Le diabète de l enfant. Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le diabète de l enfant. Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014"

Transcription

1 Le diabète de l enfant Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014

2 Définition Le diabète c'est avoir trop de sucre dans le sang. On dit que c'est un diabète sucré Attention! On n'a pas un diabète sucré parce qu'on mange trop de sucre, comme on le croit trop souvent.

3 Chez l'enfant, le diabète est dûàla disparition d'une hormone appelée l'insuline. C'est donc un diabète sucré insulino-dépendant.

4 Physiopathologie Notre organisme a besoin d'énergie pour vivre comme la voiture a besoin d'essence. Cette énergie vient en partie du glucose. Le glucose est un sucre qui circule dans le sang pour être distribuéàtout notre corps. La quantitéde glucose dans le sang peut être mesurée : c'est la glycémie.

5 Le glucose est présent dans de nombreux aliments.

6 La digestion de ces aliments libère le glucose qui traverse alors la paroi de l'intestin et passe dans le sang. Donc, après un repas, la glycémie augmente.

7 En l absence de diabète: La glycémie est sous le contrôle de l'insuline. L'insuline est une hormone fabriquée par le pancréas. Elle passe dans le sang pour réguler la glycémie.

8 C'est l'insuline qui empêche la glycémie de trop monter

9 Lorsque l on a un diabète Le pancréas ne fabrique plus assez d'insuline. En l'absence d'insuline, la glycémie s'élève: c'est l'hyperglycémie Quand la glycémie est trop élevée, on a une glycosurie, et parfois une cétonurie.

10 La glycosurie C'est la présence de glucose dans l'urine Normalement l'urine ne contient pas de glucose.

11 C'est la présence dans l'urine de substances appelées corps cétoniques (acétone). En l'absence d'insuline, ils sont en très grande quantitéet passent dans l'urine. On dit alors que l'on a de l'acétone dans les urines. La cétonurie

12 Conséquences cliniques de l hyperglycémie, la glycosurie et la cétonurie Le glucose passe dans l'urine avec beaucoup d'eau. On urine donc On a très soif. beaucoup et souvent. On perd du poids et on est fatigué.

13 Risque = acido-cétose! ph < 7,25 et bicarbonates < 15 mmol/l Signes clinique : - Douleurs abdominales - Vomissements - Dyspnée de Kussmaül - Odeur acétonique de l haleine - Perte de connaissance / coma

14 Prise en charge de l acido-cétose : Apport de l insuline en IV continu en doses pondérées Réhydratation adaptée Surveiller les glycémies et l acétonémie toutes les heures Eviter les complications : - Corriger l hyperglycémie et l acétonémie lentement pour éviter l œdème cérébral - Éviter l hypokaliémie

15 Les signes cliniques du diabète (hyperglycémie + cétonurie + glycosurie) = - La glycosurie -Les urines fréquentes et abondantes -La soif -La fatigue et l'amaigrissement. Pour faire baisser la glycémie, il faut apporter l'insuline que le pancréas ne fabrique plus.

16 Comment traiter ce diabète? Pour faire baisser le sucre dans le sang, il faut donner de l'insuline qui a disparu L'insuline ne peut pas être prise par la bouche, car elle est détruite par la digestion.

17 Traitement par insuline Il faut donc l'injecter sous la peau Au stylo Ou àla pompe àinsuline Cette injection est simple et ne fait presque pas mal.

18 Répartition de l insuline Pour que l'insuline soit efficace, elle doit être administrée selon les besoins: en faible quantité la nuit et en plus grande quantité à chaque repas.

19 Les différents types d insuline Les insulines «rapides» ou ultra rapides: Novorapid Humalog Les insulines lentes ou semi lentes: Lantus Lévémir NPH Les insulines mélangées: Contiennent un pourcentage fixe d insuline rapide et d insuline semi lente ex: Novomix 30: 30% de novorapid, 70 % d insuline semilente)

20 Les différents types d insuline Les insulines rapides ou ultra rapides: Pour couvrir les repas = insuline pour MANGER Les insulines lentes ou semi lentes: Pour couvrir les besoins de base, entre les repas = insuline pour VIVRE

21 Les insulines mélangées Les pompes àinsuline

22 Traitement par insuline Le traitement doit actuellement être poursuivi toute la vie, sans interruption Des traitements plus simples ont de grandes chances d'être disponibles un jour, mais actuellement, le traitement par l'insuline permet d'avoir une activité physique, scolaire et professionnelle normale.

23 Pour savoir quelle dose d'insuline faire, il faut surveiller la glycémie Les doses d insulines doivent être adaptées aux résultats de la surveillance, notés dans le carnet de traitement.

24 Le barème Matin Midi Soir > < Insuline Lente 11

25 Ce qui fait varier la glycémie : L'alimentation Les repas (abondance et composition) ne doivent pas provoquer des variations trop importantes de la glycémie.

26 L'exercice En cas d'exercice, le muscle utilise une grande quantité de glucose, entraînant une baisse de glycémie

27 Les émotions et la maladie Les émotions fortes (plaisirs ou peines) et les agressions physiques (accidents ou maladies), font dans l'ensemble monter la glycémie.

28 L hypoglycémie

29 Les causes d hypoglycémie Trop d insuline Erreur dans l injection? Période de lune de miel? Alimentation insuffisante Repas non pris ou retardé? Quantité de féculents insuffisante? Vomissements? Activité physique intense

30

31

32 Que faire en cas d hypoglycémie? Resucrer l enfant : - Si glycémie entre 60 et 40 mg/dl : Donner1 morceau de sucre (=5 g) par 20 Kg de poids Maximum 3 morceaux de sucres - Si glycémie < 40 mg/dl : Donner 2 morceaux sucres (=10g) par 20 kg de poids Maximum 6 morceaux de sucres

33 Que faire en cas d hypoglycémie sévère? Ne rien donner par la bouche En urgence faire une injection de GLUCAGEN Injection sans danger en intra musculaire ou en sous cutané Injection faite par la famille ou une personne de l entourage Enfant de < 25 kg : ½ampoule Enfant > 25 kg : 1 ampoule

34 L hyperglycémie = Glycémie > 180 mg/dl (=1,8 g/l) Au delàde ce seuil, le sucre passe dans les urines et fait un appel d eau : - Polyurie - Soif - Polydispie - Fatigue

35 Les causes d hyperglycémie Manque d insuline Dose insuffisante? Oubli? Alimentation trop riche Repas trop copieux Grignotages Manque d activité physique Absence? Moins importante que d habitude? Autres : Infection? Fièvre? Stress? Emotion?

36 Signes d hyperglycémie > 180 mg/dl

37 Que faire en cas d hyperglycémie Si glycémie > 180 mg/dl : recherche de la cause, à corriger éventuellement Si glycémie > 250 mg/dl : recherche de l acétone : - Soit sur la BU : acétonurie en + - Soit dans le sang : acétonémie en mmol/l

38 Que faire en cas d hyperglycémie? Acétonurie Acétonémie Action 0 ou + Entre 0 et 0,4 mmol/l S assurer que la glycémie baisse au prochain dextro > ++ > Ou = 0,5 mmol/l Faire un rajout d insuline (0,15 U/kg ou dose à déterminer avec le médecin)

39 Que faire en cas d hyperglycémie? Si glycémie supérieure à 250 mg/dl: Manger normalement malgrél hyperglycémie si c est au moment d un repas. Répéter les analyses de sang et d urine toutes les 4 heures, même la nuit. Ne pas faire de sport jusqu àce que l acétone ait disparu. Boire eau.

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI Acidocétose diabétique Dr Brahim RAHFANI Définition C est une Complication aigue du diabète résultant de la carence sévère d'insuline Elle se définit de façon arbitraire par un ph < à 7,2 et une hyperglycémie

Plus en détail

4- Activités physiques

4- Activités physiques 4- Activités physiques Prévenir les parents en cas d activité physique inhabituelle, intense et/ou prolongée (ex : piscine, sortie ) Avoir du sucre N 4 et des collations à portée de main ou autre produit

Plus en détail

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 Objectifs pédagogiques : -Diagnostiquer un diabète chez l enfant (et chez l adulte) -Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge -Argumenter

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A

Physiopathologie de l acidocétose diabétique. Dr Mazouzi A Physiopathologie de l acidocétose diabétique Dr Mazouzi A I / Plan II /Introduction III /Physiopathologie A/ cause rôle de la carence en insuline B/ mécanisme 1/ de l hyperglycemie 2/ l acido cetose C/

Plus en détail

Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent

Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent L3 S5 CD12 Pathologies & APS chez l enfant et l adolescent Cours n 2 Diabète de type 1 : insuline et adaptation à l'effort D. Chapelot Miss Idaho 2014 s'affiche avec sa pompe à insuline pour encourager

Plus en détail

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest

Item 245 Diabète de type 1. P. THUILLIER, Brest Item 245 Diabète de type 1 P. THUILLIER, Brest Définition : diabète OMS : glycémie à jeun normale < 1,10 g/l hyperglycémie modérée à jeun si la glycémie 1,10 g/l et < 1,26 g/l, seuil d augmentation du

Plus en détail

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE INDICATIONS DE L A.S.G dans le DIABÈTE DE TYPE 2 Recommandations H.A.S (avril 2011) Ø INSULINOTHÉRAPIE EN COURS: u 2 à 4 /JOUR:

Plus en détail

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R.

Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017. Cas clinique. Dr Rezak.R. Spécificités du diabète de l enfant Mostaganem 12/05/2017 Cas clinique Dr Rezak.R. Il s agit de la fille A S âgée de 10 ans, consulte pour énurésie HISTOIRE DE LA MALADIE : Le début remonte à 1 mois par

Plus en détail

Allo docteur? Mattéo vomit Mattéo est sorti hier soir avec des copains pour aller manger une «fricadelle». Depuis cette nuit il a vomi 5 x

Allo docteur? Mattéo vomit Mattéo est sorti hier soir avec des copains pour aller manger une «fricadelle». Depuis cette nuit il a vomi 5 x Mattéo vomit Mattéo est sorti hier soir avec des copains pour aller manger une «fricadelle». Depuis cette nuit il a vomi 5 x Dr.Thierry Mouraux Dr.Dominique Beckers Garde > 18h et WE : 081/423899 Mattéo

Plus en détail

Coma hyper osmolaire

Coma hyper osmolaire Coma hyper osmolaire Définition Il se définit par - une hyperglycémie > 6g/l, - une osmolarité plasmatique > 350mOsmol/kg et - l'absence d'acidocétose En cas de diabète de type 2, non traité par l'insuline,

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

Diabète du très jeune enfant : du diagnostic à la prise en charge

Diabète du très jeune enfant : du diagnostic à la prise en charge Diabète du très jeune enfant : du diagnostic à la prise en charge Dr Caroline STOREY, Dr Elise BISMUTH, Dr Nadia Tubiana Rufi, Dr Laetitia Martinerie, Pr Jean-Claude Carel Service d endocrinologie diabétologie

Plus en détail

UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE. Document destiné aux enseignants

UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE. Document destiné aux enseignants UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE Document destiné aux enseignants Sommaire Définition du diabète page 5 Traitement page 6 Glycémie page 7 Administration d insuline page 8 Alimentation pages

Plus en détail

Carnet d auto-surveillance pompe à insuline

Carnet d auto-surveillance pompe à insuline Carnet d auto-surveillance pompe à insuline Journal quotidien Ce carnet est très précieux pour moi, si vous le trouvez, merci de bien vouloir le faire parvenir à l adresse ci-dessous : Nom :...Prénom :...

Plus en détail

DIABETE AVEC ACIDO-CETOSE Version CRITERES BIOLOGIQUES (Kit): association de

DIABETE AVEC ACIDO-CETOSE Version CRITERES BIOLOGIQUES (Kit): association de DIABETE AVEC ACIDO-CETOSE Version 2013 CRITERES CLINIQUES : 1. Syndrome polyuro-polydipsique 2. Nausées, vomissements et douleurs abdominales 3. Somnolence voire troubles de la conscience 4. ± dyspnée

Plus en détail

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation)

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation) Fiches pratiques sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Par Louise Tremblay, infirmière, M.Ed. Diabète Québec Révisé par Ghisline Pellerin, infimière clinicienne et Lucie Lefebvre, infirmière 7 Module Hyperglycémie

Plus en détail

Glycémie. Bernard Page Septembre 2011

Glycémie. Bernard Page Septembre 2011 Glycémie Bernard Page Septembre 2011 Glycémie Valeurs normales Glucose Comment mesurer la glycémie Régulation de la glycémie Insuline Hypoglycémie Diabètes Valeurs normales de la glycémie Glycémie : taux

Plus en détail

«insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient

«insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient «insulinothérapie : un travail d équipe» La place de l Education Thérapeutique du Patient Aurélie Macret - Cadre de Santé Médecine Interne HS - CHRU Tours 19/11/2014 1 L éducation thérapeutique du patient

Plus en détail

Le diabète de l enfant. Séminaire Diabète du 28 au 30 avril 2011

Le diabète de l enfant. Séminaire Diabète du 28 au 30 avril 2011 Le diabète de l enfant Séminaire Diabète du 28 au 30 avril 2011 Groupe de réflexion co-piloté par : Dr Joël Agenor Mme Vanessa Nicol Synthèse présentée par : Problématiques et enjeux Beaucoup à faire au

Plus en détail

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière L3 S6 Nutrition, Santé & APS Modalités de la matière Volume horaire et répartition : 10h : 5 CM programmés 1 fois/semaine le lundi de 8h à 10h Contenu : Connaître les causes et le traitement du diabète

Plus en détail

Acidocétose diabétique de l enfant

Acidocétose diabétique de l enfant Acidocétose diabétique de l enfant Séminaire inter-régional du DESC de médecine d urgence TOULOUSE Dr HAZIZA Gaëlle 13 Mars 2015 Cas clinique => Le 22/01/2015 à 8h50, admission au déchocaged une fille

Plus en détail

endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition - diabète type 1

endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition - diabète type 1 endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition - diabète type 1 PUBLIÉ LE 1 JUIN 2009 MIS À JOUR LE 1 MARS 2016 Le diabète sucré correspond à une élévation chronique de la glycémie (= taux de sucre

Plus en détail

G. Glycémie - 3. Diabète

G. Glycémie - 3. Diabète G3. Diabète Lorsque la régulation de la glycémie fonctionne de manière anormale, conduisant à une hyperglycémie constante, on parle de diabète (sucré). Il existe un grand nombre de diabètes mais la plupart

Plus en détail

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISÉ III b

PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISÉ III b PROJET D'ACCUEIL INDIVIDUALISÉ III b Accueil en collectivité des enfants et adolescents atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période Circulaire n 2003-135 du 8.09.2003 ÉLÈVE CONCERNÉ

Plus en détail

Spécificités du diabète de l enfant

Spécificités du diabète de l enfant Spécificités du diabète de l enfant societepediatrieouest@yahoo.fr www.spo-dz.com Dr F. OULD BABA ALI Une jeune fille de 16 ans, vous consulte pour asthénie au moindre effort, un amaigrissement de 5 kg

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier.

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 07 mars 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : CONCLUSIONS KETO-DIABUR, bandelettes réactives pour

Plus en détail

DECOMPENSATION ACIDOCETOSIQUE DIABETIQUE

DECOMPENSATION ACIDOCETOSIQUE DIABETIQUE DECOMPENSATION ACIDOCETOSIQUE DIABETIQUE Diabète type 1 >> type 2 Secondaire ou révélatrice (mortalité 5 %) Complication favorisée par : - infection - accident cardio-vasculaire - grossesse - chirurgie

Plus en détail

Premiers soins en cas d acétonémie

Premiers soins en cas d acétonémie Premiers soins en cas d acétonémie Contenu 1. Qu est-ce que l acidocétose? 3 2. Symptômes 4 3. Comment réagir si je suis malade? 4 4. Comment réagir au résultat de la mesure d acétonémie? 6 5. Schéma d

Plus en détail

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant...

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Les Diabète Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Il y a de nombreux diabètes. Le mot diabète, d'origine grecque, signifie «je passe au travers». Ce titre est sans doute dû à l une

Plus en détail

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE GARDERIE

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE GARDERIE CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE EN GARDERIE 1 CONSEILS PRATIQUES POUR L'ENFANT DIABÉTIQUE EN GARDERIE Ces informations ont pour but de présenter aux intervenants les notions essentielles à

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DECOMPENSATIONS METABOLIQUES DIABETIQUES K. ACH MAI 2002

PRISE EN CHARGE DES DECOMPENSATIONS METABOLIQUES DIABETIQUES K. ACH MAI 2002 PRISE EN CHARGE DES DECOMPENSATIONS METABOLIQUES DIABETIQUES K. ACH MAI 2002 INTRODUCTION DECOMPENSATIONS METABOLIQUES DU DIABETE: CETO-ACIDOSE ( INSULINOPENIE) ET/OU HYPEROSMOLARITE ( DESHYDRATATION )

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE YAKO EPIRI MBANGUI (D1)

PRISE EN CHARGE DE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE YAKO EPIRI MBANGUI (D1) PRISE EN CHARGE DE L ACIDOCETOSE DIABETIQUE SERVICE D ENDOCRINOLOGIE YAKO EPIRI MBANGUI (D1) Motif d hospitalisation: Mr K, 62 ans transféré de réanimation pour acidocétose sur pneumopathie communautaire

Plus en détail

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI L hypoglycémie Docteur Brahim RAHFANI Définition L hypoglycémie c est diminution du taux de glucose dans le sang au-dessous des valeurs normales Une hypoglycémies définie par une glycémie inférieure à

Plus en détail

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18

SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 SPO DR F OULD BABA ALI MOSTAGANEM 11/05/18 Une jeune fille de 16 ans, vous consulte pour asthénie au moindre effort, un amaigrissement de 5 kg en 1 mois et aménorrhée depuis 4 mois. Ses principaux antécédents

