CARIATIDES PSY D O S S I E R I N F O R M AT I S É D U P AT I E N T

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CARIATIDES PSY D O S S I E R I N F O R M AT I S É D U P AT I E N T"

Transcription

1 D U P AT I E N T

2 Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR

3 Les principales fonctionnalités La saisie de l ensemble des données administratives. Les assistants de services sociaux bénéficient de formulaires particuliers permettant le recueil de l ensemble des données utiles à la gestion du dossier social. Cariatides dispose de son propre serveur d identité, autorisant ainsi la création des patients au sein de l unité de soins. Concernant les hospitalisations, Cariatides propose un module de gestion des présences et des lits, pouvant être interfacé avec un progiciel de gestion administrative. Le circuit du médicament comportant notamment le processus de prescription, l analyse pharmaceutique, le suivi infirmier (validation des administrations) ainsi que la préparation et la dispensation des médicaments. Ces processus communicants offrent une coopération efficace dans la prise en charge des patients incluant la déclaration et le suivi des infections. La prescription des examens biologiques et la transmission des demandes et des résultats offrant de ce fait une interopérabilité avec les laboratoires partenaires de l établissement grâce aux échanges de données au format HPRIM. La saisie des observations de l ensemble des professionnels de santé (médecins, infirmiers, assistants sociaux, psychologues, psychomotriciens, rééducateurs, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, diététiciens...), déclinables pour chacun en fonction de la structure du dossier utilisé par l établissement. Le progiciel permet une consultation aisée des observations saisies au travers d une fonctionnalité «journal» qui offre des possibilités de tri d informations (quelles observations ressortir?) et de sélection de périodes (pour quelle période?). Un gestionnaire de correspondances permet une utilisation par l ensemble des utilisateurs, soit d une suite bureautique comme Office de Microsoft, OpenOffice ou d une solution intégrée dans le navigateur. Le logiciel permet d intégrer tout document électronique (documents scannés par exemple). Les outils infirmiers : le planning de soins, le recueil des données, les transmissions ciblées, les diagnostics infirmiers, les paramètres vitaux. Un échéancier permet la gestion fine des renouvellements des certificats et décisions liées à la loi du 5 juillet 2011.

4 Les outils transversaux et pluri-professionnels : la création de formulaires personnalisés, la gestion d alertes volontaires, l agenda du professionnel et du patient (avec l envoi possible d un sms de rappel aux patients ou de confirmation de rendezvous). Aux fonctionnalités de Cariatides s a joute un module de recueil et d évaluation de l activité (RIMP : Recueil d Information Médicalisée en Psychiatrie) répondant aux exigences règlementaires en la matière. La saisie de ces informations est possible au travers du relevé des actes ambulatoires, de la saisie des diagnostics, de l échelle de dépendance et du recueil de la mise en chambre d isolement. Pour les services de soins de suite et de réadaptation, Cariatides propose le recueil du PMSI SSR. Le progiciel Cariatides permet une gestion fine des droits d accès aux dossiers des patients afin de garantir la sécurité et l intégrité des données recueillies par les personnels de l établissement. L interopérabilité avec d autres systèmes : - Echange des données administratives des patients - Gestion des utilisateurs et droits d accès au travers de liens avec le logiciel de gestion des ressources humaines ou des annuaires - Mise à jour des stocks «comptables» de la pharmacie dans le système administratif - Interface avec les automates de distribution de médicaments L intégration de banques de données : médicaments, analyse biologique, référentiel de soins, diagnostics Concernant l analyse de l activité, CARIATIDES propose un infocentre permettant la génération de tableaux de bord pré-paramétrés et la production de tout rapport utile au pilotage et à la gestion de l établissement. Dans sa version actuelle, CARIATIDES propose des indicateurs centrés sur l analyse de l activité. Il offre un univers dédié à l analyse des prescriptions médicamenteuses et biologiques et plus généralement du circuit du médicament. Un univers dédié aux formulaires et grilles de scoring est également proposé.

