du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII"

Transcription

1 du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII Mardi 3 juin 2014

2 La réunion publique a duré 2h15, de 20h15 à 22h30 et a rassemblé environ 250 personnes. En tribune, les intervenants étaient les suivants : - La SGP : Philippe YVIN, Président du directoire, Christian GARCIA, Directeur des relations territoriales et Guillaume PONS, Directeur de projet - La Région Ile-de-France : Jean-Paul HUCHON, Président du Conseil régional d Ile-de-France et Président du STIF - Le garant nommé par la CNDP : Pierre-Gérard MERLETTE Isabelle RIVIERE, Directrice des relations territoriales à la SGP, a animé la réunion. Introduction Accueil Isabelle RIVIERE accueille les participants et les remercie de leur présence. Elle indique que la réunion de Paris est le premier grand rendez-vous de concertation de la ligne 14 sud qui se tiendra sous le contrôle attentif de Pierre-Gérard Merlette, garant de la concertation désigné par la Commission Nationale du Débat Public. Elle annonce que la réunion est enregistrée et fait l objet d un reportage photo et invite les participants qui ne souhaitent pas être photographiés à se faire connaître. Jérôme COUMET, maire du 13 ème arrondissement de Paris et conseiller de Paris, salue les intervenants et les participants. Il souligne le fait que c est une période de grande mutation qui commence à Maison Blanche avec des mutations urbaines, l arrivée de l université, la reconstruction prochaine de la porte d Italie et des évolutions économiques très fortes. Ces transformations s inscrivent dans un bassin plus large que celui du 13 ème arrondissement, celui du sud-est francilien et du Val-de-Marne. Penser la question des transports, c est s adresser aux habitants et salariés autour de Maison Blanche mais c est aussi penser les liens avec les autres territoires en développement. La Ligne 14 est un enjeu démocratique dans le 13 ème arrondissement ; elle a fait l objet d une importante mobilisation, d abord pour obtenir son prolongement jusqu à Olympiades et, dans le cadre de ce projet, pour la création d une station dans le 13 ème, à Maison Blanche. La ligne 14, c est aussi une extension au nord déjà engagée, une adaptation des stations existantes pour répondre à l augmentation attendue du trafic (passage de 6 à 8 voitures par rame) et améliorer la fréquence des trains. Des travaux importants seront ainsi engagés en septembre à Olympiades. Il y a donc beaucoup de projets autour de la ligne 14 mais ce soir, nous sommes là pour parler spécifiquement de la future station de Maison-Blanche-Paris XIII avec cette concertation préalable à l enquête publique qui devra permettre de répondre aux aspirations des habitants. Jean-Paul HUCHON, Président du conseil régional d Ile-de-France et Président du STIF, remercie le maire de son accueil et salue les intervenants de la SGP ainsi que les équipes du STIF et les élus présents dans la salle. La réunion de Paris est la première d une série de sept réunions publiques sur le prolongement de la ligne 14 au sud. Le prolongement au nord, qui permettra de désaturer la ligne 13, est déjà engagé et les premiers coups de pioche seront donnés le 11 juin prochain. La réunion de ce soir est un moment démocratique important qui fait suite à la manière dont le projet a été conçu : il y a eu une cinquantaine de réunions publiques en pour les débats publics sur les projets Arc Express et Réseau de transports du Grand Paris ; puis, il y a eu un accord entre le gouvernement, la Région, le STIF et la SGP. Depuis cet accord général, les réunions doivent se tenir dans le même esprit : celui d écouter le public. Le Grand Paris Express, c est une rocade de banlieue à banlieue, sans passer par Paris. La ligne 14 complète cette rocade avec une liaison nord / sud. C est un beau projet conduit par les équipes de la SGP, le STIF et la RATP pour la ligne 14. Il y a 8,3 millions voyageurs par jour en Ile-de-France ; il y en avait 6,6 millions il y a 10 ans, soit une augmentation de 20%. C est l une des raisons qui justifie cet immense projet : rendre le réseau de transport francilien performant. C est déjà un système de transport performant mais qui s est dégradé du fait du manque d investissement pendant 20 ans, la priorité ayant alors été donnée au TGV. Or, 60% des 2

3 voyageurs français sont en Ile-de-France ; la ligne B transporte plus de voyageurs par jour que l ensemble des TGV en France! Il y a 40 chantiers en cours pour améliorer les transports en Ile-de-France. Cette année, le T6 de Châtillon Vélizy et le T8 entre Epinay et Le Bourget seront mis en service. Cela concerne quelques voyageurs. L objectif de ces projets est d améliorer les conditions de transport et donc les conditions de vie des Franciliens. En 2030, 9 Franciliens sur 10 seront à moins de 2 km d une gare. En 2030, les voyageurs gagneront entre 30 minutes et une heure sur leurs trajets quotidiens. Le Grand Paris Express n est pas un projet technocratique, qui vient du haut ; c est un projet qui vient des attentes des habitants, de leurs besoins. C est pourquoi cette soirée d information et d échanges est si importante. C est un projet qui se réalise avec les habitants, en tenant compte de l existant, avec ce qui marche. L extension de la ligne 14 au sud vise à mieux relier Paris au sud de l Ile-de-France. La future ligne passera à Maison Blanche, où passent déjà la ligne 7, de nombreux bus et le T3. Elle passera par Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre, L Haÿ-les-Roses, Chevilly-Larue et Porte de Thiais, puis par Rungis pour arriver à l aéroport d Orly. Grâce à cette extension, il sera désormais possible de rejoindre Orly en 14 minutes seulement. Dans ce secteur, le tramway T7 a d ailleurs été inauguré l an dernier et c est un grand succès. Jean-Paul Huchon conclue en indiquant qu il est envisagé d accélérer le calendrier du prolongement de la ligne 14 vers Orly, si les moyens financiers sont réunis et qu il faut que les partenaires soient au rendezvous. Présentation de la concertation et de la réunion Isabelle RIVIERE rappelle que le débat de ce soir sera centré sur la future station du Grand Paris Express Maison Blanche - Paris XIII, située dans les quartiers sud du 13 ème arrondissement. Elle indique, de plus, que l enquête publique est prévue début C est pour mieux la préparer que la Société du Grand Paris propose ce moment d échanges et de concertation. Toutes les suggestions et remarques sont donc bienvenues et seront analysées pour préparer les phases ultérieures du projet. Pour répondre le plus largement possible aux questions, la Société du Grand Paris propose trois possibilités : - une phase de questions/réponses, après l exposé des intervenants, - une urne à l entrée de la salle pour déposer des questions écrites sur les papiers distribués par les hôtesses, - le site internet affiché à l écran : Philippe YVIN, Président du directoire de la SGP, remercie le maire pour son accueil. Il salue les élus présents ainsi que les représentants du STIF, de la RATP, des collectivités territoriales et de l État. Il présente ensuite les membres de la tribune : - Pierre-Gérard Merlette, garant de la concertation nommé par la CNDP - Guillaume Pons, Directeur de projet - Christian Garcia, Directeur des relations territoriales Il indique que, comme pour la ligne 15 sud, la plus avancée, et les lignes 14 nord, 16 et 17 sud, la SGP a souhaité, avant la finalisation du dossier d enquête publique de la ligne 14 sud, organiser un nouveau moment d information et d échanges dans le but de présenter la mise en œuvre opérationnelle du Grand Paris Express. L objectif majeur est d informer, d échanger, de recueillir l ensemble des avis. Toutes les contributions seront prises en considération et analysées dans un bilan de la concertation qui complètera le dossier d enquête publique. Un film de quelques minutes est projeté à la salle. Il présente les objectifs du Nouveau Grand Paris, le calendrier du Grand Paris Express et le cadre de la concertation. 3

4 Pierre-Gérard MERLETTE, garant de la concertation nommé par la CNDP, présente son rôle. Il explique que depuis janvier 2011, fin du débat public concernant le réseau de transports publics du Grand Paris, l Etat a confié la réalisation de ce nouveau métro à la Société du Grand Paris avec un objectif de mise en service entre 2020 et Pendant cette période d études et de réalisation, la loi prévoit que la SGP informe la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) des modalités d information et de participation du public mises en œuvre. La CNDP est une autorité administrative indépendante, présidée aujourd hui par Christian LEYRIT, chargée par la loi «d émettre tout avis et recommandations à caractère général ou méthodologique de nature à favoriser et développer la concertation avec le public» pour tous projets publics ou privés ayant un impact significatif sur l environnement. Dans le cas présent, le débat public ayant eu lieu, la CNDP a validé le dispositif d information proposé par le maître d ouvrage (SGP) et, sur sa demande, a désigné une personne indépendante de l ensemble des acteurs du projet pour être garante de la mise en œuvre des modalités d information et de concertation validées par la CNDP. Pierre-Gérard Merlette est ce garant ; il respecte quatre principes : - Neutralité et indépendance totale vis-à-vis des acteurs du projet ; - Transparence, les arguments et propositions émises seront retranscrits sans interprétation ; - Argumentation, il poussera les intervenants à argumenter leurs propositions afin de leur donner du poids ; - Egalité de traitement lors des prises de paroles, chacun, quel qu il soit et quel que soit son statut, doit pouvoir s exprimer. Cela se traduit par : Dans un premier temps, il a veillé à ce que les informations diffusées au travers des différents supports soient fiables, de qualité et compréhensibles par tous et s est assuré que les meilleures dispositions étaient prises pour la diffusion de l information. Pendant le temps des réunions publiques, il favorisera l expression du public et veillera à la qualité des réponses apportées par les intervenants aux questions et, éventuellement, demandera au maître d ouvrage des compléments si cela est nécessaire. Enfin, à l issue de la concertation, il rédigera un rapport remis à la CNDP. Ce rapport sera public, consultable par tous sur le site de la CNDP et sur celui dédié au projet ; il sera également annexé au dossier soumis à l enquête publique. Le prolongement de la ligne 14 au sud Le Grand Paris Express Philippe YVIN, Président du Directoire de la Société du Grand Paris précise que le Nouveau Grand Paris comporte deux volets : le plan de mobilisation qui vise la modernisation et l extension du réseau existant, et le Grand Paris Express, qui crée plus de 200 km de métro automatique avec 4 nouvelles lignes qui contribueront à l amélioration de l ensemble du réseau de transport. Au total, 72 nouvelles gares seront créées et 2 millions de voyageurs par jour sont attendus. Le Grand Paris Express poursuit quatre objectifs : - Offrir des déplacements plus faciles, en assurant la desserte du territoire en transport en commun - Alléger le trafic sur les lignes de transport en commun existantes - Favoriser l égalité entre les territoires - Soutenir le développement économique et l emploi 4

5 Ce grand projet est mis en œuvre par la SGP, maître d ouvrage, en étroite collaboration avec tous les acteurs nationaux et locaux concernés, en particulier avec le STIF, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France et la RATP, gestionnaire de l infrastructure et futur exploitant de la Ligne 14 Sud. Philippe YVIN revient sur les retombées économiques du Grand Paris Express. C est un moteur formidable pour l emploi, en phase chantier, avec 15 à emplois directs créés par an, et à terme avec la création de 115 à emplois induits (en plus de l évolution naturelle). La SGP travaille avec la Fédération Régionale des Travaux Publics et la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi pour identifier les métiers concernés et accompagner dès aujourd hui le développement des formations correspondantes. Le Grand Paris Express aura un impact majeur sur la croissance : on évalue à 70 milliard d euros ses avantages socioéconomiques. Au titre du Nouveau Grand Paris présenté en mars 2013, le périmètre des dépenses à la charge de la SGP d ici 2030 est de 25,525 milliards d euros aux conditions économiques de 2012 : - 22,625 milliards d euros pour la réalisation des lignes 15 à 18 ainsi que des prolongements de la ligne 14 entre Mairie de Saint-Ouen et Saint-Denis Pleyel et entre Olympiades et Orly ; cette enveloppe tient compte du plan d optimisation de 3 milliards d euros demandé par le Gouvernement sur cet ensemble d infrastructures ; - 2,9 milliards d euros de contributions de la SGP : - au prolongement de la ligne 14 entre les stations Saint-Lazare et Mairie de Saint-Ouen à hauteur de 55%, soit 798 millions d euros ; - à l adaptation des réseaux existants (une provision de 450 millions d euros étant prévue à cet effet) ; - au plan de mobilisation de la région Île-de-France pour l amélioration des transports quotidiens en Île-de-France : prolongement du RER E (Eole) à hauteur d 1 milliard d euros, prolongement de la ligne 11 à l est entre Mairie des Lilas et Rosny-Bois-Perrier à hauteur de 300 millions d euros et schémas directeurs des RER pour 352 millions d euros. Pour financer ces dépenses, la Société du Grand Paris dispose, dans un premier temps, de recettes fiscales affectées déjà mises en place, qui sont de trois natures : - une fraction de la taxe locale sur les bureaux (TLB) en Île-de-France, - la taxe spéciale d équipement (TSE), - une composante de l Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux (IFER). Dans un deuxième temps, la SGP aura recours à l emprunt, qu elle remboursera grâce à trois types d apports: - les recettes fiscales affectées ; - les redevances d usage payées par les exploitants (péages) à compter des mises en services ; - les recettes complémentaires tirées notamment de l exploitation commerciale des gares (publicité, commerce, etc.) ou d autres services. La Ligne 14 Christian GARCIA, Directeur des relations territoriales, indique qu une fois mise en service en 2027, la ligne 14 fera 28 km de long avec 21 stations. Seulement 37 minutes seront nécessaires pour relier Saint- Denis Pleyel à l Aéroport d Orly. Elle disposera de deux sites de maintenance et de remisage : un à Morangis et un à Saint-Ouen. Aujourd hui, la ligne 14 est entièrement automatique et longue de 8,6 km d Olympiades à Gare Saint-Lazare. Elle accueille utilisateurs par jour et toutes les stations sont entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite. 5

6 Elle sera prolongée au nord en deux étapes, dans un premier temps de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen (5,8 km), en passant par Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen RER C et, dans un second temps, de Mairie de Saint-Ouen à Saint-Denis Pleyel (1,7 km). Ce prolongement au Nord jusqu à Saint- Denis Pleyel apportera au territoire de Plaine Commune un haut niveau d accessibilité en désaturant la ligne 13. Saint-Denis Pleyel constitue un pôle économique d importance puisqu il représente emplois et accueille plus de entreprises. C est aussi le 3eme pôle tertiaire d Ile-de-France. Le prolongement au Sud de la ligne 14, objet de cette concertation, est entièrement souterrain et desservira 11 communes (Le 13eme arrondissement de Paris, Le Kremlin-Bicêtre, Arcueil, Villejuif, L Haÿ-les-Roses, Chevilly-Larue, Thiais, Rungis, Orly, Paray-Vieille-Poste et Morangis) et 3 départements (Paris, le Val-de- Marne et l Essonne). Long de 14 km, il reliera Paris à l Aéroport d Orly. La mise en service est prévue à l horizon 2023 jusqu à Villejuif IGR et à l horizon 2027 jusqu à Aéroport d Orly. Formidable moteur pour le développement de l activité du sud francilien, la ligne 14 prolongée desservira : - la Vallée scientifique de la Bièvre ( étudiants et chercheurs) qui compte notamment deux CHU (Kremlin-Bicêtre et Paul Brousse), l Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, et de nombreux laboratoires de recherche (CNRS, Inserm, Inrets, ENS) ou de grands groupes pharmaceutiques, comme Sanofi. - le pôle Orly-Rungis, 1er pôle économique du sud francilien et carrefour d échanges international qui accueille le 2eme aéroport de France ( emplois), le plus grand marché de produits frais au monde (le M.I.N. de Rungis), la future Cité de la gastronomie à Chevilly-Larue, le parc tertiaire Silic à Rungis, la zone d'activités Senia, le centre commercial Belle-Epine et la plate-forme logistique Sogaris. De plus, la ligne 14 prolongée offrira des gains de temps considérables vers des équipements et bassins d emploi majeurs, vers les hôpitaux et vers les centres universitaires et de formation. Christian GARCIA rappelle que le projet est le fruit d une concertation étroite avec les élus, les habitants et les associations. Ainsi, 26 comités de pilotages et 38 comités techniques se sont tenus depuis Ce dispositif de concertation est complété par des partenariats avec l État, la Région, les départements, les communes, les intercommunalités et les partenaires naturels que sont le STIF, la RATP, la SNCF, RFF et ADP. Les temps de concertation sont articulés avec la progression des études. Actuellement, la SGP prépare le dossier d enquête publique, cette dernière étant prévue début Les travaux pourront commencer en 2016, une fois la déclaration d utilité publique obtenue. Le Grand Paris Express près de chez vous Guillaume PONS, Directeur de projet, présente le tracé du Grand Paris Express autour de la station Maison Blanche-Paris XIII, de la station existante Olympiades, en passant par le tunnel d arrière gare actuel, entièrement réutilisé pour le prolongement, le nouveau tunnel à réaliser, jusqu aux futures gares Maison Blanches-Paris XIII et Kremlin-Bicêtre Hôpital. La future station Maison Blanche-Paris XIII du Grand Paris Express sera implantée le long de l avenue d Italie, au Sud-Est de l actuelle station de métro de la ligne 7. La gare Kremlin Bicêtre Hôpital le sera juste à l ouest de l hôpital Bicêtre, à la frontière des communes de Gentilly et de Kremlin-Bicêtre. La gare de Maison Blanche Paris XIII En 2023, le 13 ème arrondissement sera desservi par une troisième gare de la ligne 14, située au sud de l arrondissement, au niveau de l actuelle station Maison Blanche de la ligne 7 du métro parisien. L enjeu principal de cette station sera de desservir les habitants et les salariés du 13 ème arrondissement, mais également de constituer un point de maillage important, entre les lignes de transport en commun existantes et la ligne 14, future colonne vertébrale du réseau de transports publics du Grand Paris. Cette station sera notamment en correspondance immédiate avec la ligne 7 du métro, et, à environ 250 mètres au niveau de la 6

7 porte d Italie, avec le tramway T3 et le pôle bus. L efficacité de cette desserte pourra être renforcée par nos partenaires, par exemple en ajustant certaines lignes de bus. La station sera implantée entre la rue Caillaux et la rue Tagore, le long de l avenue d Italie, à l Est de l actuelle station de métro de la ligne 7. L accès aux quais de la ligne 14 et de la ligne 7 se fera depuis le centre du grand parvis où sont situés les accès au métro. Les voyageurs pourront emprunter des escaliers mécaniques ou des ascenseurs et accéderont aux quais en moins de 2 minutes. Depuis les quais, situés à environ 21 mètres de profondeur, les voyageurs remontent au niveau de la mezzanine ; ils peuvent alors emprunter la correspondance vers la ligne 7 du métro ou remonter au niveau du parvis en surface, aller vers le tramway T3 ou le pôle bus de la porte d Italie. L insertion urbaine de la future station tient compte d un environnement déjà constitué. Le parti général est de faire émerger les accès du métro autour d un signal urbain qui ne fait pas concurrence aux bâtiments alentours, met en valeur le large parvis et permet à la lumière de pénétrer sous la surface. L organisation des émergences permet la mise en place d une bonne intermodalité de proximité avec les bus et les modes doux, tout en préservant les accès aux bâtiments et parkings existants. Les ouvrages En plus de la gare, des ouvrages sont nécessaires au bon fonctionnement de la ligne de métro, en toute sécurité :. Le tunnel est conçu pour faire circuler les trains, en souterrain, à une vitesse de pointe de 80 km/h, ce qui impose des contraintes importantes pour son tracé.. Les puits de ventilation et d accès des pompiers permettent le désenfumage du tunnel et l évacuation des blessés en cas d incident ; ils sont implantés tous les 800 mètres au plus, conformément à la réglementation.. Les ouvrages de maintenance seront répartis entre un site industriel au Nord de la ligne, à Saint-Ouen, et un site au Sud de la ligne, au-delà de la plateforme aéroportuaire d Orly, sur la commune de Morangis. Les travaux Le tunnel sera presqu entièrement creusé avec un tunnelier La technique de creusement au tunnelier permet en effet de réaliser l infrastructure en réduisant considérablement les gênes pour les riverains du projet, car celui-ci creuse en profondeur et nécessite peu d emprise en surface. L utilisation du tunnelier garantit la stabilité du terrain situé au-dessus du tunnel et en fait la technique la plus sûre. Le tunnelier est introduit dans un ouvrage, qui permet également l évacuation de tous les déblais. Les gares de ce tronçon sont réalisées à ciel ouvert. La technique utilisée, dite de la «paroi moulée», est la plus sûre pour garantir la stabilité des bâtiments proches du chantier, car elle permet de bien tenir les terrains avant tout creusement, et ne nécessite pas le rabattement de la nappe phréatique. Il s agit de travaux plus visibles que pour le creusement du tunnelier, mais des phasages sont possibles pour limiter les emprises nécessaires aux travaux à ciel ouvert, et limiter ainsi la gêne pour l utilisation de l espace public. Compte tenu de l ampleur du projet et donc des quantités de déblais à évacuer, un schéma directeur d évacuation des déblais a été élaboré, qui tient compte de l équilibre territorial et veille à l évacuation des déblais au plus près de leur zone de production. Ce plan recense tous les centres de stockage et de traitement des déblais, les grandes orientations en matière de type d évacuation, par le fleuve, le train, la route, ainsi que les secteurs de destination pour ces déblais. L objectif est de diminuer la gêne sur les territoires et les riverains, lors de l évacuation de ces déblais, en recherchant le transport par péniche ou train lorsque cela est possible, et en privilégiant l utilisation des grands axes de circulation, s il n est pas possible d évacuer les déblais autrement que par camions. Un travail de réduction des gênes est également réalisé, très en amont avec les maîtres d œuvre afin d agir sur les méthodes de réalisation si besoin. Ce travail sera complété par des échanges avec les riverains et une communication adaptée à chaque chantier. La réalisation de cette grande infrastructure de transport nécessite des acquisitions foncières. Elles concernent environ 500 parcelles, dont une cinquantaine en surface, pour l intégralité de la Ligne 14 Sud. Ces emprises accueilleront les gares, les puits de sécurité, et le site de maintenance. Les ouvrages ont été implantés, autant que faire se peut, sur des emprises publiques. Pour acquérir des propriétés privées, la SGP a mis en place un processus de négociations amiables afin de limiter le recours à l expropriation. Pour réaliser le tunnel de la Ligne 14 Sud, entièrement en souterrain et à 7

8 grande profondeur, la SGP achètera aux propriétaires le volume de sous-sol nécessaire au passage du tunnel. Les performances du Grand Paris Express Les trains de ce prolongement de ligne seront les même que ceux qui circuleront sur la partie Nord de la ligne 14, et auront un niveau de confort et de sécurité au moins équivalent aux trains existants, avec notamment la circulation possible entre les voitures, un confort visuel et acoustique soigné, et la mise en œuvre d une vidéo-protection. Pour que la ligne puisse transporter un grand nombre de voyageurs et satisfaire aux prévisions de trafic, les trains auront deux voitures de plus qu aujourd hui (8 voitures par rame au lieu de 6) et l intervalle entre deux trains pourra être réduit à 85 secondes à l heure de pointe. Comme c est le cas sur la ligne 14 actuelle, les trains seront gérés de manière automatique et supervisés par des exploitants installés dans un poste de commande centralisé : ils visualisent et gèrent la circulation des trains en temps réel, supervisent les stations et toutes les installations nécessaires au fonctionnement du métro, pour garantir une circulation régulière de la ligne. 8

