Nouveautés fiscales 2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveautés fiscales 2017"

Transcription

1 Nouveautés fiscales 2017 Le 13 mars 2017 Jean-Philippe Franssen Partner Payroll & Personal Tax Grant Thornton, Luxembourg Nicole Fletcher Manager Personal Tax Grant Thornton, Luxembourg Yvonne Recktenwald Manager Personal Tax Grant Thornton, Luxembourg

2 Sommaire 1. Point sur les nouveautés a) En matière de niveau d imposition b) Avantages en nature 5. Step-up fiscal 2. Déclaration fiscale a) Récapitulatif des revenus b) Revenu net provenant de capitaux mobiliers c) Revenu net provenant de la location de biens d) Revenus net divers e) Dépenses spéciales f) Charges extraordinaires 3. Imposition individuelle/ imposition collective a) Principes b) Exemples 4. Imposition des non-résidents a) Classes d impôt pour non-résident marié b) Recherche de le voie la moins imposée c) Exemples d) Présentation de la calculatrice fiscale GT

3 I. Point sur les nouveautés fiscales

4 I. Point sur les nouveautés fiscales A. En matière de niveau d imposition a. Taux Nouveau barème d impôt 2017 o Baisse assez sensible de l impôt (sauf pour les hauts revenus) Nouveau taux d imposition maximal de 41% o Application pour un revenu imposable entre et en classe 1 Nouveau taux d imposition maximal de 42% o Application à partir d un revenu imposable de en classe 1 Maintien de l impôt de solidarité (contribution au fonds pour l emploi) o Taux de 7% o Taux de 9% pour le revenu supérieur à en classe 1 ou 1A o Taux de 9% pour le revenu supérieur à en classe 2 Taux marginal effectif : 45,78 % 4

5 I. Point sur les nouveautés fiscales b. Crédit d impôt CIS Revenus annuels entre 936 et à 600 / an Revenus annuels entre et /an Revenus annuels entre et à 0 /an CIM Revenus annuels entre 0 e et /an /an Revenus annuel entre et à 750 /an c. Abolition de l IEBT (Impôt d équilibrage budgétaire temporaire) 5

6 I. Point sur les nouveautés fiscales d. Impact fiscal Contribuables salariés appartenant à la classe d impôt 1 Salaire brut annuel Revenu imposable ajusté Total dû 2016 Total dû 2017 Effet net par rapport au barème actuel Effet net en pourcentage , ,68 701,00 257,00-444,00-63 % , , ,62 487,00-522,62-52 % , , ,08 869,00-635,08-42 % , , , , ,62-21 % , , , , ,62-18% , , , , ,62-7 % , , , , ,62-5 % , , , , % , , , , ,1 % 6

7 I. Point sur les nouveautés fiscales Classe d'impôt 1 Décembre 2016 Janvier 2017 Différence Brut 3.000, ,00 Net 2.348, ,65 Net : + 130,31 Brut 5,000, ,00 Net 3.401, ,56 Net : + 176,82 Brut 7,000, ,00 Net 4.400, ,60 Net : + 188,56 Brut , ,00 Net 5.917, ,57 Net : + 230,57 7

8 I. Point sur les nouveautés fiscales B. Avantages en nature a. Véhicule Remarque préliminaire : Abattement pour les véhicules particuliers zéro émission : o o 300 Mode d imposition du véhicule de fonction : 8

9 I. Point sur les nouveautés fiscales Catégories d'émissions de CO2 et motorisations confondues Situation actuelle Réforme Nouveauté Toutes catégories d'émissions de CO2 et motorisations confondues Pourcentage de la valeur du véhicule ( neuf TVA comprise) / Véhicules de la catégorie M1 Véhicule avec motorisation Essence (seul ou hybride) ou avec motorisation au gaz naturel comprimé (GNC) Véhicule avec motorisation Diesel (seul ou hybride) Véhicule 100% électriques ou avec motorisation au hydrogène Pourcentage de la valeur du vélo ou pedelec Cycle au sens du Code de la route (vélo ou pedelec) 0g/km 1,5 0,5 0 >0-50g/km 1,5 0,8 1 >50-110g/km 1,5 1 1,2 > g/km 1,5 1,3 1,5 >150g/km 1,5 1,7 1,8 Exemple : Prix voiture : (TTC) Emission CO2 : 100 Motorisation : Essence Avantage nature actuel (1,5%) Avantage nature 2017 (1,00%) Avantage nature Impact net * 525,00 350,00 175,00 80,00 * imposition au taux marginal 9

10 I. Point sur les nouveautés fiscales b. Plan Warrant / Stock option plan Modification de la circulaire LIR n 104/2 du 20 décembre 2012? Rappel : Obligation de notification par voie électronique c. Chèques-repas Rappel: 2 modes d imposition : Avantage en nature Participation du salariés Réforme 2017 : - Valeur de la rémunération en nature est inchangée : 2,80 - Possibilité pour l employeur d augmenter la valeur faciale du chèque-repas à 10,80 Le choix de la valeur du chèque repas est une décision de l employeur 10

11 II. Déclaration fiscale

12 II. Déclaration fiscale A. Récapitulatif des revenus 12

13 II. Déclaration fiscale B. Revenu net provenant de capitaux mobiliers Impôt à la source sur les intérêts : 10% 20% (montant annuel > 250 ) 13

14 II. Déclaration fiscale C. Revenu provenant de la location de biens Déduction des intérêts d emprunt en relation avec la résidence principale o o Déductibilité des intérêt débiteurs en relation avec un prêt hypothécaire La déduction des intérêts débiteurs après l occupation de la résidence principale est plafonnée et liée au nombre de personnes dans le ménage : pendant les 5 ans après la date d occupation pendant les 5 ans après la date d occupation les 5 années suivantes les 5 années suivantes 750 au-delà au-delà Abolition de la valeur locative du domicile propre o Location par l'intermédiaire d'agences immobilières sociales Exonération à concurrence de 50% des revenus locatifs 14

15 II. Déclaration fiscale D. Les revenus nets divers Différents types de revenus nets divers Rappel : Le bénéfice de spéculation Bien immobiliers si < 2 ans entre achat et revente Bien mobiliers si < ½ ans entre achat et revente Imposable au taux global Exonéré si < 500 Euros La plus-value immobilière > 2 ans entre achat et revente Différence entre le prix de vente et le prix d acquisition réévaluée, augmentée des frais d obtention Nouveauté : Imposition au ¼ du taux global si plus-value réalisée entre le 01/07/2016 et le 31/12/2017 Exonération de la résidence principale 15

16 II. Déclaration fiscale E. Dépenses spéciales Dépenses spéciales couvertes par le minimum forfaitaire Minimum forfaitaire: 480 EUR (960 EUR en cas de deux salaires) Rentes et charges permanentes payées au conjoint divorcé Montant maximum déductible: EUR Cotisations personnelles facultatives à un régime de sécurité sociale Totalement déductible Intérêts débiteurs sur crédit à la consommation Montant maximum déductible : 336 EUR par membre du ménage (jusqu en 2016) Nouveauté : Fusion de cet avantage avec celui des primes d assurance 16

17 II. Déclaration fiscale Primes pour assurance vie, décès, accident, invalidité, maladie, responsabilité civile et cotisations aux caisses mutualistes, intérêts débiteurs de prêt personnel, Conditions à respecter pour assurance vie-décès Montant maximum déductible: 672 EUR par membre du ménage (plafond unique) Montants supérieurs pour assurance décès solde restant dû Majoration du plafond: 17

18 II. Déclaration fiscale Primes versées en vertu d un contrat d assurance de prévoyance-vieillesse o Conditions o Montant déductible jusqu en 2016: Nouveautés : Montant annuel unique de déduction de EUR (indépendamment de l âge), Possibilité de versement des prestations intégralement sous forme de capital 18

19 II. Déclaration fiscale Primes versées à des caisses d épargne logement Montant maximum déductible: 672 EUR par membre du ménage Nouveautés : Obligation d utilisation de l épargne constituée pour les besoins d habitation Plafond de 672 doublé pour le souscripteur de moins de 40 ans 19

20 II. Déclaration fiscale Dépenses spéciales déductibles en dehors du minimum forfaitaire o o o Cotisations sociales obligatoires Contributions personnelles dans le cadre d un régime de pension complémentaire Montant annuel maximum déductible: EUR Libéralités et dons: Montant déductible > 120 < 20% du revenu net ou EUR 20

21 II. Déclaration fiscale F. Charges extraordinaires Définition Liste non-exhaustive des charges déductibles: o Certains frais de maladie o Frais de procédure judiciaire o Frais d entretien de personnes dépendantes o Frais de domesticité et frais de garde d enfant o Frais réels: o Notion de charge normale: pourcentage du revenu en fonction: o du revenu imposable du contribuable o de sa situation familiale 21

22 II. Déclaration fiscale Abattement forfaitaire o Frais de domesticité, frais de garde d enfant, frais d aides et de soins Abattement maximum annuel de EUR Nouveauté : Abattement maximum annuel de o Abattement pour entretien d enfants n ayant pas fait partie du ménage du contribuable Abattement maximum de EUR par an et par enfant jusqu en 2016 Nouveauté : Abattement maximum annuel de

23 III. Imposition individuelle / Imposition collective

24 III. Imposition individuelle / Imposition collective A. Principes Revenus 2016 Fiches d impôt 2017 Revenus 2018 Contribuable marié considéré comme un seul contribuable et redevable solidairement de l impôt - Pas de changement au niveau des classes d impôt pour les contribuables mariés résidents et non résidents - Demande de modification de la fiche d impôt 2018 doit être introduite avant le 31/12/ Introduction d une demande conjointe et non révocable - Emission de fiches de retenue d impôt pluriannuelles Possibilité de demander une imposition individuelle pour les contribuables mariés : - Opter pour une imposition individuelle en classe 1 - Opter pour une imposition individuelle avec réallocation divergente ou convergente - Applicable aussi bien pour les couples mariés que pour les partenaires 24

25 III. Imposition individuelle / Imposition collective B. Exemples 7.002,00 25

26 III. Imposition individuelle / Imposition collective Abattement extra prof , ,00 Abattement extra prof. 26

27 III. Imposition individuelle / Imposition collective Abattement extra prof. RIA 27

28 IV. Imposition des non-résidents

29 IV. Imposition des non-résidents A. Classes d impôt pour non-résident marié a. Principes Classe d'impôt pour contribuable marié Situation 2016 et 2017 Situation 2018 Non résident marié dont : - Plus de 50 % des revenus professionnels du ménage sont imposable au Luxembourg 2 1* Non résident marié dont : - Moins de 50% des revenus professionnels du ménage sont imposable au Luxembourg 1A 1* * Possibilité de demander une imposition par application d un taux (classe 2) si plus de 90% (50% pour les résidents belges) des revenus du contribuables sont de source luxembourgeoise. Application d un taux effectif repris sur la fiche d impôt calculé sur base des revenus mondiaux (professionnels et non professionnels). (A justifier par des documents probants) Obligation pour les deux conjoints de demander conjointement l inscription de ce taux sur la fiche d impôt. Obligation de dépôt d une déclaration d impôt sur les revenus mondiaux. 29

30 IV. Imposition des non-résidents b. Exemple 1 Hypothèses : - Couple marié non résident allemand - M. A travaille au Luxembourg (RI ,00 ) - Mme A travaille en Allemagne (RI ,00 ) Situation 2016 Situation 2017 Situation 2018 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Imposition en classe 1 Impôt : ,00 Imposition en classe 2 (revenu mondial) Impôt : ,00 30

31 IV. Imposition des non-résidents Exemple 2 Hypothèses : - Couple marié non-résident allemand - M. A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) - Mme A travaille en Allemagne (RI : ,00 ) Situation 2016 Situation 2017 Situation 2018 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Imposition en classe 1 Impôt : ,00 Imposition en classe 2 (revenu mondial) Impôt : ,00 31

32 IV. Imposition des non-résidents Exemple 3 Hypothèses : - Couple marié non-résident allemand - M. A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) - Mme A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) Situation 2016 Situation 2017 Situation 2018 Impôt collectif : ,00 Impôt collectif : ,00 Impôt collectif ,00 32

33 IV. Imposition des non-résidents Exemple 4 Hypothèses : - Couple marié non-résident allemand - M. A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) - Mme A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) - Revenu locatif en Allemagne pour A et B (RI : ,00 ) Situation 2016 Situation 2017 Situation 2018 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Imposition en classe 2 (revenu mondial): ,00 33

34 IV. Imposition des non-résidents Exemple 5 Hypothèses : - Couple marié non-résident allemand - M. A travaille au Luxembourg (RI : ,00 ) - Mme A ne travaille pas - Revenu locatif Allemand de M. A (RI : ,00 ) Situation 2016 Situation 2017 Situation 2018 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Application de la classe d impôt 2 (règle des 50% est respectée) Impôt : ,00 Application de la classe 1 (règle des 90% non respectée) Impôt : ,00 34

35 IV. Imposition des non-résidents B. Recherche de la voie la moins imposée : a. Rappel des obligations déclaratives Principe de l imposition collective applicable au Luxembourg (sauf demande de l application de l imposition individuelle) Limites applicables : o Revenu annuel imposable supérieur à EUR: Contribuable célibataire ayant un seul revenu d occupation salariée au Luxembourg Contribuable marié ayant un seul revenu d occupation salariée au Luxembourg o Revenu annuel imposable supérieur à EUR: Contribuable célibataire (sans enfant) ayant plusieurs revenus d occupation salariée au Luxembourg Contribuable marié dont les deux conjoints exercent chacun une occupation salariée au Luxembourg o Revenu annuel imposable supérieur à EUR: Contribuable célibataire (avec enfant) ayant plusieurs revenus d occupation salariée au Luxembourg 35

36 IV. Imposition des non-résidents Autres catégories de revenu (liste non-exhaustive) o Revenu comprend pour plus de 600 EUR de revenus qui ne sont pas soumis à la retenue d impôt o Revenu imposable comprend pour plus de EUR de tantièmes ( EUR pour les non-résidents) o A partir de 2018, contribuable marié non-résident demandant l application d un taux Délais: o 31 mars 2017 (possibilité de prolongation jusqu au 31 décembre) Prescriptions et amendes 36

37 IV. Imposition des non-résidents b. Tableau récapitulatif des principales déductions fiscales Résident ou non-résident avec option Non-résident (sans option) Cotisations sociales obligatoires Contribution personnelles à un plan de pension complémentaire X X Dépenses spéciales : forfait de 480,- EUR X X X X Intérêt débiteur sur un prêt immobilier finançant la résidence principale Cotisations d'assurance décès, accident, invalidité, maladie, vie, rc, intérêt débiteur sur crédit à la consommation Primes versées en vertu d'un contrat d'assurance prévoyance-vieillesse X X X 37

38 IV. Imposition des non-résidents 38

39 IV. Imposition des non-résidents C. Exemples Hypothèses générales: Couple marié avec 3 enfants à charge Employé tous les deux à Luxembourg Revenu du couple au Luxembourg EUR Résidence principale occupée depuis le 1/10/2013 Prêt hypothécaire EUR, intérêts débiteurs /an Primes d'assurances et mutuelles EUR/an Contrat prévoyance vieillesse EUR/an/tête Frais de crèche (hors repas) EUR/an 2018 héritage d'un immeuble en location (France) : revenus EUR/an 39

40 IV. Imposition des non-résidents RESIDENTS optimisé optimisé Salaires , , , ,00 Cotisations sociales , , , ,00 Location France ,00 Résidence principale , ,00 Assurances etc , ,00 Prévoyance viellesse , ,00 Frais de crêche , ,00 Abattement extraprof , , , ,00 Revenu imposable , , , ,00 classe d'impôt taux d'imposition 21,51 19,41 13,69 19,37 Impôt , , ,18 Impôt (application du taux) ,50 40

41 IV. Imposition des non-résidents NON-RESIDENTS optimisé revenus de la location / 2 têtes revenus de la location / 1 tête Salaires , , , , ,00 Cotisations sociales , , , , ,00 Location France ,00 Résidence principale ,00 option pas ,00 Assurances etc ,00 possible (89, ,00 Prévoyance viellesse ,00 %) ,00 Frais de crêche , ,00 Abattement extraprof , , , ,00 Revenu imposable , , , , ,00 classe d'impôt taux d'imposition 21,51 19,41 13,69 31,78 19,37 Impôt (application du taux) , , , , ,21

42 IV. Imposition des non-résidents D. Présentation de la calculatrice fiscale GT

43

44 V. Step-up fiscal

45 V. Step-up fiscal Principe Renonciation par le Luxembourg à imposer la partie de la plus-value qui a été constituée dans l état d origine avant le changement de domicile 45

46 Questions?

47 The team Jean-Philippe Franssen Partner Payroll & Personal Tax Grant Thornton, Luxembourg Yvonne Recktenwald Manager Personal Tax com, Grant Thornton, Luxembourg Nicole Fletcher Manager Personal Tax, Grant Thornton, Luxembourg

48 Grant Thornton, Luxembourg 20, rue de Bitbourg L-1273 Luxembourg Tel:

Réforme fiscale 2017 Personnes physiques. Janique Bultot

Réforme fiscale 2017 Personnes physiques. Janique Bultot Réforme fiscale 2017 Personnes physiques Janique Bultot Introduction Loi du 23.12.2016 portant mise en œuvre de la réforme fiscale Objectifs de la réforme Durabilité : recherche d un équilibre entre les

Plus en détail

LES GRANDES LIGNES DU PROJET DE REFORME FISCALE 2017

LES GRANDES LIGNES DU PROJET DE REFORME FISCALE 2017 LES GRANDES LIGNES DU PROJET DE REFORME FISCALE 2017 Ce récapitulatif a été rédigé par BCLUX sur base des annonces officielles du gouvernement luxembourgeois intervenues à ce jour. Les projets de loi ne

Plus en détail

Réforme fiscale 2017 pour les personnes physiques et adaptation des paramètres sociaux. Mesures fiscales entrant en vigueur le

Réforme fiscale 2017 pour les personnes physiques et adaptation des paramètres sociaux. Mesures fiscales entrant en vigueur le Réforme fiscale 2017 pour les personnes physiques et adaptation des paramètres sociaux La loi du 23 décembre 2016 portant mise en œuvre de la réforme fiscale 2017 a été publiée au Mémorial le 27 décembre

Plus en détail

FORMATION SOCIONEWS NEWSLETTER LES NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE D IMPOSITION DES PERSONNES PHYSIQUES

FORMATION SOCIONEWS NEWSLETTER LES NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE D IMPOSITION DES PERSONNES PHYSIQUES GO FORMATION SOCIONEWS NEWSLETTER N 1/2017 9 janvier 2017 1. Le barème d imposition du revenu annuel des personnes physiques 2. Les crédits d impôt 3. L imposition spécifique de différents types de revenu

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2014 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Enumération non

Plus en détail

1. En route vers la réforme fiscale. 2. Modification du calcul de l AN voiture. 3. Revalorisation des chèques-repas. 5. Le report du congé annuel

1. En route vers la réforme fiscale. 2. Modification du calcul de l AN voiture. 3. Revalorisation des chèques-repas. 5. Le report du congé annuel Septembre 2016 SOMMAIRE 1. En route vers la réforme fiscale 2. Modification du calcul de l AN voiture 3. Revalorisation des chèques-repas 4. Le projet de loi concernant l organisation du temps de travail

Plus en détail

Votre déclaration d impôts

Votre déclaration d impôts www.aleba.lu Votre déclaration d impôts 2016 Sommaire I. Généralités... 2 1. Changements récents de l imposition des personnes physiques... 2 2. Principes généraux... 2 3. Les classes d impôt... 2 4. Qu

Plus en détail

La réforme fiscale Asbed Chahbazian Avocat

La réforme fiscale Asbed Chahbazian Avocat La réforme fiscale 2017 Asbed Chahbazian Avocat 1 PLAN A. Mesures concernant les sociétés Réduction du taux de l impôt sur le revenu des collectivités Augmentation de l impôt minimal sur la fortune Limitation

Plus en détail

1. Le reclassement. 2. Le projet de réforme fiscale. 4. Circulaire relative aux stocks options. 5. Les tantièmes et la TVA

1. Le reclassement. 2. Le projet de réforme fiscale. 4. Circulaire relative aux stocks options. 5. Les tantièmes et la TVA Avril 2016 SOMMAIRE 1. Le reclassement 2. Le projet de réforme fiscale 3. Baisse des taux de cotisation et point sur l indexation 4. Circulaire relative aux stocks options 5. Les tantièmes et la TVA 6.

Plus en détail

RÉFORME FISCALE. Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018

RÉFORME FISCALE. Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018 RÉFORME FISCALE Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018 UNE PUBLICATION DU LCGB 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG TEL: 49 94 24-1 INFO@LCGB.LU WWW.LCGB.LU I 1 2 I

Plus en détail

RÉFORME FISCALE. Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018

RÉFORME FISCALE. Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018 RÉFORME FISCALE Les principaux changements qui entreront en vigueur en 2017 & 2018 UNE PUBLICATION DU LCGB 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG TEL: 49 94 24-1 INFO@LCGB.LU WWW.LCGB.LU I 1 SOMMAIRE

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Sozial gerecht. Barème Abolition IEBT («0,5%») CIM CIS/CIP STEIERREFORM : 300 / an : 750 / an 2017 : 2017 : Classe 1A.

Sozial gerecht. Barème Abolition IEBT («0,5%») CIM CIS/CIP STEIERREFORM : 300 / an : 750 / an 2017 : 2017 : Classe 1A. 1/7 Barème 2017 Classe 1 Classe 1A à partir du revenu jusqu à revenu 0 11.265 0 % 11.265 13.137 8 % 13.137 15.009 9 % 15.009 16.881 10 % 16.881 18.753 11 % 18.753 20.625 12 % 20.625 22.569 14 % 22.569

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

Cas pratique : Famille CHAUDANSON

Cas pratique : Famille CHAUDANSON Cas pratique : Famille CHAUDANSON M. CHAUDANSON Philippe est chef d entreprise individuelle implantée à Teyran (Hérault). Marié, M. CHAUDANSON est père de trois enfants : Eric, dix-sept ans ; Marie, treize

Plus en détail

Impôt d équilibrage budgétaire temporaire

Impôt d équilibrage budgétaire temporaire Circulaire du directeur des contributions IEBT 1 du 5 février 2015 IEBT 1 Objet : Impôt d équilibrage budgétaire temporaire L impôt d équilibrage budgétaire temporaire, dont le taux est fixé à 0,5 pour

Plus en détail

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours)

Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours) Un revenu catégoriel : les traitements et salaires (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Définition des traitements et salaires... 4 Composition de la catégorie (art.

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Annexe 5-1. Relatif au stage en exploitation agricole Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL

Annexe 5-1. Relatif au stage en exploitation agricole Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL Annexe 5-1 DISPOSITIF D'ACCOMPAGNEMENT A L'INSTALLATION EN AGRICULTURE Décret n 2009-28 du 09 janvier 2009 Obligations du Maître exploitant et du stagiaire SUR LE PLAN SOCIAL MAITRE-EXPLOITANT Vos obligations

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 25 octobre 2016 PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE Réforme de l IRPP : Diminuer les impôts des Calédoniens pour relancer la consommation. Le gouvernement

Plus en détail

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2014

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2014 LOI SUR LES CONTRATS DE TRAVAIL Pour l'ouvrier Clause de non-concurrence 32.886,00 39.422,00 Clause d'écolage 32.886,00 Pour l'employé Clause de non-concurrence 32.886,00 65.771,00 Clause d'arbitrage 65.771,00

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES. Tableaux facilitant le calcul de l impôt de l année 2017

IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES. Tableaux facilitant le calcul de l impôt de l année 2017 LES RECUEILS DE LÉGISLATION IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES BARÈMES DE L'IMPÔT Applicables à partir du..207 Barèmes de l impôt sur le revenu, les salaires, les rémunérations non périodiques

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

- de la loi modifiée d'adaptation fiscale du 16 octobre 1934 ; 2. portant introduction de la loi concernant le boni pour enfant ;

- de la loi modifiée d'adaptation fiscale du 16 octobre 1934 ; 2. portant introduction de la loi concernant le boni pour enfant ; Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 122/1 du 12 janvier 2011 1 L.I.R. n 122/1 Objet : Modérations d impôt pour enfants La loi du 21 décembre 2007 1. portant modification - de la loi modifiée

Plus en détail

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (ASSISTANTS TECHNIQUES) Année :

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (ASSISTANTS TECHNIQUES) Année : REPUBLIQUE GABONAISE MINISTERE DE L ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE ET DU TOURISME ---------------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS BP 37 / 45 Libreville Tel : 79.53.76 ou 79.53.77 Date de réception

Plus en détail

Eléments de Fiscalité

Eléments de Fiscalité Eléments de Fiscalité 2015 2016 PARTIE 2: L IMPÔT DES PERSONNES PHYSIQUES CHAPITRE 2: LA DÉTERMINATION DES REVENUS IMPOSABLES 1.3 les revenus immobiliers imposables à l IPP Ne pas confondre RC déclaré

Plus en détail

Modules de formation HR SERVICES

Modules de formation HR SERVICES Modules de formation HR SERVICES C est en s inspirant de la collaboration avec ses partenaires professionnels que Securex a conçu ce catalogue de formations dédié aux différents aspects de la gestion administrative

Plus en détail

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2017 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2017 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2017 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES 1. TROISIEME PILIER Epargne-pension Epargne à long terme 940 euros/an 2.260 euros/an Limités à 15 % du revenu imposable jusqu à 1.880 euros +

Plus en détail

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations Girardin SOMMAIRE - I) Pour les particuliers - 1) Taux de défiscalisation en location dite «plafonnée» - 2)Taux de défiscalisation en louant sans restriction de loyer ou de revenus - II) Informations complémentaires

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2015 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU SYNTHÈSE D EXPERTS du 6 janvier 2017 LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU 1 Revenus concernés et forme du prélèvement À la source... 2 1.1 Une retenue à la source effectuée par le débiteur

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu?

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Publié le 07 avril 2017 Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Le prélèvement à la source de

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011 Article 83 : régime de retraite septembre 2011 PELT : CHIFFRES CLES 2009 et 2010 2009 2010 Versements (M ) 0.30 0.34 % participants 58 % 56 % Constat : Le dispositif n est utilisé que par à peine plus

Plus en détail

Article CIR. (16 - ex.d'imp. 2005) 518

Article CIR. (16 - ex.d'imp. 2005) 518 Description Article CIR Montant de base (en EUR) DÉDUCTION POUR HABITATION (ancien système) Déduction forfaitaire habitation propre: - majoration pour personne à charge: - montant maximum des revenus nets

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Suite à la circulaire n DSS/5B/2009/32 du 30 janvier 2009 Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Conditions d exonération

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES Année : I Identification du contribuable, Chef de famille

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES Année : I Identification du contribuable, Chef de famille REPUBLIQUE GABONAISE MINISTERE DE L ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE ET DU TOURISME ---------------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS BP 37 / 45 Libreville Tel : 79.53.76 ou 79.53.77 ID 06 Date de réception

Plus en détail

Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France».

Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France». FISCALITE DES RETRAITES FRANCAIS RESIDANT AU MAROC LES ADRESSES À RETENIR www.impots.gouv.fr Aller dans la rubrique «particuliers» puis rubrique «vos préoccupations» puis rubrique «vivre hors de France».

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

QUOTIENT FAMILIAL TRAITEMENTS ET SALAIRES. Alizée DUBOST Julie CHAMPION Marouane LAZRAK

QUOTIENT FAMILIAL TRAITEMENTS ET SALAIRES. Alizée DUBOST Julie CHAMPION Marouane LAZRAK QUOTIENT FAMILIAL TRAITEMENTS ET SALAIRES Alizée DUBOST Julie CHAMPION Marouane LAZRAK RAPPEL DE COURS L IR est impôt annuel qui coïncide avec l année civile. Il porte sur les revenus du 1er janvier au

Plus en détail

A. AMENAGEMENT DU BAREME.

A. AMENAGEMENT DU BAREME. G IR BOI 5 B-3-02 N 18 du 25 JANVIER 2002 IMPOT SUR LE. DISPOSITIONS GENERALES, LIQUIDATION DE L IMPOT. COMMENTAIRE DE L ARTICLE 2 DE LA LOI DE FINANCES POUR 2002 (LOI N 2001-1275 DU 28 DECEMBRE 2001,

Plus en détail

ETRE GERANT D UNE SARL OU PRESIDENT D UNE SAS: Incidences Fiscales et sociales

ETRE GERANT D UNE SARL OU PRESIDENT D UNE SAS: Incidences Fiscales et sociales ETRE GERANT D UNE SARL OU PRESIDENT D UNE SAS: Incidences Fiscales et sociales SAS : INTRODUCTION La SAS est issue de la loi 94-1 du 3 janvier 1994 La loi 99 587 du 12 juillet 1999 a étendu les SAS a «une

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

DIRECTION. DES L.I.R. n 137/1 du 15 décembre 2000 CONTRIBUTIONS DIRECTES. Circulaire du directeur des contributions. L.I.R.

DIRECTION. DES L.I.R. n 137/1 du 15 décembre 2000 CONTRIBUTIONS DIRECTES. Circulaire du directeur des contributions. L.I.R. DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 137/1 du 15 décembre 2000 CONTRIBUTIONS DIRECTES L.I.R. n 137/1 Objet: Imposition forfaitaire du personnel de ménage en vertu de l'article

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU. DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / /

IMPOT SUR LE REVENU. DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / / IMPOT SUR LE REVENU Modèle ADC0F-16E DECLARATION DES TRAITEMENTS ET SALAIRES Article 79 du Code Général des Impôts «CGI» ANNEE / / / / / D IDENTIFICATION FISCALE : / / / / / / / / / D IDENTIFICATION A

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013 Estimation de votre impôt sur les revenus 213 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 2 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes viagères

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2016 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2016 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2016 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES 1. TROISIEME PILIER Epargne-pension Epargne à long terme 940 euros/an 2.260 euros/an Limités à 15 % du revenu imposable jusqu à 1.880 euros +

Plus en détail

Recueil de chiffres utiles 2012

Recueil de chiffres utiles 2012 Recueil de chiffres utiles 2012 Waterloo Office Park Kortrijkstraat 250 Drève Richelle 161 L 1410 Waterloo 8560 Wevelgem tél. 02 300 30 00 tél. 056 41 35 04 fax 02 300 30 01 fax 056 42 40 48 http://www.kluwer.be

Plus en détail

Formation Gestion salariale. Le Bulletin de Paie

Formation Gestion salariale. Le Bulletin de Paie Formation Gestion salariale Le Bulletin de Paie Samedi 07 janvier 2017 Introduction L établissement du bulletin de paie est régi par le code du travail Articles L3243-1 / L3243-2 / L3243-3 / L3243-4 et

Plus en détail

FISCALITE CREDIT HABITATION

FISCALITE CREDIT HABITATION FISCALITE CREDIT HABITATION Les amortissements, les intérêts et les primes d assurance-vie peuvent, dans une certaine mesure, procurer des avantages fiscaux. Pour les nouveaux prêts souscrits à partir

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016 Dernière mise à jour ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 130.12 /mois Compléments mensuels (a) et majoration

Plus en détail

REER et autres notions fiscales. Mario Charron 16 septembre 2011

REER et autres notions fiscales. Mario Charron 16 septembre 2011 REER et autres notions fiscales Mario Charron 16 septembre 2011 Changements budgétaires Principaux changements budgétaires Hausse graduelle des droits de scolarité Mise en place des Régimes volontaires

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

Première Mensualité pleine ( ) 30/09/ In Fine 3, ,92 / ,37

Première Mensualité pleine ( ) 30/09/ In Fine 3, ,92 / ,37 Page 1 sur 5 EXEMPLE D'ÉTUDE PERSONNALISÉE Vous êtes mariés avec 2 parts fiscales et votre tranche marginale d'imposition est de 30,00% Vos revenus nets imposables sont de 67 000 Votre IRPP est estimé

Plus en détail

Le nouveau régime est applicable à partir du 1 er janvier 2013 avec un régime transitoire pour l année 2012.

Le nouveau régime est applicable à partir du 1 er janvier 2013 avec un régime transitoire pour l année 2012. SOCIAL J u i n 2012 C I R C U L A I R E REGIME SOCIAL DES INDEMNITES DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL ET DU MANDAT SOCIAL Alors que les limites d exonération sociale en matière d'indemnités de rupture

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules actions gratuites attribuées, par des sociétés

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU 2011 Réductions et crédits d impôt pour charges de famille

IMPOT SUR LE REVENU 2011 Réductions et crédits d impôt pour charges de famille IMPOT SUR LE REVENU 2011 Réductions et crédits d impôt pour charges de famille Jusqu à des montants plafonnés et sous conditions, un contribuable peut déduire de sa déclaration d impôt un certain nombre

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Objet : Application de l article 154quater L.I.R., octroi d un crédit d impôt pour salariés (CIS), volet employeur

Objet : Application de l article 154quater L.I.R., octroi d un crédit d impôt pour salariés (CIS), volet employeur Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 154quater/1 du 7avril 2017 L.I.R. n 154quater/1 Objet : Application de l article 154quater L.I.R., octroi d un crédit d impôt pour salariés (CIS), volet

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE A

PLAN DE PRÉVOYANCE A PLAN DE PRÉVOYANCE A RÈGLEMENT, 1 re partie Valable dès le 1 er janvier 2015 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 6 novembre 2014 Le présent plan de prévoyance entre en vigueur le 1 er janvier

Plus en détail

Soirée d information et de réseautage au Préhistomuseum

Soirée d information et de réseautage au Préhistomuseum Soirée d information et de réseautage au Préhistomuseum Les rémunérations alternatives Laura Dewez Senior Manager BDO Conseils Fiscaux 12 Mai 2016 Plan de l exposé 1. Introduction 2. Aperçu général des

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE NOR : AFSS C

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE NOR : AFSS C PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents

Plus en détail

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cadre dirigeant, entrepreneur, profession libérale, artisan... Les problématiques diffèrent ; les solutions aussi. Pour chacun, les pistes pour

Plus en détail

Charges sociales sur les salaires ,84 0,75 13,59 12,84 2,25 15,09. -plafonnée 8,55 6,90 15,45 A de 0 à 3218

Charges sociales sur les salaires ,84 0,75 13,59 12,84 2,25 15,09. -plafonnée 8,55 6,90 15,45 A de 0 à 3218 2015 N 5 Charges sociales sur les salaires 2016 Charges sociales Taux au 1 er janvier 2016 (en %) Assiette mensuelle de cotisations pour 2016 (en ) Employeur Salarié Total Tranche Montant Cotisations de

Plus en détail

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016

NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 NOTE D'INFORMATIONS I - MODIFICATIONS SOCIALES 2016 Augmentation du SMIC horaire brut : 9,67 A compter du 1 er Janvier 2016 Les nouvelles modalités de calcul de la réduction Fillon AU 01/01/2016 Un décret

Plus en détail

CORRECTION Remise et TVA

CORRECTION Remise et TVA CORRECTION Remise et TVA 1) vente marchandises : Quantité : 10 Prix unitaire : 20 euros HT Remise de 3% TVA à 20% Etablir la facture au client 2) vente marchandises : Quantité : 30 Prix unitaire : 17 euros

Plus en détail

Plan de base I de la Caisse de pensions Poste

Plan de base I de la Caisse de pensions Poste Plan de base I de la Caisse de pensions Poste valable dès le 1 er janvier 2016 Sont valables pour les personnes assurées dans le plan de base I le règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste,

Plus en détail

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS)

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) PRESTATIONS FAMILIALES Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) Montant du complément à taux plein : 388,19 /mois / Taux majoré : 572,81 /mois Montant du complément

Plus en détail

L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés

L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés Textes de loi sur la paie L article 370 du Code du travail au Maroc rend obligatoire la délivrance du bulletin de salaire ou bulletin de paie par l entreprise à ses salariés Article 375 : amende pour non-respect

Plus en détail

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions SOMMAIRE Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions Réforme fiscale : l'entreprise IFA Crédit d'impôt recherche Taxe professionnelle Dépréciation des titres

Plus en détail

Régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail à compter du 1 er janvier 2012

Régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail à compter du 1 er janvier 2012 DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH PPR - AJR Contact NGUYEN CELINE Tél : 01 58 35 37 18 Fax : E-mail : Destinataires Tous services x C1 Interne C2 Restreint C3 Confidentiel C4 Secret Date de validité

Plus en détail

Le Centre national Cesu, un service public acteur du développement des services à la personne.

Le Centre national Cesu, un service public acteur du développement des services à la personne. Le Centre national Cesu, un service public acteur du développement des services à la personne. novembre 2016 Le dispositif du Chèque emploi service a été créé par la Loi Quinquennale sur l emploi du 20

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés La loi Madelin permet la déduction fiscale, sous certaines conditions, des cotisations versées par le travailleur non salarié pour se constituer

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016

LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 LES NOUVEAUTES SOCIALES DE JANVIER 2016 Objet

Plus en détail

Rachats LPP. Corporate Presentation 1. -Rachats prospectifs. Noelly Sottaz. Alexandre Sottaz. Retraite anticipée. Votre sécurité nous tient à cœur.

Rachats LPP. Corporate Presentation 1. -Rachats prospectifs. Noelly Sottaz. Alexandre Sottaz. Retraite anticipée. Votre sécurité nous tient à cœur. Rachats LPP Noelly Sottaz Alexandre Sottaz - Rachats rétrospectifs Causes possibles : années manquantes de cotisations changements des salaires AVS changements des prestations épargnes changements des

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail