Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers"

Transcription

1 Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers 1. Définition d un EPF «Les établissements publics fonciers mettent en place des stratégies foncières afin de mobiliser du foncier et de favoriser le développement durable et la lutte contre l étalement urbain» (article L du Code de l Urbanisme). L établissement public foncier (EPF) a la compétence d acquisition foncière et immobilière pour le compte d une collectivité locale, en vue de constituer des réserves foncières ou de réaliser des opérations d aménagement, au sens de l article L du code de l urbanisme. Dans les deux cas, il s agit de mutualiser les moyens financiers et humains consacrés à l action foncière sur un territoire donné. Il existe deux catégories d EPF : Les EPF d Etat : ce sont des établissements intervenant à l échelle départementale, régionale voire supra régionale. La place du Préfet de région et d agents de l Etat est très importante dans le conseil d administration. Les EPF locaux : ce sont des établissements intervenant à échelle variable, selon les adhésions (volontaires) des communes et des EPCI. Ce sont les communes et les EPCI adhérents qui ont une place importante dans le conseil d administration. Les EPF d Etat et les EPF locaux peuvent se superposer, et sont financés par la Taxe Spéciale d Equipement perçue sur leur territoire. Les EPF sont créés dans des territoires à enjeux d intérêt général en matière d aménagement et de développement durable. 2. Cadrage des missions de l EPF La mission principale d un EPF est d assister les collectivités dans leurs acquisitions foncières et immobilières, tant par le portage du foncier que par le conseil : Schéma des principaux champs d intervention de l EPF Ingénierie Acquisition Gestion Rétrocession Conseil Source : d après l Association des EPFL Source : CEREMA, DTer NC, 2014 (d après P. VANSTEENKISTE, association des EPFL) L EPF est un outil opérationnel foncier pour les collectivités : c est un opérateur, pas un aménageur. Il ne s occupe que du conseil, de l acquisition, de la gestion et de la rétrocession des biens. Les aménagements doivent ensuite être réalisés par la collectivité ou un aménageur. Pour acquérir ces biens, l EPF emploie la négociation amiable, l usage du DPU 1 délégué par la collectivité, ou en dernier recours l expropriation. 1 Cf. CEREMA, DTer Normandie Centre, Action Bimby 3.2, Fiche n 2 «Densification pavillonnaire & Droit de préemption urbain», septembre

2 L EPF a obligation d élaborer un Programme Pluriannuel d Interventions (PPI), document cadre qui détermine, pour une durée de 5 ans, les axes d interventions hiérarchisés de l EPF, selon les besoins du territoire. Dans son PPI, chaque EPF doit déterminer les conventions qui seront signées entre l établissement et la collectivité. Les contrats, les durées d intervention, et donc les coûts liés au portage du foncier par l EPF, varient d un EPF à un autre et d une convention à une autre. Exemples de conventions entre EPF et collectivités C onventions de l EPF de Normandie : La convention de réserve foncière est proposée au partenaire qui sollicite l EPF, ponctuellement, pour assurer la maîtrise foncière d un projet d aménagement. La durée du portage est limitée à 5 ans. La convention d action foncière est une convention globale pluriannuelle, incluant des opérations de réserve foncière menées avec l EPF à court et moyen termes. La durée de portage ne peut excéder 10 ans. Le programme d action foncière est une convention globale pluriannuelle, incluant des opérations de réserve foncière menées avec l EPF dans le cadre de projets urbains longs et complexes. Il s inscrit dans le cadre d un plafond financier, fixé contractuellement, avec une obligation annuelle de rachat. Source : PPI EPF de Normandie C onventions de l EPF de Bretagne : La convention cadre est une anticipation foncière, qui porte soit sur un thème spécifique, soit sur des territoire faisant l objet de démarches de projet. Calée sur la durée du PPI, elle ne peut être prolongée. A l issue de cette convention, une nouvelle pourra être conclue fixant de nouveaux enjeux. La convention opérationnelle peut éventuellement faire suite à une convention cadre (ci dessus). Si ce n est pas le cas, l EPF demandera systématiquement l avis de l EPCI concernée sur le projet proposé par la commune. De façon générale, la durée maximale du portage est de 3 à 5 ans. Cette durée peut être portée jusqu à 10 ans de façon exceptionnelle. Source : PPI EPF de Bretagne Toutefois, la revente d un bien à une collectivité correspond généralement au prix d achat initial du bien (évalué par France Domaines) ainsi qu aux divers frais liés à cette acquisition, aux frais de gestion du bien, aux frais de remise en état (si nécessaire) et au taux d actualisation. Ces éléments sont pris en compte par la plupart des établissements publics fonciers, locaux et d Etat. 3. L EPF, outil foncier en faveur de la densification pavillonnaire Il est de plus en plus demandé aux collectivités de gérer de manière économe leur foncier et de densifier les espaces déjà bâtis. Tout type de commune est potentiellement concerné. Mais, dans les communes périurbaines, densifier prioritairement les espaces pavillonnaires existants avant d étaler la tâche bâtie apparaît comme une forme de gestion économe de l espace pavillonnaire par opposition à l étalement urbain. L intervention de l EPF jusqu à rétrocession du bien, permet aux communes qui ne disposent pas immédiatement des moyens financiers nécessaires, d élaborer des projets d aménagement : densifier les espaces urbains, développer une large offre de logements (tant locatif qu en accession à la propriété), valoriser le patrimoine bâti, redynamiser le centre urbain, etc. La question de la densification pavillonnaire Au regard des lois (de SRU à ALUR) 2, les EPF favorisent de plus en plus les opérations en faveur du renouvellement urbain mais également de la mixité sociale (avec intégration de logements sociaux en secteur pavillonnaire), termes qui apparaissent bien souvent dans leur PPI. Dans cette logique, l EPF de Bretagne a mis en place un référentiel foncier et immobilier, dont le but est d identifier le potentiel en renouvellement urbain et densification du tissu bâti : présence de friches, de biens en vente ou vacants, et potentiel de divisions parcellaires ou de construction de nouveaux logements sur les terrains déjà bâtis. L objectif est donc de favoriser la densification plutôt que l extension, quelle que soit la typologie communale. Ces projets de densification pavillonnaire peuvent se traduire par des opérations d ensemble, telles que la construction d un lotissement dense ou avec des parcelles plus petites et accessibles financièrement. Mais en complément ou même en substitution de ce genre d opération, l approche Bimby de «densification douce» valorise la construction diffuse de logements individuels, avec ou sans division parcellaire. 2 Cf. CEREMA, DTer Normandie Centre, Action Bimby 3.2, Fiche introductive, septembre

3 La question de la qualité urbaine L action de l EPF permet à une collectivité de constituer une réserve foncière pour maîtriser et anticiper la densification future du territoire. L EPF peut également acquérir des biens fonciers et immobiliers faisant l objet d un projet de densification réalisé soit par la collectivité, soit par un aménageur. L acquisition non contrainte mais volontaire du foncier favorise la qualité urbaine du projet, notamment grâce à la réalisation d équipements et d aménagements associés (voirie, cheminements piétons, espaces verts, école, ), la production diversifiée de logements mais également la mixité fonctionnelle. Le cas particulier des logements abordables En cas de revente à un particulier d un bien acquis par la collectivité via l action de l EPF, notamment l un des terrains crées par une division, le particulier peut bénéficier d un prix abordable pour un terrain constructible en zone urbanisée, comme précisé dans le PPI de l EPF de Normandie. Effectivement, le prix du bien est fixé par France Domaine et non par le marché libre dont la tendance est l incrémentation. Dans ce cas, l intérêt général de la collectivité est de favoriser l accession à la propriété, et donc une plus large offre de logements, que ce soit pour une meilleure attractivité du territoire ou pour satisfaire la demande locale. C est dans un esprit proche que certains EPF, comme l EPF du Nord Pas de Calais, allègent le prix de revente du foncier lors de la rétrocession à la collectivité, en cas d opération de construction de logements sociaux avec respect d un seuil de densité minimale. Cet allègement peut correspondre à la non comptabilité de l actualisation de la parcelle entre l acquisition de l EPF et la rétrocession à la collectivité, ou encore à des partenariats avec les différents acteurs territoriaux (commune, EPCI, Département, ETC). L action de l'epf apparaît donc pour la collectivité comme un outil de maîtrise de la densification, sous la forme d'«unités urbaines cohérentes» 3 avec le contexte territorial. 4. Mises en situation de l action de l EPF pour la densification pavillonnaire Cette fiche présente deux exemples de mise en situation de l intervention d un EPF pour le compte d une commune souhaitant favoriser la densification pavillonnaire sur son territoire. Mise en situation 1 : Opération de construction sur une parcelle non bâtie Constructions nouvelles sur une grande parcelle non bâtie La situation générique est celle d une parcelle de grande surface déjà bâtie avec une maison, que le propriétaire décide de diviser. La commune saisit l opportunité en faisant appel à l EPF pour acquérir le terrain issu de division. Si la parcelle est dans le périmètre d un DPU, celui ci est délégué à l EPF par la collectivité 4 ; mais si le bien n est pas concerné par le DPU, l EPF négocie avec le propriétaire, dans une logique proactive. L objectif est alors de déterminer à l avance les parcelles à enjeux, c est à dire qui potentiellement peuvent accueillir de nouveaux logements, et de lancer une procédure de négociation avec les propriétaires qui seraient intéressés par la vente d une partie de leur parcelle, voire de la totalité de la parcelle. Une fois la parcelle achetée, la commune peut la subdiviser pour aboutir à la construction de nouvelles maisons. 3 Stanley GENESTE, Rendre accessible la densité en tissu pavillonnaire, Cf. CEREMA, DTer Normandie Centre, Action Bimby 3.2, Fiche n 2 «Densification pavillonnaire & Droit de préemption urbain», 3

4 Ainsi, la commune gère la densification pavillonnaire de son territoire, qu elle garde ou non la maîtrise foncière de la parcelle en question. De plus, elle peut améliorer le cadre de vie en réalisant au préalable, sur une petite partie de la parcelle, des aménagements et équipements : espaces publics (squares, aire de jeux, cheminements, etc.), ou paysagers/à fonction environnementale (arbres, haies, noues). En dehors de l action de la commune (en parallèle ou à un autre moment), le propriétaire peut améliorer la qualité de son logement (pavillon initial de la parcelle) grâce à la recette perçue par la vente à l'epf d une partie de sa parcelle, ou peut construire lui même un nouveau logement dans son jardin (pour un enfant ou un parent par exemple), selon le principe de la démarche Bimby. Mise en situation 2 : Opération de réhabilitation avec construction Cette deuxième mise en situation correspond au cas où une parcelle bâtie suffisamment grande pour accueillir de nouveaux pavillons, est vendue d un seul tenant par son propriétaire. La commune fait appel à l EPF pour acquérir ce bien et optimiser le foncier. Par rapport au précédent cas, si la procédure d achat est identique (négociation ou usage DPU), la subdivision et la construction de logements peuvent s accompagner d une réhabilitation du logement existant (si en mauvais état). Constructions nouvelles sur une grande parcelle bâtie La commune réalise elle même la division parcellaire. De ce fait, elle choisit l implantation de la voirie : afin d éviter les divisions non cohérentes de types parcelles en drapeau, il est préconisé de créer une voirie unique desservant l ensemble des parcelles. Concernant le pavillon existant, selon son état, la commune peut le réhabiliter : Si le logement est dégradé ou énergivore, il peut être réhabilité pour accroître la qualité de vie du futur ménage ; Si le logement est de grande taille, il peut être divisé en plusieurs logements collectifs ou mitoyens. Dans les deux cas, les logements peuvent être destinés à l accession à la propriété ou à la location. Très axé sur les projets de renouvellement urbain, l EPF de Bretagne intervient sur une opération de densification et de mixité fonctionnelle, à Saint Laurent. La commune, de près de 450 habitants, a délégué son DPU à l EPF, dans le but d acquérir une parcelle de m² (friche du dernier commerce de la commune à requalifier et dent creuse à densifier). Le projet de densification comprend la construction de 6 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite (PMR) par un bailleur social. Le foncier a été porté par l EPF de Bretagne (réserve foncière) jusqu à rétrocession à la collectivité, dans le but de démarrer les travaux. Source : EPF de Bretagne Centre bourg SAINT LAURENT 4

