RAPPORT ANNUEL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL SUR L APPLICATION DE LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES ET L AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DES SERVICES JARDINS DU HAUT SAINT-LAURENT (1992) INC. Adopté par la directrice générale le 11 mai 2010

2 Édition produite par : Jardins du Haut-Saint-Laurent (1992) inc. Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services en Monsieur Louis Auger Rédaction du rapport Secrétariat Monsieur Louis Auger, commissaire local aux plaintes et à la qualité des services Andrée Dionne, technicienne en administration Ce document peut être reproduit sans restriction, en tout ou en partie, tant que la source est mentionnée. Pour obtenir un exemplaire de ce document, s adresser à : Isabelle Lindsay Centre de documentation Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale 555, boulevard Wilfrid-Hamel Est Québec (Québec) G1M 3X7 Téléphone : , poste 250 Courrier électronique : Le présent document peut être consulté dans la section «Documentation» du site Internet Le genre masculin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

3 TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION... 4 LES FONCTIONS DU COMMISSAIRE LOCAL AUX PLAINTES ET À LA QUALITÉ DES SERVICES... 4 DROITS DES USAGERS... 5 Droits aux soins appropriés... 5 Droits à l information... 5 Consentement requis... 5 Consentement aux soins... 6 Droit de participation... 6 Droit d accompagnement... 6 Droit de recevoir des services en langue anglaise... 6 PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES... 6 LES PLAINTES SOUMISES EN DEUXIÈME INSTANCE AUTRES ACTIVITÉS RÉALISÉES EN COURS D ANNÉE CONCLUSION LISTE DES TABLEAUX Tableau 1 - Processus de traitement d une plainte par le commissaire local... 7 Tableau 2 - Les deux paliers du régime d examen des plaintes... 7 Tableau 3 - Nombre de plaintes traitées en Tableau 4 - Plaintes en cours de traitement et plaintes référées au Protecteur du citoyen... 8 Tableau 5 - Mode de dépôt des plaintes... 9 Tableau 6 - Auteurs des plaintes conclues en Tableau 7 - Délais de traitement des plaintes... 9 Tableau 8 - Nombre d objets de plaintes traités par l établissement en Tableau 9 - Nombre et pourcentage de recommandations formulées selon les catégories d objets de plaintes Tableau 10 - Dossiers assistance Tableau 11 - Dossiers intervention... 11

4 INTRODUCTION Les Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc., se doit, au même titre que tous les établissements publics, de transmettre à l Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, une fois par année et chaque fois qu elle le requiert, un rapport sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers, de même que le respect de leurs droits. Ce rapport comprend le bilan des activités du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services et inclus : Le nombre de plaintes reçues, rejetées sur examen sommaire, refusées ou abandonnées; La description des plaintes; Les délais d examen; Les recommandations; Le nombre de plaintes et les motifs des plaintes qui ont fait l objet d un recours auprès du Protecteur du citoyen. LES FONCTIONS DU COMMISSAIRE LOCAL AUX PLAINTES ET À LA QUALITÉ DES SERVICES LSSSS chapitre S-4.2 art 33 Il applique la procédure d examen des plaintes dans le respect des droits des usagers; au besoin, il recommande (à la directrice générale) toute mesure susceptible d améliorer le traitement des plaintes pour l établissement, y compris la révision de la procédure. Il assure la promotion de l indépendance de son rôle dans l établissement, diffuse l information sur les droits et les obligations des usagers et sur le code d éthique visé à l article 233 et assure la promotion du régime d examen des plaintes. Il prête assistance ou s assure que soit prêtée assistance à l usager qui le requiert pour la formulation de sa plainte; il l informe de la possibilité d être assisté et accompagné par l organisme communautaire de la région (CAAP); il fournit tout renseignement demandé sur l application de la procédure d examen des plaintes. Sur réception d une plainte d un usager, il l examine avec diligence. En cours d examen, lorsqu une pratique ou la conduite d un membre du personnel soulève des questions d ordre disciplinaire, il en saisit la direction concernée ou le responsable des ressources humaines de l établissement. 4

5 Au plus tard dans les 45 jours de la réception de la plainte, il informe l usager des conclusions motivées auxquelles il en est arrivé accompagnées, le cas échéant, de ses recommandations. Il indique les modalités du recours que l usager peut exercer auprès du Protecteur des usagers. Il intervient de sa propre initiative lorsque des faits sont portés à sa connaissance et qu il a des motifs raisonnables de croire que les droits d un usager ou d un groupe d usagers ne sont pas respectés. Il donne son avis sur toute question de sa compétence. Il dresse, au besoin et au moins une fois par année, un bilan de ses activités accompagné, s il y a lieu, des mesures qu il recommande pour améliorer la satisfaction des usagers et favoriser le respect de leurs droits. Il prépare et présente (à la directrice générale) pour approbation, le rapport visé à l article (rapport annuel) auquel il intègre le bilan annuel de ses activités ainsi que le rapport du médecin examinateur visé à l article 50 (rapport annuel). DROIT DES USAGERS La Loi sur les services de santé et les services sociaux (L.R.Q., chapitre S-4.2) reconnaît plusieurs droits à tout usager du réseau de la santé et des services sociaux, notamment : Droit aux soins appropriés Toute personne dont la vie ou l intégrité est en danger a le droit de recevoir les soins que requiert son état. Droit à l information Tout usager a le droit d être informé sur son état de santé et de bien-être de manière à connaître, dans la mesure du possible, les différentes options qui s offrent à lui ainsi que les risques et les conséquences généralement associées à chacune de ces options avant de consentir à des soins le concernant. L usager a également droit d être informé, le plus tôt possible, de tout accident survenu au cours de la prestation de services qu il a reçu et susceptible d entrainer ou ayant entrainé des conséquences sur son état de santé ou son bien-être. Consentement requis Nul ne peut être soumis, sans son consentement, à des soins quelle qu en soit la nature (examen, prélèvements, traitements, etc.). 5

