Chimie minérale. Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels. Surriabre Pedro. Abegg Daniel. Laboratoire 161

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chimie minérale. Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels. Surriabre Pedro. Abegg Daniel. Laboratoire 161"

Transcription

1 Chimie minérale Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Abegg Daniel Surriabre Pedro Laboratoire août 2008

2

3 Table des matières 1 Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Introduction But de la manipulation Partie pratique Formation d un gel à base d alcool polyvinylique et de borax Croissance de cristaux Questions Formation d un gel à base d alcool polyvinylique et de borax Croissance de cristaux dans les gels de silice Conclusion Annexe Fiche de toxicité

4 4 Table des matières

5 1 Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels 1.1 Introduction Les gels sont une classe importante de produit qui ont de multiples utilités dont la possibilité de former des cristaux (par exemple PbI 2 ), ce qui est impossible dans un milieu aqueux. Les gels sont difficiles à définir mais la caractérisation la plus proche est un système à deux composants de nature semi-solide, riche en liquide. Les gels sont donc composés en grande partie d eau, qui est piégée dans un réseau tridimensionnel. Ce dernier forme un polymère à liaisons faibles. La vitesse de formation d un gel est dépendant du ph et de la température. 1.2 But de la manipulation Le but est de caractériser les facteurs nécessaires à la formation de gels et d observer la croissance de cristaux dans ces derniers. 5

6 PARTIE PRATIQUE 1.3 Partie pratique Formation d un gel à base d alcool polyvinylique et de borax Dans un bécher est placé 25 ml d alcool polyvinylique 4%, puis 3 ml de Borax dans eau 4% en agitant vigoureusement. bservations Il y a la formation très rapide d un gel. Les borates ([B() 4 ] ) forment avec les fonctions diols de l alcool polyvinylique des liaisons hydrogènes ou les molécules d eau s insèrent. Le réseau tridimensionnel est de forme variable à cause de la nature de liaisons H. R R. B R R Fig. 1.1: Liaisons hydrogènes formant un gel Croissance de cristaux 1. Préparation des produits Silicate de sodium V = densité sol = = ml Dans un bécher sont placés les ml de silicate de sodium et dilution à 100 ml avec de l eau.

7 1.3 7 Acide acétique Concentration = 99.8% Densité = g/ml MM = 62 g/mol V = 1 M 0.1 L 62 g/mol = 5.9 ml Dilution à 100 ml avec de l eau. 2. Formation de gels et de cristaux d iodure de plomb acétate de plomb : C 4 H 6 4 Pb 3H 2 MM = g/mol m = MM 1 ml 1 M = 0.38 g Dans un bécher est mis 1 ml d acétate de plomb et ajout de 15 ml d acide acétique. En agitant, ajout de 15 ml, goutte à goutte de silicate de sodium. 2 éprouvettes sont remplies aux 2/3 et le gel se forme pendant la nuit. 2 solution de 5 ml de KI sont préparées : 0.5 g et 1,0 g. Ces solutions sont ajoutées dans les tubes à essais et l un d entre eux est mis dans un bainmarie à 40 C pendant 5 semaines. Pb I PbI 2(s) 3. Facteurs influençant la formation d un gel Mise de 0.19 g d acétate de plomb dissout dans 0.5 ml d eau dans un bécher, ajout de 7.5 ml de silicate de sodium et ensuite de 7.5 ml d acide acétique. bservations Il y a la formation d un précipité avant l ajout d acide acétique qui ne change rien. Comme précédemment mais d abord ajout de l acide acétique puis du silicate de sodium bservations Le gel ne se forme pas mais il devrait le faire après un certain temps (une nuit).

8 PARTIE PRATIQUE 4. Formation d anneaux de Liesegang par précipitation de HgI 2 Dans un bécher sont dissout 0.13 g de KI dans 15 ml d acide acétique, goutte à gouttes est ajouté 15 ml de silicate de sodium. Cette solution est mise dans 2 éprouvettes et le gel se forme pendant la nuit. Idem pour 2 autres éprouvettes, mais avec 0.21 g de iodure de potassium. Dans chaque tube est placé 5 ml de Hg 2 Cl 2 ()1.3 g dans 20 ml). 1 tube avec une concentration de KI 0.1 M et 1 avec 0.2 M sont placé dans un bain-marie. Les ions iodures sont dans le gel et avec le mercure qui entre dans le gel, il y a précipitation. 2I + Hg 2+ HgI 2(s) 5. Formation de cristaux de tartrate de calcium acide tartrique : C 4 H 6 6 MM = g/mol m = MM 20 ml 1 M = 3 g Dans un bécher est dilué 7.5 ml de solution de silicate de sodium marqué pour tartrate de calcium avec 7.5 ml d eau. Ajout goutte à goutte de 15 ml d acide tartrique 1 M. Mise dans 2 éprouvettes et le gel se forme pendant la nuit. Par éprouvettes 5 ml d une solution de CaCl 2 1 M (1.5 g dans 10 ml) et un tube avec mis dans un bain-marie. Les ions tartrates dans le gel forment des cristaux avec le calcium qui pénètre. CaCl 2 + Ca + 2 Cl Fig. 1.2: Formation de cristaux de tartrate de calcium

9 Questions 1. Donnez le structure de l anion du borax Na 2 B 4 7. Que pouvez-vous dire sur la valence du bore dans ce composé? Quels composés connaissez-vous qui ont un nombre de coordination 4 pour le bore? Dans ces composés, peut-on observer des longueurs de liaison différentes? B H B B B. Fig. 1.3: Structure de l anion borax hydraté [B 4 5 () 4 ] 2 Le bore, dans ce composé, à des valences 3 et 4. Le [B() 4 ] est aussi un composé avec un bore possédant une valence 4 ou bien aussi le NaBH 4. Ces composés sont de forme tétraédrique et leurs longueurs de liaison sont plus légèrement plus longue que les composé ou le bore à une valence de 3 à cause de l encombrement sphérique. 2. Écrivez pour chaque essai les réactions chimiques entre les composantes autres que le gel. Décrivez le structure du complexe de calcium formé! Voir parties correspondantes Formation d un gel à base d alcool polyvinylique et de borax 1. Notez vos remarques sur l état physique du gel : élasticité, rigidité, etc. Le gel est élastique et il prend la forme du récipient. Il piège l eau ce qui se voit par les bulles dans le gel qui est transparent.

10 QUESTINS 2. Est-ce que le gel est soluble dans l eau? Expliquez. Il piège (absorbe) l eau et donc augmente de volume. Si le gel est chauffé il se dissoudra car les liaisons hydrogènes le formant se briseront. 3. Expliquez les différences mécaniques et physiques entre les gels et les polymères covalents classiques comme le caoutchouc vulcanisé. Le caoutchouc vulcanisé (pneu de voiture, etc.) est rigide et n absorbe pas l eau à l inverse du gel, car il s agit des liaisons covalentes tandis que le gel ne possède que des liaisons hydrogènes ce qui donnent de propriétés mécaniques et physiques différentes. Comme par exemple la variation de température influence peu le caoutchouc vulcanisé mais dissout le gel, etc Croissance de cristaux dans les gels de silice 1. Expliquez pourquoi l ordre des réactifs est important à la formation d un gel. (1.3.2 et 1.3.3) L ordre des réactifs est important car comme on le voit bien si l acide (acétique) est ajouté après le silicate de sodium, il y a protonation et la formation du gel n est pas possible. Il se formera plutôt PbSi 3 (s) (Pb 2+ + Si 2 3 ). 2. A quoi sert le gel Le gel sert à la formation de grandes cristaux grâce à une diffusion lente. 3. Décrivez l évolution des trois systèmes (1.3.2 : iodure de plomb ; : iodure de mercure(iii) ; : tartrate de calcium) pendant toute la période des travaux pratiques. Description des gels eux-mêmes. bservation immédiatement après l addition du dernier réactif, observations des cristaux (tailles, couleurs, effet de température, etc.) après un jour, 2 jours, 1 semaine, 3 semaines.

11 Tubes Jour 0 Jour 1 Jour 13 Jour g KI solution cristaux jaunes critaux travers + Pb incolore dans le gel le gel 40 C 1.0 g KI + Pb 40 C 0.1 g KI + Hg 25 C 0.1 g KI + Hg 40 C 0.2 g KI + Hg 25 C 0.2 g KI + Hg 40 C tartrate + CaCl 2 25 C tartrate + CaCl 2 40 C solution incolore poudre rouge poudre rouge poudre rouge poudre rouge pâte grise pâte grise cristaux jaunes plus gros dans le gel 2 halo : un rouge et en dessous un jaune dans le gel 2 halo idem mais halo plus foncé (concentré) 2 halo et dispersion gros cristaux gris idem diffusion plus rapide plus de halo jaune ; halo rouge milieu du tube ; dispersion halo rouge dans 70% du tube migration halo et dispersion du halo migration halo et dispersion migration du halo et dispersion diffusion lente ( 2% du tube) diffusion plus rapide ( 5% tube) cristaux sont au bout du tube cristaux sont au bout de tube ; plus concentré que 0.5 g KI légère migration du halo et dispersion dans tout le tube idem au tube à 25 C idem au tube 0.1 g KI mais cristaux plus nombreux dispersion plus importante que à T.A. dans tout le tube 5% du tube 8% du tube Tab. 1.1: Évolution au cours du temps des cristaux PbI 2, HgI 2 et de tartrate de calcium dans les gels. Les cristaux de PbI 2 avec une concentration de 1.0 g de Ki sont plus gros et plus concentré au fond du tube que ceux avec 0.5 g. Les anneaux de Liesegang (HgI 2 ) sont rouges et les cristaux du halo sont

12 CNCLUSIN en forme d aiguilles. Peu de différence entre les deux concentration, ceux à 0.2 g sont un peu plus visible (foncé) dans le gel. Les cristaux de tartrate de calcium sont de gros cristaux, probablement trop pour bien migrer dans gel. Dans le bain-marie, il migre un peu plus vite mais pour le voir il faut mettre les deux tubes l un à côté de l autre. 1.5 Conclusion La vitesse de migration des cristaux n augmente par beaucoup dans le bain-marie (40 C). Le fait que le bain-marie était vide d eau et peut-être même éteint pendant les vacances (jour 3 à 13) peut expliquer ceci. 1.6 Annexe Fiche de toxicité réactif CAS MM (g/mol) dangers cancérigène Alcool polyvinylique oui Borax nocif non Silicate de sodium corrosif non C 4 H 6 4 Pb 3H toxique oui KI non HgCl toxique oui Acide tartrique nocif non CaCl 2 2H nocif non

Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels

Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Préparation de gels et croissance de cristaux dans les gels Romain Laverrière & Tatiana Pachova Introduction ut de la manipulation Le premier objectif de ce travail pratique est d étudier les propriétés

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie T.P. 16 Manipulations de base en chimie Le but de ce TP est de se familiariser avec la verrerie usuelle utilisée en TP de chimie et de réaliser quelques manipulations de base. I. Découverte de la verrerie

Plus en détail

Les ions dans les solutions

Les ions dans les solutions Les ions dans les solutions En classe de 5, on extrait les substances dissoutes des eaux minérales; on utilise le papier ph pour déterminer l'acidité d'une solution; En 3, nous avons appris que ces substances

Plus en détail

Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques

Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques 1. Descriptions physiques qualitatives des réactifs. Les réactifs sont les substances

Plus en détail

TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique

TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique TP de chimie n 3 Facteurs influant sur la vitesse d une réaction chimique Compte rendu Les objectifs du TP sont d étudier les paramètres (appelés facteurs cinétiques) qui agissent sur la rapidité d évolution

Plus en détail

chap 1 : définition et mesure du ph

chap 1 : définition et mesure du ph TSMP chap 1 : définition et mesure du ph Cours chimie 1 Introduction : le vinaigre et le jus de citron ont un goût «piquant» car ces liquides sont acides. Dans ce chapitre, nous allons découvrir le caractère

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques

Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques Chapitre 2 : Autour des solutions électrolytiques Introduction : n a parlé dans le premier chapitre de physique de solutions qui étaient capable de conduire le courant électrique, nous allons les étudier

Plus en détail

SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel

SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel Protection upgraded SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel Présentation Passivation trivalente exempte de cobalt pour alliages de zinc et zinc-nickel Produit

Plus en détail

Avancement d une réaction chimique- cinétique chimique Classes : 4ème M & Sc --- A.S. : 16/17

Avancement d une réaction chimique- cinétique chimique Classes : 4ème M & Sc --- A.S. : 16/17 Exercice n 1 : 2 L équation de la réaction qui se produit est : S 2 O 8 + 2I I 2 + 2SO 2 4. On dispose d une solution (S 1 ) d iodure de potassium KI de concentration C 1 =0,1mol.L -1 et d une solution

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES 25 Janvier 2012 EPREUVE EXPERIMENTALE Durée : 2h30 L'épreuve comporte une manipulation et la rédaction d'un compte-rendu.

Plus en détail

Interactions solvant-soluté

Interactions solvant-soluté REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E Q U I L I B R E D E P R E C I P I T A T I O N Dans ce chapitre et les suivants, nous allons étudier différents équilibres chimiques en solution

Plus en détail

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS

9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS 9 LES PRECIPITATIONS ET COMPLEXATIONS Avant de résoudre les sujets de réflexion et les applications numériques ci-dessous, les notions suivantes doivent impérativement être revues : solubilité d un sel

Plus en détail

EXPÉRIENCE 4 POURCENTAGE DE CUIVRE ET MASSE MOLAIRE D UN COMPOSÉ DE CUIVRE

EXPÉRIENCE 4 POURCENTAGE DE CUIVRE ET MASSE MOLAIRE D UN COMPOSÉ DE CUIVRE 1 EXPÉRIENCE 4 POURCENTAGE DE CUIVRE ET MASSE MOLAIRE D UN COMPOSÉ DE CUIVRE OBJECTIF : Déterminer le pourcentage de cuivre et la masse molaire d un composé de cuivre. CONCEPT À VÉRIFIER : Le calcul de

Plus en détail

TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE

TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE TPC8 : FACTEURS CINÉTIQUES D UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE I- RÉACTIONS RAPIDES ET RÉACTIONS LENTES Expérience : Dans un bécher A, verser 10 ml d une solution de sulfate de fer II (Fe 2+ (aq) + SO 4 (aq)

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES

ÉTTUDE QUALITATIVE DE RÉACTIONS CHIMIQUES TPC 1 PAGE 1 SUR 6 But du TP : - Étudier des réactions chimiques en mettant en œuvre les notions système chimique, de, d état initial, d état final de réactifs et de produit d une réaction chimique. -

Plus en détail

Chapitre 8. La dissolution des substance. Solutions révision

Chapitre 8. La dissolution des substance. Solutions révision Sciences 7 Chapitre 8 La dissolution des substance 1 Solutions révision Une solution peut être un mélange homogène ie. Semble être UNE substance Exemples: Eau du robinet Vinaigre Bijouterie 2 1 Faire des

Plus en détail

Exercice No 1 (70 points)

Exercice No 1 (70 points) FACULTÉ DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE CHM 302 Techniques de chimie organique et inorganique Travaux pratiques Coordonnateur: Jean-Marc CHAPUZET Date: Jeudi 1 Décembre 2005 Local: D7-3011; D7-3012

Plus en détail

Prérequis - Compétences attendues en début de formation. Quantité de matière, concentration, étalonnage

Prérequis - Compétences attendues en début de formation. Quantité de matière, concentration, étalonnage Prérequis - Compétences attendues en début de formation Quantité de matière, concentration, étalonnage Etablir une équation bilan connaissant les réactifs et les produits formés. A partir de l équation

Plus en détail

REACTIONS DE PRECIPITATION

REACTIONS DE PRECIPITATION TP CHIMIE, SOLUTION AQUEUSES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI REACTIONS DE PRECIPITATION OBJECTIFS Vérifier et caractériser la présence de quelques ions dans des solutions Observer la formation d un précipité

Plus en détail

L'eau est-elle conductrice du courant électrique?

L'eau est-elle conductrice du courant électrique? L'eau est-elle conductrice du courant électrique?. Rappels: Une molécule est un groupe d'atomes unis par des liaisons chimiques (appelées covalentes) qui ne porte pas de charges électriques. On dit qu'elle

Plus en détail

SOLUTION ELECTROLYTIQUE

SOLUTION ELECTROLYTIQUE I. DEFINITION IA. SOLUTION Une solution est obtenue par dissolution de solutés dans un solvant. Lorsque le solvant est de l eau on obtient une solution aqueuse. Les solutés peuvent être liquide, solide

Plus en détail

LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT

LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT Nom :.. Prénom : LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT 1 1- COMPOSITION CHIMIQUE DU LAIT Le lait est une boisson de couleur blanchâtre produit par les mammifères femelles. Une fonction première

Plus en détail

Changements chimiques de la matière. Par. Jenesaispas Quoifaire. Laboratoire présenté à M. Claude Richard. Cours de Sciences de la nature 9C

Changements chimiques de la matière. Par. Jenesaispas Quoifaire. Laboratoire présenté à M. Claude Richard. Cours de Sciences de la nature 9C Changements chimiques de la matière Par Jenesaispas Quoifaire Laboratoire présenté à M. Claude Richard Cours de Sciences de la nature 9C École secondaire du Sommet Le 24 septembre 2012 Ce que je dois retrouver

Plus en détail

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états»

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Objectifs Mettre en évidence qu un élément chimique (ici le Cuivre) peut être présent sous plusieurs formes (plusieurs états). Mettre en évidence la conservation

Plus en détail

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique Page 1 sur 5 TS Chimie Cinétique Enoncé On veut étudier la cinétique de l oxydation des ions iodure I par le peroxyde d hydrogène (eau oxygénée) H 2 O 2. Cette réaction est lente et totale. A. Etude de

Plus en détail

1 Questions de type examen

1 Questions de type examen 1 Questions de type examen Choix multiple Choisis la réponse qui complète le mieux l énoncé ou qui répond le mieux à la question. Tableau 1.1 Espèces Les isotopes de l hydrogène Nombre de masse Nombre

Plus en détail

Titrage redox par les ions dichromate

Titrage redox par les ions dichromate Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #5 Titrage par les ions dichromate par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION DE SOLUTIONS

Plus en détail

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions

SUPPORT ÉLÈVE. Cours et supports de M.Richter. 3e 3 Reconnaître les ions SUPPORT ÉLÈVE Cours et supports de M.Richter!MAIN MENU 3e 3 Reconnaître les ions 3.1. Formules de quelques ions Les ions sont représentés par des formules qui indiquent leurs compositions, leurs signes

Plus en détail

XXIII èmes Olympiades de la Chimie Concours 2007 des classes de terminale. «Chimie, transport et développement durable»

XXIII èmes Olympiades de la Chimie Concours 2007 des classes de terminale. «Chimie, transport et développement durable» Olympiades de la Chimie, Centre de Pau Concours 2007 Page 1/5 Union des Industries Chimiques Olympiades de la Chimie Centre de Pau XXIII èmes Olympiades de la Chimie Concours 2007 des classes de terminale

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Epreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

Physique Chimie - CORRIGE. Cahier de révisions entrée en 1ère

Physique Chimie - CORRIGE. Cahier de révisions entrée en 1ère Physique Chimie - CORRIGE Cahier de révisions entrée en 1ère N'hésitez pas à rechercher dans le cours de 2de tout ce qui vous a posé problème, avant même de regarder ce corrigé! Puissances de 10 et conversions

Plus en détail

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc

Physique chimie 3 eme Chapitre 8 Réaction de l acide chlorhydrique avec le fer et le zinc Physique chimie 3 eme Plan du cours: Réaction du fer et de l acide chlorhydrique La réaction du zinc et de l acide chlorhydrique Tests de détection des ions en solution Exercices: livre BELIN page 74 et

Plus en détail

Université de Genève. Section ès Sciences Chimiques

Université de Genève. Section ès Sciences Chimiques Université de Genève Section ès Sciences Chimiques 1ère année 2 ème semestre Travaux Pratiques de Chimie rganique IA Assistant responsable : Martial VALLET Luc Perrotti 1 sur 11 RECRISTALLISATIN 1 BUT...

Plus en détail

Expérience 2 : Synthèse et purification par recristallisation du 4-bromoacétanilide

Expérience 2 : Synthèse et purification par recristallisation du 4-bromoacétanilide Expérience 2 : Synthèse et purification par recristallisation du 4-bromoacétanilide H N H 2 H N H Sécurité : 4-omoaniline : toxique, irritant Anhydride acétique : toxique, corrosif, irritant, inflammable

Plus en détail

Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments

Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments Évolution des propriétés chimiques dans la classification périodique des éléments A. Préliminaires 1) Rappels sur l atome et l élément chimique Un atome est une entité électriquement neutre, constituée

Plus en détail

Nanosciences et Nanotechnologies TP - Synthe se de Nanoparticules d Or.

Nanosciences et Nanotechnologies TP - Synthe se de Nanoparticules d Or. Nanosciences et Nanotechnologies TP - Synthe se de Nanoparticules d Or. Cette expérience permet d offrir les clés suffisantes pour introduire les nanotechnologies en classe. C est-à-dire en approfondissant

Plus en détail

Exercice 1. Exercices sur l induction. Exercice 2

Exercice 1. Exercices sur l induction. Exercice 2 Exercice 1 Exercices sur l induction Exercice 2 Exercice 3 EXERCICES 7C Exercice 1 Exercice 3 Exercice 2 Exer4 Exercice recapitulatif 5 Exercice 7 Exercice 8 I SYSTÈMES OSCILLANTS Exo1 Exo2 Exo 3 Exo

Plus en détail

SV-221 TP-Biochimie Structurale

SV-221 TP-Biochimie Structurale SV-221 TP-Biochimie Structurale Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Radhouane Chakroun 1 Sommaire SV221 - TP N 1 - Glucides... 3 Dosage

Plus en détail

COMMENT SYNTHETISER UNE MOLECULE ORGANIQUE D INTERET BIOLOGIQUE?

COMMENT SYNTHETISER UNE MOLECULE ORGANIQUE D INTERET BIOLOGIQUE? COMMENT SYNTHETISER UNE MOLECULE ORGANIQUE D INTERET BIOLOGIQUE? Compétences attendues : - Pratiquer une démarche expérimentale pour synthétiser une molécule organique d intérêt biologique à partir d un

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA BUTANONE

SYNTHÈSE DE LA BUTANONE SYNTHÈSE DE LA BUTANONE Présentation La butanone est présente dans notre environnement naturel et industriel. C est un liquide d odeur assez agréable, entrant dans la composition de peintures pour sa forte

Plus en détail

GENERALITES SUR LES SOLUTIONS AQUEUSES

GENERALITES SUR LES SOLUTIONS AQUEUSES Chapitre 6 GENERALITES SUR LES SOLUTIONS AQUEUSES I. Phénomène de dissolution. I.1 Mise en évidence. Schéma du mode opératoire : Observation: Après avoir mélangé et bien agité, le sucre n est plus visible

Plus en détail

Acides et Bases. Daniel Abegg. Alexandre Dumoulin. Université de Genève, Science II, Laboratoire G. Groupe novembre 2006

Acides et Bases. Daniel Abegg. Alexandre Dumoulin. Université de Genève, Science II, Laboratoire G. Groupe novembre 2006 Acides et Bases Daniel Abegg Alexandre Dumoulin Université de Genève, Science II, Laboratoire G Groupe 7 14 novembre 2006 Résumé Les solutions résultantes d un mélange d un acide et d une bases sont utilisés

Plus en détail

S 5 F. solution d acide chlorhydrique

S 5 F. solution d acide chlorhydrique I) Action des ions hydrogène sur un métal : 1) Réaction sur le fer : a) Expérience : Dans un tube à essai contenant de la poudre de fer, nous versons 3 ml d'une solution d'acide chlorhydrique très concentrée.

Plus en détail

Cinétique d une réaction chimique

Cinétique d une réaction chimique Exercices chapitre 02 Cinétique Cinétique d une réaction chimique Le dibrome Br 2 est à la fois un oxydant (couple Br 2(aq)/ Br - - (aq)) et un réducteur (couple BrO 3 (aq )/Br 2(aq)). 1. Écrire la demi-équation

Plus en détail

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S =

Précipitation. I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? 2. Produit de solubilité : PbCrO. CrO HO K S = C (dissolution du sucre) K S = I) Produit de solubilité : 1. Qu est-ce qu un précipité? Précipitation Intérêts : entartrage des canalisations par précipitation de calcaire CaCO 3 non précipitation de l acide borique (H 3 BO 3 ) dans

Plus en détail

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP 1S

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP 1S TP 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES CH. V. PARAMÈTRES INFLUANÇANT LA COULEUR D UNE ESPÈCE CHIMIQUE PAGE 1 / 5 I. INFLUENCE DU SOLVANT : EXEMPLES DU DIIODE Le diiode est, dans les Conditions Normales

Plus en détail

b) La verrerie du laboratoire 1) Représenter dans le cadre ci contre le schéma symbolique d un Erlenmayer

b) La verrerie du laboratoire 1) Représenter dans le cadre ci contre le schéma symbolique d un Erlenmayer DEVOIR SURVEILLÉ SECONDE SÉCURITÉ- ESPÈCES CHIMIQUES- PRINCIPE ACTIF D UN MÉDICAMENT DSA Page / 6 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. Sécurité au laboratoire et verrerie a) Pictogramme ) Indiquer

Plus en détail

Types de chromatographie Phase stationnaire Phase mobile

Types de chromatographie Phase stationnaire Phase mobile ANNEXE IV CHROMATOGRAPHIE La chromatographie constitue un ensemble de techniques utilisées pour séparer et purifier les constituants d un mélange. Bien qu elle ait été d abord mise au point pour la séparation

Plus en détail

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION

LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Chapitre 3 LES EQUILIBRES DE PRECIPITATION Plan du chapitre 1. Produit de solubilité d un composé ionique 1.1 Produit de solubilité 1.2 Table des produits de solubilité 2. Solubilité dans l eau pure d

Plus en détail

Séquence 1 : Découvrir la solubilité d'une solution aqueuse

Séquence 1 : Découvrir la solubilité d'une solution aqueuse LES SOLUTIONS AQUEUSES Objectifs : - Découvrir la solubilité d'une solution aqueuse. - Définir concentration massique et concentration molaire. - Identifier des ions en solution. - Reconnaître le caractère

Plus en détail

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque

A n n e x e I. Traitement des déchets dangereux. Évaporation des solutions aqueuses. Traitement chimique. Remarque A n n e x e I Traitement des déchets dangereux Remarque Le traitement de déchets dangereux doit être effectué uniquement par du personnel qui possède les connaissances appropriées en chimie et qui a l

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 2105 1 Description 1.1 Généralités Le kit film plastique biodégradable permet la mise en œuvre d une réaction de polymérisation, à l aide d une substance naturelle.

Plus en détail

THEME : SANTE. Sujet N 5

THEME : SANTE. Sujet N 5 TEME : SANTE Exercice n 1 : Questions de cours 1- Rappeler les trois critères de choix d'un solvant extracteur. 2- Définir la solubilité d'une espèce chimique dans un solvant. 3- Qu'est ce que le principe

Plus en détail

Module 3: Les processus chimiques

Module 3: Les processus chimiques Module 3: Les processus chimiques Chapitre 2: Les modèles atomiques 2.1 Le tableau périodique et la réactivité (p.136) n Nombre de masse (masse atomique): C est la somme des neutrons (n 0 ) et des protons

Plus en détail

COMMENT EXTRAIRE UNE ESPECE CHIMIQUE DE L EAU?

COMMENT EXTRAIRE UNE ESPECE CHIMIQUE DE L EAU? Nom : Coéquipier : COMMENT EXTRAIRE UNE ESPECE CHIMIQUE DE L EAU? BUT L eau «pure» - uniquement H 2 O- n existe pas : de nombreuses espèces (gaz, ions, espèces organiques, etc.) s y trouvent généralement

Plus en détail

Partiel 2 - Chimie générale (2h00)

Partiel 2 - Chimie générale (2h00) Partiel 2 - Chimie générale (2h00) Documents non autorisés - Calculatrice autorisée - Justifier les calculs Séparer calcul littéral et numérique Synthèse du dichlore au laboratoire (sujet 2006) Le permanganate

Plus en détail

Techniques de séparation : extraction liquide-liquide

Techniques de séparation : extraction liquide-liquide Fiche TP 10 Techniques de séparation : extraction liquide-liquide L isolement d une substance, naturelle ou synthétique nécessite souvent une extraction avec un solvant et des lavages destinés à l élimination

Plus en détail

Solubilité 1 Le produit de solubilité

Solubilité 1 Le produit de solubilité Solubilité 1 Le produit de solubilité Soluble ou insoluble? Tous les sels ne se dissocient pas de la même façon dans l eau. Certains sont très solubles, d autres moins et d autres pas du tout. En première

Plus en détail

Vitesse d une réaction chimique (2)

Vitesse d une réaction chimique (2) Exercice 1 A t=0 s et à une température constante, On mélange un volume V 1 d une solution (S 1 ) de péroxodisulfate de potassium K 2 S 2 O 8 de concentration molaire C 1 et un volume V 2 d une solution

Plus en détail

La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau.

La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau. 1. La solubilité 1.1 La solubilité, qu est-ce que c est? La solubilité est la quantité maximale de substance qui peut se dissoudre dans un certain volume d'eau. La solubilité d'un corps pur dépend, pour

Plus en détail

Chapitre 4 : Équations chimiques

Chapitre 4 : Équations chimiques Objectifs L élève doit être capable! d établir les formules chimiques des composés intervenant dans une réaction,! d établir une équation chimique,! d équilibrer une équation chimique. Mots clés! réactif!

Plus en détail

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION Terminale S / Chimie A. La transformation d un système chimique est-elle toujours rapide? TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION OBJECTIF : Déterminer

Plus en détail

Acides forts et bases fortes

Acides forts et bases fortes Chapitre 5 Sciences Physiques - BTS Acides forts et bases fortes 1. Définitions. 1.1. Théorie de Bronsted et Lowry ( 1923). Un acide libère des protons H + pour former des ions oxonium ( ou hydronium)

Plus en détail

2de_Univers : TESTS D'IONS

2de_Univers : TESTS D'IONS 2de_Univers : TESTS D'IONS M.HENRY Buts : _ Comprendre la notion de tests d'ions à travers l'étude sur l'oxalate d'ammonium et le chlorure de baryum. _ Découvrir l'existence et l'importance de tests négatifs.

Plus en détail

Introduction à la chimie en solution 1 - Mise en solution des sels

Introduction à la chimie en solution 1 - Mise en solution des sels Introduction à la chimie en solution 1 - Mise en solution des sels Introduction La chimie en solution traite de la réactivité des substances chimiques dissoutes dans un solvant, et plus particulièrement

Plus en détail

EXERCICE II. CHIMIE ET ALIMENTATION (5 points)

EXERCICE II. CHIMIE ET ALIMENTATION (5 points) Bac S Antilles Guyane 09/2015 http://labolycee.org EXERCICE II. CHIMIE ET ALIMENTATION (5 points) Louis Maillard rend publique sa découverte fortuite le 27 novembre 1911, dans une communication : «L'action

Plus en détail

Préparation de solutions

Préparation de solutions Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #2 Préparation de solutions Rédacteur: Gr: Collaborateur: par Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION DE SOLUTIONS à, professeur

Plus en détail

Sulfure de sodium : Na 2 S. dataelouardi.jimdo.com 1 Prof m.elouardi

Sulfure de sodium : Na 2 S. dataelouardi.jimdo.com 1 Prof m.elouardi Concentration & solutions électrolytiques Situation déclenchante Comment obtenir une solution électrolytique? Ex : cristal de chlorure de sodium et de fluorure de calcium. i) Quelle forme géométrique possède

Plus en détail

Quelques expériences illustrant la notion d isomérie Z-E

Quelques expériences illustrant la notion d isomérie Z-E N 777 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIEN 1575 Quelques expériences illustrant la notion d isomérie Z-E par Alain RABIER Lycée Pierre Paul Riquet - 31650 Saint-Orens-de-Gameville On peut observer des différences

Plus en détail

Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O

Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O Cu S B O Na masse molaire atomique (g.mol 1 ) 63,5 32 10,8 16 23,1 Principe A l état naturel, l oxyde de cuivre (I) constitue le minerai appelé cuprite.

Plus en détail

20. CHLORURE DE CALCIUM

20. CHLORURE DE CALCIUM 20. CHLORURE DE CALCIUM 20.02. TENEUR EN CaCl 2 ANHYDRE. 20.03. TENEUR EN MATIERE SECHE DE L ADJUVANT. CME 20 p. 1/7 20.02. TENEUR EN CaCl 2 ANHYDRE. Référence de base: Norme NBN T 61-203, "Essais des

Plus en détail

Chimie : Séance n 1. i (H 3 O + )= C 2.V 2 = 2, = 80 mmol

Chimie : Séance n 1. i (H 3 O + )= C 2.V 2 = 2, = 80 mmol Chimie : Séance n 1 I.Action d un acide par un métal : La réaction entre une solution d acide chlorhydrique et de l aluminium préalablement décapé produit un dégagement de dihydrogène. a) on met en présence

Plus en détail

TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE

TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE TP COURS : ÉTUDE CINETIQUE DE DECOMPOSITION DU BLEU DE BROMOPHENOL EN MILIEU BASIQUE AVANT LE TP : Afin de vous familiariser avec la manipulation que vous aurez à effectuer au cours de ce TP, vous pouvez

Plus en détail

SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE

SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE SECONDE / PHYSIQUE-CHIMIE LA SANTE Chapitre 6 : Solutions et concentration massique I. Solutions 1. Définition Une solution est un liquide contenant une ou plusieurs espèces chimiques dissoutes (qui peuvent

Plus en détail

On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes.

On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes. On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes. TITRAGE DU PHEOL I- Mode opératoire 1. Etalonnage d une solution

Plus en détail

DOMAINE DES SCIENCES EXPERIMENTALES

DOMAINE DES SCIENCES EXPERIMENTALES Département fédéral de l'intérieur DFI Commission suisse de maturité CSM Passerelle de la maturité professionnelle à l université / Session d été 2012 DOMAINE DES SCIENCES EXPERIMENTALES Chimie Durée :

Plus en détail

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution.

H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. H.S.2.2.E Les grandeurs caractéristiques pour établir la composition d une solution. I) La mole : Pour pouvoir manipuler des éléments chimiques (quelques grammes), il faudrait en utiliser un très grand

Plus en détail

Expérience # 10 Détermination d une constante d équilibre

Expérience # 10 Détermination d une constante d équilibre Expérience # 10 Détermination d une constante d équilibre 1. But Le but consiste à déterminer la constante d équilibre correspondant à la réaction de dissociation d un acide faible dans l eau. Des titrages

Plus en détail

Série chimie : La mesure d une quantité de matière Sc. Info

Série chimie : La mesure d une quantité de matière Sc. Info Attention : Donner les résultats sous forme littérales avant de passer aux applications numériques. Exercice N 1 En milieu fortement acidifié, l ion permanganate réagit avec les ions fer II. 1 Ecrire les

Plus en détail

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction?

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? Activité 1 : Les ions argents Ag + réagissent sur le métal cuivre pour donner des arborescences d argent métallique

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE Session 2010 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE CHIMIE Durée de l'épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7

Plus en détail

Hygiène et santé LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER?

Hygiène et santé LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER? Hygiène et santé LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER? HS 2 LES LIQUIDES D USAGE COURANT : QUE CONTIENNENT-ILS ET QUELS RISQUES PEUVENT-ILS PRÉSENTER?

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Hydratation des ciments Introduction Réactions complexes Mécanismes élémentaires : Adsorption : fixation de liquide sur des surfaces

Plus en détail

Thème 2 L exploration de la matière (pp )

Thème 2 L exploration de la matière (pp ) Thème 2 L exploration de la matière (pp. 99-105) L objectif: Je vais indiquer les conditions dans lesquelles les propriétés changent et, s il y a lieu, produire une évaluation critique de la substance

Plus en détail

La classification périodique des éléments

La classification périodique des éléments Activité La classification périodique des éléments Objectifs : Mettre en évidence des propriétés chimiques voisines pour des éléments appartenant à une même colonne donc à une même famille. Connaissances

Plus en détail

Identification des Fonctions Organiques

Identification des Fonctions Organiques Identification des Fonctions Organiques I. INTRODUCTION Pour identifier les groupes fonctionnels : alcool, acide carboxylique, aldéhyde, cétone, alcène, amine, halogène, contenues dans une molécule, on

Plus en détail

Terminale S TP n 17 Agir : défis du XXI ème siècle. Stratégie de synthèse : exemple de l aspirine

Terminale S TP n 17 Agir : défis du XXI ème siècle. Stratégie de synthèse : exemple de l aspirine Stratégie de synthèse : exemple de l aspirine L aspirine est un médicament antipyrétique, anti-inflammatoire (non stéroïdien) et analgésique ; il possède également des propriétés anticoagulantes. Son histoire

Plus en détail

TD VIII/ Les réactions acido-basiques.

TD VIII/ Les réactions acido-basiques. Daniel bécassis. nnée universitaire 009/00 CHIMIE Exercice. TD VIII/ Les réactions acido-basiques.. Une solution d un acide H de concentration molaire 5,0.0 mol / L a un ph égal à,. S agit-il d un acide

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés.

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés. Document élève 1/6 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé IDENTIFICATION DES IONS - Mettre en œuvre un protocole pour identifier des ions. - Savoir qu une solution

Plus en détail

Réactions d'oxydoréduction

Réactions d'oxydoréduction Réactions d'oxydoréduction I Mise en évidence 1) Réaction entre le fer métal et les ions cuivre II Exp : On introduit un coton dans un tube à essai. On met dessus de la poudre de fer. Puis on ajoute une

Plus en détail

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs

La classification qualitative des couples oxydants réducteurs Niveau : 12 Durée 1 h Pré requis : La classification qualitative des couples s s - identification des ions positifs - connaissance de la réaction d oxydoréduction Objectifs : connaissances : - comparaison

Plus en détail

REGLE DE TRAVAIL ET DE SECURITE ERESENTATION DE MATERIAL

REGLE DE TRAVAIL ET DE SECURITE ERESENTATION DE MATERIAL REGLE DE TRAVAIL ET DE SECURITE ERESENTATION DE MATERIAL PRESENTATION Dans chaque domaine de travail il y a des méthodes et des règles de sécurité qui nous permet de faire se travail en plain sécurité

Plus en détail

Préparation de l'acétate de cellulose (durée : 3 heures)

Préparation de l'acétate de cellulose (durée : 3 heures) LYMPIADES DE LA CHIMIE 2007 RÉGIN BURGGNE Épreuve de Travaux Pratiques Préparation de l'acétate de cellulose (durée : 3 heures) Introduction L'histoire des polymères industriels commence il y a moins de

Plus en détail

30.ANILINE PAR REDUCTION DU NITROBENZENE P.31

30.ANILINE PAR REDUCTION DU NITROBENZENE P.31 riga Magali 30.AILIE PAR REDUCTI DU ITRBEZEE P.31 But : Introduction Le but de cette expérience est de synthétiser l aniline par réduction du nitrobenzène à l aide d étain Schéma de la réaction : 2 2 1.

Plus en détail

Durée : 1h30 Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES

Durée : 1h30 Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES CONCOURS EXTERNES IT 2015 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 1h30 Coefficient : 2 CONCOURS N 181 Corps : Technicien de la recherche BAP : B : Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION :

SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION : SYNTHESE ET DOSAGE D E L ACIDE DICHLOROCY ANURIQUE CORRECTION : A propos de la synthèse : 1) Donner le nom de HClO et de ClO -. HClO est l acide hypochloreux ClO - est l ion hypochlorite. 2) HClO est un

Plus en détail

Thème : L eau et la chimie

Thème : L eau et la chimie 27 ème EDITION DES OLYMPIADES DE LA CHIMIE 2010/2011 Thème : L eau et la chimie ACADEMIE DE BORDEAUX Dosage du dioxygène dissous dans l eau par la méthode de Winkler Port de lunettes de sécurité OBLIGATOIRE

Plus en détail

Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer

Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer Réaction entre l acide chlorhydrique et le fer Je me souviens En classe de quatrième, on a appris qu'au cours d'une transformation chimique, des réactifs disparaissent et des produits apparaissent. En

Plus en détail