MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014"

Transcription

1 MEDEF Actu-Eco - n 172 Semaine du 1 er au 5 septembre 2014 SOMMAIRE FRANCE 1. Croissance au 2 ème trimestre 2014 : stagnation du PIB, comme au 1 er trimestre 2. Emploi salarié au 2 ème trimestre 2014 : postes, après Balance commerciale en juin 2014 : légère réduction du déficit global mais creusement du déficit industriel en glissement sur douze mois 4. Climat des affaires en juillet 2014 : dégradation dans tous les secteurs 5. Budgets d investissement dans l industrie en 2014 : +1%, après -5% en 2013 EUROPE 6. Croissance en Allemagne au 2 ème trimestre 2014 : contraction du PIB, contrecoup de la bonne performance du 1 er trimestre INTERNATIONAL 7. Tendances récentes des marchés MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin

2 1. Croissance au 2 ème trimestre 2014 : stagnation du PIB, comme au 1 er trimestre * Les comptes provisoires du 2 ème trimestre 2014 publiés par l INSEE mi-août confirment une nouvelle stagnation du PIB après celle du 1 er trimestre, que tous les indicateurs de conjoncture laissaient attendre (indice de la production industrielle, mises en chantier et permis de construire, chiffres d affaires dans plusieurs activités de services et le commerce) : %, volume PIB Consommation des ménages FBCF totale, dont : Investissements des entreprises Exportations (biens et services) Importations (biens et services) 2013 T3-0,1-0,1-0,2 +0,2-0,5 +0, T4 +0,2 +0,2-0,1 +0,8 +1,4 +0, T1 0,0-0,5-1,0-0,7 +0,5 +0, T2 0,0 +0,5-1,1-0,8 0,0 +0, (acquis) +0,3 0,0-2,0-0,5 +2,1 +2, T2 / 2013 T2 +0,1 +0,1-2,4-0,5 +1,4 +2,2 - En termes de production de branches, les comptes font apparaître :.un recul dans la construction (-1,5%) pour le quatrième trimestre consécutif ;.une rechute de la production manufacturière (-1%) après son rebond du 1 er trimestre (+0,8%) ;.une quasi-stagnation dans les services marchands (+0,1%), après +0,2% au 1 er trimestre ; - En termes de composantes, les comptes font apparaître :.un rebond de la consommation (+0,5%) grâce aux dépenses d énergie et d alimentation, alors que les dépenses de «biens fabriqués» ont quasiment stagné (accélération des achats d automobiles et d équipements, recul des dépenses d habillement) ;.une nouvelle baisse des investissements (- 1,1%). Elle concerne à la fois les ménages (logement), les administrations publiques, et les entreprises dont les investissements auront reculé de -1,5% au cours du 1 er semestre..une stagnation des exportations freinées par la baisse des exportations de produits manufacturés (-0,6%), en particulier en matériels de transport et en produits alimentaires. Dans le même temps, les importations ont légèrement décéléré. - En termes de contribution à la croissance :.contribution positive de la demande intérieure finale (hors stocks): +0,2% ;.contribution négative de la variation des stocks : -0,1% (déstockage de produits pétroliers raffinés) ;.contribution négative du commerce extérieur: -0,1%. * Entre le 2 ème trimestre 2013 et le 2 ème trimestre 2014, le PIB a quasiment stagné, avec une contraction des investissements, une quasistagnation de la consommation et une progression plus forte des importations que des exportations. * Au total, l acquis de croissance à la fin du 2 ème trimestre est de 0,3%. Il faudrait une croissance de 0,9% au 3 ème et au 4 ème trimestre pour atteindre 1% en 2014 (prévision initiale du Gouvernement), et de 0,6% pour atteindre 0,7% en 2014 (prévision de l INSEE dans sa Note de conjoncture de juin et du Consensus d août). Le Ministre des finances a évoqué pendant l été une croissance de +0,5% en 2014, qui suppose un redressement de l activité de 0,3% chacun des deux derniers trimestres de l année. La Banque de France ne prévoit que +0,2% au 3 ème trimestre MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

3 2. Emploi salarié au 2 ème trimestre 2014 : postes, après * L emploi salarié marchand avait baissé de au 1 er trimestre Selon une première estimation, il s est un peu redressé au 2 ème trimestre ( , et hors intérim). Ces créations d emploi ont été portées par l intérim ( postes, après au 1 er trimestre) et par le tertiaire marchand hors intérim ( postes, après ). En revanche, la baisse s est poursuivie dans l industrie ( postes après ) et la construction ( postes après ). Les emplois dans ces deux secteurs sont en baisse pour respectivement le 13 ème et le 9 ème trimestre consécutif Emploi salarié dans le secteur marchand non agricole (milliers) , * Sur un an, la quasi-stagnation de l emploi salarié dans le secteur marchand non agricole ( postes soit +0,05%) correspond là encore à une hausse dans le tertiaire marchand et dans l intérim et à une baisse dans l industrie et la construction. * Les entreprises ont ainsi perdu emplois salariés depuis le point haut du 1 er trimestre Ces pertes d emploi ont été particulièrement marquées dans l industrie : postes sur la même période. Effectifs salariés dans le secteur marchand non agricole au 2ème trimestre 2014 Nombre Evolution en milliers milliers sur 1 trimestre sur 1 an depuis 2008 T1 Ensemble ,5 +15,3 +7,5-539,5 Intérim 529,9 +12,5 +11,7-144,2 Ensemble hors intérim ,6 +2,8-4,2-395,3 Industrie 3160,6-9,2-36,7-427,2 Construction 1 382,3-7,8-23,7-116,2 Tertiaire hors intérim ,6 +19,8 +56,1 +148,1 MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

4 3. Balance commerciale en juin 2014 : légère réduction du déficit global mais creusement du déficit industriel en glissement sur douze mois * Le déficit FAB-FAB des échanges de marchandises s est creusé en juin 2014, passant de -5,1 en mai à -5,4 milliards d euros. Cette détérioration est imputable à une progression plus importante des importations (+2,2%) que des exportations (+1,8%). * Au-delà des aléas mensuels, les exportations au 1 er semestre 2014 ont continué de se contracter : -0,2% sur le second semestre 2013, «avec de nets reculs pour les produits pharmaceutiques et agricoles, notamment vers l Union européenne, et de bonnes performances dans l aéronautique et l automobile», précisent les Douanes. C est la baisse plus forte des importations (- 1,2%), «principalement en raison de la chute des approvisionnements en hydrocarbures naturels et en pétrole raffiné», qui explique la légère réduction du déficit FAB-FAB de -31,9 à -29,2 milliards d euros au 1 er semestre * En glissement sur douze mois, le déficit commercial est passé de -62 à -61,1 milliards d euros entre juin 2013 et juin En données FAB-CAF 1, il s est réduit de 0,7 milliard d euros à - 78,6 milliards d euros. Ceci recouvre une contraction des exportations (-1,6%) comme des importations (-1,5%). C est le plus mauvais solde des grands pays de la zone euro : les balances commerciales allemande et italienne sont excédentaires. Le déficit espagnol s est un peu creusé mais est plus bas que celui de la France. Solde commercial en glissement sur 12 mois Milliards d euros Juin 2013 Juin 2014 TOTAL (FAB/FAB) -62,0-61,1 TOTAL (FAB/CAF) 1-79,3-78,6 dont: énergie -67,7-62,0 agroalimentaire +12,1 +9,8 industrie manufacturière* -23,2-26,4 UE -38,7-35,4 Dont : zone euro -41,1-40,7 Asie -23,0-25,1 Amérique -2,7-2,4 Source : Douanes / (*) hors industries agroalimentaires et produits pétroliers raffinés et coke Sur le plan sectoriel, les exportations se sont repliées dans l industrie manufacturière, avec une quasi-stagnation des importations, d où la dégradation du déficit industriel, de -23,2 à - 26,4 milliards d euros. Dans l énergie, le déficit s est réduit à -62 milliards. L excédent agroalimentaire a diminué, en raison d une contraction des exportations et d une hausse des importations. Sur le plan géographique, les exportations ont augmenté de +0,2% vers l Union européenne (mais -0,9% pour la seule zone euro), et baissé vers toutes les autres régions du monde, y compris l Europe hors UE (-6,4%). 1 - A la différence des exportations calculées «Franco à Bord», les importations sont ici au prix «CAF» (Coût-Assurance-Fret). C est dans ce mode de calcul que sont présentés les échanges sectoriels et géographiques, ce qui explique la différence avec le solde «FAB-FAB» conventionnellement retenu pour présenter les résultats agrégés du commerce extérieur. MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

5 aout-07 dec-07 avr-08 aout-08 dec-08 avr-09 aout-09 dec-09 avr-10 aout-10 dec-10 avr-11 aout-11 dec-11 avr-12 aout-12 dec-12 avr-13 aout-13 dec-13 avr-14 aout Climat des affaires en août 2014 : dégradation dans tous les secteurs Selon les dernières enquêtes de conjoncture publiées ce jour par l INSEE, le climat des affaires en France s est de nouveau dégradé en août L indicateur synthétique est retombé à son plus bas niveau depuis août 2013, et reste donc nettement inférieur à sa moyenne de longue période Indicateur synthétique du climat des affaires Moyenne Cette dégradation du climat des affaires se retrouve dans tous les secteurs, avec des ampleurs contrastées : - Industrie manufacturière : l indicateur synthétique baisse d un point et retombe à son plus bas niveau depuis septembre 2013 (forte dégradation des perspectives personnelles de production, particulièrement marquée dans l automobile ; quasi-stagnation des carnets de commandes dans la plupart des secteurs) ; - Bâtiment : l indicateur synthétique s est replié d un point et atteint son plus bas niveau depuis 1997 (activité future mal orientée, carnets de commandes toujours jugés inférieurs à la normale, poursuite attendue de la réduction des effectifs) ; - Services : l indicateur synthétique s est contracté d un point (stabilité des anticipations d activité et d investissements, à noter toutefois la dégradation des perspectives d activité dans le transport routier de marchandises et les activités spécialisées, scientifiques et techniques ; solde d opinion concernant les effectifs futurs proche de sa moyenne de longue période) ; - Commerce de détail : l indicateur synthétique s est replié de 9 points, retombant ainsi à son niveau de l été 2013 (anticipation d une nouvelle dégradation de l activité - perspectives générales, ventes prévues, intentions de commandes-, perspectives d emploi en baisse). MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

6 aout-07 fevr-08 aout-08 fevr-09 aout-09 fevr-10 aout-10 fevr-11 aout-11 fevr-12 aout-12 fevr-13 aout-13 fevr-14 aout-14 aout-07 fevr-08 aout-08 fevr-09 aout-09 fevr-10 aout-10 fevr-11 aout-11 fevr-12 aout-12 fevr-13 aout-13 fevr-14 aout Indicateur synthétique du climat des affaires 120 Indicateur synthétique du climat des affaires 110 Industrie manufacturière Bâtiment Services Commerce de détail MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

7 Budgets d investissement dans l industrie en 2014 : +1%, après -5% en 2013 * L INSEE a publié fin août son enquête trimestrielle de juillet sur les budgets d investissement dans l industrie manufacturière (25% de l investissement productif en France). Les industriels interrogés annoncent : - une moindre baisse de leurs projets d investissement pour l année 2013 (-5% contre -7% dans l enquête d avril 2014) ; - une progression plus limitée pour l année 2014 (+1%) que celle annoncée précédemment (+4%) Dépenses d'investissement dans l'industrie manufacturière (%) Evolution des budgets d'investissement dans l'industrie manufacturière (=2007, valeur) 90, Enquête avril 2014 Enquête juillet * Sectoriellement, cette révision à la baisse des budgets pour 2014 se retrouve dans tous les grands secteurs, à l exception du secteur des équipements électriques, électroniques, informatiques, machines, où ils progresseraient de +8%, comme dans l enquête d avril. Les investissements seraient également dynamiques en 2014 dans les industries agricoles et alimentaires (+6%, contre +9% dans la prévision précédente). En revanche, ils seraient de nouveau en baisse dans les matériels de transport (-5%, dont -1% pour l automobile) et dans les «autres industries» (-1%). * Cependant, cette prévision est susceptible de révisions à la baisse : défaut d incitations techniques en raison de la mauvaise conjoncture (taux d utilisation des capacités de production très inférieur à sa moyenne de longue période, aucune tension sur les délais de livraison) ; indicateurs de marché mal orientés (intentions de commandes des grossistes en biens d équipement, perspectives et commandes des producteurs d équipement, constructions non résidentielles, immatriculations de véhicules utilitaires ). A supposer même que cette prévision soit confirmée, le niveau des investissements industriels en 2014 sera encore inférieur de 9% à celui de 2007, avant la crise. MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

8 6. Croissance en Allemagne au 2 ème trimestre 2014 : contraction du PIB, contrecoup de la bonne performance du 1 er trimestre * Selon les résultats détaillés des comptes nationaux publiés par Destatis le 1 er septembre dernier, sur la base du nouveau système européen de comptabilité, la forte accélération de la croissance allemande enregistrée au 1 er trimestre 2014 (+0,7%) a été suivie d une baisse du PIB de -0,2% au 2 ème trimestre. Cette baisse du PIB au printemps 2014 recouvre : - une légère progression de la consommation : +0,1%, modeste hausse qui se retrouve pour les ménages (malgré des salaires dynamiques) comme pour les administrations publiques (malgré le fort excédent budgétaire du 1 er semestre) ; - une contraction des investissements (-2,3%, après +2,9% au 1 er trimestre 2014), nettement plus marquée dans la construction (-4,2%, contrecoup technique après la forte activité du premier trimestre due aux conditions climatiques clémentes) que dans les machines et équipements (-0,4%). Ce qui explique notamment le recul de la production industrielle en mai et juin ; - une contribution négative du commerce extérieur (-0,2 point comme au trimestre précédent) : progression plus rapide des importations de biens et services (+1,6%) que des exportations (+0,9%). En raison de la faiblesse de la demande interne, cette hausse des importations a notamment été alimentée par un effet de restockage. * Entre le 2 ème trimestre 2013 et le 2 ème trimestre 2014, le PIB a progressé de +1,2%, tiré par la consommation (+0,8%) et plus encore par les investissements (+3,3%), notamment en machines et équipements (+3,3%). Ce qui contraste avec les résultats en France. %, volume 2014 T2 / 2013 T T T T T T2 PIB +0,8 +0,3 +0,4 +0,7-0,2 +1,2 Exportations +1,4 +0,7 +1,7 0,0 +0,9 +3,3 Importations +1,3 +1,7 +0,7 +0,5 +1,6 +4,6 Consommation +0,5 +0,6-0,6 +0,7 +0,1 +0,8 Ménages +0,6 +0,7-0,8 +0,8 +0,1 +0,8 Administrations publiques 0,0 +0,6-0,1 +0,4 +0,1 +1,0 Investissements (FBCF) +2,2 +0,8 +1,1 +2,9-2,3 +2,5 Machines et équipements +2,3-0,5 +2,1 +2,1-0,4 +3,3 Construction +3,0 +1,8 +0,7 +4,1-4,2 +2,2 Source : Destatis (SEC 2010) * Au travers de ce profil plus accidenté, l activité allemande a progressé de +0,8% au premier semestre 2014, par rapport au second semestre Cependant, les enquêtes IFO et PMI depuis mai laissent présager une activité qui restera sur un trend modéré. Ceci est dû à l essoufflement des exportations, fer de lance de la reprise allemande (affaiblissement de la demande des grands pays émergents, croissance européenne en panne). La question de leur dynamisme sera cruciale au cours des prochains mois, au vu des menaces qui pèsent sur elles : mollesse du commerce mondial, niveau élevé de l euro, regain de compétitivité au Japon (concurrent de l Allemagne pour les biens d équipement), importations russes attendues à la baisse (avant même l embargo). Finalement, la croissance allemande pourrait être de l ordre de +1,6 / 1,7% (après 0,4% en 2013), moins que les prévisions antérieures. MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

9 7. Tendances récentes des marchés 2,0 Taux de rendement des obligations d'etat à 10 ans (%) 3,3 Taux de rendement des obligations d'etat à 10 ans (%) 1,8 3,1 1,6 1,4 1,2 1,0 0,8 Allemagne France 1,31 0,97 2,9 2,7 2,5 2,3 2,1 1,9 Espagne Italie 2,35 2,18 1,40 1 euro =... dollar 1,38 1,36 1,34 1,32 1,30 1, Indice boursier CAC 40 ( = 2008) Indice boursier Eurostoxx 50 ( = 2008) Indice boursier Standard and Poor's( = 2008) MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre

10 Cours des matières premières hors pétrole et métaux précieux 205 ( = 1988) dollars euros Prix du baril de pétrole brut Mer du Nord (brent) 101,65 dollars euros 78,1 220 Cours des matières premières alimentaires (1988 = 215 ) dollars euros Cours des matières premières industrielles (1988=) dollars euros 240 Cours des matières premières métaux communs (1988=) 235 dollars euros Cours de l'once d'or (en dollars) 1271,5 Rédaction achevée le 5 août 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 1 er au 5 septembre 2014

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE FRANCE 1. Production manufacturière en août 2013 : +0,3%, et -2,4% sur un an en moyenne mobile sur 3 mois 2. Balance commerciale en août 2013

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 12 au 16 mars 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en mars 212 : normalisation des trésoreries, moindre hausse des marges sur les crédits bancaires 2. Production

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

1/ Le déficit des échanges de biens se réduit à nouveau, tandis que les services maintiennent leur niveau élevé d excédent

1/ Le déficit des échanges de biens se réduit à nouveau, tandis que les services maintiennent leur niveau élevé d excédent A 61,2 Md, le déficit des échanges de biens se réduit à nouveau cette année, de 9% par rapport à 2012. Le déficit hors énergie et hors matériel militaire, sur lequel le Premier ministre a fixé un objectif

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mai 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En avril, le climat des affaires se dégrade : l indicateur correspondant perd 3 points et s établit à un niveau inférieur de 5 points à sa moyenne

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE FRANCE 1. Croissance au 1 er semestre 2012 : réactivation au printemps grâce à l investissement 2. Situation des entreprises en 2011 : nouvelle baisse

Plus en détail

Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps

Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps 2015 --- Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 31 Mars 2015 Les traits marquants de la conjoncture industrielle 1. Deux éléments

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 17 au 21 février 2014 n 150 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 17 au 21 février 2014 n 150 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 17 au 21 février 214 n 15 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en février 214 : amélioration de la situation de trésorerie d exploitation 2. Créations d entreprise

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE Berlin, le 30 mars 2015 Objet

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Février 13 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016

Conjoncture de l industrie française à l hiver Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Conjoncture de l industrie française à l hiver 2016 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 15 mars 2016 Agenda 1 Les faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md )

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md ) AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 17/03/2016 Affaire suivie par : Marine Bogue NOTE Objet : Le commerce extérieur de l Espagne

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1)

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1) Note de Conjoncture N 67 Page 1 Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine 2 Prévisions d investissement pour 2015 1 1 1 1 7% 9% 7% 1% -1% -1% - -1 Ensemble de l'industrie Industrie

Plus en détail

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 %

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 % Institut des comptes nationaux COMMUNIQUÉ DE PRESSE 28-4-2017 Liens: Publication NBB.Stat Information générale La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de 2017 Sur l ensemble de

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

Le BTP toujours en marge de la reprise économique

Le BTP toujours en marge de la reprise économique Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution et Location de matériel de BTP et de Manutention Le BTP toujours en marge de la reprise économique En dépit des turbulences

Plus en détail

Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule

Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule Nouveau creusement du déficit commercial français vis-à-vis de l Italie en 2013 dû principalement à la récession dans la péninsule Résumé Le solde commercial de la France vis-à-vis de l Italie, structurellement

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Malgré les toussotements de l économie mondiale en fin d année 2012 (contraction de l activité, croissance relativement

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre de 2013, s installant

Plus en détail

Priorité donnée à l offre

Priorité donnée à l offre conjoncture française Priorité donnée à l offre Les faiblesses de l économie française ressortent avec plus d acuité, au fur et à mesure que les économies développées retrouvent de l allant après une longue

Plus en détail

La conjoncture en Normandie

La conjoncture en Normandie Tendances régionales La conjoncture en Normandie Février 2017 Après un mois de janvier en retrait, l activité des entreprises normandes progresse en février. La production industrielle se redresse globalement

Plus en détail

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires Note de Conjoncture N 64 Page 1 Investissements: les premières prévisions 2015 Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 8 8 7 7 7 6 0 Prévision

Plus en détail

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 Communiqué 12 septembre 2008 Institut des Comptes Nationaux Bureau fédéral du Plan La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 En application de la loi du 21 décembre 1994, l Institut

Plus en détail

Principaux enseignements

Principaux enseignements 1 ER TRIMESTRE 2016 / MAI 2016 PAGE 1 1. Chiffres clés 2. Croissance 3. Activité industrielle 4. Emploi dans l IAA 5. Enquêtes de conjoncture 6. Environnement de la demande 7. Résultats d exploitation

Plus en détail

Résultats du commerce extérieur - Premier semestre Les échanges par produits

Résultats du commerce extérieur - Premier semestre Les échanges par produits De bons résultats dans le secteur aéronautique et spatial et la chimie, un allègement de 10% de la facture énergétique mais une baisse sensible des exportations pharmaceutiques et agricoles Parmi les grands

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Année 215) Banque Centrale de Tunisie Janvier 216 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014 Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre OCTOBRE RÉSUMÉ DES RÉSULTATS : LA FIN DE L ANNEE S ANNONCE DIFFICILE A L O R S Q U E L L E É TA I T D É J À FA I B L A R D

Plus en détail

Zone euro Conjoncture avril 2015

Zone euro Conjoncture avril 2015 Prévisions Mensuel n 1/122 1 avril 21 Zone euro Conjoncture avril 21 Le redressement de l activité industrielle se poursuit dans le monde et dans la zone euro en particulier. Le fort rebond de la production

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée)

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre 2015 (version corrigée) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 23 septembre 2015 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse au deuxième trimestre

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février N France : faut-il devenir plus optimiste? Jusqu à la fin de, il était difficile d être optimiste sur les perspectives économiques pour la France : enquêtes mal orientées,

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble de l année 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 21 mars 2016 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2015 et ensemble

Plus en détail

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC

Conférence de presse annuelle. Philippe Gœbel Président de l UIC Conférence de presse annuelle Philippe Gœbel Président de l UIC 1 CONFERENCE DE PRESSE - 24 MARS 2015 Conférence de presse - 24 mars 2015 2014 : une croissance plus affirmée et plus équilibrée 2015 : un

Plus en détail

Les échanges commerciaux entre la France et l Espagne en 2014

Les échanges commerciaux entre la France et l Espagne en 2014 Les échanges commerciaux entre la et l Espagne en 214 Résumé La enregistre en 214 un excédent de ses échanges commerciaux avec l Espagne de 73 M. C est une amélioration de 2,5 Md de notre solde commercial

Plus en détail

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des : 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 L industrie MEM : Creux de la vague passé - Suite au net recul des entrées de commandes en 2015,

Plus en détail

Le commerce mondial en

Le commerce mondial en Chapitre III Le commerce mondial en 21 216 La croissance du commerce mondial en volume est restée lente en 21, à 2,7%, chiffre revu à la baisse par rapport à l estimation préliminaire de 2,8% d avril 216.

Plus en détail

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017)

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) L industrie ralentit face à une baisse de la demande L agroalimentaire marque un léger ralentissement en janvier : la filière avicole est de nouveau en crise en Nouvelle-Aquitaine,

Plus en détail

Zone euro conjoncture Juin 2015

Zone euro conjoncture Juin 2015 Mensuel n 15/26 jj mm 215 Zone euro conjoncture Juin 215 Le plus récent indicateur d enquête ainsi que les premières données d activité montrent que le choc positif de confiance intervenu depuis l annonce

Plus en détail

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national N 6 juillet 2015 L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national Les indicateurs conjoncturels du 1er trimestre 2015 en Corse ne montrent toujours pas de signes convaincants

Plus en détail

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015

NOTE. OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2015 SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL DES ETATS-UNIS POLE POLITIQUE COMMERCIALE ET AFFAIRES JURIDIQUES AFFAIRE SUIVIE PAR : FANNIE DELAVELLE Washington, le 2 mai 2016 NOTE OBJET : Le commerce extérieur des Etats-Unis

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15 L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre 2015 Lettre trimestrielle d information - 1T15 PIB (VOLUME) 3% 2% 1% Variation N/N-1 USA France Allemagne Italie Royaume-Uni

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels de l Aube

Cahiers Conjoncturels de l Aube Tendances 2 nd semestre 2016 Prévisions 1 er semestre 2017 Cahiers Conjoncturels de l Aube 34 ème édition Février 2017 Tendance générale de l économie Un bilan national terne et des perspectives incertaines

Plus en détail

Premier trimestre 2016

Premier trimestre 2016 Au final, le déficit commercial avec les pays tiers se http://lekiosque.finances.gouv.fr Analyse trimestrielle Premier trimestre 2016 Au premier trimestre 2016, les échanges se replient (-1,1 % à l exportation

Plus en détail

S o m m a i r e. Tableau de Bord de l Agroalimentaire 2 nd trimestre Edito

S o m m a i r e. Tableau de Bord de l Agroalimentaire 2 nd trimestre Edito Edito S o m m a i r e 1. Chiffres clés 2. Croissance 3. Activité industrielle 4. l IAA 5. Enquêtes de conjoncture 6. Environnement de la demande 7. Résultats d exploitation 8. Matières premières et pétrole

Plus en détail

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016

Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble de l année 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 24 mars 2017 Balance des paiements et position extérieure de la Suisse 4 e trimestre 2016 et ensemble

Plus en détail

La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d. au mois de juin 2012 Dans le secteur des services, le l

La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d. au mois de juin 2012 Dans le secteur des services, le l La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d à l autre l au mois de juin 2012. Dans le secteur des services, le l e chiffre c d affaires d enregistré dans l ouest l audois

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques

Conjoncture et perspectives économiques Conjoncture et perspectives économiques Une reprise insuffisante à confirmer en 2016. L économie en Aquitaine «Bilan 2014, Perspectives 2015» L amélioration des profits relançant l investissement? L économie

Plus en détail

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise toujours incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre 2013, s installant

Plus en détail

L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour /06/2015

L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour /06/2015 L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour 2015 Deux ouvrages complémentaires Bilan économique INSEE Rapport IEDOM pour une analyse de la situation économique et financière de la Guyane en 2014

Plus en détail

Les Philippines : opportunités et défis

Les Philippines : opportunités et défis Les Philippines : opportunités et défis Medef International Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Une économie solide au sein de l ASEAN Indicateurs clés de l économie

Plus en détail

ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE

ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE FICHE PAYS ALLEMAGNE : UN LONG FLEUVE TRANQUILLE Département analyse et prévision Après un bon deuxième trimestre 2013 (+0,7 %), l'allemagne va connaître une croissance plus modérée. Mais elle afficherait

Plus en détail

Industrie manufacturière ÉTUDES ÉCONOMIQUES CHIFFRES CLÉS. Édition 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

Industrie manufacturière ÉTUDES ÉCONOMIQUES CHIFFRES CLÉS. Édition 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CHIFFRES CLÉS Industrie manufacturière Édition 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Poids dans l économie Poids de l industrie manufacturière dans les principaux pays européens* 35

Plus en détail

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13 Une publication de TRADING Central page 1 / 5 Evolution des marchés sur un mois glissant Indices Dernier Var % Cac 40 3769.36 ì +1.25 Euro STOXX 50 2650.85 ì +0.66 Dax 7881.55 ì +1.81 FTSE 100 6487.65

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 211, le commerce des marchandises a augmenté de 5 pour cent en volume. C est le commerce des produits manufacturés qui a le plus augmenté, avec une progression de,5 pour

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

Le commerce extérieur. Commerce extérieur

Le commerce extérieur. Commerce extérieur Le commerce extérieur Commerce extérieur Commerce extérieur Des échanges globaux qui se rapprochent des niveaux d avant crise Les échanges commerciaux de la région en se rapprochent des niveaux de 8. La

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Vers l union de stabilité L état de la zone euro

Vers l union de stabilité L état de la zone euro Des chiffres et des faits 06.09.2013 Vers l union de stabilité L état de la zone euro L euro : une monnaie stable Grâce à notre monnaie unique, les prix sont moins sujets à des fluctuations qu à l époque

Plus en détail

Rapport sur la politique monétaire

Rapport sur la politique monétaire Rapport sur la politique monétaire Octobre 2015 Timothy Lane Sous-gouverneur Banque du Canada Faits saillants L inflation mesurée par l IPC global demeure près de la limite inférieure de la fourchette

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Octobre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE L ensemble des indicateurs se dégradent en ce début d année, cependant

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Novembre 2013 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 75330 Paris Cedex 07 - Tél. 01 53 59 18 62 - Fax 01 53 59

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Nos 10 premiers partenaires, qui concentrent les deux-tiers de nos échanges, restent majoritairement

Plus en détail

L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010

L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010 Avril 2011 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS Repères & Analyses L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010 FRANCHE-COMTÉ Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié augmente en Franche-Comté

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 Février 2016 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2016 et

Plus en détail

Le commerce extérieur français

Le commerce extérieur français Enseigner Devoir d économie STS tertiaires Le commerce extérieur français Par Anne-Sophie Devoucoux, professeure d Economie et de Gestion à Seynod (74) Les documents ainsi qu une proposition de corrigé

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Croissance... 1 2- Activité industrielle... 2 3- Enquêtes de conjoncture... 3 4- Echanges extérieurs... 4 5- Demande intérieure... 5 6- Investissement... 6 7- Coûts salariaux...

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES Lettre trimestrielle d information CGI / AND / I+C Activité du 1 er trimestre 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

Les échanges commerciaux entre la France et la Chine en 2014

Les échanges commerciaux entre la France et la Chine en 2014 Les échanges commerciaux entre la France et la Chine en 2014 Après un léger repli en 2013 (-2%), les échanges commerciaux franco-chinois repartent à la hausse en 2014, et progressent de +5,. Les exportations

Plus en détail

Les Entreprises en Poitou-Charentes

Les Entreprises en Poitou-Charentes REGION POITOU-CHARENTES Service des Affaires Régionales Entreprises 2014 La Rochelle REGION POITOU-CHARENTES Service des Affaires Régionales Sommaire Le contexte international La politique monétaire L

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX L inflation, qui avait significativement reculé en 2013, a continué à décroître en 2014 pour se limiter à un rythme annuel moyen compatible avec l objectif de moyen terme.

Plus en détail

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base

EMPLOI & SALAIRES ACTUALITÉ N 352 OCTOBRE 2014 SALAIRES. Ralentissement. 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base EMPLOI & SALAIRES SALAIRES Ralentissement 20 REVENUS DES MÉNAGES : modération du salaire de base 21 COMPÉTITIVITÉ-COÛT : effet du CICE 22 PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE : recul des marges PAGE 18 salaires

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Croissance... 1 2- Activité industrielle... 2 3- Enquêtes de conjoncture... 3 4- Echanges extérieurs... 4 5- Demande intérieure... 5 6- Investissement... 6 7- Coûts salariaux...

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Roumanie au premier semestre 2016

Le commerce extérieur de la Roumanie au premier semestre 2016 Le commerce extérieur de la Roumanie au premier semestre 2016 Au premier semestre 2016, les exportations roumaines ont atteint 28,2 Mds EUR, en hausse de 4,2% comparé au S1 2015, alors que les importations

Plus en détail

La conjoncture en Île-de-France

La conjoncture en Île-de-France La conjoncture en ÎledeFrance Enquêtes mensuelles Juin 16 Tendances régionales Éditorial François Villeroy de Galhau Gouverneur de la Banque de France Madame, Monsieur, «Tendances régionales» manifeste

Plus en détail

Adresse postale : Office National de la Statistique

Adresse postale : Office National de la Statistique Office National de la Statistique DSECN REBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité - Justice MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------------------------- OFFICE NATIONAL DE LA STATISTIQUE

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR. Résultats février Matthias Fekl

COMMERCE EXTERIEUR. Résultats février Matthias Fekl COMMERCE EXTERIEUR Résultats 2016 7 février 2017 Matthias Fekl Secrétaire d'etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger Sommaire Synthèse 4 Bilan du commerce

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015 FEC Fédération des Entreprises du Congo DEPARTEMENT DES ETUDES, FORMATION ET DOCUMENTATION «Division des Etudes» NOTE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE : Ier trimestre 2015 1 2 3 4 5 3,5 5,8 6,6 7,8 5,6 6,3 6,2

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Croissance... 1 2- Activité industrielle... 2 3- Enquêtes de conjoncture... 3 4- Echanges extérieurs... 4 5- Demande intérieure... 5 6- Investissement... 6 7- Coûts salariaux...

Plus en détail

Les entreprises en région Corse

Les entreprises en région Corse Tendances régionales Les entreprises en région Corse Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires 130 Industrie 100 = moyenne de longue période 130 Services marchands 120 120 110 110 100 100

Plus en détail

1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL

1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL 1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL 1 1 L évolution économique dans le monde et en Afrique et prévisions pour 211 Principaux indicateurs économiques 29 21 211 (a) Taux de croissance

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014

Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 Alger, Septembre 2014 Tendances monétaires et financières au premier semestre 2014 1. Sur le marché international de l énergie, le prix du baril de Brent a enregistré une tendance haussière au second trimestre

Plus en détail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail FRANCE La croissance économique devrait atteindre 1.4 % cette année et 1.5 % en 2017 grâce à la baisse des prix de l énergie, aux allègements des cotisations sociales et des impôts sur les entreprises

Plus en détail

Allemagne. Dé- Développements internationaux

Allemagne. Dé- Développements internationaux En Allemagne, l activité a continué de croître modérément au quatrième trimestre 2015 (+0,3 %), tirée par les dépenses publiques liées à l accueil des réfugiés arrivés sur le territoire, et par l investissement,

Plus en détail

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril Le bâtiment : situation et perspectives Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 2 1. Éléments de contexte Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 3 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2015

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2015 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM Avril 2015 Éditeur BAKBASEL Rédaction Dr. Florian Zainhofer Traduction Virginie Jaquet, Employés Suisse Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Recueil d opinion des chefs d entreprises sur les tendances des 6 derniers mois et les perspectives des 3 prochains mois.

Recueil d opinion des chefs d entreprises sur les tendances des 6 derniers mois et les perspectives des 3 prochains mois. Enquête réalisée durant le mois de mai auprès d un panel d entreprises landaises. Recueil d opinion des chefs d entreprises sur les tendances des 6 derniers mois et les perspectives des 3 prochains mois.

Plus en détail

La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 2012, de 2,35 % 1, soit de 0,75 %

La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 2012, de 2,35 % 1, soit de 0,75 % Le commerce extérieur de la russie en 213 La part de la Russie dans le commerce mondial était, en 212, de 2,35 % 1, soit de,75 % supérieure seulement aux indices de l an 2 2. Néanmoins, 212 et 213 ont

Plus en détail