Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale"

Transcription

1

2 Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire Épargne solidaire Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, Épargne salariale FCPES (Fonds Communs de Placement d Entreprises Solidaires) (via PEE, PEI, PERCO, PERCOI) 395 Épargne collectée par des entreprises solidaires Actions non cotées, dépôts à terme, obligations associatives, Ce schéma présente les mécanismes de la finance solidaire dont l objectif est de mettre en relation des épargnants souhaitant investir dans des activités à forte utilité sociale et/ ou environnementale et des entrepreneurs porteurs de telles activités. Une approche bilancielle a été adoptée, en présentant d un côté les ressources de la finance solidaire et de l autre les emplois. Les ressources, provenant de l épargne solidaire, sont reparties selon les trois manières d épargner solidaire : via un établissement financier, via son entreprise (épargne salariale), et via l investissement dans une entreprise solidaire. Les emplois sont ventilés entre les deux mécanismes de solidarité : le partage (dons transmis aux associations) et le 1

3 EMPLOIS Réalisations 7 Dons aux associations bénéficiaires Accès à l emploi entreprises créatrices d emplois financées Création ou consolidation de plus de emplois Accès au logement nouvelles personnes relogées et bénéficiant d un accompagnement social Entreprises solidaires (dont financeurs solidaires) Activités écologiques Production d énergie renouvelable équivalente à la consommation électrique de ménages Soutien à plus de 60 fermes «bio» et à la filière de distribution. Entrepreneuriat dans les pays en développement + de 20 Millions de bénéficiaires de microcrédit dans le monde financement solidaire dont il est précisé l impact dans les 4 principaux domaines d investissement de la finance solidaire (accès à l emploi, accès au logement, activités écologiques et entrepreneuriat dans les pays en développement). Parmi les activités développées par les entreprises solidaires, il faut préciser celles des financeurs solidaires. Ce sont des structures d intermédiation financière qui utilisent les ressources issues de l épargne solidaire (qu elles collectent directement auprès des épargnants ou par l intermédiaire d un établissement financier) pour financer et accompagner des entreprises et associations porteuses d utilité sociale et/ ou environnementale. Les financeurs solidaires ayant attribué le plus gros volume de financement en 2012 sont la Nef, l ADIE et la SIFA. Les autres entreprises solidaires, grâce à l épargne solidaire, financent leurs propres projets. 2

4 Le label Finansol Répartition des produits d épargne solidaire labellisés Finansol (au 31/12) /06/2013 épargne collectée par des entreprises solidaires Actions non cotées Comptes à terme Autres produits (microprêts, obligations ) épargne bancaire Investissement solidaire Livrets Contrat d assurance-vie FCP, SICAV Partage Livrets, bons de caisse, dépôts à terme FCP, SICAV Contrats d'assurance-vie épargne salariale TOTAL Depuis 1997, le label Finansol est décerné aux produits d épargne solidaire par un comité d experts indépendant issus de la société civile. Le label repose principalement sur le respect des critères de solidarité et de transparence, plusieurs autres critères étant également contrôlés (politique de commercialisation des produits solidaires, gestion des actifs non solidaires des OPCVM...). Au 1er septembre 2013, 122 produits d épargne solidaire sont labellisés Finansol, soit exactement le même nombre qu au 31 décembre Sur cette période, 4 placements ont reçu le label (obligations associatives, OPCVM solidaires et actions non cotées) tandis que 4 l ont perdu, principalement pour défaut ou arrêt de commercialisation du produit. 3

5 L objectif du «1% solidaire» La part de l épargne solidaire dans le patrimoine financier des Français (hors immobilier au 31/12) 0.20 % 0.15 % 0,123 % 0.10 % 0,069 % 0,082 % 0,098 % 940 0,049 % 0.05 % La part de l épargne solidaire dans l épargne financière des Français (hors immobilier) est de 0,12%, au 31 décembre 2012, dépassant pour la première fois le seuil de 0,1%. Si cette part est encore très faible, elle croît néanmoins rapidement puisqu elle a doublé en 3 ans. Les taux de croissance affichés par l épargne solidaire (compris entre 15,2 et 47,2% depuis 2009) ont été systématiquement supérieurs à ceux du patrimoine financier des Français qui atteint milliards d euros en 2012 (source : Banque de France), en hausse de 15,7% depuis En 2011, les acteurs de la finance solidaire se sont fixés pour objectif que la part de l épargne solidaire atteigne 1% du patrimoine financier des Français d ici une quinzaine d années. Ce changement d échelle sera rendu possible par la création de nouveaux produits tels que des contrats d assurance-vie solidaires et un livret solidaire réglementé pour les personnes physiques. 4

6 L épargne solidaire L encours de l épargne solidaire (au 31/12, en millions d ) épargne collectée par les entreprises solidaires Actions non cotées Comptes à terme Autres produits (microprêts, obligations ) épargne bancaire Investissement solidaire Livret FCP, SICAV (fonds ) Partage Livrets, bons de caisse FCP, SICAV Contrats d'assurance-vie épargne salariale TOTAL Répartition des encours d épargne solidaire par produits (au 31/12/2012) Actions non cotées 6,30 % Comptes à terme et autres produits des entreprises solidaires 2,20 % Livret d investissement solidaire 8,70 % Fonds "90-10" 13,50 % Livrets de partage, bons de caisse 8,90 % Fonds de partage 4,20 % Contrats d assurance-vie 1,30 % Fonds d épargne salariale solidaire 54,90 % 4,20 % 8,90 % 13,50 % 8,70 % 2,20 % 1,30 % 54,90 % 6,30 % 5

7 L encours de l épargne solidaire comprend l ensemble des produits labellisés Finansol ainsi que les fonds d épargne salariale solidaires non labellisés. Ce choix est déterminé par la volonté de considérer comme solidaire tout produit validé par le Comité du label Finansol, après examen détaillé. Par ailleurs, la totalité des FCPE solidaires est comptabilisée car ces fonds sont tenus réglementairement d investir entre 5 et 10% de leurs actifs dans des structures détentrices de l agrément «entreprise solidaire», conformément au règlement du label. L encours des produits d épargne solidaire a franchi un nouveau cap en s établissant, au 31 décembre 2012, à 4,69 Mds d euros (+ 32,3%). Une progression qui s inscrit dans la moyenne haute constatée ces cinq dernières années. L encours de l épargne solidaire a ainsi été multiplié par 3 en 5 ans. Les trois canaux de collecte ont contribué à cette augmentation avec une croissance particulièrement marquée sur l épargne salariale solidaire (+ 49,7% - source A.F.G), devant l épargne bancaire (+ 16,1%) et l épargne collectée par des entreprises solidaires (+14,2%). Les encours d épargne salariale solidaire ont cette année encore été le principal moteur de la collecte d épargne solidaire grâce aux effets continus de la Loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 qui oblige, depuis le 1er janvier 2010, les entreprises à proposer dans tous les dispositifs d épargne salariale au moins un fonds solidaire. La bonne tenue des marchés financiers a également permis de valoriser les actifs non solidaires (et cotés sur les marchés financiers) qui représentent 90 à 95% des fonds. L épargne bancaire affiche de bons résultats, dus principalement à l essor des livrets bancaires (+15,2%) et plus particulièrement des livrets de partage (+30,9%), avec des taux d intérêt annuels supérieurs, en 2012, à ceux des trois années précédentes. Les réussites des appels à l épargne de structures solidaires récentes comme énergie Partagée Investissement et Entreprendre pour Humaniser la Dépendance conjuguées aux succès récurrents d Habitat et Humanisme, France Active et la Nef ont permis d accroître les ressources en direct des entreprises solidaires. Les encours d épargne de partage s élèvent à 675 M (+15,2%) tandis que ceux investis sur des produits d investissement solidaire dépassent 4 Mds (+ 36,4%). Par ailleurs, les encours d épargne salariale solidaire représentent désormais plus de la moitié des encours d épargne solidaire (54,9% en 2012 contre 48,5% en 2011) grâce à un taux de croissance nettement supérieur à ceux des autres produits. Le poids de toutes les autres catégories de produits a, en conséquence, diminué, ou stagné pour les livrets de partage. 6

8 Les épargnants solidaires Nombre de souscriptions à un produit solidaire en France, au 31 décembre Il s agit d une estimation car nous ne sommes pas en mesure de déterminer le nombre exact d épargnants individuels sur l ensemble des familles de produits et des réseaux de distribution. En effet, un épargnant peut à la fois détenir des actions non cotées de plusieurs entreprises solidaires ainsi que des produits financiers ou bancaires. A périmètre constant, ce nombre est en hausse de 15,4% sur un an. 81% des épargnants solidaires le sont par le biais de leur dispositif d épargne salariale solidaire (PEE, PEI, PERCO et PERCOI), 10% le sont via un produit bancaire et 9% ont souscrit un produit commercialisé par une entreprise solidaire (parts de capital, dépôts à terme, obligations associatives ). 7

9 Les collecteurs et gérants d épargne solidaire Les collecteurs d épargne solidaire (au 31/12/2012, en part de marché) Les gérants d épargne solidaire (au 31/12/2012, en parts de marché) épargne salariale épargne bancaire épargne investie dans le capital d entreprises solidaires Ces indicateurs représentent la ventilation de l encours d épargne solidaire par réseau collecteur et par gestionnaire, exprimée en part de marché. Le périmètre de consolidation diffère entre les deux indicateurs, une seule société de gestion pouvant gérer les produits financiers de plusieurs réseaux de distribution. De plus, de légers décalages au sein d un même réseau existent, liés à la commercialisation de fonds nourriciers par un réseau, gérés par un autre établissement financier. La part «nourricière» est alors consolidée avec les encours du réseau collecteur et donc retranchée au réseau gestionnaire. Par ailleurs, une affectation spécifique est effectuée sur les encours du livret Nef entre le collecteur (Crédit Coopératif) et le gestionnaire des fonds (la Nef). Le Groupe BPCE reste le premier réseau collecteur d épargne solidaire avec une part de marché (PDM) de 47,1%, au 31/12/2012, en consolidant les résultats de Natixis Intérépargne, du Crédit Coopératif, des Caisses d épargne et des Banques Populaires. En dépit d une hausse de ses encours (en volume), sa PDM est en net recul (- 8,4 points). Natixis Asset Management demeure la première société de gestion et premier gérant d épargne solidaire. Le Groupe Crédit Agricole occupe le deuxième rang de ce classement (11,5% de PDM), devant BNP Paribas qui a connu la hausse la plus forte en 2012 avec une PDM qui est passée de 7,5 à 11%. Les bons résultats de ces deux groupes sont liés au développement important de leurs encours d épargne salariale solidaire. 8

10 L épargne de partage Les dons issus des produits de partage (au 31/12, en K ) Le classement 2012 des associations bénéficiaires d épargne de partage Total Rang Associations Dons reçus (en K ) 1 Habitat et Humanisme CCFD - Terre Solidaire Terre et Humanisme Action Contre la Faim la Nef Fondation de l'avenir Energies pour le Monde Handicap International Fédération Internationale des Droits de l'homme Réseau Cocagne 174 Entreprises solidaires (C.A.T et Obligations) épargne bancaire (Livrets) épargne bancaire (OPCVM, assurance-vie) Les dons issus des produits de partage enregistrent un nouveau record avec un peu plus de 7 M de dons versés à près de 90 associations bénéficiaires. Une progression de 16,2% en un an. Sur les 5 dernières années, les associations partenaires ont reçu près de 30 M de dons. Deux tiers des dons distribués proviennent des livrets de partage, avec 4,63 M versés aux associations (+31%). La hausse des taux d intérêt, en 2012, a permis d attirer plus d épargnants sur ce support d épargne et donc de générer plus de dons. Le montant des dons issus des OPCVM est en léger recul, à 2,1 M (- 5%). 3% des dons sont permis par les options de partage incorporés sur plusieurs produits commercialisés par les entreprises solidaires, principalement les dépôts à terme de la Nef. Le Groupe Crédit Coopératif reste leader sur l épargne de partage. Ses encours, au 31/12/2012, représentent 65,3% des encours totaux des produits de partage. A lui seul, le livret «Agir» a permis de distribuer près de la moitié des dons reçus par les associations, tous supports confondus. Habitat et Humanisme demeure l association qui a reçu le plus de dons l an passé, en étant le premier bénéficiaire du Livret Agir. Au deuxième rang du classement, le CCFD - Terre Solidaire a connu une hausse significative de ses dons en 2012 (+ 23,6%), grâce aux dons versés via des OPCVM de partage. Enfin, Terre et Humanisme, l association initiée par Pierre Rabhi, complète le podium, avec plus de 600 K reçus. 9

11 Le financement solidaire Le montant du financement solidaire L encours du financement solidaire (au 31/12/2012, en millions d euros) Le flux annuel du financement solidaire (en millions d euros) Finansol mesure depuis 2003 l encours du financement solidaire, c est-à-dire, au 31 décembre de chaque année, le stock de financements orientés vers des projets à forte utilité sociale et environnementale et permis par l épargne solidaire. Ce chiffre est en hausse continue depuis qu il est mesuré et, pour la première fois en 2012, il a dépassé le milliard d euros (+ 16,5% par rapport à 2011). Ce chiffre est ici complété par l évolution du flux de nouveaux financements solidaires depuis Cet indicateur permet de saisir plus rapidement les tendances du secteur puisque, par définition, contrairement à l encours, le flux n est pas impacté par les financements en cours des années précédentes. On peut dégager de ces chiffres une tendance et constater que, si l encours du financement solidaire augmente à un rythme soutenu depuis plusieurs années, le flux de nouveaux financements a pour sa part sensiblement décru en La hausse régulière des investissements réalisés par les entreprises et financeurs solidaires ne compense en effet pas la diminution en 2012 des prêts environnementaux attribués par les Banques Populaires et le Crédit Coopératif sur la base des ressources collectées via les livrets CODEVair labellisés Finansol. Cette diminution, due à la baisse plus générale des travaux de rénovation ces dernières années et à la multiplication des dispositifs pour les financer, impacte directement le flux de financement solidaire. Ceci permet d expliquer que le taux de croissance de l encours du financement solidaire, tout en restant supérieur à 15 %, ait été moins important en 2012 que lors des années précédentes (+16,5 % contre +30 ou 35% les années précédentes). Ce sont néanmoins, en 2012, plus de 235 millions d euros de nouveaux financements qui ont bénéficié à des projets porteurs d utilité sociale et environnementale. 10

12 Les réalisations permises par l épargne solidaire en entreprises soutenues nouveaux bénéficiaires accompagnés vers l accès au logement Production d énergie renouvelable équivalant à la consommation électrique de ménages Plus de 20 millions de bénéficiaires de microcrédits dans les pays en développement En 2012, l épargne solidaire a permis le financement de plusieurs milliers d entreprises et d associations dont l activité répond à des problématiques sociales, sociétales et/ou environnementales. Une grande part de ces projets ont pour objectif principal l insertion de publics fragiles et ont ainsi favorisé l accès à l emploi de personnes qui en étaient éloignées (plus de postes en insertion créés ou consolidés, près de micro-entreprises créées ou consolidées dans des zones urbaines prioritaires). Ils ont également permis à près de personnes en situation de précarité, d être accompagnées vers un accès durable à un logement décent. Les entreprises solidaires œuvrant dans le domaine du logement très social et bénéficiant de financements solidaires gèrent ainsi un parc de plus de logements. Les financements solidaires contribuent également à la transition écologique puisqu en 2012, ce sont plus d une trentaine de projets citoyens de production d énergie éolienne et photovoltaïque qui ont été soutenus et plus de prêts accordés à des particuliers pour financer des investissements environnementaux (équipements visant à diminuer la consommation énergétique des logements, pose de panneaux solaires, ). Ce soutien à une économie soucieuse de l environnement se traduit aussi par un appui au développement de l agriculture paysanne et à la filière biologique. Le soutien à une économie porteuse d utilité sociale se décline également dans les pays en développement puisque l épargne solidaire a permis en 2012 d y financer plus d un millier d Institutions de MicroFinance (IMF) s adressant en priorité à des populations exclues du système bancaire. Ces IMF soutenues par la finance solidaire ont accordé en 2012 plus de 20 millions de microcrédits permettant à leurs bénéficiaires de développer une activité économique de nature à améliorer leurs conditions de vie. 11

