Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) TÉLÉCOPIEUR : (450)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) TÉLÉCOPIEUR : (450)"

Transcription

1 Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus 4290, BOUL. SAMSON, LAVAL (QUÉBEC) H7W 2G9 TÉLÉPHONE : (450) TÉLÉCOPIEUR : (450) Mémoire Consultation en vue de la révision de la Loi sur les biens culturels présenté au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine 25 février 2008

2 SOMMAIRE DU MÉMOIRE Un regard neuf sur le patrimoine culturel Le présent mémoire définit la mission de notre Société qui œuvre à Laval depuis 45 ans et nos préoccupations sur l état de la situation à Laval. Il signale notre accord sur l élargissement du patrimoine culturel et sur le transfert de responsabilités aux municipalités. Il propose certaines pistes de solution dont : une politique du patrimoine et, une réglementation, pour que la gouvernance du patrimoine culturel se fasse en respectant le milieu laissé par nos ancêtres. SOCIÉTÉ D HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE DE L ÎLE JÉSUS 2

3 Nous désirons d abord remercier le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine de nous inviter à participer à cette consultation en vue de bonifier la Loi sur les biens culturels. Par ce geste, on profite du point de vue d une institution oeuvrant sur le terrain depuis près de 45 ans et qui détient, de ce fait, une expérience et une connaissance pratique uniques à Laval. LA MISSION DE LA SHGIJ La mission de la Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus est de : veiller à la préservation et à la diffusion du patrimoine lavallois, retracer et faire connaître notre histoire, stimuler le dynamisme de nos concitoyens envers la généalogie. Notre objectif est de faire en sorte que les générations futures puissent connaître, comprendre et voir ce que nous ont légué celles qui nous ont précédés. Depuis 45 ans, la Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus œuvre à découvrir et faire connaître notre histoire locale. Que ce soit par les fonds d archives privées qui nous sont remis, par des témoignages que nous recueillons, par la surveillance des biens patrimoniaux à Laval ou par des actions de mise en valeur de lieux de mémoire, on peut dire que les témoins du passé occupent une place d honneur dans les actions de notre organisme. Il est bien de connaître, mais encore faut il que l on puisse voir les témoins du passé et que l on puisse les conserver. Nos actions pour le sauvetage de la Maison André Benjamin Papineau en 1974, la mise en valeur de différents lieux de mémoire (non reconnus présentement) et la restauration des 28 croix de chemin de l île Jésus, contribuent à la conservation des biens patrimoniaux. Ces projets et nos activités destinées au grand public constituent notre face visible si l on peut s exprimer ainsi. Notre face cachée est aussi d une grande importance, car nous menons un travail quotidien dans notre centre de documentation ouvert au public afin de recueillir, dépouiller et rendre accessibles les informations historiques qui nous permettent d identifier les lieux de mémoire et de promouvoir la mise en valeur des sites patrimoniaux. SOCIÉTÉ D HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE DE L ÎLE JÉSUS 3

4 NOS ORIENTATIONS SUR LA PRÉSENTE CONSULTATION Nous avons évalué le document de réflexion et les présents commentaires s inspirent du plan d actions issu du document «Bilan et perspective » que notre conseil d administration a approuvé récemment. 1. Les paysages et le patrimoine immatériel Nous sommes en faveur de l élargissement du patrimoine culturel aux paysages et au patrimoine immatériel. 2. Transfert de gestion aux municipalités Ce transfert de gestion aux municipalités nous inquiète à Laval, s il n est pas accompagné de conditions qui vont favoriser la conservation des biens patrimoniaux hérités de nos ancêtres. Actuellement à Laval, la gestion s inscrit à l intérieur du schéma d aménagement et de la politique culturelle que les municipalités doivent se donner pour une meilleure gouvernance. Comment s assurer que les villes débloquent les ressources nécessaires pour que le développement des divers quartiers de Laval se fasse harmonieusement en tenant compte des retombées économiques qu apporte la conservation de la trame architecturale. Car le patrimoine c est payant et on doit utiliser le pouvoir de citation dont disposent les villes. Il faudrait des programmes particuliers d urbanisme et de mise en valeur des sites patrimoniaux. C est la raison pour laquelle nous formulons la demande suivante : Nous demandons que le transfert de gestion soit accompagné d une réglementation imposant une politique du patrimoine et des moyens financiers. 3. Le statut municipal Sauf pour le classement, nous sommes d accord à ce que la gestion des différents statuts actuels soit confiée aux municipalités : soient les décrets d arrondissement, les citations, la constitution de site du patrimoine, l aire de protection et la reconnaissance. SOCIÉTÉ D HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE DE L ÎLE JÉSUS 4

5 4. Formation des élus et sensibilisation des citoyens MÉMOIRE RÉVISION DE LA LOI SUR LES BIENS CULTURELS La formation des élu(e)s et de leur administration est un élément essentiel dans le renforcement et l interrelation des rôles de l état et de la municipalité. Ceux ci doivent être sensibles à la valeur rattachée à la conservation des arrondissements et des biens patrimoniaux Il en est de même pour les citoyens qui doivent être informés de leurs richesses patrimoniales et des programmes qui existent pour assurer la conservation du patrimoine bâti. Notre organisme et les associations de quartier font certains efforts pour sensibiliser les citoyens. Nous demandons que la réglementation associée à la loi pour assurer une meilleure gouvernance du patrimoine culturel inclut les programmes de formation. 5. Registre des biens classés Nous appuyons la reconduction des biens classés actuels et l application de plans de conservation dans les ententes avec les citoyens propriétaires de biens patrimoniaux classés ou reconnus. Nous sommes d accord à ce que la tenue du registre soit transférée aux municipalités, à condition qu il soit accessible sur le réseau Internet. CONCLUSION A Laval, nous constatons qu il y a absence de citation ou de reconnaissance comme le permet la loi depuis Notre administration municipale se limite à signaler les zones patrimoniales dans le schéma d aménagement du territoire sans les définir précisément. Toutefois, un programme d intégration architecturale (PIIA) pour les quartiers patrimoniaux s applique. Malgré certains suivis, nous avons constaté que certaines maisons classées par le Ministère et autres ayant une valeur patrimoniale étaient laissées à l abandon. Toutefois, nous voyons une amélioration en Chez nous, au cours des dernières années, la Société d histoire et de généalogie de l Île Jésus a entrepris certaines actions pour que certains bâtiments ayant une valeur historique, les places d églises de nos paroisses fondatrices et certaines parties de chemins ancestraux soient reconnues et protégées, on constate toujours l absence d actions de nos administrateurs. SOCIÉTÉ D HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE DE L ÎLE JÉSUS 5

6 Même si nous favorisons le regroupement des associations de quartier pour surveiller la bonne intégration et la conservation des biens patrimoniaux et, malgré notre présence dans les commissions consultatives formées pour le patrimoine culturel, nous constatons que le développement de Laval ne s intègre pas toujours en respectant le milieu laissé par nos ancêtres. Nous sommes conscients que le changement à la présente loi n apportera pas nécessairement de solutions si les élus en place ne donnent pas de valeur au patrimoine culturel. Toutefois, dans le transfert des tâches aux municipalités, si ce changement est accompagné d une réglementation assurant pour le futur une politique du patrimoine facile à appliquer, un bon pas sera fait pour ceux qui nous succèderont. Nous avons été très heureux de participer à cette consultation et nous espérons que nos commentaires vous aideront à bonifier la Loi sur la protection du patrimoine culturel. SOCIÉTÉ D HISTOIRE ET DE GÉNÉALOGIE DE L ÎLE JÉSUS 6

Révision de la Loi sur les biens culturels

Révision de la Loi sur les biens culturels 8 Févier 2008 Mémoire Révision de la oi sur les biens culturels Un regard neuf sur le patrimoine culturel Mémoire de la MRC de l Île d Orléans Rédaction: Roger Chouinard, architecte, Responsable de l arrondissement

Plus en détail

RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN ÉTAT DE SA SITUATION

RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN ÉTAT DE SA SITUATION RÉFLEXIONS SUR LA CONSERVATION ET LA MISE EN VALEUR DU VIEUX SAINTE-ROSE : UN Mise en contexte et objectif Le vieux Sainte-Rose est situé sur l île Jésus entre la voie ferrée du Canadien Pacifique, l autoroute

Plus en détail

Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal

Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal Conservation de l arrondissement historique et naturel du Mont-Royal par André Chouinard et Chantal Grisé Direction du patrimoine et de la muséologie Historique de la Loi sur les biens culturels 1972 Adoption

Plus en détail

UN REGARD NEUF SUR LE PATRIMOINE CULTUREL

UN REGARD NEUF SUR LE PATRIMOINE CULTUREL UN REGARD NEUF SUR LE PATRIMOINE CULTUREL Consultation publique pour une révision de la Loi sur les biens culturels Livre vert Mémoire de la MRC de Montcalm Réponses aux questions du cahier de consultation

Plus en détail

Document non-validé auprès de la direction du contentieux 1

Document non-validé auprès de la direction du contentieux 1 Ville et instances consultatives Conseil du patrimoine (CPM) Comités consultatifs d urbanisme (CCU) Conseil interculturel de Montréal (CIM) La Charte institue le CPM et établit les pouvoirs de réglementation

Plus en détail

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre.

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre. ANNEXE A Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat entre le MCCCF et La MRC de Bellechasse No du client-partenaire : 1993-07227

Plus en détail

Société gaspésienne du patrimoine

Société gaspésienne du patrimoine Société gaspésienne du patrimoine «Regarder et partager autrement le patrimoine culturel» Consultation publique du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Révision de la

Plus en détail

Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne

Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne Mémoire sur le projet de politique environnementale de la Ville de Terrebonne Présenté à la Commission de la gestion et de l entretien du territoire, de l environnement et du patrimoine de Terrebonne par

Plus en détail

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels

Les. quartiers. Réalisons ensemble nos quartiers culturels Les quartiers culturels Réalisons ensemble nos quartiers culturels Plan de mise en œuvre juin 2013 Enrichir les expériences en matière d art, de culture, de patrimoine vécues par les Montréalais non seulement

Plus en détail

Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal. par Chantal Grisé

Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal. par Chantal Grisé Le plan de conservation de l arrondissement historique de Montréal par Chantal Grisé 1 2 BIENS CULTURELS situés au centre de Montréal 3 4 1960 1963 5 6 Construction 1965-1967 Construction 1965-1971 7 Les

