POLITIQUE D EXÉCUTION DES ORDRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE D EXÉCUTION DES ORDRES"

Transcription

1 POLITIQUE D EXÉCUTION DES ORDRES 1. Dispositions générales 1. La politique d exécution des ordres des clients de détail portant sur les contrats pour la différence (CFD) et sur les instruments financiers à option est présentée au client au titre des directrices européennes sur les marchés d instruments financiers 2004/39/CE et 2006/73/CE, dites directrices MIF. 2. En vertu de la loi applicable, au moment d exécuter l ordre d un client, X-Trade Brokers est tenue d agir de manière honnête, juste et professionnelle et d assurer la primauté de l intérêt du client. X-Trade Brokers a donc adopté la politique d exécution des ordres OTC (dorénavant «la politique»), où elle définit précisément les procédures mises en place (la manière dont les ordres doivent être exécutés) afin d obtenir le meilleur résultat possible pour ses clients. 3. La politique qui est énoncé ci-dessous fait partie intégrante du «règlement portant sur la prestation de services relative à l exécution des ordres d achat et de vente des titres de propriété, à la tenue des comptes-titres et des comptes-espèces par X-Trade Brokers Dom Maklerski» (dorénavant, «le Règlement»). Cette politique ne relève que quelques aspects de l exécution des ordres de la part de X- Trade Brokers. Les principes ci-dessous qui précisent l exécution des ordres sont également prévus par le Règlement. 2. Périmètre d application 1. La politique s applique à tous les ordres passés par des clients de détail qui soient exécutés en dehors d un marché réglementé (opérations dites hors-cote, de gré à gré ou OTC, du sigle en anglais «Over the Counter»), portant sur des contrats financiers pour différences (les «CFD») et des instruments financiers à options. Cela signifie que le client reconnait et accepte par cet acte que les ordres émis par ce dernier soient exécutés en dehors d un marché réglementé ou d un système multilatéral de négociation (les «SMN»), 2. X-Trade Brokers intervient en tant que contrepartie (ou intermédiaire) auprès de laquelle des transactions sont passées afin d exécuter l ordre du client. X-Trade Brokers applique une procédure interne relative à la prévention de conflits d intérêts de X-Trade Brokers Dom Maklerski S.A. 3. Critères d exécution 1. X-Trade Brokers introduit automatiquement les critères et facteurs d exécutions d ordres notoires afin d obtenir le meilleur résultat possible, comme suit : a. Prix (cf. information inhérente à la cotisation des tarifs visés au chapitre 8 du Règlement) ; b. Type d ordres (par exemple, la variété de l ordre, comme les ordres à cours limité ou à seuil de déclenchement) c. Taille de l ordre (par exemple, si l ordre passé est supérieur à la taille spécifiée); d. Frais inhérents à l exécution d un ordre (le cas échéant); 2. X-Trade Brokers peut introduire d autres critères et facteurs dans la mesure où ils sont estimés pertinents pour l exécution d un certain ordre, s ils se justifient dans l intérêt du client. 3. X-Trade Brokers doit immédiatement aviser le client de détail des circonstances qui rendent impossible l exécution d un ordre. 4. Pour l exécution des opérations de CFD sur actions, X-Trade Brokers dépend d autres intermédiaires auprès desquels des instruments sous-jacents sont placés pour leur exécution dans des marchés sousjacents. 5. X-Trade Brokers s assure que la politique d exécution de ses intermédiaires vise à protéger la primauté de l intérêt du client. Cette politique d exécution est révisée annuellement en vue de garantir sa correcte mise en œuvre. 4. Cotisation des prix 1. X-Trade Brokers fixe les prix des instruments financiers systématiquement le jour de négociation en s appuyant sur les prix des instruments sous-jacents concernés dans les marchés sousjacents. 2. La description détaillée des jours de négociation des instruments financiers émis par X-Trade Brokers figure au tableau des jours de négociation disponible sur le site Internet 3. Les prix des opérations doivent être cotés via SEPO et SPOO, en s appuyant sur les prix courants fournis par les marchés sous-jacents, les principales institutions financières et les agences d information renommées. 4. X-Trade Brokers devra faire tout son possible pour s assurer que les prix de transaction ne diffèrent pas substantiellement des prix des instruments sous-jacents affichés en temps réel par les services d information à renommée. 5. Prix manifestement erroné 1. Le client reconnait et accepte que les prix fournis par X-Trade Brokers sur ses systèmes de transactions peuvent être manifestement erronés. Un prix est considéré comme manifestement erroné conformément aux stipulations des clauses ci-dessous et au chapitre 8 du Règlement. Dans une telle hypothèse, X-Trade Brokers a le droit de se soustraire aux conséquences juridiques de la transaction qui est conclue en s appuyant sur ce prix en application des principes de risque d erreur prescrits au chapitre 8 du Règlement. Avant la conclusion de l opération avec X-Trade Brokers, le client doit avoir parfaitement connaissance des principes et conditions requises qui sont énoncées ci-dessous. 2. En ce qui concerne les CFD sur taux de change et sur métaux précieux, X-Trade Brokers peut considérer la cotisation comme manifestement erronée lorsque la cotisation indiquée par deux sources indépendantes sont différentes des cotisations affichées par X-Trade Brokers, pour un rapport d au moins dix fois l écart actuel. Il faut entendre par source indépendante des prix cotés par X-Trade Brokers, tout intermédiaire financier ou agence d information de renommée. 3. En ce qui concerne les CFD sur contrats à terme, X-Trade Brokers peut reconnaître la cotisation comme hors-cote lorsque la cotisation indiquée par les contrats à terme à travers les agences d information sont différentes des cotisations affichées par X-Trade Brokers, pour un rapport d au moins dix fois l écart actuel

2 4. En ce qui concerne les CFD s appuyant sur des contrats à terme, X- a. Si le contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive est suspendu en Bourse et le client a passé avec X- Trade Brokers l opération après que le contrat à terme ait été suspendu. b. Si le contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive atteint en Bourse la limite quotidienne sur les fluctuations des prix et le client a passé avec X-Trade Brokers l opération après que le contrat à terme ait atteint la limite. c. Si la Bourse sur laquelle est négocié le contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive, annule les opérations réalisées pendant la période sur laquelle les opérations du client sur l instrument financier ont été effectués. Ou si elle annule les opérations sur les contrats à terme au prix sur lequel a pris appui la valeur du CFD à la conclusion de l opération par le client. d. Si le prix du contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive, en fonction du prix proposé par une agence d information des plus performantes, est le prix intrinsèque de l écart actuel ou prix indicatif et ce prix est différent du prix de l opération précédente pour un montant qui dépasse de dix fois l écart actuel pour le CFD s appuyant sur le contrat à terme. 5. En ce qui concerne les CFD s appuyant sur des indices boursier, X- a. Si la valeur moyenne du prix du CFD (moyenne du prix d achat et du prix de vente) à la conclusion de l opération par le Client est différente de la valeur de l indice sur lequel elle prend appui, pour une valeur dépassant en plus de dix fois l écart actuel correspondant à cet instrument financier. La valeur de l indice devra être affichée par une agence d information de renommée. b. Si certaines valeurs comprises dans la composition de l indice au lieu de toutes les valeurs font l objet de la négociation à ce moment précis (en raison de sa suspension ou parce qu elle résulte impossible pour d autres raisons), en obtenant comme résultat la réforme de la valeur réelle de l indice. 6. En ce qui concerne les CFD s appuyant sur la valeur de l action, X- a. Si la valeur moyenne du prix du CFD à la conclusion de l opération par le client est différente de la valeur des actions sur lesquelles elle prend appui, pour une valeur dépassant en plus de dix fois l écart actuel concernant cet instrument financier. La valeur de l indice devra être affichée par une agence d information des plus performantes. b. Si l action sur laquelle prend appui la valeur du CFD est suspendue ou il n est pas négociée sur le marché de cotisation pour d autres raisons à la conclusion de l opération par le client sur le CFD. 7. En ce qui concerne les CFD s appuyant sur les prix des métaux primaires (métaux de base), X-Trade Brokers cotisera les prix intrinsèques du marché au cours des contrats à terme à trois (3) mois. X-Trade Brokers peut considérer la cotisation des CFD comme manifestement erronée : a. Si le contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive, est suspendu en Bourse et le client passe avec X- Trade Brokers l opération après que le contrat à terme ait été suspendu. b. la Bourse sur laquelle est négocié le contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive, annule les opérations réalisées pendant la période sur laquelle les opérations du client sur l instrument financier ont été effectués. Ou si elle annule les opérations sur les contrats à terme au prix sur lequel est basé la valeur du CFD à la conclusion de l opération par le client. c. Si le prix du contrat à terme qui constitue le support de la valeur du CFD dont il dérive, en fonction du prix proposé par une agence d information des plus performantes, est le prix intrinsèque de l écart actuel ou du prix indicatif et ce prix est différent du prix de l opération précédente pour un montant qui dépasse dix fois l écart pour le CFD s appuyant sur le contrat à terme. d. Lorsque les cotisations du contrat à terme indiquées par les agences d information les plus réputées et utilisées pour calculer le prix effectif de l instrument financier est différent pour un rapport d au moins dix fois l écart actuel du prix du contrat à terme utilisé par X-Trade Brokers dans le calcul du prix effectif du CFD. 8. Si après la mise en place de l opération par le client sur les instruments financiers d option, le taux de change de référence de l instrument financier concerné vis-à-vis duquel l instrument financier a été concédé en option est un taux qui ne correspond pas avec le taux réel du marché (hors-cote) conformément aux critères, quels qu ils soient, prévus dans la clause 5.2 à 5.7, X-Trade Brokers a le droit de reconnaître le prix de cet instrument financier à option comme manifestement erroné. 9. Si le taux de change de référence de l instrument financier utilisé pour établir la valeur de l instrument financier à option est différent du taux de change de l instrument financier coté à cet instant précis sur la plateforme de l opération, X-Trade Brokers a le droit de reconnaître le prix de cet instrument financier à option comme hors-cote (ne correspondant pas au prix réel du marché). 10. En ce qui concerne un instrument financier à options s appuyant sur le taux de devises et les métaux précieux, X-Trade Broker peut considérer la cotisation comme manifestement erronée si le prix de l instrument financier à option est différent en plus de 40 % du prix de l option (avec la même nature et taille, date de maturité, prix d exercice et autres paramètres possibles) calculé sur le support des variables input du modèle Black-Scholes affiché à l instant précis de la mise en place de l opération de l instrument financier à options. Le calcul se fait à partir du modèle Black-Scholes en prenant les paramètres du marché obtenus par le service d information Bloomberg ou le service d opérations spécialiste en produits dérivés Superderivatives. 11. En ce qui concerne les instruments financiers à options correspondant à des instruments financiers s appuyant sur des contrats à terme, X-Trade Brokers peut considérer la cotisation comme manifestement erronée si le prix de l instrument financier à options est différent en plus de 40 % du prix de l option (avec la même nature et taille, date de maturité, prix d exercice et autres paramètres possibles) calculé sur le support des variables input du modèle Black-Scholes affiché à l instant précis de la mise en place de l opération de l instrument financier à options. Le calcul se fait à partir du modèle Black-Scholes en prenant les paramètres du marché obtenus par le service d information Bloomberg ou le service d opérations spécialiste en produits dérivés Superderivatives. 12. En ce qui concerne les instruments financiers à options correspondant à des instruments financiers s appuyant sur des métaux de base, X-Trade Brokers a le droit de reconnaître le prix de l instrument financier à option comme manifestement erroné à la condition que la valeur du paramètre de volatilité utilisé pour établir la valeur diffère d au moins 25 % de la valeur résultant du modèle Heston-Nandi (en utilisant des paramètres réels du modèle). En cas d utilisation d autres paramètres du modèle Black-Scholes pour faire le calcul du prix de l instrument financier à option s appuyant sur les métaux de base, X-Trade Brokers a le droit de reconnaître la cotisation comme manifestement erronée dans le cas où un de ces paramètres, (sous réserve de la volatilité et du taux de référence de l instrument financier) diffère de plus de 40 % des valeurs indiquée comme valeur du marché, après la conclusion de l opération par l agence d information Bloomberg. 13. En ce qui concerne les instruments financiers d option, disponibles sur les marchés boursiers, X-Trade Brokers a le droit de reconnaître leur cotisation comme manifestement erronée si la volatilité implicite du marché boursier diffère de plus de 25 % de la volatilité utilisée par X-Trade Broker pour indiquer le prix de l instrument financier à option

3 14. Les formules de Black-Scholes et de Heston-Nandi pour calculer la valeur des options se trouvent ci-jointes en annexe de cette politique. 6. Confirmation de l exécution des (ordres et) aliénations placées 1. X-Trade Brokers exécute les ordres et aliénations des clients immédiatement après leur placement par le client, sauf s il en découle autrement de l ordre. Dans des conditions normales de marché, X- Trade Brokers confirme dans les quatre-vingt dix (90) secondes suivantes, les aliénations placées par le client (les ordres dans le cas d instruments financiers cotés selon le mode d «exécution instantanée» ou de demande de prix) concernant un instrument financier donné. Nonobstant, cette condition ne sera pas applicable lorsque, sur un certain marché, il y a une variabilité exceptionnelle des prix de l instrument sous-jacent ou une perte de liquidité et pour d autres cas définis comme cas de force majeur par le règlement. 2. En raison du niveau de complexité, les principes décrits dans la clause 6.1 ci-dessus ne sont pas applicables aux instruments financiers à options. X-Trade Broker fera tout son possible pour que le temps d exécution d un ordre ne dépasse pas les quatre-vingt dix (90) secondes. 3. En application de la clause 7.4, pendant l instant où le marché s ouvre (fixing d ouverture), il n est pas d application le temps d exécution normal de l ordre visé ci-dessus. 4. X-Trade Brokers exécute les ordres du client par ordre de réception, sauf s il en découle autrement des conditions d exécution spécifiques d un ordre par le client, la nature d un ordre ou si cet ordre d exécution porte atteinte à l intérêt du client. 5. Les transactions liées aux contrats CFD sur actions qui sont conclues par le client génère, dans la plupart des cas, une transaction sur instrument sous-jacent dans un change ou marché sous-jacent ou dans plusieurs. La cotation de CFD sur actions affichée via SEPO ne doit être considérée qu'à titre indicatif, vu qu elle ne peut, dans certains cas, garantir le fait que le client puisse parvenir à opérer à cette cotation. Le prix réel de CFD sur actions de la transaction de CFD sur actions prendra appui sur le prix de transaction de l'instrument sous-jacent selon le rapport de X-Trade Brokers. Les règles de cotation des prix des CFD sur actions figurent au chapitre 8 du Règlement. 7. Changements sur l écart ou spread 1. X-Trade Brokers applique le principe de cotisation des prix des instruments financiers en utilisant un écart fixe précisé pour chaque instrument financier au tableau des spécifications des instruments financiers. 2. a. X-Trade Brokers se réserve le droit de faire des changements sur l écart des prix offerts par X-Trade Brokers dans les situations décrites dans le Règlement. Dans ces cas, l écart pourra s accroître automatiquement sans en avertir préalablement le client et sans que son consentement soit requis. b. Cependant, pour le Compte Spread Variable (CFD), l article 7.2 point a, 7.3 et 7.5 ne s appliqueront pas. X-Trade Brokers applique un spread variable aux prix cotés. Le spread ou écart variable reflète de la meilleure façon possible les conditions du marché et la volatilité des prix sous-jacents. 3. En cas d une forte volatilité ou d une limite sur la liquidité d un instrument sous-jacent, X-Trade Brokers pourra, sans aviser préalablement le client, augmenter l écart ou spread des instruments financiers. 4. La période pendant laquelle la liquidité des marchés sous-jacents est fortement limitée est la période d ouverture du marché chaque dimanche à 23 heures. X-Trade Brokers commence à négocier dans une telle situation avec un niveau d écart accru. L écart récupère ses valeurs fixes aussi vite que le permet la liquidité et la volatilité du marché sous-jacent. Cette procédure ne doit pas prendre plus de 10 à 20 minutes normalement, toutefois, en cas de faible liquidité ou de forte volatilité, ce processus peut s'avérer plus long. 5. Les circonstances décrites aux alinéas 1 à 4 ci-dessus ne s'appliquent pas à la négociation de CFD sur actions. X-Trade Brokers affiche un écart variable s appuyant sur le prix de l instrument sous-jacent prévalent. Les écarts ou spread ne sont ni changés ni augmentés d aucune façon que ce soit par X-Trade Brokers et donnent au client la situation actuelle du marché pour un instrument financier déterminé. La cotation de CFD sur actions affichée via SEPO ne doit être considérée qu'à titre indicatif, vu qu il ne peut, dans certains cas, être garanti que le client puisse effectivement parvenir à opérer à cette cotation. Le prix réel de CFD sur actions de la transaction de CFD sur actions sera basé sur le prix de transaction de l'instrument sous-jacent selon le rapport de X-Trade Brokers. Les clients doivent savoir que les CFD sur actions peuvent être conclus à une cotation inférieure ou supérieure à celle initialement demandée par le client. Les règles de cotation des prix des CFD sur actions figurent au chapitre 8 du Règlement. 8. Ordres limit ou à cours limité (Achat limité ; vente limitée) et ordres stop ou à seuil de déclenchement (achat stop et vente stop) 1. Le client peut choisir de placer des ordres à cours limité (ordres limit) et des ordres à seuil de déclenchement (ordres stop). La mise en place des ordres à cours limité et des ordres à seuil de déclenchement sera réalisée de la manière suivante : a. Les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement (ordres limit et stop) se réalisent au prix indiqué par le client sous réserve de l alinéa b.; b. Les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement (ordres limit et stop) qui sont réalisés à l ouverture du marché sont exécutés au prix d ouverture pour un instrument financier donné c. Les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement (ordres limit et stop) ne peuvent être introduits que si la négociation d un instrument financier déterminé a eu lieu ; d. Les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement (ordres limit et stop) ne peuvent être placés que si la valeur absolue de la soustraction faite entre le prix de l activation de l ordre et le prix actuel de l instrument financier est inférieure au seuil minimal de la limite des ordres à seuil de déclenchement d un instrument financier donné. Ces limites sont disponibles sur le site Internet de X-Trade Brokers Les limites pour les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement peuvent être augmentées en cas de parution de données économiques (définies à la section calendrier/calendar disponible sur le site Internet de X-Trade Brokers, susvisé); ou en cas de forte volatilité du marché pour un instrument financier donné. e. Les ordres à cours limité et à seuil de déclenchement augmentent leur limite au moment de l'ouverture le marché du dimanche à 23h00. Ces limites récupèrent leur valeur fixe aussi vite que le permet par la liquidité et la volatilité des marchés sous-jacents. Normalement, cette procédure ne dure pas plus de 10 à 20 minutes. Cependant cela peut prendre plus de temps en cas de forte volatilité et de faible liquidité des marchés. 9. Types d ordres pour les CFD sur actions 1. Compte tenu des spécificités des ordres de CFD sur actions, ces ordres peuvent être différents, dans certains aspects, des ordres portant sur d'autres instruments financiers. Avant d entrer dans une transaction de CFD sur action, le client devra prendre conscience du fonctionnement des différents types d ordres et de leur influence sur le prix de la transaction de CFD sur actions

4 a. Les ordres à cours limité (ordre limit) sont réalisés au prix indiqué par le client ou à un prix plus avantageux. b. Les ordres à cours limité Dans la Monnaie ne sont pas autorisés (ITM). En ce qui concerne les ordres d achat, la limite la plus élevée correspond au prix demandé (Ask) à cet instant précis. En ce qui concerne les ordres de vente, la limite la plus basse correspond au prix offert (Bid) à cet instant précis. c. Les ordres stop s exécuteront selon les conditions établies par les bourses respectives. d. Les ordres sur le marché ne sont pas soumises à une nouvelle cotation, cela signifie qu'en utilisant les expressions "Vendre au marché" ou "Acheter au marché" le client souhaite vendre ou acheter des CFD sur actions au prix qui reflète le prix actuel de marché de l'instrument sous-jacent. e. Si le client souhaite exécuter un ordre sur le marché portant sur un CFD sur l action et si l'instrument sous-jacent est suspendu au moment de la négociation (congelé) sur le marché sousjacent, dans le cas où l'ordre au marché de l'instrument sousjacent n'est pas exécuté dans les trente (30) secondes suivantes, l'ordre au marché du CFD sur l action sera alors refusé par le système SEPO.. Signature du client 10. Taille de l ordre L ordre du client peut être refusé et annulé s il représente un montant supérieur à la valeur maximale de l ordre spécifié dans le tableau de spécification des instruments financiers. 11. Lieu d exécution de l ordre 1. X-Trade Brokers étant la contrepartie du client par rapport aux opérations sur instruments financiers, X-Trade Brokers sera par conséquent également le lieu d exécution de toutes les transactions. 2. En ce qui concerne les CFD sur actions, l exécution des ordres du client aura lieu avec X-Trade Brokers. Nonobstant, dans la plupart des transactions de CFD sur actions, le client acquiert les CFD sur actions après la mise en place de l opération de l instrument sous-jacent sur le marché sous-jacent. En conséquence, le CFD sur actions reflète une opération sur un instrument sous-jacent qui a été mis en place sur un cours sous-jacent. 12. Technologies X-Trade Brokers fera tout son possible afin de fournir la meilleure qualité en technologie. En outre, elle utilisera les moyens qui s avèrent nécessaires à la garantie de la meilleure exécution de l ordre du client. 13. Révision, audit et supervision de ces principes 1. X-Trade Brokers doit faire au moins une révision annuelle de la politique d exécution des ordres (OTC) et doit la surveiller régulièrement afin de s assurer d une exécution des ordres correcte et conforme à la politique. 2. La version actuelle de la politique d exécution des ordres (OTC) est disponible sur le site Internet et X-Trade Brokers doit aviser le client par courrier électronique ou par courrier de l intranet SEPO de tout changement découlant des mesures prises. 3. Dans le but de fournir et de conserver une qualité élevée de service pour les CFD sur actions, X-Trade Brokers révise annuellement la politique d exécution des ordres de ses intermédiaires... Date. Prénom et Nom du client

5

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl Conditions Générales de Vente So Gourmets! Sàrl 1 Champs d application des Conditions Générales de Vente Les présentes Conditions Générales de Vente réglementent toutes les prestations et produits offerts

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409

CMC MARKETS UK PLC. des Ordres pour les CFDs. Janvier 2015. RCS Paris: 525 225 918. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 CMC MARKETS UK PLC des Ordres pour les CFDs Janvier 2015 RCS Paris: 525 225 918 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority sous

Plus en détail

POLITIQUE D'EXECUTION

POLITIQUE D'EXECUTION Novembre 2007 POLITIQUE D'EXECUTION En application de la Directive européenne sur les marchés d instruments financiers (dite Directive MIF), compte tenu de la mise en concurrence des modes de négociation

Plus en détail

CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015

CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015 CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015 1. Stipulations générales a) Compte doit être entendu comme un compte de transaction ou tous autres comptes et/ou registres tenus

Plus en détail

POLITIQUE. Politique de best selection. DATE DE MISE À JOUR Mars 2014. Politique de best selection Mars 2014 1

POLITIQUE. Politique de best selection. DATE DE MISE À JOUR Mars 2014. Politique de best selection Mars 2014 1 POLITIQUE Politique de best selection DATE DE MISE À JOUR Mars 2014 Politique de best selection Mars 2014 1 Politique de best selection SOMMAIRE 1. Objectif 3 2. Champ d application 3 3. Critères de sélection

Plus en détail

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. est régulée par la CySEC, Licence CIF no 108/10

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. est régulée par la CySEC, Licence CIF no 108/10 XTRADE TRADING CFD EN LIGNE POLITIQUE RELATIVE AU MEILLEUR INTÉRÊT ET AUX ORDRES D'EXÉCUTION 1. Introduction La présente Politique relative au meilleur intérêt et aux Ordres d'exécution ("la Politique")

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, des informations sur la politique d exécution des ordres sur instruments

Plus en détail

Emetteur : Conformité 1/5

Emetteur : Conformité 1/5 Groupe QUILVEST BANQUE PRIVEE POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES Octobre 2011 Emetteur : Conformité 1/5 Introduction Conformément aux articles 314-75 et 314-75-1 du Règlement Général de l Autorité des Marchés

Plus en détail

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR

Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR Conférence EIFR Marchés financiers-mifid 2/MIFIR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

DE KBC SECURITIES FOR POUR PROFESSIONAL LES CLIENTS CLIENTS DE DÉTAIL (= RETAIL)

DE KBC SECURITIES FOR POUR PROFESSIONAL LES CLIENTS CLIENTS DE DÉTAIL (= RETAIL) INFORMATION ON POLITIQUE THE ORDER D EXÉCUTION EXECUTION DES POLICY ORDRES OF KBC SECURITIES DE KBC SECURITIES FOR POUR PROFESSIONAL LES CLIENTS CLIENTS DE DÉTAIL (= RETAIL) 1. Champ d application de «la

Plus en détail

Politique d exécution des ordres

Politique d exécution des ordres Politique d exécution des ordres 1- Introduction Ce document de politique d exécution des ordres (ci-après «la Politique») vous est proposé (client ou futur client) en accord avec la «Provision des Services

Plus en détail

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties

Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail rénove les règles en matière de

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

BANKING FEDERATION OF THE EUROPEAN UNION BANKENVEREINIGUNG DER EUROPÄISCHEN UNION. in co-operation with

BANKING FEDERATION OF THE EUROPEAN UNION BANKENVEREINIGUNG DER EUROPÄISCHEN UNION. in co-operation with F E D E R A T I O N B A N C A I R E D E L ' U N I O N E U R O P E E N N E BANKING FEDERATION OF THE EUROPEAN UNION BANKENVEREINIGUNG DER EUROPÄISCHEN UNION in co-operation with E U R O P E A N S A V I

Plus en détail

Directive 24 Clearing & Settlement

Directive 24 Clearing & Settlement Page SWX-DDM-MAN-rdi-100/E DDM RDI Directive 24 Clearing & Settlement Version 1.00, 09.08.2007 Version: 14.08.2007 Date d entrée en vigueur: 07.09.2007 Directive 24 Page i TABLE DES MATIÈRES 1. Clearing

Plus en détail

PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015

PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015 PAIEMENT D INTÉRÊTS CONDITIONS GÉNÉRALES EN DATE DU 1 er SEPTEMBRE 2015 Tous les termes commençant par une majuscule ont le sens qui leur est attribué dans les présentes ou s ils ne sont pas définis dans

Plus en détail

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider 1. Offre et Contrat 1.1 Les présentes Conditions Générales s appliquent à tous les contrats passés entre Tourisoft et ses Clients. Aucune modification

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011

MANUEL DE PROCEDURE POUR LES CLIENTS 2011 Ce manuel a été créé est mis à la disposition de tous les clients, pour une meilleure compréhension des différentes étapes précédant et suivant la signature d une fiche d ordre de bourse. Etapes listées

Plus en détail

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert 1 Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas pour objet de donner des

Plus en détail

Politique d Exécution Covéa Finance

Politique d Exécution Covéa Finance Politique d Exécution Covéa Finance 1. Cadre règlementaire et périmètre d application En application de la directive des Marchés d Instruments Financiers (MIF), il est demandé à Covéa Finance de prendre

Plus en détail

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn)

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn) REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule Ne pouvant être souscrits et détenus que par les sociétaires des Caisses Locales et des Caisses Régionales

Plus en détail

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires

Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Politique de meilleure exécution et de sélection des intermédiaires Date de mise à jour : 01 janvier 2013 Préambule Conformément à l article L. 533-18 du Code monétaire et financier consécutif à la transposition

Plus en détail

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU

I. ASPECTS TECHNIQUES ET OPERATIONELS DE LA COTATION EN CONTINU NOTE DE SYNTHESE PASSAGE A LA COTATION EN CONTINU CONTEXTE GENERAL Dans le cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques visant à améliorer sa liquidité et son développement, la BRVM passera

Plus en détail

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié)

Règle 4-604 Responsabilités des teneurs de marché (modifié) PARTIE 1 - INTERPRÉTATION Règle 1-101 Définitions (modifié) (1) Sauf indication contraire du contexte, les termes employés dans une exigence de la Bourse et a) définis ou interprétés à l article 1 de la

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier?

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier? Indices boursiers Factsheet Introduction Trading sur indice boursier Les indices boursiers proposés sur les plateformes eforex de Swissquote sont des contrats sur dérivés de gré à gré (OTC) dont le sous-jacent

Plus en détail

N Titre. En application de l Article 4.3.0.1 et du Chapitre 3 du Titre IV des Règles de la Compensation.

N Titre. En application de l Article 4.3.0.1 et du Chapitre 3 du Titre IV des Règles de la Compensation. N Titre LCH.Clearnet SA Instruction V.4-2 LE FONDS DE GESTION DE LA DEFAILLANCE PENSIONS LIVREES TRIPARTITES En application de l Article 4.3.0.1 et du Chapitre 3 du Titre IV des Règles de la Compensation.

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU AUX DONNEURS DE SÛRETÉS...

Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU AUX DONNEURS DE SÛRETÉS... Table des matières Schéma F Description de la valeur pour options standard Table des matières Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU

Plus en détail

Encadrement des marchés publics de la CCI

Encadrement des marchés publics de la CCI Encadrement des marchés publics de la CCI Selon l article 26 du CMP, les marchés sont passés sur Appel d Offres (AO). Toutefois, selon le montant et la nature du marché, le Pouvoir Adjudicateur pourra

Plus en détail

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Contents 1. Principes de la Politique d execution... 3 1.1. Les obligations de meilleure sélection et meilleure exécution... 3 1.2. Les critères liés à la meilleure

Plus en détail

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier

S informer sur. La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier S informer sur La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire financier Octobre 2011 Autorité des marchés financiers La protection de mes titres en cas de faillite de mon intermédiaire

Plus en détail

Bourse Suisse SWX Directive 8: Situations de marché extraordinaires (art. 31 RB)

Bourse Suisse SWX Directive 8: Situations de marché extraordinaires (art. 31 RB) Bourse Suisse SWX Directive 8: Situations de marché extraordinaires (art. 31 RB), Ce document contient les disposition relatives aux situations de marché extraordinaires. Les données figurant dans ce document

Plus en détail

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne)

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne) MARCHES PUBLICS : GUIDE DE PROCEDURE INTERNE RAPPEL CODE DES MARCHES PUBLICS Textes de référence : - Code des Marchés Publics (D 2006-975 du 1er août 2006) - Règlement Intérieur CCIT de l ARIEGE - Règlement

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIBAT est un organisme de certification dans le domaine de la construction. Il a la fiabilité et la compétence nécessaires qui lui permettent de certifier les systèmes de management.

Plus en détail

AVIS DE MARCHÉ DE FOURNITURES SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ

AVIS DE MARCHÉ DE FOURNITURES SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ Document officiel à compléter par le pouvoir adjudicateur (C 02) AVIS DE MARCHÉ DE FOURNITURES Acquisition de matériel informatique et bureautique, mobilier de bureau et rayonnage au profit de l Ecole

Plus en détail

Directive 5: Services «Over the Exchange»

Directive 5: Services «Over the Exchange» SIX Swiss Exchange SA Directive 5: Services «Over the Exchange» du.08.0 Entrée en vigueur: 5.0.0 Directive 5: Services «Over the Exchange» 5.0.0 Sommaire. But et fondement... I SIX Swiss Exchange Liquidnet

Plus en détail

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE Cette Règle a été approuvée par les autorités en valeurs mobilières compétentes, tel qu il est exposé dans l Avis sur les règles 14-0250 de l OCRCVM. Sa mise en œuvre se fera en deux phases. La première

Plus en détail

1. l auditeur testera la présentation, le format et la transmission d un rapport d utilisation d un fournisseur.

1. l auditeur testera la présentation, le format et la transmission d un rapport d utilisation d un fournisseur. COUNTER Code de bonnes pratiques Version 2 Annexe E Spécifications et tests d audit I. Spécifications d audit générales a. Audits et scripts de tests Les spécifications d audit de COUNTER sont nécessaires

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTERE APPROPRIÉ

QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTERE APPROPRIÉ QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTERE APPROPRIÉ Nom et Prénom du Client Numéro d identification du Client 1. La règlementation applicable (telle que résultant de la Directive 2004/39/CE dite «MiFID»)

Plus en détail

Politique de meilleure sélection

Politique de meilleure sélection Politique de meilleure sélection La Banque Postale Gestion Privée est une filiale de La Banque Postale Février 2015 Siège social : 115 rue de Sèvres 75275 Paris Cedex 06 SA à Directoire et Conseil de Surveillance

Plus en détail

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40 1/8 DESCRIPTION Le fonds d investissement interne happy life AB Global (voir l annexe 1) est géré par AXA Belgium, appelée ci-après la compagnie d assurance, dans l intérêt exclusif des souscripteurs et

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

VILLE DE FROUARD. Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD. Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD Acquisition de fournitures de bureau pour les services municipaux CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) Marché N 2009.01.01 Article 1 Objet de la consultation Dispositions

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT 1. L article 2.1 de l Instruction générale relative

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres 1 / 5 Préambule : Principes fondamentaux adoptés par Natixis Asset Management Natixis Asset Management en qualité de professionnel

Plus en détail

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100 Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : Questions intergouvernementales MJ300-100 Changer la province d enregistrement

Plus en détail

Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014

Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014 Politique de transmission et d exécution d ordres pour DFMC Approuvée par le comité de direction du 25 septembre 2014 1 CONVENTIONS Dans le texte de la présente politique de transmission et d exécution,

Plus en détail

Conditions Générales de location LamTours LTD

Conditions Générales de location LamTours LTD Conditions Générales de location LamTours LTD 1) Objet Les conditions générales de vente telles que présentées ci-dessous constituent partie intégrante du contrat conclu entre le locataire de la Villa

Plus en détail

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs

Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Avis n 2012 05 du 18 octobre 2012 relatif aux changements de méthodes comptables, changements d estimations comptables et corrections d erreurs Sommaire 1. CHAMP D APPLICATION... 2 2. CHANGEMENTS DE METHODES

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

Version précédente. Version mise à jour. 1.1.4. Conditons supprimé

Version précédente. Version mise à jour. 1.1.4. Conditons supprimé 1.1.4. s assurer que le Prix de réservation (c est-à-dire le prix affiché sur les Sites Web, qui inclut les Sites Web du Titulaire de licence qui utilise le Moteur de réservation de HW (HW booking engine))

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION OPTIMALE DES TRANSACTIONS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS

POLITIQUE D EXECUTION OPTIMALE DES TRANSACTIONS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS Société anonyme Prêteur Numéro d agrément: 937 Courtier en assurances n Fsma: 011671A Burgstraat 170-9000 Gent Tél.:09 224 73 11 Fax: 09 223 34 72 TVA BE 0400.028.394 RPM Gent www.europabank.be POLITIQUE

Plus en détail

Table des matières. Télécharger MetaTrader 4. Première connexion à MetaTrader 4. Se connecter à MetaTrader 4. Modifier la langue

Table des matières. Télécharger MetaTrader 4. Première connexion à MetaTrader 4. Se connecter à MetaTrader 4. Modifier la langue Guide METATRADER 4 Table des matières Télécharger MetaTrader 4 Première connexion à MetaTrader 4 Se connecter à MetaTrader 4 Modifier la langue Modifier votre mot de passe Mot de passe oublié Trader avec

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation

Norme canadienne 23-101 Règles de négociation Norme canadienne 23-101 Règles de négociation PARTIE 1 DÉFINITION ET INTERPRÉTATION 1.1 Définition 1.2 Interprétation PARTIE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA RÈGLE 2.1 Le champ d application de la règle

Plus en détail

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013

Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Jeudi 6 juin 2013 1 Article 18 du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires Jeudi 6 juin 2013 2 L assemblée nationale a voté dans la nuit du 5 au 6 juin 2013 en seconde lecture le projet de loi

Plus en détail

Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions

Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions Page SWX-SWX-MAN-/F , SWX Helbling Raphael Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions 13.01.2009 Version: 14.01.2009 En vigueur depuis: 16.02.2009 Directive 10 SIX

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid LIVRET SERVICE Services en ligne Microsoft for Cegid LS-Services en ligne Microsoft for Cegid-10/2015 PREAMBULE LIVRET SERVICE SERVICES EN LIGNE MICROSOFT FOR CEGID Le Service en ligne Microsoft for Cegid

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Contents 1. Principes de la Politique d execution... 3 1.1. Les obligations de meilleure sélection et meilleure exécution... 3 1.2. Les critères liés à la meilleure

Plus en détail

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES

DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES DETAIL DES PRINCIPES RELATIFS AU TRAITEMENT DES DONNEES PERSONNELLES 1. TRAITEMENT IMPARTIAL ET LEGAL IPSOS s engage à traiter les données personnelles de façon impartiale et légale. Pour se conformer

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Octobre 2015 Validée par Mr Christophe Issenhuth 1 TABLE DES MATIERES I. CADRE GENERAL DU DISPOSITIF DE GESTION DES CONFLITS

Plus en détail

1 sur 6 26/01/2012 15:08

1 sur 6 26/01/2012 15:08 Circulaire Cnav 2012/6 25/01/2012 1 sur 6 26/01/2012 15:08 Circulaire n 2012/6 25 janvier 2012 Caisse nationale d'assurance vieillesse Annule et remplace les circulaires 2011-24 17 mars 2011 et 2011-60

Plus en détail

Mandat d audit confié à l expert-réviseur

Mandat d audit confié à l expert-réviseur Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 2.1.4 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

CAISSE DE PENSION FREELANCE

CAISSE DE PENSION FREELANCE Caisse de pension Freelance CAISSE DE PENSION FREELANCE du syndicat des médias comedia RÉSUMÉ DU RÈGLEMENT 2007 Valable dès le 01.01.2007 Caisse de pension Freelance 1/6 RESUME DES DISPOSITIONS LES PLUS

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION DE CACEIS Corporate Trust

POLITIQUE D EXECUTION DE CACEIS Corporate Trust Sommaire : 1. Critères de «la meilleure exécution»... 2 2. Périmètres de la Politique d'exécution... 2 2.1 Périmètre client... 2 2.2 Périmètre produit... 2 2.3 Limite d'application... 3 3. Mise en œuvre

Plus en détail

Politique numéro 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des études

Politique numéro 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des études POLITIQUE NUMÉRO 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des Études Responsable : Secrétariat général Dernière mise à jour : CA-2010-425.6.1, le 29 novembre 2010 Prochaine

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti»

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Question 1 : représenter graphiquement le taux de rentabilité du produit à capital garanti

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983)

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) LES ETATS PARTIES A LA PRESENTE CONVENTION, DESIRANT établir des dispositions communes concernant

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTÈRE APPROPRIÉ

QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTÈRE APPROPRIÉ QUESTIONNAIRE MIFID RELATIF AU CARACTÈRE APPROPRIÉ Nom et Prénom du Client / Nom et Prénom du représentant du Client Numéro du Contrat du Client 1. La règlementation applicable (telle que résultant de

Plus en détail

Banque de la République du Burundi

Banque de la République du Burundi Banque de la République du Burundi CIRCULAIRE PORTANT REGLEMENTATION DES APPELS D OFFRES DE LIQUIDITE Article 1 er L objet de la présente circulaire est d instaurer et de réglementer les appels d offres

Plus en détail

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D ADRESSAGE FOURNIS PAR L OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

Règlement de gestion du fonds d investissement DLL EuroEquity Fund valable à partir du 1 janvier 2009

Règlement de gestion du fonds d investissement DLL EuroEquity Fund valable à partir du 1 janvier 2009 Delta Loyd Life SA Avenue Fonsny, 38 1060 Bruxelles Téléphone : +32 (0)2 238 88 11 Fax : + 32 (0)2 238 88 99 TVA BE 0403.280.171 RPM Bruxelles www.deltalloydlife.be Règlement de gestion du fonds d investissement

Plus en détail

1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES DE VENTE OPPOSABILITE

1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES DE VENTE OPPOSABILITE Conditions Générales de Vente de RIM, Interprètes en Mouvement Dont le siège social est La Maison de l Initiative au 52, rue Jacques Babinet 31100 Toulouse 1. APPLICATION DES PRESENTES CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

Obligations des courtiers membres qui vendent des fonds négociés en bourse à effet de levier et à rendement inverse

Obligations des courtiers membres qui vendent des fonds négociés en bourse à effet de levier et à rendement inverse Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Formation Personne-ressource : Carmen Crépin Vice-présidente

Plus en détail

ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A

ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A ANNEXE A ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF DE TYPE A HYPOTHÈSES RELATIVES AUX EXEMPLES N o 1 À N o 4 : Le prix à la date de l opération est de 10 $ la part pour le Fonds d actions et de 11 $ la part pour

Plus en détail