Entente de principe en main, la CSN est heureuse du dénouement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entente de principe en main, la CSN est heureuse du dénouement"

Transcription

1 Sous-secteur 1B Magasins non-alimentaire Entente de principe en main, la CSN est heureuse du dénouement Après avoir déployé ses ressources pour la syndicalisation des salarié-es de Couche- Tard, la CSN peut annoncer aujourd'hui qu'elle est parvenue à convenir d'une entente de principe avec la direction de Couche-Tard portant à la fois sur des conventions collectives pour les quelque 70 travailleuses et travailleurs des six Couche-Tard syndiqués et sur une contrepartie satisfaisante pour les 24 salarié-es des deux Couche- Tard qui, malheureusement, ont été fermés. C'est à l'unanimité que celle-ci a été entérinée. «Nous l'avons dit sur tous les tons : malgré les lois québécoises, le processus de syndicalisation au Québec est ardu. Les embûches rencontrées ont été nombreuses pour parvenir à syndiquer des travailleuses et des travailleurs de Couche-Tard qui le souhaitaient ardemment. Nous n'avons pas dérogé de notre plan de travail. Et aujourd'hui, nous pouvons dire que ces employé-es de Couche- Tard en retirent les fruits. Entente de principe en main, nous pouvons affirmer que nous sommes heureux du dénouement positif que trouve enfin ce dossier», d'affirmer Jacques Létourneau, président de la CSN. Faits saillants de l'entente Les salarié-es des deux Couche-Tard qui ont été fermés, soit ceux à l'angle des rues Saint-Denis et Beaubien puis D'Iberville et Jean-Talon, profiteront d'une contrepartie satisfaisante. Pour ce qui est de la première convention collective des travailleuses et des travailleurs de Couche-Tard, elle repose principalement sur quatre volets : santé et sécurité au travail, salaires, organisation du travail ainsi que reconnaissance et vie syndicales. «On le sait, la question de la santé et de la sécurité des travailleurs était depuis le début au cœur de nos revendications. Notamment la nuit, nous avons à faire face à des dangers d'agression. La convention comporte une série de mesures qui contribueront à assurer la sécurité du personnel, mais aussi des clients», de déclarer Kassandra 1

2 Sous-secteur 1B Magasins non-alimentaire Lanteigne, vice-présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Couche-Tard de la Montérégie-CSN. Au plan des salaires, une échelle a été établie et les salariés l'intégreront à l'échelon représentant leur ancienneté. Tous les ans, à la date anniversaire de la convention, une augmentation de salaire de 2 % sera automatiquement octroyée à ceux qui se trouvent au maximum de l'échelle salariale. Évidemment, la constitution de celle-ci permet également d'accélérer les augmentations salariales des autres salarié-es. De plus, celles et ceux qui étaient à l'emploi de Couche-Tard ou d'un des franchisés entre la date d'accréditation et celle de la signature de la convention recevront un montant forfaitaire de 0,25 $ l'heure travaillée. La convention comporte aussi des avancées sur l'attribution des horaires, la durée et l'octroi des vacances, et ce, selon le principe d'ancienneté, le nombre de jours de congé, la surveillance électronique et l'assurance collective. «La syndicalisation des salarié-es de ces dépanneurs et l'obtention d'une convention collective dans ce secteur est une première en Amérique du Nord. Nous en sommes fiers! Nous souhaitons collaborer avec l'employeur afin qu'ensemble nous fassions une réussite de cette syndicalisation. Voilà pourquoi, nous avons aussi demandé au ministère du Travail d'accompagner les parties dans le suivi de l'application de la convention collective. Nous croyons que la contribution du ministère sera un atout pour faire en sorte d'introduire chez Couche-Tard une culture différente de relations de travail», de soutenir Serge Fournier, président de la Fédération du commerce (FC-CSN). «Une page est tournée, il faut aller de l'avant. Si la direction de Couche-Tard a su développer ses initiatives entrepreneuriales, nous sommes convaincus qu'elle peut travailler de concert avec nous afin de favoriser un bon climat de travail et de faire de son entreprise un exemple en matière de responsabilité sociale», d'ajouter le président de la CSN. «Nous avons voulu nous syndiquer pour améliorer notre sort, obtenir le respect et la reconnaissance et faire en sorte que l'entreprise pour laquelle nous œuvrons redistribue plus équitablement à ses employé-es la richesse que nous contribuons également à produire. Aujourd'hui, nous savons que nous avons fait le bon choix», de conclure Luis Salvator Donis Ramirez, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Couche-Tard de Montréal et Laval-CSN. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec. 2

3 Sous-secteur 1B Magasins non-alimentaire Pour information: Jacqueline Rodrigue Directrice - Service des communications de la CSN Cell. : ; bur. :

L union fait la force

L union fait la force L union fait la force faire la différence Vous faites la différence Vous faites la différence En tant que membre, vous êtes toujours au cœur de nos préoccupations. Ensemble, nous unissons nos efforts pour

Plus en détail

Nouvelles formes de travail : Les droits ont-ils un avenir? Organisé par

Nouvelles formes de travail : Les droits ont-ils un avenir? Organisé par Cat. 7.170.1 ACTES DU 2 e FORUM DROITS ET LIBERTÉS Nouvelles formes de travail : Les droits ont-ils un avenir? Organisé par LA COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE ET DES DROITS DE LA JEUNESSE Novembre

Plus en détail

Projet de loi relatif au dialogue social et à l'emploi

Projet de loi relatif au dialogue social et à l'emploi Dossier de presse Projet de loi relatif au dialogue social et à l'emploi 22 avril 2015 Contact Presse : cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr 01 49 55 31 02 www.travail-emploi.gouv.fr Sommaire La loi relative

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social

La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social X UNIVERSITE D'ETE DE L'I.A.S - TOULOUSE 29-30 AOUT 2001 Les Nouvelles Voies de l'audit Social Intervention de M. Mohamed ENNACEUR (*) La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social La SA

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 2014

RAPPORT ANNUEL 2013 2014 1 table des matières 02 3 Mot du président du conseil d administration 01 4 Mot de la présidente-directrice générale 6 8 12 14 16 18 Introduction Soutien au développement Communications Développement territorial

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE SOCIALE 1 Ce guide est un outil de référence sur l économie sociale. Il est conçu pour que les intervenants 1 qui organisent des activités de sensibilisation à l économie

Plus en détail

Loi 10. ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de. démantèlement FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES EN ACTION CONTRE LE

Loi 10. ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de. démantèlement FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES EN ACTION CONTRE LE ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de Loi 10 FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES À LA POPULATION DANS LE PROJET DE LOI 10 DU MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX, GAÉTAN BARRETTE, BIEN

Plus en détail

Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler!

Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler! Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler! Le chemin parcouru L intégration des élèves en difficulté en classe régulière est une priorité pour la Fédération des syndicats de l enseignement

Plus en détail

Cet automne, on remet les pendules à l heure!

Cet automne, on remet les pendules à l heure! marc mongeau Programme d éducation FTQ 2013-2014 PAGE 4. journal de la fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) nº 103 / septembre-octobre 2013 Congrès de fondation du nouveau syndicat

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

Conception et mise en page : Ariane Bilodeau. Illustrations : Maud Gauthier

Conception et mise en page : Ariane Bilodeau. Illustrations : Maud Gauthier Document produit par : Yves Sabourin, membre du regroupement cégep affecté à l élaboration de la formation Micheline Thibodeau, vice-présidente de la FNEEQ Jean Trudelle, président de la FNEEQ Conception

Plus en détail

Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre?

Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre? Qu est-ce que les entrepreneurs québécois ont dans le ventre? Réalisé par la Fondation de l entrepreneurship Avril 2010 Avec la collaboration de TablE des matières table DES GRAPHIQUES... 2 table DES

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Pour l'an II de la Démocratie

Pour l'an II de la Démocratie Rapport à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Pour l'an II de la Démocratie sanitaire 14 février 2014 Rapport présenté par Claire COMPAGNON en collaboration avec Véronique GHADI «Dans une

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS

GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS Un service de garde éducatif à la petite enfance qui prend racine dans sa communauté GUIDE PRATIQUE ET STRATÉGIQUE À L INTENTION DES MUNICIPALITÉS Table des matières MOT de la ministre DE LA FAMILLE Mot

Plus en détail

La question de la performance de la productivité

La question de la performance de la productivité Pourquoi les Américains sont-ils plus productifs que les Canadiens? Andrew Sharpe* Centre d étude des niveaux de vie La question de la performance de la productivité du Canada a retenu beaucoup d attention

Plus en détail

Etude sur l intégration de critères RSE dans la part variable des rémunérations des dirigeants et des managers. Juin 2012

Etude sur l intégration de critères RSE dans la part variable des rémunérations des dirigeants et des managers. Juin 2012 Etude sur l intégration de critères RSE dans la part variable des rémunérations des dirigeants et des managers Juin 2012 Sommaire Introduction 3 Eléments de contexte 4 Les pratiques observées dans les

Plus en détail

Vivre bien et plus longtemps

Vivre bien et plus longtemps Vivre bien et plus longtemps Rapport soumis au ministre de la Santé et des Soins de longue durée et au ministre délégué aux Affaires des personnes âgées sur les recommandations visant à contribuer à la

Plus en détail

Plan détaillé pour assurer la viabilité

Plan détaillé pour assurer la viabilité icace Effi Sécuritaire Accessible A Efficace Eff écuritaire Accessible A Efficace Effi Sécuritaire icace Effi Sécuritaire Accessible A Efficace Eff écuritaire Accessible A Efficace Effi Sécuritaire icace

Plus en détail

Service public fédéral Sécurité sociale. la sécurité sociale. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Janvier 2011

Service public fédéral Sécurité sociale. la sécurité sociale. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Janvier 2011 Service public fédéral Sécurité sociale la sécurité sociale Tout ce que vous avez toujours voulu savoir Janvier 2011 2 Préface La sécurité sociale... Tout le monde en a déjà entendu parler. Dans cette

Plus en détail

Rapport sur l état des droits humains au Québec et au Canada

Rapport sur l état des droits humains au Québec et au Canada Rapport sur l état des droits humains au Québec et au Canada Quand l ordre social ne permet pas la mise en œuvre des droits, c est l ordre qu il faut changer, pas les droits! juin 2013 La Ligue des droits

Plus en détail

Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle».

Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle». Le constat du stress au travail et du mal-être des salariés en entreprise : les méthodes de gestion de ce «nouveau mal du siècle». Quel rôle peut jouer l organisation du travail et la communication interne

Plus en détail

Inscrire l utilité sociale au cœur des politiques locales Guide pratique

Inscrire l utilité sociale au cœur des politiques locales Guide pratique repères outils pratique Inscrire l utilité sociale au cœur des politiques locales Guide pratique perspectives guide pratique Inscrire l utilité sociale au cœur des politiques locales 1 Éditorial accorder

Plus en détail

RIGUEUR RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES

RIGUEUR RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES RIGUEUR ET RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES RIGUEUR ET RESPONSABILITÉ DANS LA GESTION DES DÉPENSES «... des choix plus rigoureux et responsables s imposent.» Rigueur et responsabilité dans

Plus en détail

DJABI JABI D le label DiversitÉ Djabi l a b e l D i v e r s i t É U N l e v i e r P O U r l a P r É v e N t i O N e t l a

DJABI JABI D le label DiversitÉ Djabi l a b e l D i v e r s i t É U N l e v i e r P O U r l a P r É v e N t i O N e t l a Anissa DJABI LE LABEL DIVERSITÉ UN LEVIER POUR LA PRÉVENTION ET LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS OBTENIR ET MAINTENIR SA LABELLISATION Anissa DJABI LE LABEL DIVERSITÉ UN LEVIER POUR LA PRÉVENTION ET

Plus en détail

Les nouvelles connaissances usuelles. Femmes au travail

Les nouvelles connaissances usuelles. Femmes au travail Les nouvelles connaissances usuelles Femmes au travail Responsable de la recherche Jeanne Francke Textes Jeanne Francke, Diane Labelle, Gilles Landry Relecture Andrée Berube et Micheline Jean Collaboration

Plus en détail

Différent Performant Présent. Rapport financier 2007

Différent Performant Présent. Rapport financier 2007 Différent Performant Présent Rapport financier 2007 DESJARDINS, LE PLUS GRAND GROUPE FINANCIER COOPÉRATIF AU CANADA Desjardins, c est plus qu une banque. C est le plus grand groupe financier intégré de

Plus en détail

Présentation de L Enquête Fonction Ressources Humaines Edition 2003

Présentation de L Enquête Fonction Ressources Humaines Edition 2003 Présentation de L Enquête Fonction Ressources Humaines Edition 2003 Votre contact : Séverine BRACHET 01 55 00 92 60 page Préambule Contenu de l'enquête et définitions 3 Panel de l'enquête 3 Les effectifs

Plus en détail

DISPOSITIONS LIANT D'UNE PART, LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) D'AUTRE PART,

DISPOSITIONS LIANT D'UNE PART, LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) D'AUTRE PART, DISPOSITIONS LIANT D'UNE PART, LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION POUR LES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES (CPNCF) ET D'AUTRE PART, LA CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC (CSQ) POUR LE COMPTE DES SYNDICATS

Plus en détail