Dominique BELCOUR DESC Réanimation Médicale Bordeaux, juin 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dominique BELCOUR DESC Réanimation Médicale Bordeaux, juin 2008"

Transcription

1 Dominique BELCOUR DESC Réanimation Médicale Bordeaux, juin 2008

2 Introduction En France: 70% décès à l hôpital 50% en réanimation 53% décès dans contexte de LATA (LATAREA, 1997) 69 % des familles ont des symptômes d anxiété et 35 % des symptômes de dépression (Pochard F. Crit Care Med 2001 ; 29(10) : ) Syndrome de stress post traumatique présent chez 30% des familles (Azoulay E. AJRCCM 2005 ; 171 : )

3 Introduction Critères évaluant la qualité de l information apportée aux familles: Compréhension des informations délivrées Satisfaction vis-à-vis de la qualité de soins Importance des symptômes d anxiété et de dépression SRLF, juillet 2001 Rôle déterminant des entretiens avec les familles des patients en fin de vie

4 Une stratégie de communication pro-active permet-elle de diminuer les symptômes de stress, d anxiété et de dépression des familles 90 jours après le décès du patient?

5 Design de l étude Étude prospective, randomisée, contrôlée Multicentrique: 22 services de réanimation Groupe FAMIREA Mai 2005 Octobre 2005 Critère d inclusion: Conviction pour le médecin que le patient pourrait mourir dans quelques jours Critères d exclusion: Âge < 18 ans Barrière de la langue

6 Schéma de l étude Après obtention d un consentement oral du représentant familial: Randomisation en 2 groupes Groupe Témoin Groupe Intervention Prise en charge Prise en charge standard " Communication Pro-Active": Conférence de fin de vie (VALUE) Livret d accompagnement 90 jours après décès du patient: entretien téléphonique (interlocuteur aveugle / groupe) Août 2005-Janvier 2006

7 Critères de jugement Principal: IES score: symptômes liés au stress posttraumatique 15 items (SSPT > 30) Secondaires: Anxiété 7 questions: cotation de 0 à 3 Dépression 7 questions: cotation de 0 à 3 HADS Score > 8 : symptôme présent

8 Recueil de données Caractéristiques des patients, des services de Réanimation Éléments concernant la fin de vie Conférence de fin de vie: données descriptives, durée totale Entretien téléphonique à J90: score IES, HADS

9 Analyse statistique Calcul de nombre de sujets nécessaires 30% des symptômes liés au stress post traumatique Risque α = 0,05 Puissance = 0,9 Perdus de vue = 25% 100 familles 50 par groupe 132 familles Analyse statistique: tests non paramétriques Différence statistiquement significative: p<0,05

10 Réanimations: 15 CHU, 7 CHG Résultats

11 Résultats Pas de différence significative entre les 2 groupes

12 Résultats

13 Résultats

14 Résultats Critère de jugement principal Critère de jugement secondaire

15 Résultats Symptômes d anxiété et de dépression à 3 mois moins fréquents dans le groupe intervention Score HADS moins élevé

16 Conclusion des auteurs Stratégie de communication pro-active Plus de temps passé avec les familles Réduction de la pénibilité du deuil Opportunité d exprimer les souhaits du patient, le vécu familial Diminution des symptômes d anxiété, de dépression, de stress post traumatique chez les familles

17 Limites Relation médecin-malade en France paternaliste Critère d inclusion subjectif Courbe d apprentissage des praticiens Anxiété et dépression des familles avant entretiens non évalués Aveugle impossible Groupe témoin: entretiens négligés? Non: résultats similaires aux études antérieures

18 Analyse Équipe expérimentée Étude interventionnelle Paramètres objectifs Résultats significatifs Démonstration de l intérêt de développer une stratégie de communication pro-active afin soulager la pénibilité du deuil des familles

19 Analyse Profils socio-économiques, croyances des familles Impact sur la compréhension, sur le ressenti de la situation Modification des résultats? Relation patient/famille À l origine de différences dans le vécu du deuil Biais potentiel de l évaluation? Modalités de l entretien Rôle du livret d accompagnement Rôle du psychologue VALUE Plus d informations?

20 Analyse Entretien des familles à J90: exclusions Groupe intervention Groupe témoin Patients avec symptomatologie non comptabilisés Résultats minorés? Type de patients Limitation de soins Décès inéluctable Famille "préparée " Décès inattendu Famille non " préparée " Effet sur anxiété, dépression, SPT Extrapolation possible?

