre à l autre. Forme chronique : - Elle se manifeste essentiellement par une arthrite récurrente intermittente, non érosive, touchant souvent au moins 2 articulations. Le carpe est souvent atteint. Diagnostic différentiel : arthrite septique ou à médiation immune, pathologies articulaires dégénératives, ostéochondrite dissécante, panostéite, - L erythème chronique migrant n a jamais été décrit chez le chien. - Un cas de bloc auriculoventriculaire a été décrit chez un chien fortement positif pour B.Burgdorferi. - Des signes de méningite ou d encéphalite pourraient être observés dans les régions endémiques. - On décrit une glomérulonéphrite de Lyme causant une perte protéique sévère et une insuffisance rénale secondaire. Dans certains cas, il existe une anamnèse récente de boiterie ; cependant la majorité des chiens ne montrent aucun signes articulaires antérieurs. Le pronostic est très réservé : la plupart des chiens meurent ou sont euthanasiés 3 à 4 semaines après le début des signes cliniques. Diagnostic : Profils hématologiques et biochimiques : absence de modifications spécifiques. Anticorps antinucléaire et facteur rhumatoïde négatifs. Lors de localisation rénale de l infection : urémie, protéinurie, hématurie, pyurie et cylindres tubulaires. Lors de boiterie chronique: examen du liquide synovial : exsudat purulent ; numération des cellules : 46300/mm3 en moyenne. Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 2/6

3 Examen sérologique : La borreliose est une pathologie particulièrement difficile à diagnostiquer, d autant plus que de nombreux facteurs inhérents aux tests sérologiques interviennent. La faible spécificité des tests sérologiques diagnostiques est principalement due à l étroite relation antigénique qui existe entre B.burgdorferi et d autres microorganismes (Leptospira essentiellement). Ces tests peuvent donc donner des réactions faussement positives. Le test le plus couramment utilisé est le test ELISA. Le substrat utilisé comme antigène contient des protéines communes à d autres bactéries et des protéines plus spécifiques de B.burgdorferi. Avec ce type de test, plus la liaison Ag-Ac est forte (un peu comme une clé peut correspondre à une serrure), plus la réaction est importante. Un titre en anticorps élevé est donc vraisemblablement le résultat de la réactivité à B.burgdorferi, alors qu un titre faible représente plutôt une réactivité à des antigènes croisés et devrait être interprété avec réserve. Lors de vaccination contre la leptospirose, il semble cependant, selon une étude récente, que même des titres élevés en anticorps anti-leptospira ne donnent pas de réactions faussement positives pour B.burgdorferi. Ces tests peuvent également donner des faux négatifs dans les stades très précoces d infection ou lorsque le chien a déjà reçu une antibiothérapie. Une autre technique fréquemment utilisée est l immunofluorescence (IFA). La corrélation de l IFA avec les méthodes de référence (immunoblot et PCR) semble cependant être insuffisante. Il est également très important de savoir que les lames destinées aux tests IFA sont réalisées à partir de Borrelia Burgdorferi, espèce de loin la plus fréquente et la plus pathogène aux USA. Etant donné que la situation en Europe n est pas tout à fait identique et que d autres espèces de Borrelia semblent bien plus significatives, le test IFA risque de donner des résultats erronés. Dans une étude menée aux USA et portant sur 200 chiens infectés par voie expérimentale, tous les chiens, sans exception, développèrent un titre très élevé en anticorps avant de montrer des signes de boiterie. L éventualité qu un chien puisse développer la maladie de Lyme et avoir une réponse en anticorps négative n a jamais été observée lors de ces études. Seule une faible proportion de chiens infectés par des tiques et ayant un examen sérologique positif développe des signes cliniques. Malgré une résolution des signes cliniques après antibiothérapie, les titres en anticorps persistent pendant des mois voire des années. Le diagnostic définitif de borreliose ne peut donc reposer uniquement sur la sérologie mais doit être posé en tenant compte de l anamnèse, de la clinique, Des tests plus sophistiqués (PCR notamment) devraient être commercialisés prochainement. Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 3/6

4 On considère actuellement que quatre critères sont nécessaires pour poser un diagnostic de borreliose : 1. Anamnèse de piqûre de tique dans une zone endémique 2. Signes cliniques typiques 3. Examen sérologique positif 4. Réponse à l antibiothérapie Traitement : La tétracycline et l ampicilline sont les antibiotiques de choix pour traiter les infections aigües : - Tétracycline : 22 mg/kg/8h PO pendant jours - Doxycycline : 10 mg/kg/12h pendant jours - Amp(amox)icilline : 20 mg/kg/8h pendant jours Tout comme en médecine humaine, les chiens atteints de borreliose chronique peuvent moins bien répondre aux antibiotiques et nécessiter de fortes de doses de Pénicilline G en IV. L utilisation d AINS peut être nécessaire pour diminuer la douleur lors d épisodes de synovite. Lors de forme aigüe, les antidouleurs sont par contre peu utiles, puisque la réponse à l antibiothérapie est rapide (endéans 24 heures). Prévention : L élimination rapide des tiques peut diminuer fortement le risque d infection: en effet, il faudrait à la tique entre 24h et 48h pour transférer le spirochète et donc transmettre la borreliose. Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 4/6

5 En médecine humaine : Les signes cliniques rencontrés en médecine humaine sont multisystémiques : dermatologiques, cardiaques, neurologiques et articulaires. La lésion dermatologique caractéristique, l Erythème Chronique Migrant (ECM), est une macule ou papule érythémateuse non douloureuse qui se manifeste typiquement durant la première ou la deuxième semaine à l endroit de la piqûre de tique (phase primaire). Cette lésion peut s accompagner de maux de tête, fatigue, fièvre, vomissements, douleurs musculaires/articulaires, lymphadénomégalie régionale ou splénomégalie. La syncope est la manifestation cardiaque la plus fréquente (bloc auriculoventriculaire ; rarement signes d insuffisance cardiaque congestive). Manifestations neurologiques : maux de tête, raideur de nuque, photophobie, somnolence, léthargie, irritabilité, perte de mémoire, mauvaise concentration, L arthrite est le signe clinique chronique le plus fréquent et se développe chez 60% des patients non traités. Chez le cheval : La borreliose chez le cheval a été décrite uniquement aux Etats Unis et en Angleterre. Aux USA, la séroprévalence de B.burgdorferi varie de 1% en région non endémique à 68% en région endémique. Même dans les régions endémiques où la séroprévalence est élevée, seuls quelques cas cliniques ont été décrits. Les principales manifestations cliniques reportées à ce jour sont des arthrite, uvéite, encéphalite, boiterie, œdème des membres, dermatite et mortalité néonatale. Arthrite et polyarthrite sont les signes cliniques les plus fréquents. Il s agit en général d arthrites rémittentes avec boiterie et difficultés à se déplacer. On peut observer de la douleur et des gonflements articulaires et parfois de l œdème des membres. L arthrite à Borrelia semble être à médiation immune ; la dissémination d immuncomplexes causant une vasculite en médecine humaine pourrait expliquer l œdème des membres décrits chez les chevaux. Troubles nerveux : tremblement de tête, paralysie flasque de la queue, dysphagie, sudation profuse. Troubles oculaires : uvéite, choroïdite, kératite, atrophie et détachement de la rétine. Des avortements, des mortalités néonatales, de l infertilité sont également décrits. Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 5/6

6 Laboratoire d Analyses Vétérinaires J.Collard Sérologie Article 7 6/6

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie La maladie de Lyme, ou borréliose, est une

Plus en détail

Colloque Maladies transmises par les tiques

Colloque Maladies transmises par les tiques Colloque Maladies transmises par les tiques 3 juin 2015 Petit amphithéatre Faculté de Médecine Yves Hansmann Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Quelles agents infectieux peuvent transmettre

Plus en détail

Borréliose de Lyme tardive quand y penser? Conduite à tenir?

Borréliose de Lyme tardive quand y penser? Conduite à tenir? Borréliose de Lyme tardive quand y penser? Conduite à tenir? Professeur Yves Hansmann Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Borréliose de Lyme tardive :

Plus en détail

Maladie de Lyme. Jean Paul Stahl

Maladie de Lyme. Jean Paul Stahl Maladie de Lyme Jean Paul Stahl Sur quels éléments cliniques et épidémiologiques faut-il évoquer le diagnostic de la borréliose de Lyme? exposition possible aux piqûres de tique + manifestations cliniques

Plus en détail

Maladie de Lyme. Dr Cihan BIRCAN Service des urgences CH de THIERS

Maladie de Lyme. Dr Cihan BIRCAN Service des urgences CH de THIERS Maladie de Lyme Dr Cihan BIRCAN Service des urgences CH de THIERS Découverte en 1976. HISTOIRE Une femme de 25 ans vient vous consulter car elle s est aperçue le matin même de la présence d une tique

Plus en détail

Maladie de Lyme : que dois-je savoir?

Maladie de Lyme : que dois-je savoir? Maladie de Lyme : que dois-je savoir? La maladie de Lyme est une maladie infectieuse due à une bactérie du genre Borrelia. Elle peut se manifester par une grande diversité de symptômes et est, de ce fait,

Plus en détail

LYME OR NOT LYME? Marion SCHNEIDER, interne de DES Dr Patricia LUBELSKI, pédiatre Jeudi UHPS, 15/10/15

LYME OR NOT LYME? Marion SCHNEIDER, interne de DES Dr Patricia LUBELSKI, pédiatre Jeudi UHPS, 15/10/15 LYME OR NOT LYME? Marion SCHNEIDER, interne de DES Dr Patricia LUBELSKI, pédiatre Jeudi UHPS, 15/10/15 Déborah, 4 ans Consulte pour fièvre J6 après morsure de tique occipitale en Bourgogne, retirée par

Plus en détail

Maladie de Lyme : que doisje savoir?

Maladie de Lyme : que doisje savoir? Maladie de Lyme : que doisje savoir? CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE Adresse du site : www.docvadis.fr/cpsu Validé par le Comité Scientifique Médecine générale La maladie de Lyme est une maladie

Plus en détail

Réseau Limousin. Bulletin d'information n 2 Période de surveillance du 1 er avril 2004 au 31 mars 2006 LA MALADIE DE LYME

Réseau Limousin. Bulletin d'information n 2 Période de surveillance du 1 er avril 2004 au 31 mars 2006 LA MALADIE DE LYME SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE LYME Réseau Limousin Bulletin d'information n 2 Période de surveillance du 1 er avril 2004 au 31 mars 2006 avril 2004 à mars 2005 (1) (1) selon les données consolidées le

Plus en détail

La tique appartient à la famille des acariens. Plus de 850 espèces ont été décrites à travers le monde.

La tique appartient à la famille des acariens. Plus de 850 espèces ont été décrites à travers le monde. LE POINT SUR LES MORSURES DE TIQUES I - LA VIE DES TIQUES : La tique appartient à la famille des acariens. Plus de 850 espèces ont été décrites à travers le monde. Les tiques sont caractérisées par un

Plus en détail

Incidence de la borréliose de Lyme en Alsace Etude ALSA(CE)TIQUE

Incidence de la borréliose de Lyme en Alsace Etude ALSA(CE)TIQUE Incidence de la borréliose de Lyme en Alsace Etude ALSA(CE)TIQUE 2014-2015 S. Raguet 1, Y. le Strat 1, Y Hansmann 2, M. Martinot 3, P. Kieffer 4, S. De Martino 5, B. Jaulhac 5, E. Couturier 1 1 Sante publique

Plus en détail

Conduite à tenir devant une piqûre de tique

Conduite à tenir devant une piqûre de tique Conduite à tenir devant une piqûre de tique Actualités Thérapeutiques Nantes, 1 er décembre 2012 Maeva Lefebvre, Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Quel est le risque infectieux inhérent à

Plus en détail

santé - sécurité au travail La maladie de Lyme Comment se protéger?

santé - sécurité au travail La maladie de Lyme Comment se protéger? santé - sécurité au travail La maladie de Lyme Comment se protéger? > Reconnaître la maladie La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme, est une infection due à une bactérie 1 transmise lors d une piqûre

Plus en détail

www.printo.it/pediatric-rheumatology/be_fr/intro Arthrite de Lyme Version de 2016 1. L'ARTHRITE DE LYME 1.1 Qu'est-ce que c'est? L'arthrite de Lyme est une des maladies provoquées par la bactérie Borrelia

Plus en détail

JID IMVT, dimanche 8 juin, Strasbourg, FR

JID IMVT, dimanche 8 juin, Strasbourg, FR Douleur, fatigue, maux de tête, confusion, dépression et anxiété, troubles du sommeil Pourquoi je ne m en sors pas? Résoudre le mystère de Lyme et des maladies chroniques inexpliquées: Modele SIMS JID

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Maladie de Lyme

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Maladie de Lyme INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC 2009 Maladie de Lyme AUTEURES Louise Trudel, M. Sc. Bouchra Serhir, Ph. D. Laboratoire de santé publique du Québec Ce document est disponible intégralement

Plus en détail

La vaccination chez le chien

La vaccination chez le chien La vaccination chez le chien Pourquoi devrais-je faire vacciner mon chiot? La vaccination est un élément important pour favoriser la santé et le bien-être à long terme de votre animal. En effet, les vaccins

Plus en détail

Spirochètes. Romain Volmer ENVT 29/04/09

Spirochètes. Romain Volmer ENVT 29/04/09 Spirochètes Romain Volmer ENVT 29/04/09 r.volmer@envt.fr Classification des spirochètes Spirochaetales Leptospira Borrelia Treponema Brachyspira + de 250 sérovars B. burgdorferi sensu lato T. pallidum

Plus en détail

LA FIÈVRE CHEZ LE CHIEN : ÉTUDE RÉTROSPECTIVE REVUE D ARTICLE : JSAP Juillet 2006, vol 47 (7)

