QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT»"

Transcription

1 QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT» D R R A L A N D I S O N S T É P H A N E L A R H U M AT O L O G I E A U Q U O T I D I E N 2 0 N O V E M B R E

2 INTRODUCTION Radiographie standard : examen d imagerie médicale le plus accessible à Madagascar Grande évolution dans la qualité des images depuis l arrivée des radiographies numériques Ne pas oublier que cette une technique: est irradiante donne des images en 2D n est pas gratuite! Il faut comprendre le «langage» de la radiographie si nous voulons «qu elle nous parle»

3 OBJECTIFS Savoir ce que l on peut attendre d une radiographie conventionnelle Identifier les lésions radiographiques de base «qu il ne faut pas rater» Reconnaître les aspects radiographiques de base des principales pathologies rhumatologiques

4 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

5 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

6 QUAND DEMANDER UNE RADIOGRAPHIE Radiographie standard: examen d imagerie de première intention: si la clinique ne suffit pas si le résultat peut changer la prise en charge Radiographie: Valeur diagnostique et pronostique dans certaines pathologies Permet de suivre l évolution et l efficacité d un traitement

7 QUAND DEMANDER UNE RADIOGRAPHIE (2) Arthroses des membres: valeur diagnostique complémentaire de la clinique meilleur examen pour le suivi Suspicion d arthropathie inflammatoire : lésions radiographiques tardives élément pronostic et d évaluation de l efficacité du traitement Rachialgies «communes»: pas d apport diagnostique supplémentaire de la radiographie indispensable si présence de signes d alerte: douleur inaugurale chez un patient < 20 ans ou >50 ans, douleur d emblée très intense, déficit neurologique des membres, fièvre, perte de poids, corticothérapie au long cours,

8 QUAND DEMANDER UNE RADIOGRAPHIE (3) Ostéite et ostéomyélite : Signes radiographiques tardifs Importance de la radiographie dans le suivi Tumeurs osseuses : caractérisation de la lésion Recherche de métastases osseuses : pour caractériser les lésions hyperfixantes à la scintigraphie Suspicion d ostéopathies fragilisantes (ostéoporose, ostéomalacie)

9 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

10 LES INCIDENCES À DEMANDER Technique de base: Radiographier les deux articulations paires Faire au moins deux incidences: Face + profill D autres incidences spécifiques à chaque articulation sont possibles Exceptions: Pas de radiographie de profil pour les mains et le bassin Intérêt de l incidence de De Sèze pour l exploration de la hanche Pour une meilleure exploration des articulations fémoro-tibiales et fémoro-patellaires : Incidence de Schuss et défilés fémoropatellaires à 30, 60 et 90 de flexion

11 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

12 LES STRUCTURES À ANALYSER Structures radio-opaques corticale osseuse travées osseuses de l os trabéculaire Structures radio-transparentes moelle osseuse tissus mous intra- et périarticulaires (cartilage, ménisque, ligaments, membrane synoviale, muscles, nerfs et vaisseaux) périoste

13 LES STRUCTURES À ANALYSER (2) Plan de lecture Le contour osseux La trame osseuse : travées osseuses de l os trabéculaire L interligne articulaire Les parties molles

14 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

15 LES IMAGES À NE PAS RATER Plan de lecture Le contour osseux La trame osseuse : travées osseuses de l os trabéculaire L interligne articulaire Les parties molles => Images pathologiques: l invisible devient trop visible et le visible devient invisible!

16 LES IMAGES À NE PAS RATER (2) I- Anomalies du contour osseux Métastase osseuse avec rupture corticale: notez l effacement du pédicule droit sur le cliché de face (vertèbre borgne)

17 LES IMAGES À NE PAS RATER (3) I- Anomalies du contour osseux Résorption osseuse complète

18 IMAGES À NE PAS RATER (4) I- Anomalies du contour osseux Lacunes osseuses typiques d un myélome

19 IMAGES À NE PAS RATER (5) I- Anomalies du contour osseux Tassements vertébraux biconcaves ostéoporotiques. Notez le respect de l interligne articulaire, à la différence du cliché de droite montrant une spondylodiscite: lyse des plateaux vertébraux adjacents avec pincement de l interligne

20 IMAGES À NE PAS RATER (6) II- Anomalies du contour et de la trame osseuse Réaction périostée dans le cadre d une ostéomyélite Lacune osseuse de la métaphyse fémorale. Notez la zone de condensation entourant la lacune, d une grande valeur pronostique dans les tumeurs osseuses

21 IMAGES À NE PAS RATER (7) III- Anomalies de la trame osseuse Vertèbres en ivoire, typiques des métastases condensantes. Notez la condensation isolée du pédicule droit d une vertèbre sur le cliché de face

22 IMAGES À NE PAS RATER (9) IV- Anomalies de l interligne Pincement de l interligne de L3-L4 dans le cadre d une spondylodiscite. Au stade avancé, on peut avoir une érosion avec image «en miroir» des deux plateaux vertébraux adjacents (image de gauche)

23 IMAGES À NE PAS RATER (10) V- Anomalies des parties molles Images typiques de tumeurs osseuses malignes avec envahissement des parties molles

24 IMAGES À NE PAS RATER (12) V- Anomalies des parties molles Chondrocalcinose: calcification intra-articulaire du genou Calcification d un tendon de la coiffe des rotateurs

25 PLAN Quand demander une radiographie Les incidences à demander Les structures à analyser Les images à ne pas rater Images typiques des pathologies rhumatologiques

26 IMAGES TYPIQUES Polyarthrite rhumatoïde Arthrose digitale Les lésions siègent surtout sur les MCP et les IPP, avec érosion des «joues» des phalanges (zone d insertion de la membrane synoviale Les lésions siègent surtout au niveau des IPD et IPP, avec la présence des signes typiques de l arthrose: pincement de l interligne, ostéophytes, ostéo-condensation et géodes

27 Géodes intra-osseux et lésions ostéolytiques à «l emporte pièce» typiques de la goutte IMAGES TYPIQUES (2) Goutte

28 IMAGES TYPIQUES (3) Gonarthrose Arthrite du genou Le pincement articulaire est diffus dans l arthrite du genou, contrairement au pincement souvent localisé dans la gonarthrose

29 IMAGES TYPIQUES (4) Coxarthrose Ostéonécrose aseptique Ces deux pathologies se manifestent par une douleur mécanique de la hanche. La coxarthrose se présente avec la tétrade radiographique classique. L interligne est respectée dans l ostéonécrose, mais noter la zone hypoéchogène et hétérogène cernée par une limite hyper-échogène correspondant à la partie nécrosée.

30 CONCLUSION Place très importante de la radiographie en Rhumatologie: valeur diagnostique, pronostique, suivi du traitement Pour un meilleur rendement diagnostique de la radiographie standard: Respect des techniques de base d acquisition des images Lecture méthodique des clichés Savoir ce que l on attend de l examen en se basant d abord sur la clinique «Quand on ne sait pas ce qu on cherche, on ne sait pas ce qu on trouve»

31 Bon appétit et à la semaine prochaine

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE I- Radiographies standard I.1- Généralités I.2- Anomalie de densité I.3- Calcifications I.4- Anomalies de structure Plan de cours II- Arthrographie III- Tomodensitométrie

Plus en détail

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur Sémiologie radiologique de base Appareil locomoteur L articulation : Il faut Regarder l épaisseur de l interligne articulaire : intégrité du cartilage Observer l os sous-chondral : condensation, flou Regarder

Plus en détail

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE DR A. ACHEUK-YOUCEF IMAGERIE MEDICALE CHUC IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE I-INTRODUCTION - Malgré les progrès des techniques d imagerie et en particulier de la TDM et de l IRM, la première approche diagnostique

Plus en détail

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3)

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3) Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(3): 298-304 F M C Pour une bonne lecture de la radiographie en Rhumatologie How to read correctly an osteoarticular radiography? S. Ralandison* Unité de Rhumatologie, Hôpital

Plus en détail

SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES

SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES SEMEIOLOGIE DE BASE DES ARTHROPATHIES T. Kirchgesner, V. Perlepe, S. Acid, J. Malghem, F. Lecouvet, B. Vande Berg Unité d imagerie ostéo-articulaire des Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles DES

Plus en détail

D. Système locomoteur. Sommaire 01 D 02 D 03 D 04 D 05 D 06 D 07 D 08 D 09 D 10 D 11 D 12 D 13 D 14 D 15 D 16 D 17 D 18 D 19 D

D. Système locomoteur. Sommaire 01 D 02 D 03 D 04 D 05 D 06 D 07 D 08 D 09 D 10 D 11 D 12 D 13 D 14 D 15 D 16 D 17 D 18 D 19 D D. Système locomoteur Sommaire 1 D 2 D 3 D 4 D 5 D 6 D 7 D 8 D 9 D 1 D 11 D 12 D 13 D 14 D 15 D 16 D 17 D 18 D 19 D 2 D 21 D 22 D 23 D 24 D Ostéomyélite... 1 Tumeur osseuse primitive... 2 Recherche de

Plus en détail

D. Système locomoteur. D. Système locomoteur. Recommandation [grade] Problème clinique. Commentaires. Ostéomyélite IRM Indiqué [B]

D. Système locomoteur. D. Système locomoteur. Recommandation [grade] Problème clinique. Commentaires. Ostéomyélite IRM Indiqué [B] ose Ostéomyélite RM ndiqué L RM met bien en évidence les foyers d infection. ndiqué La scintigraphie osseuse double/triple phase est très sensible, y compris dans la détection de foyers multiples, mais

Plus en détail

Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005

Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005 Conduite à tenir devant un genou douloureux non traumatique (306c) Professeur Philippe GAUDIN Juillet 2005 Pré-requis : Examen clinique du genou Sémiologie radiologique de base Analyse cytologique et biochimique

Plus en détail

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE Pr Sokhna BA OBJECTIFS Donner 3 étiologies d ostéopénie Citer 7 caractères descriptifs d une lacune osseuse Citer 4 types d apposition périostée Savoir distinguer

Plus en détail

Principales méthodes

Principales méthodes Imagerie de l appareil musculosquelettique Principales méthodes! Radiographie standard (Rx) Os et toutes les structures calcifiées! Tomodensitométrie (TDM) Os et parties molles (muscles)! Ultrasonographie

Plus en détail

225. Arthropathie microcristalline

225. Arthropathie microcristalline Sommaire 225. Arthropathie microcristalline diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Maladie à pyrophosphates de calcium dihydratés (PPCD) Chondrocalcinose - cartilages hyalins : fin liseré calcique

Plus en détail

Deuxième Congrès Méditerranéen de Médecine du Sport Alger, le 18 mai 2013

Deuxième Congrès Méditerranéen de Médecine du Sport Alger, le 18 mai 2013 Deuxième Congrès Méditerranéen de Médecine du Sport Alger, le 18 mai 2013 N.BENDIB, R.OUZZANI, M.KRIBI SERVICE D IMAGERIE MEDICALE EHS DE BEN AKNOUN. ALGER INTRODUCTION La radiologie est une spécialité

Plus en détail

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant Sommaire 299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant principales hypothèses diagnostic et examens complémentaires pertinents imagerie Clichés standards - Bassin de face, hanche de profil (Lowenstein,

Plus en détail

Infirmier Collection dirigée par L. LE

Infirmier Collection dirigée par L. LE Carnet Pratique Infirmier Collection dirigée par L. LE Guide hospitalierde poche pour l infirmière Mickael LAIR RHUMATOLOGIE 99 bd de l Hôpital Editions Vernazobres-Grego 75013 Paris - Tél. : 01 44 24

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Douleurs de hanche. Stratégie diagnostique Aspects en imagerie

Douleurs de hanche. Stratégie diagnostique Aspects en imagerie Douleurs de hanche Stratégie diagnostique Aspects en imagerie Ramin BAZELI, Carmen TAMAS Service de Médecine Nucléaire Service Hospitalier Frédéric Joliot, Orsay Douleur non radiculaire de la hanche Chondropathie

Plus en détail

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX.

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX. Table des matières Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage.... XIX Rhumatologie Rakiba Belkhir, Hubert Marotte, Adeline Ruyssen-Witrand, Nathalie

Plus en détail

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Une ostéolyse type Ic, II, III dans la classification de Lodwick Une réaction périostée plurilamellaire, spiculée ou discontinue avec triangle de Codman

Plus en détail

DU IMAGERIE DE L APPREIL LOCOMOTEUR PROGRAMME PRELIMINAIRE Introduction, Présentation du programme

DU IMAGERIE DE L APPREIL LOCOMOTEUR PROGRAMME PRELIMINAIRE Introduction, Présentation du programme DU IMAGERIE DE L APPREIL LOCOMOTEUR PROGRAMME PRELIMINAIRE 2016-2017 Pathologie générale 19/11/2016 8h30-9h 9h-9h45 9h45-10h30 Introduction, Présentation du programme Imagerie des troubles du métabolisme

Plus en détail

PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE

PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE PÉDIATRIQUE Sont abordées les pathologies : - observées chez le nouveau-né - les plus fréquentes à l'âge de la marche - infectieuses bactériennes - traumatiques - tumorales - 3

Plus en détail

UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions.

UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions. UE.11 - ED 8 : Radiologie - Cas pratiques et révisions. 1) Imagerie par rayon X La radiographie : Technique assez irradiante (à éviter chez la femme enceinte). La radio aboutit à une image planaire en

Plus en détail

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie Imagerie de l arthrose Données physiopathologiques et imagerie Physio pathologie Tous les types d articulation peuvent être touchés: synoviale, articulation fibreuse, cartilagineuse, enthèse 2 formes particulières

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

Rhumatismes dégénératifs. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009

Rhumatismes dégénératifs. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009 Rhumatismes dégénératifs IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009 Sémiologie articulaire Rhumatisme articulaire dégénératif Arthrose = affection chronique des articulations par dégénérescence du cartilage

Plus en détail

LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie. Arthrose et pathologies associées

LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie. Arthrose et pathologies associées LE GENOU DOULOUREUX RHUMATHOLOGIQUE et mésothérapie Arthrose et pathologies associées L ARTHROSE : Définition Ensemble d atteintes articulaires associant : Dégénérescence des cartilages (élément central)

Plus en détail

LES ARTHROSES : CAUSES, SIGNES ET TRAITEMENTS

LES ARTHROSES : CAUSES, SIGNES ET TRAITEMENTS LES ARTHROSES : CAUSES, SIGNES ET TRAITEMENTS Thème de ce 29 mars 2015 présenté respectivement par le DR Adrien TINETTI et Mme Delphine ARBOGAST naturopathe. En guise de préliminaires, ce distinguo entre

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008

SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 SEMIOLOGIE OSTEO-ARTICULAIRE DCEM 1 SEPTEMBRE 2008 Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM Arthro-scanner IRM Arthro-IRM Echographie Scintigraphie Méthodes d imagerie Radiographies standards TDM

Plus en détail

Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent

Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent Arthrose du genou B Quand et Quelle chirurgie J Docteur François Prigent Quand faut-il penser a la chirurgie? o Lorsque la douleur devient difficilement supportable et que le traitement médical ne soulage.

Plus en détail

«Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou

«Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou JFR 2010 Paris France «Au-delà du cristal» Pathologies microcristallines du genou Fabrice Thévenin, P.Thévenin, H.Guerini, E.Pessis, A.Feydy, R.Campagna, A.Chevrot, J.Rousseau, E.Pluot, R.Bazeli, J-L.Drapé

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Pathologie de l appareil locomoteur»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Pathologie de l appareil locomoteur» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Pathologie de l appareil locomoteur» 1. Informations de base : - Matière d enseignement: Pathologie de l appareil locomoteur - Public cible

Plus en détail

CANCER SECONDAIRE DES OS

CANCER SECONDAIRE DES OS Cancer secondaire des os C'est la plus fréquente des tumeurs osseuses (60%) Adultes ou vieillards Tumeur primitive connue ou non (révélatrice dans 30 % des cas) Clinique Cancer secondaire des os Découverte

Plus en détail

Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales du rachis dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante (SPA) Tête de chapitre

Plus en détail

LES GONARTHROSES. Dr Marchaland J.P- HIA Bégin IFSI

LES GONARTHROSES. Dr Marchaland J.P- HIA Bégin IFSI LES GONARTHROSES Dr Marchaland J.P- HIA Bégin GONARTHROSE PLAN 1- DÉFINITIOND 2- ÉTIOLOGIES 3- DIAGNOSTIC 4- TRAITEMENT DÉFINITION Processus dégénératif local du genou avec usure ou vieillissement du cartilage.

Plus en détail

RADIO-ANATOMIE OSTEO-ARTICULAIRE

RADIO-ANATOMIE OSTEO-ARTICULAIRE RADIO-ANATOMIE OSTEO-ARTICULAIRE L 2 Mars 2012 Dr Thomas Benzaken Service d Imagerie, Hopital l Archet Quels sont les différents examens d imagerie permettant l exploration des os et des articulations?

Plus en détail

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 106. Tuberculose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 13 Item 106 Tuberculose Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une tuberculose thoracique et connaître les localisations extrathoraciques. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE Jean-Luc Drapé Service de Radiologie B INTRODUCTION IMAGERIE ADAPTÉE CHEZ L ADULTE Stade évolutif Localisation Ostéite d inoculation

Plus en détail

Session 9. Ostéo-articulaire Adulte

Session 9. Ostéo-articulaire Adulte Session 9 Ostéo-articulaire Adulte K Chaumoitre F Craighero Sce Imagerie Hôpital Nord CHU Marseille Cours étudiants session 9 OS ADULTE Traumatismes Os: hanche, poignet Appareil musculo-tendineux et ménisques:

Plus en détail

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Infections ostéo articulaires P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Novembre 2010 Infections ostéo articulaires Plusieurs tableaux cliniques Mais

Plus en détail

Décès, selon la cause -

Décès, selon la cause - : Maladies du système ostéoarticulaire, des muscles et du tissu conjonctif (M00-M99), le groupe d'âge et le sexe, Canada, (Nombre) 1. Source des données :, Statistique de l'état civil du Canada, Base de

Plus en détail

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Chez l enfant et l adolescent RADIOGRAPHIES Traumatisme + ++ Douleur osseuse Tuméfaction «Anomalie» osseuse Tumeurs bénignes >>> malignes

Plus en détail

La place de l imagerie non irradiante

La place de l imagerie non irradiante La place de l imagerie non irradiante Jérôme RENOUX Radiologue, imagerie médicale ostéo-articulaire, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix Consultant INSEP La prise en charge de la traumatologie

Plus en détail

Indications et stratégies d utilisation des principaux examens d imagerie

Indications et stratégies d utilisation des principaux examens d imagerie Indications et stratégies d utilisation des principaux examens d imagerie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter et hiérarchiser l apport des principales techniques d imagerie. En évaluer

Plus en détail

Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire. Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers

Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire. Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers Apport de l échographie dans la pathologie infectieuse ostéo articulaire Géraldine Durand Service de Rhumatologie CHU Poitiers Technique de plus en plus utilisée en rhumatologie surtout dans les rhumatismes

Plus en détail

Sommaire Arthrose. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi

Sommaire Arthrose. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Sommaire 057. Arthrose diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Caractères généraux Clichés standards - Pincement articulaire focalisé (zone de contrainte, chondrolyse) - Ostéophytose (zones de moindre

Plus en détail

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Le genou Douloureux Dr.Christophe Alric Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Restons Sobres Restons Calmes Petits rappels anatomiques L entorse du genou Conduite à tenir en urgence L examen clinique

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte

Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte SYNTHESE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge thérapeutique des lésions s et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l adulte Juin 2008 OBJECTIF Promouvoir les bonnes

Plus en détail

Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS. Articulation inter-vertébrale. Vertèbre-type : DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER

Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS. Articulation inter-vertébrale. Vertèbre-type : DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER Rachis RADIOANATOMIE DU RACHIS DES Anatomie ostéo-articulaire Dr E. NIEDERBERGER Vertèbre-type : Corps vertébral Arc postérieur : Pédicules Massifs articulaires Lames Processus transverses Processus épineux

Plus en détail

I Cherradi Lachhab, R Saouab, M Mahi, J ElFenni, T Amil, AHanine, S Chaouir, Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V-

I Cherradi Lachhab, R Saouab, M Mahi, J ElFenni, T Amil, AHanine, S Chaouir, Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V- I Cherradi Lachhab, R Saouab, M Mahi, J ElFenni, T Amil, AHanine, S Chaouir, Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V- Rabat- Maroc INTRODUCTION La métatarsalgie = Affection

Plus en détail

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires Sommaire 154. Tumeurs des os, primitives et secondaires diagnostic Imagerie Clichés standards 2 incidences (indispensables) - En faveur d une tumeurs maligne primitive : localisation «autour du genou»,

Plus en détail

Décès, selon la cause - Chapitre XIII. Âge (années)

Décès, selon la cause - Chapitre XIII. Âge (années) : Maladies du système ostéo-articulaire, des muscles et du tissu conjonctif (M00-M99), le 1. Source des données :, Statistique de l'état civil du Canada, Base de données sur les décès 2. Organisation mondiale

Plus en détail

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis HANCHE DOULOUREUSE DE L ENFANT Pr Ag : M. N. NESSIB Pr M. BEN GHACHEM Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis INTRODUCTION Motif fréquent de consultation. C est un symptôme. Diagnostic

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc INTRODUCTION La trochantérite tuberculeuse est une localisation rare de la

Plus en détail

Item 106 : Tuberculose

Item 106 : Tuberculose Item 106 : Tuberculose Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Epidémiologie, physiopathologie... 2 3 Quand faut-il évoquer le diagnostic?...3 3. 1 Arguments cliniques...1

Plus en détail

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Date : 22/03/2012 Professeur : Trojani Nombre de pages : 6 UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Intitulé du cours : Tumeurs osseuses Chef Ronéo : Sarah Binôme : Emilien et Camille Corporation des Carabins

Plus en détail

Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter?

Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter? Arthropathies Acromio-claviculaires Les images IRM Comment les interpréter? Th. Tavernier. Lyon. IRM des Sources Congrès Epaule SFR.RA. Lyon. 10 Novembre 2007 Les IRM réalisées pour douleur d épaule montrent

Plus en détail

02/10/2014. Items ECN et médecine nucléaire LA MEDECINE NUCLEAIRE EN PATHOLOGIE OSSEUSE. Item ECN RADIOGRAPHIES STANDARDS

02/10/2014. Items ECN et médecine nucléaire LA MEDECINE NUCLEAIRE EN PATHOLOGIE OSSEUSE. Item ECN RADIOGRAPHIES STANDARDS Items ECN et médecine nucléaire LA MEDECINE NUCLEAIRE EN PATHOLOGIE OSSEUSE Module ortho-rhumatologie 2014-2015 Dr de Clermont Item 52: Boiterie et trouble de la démarche chez l enfant Scintigraphie osseuse

Plus en détail

Sommaire Discospondylite. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi

Sommaire Discospondylite. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Sommaire 092. Discospondylite diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Spondylodiscite à pyogènes Clichés standards - Souvent normaux le premier mois puis : - Pincement discal - Déminéralisation de

Plus en détail

APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS

APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS BONE CLUB ET POT POURRI OSTEO-ARTICULAIRE APRAMEN 20 JUIN 2007 APPORTS RESPECTIFS DES DIFFERENTS EXAMENS D IMAGERIE D MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE DANS L EXPLORATION L D UNE D VERTEBRE IVOIRE Khiar A

Plus en détail

-os difficilement analysable à ce format d'image S. Aptel IHN

-os difficilement analysable à ce format d'image S. Aptel IHN homme 24 ans, toxicomane IV, VHC + Se présente au SAU pour douleur et œdème de l'avant-bras gauche d'aggravation progressive Un bilan d'imagerie est pratiqué quel(s) élément(s) sémiologique(s) peut-on

Plus en détail

Conduite à tenir devant une douleur de la hanche avec une radiographie normale. Erick Legrand CHU et Université, Angers

Conduite à tenir devant une douleur de la hanche avec une radiographie normale. Erick Legrand CHU et Université, Angers Conduite à tenir devant une douleur de la hanche avec une radiographie normale Erick Legrand CHU et Université, Angers Situation clinique Une femme de 65 ans, sans ATCD majeur Tabagisme 30 PA, ménopause

Plus en détail

Arthrose du genou Prise en charge médicale et chirurgicale. Docteur François Prigent

Arthrose du genou Prise en charge médicale et chirurgicale. Docteur François Prigent Arthrose du genou Prise en charge médicale et chirurgicale. Docteur François Prigent Le genou naturel est composé de trois parties : L extrémité inférieure du fémur qui a la forme de deux roues accolées

Plus en détail

ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE

ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE ARTICULATIONS COSTO-VERTÉBRALES (ACV) IMAGERIE DIAGNOSTIQUE et THÉRAPEUTIQUE 6 e Congrés National SOFMMOO Paris 24 09 2011 J.F. VIALA Service imagerie médicale CHR ORLÉANS F. Dumont Médecine manuelle ostéopathie

Plus en détail

Les infections ostéo-articulaires. L ostéomyélite aiguë L arthrite aiguë L ostéite chronique

Les infections ostéo-articulaires. L ostéomyélite aiguë L arthrite aiguë L ostéite chronique Les infections ostéo-articulaires L ostéomyélite aiguë L arthrite aiguë L ostéite chronique 1/ Ostéomyélite aiguë L ostéomyélite aiguë hématogène frappe surtout les enfants et se développe le plus souvent

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE

1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE GENERALITES 1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE FORMATION OSSEUSE Elle est le fait des ostéoblastes et de la minéralisation de l ostéoide. Ce processus s accompagne d une augmentation des phosphatases alcalines plasmatiques.

Plus en détail

ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE

ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE ATTEINTE CERVICALE RHUMATOIDE : PLACE DE L IMAGERIE INTRODUCTION La polyarthrite rhumatoïde (PR) caractérisée par la présence d une inflammation articulaire et d une prolifération cellulaire pseudotumorale

Plus en détail

Item n 57 : Arthrose

Item n 57 : Arthrose Facteurs de risque Surpoids et obésité Clinique Item n 57 : Arthrose Douleur mécanique : Dʼinstallation progressive à lʼeffort et calmé au repos Ne réveille pas la nuit La douleur peut parfois devenir

Plus en détail

L ostéonécrose aseptique de tête fémorale

L ostéonécrose aseptique de tête fémorale Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - L ostéonécrose aseptique de tête fémorale Julie AMAT Le 04/06/2016 Réunion inter-régional de Médecine Nucléaire

Plus en détail

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6 TABLE DES MATIÈRES VII Table des matières Note de l auteur... V Liste des abréviations... XIII Liste des items du programme de DCEM2-DCEM4... XVII ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 Kinésithérapie...

Plus en détail

Radiographies, scanner, IRM aller au-delà du CR du radiologue. Emmanuel Hoppé Le 14 septembre 2017

Radiographies, scanner, IRM aller au-delà du CR du radiologue. Emmanuel Hoppé Le 14 septembre 2017 Radiographies, scanner, IRM aller au-delà du CR du radiologue Emmanuel Hoppé Le 14 septembre 2017 Nous avons tous vécu. La suspicion de certains patients quant à notre diagnostic clinique La pression de

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

Dégénérative Arthrose Ostéoporose Traumatique Fracture Polytraumatisé Pathologie ostéo-articulaire Tendino-musculaire Rhumatismale Rhumatisme inflamma

Dégénérative Arthrose Ostéoporose Traumatique Fracture Polytraumatisé Pathologie ostéo-articulaire Tendino-musculaire Rhumatismale Rhumatisme inflamma Imagerie Ostéo-articulaire DCEM 1 Sept - Oct 2011 T.Benzaken TB 2011 Dégénérative Arthrose Ostéoporose Traumatique Fracture Polytraumatisé Pathologie ostéo-articulaire Tendino-musculaire Rhumatismale Rhumatisme

Plus en détail

Imagerie de la gonarthrose. S.LECOCQ-TEIXEIRA Service d Imagerie Guilloz- Nancy

Imagerie de la gonarthrose. S.LECOCQ-TEIXEIRA Service d Imagerie Guilloz- Nancy Imagerie de la gonarthrose S.LECOCQ-TEIXEIRA Service d Imagerie Guilloz- Nancy INTRODUCTION Arthrose = maladie de l articulation. Dégradation du cartilage + remaniements de l os sous-chondral + production

Plus en détail

Comment optimiser la prise en charge de vos patients en Rhumatologie? Emmanuel Hoppé 14 septembre 2017

Comment optimiser la prise en charge de vos patients en Rhumatologie? Emmanuel Hoppé 14 septembre 2017 Comment optimiser la prise en charge de vos patients en Rhumatologie? Emmanuel Hoppé 14 septembre 2017 Pourquoi optimiser? Vos patients sont naturellement pressés Vous êtes très occupés Nous sommes très

Plus en détail

L'ATHROSE DES MEMBRES 1

L'ATHROSE DES MEMBRES 1 L'ATHROSE DES MEMBRES 1 DEFINITION * Elle est anatomique et complexe, reposant sur l association de lésions destructrices du cartilage articulaire, de lésions condensantes et géodiques de l os sous-chondral

Plus en détail

Fractures. I- Caractéristiques d une fracture 1- Définition. 2- Étiologie. 3- Mécanismes

Fractures. I- Caractéristiques d une fracture 1- Définition. 2- Étiologie. 3- Mécanismes Fractures I- Caractéristiques d une fracture 1- Définition = rupture de continuité de l os Ca va de la simple fissure jusqu à la comminution (plus de 2 fragments) Changement de gravité dès lors que la

Plus en détail

OSTÉOLYSE SPONTANÉE DU COL FÉMORAL

OSTÉOLYSE SPONTANÉE DU COL FÉMORAL OSTÉOLYSE SPONTANÉE DU COL FÉMORAL À PROPOS DE 8 CAS ET REVUE DE LA LITTÉRATURE G Bazille, T Moser, M Ehlinger, J Durckel, R-M Javier, P Adam, J-L Dietemann, F Bonnomet, J-C Dosch Strasbourg, France INTRODUCTION

Plus en détail

Comment prévenir l arthrose du genou?

Comment prévenir l arthrose du genou? Comment prévenir l arthrose du genou? H Rakotoharivelo, S Ralandison Rhumatologie au quotidien, juillet 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Plan Introduction Dépister une gonarthrose

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

Lésions DEGENERATIVES des ménisques. T. Cucurulo, ML. Louis JP. Franceschi, A. Sbihi

Lésions DEGENERATIVES des ménisques. T. Cucurulo, ML. Louis JP. Franceschi, A. Sbihi Lésions DEGENERATIVES des ménisques T. Cucurulo, ML. Louis JP. Franceschi, A. Sbihi 1 Classification étiopathogénique+++ Lésion méniscale traumatique (verticale) Lésion méniscale dégénérative Vieillissement

Plus en détail

Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant. P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire

Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant. P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire Boiterie et douleurs des membres inférieurs de l enfant P-H Vivier Hôpital Privé de l Estuaire Introduction Motif fréquent de consultation 5% des passages aux urgences pédiatriques 3 obsessions Urgences

Plus en détail

DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF

DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF DIAGNOSTIC du GENOU DOULOUREUX de L ENFANT SPORTIF Dr Alain CHOUCHANE Saint-Raphaël LE GENOU DE L ENFANT N est pas un genou d adulte miniature!! SPECIFICITES anatomiques/fonctionnelles : Hyperlaxité Ligamentaire

Plus en détail

TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008

TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008 TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008 MA Nadil*, Y Bouras*, M Fadili*, M Ouarab*, C Schwartz** *Service de Traumato-Orthopédie, Chu Ibn Rochd de Casablanca, Maroc **Service d orthopédie, Hôpital Louis

Plus en détail

Patiente de 21 ans ; quels sont les principaux mécanismes physiopathologiques en cause dans les remaniements ostéoarticulaires visibles chez cette

Patiente de 21 ans ; quels sont les principaux mécanismes physiopathologiques en cause dans les remaniements ostéoarticulaires visibles chez cette Patiente de 21 ans ; quels sont les principaux mécanismes physiopathologiques en cause dans les remaniements ostéoarticulaires visibles chez cette jeune femme Ariane Raymond IHN il s'agit, bien sur d'une

Plus en détail

Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s?

Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s? 12 ème rencontre sur les urgences et complications sévères chez le patient cancéreux Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s? Dr J. Alexiou Service d Imagerie Médicale Institut Bordet Douleur

Plus en détail

Douleur de la CHEVILLE ou du PIED non traumatique, non prothétique chez l adulte Demande d imagerie médicale

Douleur de la CHEVILLE ou du PIED non traumatique, non prothétique chez l adulte Demande d imagerie médicale Décembre 2015 Douleur de la CHEVILLE ou du PIED non traumatique, non prothétique chez l adulte Devant une cheville ou un pied non traumatique et après bilan clinique, vous suspectez une pathologie qui

Plus en détail

A paraitre Avril 2013

A paraitre Avril 2013 Imagerie ostéo-articulaire Rhumatologique et Orthopédique en 3 Tomes sous la direction de J.-D. Laredo - M. Wybier - D. Petrover - G. Morvan A paraitre Avril 2013 Prix de souscription avant parution :

Plus en détail

COURS Pr BANNWARTH MASTER 1 DCEM2

COURS Pr BANNWARTH MASTER 1 DCEM2 COURS Pr BANNWARTH MASTER 1 DCEM2 UE Appareil Locomoteur Dépendance Item 57: Arthrose Objectifs : 1. Diagnostiquer les principales localisations de l arthrose 2. Argumenter l attitude thérapeutique et

Plus en détail

RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane. Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016

RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane. Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016 RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016 1 Arthrose: résultante des phénomènes mécaniques, biologiques

Plus en détail

Sybille Duroch IHN. érosions osseuses du trochiter en regard de l insertion du supra-épineux. "œdème médullaire" du trochiter

Sybille Duroch IHN. érosions osseuses du trochiter en regard de l insertion du supra-épineux. œdème médullaire du trochiter Patient de 43 ans. Scapulalgies droites inflammatoires depuis plusieurs jours dans les suites de l incision d un kyste sébacé infecté. Suspicion clinique d arthrite septique. Une IRM est réalisée comme

Plus en détail

Lésions osseuses bénignes

Lésions osseuses bénignes Lésions osseuses bénignes Réunion régionale Auvergne-Rhône-Alpes Juin 2016 Pierre-Benoît BONNEFOY CHU Saint-Etienne Pré Scintigraphie osseuse au 99mTc-Biphosphonate Post Diagnostic? Hypothèses? Lésions

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

ARTHROSE. -Physiopathologie -Principales localisations -Signes Cliniques -Signes Radiologiques

ARTHROSE. -Physiopathologie -Principales localisations -Signes Cliniques -Signes Radiologiques ARTHROSE -Physiopathologie -Principales localisations -Signes Cliniques -Signes Radiologiques CARTILAGE ARTICULAIRE Permet le glissement de deux surfaces articulaires Résiste aux forces de compression

Plus en détail

COXARTHROSE DEBUTANTE. ASPECT EN IMAGERIE Docteur Alain Lippa Imagerie médicale Centre Hospitalier de Pau

COXARTHROSE DEBUTANTE. ASPECT EN IMAGERIE Docteur Alain Lippa Imagerie médicale Centre Hospitalier de Pau COXARTHROSE DEBUTANTE ASPECT EN IMAGERIE Docteur Alain Lippa Imagerie médicale Centre Hospitalier de Pau CARTILAGE FEMORAL EPAISSEUR MAXIMALE: région antérosupéro-médiale (au dessus et en avant de la fovéa)

Plus en détail

Un swing douloureux. Dossier 2. Énoncé. 1 Que signifie la présence d'un signe du flot? 2 Quel est l'horaire de la douleur de M. F. et pourquoi?

Un swing douloureux. Dossier 2. Énoncé. 1 Que signifie la présence d'un signe du flot? 2 Quel est l'horaire de la douleur de M. F. et pourquoi? Dossier 2 Un swing douloureux Énoncé M. L., 76 ans, consulte pour des gonalgies droites. Son genou droit est douloureux, uniquement à la marche et il peine à finir ses parcours de golf avec ses amis. Il

Plus en détail