21 Conclusion Rôle prépondérant de l information des familles en deuil Stratégie de communication pro active: concept très séduisant Soigner les malades c est soigner les familles

L article de l année: des urgences. LACAZE Fanny DES Anesthésie réanimation

L article de l année: des urgences. LACAZE Fanny DES Anesthésie réanimation L article de l année: des urgences LACAZE Fanny DES Anesthésie réanimation Question au public Qui serait prêt à laisser la famille d un patient en ACR assister à la réanimation que vous réalisez?... Introduction

Plus en détail

L information en réanimation

L information en réanimation Université d Auvergne L information en réanimation DESC de Réanimation médicale Bordeaux Juin 2008 Alexandre Lautrette Service Réanimation Médicale Clermont-Ferrand Plan - obligation médico-légale - principes

Plus en détail

GROUPE 4 ETUDE DE NON INFERIORITE D UN NOUVEL ICOMT : OSS 117 VERSUS ENTACAPONE DANS LES FLUCTUATIONS MOTRICES DE LA MALADIE DE PARKINSON

GROUPE 4 ETUDE DE NON INFERIORITE D UN NOUVEL ICOMT : OSS 117 VERSUS ENTACAPONE DANS LES FLUCTUATIONS MOTRICES DE LA MALADIE DE PARKINSON GROUPE 4 ETUDE DE NON INFERIORITE D UN NOUVEL ICOMT : OSS 117 VERSUS ENTACAPONE DANS LES FLUCTUATIONS MOTRICES DE LA MALADIE DE PARKINSON 7 et 8 Novembre 2016 Formation «Méthodologie des essais cliniques

Plus en détail

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles aux urgences? Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone SOMMAIRE I. Quelles mauvaises nouvelles aux urgences? II. Difficultés de l équipe

Plus en détail

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique

Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 L objet d un article médical scientifique Objectif 1 : L objet d un article médical scientifique, parmi les suivants : évaluation d une procédure diagnostique, d un traitement, d un programme

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE. Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007

PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE. Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007 PRISE EN CHARGE DES FAMILLES AU DÉCHOCAGE Dr M. GUILLIER Journées en Traumatologie 13 Décembre 2007 RÔLE DU MÉDECIN Soins Enseignement Recherche Information et communication INFORMATION AUX PATIENTS L

Plus en détail

Statines au cours d un sepsis sévère POUR

Statines au cours d un sepsis sévère POUR Statines au cours d un sepsis sévère POUR I. Arguments physiopathologiques. II. Etudes rétrospectives. III. Etudes prospectives. Actions des statines au cours du sepsis Terblanche M. Lancet Infect Dis

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Juliana Ramiandrisoa, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Mais, quelle est la question??

Plus en détail

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Plus en détail

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT?

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? Dr Magali DEROIN, médecin généraliste Centre de Rééducation Fonctionnelle Provence-Bourbonne Conflit d intérêt Je n

Plus en détail

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce Dr Lafaye Fanny (PH LISP Oncologie médicale) CHU Dr Emmanuel de Larivière (médecin responsable du pôle palliatif)

Plus en détail

Écrire / Lire un Article Principes de Base

Écrire / Lire un Article Principes de Base Écrire / Lire un Article Principes de Base Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille,

Plus en détail

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Docteur Laurence Vanlemmens, oncologue, Centre Oscar Lambret Sophie PERES, cadre de santé, Santélys Journée Régionale Santé A Domicile Santélys

Plus en détail

EVALUATION DE LA PEUR DE L ACCOUCHEMENT EN FIN DE GROSSESSE ETUDE DE FAISABILITÉ

EVALUATION DE LA PEUR DE L ACCOUCHEMENT EN FIN DE GROSSESSE ETUDE DE FAISABILITÉ EVALUATION DE LA PEUR DE L ACCOUCHEMENT EN FIN DE GROSSESSE ETUDE DE FAISABILITÉ Leclerc M, Barasinski C, Auclair C, Vendittelli F 1 Introduction (1) Douleur : une des principales craintes des femmes.

Plus en détail

Niveau de connaissance et besoin d'information des patients lors d'une arthroplastie de la hanche ou du genou

Niveau de connaissance et besoin d'information des patients lors d'une arthroplastie de la hanche ou du genou Niveau de connaissance et besoin d'information des patients lors d'une arthroplastie de la hanche ou du genou Billon L, Décaudin B, Pasquier G, Lons A, Deken-Delannoy V, Germe AF, Odou P, Migaud H JOURNEES

Plus en détail

Intérêt du doppler transcrânien pour déterminer l heure de demande d angioscanner pour diagnostic de mort encéphalique

Intérêt du doppler transcrânien pour déterminer l heure de demande d angioscanner pour diagnostic de mort encéphalique Intérêt du doppler transcrânien pour déterminer l heure de demande d angioscanner pour diagnostic de mort encéphalique Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de

Plus en détail

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015 CONFERENCE CONDENSEE THEMATIQUE DU 25/09/2014 Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2015 P François, J Labarère, A Seigneurin TD 1 (25/09/2014) 1. Article 1 : Accès à une

Plus en détail

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker

Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Qu est-ce qu un pronostic? Principes des études pronostiques Caroline Elie URC Paris Centre Hôpital Necker Chez un homme de 50 ans, fumeur, traité pour une hypercholestérolémie, et à 15 jours d un infarctus

Plus en détail

Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 2014

Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 2014 Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 04 Correction proposée par Karine Lacut Diminution rapide de la pression artérielle chez des patients présentant une hémorragie

Plus en détail

Analyse d une étude : essai clinique. Geneviève Chêne

Analyse d une étude : essai clinique. Geneviève Chêne Analyse d une étude : essai clinique Geneviève Chêne 18 mars 2009 Abidjan Atelier de formation à la recherche clinique Avec la contribution de l ANRS et Esther Plan du cours Rappel du schéma et plan d

Plus en détail

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Apport de la médecine manuelle ostéopathique et orthopédique (MMOO) dans la prise en charge des lombalgies aiguës et subaiguës Etude préliminaire

Apport de la médecine manuelle ostéopathique et orthopédique (MMOO) dans la prise en charge des lombalgies aiguës et subaiguës Etude préliminaire Apport de la médecine manuelle ostéopathique et orthopédique (MMOO) dans la prise en charge des lombalgies aiguës et subaiguës Etude préliminaire c1 COMMEAU Damien ; THEFENNE Laurent, MPR HIA Laveran,

Plus en détail

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte

Typologie des études. M.Cucherat E.Vicaut. Etudes analytiques. Etudes descriptives. Etudes de cohorte. Etudes de cohorte Programme de Formation aux Biostatistiques Les différents types d études de recherche clinique M.Cucherat E.Vicaut Etudes descriptives Etudes transversales Etudes analytiques Etudes d'observation cohortes

Plus en détail

Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS

Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS Deborah Azoulay (Interne en Médecine du travail) Pr Françoise Laroche Pr Serge Perrot Pr Coste Aflar FibromyalgieSOS REALISATION ET FINANCEMENT Enquête réalisée et financée par 2 associations de malades:

Plus en détail

Admission en Réanimation : quels critères?

Admission en Réanimation : quels critères? Admission en Réanimation : quels critères? Eric KIPNIS et Pierre-André RODIE-TALBERE Réanimation Chirurgicale Pôle d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille La 1 ere décision thérapeutique

Plus en détail

APNET Corrigé LCA Novembre 2011

APNET Corrigé LCA Novembre 2011 Corrigé LCA Novembre 2011 Principaux items testés : Module 11 ; Item 169 : l évaluation thérapeutique et les niveaux de preuve Module 9 ; Item 136 : Insuffisance veineuse chronique Question 1 comparer

Plus en détail

Recherche Clinique en Médecine d Urgence

Recherche Clinique en Médecine d Urgence Recherche Clinique en Médecine d Urgence Patricia JABRE SAMU 75 - Inserm U970 CMU 18 Janvier 2011 Pourquoi faire de la Recherche? Promotion du médecin Institutionnelle Dossier de candidature Recherche

Plus en détail

Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique. Questionnaire Satisfaction Entourage

Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique. Questionnaire Satisfaction Entourage Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique Questionnaire Satisfaction Entourage 1 Historique de la Réflexion 2000 : Etude «intégration

Plus en détail

Thèse de médecine générale

Thèse de médecine générale Thèse de médecine générale Pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées de médecine générale. Sous la direction du Dr Eliane ABRAHAM Le 18 septembre 2015 Claire BERTRAND «Parcours de santé et coordination

Plus en détail

L option «Soins de confort» en fin de vie dans la maladie d Alzheimer

L option «Soins de confort» en fin de vie dans la maladie d Alzheimer L option «Soins de confort» en fin de vie dans la maladie d Alzheimer CIFGG Nice 2010 Marcel Arcand MD MSc Université de Sherbrooke Contexte Maladie d Alzheimer et maladies apparentées Atteintes cognitives

Plus en détail

Analyse critique d article. P Vignon Réanimation polyvalente CHU Limoges

Analyse critique d article. P Vignon Réanimation polyvalente CHU Limoges Analyse critique d article P Vignon Réanimation polyvalente CHU Limoges Analyse «critique» Déterminer objectivement les points forts et faibles d un article scientifique Pouvoir le situer dans la littérature

Plus en détail

PROTOCOLE D ETUDE CLINIQUE

PROTOCOLE D ETUDE CLINIQUE Cochin -3 juin 2013 PROTOCOLE D ETUDE CLINIQUE Professeur Michel REYNAUD CERTA L ALBATROS Chef du Département de Psychiatrie et d Addictologie Hôpital Universitaire Paul Brousse - VILLEJUIF Déclaration

Plus en détail

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Lecture critique d un article médical Pourquoi une lecture critique? La lecture critique est indispensable: Abondance de la littérature scientifique Lecture

Plus en détail

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie

Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie Biais et niveaux de preuve en Pharmaco-épidémiologie David Braunstein Service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance AP-HM DESC de Pharmacologie médicale et évaluation des thérapeutiques 18 Mai

Plus en détail

L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE?

L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE? L ACTIVITÉ PHYSIQUE AMÉLIORE-T-ELLE LES SYMPTÔMES CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS DE FIBROMYALGIE? PAR EMANUELLE BOULET DUPUIS ET KAROL-ANN DUPONT RÉSIDENTES 1 UMF SHAWINIGAN 30 mai 2014 Supervisé par: Dr Frédéric

Plus en détail

PROJET ALTAK. Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS

PROJET ALTAK. Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS PROJET ALTAK Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS Dr Corinne VANNIMENUS CHRU Lille Dr Hélène BRICOUT C2RC Contexte général Prévention du

Plus en détail

Bibliographie du 23/01/13 Croci-torti Aurélie Immunologie-rhumatologie clinique Service Pr Jorgensen

Bibliographie du 23/01/13 Croci-torti Aurélie Immunologie-rhumatologie clinique Service Pr Jorgensen Rituximab in the treatment of refractory adult and juvenile dermatomyositis and adult polymyositis : a randomized, placebo phase trial Arthritis & Rheumatism, Oct 2012, Chester and al. Bibliographie du

Plus en détail

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Pr Pierre AMBROSI 1 Dr Julien MANCINI 2 pierre.ambrosi@ap-hm.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse

Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse Règles pour une lecture raisonnée : la méta-analyse Méta-analyse : définition = revue quantititative aussi systématique, exhaustive et objective que possible des meilleures preuves disponibles sur une

Plus en détail

Une illustration par un protocole de recherche retenu dans le cadre du PHRI Valérie BERGER

Une illustration par un protocole de recherche retenu dans le cadre du PHRI Valérie BERGER Une illustration par un protocole de recherche retenu dans le cadre du PHRI 2010. Valérie BERGER retenu dans le cadre du PHRIP 2010. Projet retenu dans le cadre du PHRI 2010 Valérie Berger retenu dans

Plus en détail

Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée.

Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée. 6 ème JRKR Paris, 2013 Effets de l entrainement des muscles inspirateurs associé à un programme de réhabilitation respiratoire sur la dyspnée Essai randomisé Marc Beaumont, kinésithérapeute La réhabilitation

Plus en détail

Essai randomisé de trois stratégies pour promouvoir l activité physique dans la pratique. générale. Fiche No 12

Essai randomisé de trois stratégies pour promouvoir l activité physique dans la pratique. générale. Fiche No 12 Essai randomisé de trois stratégies pour promouvoir l activité physique dans la pratique Fiche No 12 But de l intervention générale Armit CM, Brown WJ, Marshall AL, Ritchie CB, Trost SG, et coll. Randomized

Plus en détail

L évaluation d un outil d aide à la régulation des patients présentant des situations à risque suicidaire au CRRA du SAMU 30

L évaluation d un outil d aide à la régulation des patients présentant des situations à risque suicidaire au CRRA du SAMU 30 L évaluation d un outil d aide à la régulation des patients présentant des situations à risque suicidaire au CRRA du SAMU 30 COLRU 17 mars 2016 A. MARCHAL Ø Crise suicidaire réel problème de santé publique

Plus en détail

TCC et les Jeunes? Le cas d'une jeune boulimique

TCC et les Jeunes? Le cas d'une jeune boulimique TCC et les Jeunes? Le cas d'une jeune boulimique Anne-Lise Schwing, Inês Ramos, Stéphane Billard & François Lang Département Universitaire de psychiatrie CHU Saint-Etienne Les auteurs déclarent ne pas

Plus en détail

Présenté par Dominique Emond Résident III Médecine Nucléaire Directeur: Dr Sylvain Prévost Nucléiste

Présenté par Dominique Emond Résident III Médecine Nucléaire Directeur: Dr Sylvain Prévost Nucléiste Validation de la valeur de fraction d éjection ventriculaire gauche obtenue sur la caméra à semi-conducteur en mode pseudo-planaire et tomographique Présenté par Dominique Emond Résident III Médecine Nucléaire

Plus en détail

Qualité de vie et intégration sociale dans le traitement des cancers du larynx de stade avancé

Qualité de vie et intégration sociale dans le traitement des cancers du larynx de stade avancé Qualité de vie et intégration sociale dans le traitement des cancers du larynx de stade avancé D. Hartl,, E. Babin Département de Chirurgie Cervico-Faciale et ORL GETTEC 15/12/06 2 Définition OMS : (1958)

Plus en détail

Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient. Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris

Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient. Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris IRESP 13 juin 2012 1 Un programme d ETP Identification

Plus en détail

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Jean Gaudart jean.gaudart@univ-amu.fr Faculté de Médecine Aix-Marseille Université J Gaudart, LERTIM, Aix-Marseille Université 1 1. Introduction

Plus en détail

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Dr Anthony GONCALVES 1 Dr Julien MANCINI 2 goncalvesa@marseille.fnclcc.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé UE 4 Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé Méthodologie des études en santé Essais cliniques - études épidémiologiques Frédéric Mauny - 11 octobre 2013 1 Plan

Plus en détail

PROJET ALTAK Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS

PROJET ALTAK Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS PROJET ALTAK Evolution des consommations de tabac et d'alcool après un diagnostic de cancer du poumon ou des VADS Dr Hélène BRICOUT C2RC Dr Corinne VANNIMENUS CHRU Lille Contexte général Prévention du

Plus en détail

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre Lecture Critique et Analyse d Articles Effets d une intervention coronarienne percutanée dans le cas des ischémies silencieuses après un infarctus du myocarde L essai randomisé, contrôlé SWISSI II Pr Roch

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand.

Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand. Comment mesurer le Stress au travail? Bilan de 5 années de pratique au CHU de Clermont-Ferrand. Professeur Alain CHAMOUX Chef du Service Santé Travail Environnement, CHU Clermont-Ferrand 18 septembre 2008

Plus en détail

APNET Corrigé LCA Janvier 2013

APNET Corrigé LCA Janvier 2013 APNET Corrigé LCA Janvier 0 Principaux items testés : Module ; Item 69 : l évaluation thérapeutique et les niveaux de preuve Module 9 ; item 0 : Hypertension artérielle de l adulte. Question Une stratégie

Plus en détail

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international

Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Accès à une salle de coronarographie pour les patients admis avec un syndrome coronaire aigu : Résultats d un registre international Janvier 2013 José Labarère 1. Quel est l objectif de cette étude? Comparer

Plus en détail

Enseignement. Lecture commentée d article scientifique. Pourquoi. Enseignement. Résumé. «Deux» parties 25/10/2012

Enseignement. Lecture commentée d article scientifique. Pourquoi. Enseignement. Résumé. «Deux» parties 25/10/2012 http://e-campus2.uvsq.fr/cours/alexdesc/cours.alexdesc.2011-08- 31.1809/view Lecture commentée d article scientifique Alexis Descatha Marie Zins, Philippe Aegerter, Matthieu Carton, Sébastien Czernichow,

Plus en détail

CASTERA Ph (MCA-MG Bordeaux), HARRY KNAFO L (MG Bordeaux), KINOUANI S (CCU-MG Bordeaux) Congrès CNGE Dijon 2015

CASTERA Ph (MCA-MG Bordeaux), HARRY KNAFO L (MG Bordeaux), KINOUANI S (CCU-MG Bordeaux) Congrès CNGE Dijon 2015 Arrêt du tabac et proposition systématique de substitution nicotinique chez tout fumeur en soins primaires : Essai randomisé pragmatique en grappes (PACT 2). CASTERA Ph (MCA-MG Bordeaux), HARRY KNAFO L

Plus en détail

Dr Charles-Henri Houzé-Cerfon

Dr Charles-Henri Houzé-Cerfon La simulation en santé : accompagner le changement pédagogique des professionnels de santé par l'évaluation de dispositifs d apprentissage aux situations critiques. Dr Charles-Henri Houzé-Cerfon Michèle

Plus en détail

PRESENTATION ETUDE DOMINO. DESCATOIRE Pablo ( PH CHU Caen, INSERM U1075)

PRESENTATION ETUDE DOMINO. DESCATOIRE Pablo ( PH CHU Caen, INSERM U1075) PRESENTATION ETUDE DOMINO DESCATOIRE Pablo ( PH CHU Caen, INSERM U75) Que faire des traitements anticholinestérasiques des patients souffrant de maladie d Alzheimer aux stades modéré et sévère? Les continuer?

Plus en détail

Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients Laurent POIROUX Cadre Supérieur de Santé CHU d Angers

Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients Laurent POIROUX Cadre Supérieur de Santé CHU d Angers Organiser, moderniser, innover: quelles avancées pour les patients Laurent POIROUX Cadre Supérieur de Santé CHU d Angers Etude prospective randomisée visant à évaluer l'effet de l'humidification sur le

Plus en détail

CONTEXTE PAVM. Infection nosocomiale la plus fréquente en réanimation Augmentation durée VM Augmentation durée séjour Augmentation mortalité

CONTEXTE PAVM. Infection nosocomiale la plus fréquente en réanimation Augmentation durée VM Augmentation durée séjour Augmentation mortalité Evaluation de la détermination dès la 10ème heure des CMI bactériennes par E-Test réalisées sur liquide bronchoalvéolaire de patients suspects de pneumopathies acquises sous ventilation mécanique. ROMEN

Plus en détail

Mars J Labarère

Mars J Labarère Observance des pratiques professionnelles recommandées en maternité et réduction du risque de sevrage de l allaitement maternel dans les six premiers mois de vie Mars 2015 J Labarère 1. Qu est-ce qui permet

Plus en détail

1ers résultats de l étude anxiété et dépression (TIDES France)

1ers résultats de l étude anxiété et dépression (TIDES France) 1ers résultats de l étude anxiété et dépression (TIDES France) 11èmes Journées Scientifiques de la Société Française de Mucoviscidose Maya Kirszenbaum, Psychologue Clinicienne, CRCM Necker Objectifs Objectif

Plus en détail

APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL. La relation médecin - patient

APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL. La relation médecin - patient APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL La relation médecin - patient Jacqueline CARDONA 24 janvier 2012 Contrat de soins «comportant, pour le praticien, l'engagement, sinon, bien évidemment, de guérir le

Plus en détail

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles Méthodologie en recherche biomédicale : les études Yohann.Foucher@univ-nantes.fr Equipe d Accueil 4275 "Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé", Université de Nantes Odontologie

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE?

PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE? PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE? Quelle est la durée moyenne de développement d un médicament? 5 à 10 ans 10 à 15 ans 15 à 20 ans 20 à 25 ans Quelle est la durée moyenne de développement d un médicament?

Plus en détail

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale / Hôpital de Hautepierre EA 3072 / Université de Strasbourg o Lilly Conflits d intérêts sur

Plus en détail

Épreuve de lecture critique d un article médical

Épreuve de lecture critique d un article médical Épreuve de lecture critique d un article médical N. Kalach & J. Bégon-Lours d après : Objectifs pédadogiques CNCI version 2 travail du 25/7/7 Glossaire ECN Lecture critique d articles médicaux 2007 A.

Plus en détail

Joosten Anne Coordination locale des donneurs Isppc Siz nursing 2016

Joosten Anne Coordination locale des donneurs Isppc Siz nursing 2016 Joosten Anne Coordination locale des donneurs Isppc Siz nursing 2016 Qui gravite autour du pa.ent? Equipe médicale et étudiants Equipe des soignants :Kin é, psychologue et étudiants Patient Equipe infirmière

Plus en détail

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane CIE 802 Inserm / DGOS Fiche de synthèse d un projet de recherche Nom du rédacteur : Antoine Adenis Date de création du document

Plus en détail

Mise en place d études cliniques au Sud

Mise en place d études cliniques au Sud Mise en place d études cliniques au Sud EricOuattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 Eric.Ouattara@isped.u-bordeaux2.fr Plan 1. Etudes en recherche clinique : Epidémiologie descriptive Etudes observationnelles

Plus en détail

Evaluation de l impact psychologique des précautions complémentaires chez les patients hospitalisés au CHU de Nantes

Evaluation de l impact psychologique des précautions complémentaires chez les patients hospitalisés au CHU de Nantes Evaluation de l impact psychologique des précautions complémentaires chez les patients hospitalisés au CHU de Nantes B Guilley-Lerondeau - C Bourigault AC Guille des Buttes - D. Lepelletier XXVe Congrès