5 une structuration personnalisable du dossier du patient avec un découpage en catégories

6 la saisie des paramètres vitaux un dossier pour les centres de soins d accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA)

7 la saisie de l activité RIMP la saisie de diagnostics

8 l agenda l échéancier

9 l infocentre Contact GIP Symaris Pavillon 1 27 rue du 4ème RSM B.P. 29 F ROUFFACH Téléphone : +33(0)

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

CARIATIDES MÉDICO-SOCIAL

CARIATIDES MÉDICO-SOCIAL Présentation du progiciel Cariatides Médico-Social DU MÉDECIN DE SOINS DE L ENCADRANT PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE RÉSIDENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales

Plus en détail

Microsoft Dynamics AX Solution Secteur Santé

Microsoft Dynamics AX Solution Secteur Santé www.gfi.fr Microsoft Dynamics AX Solution Secteur Santé Titre de la présentation 1 > Dans un environnement technologique innovant et intuitif, l'erp apporte des fonctionnalités qui répondent aux exigences

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD.

SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Strasbourg les 25 et 26 mai 2010. SÉCURISATION DU CIRCUIT DU MÉDICAMENT en SSR, SLD et EHPAD. Pascal Barreau Préparateur en pharmacie hospitalière Technicien supérieur Hospitalier Hôpital des collines

Plus en détail

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann 1 Le Groupe CAPIO Groupe de cliniques privées européen fondé en 1994 en Suède 26 cliniques en France 21 établissements

Plus en détail

Système d Information Hospitalier

Système d Information Hospitalier Système d Information Hospitalier 19 mai 2011 - Rennes Dr P. Bercelli DIM- CHBS Système d Information Système d information = ensemble des moyens matériels, logiciels, organisationnels et humains visant

Plus en détail

ÆGLÉ. L intelligence modulair e. informatique médicale. pôle urgences. pôle stérilisation. p.m.s.i. pôle secrétariat & consultations.

ÆGLÉ. L intelligence modulair e. informatique médicale. pôle urgences. pôle stérilisation. p.m.s.i. pôle secrétariat & consultations. pôle urgences Organiser Gérer Planifier Contrôler pôle secrétariat & consultations pôle séjours p.m.s.i pôle stérilisation L intelligence modulair e ÆGLÉ informatique médicale pôle bloc pôle secrétariat

Plus en détail

Le Système d Information et de Communication de l HEGP

Le Système d Information et de Communication de l HEGP Le Système d Information et de Communication de l HEGP Plan Analyse stratégique - Objectifs Procédure de sélection Architecture fonctionnelle Architecture applicative État d avancement Objectifs du système

Plus en détail

Messagerie Sécurisée. Point de situation. COPIL régional 28/10/2010

Messagerie Sécurisée. Point de situation. COPIL régional 28/10/2010 Messagerie Sécurisée Point de situation COPIL régional 28/10/2010 Dispositif de messagerie sécurisée Echanges entre professionnels de santé Echanges entre professionnels et établissements Echange avec

Plus en détail

La certification SIH des étudiants en Santé Cert IM ou Certification en Informatique Médicale

La certification SIH des étudiants en Santé Cert IM ou Certification en Informatique Médicale Description La certification SIH des étudiants en Santé Cert IM ou Certification en Informatique Médicale L UFR de Médecine et l'ufr de Pharmacie mettent en place un enseignement obligatoire dont l objectif

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP 17 rue de l Armor BP 10548 22205 GUINGAMP Avril 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Financement d un projet de Recherche Clinique

Financement d un projet de Recherche Clinique Financement d un projet de Recherche Clinique Véronique JOUIS Chef de Projets - Responsable logistique Unité de Recherche Clinique Groupe hospitalier Lariboisière Saint-Louis Fernand Widal Financement

Plus en détail

Amadeo votre outil de prévention des risques Santé Sécurité Environnement. Lundi 24 Juin 2013

