SAMSAH-92 Spécifique cérébrolésés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAMSAH-92 Spécifique cérébrolésés"

Transcription

1 SAMSAH-92 Spécifique cérébrolésés C. Vallat-Azouvi Coordinatrice Docteur en neuropsychologie Séminaire SAMSAH CRFTC 19 juin 2014

2 SAMSAH 92-Spécifique cérébrolésés Avis favorable du CROSMS le 21 septembre 2007 Ouverture le 15/10/ places Ouverture 250 jours par an du lundi au vendredi Permanence téléphonique Prix de journée (CG) Notification CDAPH : 1 an (6mois-2 ans) renouvelable Personnes cérébrolésées adultes Lésions cérébrales acquises non dégénératives Résidence ou exercice professionnel dans le 92 (ou limitrophes : ouest parisien et 78) Equipe pluridisciplinaire (médecin, ergothérapeutes, éducatrice spécialisée, assistante sociale, psychologue clinicienne, psychologue du travail, secrétaire médicosociale, coordinatrice-neuropsychologue, directeur)

3 Particularités Intégré au dispositif UGECAMIF UEROS Et implanté dans le service MPR de l hôpital R. Poincaré Origine du projet : Nécessité du suivi à long terme des personnes cérébrolésés : «chronicité» Nécessité d évaluation au domicile Maintien au domicile? Aides humaines? Domicile en «autonomie relative» Nécessité d un accompagnement pour coordination mais aussi interventions

4 Quelques remarques concernant les suivis/accompagnements Spécificité des troubles cognitivo-comportementaux : nécessité d un accompagnement spécifique Y compris pour l accompagnement professionnel Formation spécifique des professionnels aux problématiques cognitivo-comportementales Prendre en compte les problèmes spécifiques des personnes cérébrolésées Nécessité d un accompagnement individualisé, personnalisé «sur mesure» Nécessité d accompagnement à long terme «Chronicité» des troubles cognitifs Fragilité de l insertion / sensibilité au modification de l environnement Nécessité d aide/accompagnement pour les familles

5 Missions et Spécificité Favoriser l autonomie et l intégration dans l environnement de vie de la personne Possibilités de maintien au domicile avec aides humaines? SAMSAH = Evaluation des besoins En collaboration avec le réseau existant (auxiliaires de vie, réseau sanitaire de proximité, GEM, ) et les familles Fluidifier les sorties des services MPR Et fluidifier les suivis de l antenne UEROS et UEROS Problématique pour sorties immédiates de MPR : délai «nécessaire» avant d intervenir au domicile Sensibiliser, informer et former les partenaires à la prise en charge des personnes cérébro-lésées Auxiliaires de vie, structure non spécifique, environnement professionnel et notamment médecin du travail Relais en amont ou aval d autres SAMSAH ou SAVS

6 Age moyen = 41 ans (ET = 8,3ans ; min:19;max:57) IL = 10,2 ans (ET= 6,8; min=1an ; max= 33,95) Etiologie TC=15 ; AVC ischémique=11 ; AVC hémorragique=4 ;Tumeur=4 ; Encéphalite/méningite=3 Délai entre pré-admission et admission : Moy=3,15 mois (ET=2,49) Délai d obtention de notification Moy = 4,86 mois (ET = 2 mois) Durée d accompagnement Moy = 29,60 mois (ET = 11,57 ; min:8,07; max: 54,90)

7 Déficiences et niveau de dépendance Tous présentent des troubles cognitifs Certains avec des troubles sévères du comportement 59% présentent des déficiences motrices Hémiplégie ou syndrome cérébelleux 22,5% ont des déficits sensoriels Visuel et auditif 48% présentent des troubles psychopathologiques ou psychiatriques associés Niveau de handicap évalué avec l échelle de Glasgow : 61,5% GOS 3 (dont 1/4 évalué en GOS 2 en début de PEC) 38,5% GOS 2

8 Caractéristiques des accompagnements proposés TYPE DE PRISE EN CHARGE % de bénéficiaires concernés Dimension relative à l autonomie 83 Dimension sociale 87 Dimension médicale 92 Dimension professionnelle 38,5 Dimension de soutien des relations avec l environnement familial 74,3 et social Dimension psychologique 92 Autres 30

9 Orientation à la sortie du SAMSAH Maintien domicile : 65,4 % AVS : 38,5% Suivi médical (généraliste, spécialiste ou MPR) : 100 % Antenne UEROS : 42,3% Rééducation : 25% Foyer Hébergement-FAM : 11,5 % MAS : 15,38 % Autre SAMSAH : 11,5 % Emploi=11,5 % Interruption sur décision personnelle : 2

10 Plusieurs niveaux de spécificité Formation de l équipe (Expertise) Meilleure compréhension des problématiques Eviter les «fausses attributions» «pas de demande»? Bénéficiaire anosognosique ou apragmatique «il fait exprès»? troubles du comportement sd dyséxécutif Prise en compte des problématiques spécifiques Comment communiquer avec une personne aphasique? Comment réagir au trouble du comportement? Compensation des déficiences cognitives (difficultés de mémoire, attention ) Adaptation des accompagnements Des outils PAAC Evaluations écologiques

11 Plusieurs niveaux de spécificité De la formation des aidants à la spécificité des déficiences, limitations d activité et restriction de participation Informer et sensibiliser les partenaires du réseau de façon individualisée Des modalités d accompagnements «Fréquence» : en moyenne 2,75 RDV par semaine/bénéficiaire Variable : soutenue veille «Souplesse» : durée d un RDV (1h à la journée) Des sorties du service Domicile avec aide humaine (en majorité) ou vers des structures spécifiques

12 Quelques questions soulevées - Difficultés Difficultés pour «pérenniser» les actions menées Activités de loisirs Relais à la sortie Turn-over des auxiliaires de vie Réitération des formations aux aidants Problématiques psychiatriques Relais psychiatres? Collaboration «SAMSAH psy» Problématique de la double notification?

13 Arrêt de l accompagnement Quand? Indicateurs d atteinte des objectifs? Possibilité de renouvellement notification pour sortie du dispositif Comment? Relais, placement Chronicité et fragilité de l insertion Suivi en veille indispensable (pour les usagers au domicile) Antenne UEROS, MPR, libéraux, MDPH

14 Conclusions Grand intérêt des accompagnements pluridisciplinaires et dans l environnement de la personne cérébrolésée par des structures spécifiques Efficacité pour une grande partie des personnes accompagnées depuis l ouverture Importance des liens avec les partenaires Familles Auxiliaires de vie Réseau sanitaire et MS «généraliste» et «spécifique» Libéraux «du soins» (orthophonistes, psychologues, médecins généralistes ou spécialistes) ESAT et médecin du travail (MO) MDPH Nécessité de formation des équipes et des accompagnants à la spécificité du handicap des personnes accueillies Apport de la spécificité aux MDPH autres structures non spécifiques

15 Merci pour votre attention

16 SAMSAH 92 Avis favorable du CROSMS le 21 septembre 2007 Ouverture le 15/10/2009 Décrêt n du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnants des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie Gestionnaire : UGECAMIF Implantation à l hôpital R. Poincaré, Garches Capacités d accueil : 20 places Ouverture 250 jours par an du lundi au vendredi Permanence téléphonique Adultes cérébrolésés (20-60 ans), reconnus handicapés par la CDAPH, aptes ou inaptes au travail Sortis de la phase de soins Titulaires d une orientation SAMSAH (CDAPH) Résidence ou exercice professionnel dans le 92 (ou limitrophes : ouest parisien et 78)

17 Le personnel de l équipe Direction administrative : Pôle Ouest-Sud (M. Joos) Direction opérationnelle : Coubert (M. Le Roch) Coordinatrice-Neuropsychologue (0,40 ETP) Secrétaire médico-sociale (1 ETP) Médecin (0,20 ETP) Infirmière (0,50 ETP) Psychologue du travail (0,50 ETP) Ergothérapeutes (1,5 ETP répartis sur 2 postes) Educateur (1 ETP) Psychologue clinicien (1 ETP) Assistante sociale (1 ETP) Partenariat avec les services d auxiliaires de vie extérieur

18 Principaux axes d accompagnements Accompagnement dans le lieu de vie Accompagnement médical et paramédical Accompagnement social et apprentissage à l autonomie Soutien des relations avec l environnement familial et social Accompagnement à l insertion scolaire, universitaire et professionnelle Suivi éducatif et psychologique, Appui pour l aménagement ergonomique domicile/travail, Accompagnement pour l accès au droits, Expertise pour la définition d aide technique, humaine et animalière.

19 Bref résumé du parcours.. Traitement de la demande Première évaluation réalisée en amont par les services MPR, les antennes UEROS, les UEROS, l ADEP MAS ou CICL. Déficience, limitation d activité, restriction de participation, facteurs contextuels Pré-Admission : médecin et/ou AS + Coordinatrice Intégration dans le dispositif SAMSAH après accord de la CDAPH / SAMSAH Livret d accueil Règlement de fonctionnement Charte des droits et des liberté de la personne accueillie Document Individuel de Prise en Charge

20 Elaboration du projet individualisé de prise en charge et d accompagnement Définir les objectifs et les moyens mis en œuvre Evaluation des besoins en accompagnement Définition du Projet d Accompagnement Individualisé Personnalisé (PAIP) : période d un mois environ Contractualisé : Document Individuel de Prise en Charge Révision du contrat annuellement par le SAMSAH Durée de l orientation CDAPH : 1 ou 2 ans renouvelable (??) Sortie du dispositif Abandon SAMSAH ne peut plus répondre aux évolutions de la problématique Accompagnement n est plus nécessaire

Bilan de l antenne UEROS-Garches et place d une antenne dans le réseau

Bilan de l antenne UEROS-Garches et place d une antenne dans le réseau Bilan de l antenne UEROS-Garches et place d une antenne dans le réseau C. Vallat-Azouvi Antenne UEROS-UGECAM-Garches SAMSAH92-UGECAM Séminaire CRFTC du 11 février 2010 Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

RÔLE DE L UEROS. Centre de réadaptation de Coubert. Unité d Evaluation de Réentraînement. Socio-Professionnelle

RÔLE DE L UEROS. Centre de réadaptation de Coubert. Unité d Evaluation de Réentraînement. Socio-Professionnelle Centre de réadaptation de Coubert Médecine physique, gérontologie et réinsertion professionnelle RÔLE DE L UEROS Unité d Evaluation de Réentraînement et d Orientation Socio-Professionnelle Florence BLOCH-JACQUOT

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Centre Ressources Francilien du Traumatisme Crânien 8, rue Maria Hélèna Vieira da Silva / Pavillon Leriche - 75014 PARIS 1 UEROS:

Plus en détail

Décret n du 20 mars 2009

Décret n du 20 mars 2009 Décret n 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26

Plus en détail

Laetitia Simonnot Mathilde Chevignard

Laetitia Simonnot Mathilde Chevignard Laetitia Simonnot Mathilde Chevignard Lésion cérébrale acquise dans l enfance Perturbation fréquente du développement ultérieur Divers domaines neuropsychologiques Compétences sociales Comportement, santé

Plus en détail

Unités d évaluation, de réentraînement et de réinsertion sociale et/ou professionnelle

Unités d évaluation, de réentraînement et de réinsertion sociale et/ou professionnelle Acciden t Prise en charge par les services de ramassages Unités d évaluation, de réentraînement et de réinsertion sociale et/ou professionnelle C. Vallat Antenne UEROS Hôpital R. Poincaré, Garches Hôpital

Plus en détail

Le SAMSAH de la Sèvre

Le SAMSAH de la Sèvre Le SAMSAH de la Sèvre Service adossé à la Maison d Accueil Spécialisée de Rezé géré par L APAJH 44 Présentation : Monsieur STOLARSKI, directeur de la MAS de Rezé, APAJH 44 DEFINITION Les Services d Accompagnement

Plus en détail

FOYER D ACCUEIL MEDICALISE

FOYER D ACCUEIL MEDICALISE ASSOCIATION DE VILLEBOUVET 1 Foyer d accueil médicalisé 1 Foyer d hébergement pour travailleurs 1 service d accompagnement à domicile 1 SAVS (futur samsah) 1 CAJ 1 Foyer d accueil médicalisé à Pierrefort

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

Évaluation de la personne «cérébrolésée» Dr Virginie Saoût Arceau Anjou- Mutualité Française Anjou Mayenne Centre des Capucins Angers

Évaluation de la personne «cérébrolésée» Dr Virginie Saoût Arceau Anjou- Mutualité Française Anjou Mayenne Centre des Capucins Angers Évaluation de la personne «cérébrolésée» Dr Virginie Saoût Arceau Anjou- Mutualité Française Anjou Mayenne Centre des Capucins Angers Qu est-ce que la «cérébrolésion»? La «cérébrolésion» Définition Étiologie

Plus en détail

Rôle du psychologue spécialisé en neuropsychologie auprès des adultes ayant subi une lésion cérébrale acquise (TC, AVC, tumeurs )

Rôle du psychologue spécialisé en neuropsychologie auprès des adultes ayant subi une lésion cérébrale acquise (TC, AVC, tumeurs ) Rôle du psychologue spécialisé en neuropsychologie auprès des adultes ayant subi une lésion cérébrale acquise (TC, AVC, tumeurs ) COMETE France, Anaïs NOËL UEROS : session de 6 mois et CERSS, Delphine

Plus en détail

Livret d Accueil SAMSAH

Livret d Accueil SAMSAH PÔLE ACCOMPAGNEMENT SOCIAL SAMSAH Livret d Accueil SAMSAH 46, Bis rue Pierre Curie - Z.I. des Gâtines - 78370 Plaisir Tél : 01.30.51.00.38 - Fax : 01.30.51.06.64 - samsah@apajh-yvelines.org www.apajh-yvelines.org

Plus en détail

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés 20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin 2011 La scolarisation des enfants handicapés 1 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 Définition Un E.S.A.T. (Etablissement et Service d Aide par le Travail), anciennement dénommé C.A.T. (Centre d Aide par le Travail) est un établissement

Plus en détail

Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France

Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France Déploiement des 8 équipes mobiles AVC / neurologie en Ile de France Laurence JOSSE Cadre supérieur de rééducation C2R Hôpitaux universitaires St Louis, Lariboisière F. Widal Financement et constitution

Plus en détail

S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H.