Plus en détail

IPIOPA. UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker

IPIOPA. UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker IPIOPA UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker Les chimiothérapies orales Avenir de la pharmacologie anticancéreuse : thérapies ciblées. Une voix d administration

Plus en détail

Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D4) Date séminaire : 22 octobre Nom et prénom du Boyer Alexandre

Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D4) Date séminaire : 22 octobre Nom et prénom du Boyer Alexandre Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D4) Date séminaire : 22 octobre 2015 Faculté Bordeaux Nom et prénom du Boyer Alexandre rédacteur Spécialité du rédacteur Réanimateur Nom et prénom des Gobet Aurélie,

Plus en détail

Etude européenne ERSPC. Samuel Golshani

Etude européenne ERSPC. Samuel Golshani Etude européenne ERSPC Samuel Golshani 1 Contexte Le cancer de la prostate est le 2 e Objectif de la prostate, grâce à un dépistage basé sur le taux de PSA. la nécessité du dépistage. Méthode Entre 1990

Plus en détail

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur ressentie par le patient? Delphine CAYZAC Psychologue Réseau Enfant-Do, Hôpital des Enfants de Toulouse

Plus en détail

IRA aux SI = mortalité élevée (> 50%) L hémofiltration continue est préférée aux méthodes intermittentes (contrôle volume + AB), mais pas de

IRA aux SI = mortalité élevée (> 50%) L hémofiltration continue est préférée aux méthodes intermittentes (contrôle volume + AB), mais pas de Background IRA aux SI = mortalité élevée (> 50%) L hémofiltration continue est préférée aux méthodes intermittentes (contrôle volume + AB), mais pas de consensus à ce jour Nécessite une anticoagulation

Plus en détail

Impact de l explosion de l usine AZF sur la santé mentale des élèves

Impact de l explosion de l usine AZF sur la santé mentale des élèves Impact de l explosion de l usine AZF sur la santé mentale des élèves toulousains : Synthèse de 2 enquêtes conduites en milieu scolaire en 2002 Dr Emmanuelle Godeau 1,2 1 Service médical - Rectorat de Toulouse

Plus en détail

Cas pratique. Isabelle HOFFMANN 12/12/ /12/2014 URC PARIS NORD

Cas pratique. Isabelle HOFFMANN 12/12/ /12/2014 URC PARIS NORD Cas pratique Isabelle HOFFMANN 12/12/2014 12/12/2014 URC PARIS NORD Protocole présenté MARFAN-SARTAN Etude multicentrique, randomisée, en double insu, évaluant l efficacité du losartan versus placebo sur

Plus en détail

A.I.N.S ET SEPSIS. Septième journée Carolo- Rémoise. MERDJI Hamid D.E.S A-R

A.I.N.S ET SEPSIS. Septième journée Carolo- Rémoise. MERDJI Hamid D.E.S A-R A.I.N.S ET SEPSIS Septième journée Carolo- Rémoise MERDJI Hamid D.E.S A-R Pourquoi cette présentation? Zerr et al : A case-control study of necrotizing fasciitis during primary varicella. Pediatrics 1999,

Plus en détail

Lecture critique d un article

Lecture critique d un article Lecture critique d un article Pr. Christine Katlama Pr Serge Eholié Atelier de formation à la recherche clinique 17 mars 2009 Abidjan Avec la contribution de l ANRS et Esther LES DIFFERENTS TYPES D ARTICLES

Plus en détail

Atelier 5 La survivance : vivre après la maladie

Atelier 5 La survivance : vivre après la maladie Atelier 5 La survivance : vivre après la maladie La Survivance : vivre après la maladie Caroline Laverdière, MD, FRCP(c) Hémato-Oncologue CHU Sainte-Justine Université de Montréal Denis Soulières, MD,

Plus en détail

Les troubles neuropsychologiques et comportementaux chez les TC adultes et leurs corrélations avec la gravité de la maladie Etude préliminaire

Les troubles neuropsychologiques et comportementaux chez les TC adultes et leurs corrélations avec la gravité de la maladie Etude préliminaire Les troubles neuropsychologiques et comportementaux chez les TC adultes et leurs corrélations avec la gravité de la maladie Etude préliminaire I.FEKI, S.GHROUBI, H.CHELLY, A.YAHIA, H.KSENTINI, MH.ELLEUCH

Plus en détail

Cas pratique. Isabelle HOFFMANN 16/12/2016 URC PARIS NORD

Cas pratique. Isabelle HOFFMANN 16/12/2016 URC PARIS NORD Cas pratique Isabelle HOFFMANN 16/12/2016 URC PARIS NORD Protocole présenté MARFAN-SARTAN Etude multicentrique, randomisée, en double insu, évaluant l efficacité du losartan versus placebo sur la dilatation

Plus en détail

ÉTUDE CANADIENNE SUR L ÉVALUATION DES SOINS DE SANTÉ Canadian Health Care Evaluation Project. (CANHELP) Lite

ÉTUDE CANADIENNE SUR L ÉVALUATION DES SOINS DE SANTÉ Canadian Health Care Evaluation Project. (CANHELP) Lite ÉTUDE CANADIENNE SUR L ÉVALUATION DES SOINS DE SANTÉ Canadian Health Care Evaluation Project (CANHELP) Lite Questionnaire de satisfaction de l aidant en deuil Date : - - JJ MMM AAAA CANHELP Lite Questionnaire

Plus en détail

Etude de causalité sur données observationnelles

Etude de causalité sur données observationnelles Etude de causalité sur données observationnelles application d un modèle structural marginal de Cox pour évaluer l impact d un traitement antifongique empirique sur le pronostic des patients en réanimation

Plus en détail

INVESTIGATEUR TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE COORDONNATEUR/PRINCIPAL

INVESTIGATEUR TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE COORDONNATEUR/PRINCIPAL INVESTIGATEUR COORDONNATEUR/PRINCIPAL TITRE JUSTIFICATION / CONTEXTE Dr Sandrine CHARPENTIER Pôle de Médecine d Urgences, place du Dr Baylac 31059 Toulouse Analgésie des syndromes coronaires aigus avec

Plus en détail

Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014

Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014 Alice Regnault et Adrien Renzo Soutenance de thèse de doctorat en médecine 24 juin 2014 INTRODUCTION Le Burn-Out Syndrome : Conceptualisé en 1981 par MASLACH et JACKSON Processus dynamique psycho-pathologique

Plus en détail

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques

Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Université d Auvergne Insuffisance rénale : Epuration extra-rénale et Limitations thérapeutiques Alexandre Lautrette Service de Réanimation CHU de Clermont-Ferrand AER 15 novembre 2012 Plan - Epidémiologie

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE ADULTE : ÉTUDE PROSPECTIVE Communication orale n 24 François HERVY Pharmacien assistant spécialiste CHU de Bordeaux 2 CONTEXTE ET

Plus en détail

Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale

Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale Education Thérapeutique du Patient recevant des opioïdes forts en oncologie médicale Futo Jeanne-Francette, infirmière spécialiste clinique, Praticienne et coordonnatrice de programmes d Education Thérapeutique

Plus en détail

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015

Principaux résultats Enquête VICAN2. Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Principaux résultats Enquête VICAN2 Formations IDE des dispositifs d annonce Savoie, 11 décembre 2015 Contexte de l enquête Augmentation de l incidence du cancer et diminution de la mortalité croissance

Plus en détail

Impact psychologique de l HPP sur les femmes, leur partenaire et la relation mère- bébé

Impact psychologique de l HPP sur les femmes, leur partenaire et la relation mère- bébé Impact psychologique de l HPP sur les femmes, leur partenaire et la relation mère- bébé Aude Ricbourg Christelle Gosme Etienne Gayat Emmanuel Barranger Alexandre Mebazaa Hôpital Lariboisière Service de

Plus en détail

Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG

Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG Traitement antidépresseur en péri-opératoire chez le patient ponté: étude MOTIV-CABG Durst C, Vandel P, Laluc F, Kaili D, Chocron M, Etievent JP, Chocron S Service de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire,

Plus en détail

La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires. 16 avril 2016

La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires. 16 avril 2016 La sédation palliative : Aspects interdisciplinaires Laurence NOOTEN Infirmière Principale - Equipe Interface Cliniques Universitaires t Luc Oknam MICHOTTE Infirmière chef Unité de soins Continus Cliniques

Plus en détail

Don d organes: soignant en détresse? Virginie Deschamps Psychologue aux soins intensifs CHU de Liège

Don d organes: soignant en détresse? Virginie Deschamps Psychologue aux soins intensifs CHU de Liège Don d organes: soignant en détresse? Virginie Deschamps Psychologue aux soins intensifs CHU de Liège 1 CHU de Liège Site Sart Tilman 2010 5 unités de soins intensifs, 42 lits ± 1800 admissions Décès Limitations

Plus en détail

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV Intervention du 7 mars 2016 Dufeil SOUNGA leybrodneil@yahoo.fr Dufeil SOUNGA Psychologue clinicien Psychologue cognitivo-comportementaliste Psychothérapeutique

Plus en détail