Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique"

Transcription

1 Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux

2 Des progrès considérables depuis 20 ans dans le traitement du CCRM Avant 1990 Chirurgie Survie < 6 mois 1990 : Le 5FU bouleverse le pronostic : 5FU Survie de 10 à 12 mois FOLFOX = FOLFIRI en 1ère ligne (Tournigand) Mêmes taux de réponse : 55% Profil de toxicité différent Oxaliplatine Irinotecan 20 mois > 2005 : Nouvelle voie thérapeutique : 1 er Anticorps anti-angiogénique Anticorps anti EGFR Bevacuzimab Erbitux Survie > 24 mois Giachetti et al., JCO De Gramont et al.,jco Douillard et al., Lancet Saltz et al., NEJM Tournigand et al., JCO 2004 Goldberg et al., JCO 2004

3 Rationnel Angiogénèse processus majeur dans le CCRM Validés en L1 Validés en L2 Rationnel pour le maintien

4 Le VEGF : facteur clé de survie, migration et croissance des cellules endothéliales Le VEGF, une cible thérapeutique majeure Bergers G et al. Tumorigenesis and the angiogenic switch. Nat Rev Cancer 2003 ; 3 :

5 1 er anticorps Anti-Angiogénique Le bevacizumab est un anticorps monoclonal humanisé qui se lie au VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor) et inhibe de ce fait la liaison du VEGF à ses récepteurs, (VEGFR 1 et 2) à la surface des cellules endothéliales. Bevacizumab VEGF Neutralisation de l activité biologique du VEGF Dans un 1 er temps : Puis : Régression des microvaisseaux Normalisation des microvaisseaux survivants Inhibition de la croissance des vaisseaux et de la néovascularisation Jain RK. Science 2005 et Yang AD, et al. Cancer

6 Rationnel Angiogénèse processus majeur dans le CCRM Validés en L1 Validés en L2 Rationnel pour le maintien

7 14.7 vs 16.2 EVOLUTION DE LA SURVIE DES FORMES PALLIATIVES

8 Effets Secondaires Bevacizumab Patients (%) IFL + placebo (n=397) IFL + bevacizumab (n=393) Hémorragie Grade 3/4 2,5 3,1 Tous évènements thrombo-emb. Arteriel Veineux 16,2 1,0 15,2 19,4 3,3 16,1 Thrombophlébite profonde Grade 3 6,3 8,9 Embolie pulmonaire Grade 4 5,1 3,6 Hypertension* Grade 3 Protéinurie* Grade 2 Grade 3 8,3 2, ,8 0,8 22,4 11,0 26,5 3,1 0,8 * significatif Hurwitz H, et al. N Engl J Med 2004;350:

9 Rationnel Angiogénèse processus majeur dans le CCRM Validés en L1 Validés en L2 Rationnel pour le maintien

10 Bévacizumab 2è ligne avec Folfox 4 Patients n ayant pas reçu de bevacizumab au préalable ECOG 3200 FOLFOX4-B FOLFOX4 Bevacizumab (B) n Réponse objective (%) 22,7 7,3 3,3 SSM médiane (mois) 7,2 * 4,7 * 2,7 * Survie médiane (mois) 12,9** 10,8** 10,2 *HR 0,67 p < 0,001 **HR 0,75 (0,0011) 1,0 HR : 0,67 FOLFOX4-B versus FOLFOX4 ; p < 0,0001 FOLFOX4 versus B ; p < 0,0001 1,0 HR : 0,75 FOLFOX4-B versus FOLFOX4 ; p = 0,0011 FOLFOX4 versus B ; p = 0,95 SSM (%) 0,5 FOLFOX4-B FOLFOX4 B Survie globale (%) 0,5 0, Durée (mois) 0, Durée (mois) Giantonio BJ., et al. J Clin Oncol 2007;25: ASCO Giantonio et al., abst 2

11 Aflibercept 2ème ligne avec Folfiri Aflibercept 4 mg/kg IV, J1 + FOLFIRI ttes les 2 sem Aflibercept Cancer colorectal métastatique L2 1:1 Disease Progression Death VEGFR-1 Stratification : ECOG PS (0 vs 1 vs 2) bevacizumab préalable(o/n) 600 Placebo IV, J1 + FOLFIRI ttes les 2 sem Objectif principal : survie globale VEGFR-2 IgG Fc n FOLFIRI + aflibercept FOLFIRI + placebo HR IC 95 RO (%) Population globale Prétraités par Bev 12 8 Bev-naïfs Population globale ,9 4,7 0,76 0,58-0,99 SSP (mois) Prétraités par Bev 373 6,7 3,9 0,66 0,51-0,85 Bev-naïfs 853 6,9 5,4 0,80 0,68-0,94 Population globale ,5 12,1 0,82 0,71-0,94 SG (mois) Prétraités par Bev ,5 11,7 0,86 0,67-1,10 Bev-naïfs ,9 12,4 0,79 0,67-0,93