6 Consentement aux soins Le consentement aux soins ou l autorisation de les prodiguer est donné ou refusé par l usager ou, le cas échéant, son représentant ou le tribunal, dans les circonstances et de la manière prévues aux articles 10 et suivants du Code civil. Droit de participation Tout usager a le droit de participer à toute décision affectant son état de santé ou de bien-être. Il a, entre autres, le droit de participer à l élaboration de son plan d intervention ou de son plan de services individualisés. Droit d accompagnement Tout usager a le droit d être accompagné et assisté d une personne de son choix lorsqu il désire obtenir des informations ou entreprendre une démarche relative à un service dispensé par un établissement. Droit de recevoir des services en langue anglaise Toute personne d expression anglaise a le droit de recevoir en langue anglaise des services de santé et des services sociaux, compte tenu de l organisation et des ressources humaines, matérielles et financières des établissements qui dispensent ces services et dans la mesure où le prévoit un programme d accès visé à l article 348. Le régime d examen des plaintes est un moyen auquel les citoyens peuvent recourir afin de faire valoir et reconnaître leurs droits et de participer, ainsi, à l amélioration de la qualité des services offerts à la population. PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES La LSSSS (L.R.Q., chapitre S-4.2) permet aux usagers ou à leurs représentants de porter plainte auprès du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services d un établissement, s ils sont insatisfaits des services reçus ou qu ils auraient dû recevoir, reçoivent ou requièrent de l établissement. S il s agit d une plainte médicale, c est le médecin examinateur qui traite la plainte et qui en assure le suivi. Dans une telle situation, le plaignant doit loger sa plainte médicale au commissaire local qui lui, verra à l acheminer au médecin examinateur. Au terme du traitement de la plainte, si l usager est en désaccord avec les conclusions qui lui ont été transmises par le commissaire local, il peut s adresser à la deuxième instance soit au bureau du Protecteur du citoyen (voir le tableau 2). Dans le cas d un désaccord avec les conclusions du médecin examinateur, le plaignant peut adresser par écrit ou verbalement, une demande de révision de sa plainte auprès du comité de révision de l instance locale (voir le tableau 2). 6

7 Le délai prévu par la LSSSS pour transmettre les conclusions du traitement de la plainte a été fixé à 45 jours. Toutefois, certaines circonstances peuvent entraîner des délais supplémentaires pour conclure l examen du dossier. Le plaignant peut alors accepter ou refuser de prolonger le délai. Mais dans tous les cas, le retard ouvre la voie à un recours au Protecteur du citoyen. TABLEAU 1 Processus de traitement d une plainte par le commissaire local Réception Examen Analyse Communication des conclusions et, le cas échéant, des recommandations Suivi des recommandations TABLEAU 2 Les deux paliers du régime d examen des plaintes PROCÉDURE GÉNÉRALE 1 er recours Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services 2 e recours Protecteur du citoyen 1 er recours Médecin examinateur 2 e recours Comité de révision ACTES MÉDICAUX * Loi sur les services de santé et les services sociaux (L.R.Q., c. S-4.2), articles 29 à 59 Centre d assistance et d accompagnement aux plaintes Toute personne qui désire formuler une plainte à l établissement ou au bureau du Protecteur du citoyen peut être assistée et accompagnée gratuitement, sur demande, soit par le comité des usagers ou par le Centre d assistance et d accompagnement aux plaintes (CAAP) Capitale-Nationale. Le CAAP est l organisme communautaire mandaté par le ministre de la Santé et des Services sociaux pour aider le citoyen dans ses démarches. 7

8 Tout au long du processus d examen d une plainte, les personnes plaignantes sont assurées d être informées des étapes essentielles et des délais de traitement de leurs plaintes. De plus, les plaignants reçoivent, au terme du processus, les conclusions motivées sur les différents éléments de leurs plaintes. TABLEAU 3 Nombre de plaintes traitées en PLAINTES EN ATTENTE DE TRAITEMENT AU 1 ER AVRIL 2009 PLAINTES REÇUES EN PLAINTES CONCLUES EN TOTAL Comparativement à l année , l année se terminant au 31 mars 2010 enregistre une augmentation de 8 plaintes passant ainsi de 1 plainte en à 9 pour l année Cette augmentation est peut-être une conséquence de la campagne de promotion du régime d examen des plaintes, d une collaboration étroite avec le comité des usagers de l établissement et finalement, par une plus grande visibilité du commissaire local. TABLEAU 4 Plaintes en cours de traitement et plaintes référées au Protecteur du citoyen (au 31 mars 2010) PLAINTES EN COURS DE TRAITEMENT AU 31 MARS 2010 PLAINTES TRANSMISE AU BUREAU DU PROTECTEUR DU CITOYEN AU 31 MARS Total 0 1 Sur un total de 9 plaintes traitées et conclues au 31 mars 2010, une a été porté à l attention du Protecteur du citoyen, soit à la deuxième instance. Par ailleurs cette plainte n a pas été retenue considérant que son traitement en première instance était complet et concluant. 8

9 TABLEAU 5 Mode de dépôt des plaintes NOMBRE % Par écrit 7 78 Verbalement 2 22 Total La majorité des plaintes écrites ont été rédigées avec le support offert par le centre d assistance et d accompagnement aux plaintes. TABLEAU 6 Auteurs des plaintes conclues en AUTEUR DE LA PLAINTE Nombre % Résident 5 56 Famille 4 44 Représentant légal autre que famille 0 0 Total TABLEAU 7 Délais de traitement des plaintes DÉLAI DE TRAITEMENT NOMBRE DE PLAINTES CONCLUES % 1 à 7 jours à 30 jours à 45 jours jours et plus 0 0 Total La majorité des plaintes conclues soit 78 %, l on été dans un délai approximatif de 25 jours. 9

10 TABLEAU 8 Nombre d objets de plaintes traités par l établissement en CATÉGORIE D OBJET TRAITEMENT NON COMPLÉTÉ Plainte rejetée Plainte abandonnée Traitement refusé/ interrompu TRAITEMENT COMPLÉTÉ Sans recommandation Avec recommandation TOTAL Accessibilité/ continuité Soins et services dispensés Relations interpersonnelles Environnement et ressources matérielles Aspect financier Droits particuliers Autres objets de demandes Total Sur 100 % d objets de plaintes analysés, des recommandations formelles ont été formulées pour 90 % de ces objets de plaintes. TABLEAU 9 Nombre et pourcentage de recommandations formulées selon les catégories d objets de plaintes CATÉGORIE D OBJET % Relations interpersonnelles 2 10 Soins et services dispensés Accessibilité et continuité 0 0 Environnement et ressource matérielle 3 16 Aspect financier 0 0 Droits particuliers 0 0 Autres objets de demandes 0 0 Total Comme la donnée pour l année n est pas explicitement disponible, nous ne pouvons faire le comparatif avec la présente année. 10

11 TABLEAU 10 Dossiers assistance INSTALLATION NOMBRE DE DOSSIER Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc. 2 Il s agit de dossiers où les personnes ont reçu une information d ordre général et une assistance conseil. INSTALLATION TABLEAU 11 Dossiers intervention NOMBRE TOTAL DE DOSSIER NOMBRE DE DOSSIER INTERVENTION AVEC RECOMMANDATIONS FORMELLES ET SUIVI DE RECOMMANDATIONS Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc. 3 1 Le dossier traité en intervention a reçu la même intensité de service que s il avait été reçu sous le vocable de plainte. LES PLAINTES SOUMISES EN DEUXIÈME INSTANCE Les dispositions du régime d examen des plaintes permettent aux citoyens de déposer une plainte en deuxième instance au protecteur du citoyen : lorsqu ils sont en désaccord avec les conclusions ou les recommandations du commissaire aux plaintes et à la qualité des services auquel ils ont soumis leurs plaintes en première instance; lorsque le commissaire aux plaintes et à la qualité des services de l établissement concerné n a pas transmis ses conclusions dans le délai de 45 jours alloué pour le traitement d une plainte. Dans le cas d une plainte concernant un médecin, un dentiste ou un pharmacien, si la conclusion du médecin examinateur n est pas satisfaisante, la personne plaignante dispose de 60 jours pour soumettre sa plainte au comité de révision. Le comité de révision doit rendre une décision motivée et finale dans un délai de 60 jours. Sur un total de 9 plaintes conclues pour l année , une a été adressée au bureau du Protecteur du citoyen, communément appelé la deuxième instance. Après analyse de cette plainte, le Protecteur du citoyen a considéré le traitement de celle-ci en première instance comme étant complet et concluant. Par conséquent la dite plainte n a pas fait l objet de nouvelle recommandation par le bureau du Protecteur du citoyen. 11

12 AUTRES ACTIVITÉS RÉALISÉES EN COURS D ANNÉE Mise en place de différents comités : Comité de vigilance Création et mise en place à l automne 2009, comme prévu par la loi, d un comité de vigilance. Première rencontre en novembre Composition : Directrice générale; Gestionnaire de risques; Présidente du comité des usagers; Conseillère à la qualité des services et coordonnatrice de l agrément; Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services. Comité de suivi des recommandations du commissaire local Création et mise en place, à l automne 2009, du comité de suivi des recommandations du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services. Composition : Directrice générale; Directrice de Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc.; Directeur du Centre d hébergement Côté Jardin; Directrice du site Manoir St-Amand; Directrice des soins infirmiers; Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services. Le comité a tenu quatre rencontres, soit : 20 octobre er décembre janvier février

13 Rédaction et dépôt des documents suivants : Règlement sur la procédure d examen des plaintes. Document approuvé et adopté par la directrice générale et déposé à l Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale en août Comité de vigilance et de la qualité des services Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc. Document approuvé et adopté par la directrice générale en novembre Ce document a été déposé à la première séance du comité de vigilance. Participation à différents comités Comité des usagers : Participation à deux rencontres. Comité des bénévoles : Rencontre avec la présidente. Comité des usagers et de vigilance : Présentation du rapport annuel Aux différentes instances : Présentation du Règlement sur la procédure d examen des plaintes. Présentation au Comité de vigilance du mandat, de la composition et de la procédure. Novembre 2009, présentation du premier bilan des activités du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services à la directrice générale et aux différents comités. Promotion du régime d examen des plaintes Rencontre avec la directrice générale, les directrices, le directeur et la directrice des soins pour une présentation du rôle et mandat du commissaire et entente convenue sur un mode de collaboration et de partenariat entre ces instances et le commissaire local aux plaintes et à la qualité des services. En collaboration avec la présidente du comité des usagers et de la superviseure en service social, une nouvelle version d affiche publicitaire et du dépliant faisant la promotion du régime d examen des plaintes a été réalisée. Leur diffusion a eu lieu en mars Article à paraître sur le site Internet de l établissement concernant le régime d examen des plaintes. 13

14 CONCLUSION Le régime d examen des plaintes a fait l objet en d une priorité organisationnelle pour Les Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc. Ainsi, des actions spécifiques ont été menées au chapitre de la diffusion d information, tant écrite que verbale, pour tout ce qui concerne le régime d examen des plaintes. Une plus grande visibilité du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services a également été privilégiée en lui attitrant un espace de travail à l intérieur des locaux du centre. Ainsi, en étant sur place, il devient plus facile pour celui-ci de maintenir des contacts directs avec les résidents, le comité des usagers, le comité de vigilance et les différentes directions. L ensemble de ces mesures explique probablement l augmentation du nombre de plaintes par rapport à l année et a contribué de façon importante à l amélioration de la qualité des services offerts par Les Jardins du Haut Saint-Laurent (1992) inc. 14

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS LE TRAITEMENT DES PLAINTES

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS LE TRAITEMENT DES PLAINTES MÉNARD, MARTIN, AVOCATS WWW.VOSDROITSENSANTE.COM LE TRAITEMENT DES PLAINTES Par: Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. 1 LE TRAITEMENT DES PLAINTES (STRUCTURE DU RÉGIME DE PLAINTE) POUR TOUTES PLAINTES AUTRES

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes

Politique de traitement des plaintes Politique de traitement des plaintes Relative aux services de garde en milieu familial Contribuons à l amélioration de la prestation de services... Document adopté par le conseil d administration le 5

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL Approuvé : Le 31 janvier 2011 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 DISPOSITION GÉNÉRALES 1. Objet et champ d application........................................

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL Politique adoptée le 5 mars 2014 1 POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU

Plus en détail

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX Janvier 2011 Dernière mise à jour : 15 janvier 2014 Le Protecteur du citoyen, nommé en application de la Loi sur le Protecteur

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL Février 2016 400, chemin McConnell, Gatineau (Québec) J9J 3M2 819-682-8897 819-682-8044 Chapitre

Plus en détail

Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents

Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents Adopté par le conseil des commissaires lors de sa séance du 16 juin 2010 par la résolution CC 2009-2010

Plus en détail

Règlement sur la procédure d examen des plaintes des usagers du Centre gériatrique Maimonides/ Maimonides Geriatric Centre

Règlement sur la procédure d examen des plaintes des usagers du Centre gériatrique Maimonides/ Maimonides Geriatric Centre Règlement sur la procédure d examen des plaintes des usagers du Centre gériatrique Maimonides/ Maimonides Geriatric Centre Règlement sur la procédure d examen des plaintes des usagers Titre du Centre gériatrique

Plus en détail

Projet de loi n o 27 (2001, chapitre 43)

Projet de loi n o 27 (2001, chapitre 43) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 27 (2001, chapitre 43) Loi sur le Protecteur des usagers en matière de santé et de services sociaux et modifiant diverses dispositions législatives

Plus en détail

Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents. Secrétariat général

Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents. Secrétariat général Règlement relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents ϖϖϖϖϖ Service: Secrétariat général Code d'identification: R. CC. 12 Numéro de résolution: CC: 124/06/10

Plus en détail

RÈGLEMENT NO Intervenant Tout employé de la commission scolaire et de ses établissements.

RÈGLEMENT NO Intervenant Tout employé de la commission scolaire et de ses établissements. RÈGLEMENT NO 56-2011 RÈGLEMENT NO 56-2011 relatif à la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents. PRÉAMBULE Ce règlement vise à faciliter la recherche d une solution satisfaisante,

Plus en détail

Règlement sur la Procédure d examen des plaintes des patients

Règlement sur la Procédure d examen des plaintes des patients Règlement sur la Procédure d examen des plaintes des patients Adopté par les membres du Conseil d'administration de l'hôpital Douglas le 18 avril 2007 en vertu de l article 29 de la Loi sur les services

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde

Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde Politique de traitement des plaintes relatives aux services de garde ISBN : 978-2-550-70604-5 (PDF) Ministère de la Famille 600, rue Fullum, Montréal (Québec) H2K 4S7 425, rue Saint-Amable, Québec (Québec)

Plus en détail

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL Politique adoptée le 5 mars 2014 Bureau coordonnateur La Gatinerie 32 de l Acadie, Gatineau, Québec, J8T 6G8 Page

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE Adoptée par le conseil d administration le 13 janvier 2015 Politique de traitement des plaintes par le CPE 2 Table des matières 1 PRÉAMBULE... 3 2 BUT DE

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE BUREAU COORDONNATEUR DE LA GARDE EN MILIEU FAMILIAL Modifiée le 11 juin 2014 Table des matières 1. PRÉAMBULE...3 2. BUT DE LA POLITIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3

Plus en détail

Note : Les textes modifiés d une politique existante sont identifiés par un trait vertical dans la marge de gauche.

Note : Les textes modifiés d une politique existante sont identifiés par un trait vertical dans la marge de gauche. Titre : Page : 1 de 7 Émis le : 2014-09-18 Note : Les textes modifiés d une politique existante sont identifiés par un trait vertical dans la marge de gauche. 1. OBJECTIF DE LA POLITIQUE La a pour objectif

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes et de l amélioration de la qualité des services

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes et de l amélioration de la qualité des services RAPPORT ANNUEL 24-25 sur l application de la procédure d examen des plaintes et de l amélioration de la qualité des services Agence de la santé et des services sociaux de l Abitibi-Témiscamingue Adopté

Plus en détail

Code d éthique CLSC. du Csss lucille-teasdale

Code d éthique CLSC. du Csss lucille-teasdale Code d éthique CLSC du Csss lucille-teasdale La mission du CSSS Lucille-Teasdale consiste à dispenser des soins, des services de santé et des services sociaux, soutenir le développement d un réseau local

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DES USAGERS ADOPTÉ À LA SÉANCE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 23 MARS 2016 LA PREMIERE VERSION DE CE DOCUMENT A ETE ELABOREE A PARTIR DU PROJET TYPE DE

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS PARTIE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Objet du règlement Le présent règlement détermine les étapes à suivre pour

Plus en détail

Politique de gestion. Plaintes Requêtes Commentaires. Notre raison d être, c est VOUS!

Politique de gestion. Plaintes Requêtes Commentaires. Notre raison d être, c est VOUS! Notre raison d être, c est VOUS! L organisme Handi-Bus offre des services aux clients sur le territoire des municipalités de: Chambly Carignan Marieville Richelieu Rougemont Saint-Césaire Saint-Mathias-sur-Richelieu

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION. Personne admise aux services éducatifs offerts par la Commission scolaire.

RECUEIL DE GESTION. Personne admise aux services éducatifs offerts par la Commission scolaire. RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE CADRE DE RÉFÉRENCE TITRE DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 98-CC/10-04-07 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL PARTIE I DISPOSITIONS

Plus en détail

PROCÉDURE POUR FACILITER LA DÉMARCHE LORS DU TRAITEMENT D UNE PLAINTE OU LORS D UNE DEMANDE DE RÉVISION DE DÉCISION

PROCÉDURE POUR FACILITER LA DÉMARCHE LORS DU TRAITEMENT D UNE PLAINTE OU LORS D UNE DEMANDE DE RÉVISION DE DÉCISION PROCÉDURE POUR FACILITER LA DÉMARCHE LORS DU TRAITEMENT D UNE PLAINTE OU LORS D UNE DEMANDE DE RÉVISION DE DÉCISION La Commission scolaire doit informer ses élèves et leurs parents de la procédure d examen

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL POLITIQUE ET PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL CENTRE DE LA PETITE ENFANCE L AURORE BORÉALE AGRÉÉ À TITRE DE BUREAU COORDONNATEUR Adoptées par le conseil

Plus en détail

Règlement pour prévenir et contrer le harcèlement à l Université Laval

Règlement pour prévenir et contrer le harcèlement à l Université Laval Règlement pour prévenir et contrer le harcèlement à l Université Laval Approuvé : Conseil d administration (Résolution CA-2016-22) Modifié : Entrée en vigueur : 25 février 2016 Responsables de l application

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES CONSEIL DES COMMISSAIRES CC-R-05

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES CONSEIL DES COMMISSAIRES CC-R-05 COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES CONSEIL DES COMMISSAIRES CC-R-05 R È G DATE D APPROBATION : 23 février 2010 RÉSOLUTION NUMÉRO: CC-0910-069 L E DATE DE RÉVISION : RÉSOLUTION NUMÉRO : M E ENTRÉE EN VIGUEUR

Plus en détail

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN INSTALLATION ET EN MILIEU FAMILIAL Mars 2016 400, chemin McConnell, Gatineau (Québec) J9J 3M2 819-682-8897 819-682-8044 Chapitre

Plus en détail

Politique de traitementt des plaintes des usagerères

Politique de traitementt des plaintes des usagerères Politique de traitementt des plaintes des usagerères LE PETIT PONT RESSOURCE DE SUPERVISION DES DROITS D ACCÈS Adopté lors de la réunion régulière du conseil d administration de LE PETIT PONT qui s est

Plus en détail

Le présent règlement est désigné sous le titre de Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents.

Le présent règlement est désigné sous le titre de Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents. TITRE : Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents ORIGINE Direction générale Page 1 de 9 Direction générale RÉPONDANT DESTINATAIRES : La direction des unités

Plus en détail

la famille EN VALEUR Procédure de traitement des plaintes relatives aux services de garde régis

la famille EN VALEUR Procédure de traitement des plaintes relatives aux services de garde régis la famille EN VALEUR Procédure de traitement des plaintes relatives aux services de garde régis ISBN : 978-2-550-78313-8 (PDF) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2017 Gouvernement

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016

Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016 Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016 La fonction de médiation est créée sur la base de l article 11 de la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient,

Plus en détail

Politique ministérielle

Politique ministérielle Politique ministérielle Émise le 2014-03-10 Prochaine révision prévue le 2017-04-01 Révisée le 2014-11-01 Codification PL-03-00-01 Politique ministérielle de gestion des commentaires et des plaintes Contexte

Plus en détail

CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU BAS SAINT LAURENT

CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU BAS SAINT LAURENT CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU BAS SAINT LAURENT SUR L APPLICATION DE LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES ET L AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DES SERVICES DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS ET PRIVÉS

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE Présentée au conseil d administration le 18 avril 2012 Table des matières 1. PRÉAMBULE...3 2. LE BUT DE LA POLITIQUE...3 3. PRINCIPES DIRECTEURS...3 4. LE

Plus en détail

Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33)

Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 133 (2000, chapitre 33) Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la Nation Naskapi de Kawawachikamach

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes

Politique de traitement des plaintes Politique de traitement des plaintes Présentée et adoptée par le conseil d administration, le 12 juin 2002 Présentation de la mise à jour au CA du 27 février 2012 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 5

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE Avant-propos Ce document se veut un outil de référence pour les personnes responsables du traitement des plaintes du centre de la petite enfance «CPE».

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES CA # 94

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES CA # 94 POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES Adoptée par le conseil d administration le 21 avril 2015 1. LE TITRE DE LA POLITIQUE Politique sur la gestion des plaintes. La présente politique réfère à la Loi sur l

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DU CPE LA GATINERIE Note : Par souci d alléger le texte, le féminin utilisé désigne aussi bien les hommes que les femmes 1. POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES AU

Plus en détail

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DE FONDATION SEMAFO

PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DE FONDATION SEMAFO Document à conserver par les employés PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES DE FONDATION SEMAFO Septembre 2010 100, Boulevard Alexis-Nihon, 7 ème étage, Ville Saint-Laurent (Québec) H4M 2P3 Téléphone (514)

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE Décembre 2006

CODE D ÉTHIQUE  Décembre 2006 CODE D ÉTHIQUE Décembre 2006 I n t r o d u ction Le présent code d éthique se veut un outil de concertation qui exprime les valeurs partagées par les employés qui dispensent les services et par les administrateurs

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS LR-DG-21 Page 1 de 11 RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS PARTIE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Objet du règlement Le présent règlement établit la procédure

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES. Présidence-direction générale Présidence direction générale Communauté du CIUSSS de l Estrie CHUS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES. Présidence-direction générale Présidence direction générale Communauté du CIUSSS de l Estrie CHUS RÈGLEMENT RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES RGM XX XXXX 00 V0.1. Émetteur Responsable Destinataires Présidence-direction générale Présidence direction générale Communauté du CIUSSS de l

Plus en détail

Service Médiation Règlement d ordre intérieur

Service Médiation Règlement d ordre intérieur Service Médiation Règlement d ordre intérieur 1. CADRE JURIDIQUE La fonction de médiation est créée sur la base de l article 11 de la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient, de l article 70

Plus en détail

Politique de dépôt, d examen et de traitement des commentaires, requêtes et éloges

Politique de dépôt, d examen et de traitement des commentaires, requêtes et éloges Politique de dépôt, d examen et de traitement des commentaires, requêtes et éloges Adoptée conseil d administration 31 mai 2016 Résolution CA-738-2016 1. Objectifs de la politique La présente politique

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS

RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS RÈGLEMENT SUR LA PROCÉDURE D EXAMEN ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS 10 juin 2010-1- PARTIE 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Objet du règlement Le présent règlement détermine

Plus en détail

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS FEUILLE DE ROUTE

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION PROC10-091 TITRE : PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES FORMULÉES PAR LES ÉLÈVES OU LEURS PARENTS DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 3 novembre 2010 Administrateur RESPONSABLE

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes par le bureau coordonnateur. Document à distribuer aux parents, RSG, membres du personnel, etc.

Politique de traitement des plaintes par le bureau coordonnateur. Document à distribuer aux parents, RSG, membres du personnel, etc. Politique de traitement des plaintes par le bureau coordonnateur Document à distribuer aux parents, RSG, membres du personnel, etc. CPE Au pied de l échelle 450 678-4812 Adoptée le 16 mars 2011 1 2 Table

Plus en détail

Procédure de traitement des plaintes Milieu familial

Procédure de traitement des plaintes Milieu familial Procédure de traitement des plaintes Milieu familial Bureau coordonnateur Territoire Longueuil Ouest Février 2014 P a g e 1 PROCÉDURE DE TRAITEMENT DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU

Plus en détail

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE Les règles sur le traitement d une plainte ont pour objet de préciser la façon dont le Conseil de la justice administrative reçoit

Plus en détail

Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics

Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 87 Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics Présentation Présenté par M. Martin Coiteux Ministre

Plus en détail

Code d éthique du CSSS du Sud-Ouest Verdun

Code d éthique du CSSS du Sud-Ouest Verdun Code d éthique du CSSS du Sud-Ouest Verdun 3Code d éthique du CSSS du Sud-Ouest Verdun Mot de la présidente et de la directrice générale Le code d éthique du CSSS du Sud-Ouest Verdun découle de la Loi

Plus en détail

Dossier : Date : Commissaire : M e Christiane Constant M. X. Demandeur. CHSLD-CLSC Nord de l Île (Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci)

Dossier : Date : Commissaire : M e Christiane Constant M. X. Demandeur. CHSLD-CLSC Nord de l Île (Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci) Dossier : 02 15 08 Date : 20040219 Commissaire : M e Christiane Constant M. X c. Demandeur CHSLD-CLSC Nord de l Île (Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci) Organisme public DÉCISION L'OBJET DU LITIGE LA DEMANDE

Plus en détail

Sécurité des clientèles dans les résidences privées : Les risques et les enjeux de protection et de sécurité. Atelier 7

Sécurité des clientèles dans les résidences privées : Les risques et les enjeux de protection et de sécurité. Atelier 7 Sécurité des clientèles dans les résidences privées : Les risques et les enjeux de protection et de sécurité Atelier 7 Présentation 1. Le contexte de l hébergement 2. Définir une résidence privée pour

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES

PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Tâches CC#003 PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Campus de La Pocatière Campus de Saint-Hyacinthe DIRECTION GÉNÉRALE DG2013-PRO02 Comité de travail : Coordonnateurs

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes du bureau coordonnateur

Politique de traitement des plaintes du bureau coordonnateur Politique de traitement des plaintes du bureau coordonnateur Septembre 2015 Préambule L objet de la Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance, ci-après «LSGEE» est de promouvoir la qualité des

Plus en détail

AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES LAURENTIDES

AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES LAURENTIDES AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES LAURENTIDES PROCÉDURE DE RÈGLEMENT ET DE TRAITEMENT DES MÉSENTENTES ENTRE UN ÉTABLISSEMENT GESTIONNAIRE ET UNE RESSOURCE INTERMÉDIAIRE OU DE TYPE FAMILIAL

Plus en détail

COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE VIGILANCE ET DE LA QUALITÉ [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette

Plus en détail

Gestion intégrée de la qualité et de la sécurité

Gestion intégrée de la qualité et de la sécurité Gestion intégrée de la qualité et de la sécurité Direction des services multidisciplinaires, qualité, évaluation, performance et éthique 7 avril 2017 Présentation des documents La DSMQEPE a complété son

Plus en détail

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS PROJET DE LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE P.L. 52

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS PROJET DE LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE P.L. 52 MÉNARD, MARTIN, AVOCATS PROJET DE LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE P.L. 52 Pour: CSSS de la Mitis Par: Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. 1 LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (P. L. 52) OBJET DU PROJET

Plus en détail

Politique de traitement des plaintes

Politique de traitement des plaintes Politique de traitement des plaintes En vigueur le 1 er août 2015 Responsable de l application de la politique Direction des affaires juridiques Coordination de l édition Annie Bilodeau Conception graphique

Plus en détail

CHARTE. Comité de suivi du projet Lac à Paul

CHARTE. Comité de suivi du projet Lac à Paul CHARTE Comité de suivi du projet Lac à Paul Mise en contexte Le projet du Lac à Paul est un projet de mine à ciel ouvert d apatite (roche ignée riche en phosphore) localisé à environ 200 km au nord de

Plus en détail

Objet : Plainte à l endroit de la Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail N/Réf. :

Objet : Plainte à l endroit de la Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail N/Réf. : RECOMMANDÉ Montréal, le 28 juillet 2016 Maître Jean-François Paquet Responsable de l accès aux documents et de la protection des renseignements personnels Commission des normes, de l équité, de la santé

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 48 SE Rés. : CC-1179 Cette politique remplace la politique P-48-SE, résolution CC-0770 datée du 19 avril 2004 Date : Le 18

Plus en détail

Procédure pour faciliter la divulgation d actes répréhensibles

Procédure pour faciliter la divulgation d actes répréhensibles Procédure pour faciliter la divulgation d actes répréhensibles Adoptée par le Conseil d administration le 8 novembre 2017 Divulgation d actes répréhensibles Procédure A) Réception des divulgations 1. Tout

Plus en détail

Code d éthique. Document révisé et approuvé le 31 mars 2014

Code d éthique. Document révisé et approuvé le 31 mars 2014 Code d éthique Document révisé et approuvé le 31 mars 2014 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE 3 2. DÉFINITIONS 3 3. PRÉAMBULE 4 4. POURQUOI UN CODE D ÉTHIQUE 4 5. À QUI S ADRESSE LE

Plus en détail

Tous les gestionnaires. Se conformer à la Loi sur les services de santé et les services sociaux en matière de gestion des risques et de la qualité;

Tous les gestionnaires. Se conformer à la Loi sur les services de santé et les services sociaux en matière de gestion des risques et de la qualité; Politique n o : POL-PRO-DG-GRQ-19 Date d émission : 2005-04-25 Titre : Divulgation à un usager ou à son représentant de l information nécessaire lorsque survient un incident ou un accident Date de révision

Plus en détail

Loi concernant les soins de fin de vie

Loi concernant les soins de fin de vie Loi concernant les soins de fin de vie Objet Assurer aux personnes en fin de vie des soins respectueux de leur dignité et de leur autonomie en précisant les droits des personnes; Consacrer l importance

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES. Chapitre Programmes et services PP No. PS1.1. Destinataires Tous les employés Révision précédente

POLITIQUES ET PROCÉDURES. Chapitre Programmes et services PP No. PS1.1. Destinataires Tous les employés Révision précédente Page Page 1 sur 6 1. Politique Toute personne : a) a le droit de recevoir des services de santé adéquats sur le plan humain, social et scientifique, avec continuité et de façon personnalisée, compte tenu

Plus en détail

RÈGLEMENT DE RÉGIE INTERNE. Conseil du patrimoine culturel du Québec Loi sur le patrimoine culturel (L.R.Q., chapitre P-9.

RÈGLEMENT DE RÉGIE INTERNE. Conseil du patrimoine culturel du Québec Loi sur le patrimoine culturel (L.R.Q., chapitre P-9. 1 RÈGLEMENT DE RÉGIE INTERNE Conseil du patrimoine culturel du Québec Loi sur le patrimoine culturel (L.R.Q., chapitre P-9.002, article 98) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...2 CHAPITRE I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES...2

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE

POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION ET D ANALYSE D UN ÉVÉNEMENT SENTINELLE 1. Préambule Cette politique et procédure vise à encadrer la gestion des événements sentinelle au CSSS de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent

Plus en détail

Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC

Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC Technologies de l information POLITIQUE SUR LES MODALITÉS D ACCÈS ET DE RECTIFICATION AU DOSSIER SANTÉ QUÉBEC ÉDITION La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES À LA SSAD

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES À LA SSAD SOCIÉTÉ SYLVICOLE D ARTHABASKA-DRUMMOND INC. POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES À LA SSAD POUR LE PROGRAMME RÉGULIER DE L AGENCE FORESTIÈRE DES BOIS-FRANCS Adopté au C.A. du 17 décembre 2003 DANIEL ST-HILAIRE

Plus en détail

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES Adopté par le Conseil d administration de la Maison Réalité inc. à sa séance régulière du 26 mars 2014 1. PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES ÉTAT DE LA SITUATION La loi sur

Plus en détail

La Commission des Usagers des établissements de santé

La Commission des Usagers des établissements de santé La Commission des Usagers des établissements de santé L article 183 de la loi du 2 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a remplacé la CRUQPC par la commission des usagers (CDU), et le

Plus en détail

Règlement de la Commission d'évaluation pédagogique de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication

Règlement de la Commission d'évaluation pédagogique de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication Règlement de la Commission d'évaluation pédagogique de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication Règlement approuvé par le Conseil facultaire en sa séance du 10 mars 2016. TABLE DES MATIÈRES Article

Plus en détail

Politique pour la gestion des requêtes et des plaintes

Politique pour la gestion des requêtes et des plaintes Politique pour la gestion des requêtes et des plaintes Adoptée le 9 février 2015 1. OBJECTIFS VISÉS PAR LA POLITIQUE Être à l écoute du citoyen et fournir un traitement uniforme des requêtes et des plaintes

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION. Service de police de la Ville de Montréal. Dossier

RAPPORT D INSPECTION. Service de police de la Ville de Montréal. Dossier RAPPORT D INSPECTION Service de police de la Ville de Montréal Dossier 100 60 75 Mai 2013 Version Web, octobre 2013 Boris Perron Christine Doré TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 1 2. MANDAT D INSPECTION...

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord Québec, le 16 juin 2017 Avis Le présent rapport a été rédigé au terme

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURES

POLITIQUE ET PROCÉDURES POLITIQUE ET PROCÉDURES Objet : PROTECTION DU MAJEUR INAPTE Date d entrée en vigueur : 2002-06-20 Date de révision : 2007-12-13 Numéro : DSPH 02-300-001 Accepté par : Conseil d administration Comité de

Plus en détail

Intervention à l Institut Philippe-Pinel de Montréal. Verrouillage de la porte des chambres des usagers la nuit

Intervention à l Institut Philippe-Pinel de Montréal. Verrouillage de la porte des chambres des usagers la nuit Justice Équité Respect Impartialité Transparence Intervention à l Institut Philippe-Pinel de Montréal Verrouillage de la porte des chambres des usagers la nuit Résultat de l intervention publié le 27 juin

Plus en détail

Procédure de traitement des plaintes pour l installation

Procédure de traitement des plaintes pour l installation Procédure de traitement des plaintes pour l installation Dans le but d assurer l amélioration continue de la qualité des services de garde éducatifs à l enfance, le CPE La Grande Ourse s est doté d une

Plus en détail

Responsabilités du comité exécutif

Responsabilités du comité exécutif Responsabilités du comité exécutif Adopté par le Conseil d administration de l Ordre des ergothérapeutes du Québec le 27 septembre 2013 Page 1 Table des matières Introduction p. 3 Énoncé de politique p.

Plus en détail

Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur *

Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur * Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur * Remarque préliminaire : Les bases juridiques de ce règlement sont la loi relative aux Droits du patient du 22 août 2002 et ses arrêtés d exécution

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DRH P5 CA 452.16 2010 05 11 POLITIQUE SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL DU CÉGEP DE L OUTAOUAIS Notes chronologiques Politique adoptée en vertu de la : Politique sur la santé et la sécurité au travail

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL. Novembre 2004

POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL. Novembre 2004 POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DE LA VIOLENCE ET LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL Novembre 2004 Modifiée : Rés. CA 2009-37 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIF... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 3 3. DÉFINITIONS

Plus en détail

Règlement sur la procédure d examen des plaintes

Règlement sur la procédure d examen des plaintes Règlement sur la procédure d examen des plaintes REGL-2015-05 Adopté par le conseil d administration le 16 décembre 2015 (Résolution 2015-12-16-11) en vertu de l article 29 de la Loi sur les services de

Plus en détail

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DE LA CLIENTÈLE

PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DE LA CLIENTÈLE Septembre 2012 PROCÉDURE D EXAMEN DES PLAINTES DE LA CLIENTÈLE Adoptée par le conseil d administration 13 mai 1999 Révisée par l équipe de travail 16 février 2015 Centre de soutien entr Aidants 1688, rue

Plus en détail

Le Comité des usagers

Le Comité des usagers Capsule d'information Le Comité des usagers du CSSS des Etchemins Volet II Les droits des usagers Introduction Historiquement, on peut se rappeler que le CPM (Conseil pour la protection des malades) a

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence

Plus en détail

Projet de loi n o 83. Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux et d autres dispositions législatives.

Projet de loi n o 83. Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux et d autres dispositions législatives. PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 83 Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par

Plus en détail

Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme. Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP

Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme. Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP 1. Définition de termes utilisés... 2 2. Missions du médiateur... 2

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le jeudi 8 octobre 2015

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le jeudi 8 octobre 2015 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le jeudi 8 octobre 2015 1 Contenu de la formation Le conseil d établissement au sein du monde scolaire

Plus en détail

Du 1 er janvier 2017 au 31 décembre 2019

Du 1 er janvier 2017 au 31 décembre 2019 Du 1 er janvier 2017 au 31 décembre 2019 Guide d application du Règlement sur la formation continue (DPP) des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ]

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] PRÉAMBULE Tel que stipulé par la Loi sur les services de santé et les services sociaux, tout établissement du réseau doit se doter d un code d éthique et le faire adopter par son

Plus en détail

Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10)

Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10) PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10) Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité

Plus en détail

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL CODE : SRH 05-06 14 ADOPTION : 2006-02-28 Résolution : C.C. 019-06 Page 1 sur 7 TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICE :

Plus en détail

Le conseiller professionnel Mandat, tâches et qualifications

Le conseiller professionnel Mandat, tâches et qualifications Guide d accompagnement à la tenue de concours de design et d architecture Fiche 9 Le conseiller professionnel Mandat, tâches et qualifications A) Le mandat du conseiller professionnel Étapes du concours

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES (PO-31)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES (PO-31) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES (PO-31) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES

Plus en détail