Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin Salle : V210

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012. Salle : V210"

Transcription

1 Compte rendu Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012 Salle : V210 Présents : Christine Berthin, Martine Sekali, Anne-Marie Paquet-Deyris, Anny Crunelle, Julie Loison- Charles, Ross Charnock, Caroline Rolland-Diamond, Yan Bralowsky, Emily Eells, Marie-Claude Perrin- Chenour, Cornelius Crowley, Ginette Roy, François Hugonnier, Hélène Aji, Chantal Delourme, Directrice du CREA. La réunion a commencé à Chantal Delourme a détaillé les différents points de l ordre du jour de la réunion. Un point sur l exécution du budget 2012 du CREA Le PRES avec l université Paris 8, les enjeux scientifiques La question de l évaluation La position du CREA pour les différents conseils de l université OGURE, son fonctionnement, la collecte des données, notamment concernant la liste des doctorants inscrits Les séminaires pour les doctorants, la question de la rotation, leur fonctionnement La question des doctoriales d octobre Le Logo du CREA : proposition de modification à apporter au logo existant Questions diverses : en relation avec le budget, la question du Conseil du CREA, par rapport à l Assemblée du CREA et par rapport au bureau du CREA. 1. Le Budget Chantal Delourme a fait un rappel concernant l exécution du budget 2011 qui s est traduit par une consommation quasi-totale des crédits alloués. La dotation 2012 s établit ainsi : euros pour le fonctionnement pour les colloques euros pour les publications. Ces différents postes sont fongibles. A cela s ajoute la ligne spécifique de la Bibliothèque Durrell, d un montant de euros. S agissant de cette ligne Durrell, la dotation est répartie entre une somme de euros dédié au

2 poste «personnel» et 169 euros pour le fonctionnement. Chantal Delourme évoque l hypothèse d une demande de réaffectation de la ligne «personnel» en «fonctionnement». Il ressort de la discussion sur cette hypothèse que pour les montants inférieurs à euros la demande de transformation ne pose pas de difficulté. La discussion a ensuite porté sur l intérêt qu il pouvait y avoir à maintenir le fléchage «personnel» afin d engager un ou plusieurs étudiants pour assurer des heures de permanence dans la Bibliothèque Durrell. Chantal Delourme rappelle la situation antérieure, avec la mise à disposition par le rectorat d une personne pouvant assurer de manière cohérente une mission pour la Bibliothèque Durrell et un appui administratif pour la recherche auprès du CREA. Tout en rappelant l importance d un rétablissement de l emploi mis à disposition par détachement de l académie de Versailles et tout en reconnaissant que des vacations assurées par des doctorants ne peuvent pas s y substituer, les membres du CREA sont favorables à l idée de proposer à un ou à plusieurs doctorants des vacations sur la ligne «Personnel» du Centre Durrell à partir de la rentrée. La question des horaires devra être précisée. S agissant de l exécution du budget 2012, qui est suivie par Mme Catherine Bouyer, Chantal Delourme donne les informations suivantes : euros «traités», déjà imputés, sur le budget euros engagés, pas encore traités. Solde : 45,600 sur la ligne CREA Il s agit d une somme qui est plus importante qu en 2011 à la même époque, notamment en raison d une moindre demande pour les frais de mission. Il est donc possible d envisager sereinement la suite de l année La situation actuelle, juin 2012, rend possible éventuellement de faire un complément de demande par rapport aux demandes déjà déposés au titre des projets Chantal Delourme fait le point sur la répartition entre le SAR, les ED, et les Equipes de recherche : Pour les HDR : Le SAR qui prend en charge les frais de déplacement des membres de jury ; LE CREA devra prendre en charge les repas des membres du jury. S agissant des principes collectifs qui s appliquent dans la gestion du budget, Chantal Delourme rappelle les règles en vigueur pour (1) les frais d impression des thèse ; (2) le plafond annuel en matière de frais de mission. Marie-Claire Perrin-Chenour propose que soient redéfinis les critères en matière de participation aux colloques ou ateliers des sociétés savantes, SAES ou AFEA notamment. Chantal Delourme rappelle que le plafond annuel par personne est de 800 euros (500 euros pour un déplacement en Europe, 750 euros pour les destinations plus lointaines). Il s agit là de la règle

3 commune, qui n exclut pas la possibilité pour le CREA d examiner des demandes particulières correspondant à des missions en dehors de ce cadre. Elle rappelle que toute demande d allocation doit être motivée par rapport au projet scientifique présenté par le membre du CREA. S agissant des congrès et sociétés savantes, une demande de financement est possible dans le cadre d une animation d atelier. S agissant de l impression des thèses, après discussion, le plafond existant, 200 euros est maintenu. Il est fortement conseillé, mais pas exigé, que les travaux d impression de thèse soient confiés à l atelier de reproduction de l université. L envoi du fichier du document à reproduire peut être fait par voie électronique. Chantal Delourme aborde ensuite une demande de financement des frais de déplacement pour participation à une soutenance de doctorat d un universitaire américain, l ED ayant refusé la demande de prise en charge pour des raisons budgétaires. Les participants à la réunion abordent les différents arguments pour et contre : l intérêt scientifique, si l universitaire en question a une autorité reconnue sur la question ; le risque qu il y a à créer un précédent. Après discussion, il est décidé que le CREA pourra proposer une prise en charge du déplacement à hauteur de euros et que toute demande de cette nature doit être déposée par le directeur de thèse et doit être motivée par rapport au projet de recherche. L autre option, la visioconférence, que les participants à la réunion trouvent bien moins intéressante, mérite néanmoins d être examinée, bien avant la date prévue pour la soutenance. Concernant l appui à la recherche des membres du CREA, la réunion aborde la question des demandes d aide complémentaire pour abonder une subvention qui a été obtenue «hors CREA» : le cas des bourses de recherche, bourses obtenues sur projet déposé. Chantal Delourme constate qu il s agit là de cas particuliers, à traiter comme tel. Dans ce cadre de la discussion il est convenu que de telles demandes, en dehors du cadre collectif général en vigueur pour les membres du CREA, doivent être traitées par le CREA comme des cas particuliers. Il s agira d observer l évolution dans les trois années à venir pour ce type de demande. Chantal Delourme déclare que toute décision doit être prise en fonction de l intérêt scientifique du projet. Lors de la discussion sur les procédures de décision il est rappelé que la question des demandes de subvention est du ressort du bureau du CREA. La réunion entame ensuite une discussion sur un point qui devait être traité dans les questions diverses : la question de l articulation entre le bureau, le conseil, et l assemblée. Il s agit notamment de la question des arbitrages dans l éventualité d une absence d accord parmi les membres du bureau et, plus généralement, des procédures pour la convocation du conseil du CREA. Chantal Delourme constate que la composition du conseil comprend ou recoupe les membres du CREA qui sont les plus assidus aux assemblées du CREA. Elle propose que le Conseil du CREA soit convoqué en même temps qu est convoquée l Assemblée du CREA. Le conseil est habilité à décider des questions en suspens n ayant pas pu être résolues au sein du bureau. S agissant des questions qui seront ainsi référées au conseil, seuls voteront les membres du conseil présents lors d une Assemblée.

4 2. Le PRES Paris 8/Nanterre Chantal Delourme annonce que le VP recherche de l université a convoqué pour le 22 juin une réunion concernant les implications de ce PRES pour la recherche. Différents points devront être abordés : la question du Campus Condorcet, dont Paris 8 est membre fondateur ; les effets du PRES sur le positionnement de la recherche dans le domaine des SHS. Dans le cadre du PRES «Paris Lumières» figure, parmi les hypothèses pour Nanterre, l éventualité d une entrée dans le projet Condorcet, dont le campus sera localisé à Aubervilliers, lequel projet n est pas un PRES. S agissant de la recherche et s agissant plus particulièrement du CREA, Chantal Delourme déclare avoir été contactée par les collègues responsables de groupes de recherche à Paris 8. Elle dit avoir consulté sur le site de Paris 8 les informations concernant les différents groupes de recherches ayant des domaines de recherches qui sont connexes aux différents groupes qui relèvent du CREA. Elle dit que, d après les informations données par la présidence de Paris Ouest Nanterre, le projet de PRES n impliquerait aucunement une remise en cause des axes fédérateurs qui ont déjà été définis au sein du CREA. Le projet PRES pourra apporter un gain scientifique à travers une collaboration. La discussion porte sur les implications du projet, notamment au niveau master et pour la formation des doctorants. Emily Eells précise que lors d une réunion du Conseil Scientifique il a été précisé que le PRES peut prendre la forme d un partenariat privilégié, en formation et/ou en recherche «si cela est conforme à la volonté des équipes, qui sont libres de rester à part, si elles le souhaitent». Certains participants à la réunion expriment des craintes concernant le devenir des Masters dans le cadre d une rapprochement entre les formations proposées par les deux universités partenaires du PRES. Chantal Delourme rappelle que la collaboration n est pas obligatoire, mais qu elle peut avoir un effet positif sur le rayonnement de la recherche qui serait menée conjointement. Les participants à la réunion sont favorables à l organisation en septembre d une réunion plénière entre le CREA et les groupes de recherche à Paris 8 avec lesquels des collaborations peuvent être envisagées. 3. Evaluation : Chantal Delourme rappelle que le projet de PRES Paris 8/Nanterre entraîne un report dans la procédure d évaluation qui doit être réalisée par l AERES. Elle rappelle, par ailleurs, que le changement de gouvernement donne lieu actuellement à des débats concernant la mission d évaluation qui a été dévolue à l AERES. Elle rappelle la position qui a été formulée par le CNU concernant les procédures d évaluation individuelle, le refus d une évaluation individuelle «obligatoire». Lors de la discussion, les participants à la réunion expriment leur accord avec la position énoncée par le CNU. Différentes hypothèses sont évoquées concernant l évaluation AERES : l évolution des critères et des modalités, ou l hypothèse de sa suppression comme agence d évaluation. Sont

5 évoqués les effets des procédures d évaluation sur le fonctionnement et sur la reconnaissance de la recherche dans le domaine des SHS. 4. OGURE OGURE fait l objet d une discussion portant à la fois sur sa finalité et sur son fonctionnement technique. Chantal Delourme rappelle qu il s agit d une base de données qui relève de l université de Nanterre. La base est d abord à usage interne et doit permettre d harmoniser les données enregistrant les différentes activités en matière de recherche. A cet égard, il est très important que les informations les plus fiables permettant le recensement des doctorants soient enregistrées dans la base. Le décompte des publiants est fait par l AERES. Il est bien sûr souhaitable que la fiche individuelle AERES puisse être faite à partir des données collectées sur OGURE et qu un enseignant-chercheur n ait pas à fournir à plusieurs reprises les mêmes données dans des bases différentes. La question du statut des membres associés du CREA est posée. Chantal Delourme s engage à poser la question de l accès à la base OGURE des membres extérieurs, hors Paris Ouest Nanterre. 5 Séminaire des doctorants. Chantal Delourme rappelle la formule qui a été adoptée : une formule de séminaire sur 2 ans, avec une rotation des personnes chargées de ces séminaires, en fonction de leur champ. L une des hypothèses, dans le cadre du PRES, serait celle d une collaboration en matière de séminaire doctoral. S agissant du bilan, les collègues font état de l intérêt intellectuel que représente ces séminaires, du fort investissement qui est requis. On insiste sur le rôle des directeurs de recherche, qui doivent contacter personnellement leurs doctorants, puis insister fortement quant à l importance d y assister. Il y a accord pour considérer que la période la plus favorable pour la tenue des séminaires se situe fin janvier, entre S1 et S2. 6 Les Doctoriales Comme pour les séminaires, on insiste sur le rôle qui doit être joué par les directeurs de recherche auprès de leurs doctorants. Il est suggéré de regarder comme une piste possible l organisation des doctoriales en études romanes, où l organisation se fait avec l appui du SAR et comporte des informations pratiques concernant le statut du doctorat et la réalisation d un projet de doctorat. Pour leur donner plus de substance et une plus forte dimension collective, il est proposé d envisager l organisation de doctoriales sur deux jours, avec un banquet en soirée. Il faudra se concerter pour arriver à un accord sur les dates des doctoriales, dates qu il faudra annoncer à l avance et auxquelles il faudra donner une plus grande publicité. 7.Le logo du CREA Yan Brailowksy explique qu il propose de faire modifier le logo existant en lui ajoutant un cache qui explicitera le nom du CREA et la référence à l université. Le projet, dont la réalisation passera par le

6 service de la Communication de l université, consiste donc à maintenir le logo existant avec ajout de ce cache qui le rendra plus informatif quant au rattachement du CREA à l université. 8. Les contrats doctoraux Chantal Delourme informe que les dossiers à remplir par les candidats sont disponibles sur le site de l université à l intention des candidats. Ces dossiers complets sont à déposer pour la date limite du 27 juin. Le bureau du CREA va se réunir le 18 juin pour examiner les dossiers qui relèvent du champ du CREA. Il faudra donc que les candidats transmettent une copie de leur dossier pour cette date. La réunion prend fin à

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE Service d Administration de la Recherche Conseil Scientifique Commission des publications Demande au CS de crédits de publication d ouvrages NOTE EXPLICATIVE

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Centre d études et de recherches en droit administratif, constitutionnel, financier et fiscal (CERDACFF) sous tutelle des établissements

Plus en détail

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III

Section des formations et des diplômes. Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Section des formations et des diplômes Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 251 «Sciences de l environnement» Université d Aix-Marseille III Contexte général L Ecole doctorale n 251 «Sciences de l

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2015 2016 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" de la COMUE Université de Paris-Est... 1 Parcours doctoral...2 La procédure

Plus en détail

Évaluation de l AERES sur l unité :

Évaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Évaluation de l AERES sur l unité : Centre d'études et de Recherches Juridiques en Droit des Affaires CERJDA sous tutelle des établissements et organismes : Université des

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Sciences sociales de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique Section des Formations et des diplômes Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Évaluation de l école doctorale de l'ecole Polytechnique

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

Guide pour l'évaluation des candidatures 1

Guide pour l'évaluation des candidatures 1 Bourses Demolon Guide pour l'évaluation des candidatures 1 Session unique 2015 Association Française pour l Étude du Sol Section Jeunes http://www.afes.fr/ 1 Présentation des bourses Demolon 20 janvier

Plus en détail

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Bureau des Relations Internationales Aurélie SEGUIN VADE MECUM Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Le programme Erasmus Mundus a été créé en 2004 pour une durée de 5 ans. Il est entré dans sa deuxième

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 405

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 405 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 405 Economie, Management, Mathématiques et Physique de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E - 2015-2019 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 267 Arts & Médias PRES Sorbonne Paris Cité Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012)

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Article 1 Disposition générale L objet de la Politique de gestion des espaces à la Faculté des

Plus en détail

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Centre de recherches Historiques de l Ouest COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Objet : Conseil de laboratoire Rédacteur : Jean-Charles SINAUD

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010

Projet de Portail des thèses. SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 Projet de Portail des thèses SYNTHESE DE L ENQUETE DESTINEE AUX DOCTORANTS août 2010 1. Introduction Ce document synthétise les principaux résultats d une enquête qui a été menée auprès de deux panels

Plus en détail

AUTORISATION DE SOUTENANCE DE DOCTORAT

AUTORISATION DE SOUTENANCE DE DOCTORAT AUTORISATION DE SOUTENANCE DE DOCTORAT Déposée par le candidat le.. Pôle Recherche Service des Doctorats Guillaume CROUZEAU Tél. : 01 53 10 57 99 Fax : 01 53 10 57 29 Guillaume.Crouzeau@paris-sorbonne.fr

Plus en détail

ECOLE DOCTORALE 86 «LETTRES, SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES»

ECOLE DOCTORALE 86 «LETTRES, SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES» FICHE DE SUIVI DE LA FORMATION DOCTORALE (à compléter pour une demande de réinscription en 2 ème, 3 ème et 4 ème année uniquement Et en 5 ème année en cas de complément de formation demandé) Nom... Prénom(s)...

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

DEMANDE DE CREDIT DE RECHERCHE MINI-ARC TRANSDISCIPLINAIRE Année académique 2009-2010

DEMANDE DE CREDIT DE RECHERCHE MINI-ARC TRANSDISCIPLINAIRE Année académique 2009-2010 DEMANDE DE CREDIT DE RECHERCHE MINI-ARC TRANSDISCIPLINAIRE Année académique 2009-2010 Date de la demande : PROMOTEUR I Nom, Prénom du promoteur de la thèse Fonction Faculté CP Tél E-mail Unité de Recherche

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be

UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES. www.usaintlouis.be UNIVERSITÉ SAINT-LOUIS BRUXELLES www.usaintlouis.be Une université au cœur de Bruxelles p.1 Des faits et des chiffres p.2 Recherche p.3 Conférences p.3 Enseignement et langues p.4 Bibliothèque p.6 Publications

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015

Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015 Ouverture de la séance : 16h30 Compte rendu de l Assemblée générale du CEMMC 23 juin 2015 1. Choix du nouveau logo du CEMMC Trois nouveaux logos ont été réalisés par Nicolas Patin. Suite à un vote, la

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Evaluation de l AERES sur l unité :

Evaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Evaluation de l AERES sur l unité : Centre d Etudes et de Recherche en Droit des Affaires et Gestion CEDAG sous tutelle des établissements et organismes Université Paris

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE Les comités d usagers des services Audiovisuel Bibliothèques Informatique et télécommunications Document

Plus en détail

École doctorale LIVRET DU DOCTORANT 2012-2013

École doctorale LIVRET DU DOCTORANT 2012-2013 École doctorale LIVRET DU DOCTORANT 2012-2013 1 www.univ-paris13.fr/ecole-doctorale-erasme SOMMAIRE SOMMAIRE Présentation de l école doctorale Érasme, p. 2 ADePE Association des doctorants et post-doctorants

Plus en détail

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014 VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI Année universitaire 2013-2014 DATE LIMITE DE RETOUR : 19 décembre 2014 Nom :... Prénoms :... E-mail :... Laboratoire de recherche :... La présente fiche

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : GERME - EA 4112 (LSMRC) de l'université de Lille 2 Octobre 2008 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE Préambule Le Conseil d administration établit un règlement intérieur relatif à l organisation et au fonctionnement des services du groupement ainsi qu à la gestion

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Institut d histoire du temps présent (IHTP) du CNRS Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche

Plus en détail

Charte des Thèses. Préambule

Charte des Thèses. Préambule Charte des Thèses Préambule Le cycle du doctorat est organisé au sein des centres d'études doctorales accrédités dans les établissements de l'université Moulay Ismaïl conformément à la loi 01-00 et aux

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

L histoire économique, sociale et des techniques

L histoire économique, sociale et des techniques Département d histoire 2, rue du facteur Cheval 91000 Evry, France L histoire économique, sociale et des techniques pour les entreprises Octobre 2007 Votre contact : Alain Pichon alain.pichon@univ-evry.fr

Plus en détail

Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES. Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1

Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES. Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1 Fédération Française de SAVATE boxe française & DA PROCÉDURES COMPTABLES & FINANCIÈRES Comptabilité FFSbf&DA mise à jour novembre 2007 1 SOMMAIRE LES RECETTES I LES RECETTES DE L ECHELON NATIONAL I.1.

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l enseignement supérieur

Plus en détail

Références : Délibération du conseil d administration de l UPMC du 28/10/2013

Références : Délibération du conseil d administration de l UPMC du 28/10/2013 Paris, le 17 novembre 2014 Le Président de l université Pierre et Marie Curie à Mesdames, Messieurs les Enseignants-Chercheurs, Mesdames, Messieurs les Enseignants Objet : Campagne 2014 d attribution des

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003

B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003 page 16 B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003 Résumé 28. Le budget proposé pour 2002-2003 s élève à 678 400 000 francs suisses, soit une augmentation de 112 542 000 francs suisses, ou

Plus en détail

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 :

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Membres Présents : Messieurs BARDAUD Thierry, GEORGES Olivier et PILLON Régis. Membre Absent et Excusé : Madame BARDAUD

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Accord Cadre de coopération

Accord Cadre de coopération Accord Cadre de coopération entre L'UNIVERSITE MONTESQUIEU-BORDEAUX IV, MEMBRE DE L UNIVERSITE DE BORDEAUX (FRANCE) et L UNIVERSITE DE THESSALIE (GRECE) Entre : -= =-= =- Le Président de l Université Montesquieu-Bordeaux

Plus en détail

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Aimé Diaka Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Compte-rendu et relevé de conclusions de la séance du 19 novembre 2009. Sous la co-présidence de M. Eric Piozin,

Plus en détail

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH

12-13/06/2013 C.COLIN / MA. BLOCH Réunionn du Conseil Scientifique de l EHESP 11 juin 2013 Compte rendu synthétique et relevé de décisions Référence Révision Date d application Version CS _juin_2013 Validation Rédigé Date 11/06/2013 Prénom

Plus en détail

DOUBLES DIPLÔMES APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX

DOUBLES DIPLÔMES APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX DOUBLES DIPLÔMES I - CONTEXTE APPEL A CANDIDATURES 2012 : AIDE À LA CRÉATION DE DOUBLES DIPLÔMES EURORÉGIONAUX La coopération Eurorégionale entre les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, les CC.AA.

Plus en détail

«ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS

«ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS «ReDoc Paris - Est» Réseau Doctoral de l Université PARIS-EST STATUTS Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 ier juillet 1901

Plus en détail

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA Date d entrée en vigueur : 19 avril 2011 Remplace/amende : S. O. Origine : Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures Numéro de référence : VPRGS-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Société, Environnement, Territoire SET

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Société, Environnement, Territoire SET Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Société, Environnement, Territoire SET sous tutelle des établissements et organismes : Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Centre National

Plus en détail

Pédagogie : A Lyon 1 : DESS en informatique documentaire (avec Enssib), DEUST doc, IUP DIST, DEA SIC puis à Lyon 3

Pédagogie : A Lyon 1 : DESS en informatique documentaire (avec Enssib), DEUST doc, IUP DIST, DEA SIC puis à Lyon 3 Présentation des offres de formation de professionnels de l IST Adaptation de l offre aux mutations technologiques et structurelles L intervenante Sylvie Lainé-Cruzel, PR à Lyon 3, actuellement responsable

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Médias, information et communication de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et gestion des finances publiques de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET

FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET FONDAMENTAUX DU CAMPUS CONDORCET Conclusions du séminaire des 2 et 3 septembre 2010 Ce séminaire a porté principalement, mais non exclusivement, sur les questions ayant trait aux espaces de recherche et

Plus en détail

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement

La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. Autorisations d engagement ANNEXE 2 EXPLICITATION DES RUBRIQUES La saisie des rubriques sera effectuée dans l application FARANDOLE avec les autres éléments du PAP. 1. Récapitulation des crédits destinés aux opérateurs de l État

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

COMPARAISON DE SALAIRES À L UNIVERSITÉ DE MONCTON

COMPARAISON DE SALAIRES À L UNIVERSITÉ DE MONCTON Nettoyeur II Juin 1995-avril 1996 22 513$ 0,00$* Mai 1996-avril 1997 25 272$ 0,00$* 47 785$ 0,00$ COMPARAISON DE SALAIRES À L UNIVERSITÉ DE MONCTON Juin 1997-avril1998 25 688$ 17 040$ Mai 1998-avril 1999

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL

ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL LILLE 1 ACCORD DE PARTENARIAT INDUSTRIEL Entre les soussignés : Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 3 000 000 d immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro B 330 581

Plus en détail

Les bourses de thèse

Les bourses de thèse Les bourses de thèse Certains d entre vous se souviennent des galères rencontrées, lorsqu en DEA, on recherche une bourse de thèse. Alors, nous avons décidé de vous faire un petit récapitulatif des bourses,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Banque et marché financier de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Pourquoi faire de la recherche?

Pourquoi faire de la recherche? Pourquoi faire de la recherche? Accès à l enseignement universitaire (MCU, PU) et Hospitalo- Universitaire (AHU, MCU- PH, PU- PH) Carrières industrielles Travail en équipe dans un laboratoire de recherche

Plus en détail

Les cotutelles internationales de thèse

Les cotutelles internationales de thèse Les cotutelles internationales de thèse Période de travail et de création, le Doctorat offre une réelle expérience professionnelle au jeune chercheur. Le doctorant est formé pour la recherche et par la

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Compte Rendu du Conseil d administration. du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011

Compte Rendu du Conseil d administration. du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011 Compte Rendu du Conseil d administration du lycée Jean Cocteau du 8 décembre 2011 Le quorum étant atteint, la séance est ouverte à 18h00 par Mr Kiszel. Sont présents 21 membres et 2 invités : Mr Fabrice

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Traduction de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français Charte de qualité pour l accueil des boursiers du gouvernement français Bien accueillir les étudiants étrangers correspond pour la France à une quadruple nécessité : culturelle, universitaire, économique

Plus en détail

Société Suisse d Hydrologie et de Limnologie «STATUTS»

Société Suisse d Hydrologie et de Limnologie «STATUTS» Société Suisse d Hydrologie et de Limnologie «STATUTS» Nom, siège, but Art. 1 La «Société suisse d hydrologie et de limnologie» (SSHL) est une association au sens de l art. 60 ff du Code civil suisse.

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Séance du 11 mars 2014 Point 5 de l ordre du jour Règles générales relatives aux modalités d évaluation des étudiants en Licence et en Master pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de l école doctorale

Rapport d évaluation de l école doctorale Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l école doctorale Bio Sorbonne Paris Cité PRES Sorbonne Paris Cité Université Paris Descartes Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du sport et société de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Soutien aux manifestations scientifiques

Soutien aux manifestations scientifiques Soutien aux manifestations scientifiques Antenne Amérique latine - Bureau des Amériques DEMANDE DE CONTRIBUTION 2014 La contribution totale ne pourra pas excéder 4 000 (les moyennes sont en général de

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010.

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Les premiers PRES ont été créés en 2007, leur principale ambition était de développer

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

MASTER CULTURES LITTERAIRES EUROPEENNES

MASTER CULTURES LITTERAIRES EUROPEENNES MASTER CULTURES LITTERAIRES EUROPEENNES Informations pratiques 1 UNIVERSITE DE HAUTE ALSACE (Mulhouse) COORDONNÉES UFR Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines 10, rue des Frères Lumière F 68093

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

Vu le Règlement d études et d examens de la faculté de droit de l Université nom, conviennent ce qui suit:

Vu le Règlement d études et d examens de la faculté de droit de l Université nom, conviennent ce qui suit: Diplôme de doctorat en cotutelle Convention de cotutelle Entre l Université de nom, Faculté de nom représentée par nom, prénom, fonction et l Université de nom, Faculté de nom représentée par nom, prénom,

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre du droit de l entreprise, EA 3397 de l'université Strasbourg 3 avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : Décret du Modifiant le décret n 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail