LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers"

Transcription

1 LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers PFT GH 2 O - Semaine de l eau - journée technique : jeudi 29 janvier 2009

2 Problématique 2 ateliers fermiers : quelle solution pour traiter les effluents? FROMAGERIE E.A.R.L HALLET Bellegarde (81) Exploitation Installation : ha (17 en SAU) Elevage Caprin 130 chèvres Production lait : L/an Collecte (3A) : L/an Fromagerie Produits frais : 10% de la production de lait ATELIER TRANSFORMATION PORCS DOBROSIELSKI Massac-Séran (81) Transformation 6 porcs/semaine Découpe, jambon blanc, saucisses, pâté, boudin, 2 Chambres d hôtes 6 à 8 personnes 2

3 Démarche générale E.A.R.L HALLET (Atelier Existant) DOBROSIELSKI (Atelier en projet en 2005) Analyse quantitative et qualitative des effluents générés Bilan pollution Analyse/Amélioration des pratiques Estimation des pollutions Choix de la filière : Filtre à sable planté de roseaux (1 Etage) Dimensionnement + localisation d implantation Suivi environnemental (1 an) Formation 3

4 Les Effluents traités E.A.R.L HALLET DOBROSIELSKI Effluents Fromagerie (Hors Lactosérum) Salle de traite E.U. Habitation + Chambres d hôtes Atelier Transformation porcs E.U. Habitation VERS FILTRE A SABLE PLANTE DE ROSEAUX VERS FILTRE A SABLE PLANTE DE ROSEAUX MAITRISE DU TRAITEMENT = MAITRISE DE L ACTIVITE 4

5 Descriptif de la filière Fromagerie Hallet Eaux usées Traite + fromagerie (hors lactosérum) Vue de dessus Eaux usées domestiques 10 m 3 2 x 9 m 2 Fossé enherbé D après Document MAP (2002) 5

6 Descriptif de la filière Fromagerie Hallet Filtre planté Vannes Auget Fosse Toutes Eaux 6

7 Descriptif de la filière Fromagerie Hallet 7

8 Descriptif de la filière Atelier de transformation porcs Dobrosielski Atelier Atelier Dégraisseur (300L) Auget (400L) Auget Dégraisseur Fosses Toutes Eaux (5 m 3 & 4 m 3 ) FPR (24 m 2 ) 8

9 Descriptif de la filière Atelier de transformation porcs Dobrosielski 9

10 Entretien des dispositifs Durée totale annuelle : environ 30 heures Principales tâches Alternance de l alimentation des filtres : 1 fois/sem Faucardage des roseaux et enlèvement : 1 fois/an (automne) (Dégraisseur : évacuation des graisses : régulier) Inspection des ouvrages (répartition effluents, jointures, raccords, répartiteur) et du fonctionnement (Observation végétation, constitution couche de boues) : régulier Désherbage du filtre : régulier Tonte de l herbe dans enclos : 4 fois/an Entretien du fossé enherbé : si besoin Nettoyage Auget répartiteur : régulier Vidange Fosse Toutes Eaux : minimum 4 ans, fréquence à évaluer Evacuation des boues : curage sur 15 cm au tracto-pelle à godet tranchant : tous les 10 ans environ 10

11 Evaluation des performances épuratoires Bilans pollutions réalisés par PFT-GH 2 O Durée : 12 à 14 mois Nombre : 5 à 6 bilans 24h + prélèvements ponctuels Mesures (E/S) ph, T, Conductivité Débit + échantillonnage Analyses : DCO, DBO 5, MES, NTK, N-NO 3-, N-NO 2-, P-PO

12 Evaluation des performances épuratoires Résultats sortie FSPR Fromagerie Atelier transformation porcs /01/ /06/ /05/ /03/ /09/ /03/ /02/ /11/ /09/ /02/ /09/ /02/ /06/ /01/ /04/ /03/ /05/ /07/ /08/ /10/ /11/ /01/ /03/ /04/ /06/2007 Temps Temps /12/ /03/ /06/ /10/ /01/ /04/ /08/ /11/ DCO (mg/l) DCO (mg/l)

13 Evaluation des performances épuratoires Résultats sortie FSPR Fromagerie Atelier transformation porcin 13

14 Coût Fromagerie Coût total du dispositif : T.T.C Entretien Vidange de la Fosse Toutes Eaux : env. 200 T.T.C Atelier de transformation porcs Coût total du dispositif : T.T.C Entretien Entretien annuel (société privée) : 180 T.T.C Vidange des Fosses Toutes Eaux : env. 200 T.T.C 14

