BERNER. S1 : Prospection et suivi de clientèle. S4 : Mercatique FICHES OUTILS MÉTHODOLOGIE DU PROJET DE PROSPECTION. Auteur : Cyrille COURSON

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BERNER. S1 : Prospection et suivi de clientèle. S4 : Mercatique FICHES OUTILS MÉTHODOLOGIE DU PROJET DE PROSPECTION. Auteur : Cyrille COURSON"

Transcription

1 S1 : Prospection et suivi de clientèle BERNER EXPERTS PAR PASSION Dossier 1 : Introduction à la prospection Étape 1 : La préparation de la prospection 9 Étape 2 : Le choix de la cible 25 Étape 3 : La stratégie de prospection 35 Dossier 2 : Les techniques de prospection Étape 1 : Le publipostage 51 Étape 2 : La prospection téléphonique 61 Étape 3 : Les manifestations commerciales 69 Étape 4 : La visite de prospection 79 Dossier 3 : La gestion et le suivi de la prospection Étape 1 : La gestion de l activité du vendeur 93 Étape 2 : Les résultats d une opération de prospection 111 Dossier 4 : Le suivi de la clientèle Étape 1 : Les tâches relatives au suivi de clientèle 131 Étape 2 : Le suivi et la fidélisation de la clientèle 139 Étape 3 : L analyse des résultats de l activité du vendeur 155 S4 : Mercatique Dossier 5 : Introduction à la mercatique Étape 1 : L analyse du marché de l entreprise 173 Étape 2 : Le positionnement de l offre de l entreprise 181 Dossier 6 : L étude de la demande Étape 1 : Les études commerciales 189 Étape 2 : La clientèle 195 Dossier 7 : Les variables du plan de marchéage Étape 1 : Les produits : biens et services 203 Étape 2 : Le prix du produit 217 Étape 3 : La distribution 229 Étape 4 : La communication commerciale 233 Dossier 8 : La gestion de la force de vente Étape 1 : L organisation de la force de vente 241 Étape 2 : La rémunération de la force de vente 253 Étape 3 : L analyse de l activité du vendeur 265 FICHES OUTILS MÉTHODOLOGIE DU PROJET DE PROSPECTION 1 - Les outils de base La prévision des ventes Les coefficients saisonniers La segmentation Les calculs commerciaux Le prix psychologique ou d acceptabilité Le seuil de rentabilité et le point mort La taille optimale de la force de vente L évaluation d une opération de prospection et des commerciaux La structure d une étude de marché 317 Épreuve E3-B 321 La démarche pour constituer le dossier 322 Le plan type 323 Conseils sur la forme du dossier 324 Guide pour réaliser le diaporama 325 Grilles d évaluation pour l oral de prospection 333 Graphe de synthèse de l élève 333 Conseils pour progresser en fonction du résultat obtenu 334 Auteur : Cyrille COURSON

2 Fotolia Paul Tobeck ORGANISATION DU LIVRE Dossier1 Introduction à la prospection Présentation de l entreprise IDENTIFICATION Nom : BERNER Adresse : ZI Les Manteaux Saint-Julien-du-Sault Cédex Téléphone : XX XX Télécopie : XX XX Site Internet : Forme juridique : Société Anonyme à Responsabilité Limitée Activité(s) : vente directe de produits de fixation, d outillage et de consommables techniques Produit(s) : pour les marchés suivants : automobile, bâtiment, industrie Canaux de vente : vente directe par représentant, boutique en ligne, vente par téléphone et agences commerciales Effectif : dont vendeurs en France Chiffre d affaires : 190 millions d euros en 2007 BERNER EXPERTS PAR PASSION Une présentation de l entreprise qui sert de fil conducteur pour le dossier. La filiale française du Groupe Berner a été créée en 1969 à Joigny, dans l Yonne. Berner France employait alors 12 personnes, dont 6 vendeurs et réalisait 1,4 million de francs de chiffre d affaires. En 1992, les locaux de Joigny, pourtant déjà agrandis, s avèrent beaucoup trop petits pour accueillir le personnel et l activité de l entreprise en croissance constante. C est pourquoi un second site va être implanté à proximité, à Saint-Julien-du-Sault. L extension de notre site a permis de renforcer la qualité et la performance du service : en effet, l activité toujours croissante et le nombre de clients en augmentation constante conduisent Berner France à agrandir encore son site et à construire le nouveau Centre Logistique de l entreprise. Opérationnelle depuis août 1999, la nouvelle logistique nous permet de livrer les références de la gamme Berner aux clients de l entreprise et présente des avantages considérables en terme de gain de temps et d optimisation du flux des commandes. En 2000, le développement s est poursuivi avec la création de m² de bureaux, permettant de rassembler sur le même site l ensemble des 400 salariés sédentaires. LES PRODUITS Dossier VENDUS 1 : Introduction à la prospection - Étape 1 Automobile : Visserie, boulonnerie et joints, Électricité, Chimie, Abrasifs, Forets métaux Bâtiment : Techniques diamants, Visserie, boulonnerie et joints, Systèmes Bera-Clic, Chimie, Perçage, Chevillage LA CLIENTÈLE Étape 1 : La préparation de la prospection LA CONCURRENCE La clientèle est composée exclusivement de professionnels du bâtiment, de l automobile Würth La fonction essentielle d une entreprise commerciale consiste à vendre! Mais la concurrence oblige à ne pas être stati- et de l industrie. FTI Les principaux groupes cibles dans l automobile Véhicules légers : Concessionnaires agréés et groupes automobiles, que, Concessionnaires l entreprise doit sans cesse innover, trouver des clients indépendants/ateliers de réparation, Ateliers de peinture et de carrosserie et garder les actuels. Dans le cadre d opérations commerciales, d entretien les et de commerciaux répa- sont amenés à étudier les ventes Véhicules industriels : Poids lourds et véhicules utilitaires, Ateliers ration de matériels agricoles et Engins de travaux publics afin d orienter leurs actions, choisir les catégories de produits Pose de à fenêtres développer par exemple. Les principaux groupes cibles dans le bâtiment Bois : Menuiserie/Agencement de cuisines, Charpentes/Toitures, Gros œuvre : Entrepreneurs nationaux, Entrepreneurs régionaux, En Plâtre tant et plaques commercial de il vous faut donc savoir : plâtre Métal : Chauffage, sanitaire et plomberie, Entreprises spécialisées Connaître dans le travail le des processus de vente de votre entreprise métaux, Entreprises électriques Appréhender les objectifs de la prospection Dossier 1 Analyser - Étape 1 : et La prévoir préparation les de ventes la prospection 7 Chaque dossier se décompose en plusieurs étapes où les activités visent à acquérir les compétences du référentiel. Objectifs Repérer les différentes phases du processus de vente et leur finalité Repérer les objectifs généraux et opérationnels des opérations de prospections Analyser et prévoir les ventes Mots-clés Prospection Fidélisation Loi de pareto Coefficient saisonnier Méthode de mayer Repérer le processus de vente dans l entreprise et déterminer Activité 1 les objectifs de la prospection À partir du texte page suivante «Initiez vos vendeurs à la culture prospect» : 1-1. Schématisez chronologiquement les différentes phases du processus de vente Définissez la prospection et précisez la différence entre un prospect et un client Indiquez ce qu on entend par «prospect chaud». APPLICATIONS Étape 1 - La préparation de la prospection Application 1 - Étude de la maturité du portefeuille en vue... d une action Chaque étape se termine par des applications utilisables pour approfondir les notions ou servir de test pour l évaluation. Vous travaillez chez BERNER et vous avez en responsabilité de développer les ventes de visserie, fixation et autres consommables. Vous analysez Dossier votre portefeuille 1 - Étape 1 client. : La préparation de la prospection 9 1. Calculez la part de chacune des catégories de clients dans le portefeuille. Représentez-les graphiquement. 2. Calculez, pour chaque catégorie, le chiffre d affaires moyen par client. 3. Commentez les résultats précédents. Quels conseils pouvez-vous formuler à ce commercial pour qu il puisse développer et pérenniser son portefeuille? Catégories de clients Nouveaux clients* Clients < 1 an Clients de 1 à 2 ans Clients > 2 ans Total Nombre de clients CA en milliers d e Part dans le portefeuille CA moyen en e/client * Ceux qui ont moins d un mois d ancienneté PART DES CATÉGORIES DE CLIENTS 50 % 45 % 40 % 35 % 30 % 25 % 20 % 15 % 10 % 5 % 0 % Fiches outils Nouveaux clients Clients < 1 an Clients 1-2 ans Clients > 2 ans 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection Dossier Les outils de base 275 Cet item, présent dans les activités, renvois au n de la fiche outil présente à la fin de l ouvrage. Celle-ci se veut synthétique et méthodique (Principe, Méthodologie et Exemple résolu). 2 - La prévision des ventes Les coefficients saisonniers 283 Étape 1 : La préparation de la prospection 4 - La segmentation 285 Synthèse 5 - Les calculs commerciaux 289 Dossier Le prix psychologique 293 Étape 1: La préparation de la prospection 7 - Le Connaître seuil le de client rentabilité et le point mort 297 Type de client Pyramide client Pyramide information Type d information 8 - La tailel optimale de la force de vente 299 A déjà acheté. Il peut être un gros ou Sur le comportement (mobiles petit client, fidèle, actif, inactif Complète et organisée d achat, moti- et freins) 273vation Client et sur la relation (date et type de contacts, date Pas encore acheté, mais est intéressé par une offre 273transactions) Répond favorablement à Prospect et contenu des Sur la qualification une proposition de l entreprise, mais n est pas encore chaud (taille, activité, interlocuteur, les besoins, niveau d équipement...) convaincu, nécessite un Partielle autre contact Prospect tiède Réagit à une offre, souhaite une documenta- Prospect froid tion. N a pas encore accepté de RDV, doit être relancé Minimale Sur l identification (nom, Personne susceptible d être intéres- structurée et peu adresse, raison sociale,...) sée par les produits de l entreprise, n a Suspect pas encore été contactée L enseignant retrouvera les fiches de synthèses relatives à chaque étape sous format PDF et Word sur le cédérom joint au livre du professeur. Le processus de vente Prospecter Négocier Suivre les ventes Fidéliser Cycle de vente Techniques Téléphone, courrier, salon, visite, internet Outils Recherche d information : - PNL - Compte rendu - INSEE, CCI, - Analyse transactionnelle - Analyse (20/80) - Segmentation, ciblage... - Argumentaire - Tableau de bord - Analyse et méthode de - Outils d aide à la vente -... prévision Scoring -... Analyser et prévoir Voir fiches outils N 1, 2 et 3 1 1

3 Correspondances des dossiers avec le référentiel Prospection et suivi de clientèle DOSSIERS SAVOIRS Dossier 1 : Introduction à la prospection Étape 1 : La préparation de la prospection Étape 2 : Le choix de la cible de la prospection Étape 3 : La stratégie de prospection Dossier 2 : Les techniques de prospection Étape 1 : Le publipostage Étape 2 : La prospection téléphonique Étape 3 : Les manifestations commerciales Étape 4 : La visite de prospection Dossier 3 : La gestion et le suivi de la prospection Étape 1 : La gestion de l activité du vendeur Étape 2 : Les résultats d une opération de prospection Dossier 4 : Le suivi de clientèle Étape 1 : Les tâches relatives au suivi de clientèle Étape 2 : Le suivi et la fidélisation de la clientèle Étape 3 : L analyse des résultats de l activité du vendeur S.1.1 Le processus de vente dans l entreprise S La stratégie de prospection Les objectifs généraux des opérations de prospection Les objectifs opérationnels des opérations de prospection S Les prospects La segmentation La cible de l opération S La stratégie de prospection Le choix de la cible de l OP de prospection S Les supports de prospection La fiche et le fichier prospect S La gestion des fichiers dans l activité des vendeurs S La stratégie de prospection Le choix des techniques de prospection, leur combinaison, les moyens à mettre en œuvre S Les techniques de prospection Le publipostage S Les supports d une prospection La lettre de publipostage et les documents d accompagnement S Les techniques de prospection La téléprospection S Les supports d une prospection Le plan d appel S Les techniques de prospection Les manifestations commerciales Le parrainage Autres techniques S Les techniques de prospection La prise de rendez-vous La visite de prospection S Les supports d une prospection Le plan de tournée S La gestion du temps professionnel S La gestion des frais professionnels S Les documents commerciaux S La stratégie de prospection Le suivi et la mesure de l efficacité d une OP de prospection S La mesure de la rentabilité de l activité du vendeur Les ratios d activités Les résultats commerciaux La rentabilité de l activité du vendeur S Les documents de suivi de visite S La mercatique de fidélisation S Les documents de suivi de visite Rapport, compte rendu S La mesure de la rentabilité de l activité du vendeur La rentabilité de l activité du vendeur

4 Correspondances des dossiers avec le référentiel Mercatique DOSSIERS SAVOIRS Dossier 5 : Introduction à la mercatique Étape 1 : L analyse du marché de l entreprise Étape 2 : Le positionnement de l offre de l entreprise S.4.1 La démarche mercatique S Les composantes du marché S Les études documentaires S La démarche d adaptation S L adaptation de l offre de l entreprise Le positionnement de l entreprise sur le marché Le plan de marchéage Dossier 6 : L étude de la demande Étape 1 : Les études commerciales Étape 2 : La clientèle Dossier 7 : Les variables du plan de marchéage Étape 1 : Les produits : biens et services - La distinction entre un bien et un service - Les composantes du produit - Le cycle de vie du produit et la gamme Étape 2 : Le prix du produit Étape 3 : La distribution Étape 4 : La communication commerciale - La communication média - La communication hors média S.4.2 La demande S Les recherches documentaires S.4.2 La demande S Les études de marché S.4.2 La demande S La clientèle S.4.4 L entreprise et son marché S L adaptation de l offre de l entreprise L analyse de la clientèle S4.3 L offre de l entreprise S4.3.1 Le produit : biens et services S4.3.2 Le prix S4.3.3 La distribution S4.3.4 La communication commerciale Dossier 8 : La gestion de la force de vente Étape 1 : L organisation de la force de vente Étape 2 : La rémunération de la force de vente Étape 3 : L analyse de l activité du vendeur S La fonction commerciale de l entreprise S L équipe commerciale Composition et organisation de la FDV, statut, recrutement et formation S L équipe commerciale La rémunération S La mesure de l activité du vendeur La rémunération du vendeur S L équipe commerciale Le suivi et son contrôle S La mesure de la rentabilité de l activité du vendeur Les ratios La rentabilité de l activité du vendeur

5 S1 : Prospection et suivi de clientèle BERNER EXPERTS PAR PASSION Dossier 1 : Introduction à la prospection Étape 1 : La préparation de la prospection 9 Étape 2 : Le choix de la cible de la prospection 25 Étape 3 : La stratégie de prospection 35 Dossier 2 : Les techniques de prospection Étape 1 : Le publipostage 51 Étape 2 : La prospection téléphonique 61 Étape 3 : Les manifestations commerciales 69 Étape 4 : La visite de prospection 79 Dossier 3 : La gestion et le suivi de la prospection Étape 1 : La gestion de l activité du vendeur 93 Étape 2 : Les résultats d une opération de prospection 111 Dossier 4 : Le suivi de la clientèle Étape 1 : Les tâches relatives au suivi de clientèle 131 Étape 2 : Le suivi et la fidélisation de la clientèle 139 Étape 3 : L analyse des résultats de l activité du vendeur 155 Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 5

6 6

7 Dossier1 Introduction à la prospection Présentation de l entreprise IDENTIFICATION Nom : BERNER Adresse : ZI Les Manteaux Saint-Julien-du-Sault Cédex Téléphone : XX XX Télécopie : XX XX Site Internet : Forme juridique : Société à Responsabilité Limitée Activité(s) : vente directe de produits de fixation, d outillage et de consommables techniques Produit(s) : pour les marchés suivants : automobile, bâtiment, industrie Canaux de vente : vente directe par représentant, boutique en ligne, vente par téléphone et agences commerciales Effectif : dont vendeurs en France Chiffre d affaires : euros en 2013 BERNER EXPERTS PAR PASSION La filiale française du Groupe Berner a été créée en 1969 à Joigny, dans l Yonne. Berner France employait alors 12 personnes, dont 6 vendeurs et réalisait 1,4 million de francs de chiffre d affaires. En 1992, les locaux de Joigny, pourtant déjà agrandis, s avèrent beaucoup trop petits pour accueillir le personnel et l activité de l entreprise en croissance constante. C est pourquoi un second site va être implanté à proximité, à Saint-Julien-du-Sault. L extension de notre site a permis de renforcer la qualité et la performance du service : en effet, l activité toujours croissante et le nombre de clients en augmentation constante conduisent Berner France à agrandir encore son site et à construire le nouveau Centre Logistique de l entreprise. Opérationnelle depuis août 1999, la nouvelle logistique nous permet de livrer les références de la gamme Berner aux clients de l entreprise et présente des avantages considérables en terme de gain de temps et d optimisation du flux des commandes. En 2000, le développement s est poursuivi avec la création de m² de bureaux, permettant de rassembler sur le même site l ensemble des 400 salariés sédentaires. LES PRODUITS VENDUS Automobile : Visserie, boulonnerie et joints, Électricité, Chimie, Abrasifs, Forets métaux Bâtiment : Techniques diamants, Visserie, boulonnerie et joints, Systèmes Bera-Clic, Chimie, Perçage, Chevillage LA CLIENTÈLE La clientèle est composée exclusivement de professionnels du bâtiment, de l automobile et de l industrie. Les principaux groupes cibles dans l automobile Véhicules légers : Concessionnaires agréés et groupes automobiles, Concessionnaires indépendants/ateliers de réparation, Ateliers de peinture et de carrosserie Véhicules industriels : Poids lourds et véhicules utilitaires, Ateliers d entretien et de réparation de matériels agricoles et Engins de travaux publics Les principaux groupes cibles dans le bâtiment Bois : Menuiserie/Agencement de cuisines, Charpentes/Toitures, Pose de fenêtres Gros œuvre : Entrepreneurs nationaux, Entrepreneurs régionaux, Plâtre et plaques de plâtre Métal : Chauffage, sanitaire et plomberie, Entreprises spécialisées dans le travail des métaux, Entreprises électriques LA CONCURRENCE Würth FTI Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 7

8 8 Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

9 Dossier 1 : Introduction à la prospection - Étape 1 Étape 1 : La préparation de la prospection La fonction essentielle d une entreprise commerciale consiste à vendre! Mais la concurrence oblige à ne pas être statique, l entreprise doit sans cesse innover, trouver des clients et garder les actuels. Dans le cadre d opérations commerciales, les commerciaux sont amenés à étudier les ventes afin d orienter leurs actions, choisir les catégories de produits à développer par exemple. En tant que commercial il vous faut donc savoir : Connaître le processus de vente de votre entreprise Appréhender les objectifs de la prospection Analyser et prévoir les ventes Objectifs Repérer les différentes phases du processus de vente et leur finalité Repérer les objectifs généraux et opérationnels des opérations de prospections Analyser et prévoir les ventes Mots-clés Prospection Fidélisation Loi de pareto Coefficient saisonnier Méthode de Mayer Activité 1 Repérer le processus de vente dans l entreprise et déterminer les objectifs de la prospection À partir du texte page suivante «Initiez vos vendeurs à la culture prospect» : 1-1. Schématisez chronologiquement les différentes phases du processus de vente Définissez la prospection et précisez la différence entre un prospect et un client Indiquez ce qu on entend par «prospect chaud». Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 9

10 1-4. Mettez en évidence «les enjeux stratégiques de la prospection» pour une entreprise Expliquez pourquoi la prospection semble peu appréciée des commerciaux. Les techniques de prospection ont peu évolué ces dernières années et les conseils donnés par la revue Action Commerciale restent valables. Confier au même commercial la prospection et la fidélisation permet de maintenir un lien continu essentiel dans la relation avec un client. La grande majorité des entreprises choisissent en effet, aujourd hui, de mettre une «pincée» de prospection dans le portefeuille de chacun de leurs commerciaux, ceci pour des raisons essentiellement liées à la gestion de la relation clients. De plus, il est difficile de multiplier les interlocuteurs pour un même client : un commercial établissant un premier lien pour prospecter, un deuxième ayant pour mission de conclure une vente. Il est préférable d avoir un seul et même interlocuteur pour que le client soit rassuré. C est encore plus vrai en B to B, où les cycles de vente sont souvent longs. Plus un commercial aura passé de temps avec un prospect, mieux il connaîtra ses besoins et plus il sera capable de le suivre sur le long terme. Sans oublier que lorsqu un commercial fait régulièrement de la détection de projets, il acquiert de bonnes connaissances sur le marché et les besoins des entreprises, qui vont l aider à mieux gérer ses clients déjà acquis. Une logique qui fonctionne également en sens inverse : un commercial apprend beaucoup de ses clients fidèles, dont les besoins évoluent sans cesse. Il reproduira donc auprès de ses prospects ce qu il applique déjà à ses clients acquis, ce qui ne peut être que bénéfique. Autre avantage de confier au même commercial prospection et fidélisation : il n y a pas de déperdition d information, contrairement à ce qui peut arriver lorsque la prospection est externalisée. [...] RÉCONCILIER LES COMMERCIAUX AVEC LA PROSPECTION Les directions commerciales ont donc tout intérêt à ménager du temps à leurs commerciaux pour partir à la Initiez vos vendeurs à la «culture prospect» conquête de nouveaux clients. Malheureusement, il existe de nombreux freins à cette démarche. En effet, la prospection n a souvent pas bonne réputation auprès de vendeurs à qui l on vante depuis des années les valeurs de la fidélisation clients. De plus, c est une tâche difficile et ingrate, car même un très bon commercial peut essuyer un nombre important de refus. «La prospection est considérée comme une activité peu noble par les commerciaux aguerris». [...] «Un bon commercial doit pourtant savoir faire les deux». Même lorsqu il est chez un client acquis, il doit sans cesse l envisager comme un prospect et gérer la relation avec un œil neuf. En résumé, il faut gérer le client comme un prospect et le prospect comme un client»! L entreprise qui veut confier la prospection à ses commerciaux doit donc se donner les moyens de réconcilier ces derniers avec cette mission et activer les bons leviers pour les inciter à partir en conquête. L entreprise doit absolument faire un effort d information, de formation et de communication à destination de la force de vente pour lui expliquer les enjeux stratégiques de la prospection.» La première pierre à l édifice, ce sont les objectifs auxquels est affecté un variable motivant. La «carotte» financière reste une valeur sûre pour motiver des commerciaux. Certaines directions commerciales vont même jusqu à doubler les primes liées aux objectifs d acquisition de nouveaux clients. Et plus les objectifs sont clairs et bien présentés, plus on accroît les chances que les vendeurs adhèrent et prospectent efficacement. «Les objectifs doivent faire l objet d une véritable réflexion en amont et doivent être approuvés par tous» et qui va même jusqu à conseiller de doser la part de prospection en fonction du profil de chaque commercial. «Il y a, incontestablement, dans toute force de vente, des commerciaux qui ont un goût prononcé pour la chasse et qui donneront de bien meilleurs résultats que les autres. Autant capitaliser sur ces profils plutôt que de donner des objectifs irréalisables aux «éleveurs».» La «dose» de prospection ne peut cependant pas dépendre uniquement de la maturité du commercial. PRÉVOIR UNE ORGANISATION SPÉCIFIQUE Reste que la prospection est, par essence, très «chronophage». Il faut donc prévoir une organisation spécifique afin qu elle ne se fasse pas au détriment du développement du portefeuille clients. «Le manager a un rôle déterminant à jouer. Il doit être en permanence à l écoute de ses commerciaux afin de maintenir un bon équilibre à la fois entre prospection et fidélisation, mais aussi entre quantité et qualité des contacts». Car l un des effets pervers de ce système peut être la multiplication des appels et des visites auprès de prospects pas forcément «chauds». [...]. Enfin, pour aider les commerciaux à ne pas se noyer dans des missions de prospection trop lourdes et qui pourraient se faire au détriment de la fidélisation - pourquoi ne pas envisager la mise en place d une cellule interne dédiée à la qualification des fichiers? «Si vous envoyez vos commerciaux prospecter dans le dur, c est l échec assuré». Démotivés, les vendeurs s essouffleront vite et iront prospecter à reculons. En [...] externalisant la détection de prospect, vous les valoriserez, car vous leur confierez la partie noble de la prospection : la visite en face à face.» Extrait d Action Commerciale N /05/ Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

11 Activité 2 Analyser un marché 1 Nouvellement arrivé dans l entreprise, votre responsable des ventes vous confie comme mission de développer les systèmes de rangement coulissants permettant de ranger de manière optimale l outillage. Avant de vous lancer, vous souhaitez connaître la position de BERNER vis-à-vis de ses concurrents. Vous disposez du récapitulatif des ventes en volume concernant le marché des systèmes de rangement coulissants en France (document 1) : 2-1. À partir du document 1, calculez les taux de variation pour les différentes périodes évoquées dans l annexe Caractérisez la phase d évolution des ventes de systèmes de rangement coulissants en France À l aide du document 2, calculez le taux de variation des ventes de chaque distributeur et leur part de marché nationale entre N-1 et N sur l annexe À partir des résultats obtenus dans l annexe 2, caractérisez l évolution de chaque distributeur entre N-1 et N Mettez en évidence le lien qu il peut y avoir entre le % d évolution des ventes totales d un marché, de celui d un distributeur et ses parts de marché. Quel(s) objectif(s) doit se fixer un distributeur qui veut accroître ses parts de marché? Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 11

12 Doc 1 Ventes totales des systèmes de rangements coulissants Années N-5 N-4 N-3 N-2 N-1 N Quantités Doc 2 Ventes totales des principaux distributeurs en volume Distributeurs Ventes N-1 Ventes N BERNER RAWLS FIXING WÜRTH FACOM POLYPAL Annexe 1 Évolution du marché Période N-5/N-4 N-4/N-3 N-3/N-2 N-2/N-1 N-1/N % annuel de variation Annexe 2 Variation et part de marché Distributeurs BERNER RAWLS FIXING WÜRTH FACOM POLYPAL Taux de variation (%) Part de marché N-1 (%) N (%) Évolution* * : en cas de hausse : en cas de baisse = : en cas de stagnation Détail du calcul pour la part de marché de BERNER en année N : 12 Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

13 4 BERNER vend ces systèmes de rangements coulissants et autres outillages à des garages et des industriels dans le département de la Nièvre. Deux des commerciaux chevronnés de l entreprise vont bientôt partir à la retraite et ne pourront pas être remplacés. Face à cette situation, le directeur des ventes a décidé de se concentrer sur ses «meilleurs clients» en réduisant les visites chez les «petits» clients. Vous disposez de la répartition de la clientèle de l entreprise par principales catégories de clients pour l année passée et des chiffres d affaires réalisés auprès de chacune d elles. Catégories Nombre de clients Chiffre d affaires en A B C D E F G H Vérifiez, par le calcul, l existence de la Loi de Pareto en complétant l annexe 3. Pour cela, vous devez : étape 1 : classez les catégories de clients par ordre décroissant de chiffre d affaires, étape 2 : calculez la part de chaque catégorie de clients et le CA généré en %, étape 3 : cumulez les % pour mettre en évidence les différents segments de clientèle Indiquez vos préconisations Annexe 3 Catégories de clientèle Nombre de clients % de clients % de clients cumulé Chiffre d affaires % de CA % de CA cumulé TOTAL Commentaires : Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 13

14 Votre responsable s interroge sur les difficultés actuelles à développer le chiffre d affaires et à maintenir ses parts de marché. Il vous demande d analyser le portefeuille d un des commerciaux de l entreprise, seul à évoluer sur le département du Loiret (45), et de lui proposer des solutions permettant de relancer son activité. La clientèle du commercial se répartit comme présenté ci-dessous : Catégorie de client Ancienneté < 2 ans entre 2 et 5 ans entre 5 et 10 ans > 10 ans Années N-2 N N-2 N N-2 N N-2 N Nombre de clients CA annuel moyen en par client Calculez l évolution du nombre total de clients et du chiffre d affaires total entre N et N-2. Années N-2 N % de variation N/N-2 Nombre de clients Chiffre d affaires en 2-9. Analysez la variation du nombre de clients et du chiffre d affaires en fonction de l ancienneté. Commentez vos résultats. Catégorie de clients Ancienneté < 2 ans entre 2 et 5 ans entre 5 et 10 ans > 10 ans Années N-2 N N-2 N N-2 N N-2 N CA total (en milliers d ) Taux de variation du nombre de clients Taux de variation du CA Commentaires : Indiquez les conseils que vous pourriez donner au commercial du Loiret pour développer son chiffre d affaires et relancer son activité Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

15 Activité 3 Prévoir les ventes 2 Par la méthode des points extrêmes : À partir des ventes des années passées, d outillages industriels, votre responsable vous demande d estimer le CA prévisionnel pour l année prochaine (N+1) afin de planifier les ressources nécessaires aux éventuelles actions commerciales et d établir un budget. Il vous communique le CA des 6 dernières années : Années N-5 N-4 N-3 N-2 N-1 N CA en K Années (x) CA en K (y) N-5 N-4 N-3 N-2 N-1 N Premier point (A) Dernier point (B) Années (x) CA (y) Soit les deux points de coordonnées A : ( ; ) et B ( ; ) 3-1. Placez les coordonnées de ces points dans l équation générale d une droite notée : y = a x + b Point A Point B : (équation 1) : (équation 2) 3-2. Procédez à la soustraction de l équation 2 par l équation 1 pour déterminer la valeur de a : équation 2 : - équation 1 : = a = 3-3. Remplacez a dans l équation 1 afin d en déduire b Insérez les valeurs de a et b que vous avez trouvées dans l équation générale d une droite afin de déterminer l équation de la droite d ajustement : y = x Déterminez y le CA prévisionnel de l année 7 (N+1), en remplaçant x par 7 (7 e année) Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 15

16 Par la méthode de Mayer ou des doubles moyennes : Votre responsable vous communique cette fois-ci le CA des 6 dernières années pour les produits électroportatifs, estimez le CA en N+1. N-5 N-4 N-3 N-2 N-1 N Années (x) CA en K (y) Calculez les coordonnées du point moyen de chaque groupe : Années (x) CA (y) Années (x) CA (y) Groupe A Groupe B Coordonnées du point moyen A : x A = (x1 + x2 + x3)/nombre de x x A = y A = (y1 + y2 + y3)/nombre de y y A = A ( ; ) Coordonnées du point moyen B : x B = (x4 + x5 + x6)/nombre de x x B = y B = (y4 + y5 + y6) nombre de y y B = B ( ; ) 3-7. Placez les coordonnées de ces points dans l équation générale d une droite (y = a x + b) puis procédez de la même manière que la méthode des points extrêmes pour déterminer le CA prévisionnel de N+1. équation 2 : - équation 1 : = a = 3-8. Insérez a dans l équation 1 afin d en déduire b Complétez l équation de la droite d ajustement : y = x + en y insérant a et b et déterminez le CA prévisionnel de l année 7 (N+1) Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

17 3 Par les coefficients saisonniers : Une fois déterminé le CA prévisionnel, BERNER vous demande d analyser les variations saisonnières de ses ventes afin de programmer des opérations commerciales pendant les périodes «creuses». L objectif est de désaisonnaliser les ventes de manière à avoir des revenus réguliers. En effet, l entreprise doit puiser dans ses réserves en période creuse et cela a un coût. Votre responsable vous communique l historique des ventes en milliers d euros sur les quatre dernières années. 1. Analysez la saisonnalité des ventes de l entreprise, pour cela : étape 1 : calculez les chiffres d affaires totaux trimestriels, étape 2 : calculez les chiffres d affaires moyens trimestriels, étape 3 : calculez la moyenne générale trimestrielle, étape 4 : calculez les coefficients saisonniers. Années 1 er trimestre 2 e trimestre 3 e trimestre 4 e trimestre N N N N CA totaux trimestriels CA moyens trimestriels Coefficients saisonniers Moyenne générale trimestrielle Étape 5 : Analysez 2. L entreprise prévoit une hausse de son chiffre d affaires pour l année N+1 de 7 % par rapport à l année N. Calculez les ventes prévisionnelles trimestrielles pour l année N+1. Étape 1 : calculez le chiffre d affaires prévisionnel annuel pour N+1. Étape 2 : calculez le chiffre d affaires prévisionnel trimestriel sans saisonnalité. Étape 3 : calculez les ventes prévisionnelles trimestrielles avec saisonnalité. Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 17

18 18 Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

19 APPLICATIONS Étape 1 - La préparation de la prospection Application 1 - Étude de la maturité du portefeuille en vue d une action Vous travaillez chez BERNER et vous avez en responsabilité de développer les ventes de visserie, fixation et autres consommables. Vous analysez votre portefeuille client. 1. Calculez la part de chacune des catégories de clients dans le portefeuille. Représentez-les graphiquement. 2. Calculez, pour chaque catégorie, le chiffre d affaires moyen par client. 3. Commentez les résultats précédents. Quels conseils pouvez-vous formuler à ce commercial pour qu il puisse développer et pérenniser son portefeuille? Catégories de clients Nouveaux clients* Clients < 1 an Clients de 1 à 2 ans Clients > 2 ans Total Nombre de clients CA en milliers d Part des clients dans le portefeuille CA moyen en /client * Ceux qui ont moins d un mois d ancienneté PART DES CATÉGORIES DE CLIENTS 50 % 45 % 40 % 35 % 30 % 25 % 20 % 15 % 10 % 5 % 0 % Nouveaux clients Clients < 1 an Clients 1-2 ans Clients > 2 ans Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection 19

20 APPLICATIONS Application 2 - Étude de la rentabilité du portefeuille Après avoir mis en évidence trois catégories de client en segmentant votre portefeuille, vous souhaitez regarder de plus près la rentabilité de ces catégories. Le taux de marque de BERNER est de 20 % et le coût moyen d une visite de 130 euros. La vente pour les catégories A et B nécessite des efforts financiers supplémentaires par client : pour la catégorie A pour la catégorie B 1. Déterminez la marge brute globale et la marge par catégorie de client. Clients CA moyen par client en Nombre de clients Taux de remise accordé Nombre de visites annuelles par client CA total en K Marge brute en K A % 12 B % 4 C % 2 TOTAL 2. Déterminez la marge nette par catégorie de client, ainsi que la marge nette globale. Clients Coût des visites Efforts supplémentaires Montant de remise Coût de commercialisation Marge nette A B C TOTAL 3. Que pensez-vous de la rentabilité du portefeuille clients? Dossier 1 - Étape 1 : La préparation de la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client

BTS Négociation et Relation Client BTS Négociation et Relation Client Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Négociation et Relation Client est un BTS en alternance, préparé en

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

BTS MANAGEUR COMMERCIAL

BTS MANAGEUR COMMERCIAL BTS MANAGEUR COMMERCIAL (extraits du référentiel) HORAIRE HEBDOMADAIRE Enseignements Première année Seconde année Arabe 2 2 Français 2 2 Anglais ou espagnol 2 2 Économie générale 2 2 Économie d entreprise

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

Les différentes catégories de charges

Les différentes catégories de charges Coûts variables - Seuil de rentabilité Les différentes catégories de charges Devant la difficulté à répartir certaines charges dans les coûts, la solution qui peut être retenue est celle des coûts partiels

Plus en détail

La distinction. entre charges opérationnelles et charges de structure

La distinction. entre charges opérationnelles et charges de structure La distinction 7 entre charges opérationnelles et charges de structure OBJECTIF Maîtriser les concepts de base en matière de variabilité des charges Identifier les situations où la décomposition entre

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Plan d action commercial

Plan d action commercial 3 Plan d action commercial Le plan d action commercial regroupe l ensemble des actions commerciales et marketing à entreprendre sur une période donnée pour atteindre les objectifs commerciaux de l entreprise.

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4

SUJET INÉDIT 1. Dossier 1. Charges et choix d une unité d œuvre 4 points 45 minutes CHAPITRES 1 et 4 SUJET INÉDIT 1 La société Coupe & Shampoing Coupe & Shampoing est un salon de coiffure indépendant. Afin de faire face à la concurrence de salons de coiffure franchisés, son dirigeant, Kamel, aimerait

Plus en détail

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV

Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Formation en CONTINUE EEA : Encadrant d Entreprise Artisanale niveau IV Programme de Formation MODULE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE D UNE ENTREPRISE ARTISANALE Durée totale : 84 heures Sur la base du

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

La rémunération de l équipe commerciale

La rémunération de l équipe commerciale La rémunération de l équipe commerciale I. Introduction Le manager va avoir la mission de gérer l activité, et donc de veiller aux conséquences financières de son activité. Un des principaux coûts est

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION BGE Provence Alpes Méditerranée ACCES CONSEIL Siège social 7 rue Gaston FLOTTE 13012 MARSEILLE Tél. : 04 91 90 88 66 Siret : 33447279200103 www.acces-conseil.com REPARTITION DU STAGE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «commercialisation des vins» Le Ministre de

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client

BTS Négociation et Relation Client BTS Négociation et Relation Client Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Négociation et Relation Client est un BTS en alternance, préparé en

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN ACHATS STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne dans

Plus en détail

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts SOMMAIRE Avant Propos 3 Faites un bilan de votre situation actuelle 4 Quelle est la différence entre un logiciel de gestion de contacts et mon organisation

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, Recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, Recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat professionnel Technicien Conseil Vente de produits de jardin Module : MP5 Techniques de

Plus en détail

PRÉPARATION DU STAGE A L ÉTRANGER

PRÉPARATION DU STAGE A L ÉTRANGER PRÉPARATION DU STAGE A L ÉTRANGER Vous êtes chargés d effectuer un stage à l étranger en vue de réaliser principalement des missions commerciales dans un pays étranger : vers un autre pays ; vers la France

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE CAMIF : Coopérative des Adhérents de la Mutualité des Instituteurs de France 1.1-Présentation de CAMIF Habitat La CAMIF Habitat a été créée en

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing.

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing. SESSION 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS COMMERCIALES VOCALISIS INFORMATIQUE Version 7 mai 2 DOSSIER : Mesurer l'efficacité

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

LE BUDGET DES VENTES.

LE BUDGET DES VENTES. R Cordier LE BUDGET DES VENTES. Conception du budget des ventes. ETUDE DU MARCHE Étude de la concurrence Définition d'une stratégie commerciale CONTRAINTES Capacités de production Possibilités d'évolution

Plus en détail

Guide pédagogique pour le BTS Communication

Guide pédagogique pour le BTS Communication L Guide pédagogique pour le BTS Communication a transversalité du diplôme (plusieurs apprentissages utilisés indifféremment dans plusieurs épreuves différentes) est sans doute pour vous inhabituelle. En

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Notre credo : Votre Réussite!

Notre credo : Votre Réussite! Entrepreneurs, Vous souhaitez optimiser votre communication, améliorer vos performances commerciales, acquérir de l aisance en langues étrangères, développer votre entreprise à l export, maîtriser les

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE

COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale

Le plan d action marketing et commercial : De la réflexion marketing à l action commerciale Le plan d action marketing et : De la réflexion marketing à l action e Un document qui oblige à réfléchir et à prendre du recul sur l activité, en mêlant l analyse marketing à l action e 1 L analyse marketing

Plus en détail

L analyse de la gestion de la clientèle

L analyse de la gestion de la clientèle chapitre 1 - La connaissance du client * Techniques utilisées : observation, recherche documentaire, études de cas, études qualitatives (entretiens de groupes ou individuels, tests projectifs, analyses

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION

ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION ANNEXE V : DÉFINITION DES ÉPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION E1 FRANÇAIS (Coef 3) U1 1. Objectif L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION Baccalauréat professionnel vente ( - négociation - suivi de clientèle) UNITES CONSTITUTIVES DU REFERENTIEL DE CERTIFICATION 45 Baccalauréat professionnel vente ( - négociation - suivi de clientèle) Liste

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

VALIDATION DU CERTIFICAT

VALIDATION DU CERTIFICAT 1 VALIDATION DU CERTIFICAT I.- CONTROLE CONTINU DES CONNAISSANCES MODULES COEFF. TECHNIQUES DE VENTE Contrôle continu 3 Contrôle final 3 TECHNOLOGIE/DESSIN Contrôle continu 3 Contrôle final 3 DROIT/CONSUMERISME

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

La prospection. La prospection. La prospection

La prospection. La prospection. La prospection Le repérage des prospects Le fichier, base de la prospection La sélection des prospects Les outils d aide à la prospection A. Le repérage des prospects 1. La notion de prospect Au sens strict : Client

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005)

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE Cahier des charges Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) Participants : Christiane DUPONT IEN-ET Économie Gestion Rosine REGNAULT

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

MC1: Communication et accueil à la clientèle

MC1: Communication et accueil à la clientèle 30 METIERS DE L ACCUEIL ET DU MARKETING MC1: Communication et accueil à la clientèle - Donner une image positive de son entreprise et développer ses capacités à informer et à communiquer avec un public

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION STRATÉGIE GLOBALE DE FORMATION 1ère et Terminale Baccalauréat Professionnel SECRÉTARIAT LE PLAN DE FORMATION EST À LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE

Plus en détail

Sommaire. CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11

Sommaire. CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11 Sommaire CHAPITRE 1 L identification de la clientèle... 11 1. Mettre en œuvre une démarche mercatique... 12 2. Proposer un produit adapté aux consommateurs... 13 Notions... 15 1. Repérer la démarche mercatique...

Plus en détail

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS Département CRM PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013

Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. Modèle financier des prestations à engagement Restitution de la soirée thématique du 7 novembre 2013 12/12/2013 EXTRAIT de

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

L évaluation des résultats

L évaluation des résultats L évaluation des résultats Process 14 «Aide-toi, le tableau de bord t aidera!» Chapitre 23 Analyse et réactivité P. 227 Certains dirigeants suivent la marche de leurs affaires avec un simple tableur. Les

Plus en détail

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Une démarche qualitative et construite dans la durée PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business. Présentation Eleven Business La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.com www.eleven-business.com Sommaire Sommaire... 2 1. Eleven Business...

Plus en détail

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser?

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser? LES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE Comprendre et acquérir les bases de la comptabilité DURée : 3j + 1J en option sur logiciel* Toute personne en charge de la gestion en * En option : mise en

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail