Documents mis à disposition par : Attention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention"

Transcription

1 Documents mis à disposition par : Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources :) 1

2 2 Techniques de vente Sommaire Techniques de vente... 1 Chapitre 1 : Introduction aux techniques de vente :... 2 I. L évolution de la fonction commerciale :... 2 II. Les missions du commercial :... 3 III. La prospection commerciale :... 3 IV. Le processus d achat et les motivations d achats :... 5 Chapitre 2 : Préparation d une négociation... 7 I. Prise de contact et découverte... 7 II. Argumentation et traitement des objections :... 8 III. Argumentation et traitement des objections :... 9 IV. Conclusion et suivi de la vente :... 11

3 Chapitre 1 : Introduction aux techniques de vente : I. L évolution de la fonction commerciale : - Multinationale : il existe deux catégories de commerciaux : o Commerciaux terrains : ils sont sous une direction commerciale, ils réalisent un travail de suivi de la clientèle, faible négociation o Compte clé : travail pour les grands Comptes, fonction apparu il y a une dizaine d années. C est le négociateur en titre. Ce compte-clé est rattaché à la Direction Générale. Bac+5, cadre supérieur, 10 à 15 ans d expérience dans les relations commerciales. On peut devenir compte-clé en passant par le marketing (chef de produit>chef de projet>compte-clé>dir.mkt) - PME : o Commercial : il doit être un homme de terrain et un compte-clé, mais problème de recrutement pour les PME car il représente un coût très élevé pour celles-ci o Force de vente supplétive : Intervention de cette force de vente en cas de forte activité, elle sert à combler la force de vente de vente manquante, amélioration de gestion commerciale de l activité. Ce sont des commerciaux salariés d agences de promotions (ex : CPM, Dakota). Ces agences ne s engagent que sur des obligations de moyens, elles ne s engagent pas sur des obligations de résultats. Avec cette force de vente, on peut réduire ses charges en fixes (on réduit de 50% sa force de vente pendant les périodes d activités faibles et utiliser les forces de vente supplétives lors de fortes activités). o Externalisation de la force de vente : le service commercial est absent de la société, signature d un contrat avec un prestataire de service qui va diffuser nos produits. Points faibles : une méconnaissance progressive du marché. Pour l éviter il faudra mettre en place une veille concurrentielle pour avoir une remonter du terrain problème d image La société de distribution diffuse également d autres produits, ce qui entraînera un manque d implication et les commerciaux seront incités à vendre les produits sur lesquels la société dégage le plus de marge. Problème à moyen terme : l externalisation ne doit être faite qu en partie et non totalement. Si on veut retourner à un ancien système, il faudrait un an pour reformer une un service commercial. Avantage : référencement plus rapide des produits 3

4 II. Les missions du commercial : Les missions suivantes sont rattachées au profil d un commercial : - Vendre - Mettre en place un suivi des clients afin de la fidéliser - Prospection commerciale : trouver de nouveaux clients - Veille commercial - Formation des revendeurs aux produits de la société - Gestion commerciale : - Animation point de vente La vente, au sens propre du terme, représente moins de 50% du temps de travail d un commercial. Le reste étant consacré à la recherche de nouveaux prospects et au suivi des clients de l entreprise. III. La prospection commerciale : Il est nécessaire de prospecter dans la mesure où la conquête de nouveaux clients va permettre au commercial de rester en phase avec les tendances du marché. Une entreprise doit combler son déficit d anciens clients étant donné qu elle en perd chaque année. Il faut toujours veiller à un équilibre de son CA par rapport à sa clientèle : il faut éviter la loi des 80/20 (80% du CA assuré par 20% des clients). a. Les signes annonciateurs de la perte d un client : - Des clients qui ne sont pas suffisamment visités. Le client va se sentir délaisser. Il y a des fréquences de visites qui permettent de fidéliser ses clients. - Perte de vigilance du commercial : surcharge de travail - Changement d interlocuteur chez le client. - Conséquence d une fusion ou d un rachat - Difficultés plus grandes pour obtenir un RDV. - Technique de l édredon : on va balader le commercial de service en service dans le but de le démotiver. 4