LA FIÈVRE CHEZ LE CHIEN : ÉTUDE RÉTROSPECTIVE REVUE D ARTICLE : JSAP Juillet 2006, vol 47 (7) LA FIÈVRE CHEZ LE CHIEN : ÉTUDE RÉTROSPECTIVE REVUE D ARTICLE : JSAP Juillet 006, vol 47 (7) En guise d introduction, l auteur redéfinit la notion de fièvre et rappelle qu une distinction doit être faite

Plus en détail

LEISHMANIOSE CHEZ LE CHIEN:

LEISHMANIOSE CHEZ LE CHIEN: LEISHMANIOSE CHEZ LE CHIEN: ACQUISITIONS RECENTES RELATIVES A EPIDEMIOLOGIE, IMPLICATIONS CLINIQUES, DIAGNOSTIC, THERAPIE ET PREVENTION Plusieurs auteurs En collaboration avec le Groupe d Etude sur la

Plus en détail

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006 Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives Paris, 13 décembre 2006 Quatre questions Question 1 - Sur quels éléments cliniques et épidémiologiques faut-il évoquer le diagnostic

Plus en détail

Purpura d Henoch-Schönlein. Dr. Sergio Manzano

Purpura d Henoch-Schönlein. Dr. Sergio Manzano Purpura d Henoch-Schönlein Dr. Sergio Manzano 1 Introduction Epidémiologie Etiologie Diagnostic clinique Diagnostic différentiel Examens complémentaires Définition de cas Complications Traitement Suivi

Plus en détail

Muriel FROMAGE (ANSM) / Christophe DE CHAMPS (Reims), Gérard LINA (Lyon), Benoît JAULHAC (Strasbourg) Expédition - Clôture 05/11/ /12/2014

Muriel FROMAGE (ANSM) / Christophe DE CHAMPS (Reims), Gérard LINA (Lyon), Benoît JAULHAC (Strasbourg) Expédition - Clôture 05/11/ /12/2014 Contrôle National de Qualité des analyses de biologie médicale Bactériologie 14BAC2 Muriel FROMAGE (ANSM) / Christophe DE CHAMPS (Reims), Gérard LINA (Lyon), Benoît JAULHAC (Strasbourg) Expédition - Clôture

Plus en détail

Sérologie Maladie de Lyme

Sérologie Maladie de Lyme MÉMENTO DU Sérologie Maladie de Lyme DEFINITION BIOLOGISTE La maladie de Lyme est une anthropozoonose, transmise par piqûre de tiques femelles du genre Ixodes, due à un spirochète, Borrelia burgdorferi.

Plus en détail

Le point sur la maladie de Lyme

Le point sur la maladie de Lyme Le point sur la maladie de Lyme B. Jaulhac, C. Koebel, S. De Martino Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

Les principales maladies du chien 1

Les principales maladies du chien 1 Les principales maladies du chien 1 Maladie de Carré C Contact nez-à-nez avec d autres chiens infectés! Virus de grande taille de la famille du virus de la rougeole Période d incubation jusqu à 3 semaines

Plus en détail

Objet : Transmission potentielle des maladies vectorielles à tiques via les produits sanguins

Objet : Transmission potentielle des maladies vectorielles à tiques via les produits sanguins Arcueil, le 06/05/2013 Mr Olivier VERAN Député de la 1 ère circonscription de l Isère Assemblée nationale 126 Rue de l'université 75355 Paris 07 SP overan@assemblee-nationale.fr Lettre ouverte Objet :

Plus en détail

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED Des étiologies multiples Polysynovite distale symétrique fixe nue : polyarthrite rhumatoïde Oligoarthrite

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

Tique (maladie de Lyme)

Tique (maladie de Lyme) Tique (maladie de Lyme) Description de la tique La tique qui transmet la maladie de Lyme est connue sous les noms de «tique du chevreuil» et de «tique à pattes noires». Elle vit plus particulièrement dans

Plus en détail

A propos de 5 cas cliniques. Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon

A propos de 5 cas cliniques. Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon A propos de 5 cas cliniques Mémoire DES de Pédiatrie 9 octobre 2009 Laurence Coutin, interne Lyon Constat: Leptospirose : maladie rare et méconnue chez l enfant mais non exceptionnelle Objectifs de l étude

Plus en détail

Borréliose de Lyme Actualités. Yves Hansmann Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Borréliose de Lyme Actualités. Yves Hansmann Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Borréliose de Lyme Actualités Yves Hansmann Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Pas de conflit d intérêt pour cette présentation PLAN Prévention Faire plus ou faire moins? Epidémiologie Sommes nous face

Plus en détail

AUTO IMMUNITE. ANTICORPS ANTI-TISSULAIRES H. BAUFINE-DUCROCQ, Paris. ANTICORS ANTI-PHOSPHOLIPIDES H. BAUFINE-DUCROCQ, Paris