13 Le Zoom de la finance solidaire est soutenu par

14 Création graphique : degresfahrenheit.com - illustrations : Istock

Présentation Juin 2013. La finance solidaire

Présentation Juin 2013. La finance solidaire La finance solidaire Les circuits de la finance solidaire permettent de financer des projets qui ne trouvent pas de réponse dans les circuits bancaires classiques Ils font intervenir : d un côté des épargnants

Plus en détail

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Avec le soutien de L épargne solidaire, c est quoi? L épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant de placer son épargne au bénéfice d activités

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change

Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change Mardi 17 novembre 2015 Loi Macron* Epargne salariale : ce qui change *Articles 146 à 166 et 171 de la loi n 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques Présentée

Plus en détail

Contrat Solidaire de Predica

Contrat Solidaire de Predica Septembre 2014 Dossier de presse Contrat Solidaire de Predica Donner du sens à son épargne Contacts presse Françoise Bololanik + 33 (0)1 57 72 46 83 / 06 25 13 73 98 Camille Langevin + 33 (0)1 57 72 73

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Tribune libre. Première partie : L épargne solidaire labellisée...6. Deuxième partie : Le partage... 16

Sommaire. Introduction. Tribune libre. Première partie : L épargne solidaire labellisée...6. Deuxième partie : Le partage... 16 !!!"#$%&%'()"(*+ Sommaire Introduction...3 Tribune libre...3 Les relations de la finance solidaire...4 Première partie : L épargne solidaire labellisée...6 L encours de l épargne solidaire...6 Les collecteurs

Plus en détail

1 ère partie : Les données clés du secteur...8. 2 ème partie : Etudes thématiques... 14

1 ère partie : Les données clés du secteur...8. 2 ème partie : Etudes thématiques... 14 Sommaire Edito de François de Witt... 4 Tribune libre... 4 Les relations de la finance solidaire... 6 1 ère partie : Les données clés du secteur...8 1.1 - L épargne solidaire... 8 L encours de l épargne

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Présentation de BPCE sur la finance durable

Présentation de BPCE sur la finance durable Présentation de BPCE sur la finance durable Identité générale 2eme Groupe bancaire en France à assise coopérative: 37 millions de clients 8 200 agences bancaires 7,7 millions de sociétaires 127 000 collaborateurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE CREDIT COOPERATIF, 30 ANS DE FINANCE SOLIDAIRE

DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE CREDIT COOPERATIF, 30 ANS DE FINANCE SOLIDAIRE DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE CREDIT COOPERATIF, 30 ANS DE FINANCE SOLIDAIRE Octobre 2013 Finance solidaire, finance éthique, ISR, le Crédit Coopératif connaît bien les facettes diverses de la finance engagée.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts, un établissement spécial La Caisse des Dépôts est une institution financière publique, créée par la loi du 28 avril 1816 Avec

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF. Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret CEAN. De l Association

EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF. Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret CEAN. De l Association Par Guylaine Duclos Jean-Pierre Théret De l Association CEAN EPARGNER SOLIDAIRE AVEC LA NEF ET LE CRÉDIT COOPÉRATIF 1) QU EST-CE L ÉPARGNE ET LA FINANCE SOLIDAIRES 2) LA SOCIÉTÉ FINANCIÈRE LA NEF 3) LA

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

Octavie. Contrat d assurance vie

Octavie. Contrat d assurance vie Octavie Contrat d assurance vie Octavie, est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire qui vous permet de bénéficier d un mécanisme de participation aux bénéfices différée. Pendant les

Plus en détail

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil Les données récentes

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 20. Épargne éthique & Épargne solidaire FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 20. Épargne éthique & Épargne solidaire FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 20 Épargne éthique & Épargne solidaire FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE novembre 2005 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Un mécanisme exclusif et avantageux

Un mécanisme exclusif et avantageux Un mécanisme exclusif et avantageux Pendant les 8 premières années Pendant les huit premières années de votre contrat, la participation aux bénéfices est constituée : au titre du support en euros : des

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Mercredi 22 juin 2011 La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010 MaecenasPatrimoine Le partage au cœur du rendement 15 juin 2010 Table des matières 1 - La Société Maecenas Finance Page 2 - Le FCP Maecenas Patrimoine 3 - L intérêt des investisseurs institutionnels La

Plus en détail

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir?

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? www.finansol.org Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? Ce guide vous donne toutes les informations liées au label Finansol et vous indique la marche à suivre si vous

Plus en détail

La finance solidaire au beau fixe

La finance solidaire au beau fixe DOSSIER DE PRESSE édito La finance solidaire au beau fixe La crise? Quelle crise? De fait, comme le montrent les résultats du Baromètre Finansol - La Croix, l épargne et le financement solidaires ont maintenu

Plus en détail

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :...

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :... 1 sur 5 6/04/2011 12:00 Rechercher Flux RSS Lettre d'informations Twitter FaceBook Livret Epargne Solidaire Assurance Vie Solidaire Fonds ISR Avantages fiscaux Accueil du site > Actualités de l épargne

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

Statistiques monétaires et financières à moyen terme

Statistiques monétaires et financières à moyen terme Le microcrédit en France et en Europe Par Maria Nowak, Présidente de l Adie et du Réseau Européen de microfinance Statistiques monétaires et financières à moyen terme CNIS : 21 mars 2008 Définition Dans

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre 2011

Résultats du 2 ème trimestre 2011 Résultats du 2 ème trimestre 2011 Des résultats en croissance, soutenus par l activité bancaire RNPG T2 2011 : 11,7 M, +21 % RNPG S1 2011 : 22,8 M, +27 % Produit net bancaire 52,9 55,4 5 % 100,8 112,2

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 Juillet 2014 RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients Forte

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Tribune libre. Première partie : L épargne solidaire labellisée...6. Deuxième partie : Le partage... 16

Sommaire. Introduction. Tribune libre. Première partie : L épargne solidaire labellisée...6. Deuxième partie : Le partage... 16 www.finansol.org Sommaire Introduction...3 Tribune libre...3 Les relations de la finance solidaire...4 Première partie : L épargne solidaire labellisée...6 L encours de l épargne solidaire...6 Les collecteurs

Plus en détail

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises

Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Dossier de presse Partenariat renforcé entre l Europe et Creasol en région PACA : 1 M en faveur des micro-entreprises Institut de Microfinance Créa-Sol 26 rue Montgrand - 13006 Marseille 04 91 57 72 15

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014

Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014 Note à l attention du CCE de l UES EIFFAGE ENERGIE sur la création du FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2014 Vous nous avez demandé de vous aider dans l examen d une nouvelle évolution du dispositif de

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011 10 novembre 2011 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne

L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne L assurance-vie et le Financement du secteur privé en Afrique Subsaharienne Nelly MONGOSSO O BAKANG Administrateur et Directeur Général Adjoint Allianz Cameroun Assurances Vie Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

Initiative France finance et accompagne les créateurs d entreprises

Initiative France finance et accompagne les créateurs d entreprises N 61 Janvier 2016 Initiative France finance et accompagne les créateurs d entreprises Initiative France est le premier réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d entreprise. Il

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE.

Un système de garantie et de solidarité bénéficie à l ensemble des établissements de crédit affiliés à BPCE. Mai 2011 En bref PROFIL Le Groupe BPCE est le deuxième groupe bancaire en France, avec 36 millions de clients, 8 millions de sociétaires et 125 000 collaborateurs. Constitué des réseaux des Banques Populaires

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances

Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-165 du 22 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Axéria Vie et de ses filiales par Crédit Agricole Assurances L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Infos financières Décembre 2014

Infos financières Décembre 2014 Infos financières Décembre 14 Évolutions monétaires à Saint-Pierre-et-Miquelon au septembre 14 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Conséquence d une activité mondiale plus faible que prévu

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations

Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Quels apports de la loi ESS de juillet 2014 pour les associations Associations (artistiques et culturelles), quels liens avec l ESS Les associations font donc automatiquement partie du périmètre de l ESS

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION Association régie par la loi 1901 4, place Richebé 59 000 LILLE www.nordeuroperetraite.fr CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 19 MARS 2012 DE L'ASSOCIATION NORD EUROPE RETRAITE COMPTE RENDU D'ACTIVITE DE L'ASSOCIATION

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

oui, je suis intéressé par

oui, je suis intéressé par C O U P O N R É P O N S E oui, je suis intéressé par les produits d épargne solidaire d Habitat et Humanisme! Monsieur, Madame Adresse Téléphone Mail Profession Date de naissance Souhaite recevoir une

Plus en détail

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital PEA, compte-titres, assurance-vie (y compris Fourgous), PERP airbag octobre 2015 VOTRE RÉFLEXE ÉPARGNE Commercialisation du 28 septembre au 12 décembre

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Ce processus décisionnel ainsi que les principes présentés sont documentés afin d en assurer l auditabilité.

Ce processus décisionnel ainsi que les principes présentés sont documentés afin d en assurer l auditabilité. REMUNERATION DES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS 1 - Processus décisionnel mis en œuvre pour définir la politique de rémunération de l'entreprise, y compris la composition et le mandat du comité

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER Le (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE Animé par : Margaret GAUTIER Qui sommes-nous? Un acteur majeur en Epargne Entreprise 1 er Soci é t é de gestion Encours sous gestion 37.46

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE CHIFFRES CLES. Paris, le 8 mars 2012 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 8 mars 2012 RESULTATS 2011 DU GROUPE LA POSTE L EXERCICE 2011 CONFIRME LA ROBUSTESSE DE LA STRATEGIE ET DU MODELE MULTIMETIER

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance

Communiqué de presse. Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Paris, le 22 septembre 2010 Communiqué de presse Rapport 2009 de l Observatoire de la Microfinance Le deuxième rapport annuel de l Observatoire de la microfinance met en relief des évolutions notables

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

Forum des Associations Donner un sens à vos placements : la gestion éthique et solidaire

Forum des Associations Donner un sens à vos placements : la gestion éthique et solidaire 8080 Forum des Associations Donner un sens à vos placements : la gestion éthique et solidaire 30 octobre 2008 Ecofi Investissements Société de gestion de portefeuille agréée par l AMF sous le numéro GP97004

Plus en détail

Indicateur n 2-3 : Suivi de la prestation de compensation du handicap (PCH)

Indicateur n 2-3 : Suivi de la prestation de compensation du handicap (PCH) Programme «Invalidité et dispositifs gérés par la CNSA» - Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 2 : répondre au besoin d autonomie des personnes handicapées Indicateur n 2-3 : Suivi de la prestation

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

PREDIVIE TRANSMISSION

PREDIVIE TRANSMISSION ASSURANCE VIE PREDIVIE TRANSMISSION L ASSURANCE VIE DÉDIÉE À LA TRANSMISSION DU CAPITAL À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous conseillons nos clients pour leur apporter une réponse adaptée à chacun

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Décembre 2008 Synthèse Cette étude souligne les effets positifs de l investissement

Plus en détail