12 Aflibercept 2ème ligne avec Fofiri Étude de phase III VELOUR : FOLFIRI ± aflibercept en 2 e ligne Analyse de sous groupes pré-spécifiée Traitement antérieur avec bévacizumab Placebo/FOLFIRI n = 614 Aflibercept/FOLFIRI n = 612 Oui 187 (30,5 %) 186 (30,4 %) Patients pré-traités par bévacizumab (n = 373) +, -. )"&%23%&$-( / -"%%)( 3 &"!, -. / ! ") 9: 0; <. =>?>#"%>: BC-<10D/ 0EF ! "$ 9: 0; <. =>?>$"+>: &"!! ")! "$ +, -. )"&/ 0( 120", -. / : 0; <. =>?>&&"+>: BC-<10D/ 0EF : 0; <. =>?>&' "( >: "* G8 >H>! "$$&>97I %( >?>! "( &' J! ") ( ' A! "*! "'! "!! # $ % &' &( &) ' & ' * ' + #!! "'! "! G8 >H>! ") $' >97I %( "#* >?>! "$+#J&"&! * A! # $ % &' &( &) ' & ' * ' + #! ## #$! "# $%&'# ( )%*! "# $%&'# ( )%*

13 Rationnel Antiangiogéniques efficaces dans le CCRM Validés en L1 Validés en L2 Rationnel pour le maintien

14 Bevacizumab : rationnel pour le maintien des antiangiogéniques Importance du traitement anti-angionénique jusqu à progression RIP-Tag2 Sans traitement Traitement (pendant 7 jours) Arrêt du traitement (après 2 jours) Arrêt du traitement (après 7 jours) 14

15 Bevacizumab : rationnel pour le maintien des antiangiogéniques Les résultats de l étude observationnelle BRITE Le continuum Avastin - le switch de chimiothérapie BRITE Quels traitements après progression? 0 CT2 CT2 + Avastin 12,6 mois (n=253) 19,9 mois (n=531) 31,8 mois (n=642) Grothey A., et al. J Clin Oncol 2008;26:

16 Bevacizumab : rationnel pour le maintien des antiangiogéniques Les résultats de l étude observationnelle ARIES Le continuum Avastin - le switch de chimiothérapie PRODIGE18-ACCORD22 : étude randomisée de phase II CT2 sans Avastin CT2 avec Avastin l étude TML (ML 18147) (n = 336) (n = 408) Survie médiane (à partir de la 2 ème R ligne) 7,5 A mois 14,1 mois CT2 CT2 + standard Cetuximab Survie médiane (à partir de la 1 ère ligne) 18,7 Nmois 27,5 mois D CT1 standard + O 1,0 bevacizumab M Progression I 0,8 S Pas d Avastin après progression N=810 Avastin après progression N=140 0,6 A T Meilleure survie après CT2 standard + CT2 + 1 re 0,4 I progression chez les patients O bevacizumab recevant de l Avastin 0,2 N 1 ère ligne Survie 1 ère ligne 0,0 ème ligne 2 ème ligne ASCO D après Bekaii-Saab T et al., abstr ; Cohn N et al., abstr. 3596, actualisés Objectif principal : la : la SSP survie à 4 mois globale

17 Antiangiogéniques et CCRM Concept validé en L1 et L2 Questions stratégiques? - Maintien? - Maintenance monothérapie - Maintenance association - Pause?

18 Place du Bevacizumab dans le CCRM 1 ère ligne 1 ère ligne FOLFIRi+Avastin FOLFOX+Avastin 2 ère ligne FOLFOX+Avastin Prétraités? Non Prétraités 2 ème Ligne FOLFOX+Avastin 2 ère ligne FOLFIRI+Avast in Prétraités? 2 ème Ligne FOLFIRI+Afliberc ept Place en maintenance???

19 Étude TML (ML18147) Phase III, deuxième ligne, bévacizumab après progression Schéma de l'étude Bévacizumab + CT de 1 re ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) PD R [n = 820] Switch CT : Oxaliplatine irinotécan Irinotécan oxaliplatine 1:1 CT de 2 e ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) Bévacizumab 2,5 mg/kg/sem.+ CT de 2 e ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) PD PD

20 Étude TML (ML18147) Phase III, deuxième ligne, bévacizumab après progression Bévacizumab + CT de 1 re ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) [n = 820] Schéma de l'étude PD Switch CT : R Oxaliplatine irinotécan Irinotécan oxaliplatine 1:1 CT de 2 e ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) Bévacizumab 2,5 mg/kg/sem.+ CT de 2 e ligne standard (avec oxaliplatine ou irinotécan) Critères d exclusion SSP < 3 mois Dernière administration de bévacizumab > 3 mois Exposition au bévacizumab < 3 mois en L1 Critères de jugement Principal : SG à partir de la randomisation Secondaires : SSP, RO, tolérance Facteurs de stratification CT 1 re ligne (oxaliplatine versus irinotécan) SSP en 1 re ligne ( 9 versus > 9 mois) Délai depuis la dernière administration de bévacizumab ( 42 versus > 42 jours) Index de performance ECOG (0/1 versus 2) PD PD

21 Étude TML (ML18147) Phase III, deuxième ligne, bévacizumab après progression Taux de RO CT Bévacizumab + CT p RO (%) 3,9 5,4 0,43 RC (%) < 1 < 1 RP (%) 3 5 SD (%) Contrôle tumoral (%) < 0,0001

22 Étude TML (ML18147) Phase III, deuxième ligne, bévacizumab après progression Proba abilité de SSP 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 Survie sans progression (ITT) CT Bévacizumab + CT HR sans stratification 1 = 0,68 IC 95 : 0,59-0,78 (p < 0,0001) HR avec stratification 2 = 0,67 IC 95 : 0,58-0,78 (p < 0,0001) 0 4,1 5, Mois Patients à risque (n) CT Bévacizumab + CT Méthode par test du log-rank. 2 Facteurs de stratification : CT de 1 re ligne (oxaliplatine ou irinotécan), SSP en 1 re ligne ( 9 mois, > 9 mois), délai entre la dernière dose de bévacizumab et la randomisation ( 42 jours, > 42 jours), ECOG ( 0, 1) ASCO D après Arnold D et al., CRA3503 actualisé

23 Étude TML (ML18147) Phase III, deuxième ligne, bévacizumab après progression Probab bilité de survie 1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 Survie globale (ITT) CT Bévacizumab + CT HR sans stratification 0,0211) = 0,81 IC 95 : 0,69-0,94 (p = 0,0062) HR avec stratification = 0,83 IC 95 : 0,71-0,97 (p = 0 9,8 11, Patients à risque (n) CT Bévacizumab + CT Mois Suivi médian : CT : 9,6 mois (0-45,5) ; bévacizumab + CT : 11,1 mois (0,3-44,0) ASCO D après Arnold D et al., CRA3503 actualisé

24 Étude TML (ML18147) [7] Analyse de sous-groupes pour la survie globale (ITT) Catégories Sous-groupes n HR (IC 95 ) Tous Tous 819 0,81 (0,69-0,94) Population AIO 260 0,86 (0,67-1,11) ML ,78 (0,64-0,94) Sexe Femmes 294 0,99 (0,77-1,28) Hommes 525 0,73 (0,60-0,88) Âge < 65 ans 458 0,79 (0,65-0,98) 65 ans 361 0,83 (0,66-1,04) Indice ECOG ,74 (0,59-0,94) ,87 (0,71-1,06) SSP en 1 re ligne 9 mois 449 0,89 (0,73-1,09) > 9 mois 369 0,73 (0,58-0,92) CT de 1 re ligne À base d oxaliplatine 343 0,79 (0,62-1,00) Délai depuis la dernière administration de bévacizumab À base d irinotécan 476 0,82 (0,67-1,00) 42 jours 630 0,82 (0,69-0,97) > 42 jours 189 0,76 (0,55-1,06) Métastases hépatiques isolées Non 592 0,81 (0,67-0,97) Nbre de sites métastatiques Oui 226 0,79 (0,59-1,05) ,83 (0,64-1,08) > ,77 (0,64-0,94) ASCO D après Arnold D et al., CRA3503 actualisé

25 Antiangiogéniques et CCRM Les progrès continuent

26 Étude de phase III : régorafénib dans les cancers colorectaux prétraités Schéma de l étude CCR métastatiques prétraités n = 760 R 2:1 Régorafénib + soins de support 160 mg p.o. 1 x/j 3 semaines sur 4 (n = 505) Objectif principal : Placebo + soins de support 3 semaines sur 4 (n = 255) SG 73,3 % des patients avaient reçu au moins 3 lignes de traitement préalables

27 Étude de phase III : régorafénib dans les cancers colorectaux prétraités (2) Survie globale Régorafénib (n = 505) Placebo (n = 255) Médiane 6,4 mois 5,0 mois IC 95 5,9-7,3 4,4-5,8 Survie sans progression Régorafénib (n = 505) Placebo (n = 255) Médiane 1,9 mois 1,7 mois IC 95 1,9-2,1 1,7-1,7 Probabilité de su urvie 1,00 0,75 0,50 0,25 0,00 Placebo Régorafénib HR = 0,77 ; IC 95 : 0,64-0,94 (p = 0,0052) Jours Probabilité de su urvie 1,00 0,75 0,50 0,25 0,00 HR = 0,49 ; IC 95 : 0,42-0,58 (p < 0,000001) Jours Placebo Régorafénib Différence significative en SSP et en SG Toxicité acceptable, grade 3 : 17 % de syndrome main-pied, 10 % de fatigue, 7 % d HTA

28 Des progrès considérables depuis 20 ans dans le traitement du CCRM Avant 1990 Chirurgie Survie < 6 mois 1990 : Le 5FU bouleverse le pronostic : FOLFOX = FOLFIRI en 1ère ligne (Tournigand) Mêmes taux de réponse : 55% Profil de toxicité différent 5FU Oxaliplatine Irinotecan Survie de 10 à 12 mois 20 mois 2013 : Anticorps anti-angiogénique Anticorps anti EGFR (KRAS sauvages) Regorafenib Bevacuzimab Bevacuzimab AntiEGFR regorafenib Survie > 30 mois Giachetti et al., JCO De Gramont et al.,jco Douillard et al., Lancet Saltz et al., NEJM Tournigand et al., JCO 2004 Goldberg et al., JCO 2004

29 Conclusion Multiples schémas thérapeutiques actifs Concept de ligne validé y compris pour les antiangiogénique (L1 et L2) Grandes variabilités dans la réponse thérapeutique Toxicité imprévisible Coûts +++

30 CCRmquelle stratégie? ATCD : Co-morbidités Biologie : Cholestase, IR,... Patient : désir, souhaits Tumeur: localisation, chirurgie caractéristiques moléculaires (KRAS, BRAF, ) Environnement social = Bases du traitement personnalisé

31 Merci de votre attention

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

NOUVEAUX AGENTS CANCER COLORECTAL (CCR) DANS LE TRAITEMENT DU. D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012

NOUVEAUX AGENTS CANCER COLORECTAL (CCR) DANS LE TRAITEMENT DU. D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012 1 Rédigé par le Docteur Alain HERRERA (Hôpital Antoine Béclère, Clamart) NOUVEAUX AGENTS DANS LE TRAITEMENT DU CANCER COLORECTAL (CCR) D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012 Cancer

Plus en détail

Anti-angiogénique pour plus de survie (1,2)

Anti-angiogénique pour plus de survie (1,2) Anti-angiogénique pour plus de survie (1,2) Avastin (bevacizumab) est indiqué en traitement de 1 re ligne, chez les patients atteints de cancer colorectal métastatique, en association à une chimiothérapie

Plus en détail

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Traitements médicaux en oncologie digestive Nouvelles thérapies Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Cancer colorectal Cancer colorectal Un nouvel anti métabolite : le TAS 102 Nouvelles thérapies

Plus en détail

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence «Histoire» du traitement du cancer XXIII e siècle avant J-C: les pommades des Egyptiens 300 av J-C: Hippocrate: régime alimentaire et saignées 1890 1970:

Plus en détail

Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté

Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté Astrid Lièvre Fédération des Pathologies Digestives, Hôpital Ambroise Paré, Boulogne-Billancourt Réunion annuelle de Pathologie digestive,

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 juillet 2009 XELODA 150 mg, comprimé pelliculé Boite de 60 comprimés (CIP : 365 745-6) XELODA 500 mg, comprimé pelliculé Boite de 120 comprimés (CIP : 365 746-2) Laboratoires

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique

Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique ACOMEN 73 ème réunion scientifique Saint Etienne, les 6-7 novembre 2015 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 mars 2005 ERBITUX 2 mg/ml, solution pour perfusion 1 flacon (50 ml) MERCK LIPHA SANTE cetuximab Liste I Médicament réservé à l usage hospitalier Prescription réservée

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Avis 24 juillet 2013

Avis 24 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 24 juillet 2013 ZALTRAP 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon en verre de 4 ml (CIP 3400958418563) Boîte de 3 flacons en verre de 4 ml (CIP 3400958418624)

Plus en détail

Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires

Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires Michel Ducreux 1,2, Charles Ferté 1,2, Valérie Boige 1, Pascal Burtin 1, Rita Bou-Farah 1, Ludovic Doucet 1, Elodie Mussat 1, Stéphanie

Plus en détail

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Néo-angiogénèse Molécules utilisées BEVACIZUMAB CCR 1 ère et 2 ème ligne AFLIBERCEPT

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES Quelle précaution prendre avant un traitement anti-angiogénique? Dr Anne Floquet INTRODUCTION AA utilisés dans multiples cancers Seul ou en combinaison

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 ramucirumab CYRAMZA 10 mg/ml, solution à diluer pour perfusion 1 flacon de 10 ml (CIP : 34009 550 002 7 3) 2 flacons de 10 ml (CIP : 34009 550 002 8

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

Cancers digestifs à l ASCO 2014

Cancers digestifs à l ASCO 2014 Cancers digestifs à l ASCO 2014 R. AMAROUCHE; M. OUKKAL Clinique Zirout Amine, Alger COLORECTAL Métastatique: CALGB TRIBE CRYSTAL Maintenance: CAIRO3 FOIE Adjuvant: STROM ESTOMAC Métastatique: RAINBOW

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive 10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive Poitiers, le 19 juin 2014 10 ème Rencontre Régionale de Cancérologie Digestive 3 ème communication: Nouveautés en matière de traitement médical des

Plus en détail

Les nouveaux médicaments du cancer. Yves Humblet Service d oncologie d

Les nouveaux médicaments du cancer. Yves Humblet Service d oncologie d Les nouveaux médicaments du cancer Yves Humblet Service d oncologie d médicale SOINS DE SANTÉ MÉDICAMENTS : Forte croissance des anticancéreux La Libre Belgique 15/02/2007 - - - - - - - - - - - Au cours

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Les anticorps anti-egfr

Les anticorps anti-egfr 5ème Rencontre d Oncologie Digestive Le Bono 05 Septembre 2009 Les anticorps anti-egfr Dr J. Bennouna Centre René Gauducheau - Nantes rise en charge des cancers colo-rectaux métastatiques Evaluation multidisciplinaire

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases hépatiques synchrones. JM Phelip, S Bageacu CHU de SAINT-ETIENNE

Cancer du rectum avec métastases hépatiques synchrones. JM Phelip, S Bageacu CHU de SAINT-ETIENNE Cancer du rectum avec métastases hépatiques synchrones JM Phelip, S Bageacu CHU de SAINT-ETIENNE Mr. V. 62 ans ATCD: HTA équilibrée et artérite des MI Mai 2005 Asthénie, pâleur et perte de poids Anémie

Plus en détail

Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER

Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER EGFR VEGF mccr les traitements systémiques Fluoropyrimidines Oral/IV Bevacizumab Raltitrexed Aflibercept

Plus en détail

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil CANCERS COLO-RECTAUX METASTATIQUES. De 1980 à 2002: des progrès majeurs DE 1990

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers. Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition

Chimiothérapie des cancers. Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition Chimiothérapie des cancers colorectaux Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition Chimiothérapie des cancers colorectaux 1. Maladie métastatique opérable

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

ACTUALITES CANCER COLORECTAL

ACTUALITES CANCER COLORECTAL ACTUALITES CANCER COLORECTAL 13th WCGIC Barcelone, 22-25 Juin 211 Comité éditorial : Docteur Alain Herrera (Hôpital Antoine Béclère, Clamart) Docteur Fabienne Portales (CRLCC Val d'aurelle, Montpellier)

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique. thérapeutiques ciblées, vers une chronicité de la maladie?

Cancer colorectal métastatique. thérapeutiques ciblées, vers une chronicité de la maladie? Cancer colorectal métastatique thérapeutiques ciblées, vers une chronicité de la maladie? Dr Julien TAIEB, groupe Hospitalier Pitié Salpétrière, Paris. Le cancer colorectal 1 er Cancer digestif, 2 ème

Plus en détail

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( )

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) Poumon Cible : EGFR Cancer bronchique métastatique Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr En 2 ème ligne après une

Plus en détail

Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique?

Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique? Anti EGFR ou anti VEGF en 1ère ligne dans le cancer colorectal métastatique? Mardi 7 octobre 2014 Centre des Congrès d Aix-Les-Bains Dr Emmanuel Maillard, Dr Fabien Stenard Cancer colorectal métastatique:

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER 12-12-2010 Les cancers digestifs du sujet âgé : un problème sanitaire

Plus en détail

LES INCONTOURNABLES 2012-2013. G. Freyer Service d oncologie médicale CH Lyon-Sud UFR Lyon-Sud Charles Mérieux

LES INCONTOURNABLES 2012-2013. G. Freyer Service d oncologie médicale CH Lyon-Sud UFR Lyon-Sud Charles Mérieux LES INCONTOURNABLES 2012-2013 G. Freyer Service d oncologie médicale CH Lyon-Sud UFR Lyon-Sud Charles Mérieux CANCER DU SEIN Contexte Cancers du sein 3 Thérapeutiques ciblées HER2+ : trastuzumab, lapatinib,

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

Session 3 : Recherche clinique

Session 3 : Recherche clinique Session 3 : Recherche clinique Modérateurs : Elena Paillaud Pierre Soubeyran Essai FFCD 1404, REGOLD et autres essais digestifs Thomas Aparicio Gastro entérologue, Bobigny Essais cliniques en cancérologie

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble Conflits

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG

Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG Particularités du cancer colorectal chez le patient âgé : concept oncogériatrique ou réalité gastroentérologique? Dr E. Carola GHPSO - SoFOG 2010 : Une épidémiologie significative 2012 : Pas de dépistage

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux Métastases hépatiques colorectales Diane Goéré Michel Ducreux Patiente de 58 ans ATCD personnels : Stent coronaire en 2007 ATCD familiaux : RAS Juin 2012: Sigmoidectomie pour tumeur infiltrante, sténosante,

Plus en détail

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT AVASTIN CARACTERISTIQUES HISTORIQUE DES MODIFICATIONS

FICHE DE BON USAGE D UN MEDICAMENT FACTURABLE EN SUS DE LA T2A DENOMINATION DU MEDICAMENT AVASTIN CARACTERISTIQUES HISTORIQUE DES MODIFICATIONS DENOMINATION DU MEDICAMENT AVASTIN CARACTERISTIQUES Dénomination commune : Bevacizumab Composition qualitative et quantitative : AVASTIN 100 mg Flacon 25 mg/ml AVASTIN 500 mg Flacon 25 mg/ml Statut : A.M.M.

Plus en détail

CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive. Arcachon, le 14 septembre 2016

CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive. Arcachon, le 14 septembre 2016 CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive Arcachon, le 14 septembre 2016 Pr Jean Marc Phelip Service HGE et Oncologie Digestive CHU de Saint Etienne Who are

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014

Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Colon adjuvant Validé PRODIGE janvier 2014 Etude randomisée aspirine contre placebo dans le cancer du colon avec mutation PI3K de stade III ou II a haut risque (ASPIK French) Titre Investigateur principal

Plus en détail

Vectibix (panitumumab) Matériel d éducation pour le médecin

Vectibix (panitumumab) Matériel d éducation pour le médecin «Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Vectibix de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

ANGIOGENÈSE TUMORALE. Passé, présent, futur. Pr Sylvie NEGRIER Centre Léon Bérard Université Lyon 1

ANGIOGENÈSE TUMORALE. Passé, présent, futur. Pr Sylvie NEGRIER Centre Léon Bérard Université Lyon 1 ANGIOGENÈSE TUMORALE Passé, présent, futur Pr Sylvie NEGRIER Centre Léon Bérard Université Lyon 1 1 ANGIOGENÈSE 2 ANGIOGENÈSE TUMORALE 3 ANGIOGENÈSE TUMORALE 4 ANGIOGENÈSE TUMORALE EN CLINIQUE Ce n est

Plus en détail

PROTOCOLES GERCOR Cancers Digestifs. Actualisation : mars 2009

PROTOCOLES GERCOR Cancers Digestifs. Actualisation : mars 2009 PROTOCOLES GERCOR Cancers Digestifs Actualisation : mars 2009 ndications Cancer colo-rectal om Phase Objectif Principal Localisé stade Stratégie Chimiothérapie Adjuvante DEA Durée de la chimiothérapie

Plus en détail

Avis 3 septembre 2014

Avis 3 septembre 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 septembre 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 28 mai 2014 a fait l objet d une audition le 3 septembre 2014 VECTIBIX 20 mg/ml, solution

Plus en détail

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Stratégie thérapeutique en cas de carcinome colo-rectal métastatique non résécable sans mutation de RAS

Stratégie thérapeutique en cas de carcinome colo-rectal métastatique non résécable sans mutation de RAS DES oncologie 28/11/2014 Stratégie thérapeutique en cas de carcinome colo-rectal métastatique non résécable sans mutation de RAS Louis DOUBLET Tuteur : Pr Mohamed HEBBAR Mutations de Ras Anti-EGFR 50%

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des TNE digestives

Prise en charge thérapeutique des TNE digestives Alger 3è CIC 23 janvier 2013 Prise en charge thérapeutique des TNE digestives Emmanuel MITRY Département d'oncologie médicale Institut Curie Bien distinguer les TE du tube digestif et les TE pancréatiques

Plus en détail

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le Havre Le cancer du colon métastatique en 2004 un peu trop simple CCR METASTATIQUE Essai FFCD 2000

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 mars 2008 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé (369 232-3) TARCEVA 100mg, comprimé pelliculé (369 234-6) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé (369 235-2) B/ 30 Laboratoire

Plus en détail

Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN. Retour d expérience Dr. Y. RINALDI novembre 2016

Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN. Retour d expérience Dr. Y. RINALDI novembre 2016 Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN Retour d expérience novembre 2016 Gercor DREAM, OPTIMOX3 OPTIMOX 3 TARCEVA STUDY. C04-2 PHASE III STUDY OF AN OPTIMIZED CHEMOTHERAPY + AVASTIN

Plus en détail

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB GENERALITES Incidence : 6400 / an Sex ratio : deux hommes pour

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique Etat des lieux des connaissances des anti angiogéniques (Partie 1)

Cancer colorectal métastatique Etat des lieux des connaissances des anti angiogéniques (Partie 1) NEWSLETTER # Juillet 2015 Oncologie digestive Experts du forum digestif en majorité Observatoire Cancer BPL Cancer colorectal métastatique Etat des lieux des connaissances des anti angiogéniques (Partie

Plus en détail

CC CCRM Quand il faut durer. Pascal Artru, Hôpital Privé Jean Mermoz, Lyon.

CC CCRM Quand il faut durer. Pascal Artru, Hôpital Privé Jean Mermoz, Lyon. CC CCRM Quand il faut durer Pascal Artru, Hôpital Privé Jean Mermoz, Lyon. Cas Clinique (1) Une femme de 68 ans est adressée en consultation pour une asthénie et une anémie. Dans ses antécédents, on note

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014

Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014 STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

Cancer colorectal : les chimiothérapies

Cancer colorectal : les chimiothérapies Cancer colorectal : les chimiothérapies Pr Thierry CONROY Centre Alexis Vautrin et CHU de Nancy Chimiothérapie palliative Récidives ou métastases inopérables Patient informé +++ Seulement si patient ambulatoire

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR

Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR Le coût de la coloscopie de prévention et du CCR J.M CANARD Clinique du Trocadéro, Paris. Merci à JC Letard, V Vaillant,M Palazzo Coût global du cancer en France prise en charge hospitalière : 7,1 Milliards

Plus en détail

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre!

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! Paris, le 11 décembre 2015 T. Walter Oncologie Digestive, Hop E Herriot Liens d intérêts Novartis, Ipsen, Keocyt, Pfizer, Celgen TNE bien différenciées

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

LES BIOTHERAPIES DANS LES CANCERS DIGESTIFS : QUELLE PLACE DANS LES STRATEGIES? Thomas Aparicio

LES BIOTHERAPIES DANS LES CANCERS DIGESTIFS : QUELLE PLACE DANS LES STRATEGIES? Thomas Aparicio LES BIOTHERAPIES DANS LES CANCERS DIGESTIFS : QUELLE PLACE DANS LES STRATEGIES? Thomas Aparicio Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Bichat 46 rue Henri Huchard 75018 Paris thomas.aparicio@bch.aphp.fr

Plus en détail

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie

Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie Tumeurs épithéliales de l ovaire aux stades III et IV : Analyse observationnelle des pratiques et impacts des stratégies thérapeutiques sur la survie À partir d une étude bi-centrique de 1474 patientes

Plus en détail

Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux. K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger

Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux. K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger TNM UICC 2002 Tis: intra-épithéliale ou chorion T1: sous-muqueuse

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

Cancers colorectaux métastatiques du sujet agé. Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne

Cancers colorectaux métastatiques du sujet agé. Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne Cancers colorectaux métastatiques du sujet agé Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne lbengrine@cgfl.fr Allongement de la survie globale en 20 ans OS estimate 1.0 0.8 0.6

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans le cancer colorectal : limites et controverses des phases III publiées.

Thérapeutiques ciblées dans le cancer colorectal : limites et controverses des phases III publiées. Thérapeutiques ciblées dans le cancer colorectal : limites et controverses des phases III publiées. Dr PORNEUF marc, PH en Oncologie, CH Saint-Brieuc - Le 6 février 2011 Les phases I correspondent à des

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

«Guérir à coût contrôlé»

«Guérir à coût contrôlé» «Guérir à coût contrôlé» Quelles Chimiothérapies pour quel bénéfice dans les cancers digestifs ou quid du rapport coût/efficacité Philippe Rougier Service d Oncologie Digestive Hôpital Européen Georges

Plus en détail

Les chimiothérapies du cancer colorectal :

Les chimiothérapies du cancer colorectal : Les chimiothérapies du cancer colorectal : Facteurs prédictifs d efficacité des thérapies ciblées Pr Thierry CONROY Centre Alexis Vautrin et CHU de Nancy La voie d EGFR EGF TGFα ligands EGF-r surexprimé

Plus en détail

Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal

Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Le coût de la coloscopie de prévention et du cancer colo-rectal Dr. Jean-Marc Canard Clinique du Trocadéro, Paris Remerciements à J.C.

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique : état des lieux des connaissances Anti EGFR (partie 2) Synthèse

Cancer colorectal métastatique : état des lieux des connaissances Anti EGFR (partie 2) Synthèse NEWSLETTER # mars 2017 Oncologie digestive Experts du forum digestif B PL Coordination de l Observatoire Cancer BPL Cancer colorectal métastatique : état des lieux des connaissances Anti EGFR (partie 2)

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques

Plus en détail

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax

Thérapies ciblées dans les CNPC étendus. Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Thérapies ciblées dans les CNPC étendus Pr Ag Nabil TOUMI Service carcinologie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax Introduction CNPC: 80% des KBP Présentation clinique: * stades localises (I-IIIA): 20-25%

Plus en détail

PRONOPALL en gastro-entérologie

PRONOPALL en gastro-entérologie Approche du pronostic à court terme, des tumeurs solides métastatiques en chimiothérapie palliative,dans une unité d oncologie en C.H.G.: intérêt du score PRONOPALL en gastro-entérologie L. Vivès et M.

Plus en détail

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Communiqué de presse Bâle, le 25 février 2010 Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY) a annoncé aujourd

Plus en détail

NOUVELLES CIBLES DANS LES CANCERS GASTRO-INTESTINAUX

NOUVELLES CIBLES DANS LES CANCERS GASTRO-INTESTINAUX 1 Rédigé par le Docteur Alain HERRERA (Hôpital Antoine Béclère, Clamart) NOUVELLES CIBLES DANS LES CANCERS GASTRO-INTESTINAUX D après la communication orale de J. Tabernero, WCGIC 2012 Caractéristiques

Plus en détail

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Paris, le 17 janvier 2011, 8h45 AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Le programme de développement clinique du masitinib dans les tumeurs

Plus en détail

Indications et modalités des traitements adjuvants du cancer colique

Indications et modalités des traitements adjuvants du cancer colique Indications et modalités des traitements adjuvants du cancer colique Jean-Louis LEGOUX Service d Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive Centre Hospitalier Régional d Orléans jean-louis.legoux@chr-orleans.fr

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

Ide et al. Am J Roentgenol. 1939;42:891.

Ide et al. Am J Roentgenol. 1939;42:891. Benoît Samson, md. Ide et al. Am J Roentgenol. 1939;42:891. 1971 Judah Folkman propose que la croissance tumorale est dépendante de langiogenèse 1989 Harold Dvorak et coll. Napoleone Ferrara et coll.

Plus en détail