AUTO IMMUNITE. ANTICORPS ANTI-TISSULAIRES H. BAUFINE-DUCROCQ, Paris. ANTICORS ANTI-PHOSPHOLIPIDES H. BAUFINE-DUCROCQ, Paris AUTO IMMUNITE ANTICORPS ANTI-TISSULAIRES ANTICORS ANTI-PHOSPHOLIPIDES COMPLEXES IMMUNS CIRCULANTS FACTEUR RHUMATOÏDE ANTICORPS ANTI-TISSULAIRES Les procédures communes aux prélèvements et particulières

Plus en détail

MALADIES VIRALES DU CHIEN

MALADIES VIRALES DU CHIEN MALADIES VIRALES DU CHIEN Pathologie des maladies virales Chapitre 7 1 MALADIES VIRALES GÉNÉRALISÉES CHEZ LE CHIEN Pathologie des maladies virales, Chapitre 7.7. 2 La maladie de Carré Morbillivirus Virus

Plus en détail

éruption rosée e du tronc * Rx thorax/ecg sans particularité

éruption rosée e du tronc * Rx thorax/ecg sans particularité Madame Z. 56 ans Hospitalisée e le 17.10 pour un syndrome fébrile f au retour d un trek au NEPAL ATCD : O Séjour au NEPAL du 29.09 au 16.10 principalement en zone montagneuse * A son entrée e dans le service

Plus en détail

Les principales maladies vectorielles du chien

Les principales maladies vectorielles du chien Les principales maladies vectorielles du chien tique puce moustique phlébotome Ces vecteurs menacent la santé de votre chien LES MALADIES VECTORIELLES CANINES Les maladies vectorielles sont des maladies

Plus en détail

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins D. Christmann Hôpitaux Universitaires Strasbourg CEMI 17 : ACTUALITES SUR LES ARBOVIROSES. 15 et 16 mars 2012 Institut Pasteur Virus TBE (1) Famille Togaviridae

Plus en détail

réseau Franche-Comté

réseau Franche-Comté SURVEILLANCE-DES- MALADIES-TRANSMISES- PAR-LES-TIQUES réseau Franche-Comté 2010-2012 Bulletin d information n 1 Période de surveillance du 1 er avril au 31 décembre 2010 Franche-Comté L équipe de la Cire

Plus en détail

Les yersinioses à Yersinia enterocolitica : une pathologie d avenir

Les yersinioses à Yersinia enterocolitica : une pathologie d avenir Les yersinioses à Yersinia enterocolitica : une pathologie d avenir Jean Beytout, Lorraine Letranchant, Florence Gourdon, Marc Ruyvard, Henri Laurichesse CHU de Clermont-Ferrand Maladies infectieuses et

Plus en détail

LES VECTEURS : TRANSMISSION D AGENTS PATHOGENES

LES VECTEURS : TRANSMISSION D AGENTS PATHOGENES LES VECTEURS : TRANSMISSION D AGENTS PATHOGENES I) Notion de vecteur Les vecteurs sont des arthropodes hématophages assurant la transmission biologique (ou mécanique) active (volonté) d un agent pathogène,

Plus en détail

Biolac 360. Mai 2016 DIAGNOSTIC DE LA COQUELUCHE PRESCRIPTION ET REMBOURSEMENT DES FIBROTESTS ET ACTITESTS

Biolac 360. Mai 2016 DIAGNOSTIC DE LA COQUELUCHE PRESCRIPTION ET REMBOURSEMENT DES FIBROTESTS ET ACTITESTS Un nouveau numéro de notre journal destiné aux prescripteurs et partenaires médicaux. Bonne lecture! DIAGNOSTIC DE LA COQUELUCHE N hésitez pas à nous faire parvenir vos suggestions concernant des sujets

Plus en détail

Fie vre boutonneuse me diterrane enne

Fie vre boutonneuse me diterrane enne Fie vre boutonneuse me diterrane enne Dr charaoui.k Définitions généralités Les rickettsioses sont des maladies infectieuses dues à des petites bactéries : rickettsies. Les rickettsies sont séparées en

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives Paris, 13 décembre 2006 Patrick CHOUTET Quatre questions Question 1 - Sur quels éléments cliniques et épidémiologiques faut-il

Plus en détail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail

Fiche Info Santé au travail LA LEPTOSPIROSE. Octobre 2011 N 02. Pôle Santé au travail Fiche Info Santé au travail N 02 LA LEPTOSPIROSE La leptospirose est une maladie due à une bactérie dont il existe plus de 200 sérotypes différents. Pour la population générale, la leptospirose est associée

Plus en détail

Dr. Rath Health Foundation. Maladie de Lyme. Dr. Anna Goc Dr. Aleksandra Niedzwiecki Dr. Matthias Rath

Dr. Rath Health Foundation. Maladie de Lyme. Dr. Anna Goc Dr. Aleksandra Niedzwiecki Dr. Matthias Rath Dr. Rath Health Foundation Maladie de Lyme Dr. Anna Goc Dr. Aleksandra Niedzwiecki Dr. Matthias Rath Maladie de Lyme Première Edition 2016 Dr. Rath Health Foundation Dr. Anna Goc Dr. Aleksandra Niedzwiecki

Plus en détail

Guide d utilisation de la procalcitonine

Guide d utilisation de la procalcitonine Guide d utilisation de la procalcitonine bit.ly/procalcitonine Jeannot Dumaresq, microbiologiste-infectiologue CISSS de Chaudière-Appalaches 21 mars 2016 Généralités sur la procalcitonine (PCT) Prohormone

Plus en détail

Prescrire GUIDE DESTINÉ AUX PRESCRIPTEURS. Spécialistes en rhumatologie ou en médecine interne

Prescrire GUIDE DESTINÉ AUX PRESCRIPTEURS. Spécialistes en rhumatologie ou en médecine interne Prescrire GUIDE DESTINÉ AUX PRESCRIPTEURS Spécialistes en rhumatologie ou en médecine interne guide-prescripteur-cimzia_ea-15-0009_exe.indd 1 10/02/2015 13:58 Ce Guide s inscrit dans le cadre du Plan de

Plus en détail

Tests sérologiques et autres tests biologiques. S. De Martino CNR des Borrelia, CHU de Strasbourg

Tests sérologiques et autres tests biologiques. S. De Martino CNR des Borrelia, CHU de Strasbourg Tests sérologiques et autres tests biologiques S. De Martino CNR des Borrelia, CHU de Strasbourg Quel serait le test parfait pour le diagnostic de la borréliose de Lyme? confirme ou exclu la suspicion

Plus en détail

La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine

La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine La fièvre boutonneuse méditerranéenne (FBM) Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine Définition Entropozoonose due à Rickettsia Conorii, coccobacille

Plus en détail

INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE

INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE INFECTIEUX : LEPTOSPIROSE Répartition mondiale mais prédominance tropicale. I = 0,53/100 000 hab en métropole 14/100 000 dans les Antilles Prédomine chez l'homme sex ratio 3/1 5 à 20% de décès Zoonose

Plus en détail

Qu est ce que la. sur la maladie

Qu est ce que la. sur la maladie La bilharziose : je m informe sur la maladie Il n est plus rare de voir progresser en France les maladies parasitaires tropicales. Parmi elles, la bilharziose inquiète les autorités de santé après le diagnostic

Plus en détail

LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT Etiologie : La toxoplasmose est due à une parasite intracellulaire obligé de type coccidie, Toxoplasma gondii, ayant pour hôte définitif l espèce féline, les autres

Plus en détail

Syndromes Périodiques Associés À La Cryopyrine (CAPS)

Syndromes Périodiques Associés À La Cryopyrine (CAPS) www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Syndromes Périodiques Associés À La Cryopyrine (CAPS) Version de 2016 1. SYNDROMES PÉRIODIQUES ASSOCIÉS À LA CRYOPYRINE 1.1 Qu'est-ce que c'est? Les Syndromes

Plus en détail

UE 4. Perception, système nerveux, revêtement cutané

UE 4. Perception, système nerveux, revêtement cutané UE 4 Perception, système nerveux, revêtement cutané Item n 95 Polyradiculonévrite aiguë inflammatoire (syndrome de guillain barré) diagnostiquer un syndrome de Guillain Barré identifier les situations

Plus en détail

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités Physiopathologie... 3 2. Lupus et anatomie pathologique... 3 2.1.

Plus en détail

Item 121 : La polyarthrite rhumatoïde (Evaluations)

Item 121 : La polyarthrite rhumatoïde (Evaluations) Item 121 : La polyarthrite rhumatoïde (Evaluations) Date de création du document 2010-2011 CAS CLINIQUE Scénario : Une femme de 60 ans vient consulter en se plaignant des genoux, des chevilles et de l'épaule

Plus en détail

Cet article est tiré de

Cet article est tiré de Cet article est tiré de revue trimestrielle de la Société royale Cercles des Naturalistes de Belgique asbl Conditions d abonnement sur www.cercles-naturalistes.be Les maladies infectieuses du naturaliste

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990.

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990. Le virus de l hépatite E (VHE) est un virus non enveloppé à ARN monocaténaire, appartenant à la famille des Hepeviridae, genre hepevirus. Il est responsable d hépatites à transmission entérique. L épidémiologie

Plus en détail

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas

Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas F-03 Les manifestations rénales de la leptospirose: 88 cas AfiriM (1)., Amara KhorbaA. (2), Ait KaidD. (3) 1-Service des maladies infectieuses,chu Nedir Mohamed,Tizi-Ouzou, Algérie 2-Institut Pasteur,

Plus en détail

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1)

ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) Fièvres éruptives Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (1) éléments éruptifs association topographie caractère prurigineux ou non caractères évolutifs Éruption fébrile ANALYSE SEMIOLOGIQUE (2) Contexte

Plus en détail

LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE

LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE LE POINT SUR LE DIAGNOSTIC DE L HYPOTHYROÏDIE CANINE L hypothyroïdie est l endocrinopathie la plus fréquente chez le chien. Elle est due à une insuffisance de production et de sécrétion des hormones thyroïdiennes.

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 2 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT 2.1 Comment diagnostiquer cette

Plus en détail

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007

Leptospiroses. Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Leptospiroses Galas T. DESC Réa. médicale Limoges 2007 Bactériologie Bactériologie Treponema (syphilis) Borellia (M. de Lyme) Spirochètes Leptospira (leptospirose) Bactériologie Taille 0,25 x 6-25 µm Caractéristiques

Plus en détail

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Justifications : La fièvre Q est une zoonose causée par Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte. Les études séro-épidémiologiques démontrent

Plus en détail

Maladie de Lyme - Problèmes de santé et problèmes psychosociaux - Portail santé mieux...

Maladie de Lyme - Problèmes de santé et problèmes psychosociaux - Portail santé mieux... Page 1 sur 5 Maladie de Lyme Description La maladie de Lyme est causée par une bactérie qui se transmet par la piqûre d une tique infectée. La maladie de Lyme a été décrite pour la première fois en 1977.

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine

Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine Dr K.CHARAOUI Service des maladies infectieuses CHU Constantine Zoonose Leptospira interrogans Répartition mondiale Maladie professionnelle Polymorphisme clinique +++ Souvent bénignes MAIS les formes graves

Plus en détail

Prise en charge de la Fièvre Q. Dr. E. Denes Service de Maladies Infectieuses Mars 2013

Prise en charge de la Fièvre Q. Dr. E. Denes Service de Maladies Infectieuses Mars 2013 Prise en charge de la Fièvre Q Dr. E. Denes Service de Maladies Infectieuses Mars 2013 Fin mai 2013? 2 Les Hollandais entrent dans la danse C était très français. 4 Littérature actuelle 5 Mr L 50 ans Agriculteur

Plus en détail

Soliris. I. Qu est ce que le Soliris? II. Dans quel cas utilise t on le Soliris? III. Ce que l on faisait avant le Soliris : l échange plasmatique

Soliris. I. Qu est ce que le Soliris? II. Dans quel cas utilise t on le Soliris? III. Ce que l on faisait avant le Soliris : l échange plasmatique SOLIRIS ECULIZUMAB I. Qu est ce que le Soliris? Soliris II. Dans quel cas utilise t on le Soliris? III. Ce que l on faisait avant le Soliris : l échange plasmatique IV. Notre pratique du Soliris V. Notre

Plus en détail

Seul 2-3 %0 des I. ricinussont porteurs de ce virus *. *Swiss army survey(wicki R. et al, Eur.J.Clin.Microb. Infect.Dis.

Seul 2-3 %0 des I. ricinussont porteurs de ce virus *. *Swiss army survey(wicki R. et al, Eur.J.Clin.Microb. Infect.Dis. Seul 2-3 %0 des I. ricinussont porteurs de ce virus *. *Swiss army survey(wicki R. et al, Eur.J.Clin.Microb. Infect.Dis. 2000, 19:427-32) Encéphalite à tique En 2008, 111 cas d encéphalite à tique sont

Plus en détail

Acteurs de la réponse immunitaire

Acteurs de la réponse immunitaire Acteurs de la réponse immunitaire ANTICORPS Synthétisé par les plasmocytes issus d un lymphocyte spécifique d un antigène donné Objectifs : Apporter un esprit critique argumenté aux différentes méthodes

Plus en détail

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la base des infections herpetiques Tamara Turcanu, chef de la Section Maladies Respiratoires Aiguës, l Hôpital Clinique

Plus en détail

Problématiques des tiques

Problématiques des tiques Problématiques des tiques La santé scolaire en collaboration avec notre office a édité une information sur les tiques et les maladies qu elles transmettent. Vous trouverez le flyer en pièce jointe. Les

Plus en détail

Borréliose de Lyme certitudes et incertitudes

Borréliose de Lyme certitudes et incertitudes Borréliose de Lyme certitudes et incertitudes DESC Maladies Infectieuses Yves Hansmann Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Le paradoxe de la borréliose

Plus en détail

STI réalités. Chlamydia. fsdfs

STI réalités. Chlamydia. fsdfs Chlamydia Par quoi c est causé? La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS); elle est causée par une bactérie : la chlamydia trachomatis. Cette ITS est très répandue parmi les adolescent(e)

Plus en détail

Spondylarthrite Juvénile/Arhrite Associée À Une Enthésite (SpA-ERA)

Spondylarthrite Juvénile/Arhrite Associée À Une Enthésite (SpA-ERA) www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Spondylarthrite Juvénile/Arhrite Associée À Une Enthésite (SpA-ERA) Version de 2016 1. LA SPONDYLARTHRITE JUVÉNILE/ARTHRITE ASSOCIÉE À UNE ENTHÉSITE (SpA-ERA)

Plus en détail

TREPONEMA I. LE GENRE TREPONEMA

TREPONEMA I. LE GENRE TREPONEMA SPIROCHÈTES Bactéries de forme hélicoïdale, flexibles et mobiles (flagelles), NON visibles à la coloration de Gram 3 genres principaux - Leptospira : agents de la leptospirose - Treponema : agents de la

Plus en détail

Combien de malades de la borréliose de Lyme en France?

Combien de malades de la borréliose de Lyme en France? Mise à jour : Juillet 2013 Combien de malades de la borréliose de Lyme en? 1. Le Réseau Sentinelles Les chiffres relevés par le Réseau Sentinelles sont calculés sur la base de chiffres transmis par des

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14)

Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14) Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14) Helicobacter pylori est un bacille à Gram négatif hélicoïdal, très mobile, caractérisé par Warren et Marshall en 1983, dont les

Plus en détail

Tuberculose des carnivores domestiques. Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire

Tuberculose des carnivores domestiques. Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire Tuberculose des carnivores domestiques Professeur D.P. PICAVET UP Pathologie infectieuse, Zoonoses, Législation sanitaire Introduction M. tuberculosis, M. bovis >> M.avium Importance: Hygiénique Source

Plus en détail

Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière.

Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. C est quoi la SEP Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. Ø Ø Ø Comparé avec le fil électrique, on peut dire que : le câble est «l axone» qui véhicule

Plus en détail

L éruption d Aymeric (9 ans)

L éruption d Aymeric (9 ans) L éruption d Aymeric (9 ans) Une lésion érythémateuse annulaire non prurigineuse constatée la veille Une petite papule en son centre? Aucun signe général L éruption d Aymeric (9 ans) QU EST-CE QUE C EST?

Plus en détail

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie

Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux. Syndrôme infectieux. B- Physiopathologie Fiche n 2 UE9 : Manifestations de l interaction homme- agent infectieux I- Maladie infectieuse- Définition A- Définitions Maladie : Altération de la santé. Syndrôme infectieux Santé : Etat de bien-être

Plus en détail

L ARTHRITE AU CANADA Faits et chiffres

L ARTHRITE AU CANADA Faits et chiffres L ARTHRITE Le terme «arthrite» provient du grec «arthro», qui signifie articulation, et du latin «itis», qui signifie inflammation. L arthrite désigne plus de 100 affections touchant les articulations.

Plus en détail

Virus et grossesse VZV et HSV

Virus et grossesse VZV et HSV Virus et grossesse VZV et HSV DES Île de France Cas Clinique n 6 En début de grossesse (2 sem. d aménorrhée) une femme a rencontré il y a deux jours un enfant suspect de varicelle. Son médecin traitant

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire Question 112 I. DÉFINITION INTRODUCTION 17 II. PRINCIPAUX

Plus en détail

Angine. Pr Christian Chidiac

Angine. Pr Christian Chidiac Angine Pr Christian Chidiac Université Claude Bernard Lyon 1 UFR Lyon Sud Charles Mérieux Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Hôpital de la Croix Rousse christian.chidiac@univ-lyon1.fr Définition

Plus en détail

Bulletins des réseaux de surveillance

Bulletins des réseaux de surveillance Données au 31 décembre 2012 L organisation de la surveillance (IST) et les contacts des personnes en charge de cette surveillance sont consultables sur le site de l Institut de veille sanitaire : http://www.invs.sante.fr/dossiers-thematiques/maladies-infectieuses/vih-sida-ist/infectionssexuellement-transmissibles-ist/comment-surveiller-les-ist.

Plus en détail

Dermatomyosite Juvénile

Dermatomyosite Juvénile www.printo.it/pediatric-rheumatology/lu_fr/intro Dermatomyosite Juvénile Version de 2016 1. QU'EST CE QUE LA DERMATOMYOSITE JUVÉNILE? 1.1 Quelle est cette maladie? La dermatomyosite juvénile (DMJ) est

Plus en détail

Je m informe sur la grippe

Je m informe sur la grippe Je m informe sur la grippe Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Infectiologie La grippe est une maladie infectieuse

Plus en détail