EXPORT : Quelques questions à se poser. Calcul du prix de vente export. Puis-je consacrer du temps et du personnel?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPORT : Quelques questions à se poser. Calcul du prix de vente export. Puis-je consacrer du temps et du personnel?"

Transcription

1 EXPORT : Quelques questions à se poser Ai-je un produit commercialisable à l'étranger? Mes produits peuvent-ils s exporter, correspondent-ils à un besoin réel et quels arguments puis-je présenter pour affirmer que c est le cas? Ai-je calculé mon prix de vente export? (voir ci-contre) Quelle cible dois-je viser? Par quel réseau de distribution? Quelles sont les contraintes en matière de conditionnement, de composition du produit, de dénomination de la marchandise et d étiquetage? Ai-je des moyens financiers suffisants? Ai-je une trésorerie suffisante vous permettant de supporter l exportation en amont? L exportation d un produit exige un grand nombre de démarches préalables (la prospection, la mise aux normes du produit, l adaptation des documents commerciaux ) Ai-je une stratégie à l export? Ai-je pris connaissance des aides à l export? Vous ne pourrez en bénéficier que si vous disposez de moyens financiers suffisants et d une trésorerie renforcée. Elles «découleront» de votre stratégie à l export. Ai-je des connaissances, des compétences et des aptitudes? Le commerce international exige de parler une ou deux langues (au minimum l anglais) et de connaître : L environnement (les organismes d appui, les intermédiaires, les partenaires...), Les contraintes spécifiques en matière de réglementation internationale, fiscalité, transport, assurance, termes de vente, contrats, compétence logistique Les informations pratiques sur les pays qui vous intéressent (informations sur votre secteur d activité, les spécificités du marché, les consommateurs ). Puis-je consacrer du temps et du personnel? Qui va s occuper de l export? Ai-je désigné une personne? Si c est moi, de quel temps vais-je disposer? Sinon, la personne désignée possède-t-elle les compétences et les moyens nécessaires? Calcul du prix de vente export Les PME qui débutent à l export se contentent souvent de majorer le prix France en y ajoutant le coût lié au transport. Il est préférable de prendre en compte la méthodologie des 6 étapes suivantes : 1 - Analyse de marché : structure, concurrence, demande, niveau des prix. 2 - Détermination de l objectif et du positionnement stratégique : bas, moyen haut de gamme? 3 - Estimation des coûts : Il s agit de calculer le prix de revient export. Pour cela, il faut prendre en compte les frais de mise aux normes, d adaptation, les frais financiers, les risques de change, sans oublier les frais commerciaux liés aux salons à l étranger, à la documentation export, aux missions. S ajoutent également les coûts de gestion (visa sur document ) d un éventuel service après-vente et de retours produit. 4 - Validation et ajustement du prix par rapport au marché 5 - Intégration des surcoûts logistiques : Il est plus commercial de proposer au client un prix incluant déjà les coûts d emballage, de transport et de douane. 6 - Rédaction du tarif : A vous de choisir d afficher un prix net, transport séparé ou non, prix dégressif, etc. dans tous les cas, le tarif doit inclure les conditions générales de vente. Ces personnes doivent être choisies en fonction de leurs connaissances techniques et linguistiques.

