2. Déroulement du prélèvement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. Déroulement du prélèvement"

Transcription

1 PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile en plastique à usage unique Flacon stérile pour ECBU Ecouvillons dacron (rouges) Ecouvillons avec milieu de transport Amies (bleus) Ecouvillons pour prélèvements urétraux avec milieu de transport liquide (oranges) Boîte de Petri stérile Pince pour ongles Pince à épiler Solution de KOH à 10% (20 g de KOH en pastilles ml d'eau déminéralisée fournie par le service de Biochimie à Lamarck) Papier ph Lames porte objet Lamelles 22x22 Pinces gynécologiques Curette pour mycologie Sérum physiologique unidoses 5ml Vaccinostyle Ciseaux Flacon stérile pour recueil du sperme Ruban adhésif transparent Milieu de transport spécifique pour la recherche d'herpes et de chlamydiae (Biomnis) Milieu de transport pour mycoplasmes (Biorad) Compresses stériles Eau de Dakin Draps pour examen gynécologique Seringue et aiguille fine Gants à usage unique Collecteurs pour déchets contaminés (DASRI)

2 2. Déroulement du prélèvement 2.1Généralités Quel que soit le type de prélèvement à réaliser, il faut : - Remplir la feuille de renseignements cliniques et thérapeutique afin de s'assurer, entre autre, que le patient n'a pas encore commencé un traitement antibiotique ou antifongique éventuel. Dans le cas contraire, sauf urgence ou contexte clinique particulier ( à voir avec le patient ou le médecin prescripteur), le prélèvement ne doit pas être effectué et une fenêtre thérapeutique doit être respectée (> 15 jours pour les chlamydiae, > 5 jours pour les germes banals et levures). - Mettre des gants à usage unique - Prélever un maximum d'échantillon afin de garantir la qualité des résultats rendus. En cas de difficulté, le préciser sur la feuille de renseignements qui accompagne l'échantillon (exemple: peu de matériel prélevé: lésion très sèche...). - Après prélèvement, le matériel à usage unique souillé doit être jeté dans les containers prévus à cet effet. Le matériel réutilisable doit être transmis aux agents d'entretien (Lamarck) et aux techniciennes de Bactériologie ( pour nettoyage et désinfection selon le mode opératoire L3-MO01 "Nettoyage et entretien des locaux" 2.2Prélèvement vaginal ou cervico-vaginal La patiente devra éviter toute toilette intime et tout rapport sexuel dans les 24 heures précédant l examen. Il est conseillé d'éviter le prélèvement pendant la période menstruelle car la flore est modifiée (sauf avis contraire du prescripteur). Le prélèvement doit être réalisé avant ou à distance de tout traitement antibiotique ou antifongique (> 15 jours pour les chlamydiae, > 5 jours pour les germes banals et levures). Pour les prélèvements effectués au niveau de l'endocol pour la recherche du gonocoque et de Chlamydiae trachomatis, il faut nettoyer au préalable l'exocol avec un écouvillon rouge ou une compresse stérile fixée sur une pince gynécologique afin d'éviter la contamination de l'échantillon par les germes du bas appareil. Avant prélèvement, étiqueter chaque écouvillon à l'aide d'une étiquette autocollante et préciser le site à prélever ou la recherche à effectuer (ex: écouvillon endocol, écouvillon chlamydiae). Au moment du prélèvement, noter l'aspect des lésions et celui des leucorrhées ainsi que leur odeur. En cas, d'inflammation du col, la recherche de chlamydiae trachomatis doit être ajoutée par le biologiste si elle n'a pas été demandée par le prescripteur. Noter tous ces renseignements sur la fiche prévue à cet effet. Les prélèvements effectués au laboratoire Lamarck seront réalisés à l'aide d'écouvillons avec milieu de transport Amies (bleus), et ceux effectués au laboratoire du Grand Mozart seront réalisés à l'aide d'écouvillons dacron (rouges).

3 En préambule au prélèvement, le biologiste préleveur doit s assurer des conditions physiologiques du sujet. En cas de stress, le biologiste doit être rassurant. - Après installation de la patiente sur la table gynécologique entièrement protégée par un drap d'examen et mise en place d un spéculum à usage unique, prélever en fonction du tableau suivant : Germes banals (PV simple Mycoplasmes Chlamydiae trachomatis (recherche antigénique) Chlamydiae trachomatis (PCR ou culture) Herpes (recherche directe par IF) Herpes (PCR ou culture) Site de prélèvement Cul de sac vaginal et endocol Endocol et cul de sac vaginal Endocol Endocol Vulvaire au niveau des ulcérations Vulvaire au niveau des ulcérations Nombre d écouvillons bleus ou rouges selon les laboratoires Nombre d'écouvillons Bactopick et milieu de transport fournis par Biomnis 1 vaginal et 1 endocol 1 (prélever d'abord l'endocol puis le CDS vaginal) à placer immédiatement dans le milieu de transport Biorad en coupant la tige à l'aide de ciseaux à placer immédiatement dans le milieu de transport spécifique fourni par Biomnis en cassant la tige de l'écouvillon 1 à placer immédiatement dans le milieu de transport spécifique fourni par Biomnis en cassant la tige de l'écouvillon - pour les prélèvements effectués à Lamarck, quelle que soit la prescription, un (voire 2) écouvillon rouge supplémentaire ( bien chargé) est prélevé au niveau du CDS vaginal pour réaliser les tests suivants: - un étalement sur 2 lames ( ou avec la compresse ayant servi au nettoyage de d'exocol) à placer dans une boîte porte lame identifiée avec une étiquette autocollante - détermination du ph des sécrétions vaginales à l'aide du papier ph (tiroir de la desserte). Noter le résultat sur la feuille de paillasse au niveau de la rubrique prévue à cet effet - test à la potasse: avec le même écouvillon ayant servi aux étalements et à la détermination du ph, déposer 2 gouttes de potasse à 10% à l'aide d'une pipette en plastique. Le test est dit positif si un dégagement d'une odeur de "poisson pourri" a lieu. Noter le résultat sur la feuille de paillasse au niveau de la rubrique prévue à cet effet.

4 - pour les prélèvements effectués au Gd Mozart, à l'aide d'un des 2 écouvillons vaginaux, étaler 2 lames pour la réalisation de la coloration de Gram et éventuellement un MGG. Noter sur cet écouvillon "direct". Ce dernier servira aussi pour les tests de ph et potasse réalisés par la technicienne de Bactériologie. - Recherche d'herpes par IF: se référer au Guide du laboratoire Biomnis pour l'étalement de l'échantillon sur lames et leur fixation. - Cas particulier de la recherche du portage du Streptocoque B chez la femme enceinte : effectuer un écouvillonnage du 1/3 inférieur du vagin à l'aide de 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le sans pose de speculum Prélèvement urétral (PU) Le patient ne doit pas uriner dans les deux heures précédant le prélèvement.. Avant prélèvement, étiqueter chaque écouvillon à l'aide d'une étiquette autocollante et préciser le site à prélever ou la recherche à effectuer (ex: écouvillon chlamydiae, écouvillon mycoplasmes).. Le prélèvement est effectué en position allongée (comme pour un prélèvement vaginal) chez la femme et en position assis chez l'homme ( l'assise du fauteuil est protégée au préalable par un drap d'examen) Le prélèvement doit être réalisé avant ou à distance de tout traitement antibiotique ou antifongique (> 15 jours pour les chlamydiae, > 5 jours pour les germes banals et levures).. Noter l'aspect des lésions et la présence ou pas d'écoulement purulent. Reporter ces renseignements sur la fiche prévue à cet effet. Afin de soulager la souffrance du patient lors du prélèvement (prélèvement douloureux), humidifier au préalable les écouvillons avec du NaCl à 0.9% stérile. En fonction de la prescription le nombre d'écouvillons à prélever est représenté dans le tableau ci-dessous: Prescription Nombre d'écouvillons oranges Nombre d'écouvillons Bactopick et milieu de transport spécifique fourni par Bimonis PU simple 3 Mycoplasmes 1 à placer immédiatement dans le milieu de transport Biorad en coupant la tige à l'aide de ciseaux Chlamydiae trachomatis (recherche antigénique) 1 Chlamydiae trachomatis (PCR ou par culture) 1 à décharger immédiatement dans le milieu de transport spécifique fourni par Biomnis

5 Remarques: Chez l'homme: - s il n y a pas ou peu d écoulement, recueillir le 1 er jet d urines. - en cas d'écoulement, réaliser un étalement directement en pressant la lame contre le gland (éviter un étalement trop épais). Pour les prélèvements effectués à Lamarck, placer cette lame dans une boîte de transport de lame. Pour la recherche de chlamydiae et de mycoplasme : introduire l'écouvillon dans l urètre de 2 à 3 mm en effectuant 3 ou 4 rotations pour recueillir le maximum de cellules Autres prélèvements microbiologiques Nature du prélèvement Mode de prélèvement Matériels Selles et parasitologie des selles Se référer au formulaire C2-FO15 Se référer au formulaire C2-FO15 Sperme (spermoculture) Prélèvements mycologiques:recherche de dermatophytes ( Ongles, cheveux, squames), Scotch test cutané, recherche de Demodex, diagnostic de la gale... Se référer au formulaire C2-FO10 Se référer au mode opératoire C2- MO09 Examen des prélèvements mycologiques> Si demande d'examen bactériologie en plus de l'examen mycologique: Ecouvillonner la lésion à l'aide de 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour préalablement humidifiés à l'aide du NaCl 0.9% stérile. Se référer au formulaire C2-FO10 Se référer au mode opératoire C2-MO09 Examen des prélèvements mycologiques>

6 Plaies cutanées superficielles, pus profond, écoulements purulents etc Prendre les précautions d asepsie pour éviter de contaminer le prélèvement par les bactéries commensales de la peau. Ecouvillonner toute la surface de la lésion afin de récupérer le maximum d'échantillon. Si abcès fermé :désinfecter le site à l'aide d'une compresse stérile imbibée de Dakin. A l'aide d'une seringue et une aiguille fine, aspirer le contenu de la plaie et boucher stérilement. Si lésion sèche: humidifier au préalable les écouvillons à l'aide du NaCl 0.9% stérile Selon le contexte clinique: 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le ou Seringue et aiguille fine ORL :Gorge Procéder à un écouvillonnage. des amygdales (si atteintes) ou à défaut les piliers du voile du palais au niveau des zones inflammatoires, nécrotiques ou de l'exsudat si présent à la périphérie des fausses membranes en cas de suspicion de diphtérie Éviter de toucher la langue, la luette et la paroi postérieure du pharynx. Pour la recherche d'une candidose: prélever au niveau de la langue, du palais et de la face interne des joues 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le

7 ORL: Oreille. Otite moyenne récidivante: 2 écouvillons fins (oranges). Otite externe: éliminer au préalable les débris et croûtes présents dans le conduit auditif externe à l'aide d'un 1er écouvillon humidifié à l'aide de NaCl 0.9% stérile. Prélever ensuite 2 autres écouvillons. En cas d'absence d'écoulement purulent: humidifier au préalable les écouvillons avec du sérum physiologique stérile. Rque: le pus de paracentèse est prélevé par l'oto-rhinolaryngologiste. Selon le contexte clinique: 2 écouvillons fins (oranges aussi bien à Lamarck qu'au Gd Mozart) ou 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le ORL: Nez (fausses nasales) Ecouvillonnage des 2 narines avec le même écouvillon qui peut être humidifié au préalable avec du sérum physiologique stérile. 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le Prélèvement oculaire (frottis conjonjctival) Recherche de Demodex * Frottis conjonctival: Procéder à un écouvillonnage pour le recueil des sécrétions et du pus en allant de l'extérieur de l'oeil vers l'angle interne de celui-ci * Recherche de Demodex: se référer au mode opératoire C2-MO09 Examen des prélèvements mycologiques> * Frottis : 2 écouvillons (bleus pour Lamarck et rouges pour le Gd Mozart) * Recherche de Demodex: se référer au mode opératoire C2- MO09 Examen des prélèvements mycologiques>

8 Crachat Le prélèvement est effectué par le patient lui même de préférence le matin au réveil. Après avoir rincé la bouche pour éliminer la flore commensale, le patient doit recueillir les expectorations lors d'un effort de toux. Si besoin, il peut être aidé par un kinésithérapeute. Flacon stérile fourni par le laboratoire et acheminé dans les 2 heures après le recueil, au laboratoire. Recherche de portage de germes ( multi résistants en cas de bilan préopératoire ou d'épidémie) ou travail en cuisine Prélever par écouvillonnage au niveau du site indiqué par le prescripteur (gorge, nez, ampoule rectale...) 1 écouvillon (bleu pour Lamarck et rouge pour le

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC Version : ACR 01 Date de validation : 21/01/2013 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 21/01/2013 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 19/10/2012 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus Seringue sans aiguille avec bouchon

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques Version : ACR 03 Date de validation : 31/03/2015 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 31/03/2015 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 17/03/2015 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

Réalisation des prélèvements bactériologiques

Réalisation des prélèvements bactériologiques Réalisation des prélèvements bactériologiques a) Examen cytobactériologique des urines Recueil sur une miction volontaire Matériel utilisé: Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique.

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

Modalités de recueil de prélèvement par les patients

Modalités de recueil de prélèvement par les patients Laboratoire Instruction Référence : LA-PREAN-I-014 Modalités de recueil de prélèvement par les patients Date de diffusion 17/11/2014 Objectif & Domaine d application Cette fiche d instruction décrit les

Plus en détail

LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS

LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS LE RECUEIL DES EXPECTORATIONS C. HALLER - IFSI CHU DE NICE - 09 07 OBJECTIF DE LA SEQUENCE Connaître et appliquer les différentes méthodes de recueil des expectorations en respectant les critères res d

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT VOTRE SANTÉ NOTRE OBJECTIF MANUEL DE PRELEVEMENT Manuel de prélèvement - C2 ENR 04 V1 www.labio.fr www.labio.fr 2 Manuel de prélèvement C2 ENR 04 V1 Liste des sites du groupe LABIO Laboratoire Jacob Aix-en-Provence

Plus en détail

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21 Manuel du préleveur www.airbio.fr Plein Centre 7 allée d'occitanie 31770 COLOMIERS 05 61 30 13 38 contact@airbio.fr 12 av de cornebarrieu 31700 BLAGNAC 05 61 71 22 11 secretariatbl@airbio.fr 110 av des

Plus en détail

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique moléculaire microbiologique BMM Page : 1 / 12 VERSION COMMENTAIRE DATE 1 Création 05/11/2015 Rédaction Vérification Approbation Validation Date : 02/11/2015 Fonction : Adjoint Nom : DELAUNE Déborah Visa

Plus en détail

Formulaire Manuel de prelevement

Formulaire Manuel de prelevement Laboratoire BIOEXCEL C2-MO05 Version 5 Formulaire Manuel de prelevement Date de mise en application : 2011-10-11 Sommaire 1. Liste des analyses du laboratoire : voir site internet ou logiciel Gesqual 2.

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT Laboratoire DEGEORGES 9 rue mercy 54400 LONGWY 03.82.24.30.30-03.82.24.32.11 MANUEL DE PRELEVEMENT Seule la version électronique fait foi INTRODUCTION Le patient est au centre de la politique d amélioration

Plus en détail

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie 1. OBJET Cte fiche d'instruction est destinée aux préleveurs. Elle présente le matériel les récipients à utiliser en fonction des analyses demandées. 2. DOMAINE D'APPLICATION ET RESPONSABILITÉS Les prélèvements

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Page 1 sur 10 1. Sommaire Examen Cytobactériologique des urines... 2 Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Recueil d urines pour un Compte d'addis Hématies - Leucocytes par minute (HLM)...

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Epidémiologie... 3 3. Agent pathogène... 3 4. Diagnostic clinique...

Plus en détail

Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : les bonnes pratiques

Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : les bonnes pratiques Biologie médicale Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : Objet Domaine d application Ce mode opératoire explique les bonnes pratiques de réalisation des prélèvements pour examens

Plus en détail

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur.

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur. Eject Analyzer and Influenza FIA INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. PROCÉDURE DU TEST Tous les échantillons cliniques doivent être à température ambiante avant de commencer

Plus en détail

Fiche de préconisation n B1

Fiche de préconisation n B1 Fiche de préconisation n B1 Cortisol Prélèvement réalisé entre 7h et 9h de préférence (taux maximal le matin). Patient au repos depuis 15 min Noter l heure impérativement Eviter le stress Prise de corticothérapie

Plus en détail

INFORMATIONS GENERLES

INFORMATIONS GENERLES Nature Echantillon/ Espèce animale Motif (non exhaustif) Maladie/ Recherche Méthode(s) appliquée(s) Par défaut SERUM Achat Brucellose, Sérologie EAT Brucellose, sérologie EAT+ELISA individuel. Prophylaxie

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des urines

Examen Cytobactériologique des urines Indexation : PRE AS IN 001 Page 1 sur 9 Rédaction : MORISSE MATTHIEU Date : 04/10/2011 Vérification : LEBERT FRANCOISE Date : 18/10/2011 Approbation : CLEMENT PATRICE Date : 18/10/2011 Examen Cytobactériologique

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-C2FORM08 Version 4. 0 Applicable au : 2014-12-02 Date de vérification Validation Approbation 2014-12-01 BAYETTE

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 SOINS DE BOUCHE ENTRETIEN DES PROTHESES DENTAIRES L état bucco-dentaire est souvent préoccupant

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L état bucco-dentaire est souvent préoccupant en institution: hygiène précaire, taux d

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE

ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE MILIEU DE TRANSPORT A utiliser pour tout prélèvement destiné à la CULTURE. Il est disponible à la Réception Centrale des Analyses (Laboratoires). Dans les services

Plus en détail

Bonne pratique de soins en maternité

Bonne pratique de soins en maternité Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Bonne pratique de soins en maternité de la salle d accouchement à la pouponnière Prévention du risque

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Manuel de Prélèvement

Manuel de Prélèvement Manuel de Prélèvement DOC-PRE-001 01/N Lettre de la direction Ce manuel de prélèvement est élaboré conformément aux exigences réglementaires afin de répondre au mieux à l ensemble des besoins des préleveurs,

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

de conservation flacon stérile ambiante < 2 heures sinon pullulation microbienne

de conservation flacon stérile ambiante < 2 heures sinon pullulation microbienne E.C.B.U. flacon stérile < 2 heures sinon pullulation microbienne recueil en milieu de jet flacon stérile Réfrigéré < 24 heures leucocytes altérés si > 12 heures flacon borate stérile < 48 heures bien remplir

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

SOMMAIRE. Le x i q u e : Actions obligatoires liées à des exigences réglementaires ou normatives

SOMMAIRE. Le x i q u e : Actions obligatoires liées à des exigences réglementaires ou normatives SOMMAIRE 1. Présentation du groupe Laboratoire des Cèdres Page 2 2. Comment nous joindre et horaires d ouverture Page 3 3. Vos contacts au Laboratoire des Cèdres Page 4 4. Recommandations relatives au

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient Date d application : 2015-02-26 C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patientpage

Plus en détail

ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS

ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS ROMILLY/SEINE TROYES BAR/AUBE NOGENT/SEINE - PROVINS FTA-MU-1.2-001-03-2 - Site de Provins 4, Rue du Val Site de Romilly-sur-Seine 51, rue Carnot PROVINS NOGENT-SUR-SEINE ROMILLY-SUR-SEINE Site de Bar-sur-Aube

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-R1FOR14 Version 5. 0 Applicable au : 2016-01-07 Date de vérification Validation Approbation 2015-12-31 GARROS

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient C1-INS02 Version 3 LBM GSY Fiche d'instruction Preconisations patient Date d application : 2015-06-29 1. Objet et domaine d application Cette fiche d instruction décrit les préconisations à respecter pour

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Définition. Définition. Ordonnance 96-346 Réforme de l'hospitalisation publique et privée.

Définition. Définition. Ordonnance 96-346 Réforme de l'hospitalisation publique et privée. De la qualité des prélèvements et des questions posées par le clinicien à la qualité des résultats Contraintes pour les prélèvements microbiologiques: prélèvements, transport, relation Pr René Courcol

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

C Recommandations pré analytiques générales

C Recommandations pré analytiques générales C Recommandations pré analytiques générales C.1 Liste des analyses à jeun Etat de jeûne L état de jeûne est un des éléments permettant la bonne exécution technique des analyses et une interprétation pertinente

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

INFO. Sommaire. Examen Cytobactériologique des urines...2. Recueil sur sac collecteur pour les enfants...3

INFO. Sommaire. Examen Cytobactériologique des urines...2. Recueil sur sac collecteur pour les enfants...3 INFO Réf. : A-INFO-PREA- PVT-001 Version : 1 TOUS LES SITES PRECONISATIONS POUR LES PATIENTS Page : Page 1 sur 12 Sommaire Examen Cytobactériologique des urines...2 Recueil sur sac collecteur pour les

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENTS

MANUEL DE PRELEVEMENTS LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE MANUEL DE PRELEVEMENTS Ceci n est pas un tube C est un patient! Année 2015 Référence : IT-Mu-11-001-02 www.laboratoire-bio-clinival.fr PASTEUR VALENTIN HUGO PRIVAS CHATEAUVERT

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - K SOINS DES OREILLES K. 1. LE NETTOYAGE Action de nettoyer le pavillon de l oreille et le conduit auditif externe. BUTS - Maintenir l hygiène

Plus en détail

MODE OPERATOIRE PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES URINAIRES

MODE OPERATOIRE PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES URINAIRES Page 1 sur 6 I OBJET : Ce document décrit les différentes étapes à suivre pour réaliser les prélèvements bactériologiques urinaires au sein de l établissement. Il s applique à tous les types de prélèvements

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 -

Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - Soins d hygiène et de confort / H - Soins des yeux - 1 - H SOINS DES YEUX H 1 SOINS D HYGIENE FREQUENCE Soin journalier effectué lors de la toilette et plus souvent, si nécessaire BUTS - Maintenir propres

Plus en détail

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Les échantillons de matières fécales devront être prélevés lors des premiers stades d une maladie entérique, quand les pathogènes

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez

LBM Canarelli Colonna Fernandez Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU (tube bouchon vert) et/ou Chimie urinaire (tube bouchon beige) Acheminement

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

Infections gynécologiques basses

Infections gynécologiques basses Infections gynécologiques basses Prélèvements AFMC 17 février 2011 Géry COUROUBLE Laboratoire André Lescaroux 1 Pourquoi ce sujet? -«La réalisation correcte du prélèvement conditionne l exactitude du résultat»

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques Version : ACR 04 Date de validation : 08/10/2016 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 08/10/2016 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 26/08/2016 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

Recueil d urine pour ECBU

Recueil d urine pour ECBU Recueil d urine pour ECBU L examen cytobactériologique des urines permet de rechercher une infection urinaire et d identifier le(s) microorganisme(s) en cause. Flacon à récupérer au préalable au laboratoire.

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Ce guide a pour objectif de définir les bonnes pratiques de prélèvements afin que les examens soient réalisés dans des conditions optimales. Il permet

Plus en détail

Démarche du diagnostic bactériologique

Démarche du diagnostic bactériologique 1 TD-ED DCEM 1 Bactériologie B. Berçot, C. Branger Propriété de la Faculté de Médecine Université Paris 7-Denis Diderot Démarche du diagnostic bactériologique II. COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC D'UNE INFECTION

Plus en détail

Fiches de prescriptions biologiques (1)

Fiches de prescriptions biologiques (1) Fiches de prescriptions biologiques (1) Devant une urétrite chez l homme : 2) Urines : PCR Chlamydia trachomatis sur le 1er jet. 3) Faire pratiquer ce jour au laboratoire* : Prélèvement urétral : examen

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez

LBM Canarelli Colonna Fernandez Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 2 Il est recommandé de

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME

PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME INFOS PATIENTS Pathologies cervico-faciales PRENDRE SOIN DE VOTRE TRACHÉOSTOME Comment utiliser, changer et nettoyer votre appareillage Introduction Au cours de votre hospitalisation, vers le cinquième

Plus en détail

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT MANUEL DE PRÉLÈVEMENT www.ketterthill.lu MANUEL DE PRélèvement Document qualité Réf.: A_P_PREL_01/A version 2.1. Diffusion non maîtrisée. Seule la version en ligne est opposable Sommaire 1. Objet du manuel

Plus en détail

Groupe 4: les prélèvements de nez et gorge, les prélèvements de sécrétions génitales, les prélèvements de plaies ü Doriane NOTTE ü Laurie RANGASSAMY

Groupe 4: les prélèvements de nez et gorge, les prélèvements de sécrétions génitales, les prélèvements de plaies ü Doriane NOTTE ü Laurie RANGASSAMY Groupe 4: les prélèvements de nez et gorge, les prélèvements de sécrétions génitales, les prélèvements de plaies ü Doriane NOTTE ü Laurie RANGASSAMY ü Ingrid FLAMBEAU ü Angélique HILLAIRE ü Aude NADEAU

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT IPG - LBM 23 AVENUE PASTEUR BP6010 97306 CAYENNE CEDE Manuel de prélèvement Ref : LBM-COMM-C2-EN-004 Version : 02 Applicable le : 12-01-2015 Institut Pasteur de la Guyane Laboratoire de biologie médicale

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 4. CONDITIONS DE PRELEVEMENT 4.1 Le consentement préalable du patient Les échantillons biologiques sont la propriété du patient. Dans ce cadre, la direction du laboratoire met en œuvre les moyens appropriés

Plus en détail

PHOTOCOPIE INTERDITE SANS AUTORISATION

PHOTOCOPIE INTERDITE SANS AUTORISATION Laboratoire de Biologie Médicale MEDIBIO N document : PG-MU0-057-05 M A N U E L DE P R É L È V E M E N T DOCUMENT A DIFFUSION MAITRISEE Remis le :./.../... à...(nom du receveur) par...(nom du donneur)

Plus en détail

LES INFECTIONS GENITALES BASSES

LES INFECTIONS GENITALES BASSES LES INFECTIONS GENITALES BASSES L'examen clinique. L'interrogatoire : La femme consulte pour des leucorrhées (physiologique, pathologique) ; demander la date d'apparition, la couleur, l'odeur, l'abondance.

Plus en détail

Elle s applique à tout préleveur lorsqu il doit effectuer un prélèvement aussi bien au laboratoire, en clinique, ou à domicile.

Elle s applique à tout préleveur lorsqu il doit effectuer un prélèvement aussi bien au laboratoire, en clinique, ou à domicile. LES PRELEVEMENTS Rédacteurs : F.Bolos, P.Trapé 1 OBJET L objet de cette procédure est de définir les modalités de réalisation des prélèvements (sanguins ou microbiologiques) allant de la prise en charge

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE Isabelle CORSET, Infirmière et l équipe médicale du Centre de référence MAGEC (Maladie Génétique à Expression Cutanée) Hôpital NECKER Enfants

Plus en détail

SELARL Le Labo Parc Monceau

SELARL Le Labo Parc Monceau Siège social : 20 rue Alfred de Vigny 75017 PARIS Tel : 01 42 27 00 35 Fax : 01 42 27 02 77 MANUEL DE PRELEVEMENT Version N : 5 Pour Application le : 2015-09-02 Rédaction Par : BIOCHE SANDRINE Approbation

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

7.00 SOMMAIRE Page : 7.00

7.00 SOMMAIRE Page : 7.00 Besançon SURVEILLANCE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX Codification : SPI UGA 7.00 UTILISATION ET GESTION DES ANTISEPTIQUES Version 1 Date : mars 2003 7.00 SOMMAIRE Page : 7.00 7.00 UTILISATION ET GESTION

Plus en détail