15 Conclusion et perspectives 2 Filtres à sable plantés de roseaux installés Fonctionnement hydraulique satisfaisant Concentration de rejets polluants et abattements corrects en sortie de filtre (avant fossé enherbé) Evolution possible de la filière pour augmenter les performances épuratoires Perspectives Recherche de voies d améliorations du dispositif Recherche d autres dispositifs de traitement adaptés aux petits ateliers fermiers 15

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir»

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» La gestion future : dispositifs en expérimentation Plateforme technologique PFT GH 2 0 4 ème Semaine de l eau - Journée Technique

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait)

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) MISE Semaine de l eau EPL Albi Fonlabour du 26 au 30 janvier 2009 Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) Historique et rappels - Les eaux blanches = eaux de rinçage du système

Plus en détail

Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir. Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage

Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir. Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Traitement du lactosérum présentation d une solution d avenir Jacques CAPDEVILLE & Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage LACTOSERUM Concentration organique bien supérieure aux eaux blanches (de 50 à 90

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES S.A.T.E.S.E. Service d Assistance Technique aux Exploitants de Station d Epuration Direction de l'aménagement du Territoire, de l Economie et du Développement Durable Service de l Eau, de l Assainissement

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers. Yves Lefrileux Institut de l Elevage

Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers. Yves Lefrileux Institut de l Elevage Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers Yves Lefrileux Institut de l Elevage www.idele.fr 4 èmes Journées Techniques Caprines - 3 et 4 avril 2013 1 Plan Introduction

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

Gestion des effluents des élevages ovins

Gestion des effluents des élevages ovins Gestion des effluents des élevages ovins 1. Le traitement des effluents peu chargés 2. Le lactosérum 3. Des possibilités de traitement combiné effluents peu chargés et effluents domestiques? Jacques Capdeville

Plus en détail

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 Par «Eaux Blanches» il faut entendre les eaux usées issues des salles de traite et de stockage du lait. Ne pas confondre avec les eaux issues

Plus en détail

Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR

Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR Auteur : CA74 AGRO-ENVIRONNEMENT Date de parution : 15/12/2004 Ce document est la propriété exclusive de la Chambres d'agriculture

Plus en détail

Elevage caprin et environnement

Elevage caprin et environnement Elevage caprin et environnement Gestion des eaux blanches Christophe BÉALU Conseiller caprin et bâtiment Conférence Caprinov Niort - 23 novembre 2016 Sommaire Les différentes solutions : Stockage : Fosse

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN www.jean-voisin.fr Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2 HISTORIQUE JEAN VOISIN

Plus en détail

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Réseau ANC Bassin Rhin Meuse 31 janvier 2013 04/02/2013 1 SOMMAIRE Introduction Le protocole de l

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Mairie de Saint-Dié-des-Vosges Direction des Services Techniques 1 rue Carbonnar B.P. 275 88107 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Table

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DIAGNOSTIC D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DIAGNOSTIC D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE DE DIAGNOSTIC D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser la vente de votre habitation ou vous avez été contacté par le SPANC pour réaliser le diagnostic

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

Modèle de Cahier de vie

Modèle de Cahier de vie Modèle de Cahier de vie Systèmes d assainissement collectif de capacité inférieure à 200 EH et Installations d assainissement non collectif de capacité supérieure à 20 EH et inférieure à 200 EH MAITRE

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES. Le Roseau épurateur

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES. Le Roseau épurateur NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE Le Roseau épurateur Domaines d application Commercial, institutionnel et communautaire Niveau de développement Standard

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement Journée régionale d information et d échange mardi 17 septembre 2013 «Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

Plus en détail

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT PREFECTURE DU RHONE DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT Sous-direction de l environnement Bureau des milieux naturels et paysages ARRETE N 2009-7438 portant modification

Plus en détail

Jean Voisin : Ecophyltre

Jean Voisin : Ecophyltre Partenariat 2013-2015 - Domaine eau et aménagements urbains «Evaluation des procédés nouveaux d assainissement Conception et exploitation des stations de traitement des eaux usées des petites et moyennes

Plus en détail

Le SPANC Carmausin-Ségala

Le SPANC Carmausin-Ségala Le SPANC Carmausin-Ségala 2016 Rappel des objectifs du schéma d assainissement La loi sur l'eau du 3 janvier 1992 impose aux communes l élaboration d'une «carte de zonage de l'assainissement» visant à

Plus en détail

SOMMAIRE 11- LAVAGE DES SOLS I - PRESENTATION DE L'ACTIVITE...4 II - REPRESENTATIVITE...5

SOMMAIRE 11- LAVAGE DES SOLS I - PRESENTATION DE L'ACTIVITE...4 II - REPRESENTATIVITE...5 11 LAVAGE DES SOLS SOMMAIRE I - PRESENTATION DE L'ACTIVITE...4 I.1 - PRINCIPALES OPERATIONS...4 I.2 - PRODUITS UTILISES...4 I.3 - GRANDEUR CARACTERISTIQUE DE L ACTIVITE...4 I.4 - RUBRIQUE ICPE ET ARRETE

Plus en détail

«Hydraulique urbaine et hydraulique rurale»

«Hydraulique urbaine et hydraulique rurale» «Hydraulique urbaine et hydraulique rurale» 2 Documents / études cadres Animation : Yan DABROWSKI Djibouti du dimanche 23 au jeudi 27 février 2014 Département formation de CDP_3E 1302 Documents cadres

Plus en détail

Retour d expérience d un maître d oeuvre

Retour d expérience d un maître d oeuvre SESSION 1 Du projet àla réception des travaux Retour d expérience d un maître d oeuvre Grégoire JOST (SINBIO) Novembre 2008 Programme pluriannuel d assainissement de la commune de Feldbach (68) 1 S o m

Plus en détail

Centre de traitement des boues de fosses septiques

Centre de traitement des boues de fosses septiques Centre de traitement des boues de fosses septiques 225 DB8 Projet d établissement d un lieu d enfouissement technique aux Îles-de-la-Madeleine Îles-de-la-Madeleine6212-03-051 Interventions de contrôle

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes

Plus en détail

Proposer un traitement adapté à la qualité de l'eau et à son usage. Etude d'un système d'assainissement:

Proposer un traitement adapté à la qualité de l'eau et à son usage. Etude d'un système d'assainissement: Proposer un traitement adapté à la qualité de l'eau et à son usage Etude d'un système d'assainissement: Présentation d'un système d'assainissement non collectif: fosse septique toutes eaux L assainissement

Plus en détail

Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane

Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane Traitement des effluents de salle de traite avec des filtres pouzzolane Le traitement des effluents de fromagerie, lactosérum et eaux blanches, par cultures fixées sur filtre pouzzolane a été mis au point

Plus en détail

L A.N.C. représente tous les systèmes assurant: La collecte, Le prétraitement, L épuration, l infiltration ou le " rejet des eaux usées domestiques

L A.N.C. représente tous les systèmes assurant: La collecte, Le prétraitement, L épuration, l infiltration ou le  rejet des eaux usées domestiques 1 Selon la loi sur l eau du 3 janv. 1992, l Assainissement Collectif n est pas obligatoire si : Pas d intérêt environnemental Coût excessif Le particulier prend à sa charge la réalisation et l entretien

Plus en détail

Station d'épuration de Saint-Étienne

Station d'épuration de Saint-Étienne Station d'épuration de Saint-Étienne Elle a été crée en 2001. Cette station a eu de nombreux travaux notamment de 2004 à 2008. Cette station est alimentée par la rivière le Furan ses travaux on permis

Plus en détail

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service.

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service. Maintenance et exploitation de stations de pompage et de traitement d eau potable, entretien électromécanique, nettoyage et désinfection de réservoirs, recherche de fuites sur réseaux. Inspection vidéo

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA République Française NOUVELLE-CALEDONIE Province Sud NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA DOSSIER DE DECLARATION au titre de la

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH Micro station BIOFRANCE EH Résultats des tests selon protocole VEOLIA en conditions sollicitantes 1 Préambule En 7, VEOLIA présentait aux Assises de l ANC de Cahors les résultats d une étude comparative

Plus en détail

Année Rapport annuel de prestation. Maison Joseph Drouhin. pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux

Année Rapport annuel de prestation. Maison Joseph Drouhin. pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux CR SERVICE INDUSTRIE BOURGOGNE Rapport annuel de prestation pour la réalisation des bilans d autosurveillance sur des rejets d eaux Année 2013 Maison Joseph Drouhin VEOLIA EAU Centre Bourgogne 7 bis Faubourg

Plus en détail

L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC

L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif Les Nouvelles obligations réglementaires Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC 1 RAPPEL C est un document fondamental et obligatoire

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES Réunion d échanges jeudi 11 octobre 2001 de 10H00 à 17H00 Foyer de ski de fond de "La Croisette" LA MURAZ (74) Stations

Plus en détail

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Atelier 1 animé par Laure SOULIAC, chef du bureau de la lutte contre les pollutions domestiques et industrielles, ministère de l écologie Liste des intervenants

Plus en détail

Principe de fonctionnement. Influent. matériaux. Garanties. Accessoires optionnels

Principe de fonctionnement. Influent. matériaux. Garanties. Accessoires optionnels Capacité : 20 à 30 EH Les solutions Ecoprocess Filtre compact coco (enveloppe du caisson/filtre en PRV) sont conçues pour dépolluer efficacement les eaux usées domestiques dans le cadre de l Assainissement

Plus en détail

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II IAV / Université de Guelph, Canada Bouchaib El Hamouri, Christopher Kinsely and Anna Crolla IAV / Université de Guelph, Canada Agadir,

Plus en détail

Circulaire du 2 avril 2009 relative à la redevance pour pollution de l eau d origine non domestique NOR : DEVO C

Circulaire du 2 avril 2009 relative à la redevance pour pollution de l eau d origine non domestique NOR : DEVO C Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Direction générale de l aménagement, du logement et de la nature Direction de l eau et de la biodiversité Circulaire

Plus en détail

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016 Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS 26 avril 2016 Généralités Conséquences de la pollution Généralités Conséquences de la pollution Généralités L origine des eaux usées Généralités

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : CONCENTRATION DES REJETS DE STATIONS D EPURATION THEME : EAU ET ENVIRONNEMENT AQUATIQUE 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée par l indicateur

Plus en détail

Programme ADEME/ACTIA :

Programme ADEME/ACTIA : Journée technique Optimisation de la Production et de la Valorisation du Biogaz Programme ADEME/ACTIA : La méthanisation des déchets gras des industries agro-alimentaires Michel TORRIJOS, LBE - INRA, Paris,

Plus en détail

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE ROSEAUX A ECOULEMENT VERTICAL Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre Pascal MOLLE pascal.molle@cemagref.fr

Plus en détail

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol Surveillance des réseaux d assainissement Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol PRESENTATION DE L AGENCE DE L EAU SEINE NORMANDIE DIRECTION TERRITORIALE ILE-DE-FRANCE Service

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

Ecoprocess TM Filtre Coco Unité de traitement

Ecoprocess TM Filtre Coco Unité de traitement NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Ecoprocess TM Filtre Coco Unité de traitement Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et

Plus en détail

CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants)

CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants) CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants) entre La Communauté de Communes de la Région de Nozay (CCRN) La

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations Communauté de Communes du Val de Saire Sommaire LE SPANC - Qu est ce que l Assainissement Non Collectif (ANC)? - Le SPANC -

Plus en détail

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins Bureau de la CLE du 05juillet 2016 Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin Contexte Renouvellement de l arrêté préfectoral de rejet (autorisation le 07/08/2001 pour 15 ans, échéance le

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux

Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux Journée d information du bassin de la Sélune du mardi 30 juin 2015 Sommaire 1. Motivations\Procédure Départementale 2. Bases

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre T

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre T NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Phyto-Filtre T Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et communautaire En démonstration

Plus en détail

DD DECANTEUR DIGESTEUR

DD DECANTEUR DIGESTEUR DD DECANTEUR DIGESTEUR FICHE 2 DOMAINE D'APPLICATION Conseillé 30-1000 EH 50 Observé 30-500 EH 50 VOLET TECHNIQUE 1 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT 1.1 PRINCIPE Le décanteur digesteur assure, dans deux compartiments

Plus en détail

LA STATION D'ÉPURATION de l Agglo du Pays de Dreux

LA STATION D'ÉPURATION de l Agglo du Pays de Dreux LA STATION D'ÉPURATION de l Agglo du Pays de Dreux 0159 Sud n surtaxé) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT de l'épuration des eaux usées feder plaquette_adultes.indd 3 28/08/2014 18:46:51 LA STATION D'ÉPURATION

Plus en détail

Julie Taisson Filtres à roseaux toilettes sèches

Julie Taisson Filtres à roseaux toilettes sèches Julie Taisson Filtres à roseaux & toilettes sèches Construire son système d assainissement autonome Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-13124-6 Filtres à roseaux & toilettes sèches Introduction En France,

Plus en détail

> Filières. Schémas techniques. Assainissement non collectif. Tranchées d épandage. Ventilation de colonne de chute.

> Filières. Schémas techniques. Assainissement non collectif. Tranchées d épandage. Ventilation de colonne de chute. Schémas techniques > Filières Tranchées d épandage Ventilation de colonne de chute. Ventilation haute. Tuyau d extraction ø00mm pris en sortie de fosse avec extracteur statique ou éolien en toiture. Canalisation

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes

Plus en détail

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 6 juillet 2017 Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 1. Raisons et enjeux du projet - Présentation du système d assainissement et de la station d épuration - Pourquoi un projet de modernisation de

Plus en détail

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Avril 2014 12 rue Kerautret Botmel 35 000 RENNES 02 99 26 15 95 02 99 26 15 96 Sarl.geomaticsystemes@wanadoo.fr

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : TAUX D ABATTEMENT DE POLLUTION DES STATIONS D EPURATION THEME : EAU ET ENVIRONNEMENT AQUATIQUE 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée par

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE MASSIF FILTRANT DE DÉSINFECTION

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE MASSIF FILTRANT DE DÉSINFECTION ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE MASSIF FILTRANT DE DÉSINFECTION Domaines d application : Fiche de niveau : Communautaire En démonstration Août 2009 Révision juin 2011 FICHE TECHNIQUE

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage

Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Gestion des effluents d élevage et de fromagerie en exploitation laitière et fromagère Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Plan 1. Introduction : pourquoi épurer 2. Le contexte réglementaire 3. Les effluents

Plus en détail

Schéma Directeur d Assainissement de Liancourt Saint Pierre et Loconville

Schéma Directeur d Assainissement de Liancourt Saint Pierre et Loconville MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIANCOURT SAINT PIERRE ET LOCONVILLE ASSISTANT MAITRE D OUVRAGE : ASSISTANCE DEPARTEMENTALE POUR LES TERRITOIRES DE L OISE de Liancourt Saint Pierre et Loconville Phase 2

Plus en détail

Sainte Marie d'alloix Village

Sainte Marie d'alloix Village Bilan 24H Assistance technique du Département du : 02 mai 2012 à 12h00 Nathalie JOURDAN Sainte Marie d'alloix Village INFORMATIONS ADMINISTRATIVES Maître d'ouvrage : Commune de Sainte-Marie-d'Alloix Type

Plus en détail

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon Filières d épuration adaptées aux petites collectivités Pascal Molle Cemagref Lyon Les différents systèmes FNDAE n 22, 1998 D1 D3 D2 D2 D4 D4 D4 D2 D4 D4 D4 Contexte réglementaire STEP devant traiter une

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Écophyltre P

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Écophyltre P NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Écophyltre P Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et communautaire Standard Juin 2002

Plus en détail

IMPACTS DES EAUX CLAIRES

IMPACTS DES EAUX CLAIRES Conférence CRDG 10 décembre 2015 IMPACTS DES EAUX CLAIRES SUR LE FONCTIONNEMENT D UNE STATION D ÉPURATION STEP ORP-LE-GRAND 6300 EH 2 CARTE DU RÉSEAU AVEC L ÉTAT DES LIEUX Deux lots de collecteurs sont

Plus en détail

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe L eau, la source de notre métier Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe Présentation de l étude Mai 2O15 1 1 Les objectifs de cette étude L objectif

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

Entretien et maintenance

Entretien et maintenance Entretien et maintenance 1 Passage à l entretien-maintenance C est là qu on va constater que l entretien est possible, ou difficile, ou.. illusoire! Mais c est trop tard!!! entretien des dispositifs rarement

Plus en détail

QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME?

QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME? QUELLES MISES AUX NORMES POUR MA FERME? Les exploitations agricoles génèrent différents types d effluents qui doivent être gérés par les paysans de façon à ne pas nuire à l environnement. Pour cela, la

Plus en détail

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Systèmes d ANC et procédure d agrément Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Typologie et principes Microstation : écoulement saturé avec aération forcée Procédé compact de filtration

Plus en détail

COMPTE RENDU DE DIAGNOSTIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF VISITE DU 06/10/2011

COMPTE RENDU DE DIAGNOSTIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF VISITE DU 06/10/2011 1 / 5 Commune : PARCOUL Cadastre : ZC46 Adresse Terrain : LE CHENE BRULE LAVEYRAT 24410 PARCOUL Propriétaire : Monsieur ROBERTS DAVID LE CHENE BRULE LAVEYRAT 24410 PARCOUL Tel: Occupant : Tel: Contact

Plus en détail

Julie Taisson Filtres à roseaux toilettes sèches

Julie Taisson Filtres à roseaux toilettes sèches Julie Taisson Filtres à roseaux & toilettes sèches Construire son système d assainissement autonome Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-13124-6 F i l t r e s à r o s e a u x & t o i l e t t e s s è

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TETES GÉNÉRAU MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du 7

Plus en détail

Retour d'expérience sur les filtres plantés

Retour d'expérience sur les filtres plantés Retour d'expérience sur les filtres plantés Guillaume CASTERAN, STAC Charles-Emmanuel IMPALLOMENI, ADPI Romain AIMOZ, SUEZ Environnement www.stac.aviation-civile.gouv.fr Sommaire Rapide historique Montage

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE DONNEES NECESSAIRES A L INTERPRETATION DES ANALYSES DE QUALITE DES BOUES ISSUES DE LITS DE SECHAGES PLANTES DE ROSEAUX

RETOUR D EXPERIENCE DONNEES NECESSAIRES A L INTERPRETATION DES ANALYSES DE QUALITE DES BOUES ISSUES DE LITS DE SECHAGES PLANTES DE ROSEAUX RETOUR D EXPERIENCE DONNEES NECESSAIRES A L INTERPRETATION DES ANALYSES DE QUALITE DES BOUES ISSUES DE LITS DE SECHAGES PLANTES DE ROSEAUX 0 MEMO PRELEVEMENTS ET OBSERVATIONS GENERALES Date du prélèvement

Plus en détail

Commercialisation de produits issus de l élevage de ruminants en circuits courts

Commercialisation de produits issus de l élevage de ruminants en circuits courts Commercialisation de produits issus de l élevage de ruminants en circuits courts filières laitières bovine, ovine et caprine, filières viande bovine et ovine Christine Guinamard - Institut de l Elevage

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Actiflo Domaines d application : Fiche de niveau : Communautaire, commercial et institutionnel En démonstration Avril 2012 1. DONNÉES GÉNÉRALES Nom de

Plus en détail

L'agrément de ces dispositifs de traitement porte seulement sur le traitement des eaux usées.

L'agrément de ces dispositifs de traitement porte seulement sur le traitement des eaux usées. Avis du 27/12/13 relatif à l'agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes (DBO EXPERT inc) (Caduc) Type : Avis Date de signature : 27/12/2013 Date

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif La science au cœur de l environnement étude du Groupe National Public ANC Assainissement non collectif Le suivi in situ des installations de 2011 à 2016 Synthèse technique du rapport final - Septembre

Plus en détail

VOLET 1 INFORMATIONS GENERALES

VOLET 1 INFORMATIONS GENERALES Pour contacter votre SPANC : Spanc Montelimar Agglomeration 1 Avenue Saint Martin 26200 MONTELIMAR r.milhaud@montelimar-agglo.fr 04.75.00.46.48 CADRE RÉSERVÉ AU SPANC N DOSSIER :... DATE DÉPÔT :. DATE

Plus en détail

EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2015

EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2015 EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2015 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Vu le Code de la Santé Publique Vu le Code de l Environnement Vu les délibérations

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S T A R I F S 2 0 1 6 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154 SEPTODIFFUSEUR Dispositif de traitement pour installations de plus de 20 Équivalents Habitants 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154 Les caractéristiques du SEPTODIFFUSEUR ( 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET A LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR L EXERCICE 2015 PRESENTE CONFORMEMENT A L ARTICLE L.2224-5 DU CODE GENERAL

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA VALLÉE D AUGE

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA VALLÉE D AUGE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA VALLÉE D AUGE L assainissement non collectif LL Votre installation est dite en «assainissement non collectif» si votre habitation

Plus en détail

Les «industriels» et l assainissement

Les «industriels» et l assainissement Direction des rues Service assainissement Les «industriels» et l assainissement Plan : 1. L assainissement à Rennes 2. Rappel de la réglementation Le 18/10/2012 3. Historique du contrôle des «industriels»

Plus en détail