2 Pour vous accompagner, nous avons réalisé un plan qui permet d envisager votre démarche à l export comme un itinéraire, un cheminement avec ses passages obligés. Ces étapes se présentent de la manière suivante : Réfléchir sur la stratégie à adopter Il n existe pas de méthode type pour exporter. Il est donc indispensable en premier lieu de définir votre projet et vos objectifs. Faites le point sur votre entreprise, vos produits, votre outil de production, votre environnement, vos finances sélectionnez le marché sur lequel vous allez prospecter. Pour cela, recherchez des éléments comme l accessibilité du marché, son niveau de consommation, l organisation des réseaux de distribution, les normes Pour une première approche à l export, privilégiez des marchés à faibles risques et facilement accessibles. Il sera aussi nécessaire de déterminer les atouts de vos produits (technicité, innovation, originalité, rapport qualité/prix, histoire ). Ne perdez pas de vue qu ils devront peut-être être adaptés de manière technique et/ou commerciale pour répondre aux goûts des consommateurs ou à certaines exigences ou normes. Vous serez peut-être conduit à ne présenter qu une partie de votre gamme. Prospecter à l étranger Si vous prospectez vous même : Constituez «un fichier prospects» à partir des annuaires professionnels : les Kompass (www.kompass.com), les pages jaunes internationales Les moteurs de recherche sur internet complèteront vos données. Sachez que les missions économiques auprès des Ambassades de France à l étranger peuvent identifier pour vous les prospects potentiels et organiser des rendez-vous avec les interlocuteurs ainsi ciblés. A l issue des premiers contacts, vous serez amené à vous déplacer dans le pays. Un voyage d affaires se prépare et certaines étapes sont indispensables : établir des informations de base sur le pays, planifier les rendez-vous, préparer la documentation et les argumentaires commerciaux Consultez gratuitement les 173 dossiers pays en libre accès, dont les données pratiques (fiscalité, emploi, santé ) sur par exemple et les informations disponibles en ligne sur les sites des missions économiques : /nom du pays. Les aides financières L assurance prospection, procédure de la COFACE, est une assurance contre le risque d échec commercial d une prospection à l étranger et un soutien financier. Elle prend en compte toutes les dépenses liées à la prospection à hauteur de 65% (jusqu à 80% pour certains pays). Cette garantie est valable sur un ou plusieurs pays y compris dans l Union Européenne. Elle s assortit d une prime de 3% du budget de prospection. Les dossiers sont téléchargeables sur le site internet de la COFACE (www.coface.fr). Le SIDEX (Soutien Individualisé à la Démarche Export des PME/TPE) est une aide financière qui permet de finaliser un projet de développement international clairement identifié. Cette aide permet de contribuer à l invitation d un partenaire potentiel étranger, la réalisation d une mission de faisabilité ou d expertise pour convaincre le partenaire étranger ou encore la réalisation d une mission visant à favoriser le positionnement de l entreprise dans le cadre d un appel d offres ou d un contrat en négociation. (www.ubifrance.fr) Cap Export : L'objectif est de soutenir les PME dans leurs projets de développement à l'étranger en : - favorisant l'emploi à l'export, en particulier des jeunes - renforçant certaines mesures pour gagner des marchés à l'étranger - multipliant les actions de promotion collectives à l'export. Pour plus d informations :

3 Sachez qu un des moyens les plus efficaces pour prospecter à l étranger est le salon international. Une simple visite vous permettra de faire une approche test du marché et de nouer des contacts professionnels. Pour une implantation durable, l exposition est un point de passage quasi obligé, pour être connu et reconnu sur le marché (voir encadré). D autres supports comme internet ou la presse peuvent vous permettre de promouvoir efficacement vos produits. Pour organiser votre prospection, sachez que des professionnels sont là et peuvent vous aider et vous faciliter la tâche. Si vous déléguez la prospection : Vous pouvez engager un agent commercial ou trouver un importateur grossiste. Vous pouvez également faire paraître une annonce dans la presse spécialisée ou faire appel aux Missions économiques, à UBIFRANCE ou aux Chambres de Commerce Françaises à l étranger. Sachez enfin qu à l occasion des salons internationaux, des «bourses d affaires» facilitent la mise en relation d agents avec des entreprises. Vendre à l étranger Vous devrez en premier lieu établir un prix export (voir page 1) : Le prix de vente France majoré de surcoûts logistiques, administratifs, consulaires, bancaires (frais d adaptation du produit, frais de commercialisation, frais bancaires, logistique, dépôt de brevet etc ). Ne perdez pas de vue que vous pouvez valoriser des éléments de votre produit (technicité, histoire ). Comme en France, vous utiliserez deux types de documents : ceux relatifs à la commande (devis, bon de commande, bon de livraison) et ceux relatifs à la facturation. L offre commerciale sera rédigée sur une facture pro forma. La facture commerciale sera établie H.T. Veillez à ce que vos conditions générales de vente figurent bien au dos de tous vos documents commerciaux. Elles doivent être rédigées dans la langue de l acheteur ou à défaut en anglais. Si le client est un particulier, votre prix sera majoré de la TVA du pays de destination. Toutefois, si vous vendez à des particuliers étrangers sur le sol français (par exemple des touristes), vous pouvez appliquer une détaxe de TVA : le commerçant perçoit les prix TTC et fait remplir des formulaires de détaxe qui sont présentés aux douanes pour visa à la sortie. Ces formulaires visés sont retournés au commerçant qui doit rembourser la TVA. Si vous avez conclu un contrat avec votre client, vous devrez être vigilant à certaines clauses. En cas de non-désignation de droit applicable au contrat, n oubliez pas que c est la Convention de Vienne qui en général s applique (elle est d ailleurs plus favorable au vendeur que ne l est le droit français). Vérifiez également à quel moment intervient le transfert de propriété. L artisanat s exporte bien, et pourrait s exporter mieux. Selon une étude réalisée par la mission Artisanat -TPE d UBIFRANCE, les très petites entreprises qui représentent un tiers du secteur de l artisanat, ont réalisé 39 milliards d euros de chiffre d affaires à l export, soit 11,4% du montant des exportations totales françaises en (sources MOCI du 14/07/2005) Participer à un salon : avant, pendant et après Se renseigner sur les différents salons (cf le numéro spécial sur les salons à l étranger du MOCI, le Moniteur officiel du Commerce International) et sélectionner un salon. Se fixer des objectifs clairs : promouvoir un nouveau produit, vendre un savoir-faire, observer la concurrence, trouver des partenaires commerciaux, accroître sa notoriété Se préparer suffisamment à l avance : étude de marché préalable, budget, demande d assurance, choix des produits à exposer, recherche et sélection de prospects à inviter, choix du transporteur, préparation de la documentation. Assurer un suivi rigoureux du salon : remerciements aux visiteurs, envoi d échantillons ou de documentation, précisions sur vos pratiques commerciales, programmation d un voyage de suivi, invitation de la presse spécialisée Le budget export : Un budget export vous permettra de déterminer vos besoins en trésorerie. Il comprendra notamment : Les frais éventuels d adaptation du produit au marché, La constitution de documentation commerciale, La prospection à l étranger (salons, déplacements/séjours ) Le coût des prestations des missions économiques à l étranger La promotion des produits (publicités, site internet ) Les frais de la mise en place d un réseau de distribution Les frais (salaires et déplacements) des personnes affectées à l export

4 Livrer les marchandises La logistique comprend un certain nombre de postes : l emballage des produits, l enlèvement et le pré-acheminement, le dédouanement à l export, le transport principal Le transport est une étape complexe. N hésitez pas à sous-traiter cette étape. Certains transporteurs proposent des prestations complètes incluant le stockage, le conditionnement, le dédouanement Les transitaires prennent en charge tout le processus d expédition. Les «incoterms», termes commerciaux internationaux, définissent les obligations réciproques entre le vendeur et l acheteur. C est un des éléments déterminants du prix export. Vous pourrez proposer ainsi à votre client un prix «usine» (c est l obligation minimale) ou opter pour un «rendu client» (DDP). Entre ces deux formules, d autres solutions sont possibles. La Chambre de commerce Internationale édite régulièrement les Incoterms, n hésitez pas à vous les procurer. Les obligations déclaratives : si vous expédiez des marchandises en dehors de l Union Européenne, vous devrez remplir un Document Administratif Unique (DAU). D autres formulaires pourront vous être demandés tels que les certificats d origine par exemple. Vos marchandises seront également soumises à des droits de douane. Dans l Union Européenne, les droits et les taxes ont disparu. Vous devrez simplement remplir une Déclaration d Echanges de Biens (DEB), pour établir les statistiques mensuelles du commerce extérieur et contrôler l application du régime transitoire de TVA. Les dossiers sont à retirer et à adresser au Centre Interrégional de saisie des données (voir site des Douanes). Se faire payer sans courir de risques De nombreux instruments de paiement sont utilisés à l export. Ils varient selon les pays. Parmi les plus fréquents, on peut citer le virement, le chèque, la lettre de change. Le virement bancaire ou virement SWIFT est la solution la plus répandue aujourd hui. Si c est un moyen simple, rapide et peu coûteux, il suppose en revanche une totale confiance en votre client. La lettre de change est de pratique assez courante. Elle peut être avalisée par une banque, ce qui constitue une garantie de paiement. A l international, le paiement contre facture ne comporte aucune sécurité et il ne garantit ni le risque commercial ni le risque politique. Pour sécuriser vos paiements, des techniques de garantie peuvent être utilisées : la remise documentaire, le contreremboursement, le crédit documentaire (CREDOC) Par ailleurs, ne perdez pas de vue qu il est indispensable de vérifier la solvabilité de votre client avant toute transaction. UBIFRANCE, votre partenaire sur les marchés étrangers UBIFRANCE et les missions économiques constituent ensemble le dispositif public d appui au développement international des entreprises françaises. L offre : Informations sur les marchés grâce à un réseau d experts, vous aurez accès aux diverses réglementations, documentations, distributeurs, appels d offres internationaux, liste de salons à l étranger et autres études de marchés nécessaires pour aborder tout marché à l export. Tel : Prospection et accompagnement : Les missions économiques peuvent tester pour vous le potentiel d un marché et organiser des missions individuelles de prospection. 400 salons et rencontres d acheteurs sont organisés chaque année avec l appui d UBIFRANCE. Le «label France» de ces actions officielles vous permet de bénéficier d un soutien financier, logistique et technique. Bureaux de presse : Votre savoir-faire est ainsi valorisé sur les marchés choisis par des professionnels qui sauront adapter vos outils de communication afin de mettre en valeur vos produits avec plus d efficacité. Volontariat International en Entreprise Grâce à cette formule, vous accédez aux compétences d un jeune professionnel pour une durée modulable de 6 à 24 mois à des conditions attractives car peu contraignantes pour l entreprise. Tel : Vous pouvez interroger votre banque, la Mission Economique du pays de votre client mais aussi la COFACE Scrl, qui est spécialisée dans le renseignement. N oubliez pas enfin le site de la COFACE (www.coface.fr) : les entreprises y sont notées grâce au système

5 Pérenniser votre réussite à l export Votre itinéraire export a été une réussite, vous êtes arrivé au bout d un processus qui vous a permis d élargir votre clientèle à l étranger. Vous avez pris la mesure des difficultés à résoudre pour conquérir un nouveau marché. Vous avez utilisé les outils nécessaires à l avancée de votre projet. Toutes ces étapes peuvent paraître bien compliquées, voire hors de portée pour les très petites entreprises. Soyez rassurés. En vous appuyant sur les outils, sur les organismes relais, en faisant le choix d être accompagné dans vos démarches, vous lèverez facilement ce qui semble aujourd hui être un obstacle. Les entreprises qui exportent sont unanimes : exporter est souvent plus facile qu on ne le croit. Lexique technique Achat en détaxe : achat hors taxe sur la valeur ajoutée que peut effectuer sur le territoire national un résident étranger (pays tiers). Affacturage : Technique de recouvrement des créances commerciales par des sociétés spécialisées en cas de défaillance du débiteur. Contre-remboursement : technique de paiement par laquelle le transporteur livre la marchandise et reçoit le montant de la transaction. Crédit documentaire : technique de paiement international par laquelle la banque de l acheteur s engage à régler à la banque du vendeur au moment de la transaction. Droit de douane : impôt sur les marchandises à l entrée ou à la sortie du territoire douanier. Les droits peuvent être ad valorem, pourcentage calculé sur la valeur de la marchandise, ou appliqués suivant le poids, le volume, le nombre. Espèce tarifaire d un produit : classification du produit dans la nomenclature douanière. Elle est constituée d un code composé de 12 chiffres et d une lettre. Elle permet de fixer les droits de douane applicables à chaque produit. Facture pro forma : document présentant l offre commerciale de l entreprise française et décrivant la marchandise ainsi que toutes les conditions liées à la livraison, au prix et au paiement. Incoterms : contraction de International Commercial Terms, termes commerciaux internationaux, mis en place par la CCI Internationale et qui définissent les obligations réciproques du vendeur et de l acheteur relatives aux frais, aux risques et aux documents. Les incoterms sont au nombre de 13. SWIFT : Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication. Société fondée en 1973 par 239 banques appartenant à 15 pays qui a élaboré un réseau informatique dédié aux banques pour acheminer les transactions financières. Transitaire : prestataire de service qui se charge pour le compte de ses clients de l ensemble des opérations relatives à leurs marchandises. Pour en savoir plus CMA 13 : Cyrille VINCENSINI : Service Promotion de l artisanat et des métiers d art COFACE : compagnie française d assurance pour le commerce extérieur Direction Régionale des douanes, cellule conseil aux entreprises Tel : Chambre de commerce internationale 39, Cours Albert 1 er, Paris Tel : UBIFRANCE: Agence française pour le développement International des Entreprises, 77, boulevard St Jacques Paris Tel : Agence de Marseille : 2, place d Arvieux Marseille OSEO (Anvar, BDPME) intervient à tous les stades du développement de l entreprise, des R&D à l exportation notamment par l émission de garanties bancaires. Site gouvernemental du commerce extérieur (veille, information, salons) Et aussi L Institut Méditerranéen pour l Economie et le Développement Provence Camargue export (association d exportateurs en Arles)

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POURQUOI EXPORTER? Trouver de nouveaux débouchés après avoir maîtrisé le marché national Accélérer la croissance

Plus en détail

1. L étude des sources de documentation à l international

1. L étude des sources de documentation à l international Chap 9 : Evaluer et suivre les risques liés aux échanges à l international I. Effectuer un diagnostic export A. L objectif du diagnostic export L assistant de gestion peut déceler le potentiel de la PME

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Troisième édition, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 3 La Méthodologie Import à retenir Pas d importation sans une bonne méthodologie.

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Préparer une mission de prospection Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Le voyage professionnel est considéré aujourd'hui comme l'un des outils les plus efficaces de la prospection export.

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL Dans les opérations de commerce international, il ne suffit pas de vendre. Encore faut-il être payé. Cette vérité première se doit d'être

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45

01 LES INCOTERMS 9 03 LES PARTICULARITÉS DU TRANSPORT PAR CONTENEUR 35 04 LE TRANSPORT INTERNATIONAL 45 01 LES INCOTERMS 9 1. Comprendre les incoterms 2. Typologie des incoterms 2010 3. Savoir utiliser les incoterms Travaux dirigés... 20 Vers l épreuve Choisir le bon incoterm u Différentes situations...

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Chapitre 5 : Les paiements et le change.

Chapitre 5 : Les paiements et le change. I) Les instruments de paiement. A. Les instruments de paiement classique. 1. La notion de paiement scriptural. Chapitre 5 : Les paiements et le change. Les billets de banque (monnaie fiduciaire) ne sont

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES Intervenants Thierry Benoist-Gironière, Responsable de l International au CIC CIO-BRO, Ariele Violland, Expert-comptable, Présidente du Club Export Rhône-Alpes.

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

Guide de l'exportateur Basse-Normandie

Guide de l'exportateur Basse-Normandie Chambre de Commerce et d Industrie Régionale de Basse-Normandie Guide de l'exportateur Basse-Normandie fiches export Guide de l'exportateur Paroles d'exportateurs Oui, l export c est possible, j en rêvais,

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Dopez votre développement par l'international!

Dopez votre développement par l'international! Dopez votre développement par l'international! 2 avril 2015 Franck CHAULVET 1 Qui suis-je? Background Méthodologie suivie pendant cette session Situations concrètes opérationnelles 2 Objectifs de cette

Plus en détail

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises

Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises COFACE Les Garanties Publiques au service du développement international des Entreprises Corinne MARTINEZ GUADELOUPE EXPORT 19 et 20 novembre 2009 L offre de produits gérés par Coface pour le compte de

Plus en détail

RENCONTRES D ACHETEURS AU JAPON Tokyo & Osaka les 27 et 28 mai 2015

RENCONTRES D ACHETEURS AU JAPON Tokyo & Osaka les 27 et 28 mai 2015 RENCONTRES D ACHETEURS AU JAPON Tokyo & Osaka les 27 et 28 mai 2015 Vins de la région de production «Bordeaux Aquitaine» CCI International Aquitaine, en partenariat avec Business France au Japon, vous

Plus en détail

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT

> AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT > AUDIT EXPORT FONCTION MANAGEMENT MOYENS > Service (ou responsable) export spécialisé Observations L entreprise dispose-t-elle d un service export spécialisé ou d un ou plusieurs collaborateurs dont la

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

ETUDE DE PROJET DE POLICE EUREXEL PLUS

ETUDE DE PROJET DE POLICE EUREXEL PLUS ASSURANCE - CREDIT FRANCE - EXPORT Cachet courtier ou DR Coface ETUDE DE PROJET DE POLICE EUREXEL PLUS Présentation de l entreprise Raison sociale : Siège social : Téléphone : Télécopie : Adresse commerciale

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

Le GUIDE. de L EXPORTATEUR. Spécial Vins 2014. des PAYS DE LA LOIRE

Le GUIDE. de L EXPORTATEUR. Spécial Vins 2014. des PAYS DE LA LOIRE Le GUIDE de L EXPORTATEUR des PAYS DE LA LOIRE Spécial Vins 2014 Entrepreneurs, Vous souhaitez exporter ou accélérer votre développement à l export? Identifiez tous les services et actions mis en place

Plus en détail

LES SIGNATAIRES DE LA CHARTE EXPORT EN AUVERGNE. Un numéro dédié. AUVERGNE INTERNATIONAL, vous conseille, vous guide et vous soutient lors de :

LES SIGNATAIRES DE LA CHARTE EXPORT EN AUVERGNE. Un numéro dédié. AUVERGNE INTERNATIONAL, vous conseille, vous guide et vous soutient lors de : Les acteurs opérationnels de l international en Auvergne regroupent leurs expertises et dispositifs sous la bannière Auvergne International pour vous offrir un accompagnement harmonisé et cohérent sur

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Mlle Bâ Aminata Master EI 2 ème année COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Année Universitaire 2009/2010 Mr Crapanzano 1 Sujet : Vous êtes analyste dans une banque, votre client est un intermédiaire,

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

FAQs Sur le Trade Finance

FAQs Sur le Trade Finance FAQs Sur le Trade Finance ecobank.com FAQS SUR LE TRADE FINANCE Q. Quels sont les produits bancaires du commerce international? A. Le chèque, le transfert, la lettre de change, le billet à ordre, la remise

Plus en détail

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Compte-rendu de la réunion organisée par le Bureau Export et le CNV 8 novembre 2006 Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Intervenants : Mathieu de Seauve, Directeur Crédit

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

DEVELOPPEZ VOTRE FRANCHISE AUX ETATS-UNIS :

DEVELOPPEZ VOTRE FRANCHISE AUX ETATS-UNIS : DEVELOPPEZ VOTRE FRANCHISE AUX ETATS-UNIS : Pavillon français sur le salon International de la Franchise de Miami : Franchise Expo South MIAMI DU 14 AU 17 JANVIER 2010 L événement : Exposez à Franchise

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats?

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats? 11h00 DE LA REDACTION A LA SECURISATION La sécurisation de son process contractuel : c est gérer en amont les risques de la relation avec le partenaire Rédiger un contrat: c est se protéger - TOUT EST

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

FINANCER ET SECURISER VOTRE DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL. En partenariat avec :

FINANCER ET SECURISER VOTRE DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL. En partenariat avec : FINANCER ET SECURISER VOTRE DEVELOPPEMENT A L INTERNATIONAL En partenariat avec : INTERVENANTS Claudine ATTANASIO, Responsable du Programme Relations Internationales CCIT de la Savoie Chantal GARNIER,

Plus en détail

Intervenant : Hubert MARTINI

Intervenant : Hubert MARTINI Vendre c est bien, être payé c est mieux Intervenant : Hubert MARTINI Consultant en commerce international Formatex - Paris Expert Financement et Risques à l international CNUCED - Genève Pointe à Pitre

Plus en détail

Les moyens de paiement en Inde

Les moyens de paiement en Inde Les moyens de paiement en Inde 2010 - Ubifrance et les Missions Economiques Introduction Actualisation au 31 mai 2010 Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT

OFFRE DE FINANCEMENT OFFRE DE FINANCEMENT ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT P.3 Financement de la Balance Clients (en TTC) P.3 Financement en Invoice Discounting (en TTC) P.4 Financement des Créances Commerciales (en TTC) P.5 Financement

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne

Les Fiches thématiques Jur@tic. ecommerce. Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@tic ecommerce Bien préparer son projet de site de vente en ligne Les Fiches thématiques Jur@TIC? 1. Pourquoi passer le cap du e-commerce? (e-commerce signifiant commerce électronique)

Plus en détail

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES E N T R E P R I S E S C O M M E R C E I N T E R N A T I O N A L LES G AR ANTIES INTERNATIONALES Facilitez vos échanges internationaux 2 GARANTIES À L EXPORT Face à un environnement commercial international

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés. Mondial Spa 16 Mars 2014

L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés. Mondial Spa 16 Mars 2014 L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés Mondial Spa 16 Mars 2014 Plan de la présentation L Accompagnement UBIFRANCE La boîte à outils de l export Les grandes tendances

Plus en détail

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables :

ARCHIVES. Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le. Transport et la Logistique. Mai 2005 À l attention des Responsables : Mai 2005 À l attention des Responsables : B035 Qualité Projets Export Achats Logistique Ouvrages & Règlementations en vigueur sur le Transport et la Logistique Réglementation du transport... Aérien...

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS LES INCOTERMS Avertissement! Cet article fait référence aux incoterms, version 2000. Voir : les innovations de la version 2010 des incoterms sur Logistiqueconseil.org Les INCOTERMS (International Commercial

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var France Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var France Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2008 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

édito Chers adhérents,

édito Chers adhérents, édito Chers adhérents, L un des défis majeurs du Maroc est de pérenniser un modèle de développement équilibré permettant à la fois d accélérer sa croissance et de rétablir sa balance commerciale. Pour

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

L INTERVENTION DE COFACE EN FINANCEMENT DE PROJET

L INTERVENTION DE COFACE EN FINANCEMENT DE PROJET L INTERVENTION DE COFACE EN FINANCEMENT DE PROJET 1 Sommaire 1) La Coface 2) Les conditions d intervention de Coface 3) Les règles OCDE en Financement de Projet 4) Les risques couverts 5) Rôle de Coface

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international!

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international! Offre de lancement : Edition 2015 2015 Réussir à l import ou à l export, c est avant tout une affaire de réseaux et de partenaires capables de répondre rapidement et efficacement aux besoins divers des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847 GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL Ressources stratégiques en commerce international depuis 1847 RÉUSSIR VOS AFFAIRES À L INTERNATIONAL, 5 CONSEILS UTILES Gardez l œil sur votre facture commerciale

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011 Soirée L optimisation par la TVA La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts Strasbourg, 20 septembre2011 Introduction Constat La TVA génère des risques et des coût induits lorsqu elle n

Plus en détail

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini LE PETIT 2014 EXPORT Les pratiques clés en 23 fiches Ghislaine Legrand Hubert Martini Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ADE : Avance en devises à l export ATAF : Association des transporteurs

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX

LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX LA GESTION STRATEGIQUE DES ACHATS INTERNATIONAUX 1 LA GESTION STRATEGIQUES DES ACHATS INTERNATIONAUX Sommaire 1 - STRATEGIE DE L ACHAT A L INTERNATIONAL Enjeux Raisons Freins Préparer l entreprise aux

Plus en détail

Atlansèvre Entreprises Le club des usagers

Atlansèvre Entreprises Le club des usagers Compte-rendu Réunion du 12 février 2008 Sur le thème «Les aides économiques» Les domaines abordés : Emploi, formation, gestion des compétences Innovation et R&D Qualité et sécurité Environnement, énergie

Plus en détail

COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE -------------------- LA COMMISSION -------------------

COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE -------------------- LA COMMISSION ------------------- COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE -------------------- LA COMMISSION ------------------- DOSSIER TYPE A FOURNIR PAR LES INDUSTRIELS ET A PRESENTER PAR LES ETATS MEMBRES DE LA CEMAC

Plus en détail

Mondial Manager. Simulation de Commerce International. Manuel du participant

Mondial Manager. Simulation de Commerce International. Manuel du participant Manuel du participant Table des matières Mondial Manager Introduction... 3 Votre Entreprise... 4 Situation initiale de l entreprise... 6 Paramètres de la session...6 Etudes Générales...6 Etudes Export...7

Plus en détail

dispositif lorrain de soutien à l export

dispositif lorrain de soutien à l export objectif export dispositif lorrain de soutien à l export 2 _S INFORMER S INFORMER_ 3 INFORMATIONS TECHNIQUES ET RÉGLEMENTAIRES Information sur les formalités et la réglementation à l international Apporter

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2015 A) COMMANDES 1. L'acceptation des commandes est soumise aux présentes conditions générales de vente qui régiront seules nos ventes à l'exclusion expresse des clauses

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Direction des garanties publiques ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Sont garanties en assurance prospection les dépenses nouvelles, non récurrentes, par opposition aux dépenses engagées régulièrement

Plus en détail

Accompagner L INDISPENSABLE DE L EXPORT. Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export

Accompagner L INDISPENSABLE DE L EXPORT. Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export Accompagner 2008 L INDISPENSABLE DE L EXPORT Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export Sommaire L INDISPENSABLE DE L EXPORT Les dispositifs d appui et les interlocuteurs de l export édito

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE Révision 2014-12-11 1.0 INTRODUCTION Dans le but d alléger le processus pour les achats de valeur modique, l Université de Moncton

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 155 ème vente des Hospices de Beaune 15 Novembre 2015 (cuvées sélectionnées en caisses bois de 3 ou 6 bouteilles)

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 155 ème vente des Hospices de Beaune 15 Novembre 2015 (cuvées sélectionnées en caisses bois de 3 ou 6 bouteilles) CONDITIONS GENERALES DE VENTE 155 ème vente des Hospices de Beaune 15 Novembre 2015 (cuvées sélectionnées en caisses bois de 3 ou 6 bouteilles) Objet de l opération La Maison Albert Bichot, sise 6 bis

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC

PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC 6 PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC Télécharger tous les modules de toutes les filières de l'ofppt sur le site dédié à la formation professionnelle au Maroc : www.marocetude.com Pour cela

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial.

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial. 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial. 1 8 2 4 6 3 9 7 10 5 2 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial /// décembre 2013 Comment mieux vendre? Vendre c est à la fois

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société SARL MAGUY domiciliée 35 rue St Jacques 58200 Cosne cours sur

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE JE VENDS MON PRODUIT JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE Les professionnels du voyage : qui sont-ils? Où les rencontrer? Comment les fidéliser?

Plus en détail

GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE

GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE ALLIANCE RESEAUX 26, rue Saint Exupéry - BP 144 73303 Saint Jean de Maurienne Cedex Tél : 04 79 64 07 72 Email : support@alliance-reseaux.com 1 I - SYSTEMES PROPOSES

Plus en détail

RENCONTRES D ACHETEURS EN ASEAN Singapour - Vietnam - Thaïlande - Malaisie

RENCONTRES D ACHETEURS EN ASEAN Singapour - Vietnam - Thaïlande - Malaisie RENCONTRES D ACHETEURS EN ASEAN Singapour - Vietnam - Thaïlande - Malaisie 18-22 mai 2015 VINS & SPIRITUEUX CCI International Aquitaine, en partenariat avec les CCI Françaises de l ASEAN, vous propose

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS TRANSPORT PRESTATIONS LOGISTIQUES BTS Transport et Prestations Logistiques Ce Brevet de Technicien Supérieur touche un domaine d'activités

Plus en détail

DOSSIER EXPORT. 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires

DOSSIER EXPORT. 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires DOSSIER EXPORT 12 fiches pratiques à destination des entreprises agroalimentaires DOSSIER 1 : BIEN SE PREPARER A L EXPORT Ne pas se lancer si l entreprise est affaiblie sur son propre marché. Compte tenu

Plus en détail

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES

Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Les régimes douaniers économiques LES AVANTAGES DES REGIMES ECONOMIQUES Définition Un régime douanier correspond à la situation douanière d'une marchandise tierce ou communautaire et doit être distingué

Plus en détail

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international

Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international ENTREPRISES cycle d exploitation commerce international CyclÉa CGA Performance CGA Export Le financement et la gestion de vos créances clients en France et à l international Les engagements de CGA En cédant

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE 2Se 20 Avenue des Cathares 11700 AZILLE 09 72 17 05 22 06 01 97 13 58 infos@2se-paca.com http://2se-paca.com

Plus en détail

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL Le financement de votre prospection à l international CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL UNE ENTREPRISE, POUR DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ À

Plus en détail

«Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?!

«Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?! «Paiement en ligne» : Que choisir pour vendre en ligne mon hébergement, activité?! Le paiement en Ligne est aujourd hui indispensable lorsque l on souhaite se commercialiser en ligne. Sans parler des offres

Plus en détail

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA

FORMULES DE CALCUL. Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA FORMULES DE CALCUL Le prix : Prix = PV TTC = PV HT x (1 + taux de TVA) TVA = PV HT x taux de TVA PV HT = PV TTC 1 + taux de TVA Ex : PV TTC = 250 x 1,196 = 299. TVA = 250 x 19,6 % = 49. PV HT = 299 = 250.

Plus en détail

Risques et sécurité des paiements

Risques et sécurité des paiements Dans le commerce intérieur, les partenaires commerciaux se reposent sur les lois et les règlements nationaux. En cas de non-paiement, des poursuites peuvent être entamées. L'économie bénéficie également

Plus en détail

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas)

Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Conditions générales de vente et de livraison 2014 Knapzak Benelux BV Kraaivenstraat 36-09 5048 AB Tilburg (Pays-Bas) Article 1. Dispositions générales 1.1. Les présentes conditions s appliquent à toutes

Plus en détail