Amadeo votre outil de prévention des risques Santé Sécurité Environnement. Lundi 24 Juin 2013 Amadeo votre outil de prévention des risques Santé Sécurité Environnement Lundi 24 Juin 2013 Sommaire Principe et objectifs d AMADEO Présentation des modules : Veille Réglementaire Personnalisée Evaluation

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER 87000 LIMOGES JUIN 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

Cartes de Santé. Carte VITALE et C.P.S. DIM-CHU de Montpellier

Cartes de Santé. Carte VITALE et C.P.S. DIM-CHU de Montpellier Cartes de Santé Carte VITALE et C.P.S. UNE CIBLE Les CARTES de SANTE Réseau Santé Social C.P.S. VITALE Aide à l'archivage et à la gestion des informations de Santé Aide à l'échange d'informations Modernisation,

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) - SEJOURS 2013 Qualité du dossier patient Tenue du Dossier Patient 77/100 B Tenue du Dossier Patient : Cet indicateur

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

GRILLES DE SALAIRE. Catégories A CORPS DES INFIRMIERS EN SOINS GENERAUX & SPECIALISES

GRILLES DE SALAIRE. Catégories A CORPS DES INFIRMIERS EN SOINS GENERAUX & SPECIALISES GRILLES DE SALAIRE Catégories A CORPS DES INFIRMIERS EN SOINS GENERAUX & SPECIALISES IDE 1er & 2ème grade (2A01-2B01) IBODE 2ème & 3ème grade (2A02-2B02) PDE 2ème & 3ème grade (2A04-2B04) IADE 3ème & 4ème

Plus en détail

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Direction de l efficience INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Source : www.scopesante.fr LES INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

CHU/ APHM HOPITAL LA TIMONE ENFANTS (APHM)

CHU/ APHM HOPITAL LA TIMONE ENFANTS (APHM) SECTEUR(S) : Médecine Chirurgie Obstétrique () Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Année 2013 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2)

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Vers un sujet créateur : l art-thérapie, un processus thérapeutique pour accompagner les personnes dans leur trajectoire de santé FORMATION CERTIFIANTE ART-THERAPIE 2016 2018 Parcours

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ACTIONS EN ETABLISSEMENT DE SANTE POUR AMELIORER LE BON USAGE DES AVK Contexte : En France au moins 600

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits. CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD

DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits. CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD DISPENSATION NOMINATIVE HEBDOMADAIRE (non informatisée) SSR : 23 Lits CSG : 15 Lits USP : 7 Lits CH FOUGERES Béatrice MARIE DIT-DINARD Services de soins Médecin Infirmière de nuit Prescrit pour les patients

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire.

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire. INTRODUCTION Autour du patient Finalité: administrer le bon médicament, a la bonne dose, au bon moment, au bon patient et dans de bonnes conditions Règlementation Code de la sante publique Arrêté du 31

Plus en détail

VALORISATION DE L ACTIVITÉ PAR LE PMSI EN HÔPITAL DE JOUR S.S.R.

VALORISATION DE L ACTIVITÉ PAR LE PMSI EN HÔPITAL DE JOUR S.S.R. VALORISATION DE L ACTIVITÉ PAR LE PMSI EN HÔPITAL DE JOUR S.S.R. DR MARTINE ETHEVE A.P.H.J.P.A. STRASBOURG 3 ET 4 juin 2010 Les unités d hospitalisation de jour de l 2 ABRAPA Ouverture en 1982 et 1992

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Sage 1000 FRP Suite Financière. Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier,

Sage 1000 FRP Suite Financière. Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Suite Financière Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES :

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ENQUETE DANS LES ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) EN REGION BRETAGNE Enquête

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E)

REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E) REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E) N.B. : Ce référentiel de compétences tronc commun a été élaboré par un groupe de travail fédéral à

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT : CENTRE LES METIVES

NOM DE L ETABLISSEMENT : CENTRE LES METIVES NOM DE L ETABLISSEMENT : CENTRE LES METIVES Adresse : 2 rue Victor Hugo - BP 113-85003 LA ROCHE SUR YON CEDEX Tél. 02.51.37.54.11 Fax. : 02.51.46.09.64 Mail : contact@evea.asso.fr Site Internet : www.evea.asso.fr

Plus en détail

FORMATION de «TECHNICIEN INFORMATIQUE RESEAU» CQPM 173 Formation qualifiante

FORMATION de «TECHNICIEN INFORMATIQUE RESEAU» CQPM 173 Formation qualifiante FORMATION de «TECHNICIEN INFORMATIQUE RESEAU» CQPM 173 Formation qualifiante Le 7 janvier 2016, Durée de la formation : 973 heures, soit 139 jours 490 heures en centre 483 heures en entreprise (69 jours).

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

Maladies chroniques, parcours de soins coordonnés et spécialistes de proximité. Janvier Mars 2015

Maladies chroniques, parcours de soins coordonnés et spécialistes de proximité. Janvier Mars 2015 Maladies chroniques, parcours de soins coordonnés et spécialistes de proximité Janvier Mars 2015 Sommaire Définition de la Maladie Chronique p.03 Méthodologie et taux de retour p.04 Représentativité p.06

Plus en détail

Enquête de coûts 2013 en EHPAD. Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP

Enquête de coûts 2013 en EHPAD. Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP Enquête de coûts 2013 en EHPAD Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP 1 Les intervenants Delphine Fauchet Chargée de mission Direction établissements et services médico-sociaux Nelly Boulet Ingénieur statisticien

Plus en détail

HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP LE NEUBOURG

HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP LE NEUBOURG ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HÔPITAL LOCAL DU NEUBOURG 25, rue du Général de Gaulle BP 115 27110 LE NEUBOURG SEPTEMBRE 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L

Plus en détail

L'expérience de la CST

L'expérience de la CST L'informatique métier peut elle faire espérer des gains de performance et de qualité pour les acteurs médicaux et soignants: L'expérience de la CST Georges Glodt Coordinateur Qualité et Protection des

Plus en détail

I COURT OU LONG SEJOUR. La personne est sollicitée par venir visiter note établissement.

I COURT OU LONG SEJOUR. La personne est sollicitée par venir visiter note établissement. PROTOCOLE D ADMISSION D UN NOUVEAU RESIDENT 1 Premier contact I COURT OU LONG SEJOUR Qu il soit téléphonique ou physique, est réalisé par la secrétaire d accueil ou l assistante de direction, et il doit

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

Grilles indiciaires catégorie C

Grilles indiciaires catégorie C Grilles indiciaires 2015 Les grilles de salaires dans la fonction publique hospitalière réactualisées: Grilles indiciaires catégorie C Echelle 3 Standardiste, Agent des Services Hospitaliers Qualifié,

Plus en détail

Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie

Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie Prescriptions Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie Les prescriptions de transport La prise en charge de transport est une décision médicale Qui dépend de critères médico-administratifs

Plus en détail

Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients?

Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients? Enjeux du cabinet médical connecté : Quels bénéfices pour les praticiens et leurs patients? Intervenants : - Dr Eric Couhet, Médecin généraliste, Fondateur et Président de Connected Doctors - M. Thibault

Plus en détail

L apport de. la prescription assistée par ordinateur. des Produits sanguins Labiles

L apport de. la prescription assistée par ordinateur. des Produits sanguins Labiles L apport de la prescription assistée par ordinateur des Produits sanguins Labiles Dr Gérald Daurat CHU Nîmes Pas de conflit d'intérêt Introduction Informatisation progresse dans les ES Souvent lente Prescription

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO)

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO) INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) ANNEE DE REFERENCE 2013 Thèmes Tenue du dossier patient : Cet indicateur évalue la qualité du dossier du Tenue du dossier

Plus en détail

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris)

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Les autres thématiques Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Pourquoi parler des autres thématiques? Les EV investiguent sur les thématiques au périmètre dans tous les secteurs

Plus en détail

Décision du 23 octobre 2013 portant organisation détaillée du service des systèmes d information et de la modernisation