5 Afin de préserver l unique commerce de proximité de la commune, celle ci l a réhabilité dans le cadre de cette opération de densification et de mixité fonctionnelle. Ces deux exemples de mise en situation, soulignent que les projets peuvent être réalisés dès l acquisition de la parcelle, ou ultérieurement avec au préalable constitution d une réserve foncière. Cette deuxième situation devient de plus en plus indispensable pour les collectivités locales, du fait de la «hausse des marchés fonciers et immobiliers», et de la «complexification des procédures et des programmes d aménagement» 5. Conclusion : Alors que l acquisition de réserve foncière se développe, il importe de souligner que les collectivités peuvent sortir des pratiques classiques consistant à concevoir des opérations d ensemble, pour, dans l esprit BIMBY, consacrer tout ou partie d une réserve donnée (selon sa taille) située en tissu de logement individuel, à une densification «douce», notamment «diffuse» : la collectivité achète une parcelle déjà bâtie identifiée comme suffisamment grande pour accueillir plusieurs logements individuels (à court ou moyen terme) ; après avoir opéré une division simple ou plus souvent multiple, elle revend à divers particuliers la parcelle avec le bâti d origine (de taille plus réduite) ainsi qu un ou plusieurs nouveaux terrains à bâtir. Coupler ainsi intervention de l EPF et découpage du foncier s avère donc pour la collectivité un mode d action plus léger et produisant du logement plus rapidement que les opérations de construction en maîtrise publique ou avec revente par des aménageurs. Afin de maîtriser l urbanisation et la densification de son territoire, la collectivité peut, notamment grâce au portage foncier de l EPF, acquérir des parcelles. Elle peut ainsi favoriser la densification pavillonnaire de son territoire, dans le but de répondre à toute demande en logement, tout en limitant l étalement de sa tâche bâtie. Sources : CETE Normandie Centre, Les outils fonciers, Fiche n 13 : «L établissement public foncier de Normandie» mai 2012 CERTU & CETE Nord Picardie, Les outils de l action foncière au service des politiques publiques, Fiche B2 : «Les établissements publics fonciers (EPFL)», juin 2013 site de l Association des EPFL : epfl.fr/ P. HOCREITERE, L urbanisme et les collectivités locales, Tome 3, septembre 2011 P. HOCREITERE, L urbanisme et les collectivités locales, Fascicule de mise à jour par la loi ALUR, juin 2014 Site Bimby : 5 Cf. CERTU, Fiche C des Outils de l action foncière au service des politiques publiques, «Les réserves foncières en vue d un projet d aménagement», juin

Plan d actions CEREMA

Plan d actions CEREMA Démarche Bimby Septembre 2014 Plan d actions CEREMA Action 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Ce document propose cinq fiches-outils réalisées par Flavie LEMARCHAND

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Diversités des outils et

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités Fiche B2 juin 2013 CETE Nord Picardie Connaître les acteurs du foncier Les établissements publics fonciers locaux (EPFL) Laurent Mignaux/METL-MEDDE Les EPFL sont des établissements publics dont la mission

Plus en détail

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011 Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor 17 mai 2011 1 Présentation de Foncier de Bretagne Foncier de Bretagne? : Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC)

Plus en détail

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE Contexte : la Haute-Savoie, un département très attractif Économie créatrice d emploi Proximité du bassin genevois Qualité du cadre de vie Accroissement démographique soutenu

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation

Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Gé Aucame - Outil de suivi des projets de logement des PLH Guide d utilisation Rédacteurs V1 - Août 2014 Julien RAVENEL / Soazig VANNIER Objectifs de l application Le Programme Local de l Habitat (PLH),

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier ATELIER N 3 Production et recyclage foncier SOMMAIRE Des gisements fonciers à mobiliser Le développement d actions réglementaires Le lancement d action foncière Le développement d action de régulation

Plus en détail

Les outils fonciers en faveur du logement

Les outils fonciers en faveur du logement Les outils fonciers en faveur du logement Retour d'expérience d'un groupe de travail, assemblée des communautés de France, ministère en charge du logement Journée technique sur les politiques foncières

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Les Etablissements Publics Fonciers : des opérateurs fonciers au service des collectivités

Les Etablissements Publics Fonciers : des opérateurs fonciers au service des collectivités Fiche pédagogique Fiche Enjeux Fiche Actualité Fiche Acteurs Fiche «Acteurs» n 1 Les Etablissements Publics Fonciers : des opérateurs fonciers au service des collectivités Les Etablissements Publics Fonciers

Plus en détail

Fiche de demande d intervention. Grille de lecture

Fiche de demande d intervention. Grille de lecture Fiche de demande d intervention Grille de lecture Avant propos : rappel du PPI L action de l EPFL est menée dans le cadre du Programme Pluriannuel d Intervention défini par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EPF NORMANDIE 5 JUILLET 2013

PRÉSENTATION DE L EPF NORMANDIE 5 JUILLET 2013 PRÉSENTATION DE L EPF NORMANDIE 5 JUILLET 2013 L EPF NORMANDIE C EST : Un établissement public d État (EPIC) au service des projets des collectivités territoriales Créé pour l aménagement de la Basse-Seine

Plus en détail

Conseil général du Var, Direction des Archives départementales, version du 2 avril 2012 URBANISME

Conseil général du Var, Direction des Archives départementales, version du 2 avril 2012 URBANISME URBANISME TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DE L URBANISME Typologie des documents D.U.A Sort final Observations ADMINISTRATION GENERALE Commission de l urbanisme

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS

- BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS - BEAUCOURT ANALYSE DE LA CONSOMMATION DES ESPACES NATURELS, AGRICOLES ET FORESTIERS 1. Évolution de la tache urbaine Cette analyse est basée sur le travail réalisé par la Direction Régionale de l Environnement,

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption LE DIRECTEUR GENERAL DE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Vu le Code de l Urbanisme et notamment

Plus en détail

Logo EPCI. Entre : D une part,

Logo EPCI. Entre : D une part, Logo EPCI COMMUNAUTE (DE COMMUNES, D AGGLOMÉRATION, URBAINE) DE XXX CONVENTION CADRE D ACTION FONCIÈRE Entre : La Communauté (de communes, d agglomération, urbaine) de, Établissement Public de Coopération

Plus en détail

Consommation d'espace en Indre et Loire

Consommation d'espace en Indre et Loire Consommation d'espace en Indre et Loire Le constat La stratégie de l'etat en région Centre La CDCEA et Les autorisations d'urbanisme La CDCEA et les documents d'urbanisme DDT 37/SUH 1 Le constat Quelques

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités

l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités 2 Créé en décembre 2007 à l initiative du Conseil Général du Bas-Rhin, l Etablissement Public Foncier (EPF) est un outil opérationnel

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Les outils mobilisables par les collectivités

Les outils mobilisables par les collectivités Les outils mobilisables par les collectivités Bertrand Leroux Service Politiques territoriale et foncière Pôle de compétence et d innovation foncier et stratégies foncières Convention nationale de l intercommunalité

Plus en détail

Mise en copropriété des immeubles HLM

Mise en copropriété des immeubles HLM Mise en copropriété des immeubles HLM Opportunités et risques Soraya DAOU, architecte DPLG Sommaire Anah Enjeux de la vente HLM PLH et politique de l habitat Leviers L Anah L'Anah, établissement public

Plus en détail

UN BESOIN DE RÉGULATION

UN BESOIN DE RÉGULATION UN BESOIN DE RÉGULATION Engager la transition écologique des territoires Répondre à la crise du logement en construisant plus et mieux, tout en préservant les espaces naturels et agricoles : telle est

Plus en détail

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015 Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX Réunion publique du 2 juillet 2015 Déroulement de la présentation Logements - état des lieux Loi Duflot et Loi Alur Présentation des

Plus en détail

Maîtriser la consommation foncière et lutter contre l artificialisation

Maîtriser la consommation foncière et lutter contre l artificialisation boite à outils du PLU(i) Maîtriser la consommation foncière et lutter contre l artificialisation des sols avril 2015 Enjeux et objectifs Les évolutions sociétales du XX e siècle ont impulsé le développement

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des

La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des Fiche C juin 2013 CETE Nord Picardie Acquérir le foncier Laurent Mignaux/METL-MEDDE La hausse des marchés fonciers et immobiliers, et la complexification des procédures et des programmes d aménagement

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Nouvelles modalités Premier bilan Séminaire Des directeurs de Coopératives HLM 31 janvier 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité

Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité Etablissement Public Foncier, acteur du développement économique C C I E S S O N N E E v r y j e u d i 2 7 n o v e m b r e 2 0 1 4 1 L Etablissement

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 L APPEL A MANIFESTATION D INTERET Rappel de la démarche Un programme concernant les communes

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Réseau des Acteurs Locaux de l Habitat. Les enjeux des politiques locales de l habitat dans le contexte de la loi ALUR et de la réforme territoriale

Réseau des Acteurs Locaux de l Habitat. Les enjeux des politiques locales de l habitat dans le contexte de la loi ALUR et de la réforme territoriale 20 novembre 2014 Réseau des Acteurs Locaux de l Habitat Les enjeux des politiques locales de l habitat dans le contexte de la loi ALUR et de la réforme territoriale Vers des politiques de l habitat de

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

Elaboration du PLH 2013-2019

Elaboration du PLH 2013-2019 Elaboration du PLH 2013-2019 Présentation du projet de PLH2 Communauté de Communes du Genevois Mars 2013 Programme Le PLH : qu est-ce que c est? Principales conclusions du diagnostic Objectifs quantitatifs

Plus en détail

Journée de formation des commissaires enquêteurs

Journée de formation des commissaires enquêteurs direction départementale des territoires de la Haute-Vienne Journée de formation des commissaires enquêteurs La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové Quoi de neuf pour l enquête publique?

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG LE SCoT EN PRATIQUE FICHE TECHNIQUE 19 mai 2015 APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG EN MATIERE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS Afin de répondre aux enjeux de production d une offre en logements

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE

PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE ANTICIPER LE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES DE VENDÉE L objectif : proposer plus de logements tout en limitant l étalement urbain, consommateur

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012.

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012. I DEMANDE D ADHESION A L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DU BAS-RHIN POUR LA COMMUNE DE LA WALCK 1.Présentation de l Établissement Public

Plus en détail

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010

3. Les orientations d aménagement par secteur. 07 juin 2010 3. Les orientations d aménagement par secteur 07 juin 200 Du 20 septembre 200 au 25 octobre 200 SOMMAIRE L OBJET DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR SECTEUR 3 LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D AMÉNAGEMENT PAR

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

charte pour une gestion économe de l espace Vendée Association des Maires et Présidents de Communautés de Vendée Maison des Communes

charte pour une gestion économe de l espace Vendée Association des Maires et Présidents de Communautés de Vendée Maison des Communes charte pour une gestion économe de l espace Vendée Association des Maires et Présidents de Communautés de Vendée Maison des Communes 1 Charte pour une gestion économe de l espace... p. 5 Plan d actions

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

Les outils de maîtrise foncière des collectivités territoriales. - Introduction - Textes de référence - Classification

Les outils de maîtrise foncière des collectivités territoriales. - Introduction - Textes de référence - Classification Les outils de maîtrise foncière des collectivités territoriales - Introduction - Textes de référence - Classification Introduction Toute collectivité territoriale se doit de mener à bien un projet d aménagement

Plus en détail

CAUE 07. Les outils de l action foncière. 23 avril 2009

CAUE 07. Les outils de l action foncière. 23 avril 2009 CAUE 07 Les outils de l action foncière 23 avril 2009 Me Sébastien BOURILLON Avocat au Barreau de Lyon / 15 place Jules Ferry 69006 LYON Tél. 06 50 83 16 05 / Courriel : bourillon@bourillon-avocat.fr L

Plus en détail

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part,

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part, PROJET CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPF DU VAL D OISE EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Entre : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30

Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30 Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30 1 Bref rappel de l historique avant mars 2008 Les actions réalis alisées par l é équipe municipale depuis

Plus en détail

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE 23 26 JUNE 202 Dominique FIGEAT Directeur le Direction du Renouvellement Urbain Caisse des Dépôts et Consignations Paris, FRANCE Le financement du renouvellement urbain en France 1 Le financement du renouvellement

Plus en détail

Commune de Saint-Martin-de-Castillon

Commune de Saint-Martin-de-Castillon Commune de Saint-Martin-de-Castillon AXE 1 - Maîtriser l étalement urbain AXE 2 - Renforcer l attractivité résidentielle des centres AXE 3 - Améliorer l accessibilité des villes et villages résidentielle

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée.

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Mise en œuvre des secteurs de diversité sociale Inscrits au PLU Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux, représentée

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE

PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE PRESENTATION ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER LOCAL DE LA MARTINIQUE Statuts - Organisation Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) (pas de compétence d aménagement mais peut mettre en place des

Plus en détail

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule CONVENTION D INTERVENTION ET DE PORTAGE FONCIER Commune de Opération Axe : Durée : ans - Remboursement : Convention pré-opérationnelle de maîtrise foncière Dossier ENTRE : ET : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

uniqué Commu continuité entre la urbaine quartier. La de Elle distingue Aménagement La élaborée avec HQE Aménagement opérations Riche 37).

uniqué Commu continuité entre la urbaine quartier. La de Elle distingue Aménagement La élaborée avec HQE Aménagement opérations Riche 37). Commu uniqué de presse e La Riche, 16 octobre 2013 «ZAC du Plessis-Botanique» : une opératio on de couture urbaine pour assurer la continuité du développement entre la Ville de La Riche la Ville de Tours

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

Expérimentation de revitalisation des centres-bourgs

Expérimentation de revitalisation des centres-bourgs Version du 29 juillet 2014 Expérimentation de revitalisation des centres-bourgs FAQ- Lancement de l appel à manifestation d intérêt Le Gouvernement a lancé le 23 juin une expérimentation de revitalisation

Plus en détail

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 CHANQUEYRAS, UNE AMBITION DE QUARTIER DURABLE ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 1 Sommaire 1/ LE BILAN GLOBAL D AMENAGEMENT 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Aisne

Communauté de Communes du Val de l Aisne Communauté de Communes du Val de l Aisne Projet d aménagement d un éco-quartier : la ZAC des Lacroix à Vailly sur Aisne Atelier N 1 lundi 06 octobre Architecture, programmation et formes urbaines 1 La

Plus en détail

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement

Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement Appel à projets 2014 «Urbanisation durable des centres-bourgs» Règlement I- OBJET DE L APPEL A PROJETS Dans le cadre de son partenariat avec les communes, le Département a décidé de lancer un appel à projets

Plus en détail

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN 1 1. LA DÉCLARATION DE PROJET vencadrer LE PROJET À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THÉRAIN Au regard du projet envisagé et de l importance de celui-ci,

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

Cerema, jeudi 26 mars 2015

Cerema, jeudi 26 mars 2015 Stratégie et mobilisation des outils de politiques foncières pour la production de logement Cerema, jeudi 26 mars 2015 Des outils pour peser sur les charges foncières Direction Habitat et Dynamique Urbaine

Plus en détail