S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H. S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H. Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés SAVS / SAMSAH Site de Morlaix : rue Louis Bodelio 29600 Plourin-Les-Morlaix

Plus en détail

Projet de vie et accompagnement personnalisé en établissement

Projet de vie et accompagnement personnalisé en établissement Projet de vie et accompagnement personnalisé en établissement FAM -ADEP-CICL Hauts-de-Seine Marie BRAMI Directrice en cohésion avec les équipes pluridisciplinaires 1 FAM - ADEP- CICL Mme Agathe CEBRON

Plus en détail

MDPH et Insertion Professionnelle. Dr Estelle Charpy Médecin coordonnateur

MDPH et Insertion Professionnelle. Dr Estelle Charpy Médecin coordonnateur MDPH et Insertion Professionnelle Dr Estelle Charpy Médecin coordonnateur 8 octobre 2011 1 Présentation de la MDPH La MDPH : un acteur central de la compensation du handicap Remplace la COTOREP et la CDES

Plus en détail

Le suivi de l élève en dispositif ULIS

Le suivi de l élève en dispositif ULIS Le suivi de l élève en dispositif ULIS Deux modes de suivi Deux modes de suivi Un suivi institutionnel Un suivi de proximité Les procédures L enseignant coordonnateur de l ulis ESS Les procédures Les procédures

Plus en détail

Risque infectieux et parcours de soins

Risque infectieux et parcours de soins Risque infectieux et parcours de soins Place de l HADR dans la filière de soins Centre de Réadaptation de Coubert Journée annuelle de prévention des infections associées, 16/06/16 HAD-R (*): Nouvelle alternative

Plus en détail

SAMSAH Autisme SDI 23 MARS 2017

SAMSAH Autisme SDI 23 MARS 2017 SAMSAH Autisme SDI 23 MARS 207 Conception du projet Un projet novateur Trois partenaires co-constructeurs du projet: Les Papillons Blancs du Haut-Rhin Le Centre Hospitalier de Rouffach Le Centre de formation

Plus en détail

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L Unité Neuro Vasculaire : une équipe pluridisciplinaire 18/10/2016 2 Le service accueille les patients atteints d Accidents vasculaires cérébraux d origine ischémique

Plus en détail

LÉSION CÉRÉBRALE ET EXERCICE D UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE POUR DES PERSONNES AYANT DES TROUBLES COGNITIFS ET/OU COMPORTEMENTAUX

LÉSION CÉRÉBRALE ET EXERCICE D UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE POUR DES PERSONNES AYANT DES TROUBLES COGNITIFS ET/OU COMPORTEMENTAUX LÉSION CÉRÉBRALE ET EXERCICE D UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE POUR DES PERSONNES AYANT DES TROUBLES COGNITIFS ET/OU COMPORTEMENTAUX Chantal TAILLEFER, cadre de santé, ergothérapeute, IFE de Créteil, CRFTC

Plus en détail

Handicap et Neurologie

Handicap et Neurologie Handicap et Neurologie LE RÉSEAU HAUT NORMAND DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES Séminaire de Santé Publique - Neufchâtel en Bray - 17 décembre 2012 Quentin Luzurier Handicap et Neurologie I. Réseau de Santé :

Plus en détail

Handicap psychique : de quoi parlons-nous? Pierre Coubelle ARGOS 2001 Carine Sepieter CREHPSY

Handicap psychique : de quoi parlons-nous? Pierre Coubelle ARGOS 2001 Carine Sepieter CREHPSY Handicap psychique : de quoi parlons-nous? Pierre Coubelle ARGOS 2001 Carine Sepieter CREHPSY 1 Santé mentale en question? 1 personne sur 4 peut être confrontée un jour dans sa vie à des problèmes psychiques

Plus en détail

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013 Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay 63118 Cébazat 18/01/2013 Unité COMETE France du CHU de Clermont -Ferrand Projet

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

Les ateliers ont vu coexister diverses activités telles que le cannage de chaises, la fabrication de paillassons, la serrurerie et la brosserie.

Les ateliers ont vu coexister diverses activités telles que le cannage de chaises, la fabrication de paillassons, la serrurerie et la brosserie. INTRODUCTION Présentation de l ESAT Henry Marsoulan En 1896, Henry Marsoulan, conseiller municipal de la Seine, propose d accueillir dans des ateliers d assistance par le travail, des personnes dont les

Plus en détail

Les services pour adultes handicapés vivant à domicile : Données de cadrage

Les services pour adultes handicapés vivant à domicile : Données de cadrage SAVS, SAMSAH, SSIAD, SAAD, SPASAD quel accompagnement pour les adultes handicapés à domicile? Morlaix, le 6 juin 2013 Les services pour adultes handicapés vivant à domicile : Données de cadrage La prise

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Centre Ressources Francilien du Traumatisme Crânien 8, rue Maria Hélèna Vieira da Silva / Pavillon Leriche - 75014 PARIS PRATIQUE

Plus en détail

Evaluation et Compensation

Evaluation et Compensation Séminaire XI AFTC Ile-de-France/PARIS - CRFTC 2016 : Trente ans après Le traumatisme crânien et les lésions cérébrales acquises. Progrès et perspectives **************** Evaluation et Compensation MDPH

Plus en détail

Établissement «Les TERRASSES»

Établissement «Les TERRASSES» Troubles Cognitifs : Retentissement sur l emploi et l insertion Établissement «Les TERRASSES» Sylvie THIBAUDEAU Responsable du Pôle Cérébrolésion Cathy FEUILLETTE Neuropsychologue Fabrice DALBY Chargé

Plus en détail

L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées. Association CAUDEHM CLIC-Antenne MDPH Fougères

L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées. Association CAUDEHM CLIC-Antenne MDPH Fougères L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées Association CAUDEHM CLIC-Antenne MDPH Fougères 1 Les CLIC en Ille et Vilaine Rappel contexte législatif En Ille et Vilaine, le Conseil Général

Plus en détail

Centre référent des troubles d apprentissage

Centre référent des troubles d apprentissage Centre référent des troubles d apprentissage CRTA Hôpital femme-enfant-adolescent 7 quai Moncousu 44093 Nantes Cedex 1 tél. 02 40 08 43 09 mail: crta@chu-nantes.fr www.chu-nantes.fr > saisir «CRTA» dans

Plus en détail

Passage d une logique administrative à une logique de service. Accessibilité : vie dans la cité Droit à Compensation

Passage d une logique administrative à une logique de service. Accessibilité : vie dans la cité Droit à Compensation Le cadre de la loi : 11 février 2005 Passage d une logique administrative à une logique de service. Personne handicapée au centre des dispositifs. Le libre choix de la personne et respect de son projet

Plus en détail

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux!

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux! Quefaireaprèsêtrevenuàl associationcoridys? Tout ce qui concerne le handicap est modifié depuis le 1er janvier 2006 (application de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, pour

Plus en détail

Service An Treiz SAVS

Service An Treiz SAVS Service An Treiz SAVS Agrément départemental de 73 places : 39 sur Brest dont 6 places d accompagnement pour des ouvriers de l ESAT de Guipavas (Handicap psychique) 18 sur Morlaix 16 sur Quimper (dont

Plus en détail

Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes Lille

Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes Lille Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) 95, rue d Esquermes - 59000 Lille 03.20.09.44.74 03.20.17.04.98 sava@epdsae.fr www.epdsae.fr Le Service d Accompagnement à la Vie Autonome (SAVA) est un

Plus en détail

1 - Les établissements concourant à la formation ou à l insertion professionnelle

1 - Les établissements concourant à la formation ou à l insertion professionnelle ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU... Après l'évaluation de vos besoins faite par l'équipe pluridisciplinaire, vous pouvez être orienté(e) par la Commission des Droits et de l'autonomie

Plus en détail

Coordination entre la MDPH de la Somme et le SAVS 80 APF

Coordination entre la MDPH de la Somme et le SAVS 80 APF 1 Coordination entre la MDPH de la Somme et le SAVS 80 APF Présentation de la situation de Monsieur B: Comment se coordonnent les deux partenaires que nous sommes pour répondre de façon cohérente et adaptée

Plus en détail

Rempli par: Nom.Prénom... Nom :.Prénom :... Nom de jeune fille :.. Adresse du patient : Code Postal : Ville :...

Rempli par: Nom.Prénom... Nom :.Prénom :... Nom de jeune fille :.. Adresse du patient : Code Postal : Ville :... QUESTIONNAIRE Mr Mme Mlle Rempli par: Nom.Prénom... E-Mail : @ Date : / / USAGER ID : (n communiqué après dépôt de la demande, par mail) Mr Mme Mlle Nom :.Prénom :... Nom de jeune fille :.. Date de naissance

Plus en détail

Définition du handicap selon la loi du 11 février Circonscription de Vence

Définition du handicap selon la loi du 11 février Circonscription de Vence «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération

Plus en détail

Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail?

Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail? Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail? Dr Denis LEGUAY Angers Les CReHPsy: quel projet? Un guichet unique avant instruction de la demande Et les MDPH? Un portage

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées. Département du Calvados

Maison Départementale des Personnes Handicapées. Département du Calvados Maison Départementale des Personnes Handicapées Département du Calvados 12/12/2013 La loi sur le handicap du 11 février 2005. Disparition des COTOREP CDES et création des MDPH : un guichet unique pour

Plus en détail

Cadre réglementaire des SAMSAH: attentes et besoins des tutelles. Dr Hélène VALARCHÉ 19 juin 2014 (CRFTC)

Cadre réglementaire des SAMSAH: attentes et besoins des tutelles. Dr Hélène VALARCHÉ 19 juin 2014 (CRFTC) Cadre réglementaire des SAMSAH: attentes et besoins des tutelles Dr Hélène VALARCHÉ 19 juin 2014 (CRFTC) Cadre réglementaire Loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale codifiée

Plus en détail

Pour tout enfant ou adolescent en situation de handicap présentant des besoins pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques particuliers.

Pour tout enfant ou adolescent en situation de handicap présentant des besoins pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques particuliers. Pour qui? Pour tout enfant ou adolescent en situation de handicap présentant des besoins pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques particuliers. De la maternelle au lycée. Dans l enseignement public ou

Plus en détail

Syndrome du bébé secoué: Suivi à long terme

Syndrome du bébé secoué: Suivi à long terme Syndrome du bébé secoué: Suivi à long terme Docteur Hanna TOURE Vendredi 11 octobre 2013 Syndrome du bébé secoué: Quelles préventions possibles? INTRODUCTION Syndrome du bébé secoué ( SBS) : Traumatisme

Plus en détail

Présentation de la MDPH et du rôle des Clic envers les personnes en situation de handicap

Présentation de la MDPH et du rôle des Clic envers les personnes en situation de handicap Présentation de la MDPH et du rôle des Clic envers les personnes en situation de handicap 13 juin 2014 Territoire du Clic de Sully sur Loire, Gien et Montargis Dispositif MAIA porté par le Clic du Val

Plus en détail

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan 10 Rue Gellibert Le mot du directeur Vous avez entre les mains le livret d'accueil du SESSAD Landes Sud Océan Vous

Plus en détail

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France.

Plus en détail

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan L association départementales des PEP 40 Où nous trouver? Le SESSAD vous accueille dans ses antennes : De 9.00 à 17.00

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SAVS L Envol

LIVRET D ACCUEIL SAVS L Envol PLAN D ACCES Service d Accompagnement à la Vie Sociale " L Envol " 25 Avenue de la Bouterne - CS 9721-26602 Tain L Hermitage Cedex Téléphone 04 75 07 59 59 Fax 04 75 07 59 91 FINESS 260 000 302 SIREN 779

Plus en détail

Le GUIDEde la MDPH de l'yonne. handicap. missions. contact. social. agir. aide. pour qui? MDPH M AISON D ÉPARTEMENTALE PERSONNES HANDICAPÉES DES

Le GUIDEde la MDPH de l'yonne. handicap. missions. contact. social. agir. aide. pour qui? MDPH M AISON D ÉPARTEMENTALE PERSONNES HANDICAPÉES DES Le GUIDEde la MDPH de l'yonne missions handicap social contact agir pour qui? aide MDPH M AISON D ÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES missions handicap Édito La loi du 11 février 2005, relative à «l

Plus en détail

LE HANDICAP COMPLEXE

LE HANDICAP COMPLEXE LE HANDICAP COMPLEXE «Articuler les actions de soins, d éducation, d apprentissage, de loisirs pour favoriser un meilleur état de Santé» 30 e Journées Nationales de formation des Personnels MAS/ FAM Organisées

Plus en détail

SESSAD Nord. Livret d accueil. Enfance : éducation, soins & apprentissage. Service d Education Spéciale et de Soins à Domicile CRÈCHE ÉCOLE

SESSAD Nord. Livret d accueil. Enfance : éducation, soins & apprentissage. Service d Education Spéciale et de Soins à Domicile CRÈCHE ÉCOLE Enfance : éducation, soins & apprentissage Livret d accueil SESSAD Nord Service d Education Spéciale et de Soins à Domicile PISCINE LOISIRS ENTREPRISE MÉDECIN CRÈCHE ÉCOLE Bienvenue Qui est concerné? Quel

Plus en détail

MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement des MDPH

Plus en détail

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile)

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile) 29 mai 2013 Lycée Louis Barthou Collectif inter-sessad et CAMSP du Béarn. Les rencontres ont débuté en 2007. L Objectif était d avoir une meilleure connaissance des services, des différents dispositifs

Plus en détail

Réunion du 24 mars Ime le Moulin de Presles

Réunion du 24 mars Ime le Moulin de Presles Réunion du 24 mars 2015 Ime le Moulin de Presles Principes de la loi du 11 février 2005 Placer la personne handicapée au sein des dispositifs (projet de vie) Permettre le libre choix du mode de vie : la

Plus en détail

6èmes journées régionales de formation des personnels des SESSAD. 6 et 7 décembre 2007 IRTS de Bretagne - Rennes

6èmes journées régionales de formation des personnels des SESSAD. 6 et 7 décembre 2007 IRTS de Bretagne - Rennes 6èmes journées régionales de formation des personnels des SESSAD 6 et 7 décembre 2007 IRTS de Bretagne - Rennes 1 Plan personnalisé de compensation : exemple d un conventionnement avec la MDPH du Val de

Plus en détail

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme Famille : Soins Sous-famille : soins de rééducation Métier : cf. fiche métier- à renseigner obligatoirement Code Métier : 05I20 Code GESFORM GPMC : réservé DRH 1- Définition Etablir, dans le cadre de la

Plus en détail

RESEAU G-SEP Groupe Septentrionnal d Études et de Recherche sur la Sclérose En Plaques

RESEAU G-SEP Groupe Septentrionnal d Études et de Recherche sur la Sclérose En Plaques Sylvie LEMAIRE-DESREUMAUX, Coordinatrice Réseau G-SEP Faculté de pharmacie, 12 novembre 2015 RESEAU G-SEP Groupe Septentrionnal d Études et de Recherche sur la Sclérose En Plaques Le réseau G-SEP Réseau

Plus en détail

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins Au programme : 1/ Bassins d éducation 2/ Dispositifs de l éducation Nationale 3/ Dispositifs

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris

Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris Ergothérapie à l'esat Hors les murs Paris Présentation CRFTC Jeudi 20 mars 2014 E. Berthommé L Esat Hors les Murs Paris L ESAT de L ADAPT: ouverture le 1er octobre 2007. Une structure dans le parcours

Plus en détail

«Art. L Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction participation à la vie en société subie

«Art. L Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction participation à la vie en société subie La Maison Départementale des Personnes Handicapées 67 Missions et dispositifs en faveur des personnes en situation de handicap 1 Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances,

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

La formation au diplôme d Etat d ergothérapeute. Janvier 2014 /30

La formation au diplôme d Etat d ergothérapeute. Janvier 2014 /30 La formation au diplôme d Etat d ergothérapeute Janvier 2014 Bernard DEVIN directeur 1 /30 L ergothérapeute intervient dans un environnement médical, professionnel, éducatif ou social en faveur d une personne

Plus en détail

Historique des MAS, FAM et SAMSAH

Historique des MAS, FAM et SAMSAH Historique des MAS, FAM et SAMSAH 1975-2009 1 1970 Loi n 70-1318 du 31 décembre 1970 portant réforme hospitalière Article 30 : A titre provisoire, les établissements d hospitalisation publics peuvent continuer

Plus en détail

Claire Goulet - CPC ASH 67 CLASSES D INCLUSION SCOLAIRE

Claire Goulet - CPC ASH 67 CLASSES D INCLUSION SCOLAIRE CLASSES D INCLUSION SCOLAIRE La circulaire du 17 juillet 2009 Ressources et légende : Pour trouver le texte de la circulaire et beaucoup d autres outils : L espace ASH67, en cours de construction, mais

Plus en détail

Martine RODTS Coordinatrice du SAMSAH Magali LEFEVRE Neuropsychologue au SAMSAH. Bayeux - 16 novembre 2016

Martine RODTS Coordinatrice du SAMSAH Magali LEFEVRE Neuropsychologue au SAMSAH. Bayeux - 16 novembre 2016 Martine RODTS Coordinatrice du Magali LEFEVRE Neuropsychologue au Bayeux - 16 novembre 2016 1 1 an 10 mois UEROS 7 mois 3 ans Géraldine 25 ans o Célibataire o Vit chez sa mère o BEP secrétariat en 2004

Plus en détail

Proposition pour un meilleur accompagnement des personnes présentant des troubles psychiques chroniques et invalidants dans le cadre de leur

Proposition pour un meilleur accompagnement des personnes présentant des troubles psychiques chroniques et invalidants dans le cadre de leur PROJET REFERENT DE PARCOURS EN REHABILITATION PSYCHOSOCIALE Proposition pour un meilleur accompagnement des personnes présentant des troubles psychiques chroniques et invalidants dans le cadre de leur

Plus en détail

L AVC en ALSACE: Etat des lieux

L AVC en ALSACE: Etat des lieux L AVC en ALSACE: Etat des lieux ARS Alsace Septembre 2011 Présentation du PLAN AVC 2010-2014 La population alsacienne Une population de 1 837 000 habitants soit 3 % de la population nationale. 4 territoires

Plus en détail

La Fondation John Bost en Yvelines

La Fondation John Bost en Yvelines La Fondation John Bost en Yvelines veut offrir un lieu d accueil et des soins de proximité permettant aux familles de conserver des liens étroits avec leur proche. Foyer d Accueil Médicalisé de Guyancourt

Plus en détail

L emploi accompagné, une nécessité qui progresse.

L emploi accompagné, une nécessité qui progresse. L emploi accompagné, une nécessité qui progresse. Jean-Michel LABORDE AFTC Ile-de-France/Paris 1 Un enjeu : l inclusion des personnes cérébro-lésées par l accès à l emploi Rapport PRADAT DIEHL (2010):

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées j e u d i 1 1 f é v r i e r 2 0 1 0 dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées Par Bernard BONNE, Président du Conseil général de la Loire et Claude BOURDELLE, Vice-président du

Plus en détail

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe 1 Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe Cette notion est introduite dans la politique du handicap pour répondre aux personnes ne bénéficiant pas d accompagnement adapté du

Plus en détail

MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Un service public du handicap La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Plus en détail

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats 1 La Maison Départementale D des Personnes Handicapées 2 Le dispositif MDPH CNSA MDPH Département État ( DRASS, DDASS,DDTEFP) assurance maladie CAF Équipe

Plus en détail

Circonscription ASH 18

Circonscription ASH 18 Circonscription ASH 18 Loi n 2005-102, du 11 février 2005 Loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Loi n 2005-380, du 23 avril 2005 Loi

Plus en détail

ENQUETE à destination des associations de personnes handicapées sur les attentes et besoins des personnes en termes de transport

ENQUETE à destination des associations de personnes handicapées sur les attentes et besoins des personnes en termes de transport ENQUETE à destination des associations de personnes handicapées sur les attentes et besoins des personnes en termes de A - Eléments signalétiques 1 - Au nom de quelle association avez-vous répondu à ce

Plus en détail

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique -Projet Régional de Santé de la région Bourgogne - L équipe de pilotage : Christine JOLY présidente nationale de l association

Plus en détail

Projet Départemental Val-de-Marne

Projet Départemental Val-de-Marne 94 Projet Départemental Val-de-Marne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne

Plus en détail

Handicap psychique, psychiatrie et santé mentale?

Handicap psychique, psychiatrie et santé mentale? Handicap psychique, psychiatrie et santé mentale? La psychiatrie a-t-elle le monopole de la santé mentale? La santé mentale peut-elle se passer de la psychiatrie? Matthieu OCHIN Directeur Centre de ressources

Plus en détail

Comment faciliter le parcours de l enfant porteur d un Handicap. 17 novembre MDPH des Hauts de Seine

Comment faciliter le parcours de l enfant porteur d un Handicap. 17 novembre MDPH des Hauts de Seine Comment faciliter le parcours de l enfant porteur d un Handicap 17 novembre 20015 MDPH des Hauts de Seine la loi du 11 février 2005 POUR L ÉGALITÉ DES DROITS ET DES CHANCES, LA PARTICIPATION ET LA CITOYENNETÉ

Plus en détail

CHU LI M OGES. COMmunication Environnement Tremplin pour l Emploi Démarche Précoce d Insertion sociale et professionnelle

CHU LI M OGES. COMmunication Environnement Tremplin pour l Emploi Démarche Précoce d Insertion sociale et professionnelle CRRF Andr é Lalande NOTH / CHU LI M OGES COMmunication Environnement Tremplin pour l Emploi Démarche Précoce d Insertion sociale et professionnelle Valeurs et missions de la M é decine P hysique et R é

Plus en détail

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Direction Territoriale Var/Corse Centre d Affaires Europe Tour Arlatan 50 Voie Aurélienne

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Action N 3 type 1 - Adultes

Action N 3 type 1 - Adultes Action N 3 type 1 - Adultes Comprendre et accompagner les adultes avec TED (TSA) Les deux pôles adultes départementaux Bas-Rhin et Haut-Rhin développent leur mission de soutien aux familles d adultes avec

Plus en détail

LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (M.D.P.H)

LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (M.D.P.H) LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES (M.D.P.H) Origine La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées : a

Plus en détail

L ergothérapeute? Quels experts : Pascal MénardM Ergothérapeute. Ecole Nationale de la Magistrature 23 JUIN 2010

L ergothérapeute? Quels experts : Pascal MénardM Ergothérapeute. Ecole Nationale de la Magistrature 23 JUIN 2010 Ecole Nationale de la Magistrature 23 JUIN 2010 Quels experts : L ergothérapeute? Pascal MénardM Ergothérapeute rapeute Expert près s la cour d appel d d Aix d en Provence DIU traumatisme crânien Rappel

Plus en détail

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels»

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels» Synthèse des travaux du groupe n 3 : «de s professionnels et des aidants naturels» Rappel des axes de travail proposés au CTRA du 20 juin pour ce groupe de travail: - Inventaire de l offre de qualifiante

Plus en détail

Le CMP répond aux demandes des familles qui habitent sur les

Le CMP répond aux demandes des familles qui habitent sur les CMP de La Harpe Centre Médico-Psychologique II intersecteur Infanto-Juvénile des 5 et 6 arr ts de Paris 45, rue de la Harpe 75005 Paris Le CMP répond aux demandes des familles qui habitent sur les 5 ème

Plus en détail

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à :

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à : L d Hazebrouck recrute pour son Service Accueil de Jour «La Bélandrière» 1 AMP (H/F) CDI 0, 80 ETP Poste à pourvoir pour le Mois d avril 2016 - Vous assurez le bien-être et l épanouissement de la personne

Plus en détail

Assemblée Générale 2015 LES 10 ANS DU SAMSAH TC-CL 13

Assemblée Générale 2015 LES 10 ANS DU SAMSAH TC-CL 13 Assemblée Générale 2015 LES 10 ANS DU SAMSAH TC-CL 13 Assemblée Générale 2015 LES 10 ANS DU SAMSAH TC-CL 13 Rapport moral et rapport d activité 2015 Rapport financier Renouvellement C.A Historique AFTC

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91

TROUBLES DES APPRENTISSAGES. Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 TROUBLES DES APPRENTISSAGES Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE Repérage -diagnostic suivi

Plus en détail

Etablissements - Logements - Services pour adultes cérébro-lésés en Ile-de-France

Etablissements - Logements - Services pour adultes cérébro-lésés en Ile-de-France Etablissements - Logements - Services pour adultes cérébro-lésés en Ile-de-France Cartographie Juillet 10 Unités d Évaluation, de Réentraînement et d Orientation Socio-professionnelle ( UEROS ) Antenne

Plus en détail

Le Réseau Rhône-Alpes SEP

Le Réseau Rhône-Alpes SEP Le Réseau Rhône-Alpes SEP Nathalie MAGRO Infirmière coordinatrice Ecole de la SEP session 2014 L ORGANISATION DU RÉSEAU RHÔNE-ALPES SEP Association loi 1901 en activité depuis 2007. Conseil d Administration:

Plus en détail

handicap : mieux se connaitre

handicap : mieux se connaitre Les services d aide et d accompagnement à domicile pour adultes en situation de handicap : mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble. Rachelle LE DUFF, Conseillère technique, CREAI de Bretagne

Plus en détail

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or JOURNEE REGIONALE CREAI DU 9 JUIN 2015 La COOPERATION : l accompagnement à la parentalité d adultes en situation de handicap Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or Laurence RENIER directrice adjointe Ghislaine

Plus en détail