5 b. La gestion de la prospection : Un commercial se doit d être efficace et de mesurer son action. Il va devoir procéder à une classification de ses prospects : - Le prospect recensé - Le prospect repéré - Le prospect contacté : prospect que l on appelle et avec lequel on essaye d avoir un RDV - Le prospect engagé : prospect avec qui on a eu un RDV A partir de cette classification, on établit 3 ratios de transformation : - Le pourcentage de prospects repérés transformés en prospect contacté - Le pourcentage de prospect transformé en prospect engagé - Le pourcentage de prospects engagés transformés en clients. c. Notion de potentiel accessible : Cette notion correspond au fait pour le commercial d analyser si pour lui il y a des potentialités de CA chez un client acquis, le commercial va devoir prendre en compte la stratégie d achat de son client. Le commercial doit apprécie sa position à un instant T. Son appréciation lui permettra de déterminer s il dispose encore d un potentiel accessible. d. La reconquête des clients perdus : En cas de perte d un client dans une entreprise, on le perd pendant au moins deux années. Pour les reconquérir il vaut mieux donc les abandonner pendant un premier temps. Méthode : 1. On va tout d abord analysé les raisons de la perte de ses clients 2. Identifier les entreprises avec lesquelles j obtenais la meilleure marge. 3. Vérifier si les causes d échec ne se reproduiront plus 4. Sélectionner des entreprises en fonction de 2 ou 3 critères. 5. Contacter le client et lui fournir des informations vérifiables par le client Arguments à mettre en avant : - son arrivée dans le société - la société est devenue la filiale d un grand groupe - changement de direction dans la société, modification de l organisation - nouvelle offre : nouvelle gamme, nouveau concept, nouveau type de service - opérations promotionnelles intéressantes 5

6 e. Le plan de découverte d un prospect : La fiche signalétique : o L identité de l entreprise : forme juridique, organisation, coordonnées, noms des dirigeants) o Profil de l entreprise : aspect des locaux (indicateur de bonne santé de l entreprise), état du parc de véhicules, le comportement du personnel, l ambiance de travail, le contexte économique (CA, nbre de salariés, position de l entreprise, projets d innovations, axes de diversifications), le profil des interlocuteurs rencontrés (nom, ligne directe, ancienneté dans la société, rôle dans la décision finale, niveau de formation). o Questions à se poser : Y a-t-il des remises en causes de fournisseurs dans cette société? Quelles sont les suites qui sont données à cette remise en cause permanente des fournisseurs? Quel est le service qui rédige le CDC (document dans lequel se trouve l ensemble des caractéristiques du produit que souhaite obtenir l entreprise)? Qui a choisi le fournisseur en place? Pourquoi le prospect changerait-il de produit? Quelles seraient les répercussions de ce changement de fournisseur? Quelle va être la réaction du fournisseur actuel? Va-t-il ou non pratiquer la politique de la surenchère? IV. Le processus d achat et les motivations d achats : a. En situation de BtoB : Les Motivations d achats sont les suivantes : - Fiabilité - Productivité - Qualité > normes NF/CE/ISO - Rentabilité - Délais - Services - Après-vente - Maintenance - Garanties - Prix - Prestige - Modalités de financement 6

7 - Solutions techniques - Formation - Délocalisation - Transfert de technologie b. En situation de B to C : Pour qu un client acquière un produit, une des 4 conditions suivantes doit être remplie : - SONCAS : Sécurité, Orgueil, Nouveauté, Confort, Argent, Sympathie - BESOINS : Bien être, Economie, Sécurité, Organisation, Investissement, Nécessité, Sécurité - PICASSO : Pratique, Innovation, Considération, Argent, Sécurité, Souhait, Orgueil - SABONE : Sécurité, Affectivité, Bien être, Orgueil, Nouveauté, Economie 7

