CHOIX ET IMPLANTATION D'UN LOGICIEL DE GESTION INFORMATISÉE DES LOISIRS ET DE SERVICES EN LIGNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOIX ET IMPLANTATION D'UN LOGICIEL DE GESTION INFORMATISÉE DES LOISIRS ET DE SERVICES EN LIGNE"

Transcription

1 Saint-Sauveur, du 9 au 11 octobre 2013 CHOIX ET IMPLANTATION D'UN LOGICIEL DE GESTION INFORMATISÉE DES LOISIRS ET DE SERVICES EN LIGNE Dominick Fréchette

2 Objectif de la présentation Démystifier, donner confiance et outiller les travailleurs en loisirs dans le but de faire un choix éclairé des systèmes de gestion informatisés des loisirs, pour ensuite implanter le tout de façon progressive et adaptée, pour un meilleur gage de succès.

3 Plan de la présentation Historique de la ville de Lévis Le choix du fournisseur Implantation du logiciel Question Conclusion

4 Historique Ville de Lévis 10 anciennes villes 3 logiciels de gestion des loisirs utilisés (Mensys, Sentinel, Dynabec) Besoins multiples dont les services en ligne Analyser le marché des systèmes de gestion informatisée du Québec (2008) Grande épopée vers des choix de fournisseurs (2009).

5 Le choix du fournisseur Approche des fournisseurs : Communication aux ventes Moment de voir leur sérieux, leur organisation, Démo virtuelle leurs services, leurs suivis, Démo «en bashing ligne» Prenez des notes. Si Démo on ne sur vous place. offre pas ces démos soyez suspicieux. Consultez les villes les utilisants

6 Le choix du fournisseur (suite) Comment choisir VS ses besoins (voir loin, mais pas trop!!!) passé (inscription, salle avec délais sous plusieurs options pour le client) actuel (en ligne, instantané, diriger et restreindre le client) futur et tendances (mobile, tablettes (client et personnel) centres sportifs, participation libre et variable, location des services, etc.) soutien informatique interne ou externe (la base de données : hébergé (cloud) ou non hébergé (interne)).

7 Le choix du fournisseur (suite) Outil d'analyse (préparez-vous!!!) : pas des spécialistes de produit, mais expert de votre domaine (loisirs) et de votre clientèle grille d'analyse adaptée aux besoins et tendances (services : en ligne, financier, location (salle, matériel, équipement), vente, suivi de travaux, contrôle d'accès, soutien OBNL) deux façons de voir les choses module intégré (petit - gros fournisseur) module séparé (petit - gros fournisseur).

8 Le choix du fournisseur (suite) Mise en garde : ce que le produit promet ce que le produit peut vraiment faire ce que le produit peut adapter ce que vous devrez adapter à votre façon de faire et exiger à vos citoyens (il faudra vous aussi changer des choses et parfois faire avec )

9 Le choix du fournisseur (suite) Achat et appels d'offre grilles d'analyses expérience du fournisseur adaptabilité du fournisseur.

10

11

12

13 Implantation du logiciel Modèle de gestion et plan de tâches : (pénible mais capital) Décideurs Coordonnateurs Réalisateurs Ne soyez pas tout ça à la fois.

14 Implantation du logiciel (suite) Équipe de soutien (ne soyez pas seul organigramme) : élus (besoin du citoyen a un prix = pas une entreprise rentable) direction (décision = assumer aussi coût récurent) loisirs (implication dans l'identification des besoins (dès le départ), libérez des ressources ou engagez, ouverture aux changements) technologie de l'information et/ou fournisseur (partenaire+++) communications (dites ce que vous faites et vers ou vous allez si vous voulez qu on vous suive) finances (services en ligne (crédit, débit), dépôt, remboursements).

15

16 Implantation du logiciel (suite) Communication aux citoyens et aux intervenants internes : la préparation au changement (ça s'en vient!!!, avantages, résistance, impatience) l'information régulière (communication) aspects stratégiques (éduquer, restreindre les choix, ne pas reculer) le droit à l'erreur (temporairement).

17 Implantation du logiciel (suite) Que fait-on des OBNL? donner le service en ligne les supporter dans un choix d outils en ligne les référer à leurs fédérations et associations cumuler leurs données, demandes et besoins.

18 Implantation du logiciel (suite) C'est jamais fini (le fameux tordeur!!!) améliorations changements de version adaptation à vos besoins nouveaux besoins.

19 Questions

20 Conclusion Le choix du fournisseur Approche des fournisseurs Comment choisir VS ses besoins Outil d'analyse (préparez-vous!!!) Achat et appels d'offre.

21 Conclusion L implantation Modèle de gestion et plan de tâches Équipe de soutien Communication aux citoyens et aux intervenants internes Que fait-on des OBNL? C'est jamais fini (le fameux tordeur!!!).

22 Saint-Sauveur, du 9 au 11 octobre 2013 Merci

annexe III supports en unités de compte

annexe III supports en unités de compte annexe III supports en unités de compte * La performance de l unité de compte sélectionnée est nette de ces frais de gestion. La somme maximum des frais est égale, d une part, au cumul des frais de gestion

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant :

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant : Date : 2015 Offre de services Présenté à : À l'attention de : Représentant : PHPCreation Inc. T- info@phpcreation.com - www.phpcreation.com Table des matières OFFRE DE SERVICES... 3 SOMMAIRE EXÉCUTIF...

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

S installer en pépinière d entreprises. www.lyon-villeentrepreneuriat.org

S installer en pépinière d entreprises. www.lyon-villeentrepreneuriat.org S installer en pépinière d entreprises Introduction Rappel du parcours du créateur Parcours du créateur PORTES d ENTREES [L_VE] Information et Orientation ELABORATION du PROJET - Clarifier son idée - Tester

Plus en détail

SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET. Facilitateur de commerce

SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET. Facilitateur de commerce SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET Facilitateur de commerce Faire du commerce électronique avec les solutions Monetico de Desjardins, c est : jouir de forfaits répondant spécifiquement à vos besoins faciliter

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS Adopté au comité plénier 11 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 DÉFINITION DE L ÉVÉNEMENT... 3 BUTS DU PROGRAMME... 3 OBJECTIFS DU PROGRAMME... 3 1. DESCRIPTION

Plus en détail

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois APPEL DE PROJETS Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois Cadre de référence pour le dépôt de projets afin d aider financièrement les télévisions communautaires autonomes à prendre

Plus en détail

SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET. Facilitateur de commerce

SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET. Facilitateur de commerce SOLUTION DE PAIEMENT PAR INTERNET Facilitateur de commerce Faire du commerce électronique avec les solutions Monetico de Desjardins, c est : jouir de forfaits répondant spécifiquement à vos besoins faciliter

Plus en détail

Concours des Prix d excellence

Concours des Prix d excellence Formulaire de candidature Prix de l intelligence collective Concours des Prix d excellence Description Ce prix vise à récompenser des réalisations (portées par la municipalité ou un organisme du milieu)

Plus en détail

Conseil de la Ville. 1. Définitions Pour les fins de l application des articles 2 et 4, on entend par :

Conseil de la Ville. 1. Définitions Pour les fins de l application des articles 2 et 4, on entend par : Conseil de la Ville Règlement RV-2012-12-18 sur la tarification pour les services et les activités offerts par la Direction de la vie communautaire LE CONSEIL DE LA VILLE DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Définitions

Plus en détail

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska, l Unité 5 veut permettre aux personnes vivant des conditions socioéconomiques difficiles d avoir accès à une information

Plus en détail

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE 107 ««LLee ddéémaarrrraaggee eett llee l ddéévveel llooppppeemeenntt ddee ll l eennttrreepprri iissee»» Maintenant que vous

Plus en détail

L3 PRO TOURISME ANNALES 2007-2008

L3 PRO TOURISME ANNALES 2007-2008 UE96A MODULE 1 - Approche Pluridisciplinaire du tourisme et des loisirs sportifs SESSION 1 Durée : 180 mn Une base de loisirs en milieu rural souhaite crée de nouveaux produits à destination d une nouvelle

Plus en détail

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

Smart-Cities: Le SIG au profit de la ville durable. Régis Becquet Olivier Rossini

Smart-Cities: Le SIG au profit de la ville durable. Régis Becquet Olivier Rossini Smart-Cities: Le SIG au profit de la ville durable Régis Becquet Olivier Rossini Agenda Esri Le SIG Le concept de la ville durable L exemple de Masdar City Usage du SIG pour une ville durable le SIG en

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE COMMUNICATIONS ET RELATIONS AVEC LES CITOYENS. Document budgétaire de 2011

DIRECTION GÉNÉRALE COMMUNICATIONS ET RELATIONS AVEC LES CITOYENS. Document budgétaire de 2011 DIRECTION GÉNÉRALE COMMUNICATIONS ET RELATIONS AVEC LES CITOYENS Document budgétaire de 2011 Présentation du budget de fonctionnement de Le 25 mai TABLE DES MATIÈRES Direction générale Page - Mission 1

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Lancement de l appel de projets : 12 février 2015 Date limite dépôt des dossiers : 6 mars 2015 Résumé Dans le cadre

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Sommaire. L ECHANGEUR Basse-Normandie en quelques mots 3. Dem@t-Tech www.demat-tech.com 4

Sommaire. L ECHANGEUR Basse-Normandie en quelques mots 3. Dem@t-Tech www.demat-tech.com 4 Dem@t-Tech Jeudi 4 Juin 2015 http://www.demat-tech.com/ ÉCHANGEUR BASSE-NORMANDIE Siège : Espace Numérique StarTech 61 27 bd. de Strasbourg 61-61000 Alençon (Orne, France) Tél : +33 2 33 80 87 50 - Fax

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC

POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC POLITIQUE D UTILISATION DES OUTILS ET SERVICES DU WEB 2.0 À LA VILLE DE QUÉBEC Service des communications Service des technologies de l information et des télécommunications Mai 2014 POLITIQUE D UTILISATION

Plus en détail

La gestion de l image dans les médias

La gestion de l image dans les médias Une présentation de: La gestion de l image dans les médias ISABELLE PERRAS, vice-présidente et directrice générale chez Citoyen Optimum ÊTRE VISIBLE UN AVANTAGE COMPÉTITIF ET CONCURRENTIEL 3 CE QUE LES

Plus en détail

Politique de gestion financière et d approvisionnement

Politique de gestion financière et d approvisionnement Politique de gestion financière et d approvisionnement Modifiée lors du C.A. du 13 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 Dispositions générales... 2 1. Objet... 2 Règles de gestion financière...

Plus en détail

La consommation. La protection du consommateur. Durée : 1h30

La consommation. La protection du consommateur. Durée : 1h30 La consommation Description : Cet atelier propose une réflexion sur la société de consommation d aujourd hui. Il informe sur les moyens de se prémunir contre les techniques de vente des commerçants et

Plus en détail

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet Les Entrepreneuriales Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet SOMMAIRE Introduction L image du banquier, le rôle de la banque? Les différents moyens de financement

Plus en détail

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT

NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOS SERVICES ET NOS PROGRAMMES DE FINANCEMENT NOUS CHOISIR La mission du CLD d Avignon est de contribuer à la création et au développement d entreprises rentables et compétitives dans la MRC d Avignon,

Plus en détail

Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente Intervenant : Antonio DA CUNHA

Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente Intervenant : Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente Intervenant : Antonio DA CUNHA CCI de Bordeaux Echangeur Bordeaux Aquitaine Atelier du Lundi 23 mars 2009 Vendre en ligne en toute sécurité Sommaire Zoom sur

Plus en détail

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM)

ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) ZONE DE COMMERCE INTERNATIONAL DE MONTRÉAL À MIRABEL (ZCIMM) Afin de favoriser une utilisation optimale des installations aéroportuaires de Mirabel et l implantation d entreprises stratégiques qui contribuent

Plus en détail

solutions de paiement par internet Confiance. Simplicité. Efficacité.

solutions de paiement par internet Confiance. Simplicité. Efficacité. solutions de paiement par internet Confiance. Simplicité. Efficacité. Le commerce électronique Tout simplement rentable! Saviez-vous qu en 2009, 43 % des internautes canadiens ont effectué au moins un

Plus en détail

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence L entreprise Adista Acteur historique de l informatique et des télécoms Une stratégie basée sur une triple compétence Système d'information Hébergement et infogérance Opérateur de télécommunications Adista

Plus en détail

Activités société. Présentation de HEINEN :

Activités société. Présentation de HEINEN : Activités société Présentation de HEINEN : Rue derrière l Eau, 11 B-4960 MALMEDY Tél. : 080/34.84.80 Fax : 080/33.08.11 Email : info@heinen.be www.heinen.be - Société anonyme de 27 personnes, située à

Plus en détail

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Groupon www.groupon.fr Groupon.fr Site Internet lancé en février 2010 Principe :

Plus en détail

Des outils uniques et novateurs pour le développement de votre entreprise d économie sociale

Des outils uniques et novateurs pour le développement de votre entreprise d économie sociale Des outils uniques et novateurs pour le développement de votre entreprise d économie sociale Les produits financiers de la Fiducie du Chantier de l économie sociale 1. Capital patient opération 2. Capital

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Comment financer son projet?

Jeudi 5 novembre 2015 Comment financer son projet? Jeudi 5 novembre 2015 Comment financer son projet? organisé par Ingrid REY idem idem Caroline BERNARD Anne-Sophie BOIS organisé par Sommaire Le porteur de projet Le plan de financement Le compte de résultat

Plus en détail

CQS Page 1 sur 11 Bothy G.

CQS Page 1 sur 11 Bothy G. CQS Page 1 sur 11 Bothy G. 1. Google Play Google Play, est une boutique en ligne créée par Google (le 6 mars 2012) par fusion des services Android Market, Google Movies, Google ebookstore et Google Music.

Plus en détail

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle

Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Renseignements sur les différents types d hypothèque pour l achat d une propriété résidentielle Faire l acquisition d une propriété en toute tranquillité Ce document contient des renseignements sur les

Plus en détail

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1362-00-10 Nombre de pages : 6 Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Adoptée par le Conseil

Plus en détail

CAHIER DE GESTION COTE

CAHIER DE GESTION COTE CAHIER DE GESTION POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ENCADREMENT DES VOYAGES DES GROUPES ET DES DÉLÉGATIONS ORGANISÉS À L INTENTION DES ÉTUDIANTES ET DES ÉTUDIANTS DU COTE 70-04-10.001 OBJET Préciser et faire

Plus en détail

Tarification. Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises

Tarification. Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises Tarification Guide de tarification des Services bancaires aux entreprises En vigueur à compter du 1 er août 2014 02 Des solutions bancaires pour optimiser la gestion de vos affaires! À la Banque Nationale,

Plus en détail

En vigueur le 1 er juillet 2015 FRAIS D UTILISATION DES SERVICES FINANCIERS POUR LES ENTREPRISES

En vigueur le 1 er juillet 2015 FRAIS D UTILISATION DES SERVICES FINANCIERS POUR LES ENTREPRISES En vigueur le 1 er juillet 2015 FRAIS D UTILISATION DES SERVICES FINANCIERS POUR LES ENTREPRISES TABLE DES MATIÈRES Tarification à la pièce 1 Opérations courantes (comptes et forfaits) Services complémentaires

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

Services Internet. Réflexion préalable à la demande de services de conception et de réalisation de site Web

Services Internet. Réflexion préalable à la demande de services de conception et de réalisation de site Web Perspectives XXI Inc. Services Internet Réflexion préalable à la demande de services de conception et de réalisation de site Web Objet: Implantation d'organisation sur le réseau Internet: Conception et

Plus en détail

Le travail collaboratif et l'intelligence collective

Le travail collaboratif et l'intelligence collective THÈME INFORMATION ET INTELLIGENCE COLLECTIVE Pour l organisation, l information est le vecteur de la communication, de la coordination et de la connaissance, tant dans ses relations internes que dans ses

Plus en détail

APPEL D'OFFRE «CAUTIONS DE MARCHE»

APPEL D'OFFRE «CAUTIONS DE MARCHE» APPEL D'OFFRE «CAUTIONS DE MARCHE» Société Dénomination Sociale : Forme Juridique : Adresse du siège social : Capital social: euros Répartition du capital (principaux associés et % de participation) Si

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Colloque Il faut partager plus que la route. L accompagnement-transport bénévole Pierre Riley directeur général Montébello 28 avril 2011

Colloque Il faut partager plus que la route. L accompagnement-transport bénévole Pierre Riley directeur général Montébello 28 avril 2011 Colloque Il faut partager plus que la route L accompagnement-transport bénévole Pierre Riley directeur général Montébello 28 avril 2011 Plan de la présentation Définition de l accompagnement-transport

Plus en détail

Les nouvelles tendances de la bureautique

Les nouvelles tendances de la bureautique Reference Les nouvelles tendances de la bureautique Carrefour des Assistantes 2011 Hélène TELLITOCCI Christine LOURDELET Cegos, le partenaire formation le plus proche de l assistante 100 formations inter-entreprises

Plus en détail

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES Ville de Saint-Constant Service des Loisirs Février 2015 Programme Création des organismes La Ville de Saint-Constant encourage la prise en charge par le milieu. Le programme

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métro Examen des conditions de service des distributeurs de gaz naturel, R-3523-2003

Société en commandite Gaz Métro Examen des conditions de service des distributeurs de gaz naturel, R-3523-2003 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS DE SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO («SCGM») À LA FÉDÉRATION CANADIENNE DE L ENTREPRISE INDÉPENDANTE RELATIVE À LA DEMANDE D EXAMEN DES CONDITIONS DE SERVICE DES DISTRIBUTEURS

Plus en détail

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Juin 215 PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Emploi-Québec, dans sa volonté de favoriser l équilibre entre l offre et la demande, s assure que les postes soient comblés et que la main-d œuvre disponible

Plus en détail

GUIDE EN COMPTABILITÉ

GUIDE EN COMPTABILITÉ PLACE À LA JEUNESSE GUIDE EN COMPTABILITÉ Le document présent vous présente un aperçu général de ce qu est la comptabilité. Certaines notions seront nécessaires à la complétion du cas académique en comptabilité;

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE Octobre 2007 Table des matières Préambule 4 Sommaire exécutif 5 1. La présentation de l organisme 6 1.1 L historique de l

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2011 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude de l évolution du marché du BTP au travers

Plus en détail

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DES RÉPONDANTS AU SONDAGE... 2 Région administrative... 2 Répartition selon le type d organisme...

Plus en détail

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 Appel d offres aux entrepreneurs PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Certificat de conformité aux plans approuvés Selon le règlement article 11

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité

L enquête annuelle crédit-bail. Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité L enquête annuelle crédit-bail Présentation auprès du Cnis pour renouvellement d opportunité 1. Le crédit-bail Forme d investissement dont le mode de financement a été introduit en France en 1962 (l enquête

Plus en détail

Pour le même prix qu une carte Visa Premier, vous accédez à de nombreux avantages :

Pour le même prix qu une carte Visa Premier, vous accédez à de nombreux avantages : Visa Premier Facelia Gérez votre budget et vos dépenses où vous voulez, quand vous voulez, avec la carte nouvelle génération Visa Premier Facelia! EN BREF La Carte Visa Premier Facelia (1) est une carte

Plus en détail

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Ce document

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date)

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) Ce plan d affaires contient des renseignements confidentiels et exclusifs et ne peut être copié ou diffusé sans l autorisation écrite de Monsieur

Plus en détail

Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS

Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS 1 Détails de la campagne de sensibilisation À l attention des membres et partenaires de l AQPS Dans le cadre de la 25 e Semaine nationale de prévention du suicide, l Association québécoise de prévention

Plus en détail

Formuler les objectifs et identifier les livrables en vue d élaborer un plan d action

Formuler les objectifs et identifier les livrables en vue d élaborer un plan d action PLANIFIER LA REALISATION DU PROJET Une fois l orientation générale de votre projet définie, vous aurez à formuler de manière plus précise les objectifs qu il poursuit ainsi que les livrables à produire

Plus en détail

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la

Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Les informations sur les taux et conditions de financement décrites dans ce document ne viennent pas remplacer la politique d investissement de la Fiducie du Chantier de l économie sociale. Ce document

Plus en détail

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE)

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE) PLAN DE FORMATION FORMATION EN LIGNE Durée UEC * Tuteur Courriel Skype oovoo TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE) 20 heures 2 unités Marc-André Labelle, B.A.A. marc-andre.labelle@collanaud.qc.ca

Plus en détail

La stratégie de l entreprise vue par une financière

La stratégie de l entreprise vue par une financière La stratégie de l entreprise vue par une financière Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Laurent Pelletier, ing.f Expert-conseil Secteur des produits forestiers Québec 29 Septembre

Plus en détail

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives

FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives FONDS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Règles et normes du programme de soutien aux installations sportives et récréatives Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport 1035,

Plus en détail

Monster Garage Engineering

Monster Garage Engineering Monster Garage Engineering fgffg ENGINEERING 1 Marc Berger-Grimaud 3A2A1 Sens Achats simplifiés Toutes pièces en stock tous les types de voitures Pièces de qualité Nouveau concept en France Créer un supermarché

Plus en détail

POUR AMÉLIORER L OFFRE DES SERVICES PUBLICS À NOS AÎNÉ-ES EN PERTE D AUTONOMIE

POUR AMÉLIORER L OFFRE DES SERVICES PUBLICS À NOS AÎNÉ-ES EN PERTE D AUTONOMIE Conseil fédéral 24 au 27 novembre 2009 Fairmont, Le Manoir Richelieu La Malbaie Plan d'action national FSSS Pour le maintien et le développement de services publics qui répondent aux besoins des personnes

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE Juin 2004 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 2. REGLES DE GESTION FINANCIERE 2.1 Approbation des budgets 1 2.2 Vérification des livres comptables 1 2.3 États

Plus en détail

Assurance vie. Évolution 100 % Pure

Assurance vie. Évolution 100 % Pure Assurance vie Évolution 100 % Pure Évolution 100 % Pure Faites des économies garanties pendant 10 ans Évolution 100 % Pure est une assurance vie permanente à laquelle vous pouvez souscrire jusqu à 80 ans

Plus en détail

Appel à tous. Rapport

Appel à tous. Rapport Appel à tous Rapport Cet appel à tous concerne la politique sur le remboursement des frais kilométriques () de vos employés, à savoir si elle a été ajustée à la suite de la flambée du prix de l essence.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

ASSURANCES AUTO - HABITATION - ENTREPRISE - VÉHICULES RÉCRÉATIFS

ASSURANCES AUTO - HABITATION - ENTREPRISE - VÉHICULES RÉCRÉATIFS ASSURANCES AUTO - HABITATION - ENTREPRISE - VÉHICULES RÉCRÉATIFS La bonne combinaison d économies, de tarifs de groupe exclusifs et de protections personnalisées La bonne combinaison. HABITATION ÉCONOMIES

Plus en détail

Audit citoyen de son hôpital public

Audit citoyen de son hôpital public Audit citoyen de son hôpital public Patrick Saurin Auditer la dette de son hôpital public grâce à ses représentants salariés et au droit à l information Les établissements publics de santé sont dotés d

Plus en détail

FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE - COMPTABILITÉ

FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE - COMPTABILITÉ FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE - COMPTABILITÉ Les entrepreneurs détiennent une forte connaissance de leurs produits ou services qui les incitent à se lancer en affaires, toutefois, plusieurs éléments

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Nouveautés 3 août 2015

Nouveautés 3 août 2015 Contact : Robert Martin 115 rue Sigouin Repentigny, Québec Téléphone 450-582-4329 Logiciels Sport-Plus inc. Nouveautés 3 août 2015 Les nouveautés depuis la dernière version du 1er avril 2015 : Dans les

Plus en détail

Planification stratégique 2011-2013

Planification stratégique 2011-2013 Planification stratégique 2011-2013 Au terme du plan d action 2011-2013 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy se sera affirmé comme un leader indispensable et incontournable en immobilier communautaire

Plus en détail

Je vote pour la transparence 2013

Je vote pour la transparence 2013 Je vote pour la transparence 2013 Nous vous prions de prendre quelques minutes de votre temps pour répondre aux questions suivantes. Ce questionnaire sera également transmis à tous les autres candidats

Plus en détail

Je voudrais préparer ma retraite

Je voudrais préparer ma retraite Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Tourisme et technologies mobiles

Tourisme et technologies mobiles 16 septembre 2014 La Magnanerie Aubignosc Alpes de Haute-Provence Tourisme et technologies mobiles Emmanuelle RIVAS Directrice de l Office de Tourisme de Sète Membre des commissions techniques d Offices

Plus en détail

7 ème Salon de la Transmission de Cabinet

7 ème Salon de la Transmission de Cabinet 7 ème Salon de la Transmission de Cabinet 21 septembre 2012 Evaluation et financement : le point de vue du banquier Salon de la Transmission ROUEN, le 21.9.2012 2 Evaluation et financement 1. Valeur financière

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

6 Les écritures de clôture

6 Les écritures de clôture 6 Les écritures de clôture Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension La raison d être de la clôture des comptes Les étapes du processus de

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Maître de sa vie et de ses biens

Maître de sa vie et de ses biens Maître de sa vie et de ses biens La prévention et l interventionl en situation d abus d financiers chez les personnes aînéesa 2007-02 02-0909 Table des matières 1. Objectifs 2. Statistiques sur la MRC

Plus en détail

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi?

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Prof. N. Burnay Université de Namur Université catholique de Louvain En guise d introduction Important changement démographique

Plus en détail

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb

Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 6 : Sahbi Boukhit, Lisa Gravel, Audrey Lacroix, Nathalie Martinez, Julie Paquette, Justine Schoeb DESCRIPTION DU PROJET PLANTE TON ÉNERGIE

Plus en détail

Présenté par: M. Eric ELOUNDOU, Directeur Général ELESYST Administrateur d ECAM

Présenté par: M. Eric ELOUNDOU, Directeur Général ELESYST Administrateur d ECAM Organisé par: & Présenté par: M. Eric ELOUNDOU, Directeur Général ELESYST Administrateur d ECAM PARTIE I : COMMENT MURIR SON PROJET? COMMENT MURIR SON PROJET? Concevoir et réaliser un projet d entreprise

Plus en détail

Exercice 2.22. Problèmes et solutions. Question 1

Exercice 2.22. Problèmes et solutions. Question 1 Date : Août 004 Exercice. Question Jean Sétout, votre beau-frère, est l unique actionnaire d une entreprise de distribution de matériel informatique nommée Informatique Expert inc. Mordu d informatique

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ;

a) «Conseil» : désigne le Conseil d'administration de la Société ; c) «Gouvernement» : désigne le gouvernement du Québec ; RÈGLEMENT CONCERNANT LES FONCTIONS ET LES POUVOIRS DU PRÉSIDENT ET DU VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION AINSI QUE DES DIRIGEANTS ET D'AUTRES CADRES D'HYDRO-QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 731 MODIFIÉ

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT

ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT Constitution d un dossier KOHLER ASSURANCES 20, rue Drouot 75009 PARIS - Tél. 01.44.83.85.50 Fax 01.44.83.85.64 - Email kohlerass@wanadoo.fr - S.A.S

Plus en détail