Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)"

Transcription

1 Université Cheikh Anta Diop de Dakar Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar 8 Décembre 2009, Dakar Rapport d Activité: année Pr ésenté par A.Wagué Directeur de l ITNA

2 Sommaire Présentation de l Institut Activités Perspectives Conclusions

3 La cour de l ITNA

4

5 Présentation de l Institut Créé en 1982, l institut de Technologie Nucléaire Appliquée (ITNA) est un institut d Université. Ses missions peuvent se résumer ainsi: 1. Développer les technologies nucléaires et atomiques pour les applications dans des domaines essentiels comme la médecine, l agriculture, l industrie minière et l hydrologie. 2. Répondre aux énormes besoins de formation en physique et technologie atomiques et nucléaires ainsi qu au besoin de maintenance des équipements scientifiques en général et électroniques en particuliers dans les institutions sénégalaises. Répondre au besoin de formation d ingénieurs et de techniciens spécialisés en génie atomique et nucléaire 3. Assurer la radioprotection, la sûreté et le contrôle dans tous les domaines d utilisation des rayonnements ionisants et des matières radioactives en milieu universitaire, médical, agronomique et industriel.

6 Activités de Formation Actuellement l activité principale de l institut se situe au niveau des programmes de formation de troisième cycle en physique atomique et nucléaire. Sur ce plan dès Janvier 2004, les cours de troisième cycle ont pu reprendre effectivement à l Institut dans une salle de cours entièrement rénovée, avec connexion Internet, dans un environnement agréable. Ainsi les cours de physique des noyaux, des particules, d interaction rayonnement matière ainsi que de physique atomique, de chimie quantique, d optoélectronique, d informatique, de biochimie, de mathématique, de calcul numérique, de radioprotection, de traceur isotopique, de didactique de la physique sont dispensés de façon très moderne et souvent illustrés, par vidéo projection et connexion Internet direct sur les sites mondiaux de physique atomique et nucléaire.

7 Pour l année l institut avait un effectif de 12 étudiants inscrits à l AEA, de 30 étudiants actifs préparant leur mémoire de DEA dont 4 filles soit 33% de filles et de 15 étudiants préparant effectivement leur thèse. Cette année l Institut aura en tout un effectif total de 68 étudiants. Le taux de réussite à l AEA est de 100%. Pour l encadrement à l AEA il y a 12 enseignants pour 12 étudiants mais pour l encadrement des mémoires il existe un vrai problème et comme c est un travail sans incidence financière il est très difficile d impliquer tout le monde. Malgré tout, 6 mémoires de DEA ont été soutenus en 2009.D autres mémoires de DEA et des thèses sont sur le point d être soutenus sur des thèmes portant sur les applications des lasers en médecine, sur la fabrication des isotopes légers, sur la dosimétrie des rayonnements ionisants, sur le radon dans l habitat au Sénégal, sur la chromodynamique quantique, ainsi que sur les questions de la libération et de la production de l énergie nucléaire

8 A l institut nous avons également l intervention de professeurs venant de l étranger. C est ainsi que nous avons également accueilli en mars 2009 la visite de Dr. Cheikh Mbacke Diop du Centre de Recherche Nucléaire de Saclay pour des séminaires sur les réactions nucléaires avec les neutrons. Il reviendra en 2010 comme il l habitude de le faire depuis maintenant quatre ans ainsi que d autres professeurs venant de l Universite de Paris Sud et de l Universite de Vienne pour des cours de Physique et d astronomie.

9 COLLABORATION ET PARTICIPATION AUX CONFERENCES ET SEMINAIRES COLLABORATION AU SEIN DE L UCAD: Pour la mise en place d un plateau technique à l Itna au service de l Université et de l Afrique dans la recherche et les applications du nucléaire : o o o Laboratoire de Nutrition, FST Laboratoire Atomes Lasers, FST Laboratoire de carbone 14. IFAN CONFERENCES ET SEMINAIRES : o Atelier Régional AFRA sur l Utilisation des ICT das les sciences et Techniques Nucléaires, Mai 2009, ITNA, Dakar Senegal o Atelier sur l Energie Nucléaire et la Planification énergétique, Juillet 2009, AIEA,Vienne, Autriche o Atelier de formation sur des logiciels de gestion et la création de site WEB pour les étudiants de l ITNA Septembre, Octobre 2009, ITNA o Atelier sur les centrales nucléaires pour les pays nouveaux, Novembre 2009 AIEA, Vienne, Autriche o Réunion de coordination sur les ICT dans le nucléaire, Novembre 2009, Cape Town, Afrique du Sud

10

11

12 ITNA ET LA REFORME LMD L institut va soumettre cette année son projet de master validé à Saly sur «Interaction Rayonnement Matière. Ce projet fonctionnera en partenariat avec la Faculté des Sciences et Techniques et la Faculté de Médecine comme c est le cas actuellement avec le DEA de physique atomique et nucléaire mais également avec l ESP. Avec ce Master que nous avons présenté au séminaire de Saly, l ITNA jouera pleinement le rôle fédérateur et le caractère pluridisciplinaire qui lui incombe au sein de l espace universitaire pour le développement de la physique atomique et nucléaire ainsi que ces innombrables applications. L ITNA est un institut membre de l École Doctorale PCSTUI dont il abrite le secrétariat. La formation doctorale sur la physique nucléaire et atomique a été validée par le conseil scientifique de l Institut.

13 Perspectives Il est indispensable que l Institut soit doter des équipements et du personnel adéquats pour faire face à ces différentes missions qui sont importantes et incontournables pour un développement économique et social harmonieux du pays avec les connaissances et les techniques nécessaires sur les applications pacifiques du nucléaire, mais aussi pour le contrôle et la minimisation des risques liées aux questions nucléaires. Nous devons nous préparer pour faire face à tous les défis du Nucléaire y compris la menace nucléaire.

14 Dans cette perspective, nous avons développé et nous continuons de développer des actions auprès des autorités universitaires pour qu ensemble nous puissions prendre les mesures nécessaires et susciter des partenariats pour rendre l institut pleinement opérationnel. L INSTITUT à l heure actuelle, au niveau de l AFRA en collaboration avec l AIEA assure la coordination de deux projets ; L un porte sur la Fluorescence X en analyse environnemental et l autre sur la formation aux techniques et à l instrumentation nucléaires pour différents utilisateurs du nucléaire (médecins, pharmaciens, agronomes, vétérinaires, industriels etc. ). Ces projets viennent de démarrer et nous avons commencé la réception de certains équipements pour la mise en place de programmes et d expertise avérés sur ces questions..

15 En plus l ITNA est le point focal pour les projets de sécurité nucléaire et de radioprotection dans le cadre d un programme de coopération technique avec l Agence Internationale de l Energie Atomique ; Actuellement un groupe de travail avec les experts de l AIEA est entrain de se réunir a l Institut pour voir les conditions de mise en place d une autorité de régulation sur les questions de la sécurité nucléaire et de la radioprotection au niveau nationale.

16 Conclusions L ITNA comme institut d Université spécialisé doit pouvoir jouer un rôle majeur pour le développement des activités scientifiques dans le domaine du nucléaire au service du développement économique et social et de la sécurité du pays. Dans toutes les Universités du monde, les instituts scientifiques spécialisés sont des dispositifs stratégiques très importants. Par la qualité de leurs programmes et de leurs activités centrés exclusivement vers la recherche et les applications directes de la recherche, ils peuvent beaucoup contribuer au développement socio-économique en Afrique. Les instituts scientifiques universitaires peuvent être d une très grande efficacité pour le développement des connaissances et des techniques en leur accordant l importance qu il faut. A cet effet, pour ce qui concerne l ITNA, il faudrait augmenter son budget de manière très substantielle ( le budget actuel de l institut est passe de a FCFA, c est un progrès et je dis merci a Monsieur le Recteur). J espère que nous atteindrons au moins pour 2010.

17 Je voudrais remercier l Agence Internationale de l Énergie Atomique pour son appui et je voudrais demander au RECTEUR de faire cette année également un geste positif pour les instituts d université dans l amélioration de leur budget.

RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008

RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008 Université Cheikh Anta Diop de Dakar RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008 2008 MISSIONS DU CENTRE DE CALCUL Service de support pédagogique et de soutien à l enseignement

Plus en détail

Université Cheikh Anta Diop de DAKAR Rectorat. CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE Bilan 2008-2009

Université Cheikh Anta Diop de DAKAR Rectorat. CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE Bilan 2008-2009 Université Cheikh Anta Diop de DAKAR Rectorat CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE Bilan 2008-2009 UCAD décembre 2009 1 MISSIONS DU CENTRE DE CALCUL Service de support pédagogique et de soutien à l enseignement

Plus en détail

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008 RAPPORT D ACTIVITES 2008 MISSION ZOOM SUR En rapport avec le Ministère de l Enseignement Supérieur et la RTS Présentation des nouveaux chantiers de l UCAD : o FASEG ; o Nouveau bâtiment de la FLSH ; o

Plus en détail

Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable. Pr B. FAYOMI

Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable. Pr B. FAYOMI Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable Pr B. FAYOMI CoPES-AOC Plan de la Presentation Introduction /Contexte Historique & Acquis Recommandations

Plus en détail

Contexte National en Matière de

Contexte National en Matière de Atelier régional sur l'élaboration de la stratégie nationale en matière d'enseignement et de formation dans le domaine logique et la sûreté du transport et des déchets radioactifs Contexte National en

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013)

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) FICHE TECHNIQUE DU PROJET Numéro du projet : 593 RAF 6000 Nom du projet «Projet d appui au développement

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

«Physique nucléaire et applications»

«Physique nucléaire et applications» UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 UFR de PHYSIQUE MASTER DÉLOCALISÉ A HANOI (avec le soutien de l Agence universitaire de la Francophonie) «Physique nucléaire et applications» ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009 RÉSUMÉ

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارة التعليم العالي و البحث العلمي MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ARRETE

Plus en détail

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr)

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr) Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique Service nucléaire (clement.hill@cea.fr) 1 Le rôle du Service nucléaire de la Représentation Permanente française Promouvoir

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises N 5. www.conect.org.tn conect 2014 Votre Revue de Presse Edition Spéciale Journées de Partenariat Tuniso- Sénégalaises By N 5 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Techniques nucléaires et radioprotection de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS Séminaire scientifique annuel Université Sorbonne Paris Cité 2015 Programmes de recherche interdisciplinaires Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis

Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis Campus Universitaire-2092-EL MANAR2 Tél: 71 872 600 Fax: 71 885 350 Site web: www.fst.rnu.tn Présentation

Plus en détail

1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE

1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE 1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE www-instn.cea.fr Jeudi 7 novembre 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 Contexte au niveau international Number of Radiotherapy Machines Per Million People no

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique

ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique ROYAUME DU MAROC Ministère de l Eductaion Nationale, de l Enseignement Supérieur de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE : Hassan II ETABLISSEMENT : Faculté de Médecine &

Plus en détail

BOURSES DOCTORALES DE RECHERCHE

BOURSES DOCTORALES DE RECHERCHE BOURSES DOCTORALES DE RECHERCHE APPEL A CANDIDATURES 2005 BOURSES DOCTORALES COFINANCEES AVEC DES ENTREPRISES BOURSES DOCTORALES COFINANCEES AVEC DES ORGANISMES DE RECHERCHE BOURSES DOCTORALES REGIONALES

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Propositions de suivi

Propositions de suivi Documents d information SG/Inf(2014)2 20 janvier 2014 Débat thématique : «Sécurité des journalistes Mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre des normes en matière de droits de l homme» Propositions

Plus en détail

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00.

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00. Discours du Professeur EL Houssaine Louardi, Ministre de la Santé à l occasion de l'inauguration de la Conférence Internationale de l Association Internationale des Instituts Nationaux de Santé Publique

Plus en détail

Appel de Candidature

Appel de Candidature Appel de Candidature Formation sur l assurance qualité interne dans l Afrique de l Ouest 2015-16 Le projet «Training on Internal Quality Assurance in West Africa (TrainIQAfrica)» est une formation pour

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Programme d études La Formation en Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs est inscrite dans le cadre de la réforme LMD.

Programme d études La Formation en Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs est inscrite dans le cadre de la réforme LMD. Master en éducation et formation (MEF) Spécialité : Pilotage et gestion des systèmes éducatifs Option : Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs (PSGSE) Dispositif en ligne Année 2014-2015

Plus en détail

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer»

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer» Ministère de l enseignement supérieur & de la Recherche Scientifique ******************* Université de Sfax ******************** Faculté de Médecine de Sfax Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie

Plus en détail

«Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains»

«Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains» - «Eco-construction et Management des Projets immobiliers en Afrique» ******** «Technologies pour la Gestion durable et interculturelle des Déchets dans les pays africains» ******** «Technologies pour

Plus en détail

Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection. Un outil nécessaire

Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection. Un outil nécessaire Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection Un outil nécessaire La PCR a une histoire (1) Décembre 1934 : premiers textes réglementaires en radioprotection Juin 1937 : circulaire

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Rapport et recommandations

Rapport et recommandations La Campagne Nationale de lutte Contre la Cybercriminalité 2014-2017 La première campagne 2014: Du 06 Mai au 25 Juin 2014 Rapport et recommandations Le Mardi 06 Mai 2014, à Kénitra et au sein de l Ecole

Plus en détail

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)-

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Plan Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Bénin May 12, 2015 Plan Plan 1 Introduction et rappels 2 Programmes offerts en liaisons avec le CEA et les accords

Plus en détail

Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014

Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014 Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales Une formation en ligne proposée par l IHEID (Genève) 21 novembre 2013-5 mars 2014 Depuis 2007, le Pôle genre et développement de l Institut de hautes

Plus en détail

L Assurance Qualité Interne en Allemagne. L exemple de l Université de Duisburg-Essen.

L Assurance Qualité Interne en Allemagne. L exemple de l Université de Duisburg-Essen. L Assurance Qualité Interne en Allemagne. L exemple de l Université de Duisburg-Essen. Conférence DAAD/CAMES/UNESCO 13 au 15 Novembre 2014, à Dakar au Sénégal Dr. Solveig Randhahn Centre pour le développement

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE - DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation La Licence

Plus en détail

Le Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM) Organise. en partenariat avec

Le Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM) Organise. en partenariat avec Sous le patronage de M. José Manuel BARROSO Président de la Commission Européenne Le Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM) Organise en partenariat avec La Commission

Plus en détail

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS 1 The Montbéliard Radiation Protection Pilot Project: a global approach of radiation protection adressing occupational, public and patient exposures at the level of a large urban community I. NETILLARD

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

Enjeux du projet MOOC Africa. Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl.

Enjeux du projet MOOC Africa. Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl. Enjeux du projet MOOC Africa Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl.ch Un changement majeur Depuis 2012: There s a Tsunami coming [ John Hennessy,

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Annick Jaton Université Laval Québec, Canada Séminaire d évaluation des besoins en formation des géomètres en Afrique de

Plus en détail

Production Scientifique et Formation Diplômante : BILAN DE L ANNEE 2011

Production Scientifique et Formation Diplômante : BILAN DE L ANNEE 2011 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique IMPORTANT - Le formulaire du «Bilan 2011» et le document «Annexes»

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 ENTRÉE LIBRE DE 10H30 À 17H SUR PRÉSENTATION D UNE CARTE D IDENTITÉ 31, AVENUE DE LA DIVISION

Plus en détail

La coopération française dans les domaines universitaires en République centrafricaine

La coopération française dans les domaines universitaires en République centrafricaine Promotion de l enseignement supérieur et de la recherche en faveur du développement est l un des trois axes de la coopération du scac de Bangui. Promotion de l enseignement supérieur et de la recherche

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 26 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME Objet : Inspection

Plus en détail

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants,

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants, DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers Votre présence remarquée dans cette salle me procure une joie et une satisfaction

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia

Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

PROJET CREATION D INCUBATEURS SCIENTIFIQUES A L UNIVERSITE L ELEMENTS POUR LA DECISION

PROJET CREATION D INCUBATEURS SCIENTIFIQUES A L UNIVERSITE L ELEMENTS POUR LA DECISION UNIVERSITE D ORAND ORAN-UNIVERSITE EURO-MED TETHYS JOURNEES D ETUDES D VALORISATION, INCUBATEURS & PEPINIERES D ENTREPRISES D ORAN 17-18 18 FEVRIER 2007 PROJET CREATION D INCUBATEURS D SCIENTIFIQUES A

Plus en détail

SEMINAIRE ADDIS ABEBA

SEMINAIRE ADDIS ABEBA SEMINAIRE ADDIS ABEBA INNOVATIVE APPROACHES TO DOCTORAL EDUCATION AND RESEARCH TRAINING IN SUB-SAHARAN AFRICA JULY 11 th (Evening) 13 th (end of the day), 2012. A l Université C.A.Diop la formation doctorale

Plus en détail

Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA

Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA Ouverture officielle du deuxième Forum ministériel sur les sciences, les technologies et l innovation en Afrique Rabat, Maroc, 15 octobre 2014 Discours d Oley Dibba- Wadda, Secrétaire exécutive de l ADEA

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009 2009 1 ) ACTIVITES GENERALES Danslecadredesesactivitéscourantes,laDAFa eu àparticiper àdeuxséminairessurlenouveau

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ MAINTENANCE, QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL un peuple un but une foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE TE DE TRANSPARENCE TERMES DE REFERENCE ATELIER DE

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR

LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR UN PÔLE EXCEPTIONNEL DE RECHERCHE ET DE FORMATION AU CŒUR DE L EUROPE 1 2009 LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES UNIVERSITÉS DU RHIN SUPÉRIEUR

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

DEPARTEMENT PROJETS ET FORMATION CONTINUE

DEPARTEMENT PROJETS ET FORMATION CONTINUE UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR CENTRE D ETUDES DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE L INFORMATION (CESTI) Tél : (221) 824.68.75 / 824.93.66 Fax : (221) 824.24.17 E.mail : eugenieraw@hotmail.com DEPARTEMENT

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Santé, populations, et politiques sociales (SPPS) de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Une Ecole Doctorale en Sciences et Technologies de l Information et de la Communication et ses Applications

Une Ecole Doctorale en Sciences et Technologies de l Information et de la Communication et ses Applications Une Ecole Doctorale en Sciences et Technologies de l Information et de la Communication et ses Applications une collaboration Franco-Italienne/Italo-Française 1 Préambule Ce projet est expérimental pour

Plus en détail

AUF. Agence universitaire de la Francophonie. www.auf.org

AUF. Agence universitaire de la Francophonie. www.auf.org AUF Agence universitaire de la Francophonie www.auf.org Langue française, diversité culturelle et linguistique Valoriser la langue française dans l université et assurer la promotion de la diversité culturelle

Plus en détail

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers MEDIASTIAM Campus Arts et Métiers d Aix-en-Provence Février 2015 1 C O N C E V O I R D E M A I N SOMMAIRE Description du projet

Plus en détail

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)-

Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Plan Centre d Excellence Africain en Sciences Mathématiques et Applications (CEA -SMA)- Bénin J. TOSSA Université d Abomey-Calavi Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques BP 613, Porto-Novo,

Plus en détail

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 17-18 JUIN 2010 VILLA MANDARINE, SOUISSI - RABAT P R. K H A L I D L A I R I N I V I C E - D O Y E N C H A R G É

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

+ ASSURANCE QUALITE INTERNE

+ ASSURANCE QUALITE INTERNE + ASSURANCE QUALITE INTERNE Description, Défis, Rôles Pr Ag. Mamadou SARR Cellule Interne d Assurance Qualité Rectorat (UCAD) mamadou2.sarr@ucad.edu.sn Conférence conjointe DAAD-CAMES-UNESCO. Dakar 13-15

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL

MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL MÉMOIRE DU CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS DU CHUM À L'OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL LE 11 DÉCEMBRE 2006, À MONTRÉAL Document préparé par : Edgard Nassif, M.D., MBA Présentateur

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013)

POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013) POINT SANTE AU TRAVAIL DES PERSONNELS MEDICAUX A l AP-HP (à partir du Bilan du Service Central de Santé au Travail 2013) Docteur Fabienne LECIEUX Médecin Coordonnateur CME du 09 septembre 2014 L AP-HP

Plus en détail

FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD

FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES (FASA) UNIVERSITE DE DSCHANG-CAMEROUN ETAT DE LA REFORME DES PROGRAMMES LMD Pr. Manjeli Yacouba Doyen de la FASA PLAN 1. LA FASA EN QUELQUES LIGNES 2. LA FASA

Plus en détail

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION Mention MANAGEMENT DES AFFAIRES ET NEGOCIATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES 2 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche. Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen

Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche. Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen Une nouvelle dynamique pour l Enseignement supérieur et la Recherche Fiche 2 : L Enseignement supérieur dans l académie de Rouen Les Universités en Haute-Normandie La Haute-Normandie compte deux Universités,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection

Plus en détail

ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002

ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002 ATELIER PARIS 21 Utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre la pauvreté et de développement Dakar, 21-23 Janvier 2002 RAPPORT DU CAP-VERT I / La politique nationale de communication

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Direction Générale du Travail Radioprotection des travailleurs Evolutions réglementaires intervenues et celles attendues en 2013 impactant l action des médecins du travail Réforme de la médecine du travail,

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

ARTstor à l Université d Ottawa. Une réussite

ARTstor à l Université d Ottawa. Une réussite ARTstor à l Université d Ottawa Une réussite Faits uottawa La plus grande université bilingue en Amérique du Nord Parmi les dix meilleures institutions canadiennes, axées sur la recherche Approximativement

Plus en détail