8 Chapitre 2 : Préparation d une négociation I. Prise de contact et découverte a. Prise de contact Dans la phase de contact, il y a quelques règles de bases à respecter : La règle des 3 x 20 ou la règle des 3 fois : o les 20 premières secondes (impression que l on va donner à son interlocuteur, attitude bienveillante, maîtrise de son stress, courtois et poli, le sourire, tenue vestimentaire irréprochable) o les 20 premiers gestes (rester à une distance adéquate de son interlocuteur, la poignée de main, regard franc et direct) o les 20 premières paroles (vocabulaire professionnelle, débit posé, éviter les mots négatifs et phrases interro-négatives) Se présenter : indiquer sa profession, le rôle que l on joue dans l entreprise, présentation de la société (rechercher et identifier les avantages concurrentiels de la société afin de les transformer en avantages utilisateurs) Adoptez une posture dynamique (chercher à obtenir l écoute du client et susciter son intérêt), gardez vos distances Les entrées en matière à proscrire : parler de la météo, comment se passe les affaires? est-ce tout se passe bien chez vous? je viens vous voir de la part de discours monologue b. La découverte : La découverte des motivations : - Questions ouvertes : permet de recueillir l information la plus qualitative possible - Questions à choix multiples - Questions de contrôle : permet de vérifier la compréhension des motivations d achats par le commercial et de vérifier la compréhension des arguments par le client - Technique de la reformulation : - Technique de l alternative : - Technique du silence : obliger son interlocuteur à prendre la parole - Série de questions à poser : questions qui a trait à l entreprise (savoir quel est le détenteur de la société, si affaire familial risque de négociation plus dure), les clients de l entreprise, les produits commercialisés, les produits qu elle envisage de développer. Questions sur l interlocuteur (fonction, poids dans la décision, demander les contacts de sa hiérarchie et personnes avec qui il travaille). En cas de changement de la direction des achats, risque que le directeur des achats travaille avec les fournisseurs avec lesquels il a l habitude d avoir 8

9 affaire. Questions autour des attentes du client (que souhaite-t-il améliorer, quels sont les produits qu il utilise, les résultats qu il obtient) Conseil pour pratiquer vraiment une écoute active : o écoutez vraiment o écoutez physiquement : donner à son interlocuteur qu on l écoute attentivement de par notre position physique o faire preuve d empathie Ne pas abusez des questions suggestives, être prêt à relancer le dialogue, prendre des notes, observer son client, savoir rester silencieux II. Argumentation et traitement des objections : a. L argumentation : Une argumentation en matière commerciale a pour objectif de répondre exclusivement aux besoins et aux attentes du client. Pour que cette argumentation ait suffisamment d impact, elle doit être impérativement exprimé dans le langage professionnelle de notre client et s appuyer sur des preuves, être concrète, s appuyer le plus souvent possible sur de contrats, des prototypes, des fiches techniques, des catalogues. L argumentation est créée par le service marketing, responsable des ventes, chef de produit Argumentaire de vente : - caractéristiques techniques du produit ou service - caractéristiques du produit transformer en avantage client - chiffrer les gains pour le client - objection commerciale - traitement de ces objections - présentation de la concurrence Dans une négociation, on ne doit jamais parler de la concurrence en clientèle mais on doit la connaître parfaitement. La preuve par la référence : utiliser des témoignages de client qui ont fait appel à notre produit et qui en sont satisfait. Le client peut être convaincu par la teneur du témoignage, par le nombre de clients qui témoignent et par le prestige ou la personnalité de certains clients. La preuve par le vécu : preuve qui repose sur des faits, des chiffres, sur des calculs et sur des données comparatives. La preuve par analogie : consiste à substituer à la preuve par le vécu cette nouvelle forme de preuve lorsqu il s agit d un produit ou service nouveau sur lequel nous n avons aucun recul. La preuve par la déduction : preuve qui repose sur des tests et des essais menés en laboratoire 9