Plus en détail

Mémoire de la Ville de Laval

Mémoire de la Ville de Laval Mémoire de la Ville de Laval Présenté dans le cadre de la consultation du ministère de la culture, des Communications et de la Condition féminine Un regard neuf sur le patrimoine culturel 5 mai 2008 Sommaire

Plus en détail

SOMMAIRE CHRONOLOGIQUE DES ACTIONS DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DU MONT ROYAL

SOMMAIRE CHRONOLOGIQUE DES ACTIONS DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DU MONT ROYAL SOMMAIRE CHRONOLOGIQUE DES ACTIONS DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DU MONT ROYAL 2003 2012 DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Catégorie Acquisition et diffusion de la connaissance Actions Acquisition de connaissance

Plus en détail

Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps

Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps Découverte du patrimoine architectural et paysager d Ahuntsic-Cartierville : au fil de l eau, au fil du temps Territoire concerné, secteurs patrimoniaux Outils de gestion principaux : Règlement d urbanisme

Plus en détail

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine

Action spécifique Objectifs spécifiques Année de réalisation. S approprier et rendre vivant les éléments du patrimoine Plan d action en de veloppement culturel 2014/15/16 MRC des Laurentides VISÉE Mettre en œuvre des actions concrètes, dans le cadre d un plan de développement qui vise à maximiser les impacts directs sur

Plus en détail

La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent. Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent

La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent. Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent La démarche paysagère au Bas-Saint-Laurent Martine Proulx Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent 2 juin 2016 Pourquoi se soucier de nos paysages? Valeurs multiples : culturelle, esthétique, économique

Plus en détail

PAYSAGES CULTURELS ET PATRIMOINE BÂTI Caractérisation des paysages culturels et maintien de l identité des lieux.

PAYSAGES CULTURELS ET PATRIMOINE BÂTI Caractérisation des paysages culturels et maintien de l identité des lieux. PAYSAGES CULTURELS ET PATRIMOINE BÂTI Caractérisation des paysages culturels et maintien de l identité des lieux Pierre Larochelle Audiences du BAPE / Cacouna / Juin 2006 LA NOTION DE PAYSAGE CULTUREL

Plus en détail

Photographie : Marc-Antoine Zouéki, Pointe-à-Callière. PROGRAMME D INTERPRÉTATION ANIMÉE DU VIEUX-MONTRÉAL Juillet 2016.

Photographie : Marc-Antoine Zouéki, Pointe-à-Callière. PROGRAMME D INTERPRÉTATION ANIMÉE DU VIEUX-MONTRÉAL Juillet 2016. Photographie : Marc-Antoine Zouéki, Pointe-à-Callière PROGRAMME D INTERPRÉTATION ANIMÉE DU VIEUX-MONTRÉAL Juillet 2016 Page 1 sur 8 PROGRAMME D INTERPRÉTATION ANIMÉE Édition 2016-2017 La Ville de Montréal

Plus en détail

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Mémoire présenté au : Ministère de la Culture et des Communications Dans le cadre de la : Consultation pour le renouvellement de la Politique

Plus en détail

Mémoire présenté par. le Comité sur le patrimoine religieux. de l Assemblée des évêques catholiques du Québec. à la

Mémoire présenté par. le Comité sur le patrimoine religieux. de l Assemblée des évêques catholiques du Québec. à la Mémoire présenté par le Comité sur le patrimoine religieux de l Assemblée des évêques catholiques du Québec à la Commission parlementaire de la culture et de l éducation chargée de l étude du projet de

Plus en détail

patrimoine POLITIQUE DU SERVICE DES ARTS ET DE LA CULTURE / POLITIQUE DU PATRIMOINE

patrimoine POLITIQUE DU SERVICE DES ARTS ET DE LA CULTURE / POLITIQUE DU PATRIMOINE patrimoine POLITIQUE DU SERVICE DES ARTS ET DE LA CULTURE / POLITIQUE DU PATRIMOINE - 01.2014 Table des matières MOT DE LA MAIRESSE PRÉAMBULE 1 1 DÉFINITIONS 2 2 PRINCIPES DIRECTEURS 3 3 ENGAGEMENTS 4

Plus en détail

Synthèse et mot de clôture

Synthèse et mot de clôture Synthèse et mot de clôture Photo de l assistance > Des attentes particulièrement importantes Une grande effervescence Extrêmement positif : témoigne d une volonté affirmée de prendre en charge l évolution

Plus en détail

La protection du patrimoine bâti dans les PLU l expérience du Vexin français

La protection du patrimoine bâti dans les PLU l expérience du Vexin français Connaissance, protection, restauration et mise en valeur du patrimoine bâti : > un objectif fondateur du Parc; Article 11 : Inventorier, préserver, réhabiliter et valoriser le patrimoine bâti rural 11-1-

Plus en détail

Mémoire de Réseau Centre

Mémoire de Réseau Centre Consultation publique sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec Mémoire de Réseau Centre Regroupement de diffuseurs de spectacles sur les territoires de l Estrie, du Centre- du -Québec,

Plus en détail

Guide de la prise en compte des annexes et des extensions en zones agricole et naturelle des PLU

Guide de la prise en compte des annexes et des extensions en zones agricole et naturelle des PLU Guide de la prise en compte des annexes et des extensions en zones agricole et naturelle des PLU Réalisé par : Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement du Calvados 02 31 15 59 60 C A U

Plus en détail

Déclaration de Dakar sur les villes en développement et la valorisation du patrimoine

Déclaration de Dakar sur les villes en développement et la valorisation du patrimoine Direction du Patrimoine Culturel Déclaration de Dakar sur les villes en développement et la valorisation du patrimoine CONFERENCE INTERNATIONALE Villes en développement : politiques de restauration et

Plus en détail

DEveloppement durable

DEveloppement durable R APPORT A NNUEL 2O15 DEveloppement durable 2 RAPPORT ANNUEL DEVELOPPEMENT DURABLE 2015 Introduction La Ville de Saint-Nazaire s est dotée lors du Conseil municipal du 18 décembre 2015 d un plan stratégique

Plus en détail

L Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine (AVAP)

L Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine (AVAP) Sommaire : La définition de l AVAP Le contenu du dossier d AVAP La création de l AVAP Les financements Les avantages Les limites Le schéma de la procédure d élaboration de l A- VAP Proposition de calendrier

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

07. INTERVENTIONS DIGNES DE MENTION MENÉES PAR LES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC

07. INTERVENTIONS DIGNES DE MENTION MENÉES PAR LES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC 07. INTERVENTIONS DIGNES DE MENTION MENÉES PAR LES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC Ce volet du coffre à outils du patrimoine bâti de la MRC de L Assomption présente, à partir d exemples puisés partout au Québec,

Plus en détail

Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme. Octobre 2015

Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme. Octobre 2015 Sur la refonte du plan et des règlements d urbanisme Octobre 2015 1 Présentation des intervenants; Pourquoi cette consultation et l importance de cette refonte pour la municipalité; Présentation des détails

Plus en détail

Loi pour assurer l occupation et la vitalité des territoires

Loi pour assurer l occupation et la vitalité des territoires DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 34 Loi pour assurer l occupation et la vitalité des territoires Présentation Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales,

Plus en détail

Il s agit donc d un plan d action dont le principal engagement est le maintien et la continuité de ses pratiques.

Il s agit donc d un plan d action dont le principal engagement est le maintien et la continuité de ses pratiques. Plan d action à l égard des 2015-2016 Mise en contexte La Loi assurant l exercice des droits des en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale prévoit que les ministères, la majorité

Plus en détail

Bonnes = pratiques en matière de développement durable. Concept

Bonnes = pratiques en matière de développement durable. Concept Bonnes pratiques en matière de développement durable Bonnes pratiques en matière de développement durable Impressum Editeur Office fédéral du développement territorial (ARE) Textes et rédaction Anne DuPasquier,

Plus en détail

FICHE n III.7. Compléter le maillage inter-villages pour les cyclistes et les piétons

FICHE n III.7. Compléter le maillage inter-villages pour les cyclistes et les piétons FICHE n III.7. Compléter le maillage inter-villages pour les cyclistes et les piétons DESCRIPTION DU PROJET Ce projet a pour objectif le développement de liaisons douces inter-villages (vélos et piétons)

Plus en détail

Impacts. Immeuble patrimonial Site patrimonial Patrimoine immatériel Paysage culturel patrimonial Document patrimonial Objet patrimonial 1/12

Impacts. Immeuble patrimonial Site patrimonial Patrimoine immatériel Paysage culturel patrimonial Document patrimonial Objet patrimonial 1/12 Patrimoine «Bien qu'on tient par héritage de ses ascendants. Ce qui est considéré comme l'héritage commun d'un groupe : le patrimoine culturel d'un pays.» (Dictionnaire Larousse) «La Loi sur le patrimoine

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2016 2017 Ce plan d action permet d officialiser l engagement de l Office des professions du Québec à l égard des personnes handicapées en ce qui

Plus en détail

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL POLITIQUE DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Version modifiée adoptée par le conseil d administration le 13 juin 2012 1. PRÉAMBULE La politique de coopération et de développement international

Plus en détail

Direction générale du Saguenay-Lac-Saint-Jean MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE PLAN D AFFAIRES

Direction générale du Saguenay-Lac-Saint-Jean MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE PLAN D AFFAIRES Direction générale du Saguenay-Lac-Saint-Jean MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE PLAN D AFFAIRES 2008-2011 LA DIRECTION GÉNÉRALE DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN Le ministère des Ressources naturelles

Plus en détail

LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC

LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC Direction du patrimoine et de la muséologie Québec, décembre 2011 OBJETS, DÉFINITIONS ET APPLICATION 1. La présente loi a pour objet de favoriser la connaissance,

Plus en détail

COMMISSION D ÉTUDE SUR LA GESTION DE LA FÔRET PUBLIQUE QUÉBÉCOISE

COMMISSION D ÉTUDE SUR LA GESTION DE LA FÔRET PUBLIQUE QUÉBÉCOISE Siège social 870, ave. De Salaberry, bur. 105 Québec (Québec) G1R 2T9 www.aarq.qc.ca COMMISSION D ÉTUDE SUR LA GESTION DE LA FÔRET PUBLIQUE QUÉBÉCOISE - Recommandations des membres de l Association des

Plus en détail

LA CONSULTATION CITOYENNE À LA VILLE DE QUÉBEC

LA CONSULTATION CITOYENNE À LA VILLE DE QUÉBEC LA CONSULTATION CITOYENNE À LA VILLE DE QUÉBEC Dans le cadre du mini-colloque IAPQ Les outils pour assurer une cohérence des actions publiques et la cohésion des acteurs par André Legault, directeur général

Plus en détail

Politique de développement durable de DDRDN

Politique de développement durable de DDRDN Voté par le conseil d administration le 27 Novembre 2013 Contenu 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. DÉFINITION... 2 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 2 4. CHAMPS D APPLICATION... 4 5. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 4

Plus en détail

Mémoire Commentaires sur le document de consultation «Sécurité des chauffeurs et usagers» Industrie du taxi de Montréal

Mémoire Commentaires sur le document de consultation «Sécurité des chauffeurs et usagers» Industrie du taxi de Montréal Mémoire Commentaires sur le document de consultation «Sécurité des chauffeurs et usagers» Industrie du taxi de Montréal Mai 2014 Desjardins et l industrie du taxi àmontréal Plus de 35 ans de collaboration

Plus en détail

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca Une responsabilité qui partagée nous rassemble Plan d action transitoire de développement durable 2016 Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca Ce

Plus en détail

AJACCIO, VILLE D ART & D HISTOIRE

AJACCIO, VILLE D ART & D HISTOIRE I - LE LABEL VPAH La ville d Ajaccio, ayant obtenu le label Ville d Art et d Histoire le 15 novembre 2012 attribué par le Conseil national des Villes et Pays d Art et d Histoire, a contractualisé son engagement

Plus en détail

L avenir des églises Comment planifier le changement d usage dans un contexte patrimonial

L avenir des églises Comment planifier le changement d usage dans un contexte patrimonial L avenir des églises Comment planifier le changement d usage dans un contexte patrimonial Plan de présentation 1. Le Conseil du patrimoine religieux du Québec. 2. Que deviennent nos églises? État de situation.

Plus en détail

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Mémoire soumis par le Et présenté à la Commission des transports et de l environnement À l égard du projet

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS. Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS. Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016 FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016 Adopté par le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup le 20 octobre 2016 Mise en contexte En

Plus en détail

ÉGLISE ANGLICANE ST. GEORGE

ÉGLISE ANGLICANE ST. GEORGE ÉGLISE ANGLICANE ST. GEORGE Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique sur le projet de PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME DU QUARTIER DES GARES Le 11 juin 2015 QUI SOMMES NOUS? L église

Plus en détail

Sommaire. Nombre de répondants et taux de participation par type d organisme

Sommaire. Nombre de répondants et taux de participation par type d organisme Sommaire Sondage sur les démarches de Nicolas Fontaine Juillet 2012 ISBN 978-2-550-65875-7 développement durable des organismes municipaux et régionaux : analyse des résultats Note : ce document est le

Plus en détail

CONSEIL DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. Plan stratégique

CONSEIL DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. Plan stratégique CONSEIL DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC Plan stratégique 2015-2018 Monsieur Luc Fortin Ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES PROCÉDURES OBJET : Politique relative à la protection de l environnement et au développement durable COTE : DG-2008-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR : Le

Plus en détail

Politique Municipalité amie des aînés Plan d'action Propositions d'action

Politique Municipalité amie des aînés Plan d'action Propositions d'action Champ d'intervention : 1) Organisation municipale Objectifs s proposées Responsable Partenaires 2014 2015 2016 2017 1.1 Faciliter l'accessibilité de l'information destinée aux aînés et à la communauté

Plus en détail

APPROCHE REGLEMENTAIRE DE LA PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BATI ET PAYSAGER PAR LE PLU

APPROCHE REGLEMENTAIRE DE LA PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BATI ET PAYSAGER PAR LE PLU APPROCHE REGLEMENTAIRE DE LA PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BATI ET PAYSAGER PAR LE PLU Chantal AUSSEUR-DOLLEANS Architecte-urbaniste conseiller CAUE 95 Nous allons avant donner la parole aux communes et

Plus en détail

Le Plan de Paysage du Trièves

Le Plan de Paysage du Trièves Le Plan de Paysage du Trièves 2015-2020 Retenu dans le cadre de l appel à projet du ministère du développement durable en 2014 Travail Réalisé par Bertrand RETIF (Itinéraire bis) et Agnès DABURON (JAM)

Plus en détail

Charte du Parc Quelle gouvernance? Angers 4 avril 2013

Charte du Parc Quelle gouvernance? Angers 4 avril 2013 PARC PARC NATUREL NATUREL REGIONAL REGIONAL LOIRE-ANJOU-TOURAINE Notre patrimoine Notre patrimoine a de l avenir a de l avenir Charte 2008 2020 du Parc Quelle gouvernance? Angers 4 avril 2013 PARC PARC

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE $ ET MOINS ET D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-SIMÉON. Décembre 2011 Pour adoption

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE $ ET MOINS ET D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-SIMÉON. Décembre 2011 Pour adoption POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT DE 25 000$ ET MOINS ET D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-SIMÉON Décembre 2011 Pour adoption PRÉAMBULE La Politique d approvisionnement et d achat local précise les

Plus en détail

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»]

Groupement hospitalier de territoire GHT CONVENTION CADRE. Mode d emploi. Modèle [«NOM»] Groupement hospitalier de territoire GHT Mode d emploi CONVENTION CADRE Modèle [«NOM»] Ministère des Affaires sociales et de la Santé - Édition 26 mai 2016 - Édition 26 mai 2016 CONVENTION CONSTITUTIVE

Plus en détail

stratégique COMMISSION MUNICIPALE DU QUÉBEC

stratégique COMMISSION MUNICIPALE DU QUÉBEC 9 8 7 Plan stratégique - 6 COMMISSION MUNICIPALE DU QUÉBEC Table des matières Le message de la présidente 3 La Commission municipale du Québec 4 Le bilan de la Commission pour la période 9-4 6 Le contexte

Plus en détail

Politique familiale. Municipalité amie des aînés. Orientations et plan d actions

Politique familiale. Municipalité amie des aînés. Orientations et plan d actions Politique familiale et Municipalité amie des aînés Orientations et plan d actions 2013-2017 Document de consultation Février 2013 Mission La politique familiale de Beloeil, Municipalité amie des aînés

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ Code PPN-01-00 Entrée en vigueur mai 2005 Mise à jour mai 2005 POLITIQUE SUR LA DÉLÉGATION AUX MUNICIPALITÉS DE L APPLICATION DU CHAPITRE BÂTIMENT DES CODES DE CONSTRUCTION ET DE SÉCURITÉ 1. OBJET Déterminer

Plus en détail

JEAN-PIERRE GIROD Président Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande

JEAN-PIERRE GIROD Président Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande ATLAS & CHARTES DU PAYSAGE : le paysage comme support à l aménagement du territoire Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de l Eure JEAN-PIERRE GIROD Président Parc Naturel Régional des

Plus en détail

Le leadership Un vecteur de la performance publique

Le leadership Un vecteur de la performance publique Le leadership Un vecteur de la performance publique L expérience de la révision des programmes Brigitte Portelance, secrétaire associée Bureau de la révision permanente des programmes Secrétariat du Conseil

Plus en détail

Projet de loi n o 56 (2001, chapitre 67) Loi modifiant la Loi sur la Commission de la capitale nationale

Projet de loi n o 56 (2001, chapitre 67) Loi modifiant la Loi sur la Commission de la capitale nationale DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 56 (2001, chapitre 67) Loi modifiant la Loi sur la Commission de la capitale nationale Présenté le 13 novembre 2001 Principe adopté le 28 novembre

Plus en détail

50 ans. Maisons Paysannes de France. 2 concours 1 exposition 1 ouvrage. 3 évènements. d exception

50 ans. Maisons Paysannes de France. 2 concours 1 exposition 1 ouvrage. 3 évènements. d exception Maisons Paysannes de France Patrimoine rural 50 ans au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager DOSSIER DE PRESSE 2 concours 1 exposition 1 ouvrage d exception 3 évènements 8 passage des

Plus en détail

Profil statistique de communauté. Un outil utile, utilisable, utilisé

Profil statistique de communauté. Un outil utile, utilisable, utilisé Profil statistique de communauté Un outil utile, utilisable, utilisé Plan de la présentation Pourquoi se doter d un profil statistique? Conditions préalables à la réussite d un portrait. Qui sont les porteurs

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE EN TOURISME. Juin 2012

PLAN STRATÉGIQUE EN TOURISME. Juin 2012 PLAN STRATÉGIQUE EN TOURISME 2012 2015 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE...3 POSITIONNEMENT...4 MISSION...4 VISION...4 OBJECTIFS...4 CLIENTÈLE CIBLE...5 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES...6 1. COMMUNIQUER NOTRE

Plus en détail

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales

Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Présentation de la procédure d élaboration du Plan Local d Urbanisme (P.L.U) et des orientations communales Réunion publique de présentation du projet de P.L.U du 25 février 2011 LE DOCUMENT D URBANISME

Plus en détail

COMMUNE DE SEPMES. Périmètre de Protection de Monuments Historiques Modifié

COMMUNE DE SEPMES. Périmètre de Protection de Monuments Historiques Modifié COMMUNE DE SEPMES Périmètre de Protection de Monuments Historiques Modifié Agence Ecce Terra Service Départemental de l Architecture et du Patrimoine 36, rue de Clocheville BP 5949 37059 TOURS CEDEX Janvier

Plus en détail

La culture au cœur du Sud-Ouest

La culture au cœur du Sud-Ouest La culture au cœur du Sud-Ouest LE SUD-OUEST APPARTIENT AUX ARTS ET À LA CULTURE DEPUIS DES DÉCENNIES. SES DIVERS QUARTIERS ONT VU GRANDIR DE NOMBREUX CRÉATEURS. ELLE EST POURTANT LOIN L ÉPOQUE EMPREINTE

Plus en détail

DIRECTIVE Directive relative à l acquisition et l aliénation d œuvres d art de la Collection de l Université de Sherbrooke

DIRECTIVE Directive relative à l acquisition et l aliénation d œuvres d art de la Collection de l Université de Sherbrooke DIRECTIVE 2600-053 TITRE : Directive relative à l acquisition et l aliénation d œuvres d art de la Collection de l Université de Sherbrooke ADOPTION : Comité de direction de l Université ENTRÉE EN VIGUEUR

Plus en détail

Plan d affectation du territoire public, Chaudière-Appalaches

Plan d affectation du territoire public, Chaudière-Appalaches ZIP DE QUÉBEC ET CHAUDIÈRE-APPALACHES Plan d affectation du territoire public, Chaudière-Appalaches Commentaires émis sur la proposition pour consultation menée par le Ministère des Ressources Naturelles

Plus en détail

PATRIMOINE 2.0 : FAIS PARTIE DE L HISTOIRE!

PATRIMOINE 2.0 : FAIS PARTIE DE L HISTOIRE! Corporation du moulin Légaré 235, rue Saint-Eustache, Saint-Eustache (Québec), J7R 2L7 PATRIMOINE 2.0 : FAIS PARTIE DE L HISTOIRE! Deviens un agent ou une agente du patrimoine pendant une semaine spécialisée

Plus en détail

Contenu. Diagnostic du territoire. Ateliers de discussion citoyens. Concept d'organisation spatiale. Grandes orientations et objectifs

Contenu. Diagnostic du territoire. Ateliers de discussion citoyens. Concept d'organisation spatiale. Grandes orientations et objectifs 2 Contenu 1 2 3 4 5 6 7 Mise en contexte Diagnostic du territoire Ateliers de discussion citoyens Concept d'organisation spatiale Grandes orientations et objectifs Moyens de mise en œuvre Prochaines étapes

Plus en détail

L ATLAS COMMUNAL DU PAYSAGE DES PLAINES DE L ESCAUT

L ATLAS COMMUNAL DU PAYSAGE DES PLAINES DE L ESCAUT Subvention Région wallonne - DGATLP «LES LIENS ENTRE PAYSAGE, URBANISME ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Séminaire de réflexion partagée du 17 décembre 2007 Le paysage comme porte d entrée pour une gestion

Plus en détail

Un principe fondateur Nous, municipalité de Saint-Calixte, affirmons que l'égalité homme/femme est un fondement de notre vision du développement.

Un principe fondateur Nous, municipalité de Saint-Calixte, affirmons que l'égalité homme/femme est un fondement de notre vision du développement. 1. Introduction Le présent document a été réalisé grâce à l accompagnement de la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière, en collaboration avec le comité «La parité, j y gagne!» de Saint-Calixte.

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

LE TABLEAU DE BORD DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN LE TABLEAU DE BORD DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN un outil pour soutenir l action Forum régional Saguenay Lac-Saint-Jean 2025 Denis Doré Coordonnateur à la recherche Tableau de bord : le contexte 6 principaux

Plus en détail

Itervitis. Les Chemins de la Vigne, Itinéraire Culturel Européen.

Itervitis. Les Chemins de la Vigne, Itinéraire Culturel Européen. Itervitis Les Chemins de la Vigne, Itinéraire Culturel Européen www.itervitis.fr Gard Muscadet Rencontres Galice Oenotourisme Histoire Identité culturelle Culture Art Terroir Partage Plaisir Pays de Thau

Plus en détail

VISION DU DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE CULTURELLE AMATEUR

VISION DU DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE CULTURELLE AMATEUR VISION DU DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE CULTURELLE AMATEUR 2025 2 Broderies sur le parvis La Haute-Saint-Charles «La culture appartient à toute la population. C est elle qui en est à l origine et c est

Plus en détail

des idées? à vous la parole! Annecy révision générale du plan local d urbanisme

des idées? à vous la parole! Annecy révision générale du plan local d urbanisme des idées? à vous la parole! Annecy Sommaire Édito Exprimez-vous! Édito... Qu est-ce qu un Plan local d urbanisme (PLU)?... De quoi est constitué un PLU?... Pourquoi réviser le PLU?... Le temps de la concertation...

Plus en détail

La valorisation des cimetières, lieux de mémoire

La valorisation des cimetières, lieux de mémoire La valorisation des cimetières, lieux de mémoire La délicate d alchimie entre passé et présent Sandrine PIQUIER et Audrey MALUCELLI, Université d Angers, ESTHUA, 2006 Sommaire Introduction -Historique

Plus en détail

Un projet de l Alliance québécoise du loisir public (AQLP)

Un projet de l Alliance québécoise du loisir public (AQLP) Un projet de l Alliance québécoise du loisir public (AQLP) Soutenu financièrement et techniquement par Québec en Forme. Durée de 3 ans : 1 juillet 2013 au 30 juin 2016. Ayant comme population cible les

Plus en détail

Politique des saines habitudes de vie. Adoptée en septembre Saint-Constant

Politique des saines habitudes de vie. Adoptée en septembre Saint-Constant Politique des saines habitudes de vie Adoptée en septembre 2016 10 Contenu Mot du Maire...3 Mot du président du comité Loisirs...3 Préambule...4 Mission...5 Vision...5 Objectifs de la politique...5 Une

Plus en détail

Cadre de référence. Plan d action Outaouais

Cadre de référence. Plan d action Outaouais La Conférence régionale des élus de l Outaouais Cadre de référence Plan d action Outaouais Pour contrer la prolifération des algues bleu-vert : Réduire les apports en phosphate, générés par l activité

Plus en détail

Fonds d aide aux recours collectifs

Fonds d aide aux recours collectifs Fonds d aide aux recours collectifs Plan d action de développement durable 2009-2013 Mot du président C est avec beaucoup de fierté que nous présentons le plan d action de développement durable 2009-2013

Plus en détail

Conseil Municipal 24 octobre 2013

Conseil Municipal 24 octobre 2013 Débat sur les orientations générales du PADD - PLU-H Conseil Municipal 24 octobre 2013 Etat d avancement de la procédure Débat orientations générales PADD Commission communale PLU-H 18 septembre 2013 Conseil

Plus en détail

Loi sur l identité québécoise

Loi sur l identité québécoise PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 195 Loi sur l identité québécoise Présentation Présenté par Madame Pauline Marois Députée de Charlevoix Éditeur officiel du Québec 2007 1

Plus en détail

KAMOURASKA Plan d action de développement local

KAMOURASKA Plan d action de développement local KAMOURASKA Plan d action de développement local 2012-2017 VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Objectifs Moyens/actions Responsable(s) Partenaire(s) potentiel(s) Commentaire(s) Offrir des services municipaux de qualité

Plus en détail

LA LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL

LA LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL LA LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL nouveautés, changements et impacts Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Direction de Montréal Ville de Montréal Direction de la culture

Plus en détail

Plan directeur des parcs et espaces verts. Volet 1: Plan d action pour actualiser l offre des parcs dans l arrondissement du Sud-Ouest

Plan directeur des parcs et espaces verts. Volet 1: Plan d action pour actualiser l offre des parcs dans l arrondissement du Sud-Ouest Plan directeur des parcs et espaces verts Volet 1: Plan d action pour actualiser l offre des parcs dans l arrondissement du Sud-Ouest Le plan directeur - volet 1 Plan d action pour actualiser l offre des

Plus en détail

Étude publique des modes de collectes en vue d améliorer la collecte sélective

Étude publique des modes de collectes en vue d améliorer la collecte sélective Étude publique des modes de collectes en vue d améliorer la collecte sélective Mémoire déposé par Projet Montréal à la Commission sur le transport, la gestion des infrastructures et l environnement Le

Plus en détail

Le patrimoine architectural du quartier Saint-Sacrement à Québec

Le patrimoine architectural du quartier Saint-Sacrement à Québec Le patrimoine architectural du quartier Saint-Sacrement à Québec Martin Dubois, 16 avril 2014 Inventaire du patrimoine bâti Étude déposée à la Ville de Québec (Division design, architecture et patrimoine

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL CADRE DU CÉGEP DE SAINT-JÉRÔME

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL CADRE DU CÉGEP DE SAINT-JÉRÔME POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL CADRE DU CÉGEP DE SAINT-JÉRÔME Adoptée par le Conseil d administration le 26 novembre 2002 Modifiée par le Conseil d administration le 22 juin 2010 2 TABLE DES

Plus en détail

Société de développement communautaire de Montréal Centre d écologie urbaine

Société de développement communautaire de Montréal Centre d écologie urbaine Société de développement communautaire de Montréal Centre d écologie urbaine Mémoire présenté à la Commission de la présidence du conseil de la Ville de Montréal Les commissions permanentes : le défi de

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE

DEMANDE DE PERMIS DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE FORMULE 24 (2) Dossier no : (à l'usage du ministère) DEMANDE DE PERMIS DE RECHERCHE ARCHÉOLOGIQUE Requérant Nom : Prénom : Adresse : Téléphone : Site Désignation du site ou des lieux de la recherche :

Plus en détail

Parten Air pour la qualité de l Atmosphère

Parten Air pour la qualité de l Atmosphère Parten Air pour la qualité de l Atmosphère Respirer un air qui ne nuise pas à sa santé est un droit reconnu à chaque citoyen. L ORAMIP EST CERTIFIÉ ISO9001 Surveiller la qualité de l air, une mission d

Plus en détail

Elle a remplacé, suite à la loi du 12/07/2010, dite Grenelle II, les Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP).

Elle a remplacé, suite à la loi du 12/07/2010, dite Grenelle II, les Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP). Qu est-ce qu une AVAP? L Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine est une zone de protection née de l ambition de donner aux communes l opportunité de jouer un rôle actif dans la gestion

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC. Conseil de la ville RÈGLEMENT R.V.Q RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA POLITIQUE DE CONSULTATION PUBLIQUE

VILLE DE QUÉBEC. Conseil de la ville RÈGLEMENT R.V.Q RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA POLITIQUE DE CONSULTATION PUBLIQUE VILLE DE QUÉBEC Conseil de la ville RÈGLEMENT R.V.Q. 1881 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT SUR LA POLITIQUE DE CONSULTATION PUBLIQUE Avis de motion donné le Adopté le En vigueur le NOTES EXPLICATIVES Ce

Plus en détail

Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire

Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire Chapitre 5 Le comité consultatif sur le Développement communautaire 3.5.1 Le mandat du comité sur le Développement communautaire Le mandat du comité sur le Développement communautaire consistait à définir

Plus en détail

ADMINISTRATION MUNICIPALE SITUER LA FAMILLE AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS MUNICIPALES Responsable et Estimation Commentaires

ADMINISTRATION MUNICIPALE SITUER LA FAMILLE AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS MUNICIPALES Responsable et Estimation Commentaires ADMINISTRATION MUNICIPALE Objectifs Actions SITUER LA FAMILLE AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS MUNICIPALES Responsable et Estimation 2008 2009 2010 Commentaires partenaires des coûts S assurer que les services

Plus en détail