L évaluation des résultats

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évaluation des résultats"

Transcription

1 L évaluation des résultats Process 14 «Aide-toi, le tableau de bord t aidera!» Chapitre 23 Analyse et réactivité P. 227 Certains dirigeants suivent la marche de leurs affaires avec un simple tableur. Les logiciels de tableau de bord facilitent la prise de décision. Patron de BOMBRUN DÉCOUPAGE, Régis CAMBARD a beaucoup de clients (1 500), pour un chiffre d affaires de 8 millions de francs. Dès la fin des années 1980, il a installé un logiciel de comptabilité et de gestion commerciale. Mais, pour suivre l évolution de sa société, le bilan comptable établi en mars et une situation intermédiaire en septembre étaient trop justes. Il avait besoin d indicateurs mensuels. Un résultat probant Avec le tableau de bord, il peut surveiller les salaires et les provisions pour congés payés comme on veille le lait sur le feu. Il a ensuite intégré le temps passé pour chaque affaire. Les charges étaient ventilées par client et par poste de travail, il peut ainsi connaître la rentabilité de chacun d eux. «Notre tableau de bord a permis de constater que nous travaillions pour un client au tarif de 15 euros de l heure. Ce qui n était vraiment pas rentable. Nous avons donc voulu augmenter nos prix. Évidemment, le client a grogné et changé de fournisseur provisoirement. Au bout d un an, il a accepté nos conditions, cette fois à 34 euros de l heure!» L entreprise n 184 Janvier 2001 L évaluation des résultats concerne les équipes de vente mais aussi les manageurs. La fréquence des bilans et leur analyse régulière sont les deux facteurs qui assurent l efficacité de la réactivité des équipes. Des outils appropriés permettent le traitement des données quantitatives et qualitatives en temps réel. C est pourquoi, il est courant que des bilans mensuels d activité soient communiqués aux manageurs afin de préparer un debriefing avec la force de vente. À votre disposition : LIVRABLE N 26 : Le bilan de prospection LIVRABLE N 27 : La gestion de campagne LIVRABLE N 28 : Le bilan de la mission Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS 225

2 Se situer dans la démarche de projet Préparation du projet L environnement de l action commerciale Étude de la stratégie de l entreprise Étude des technologies commerciales Étude de la relation client L identification des besoins de l entreprise L initialisation du projet commercial L analyse des risques Conduite du projet Le choix des actions à mener L élaboration d une démarche Programmation et répartition des tâches La conduite des actions Le reporting La validation des objectifs intermédiaires Bilan de fin de projet L évaluation du résultat final Le bilan de votre projet commercial Autocontrôle Face à face Outils de l entreprise Manuel Traitement de texte Objectif des actions à mener Mesurer l efficacité d une action individuelle Évaluer les résultats d une mission collective Être réactif aux dysfonctionnements constatés Mettre en œuvre des actions correctives en Gestion de clientèle : en Relation Client : en Management : Une démarche possible L évaluation de l action et des résultats concerne à la fois les commerciaux et leur manageur. Des outils spécifiques facilitent cette évaluation. Votre démarche peut s articuler autour des points suivants : 1. Inventorier les outils mis à la disposition du commercial et ceux utilisés par le manageur. 2. Repérer les fonctionnalités offertes par ces outils. 3. Observer la fréquence et le mode d utilisation par chacun des intéressés tout au long des missions et en fin de projet ou de campagne. 4. Participer (si possible) à l analyse des données traitées obtenues. 5. Transposer ces pratiques à votre projet (si le processus le permet). 6. Construire votre tableau de bord. 7. Commenter vos résultats. 8. Proposer des actions correctives. 9. Formaliser ces informations dans un rapport de fin d activité. Des outils Tuteur Logiciel de CRM, tableur, etc. Livrable 26 : Le bilan de prospection Livrable 27 : La gestion de campagne Livrable 28 : Le bilan de la mission Word ou tout autre traitement de texte (dossier professionnel) Chapitre 17 : Les écrits professionnels Autonomie : dans l observation. Contrôle : dans l utilisation des outils d évaluation. Compétences à valider Produire de l information. Délimiter le cadre décisionnel. Anticiper et réagir. Prendre une décision. Des références Conditions de réalisation Quelques conseils! Les pratiques de la force de vente et du manageur en terme d évaluation ne seront pas toujours transposables. Dans ce cas, votre travail préparatoire à l évaluation nécessitera la création d un processus particulier que vous soumettrez à votre tuteur. 226 Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS

3 Chapitre 23 Analyse et réactivité «On demande aujourd hui au commercial d apporter une vraie valeur ajoutée face à son client. Ces dernières années, le commercial a vu son métier réduit d un certain nombre de tâches quotidiennes, notamment administratives. Cela joue un grand rôle sur la qualité du travail et la performance. Mais, en même temps, cela a placé le commercial sur le devant de la scène. En multipliant les face-à-face avec les clients, les commerciaux n ont plus de temps de récupérer. Ces moments sont pourtant primordiaux. Si on prive un coureur de ses temps de préparation, d échauffement, de récupération pour lui demander uniquement de courir 100 mètres, sa performance va être réduite. Les temps de récupération pour les commerciaux sont tout aussi importants et peuvent se concrétiser par de la formation ou des séances de coaching.» Action commerciale, n 244, septembre 2004 L analyse de l activité des commerciaux comporte deux facettes : l analyse quantitative visant à observer les performances et la rentabilité de leurs actions ; l analyse qualitative permettant de déceler des dysfonctionnements dans les conditions de travail et le management. À cette phase, succèdent des actions correctives adaptées. 1. Évaluation quantitative Le manageur doit pouvoir mesurer l efficacité des actions de son équipe de vente. Pour cela, il demande à chaque commercial la communication de données relatives aux affaires et aux contacts. Cette transmission d informations est réalisée grâce à des supports et des outils très spécifiques. 1.1 Le compte rendu de visite ou rapport d activité Effectué par le commercial après chaque contact ou chaque affaire réalisée, ce document facilite l enrichissement du fichier clients/prospects. Le contenu de ce support a été détaillé dans le chapitre 22 «La remontée d informations». La saisie peut être réalisée par le vendeur, grâce à Intranet. 1.2 Le tableau de bord individuel C est un document de synthèse mis à jour par les commerciaux qui comporte des indicateurs permettant de mesurer : l efficacité des techniques commerciales et des comportements (gestion des fichiers, qualité des outils d aide à la vente, argumentaire téléphonique), etc ; l efficacité et la rentabilité de l approche commerciale (ciblage, contacts en face à face avec ou sans prise de rendez-vous) ; l efficacité globale de l offre de l entreprise. Le tableau de bord du secteur commercial est un véritable repère de l activité. Il constitue une banque de données individuelle et contribue à l observation des performances du secteur concerné. Chapitre 23 ANALYSE ET RÉACTIVITÉ 227

4 Intérêt d un tableau de bord C est un outil de pilotage mis à la disposition de chaque représentant d un secteur. C est un outil de gestion composé d indicateurs montrant les écarts entre les objectifs fixés et les réalisations et facilitant le calcul des statistiques commerciales. C est un outil de management permettant de déléguer des responsabilités et de les contrôler. C est un outil d aide à la prise de décision contribuant à la réactivité des décideurs face à la concurrence et à l évolution du marché. Des données brutes à collecter Il s agira de choisir parmi les indicateurs énumérés ci-après. Afin d évaluer l efficacité du ciblage : Afin d évaluer l efficacité de l approche : Afin d évaluer la rentabilité de l approche : Afin d évaluer l efficacité globale de l offre de l entreprise : Nombre de fiches consultées Nombre de contacts effectués Nombre de contacts argumentés Nombre de rendez-vous Nombre de réponses Chiffres sur le marché total (clients, CA) Chiffres sur le marché potentiel (prospects devenus clients, CA) Nombre de démonstrations effectuées Nombre de devis réalisés Montant des devis en cours Nombre de projets à suivre Nombre de journées de terrain Nombre de km parcourus Montant des frais Montant des remises accordées Marge brute réalisée Nombre de clients obtenus (une ou plusieurs commandes) Nombre de contrats signés Répartition du CA par produit, par gamme ou ligne de produit CA réalisé pour la période Montant des ristournes Afin de mieux connaître les besoins de la clientèle : Des données rapprochées Afin d évaluer l efficacité personnelle de chaque commercial : Le tableau de bord sous Vente Partner permet l automatisation du traitement de ces données commerciales (voir Fiche de technologie commerciale 10). Sélection des indicateurs quantitatifs Moyenne de CA par client Dépenses par client Coût d une commande Nombre de ventes par client Panier moyen (CA par commande) Marge nette CA par devis Taux moyen des remises accordées Il s agit de se limiter aux indicateurs significatifs et lisibles. LES RATIOS Taux de pénétration du marché = (C.A / Marché global) 100 Taux de fidélisation = (Nbre de clients reconduits / Nbre de clients de l année courante) 100 Taux de renouvellement de clientèle = (Nbre de nouveaux clients / Nbre de clients de la période précédente) 100 Taux de réalisation = (Nbre de contrats / Nbre de devis) 100 ou (Nbre de contrats / Nbre de RDV) Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS

5 Cette sélection doit permettre de répondre à deux questions : Comment évaluer les réalisations? Dans ce cas, ce sont les indicateurs de résultats qui seront retenus (nombre de nouveaux clients, augmentation du chiffre d affaires, etc.). Comment évaluer les moyens déployés? Dans ce cas, les indicateurs de moyens seront sélectionnés (nombre de journées effectives sur le terrain, journées de formation, etc.). Critères de validation d un indicateur Son utilité et son intérêt : il doit non seulement apporter une information statistique mais permettre la mise en place d actions de correction. Sa fréquence : c est déterminer la périodicité de la collecte ou du traitement de l information afin d obtenir un résultat significatif. Son origine : c est-à-dire sa facilité d obtention. Présentation classique d un tableau de bord individuel Exemple : La période observée est de trois mois. Les données collectées permettent de calculer le taux de conclusion du commercial et de chiffrer les écarts entre les objectifs et les réalisations. Indicateurs ou données chiffrées Avril Mai Juin Cumul O R O R O R O R % de réalisation (1) Écarts (2) Secteur X chiffre d affaires quantités vendues Secteur Y chiffre d affaires quantités vendues Résultats globaux : chiffre d affaires quantités vendues Secteur de Code vendeur : O : objectif R : réalisation (1) Taux de réalisation = (Réalisations / Prévisions) 100. (2) Écarts = Réalisations Prévisions. 1.3 Le tableau de bord global Il est établi à partir des tableaux de bord individuels ou des tableaux de bord par secteur. Il est composé des mêmes indicateurs et obtenu par addition des chiffres de l équipe commerciale. Des ratios globaux après cumul des données statistiques de chaque vendeur sont calculés. Il permet au manageur d avoir une vue d ensemble de l activité de la force de vente mais aussi de comparer les résultats des différents secteurs et de mesurer les écarts entre objectifs et réalisations. La fixation objective et réaliste de prévisions ou de quotas doit déboucher sur une adéquation entre la somme des réalisations des vendeurs et l objectif global de la mission. 1.4 Bilan de prospection Il est possible de mesurer l efficacité d une action de prospection d un commercial, à un moment donné, sur un secteur choisi, comme il peut être intéressant d analyser globalement les résultats de toutes les opérations de prospection menées sur l ensemble des secteurs par tous les vendeurs durant une année par exemple. La démarche est identique. Chapitre 23 ANALYSE ET RÉACTIVITÉ 229

6 Total des ventes Ventes Ventes Argumentations Argumentations Avec RDV Sans RDV Visites échouées Visites réalisées Fiches clients ou prospects consultées 2. Évaluation qualitative 2.1 Champs d investigation L évaluation qualitative d une mission commerciale englobe : tout ce qui permet d analyser, d expliquer, de comprendre les résultats quantifiés, Exemple : Nous constatons un ralentissement dans le renouvellement des commandes des clients du secteur X. Nous l expliquons par l augmentation du nombre de réclamations reçues relatives à des retards de livraison. Or, cela correspond à la réorganisation de la logistique de l entreprise. les phénomènes qui influencent le comportement et les habitudes d achat des consommateurs, Exemple : Un nouveau concurrent prospecte le même marché que nous. le reporting qualitatif des commerciaux, Exemple : Plusieurs clients ont formulé la même remarque sur l emballage du produit ; il est difficile d en extraire le contenu, ce qui les gêne. les remarques des vendeurs sur leurs conditions de travail lors de réunions de suivi ou d affaires, Exemple : Concernant la nouvelle gamme, la formation produit nous semble insuffisante pour faire face aux objections des clients. l observation du manageur sur l organisation du travail de chacun, leur motivation, leur compétence et en particulier la qualité de leur négociation. Exemples : Les commerciaux n effectuent pas le même nombre de visites dans une journée. Certains vendeurs de l équipe contrôlent chaque semaine le niveau des objectifs atteints afin de trouver dans leurs résultats la base même de leur motivation. 2.2 Problématique et réactivité Il ne s agit pas de faire un inventaire exhaustif des échecs essuyés par les commerciaux dans leurs missions commerciales ou des erreurs faites par le manageur dans la gestion de son équipe. Quelques exemples suffiront à montrer que pour chaque problème rencontré, des actions correctrices sont possibles : 230 Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS

7 DES DIFFICULTÉS CONSTATÉES Au niveau de la négociation. Exemple : difficultés des commerciaux à contrer les arguments de la concurrence. Au niveau du volume de travail. Exemple : les commerciaux consacrent trop de temps à la prise de rendez-vous au détriment du terrain. Au niveau du temps alloué au reporting. Exemple : deux heures par jour sont actuellement nécessaires pour procéder au reporting transmis par fax au manageur. Au niveau de l équipement informatique. Exemple : une perte de temps évidente dans la préparation des plans de tournées. Au niveau du découpage sectoriel. Exemple : à travers le dernier tableau de bord global, la répartition actuelle des secteurs met en évidence des distorsions importantes au niveau de la potentialité du marché. Au niveau de la motivation. Exemple : le manageur de l équipe des commerciaux a constaté, lors de la dernière réunion de travail, qu une démotivation s emparait de ses vendeurs. Au niveau de l administration des ventes. Exemple : les commerciaux estiment ne pas être suffisamment informés sur le suivi des ventes. Au niveau de la cohérence de l équipe. Exemple : le manageur observe un manque d échange, de communication entre les commerciaux. DES ACTIONS CORRECTRICES Produits de la concurrence Élaboration d un argumentaire comparatif Formation des commerciaux Simulation Étude de rentabilité dans la mesure où la prise de rendez-vous serait confiée à une ou un assistant(e) commercial(e). Recherche de solutions plus rapides telles que l accès à un logiciel de GRC grâce à un réseau intranet qui permettrait à chaque commercial de faire ce reporting en même temps que la transmission des commandes réalisées et la mise à jour de la base de données clients. Équipement de tous les véhicules de fonction en GPS ou achat d assistants personnels assurant cette fonction. Réalisation d un nouveau découpage au cours d une réunion de travail, sur proposition du manageur, avec la participation de tous les commerciaux. Instauration d un nouveau challenge ou d une «surprime». Organisation d un séminaire de motivation. Intégration des informations telles que la date effective de livraison, les réclamations des clients, les litiges au niveau du règlement dans la base de données clients. Organisation d un challenge sportif en équipe. Sollicitation de chaque vendeur lors des réunions. 3. L évaluation du projet Elle est menée à deux niveaux : celui de l action pour laquelle le suivi des résultats serait similaire à celui abordé ci-dessus ; celui de la méthode, de la conduite du projet, que nous allons traiter ci-après. Elle est réalisée grâce à des indicateurs quantitatifs et qualitatifs constituant des contraintes tout au long du projet et un objectif en fin de projet. Les tableaux de bord suggérés seraient mis à jour par le chef de projet à partir de la planification et de la réalisation des tâches. 3.1 L évaluation quantitative du projet Elle met en évidence les écarts quelle que soit la nature de l indicateur. Concernant : le temps : la durée du projet a-t-elle été respectée? ainsi que les échéances intermédiaires? le budget : la somme allouée à ce projet a-t-elle été dépassée? les objectifs quantitatifs intermédiaires : ont-ils été atteints et validés aux étapes prévues? les résultats : sont-ils en adéquation avec les objectifs fixés? les performances : chaque acteur a-t-il bien rempli son contrat? Chapitre 23 ANALYSE ET RÉACTIVITÉ 231

8 Exemple simplifié d un tableau de bord spécifique au projet Les indicateurs choisis Prévision Évaluations QUANTITATIVES Réalisation Écart La durée du projet 12 semaines 11 semaines -1 (1) Le budget euros euros (2) Le résultat final + 5 % du C.A + 6 % du C.A + 1 % (3) du C.A Analyse succincte des écarts (1) Les commerciaux ont participé à une semaine de formation. (2) Les frais kilométriques ont été plus importants que prévu : ils ont fait l objet d un ajustement en cours de projet. (3) L objectif atteint dépasse l objectif fixé d un point dans un délai moindre, ce qui prouve l efficacité de l équipe. 3.2 L évaluation qualitative du projet Elle contribue à expliquer les performances ou au contraire les échecs de l équipe de projet et à enrichir l évaluation quantitative. Concernant : la démarche : les processus ont-ils été respectés? les outils : les recommandations relatives à l utilisation du logiciel de GRC ont-elles été suivies? la communication : tous les acteurs ont-ils été informés en temps voulu de l avancement des tâches? le pilotage : le chef de projet a-t-il bien assuré sa fonction de manageur et par conséquent de coordonnateur? Les évaluations du projet permettent de capitaliser les expériences et d éviter les erreurs passées. MOTS CLÉS Coaching : ensemble des méthodes de formation et de stimulation utilisées afin d améliorer les performances de la force de vente. Ratios : rapports rapprochant des indicateurs et permettant de calculer de nouveaux indicateurs. Tableau de bord : document de synthèse qui présente les indicateurs chiffrés pertinents pour juger l activité ou la rentabilité de l entreprise. Tableau de bord individuel : document de synthèse mis à jour par chaque commercial, comportant des indicateurs permettant de mesurer l efficacité des techniques commerciales et des comportements ainsi que l efficacité et la rentabilité de l approche commerciale. Tableau de bord global : document de synthèse globalisant toutes les statistiques et calculant les indicateurs généraux de l équipe de commerciaux. 232 Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS

9 Process 14 Le bilan de prospection Livrable 26 IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale : Tuteur : PRÉPARATION D UNE PROSPECTION OU D UN SUIVI DE CLIENT HEBDOMADAIRE Code vendeur : Secteur : Semaine du au Nombre de visites prévues : NOM Visite Contacté Argumenté Commande Observations Code client/prospect prévue le le le n Totaux nvisites ncontacts nargumentation ncommandes Analyse des résultats de la semaine : Nombre de contacts/nombre de visites = nc/nv = Nombre d argumentations/nombre de contacts = na/nc = Nombre de commandes/nombre d argumentations = ncom/na = Nombre de commandes/nombre de contacts = ncom/nc = Nombre de commandes/nombre de visites = ncom/nv = Commentaires : Une fois rempli, ce document est assimilable à un compte rendu de visites Nom de l étudiant : NRC 1 NRC 2 Chapitre 23 ANALYSE ET RÉACTIVITÉ 233

10 Process 14 La gestion de campagne Livrable 27 IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale : Tuteur : BILAN MENSUEL D UNE PROSPECTION OU D UN SUIVI DE CLIENTÈLE Codes vendeurs : Secteurs : Semaine 1 : A B Vendeurs C Sous-totaux Semaine 2 : A B Vendeurs C Sous-totaux Semaine 3 : A B Vendeurs C Sous-totaux Mois de Nombre de Nombre Nombre d argu- Nombre de Observations visites prévues de contacts mentations commandes Semaine 4 : A B Vendeurs C Sous-totaux Semaine 5 : A B Vendeurs C Sous-totaux Totaux nvisites ncontacts nargumentations ncommandes Analyse des résultats de la semaine : nc /nv = na /nc = ncom / na = ncom /nc = ncom /nv = Commentaires : Ce tableau peut être utilisé pour un seul commercial ou pour une équipe de vendeurs. Nom de l étudiant : NRC 1 NRC Process 14 L ÉVALUATION DES RÉSULTATS

11 Process 14 Le bilan de la mission Livrable 28 IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale : Tuteur : RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA MISSION Objectifs qualitatifs : Objectifs quantitatifs : Durée du projet Projet n Nature de l objectif atteint JUSTIFICATION Objectif QUALITATIF Objectif QUANTITATIF Par le TUTEUR VALIDATION Date : Date : Signature + Cachet de l entreprise Par le FORMATEUR Signature + Cachet de l établissement En fin de formation, l étudiant doit pouvoir, en toute objectivité, justifier le résultat de son ou ses projets commerciaux. Nom de l étudiant : NRC 1 NRC 2 Chapitre 23 ANALYSE ET RÉACTIVITÉ 235

LA MESURE DE LA PERFORMANCE

LA MESURE DE LA PERFORMANCE LA MESURE DE LA PERFORMANCE Pour tout projet commercial, le manageur doit prévoir, dès la conception, un suivi des actions commerciales mises en œuvre. Un des rôles du manageur est en effet de contrôler,

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.)

LIVRET DE SUIVI ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.) BTS Management des Unités Commerciales (M.U.C.) - Lycée Marie Curie Versailles - LIVRET DE SUIVI STAGE : ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE (A.C.R.C.) Secteur de la Banque Et des Assurances

Plus en détail

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE Une fois les objectifs fixés pour son équipe, le manageur doit définir une stratégie et mettre en place un plan d actions. Outil de prévision et de planification, ce

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET. La description du projet

CONDUITE DE PROJET. La description du projet CONDUITE DE PROJET Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Conseils méthodologiques pour la présentation power point du CPPC», sous partie 3.4, la conduite de projet met en avant les écarts entre

Plus en détail

JL COURGEAU NOTE DE CADRAGE AJ ADVANCE But du projet

JL COURGEAU NOTE DE CADRAGE AJ ADVANCE But du projet BTS NRC FORMATION GESTION DE PROJET SEANCE 2 LA DEMARCHE DE PROJET APPLIQUEE A UN CAS CAS AJ ADVANCE NOTE DE CADRAGE MACRO-PLANNING CAHIER DES CHARGES TABLEAU DE BORD LISTE DES QUESTIONS - VALIDATION ET

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs.

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs. Thème : S425-1 Gérer et analyser la force de vente Mini cas Olivier Nallis 2005/2006 Les exercices sont basés sur des extraits d études de cas (sujets d examen GRATIEN & MEYER) «stratégie action commerciale»

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing.

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing. SESSION 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS COMMERCIALES VOCALISIS INFORMATIQUE Version 7 mai 2 DOSSIER : Mesurer l'efficacité

Plus en détail

ACCORD DU 26 JUIN 2014 relatif à la création de trois CQP en management commercial

ACCORD DU 26 JUIN 2014 relatif à la création de trois CQP en management commercial MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3044 Convention collective nationale IDCC : 573. COMMERCES DE GROS ACCORD DU

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire.

Ce book est destiné à vous présenter quelques unes de nos applications installées. N hésitez pas à nous contacter pour toute question complémentaire. Book 2012 AppliDev est spécialisé dans le développement d applications informatiques «sur mesure». Notre métier est de créer des interfaces complètes ou complémentaires à votre système d informations

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri

La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri La Crm : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur. Directeur commercial. Isagri Gestion de la Relation Client GRC : quels sont les compartiments du jeu? Emmanuel Crevecoeur Mars 2012 Ordre

Plus en détail

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3.

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. CHIFFRES CLES 1- CLIENTS Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. PME / PMI 04% Taille des Entreprises ou des Business Units 1. CA < 30

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise?

Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tableaux de bord : comment mesurer la performance de votre entreprise? Animé par : Cédric

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

La motivation et la stimulation du personnel Objectif : Repérer ce qui motive et ce qui stimule le personnel.

La motivation et la stimulation du personnel Objectif : Repérer ce qui motive et ce qui stimule le personnel. CHAPITRE La motivation et la stimulation du personnel Objectif : Repérer ce qui motive et ce qui stimule le personnel Mise en situation Vous réalisez votre période de formation chez AUCHAN, hypermarché

Plus en détail

/10 /10 /20. Épreuve E2 Contrôle en cours de formation Action de promotion animation en unité commerciale. Annexe IV

/10 /10 /20. Épreuve E2 Contrôle en cours de formation Action de promotion animation en unité commerciale. Annexe IV Annexe IV Recto BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE Épreuve E2 Contrôle en cours de formation Action de promotion animation en unité commerciale Académie de : Centre d examen : Session : Nom du candidat

Plus en détail

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité

La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité SAGE CRM EXPRESS La Gestion de la Relation Client n est pas un luxe : c est une nécessité pour gagner en efficacité Titre de la rubrique Pourquoi un logiciel de Gestion de la Relation Client? Découvrir

Plus en détail

La rémunération de l équipe commerciale

La rémunération de l équipe commerciale La rémunération de l équipe commerciale I. Introduction Le manager va avoir la mission de gérer l activité, et donc de veiller aux conséquences financières de son activité. Un des principaux coûts est

Plus en détail

BTS MANAGEUR COMMERCIAL

BTS MANAGEUR COMMERCIAL BTS MANAGEUR COMMERCIAL (extraits du référentiel) HORAIRE HEBDOMADAIRE Enseignements Première année Seconde année Arabe 2 2 Français 2 2 Anglais ou espagnol 2 2 Économie générale 2 2 Économie d entreprise

Plus en détail

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) Cet outil «passerelle» a

Plus en détail

A. Le contrôle continu

A. Le contrôle continu L audit d achat est une action volontaire décidée par l entreprise avec pour objet d apprécier la qualité de l organisation de sa fonction achats et le niveau de performance de ses acheteurs. L audit achat

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE GESTION

LE TABLEAU DE BORD DE GESTION Institut supérieur du Génie Appliqué LE TABLEAU DE BORD DE GESTION Encadré par: Mme LKHOUYAALI Bouchra PLAN Partie I : Approche théorique des Tableaux de Bord Chapitre 1 : INTRODUCTION AUX TABLEAUX DE

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours B-1 COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE MODULE DE FORMATION : LA PREPARATION DES ENTRETIENS DE VENTE Durée : 3 jours Rassembler les informations sur

Plus en détail

Recommandations aux élèves pour la sous-épreuve

Recommandations aux élèves pour la sous-épreuve Baccalauréats professionnels «Cuisine» et «Commercialisation et Services en Restauration» Recommandations aux élèves pour la sous-épreuve E22 Dossier professionnel Présentation de la sous-épreuve E22 L

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) :

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) : 1ère et Terminale Bac Pro COMPTABILITÉ LE PLAN DE FORMATION EST A LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMMERCE ET COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT UTILISER LES OUTILS DE

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Une démarche qualitative et construite dans la durée PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49

Plus en détail

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal

CRM Assurance. Fonctionnalités clés. Vue globale de l assuré. Gestion des échanges en Multicanal CRM Assurance Fonctionnalités clés Vue globale de l assuré Le CRM pour les compagnies d'assurances est une solution spécialement conçue pour mettre en place et soutenir les fondements d une orientation

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Le catalogue des stages

Le catalogue des stages Le catalogue des stages 2014 Sommaire «Le télé conseil bienveillant».. Page 3 «La télévente bienveillante en B to B» Page 6 «La télévente bienveillante en B to C» Page 9 «La téléprospection en action,

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle

Certificat de Qualification Professionnelle Dispositif jeunes grille d évaluation ACTIVITÉS RÉALISÉES EN ENTREPRISE Certificat de Qualification Professionnelle Vendeur Itinérant en Pièces de Rechange et Accessoires juin 2009 informations générales

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC

CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC CAHIER DES CHARGES POUR APPLICATION MOBILE GRC Alexandre CADIC Mathis BAKARY 27/02/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Contexte... 3 a. Implémentation :... 3 b. Direction Générale :... 3 2. Périmètre

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 12/06/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technico-commercial industriel I OBJECTIF

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar

AVIS DE RECRUTEMENT. Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar AVIS DE RECRUTEMENT Contrôleur de gestion de l Institut Pasteur de Dakar INTITULE ET REFERENCE Poste : Contrôleur de gestion Implantation : Institut Pasteur de Dakar Nature : CDD ou CDI A pourvoir : au

Plus en détail

Processus Conception. Processus SAV. Processus Gestion des stocks. Activité de contrôle production

Processus Conception. Processus SAV. Processus Gestion des stocks. Activité de contrôle production Liste non exhaustive d indicateurs Processus commercial - Nombre de clients visités chaque semaine. - kilométrage moyen parcouru par visite. - Total des heures productions vendues - Indice de Satisfaction

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

BENCHMARK DES MEILLEURES PRATIQUES : DE LA COMMUNAUTE DES UTILISATEURS DE SOLUTIONS CRM, XRM 1 EDITION 2010

BENCHMARK DES MEILLEURES PRATIQUES : DE LA COMMUNAUTE DES UTILISATEURS DE SOLUTIONS CRM, XRM 1 EDITION 2010 BENCHMARK DES MEILLEURES PRATIQUES : DE LA COMMUNAUTE DES UTILISATEURS DE SOLUTIONS CRM, XRM 1 EDITION 2010 EDITION 2010 Réalisé par 1 extended Relation Management : une extension du CRM (Customer Relation

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Introduction Le référentiel de certification du BTS Communication est élaboré à partir des choix suivants : une imbrication étroite entre le référentiel des activités professionnelles

Plus en détail

A - COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES et activités types

A - COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES et activités types A - COMPÉTENCES et activités types PROSPECTION 1. ORGANISER UNE OPÉRATION DE PROSPECTION Recherche d information sur, ses produits, les marchés Participation à la sélection de la cible Élaboration d un

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TECHNICO-COMMERCIAL RÉFÉRENTIEL 2006-1 - SOMMAIRE Arrêté portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur technico-commercial ANNEXE

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client. Introduction générale. Pourquoi ce guide?

BTS Négociation et Relation Client. Introduction générale. Pourquoi ce guide? Introduction générale Pourquoi ce guide? Vous avez accepté d être tuteur d'un étudiant suivant une formation dans notre section du BTS Négociation et Relation Client. Ce guide du tuteur de projet vous

Plus en détail

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème CONCEPTION D UN MANUEL D ORGANISATION COMPTABLE 1. Conception d un manuel d organisation comptable 1.1. Cadre légal Le manuel d organisation

Plus en détail

CQP Vente et promotion de produits pharmaceutiques en officine. Référentiel d évaluation

CQP Vente et promotion de produits pharmaceutiques en officine. Référentiel d évaluation CQP Vente et promotion de produits pharmaceutiques en officine Référentiel d évaluation - 1 - Copyright CPNEIS juin 2007 La démarche CQP 1. Entretien de repérage préalable 2. Parcours de formation pour

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Présentation de la formation et proposition de progression pédagogique La transformation du baccalauréat Vente Représentation en baccalauréat professionnel Vente a induit

Plus en détail

DOCUMENT DE NEGOCIATION PFE BAC PROFESSIONNEL VENTE

DOCUMENT DE NEGOCIATION PFE BAC PROFESSIONNEL VENTE DOCUMENT DE NEGOCIATION PFE BAC PROFESSIONNEL VENTE Groupe Scolaire SaintEtienne 20 20 Période de formation en entreprise Madame, Monsieur, Dans le cadre de la préparation à leur baccalauréat, les élèves

Plus en détail

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV

LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV LA SOLUTION DE GESTION D AFFAIRES CONÇUE POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV CONSTRUCTION FABRICATION D'ÉQUIPEMENTS MAINTENANCE INDUSTRIELLE BUREAUX D'ÉTUDES SERVICES INFORMATIQUES NETTOYAGE «NaviOne n est pas

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70 MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010 Epreuve conçue par HEC Voie Technologique NBRE CANDIDATS MOYENNES ECARTS-TYPE RESULTATS GLOBAUX 775 10,00 3,70 VOIES PREPARATOIRES Technologique

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV. www.navione.fr

LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV. www.navione.fr LE LOGICIEL DE GESTION D AFFAIRES CONÇU POUR MICROSOFT DYNAMICS NAV www.navione.fr Un ERP est un logiciel de gestion unique, partagé par tous les collaborateurs, qui couvre tous les domaines de l entreprise,

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE 1 LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE Toute mission d Audit est réalisée en trois étapes essentielles: 1 ère étape : La préparation de la mission 2 ème étape : La réalisation de la mission 3 ème

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Management des unités commerciales

Brevet de technicien supérieur Management des unités commerciales Brevet de technicien supérieur Management des unités commerciales page 1 SOMMAIRE ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles 5 Référentiel de certification 17 Tableau de passage des fonctions

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 N i c o l a s C h u Réussir un projet de site web 6 e édition Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 annexe D Les indicateurs de pilotage

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

IX. business plan. Vous voulez créer une entreprise ; comment préparer votre business plan. Ce cahier vous explique toutes les étapes.

IX. business plan. Vous voulez créer une entreprise ; comment préparer votre business plan. Ce cahier vous explique toutes les étapes. IX. business plan Vous voulez créer une entreprise ; comment préparer votre business plan Ce cahier vous explique toutes les étapes. IX. BUSINESS PLAN 103 sommaire 1. Introduction 105 1.1. Définition 105

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations S FORMATIONS OPÉRATIONNELLES POUR LES ARTISANS ET LES ENTREPRENEURS Une nouveauté CAPBOX 2012 370 DU MANAGEMENT Animer et motiver son équipe Recruter et intégrer un nouveau collaborateur

Plus en détail

Recommandations pour la collecte et le traitement de données

Recommandations pour la collecte et le traitement de données Recommandations pour la collecte et le traitement de données Sommaire Contexte, objectif et démarche 1 1 Identification du besoin 2 2 Conception et définition du processus de la collecte de données 3 3

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION STRATÉGIE GLOBALE DE FORMATION 1ère et Terminale Baccalauréat Professionnel SECRÉTARIAT LE PLAN DE FORMATION EST À LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE

Plus en détail

Comment développer son efficacité commerciale à coûts constants? Ateliers Efficom d emoveo Janvier 2014

Comment développer son efficacité commerciale à coûts constants? Ateliers Efficom d emoveo Janvier 2014 Comment développer son efficacité commerciale à coûts constants? Ateliers Efficom d emoveo Janvier 2014 Menu du jour (issu de questions qui nous sont souvent exposées) Détecter (dans vos couples produits/marchés)

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I : PROGRAMME DE FORMATION JOURNEE 1 DEMYSTIFICATION DES

Plus en détail

Guide Certificat de Qualification Professionnelle : Conseiller(ère) mutualiste collectif

Guide Certificat de Qualification Professionnelle : Conseiller(ère) mutualiste collectif COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Guide Certificat de Qualification Professionnelle : Conseiller(ère) mutualiste collectif Guide CQP Conseiller(ère)

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Dossier 1 : Recrutement interne et intégration d un collaborateur

Dossier 1 : Recrutement interne et intégration d un collaborateur U4 - MANAGEMENT ET GESTION DES UNITES COMMERCIALES Session 2010 CREDIT AGRICOLE DE CHATEAURANTIN Proposition de corrigé Dossier 1 : Recrutement interne et intégration d un collaborateur 1.1 Concevez un

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment Beaucoup plus qu un logiciel de suivi de chantier, NaviBat est un véritable outil de pilotage. Navibat n est pas qu un simple logiciel de suivi

Plus en détail

Global Access Management

Global Access Management Global Access Management GAMA Global Access Management www.jaida.ma Global Access Management SOMMAIRE GAMA (i) UNE LARGE COUVERTURE FONCTIONNELLE (ii) DES TRAITEMENTS AUX NORMES ET STANDARDS UNIVERSELS

Plus en détail

Préparer E4 Atelier relations commerciales

Préparer E4 Atelier relations commerciales Mme Christine RICCI X9K03-D1/1 BTS communication Préparer E4 Atelier relations commerciales Sommaire CONSEILS GÉNÉRAUX... 3 DEVOIR 01 : CAS EASYJET... 5 DEVOIR 02 : CONSTITUTION DU DOSSIER PROFESSIONNEL...

Plus en détail