Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2"

Transcription

1 Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2

2 CM 1 : 16 Septembre, 09:00-11:00 CM 2 : 30 Septembre, 09:00-11:00 CM 3 : 14 Octobre, 09:00-11:00 CM 4 : 4 Novembre, 09:00-11:00 CM 5 : 18 Novembre, 09:00-11:00 CM 6 : 2 Décembre, 09:00-11:00

3 Plan A. Présentation générale des tests B. Introduction à l examen psychologique (bilan psychologique) : définition, objectif, caractéristiques, éthique C. Deux outils cliniques importants Tests d Intelligence (Echelle de Wechsler : l exemple du WISC IV) Tests Projectifs (Rorschach, TAT) D. L articulation des différentes épreuves : le compte rendu

4

5 en fonction des dimensions observées en fonction du courant théorique sous-jacent en fonction de l objectif de la mesure en fonction du matériel utilisé en fonction du mode de passation.

6

7 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: situation clinique essentielle nourrie par les concepts de la théorie freudienne moment décisif dans le devenir de la personne investigation des modalités de conduites psychiques articulé avec la mise en place d une prise en charge pertinente approche globale du fonctionnement psychique du sujet (saisi dans la singularité de ses nuances)

8 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: part importante de l activité de psychologues cliniciens domaines : prévention, diagnostic, orientation scolaire, orientation professionnelle, expertise, recherche enfants, adolescents, adultes, personnes âgées s adapte à la demande, au lieu de pratique, à l âge, aux motifs du bilan, aux caractéristiques du sujet

9 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: conception holistique: pas une évaluation fragmentée utilisation conjointe de test: accès à différentes facettes du fonctionnement (épreuves d efficience, épreuves projectives et tests instrumentaux) relation qui s établit entre le sujet et le clinicien

10 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: les épreuves projectives: ancrées sur la théorie psychanalytique interprétation: notions essentielles (appareil psychique, conflit, mécanisme de défense, psychopathologie psychanalytique) seuls les professionnels impliqués dans le suivi prennent connaissance des données Compte-rendu écrit destiné aux spécialistes Compte-rendu oral au patient Compte-rendu: clair et accessible

11 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: toute pratique du bilan a pour visée l intérêt de la personne le psychologue: libre d utiliser les outils qu il juge utiles deux types de tests: test de niveau intellectuel et les tests projectifs objectif: arriver à une appréciation dynamique du fonctionnement psychique de la personne ressources et aux points de fragilité de la personne mise en perspective

12 Le bilan psychologique: définition, objectif, caractéristiques, éthique: être très prudent tenir compte de l ensemble du processus de développement se construire la batterie la plus pertinente en fonction de l âge du sujet et du temps qu il dispose

13 Tests d intelligence: (Echelles de Wechsler: l exemple du WISC IV)

14 L intelligence est «la capacité de l individu d agir dans un but déterminé, de penser rationnellement et à entrer efficacement en contact avec son environnement» (Wechsler) La plus ancienne échelle: le test de Binet-Simon (1908): repérage des enfants supposés intellectuellement peu doués: WIPPSI : pour les enfants entre 2 ans et 6 mois et 7 ans et 3 mois WISC : pour les sujets entre 6 ans et 16 ans WAIS : de 16 ans à l âge adulte Obtention des chiffres: QI en points et quatre indices, subtests

15 Indices Aptitudes Subtests Indice de Compréhension Verbale (ICV) aptitudes verbales en faisant appel au raisonnement, à la compréhension et à la conceptualisation. Similitudes Vocabulaire Compréhension (Information) (Raisonnement verbal) Indice de Raisonnement Perceptif (IRP) raisonnement perceptif, organisation, traitement spatial Cubes Identification de concepts Matrices (Complètement d images) Indice de Mémoire de Travail (IMT) Indice de Vitesse de Traitement (IVT) mémoire de travail, attention, concentration vitesse de traitement au niveau intellectuel et grapho-moteur Mémoire des chiffres Séquence Lettres-Chiffres (Arithmétique) Code Symboles (Barrages)

16 On présente à l enfant une série de 14 cubes. L enfant doit reproduire les modèles proposés avec des cubes bicolores.

17 capacité à analyser et à synthétiser des stimuli visuels manipulation des formes spatiales perception et organisation visuelles coordination visuo-motrice. repères corporels, intégration du schéma corporel, image du corps anxiété liée au chronométrage

18 On demande a l enfant de trouver des ressemblances entre deux objets ou concepts proposés

19 formation de concepts verbaux, pensée catégorielle, expression verbale, repérage des éléments essentiels établir des liens, aspects émotionnels et affectifs, effets transférentiels, mouvements projectifs

20 On lit à l enfant une série de chiffres: répétition dans le même ordre et puis restitution dans l ordre inverse

21 Mémoire auditive à court terme, attention, concentration Ordre direct : attention, perception auditive, conservation des informations verbales, mémoire, traitement auditif Ordre inverse : attention, perception auditive, capacité à conserver et traiter des informations verbales, manipulation mentale L investissement de la relation

22 On présente des rangées de dessins. On demande à l enfant de choisir une image dans chaque rangée de manière à ce quelles puissent aller ensemble.

23 Perception visuelle, capacité de catégorisation, conceptualisation, capacité d abstraction Etablir des liens, projection, accrochage au perceptif

24 présentation d un support papier sur lequel l enfant doit reproduire des tracées en suivant un modèle.

25 discrimination visuelle vitesse de traitement mémoire de travail concentration coordination visuo-motrice attention. anxiété liée au chronométrage attitude de l enfant face à une tâche scolaire

26 On demande à l enfant de donner oralement une définition pour chaque mot.

27 vocabulaire développement du langage connaissances mémoire à long terme rapport à l autre dimension projective rapport au savoir

28 On lit une séquence de lettres et de chiffres alternés. L enfant doit restituer en premier les chiffres en ordre croissant, puis les lettres en ordre alphabétique.

29 attention perception auditive conserver et traiter des informations mémoire auditive à court terme Investissement de la relation au psychologue

30 On montre à l enfant des images inductrices et on lui demande de dégager le principe permettant de déduire l image qui manque.

31 capacité visuo-spatiale, perception visuelle, analyse perceptive, organisation dans l espace, mémoire de travail, organisation dans l espace, démarche catégorielle, attention, concentration capacité à effectuer des liaisons à partir de formes abstraits

32 questions qui concernent des situations de la vie en société. L enfant répond aux questions.

33 Niveau de langage connaissances des conventions sociales et des codes culturels, compréhension, expression verbale, capacité à expliquer des situations pratiques curiosité: intérêt pour le monde extérieur, investissement du langage, projections, rapport à la règle, désir de transgression

34 On demande à l enfant d observer un symbole dans la partie gauche d une ligne puis le rechercher parmi une série dans la suite de la ligne. On demande à l enfant de travailler vite.

35 Discrimination visuelle, vitesse de traitement, vigilance perceptive, attention, concentration, mémoire visuelle à court terme Anxiété liée au chronométrage

36 On montre à l enfant des images incomplètes. L enfant doit dire ce qui manque.

37 Perception, organisation visuelle, concentration, reconnaissance visuelle des détails importants des objets, attention, concentration Problématique autour de la question du manque

38 On présente à l enfant une feuille sur laquelle figure des images. Il doit tracer un trait sur chaque animal. On demande à l enfant de travailler le plus rapidement possible.

39 Discrimination visuelle, vitesse de traitement, l attention sélective Anxiété liée au chronométrage, réaction liée au geste de barrer

40 On pose a l enfant des questions qui concernent la culture generale. L enfant doit repondre.

41 connaissances générales, mémoire à long terme, l expression verbale, aptitude à extraire et retenir les informations apportées par l école et l environnement Investissement du monde externe et de la réalité social, rapport de l enfant au savoir, projections

42 L enfant doit résoudre mentalement des problèmes arithmétiques.

43 Compréhension verbale, conserver et traiter des informations verbales, la concentration, l attention,capacité de raisonnement Anxiété liée au chronométrage

44 On propose à l enfant des indices et l enfant doit deviner et nommer un objet ou un concept.

45 Niveau de langage, connaissances générales, raisonnement verbal, compréhension verbale, capacité à intégrer et à synthétiser différents types d informations, abstraction verbale Etablir des liens, projections

46 ICV IMT QIT IRP IVT

47

48 QI Total: aucune signification précise, ne permet aucune prise de décision. Il prend son sens dans l ensemble de l interprétation du protocole. Pour pouvoir être considéré: homogénéité des résultats obtenus aux 4 indices assez homogènes. Il s inscrit dans un ensemble de test dont l analyse converge vers un même but : la compréhension du fonctionnement psychique du sujet.

49 Le bilan permet de voir comment l appareil cognitif (celui qui nous sert à penser et à raisonner) et l appareil psychique (qui engobe la fantasmatisation, les conflits et la vie affective) interfèrent. La façon dont un sujet raisonne sur le plan intellectuel dépend de la façon dont il gère ses conflits psychiques. Un appareil psychique bien constitué permet au sujet de dégager la scène psychique suffisamment pour que l appareil cognitif puisse se révéler performant. mise en perspective avec les modalités de fonctionnement psychique du sujet lecture clinique des résultats

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2. Travaux Dirigés. Dzodzo Eli KPELLY,

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2. Travaux Dirigés. Dzodzo Eli KPELLY, Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2 Travaux Dirigés Dzodzo Eli KPELLY, dzodzo.kpelly@u-picardie.fr Plan Organisation Généralités Présentation du WISC IV Organisation (1/1)

Plus en détail

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales 4 indices plus spécifiques La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale «L examen de débrouillage» dans le repérage des troubles d apprentissage Indice de raisonnement verbal Similitudes

Plus en détail

Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV. M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U.

Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV. M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U. Les échelles d évaluation de «l intelligence» chez l enfant : WPPSI et WISC-IV M.-P. Vernier-Hauvette - C.R.T.L.A. - C.H.U. Amiens L intelligence Selon Wechsler : «Capacité globale ou complexe qu'a l'individu

Plus en détail

LIBAN TESTS EDITIONS. WAIS-IV, Échelle d Intelligence de Wechsler pour adultes, - 4ème édition, 2011 D.WECHSLER, Adaptation Française

LIBAN TESTS EDITIONS. WAIS-IV, Échelle d Intelligence de Wechsler pour adultes, - 4ème édition, 2011 D.WECHSLER, Adaptation Française WAIS-IV, Échelle d Intelligence de Wechsler pour adultes, - 4ème édition, 2011 D.WECHSLER, Adaptation Française Public : Adultes, Personnes âgées, Adolescents Indication : Evaluation de l'intelligence

Plus en détail

Le WISC IV: théorie et études de cas

Le WISC IV: théorie et études de cas Le WISC IV: théorie et études de cas Réseau TAP- le 25 septembre 2012 Stéphanie IANNUZZI Psychologue - Neuropsychologue Centre de Référence des Troubles des Apprentissages CHU Bicêtre Lucie HANNEQUIN Psychologue-

Plus en détail

Neuropsychologie clinique de l adulte Partie III L3 de Psychologie Option psychologie clinique et psychopathologie A. PROUTEAU

Neuropsychologie clinique de l adulte Partie III L3 de Psychologie Option psychologie clinique et psychopathologie A. PROUTEAU Neuropsychologie clinique de l adulte Partie III L3 de Psychologie Option psychologie clinique et psychopathologie A. PROUTEAU Plan PARTIE III Introduction à l utilisation clinique de la WAIS Illustration

Plus en détail

La Déficience Intellectuelle

La Déficience Intellectuelle La Déficience Intellectuelle Equipe de Neuropsychologie Service de Neurologie / Hétérogénéité des termes utilisés : déficience mentale, retard mental, incapacité intellectuelle, handicap mental, débilité

Plus en détail

Binet est le premier psychologue a avoir mis en pratique le bilan psychologique.

Binet est le premier psychologue a avoir mis en pratique le bilan psychologique. Psychologie Clinique CM3 Gernet 4/02/2008 Bilan Psychologique Intro : Le bilan psychologique est un examen psychique mais on préfère parler de bilan. Examen donne notation en notes. Deux dimensions : -

Plus en détail

Partie 2: La structure de l intelligence

Partie 2: La structure de l intelligence Partie 2: La structure de l intelligence Définition de l intelligence (Journal of Educational Psychology, 1921) Sternberg et al. (1986) Lautrey (2006) Une conception «géographique» de l intelligence (Cianciolo

Plus en détail

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC ETUDE CLINIQUE MICROFANC 25 ans de l AFMF 17 Octobre 2015 Dr Sandrine PASSEMARD Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC QU Est-ce QUE MICROFANC? ETUDE CLINIQUE - PHRC FINANCEE PAR la DRCD

Plus en détail

Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca

Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca Sommaire Le QI Autres spécificités cognitives : Traitement des informations Raisonnement logico mathématique Performances

Plus en détail

NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU

NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU 1-1-2011 WPPSI III Echelle d intelligence de Wechsler pour la période préscolaire et primaire 3 ème édition David Wechsler Edition 2004 Version

Plus en détail

Déficience intellectuelle: Introduction

Déficience intellectuelle: Introduction Déficience intellectuelle: Introduction Prof. Koviljka Barisnikov 21.02.2012 Rappel: La déficience intellectuelle Quelques synonymes : - Retard mental - La déficience mentale - Déficience intellectuelle

Plus en détail

Psychométrie et WISC IV : quel avenir pour l identification des enfants à haut potentiel intellectuel?

Psychométrie et WISC IV : quel avenir pour l identification des enfants à haut potentiel intellectuel? Psychométrie et WISC IV : quel avenir pour l identification des enfants à haut potentiel intellectuel? Par Mehdi LIRATNI Université Montpellier III Laboratoire J.E 20.82 «Développement Cognition Acquisition»

Plus en détail

La mesure de l intelligence (TD n 7)

La mesure de l intelligence (TD n 7) La mesure de l intelligence (TD n 7) 1. Introduction Un test permet d évaluer les performances d un individu. Chaque test est destiné à l évaluation d une caractéristique bien précise, et il n est valide

Plus en détail

Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA

Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA *Valable jusqu au 31 octobre 2016 NOUVEAUTÉ Échelle d'intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents 5 ème édition - Adaptation française ECPA MATÉRIEL COMPLET (PAPIER) + CORRECTIONS SUR Q-GLOBAL

Plus en détail

Conduite automobile et troubles cognitifs

Conduite automobile et troubles cognitifs Conduite automobile et troubles cognitifs Service de Rééducation des Fonctions Cognitives : Neuropsychologues : Cécile CHOISAT, Vanessa BULAIN Orthophonistes : Marion DESPAGNE, Cyrille PICARD,Gaëlle BENICHOU

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE RÉFÉRENTIELS D ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Activités Tâches Compétences, connaissances, attitudes Compétences,

Plus en détail

T.D.6 Dyslexies. Chargé d enseignement : Alexandre

T.D.6 Dyslexies. Chargé d enseignement : Alexandre T.D.6 Dyslexies Chargé d enseignement : Alexandre Aubry alexandre.aubry@u-picardie.fr @alexandre_aubry Trouble du Déficit de l Attention / Hyperactivité Prévalence : 5 % des enfants et 2,5 % des adultes

Plus en détail

Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien

Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien Coaching individuel pour les adolescents visant l épanouissement personnel, l utilisation de ses aptitudes cognitives,

Plus en détail

Le WISC-IV est-il l outil idéal pour identifier les enfants à haut potentiel intellectuel?

Le WISC-IV est-il l outil idéal pour identifier les enfants à haut potentiel intellectuel? Le WISC-IV est-il l outil idéal pour identifier les enfants à haut potentiel intellectuel? Alexandre Aubry (alexandre.aubry@etud.u-picardie.fr) Doctorant en psychologie en développement cognitif Béatrice

Plus en détail

Introduction. UE 1 Méthodologie de l examen psychologique Evaluation Cognitive Christine Moroni Année universitaire Introduction.

Introduction. UE 1 Méthodologie de l examen psychologique Evaluation Cognitive Christine Moroni Année universitaire Introduction. Introduction UE 1 Méthodologie de l examen psychologique Evaluation Cognitive Christine Moroni Année universitaire 007-008 Troubles cognitifs symptômes manifestations de surface Ils peuvent être observés

Plus en détail

Le lien suivant permettra de visualiser un tutoriel relatif aux modalités d évaluation. https://www.youtube.com/channel/uc5y9dqwhvp7o8l8v4er1tqa

Le lien suivant permettra de visualiser un tutoriel relatif aux modalités d évaluation. https://www.youtube.com/channel/uc5y9dqwhvp7o8l8v4er1tqa La Dafpa a mis en place une procédure d évaluation en ligne des formations. Les stagiairesont reçu sur leur convocation un lien afin d accéder à l évaluation en ligne de la formation: http://acver.fr/besoins1516

Plus en détail

LES PROCESSUS COGNITIFS

LES PROCESSUS COGNITIFS LES PROCESSUS COGNITIFS C C E D 1 8 F É V R I E R 2 0 1 5 C H R I S T I N E C Ô T É 1 LES PROCESSUS COGNITIFS LES TRAITEMENTS PHONOLOGIQUE ET LANGAGIER LE TRAITEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR LES FONCTIONS VISUO-SPATIALES

Plus en détail

Parcours BEP-ASH. vers une Ecole inclusive CONCEVOIR ET METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS D ENSEIGNEMENT ADAPTÉ

Parcours BEP-ASH. vers une Ecole inclusive CONCEVOIR ET METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS D ENSEIGNEMENT ADAPTÉ ŒUVRE DES Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l éducation. (juillet 2013) Programmes et Socle Commun Lois 2005. Les dispositifs d aide. Interroger le sens et les

Plus en détail

Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel

Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel Plusieurs théories de l intelligence (pas de consensus sur ce qu est

Plus en détail

Cours 2b. Aix-Marseille Université

Cours 2b. Aix-Marseille Université Cours 2b Vieillissement et Intelligence P. LEMAIRE Aix-Marseille Université Licence L3 Psychologie Année 2015-2016 Vieillissement et intelligence Evolution avec l âge des scores aux tests unifactoriels.

Plus en détail

Demande d accommodation spéciale pour passer les examens Troubles d apprentissage et autres troubles cognitifs

Demande d accommodation spéciale pour passer les examens Troubles d apprentissage et autres troubles cognitifs Section 1 À remplir par le candidat du GED Veuillez remplir intégralement cette section et signer l autorisation de divulgation d information. Faites remplir toutes les sections par le spécialiste approprié

Plus en détail

9 ans 5 mois N l e 24 ao a û o t û t 2007 CM1

9 ans 5 mois N l e 24 ao a û o t û t 2007 CM1 J. 9 ans 5 mois Né le 24 août 2007 CM1 ANAMNÈSE Médical Grossesse RAS. Accouchement par césarienne (rupture poche des eaux) à 35 SA (2130g et 44cm). 3 semaines en néonatalogie. Audition : RAS. Vision :

Plus en détail

Les particularités intellectuelles et affectives de l enfant surdoué et leurs liens avec les processus d apprentissage

Les particularités intellectuelles et affectives de l enfant surdoué et leurs liens avec les processus d apprentissage Les particularités intellectuelles et affectives de l enfant surdoué et leurs liens avec les processus d apprentissage Coralie LAUBRY Psychologue de l enfant et de l adolescent Marseille - 26 Février 2010

Plus en détail

Bâtir des projets, innover Mars 2007 RECHERCHE THÉORIQUE

Bâtir des projets, innover Mars 2007 RECHERCHE THÉORIQUE RECHERCHE THÉORIQUE Au regard du diagramme «Le multi-déterminisme de l échec scolaire» de Dominique Lokietek, notre «atelier Mémoire» se situe dans la dominante cognitive, développant plus particulièrement

Plus en détail

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations.

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations. Les animations proposées par le CRIE de Modave visent et développent des compétences relatives à l apprentissage du français, à l éveil scientifique, géographique et historique ainsi qu à l éducation physique

Plus en détail

Optimiser sa communication CYCLE DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL FORMATION QUALIFIANTE - DIF

Optimiser sa communication CYCLE DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL FORMATION QUALIFIANTE - DIF Module 1 COMMUNIQUER. Le module a pour but de découvrir les mécanismes de la communication interpersonnelle et de maîtriser la pratique de l écoute active (questionnement + reformulation).. 3 jours (2

Plus en détail

NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU

NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU Dénomination NOUVELLE LISTE LIMITATIVE TESTS DE QI LISTE VALABLE A PARTIR DU 1-1-2015 ECHELLE D'INTELLIGENCE DE WECHSLER POUR LA PERIODE PRE-SCOLAIRE ET PRIMAIRE - Quatrième (WPPSI-IV) WPPSI-IV ECHELLE

Plus en détail

Utilisation du modèle de Cattell-Horn-Carroll pour l évaluation des personnes présentant une intelligence limite ou un handicap mental

Utilisation du modèle de Cattell-Horn-Carroll pour l évaluation des personnes présentant une intelligence limite ou un handicap mental Utilisation du modèle de Cattell-Horn-Carroll pour l évaluation des personnes présentant une intelligence limite ou un handicap mental Sophie Pernier 1, Philippe Golay 2, Élodie Jombart 1, François Grasset

Plus en détail

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002 Présentation du cas de Juliette INTERET D UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE Annie Bachelard, Psychomotricienne et Martine Innocenti, orthophoniste à Pertuis Première consultation en février 2002.

Plus en détail

Méthodologie de l évaluation de la dangerosité

Méthodologie de l évaluation de la dangerosité Méthodologie de l évaluation de la dangerosité Evaluation pluridisciplinaire Pôle CPIP Pôle psychologique Pôle psychotechnique Pôle de surveillance Pôle direction Outils Le dossier CPMS et le dossier accompagnant

Plus en détail

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE 1944 : Hans Asperger : psychopathie autistique 1981 : Lorna Wing : le Syndrome d Asperger 1988 : First International Conference on Asperger Syndrom à Londres 1989 :

Plus en détail

Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T

Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T O R T H O P H O N I S T E S E R V I C E D E N E U R O L O G I E C H U D E C A E N De l'observation clinique aux tests standardisés

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique de base

Le bilan neuropsychologique de base Le bilan neuropsychologique de base Par Marlène FOUCHEY le mardi, janvier 20 2009, 14:18 - Tests neuropsychologiques Liste des différents domaines cognitifs à évaluer lors d'un bilan neuropsychologique

Plus en détail

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet I. la permanence de l objet Quand un objet a disparu du champ de vision d un bébé, continu-t-il à exister? Théoricien de l intelligence du bébé par PIAGET. Définition : capacité de conférer aux choses

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DYSLEXIE

DIAGNOSTIC DE DYSLEXIE DIAGNOSTIC DE DYSLEXIE Béatrice BOURGOIS, Neuropédiatre Formation CRDTA 2014 PROBLEMATIQUE DYSLEXIE Trouble de l identification des mots écrits Trouble d apprentissage le plus anciennement décrit et le

Plus en détail

Place des centres référents dans la prise en charge des déficiences mentales

Place des centres référents dans la prise en charge des déficiences mentales Place des centres référents dans la prise en charge des déficiences mentales Objectifs des centres référents Présenter un plateau de consultation multidisciplinaire. Guider le suivi et la coordination

Plus en détail

L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités

L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités L évaluation des troubles mentaux et l évaluation des troubles neuropsychologiques : précisions sur le sens et la portée de chacune de ces activités Des psychologues qui ne travaillent pas dans le secteur

Plus en détail

Caractéristiques neuro-cognitives

Caractéristiques neuro-cognitives ENFANTS A HAUT POTENTIEL INTELLECTUEL Caractéristiques neuro-cognitives Par Mehdi LIRATNI, Psychologue Service Médecine Psychologique Pour Enfants et Adolescents Laboratoire de Psychologie Menu du Jour

Plus en détail

Etude de dossier. Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1

Etude de dossier. Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1 Etude de dossier Katia M BAILARA Master 1 Psychologie clinique et psychopathologie 1 Plan Intérêt de l étude de cas Le recueil d informations Plan de l étude de cas Rédiger un compte rendu M. C, anamnèse

Plus en détail

S4C31 DIDACTIQUE DE LA MATERNELLE. Spécificités. ISFEC AUVERGNE Anaïs Boyer Janvier 2013

S4C31 DIDACTIQUE DE LA MATERNELLE. Spécificités. ISFEC AUVERGNE Anaïs Boyer Janvier 2013 S4C31 DIDACTIQUE DE LA MATERNELLE Spécificités ISFEC AUVERGNE Anaïs Boyer Janvier 2013 Vos représentations Individuel Pour vous, qu est-ce être enseignant en maternelle? Quelles spécificités? MISE EN COMMUN

Plus en détail

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16

École maternelle. aménagement des espaces, voir p. 26 aménagement du temps (différents temps, )voir p.16 BO n 5 du 12/04/07 HS École maternelle Introduction Une école de plein exercice Responsabilité double : mener à bien les apprentissages du C1 et engager tous les élèves, sans exception, dans la première

Plus en détail

Espace à l école maternelle. Pour le Groupe Départemental Mathématiques M. Ramos/ V. Plyer

Espace à l école maternelle. Pour le Groupe Départemental Mathématiques M. Ramos/ V. Plyer Espace à l école maternelle Pour le Groupe Départemental Mathématiques M. Ramos/ V. Plyer Questionnement Comment favoriser et développer les compétences relatives à la construction du concept d espace

Plus en détail

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I)

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) DESCRIPTION : Action de formation professionnelle qualifiante DEFINITION : Une méthode : La médiation cognitive. Un outil : 14 instruments constitués de

Plus en détail

L identification des Enfants Intellectuellement Précoces

L identification des Enfants Intellectuellement Précoces L identification des Enfants Intellectuellement Précoces Les outils L Histoire pour comprendre le présent WAIS 1968 16-64 ans WAIS-R 1988 16-74 ans WAIS-III 2000 16-89 ans WAIS-IV 2011 16-77 ans WISC 1949

Plus en détail

Psychologie Différentielle et Psychométrie 18h de Cours Magistral (9 séances) 14h de TD (7 séances)

Psychologie Différentielle et Psychométrie 18h de Cours Magistral (9 séances) 14h de TD (7 séances) Psychologie Différentielle et Psychométrie 18h de Cours Magistral (9 séances) 14h de TD (7 séances) Françoise Bonthoux Bureau 217. Perm : mardi 11h30-12h30 tel : 04 76 82 78 06. Francoise.Bonthoux@upmf-grenoble.fr

Plus en détail

- I - Le cycle des apprentissages fondamentaux : CP CE1

- I - Le cycle des apprentissages fondamentaux : CP CE1 - I - Le cycle des apprentissages fondamentaux : CP CE1 Le cycle des apprentissages fondamentaux commence au cours de la grande section de l école maternelle. Il se poursuit dans les deux premières années

Plus en détail

Table des matières PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT

Table des matières PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX PRÉFACE de Jerome Bruner PRÉFACE de Michel Brossard X XI XIII XV INTRODUCTION 1 PARTIE I LA PROBLÉMATIQUE DU TEMPS ET DE SA CONSTRUCTION CHEZ L ENFANT CHAPITRE 1 LE

Plus en détail

les personnes handicapées mentales 8 9 Les techniques de manutention du corps humain EN COLLABORATION AVEC APF FORMATION

les personnes handicapées mentales 8 9 Les techniques de manutention du corps humain EN COLLABORATION AVEC APF FORMATION CATALOGUE2009:Mise en page 1 12/09/08 9:24 Page 7 Accueillir et accompagner les personnes handicapées mentales Approche du handicap mental Approche du handicap mental en ESAT L autisme - EN COLLABORATION

Plus en détail

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011 Activités athlétiques au cycle 1 Circonscription de Belley 23/02/2011 Programme de la matinée 1/ Rappel sur les programmes en EPS 2/ L unité d apprentissage 3/ Mise en œuvre d activités : vidéo 4/ Retour

Plus en détail

Elèves intellectuellement précoces

Elèves intellectuellement précoces Elèves intellectuellement précoces De nouvelles dispositions Circulaire n 2007-158 3 axes: l amélioration de la détection de la précocité intellectuelle dès qu un enfant est signalé par l école ou par

Plus en détail

2 ème JOURNÉE MAGHRÉBINE DE MPRF 20 ème CONGRES NATIONAL DE LA SOTUMER L EVALUATION NEUROPSYCHOLOGIQUE

2 ème JOURNÉE MAGHRÉBINE DE MPRF 20 ème CONGRES NATIONAL DE LA SOTUMER L EVALUATION NEUROPSYCHOLOGIQUE 2 ème JOURNÉE MAGHRÉBINE DE MPRF 20 ème CONGRES NATIONAL DE LA SOTUMER L EVALUATION NEUROPSYCHOLOGIQUE INTRODUCTION Comment qualifier et quantifier? Ni trop ni trop peu! Un cadre : bilan-diagnostic, bilan

Plus en détail

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif Mécanismes de défense Concept psychanalytique, «Différents types d opérations dans lesquelles peut se spécifier la défense».(laplanche et Pontalis, 1967) Anna Freud y consacre un ouvrage «le moi et les

Plus en détail

COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S

COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S approprier le langage - comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente - nommer avec exactitude un objet,

Plus en détail

Histoire d un parcours

Histoire d un parcours M.., né le 6/12/2005 Histoire d un parcours Motif de consultation 7 ans 3, en CE1 Adressé par la psychologue scolaire pour des difficultés graphiques Bonnes compétences verbales, difficultés visuo-spatiales

Plus en détail

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris 1 Qu est ce que la psychomotricité? «C'est bouger dans

Plus en détail

LA MARIONNETTE : UN OUTIL DE MÉDIATION PRIVILÉGIÉE

LA MARIONNETTE : UN OUTIL DE MÉDIATION PRIVILÉGIÉE LA MARIONNETTE : UN OUTIL DE MÉDIATION PRIVILÉGIÉE «La marionnette ce n est pas un acteur qui parle, c est une parole qui agit» P. Claudel Contenu Création d'une marionnette à tige à main prenante, destinée

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

J.C TOUZANNE Formation AVS

J.C TOUZANNE Formation AVS Formation AVS 2015-2016 Pas une maladie mais un état permanent mais évolutif Déficience intellectuelle ou troubles cognitifs? Retard de développement de +/- 3 ans par rapport à la classe d âge Rythme

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen

Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen Mireille Denaveaut Service de pédiatrie CHU de Caen 2003: Réflexion sur la mise en place d un protocole national d évaluation neuropsychologique des enfants traités pour une tumeur de la fosse postérieure

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Mémoire: évaluation de la mémoire de travail. TD de psychologie cognitive. Séance 1

Mémoire: évaluation de la mémoire de travail. TD de psychologie cognitive. Séance 1 + Mémoire: évaluation de la mémoire de travail TD de psychologie cognitive Séance 1 + Introduction Mémoire = capacité à encoder, stocker et restituer une information 2 conceptions théoriques:! Les théories

Plus en détail

Programmation CP MATHEMATIQUES CYCLE 2. Programmes 2008 MC RICOU CPC GOURDON

Programmation CP MATHEMATIQUES CYCLE 2. Programmes 2008 MC RICOU CPC GOURDON NOMBRES ET CALCUL CP Connaître et utiliser les nombres entiers, décimaux et fractionnaires Écrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à 1000 Connaître les désignations orales

Plus en détail

STYLES D APPRENTISSAGE et DIFFERENCIATION. Oullins

STYLES D APPRENTISSAGE et DIFFERENCIATION. Oullins STYLES D APPRENTISSAGE et DIFFERENCIATION Oullins - 2009 Du bébé au collégien Le bébé: principalement kinesthésique (touche, porte à la bouche) La réussite scolaire exige le passage du style kinesthésique

Plus en détail

Josée Douaire, Ph.D. Psychologue

Josée Douaire, Ph.D. Psychologue TROUSSE DE SECOURS à la cotation des pages d analyse WISC-V Version 1.1 Josée Douaire, Ph.D. Psychologue EXEMPLE D UN PROTOCOLE INTERPRÉTÉ -Protocoles complet avec cotation manuelle - Exemple de correction

Plus en détail

Dijon 1-2 et 3 avril 2015

Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Aurélie BRONNEC- PELTIER Orthophoniste 1) Trame générale du bilan orthophonique 2) Évaluation spécifique de la communication Les aspects sensoriels : auditif : Bilans déjà réalisés

Plus en détail

Psychologie et apprentissage

Psychologie et apprentissage Psychologie et apprentissage Psychologie : étude scientifique des faits psychiques et des comportements humains. Elle tente de décrire, d'évaluer et d'expliquer les processus mentaux dans leur ensemble

Plus en détail

LES FIGURES COMPLEXES DE REY

LES FIGURES COMPLEXES DE REY LES FIGURES COMPLEXES DE REY Fonctions exécutives Rappel LES FONCTIONS EXECUTIVES SE COMPOSENT DES APTITUDES SUIVANTES: Élaboration d'une stratégie, comme choix autogéré dirigé vers un but Planification

Plus en détail

PLAN Le WISC-4 dans le bilan neuropsychologi que. Dyspraxie TDA/H

PLAN Le WISC-4 dans le bilan neuropsychologi que. Dyspraxie TDA/H PLAN Le WISC-4 dans le bilan neuropsychologi que Dyspraxie TDA/H COMMENT SE FAIT L ÉVALUATION COGNITIVE? -Observation (présentation, comportement, discours) - Avoir recueilli un minimum de données des

Plus en détail

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage.

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage. La psychomotricité fondement de tout apprentissage. Un peu d histoire Le concept de psychomotricité est un des concepts les plus récents dans l approche de la sphère éducative. Si des personnes comme De

Plus en détail

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle,

Plus en détail

La relation recherche/clinique en psychopathologie. Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques

La relation recherche/clinique en psychopathologie. Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques La relation recherche/clinique en psychopathologie Comparaison des différentes approches psychothérapeutiques Plan Exposé général Exemples à partir de la perspective humaniste Exemples à partir de la TCC

Plus en détail

Evaluer pour mieux scolariser un élève avec autisme

Evaluer pour mieux scolariser un élève avec autisme Evaluer pour mieux scolariser un élève avec autisme Catherine Leroy, Enseignante spécialisée CHRU collaboration avec le CRA catherine.leroy@chru-lille.fr Chaque personne a le droit à la scolarisation Chaque

Plus en détail

2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA

2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA 2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA Isabelle Léger Psychologue Clinicienne spécialisée en neuropsychologie Lille 18 juin 2013 Constats sur la plainte cognitive des patients 2 Les études sur les Plaintes

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. Cours Représentations et transformations géométriques MAT

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. Cours Représentations et transformations géométriques MAT DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE Cours Représentations et transformations géométriques MAT-2102-3 Programme d études de la formation de base commune Mathématique

Plus en détail

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Cadrage général 1. Langue et langage à l école maternelle La langue La langue de l école / La ou les langues de la maison Le langage Le langage de la maison

Plus en détail

L apprentissage de l abstraction. Méthodes pour une meilleure réussite à l école

L apprentissage de l abstraction. Méthodes pour une meilleure réussite à l école L apprentissage de l abstraction Méthodes pour une meilleure réussite à l école Britt-Mari Barth Pédagogie : interaction entre l enseignant et l élève en vue d une transmission de connaissances. Observation

Plus en détail

Référentiel 2013 des prestations spécifiques conventionnées par l Agefiph en Ile-de-France Handicap mental

Référentiel 2013 des prestations spécifiques conventionnées par l Agefiph en Ile-de-France Handicap mental Référentiel 2013 des prestations spécifiques conventionnées par l Agefiph en Ile-de-France Handicap mental 1 Synthèse des prestations Intitulé prestation Objectifs Bénéficiaires Prescripteurs Prestataire

Plus en détail

TROUSSE DE SECOURS à la rédaction WISC-V Version 1.2 Josée Douaire, Ph.D. Psychologue

TROUSSE DE SECOURS à la rédaction WISC-V Version 1.2 Josée Douaire, Ph.D. Psychologue TROUSSE DE SECOURS à la rédaction WISC-V Version 1.2 Josée Douaire, Ph.D. Psychologue EXEMPLES DE RAPPORTS (Version 1, par indices ou composant; Version 2, par habiletés) + Descriptifs des indices et sous-tests

Plus en détail

Différence dentition enfant / dentition adulte

Différence dentition enfant / dentition adulte Différence dentition enfant / dentition adulte Présentation succincte de l ensemble de la séquence Questionnement Connaissances visées (Bulletin officiel spécial n 11 du 26 novembre 2015) Compétences visées

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION DE SOI

QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION DE SOI QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION DE SOI BUT : Cet instrument permet aux jeunes adolescents du secondaire de faire une auto-évaluation de leurs aptitudes professionnelles. Ces dernières sont reliées aux neuf

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS : L oral. Ce qui est attendu des enfants en fin d école maternelle :

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS : L oral. Ce qui est attendu des enfants en fin d école maternelle : MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS : L oral - Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. - S exprimer dans un langage syntaxiquement

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE1 WAISIV CHAPITRE2 RORSCHACH CHAPITRE3 LETHEMATICAPERCEPTIONTEST(TAT) CHAPITRE4 LEMMPI 2...

Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE1 WAISIV CHAPITRE2 RORSCHACH CHAPITRE3 LETHEMATICAPERCEPTIONTEST(TAT) CHAPITRE4 LEMMPI 2... Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE1 WAISIV... 11 CHAPITRE2 RORSCHACH... 89 CHAPITRE3 LETHEMATICAPERCEPTIONTEST(TAT)... 249 CHAPITRE4 LEMMPI 2... 343 CHAPITRE 5 MODÉLISER LE FONCTIONNEMENT PSYCHIQUE DUSUJETSINGULIER...

Plus en détail

Référentiel métier Diplôme d État de professeur de musique

Référentiel métier Diplôme d État de professeur de musique II - Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Référentiel métier Diplôme d État de professeur de musique I - Enseigner 1 - Être engagé dans une pratique musicale A - Pratiquer

Plus en détail

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap UF 1 100 heures Pratiques pédagogiques différenciées

Plus en détail

Généralités sur la démarche expérimentale. Margaux Glein Bureau 215, LEAD

Généralités sur la démarche expérimentale. Margaux Glein Bureau 215, LEAD + Généralités sur la démarche expérimentale Margaux Glein Margaux.Gelin@u-bourgogne.fr Bureau 215, LEAD + Introduction! Démarche commune à l ensemble des sciences empiriques! Consiste à! 1) Formuler des

Plus en détail

Les troubles neuro-visuels Outils d évaluation

Les troubles neuro-visuels Outils d évaluation Intro: Institut Royal pour Sourds et Aveugles Divers services Les troubles neuro-visuels Outils d évaluation Centre de jour et hébergement adultes crèche Service aide précoce Anne Bragard, Belgique 31

Plus en détail

L entretien motivationnel

L entretien motivationnel L entretien motivationnel K. M bailara Psychologue clinicienne, C.H. Charles Perrens, Bordeaux Enseignant-chercheur en psychologie, Université Bordeaux DU Education thérapeutique 10-12-2011 L entretien

Plus en détail

Répondre aux questions

Répondre aux questions Mise en situation Analyser l image Répondre aux questions Combien y a t-il d enfants sur l image? Combien y a t-il de bateaux, en tout, sur l image? Combien de bateaux ont été loués? Combien y a t-il de

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS

MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS 1 Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. 2 a. S exprimer dans un langage syntaxiquement correct

Plus en détail

Troubles d apprentissage scolaire

Troubles d apprentissage scolaire Troubles d apprentissage scolaire DCEM, Module III Pr Vincent des Portes Neuropédiatre Faculté de médecine Lyon Sud Université Claude Bernard, Lyon I Inhibition Psychique : «mauvaise utilisation des moyens»

Plus en détail

NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie

NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie NEUROPSYCHOLOGIE Master recherche et professionnel Mention Psychologie Ce master a vocation à former des psychologues spécialisés en neuropsychologie de l adulte et de l enfant. La formation vise à faire

Plus en détail

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins

UE3.5 Encadrement des professionnels de soins UE3.5 Encadrement des professionnels de soins Promotion 2012-2015 Février 2014 Si vous deviez représenter par une image ce que signifie pour vous enseigner, quelle serait-elle? Si vous deviez représenter

Plus en détail