9 Questions / réponses Isabelle RIVIERE indique qu elle entendra les questions trois par trois. Elle demande aux intervenants de se présenter, de poser des questions courtes et d attendre le micro pour s exprimer afin que leurs propos soient audibles par tous et puissent être correctement enregistrés. L opportunité de prolonger la ligne 14 à Orly Jérôme COUMET se dit très heureux d accueillir une nouvelle station dans le 13 ème arrondissement. Ses fonctions de maire l amènent notamment à remettre les médailles du travail, ce qui lui permet de constater toute l utilité de ce prolongement de la ligne 14 à Orly pour les très nombreux habitants du 13 ème qui travaillent sur la plate-forme d Orly. La gare de Maison Blanche-Paris XIII Sa localisation Georges SICHERMAN, retraité et ancien contrôleur de l Etat, considère que la gare n est pas implantée de manière à permettre le maximum d interconnexions et souhaite donc connaître les critères qui ont guidé ce choix d implantation. Françoise LOTTER demande pourquoi la station n est pas implantée de l autre côté de l avenue d Italie, sous le jardin du Moulin de la Pointe. Guillaume PONS explique que la SGP a cherché à concilier deux critères pour l implantation de la gare : la desserte des habitants et des emplois d une part, et la création d un pôle multimodal, d autre part. Il indique qu à 600 mètres autour de la station sont présents environ habitants et emplois, et environ à 800 mètres. La gare a donc été implantée à un endroit permettant de desservir de nombreux habitants et emplois et de créer une interconnexion entre la ligne 7 et la ligne 14. Le T3 et le pôle bus de porte d Italie sont à environ 250 mètres de la station soit moins de 4 minutes, et la ZAC de Rungis est à moins de 10 minutes à pied. Il précise qu il n est pas possible d implanter la station au droit de la ligne 7 ni plus à l ouest, côté ouest de l avenue d Italie sous le jardin du Moulin de la Pointe, car il faut raccorder la station au tunnel existant qui est proche, avec un rayon de courbure permettant la circulation des trains : c est ce qui impose un emplacement à l est de la station de la ligne 7, au niveau du parvis situé devant la tour Super Italie. Son insertion urbaine, ses émergences et ses impacts fonciers Emmanuel LEGUY, association ADA 13, demande si les impacts urbains de la gare ont fait l objet d une réflexion. Franco CIANFAGLIONE, habitant de la Tour Super Italie, au 121, craint que la station n enclave la Tour et crée des problèmes de sécurité. Il déplore de plus que le jardin soit supprimé et remplacé par une verrière. Il est rejoint dans ces propos par Chantal HASSID et Georges BULIT, également habitants de la Tour Super Italie, qui regrettent que le jardin soit supprimé. Guillaume PONS précise que de nombreuses études restent à mener et que tout n est pas décidé à ce stade du projet. En particulier, il indique que l architecte de la gare sera choisi en L enjeu principal de la station consiste à maintenir un accès satisfaisant aux bâtiments et aux parkings et ce qui est présenté aujourd hui en tient compte. Au niveau du parvis, dont la réalisation nécessite en effet la suppression du jardin, il n y a pas de bâtiment émergent. La station est au niveau 1. Le parti pris d un grand parvis vise à 9

10 permettre, précisément, d ajuster l aménagement de l espace public, de ne pas faire concurrence au bâti, véritable signal urbain et de laisser le plus de place possible pour des aménagements à définir par la ville. Jérôme COUMET confirme que certains aspects du projet sont décidés mais insiste sur le fait que d autres restent à étudier. En particulier, le travail reste à faire avec l architecte qui sera désigné par la SGP pour la station : son insertion, l aménagement du parvis et, le cas échéant, des aménagements pour accompagner ce parvis. Emmanuel LEGUY souhaite que les impacts fonciers de la station soient à nouveau explicités, notamment la procédure amiable. Guillaume PONS explique que la SGP a besoin des emprises correspondant au parvis. Elle achètera donc le sous-sol et le sol mais pas le bâti. Casimir ELUAVU interroge la SGP sur les accès de la station. Les stations de la ligne 14 existantes, notamment à Bercy, avait un seul accès à l origine et des travaux sont en cours pour un second accès. Pour la station Maison Blanche-Paris XIII, un nouvel accès est-il prévu au niveau de la Porte d Italie pour faciliter les correspondances? Sa question est complétée par Yves CONTASSOT qui demande pourquoi les deux entrées arrivent au même endroit, au centre du quai alors qu il semblerait plus pertinent que chacune aboutisse à une extrémité du quai. Guillaume PONS rappelle que la Porte d Italie se situe à 250 mètres du parvis et que la gare disposera d un accès de chaque côté de l avenue d Italie, dont un double accès côté est. Dans ces conditions, il apparait préférable de faire la correspondance en surface plutôt que par un couloir souterrain onéreux. Par ailleurs, l aboutissement des deux accès au centre du parvis est une solution technique proposée à ce stade compte tenu de l organisation intérieure de la gare et des contraintes de flux (8 000 voyageurs par heure dont environ 50% en correspondance entre la ligne 14 et la ligne 7). Retourner un des escaliers de l accès double vers le sud fait partie des points identifiés comme devant faire l objet d améliorations dans les phases ultérieures du projet, et la faisabilité sera étudiée. L accessibilité PMR Jean-Claude PICARD déplore le fait que les stations de la ligne 14 ne soient souvent pas accessibles aux personnes à mobilité réduite du fait des pannes répétées des ascenseurs et donne l exemple de la station Olympiades ou de celle de Bibliothèque François Mitterrand. Il suggère donc que l accessibilité se fasse plutôt par des rampes. De plus, il estime qu il faudra prévoir de connecter la petite traverse de la ZAC de Rungis avec la ligne 14. Guillaume PONS rappelle que les quais sont situés à 21 mètres sous la surface et que les pentes des rampes d accès ne doivent pas dépasser 5%. Il n est donc pas possible d envisager des rampes. Il précise que toutes les stations seront équipées de deux ascenseurs afin de prévenir les pannes (le second pouvant prendre le relais du premier s il est en panne). La gestion des travaux Emmanuel LEGUY note que les travaux démarreront à Maison Blanche et souhaite savoir combien de temps cette «tête de chantier» restera. Guillaume PONS indique que les travaux de la station de Maison Blanche-Paris XIII dureront environ 5 ans. Cela inclut la déviation des réseaux, les travaux préparatoires qui permettront de maintenir le trafic sur la ligne 7 et les travaux de génie civil de la station elle-même (2 à 3 ans). Franco CIANFAGLIONE ne comprend pas pourquoi la gare est réalisée en surface. Il interroge également la SGP sur la manière dont les déblais seront évacués et si la petite ceinture sera utilisée. Chantal HASSID interpelle la SGP sur les risques du chantier dans un terrain friable et rappelle l incident de l effondrement d une cour d école pendant les travaux de la ligne 14. Guillaume PONS explique que les travaux de la gare sont phasés : une première étape consistera à réaliser les couloirs de correspondance pour aller des quais de la ligne 7 jusque sous la surface et qui permettent de rejoindre le côté ouest de l avenue d Italie. Ce qui va permettre de déplacer l accès principal de la station de la ligne 7 de l autre côté de l avenue d Italie pour pouvoir dégager l espace nécessaire à la réalisation des 10

11 travaux de la station. Pendant ces travaux, le fonctionnement de la station Maison Blanche de la ligne 7 est maintenu. De plus, le phasage permet de maintenir l accès aux bâtiments et aux parkings souterrains pendant toute la durée des travaux. Il revient également sur le fait que les travaux de la gare soient réalisés à ciel ouvert, tout en précisant que la station est souterraine après les travaux. Il y a peu de marges de manœuvre compte tenu du tunnel existant de la ligne 7 et du terrain géologique qui ne permet pas de réaliser la gare en souterrain dans des conditions de sécurité satisfaisantes. Pour la réalisation de la station, c est la technique dite des parois moulées qui sera utilisée. Cette technique permet de réaliser tout autour de la future station une enceinte étanche à l eau et de tenir tous les sols autour. C est une technique très robuste, utilisée depuis très longtemps. La SGP a conscience de la sensibilité du secteur et a connaissance de l incident intervenu dans une cour d école. C est pourquoi de très nombreux sondages de sol ont été effectués. Les travaux à ciel ouvert sont réalisés en «top and down» : une fois les parois réalisées et la dalle construite, les cheminements peuvent être rétablis et il est possible de creuser en dessous. Cela permet ainsi de réduire la gêne des riverains. Par ailleurs, la SGP va réaliser un plan de management environnemental chantier qui s imposera aux entreprises dès les études d avant-projet qui vont démarrer en 2015, le maître d œuvre va identifier toutes les gênes possibles du chantier et devra proposer des éléments de réduction. Il y aura des gênes mais la SGP s engage, avec la technique choisie pour garantir la sécurité du creusement, à mettre tout en œuvre pour réduire les nuisances du chantier. De plus, Guillaume PONS indique que, pour réaliser la station, il faut démolir l ouvrage de petite ceinture qui doit ensuite être reconstitué à la demande de RFF. La petite ceinture permettra d implanter les installations chantier en contre bas, limitant ainsi les impacts sur l avenue d Italie. Jérôme COUMET complète en indiquant qu il souhaite réfléchir avec RFF au devenir de la petite ceinture. On peut regarder les possibilités d accès à la station à partir de la place de Rungis, mal desservie par les transports en commun ; la grande différence avec les rues avoisinantes, c est que la petite ceinture est «à plat». Georges BULIT, magistrat retraité et habitant de la Tour Super Italie depuis 40 ans, souhaite savoir à quel endroit exactement les déchets seront évacués. Il déplore, par ailleurs, les dégâts causés pendant les prospections, comme en témoignent les fissures dans le sol de l immeuble. Guillaume PONS indique que deux itinéraires sont possibles pour évacuer les déblais, mais que tout reste à peaufiner : pour évacuer les déblais vers le sud, on peut descendre l avenue d Italie, emprunter le périphérique vers l est puis rejoindre les quais de Seine pour utiliser la voie fluviale ou emprunter l A6b à la Porte d Italie pour rejoindre les installations de stockage au sud de l Ile-de-France. Dans ce dernier cas, l évaluation se ferait par camions uniquement. Ce sujet se pose pour la phase de terrassement qui durera environ 8 à 9 mois. L évacuation des déblais nécessiterait une soixantaine de camions, soit environ un camion par quart d heure. Les études ont montré que cela s insérerait sans difficulté dans la circulation existante de l avenue d Italie. Concernant les dégâts évoqués, Guillaume PONS précise qu il n y a pas de délais de prescription pour les dommages de travaux publics et invite le participant à prendre contact avec le maître d ouvrage des travaux évoqués, vraisemblablement la RATP. Guillaume PONS rassure Lucie PONS, habitante de la Tour Super Italie, au 129, qui demande si l accès pompiers à la Tour sera bien maintenu pendant les travaux. Il précise que c est une contrainte imposée aux bureaux d étude et que les plans de phasage des études préliminaires prévoient de maintenir à tout moment la possibilité pour les pompiers de faire le tour du parvis : les parois moulées étant distantes d environ 4 mètres des façades, cela permet en phase chantier de disposer d une voie pompiers pour y accéder. Stella FANOUX, habitante de la Tour Super Italie, alerte la SGP sur le fait que la Tour est fragile, comme en témoignent les nombreuses fissures qui grandissent chaque jour et dont elle tient les photos à la disposition du maître d ouvrage. Par ailleurs, Frédéric LINGET, habitant du Kremlin-Bicêtre et utilisateur de l avenue d Italie, s inquiète des nombreux camions qui circuleront sur l avenue d Italie et des risques d accident avec les vélos. Il demande si les pistes cyclables seront maintenues pendant les travaux. Il suggère, de plus, que les chauffeurs des camions soient formés à la cohabitation avec les vélos sur la route. A la question de Mme FANOUX, Guillaume PONS réaffirme que la technique des parois moulée retenue pour la réalisation des gares est une méthode particulièrement fiable pour limiter les tassements et garantir la stabilité des ouvrages environnants. Il précise qu en 2015 seront menées des études dites de vulnérabilité du bâti par des spécialistes qui détermineront la fragilité des bâtiments et détermineront les solutions nécessaires pour assurer la sécurité. Guillaume PONS insiste sur le fait que la sécurité des chantiers est 11

12 une priorité pour la SGP. Il précise qu un relevé contradictoire des fissures sera réalisé afin de préserver les droits de chacun et permettre à ceux qui le jugeraient utile de se tourner vers la SGP après le chantier. De plus, durant tout le creusement, les «respirations» des bâtiments sont vérifiées. Un état initial est réalisé et suivi pendant tout le chantier. De plus, le plan de management des risques vise à adapter les méthodes de construction si besoin. Guillaume PONS précise que l évacuation des déblais de l ensemble du projet se fera par le puits d entrée du tunnelier à L Haÿ-les-Roses à environ 1 km au sud de la gare de Villejuif, et que dans le 13 ème arrondissement, il s agit de l évacuation des déblais de la seule station de Maison Blanche-Paris XIII. La soixantaine de camions que cela représente ne modifiera pas la circulation existante et la cohabitation avec les vélos sera donc sensiblement identique à aujourd hui. Toutefois, pour mettre en place le chantier, il faut installer des barrières de chantier et il faudra sans doute à confirmer dans les phases ultérieures déplacer ou supprimer la piste cyclable côté Est de l avenue d Italie. Jérôme COUMET précise qu il était Premier adjoint au maire lors de l incident de la cour d école et indique que, selon lui, le problème est différent en ce qui concerne la Tour. En effet, il estime qu elle ne présente pas de problème de fondation et que la sécurité du bâtiment n est donc pas un problème. Il considère toutefois que les questions des habitants sont légitimes et qu il faut entendre leur inquiétude. Il suggère qu une réunion soit organisée entre la SGP et le syndic pour approfondir ces sujets. Il restera vigilent pour que les paroles des habitants soient entendues et que leurs inquiétudes soient prises en compte. Il sera également nécessaire de prendre des garanties auprès de la SGP pour vérifier l impact des travaux le moment venu. Pierrette REVILLON demande si la SGP a un exemple de gare construite à ciel ouvert à proximité d un immeuble de grande hauteur. François LEROY renchérit en s inquiétant d un tel chantier situé à seulement 4 mètres de la façade de l immeuble. Guillaume PONS cite l exemple de la station des Halles avec la création des lignes A, B et D avec la technique des parois moulées ou aussi la ligne 1 à La Défense. C est une technique largement éprouvée un peu partout en Europe. Il évoque aussi le chantier du tramway T6 en cours de réalisation avec des stations parfois situées à un mètre des façades, ce qui montre que cette technique peut être utilisée à proximité des bâtiments. La sécurité dans les gares Georges SICHERMAN demande comment la sécurité des gares sera assurée en l absence de personnel. Philippe YVIN indique qu un comité de sécurité a été mis en place dès le départ avec le Préfet de la Région Ile-de-France et le Préfet de police de Paris, comité qui se réunit très régulièrement pour préparer les différents aspects de sécurité de ce nouveau métro. Il s agit à la fois de sécurité au sens de la sécurité publique et la sécurité au sens de la sécurité civile. Un travail très étroit est mené avec la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Il y a d ailleurs un officier de l état-major de la BSPP qui est actuellement en détachement au sein de la Société du Grand Paris pour préparer l ensemble des plans de sécurité au titre de la sécurité civile. De même, un commissaire divisionnaire de la police nationale est détaché de la Préfecture de police au sein de la SGP pour travailler sur les dispositifs de sécurité qui seront imposés aux maîtres d œuvre pour la réalisation du métro. Pour le reste, les dispositifs existants développés ces dernières années par une collaboration très étroite entre la RATP et la Préfecture de police seront reconduits pour la gestion quotidienne de la sécurité. Jean-Paul HUCHON précise qu aujourd hui c est le STIF qui rémunère les policiers de la RATP et de la SNCF et que des partenariats sont mis en œuvre pour assurer la sécurité sur le terrain. Le financement Georges SICHERMAN relève que le financement passera par un emprunt et se demande pourquoi la SGP ne prévoit pas d amortir une partie sur les résultats d exploitation. Philippe YVIN précise que la SGP ne sera pas l exploitant du métro. La ligne 14, ligne existante, sera exploitée par la RATP ; pour les autres lignes du Grand Paris Express, s agissant de lignes nouvelles, c est 12

13 le STIF qui désignera l exploitant le moment venu, au terme d une mise en concurrence. Le modèle financier ne repose pas sur les recettes d exploitation. Toutefois, la SGP continuera de percevoir les recettes fiscales affectées bien après la réalisation du réseau, ce qui lui permettra un amortissement progressif de l emprunt. Ses revenus proviendront également des redevances versées par les exploitants et, plus marginalement, des recettes commerciales. Jean-Paul HUCHON ajoute que le financement du projet provient d une loi, ce qui le garantit. Les recettes fiscales évoquées par Philippe YVIN sont ainsi inscrites dans la loi. Ainsi, depuis trois ans, la SGP perçoit des revenus mais ne les utilisera pas encore. Il n est toutefois pas possible de transférer ces fonds sur d autres opérations. Il tient à rassurer le public sur le financement et sur la faisabilité du projet en insistant sur la volonté politique forte qui accompagne cette opération. L intermodalité Noëlle SERRE, membre du Conseil de quartier n 3, remercie le STIF pour les améliorations de service intervenues sur l offre des bus 57 et 67. Elle demande si le bus 47 sera maintenu à l identique compte tenu des difficultés en termes de temps d attente et de régularité. De plus, elle demande si le projet sera l occasion d envisager des voies dédiées aux bus sur l avenue d Italie. Michelle CHEVRANT-BRETON, du STIF, indique que le renforcement de l offre de bus est une priorité pour le STIF comme en témoignent les nombreux investissements réalisés depuis 1996 pour améliorer le service et multiplier les dessertes, à hauteur de 260 millions d euros. En 2013, un nouveau plan a été engagé pour avec une offre de 160 millions d euros et qui comprend le renforcement des lignes 57 et 67 évoquées. Par ailleurs, la ligne 47 sera maintenue sur l avenue d Italie. En accompagnement du Grand Paris Express, le STIF va étudier les possibilités de compléter la desserte existante. Il existe un creux de desserte en liaison Est / Ouest au niveau de la station Maison Blanche. Dans les mois qui viennent, le STIF va regarder comment on peut améliorer et renforcer cette desserte dans la mesure où les voiries peuvent accepter un nouveau passage de bus. Jérôme COUMET rappelle, par ailleurs, que l avenue d Italie a été totalement réaménagée il y a une dizaine d années et ne pourra probablement pas faire l objet de nouveaux travaux dans l immédiat, même s il partage la nécessité d une voie de bus dédiée. La concertation Franco CIANFAGLIONE estime que le projet est bouclé et qu on ne peut donc pas parler de concertation, jugement partagé par Stella FANOUX. Guillaume PONS indique que beaucoup d études restent à mener et que de nombreux éléments sont encore à ajuster. Jérôme COUMET complète en indiquant qu une partie du travail reste à faire avec la SGP, en particulier en ce qui concerne l architecture de la gare et les aménagements à envisager. Conclusion Isabelle RIVIERE lève la séance à 22h25. Elle remercie les participants de leurs contributions et invite ceux qui le souhaitent à déposer des questions supplémentaires dans l urne présente dans la salle et/ou sur le site Internet 13

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 GARE AÉROPORT D ORLY VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 1 Alain Védère Maire de Paray-Vieille-Poste 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante au

Plus en détail

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Gare Antonypôle REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Jean-Yves SENANT Maire d Antony 1er Vice-Président de la communauté d agglomération des Hauts-de-Bièvre 2 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion publique

Compte-rendu de la réunion publique Compte-rendu de la réunion publique Espace Eric Tabarly à Paray- Vieille- Gare «Aéroport d Orly» Lundi 22 septembre 2014 19h30 La réunion publique a duré 2h, de 19h45 à 21h40 et a rassemblé environ 160

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

J.3 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.3 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE J.3 Rapport de Monsieur Merlette, garant de la concertation nommé par

Plus en détail

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015 Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne 9 juin 2015 Le dialogue et l échange : une contribution importante au projet Un site Internet : www.societedugrandparis.fr/ligne18

Plus en détail

Dossier d information

Dossier d information Adaptation des stations existantes de la ligne p Informez - vous et donnez votre avis Dossier d information Enquête publique du 17 octobre au 22 novembre 2013 www.adapter-les-stations-de-la-ligne-14.com

Plus en détail

Enquête publique sur la ligne 14 sud du Grand Paris Express : Avis favorable de la CCI Paris Ile-de-France

Enquête publique sur la ligne 14 sud du Grand Paris Express : Avis favorable de la CCI Paris Ile-de-France Registre de transparence de l Union européenne N 93699614732-82 Juillet 2015 Enquête publique sur la ligne 14 sud du Grand Paris Express : Avis favorable de la CCI Paris Ile-de-France ETAT DE LA QUESTION

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne Un objectif prioritaire : désaturer la ligne UNE LIGNE 13 AUJOURD HUI SURCHARGÉE La ligne 13 est aujourd hui une ligne surchargée qui accueille près de 610 000 voyageurs par jour. C est la 3 ème ligne

Plus en détail

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises»

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» 18 juin 2013 Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» Les entreprises et acteurs économiques du Grand Orly se mobilisent pour la desserte du pôle d Orly, 2ème pôle économique d Ile-de-France Le territoire

Plus en détail

Appréciation sommaire des dépenses

Appréciation sommaire des dépenses Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Le Mesnil-Amelot Aéroport Charles. Le Mesnil-Amelot. Aéroport Charles. de Gaulle (T2) CDG Express. Clichy-Montfermeil. Chelles

Le Mesnil-Amelot Aéroport Charles. Le Mesnil-Amelot. Aéroport Charles. de Gaulle (T2) CDG Express. Clichy-Montfermeil. Chelles D une longueur de 21,5 kilomètres, la ligne 17 Nord comprend 6 gares : Le Bourget Aéroport, Triangle de,, Aéroport CDG (T2), Aéroport CDG (T4) et, ainsi qu un site de maintenance situé à Aulnay-sous-Bois

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Direction de l Exploitation Offre Ferroviaire 10-01-2014 Thomas WEHRLE COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Présidé par M. Pierre SERNE, Vice-président du conseil régional

Plus en détail

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1?

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1? Les travaux Il est important de rappeler que la nature des nuisances liées aux travaux du projet sera précisée dans l étude d impact produite en vue de l enquête publique, dans une phase d études ultérieures

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Film design tramway T3 Le premier tronçon du tramway T3, sur les boulevards des Maréchaux sud >> Du Pont du Garigliano à la Porte d Ivry

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE SYNDICAT DES TRANSPORTS D ÎLE-DE-FRANCE TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE Projet inscrit pour les études au Contrat de Plan 2000-2006 entre l État et la Région Ile de France Schéma de

Plus en détail

Compte-rendu synthétique

Compte-rendu synthétique Compte-rendu synthétique de la rencontre avec les élus de la Seine Saint Denis du 20 février 2006 Le compte-rendu de la réunion est rédigé et publié sous l autorité du président de la commission particulière

Plus en détail

Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord

Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord Vallée de la Seine Du 21 mai au 30 juin 2013 Bilan de la concertation publique Le compte-rendu de la réunion publique du secteur nord Toute l information sur www.tzen5.com 1. LE CONTEXTE DE LA RÉUNION

Plus en détail

J.8 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Délibération n 2014-480 du STIF Approbation du dossier

J.8 LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Délibération n 2014-480 du STIF Approbation du dossier LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE J.8 Délibération n 2014-480 du STIF Approbation du dossier LIGNE

Plus en détail

L ACTU DES TRAVAUX DANS VOTRE QUARTIER

L ACTU DES TRAVAUX DANS VOTRE QUARTIER LETTRE D INFO // GARE BAGNEUX N 1 AOÛT 2015 // NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO L ACTU DES TRAVAUX DANS VOTRE QUARTIER Axe majeur du Grand Paris Express, la ligne 15 Sud, qui reliera Pont de Sèvres

Plus en détail

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Programme 8h15 Ouverture Jacques Touchefeu, directeur général de l EPA ORSA Claude Samson, représentant du conseil consultatif

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

INFORMEZ- VOUS ET DONNEZ VOTRE AVIS

INFORMEZ- VOUS ET DONNEZ VOTRE AVIS Désaturer la ligne Saint-Lazare - Mairie de Saint-Ouen en prolongeant la ligne Enquête publique du 16 janvier au 17 février 2012 La désaturation de la ligne 13 du métro est un objectif prioritaire. Plusieurs

Plus en détail

bilan de la concertation avant enquête publique

bilan de la concertation avant enquête publique bilan de la concertation avant enquête publique DÉCEMbre 2014 sommaire 04 synthèse 04 Une concertation au plus près du terrain 07 préambule 09 Le projet en bref 10 Caractéristiques du projet et territoires

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Comité de ligne B. Novembre 2010

Comité de ligne B. Novembre 2010 Comité de ligne B Novembre 2010 Les travaux B Nord + Un conducteur RATP à Roissy CDG Nouveau MI 79 rénové Sommaire 2 Présentation de la ligne 1. La régularité de la ligne B interopérée 2. L offre et le

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique

Compte rendu de la réunion publique du 11 juin au 12 juillet 2014 Compte rendu de la réunion publique CNIT Paris La Défense Gare de Nanterre La Folie Gare de La Défense 10 juillet 2014 18h30 La réunion publique a duré 2h05, de 18h35 à 20h40

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CHAMPIGNY SUR-MARNE En savoir plus sur les travaux www.ligne15sud.fr/champigny Rouget CHAMPIGNY-SUR-MARNE, AU CŒUR DU GRAND PARIS EXPRESS Champigny-sur-Marne

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

Ligne 3 Métro Bordet-Albert

Ligne 3 Métro Bordet-Albert Ligne 3 Métro Bordet-Albert Études de l extension Gare du Nord-Bordet septembre 201 SOMMAIRE Métro Ligne 3 Métro Bordet-Albert : les différents projets Extension Gare du Nord-Bordet 1. Historique 2. Prochaines

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

GRAND PARIS EXPRESS. Ligne 14 Nord-16-17 Sud. Mairie de Saint-Ouen <> Saint-Denis Pleyel. Saint-Denis Pleyel <> Noisy-Champs

GRAND PARIS EXPRESS. Ligne 14 Nord-16-17 Sud. Mairie de Saint-Ouen <> Saint-Denis Pleyel. Saint-Denis Pleyel <> Noisy-Champs GRAND PARIS EXPRESS Ligne 14 Nord-16-17 Sud Mairie de Saint-Ouen Saint-Denis Pleyel Saint-Denis Pleyel Noisy-Champs Concertation post-débat public et avant enquête publique Période Septembre 2013-Avril

Plus en détail

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine Communiqué de presse Choisy-le-Roi, le 8 juillet 2014 Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine L EPA Orly Rungis Seine Amont, HAROPA-Ports de Paris, la ville de Vitry-sur-Seine,

Plus en détail

Interconnexion sud. Présentation des premiers résultats. des lignes à grande vitesse en Île-de-France

Interconnexion sud. Présentation des premiers résultats. des lignes à grande vitesse en Île-de-France Interconnexion sud des lignes à grande vitesse en Île-de-France Etudes fonctionnelles préparatoires au débat public Présentation des premiers résultats Réunion d information 1 er avril 2009 Direction Régionale

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

SCHEMAS DIRECTEURS DES RER C ET D FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET / PROJET (APO) ET ETUDES D AVANT-PROJET (AVP)

SCHEMAS DIRECTEURS DES RER C ET D FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET / PROJET (APO) ET ETUDES D AVANT-PROJET (AVP) SCHEMAS DIRECTEURS DES RER C ET D FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET / PROJET (APO) ET ETUDES D AVANT-PROJET (AVP) - RER C : APO de la tranche 1 de l aménagement du nœud ferroviaire de Brétigny - RER

Plus en détail

LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Automne 2014 A OBJET DE L ENQUÊTE, INFORMATIONS JURIDIQUES ET ADMINISTRATIVES

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

Plan général des travaux

Plan général des travaux LIGNE 15 : PONT DE SÈVRES < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Été 2015 E Plan général des travaux Le plan général des travaux

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Plan général des travaux

Plan général des travaux LIGNE 14 : OLYMPIADES < > AÉROPORT D ORLY (LIGNE BLEUE) LIGNE 14 SUD DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE E Plan général des travaux p. 2 Le plan général des travaux présente

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE TERRITORIALE Le 22 mars 2013 à Nogent-sur-Marne

RÉUNION PUBLIQUE TERRITORIALE Le 22 mars 2013 à Nogent-sur-Marne 1 Syndicat des transports d Île-de-France Concertation préalable sur le projet de Ligne Orange du Grand Paris Express RÉUNION PUBLIQUE TERRITORIALE Le 22 mars 2013 à Nogent-sur-Marne La réunion a duré

Plus en détail

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013 Partie 1 : La ligne 11 actuelle Réunion d information 27 février 2013 Réunion publique 7 septembre 2010 Sommaire 1. Introduction 2. Bilan de la concertation préalable 3. Le prolongement : la réponse aux

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Présentation générale du projet Le projet d extension en débat Pourquoi un projet de transports en commun en rocade

Plus en détail

Conseil d Administration. 9 décembre 2013 Hôtel du Département, Créteil Conseil d Administration Hôtel du Département, Créteil 9 décembre 2013 1

Conseil d Administration. 9 décembre 2013 Hôtel du Département, Créteil Conseil d Administration Hôtel du Département, Créteil 9 décembre 2013 1 Conseil d Administration 9 décembre 2013 Hôtel du Département, Créteil Conseil d Administration Hôtel du Département, Créteil 9 décembre 2013 1 Introduction du Président de l association Conseil d Administration

Plus en détail

LES GRANDES LIGNES DU PROJET

LES GRANDES LIGNES DU PROJET LES GRANDES LIGNES DU PROJET Première étape du métro automatique du Nouveau Grand Paris, le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen a pour objectif prioritaire de désaturer la

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY Le stade de la Fédération Française de Rugby à Thiais-Orly, Val-de-Marne 3 Une porte nationale et internationale pour le rugby Une qualité de

Plus en détail

Dossier coûts (RATP)

Dossier coûts (RATP) Dossier coûts (RATP) Version 2 Propriété de la RATP, utilisation, communication ou reproduction interdite sans autorisation écrite p 1 Grand Paris Dossier coûts Version 2 09/07/2010 Direction Générale

Plus en détail

N E15000007/75. Page N 1 sur 140

N E15000007/75. Page N 1 sur 140 Tribunal Administratif de Paris RAPPORT D ENQUETE PUBLIQUE RELATIF AU PROJET DE LIGNE ROUGE 15 OUEST DU RESEAU DE TRANSPORT PUBLIC DU GRAND PARIS EXPRESS Enquête publique du lundi 21 septembre 2015 au

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique

Compte rendu de la réunion publique du 11 juin au 12 juillet 2014 Compte rendu de la réunion publique Théâtre André Malraux, Rueil - Malmaison - Gare de Rueil Suresnes «Mont Valérien» - Gare de Nanterre La Boule 25 juin 2014 19h La réunion

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Le rôle du Sytral Finance les réseaux de transport et leur développement métro, tramway, trolleybus et bus Assure la maîtrise d ouvrage

Plus en détail

La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN

La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN La gare de Nantes demain VOTRE GARE DEMAIN sommaire Construire un projet partagé... p. 3 État des lieux... p. 6 Trois enjeux majeurs... p. 8 D ici 2020, la gare de Nantes sera profondément transformée.

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

LE PROJET CDG EXPRESS

LE PROJET CDG EXPRESS LE PROJET CDG EXPRESS Novembre 2005 LA PROBLÉMATIQUE Le constat : une domination de la route pour les accès terrestres de Roissy CDG Identifié comme «centre d envergure européenne» au Schéma directeur

Plus en détail

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN VISITE PRESSE DU 7 NOVEMBRE 2014

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN VISITE PRESSE DU 7 NOVEMBRE 2014 MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN VISITE PRESSE DU 7 NOVEMBRE 2014 1 SOMMAIRE 1. Le projet 2. L actualité des chantiers 3. Le dispositif d information et de communication

Plus en détail

Présentation du programme

Présentation du programme Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

Dossier de de presse. LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires. Juillet 2015

Dossier de de presse. LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires. Juillet 2015 Dossier de de presse LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires Juillet 2015 Aujourd hui, l étape 1 des études et de la concertation LNPN Dossier de presse Juillet

Plus en détail

J.10. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015

J.10. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015 LIGNE 15 : PONT DE SÈVRES < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Été 2015 J.10 Annexe Avis de la ministre de l écologie, du

Plus en détail

Éviter la saturation programmée de la ligne

Éviter la saturation programmée de la ligne Éviter la saturation programmée de la ligne Une contribution de l Atelier parisien d urbanisme DÉCEMBRE NOTE DE PAGES N Jean François Mauboussin /RATP Le dossier du maître d ouvrage du débat public concernant

Plus en détail

12, rue du Stade Sauvanet 77990 Le Mesnil- Amelot Gares du Mesnil- Amelot, d Aéroport Charles de Gaulle T2 et T4. Environ 90 personnes présentes

12, rue du Stade Sauvanet 77990 Le Mesnil- Amelot Gares du Mesnil- Amelot, d Aéroport Charles de Gaulle T2 et T4. Environ 90 personnes présentes 1- INFORMATIONS GENERIQUES REUNION DU : VILLE DE : SALLE / ADRESSE : GARE CONCERNEE : PARTICIPANTS : ANIMATEUR : DEBUT > FIN : QUESTIONS- REPONSES : 2 décembre 2014 Le Mesnil- Amelot Salle polyvalente

Plus en détail

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a SENS PROVINCE > PARIS Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a Juin 2015 Contact presse : Mission communication de la DiRIF Robin LEROY : 01 46 76 87 80 MINISTÈRE DE L

Plus en détail

L ACTU DES TRAVAUX GARE CRÉTEIL L ÉCHAT

L ACTU DES TRAVAUX GARE CRÉTEIL L ÉCHAT LETTRE D INFO // CRÉTEIL N 1 JUIN 2015 // NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO L ACTU DES TRAVAUX GARE CRÉTEIL L ÉCHAT Le Grand Paris Express est le plus grand projet de transport entrepris en France depuis

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À VITRY SUR-SEINE

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À VITRY SUR-SEINE NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À VITRY SUR-SEINE En savoir plus sur les travaux www.ligne1sud.fr/vitry VITRY-SUR-SEINE AU CŒUR DU GRAND PARIS EXPRESS Les travaux de la ligne

Plus en détail

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Prolongement du tramway T3 à Porte d Asnières Direction de la Voirie et des Déplacements PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Extension du tramway T3 Porte de la Chapelle Porte d Asnières 2 Préambule

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE 2014 POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE Juin 2014 SOMMAIRE TRAINS/RER RER B Sud 2 MÉTROS Ligne 4 Mairie de Montrouge - Bagneux (phase

Plus en détail

dossier de presse Jeudi 14 novembre 2013 mise en service des ascenseurs d accès aux quais MathieuVivez AREP/N.Donnot COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION

dossier de presse Jeudi 14 novembre 2013 mise en service des ascenseurs d accès aux quais MathieuVivez AREP/N.Donnot COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION mise en service des ascenseurs d accès aux quais et VISITE DE L AVANCÉE DES TRAVAUX Jeudi 14 novembre 2013 MathieuVivez AREP/N.Donnot dossier de presse P.3 COMMUNIQUÉ P.4 réseau

Plus en détail

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS Sommaire PROJET Le pôle multimodal Créteil Pompadour, c est bien plus qu une gare. Zoom sur les grands aménagements qui composent le projet. ACCESSIBILITÉ Station de bus Pompadour, passerelle de correspondance,

Plus en détail

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 1 SOMMAIRE 1. Le projet 2. L actualité des chantiers 3. Le dispositif d information et de communication

Plus en détail

Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon Montrouge 180 personnes 20h04 > 22h09 29 interventions du public

Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon Montrouge 180 personnes 20h04 > 22h09 29 interventions du public 1 / INFORMATIONS GÉNÉRIQUES RÉUNION DU : 17 octobre 2012 VILLE DE : SALLE / ADRESSE : GARE(S) CONCERNÉE(S) PARTICIPANTS : DÉBUT > FIN : QUESTIONS-RÉPONSES : Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon

Plus en détail

COMPTE RENDU Réunion publique LILLE 22 juillet 2015

COMPTE RENDU Réunion publique LILLE 22 juillet 2015 COMPTE RENDU Réunion publique LILLE 22 juillet 2015 La réunion en bref Au cours de cette dernière séance, les différents segments de l activité de la commission ont été présentés successivement par ses

Plus en détail

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY JUIN 2014 N O 1 PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE À la Une P.2-3 Un succès prolongé Le projet P.4-5 Une ville mieux connectée

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CACHAN

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CACHAN NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À CACHAN En savoir plus sur les travaux www.ligne15sud.fr/cachan CACHAN AU CŒUR DU GRAND PARIS EXPRESS Cachan engage les travaux préparatoires

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris

Le Nouveau Grand Paris Le Nouveau Grand Paris Transports en Île-de-France Les projets du Nouveau Grand Paris Ambitieux projet de modernisation et de développement des transports d Île-de-France engagé par le Premier Ministre

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Préambule relatif à l élaboration de l avis

Préambule relatif à l élaboration de l avis Avis délibéré de l Autorité environnementale sur la ligne 14 sud (tronçon Olympiades - Aéroport d'orly), ligne bleue du réseau de transport public du grand Paris (75, 91 et 94) n Ae: 2014-105 Avis délibéré

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07

Cheminement de l ATU «en marchant du 8/ 07 Atelier de travail urbain du 8 juillet Atelier en marchant Visite de terrain sur la commune et en particulier le périmètre de la ZAC 20 participants Commentaires d André Lortie (architecte urbaniste),

Plus en détail

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Commission Transports Infrastructures - Circulation - Signalétique 6 novembre 2014 Les projets de transport Infrastructures Le

Plus en détail

La qualité de service

La qualité de service La qualité de service en chiffres N 14 Janvier 2014 Bulletin d information trimestriel sur la qualité de service des transports en Île-de-France 2013 Janvier - septembre Le STIF a choisi de renforcer encore

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation :

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation : PREAMBULE Présentation : L étude d impact développée ci-après concerne la création d une ligne de tramway entre Villejuif Louis Aragon et Athis-Mons (centre commercial). Le tronçon Athis-Mons Juvisy-sur-Orge,

Plus en détail

Contribution Thales au réseau de transport public du Grand Paris

Contribution Thales au réseau de transport public du Grand Paris > Contribution Thales au réseau de transport public du Grand Paris www.thalesgroup.com >> Thales Security Solutions & Services Améliorer la vie des habitants de la Région Capitale, tout en favorisant sa

Plus en détail