Décision du 23 octobre 2013 portant organisation détaillée du service des systèmes d information et de la modernisation Aviation civile MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction générale de l aviation civile Décision du 23 octobre 2013 portant organisation détaillée du service des systèmes

Plus en détail

Dossier électronique du patient Le bon réflexe santé

Dossier électronique du patient Le bon réflexe santé Dossier électronique du patient Le bon réflexe santé Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d Etat Victor Fournier, chef de service Dr Alexandre Gnaegi, chef du projet Infomed Dr Luc Eschmann, médecin

Plus en détail

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique

PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique PEC ambulatoire en cancérologie : L éducation thérapeutique Dr Anne Stoebner Mme Laurence Bonnabel Mme Valérie Demoulin Mme Marie Eve Huteau le 24 Juin 2011 Epidaure Département de recherche en prévention

Plus en détail

Document de travail DHOS/DGS Version 21, janvier évoluer.

Document de travail DHOS/DGS Version 21, janvier évoluer. L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. L infirmier ou l infirmière participe à

Plus en détail

Grilles de Salaire

Grilles de Salaire www.sante.cgt.fr Grilles de CATEGORIE C CATEGORIE A (INGENIEURS) ECHELLE 3 Agent des services hospitaliers qualifié, Agent d entretien qualifié, Adjoint administratif de 2ème classe. En extinction (Chauffeur

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION de PRATICIENS ETP - 2017-2 photos d identité obligatoires Parcours choisi Sessions Cocher Certificat Modules 1 à 4-10 jours + dossier portfolio Formation de base en ETP

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu DPC. Formation 1

Le Développement Professionnel Continu DPC. Formation 1 Le Développement Professionnel Continu DPC Formation 1 Définition du DPC «Le Développement Professionnel Continu (DPC) a pour objectif l évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des

Plus en détail

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à :

Application de la Convention Collective 66. Envoyez lettre de motivation + CV au plus tard pour le 21mars à : L d Hazebrouck recrute pour son Service Accueil de Jour «La Bélandrière» 1 AMP (H/F) CDI 0, 80 ETP Poste à pourvoir pour le Mois d avril 2016 - Vous assurez le bien-être et l épanouissement de la personne

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé Enquête A.R.H 2004 1 Circuit du médicament MÉDECIN Prescription de médicaments PHARMACIEN Dispensation de médicaments PATIENT Administration de médicaments

Plus en détail

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités

L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités L interopérabilité des systèmes d information de santé : un nouveau contexte et de nouvelles opportunités Colloque registres et politiques de santé publique Paris, 7 décembre 2012 Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

Évaluation des risques liés àla prise en charge médicamenteuse m au CLS Bellevaux Dr Estelle FEIN Pharmacienne. OMEDIT REQUA 20 novembre 2012

Évaluation des risques liés àla prise en charge médicamenteuse m au CLS Bellevaux Dr Estelle FEIN Pharmacienne. OMEDIT REQUA 20 novembre 2012 Évaluation des risques liés àla prise en charge médicamenteuse m au CLS Bellevaux Dr Estelle FEIN Pharmacienne OMEDIT REQUA 20 novembre 2012 Contexte Mise en conformité avec l arrêtl arrêtédu 6 avril 2011

Plus en détail

Systèmes intelligents pour le secteur de la santé

Systèmes intelligents pour le secteur de la santé Systèmes intelligents pour le secteur de la santé Une meilleure qualité de soins et de meilleurs résultats pour tous Les organismes de santé doivent faire face à une pression croissante : dispenser des

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu

Le Développement Professionnel Continu Le Développement Professionnel Continu Pratiques, Réflexivité et Actions, le Trio Gagnant MEYER Pascale - CSS Ingénierie de formation Hôpitaux universitaires de Strasbourg Le DPC: Une nouvelle obligation

Plus en détail

Financement d un projet de Recherche Clinique

Financement d un projet de Recherche Clinique Financement d un projet de Recherche Clinique Véronique JOUIS Chef de Projets - Responsable logistique Unité de Recherche Clinique Groupe hospitalier Lariboisière Saint-Louis Fernand Widal Financement

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE CAYENNE

CENTRE HOSPITALIER DE CAYENNE ENTRE HOSPITALIER DE Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Année 2013 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ISHA.2) et indicateur est un marqueur

Plus en détail

Présentation Guide d Interopérabilité Intrahospitalier

Présentation Guide d Interopérabilité Intrahospitalier Présentation Guide d Interopérabilité Intrahospitalier Les origines Interop Santé : association créée en 1990 sous le nom d H.PR.I.M. (Harmoniser PRomouvoir les Informatiques Médicales) 2004 : devient

Plus en détail

ETAT DE MATURITE DES SI DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE

ETAT DE MATURITE DES SI DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE DIRECTION DE L'EFFICIENCE DE L'OFFRE Département des systèmes d information partagés ETAT DE MATURITE DES SI DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE Sommaire 1 - L observatoire des

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme. Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiels du diplôme. Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles (annexe Ia) Appellation du diplôme Brevet d études professionnelles

Plus en détail

Chariots de distribution. Solution de soins médicamenteux

Chariots de distribution. Solution de soins médicamenteux Chariots de distribution Medissimo propose aux établissements sa nouvelle génération de chariots mobiles et designés : au top de l organisation du soin médicamenteux. Bienvenue dans le monde Medissimo

Plus en détail

LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey. Christine LE TOLLEC. Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN

LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey. Christine LE TOLLEC. Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey Christine LE TOLLEC Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN SOMMAIRE Le groupe Korian Le Centre Korian William Harvey

Plus en détail

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly 91290 ARPAJON 01 64 90 62 00 fax 01 60 83 47 70 csst@eps-etampes.fr FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA Localisation Equipe de liaison et de soins en Addistologie

Plus en détail

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Modalités Certification V2014 Qu est-ce qui change?

Plus en détail

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 64 lits d EHPAD sur 2 services GMP : 740 1 médecin coordonnateur 40 % 1 cadre de santé 100 % Lamartine, rez de chaussée : 29 lits Service Lamartine : 1 IDE

Plus en détail

SEGMENTATION FONCTIONNELLE DU SIH REFERENCE ANAP

SEGMENTATION FONCTIONNELLE DU SIH REFERENCE ANAP SEGMENTATION FONCTIONNELLE DU SIH REFERENCE ANAP Février 2012 OBJET DU DOCUMENT Ce document s adresse en premier lieu aux directeurs des systèmes d information et d organisation. En second lieu, il s adresse

Plus en détail

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD DIU MEDECIN COORDONNATEUR ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD ALAIN DANOWICZ coordonnateur janvier 2007 1 1. INTRODUCTION PLAN 2. PHARMACIE ET LÉGISLATION 3. APPROVISIONNEMENT ET FOURNITURE

Plus en détail

Cabinet d Expertise Comptable

Cabinet d Expertise Comptable F I C H E P R O D U I T Cabinet d Expertise Comptable Votre Gestion Electronique De Documents Génératrice de Productivité 1 Générateur de productivité Le Pack GED s adresse à tous les cabinets souhaitant

Plus en détail

Les logiciels de réanimations : Quelles fonctionnalités pour quel service (Réanimation, Soins Intensifs, Unité de Soins Continus)

Les logiciels de réanimations : Quelles fonctionnalités pour quel service (Réanimation, Soins Intensifs, Unité de Soins Continus) Les logiciels de réanimations : Quelles fonctionnalités pour quel service (Réanimation, Soins Intensifs, Unité de Soins Continus) Fabrice Hérault : DSI CHRU LILLE Agenda Les grandes fonctionnalités attendues

Plus en détail

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 CONTENU Une couverture santé globale... 3 Filieris, un opérateur de santé issu d un régime de protection sociale... 4 L offre de

Plus en détail

Gestion des alertes BMR en ESSR. Marie claire Nonet Cadre supérieur de santé hygiéniste Géraldine Toursel IDE Hygiéniste _

Gestion des alertes BMR en ESSR. Marie claire Nonet Cadre supérieur de santé hygiéniste Géraldine Toursel IDE Hygiéniste _ Gestion des alertes BMR en ESSR Marie claire Nonet Cadre supérieur de santé hygiéniste Géraldine Toursel IDE Hygiéniste _ Le Centre de réadaptation de COUBERT Réadaptation Gérontologique Réadaptation Professionnelle

Plus en détail

Le dossier structuré Pr Isaac Azancot Hôpital Lariboisière PARIS

Le dossier structuré Pr Isaac Azancot Hôpital Lariboisière PARIS Le dossier structuré MiddleC@re Pr Isaac Azancot Hôpital Lariboisière PARIS La Production des données en ETS 262 ETS en Ile de France (75 % des ETS sollicités) Plus de la moitié des ETS ne disposent pas

Plus en détail

Exigences envers un système moderne de flux

Exigences envers un système moderne de flux Exigences envers un système moderne de flux Fonctions utilisateur Boîtes aux lettres électroniques (affichage uniquement si tâches attribuées, sélectionnable dans le dialogue) boîte aux lettres personnelle

Plus en détail

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Etablissement public de santé mentale Dispositif de soins étendu sur tout le département

Plus en détail

Tableaux comparatifs entre éditions Standard, Professionnelle, Entreprise

Tableaux comparatifs entre éditions Standard, Professionnelle, Entreprise 0810 001 274 (numéro azur prix d un appel local) Tableaux comparatifs entre éditions Standard, Professionnelle, Entreprise Module WaveSoft CRM GRC V 19.00 Page 1 sur 6 0810 001 274 (numéro azur prix d

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales CHU/ HOPITAL MAISON BLAHE CHU Médecine Chirurgie Obstétrique () Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Prévention des infections nosocomiales Indicateur composite des activités de lutte

Plus en détail

Le dossier patient. I. Définitions

Le dossier patient. I. Définitions Le dossier patient Le dossier patient est constitué des informations le concernant et qui sont partagées entre les professionnels et le patient. Le dossier est un outil de réflexion et de synthèse médicale

Plus en détail

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire

L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L infirmier(e) en Unité Neuro-Vasculaire L Unité Neuro Vasculaire : une équipe pluridisciplinaire 18/10/2016 2 Le service accueille les patients atteints d Accidents vasculaires cérébraux d origine ischémique

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS CHÉNIEUX. 18 rue du Général Catroux Limoges

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS CHÉNIEUX. 18 rue du Général Catroux Limoges ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS CHÉNIEUX 18 rue du Général Catroux 87039 Limoges AVRIL 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

CLINIQUE GERIATRIQUE CHATEAU GOMBERT

CLINIQUE GERIATRIQUE CHATEAU GOMBERT ATIVITE(S) : Soins de Suite et de Réadaptation () Lutte contre les infections nosocomiales Source : TBIN Reflet global de la lutte contre les infections nosocomiales Score agrégé activités 2012 et indicateur

Plus en détail

Gestion de projets avec Outlook

Gestion de projets avec Outlook Gestion de projets avec Outlook Pour simplifier la gestion et l exécution des multiples projets Introduction De plus en plus de gens ont à gérer des projets dans l exercice normal de leurs fonctions. Pour

Plus en détail

Notre offre de PDA automatisée et manuelle. Notre cellule de formation à nos outils et à nos services. Notre département logistique médicamenteux

Notre offre de PDA automatisée et manuelle. Notre cellule de formation à nos outils et à nos services. Notre département logistique médicamenteux Un groupe qui décline ses services au travers d entités spécialisées Notre offre de PDA automatisée et manuelle Nos solutions de traçabilité du circuit du médicament Notre département logistique médicamenteux

Plus en détail

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme Famille : Soins Sous-famille : soins de rééducation Métier : cf. fiche métier- à renseigner obligatoirement Code Métier : 05I20 Code GESFORM GPMC : réservé DRH 1- Définition Etablir, dans le cadre de la

Plus en détail