10 10 b. Traitement des objections : Qu est-ce qu une objection? L objection émise par le prospect ou le client est généralement une remarque négative, une critique ou une crainte. Elle peut surgir à n importe quel moment durant la négociation et il est impératif de devoir la traiter afin d éviter qu elle ne revienne dans la phase de conclusion. L objection peut revêtir plusieurs formes : la critique (montrer qu elle a été comprise et que l on va mettre en place un certains nombres d actions pour y remédier, faire valider ces modifications par le prospect ou le client), le scepticisme de l individu (fournir une preuve ou une démonstration, l opposition de l individu (montrer les spécificités techniques du produit et en apporter la preuve), un malentendu (le prospect peut croire a des faits totalement erronés, corriger ces croyances sans heurter son interlocuteur et revoir point par point son argumentation) et l indifférence (questionner en profondeur afin de découvrir si ce n est pas une autre objection qui se cache derrière l argument de l indifférence) Objection positive : l acceptation (le client va approuver le produit mais va de se défiler lorsqu il va s agir de signer le contrat) III. Argumentation et traitement des objections : a. L argumentation : Effet Boomerang : transformer une objection en un argument commercial Technique de l affaiblissement : diminuer la force de l objection en développant un argument majeur Technique de l effritement : diminuer la force de l objection en posant une série de questions. Technique de la question : reformuler une objection sous la forme d une question. Technique de l écran : elle s utilise que sur des objections centrées sur le client. Il faut montrer que l objection a été comprise mais qu elle sera traitée ultérieurement. Technique sélective : dans une série d objections, n en traiter qu une seule. Technique de l interprétation : transformer une objection en lui donnant un sens favorable. technique du témoignage : faire référence à l expérience autres clients Technique de la diversion : poser une question qui va amener le client à dire oui. Technique de la compensation : admettre l objection mais à montrer que la somme des avantages et supérieures aux inconvénients. Technique du «OUI MAIS» : présenter une autre caractéristique du produit ou du service.

11 b. Négociation du prix : Si un client ne parle pas de prix, ne jamais lui en parler On ne parlera du prix que si le prix constitue le dernier obstacle à la signature du contrat. Si un client n est pas satisfait par le produit ne pas lui parler du prix Un prix doit toujours être justifié, car si le prix n est pas une composante du produit mais une résultante Ne jamais excuser un prix. Ne jamais donner un prix sec, il faudra le justifier avant de le donner c. Technique pour objections sur prix Technique du sandwich : présenter les caractéristiques principales du produits, donner le prix sans hésitation, montrer au client ce qu il gagne (avantages utilisateurs) Technique de la minimisation : BtoC 1ercas : essayer de minimiser le prix vis-à-vis d un particulier en comparant le prix du produit avec celui d autres produits. 2ème cas : comparer le prix de notre produit à une dépense quotidienne. BtoB : minimiser le prix en allongeant les délais de paiement, indiquer une forte rotation des produits, ventes rapides, bonne rentabilité Technique de dépouillement : technique pour vendeur de produits avec options. Réduire le montant de l offre en la dépouillant du superflu, vendre au client que ce dont il a besoin. Ca permet au vendeur de justifier son prix. Technique du miroir : renvoyer la balle dans le camp du client en répondant par une question. Technique de l alternative : offrir une alternative favorable entre deux produits similaires mais de prix différents. Technique du chiffon rouge : détourner l attention de son interlocuteur en développant une argumentation technique. Technique de la confidence : à utiliser en BtoC. Dévoiler à son client les mécanismes de constitution de son prix. Technique de l addition : montrer que le prix est largement compenser par d autres avantages Technique de la soustraction : montrer au client qu il perd un avantage en achetant pas ; montrer à son interlocuteur que cela va lui coûter plus cher de ne pas acheter à terme Technique du fractionnement : diviser le prix du produit par sa durée d utilisation. Technique de la relativisation : comparer le prix du produit avec le prix d un produit plus cher ; Comparer le prix du produit au prix d un produit de grande consommation Technique du pourcentage : BtoB (grossiste, revendeur) mettre en valeur la marge en pourcentage si le prix unitaire est faible et en euros s il est élevé. 11

12 IV. Conclusion et suivi de la vente : a. La conclusion : - Observer les signaux d achat : verbaux (question complémentaires, demande d avantages supplémentaires, demande de confirmation, appel à un tiers pour avoir son opinion, émission d une objection ou reprise d une objection, question particulière comportementaux (client approbateur, détendu, sérénité lisible sur le visage, yeux brillants, sourire, une tonalité d approbation, un silence de réflexion, des mains qui s ouvrent, des bras qui se décroisent - Se faire confirmer les signaux d achats : utiliser des questions test pour effectuer quelques contrôles, technique de l accord implicite, client récent (récapitulation, alternative, regret, plus) b. Suivi de la vente : - Suivi de la vente : Opérationnel passage de la commande ; vérifier si le client a été livré dans les délais 12

13 - Suivi de la vente : administratif informer le reste de la force de vente, signer un bon d engagement budgétaire - Suivi de la vente : auprès du client fidéliser le client 13

14 Documents mis à disposition par : Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources :) 14

La vente ophtalmique

La vente ophtalmique Marketing : la vente ophtalmique 1 La vente ophtalmique La vente représente la finalité pour commerçant. Pour la réussir il faut la préparer. I. LES CONAISSANCE PRÉALABLES A. Connaitre les produits La

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Vente

Plus en détail

BEP Vente - action marchande I - COMPETENCES ET SAVOIR FAIRE

BEP Vente - action marchande I - COMPETENCES ET SAVOIR FAIRE I - COMPETENCES ET SAVOIR FAIRE 15 COMPETENCES PROFESSIONNELLES C.1. Participer à l approvisionnement du point de vente C.2. Intervenir dans la gestion et la présentation marchande des produits C.3. Communiquer

Plus en détail

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)?

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)? STRATÉGIE COMMERCIALE : DÉMARCHER SA CLIENTÈLE Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté :

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté : SECURITE Solidité de l'entreprise (le fournisseur souhaité) Fiabilité de ses Produits Fiabilité du Vendeur, de ses conseils Références - Garantie Démonstrations, échantillons SAV, Etc... Réfléchit à 2

Plus en détail

Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre

Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre C est quoi le marketing direct? Pourquoi est-ce la technique la plus adaptée? Comment la mettre en œuvre? Comment créer des documents efficaces?

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES CONTENUS DE FORMATION COMMUNS Champ professionnel «Métiers de la relation aux clients et aux

Plus en détail

Action vente !! " %& "'()*""'( +,#$ - .(/"( ( 1232425 0,0. Page 1

Action vente !!  %& '()*'( +,#$ - .(/( ( 1232425 0,0. Page 1 !! " #$ %& "'()*""'( %& "'()*""'( +,#$ -.(/"( *" 0,0 0 ( 1232425 25 0((*("(67( 8 0 0(*(* 0(*(6(7( 9 Page 1 I UN CONTEXTE COMMERCIAL TRES AGRESSIF I.1 Contexte général Mon entreprise Orwell située à Vitrolles

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires.

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Vendre PANdOre INTRODUCTION But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Historique de la relation client-fournisseur : 1955-1965 : le fournisseur

Plus en détail

Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter. II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon le concept vente

Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter. II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon le concept vente FORMATIONS COMMERCIALES MANAGEMENT Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter I - Techniques de vente «Basic» - 6 modules II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TECHNICO-COMMERCIAL RÉFÉRENTIEL 2006-1 - SOMMAIRE Arrêté portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur technico-commercial ANNEXE

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)?

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)? stratégie commerciale : démarcher sa clientèle Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

Référentiel des activités professionnelles

Référentiel des activités professionnelles Référentiel des activités professionnelles I. APPELLATION DU DIPLÔME Brevet d études professionnelles «Métiers de la relation aux clients et aux usagers» II. CHAMP D ACTIVITÉ 1. Définition Le titulaire

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Fiche VENDRE. Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients.

Fiche VENDRE. Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients. Fiche VENDRE Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients. La négociation n est qu une partie de la vente qui demande une contrepartie. Le processus classique

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL I. Introduction Plan L objet du marketing Les étapes de la démarche commerciale Les déclencheurs d achat II. La notion de produit Les caractéristiques du produit

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises.

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Relation client PME PMI attention danger! Résumé La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Nous essaierons de montrer, dans cet article, que la relation client

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing.

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing. SESSION 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS COMMERCIALES VOCALISIS INFORMATIQUE Version 7 mai 2 DOSSIER : Mesurer l'efficacité

Plus en détail

Préparer ses entretiens de prospection et de vente

Préparer ses entretiens de prospection et de vente Préparer ses entretiens de prospection et de vente Les entretiens de prospection et de vente sont les moments clés du commercial. Cependant la préparation de ces moments est essentielle : se connaître,

Plus en détail

LA VENTE NOTES DE COURS

LA VENTE NOTES DE COURS LA VENTE NOTES DE COURS PLAN - la prise de contact l accueil - l'écoute (la découverte des besoins) - la reformulation - la proposition argumentée - le traitement des objections - la conclusion - la prise

Plus en détail

RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE

RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE 1 URGENT RESTE 2 PLACES POUR CE STAGE Action de formation 4-2 «Dynamique de vente et performances commerciales pour les Technicocommerciaux des Industries Graphiques» (Lyon 2010) Organisée par l AFCAD

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial.

10 clés pour (mieux) réussir. son développement commercial. 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial. 1 8 2 4 6 3 9 7 10 5 2 10 clés pour (mieux) réussir son développement commercial /// décembre 2013 Comment mieux vendre? Vendre c est à la fois

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Fiche Vendre. cf. écoute + analyse de besoins avec questions Vendeur = docteur, enquêteur. Le vendeur est celui qui fait vivre l entreprise.

Fiche Vendre. cf. écoute + analyse de besoins avec questions Vendeur = docteur, enquêteur. Le vendeur est celui qui fait vivre l entreprise. Fiche Vendre cf. écoute + analyse de besoins avec questions Vendeur = docteur, enquêteur. Le vendeur est celui qui fait vivre l entreprise. faire rêver ECE : Extraordinary Customer Experience (expérience

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011 Sommaire Cadre de la formation... 2 1. L entretien d'achat vente... 3 2. Préparation de l'entretien de vente... 3 3. Les

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

location et services : vente directe via des agences en propre ; produits de collectivités : vente directe, revendeurs, télévente et vente en ligne.

location et services : vente directe via des agences en propre ; produits de collectivités : vente directe, revendeurs, télévente et vente en ligne. Chapitre 6 LA FONCTION COMMERCIALE 6.1 Organisation commerciale et distribution Une adaptation constante des modes de distribution et de l organisation commerciale aux produits, aux services et aux clients

Plus en détail

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Dans ce guide, vous trouverez 4 étapes qui vous permettront de réaliser, pas à pas, votre enquête de satisfaction. Ce guide : Contient

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

Se former autrement. Catalogue. deformation 2010-2011

Se former autrement. Catalogue. deformation 2010-2011 Catalogue deformation 2010-2011 Sommaire Edito n CapSkills créateur de solutions...4 n Les parcours professionnalisants...8 n La fonction...10 n Le management...24 n Le développement personnel...34 n Efficacité

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Février 2015 Cabinet Stéphane Lefebvre, Conseil & Formation, contact@stephane-lefebvre.fr, www.stephane-lefebvre.fr, www.mieux-et-plus.com LE MARKETING AU QUOTIDIEN POUR VOTRE

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance

Titre professionnel - Conseiller relation client à distance Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/10/2015. Fiche formation Titre professionnel - Conseiller relation client à distance - N : 15945 - Mise à jour : 24/07/2015 Titre

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER

ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER ATELIERS THEMATIQUES COMMERCES UNIONS COMMERCIALES ATELIER CONDUITE DE REUNION DECIDER - CONVAINCRE MOBILISER Siège social 82, bis av. des Mimosas - 64700 HENDAYE Tél. 05 59 85 28 59 - Fax : 05 59 201

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Téléphoner à un employeur

Téléphoner à un employeur 2.4 Téléphoner à un employeur Objectif : Prendre un rendez-vous avec un employeur par téléphone. Le dispositif de technique de recherche d emploi 2.4 0 Sommaire Dispositif Toute diffusion est dûment conseillée

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

La démarche commerciale. Catherine YZER - MarketYC

La démarche commerciale. Catherine YZER - MarketYC La démarche commerciale Catherine YZER - MarketYC Les premiers clients Marché de professionnels Peu nombreux Marché de professionnels Nombreux Marché de masse Particuliers B to B B to C 2 3 conditions

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

SOMMAIRE. L équipe pédagogique p. 2 Nous contacter p. 3. Cycle - Management

SOMMAIRE. L équipe pédagogique p. 2 Nous contacter p. 3. Cycle - Management SOMMAIRE L équipe pédagogique p. 2 Nous contacter p. 3 Cycle - Management CMM1 : Apprendre/renforcer son savoir être managérial p. 5 CMM2 : Améliorer sa relation à l autre pour mieux communiquer avec la

Plus en détail

Vente - Action commerciale

Vente - Action commerciale Relation client Management Vente - Action commerciale Développement personnel PROGRAMMES Vente - Action commerciale Trouver des clients en prospection directe et par téléphone Être efficace en prise de

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

ANALYSER LE TRAFIC DE SON SITE WEB

ANALYSER LE TRAFIC DE SON SITE WEB ANALYSER LE TRAFIC DE SON SITE WEB Lorraine Nombre de visiteurs uniques, temps moyen passé sur le site, mots clés tapés par les internautes Les outils de mesure de fréquentation d un site internet permettent

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations S FORMATIONS OPÉRATIONNELLES POUR LES ARTISANS ET LES ENTREPRENEURS Une nouveauté CAPBOX 2012 370 DU MANAGEMENT Animer et motiver son équipe Recruter et intégrer un nouveau collaborateur

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Le catalyseur de vos performances

Le catalyseur de vos performances MCRM Consulting, 43 Rue Tensift Agdal Rabat Maroc Tel: 212 (0) 5 37 77 77 41 Fax: 212 (0) 5 37 77 77 42 Email: Contact@mcrmconsulting.com Site: www.mcrmconsulting.com P e r f o r m a n c e c o m m e r

Plus en détail

1Les clés pour réussir

1Les clés pour réussir 1Les clés pour réussir vos brochures et dépliants Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Extraits Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Ma première année à la tête de la Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) m a permis de mesurer

Plus en détail

Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits

Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits Plan D action Commercial Techniques De Ventes Comment Mieux Vendre Nos Produits Préambule Cet exposé se présente en 3 parties: - Le plan d action commercial - Les techniques de ventes - Comment mieux vendre

Plus en détail

La Structuration pragmatique de l approche commerciale

La Structuration pragmatique de l approche commerciale La Structuration pragmatique de l approche commerciale «Augmenter durablement ses résultats en prospection, en vente et en réseautage» Connaissances Structure Fct Long terme Personne Entreprise Tous les

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

Transcription orthographique des quatre vingt quatre énoncés du test de perception

Transcription orthographique des quatre vingt quatre énoncés du test de perception Annexes Tests perceptifs Transcription orthographique des quatre vingt quatre énoncés du test de perception [Dans les interventions longues, les séquences enregistrées et audibles pour les auditeurs, sont

Plus en détail

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail