1. Les différents types de supports physiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Les différents types de supports physiques"

Transcription

1 1. Les différents types de supports physiques Il y a plusieurs manières d'intégrer physiquement des puces RAM à la carte mère ou à la carte d'extension. Les systèmes anciens utilisent des puces mémoire séparées, appelées des puces DIP (à doubles rangées de broches), qui étaient raccordées par des connecteurs ou soudées directement à une carte. La plupart des systèmes modernes utilisent des barrettes mémoires appelées SIMM ( Single In-line ory Module = module mémoire à simple rangée de broches de connexion ). Ce type de module combine plusieurs puces sur une petite plaquette enclenchée dans un socle de maintien. Le module SIPP est semblable à un SIMM, mais utilise des broches à la place du connecteur plat pour se connecter à la carte mère. Il est possible de transformer une barrette SIPP en SIMM en supprimant les broches, ou de transformer une SIMM en SIPP en soudant les broches. Certaines sociétés fabriquent des convertisseurs de SIPP en SIMM qui permettent au SIPP de se brancher sur des connecteurs SIMM 30 broches conventionnels. Il existe donc actuellement 4 types de support de mémoire. Les puce DIP, les barrettes SIPP, SIMM et DIMM. Viens ensuite la génération de mémoires, RDRAM. Fig. 1: Des barrettes SIP, avec leurs fines pattes soudées sont presque aussi délicates à installer que les puces traditionnelles 1.1 Format d'une barrette SIMM 8 bit. Fig. 2: Les barrettes SIMM 30 broches sont plus pratiques. L'échancrure à gauche évite qu'elles soient montées à l'envers. Ce sont des barrettes 8 bits. 1.2 Format d'uns barrette SIMM 32 bit Barrette SIMM 72 broches 32 bits Montage d'une barrette SIMM 72 broches L'échancrure au milieu et à gauche évite qu'elle soit montée à l'envers.

2 1.3 Format d'uns barrette DIMM 64 bit Barrette DIMM 168 broches en 64 bits. Montage d'une barrette DIMM 168 broches Les deux échancrures au milieu évitent de monter la barrette à l'envers. Ces barrettes existent en 3,3 v et en 5 v. La positions des échancrures varie en fonction de la tension de la barrette. Barrette DIMM 184 broches en 64 bits. On voit qu'ici il n'y a qu'une seul échancrure. Ces barrettes existent en 2,5 v. Barrette DIMM 208 broches en 64 bits (QBM). On voit ici la serie de petit composants situés en dessous des blocs mémoires. Le format DIMM est utilisé, entre autre, par des mémoires de type en 168 broches puis par des mémoires DDR et QDR en 184 broches et le 208 broches pour les mémoires QBM. 1.4 Format de la barrette RDRAM Ce sont des barrettes mémoires séries constituées de composants 16 bits ( ou 18 bits ) avec un connecteur de 184 broches. On a donc une largeur de bus de 16 bits ( Oui j'ai bien dit 16 bits ). Ce type de mémoire a fait son apparition début 1999 et aurait dut se généraliser en 2002 malheureusement sont prix était trop excessif par rapport à la DDR Ram. Ce qui a eu pour concéquence de faire disparaître petit à petit ce type de mémoire. 2. Bancs de mémoire Les barrettes mémoire ( SIPP, SIMM et DIMM ) sont organisées en bancs sur les cartes mères et les cartes mémoires. Vous devez connaître l'agencement du banc de mémoire et sa position sur les cartes mères et les cartes mémoires quand vous ajoutez de la mémoire au système. En outre, les diagnostics mémoire indiquent les emplacements des erreurs par octet et par adresse et vous devez utiliser ces chiffres pour savoir où se trouve le banc défectueux. Les bancs de mémoire correspondent, en général, à la capacité du bus de données du microprocesseur.

3 Le Tableau suivant montre la taille de chaque banc selon le type de PC : Processeur Bus de données Taille du banc ( Parité ) SIMM 30 broches par banc SIMM 72 broches par banc bits 9 bits 1 1 (4bancs) bits 18 bits 2 1 (2bancs) bits 18 bits 2 1 (2bancs) 386SX, SL, SLC 16 bits 18 bits 2 1 (2bancs) 386DX 32 bits 36 bits SLC,SLC2 16 bits 18 bits 2 1 (2bancs) 486SX, DX, DX2, DX4 32 bits 36 bits 4 1 Pentium 64 bits 72 bits 8 2 Le nombre de bits de chaque banc peut être fait de simples puces ou de SIMM. Par exemple, dans un système 286 utilisant un banc 18 bits, vous pourriez faire un bloc de 18 puces d'une capacité de 1 bit, ou utiliser quatre puces d'une capacité de 4 bits, pour les bits de données, et deux puces d'une capacité de 1 bit comme bits de parité. La plupart des systèmes modernes n utilisent pas de puces mais des SIMM. Si le système dispose d'un banc 18 bits, il utilisera plutôt des SIMM 30 broches, deux par banc. Toutes les barrettes SIMM d'un même banc doivent être de la même taille et du même type. Comme vous pouvez le constater, les SIMM 30 broches sont moins intéressants pour les systèmes 32 bits parce que vous devez en utiliser quatre par banc! Ces SIMM n étant disponibles qu en 1 Mo ou 4 Mo, cela signifie qu'un banc doit faire 4 Mo ou 16 Mo de mémoire. II n'y a pas de capacité intermédiaire. L'utilisation de SIMM 30 broches dans un système 32 bits limite artificiellement la configuration de la mémoire et n'est pas conseillé. Sur les systèmes 32 bits qui utilisent des SIMM 72 broches, chaque SIMM représente un banc séparé et peut être ajouté ou enlevé individuellement, et non forcément par groupe de quatre. La configuration de la mémoire est ainsi plus facile et plus souple. Par contre sur des systèmes 64 bits comme les Pentium II, les barrettes SIMM doivent être utilisées par paires. Seules les barrettes DIMM de 64 bits peuvent être montées par unité. La disposition physique sur les cartes mères ou les cartes mémoire est arbitraire, elle est déterminée par les constructeurs. Vous pouvez choisir la disposition de votre carte mère ou de vos cartes d'extension en faisant des tests, mais cela prend du temps et ce n'est pas toujours facile, surtout si vous avez des problèmes avec votre système. La documentation de votre système ou de votre carte vous y aidera. 2.1 Mémoire avec Parité et sans Parité. Les mémoires avec parité sont des mémoires qui utilisent 1 bit supplémentaire pour stocker la parité d'un octet ( 8 bits ). C'est à dire que lorsque le système écrit un octet, par exemple , il compte le nombre de bit qui sont à 1. Si ce nombre est pair alors le bit de parité est mis à 0 sinon il est mis à 1. De même, à chaque lecture, le système recalcule le nombre de bit à 1 et vérifie que le résultat correspond bien à la valeur stockée. Pour que le contrôle de parité soit effectué, il faut au préalable qu'il soit activé dans le bios. Lorsqu'une erreur de parité est détectée, le système est toujours arrêté brutalement avec un message du type : 'PARITY ERROR AT 0AB5:00BE. SYSTEM HALTED.' Et cela pour les systèmes d'exploitation DOS, Windows v3.11 et Windows 95, car c'est une erreur matérielle classifiée de 'FATALE' et que l'on ne peut pas ignorer. Par contre certains systèmes comme Linux ou SCO-Unix, gèrent eux même cette erreur soit en détournant l'interruption 02h soit en mettant à zéro le bit 7 du port 70h. Certain type de mémoire stocke le nombre de bit impair au lieu du nombre de bit pair. Le tableau suivant fournit la valeur du bit de parité en fonction du type de mémoire

4 Type Bits de données Nombre de 1 Bit de parité Parité pair Parité impaire pair impair pair impair 0 3. Structure physique de la mémoire. La mémoire est organisée sous la forme d'une grille dont chaque nœud correspond à un transistor. On utilise la capacité résiduelle du transistor pour stoker l'information. Le processeur envoie l'adresse complète au multiplexeur / démultiplexeur de la mémoire, le MUX, et spécifie s'il s'agit d'une lecture ou d'une écriture. Le circuit de multiplexage divise l'adresse en deux parties. Les bits de poids fort contiennent l'adresse de la ligne et les bits de poids faibles l'adresse de la colonne. Le signal Row Adress Strob ( RAS ) est généré pour indiquer à la DRAM qu'il s'agit d'une adresse ligne. Puis le signal Column Adress Strob ( CAS ) est généré pour indiquer à la DRAM qu'il s'agit d'une adresse colonne. Si une lecture est effectuée alors le bit, situé à l'intersection de la ligne et de la colonne, est envoyé sur la ligne de donnée. Dans le cas contraire la donnée est écrite à la même intersection. La mémoire est composée de transistors que l'on utilise comme des condensateurs. Afin de compenser les pertes de charge de ces condensateurs la mémoire doit être régulièrement rafraîchie. Pendant le rafraîchissement, il n'y a pas d'accès possible à la mémoire, ni en lecture ni en écriture. Le processeur doit attendre quelques cycles pour que le rafraîchissement soit terminé. Ces temps d'attente, appelé en anglais Waitstates ou Temps de Latence, font chuter les performances du système. On s'efforce donc de les réduire autant que faire se peut. Ils ne sont pas les mêmes pour tous les composants, de sorte qu'il existe des composants de mémoire plus ou moins rapides. Les temps d'accès s'évaluent en nano secondes et sont compris entre 40 ns et 120 ns. Une nano seconde vaut un milliardième de seconde = 10-9 s! ). Plus ce temps est long, plus le composant de mémoire est lent. La vitesse de rafraîchissement ne peut pas s'adapter à la vitesse d'accès des composants de mémoire. Elle est tenue de respecter des limites bien précises imposées par la construction de la carte mère. Pour les cartes mères modernes, on exige en général un temps d'accès de 60 ns, 70 ns ou 80 ns. L'utilisation de composants de mémoire plus lents provoque en général de graves erreurs de lecture alors que des composants plus rapides n'apportent aucun gain de vitesse supplémentaire. Au contraire, les mémoires très rapides, par exemple avec 40 ns de temps d'accès nécessitent éventuellement aussi un rafraîchissement plus rapide et si la carte mère ne le fournit pas en temps voulu, il y a de fortes chances

5 pour que la mémoire ait déjà tout oublié. La perte de performance due aux temps d'attente est très sensible sur les cartes mères modernes cadencées à 100 MHz et davantage. Pour remédier à ce problème, on utilise deux procédés fondamentalement différents, seuls ou combiné: Un cache externe de mémoire statique, généralement de 256 Ko. De nouvelles technologies des mémoires, les RAM EDO, BEDO,, DDR, QDR et RDRAM 3.0 Architectures interne de la SRAM. Il existe plusieurs type d'architecture interne des composants mémoires SRAM. SyncBurst en Flow-throught, Pipelined SCD (Single cycle deselect), Pipelined DCD (Double cycle deselect). ZBT (Zero Bus Turnaround ) Flow-throught et ZBT Pipelined. QDR 2-word burst et QDR 4-word burst. DDR 2-word burst et DDR 4-word burst avec des entrées/sorties communes ou séparées.. La composant mémoire SRAM de base ne change pas. Par contre ce qui change c'est la façon de gérer les entrées/sorties. Par exemple le SyncBurst permet à 2 bus de gérer le composant. 4-word burst signifie que l'on peut lire en 1 seul cycle une donné sur 64 bits. D'une façon générale, on vas surtout essayer avec le ZBT, DDR et QDR de diminuer les cycles d'horloge utilisés entre les lectures/écritures et d'optimiser la gestion du décodage des adresses. Exemple d'architecture DDR 3.1 Chronogramme des cycles d'accès. Les boîtiers de mémoire dynamique n'ont pas de commande de validation. Ce rôle est remplit par la conjonction des signaux RAS et CAS. Il y a trois cycles de base pour une mémoire dynamique, le cycle de lecture, le cycle d'écriture et le cycle de rafraîchissement

6 3.2 Cycle de lecture TaccèsRAS : C'est le temps d'accès à partir de l'activation du signal RAS. Il s'agit du temps d'accès effectif en lecture. TaccèsCAS :C'est le temps d'accès à partir de l'activation du signal CAS. TpréchargeCAS :C'est le temps de préchargement du signal RAS. Après chaque accès il faut garantir une certaine durée d'inactivité ( RAS désactivé ) avant de pouvoir commencer un nouveau cycle ( par exemple de 60 ns ). Le temps de cycle est l'intervalle de temps minimum séparant deux demandes d'accès successives en lecture ou en écriture 3.3 Cycle d'écriture Le mode le plus fréquent est le mode "contrôlé par CAS". Le signal d'écriture RW est positionné avant le CAS ce qui provoque l'écriture. Dans le mode 'late write cycle" on génère le signal RW après le CAS. Dans ce cas c'est le signal RW qui provoque l'écriture. Cela permet de lire et d'écrire un mot en un seul cycle. Twrite est la durée du signal RAS en écriture, il est souvent égale à TaccèsRAS. 3.4 Cycle de rafraîchissement A l'intérieur du boîtier, le rafraîchissement se fait par ligne entière. Chaque accès provoque le rafraîchissement de toute la ligne adressée.

7 Un mécanisme de rafraîchissement doit garantir l'accès périodique à chaque ligne, en fournissant son adresse accompagné du signal RAS. Ceci dit, à ces caractéristiques temporelles s'ajoutent de nombreuses contraintes secondaires comme le temps de prépositionnement des adresses avant le RAS et le CAS, la durée minimale du signal CAS, le temps de prépositionnement de la donnée en écriture avant le RAS etc Chaque modèle a ses contraintes particulières. Il peut y avoir plus de 40 paramètres temporels 4.1 Mémoire FPM DRAM. Pour de la mémoire DRAM tout court, l'accès à une donnée se fait en modifiant le signal RAS et CAS pour chaque lecture/écriture et ceci même si la donnée suivante se trouve sur la même ligne ou colonne. Cycle de lecture de la mémoire FPM Pour la mémoire FPM DRAM, lorsque la donnée se trouve sur la même ligne, la descente du signal RAS mémorise l'adresse de la ligne durant tout l'accès. Donc pour accéder à plusieurs colonnes de cette ligne ( dans un ordre quelconque ), il est juste nécessaire de présenter l'adresse de la colonne désirée dans la ligne sélectionnée par le RAS. Cela permet d'accélérer l'accès aux données se trouvant sur la même ligne. On économise ainsi le Timing du RAS. Pour accéder à la donnée, le signal CAS doit rester à l'état bas. La notion de Fast Page vient du fait que la sélection de la ligne correspond à la sélection d'une page dans une livre et la lecture dans cette page correspond à la lecture des différentes colonnes. Cas de plusieurs accès consécutif :

8 La mémoire FPM ( Fast Page Mode ) existe en 70 et 60 ns. L'accès le plus rapide de la FPM est ( à 66MHz ) contrairement à la RAM classique qui est de En fait cela correspond au cycle CPU nécessaire à la lecture ou à l'écriture. Cela signifie qu'il faut 5 cycles d'horloge pour lire/écrire la première donnée, puis 3 cycles pour les 3 autres. La bande passante maximale est de 174 Mo/s. 4.2 Mémoire EDO. Cette abréviation, signifie Extended Data Out. Les composants de cette mémoire permettent de conserver plus longtemps l'information, on peut donc ainsi espacer les cycles de rafraîchissement. D'autre part, par rapport à la FPM, le signal CAS n'a pas besoin d'être maintenu pour lire la donné, on peut donc anticiper sur le prochain Precharge Time de la mémoire, c'est à dire le prochain cycle mémoire. La RAM EDO, qui n'existe qu'en modules SIMM, nécessite une logique de rafraîchissement particulière. Elle ne peut donc pas être utilisée sur les anciennes cartes mères de 486 ou de Pentium car les contrôleurs de mémoire de ces cartes ne sont pas conçus à cet effet. Si le CACHE secondaire constitue le remède le plus courant pour pallier la lenteur de la RAM par rapport à la vitesse des processeurs, la mémoire EDO ( Extended Data Out ou HPM pour Hyper Page Mode) entend parvenir au même résultat ( pour certaines cartes mères non équipées de cache L2 ). L'ajout d'un verrou de type D (D-Latch) permet de charger une nouvelle adresse en entrée sans attendre la validation d'une donnée en sortie. Les cycles de latence entre deux lectures sont minimisés, d'où un fonctionnement de l'ordre de 50 MHz, contre 25 MHz pour de la DRAM à 70 ns en FPM. Non contente de s'adapter à la fréquence externe d'un processeur comme le Pentium/100, voire le Pentium/133 en mode burst, la mémoire EDO n'engendre qu'un surcoût limité à 5 %. Compatible avec la DRAM classique, elle exige toutefois une carte mère spécifique pour tourner à pleine vitesse. Cycle de lecture de la mémoire EDO La RAM EDO permet la réduction de la durée des cycles de mémoire en condensant la temporisation des CAS pour obtenir plus de données en sortie d'une séquence d'accès. En cycle d'horloge cela se représente par Des augmentations de performances des ordinateurs de l'ordre de 15% sont possibles par rapport à la mémoire FPM DRAM. Le débit maximum de la mémoire EDO DRAM se situe aux alentours de 264 Mo/s. Toutefois, face à la popularité grandissante de la mémoire ce type de mémoire devrait débuter son cycle de désuétude vers la fin Mémoire BEDO. La RAM BEDO (Burst Extended Data Out) est une évolution de la RAM EDO il s'agit d'une variante de l'edo ou les lectures et les écritures sont effectuées en mode rafale. Le secret réside dans le mode Burst que l'on arrive à faire supporter à ces composants. On n'adresse plus chaque unité de mémoire individuellement lorsqu'il faut y lire ou y écrire des données. On se contente de transmettre l'adresse de départ du processus de lecture/écriture et la longueur du bloc de données ( Burst ). Ce procédé permet de gagner beaucoup de temps, notamment avec les grands paquets de données tels qu'on en manipule avec les applications modernes. La RAM BEDO permet d'accélérer les accès en mémoire de 50 % à 100 % pour atteindre 66 MHz. Cela suffit pour obtenir un accès sans Wait States sur tous les systèmes Pentium existant à l'heure actuelle et

9 ceci pour des frais de fabrication à peine plus élevés que pour la classique DRAM. Comme pour la "simple" RAM EDO, il faut aussi, pour la RAM BEDO, que la carte mère soit adaptée à la technologie en question, c'est-à-dire qu'elle comporte un jeu de puces et un BIOS qui soient capables de supporter ce type de mémoire. La RAM BEDO ne fonctionne pas sur les anciennes cartes mères, pas même sur celles qui comportent un support pour la RAM EDO! Malheureusement cette mémoire n'était supportée que par peu de chipsets, et posait des problèmes avec les bus cadencés à plus de 66 MHz, d'ou une disparition très rapide du marché. L'accès le plus rapide de la BEDO est à 66MHz. 4.4 Mémoire. La Synchronuous Dynamic Random Access ory est également une évolution de la classique DRAM. Contrairement à la RAM BEDO, on a choisi ici un procédé très complexe pour accéder plus rapidement aux contenus de la mémoire. La se compose en interne de deux bancs de mémoire et des données peuvent être lues alternativement sur l'un puis sur l'autre de ces bancs grâce à un procédé d'entrelacement spécial. Le protocole d'attente devient donc tout à fait inutile. La peut être cadencée à la même vitesse que le processeur, la deuxième génération de ces composants pouvant atteindre des fréquences jusqu'à 160 MHz. On peut ainsi synchroniser les entrées/sorties avec l'horloge système, ce qui accélère considérablement les échanges. La maîtrise en outre le mode Pipelined Burst qui apporte un gain de vitesse supplémentaire, comme pour la RAM BEDO. La n'est disponible qu'en modules DIMM. Il faut donc des emplacements spéciaux sur la carte mère et, comme pour la RAM EDO et BEDO, un jeu de puces et un BIOS adaptés. C'est la seule RAM actuelle a supporter un bus de 100 MHz! Enfin du moins théoriquement, c'est ce qui était prévu. En fait les 10 ns étaient prévues pour passer à cette fréquence, mais dans la pratique cela ne sera vrai que pour les 10 ns de très bonne qualité. Logiquement les supportant cette fréquence a coup sur ont des temps d'accès de 8ns... La vitesse de la se mesure normalement en MHz, alors que l'edo se mesure en ns ( nano seconde ). Si les sont spécifiées à 10 ou 12 ns, ces vitesses ne sont pas comparables aux 60ns de l'edo. Les 10 ns de la correspondent seulement à une partie du cycle entrées/sorties mémoire, alors que les 60 ns de l'edo correspondent à un cycle différent. Sachez enfin que le changement de mémoire de l'edo à la n'apporte qu'un gain minime sur les performances générales de la machine (1 à 2%). L'accès le plus rapide de la est à 66MHz. Elle est donc synchrone avec l'horloge système pour la lecture/écriture des 3 dernières données. La bande passante maximale est de 524 Mo/s à 66 Mhz puis à 800 Mo/s à 100 Mhz et à 1064 Mo/s en 133 Mhz. 4.5 Mémoire DDR, QBM et DDR-II La DDR RAM peut être cadencée entre 100 Mhz et 200 Mhz. C'est une autre variante de la mémoire. On utilise souvent pour la dénomer le terme de PCxxxx ou xxxx correspond, en million d'octect, à la valeur arrondie du taux de transfert théorique.

10 Type Appellation Fréquence du bus mémoire Taux de transfert en Mo PC1600 DDR Mhz 1600 PC2100 DDR Mhz 2133 PC2700 DDR Mhz 2666 PC3000 DDR Mhz 2880 PC3200 DDR Mhz 3200 PC3500 DDR Mhz 3500 PC3700 DDR Mhz 3700 PC4000 DDR Mhz 4000 La différence principale entre la et la DDR est que la DDR a la capacité d'utiliser le front montant et descendant du signal (horloge) pour transférer les données ce qui a pour conséquence de doubler ses performances de transfert de données. Cela veux dire que pour 1 cycle d'horloge on peut transférer 2 groupes de mots. C'est à dire que cette mémoire fonctionne comme une mémoire de type qui serait cadencée entre 200 Mhz et 500 Mhz. Alors que le FSB (fréquence du bus processeur) à une fréquence qui varie de 100 à 250 Mhz. Le taux de transfert maximum de la DDR est de 4 Go/s avec un FSB de 250 Mhz. Mémoire DDR RAM Une nouvelle version de la DDR RAM sortira début Il s'agit de la DDR-II RAM 400 conforme aux spécififications JTAG Des versions à 700 Mbits/s et 1 Gb/s sont sorties en 2002 pour les cartes graphique de NVdia au format 165 FBGA (11*15). La principale amélioration par rapport à la DDR Ram est l'optimisation du controleur logic qui permet de gérer le flux des entrée/sorties. Cela permet, entre autre, d'augmenter la fréquence. La tension passe de 2,5V pour la DDR-RAM à 1,8V pour la DDR-II RAM. Le circuit de control des opération d'entrées/sorties ( Burst Logic ) passe de 4 bits à 2 bits, ce qui permet d'augmenter la bande passante ( Voir les DataSheets du K7H163654A et K7I323682M de Samsung). Kentron Technology est un des 1er fabricant de barrettes QBM = Quad Band ory. Il s'agit d'une autre façon de gérer de la mémoire DDR. Le module mémoire fonctionne en 128-bit. Pour cela il utilise, de façon alternative, deux canaux de 64-bit. On peut ainsi et avec une seule et unique barrette doubler la bande passante mémoire disponible. Contrairement au système d'ibm qui prévois d'utiliser 2 barttes de DDR Ram. Le taux de transfert des barrettes QBM533, basées sur des modules DDR266, sera de 4.2Go/sec. Alors que celui des barrettes QBM800, basées sur des modules DDR400, sera de 6.4Go/sec en mode simple canal et de 12,8Go/s en mode "dual canal".

11 Mémoire QBM RAM 4.6 Mémoire QDR et QDR-II La mémoire QDR RAM - Quad Data Rate RAM permettra d'avoir des débits dépassant les 10 Gb/s. Cette mémoire est très similaire à la DDR. Mais sa particularité est de permettre de lire et d'écrire simultanément dans le composant mémoire. Suivant les modèles, on peut lire ou écrire 2 mots en un cycle d'horloge (2-word burst) ou 4 mots en 2 cycles d'horloge (4-word burst). Attention, en temps normal, entre chaque lecture/écriture il y a plusieurs cycles qui sont utilisés, entre autre, pour la synchronisation. C'est pour cela que 4 mots en 2 cycles ne fait pas 2 fois 2 mots en un cycle d'horloge. On peut donc avec la QDR transferer aux maximum 8 mots ( 4 lectures + 4 écritures ). En mode 2-word burst les fréquences sont de 167 et 200 Mhz. En mode 4-word burst les fréquences sont de 200 et 233 Mhz. La différence entre QDR et la QDR-II, prévus pour 2004, est essentiellement due à une modification du circuit permettant de gérer la fréquence, qui devrait aller de 400 Mhz à 1,5 Ghz. Mémoire QDR RAM 4.7 Mémoire Rambus DRAM (RDRAM) et SLDRAM. La SLDRAM ( Synchronous-Link DRAM ) correspond au premier concept de mémoire série. Elle est cadencée entre 200 Mhz et 800 Mhz. Cette mémoire est en fait une version équivalente de la RamBus. Initialement définit par le Consortium Synclink, cette version a totalement été supplentée par la RamBus. La RDRAM est un concept entièrement nouveau qui utilise une nouvelle architecture de module de mémoire possédant beaucoup moins de broches. Ses principales caractéristiques sont : une vitesse très élevée de 400 Mhz, 800 Mhz et 1066 Mhz. une architecture synchrone l'utilisation de la montée et de la descente des cycles d'horloge ( 800 Mhz ou 1066 Mhz pour les données ). Puisque chacun des aspects de sa structure interne comme la longueur des conducteurs, la capacité (µf) des inter-broches, l'oscillation de la tension ont été rigoureusement redéfinis, ce type de mémoire peut offrir des rendements très élevés. Une simple barrette de mémoire RAMBUS fourni des performances

12 environ 3 fois supérieurse aux modules de mémoire de de 64-bits à 100mhz. En fait il s'agit de bloc mémoire de 16 ou 18 bits montés en séries avec une fréquence de 800 Mhz ce qui donne un taux de transfert de 1,6 Go/s et de 2,132 Go/s avec une fréquence de 1066 Mhz. Par exemple un système à un seul canal de cette mémoire peut atteindre jusqu'à 1,6 Go/s de taux de transfert. L'avantage principal avec la Rambus est que des contrôleurs peuvent être conçus pour utiliser 2 ou même 4 canaux en parallèle. Un système à 2 canaux atteindra 3,2 Go/s tandis qu'un système à 4 canaux pourra aller aussi haut que 6,4 Go/s! Bus mémoire conventionnel Bus série RamBus Contrôleur avec un canal = 1,6 Go/s Il s'agit d'une barette de 64 bits constituée de 4 composants mémoires de 16 bits montées en série. On a donc un bus de 16 bits cadencé à 800 Mhz. ( ( * 16 ) / 8 bits ) / ( 1024 * 1024 ) = 1,6 Go/s Contrôleur avec deux canaux = 3,2 Go/s Contrôleur avec quatre canaux = 6,4 Go/s Il s'agit d'une barette de 64 bits constituée de 16 composants mémoires de 4 bits montées en parrallèles. Les barrettes RDRAM peuvent être chaînés sur une bus.

13 4.8 Mémoire Auto-correctrice ECC et AECC. La mémoire ECC ( Error Correcting Code ) est une mémoire qui peut détecter 4 erreurs et corriger une erreur sans arrêter le système. Alors que la mémoire AECC ( Advanced Error Correcting Code ) est une mémoire qui peut détecter 4 erreurs et corriger 4 erreurs sans arrêter le système. On à donc une augmentation du niveau de sécurité, la contre partie de ce gain de sécurité est une consommation plus importante des ressources système pour enregistrer les données. Ce qui dégrade légèrement les performances du système. 5. Taux de transfert théorique des différents types de mémoires En ce qui concerne le bus mémoire il fonctionne à la même fréquence que le bus processeur sauf pour la RAMBUS. Me m EDO PC100 PC133 DDR PC1600 DDR PC2100 DDR PC2700 DDR PC4000 QDR RamBus 1 canal PC800 RamBus 4 canaux PC800 RamBus 4 canaux PC1066 Largeur du bus de données en bit Fréquence du bus en Mhz x Taux de transfert en Mo/s Taux de transfert en MB/s 266, , , * , * * = Il s'agit d'une valeur maximal théorique basé sur l'utilisation simultané de lecture et d'écriture. Le taux en lecture seule donnerais 11,444 Go/s. 1 MB = Mega Byte = Mega Octects = Mo ( Informatique ). Taux = (Largeur du bus de données en bit X Fréquence du bus en Hertz ) / ( 8 * 1024 * 1024 )

14 1 Mo (Marqueting ) = 1 Million d'octects. Taux = (Largeur du bus de données en bit X Fréquence du bus en Mhz ) / 8 Exemple pour l'edo : Taux = (32 X )/( 8 * 1024 * 1024 )= 254,31 MB/s. Attention, quand on dit 66Mhz la valeur exacte est en fait 66,666666Mhz même chose pour 133Mhz => 133, Mz. Pour les mémoires DDR quand on parle de DDR333=PC2700 cela signifie que l'on utilise une fréquence de bus à 166 Mhz. Comme la DDR utilise le front montant et decendant du signal, cela signifie qu'elle fonctionne comme une mémoire cadencée à 333 Mhz. Même chose pour la DDR500=PC Liens utiles. Il existe des utilitaires permettant de tester la mémoire. Vous avez par exemple : Utilitaires L'utilitaire C't CM v1.7 L'utilitaire c't-ramtest v5.1 DataSheet des mémoire DDR-II Spécification de la QDR-II RAM et DDR-II RAM Spécification de la QBM RAM Cypress IDT Micron NEC Hitachi Kingston Le JEDEC - Organisme de normalisation des composants mémoires Kentron Technology Adresse ctcm1.7a.zip ctramtst.zip samsungelectronics.com global.hitachi.com ult.asp oducts/qbm.htm

Les mémoires. B. Miramond M1 SIGE

Les mémoires. B. Miramond M1 SIGE Les mémoires B. Miramond M1 SIGE 2 types de mémoire RAM Random Access Memory Mémoire volatile Utilisation : Mémoire de travail de l ordinateur ROM Read Only Memory Conserve ses données sans alimentation

Plus en détail

Guide Mémoire NETRAM

Guide Mémoire NETRAM Guide Mémoire NETRAM Types de mémoires vives On distingue généralement deux grandes catégories de mémoires vives : Mémoires dynamiques (DRAM, Dynamic Random Access Module), peu coûteuses. Elles sont principalement

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Mémoires (II) Licence Informatique - Université de Provence. Jean-Marc Talbot

Architecture des ordinateurs. Mémoires (II) Licence Informatique - Université de Provence. Jean-Marc Talbot Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Mémoires jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture des ordinateurs 120

Plus en détail

THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Dossier 1. Objectifs

THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Dossier 1. Objectifs Architecture Matérielle des Systèmes informatiques. S1S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR Dossier 1 Les différentes formes de mémoire. Objectifs Connaître

Plus en détail

C'est quoi la mémoire?

C'est quoi la mémoire? C'est quoi la mémoire? Ce sont des composants électroniques qui ont la particularité de retenir des informations. En informatique, l'information de base (l'alphabet des ordinateurs) est composée de deux

Plus en détail

Chapitre 4 : Les mémoires

Chapitre 4 : Les mémoires 1. Introduction: Chapitre 4 : Les mémoires Nous savons que dans un ordinateur toutes les informations : valeur numérique, instruction, adresse, symbole (chiffre, lettre,... etc.) sont manipulées sous une

Plus en détail

La Mémoire. 1) Type de mémoire FPM DRAM ( Fast page Mode ).

La Mémoire. 1) Type de mémoire FPM DRAM ( Fast page Mode ). La Mémoire 1) Les différents types de mémoire a) Les Anciennes Mémoires : 1) Type de mémoire FPM DRAM ( Fast page Mode ). Ce type de mémoire n existe plus actuellement elle s installe sur des anciennes

Plus en détail

Les Mémoires. Electronique des Composants & Systèmes. Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri Faculté des NTIC Département MI. Dr. Kitouni I.

Les Mémoires. Electronique des Composants & Systèmes. Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri Faculté des NTIC Département MI. Dr. Kitouni I. Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri Faculté des NTIC Département MI Electronique des Composants & Systèmes Les Mémoires Cours de L1 - TRONC COMMUN DOMAINE MATHEMATIQUES INFORMATIQUE 2015-2016 Dr.

Plus en détail

Chapitre2 : Les composants d un ordinateur

Chapitre2 : Les composants d un ordinateur Chapitre2 : Les composants d un ordinateur A. L unité centrale L unité centrale, c est l organe principal de l ordinateur, elle renferme plusieurs composants destinés au traitement et à la circulation

Plus en détail

MEMOIRE CENTRALE BUS INTERCONNEXION UNITE ECHANGE UNITE ECHANGE UNITE ECHANGE

MEMOIRE CENTRALE BUS INTERCONNEXION UNITE ECHANGE UNITE ECHANGE UNITE ECHANGE Les Mémoires Assemblage de Transistors et condensateurs Circuit décodeur d adresse Exploitées pour construire les registres du processeur, la mémoire centrale, les ports d Entrées / Sorties (Unité d Echange)

Plus en détail

Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire

Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire Chapitre 11: Technologie et Hiérarchie mémoire M. Dubacq IUT de Villetanneuse 2008 2009 2/22 Caractéristiques principales de la mémoire > Méthode d accès : Séquentiel : accès successif à tous les emplacements,

Plus en détail

Les mémoires. Eric Cariou. Département Informatique Université de Pau et des Pays de l'adour. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Les mémoires. Eric Cariou. Département Informatique Université de Pau et des Pays de l'adour. Eric.Cariou@univ-pau.fr Les mémoires Eric Cariou Département Informatique Université de Pau et des Pays de l'adour Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Mémoire Mémoire Dispositif capable d'enregistrer, de conserver et de restituer des informations

Plus en détail

Les mémoires. Les mémoires

Les mémoires. Les mémoires Les mémoires Eduardo Sanchez EPFL Les mémoires Une mémoire est un élément de stockage d'information Les bits stockés sont organisés en forme de matrice: la dimension de la mémoire est donnée par le nombre

Plus en détail

Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur

Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur Chapitre 1 Rappels sur l Architecture de base d un ordinateur I. Introduction Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

Architecture & Nouveautés du Core i7. Xpose Core i7 Guillaume Bedos

Architecture & Nouveautés du Core i7. Xpose Core i7 Guillaume Bedos Architecture & Nouveautés du Core i7 Xpose Core i7 Sommaire Définition Historique Rôle du microprocesseur Architecture d un microprocesseur Core i7 : Améliorations Cache HyperThreading IMC/QPI TurboBoost

Plus en détail

Il vous faudra contrôler plusieurs critères lors de son achat, notamment sa capacité ou encore sa vitesse de rotation.

Il vous faudra contrôler plusieurs critères lors de son achat, notamment sa capacité ou encore sa vitesse de rotation. Le disque dur est l'élément permettant de stocker les données de votre ordinateur. Le système d'exploitation ainsi que vos jeux, programmes et documents seront donc stockés sur ce périphérique. Lors de

Plus en détail

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç. CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

CPU ou UCT. Circuit Intégré. Processor (data processing)

CPU ou UCT. Circuit Intégré. Processor (data processing) CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT,

Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC

CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC Ce chapitre explique ce qu est vraiment un PC et il présente les différents types de PC du marché. Il dresse en outre une présentation générale

Plus en détail

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne)

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne) Mémoire - espace destiné a recevoir, conserver et restituer des informations à traiter - tout composant électronique capable de stocker temporairement des données On distingue deux grandes catégories de

Plus en détail

Comment un ordinateur fonctionne Processeur

Comment un ordinateur fonctionne Processeur Comment un ordinateur fonctionne Processeur Les processeurs Cerveau de l ordinateur Règle flux d information par intermédiaire du bus Détermine puissance de l ordi (486, Pentium, ) Vitesse définit par

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

MEMOIRE VIVE RAM NOTION DE MEMOIRE VIVE

MEMOIRE VIVE RAM NOTION DE MEMOIRE VIVE MEMOIRE VIVE RAM NOTION DE MEMOIRE VIVE La mémoire vive ou RAM (Random Access Memory, c'est à dire "mémoire à accès aléatoire") est omniprésente dans les appareils électroniques (téléphones, consoles de

Plus en détail

Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique. Cours d algorithme. Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac.

Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique. Cours d algorithme. Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac. Université Mohammed V-Agdal Faculté des sciences Département d informatique Cours d algorithme Mohamed El Marraki Modules M5 SMIA marraki@fsr.ac.ma Définition d un ordinateur Machine qui saisit (périphériques

Plus en détail

LA RAM. Il existe deux grandes familles de RAM : La RAM statique et le RAM dynamique.

LA RAM. Il existe deux grandes familles de RAM : La RAM statique et le RAM dynamique. LA RAM La RAM comme Random Access Memory est indispensable pour que le PC fonctionne. Le processeur s en sert pour stocker toutes les données qu il a besoin pour faire ses calculs. Il stock les programmes

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Composantes principales des ordinateurs

Composantes principales des ordinateurs Composantes principales des ordinateurs GIF-1001: Ordinateurs: Structure et Applications Jean-François Lalonde, Hiver 2015 Stallings ch. 3, Englander ch. 7, 10.1 Architecture von Neumann Mémoire (données

Plus en détail

MICROPROCESSEUR. Nous prendrons comme exemple les processeurs Intel (qui sont le plus souvent utilisés dans les machines actuelles).

MICROPROCESSEUR. Nous prendrons comme exemple les processeurs Intel (qui sont le plus souvent utilisés dans les machines actuelles). MICROPROCESSEUR Le cerveau d un ordinateur est le microprocesseur, parfois appelé CPU ou tout simplement processeur. Le processeur effectue les calculs nécessaires au fonctionnement de l ordinateur et

Plus en détail

Transmissions série et parallèle

Transmissions série et parallèle 1. Introduction : Un signal numérique transmet généralement plusieurs digits binaires. Exemple : 01000001 ( huit bits). Dans une transmission numérique on peut envisager deux modes : les envoyer tous en

Plus en détail

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est:

Comme chaque ligne de cache a 1024 bits. Le nombre de lignes de cache contenu dans chaque ensemble est: Travaux Pratiques 3. IFT 1002/IFT 1005. Structure Interne des Ordinateurs. Département d'informatique et de génie logiciel. Université Laval. Hiver 2012. Prof : Bui Minh Duc. Tous les exercices sont indépendants.

Plus en détail

CARTE A PUCE SLE 4432

CARTE A PUCE SLE 4432 Présentation générale : CARTE A PUCE SLE 4432 La carte SLE4442 est composée de 256 octets d EEPROM constituant la mémoire et de 32 bits (4 octets) de mémoire protégée de type PROM. La mémoire est effacée

Plus en détail

Le BIOS. 1)Les Rubriques dans le BIOS. Sections courantes. Changement du mot de passe du BIOS Accès aux réglages liés au disque dur

Le BIOS. 1)Les Rubriques dans le BIOS. Sections courantes. Changement du mot de passe du BIOS Accès aux réglages liés au disque dur Le BIOS 1)Les Rubriques dans le BIOS Sections courantes Standard CMOS Setup Advanced CMOS Setup Advanced Chipset Setup Power Management BIOS Setup Peripheral Setup Auto configuration with BIOS défauts

Plus en détail

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02)

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Ne rien livrer au hasard, c est économiser du travail Pont Sainte Maxence(O C est quoi USB? Comment ça marche? Les standards? La technique en détail

Plus en détail

Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des périphériques

Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des périphériques Périphériques et bus système Structure du bus système Gestion du bus système Fonctionnement des s MÉMOIRE PRINCIPALE BUS SYSTÈME Cache d'instructions MMU TLB Unité de de contrôle Unité de de traitement

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Module UE2 : administration de systèmes Licence professionnelle Pierre Nerzic IUT de Lannion 1 LP/UE2 v2 2005-07 Mise en service des postes de travail Ce chapitre présente rapidement

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Supports de stockage P. Rigaux Cnam, dépt. informatique April 1, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données April 1, 2015 1 / 1 Techniques

Plus en détail

CARTE D'ACQUISITION PCI: CONCEPTION ET REALISATION

CARTE D'ACQUISITION PCI: CONCEPTION ET REALISATION CARTE D'ACQUISITION PCI: CONCEPTION ET REALISATION Antonio PEREZ-BERDUD Vincent CHEVALIER Juin 1996 Projet dirigé par: Mr M. BENKAIS Mr P. MARCHEGAY 1996 IXL 1 INTRODUCTION Convertisseurs Analogique /

Plus en détail

THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR

THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR Architecture Matérielle des Systèmes Informatiques. S1S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 2 : L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR Dossier 4 Les bus de données. Objectifs Connaître la fonction,

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MÉMOIRE

CHAPITRE 2 LA MÉMOIRE CHAPITRE 2 LA MÉMOIRE La mémoire, composante fondamentale des ordinateurs, joue un rôle important dans leur fonctionnement interne. En tant qu'utilisateur, il est essentiel de comprendre les principes

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Rapidité d accès - + Capacité + - Prix + - Divers / Silencieux

Rapidité d accès - + Capacité + - Prix + - Divers / Silencieux Corrigé des exposés sur les composants internes Sources : www.commentcamarche.net www.lesnumeriques.com www.hardwareversand.de www.configspc.com Ce corrigé répond à cette question : Il existe différents

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Les bus d extensions : Définition

Les bus d extensions : Définition Les bus d extensions : Définition Ensemble de fils chargés de relier les différents éléments de l ordinateur Caractérisé par son nombre de fils, la nature des informations véhiculées, le mode de fonctionnement

Plus en détail

Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale?

Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale? Hiérarchie mémoire Comment améliorer la capacité et la rapidité d'accès à la mémoire centrale? 6. 1 Tous les programmes que l on exécute et toutes les données auxquelles on accède doivent être «chargés»

Plus en détail

Ceci est adapté à la lourdeur actuelle des applications (Microsoft Word requière 17 Mo).

Ceci est adapté à la lourdeur actuelle des applications (Microsoft Word requière 17 Mo). La mémoire vive ou l histoire d un rêve devenant réalité. A ses débuts il y a 15 ans le Personal Computer se satisfaisait d une mémoire riquiqui de 64 Ko ce qui ne laissait pas beaucoup de place aux rêves.

Plus en détail

Informatique éducative

Informatique éducative Généralisation de la technologie de l information et de la communication dans l enseignement Délégation de Khouribga Lycée Othmane Ben Affane Collégial Matière Informatique éducative Inspecteur pédagogique

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Les Microprocesseurs partie2

Les Microprocesseurs partie2 Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri Faculté des NTIC Département MI Electronique des Composants & Systèmes Les Microprocesseurs partie2 Cours de L1 - TRONC COMMUN DOMAINE MATHEMATIQUES INFORMATIQUE

Plus en détail

Electronique des composants et systèmes

Electronique des composants et systèmes Université Constantine II Electronique des composants et systèmes Cours de L1 -TRONC COMMUN DOMAINE MATHEMATIQUES INFORMATIQUE Université Constantine 2 Le../01/2013 Les Microprocesseurs-partie2 8. Amélioration

Plus en détail

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID :

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID : Le Raid c est quoi? Redundant Array of Inexpensive Disks: ensemble redondant de disques peu chers. Le RAID est une technologie qui a été dévellopée en 1988 pour améliorer les performances des unités de

Plus en détail

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur

Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université Constantine 2 Plan du cours La Carte mère

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

CPLN 20/08/2009 MBO Service ICT et Pédagogie

CPLN 20/08/2009 MBO Service ICT et Pédagogie La clé USB Présentation De première vue, une clé USB est un simple "morceau de plastique". Hors, elle est très utile et de plus en plus utilisée. Elle permet de stocker des fichiers (et dossiers) tout

Plus en détail

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1.

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1. Mémoires RAM 1. LOGIUE STATIUE ET LOGIUE DYNAMIUE Le point mémoire est l élément de base, capable de mémoriser un bit. Il y a deux approches possibles. L approche statique est fondée sur la l'utilisation

Plus en détail

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants :

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants : STRUCTURE D UN ORDINATEUR I. Présentation Un ordinateur est composé d une unité centrale, en boîtier «tour» ou «desktop», qui contient tous les éléments qui permettent à l ordinateur de fonctionner. Boîtier

Plus en détail

Chapitre 2 Architecture d un micro ordinateur

Chapitre 2 Architecture d un micro ordinateur Chapitre 2 Architecture d un micro ordinateur I. Introduction 1. Définition d'un ordinateur : C est une machine qui traite les informations d une manière automatique avec une très grande vitesse et sans

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Optimisation : pipeline jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture des

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs. Partie II:

Architecture des Ordinateurs. Partie II: Architecture des Ordinateurs Partie II: Définition: On appelle mémoire tout composant électronique capable de stocker temporairement des données. Catégories: On distingue plusieurs catégories de mémoires

Plus en détail

INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur. Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur. Joëlle Delacroix - NFA004 1

INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur. Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur. Joëlle Delacroix - NFA004 1 INTRODUCTION Structure de base de l ordinateur Rôle de l ordinateur Eléments de l ordinateur Joëlle Delacroix - NFA004 1 Les différents niveaux de la machine informatique On distingue généralement trois

Plus en détail

Niveau 1. Disque 1 Bande 1 Bande 4 Bande 7. Disque 3 Bande 3 Bande 6 Bande 9. Disque 2 Bande 2 Bande 5 Bande 8

Niveau 1. Disque 1 Bande 1 Bande 4 Bande 7. Disque 3 Bande 3 Bande 6 Bande 9. Disque 2 Bande 2 Bande 5 Bande 8 Présentation de la technologie RAID, un article de «Comment ça marche» La technologie RAID (acronyme de Redundant Array of Inexpensive Disks, parfois Redundant Array of Independent Disks, traduisez Ensemble

Plus en détail

La technologie RAID. L'essentiel. Que choisir?

La technologie RAID. L'essentiel. Que choisir? La technologie RAID L'essentiel Que choisir? Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 RAID (Redundant Array of Independent Disks) = Ensemble redondant de disques indépendants La technologie RAID permet

Plus en détail

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11)

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11) 1/ Généralités : Un ordinateur est un ensemble non exhaustif d éléments qui sert à traiter des informations (documents de bureautique, méls, sons, vidéos, programmes ) sous forme numérique. Il est en général

Plus en détail

Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec Support UASP - Alimentation SATA

Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec Support UASP - Alimentation SATA Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec Support UASP - Alimentation SATA StarTech ID: PEXUSB3S4 La carte SuperSpeed USB 3.0 PCI Express 4 ports (avec alimentation SATA) PEXUSB3S4 vous permet

Plus en détail

Qu est ce que le RAID?

Qu est ce que le RAID? LES SYSTEMES RAID PLAN Introduction : Qu est ce que le RAID? Quels sont les différents niveaux de RAID? Comment installer une solution RAID? Conclusion : Quelle solution RAID doit-on choisir? Qu est ce

Plus en détail

Une mémoire est un dispositif capable de : enregistrer, conserver, restituer des informations codées en binaire.

Une mémoire est un dispositif capable de : enregistrer, conserver, restituer des informations codées en binaire. La mémoire Une mémoire est un dispositif capable de : enregistrer, conserver, restituer des informations codées en binaire. Les mémoires se distinguent par : leur capacité, leur temps d'accès leur coût.

Plus en détail

L'ORDINATEUR COMMENT CA MARCHE?

L'ORDINATEUR COMMENT CA MARCHE? L'ORDINATEUR COMMENT CA MARCHE? VOUS ALLEZ DECOUVRIR ICI LES DIFFERENTS COMPOSANTS DE L'ORDINATEUR: 1) la carte mère 2) le processeur 3) la mémoire vive 4) le disque dur 5) la carte graphique 6) la carte

Plus en détail

Automates Programmables Industriels

Automates Programmables Industriels Automates Programmables Industriels 1) Structure d un API...2 1.1 Structure matérielle...2 1.2 Mémoire programme utilisateur...2 1.3 Mémoire bit...3 1.4 Mémoire mot...4 2) Structure logicielle...4 2.1.

Plus en détail

Bases de données. Cours 2 : Stockage

Bases de données. Cours 2 : Stockage Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn Plan 1 Rappels 2 Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau 2.3 Stockage pour les SGBD

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Généralités Processeur Carte mère Mémoire Bus Interfaces d'entrée-sortie Cartes d'extension Périphériques Évolution Presque le montage d'un PC 1 Familles d'ordinateurs Serveur

Plus en détail

BEP Systèmes Electroniques Industriels et Domestiques

BEP Systèmes Electroniques Industriels et Domestiques Fiche de procédure : Créer un réseau domestique sous Windows XP I) Préambule Cette fiche méthode a été créée avec l'objectif de donner aux débutants la possibilité de créer un réseau domestique sous Windows

Plus en détail

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Frédéric Pétrot et Sébastien Viardot Année universitaire 2011-2012 Structure du cours C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 C10 C11 C12 Codage des

Plus en détail

L ordinateur et ses périphériques

L ordinateur et ses périphériques L ordinateur et ses périphériques Nom : Prénom : TP MPI n 1 Classe : Objectifs : Connaître l architecture d un ordinateur. Mettre en place le vocabulaire décrivant un ordinateur Introduction : Pour fonctionner,

Plus en détail

Les publicités informatiques

Les publicités informatiques Frédéric Huynh Léo Viallon Fabien Zuber Le Mercredi 30 Septembre 2009 2nde 4 Les publicités informatiques Cours de MPI, M. Perez Année 2009-2010 SOMMAIRE 1.Introduction...3 2.Nos publicités...4 3.Le système

Plus en détail

Mettre des PC en réseau

Mettre des PC en réseau 1 sur 8 25/03/2010 14:24 Mettre des PC en réseau Informations sur le tutoriel Auteur : ShigeruM Visualisations : 1 852 613 Salut les Zér0s! Plus d'informations Ici je vais vous apprendre à mettre deux

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec 4 voies dédiés de 5 Gb/s - UASP - Alim SATA / LP4

Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec 4 voies dédiés de 5 Gb/s - UASP - Alim SATA / LP4 Carte Contrôleur PCI Express vers 4 Ports USB 3.0 avec 4 voies dédiés de 5 Gb/s - UASP - Alim SATA / LP4 StarTech ID: PEXUSB3S44V La carte PCI Express USB 3.0 4 ports PEXUSB3S44V vous permet d'ajouter

Plus en détail

Support système des accès utilisateurs Les disques durs.

Support système des accès utilisateurs Les disques durs. Support système des accès utilisateurs Les disques durs. 1 Historique & particularités. Les disques durs ont été inventés en 1956 par IBM. Le premier disque dur avait une capacité de 5 Mo, et mesurait

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Je communique avec Skype

Je communique avec Skype Je communique avec Skype Support de formation des Médiathèques du Pays de Romans Site Internet Twitter MediaTechRomans Table des matières Présentation de Skype...2 Un logiciel pour être plus proche...

Plus en détail

- La CMOS Une petite mémoire conservant certaines informations importantes (comme la configuration de l ordinateur, la date et l heure) même lorsque

- La CMOS Une petite mémoire conservant certaines informations importantes (comme la configuration de l ordinateur, la date et l heure) même lorsque - La CMOS Une petite mémoire conservant certaines informations importantes (comme la configuration de l ordinateur, la date et l heure) même lorsque l ordinateur n est pas alimenté en électricité. - La

Plus en détail

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur

Chap. I : Architecture de base d un ordinateur UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Dans cette partie, nous décrivons rapidement l architecture de base d un ordinateur et les principes de son fonctionnement.

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Stockage : capacité, performances

Stockage : capacité, performances Stockage : capacité, performances Intervenant :Thomas Robert C234-4 thomas.robert@telecom-paristech.fr Transparents : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Lectures possibles Chapitre 7.2 de : http://ceit.aut.ac.ir/~amirkhani/

Plus en détail

PARTIE 1 : STRUCTURE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN SYSTEME A MICROPROCESSEUR PARTIE 2 : LES MICROCONTROLEURS PIC PARTIE 1

PARTIE 1 : STRUCTURE ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN SYSTEME A MICROPROCESSEUR PARTIE 2 : LES MICROCONTROLEURS PIC PARTIE 1 1 GÉNÉRALITÉS PARTIE 1 Un microprocesseur est un circuit intégré complexe caractérisé par une très grande intégration. Il est conçu pour interpréter et exécuter de façon séquentielle les instructions d'un

Plus en détail

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur Emarche v1.5.1 Manuel Utilisateur Table des matières 1 Pré-requis...2 2 Présentation...3 3 Utilisation...4 3.1 Fenêtre de connexion...4 3.2 Interface principale...5 3.3 Mise à jour automatique...6 3.4

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 2 : Stockage. Quels types de mémoire pour une BD? Où stocker les données? Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 2 : Stockage 2.1 Introduction 2.2 Aspects bas-niveau kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/20 Hierarchie mémoire : Où stocker les données? Type

Plus en détail

Principes de fonctionnement des machines binaires

Principes de fonctionnement des machines binaires Principes de fonctionnement des machines binaires Cédric Herpson cedric.herpson@lip6.fr http://www-desir.lip6.fr/~herpsonc/pf1.htm Le contenu de ces transparents est basé sur les cours de Jean-Marie Rifflet

Plus en détail

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Note La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Ce document présente le fonctionnement du module de comptabilisation qui prend la relève entre les programmes de facturation

Plus en détail

Modbus 06/05/2013. Version 1.3

Modbus 06/05/2013. Version 1.3 06/05/2013 Version 1.3 Le protocole Modbus TCP, mode «Maître» Table des matières 1 Pré-requis... 3 2 Connecteur Modbus... 3 2.1 Ajout d un connecteur Modbus TCP... 3 2.2 Configuration d un connecteur Modbus

Plus en détail

Mémoire. Fonctionnement de la mémoire vive (RAM) Temps d'accès, de lecture et d'écriture (timings)

Mémoire. Fonctionnement de la mémoire vive (RAM) Temps d'accès, de lecture et d'écriture (timings) Mémoire La mémoire vive (aussi appelée RAM pour Random Acess Memory - mémoire à accès aléatoire) permet de stocker les informations dont l'ordinateur a besoin rapidement et dont il se sert souvent. Lorsque

Plus en détail

1 - Bips au démarrage du PC

1 - Bips au démarrage du PC 1 - Bips au démarrage du PC Connaître la signification des bips, émis par le speaker (haut-parleur interne du PC), peut s'avérer utile dans de nombreuses situations. Hélas, le nombre de bips n'indique

Plus en détail

Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur

Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur Cours 4 : Les composants Hardware de l'ordinateur Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A. Mehri - Constantine 2 Plan du cours

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Bus de communication, carte mère, processeur et mémoire

Architecture des ordinateurs Bus de communication, carte mère, processeur et mémoire Architecture des ordinateurs Bus de communication, carte mère, processeur et mémoire Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Architecture des ordinateurs 1 /

Plus en détail

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie.

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Intitulé : Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0 Cadre : Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Conditions de réalisation : Ce travail à été réalisé

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

Forum I6S. Module USB Instructions d Installation & Guide de l utilisateur. Windows 2000. Manuel Forum I6S USB (2744.12303) Révision 1.

Forum I6S. Module USB Instructions d Installation & Guide de l utilisateur. Windows 2000. Manuel Forum I6S USB (2744.12303) Révision 1. Forum I6S Module USB Instructions d Installation & Guide de l utilisateur Windows 2000 1 USommaire A PROPOS DE USB 3 CONFIGURATION REQUISE 3 COMPOSANTS 4 INSTALLATION SOUS WINDOWS 2000 4 CONNEXIONS D'ACCES

Plus en détail

Table des matières. Présentation physique 1 Principe de fonctionnement 2 Performances 2 Consommation 3 Utilisation avec carte EyeFi 4

Table des matières. Présentation physique 1 Principe de fonctionnement 2 Performances 2 Consommation 3 Utilisation avec carte EyeFi 4 Adaptateur carte SD vers CF Memory partner 3' generation ( C'est dans la poche. mon kangourou ) v 1.00 - JP 17/02/2015 Table des matières Présentation physique 1 Principe de fonctionnement 2 Performances

Plus en détail