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

Acidocétose par rupture de traitement Le 16 Mars Slablab Sarah (DCEM1)

Acidocétose par rupture de traitement Le 16 Mars Slablab Sarah (DCEM1) Acidocétose par rupture de traitement Le 16 Mars 2012 Slablab Sarah (DCEM1) MOTIF D HOSPITALISATION Mademoiselle B., âgée de 24 ans arrive aux urgences pour une acidocétose diabétique dans un contexte

Plus en détail

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire

Gestion du patient diabétique en péri-opératoire Anesthésie, Diabète Gestion du patient diabétique en périopératoire Réf : xxxx Version : 1.0 Date de création : Avril 2018 Date d application : Mai 2018 Page 1 sur 8 Rédaction Dr Cornet Nom Fonction Date

Plus en détail

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics Prévention Le diabète Conseils Mutuelle des agents des services publics Le diabète 3,5 millions de personnes touchées par le diabète en France, dont 500 000 ignorent qu elles sont diabétiques. Ces chiffres

Plus en détail

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE MILIEU SCOLAIRE

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE MILIEU SCOLAIRE CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE 1 CONSEILS PRATIQUES POUR L'ENFANT DIABÉTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE Ces informations ont pour but de présenter aux enseignants les notions essentielles

Plus en détail

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale

Diabète sucré. Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Diabète sucré Dr: N.MOSBAH Réanimation médicale Rappel Physiologique La glycémie à jeun normale chez l'homme est statistiquement comprise entre 0,80 et 1,10 g/l. La régulation de la glycémie met en jeu

Plus en détail

Activité physique chez le diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Activité physique chez le diabétique. Dr Brahim RAHFANI Activité physique chez le diabétique Dr Brahim RAHFANI Introduction Le sport est un élément essentiel du traitement au même titre que l alimentation ou le médicaments Les muscle utilisent le sucre pour

Plus en détail

Qu est-ce que. diabète?

Qu est-ce que. diabète? Association Française des Diabétiques 88, rue de la Roquette, 75544 Paris Cedex 11 Tél. : 01 40 09 24 25 - E-mail : afd@afd.asso.fr Qu est-ce que le? Qu est-ce que le? ➊ ➋ Le, c est quand on a trop de

Plus en détail

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I

Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I QUESTIONS ENDOCRINO Question 2: a/ donnez la définition de diabète de type I et de type II b/ quelles sont les complications aiguës d'une diabète de type I Question 17: Schéma des voies biliaires et pancréatique

Plus en détail

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin

Passage à l insulinothérapie. Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Passage à l insulinothérapie Professeur Lyse BORDIER Hôpital d instruction des Armées Bégin Epidémiologie 3,4 millions de personnes sont diabétiques1 400 nouveaux cas par jour en France 3 2,8 millions

Plus en détail

EPS. Diabète PRÉVENIR L HYPOGLYCÉMIE. Education Physique et Sportive À DESTINATION DES ENSEIGNANTS DES 1 ER ET 2 ND DEGRÉS

EPS. Diabète PRÉVENIR L HYPOGLYCÉMIE. Education Physique et Sportive À DESTINATION DES ENSEIGNANTS DES 1 ER ET 2 ND DEGRÉS EPS Education Physique et Sportive et Diabète PRÉVENIR L HYPOGLYCÉMIE À DESTINATION DES ENSEIGNANTS DES 1 ER ET 2 ND DEGRÉS La maladie diabète Diabète est un terme générique, qui recouvre des réalités

Plus en détail

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION

LES INSULINES : RECOMMANDATIONS DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION Page 1 sur 10 Traitement indispensable dans le diabète de type 1, parfois utilisée dans le diabète de type 2. LES INSULINES Les insulines utilisées aujourd hui sont fabriquées par biotechnologie. Ce sont

Plus en détail

. Ces malaises l'angoissent beaucoup, la handicapent sur son lieu de travail, mais n'entraînent pas de perte de connaissance.

. Ces malaises l'angoissent beaucoup, la handicapent sur son lieu de travail, mais n'entraînent pas de perte de connaissance. CAS CLINIQUE 6. Melle P, 26 ans, se plaint depuis quelques mois de malaises accompagnés de troubles visuels, de sueurs et de céphalées survenant à distance des repas et cédant partiellement après re sucrage..

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 10 janvier 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier.

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 10 janvier 2007 CONCLUSIONS. Aucune donnée n est fournie dans le dossier. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 10 janvier 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : CONCLUSIONS KETO-DIASTIX, bandelettes réactives pour

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

Biologie des diabètes

Biologie des diabètes Boidras Elodie Module 1 Poulain Thibault 12/11/2010 8h30-10h30 Biologie des diabètes Sur le plan biologique, les diabètes sont des maladies particulièrement intéressantes puisqu'on peut avoir une très

Plus en détail

Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1

Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 - Caractérisation de cette pathologie - Pourquoi cette prescription et comment? - Bénéfices / risques S. Lemoine-Morel Université Rennes

Plus en détail

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques Prise en charge du sujet DT1 Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 - Bénéfices / risques S. Lemoine-Morel Université Rennes 2 ENS Cachan Laboratoire M2S Pratique d AP (exercice)

Plus en détail

Diabète. Définition,diabètes de type I et II, complications aiguës, complications chroniques, bilan, prise en charge

Diabète. Définition,diabètes de type I et II, complications aiguës, complications chroniques, bilan, prise en charge Diabète Définition,diabètes de type I et II, complications aiguës, complications chroniques, bilan, prise en charge Définition Diabète sucré : -état d hyperglycémie chronique. -2 glycémies veineuses à

Plus en détail

Prise en charge du diabétique

Prise en charge du diabétique Prise en charge du diabétique en EHPAD Qu est-ce que glucose? Le glucose est le sucre de base, directement assimilable par les cellules. C est un carburant indispensable au métabolisme cellulaire. Son

Plus en détail

Valérie s. Tips&Tricks #5. Diabète et hypoglycémie, Somogyi, acidocétose, syndrome hyperosmolaire

Valérie s. Tips&Tricks #5. Diabète et hypoglycémie, Somogyi, acidocétose, syndrome hyperosmolaire Valérie s Tips&Tricks #5 Diabète et hypoglycémie, Somogyi, acidocétose, syndrome hyperosmolaire Diabète et hypoglycémie, Somogyi, acidocétose, syndrome hyperosmolaire 1. Hypoglycémie Le terme hypoglycémie

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Il existe deux complications dangereuses du diabète de type 2 : le coma

Il existe deux complications dangereuses du diabète de type 2 : le coma Urgence en diabète : le coma hyperosmolaire et l acidocétose diabétique Claude Garceau, M.D., FRCP Il existe deux complications dangereuses du diabète de type 2 : le coma hyperosmolaire et l acidocétose

Plus en détail

Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1

Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 - Caractérisation de cette pathologie - Pourquoi cette prescription et comment? - Bénéfices / risques S. Lemoine-Morel Université Rennes

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R E E La prise en charge du diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent Comprendre comment gérer sa santé avec un diabète de type 1 Oc tobre 2006 Votre

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Rédacteurs Docteur Minerva FADDOUL CHALON S/ SAONE Date Janvier 2015 Validation Commission protocoles Approbation DR Catherine BRISARD endocrinologue à CHALON

Plus en détail

Gérer le diabète de type 1

Gérer le diabète de type 1 Gérer le diabète de type 1 Qu est-ce que le diabète de type 1? Le diabète de type 1, c est quand l organisme ne produit plus d insuline. Cette situation perturbe l équilibre du glucose (sucre) dans l organisme.

Plus en détail

les signes et les Qu est-ce qu une hypoglycémie? Si je ne suis pas diabétique, ai-je un risque

les signes et les Qu est-ce qu une hypoglycémie? Si je ne suis pas diabétique, ai-je un risque Diabétique, je m'informe sur les signes et les conséquences d'une hypoglycémie L hypoglycémie n est pas une maladie, mais un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités

Plus en détail

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie

E. Grelier Lycée J. Moulin. La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie Introduction Rappeler ce qu est la glycémie et l homéostasie. On mesure la glycémie à jeun chez un individu en bonne santé durant une semaine Question : Analyser le tableau

Plus en détail

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017

Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire. Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Prise en charge du patient diabétique en péri-opératoire Validation par le COMEDIMS en novembre 2016 Application au 01/01/2017 Généralités (DT1 et DT2) - 2 types de patients diabétiques Type de diabète

Plus en détail

Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé

Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé Atelier de pratiques professionnelles Situations aigues : gestion de l hyperglycémie chez le sujet âgé Pr Gilles Berrut Pascale MAHOT MOREAU, diabétologue CHU Nantes Hyperglycémie, quelle définition -

Plus en détail

Partie 1 OU' est-ce que le dia bète?

Partie 1 OU' est-ce que le dia bète? Guide d'utilisation 1nt r 0 duc t ion xv XVII Partie 1 OU' est-ce que le dia bète? 1 1 Généralités... 3 Définition... 3 Classification... 3 Critères de diagnostic... Risques... Fréquence du diabète...

Plus en détail

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit la réalisation de l épreuve de jeune permettant d étudier les mécanismes de régulation de la glycémie au cours du jeûne. 2. Responsabilités Ce

Plus en détail

Chapitre 21. Troubles de la conscience. IESCA Pesenti - Lechat

Chapitre 21. Troubles de la conscience. IESCA Pesenti - Lechat Chapitre 21 Troubles de la conscience Troubles bénins Malaise vagal syncope vagale Dystonie neurovégétative Facteurs déclenchants Pâleur, chaleurs, nausées, bâillements, hypotension Hypoglycémie Hypotension

Plus en détail

Les différentes insulines. Comment les utiliser?

Les différentes insulines. Comment les utiliser? Les différentes insulines Comment les utiliser? INITIATION DE L INSULINE «BED TIME» INSULINE DE TYPE NPH ANALOGUES LENTS LANTUS LEVEMIR Début par 0.2 à 0.3 U/Kg à augmenter progressivement par pallier

Plus en détail

Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète. Holters glycémiques Pompes à insuline 22 Juin 2012

Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète. Holters glycémiques Pompes à insuline 22 Juin 2012 Nouveautés technologiques dans le traitement du diabète Holters glycémiques Pompes à insuline i.descamps@cht.nc 22 Juin 2012 glycémie Sujet diabetique 2,5 g/l 1 g/l Sujet non diabetique 7 12 19 0 7 temps

Plus en détail

Atelier n 1 : Diagnostiquer un diabète

Atelier n 1 : Diagnostiquer un diabète Céleste B.- Céline G. - Cindy L. Atelier n 1 : Diagnostiquer un diabète Le diabète est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique (glycémie supérieure à 1,26g/L à jeun) liée à un défaut de

Plus en détail

Acidocétose Diabétique chez l enfant. Athanasia Stoupa Clinique de Diabétologie Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola Juin 2013

Acidocétose Diabétique chez l enfant. Athanasia Stoupa Clinique de Diabétologie Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola Juin 2013 Acidocétose Diabétique chez l enfant Athanasia Stoupa Clinique de Diabétologie Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola Juin 2013 Site internet http://www.huderf.be/fr/med/diabeto Définitions Définition

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 1. Bases physiologiques Sécrétion physiologique d insuline : 0.6 U/kg/j, soit 40 U si 70 kgs Profil nycthéméral : o 40 à 50%: sécrétion

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE DE CONSTANTINE

Plus en détail

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques.

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques. Définition du diabète Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.1 FICHE soignants Définition «Le diabète sucré est une affection chronique due soit à une insuffisance génétique ou acquise

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION N ETADI Patient : Date de naissance : Fait le : Date de début du programme : Date de fin du programme : Afin de mieux vous connaître et de pouvoir vous proposer un programme

Plus en détail

Anthony Karabanow, MD

Anthony Karabanow, MD Anthony Karabanow, MD Défini&ons L acidocétose diabétique (ACD): Hyperglycémie Acidose metabolique (avec trou anionique) Cétones L état hyperosmolaire hyperglycémique (EHH): Hyperglycémie Hyperosmolalite

Plus en détail

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et de ses échecs. Ce n est pas très réjouissant puisque le diabète

Plus en détail

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation)

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation) Fiches pratiques sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Par Louise Tremblay, infirmière, M.Ed. Diabète Québec Révisé par Ghisline Pellerin, infimière clinicienne CHRTR et Lucie Lefebvre, gestionnaire d

Plus en détail

8. Quel est le traitement (et depuis combien de temps)? Plusieurs réponses possibles Comprimés ( années ou mois) Insuline ( années ou mois)

8. Quel est le traitement (et depuis combien de temps)? Plusieurs réponses possibles Comprimés ( années ou mois) Insuline ( années ou mois) 1. Sexe? Féminin Masculin 2. Âge? ans 5. Quel âge à la découverte de son diabète? Ans 3. Poids? 4. Taille? kg cm 6. Quel est le type de diabète du patient? Type 1 Type 2 Gestationnel 8. Quel est le traitement

Plus en détail

ATELIER 5 Le Diabète. - A Jeun : - (0,70 à 1,28 gramme/l) - Après Repas : - (1,30 à 1,60 gramme/l) selon l importance du repas.

ATELIER 5 Le Diabète. - A Jeun : - (0,70 à 1,28 gramme/l) - Après Repas : - (1,30 à 1,60 gramme/l) selon l importance du repas. Objet : Qu est-ce que la Diabète? Définition : Une maladie chronique liée au dysfonctionnement de la régulation du taux de sucre dans le sang. Elle survient quand le pancréas ne produit pas assez d insuline.

Plus en détail

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment?

Insulinothérapie et Diabète type2. Quand? Comment? Insulinothérapie et Diabète type2 Quand? Comment? évolutive du fait de la baisse progressiv de la sécrétion d insuline de la sécrétion d insuline Fonction des cellules β (%) 100 Diagnostic 80 60 Intolérance

Plus en détail

DIABÈTE ET ENFANT. BAGUET Guillaume BATY Cédric BARONI Laura BARTOLI Laëtitia. BAUDIN Fanny. IFSI St Joseph Croix-Rouge

DIABÈTE ET ENFANT. BAGUET Guillaume BATY Cédric BARONI Laura BARTOLI Laëtitia. BAUDIN Fanny. IFSI St Joseph Croix-Rouge DIABÈTE ET ENFANT BAGUET Guillaume BATY Cédric BARONI Laura BARTOLI Laëtitia BAUDIN Fanny 1 PLAN I)Généralités A)Définition B)Épidémiologie C)Symptômes D)Causes E)Complications II)Incidences sur la vie

Plus en détail

Nom de l école : Date : Nom de la direction : RENSEIGNEMENTS SUR L ÉLÈVE. Nom de l élève : Date de naissance : N o de l élève : Année :

Nom de l école : Date : Nom de la direction : RENSEIGNEMENTS SUR L ÉLÈVE. Nom de l élève : Date de naissance : N o de l élève : Année : Ce plan doit être complété par un parent/tuteur en collaboration avec le personnel de l école à la lumière des renseignements fournis par le médecin de l élève. Nom de l école : Date : Nom de la direction

Plus en détail

N 1. Le vocabulaire. du diabète

N 1. Le vocabulaire. du diabète B I E N C O N N A Î T R E S O N D I A B È T E, C E S T E S S E N T I E L c est-à- dire N 1 Le vocabulaire du diabète Chacun s accorde à le dire, l information et l éducation sont des facteurs essentiels

Plus en détail

Patient Diabétique et parcours thérapeutique

Patient Diabétique et parcours thérapeutique Patient Diabétique et parcours thérapeutique Anne-Laure CLAIRET AHU CHRU Besançon Philippe FAGNONI MCU-PH CHRU Dijon Jeudi 21 septembre 2017 Et si nous commencions par un diabète de type 1 CAS CLINIQUE

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Incidents & Erreurs d administration Bon Usage

Incidents & Erreurs d administration Bon Usage Incidents & Erreurs d administration Bon Usage des INSULINES H. de Bouët du Portal - OMéDIT Centre 19/11/2014 1 Les EIG sont encore trop nombreux «On compte davantage de morts dans les établissements de

Plus en détail

Acidocétose diabétique

Acidocétose diabétique 87 Acidocétose diabétique L acidocétose diabétique est la cause la plus fréquente des décès liés au diabète chez l enfant. La plupart des décès en acidocétose sont la conséquence d un œdème cérébral. Les

Plus en détail

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour ORDONNANCE COLLECTIVE Ajuster des traitements médicaux, des thérapies médicamenteuses, des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique No: D.1

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Le pancréas a plusieurs fonctions : notamment la digestion et la production d'hormones :

Le pancréas a plusieurs fonctions : notamment la digestion et la production d'hormones : Préalable Cette note d information est une synthèse des connaissances actuelles. Les renseignements notés ne se substitue en rien aux préconisations de votre médecin. 1/8 1. Epidémiologie France 2 000

Plus en détail

ACIDO-CETOSE DIABETIQUE L. ESSADDAM, S. BEN BECHER

ACIDO-CETOSE DIABETIQUE L. ESSADDAM, S. BEN BECHER ACIDO-CETOSE DIABETIQUE L. ESSADDAM, S. BEN BECHER Hôpital d enfants Béchir HAMZA de Tunis ACD Complication métabolique aigue Pronostic vital Incidence variable en fonction de l âge, du sexe, des conditions

Plus en détail

DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS?

DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS? DIABETE ET CANCER : QUELS OBJECTIFS RAISONNABLES EN SOINS PALLIATIFS? Dr Anny Parot- Monpet¹ʼ² Mme Karine Le Gallou¹ Hôpital Privé Océane¹, Centre d oncologie St Yves², Vannes Co-auteurs : C.Monsabert¹,

Plus en détail

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo PROGRAMME 1. On peut devenir diabétique à force de consommer trop de sucre 2. On doit arrêter de manger

Plus en détail