3.3. Pompes à insuline : gestion de la pompe et des complications. Des informations partagées pour gérer le diabète

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3.3. Pompes à insuline : gestion de la pompe et des complications. Des informations partagées pour gérer le diabète"

Transcription

1 Pompes à insuline : gestion de la et des complications Conseils pour prendre en charge votre diabète 3.3 FICHE patients Définition Une à insuline permet l administration d une insuline analogue rapide (Novorapid, Apidra ou Humalog ) en continu par voie sous-cutanée. Lorsque l on parle de basal, il s agit d un débit de base d insuline rapide diffusé 24h/24 au plus près des besoins physiologiques de la personne. Lorsque l on parle de bolus, il s agit du nombre d unités nécessaires pour les repas/collation ou pour corriger une hyper. Comme il s agit d un traitement intensifié, un contrôle des s est conseillé avant les repas (évaluation du débit de base) en postprandiale : 2 heures après le début du repas (évaluation du bolus) parfois la nuit (évaluation du débit de base nocturne) Conduite à tenir dans les situations suivantes Lors d un changement de cathéter : la personne porteuse de doit être attentive à l asepsie, à la conformité du matériel, et à la vérification du circuit : cartouche-tubulure-cathéter-point de ponction (pour système Roche et Medtronic ) et au point de ponction (pour le système Ypsomed ). Lors d un arrêt de la : un relai immédiat d insuline doit se faire sous forme S/C ou IV. Lors d un coma hypoglycémique : la doit être stoppée. Risques de complications Attention au risque rapide de décompensation en acidocétose en raison de l action de l insuline analogue rapide dans la Inflammation au point de ponction du cathéter (ou rougeur, douleur, abcès) : changer le cathéter et évaluer avec le médecin si nécessité d un traitement local ou général Hypo : voir schéma 1 ci-après Hyper : capillaire supérieure à 15 / symptômes d hyper (urine+/soif/+fatigue+/douleurs au ventre etc.) 1. Vérifier le point de ponction du cathéter ou du Pod - Si inflammation, voir ci-dessus 2. Vérifier s il s agit d un problème du système d infusion (cathéter, tubulure ou Pod) - Désadapter la tubulure du cathéter, faire un bolus, vérifier la présence de goutte d insuline au bout de la tubulure avec la Roche ou Medtronic (pas possible avec la Ypsomed ) - Contrôler les fonctions techniques de la en étudiant les alarmes. Si le système d infusion fonctionne correctement, voir schéma 2 ci-après Si le système d infusion ne fonctionne pas correctement, voir schéma 3 ci-après 3. Si possible, pratiquer une analyse d urine (sucre/acétone) Des informations partagées pour gérer le diabète

2 Schéma 1 : conduite à tenir en cas d hypo Signes d hypo sueurs/tremblements/ Vue trouble/fringale Perte de connaissance CAPILLAIRE si possible Resucrage : 15 g sucre rapide Si besoin CAPILLAIRE si possible Personne présente Tél 144 Injection glucagon S/C par un tiers Débit de base temporaire : du débit basal Collation Mettre la sur «arrêt» Lors de la reprise de connaissance Hypo persiste Glycémie ok Resucrage : sucre rapide (15 à 40 g) et collation Resucrage : 15 g de sucre rapide Débit de base temporaire : du débit basal Débit basal et/ou bolus trop haut Activité physique Selon situation Consultation médicale/infirmière en diabétologie

3 Schéma 2 : conduite à tenir en cas d hyper (le système d infusion fonctionne correctement) Pas d acétone/kt ok acétone/kt ok : x unités/croix d acétone Selon critères cours FIT /acétone Laisser/augmenter débit de base Contrôle capillaire et acétone si + /heure 1 heure après Contrôle /acétone Contrôle 2 h après Changement de KT glyc Analyse urine 0 acétone Poursuivre les contrôles glyc/heure Changement de KT Contrôle capillaire et acétone si + /heure et bolus Poursuivre les Contrôles de et A.Urine 0 acétone Arrêt Passage insuline s/c ou IV /Avis médical Débit basal et/ou bolus trop bas Activité physique diminuée Système infusion défectueux/problème. Revoir enseignement / Évaluation avec médecin/infirmière en diabétologie Contacter la hotline si souci de

4 Schéma 3 : conduite à tenir en cas d hyper (le système d infusion ne fonctionne pas correctement) Pas d acétone et KT/ pod pas ok Acétone ET KT/ pod pas ok Changement KT ou pod Injection s/c d insuline rapide au stylo Changement de KT ou Pod selon acetone /acétone Contrôle capillaire et acétone si + /heure 1 heure après Contrôle /acétone Contrôle 2 h après Injection s/c insuline rapide Poursuivre les contrôles et Acétone /heure Poursuivre les Contrôle de / A.Urine et bolus 0 acétone Reprise des injections insuline Stopper la Arrêt Passage insuline s/c ou IV /Avis médical Revoir enseignement / Évaluation avec médecin/infirmière en diabétologie Débit basal et/ou bolus trop bas Activité physique diminuée Système infusion défectueux/problème. Contacter la hotline si souci de

5 Complications : suites à donner Après avoir géré la situation d urgence, il est important de rechercher la cause de la complication pour pouvoir éviter qu elle se reproduise. Si hypo : alimentation, débit basal et/ou bolus trop haut, activité physique, etc. le débit basal et/ou le bolus Selon la situation, consulter le médecin ou l infirmier-ère en diabétologie Avoir du sucre et du glucagon non périmé à disposition Enseigner à un proche la manipulation du glucagon Si hyper : alimentation, débit basal et/ou bolus trop bas, activité physique diminuée, système d infusion défectueux/problème de, etc. le débit basal et/ou le bolus Selon la situation, consulter le médecin ou l infirmier-ère en diabétologie. Si la reste trop haute, il est nécessaire de consulter un médecin. Penser à boire suffisamment d eau Tenir compte du temps d action de l insuline lors du cumul des bolus Groupe ayant élaboré le document Karen Boucher, Brigitte Viseur, Dominique Talhouedec et Nadine Bongard Validé et complété par Drs Charly Bulliard et Juan Ruiz et Dresse Isabelle Hagon-Traub Date de la fiche : mai 2015 Date de la prochaine révision : mai 2017

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine CENTRE HOSPALIER UNIVERSAIRE VAUDOIS - 1011 Lausanne Service de médecine Centre des Maladies Cardio-vasculaires et métaboliques Service d endocrinologie, diabétologie et métabolisme Gestion de l insuline

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Hyperglycémies Acido-cétose = Insulinopénie * Au moment du diagnostic (dépistage) * Lors

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01 Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 1 Madame, Monsieur, Votre enfant vient d être hospitalisé dans

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

III- Traitement du diabète de type 1

III- Traitement du diabète de type 1 III- Traitement du diabète de type 1 Les bases du traitement Le traitement du diabète de type 1 est actuellement assez bien codifié et des arguments physiopathologiques, scientifiques et pragmatiques ont

Plus en détail

Avis 1 er octobre 2014

Avis 1 er octobre 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er octobre 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 23 avril 2014 a fait l objet d une audition le 1 er octobre 2014. INSUMAN IMPLANTABLE

Plus en détail

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique Brochure d information sur le diabète SOMMAIRE Définition du diabète - p.02 Traitement - p.05 Analyses - p.08 Administration d insuline - p.11 Alimentation

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Guide d injection de l insuline

Guide d injection de l insuline Guide d injection de l insuline Table des matières Introduction........................2 Instruments d injection d insuline........3 Glycémie Hyperglycémie..........................15 Table des matières

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants «Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école Pour les parents et les enseignants C est parti! Compréhensible et compacte: par le biais de cette brochure, parents

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Cours bref d instruction multilingues Introduction «La liberté est le plus grand bien dans ce monde» Mary Cassat (Peintre impressionniste

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1

Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1 DEFINITION Diabète:généralités Recommandations OMS: -glycémie à jeun normale:

Plus en détail

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans pour autant être exhaustif, reprend la plupart des

Plus en détail

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier.

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Pour votre sécurité et la nôtre Savez vous qu il existe des règles de sécurité que vous devez respecter? Document produit à l intention des patients

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Les mauvaises thérapies du diabète de type 1 et leurs conséquences physiques et psychologiques Guy Béchet

Les mauvaises thérapies du diabète de type 1 et leurs conséquences physiques et psychologiques Guy Béchet Les mauvaises thérapies du diabète de type 1 et leurs conséquences physiques et psychologiques Guy Béchet Avertissements L'analyse faite ici (décembre 2009) n'est qu'une vision personnelle mais néanmoins

Plus en détail

Le diabète en pédiatrie

Le diabète en pédiatrie Le diabète en pédiatrie Dre Isabelle Bouchard Pédiatre Clinique de diabète pédiatrique du CHUL Janvier 2012 Objectifs 1) Connaître les différences physiopathologiques entre le diabète type 1 et type 2

Plus en détail

Recommandations sur le traitement du diabète de type 2

Recommandations sur le traitement du diabète de type 2 RECOMMANDATIONS Forum Med Suisse 2009;9(3):50 55 50 Recommandations sur le traitement du diabète de type 2 Déclaration de consensus de la Société Suisse d Endocrinologie-Diabétologie Commentaire d experts

Plus en détail

Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel.

Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel. Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel. Motivation initiale: Besoin de rencontre avec d autres personnes atteintes du diabète (Nostalgie des activités organisées par

Plus en détail

Pour de plus amples renseignements

Pour de plus amples renseignements Les enfants diabétiques ont besoin de vous! gestion Pour vous permettre d aider les enfants diabétiques à gérer la maladie Le présent guide donne des renseignements de base aux personnes qui s occupent

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

Diabète et randonnée en haute montagne

Diabète et randonnée en haute montagne Diabète et randonnée en haute montagne AvsD : Association Valaisanne du Diabète Dr Nicolas de Kalbermatten Mr Arnald Bertelle (Suisse) «Qui veut gravir une montagne commence par le bas». Proverbe chinois

Plus en détail

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions Tout sur les nouvelles cotations des perfusions L arrêté de modification du livre III de la liste des actes et prestations relatif aux perfusions est paru au Journal officiel du 30 septembre 2014. Dans

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie?

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? La réponse est NON. Voilà pourquoi il est essentiel d'être toujours prêt à y remédier. Avant de vous installer derrière le volant, prenez soin de vérifier votre

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

Soins infirmiers et diabètes

Soins infirmiers et diabètes Soins infirmiers et diabètes 1 Objectifs Au terme de cet enseignement l étudiant doit être capable : D expliquer la physiologie du pancréas endocrine De citer les facteurs de risque du diabète De définir

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline Deux analogues lents de l'insuline ont été successivement mis sur le marché : la glargine (Lantus ) en 2003 et la détémir (Levemir ) en 2005. Qu'apportent ces nouvelles insulines pour la prise en charge

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE PLAN I) Rappels d anatomie physiologie II) IRC: Définition Traitement: hémodialyse, dérivation péritonéale, greffe III) Hémodialyse Définition Principes Législation IV)

Plus en détail

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Montreal Children s Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Ce guide est pour : Le but de ce guide est de vous aider, vous et votre famille, à mieux comprendre le diabète et à gérer les soins

Plus en détail

Diabetes Service. Diabète et exercice physique

Diabetes Service. Diabète et exercice physique Diabetes Service Diabète et exercice physique Diabète et Exercice Physique La présente brochure a pu être réalisée grâce à l aimable collaboration du: Dr. B. Jandrain, Médecine Interne, Diabétologie, Consultant

Plus en détail

glycémique en réanimation

glycémique en réanimation Les techniques de surveillance glycémique en réanimation M. Kopff-Uberall, M. Hasselmann Service de Réanimation Médicale, Hôpitaux Universitaires Université Louis Pasteur - Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Ac#vité Physique et Diabète

Ac#vité Physique et Diabète Ac#vité Physique et Diabète DIAPASON 36 MSA Châteauroux 2012 Dr Thierry KELLER 27 & 28 septembre 2012 Quels Constats? L inac#vité TUE!! "30% Mortalité totale 9% Risque Cardio-Vasculaire (coronaropathie)

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles. Diabète et travail

Evaluation des pratiques professionnelles. Diabète et travail Evaluation des pratiques professionnelles Diabète et travail 1 Cas clinique Homme de 35 ans, diabète de type 1 diagnostiqué à l age de 18 ans. En 1990, il est cariste, pontier en cabine, travaille en 3X8.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS

LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS EN DIABETO-NUTRITION Réf. : W 011- NUT/A Page : 1/19 Date de création : 06/07 Modification : Date de révision 07/2010 Date d'application Juillet 2007

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants. l école

Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants. l école Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants L enfant diabétique et l école La version suisse du texte allemand a été remaniée par Beatrice Kuhlmann, docteur en médecine, spécialiste en endocrinologie

Plus en détail

DIABÈTE : LE FLÉAU SILENCIEUX

DIABÈTE : LE FLÉAU SILENCIEUX DIABÈTE : LE FLÉAU SILENCIEUX Si le diabète de type 1 est facile à identifier, le diabète de type 2, très fréquent, évolue de façon silencieuse jusqu aux premiers signes de complication. Ce diabète est

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée Stéphane Tardif Infirmier clinicien spécialisé en enseignement diabétique Avec la collaboration de l équipe

Plus en détail

Livret utilisateur. Système de surveillance de la glycémie. Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France

Livret utilisateur. Système de surveillance de la glycémie. Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France Livret utilisateur Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France Service clientèle : Nº Vert 0800 10 11 56 www.abbottdiabetescare.com FreeStyle et les autres noms

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE Qu est-ce que le diabète? - Le diabète de type 1, c est quoi? - Le diabète de type 2, c est quoi? Une hypoglycémie, c est quoi? - Quelles sont les principales causes

Plus en détail

L ajustement de l insuline au quotidien

L ajustement de l insuline au quotidien LA MAJORITÉ DES COMPLICATIONS chroniques du diabète sont liées, de près ou de loin, à l hyperglycémie 1. L hyperglycémie chronique peut entraîner d importantes séquelles à long terme et causer des lésions,

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Vivre avec le diabète Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche V Une épidémie annoncée...4 D où vient le diabète?...5 Comment savoir si je suis diabétique?...6

Plus en détail

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète Activité physique Les bénéfices pour mon diabète www.afd.asso.fr Fédération Française EPMM Sports pour Tous Activité physique, pourquoi? Bien que l activité physique régulière fasse partie intégrante de

Plus en détail

Journée Mondiale du Diabète

Journée Mondiale du Diabète Compte-rendu de la Journée Mondiale du Diabète - SAMEDI 13 novembre 2010 - Espace Encan - La Rochelle Organisé par : l équipe du Réseau Atlantique Diabète. En partenariat avec : Les services de diététique,

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Smart Pix SOFTWARE. Manuel d utilisation

Smart Pix SOFTWARE. Manuel d utilisation Smart Pix SOFTWARE Manuel d utilisation Manuel d utilisation du logiciel Accu-Chek Smart Pix Édition de juillet 2012 Roche Diagnostics GmbH 2012 Tous droits réservés ACCU-CHEK, ACCU-CHEK AVIVA, ACCU-CHEK

Plus en détail

FREESTY interstitiel. Demandeur. Les modèles. 6 ans) dont. g pluriquotidienne. du glucose. Service Attendu (SA) : glycémique. glucose.

FREESTY interstitiel. Demandeur. Les modèles. 6 ans) dont. g pluriquotidienne. du glucose. Service Attendu (SA) : glycémique. glucose. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 décembre 2013 CONCLUSIONS FREESTY YLE NAVIGATOR II, système de mesure enn continu interstitiel

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Sport et diabète de type 1

Sport et diabète de type 1 mise au point Sport et diabète de type 1 Rev Med Suisse 2013 ; 9 : 1200-5 C. Büsser P. Meyer J. Philippe F. R. Jornayvaz Drs Claudio Büsser, François R. Jornayvaz et Patrick Meyer Pr Jacques Philippe Service

Plus en détail

Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients

Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients Dr Isabelle Hagon- Traub Mme Léonie Chinet Direc:on Programme cantonal Diabète Maladies chroniques: préoccupations partagées

Plus en détail

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 www.reperessante.mu Le guide qui préserve votre capital Bien-être Le diabète de type 1 Numéro proposé gratuitement par : avec le soutien de : Message d Abdullah Dustagheer Président de T1 Diams L association

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129.

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129. Journal urinaire À quoi sert un journal urinaire? Nous vous demanderons de remplir ce journal à deux reprises : avant et après les classes d exercices. Les données recueillies nous permettront de mieux

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

équilibre glycémique du diabétique insuliné

équilibre glycémique du diabétique insuliné La télésurveillance t des maladies chroniques à domicile Aide à la décision en diabétologie Docteur Pierre FONTAINE Service de diabétologie, CHRU de Lillle Faculté de médecine, m Université de Lille 2

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Smart Pix SYSTÈME DE GESTION DU DIABÈTE. Manuel d utilisation

Smart Pix SYSTÈME DE GESTION DU DIABÈTE. Manuel d utilisation Smart Pix SYSTÈME DE GESTION DU DIABÈTE Manuel d utilisation Manuel d utilisation du Système de Gestion du Diabète Accu-Chek Smart Pix Édition d avril 2014 2014 Roche Diagnostics Tous droits réservés ACCU-CHEK,

Plus en détail

Le guide du diabète CONSEILS ACTIVITÉ PHYSIQUE ALIMENTATION PIEDS ÉDUCATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE TRAITEMENT COMPLICATIONS CONSULTATION AUTONOMIE

Le guide du diabète CONSEILS ACTIVITÉ PHYSIQUE ALIMENTATION PIEDS ÉDUCATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE TRAITEMENT COMPLICATIONS CONSULTATION AUTONOMIE Le guide du diabète ACTIVITÉ PHYSIQUE PIEDS ÉDUCATION TRAITEMENT CONSULTATION PRÉVENTION GLYCÉMIE RISQUES CONSEILS ALIMENTATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE COMPLICATIONS AUTONOMIE SUCRE INSULINE SUIVI Table

Plus en détail

Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline.

Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline. Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline. Pr David L. Russell-Jones, MBBS, BSc, MD, FRCP WebMD Global, LLC Ce document est uniquement informatif. La lecture de ce

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections

La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections La campagne québécoise des soins sécuritaires volet prévention et contrôle des infections Annie Laberge, CSSS Drummond et INSPQ Lise-Andrée Galarneau, CSSSTR présidente du CINQ Congrès annuel de l OIIQ,

Plus en détail

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche

Vivre avec le diabète. Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Vivre avec le diabète Brochure d information des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Une épidémie annoncée...4 Diabète de type 1: genèse, diagnostic, traitement...5 Diabète de

Plus en détail

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer?

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer? Qu est-ce qu un Diabète Instable? Absence de définition consensuelle établie. Diabète Instable: Comment le Comprendre et l Améliorer? Professeur Eric Renard Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition

Plus en détail

Smart Pix SOFTWARE. Manuel d utilisation

Smart Pix SOFTWARE. Manuel d utilisation Smart Pix SOFTWARE Manuel d utilisation Manuel d utilisation du logiciel Accu-Chek Smart Pix Édition d août 2013 Roche Diagnostics GmbH 2013 Tous droits réservés ACCU-CHEK, ACCU-CHEK AVIVA, ACCU-CHEK AVIVA

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien»

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Diabète au quotidien ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Définition Le diabète est une maladie complexe, souvent difficile à gérer au quotidien mais que vous pouvez contrôler. En effet, c est vous

Plus en détail

24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE?

24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE? 24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE? I. Kriegel, C. Thinlot, M. Arsicault, A. Mauduit, M. Varenne, A.-B. Knoche,

Plus en détail

Note informative rédigée par Geneviève Martin. Faits saillants

Note informative rédigée par Geneviève Martin. Faits saillants Les pompes à insuline dans le traitement du diabète de type 1 Efficacité clinique, dimensions économiques et critères médicaux d admissibilité au financement public Note informative rédigée par Geneviève

Plus en détail