Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2"

Transcription

1 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitales au cours de la grossesse. Sommaire : Introduction 1 - Conduite de l examen 2 - Orientation diagnostique 3 - Conduite à tenir en fonction de l étiologie Points essentiels Introduction Elles compliquent environ 25% des grossesses et peuvent être en rapport avec : une grossesse extra-utérine (1%) une grossesse intra-utérine évolutive avec hématome décidual (12%). une grossesse intra-utérine non évolutive (avortement spontané ou fausse couche) (12%). exceptionnellement : une grossesse môlaire, un cancer du col. Hémorragies 1er trimestre 1

2 1 - Conduite de l examen Interrogatoire : Antécédents (DES, pathologie tubaire, I.S.T., tabac, D.I.U., malformations utérines) Signes sympathiques de grossesse : nausées matinales, tension mammaire,... Aspect des hémorragies : abondance, couleur. Présence de douleurs pelviennes et leurs caractères : médianes à type de contractions ou douleurs latéralisées, sourdes avec des accès douloureux plus intenses. A l'examen : Etat général, pouls, tension artérielle. Abdomen : souple? indolore? hauteur utérine. Examen au spéculum : aspect du col, présence de débris ovulaires? Toucher vaginal : perméabilité du col, taille de l'utérus, présence d'une masse latéro-utérine, douleur provoquée à la mobilisation utérine, dans un cul de sac latéral ou dans le Douglas. Examens complémentaires Dosage plasmatique d hcg en cas de doute sur l état de grossesse. Echographie pelvienne, au mieux par voie vaginale. Dans une grossesse normale, le sac ovulaire est visible dès 5 semaines d aménorrhée (SA) sous la forme d une image liquidienne intra-utérine entourée d une couronne échogène (le trophoblaste). L embryon et son activité cardiaque deviennent visibles entre 5,5 et 6 SA. Hémorragies 1er trimestre 2

3 L échographie précise : utérus vide ou contenant un sac ovulaire? si sac ovulaire intra-utérin : contours réguliers ou non? hématome? embryon vivant? si utérus vide : masse latéro-utérine? épanchement dans le Douglas 2 - Orientation diagnostique 1. En faveur d un avortement spontané Disparition récente des signes sympathiques de grossesse. Hémorragies franches, de sang rouge, avec caillots et "débris". Douleurs pelviennes médianes, intermittentes, à type de contractions, "comme des règles". Col utérin mou, perméable au doigt. Alors que les culs de sac sont libres et la mobilisation utérine indolore. A l échographie : Sac ovulaire intra-utérin bien visible, reconnaissable par sa couronne trophoblastique échogène, mais anormal : embryon sans activité cardiaque ou œuf clair, sans écho embryonnaire, souvent aplati, à contours irréguliers, plus petit que ne le voudrait l'âge de la grossesse. 2. En faveur d une grossesse extra-utérine Facteurs de risque : antécédents de stérilité, salpingite, chirurgie tubaire, grossesse extrautérine. Grossesse sous contraception par dispositif intra-utérin ou microprogestatifs ou obtenue par assistance médicale à la procréation. Hémorragies peu abondantes, noirâtres. Douleurs pelviennes latéralisées, sourdes, avec des accès plus intenses. Utérus moins gros qu'attendu, col tonique et fermé, masse latéro-utérine douloureuse. Douleurs provoquées dans un cul de sac latéral, dans le Douglas ou à la mobilisation utérine. A l échographie Utérus vide, anormal si âge gestationnel > 5,5 SA ou hcg > UI/L Masse latéro-utérine, inconstante, plus ou moins caractéristique : o sac ovulaire typique avec embryon et activité cardiaque, o image en cocarde (10 à 20 mm) avec couronne échogène (trophoblaste) et centre clair, o masse hétérogène non spécifique. Epanchement dans le Douglas. 3. En faveur d une grossesse intra-utérine évolutive Hémorragies isolées, sans douleurs, souvent récidivantes. Sac ovulaire intra-utérin d aspect conforme à l âge gestationnel, avec embryon vivant présentant une activité cardiaque régulière. Les hémorragies sont en rapport avec un hématome décidual : image liquidienne entre les contours de l'œuf et la paroi utérine. L évolution est parfois longue mais généralement favorable. Hémorragies 1er trimestre 3

4 4. En faveur d une grossesse molaire (maladie trophoblastique) Exceptionnelle en Occident. Fréquente en Asie du Sud-Est. Signes sympathiques de grossesse très intenses. Utérus plus gros que ne le voudrait l âge de la grossesse. Taux plasmatiques d hcg très élevés. A l échographie. L utérus est occupé par une masse hétérogène, floconneuse, contenant de multiples petites vésicules. Il n y a ni cavité ovulaire, ni embryon visible. 3 - Conduite à tenir en fonction de l étiologie 1. en cas de GEU, c.f. item en cas de maladies trophoblastiques Le diagnostic évoqué à l échographie nécessite une aspiration sous contrôle échographique avec examen anatomopathologique systématique. Il est nécessaire de suivre la décroissance des ß-HCG jusqu à négativation. En l absence de décroissance voire de ré-ascension, il faudra redouter une môle invasive ou un choriocarcinome. Une chimiothérapie est alors indiquée après bilan d extension préalable (échographie hépatique et pelvienne, radiographie pulmonaire et examen vaginal). 3. en cas d avortement spontané du premier trimestre Il s agit habituellement du premier ou, parfois, du second épisode. Dans tous les cas : Prévention de l'iso-immunisation rhésus si femme rhésus négatif (+++). Banale pour le médecin, la fausse couche est souvent vécue par la femme comme un traumatisme culpabilisant, source d inquiétude pour l avenir. Il est important de consacrer quelques minutes à l information. o La cause habituelle (60% des cas) est une anomalie chromosomique de l'embryon, due au hasard. L activité physique et la voiture n y sont pour rien. o La fausse couche est un phénomène banal qui concerne 10 à 15 % des grossesses et n'a aucune conséquence sur l'avenir obstétrical. L'évolution spontanée se ferait vers une majoration des hémorragies et des douleurs, l'ouverture du col, l'expulsion de l'œuf parfois très hémorragique. Hémorragies 1er trimestre 4

5 Après discussion avec la patiente, il est possible d envisager l expulsion de la grossesse arrêtée. Deux méthodes sont disponibles. Traitement médical par prostaglandines si l œuf est de petite taille et les hémorragies peu importantes. Traitement chirurgical dans les autres cas. o Hospitalisation, bilan pré-opératoire, consultation d anesthésie. o Sous anesthésie générale ou locale : dilatation du col, aspiration avec une canule. o Examen anatomopathologique du produit d aspiration. o Sortie le jour même ou le lendemain. 4. en cas d avortements spontanés à répétition La situation est différente des FCS habituelles. Ce terme désigne la survenue d au moins trois avortements spontanés. Une enquête étiologique devient légitime. Causes possibles Malformation utérine (plutôt responsable d'avortements tardifs) hystérographie. Lupus, syndrome des antiphospholipides sérologie lupique, recherche anticoagulant circulant. Causes génétiques : translocation équilibrée chez la femme ou son conjoint caryotypes. Endométrite chronique prélèvements bactériologiques vaginaux et endocervicaux. Les causes hormonales et métaboliques (dysovulation, hypothyroïdie, diabète) sont classiques mais très controversées bilan hormonal, glycémie? Causes immunologiques : absence d'anticorps cytotoxiques anti-lymphocytes paternels dans le sérum maternel (cause rare et controversée à rechercher en seconde intention). Inconnues. Le bilan étiologique est souvent négatif. Un traitement préventif des récidives par aspirine à faible dose et héparine de bas poids moléculaire est possible et efficace dans le Lupus et le syndrome des antiphospholipides. Son utilisation dans les avortements à répétition inexpliqués est fréquente mais empirique et d efficacité mal documentée. Points essentiels 25% des femmes ont des saignements au 1er trimestre. 50 % n évolueront pas normalement. L échographie permet de visualiser une grossesse intra-utérine évolutive à partir de 7SA. La confrontation échographie-dosage des ß-HCG est souvent nécessaire dans les grossesses jeunes. Les principales causes sont : les saignements au cours des grossesses normales, les grossesses arrêtées (l avortement provoqué), la GEU et la maladie trophoblastique. Les causes de saignement au cours de la grossesse évolutive sont la lyse d un jumeau, l hématome décidual et l insertion trophoblastique basse. Dans la majorité des grossesses arrêtées, l expulsion est spontanée. En cas de môle, après aspiration, il faudra suivre la décroissance des ß-HCG jusqu à négativation afin d éliminer l existence d un choriocarcinome ou d une môle invasive. En cas de rhésus négatif, on devra pratiquer une injection de gamma globulines anti-d pour prévenir l iso-immunisation rhésus materno-fœtale. Hémorragies 1er trimestre 5

6 CNGOF MAJ : 26/07/2006 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 3ème trimestre Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitales au cours de la grossesse.. Sommaire : Introduction 1 - Conduite de l examen 2 - Orientation diagnostique et prise en charge immédiate 3 - Conduite à tenir Points essentiels Introduction C est une urgence obstétricale. La démarche diagnostique est centrée sur le diagnostic différentiel entre les deux grandes causes que sont le placenta prævia (inséré en partie ou en totalité sur le segment inférieur), et l hématome rétroplacentaire. 1 - Conduite de l examen Après avoir éliminé une hémorragie extragénitale. LE TOUCHER VAGINAL EST INTERDIT tant qu'il existe une suspicion de placenta prævia. Retentissement maternel : pouls, tension artérielle, état général. Retentissement fœtal : mouvements actifs? recherche des bruits du cœur. Analyse sémiologique des hémorragies et des éventuels signes d'accompagnement : o Couleur, abondance et aspect des hémorragies o Douleurs utérines permanentes? contractions utérines? o o Choc Histoire de la grossesse : hémorragies antérieures? HTA gravidique? antécédents obstétricaux (utérus cicatriciel)? G. multiples? rupture des membranes? o Palpation de l'utérus : souple ou contracturé? mesure de la hauteur utérine? anomalie de présentation (transverse)? o Absence de BDC? o Inspection du col après mise en place prudente d'un spéculum à élimine une cause cervicale : cervicite, polype, cancer. o Bandelette urinaire : protéinurie? Hémorragies 3ème trimestre 1

7 CNGOF MAJ : 26/07/ Orientation diagnostique et prise en charge immédiate 1. En faveur d'un placenta prævia : Hémorragie abondante, de sang rouge et coagulable et souvent récidivante. Souvent associée à des contractions utérines, mais sans douleurs utérines permanentes. Retentissement maternel en rapport avec l'abondance des hémorragies : pouls accéléré, TA normale ou abaissée. Utérus souple (entre les contractions) et indolore. Présentation pathologique fréquente (siège et transverse). Activité cardiaque fœtale bien perçue. Souvent chez une multipare. 2. En faveur d'un hématome rétroplacentaire : Contexte vasculaire (âge > 35ans, HTA, tabac, cocaïne, primipare), Hémorragie peu abondante, noirâtre, incoagulable associées à douleurs utérines brutales, permanentes, qui dominent le tableau retentissement maternel sévère et sans rapport avec l'abondance des hémorragies : femme prostrée, état de choc, tachycardie mais TA variable, parfois élevée (HTA gravidique). contracture utérine permanente et douloureuse. activité cardiaque fœtale non perçue (fœtus mort) dans les formes complètes. Au terme de cet examen Hospitalisation, bilan préopératoire (coagulation, kleihauer), consultation d anesthésie. Voie veineuse Gammaglobulines anti-d si femme rhésus négatif. Pour guider l'enquête étiologique et évaluer le bien être fœtal : Echographie obstétricale pour : o Vérifier la vitalité ou la mort fœtale. o Préciser la position du placenta ( échographie par voie vaginale avec prudence): inséré sur le segment inférieur? Si oui, recouvre-t-il l'orifice cervical (placenta praevia recouvrant)? o Rechercher un hématome rétroplacentaire, en fait rarement visible sauf dans les formes antérieures et récentes. C est surtout la position haute du placenta, à distance du segment inférieur, qui oriente le diagnostic. o Echographie complète avec, recherche d'un retard de croissance intra-utérin et doppler des artères utérines. Enregistrement cardiotocographique : contractions utérines? altération du rythme cardiaque fœtal? 3 - Conduite à tenir 1. Devant un placenta prævia Le fœtus est habituellement vivant, sans altération sévère du rythme cardiaque. Le risque principal est une aggravation ou une récidive des hémorragies sur un mode cataclysmique, exigeant alors une césarienne pour sauvetage maternel en extrême urgence. Hémorragies 3ème trimestre 2

8 CNGOF MAJ : 26/07/2006 Repos strict au lit. Avant 34 SA, corticothérapie prénatale +++ pour prévention de la maladie des membranes hyalines +/- transfert maternité niveau 3. Traitement tocolytique car des contractions utérines sont probablement le facteur déclenchant de l'hémorragie. Recherche d un facteur déclenchant des contractions utérines et, indirectement, de l'hémorragie. Test de Kleihauer sur le sang recueilli au spéculum pour évaluer la participation fœtale à l'hémorragie. Surveillance étroite. A distance, le mode d accouchement dépend de la position du placenta. Un placenta recouvrant exige une césarienne prophylactique. Un placenta non recouvrant peut autoriser, sous stricte surveillance, un accouchement vaginal. 2. Devant un hématome rétroplacentaire Dans la forme complète, avec mort fœtale, il y a constamment une CIVD qui met en jeu le pronostic vital maternel. Il faut obtenir l expulsion par voie basse dans les meilleurs délais. Traitement médical urgent : Oxygène. Remplissage vasculaire pour traiter le choc. Traiter la défibrination (PFC, plaquettes). Traitement de l éventuelle HTA gravidique. Hémorragies 3ème trimestre 3

9 CNGOF MAJ : 26/07/2006 Et déclenchement immédiat du travail : Toucher vaginal : évaluer le statut cervical et l'accessibilité des membranes. Membranes accessibles => rupture des membranes qui déclenche le travail et a un effet antalgique Membranes inaccessibles => maturation cervicale par les prostaglandines L'anesthésie péridurale est contre-indiquée. Préférer les antalgiques par voie parentérale. Surveillance étroite avant et après l'expulsion : Pouls, tension, état général, diurèse. Hémorragie, hauteur utérine, globe utérin après la délivrance. Plaquettes, hématocrite, bilan de coagulation. Bilan étiologique (tabac, cocaïne, thrombophilie) Dans les formes incomplètes, avec fœtus vivant, le diagnostic est souvent incertain, mais il y a des altérations sévères du rythme cardiaque fœtal qui exigent une césarienne immédiate. Le diagnostic sera confirmé à l intervention : caillots en arrière du placenta, aspect en cupule du placenta. Prévention Arrêt du tabac et cocaïne Aspirine si HTA gravidique Points essentiels Au 2ème et 3ème trimestre, les deux principales étiologies sévères sont : le placenta prævia et l hématome rétro-placentaire. Le placenta prævia est évoqué sur des signes cliniques : métrorragies de sang rouge, inopinée et sans douleur. L hématome rétro-placentaire est évoqué du fait du contexte vasculaire (HTA) et de la symptomatologie (sang noirâtre, douleurs, parfois choc). Le placenta prævia met en jeu le pronostic maternel en raison de l abondance de l hémorragie. L hématome rétro-placentaire met en jeu le pronostic fœtal en raison du décollement souvent brutal du placenta. Une césarienne est indiquée en cas de placenta prævia qui recouvre l orifice interne du col. Une césarienne est indiquée en cas d hématome rétro-placentaire si l enfant est encore vivant. Il n existe pas de traitement préventif. La prévention des complications nécessite une prise en charge précoce et adaptée en milieu hospitalier. Hémorragies 3ème trimestre 4

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Plus en détail

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre (item 17F)

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre (item 17F) Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre (item 17F) Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitale au cours du 2ème et

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque METRORRAGIES DU 1 TRIMESTRE/ FAUSSE COUCHE SPONTANEE/ GROSSESSE EXTRA- UTERINE DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque Hémorragie d origine gravidique Association retard

Plus en détail

Dr. Farida El Alami. Séminaire:

Dr. Farida El Alami. Séminaire: Dr. Farida El Alami Séminaire: 17-01-2015 Introduction (1) Définition: = saignement provenant de la cavité utérine de la 4è 12è SA 25% des Grossesse saignent au cours du 1 er trimestre Parmi elles, la

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Conduite à tenir en cas d avortements spontanés Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Avortement spontané O Synonymes : O fausse couche spontanée = FCS O Définition

Plus en détail

Hémorragies génitales au 1er trimestre

Hémorragies génitales au 1er trimestre Hémorragies génitales au 1er trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitales au 1er trimestre de grossesse. Sommaire : Introduction

Plus en détail

Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse

Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse ETIOLOGIES Métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse Céline Brochot-Delhaye + collaboration Eléonore Delarue HRP Placenta praevia RPM (sur placenta praevia) Hémorragie de Benkiser Rupture utérine

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 T1 = GEU +++ Retentissement ++ Écho (GIU visible dès 7 SA) Gamma-globulines Signes cliniques À l'écho GEU Cf. Cf. Avortement spontané Disparition signes sympathiques Rouge,

Plus en détail

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Pr A. KOUBAA C est un motif de consultation assez fréquent. 20 % des grossesses environ sont concernées par cet incident. Leur survenue témoigne d

Plus en détail

Principales complications. de grossesse. 4 e partie Hémorragie génitale. Objectifs

Principales complications. de grossesse. 4 e partie Hémorragie génitale. Objectifs I-00-Q000 I-2-Q17 Principales complications de la grossesse 4 e partie Hémorragie génitale D r Fabrice Franchi, D r Raha Shojai, P r Léon Boubli Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital Nord, 13315

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement

Plus en détail

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes URGENCES OBSTETRICALES N. CHAN CHU Nantes Urgences obstétricales Accouchement à domicile Toxémie gravidique Métrorragies du 3ème trimestre Menace d accouchement prématuré Rupture prématuré de la poche

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Problèmes Saignement vaginal après 22 semaines de grossesse. Saignement vaginal pendant le travail, mais avant l accouchement. Types de saignements Types

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique MATERNITE Procédure n : GYN P 0005 Responsable : Dr A.NAVEAU Approbateur : Dr P.PANEL Fonction : Assistant Hospitalier Fonction : Chef de Service Mise à jour : Date de création : 13/6/2102 signature signature

Plus en détail

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations)

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/3 : Quant

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES P. Edelman Club de Périfoetologie - 38, rue Beaujon 75008 Paris Extrait des Recommandations : Textes long et

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Grossesses de localisation inhabituelle

Grossesses de localisation inhabituelle & SÉCURITÉ DU PATIENT POINTS CLÉS SOLUTIONS Grossesses de localisation inhabituelle «Conduite à tenir devant la visualisation ou la non visualisation d un sac ovulaire avec embryon ou vésicule vitelline»

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

HORMONOLOGIE REPRODUCTION Sémiologie obstétricale. Sémiologie obstétricale

HORMONOLOGIE REPRODUCTION Sémiologie obstétricale. Sémiologie obstétricale HORMONOLOGIE REPRODUCTION Sémiologie obstétricale 02/05/2013 Pasqualini Don-Paul L3 hormonologie Pr BOUBLI 6 pages Sémiologie obstétricale Plan : A. Interrogatoire B. Examen clinique C. Examens complémentaires

Plus en détail

Grossesse extra-utérine

Grossesse extra-utérine Grossesse extra-utérine Plan du cours : I. Intérêt de la question. II. définition épidémiologie. III. Facteurs de risque. IV. Siège de la nidation et Modes d implantation. V. Etiopathogénie. VI. Histoire

Plus en détail

MAP et prématurité (item 17 et 17G)

MAP et prématurité (item 17 et 17G) MAP et prématurité (item 17 et 17G) Objectifs Expliquer les Principaux facteurs de risque et prévention. Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et la prise en charge. Introduction Définitions

Plus en détail

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s accompagnant de nausées. Elle a des cycles menstruels réguliers de

Plus en détail

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie I. L examen prénuptial 1. Examens complémentaires obligatoires (en cas de consultation prénuptiale) Sérologie Rubéole et Toxoplasmose chez la femme Groupe sanguin

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte Urgences obstétricales extra-hos spitalière Recommandations Formalisée d Experts SFAR-SF FMU 2010 Dr B. CABRIT TA, SAMU 21 Neuf thèm mes traités 1. Recours au centre 15 pour motif obstétrical 2. Accouchement

Plus en détail

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur CENTRE DE REFERENCE DES MALADIES TROPHOBLASTIQUES Hôpital de la Citadelle Boulevard du XIIème de Ligne, 1 4000 Liège Data Manager : Marie Timmermans : Tél. 04.230.78.57 Fax. : 04.241.84.28 E-Mail : fgoffin@chu.ulg.ac.be

Plus en détail

LES METRORRAGIES DU 3 EME TRIMESTRE DES GESTES POUR SAUVER DEUX VIES

LES METRORRAGIES DU 3 EME TRIMESTRE DES GESTES POUR SAUVER DEUX VIES LES METRORRAGIES DU 3 EME TRIMESTRE DES GESTES POUR SAUVER DEUX VIES Pr. H. KHAIRI - Dr A. ERNEZ INTRODUCTION-DEFINITION - Les métrorragies du 3 ème trimestre de la grossesse correspondent à un saignement

Plus en détail

Item 21. Examen prénuptial

Item 21. Examen prénuptial Item 21. Examen prénuptial 8 ITEM 21 1. Concernant le certificat prénuptial A. Il n est plus obligatoire depuis 2008 B. Il concerne uniquement les mariages civils C. Il doit stipuler par écrit la sérologie

Plus en détail

IVG Synthèse des recommandations du CNGOF DR ODILE MAURICE CENTRE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES CHU REIMS

IVG Synthèse des recommandations du CNGOF DR ODILE MAURICE CENTRE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES CHU REIMS IVG Synthèse des recommandations du CNGOF DR ODILE MAURICE CENTRE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES CHU REIMS Chaque année environ 210 000 IVG sont pratiquées en France C est donc un acte fréquent pour les

Plus en détail

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal.

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. N. Mottet, M. Guillaume, A. Martin, R. Ramanah, D. Riethmuller SMFC 27 Juin 2013 L échographie

Plus en détail

I. Definition: Anatomie pathologique. Dr Mekhnache EHS SMK

I. Definition: Anatomie pathologique. Dr Mekhnache EHS SMK I. Definition: La rupture utérine est définie comme une solution de continuité non chirurgicale de l utérus. Dr Mekhnache EHS SMK Elle peut être: spontanée c'est-à-dire survenir en dehors de toute intervention

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques 1 Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques Dr. JOURNET Dorothée (Lyon) L embolisation utérine a été utilisée pour la première fois, à

Plus en détail

SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE

SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE SYNDROME DE TURNER ET GROSSESSE H. Letur (1,2,+) 1.Pôle Adulte APHP Hôpital Necker Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris +. Co président de GEDO DESC de Cytogénétique, Hôpital

Plus en détail

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Une grossesse au large... 05 Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Cas de Me X. Patiente de 31 ans, G1P0 Grossesse spontanée suivie au CHBM

Plus en détail

IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac?

IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac? IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac? Dr Danielle Hassoun REVHO 13 octobre 2015 Pas de conflit d intérêt 1 Lois, arrêtés, décrets, AMM Définissent une limite légale au dessus de... 7SA en ville

Plus en détail

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine QCM test (DPC Utérus cicatriciel) AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine 1) Concernant l épidémiologie

Plus en détail

Item 17, item 218 : Principales complications de la grossesse Pré-éclampsie et syndrome prééclamptique

Item 17, item 218 : Principales complications de la grossesse Pré-éclampsie et syndrome prééclamptique Item 17, item 218 : Principales complications de la grossesse Pré-éclampsie et syndrome prééclamptique (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création

Plus en détail

Le péri opératoire EIAS

Le péri opératoire EIAS Le péri opératoire EIAS Le contexte Maternité de type III Présence permanente d une équipe obstétricale et chirurgicale Présence permanente d une équipe anesthésique Etablissement disposant de pratiquement

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

L'apparition puis la perception quotidienne de mouvements actifs du fœtus se fait à partir de la 20e semaine environ.

L'apparition puis la perception quotidienne de mouvements actifs du fœtus se fait à partir de la 20e semaine environ. 24 / 04 / 2014 BARBARROUX Aymeric HR Pr Boubli 6 pages Relecteur 7 Sémiologie obstétricale Plan A. Interrogatoire B. Examen clinique I. Inspection II. Hauteur utérine III. Palpation abdominale IV. Auscultation

Plus en détail

La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE UN EXAMEN MENSUEL ( 4 9 ème mois) EXAMEN

La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE UN EXAMEN MENSUEL ( 4 9 ème mois) EXAMEN La SURVEILLANCE de la GROSSESSE La loi les recommandations les bonnes pratiques Ph. AUDRA H.F.M.E. La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET 92-143 du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE

Plus en détail

Quel examen complémentaire devez-vous prescrire pour décider de la prise en charge immédiate de cette patiente?

Quel examen complémentaire devez-vous prescrire pour décider de la prise en charge immédiate de cette patiente? DOSSIER N 1 Une patiente âgée de 25 ans consulte aux urgences pour un épisode de saignement extériorisé par le vagin associé à des douleurs abdomino-pelviennes à type de contractions, alors qu elle est

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes

MORTALITE MATERNELLE. Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes MORTALITE MATERNELLE Docteur Isabelle Fortel Anatomopathologiste Médecin légiste Chef de service UMJ et IML Corbeil Essonnes Rapport du Comité National d Experts sur la mortalité maternelle : 2007 2009

Plus en détail

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations)

Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations) Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/5

Plus en détail

Fausses couches à répétition

Fausses couches à répétition Fausses couches à répétition Jacques Lepercq Cochin Saint Vincent de Paul, Paris 5 Je soussigné LEPERCQ Jacques, déclare ne pas avoir d'intérêt direct ou indirect (financier ou en nature) avec un organisme

Plus en détail

CONF D4 GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE SUJETS

CONF D4 GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE SUJETS GOBILLOT Sophie CONF D4 GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2013 2014 SUJETS DOSSIER n 1 Mme O., 40 ans, camerounaise, vient vous voir en consultation car elle pense être enceinte. Elle a fait un test urinaire il

Plus en détail

Les maladies trophoblastiques

Les maladies trophoblastiques Les maladies trophoblastiques Objectifs -Identifier les différentes lésions molaires et tumorales d origine trophoblastique -Préciser les différents éléments de diagnostic positif - Identifier les aspects

Plus en détail

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA gravidique : PAS 140 mmhg et/ou PAD 90 mmhg Sans protéinurie Après 20 SA Pré-Eclampsie : HTA Gravidique avec protéinurie 300mg/24H Attention!!! si HTA découverte

Plus en détail

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou STERILETS Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou Indice de Pearl pour les DIU: En pratique courante : 0,8 En utilisation optimale: 0,6 Indice de Pearl pour la contraception

Plus en détail

Tumeurs bénignes de nature histologique proche de celle du muscle utérin évolutivité pendant la grossesse.

Tumeurs bénignes de nature histologique proche de celle du muscle utérin évolutivité pendant la grossesse. INTRODUCTION Fibromes utérins sont fréquents. Tumeurs bénignes de nature histologique proche de celle du muscle utérin évolutivité pendant la grossesse. Constatation pendant la grossesse n est pas rare.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 PRISE EN CHARGE DE LA GEU Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 Épidémiologie: incidence Augmentation X 4 entre 70 et 90 2 GEU pour 100 naissances Actuellement évolution

Plus en détail

Hémorragies génitales des 2ème et 3ème trimestres de grossesse

Hémorragies génitales des 2ème et 3ème trimestres de grossesse Hémorragies génitales des 2ème et 3ème trimestres de grossesse Dr GLEYZE Matthieu D.I.U. de gynécologie - obstétrique pour les médecins généralistes 23/11/2016 INTRODUCTION Urgences obstétricales Causes

Plus en détail

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine La grossesse extra-utérine Professeur Gilles Body Centre Olympe de Gouges Service de gynécologie obstétrique A Groupement de Gynécologie Obstétrique, Médecine fœtale et Reproduction humaine. Hôpital Bretonneau

Plus en détail

TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX. Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI. Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis.

TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX. Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI. Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis. TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis. I- AMNIOCENTESE : Le prélèvement de liquide amniotique est la technique

Plus en détail

LA GROSSESSE PATHOLOGIQUE

LA GROSSESSE PATHOLOGIQUE MATERNITE - GYNECOLOGIE LA GROSSESSE PATHOLOGIQUE I - MENACE D'ACCOUCHEMENT PREMATURE (MAP) Accouchement entre la 28ème et la 36ème semaine ou entre le 6ème et le 8éme mois. Le prématuré est un enfant

Plus en détail

Item 196 : Douleur abdominale aiguë chez la femme enceinte (Évaluations)

Item 196 : Douleur abdominale aiguë chez la femme enceinte (Évaluations) Item 196 : Douleur abdominale aiguë chez la femme enceinte (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION

Plus en détail

MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE. Emilie Gauchotte Marion Choserot

MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE. Emilie Gauchotte Marion Choserot MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE Emilie Gauchotte Marion Choserot 1 I) Introduction -1- Définition Prématurité : accouchement entre 24 et 37 SA 1ère cause de mortalité/morbidité

Plus en détail

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre :

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : biométries inférieures aux normes de références établies, sans caractère pathologique (PAG isolé),

Plus en détail

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications I er Congrès du CNGOAL XXe Congrès de la SAGO 12 13 Novembre 2016 Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications Dr I. Ben Abderrahmane - Dr F.Manseur - Pr MS.

Plus en détail

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Question mise à jour le 11 février 2005 INSTITUT LA CONFÉRENCE HIPPOCRATE La Collection Hippocrate Épreuves Classantes Nationales GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Grossesse extra-utérine 1-2-18

Plus en détail

J. Lansac CHU Tours 7/01/04 1

J. Lansac CHU Tours 7/01/04 1 Surveillance de la grossesse J Lansac CHU Tours 7/01/04 1 Première consultation Entre la 6ème et 10ème SA Objectifs : Confirmer l'état de grossesse Préciser le terme Evaluer les facteurs de risque Organiser

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017 SERVICE Gynécologie-obstétrique DR/ HAFIANE HILAL Plan COURS POUR EXTERNE 5 éme ANNEE I. Introduction II. Diagnostic positif

Plus en détail

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES 1 LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau QU EST-CE QU EST LA TRISOMIE 21? } Syndrome de Down } Maladie génétique } Maladie

Plus en détail

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE Camille Le Ray Maternité Port Royal, Paris Tous droits réservés - C. Le Ray HTA pendant la grossesse Morbidité sévère et mortalité

Plus en détail

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2).

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2). Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... Préface.............................................. Avant-propos.........................................

Plus en détail

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Objectifs : Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Diagnostiquer une grossesse extra-utérine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. Sommaire : Introduction 1 - Principaux

Plus en détail

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien Lyon, le 11 Octobre 2007 SAMU 69 Journée de Traumatologie Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien O Dupuis MD, PhD Gynécologue Obstétricien Directeur Cellule Régionale des Transferts

Plus en détail

Maladies trophoblastiques

Maladies trophoblastiques Maladies trophoblastiques Définitions La maladie trophoblastique gestationnelle regroupe: 1. des entités bénignes, môles complètes (MHC) et partielles (MHP) 2. des entités cliniquement malignes appelées

Plus en détail

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il?

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il? RCIU Objectifs : Expliquer les principaux facteurs de risque et les éléments de prévention du retard de croissance intra-utérin. Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et la prise en charge.

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 DP4 Mme L. 38 ans vous consulte pour demande de contraception. Elle a un nouveau conjoint depuis 2 mois et désire un autre moyen moins contraignant que les préservatifs

Plus en détail

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Pr Pascale Hoffmann Département universitaire de Gynécologie obstétrique et Médecine de la procréation CHU Grenoble Alpes De

Plus en détail

IVG médicamenteuse Application des RPC 2016 à La Réunion

IVG médicamenteuse Application des RPC 2016 à La Réunion IVG médicamenteuse Application des RPC 2016 à La Réunion 1 Quelques dates clés : 17 Janvier 1975 : Loi VEIL 1982 : Prise en charge de l'ivg par l'assurance maladie 1988 : AMM du RU 486 1990 : Autorisation

Plus en détail

trophoblastiques gestationnelles

trophoblastiques gestationnelles Mesure 19 soins et vie des malades septembre 2010 recommandations professionnelles Maladies trophoblastiques COLLECTION recommandations & référentiels cancers rares môles hydatiformes tumeurs trophoblastiques

Plus en détail

Hypertension artérielle et grossesse

Hypertension artérielle et grossesse Hypertension artérielle et grossesse Cas clinique Vous recevez Mme Béhaimi pour une consultation prénatale du 4 ème mois. La tension artérielle est mesurée à 15/10. Que recherchez-vous lors de votre examen?

Plus en détail

L. REYFTMANN (Mise ligne 03/12/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

L. REYFTMANN (Mise ligne 03/12/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Cas n 1 MAP Une femme de 27 ans, consulte en urgence le 15/11/06 pour des contractions utérines apparues depuis deux jours. La DDR est le 2 mai 2006 et elle a toujours eu des cycles réguliers. La surveillance

Plus en détail

Table des matières 3. I - Physiologie de la délivrance 7. A.Phase de décollement...7. B.Phase d'expulsion...8. C.Hémostase...8. II - Etude clinique 9

Table des matières 3. I - Physiologie de la délivrance 7. A.Phase de décollement...7. B.Phase d'expulsion...8. C.Hémostase...8. II - Etude clinique 9 LA DELIVRANCE Table des matières Table des matières 3 I - Physiologie de la délivrance 7 A.Phase de décollement...7 B.Phase d'expulsion...8 C.Hémostase...8 II - Etude clinique 9 A.La phase de rémission

Plus en détail