Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)"

Transcription

1 Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise en œuvre Proposé par

2 La gamme de bloc traditionnel courant béton Les modules de bloc traditionnel à enduire Longueur Hauteur Largeur Bloc traditionnel standard 49, ,7 Bloc raidisseur vertical 49, ,7 Bloc de demi x 2 à découper 49, , Bloc linteau / chaînage 49, ,7 4 5 Bloc 3/4, 1/4, 2/3, 1/3 49, ,7 Rappel de base pour la maçonnerie de bloc Rappel : les documents réglementaires de base sont : Les DTU 20.1 (oct. 08), PS MI 92 et NF EN 206.1, les Avis Techniques des fabricants de bloc (et documents à venir les Eurocodes 6). Utiliser le guide de mise en oeuvre complet en format CD, que vous trouverez chez votre fabricant de bloc. Rappel : Pour tout ouvrage important et complexe autre que pavillon RDC + 1 Etage, consulter un B.E.T. Le mortier pour liaisonner les blocs Peut être préparé sur le chantier en méthode traditionnelle avec du sable fin 0/3 ou 0/4 (0/6) et du ciment CEM II B-P 32.5 N à raison d'un dosage moyen de 400 KG par m 3. Préparation plastique pour un bon placement et collage ou mortiers prêt à gâcher dans des sacs de 25 kg. Il reste juste à ajouter de l'eau au mélange pour obtenir un mortier plastique agréable à poser. Le béton de remplissage dans les alvéoles en micro béton doit suivre la norme NF EN Pour une mise en œuvre correcte du béton, il est conseillé de remplir les alvéoles avec du micro béton (gravier de 10 mlm). Le dosage moyen du béton sera de 350 kg minimum de ciment par m 3 fait sur le chantier ou d'une classe de résistance C 25 / 30 pour du béton de centrale, dans les alvéoles verticales, les linteaux, les chaînages horizontaux et rampants (mouiller les blocs avant coulage). Vérifier la provenance et la qualité des matériaux. Demander les fiches techniques des produits aux fabricants et fournisseurs. Pour tous les détails, consulter le guide général de pose des blocs traditionnels courant en béton chez votre fabricant de bloc. Quelques outils du maçon poseur de bloc traditionnel courant en béton Truelle de 24 cm, niveau à bulle 80 cm (sans oublier le fil à plomb), mètre, double décamètre, ficelle, tendeur et ficelle Rappel Bien lire les plans si possible au 1/50, contrôler le placement des aciers, vérifier le calepinage des blocs. Bien organiser le poste de travail avec les bons outils, stocker les matériaux assez près du poste de travail pour éviter les fatigues superflues. Équiper le personnel du matériel de sécurité individuel et collectif, pour éviter tous risques d'accidents. Chaque jour faire le compte de matériaux utilisés et de la main d'œuvre qui a travaillé sur le chantier, pour comparer vos budgets de chantier, entre dépenses prévisionnelles et réelles.

3 Mise en œuvre des blocs traditionnels courant en béton Pour bien mettre en œuvre les matériaux vous devez être équipé de l'ensemble des documents disponible dans Le guide de la mise en œuvre du bloc traditionnel courant en béton. Ce dossier CD Guide contient différents documents : Historique du bloc traditionnel Disposition constructive du bloc Préparation du support qui reçoit les blocs Mise en œuvre de la structure en béton armé dans les blocs Déchets de chantier Ce qu'il ne faut pas faire Liste des normes en vigueur Dispositions constructives de la structure en béton armé dans le bloc Mise en œuvre du bloc traditionnel Particularités d'ouvrage Le développement durable et le bloc dans la construction Pour tous les détails technique de mise en oeuvre, veuillez consulter le «CD» Guide général de mise en œuvre du bloc traditionnel : Chapitre : mise en œuvre du bloc traditionnel en béton à enduire Chapitre : mise en œuvre de la structure béton armé dans les blocs traditionnels Sans oublier les autres ouvrages qui s'associent aux murs en bloc traditionnel en béton, dans un pavillon RDC + 1 étage + comble. Pour la construction de pavillon, rapprochez-vous des normes en vigueur sans oublier les prochaines normes! Pour le bloc traditionnel en béton actuellement les normes les plus couramment utilisées. Rappel, nous sommes en zone cyclonique : 5 A venir Les D.T.U. Normes Françaises Règles de calcul Normes Européennes Avis technique fabricant de bloc Les Eurocodes 20.1 ( NF P ) / 21 / 26.1 / 42.1 NF P / NF P / RTA DOM B.A.E.L / ( PSMI 92) EN / EN 771 / EN / 2 / 6 / 8 (en mars 2010) Eurocode 8. Exemple de modification : raidisseur principal vertical et chaînage horizontal 4 Ø 10 minimum avec des cadres. Pour les pavillons de deux étages maximum (source : CERIB) Environnement & développement durable Suivant la norme NF P DEC 2004 Qualité environnementale des produits de la construction. Déclaration environnementale et sanitaire des produits de construction (Indice de classement : P01-010). Le développement durable et le bloc béton traditionnel courant. Ces points essentiels sont pour le bloc traditionnel important. Le bloc traditionnel en béton est un produit de composition de matériaux naturel. Consulter le chapitre 5 du guide général de mise en œuvre du bloc traditionnel courant en béton. Surveillez et pensez 1. à suivre les filières de traitement de vos déchets

4 Liste des ouvrages du gros œuvre maçonnerie en bloc traditionnel (50 x 20 x 20) à enduire d un pavillon RDC + 1 étage et la structure en béton armé Semelle recevant le soubassement en bloc traditionnel de 20 cm d épaisseur Soubassement en bloc traditionnel de 20 cm d épaisseur, 3 rangs maximum remplis de béton Liaison soubassement en bloc de 20 cm d épaisseur et dallage sur terre-plein et vide sanitaire Elévation du RDC en bloc traditionnel de 20 cm d épaisseur et hauteur maximum 3,00 m Renfort en joint armé sous les appuis de fenêtres Raidisseur jambage de portes et fenêtres dans les blocs traditionnels de 20 cm Chaînage horizontal sous appuis de fenêtre dans les blocs de 20 cm Linteau BA dans les blocs de 20 cm portée maximum 1,40 m voir avis technique fabricant ou BET Raidisseur principal vertical dans les blocs traditionnels de 20 cm Liaison mur en bloc traditionnel de 20 cm porteur et plancher poutrelles et hourdis Chaînage horizontal dans les blocs traditionnels de 20 cm Pignon en bloc traditionnel de 20 cm d épaisseur Liaison pignon en bloc traditionnel de 20 cm et chaînage rampant béton armé Liaison mur périphérique et mur de refends en bloc traditionnel de 20 cm Enduits sur les blocs traditionnels Document non contractuel. Pour tous les détails, consulter le CD guide général de pose des blocs traditionnels en béton disponible chez votre fabricant de blocs.

5 A Aciers semelles filantes possibilité de renfort B Amorces des raidisseurs et poteaux voir acier raidisseur vertical principal (4 Ø 10 ou 12 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles, voir BET si plus de 3 rangs) C Raidisseur chaînage horizontal du dallage, 4 Ø 10 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles, mais attention au placement D Longrine E Renfort joint armé sous appui en S de 3 mlm F Aciers jambage, pied droit passage de porte et fenêtre 2 Ø 10 ou 2 Ø12 avec des épingles G Renfort chaînage sous appui 2 Ø 12 avec des épingles de moins de 1,40 m de portée H Linteau portée maximum de 1,40 m 4 Ø 10 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles, suivant la charge I Raidisseur vertical principal 4 Ø 10 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles attention au placement K Raidisseur chaînage horizontal à hauteur du plancher ht rdc 4 Ø 10 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles, mais attention au placement L Raidisseur vertical. Renfort pignon en 4 Ø 10 avec des cadres M Aciers chaînage rampant 4 Ø 10 avec des cadres ou 2 Ø 12 avec des épingles et 1 Ø 12 vertical à chaque panne N Renfort entre chaînage horizontal et chaînage rampant en 2 Ø 10 avec des épingles O Equerres et U de renfort acier de Ø 10 P Equerres de renfort ou U 4 Ø 10 dans les cadres des aciers de chaînage horizontal ou 4 U en Ø 10 Q Equerres de liaison ou courbure des aciers R Dallage TS et renfort en U sur soubassement Rappel général sur le placement des aciers dans les murs porteurs en bloc traditionnel béton Zone cyclonique 5. Eurocode 8 60 X le Ø HA : acier haute adhérence FE E 500. Pour tout ouvrage complexe, consulter un B.E.T. Eurocode 8 : Exemple de modification : raidisseur principal vertical et chaînage horizontal 4 Ø 10 minimum avec des cadres, pour les pavillons de deux étages maximum (source CERIB) Acier de refend avec des cadres Ø 6 O N L M M Q J K H I P I F G I R E P Chaînage H Équerres d'angles A Chaînage H Équerres de refend Recouvrement 0,60 m et 3 cadres C B 50 X le Ø ou 3 cadres D B Croisement F Schéma de principe Nota : dans ce dossier la portée maximale des linteaux dans les blocs est de 1,40 m, au delà consulter un BET ou l avis technique du fabricant de bloc

6 Mise en œuvre des blocs traditionnels courant en béton Préparation du support pour les blocs traditionnels en soubassement Semelles supportant le soubassement en bloc du pavillon (voir DTU 20.1, oct 08 ) Vérifier le bon placement des aciers avant pose des blocs, le support doit être propre. Ne pas oublier d'humidifier le support et les blocs avant la pose du mortier et des blocs. Acier amorce attente des raidisseurs de jambage de porte et fenêtre 2 Ø 10 ou 12 avec épingles Recouvrement vertical 3 épingles ou 0,50 m (Attention Eurocode : 60 x le Ø) Semelle coulée dans un coffrage ou en pleine masse Le béton doit être brut et pas lissé pour que le mortier adhère au béton Acier de semelle filante Pensez sécurité, protégez les extrémités des aciers Béton de propreté et film anti-termite Acier de renfort semelle filante Acier équerres de renfort dans les angles des semelles en BA Acier amorce, attente raidisseur principal surtout aux angles et refends 4 Ø 10 avec cadres ou 2 Ø 12 avec épingles Recouvrement vertical 3 cadres ou 0,50 m (Attention Eurocode 8 : 60 x le Ø) Pose du mortier Le mortier de pose du bloc traditionnel peut être fait soit en mortier traditionnel sable 0/3, 0/4, 0/6 et ciment CEM II BP 32.5 N soit du mortier prêt à l emploi en sac de 25 kg voir les fiches techniques des fabricants, les épaisseurs peuvent varier entre 1,5 cm et 0,7 cm Rappel : humidifier le bloc avant la pose Joint vertical obligatoire Joint horizontal obligatoire Joint vertical réalisé après pose des blocs du rang Avant pose du bloc 4 Exemple de linéaire de joint horizontal et vertical Phases de pose des joints du bloc traditionnel Pour éviter la remontée capillaire d humidité, possibilité au 1 er rang de poser du mortier avec un hydrofuge ou autre produit 1. pose du mortier horizontalement sur toute la largeur 2. humidification du bloc, pose du bloc traditionnel et alignement 3. récupération avec la truelle du mortier qui reflu en boudin extérieur 4. remplissage du joint vertical Mortier hydrofuge au 1 er joint du RDC

7 Mise en œuvre des blocs traditionnels courant Pose du mortier Mise en œuvre en photos du bloc traditionnel Humidifier les blocs avant pose pour rafraîchir et enlever la poussière. Bien mélanger le mortier afin d obtenir une consistance plastique Bien lire les plans, et pose du 1 er bloc de tête en bloc raidisseur Vérifier les mesures et le nombre de blocs Tendeur de ficelle Vérifier les niveaux Pose du joint horizontal en mortier traditionnel ou prêt à l emploi Un boudin raisonnable de mortier doit apparaître horizontalement, puis coupure et récupération du boudin à la truelle. Puis remplissage du joint vertical Pose du bloc sur le joint horizontal Mise en place précise du bloc. Réglage à la truelle Organisation du poste de travail Mise en place des têtes Mise en place des aciers dans les alvéoles Mouiller les alvéoles et coulage du micro-béton Pensez à vibrer le béton Nettoyage du bas du raidisseur vertical Pensez sécurité et nettoyez le chantier Attention, voici ce qu il ne faut pas faire! Joint vertical? Manque de mortier Perte de mortier Pas de remplissage des joints après pose Acier mal placé Béton de mauvaise qualité Les solutions : consulter les chapitres 3.3.1, et 4 du guide général de mise en œuvre Pensez à la sécurité individuelle et collective Protection des aciers : consulter le chapitre du guide général de mise en œuvre du bloc Echafaudage de maçon Ne pas utiliser les palettes comme échafaudage NOTA : Le personnel doit avoir suivi une formation de secours aux premiers gestes qui sauvent et pour ceux qui utilisent des échafaudages, la formation échafaudage.

8 Les sites internet Les adresses utiles CER BTP CINOR ARER ADIL / CAUE DDE Géocert est une démarche menée par l ADIR, ayant bénéficié du soutien de l Europe, l Etat et La Région Réunion et s inscrivant dans le Contrat de filière matériaux & composants du BTP dont les signataires sont l Etat, La Région Réunion, le Département de La Réunion, la FR-BTP, la Chambre de Métiers et d Artisanat, la Chambre de Commerce et d Industrie et l ADIR. Les sites et adresses de votre fabricant de bloc traditionnel courant Document réalisé par ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL DE LA REUNION 8 rue Philibert, BP 327, Saint-Denis cedex Tél Télécopie Le bloc modulaire traditionnel béton / BV / avril Les documents, illustrations et photos de cette plaquette ne sont pas contractuels. Ne pas jeter sur la voie publique.

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19)

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise en œuvre Proposé

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces)

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces) VU À LA TÉLÉ Campagne TV réalisée par Briques de France Bouyer-Leroux est membre de Briques de France 6 avenue Jules Verne - BP 33237-44230 Saint-Sébastien-sur-Loire Tél. : 02 40 807 807 - Fax : 02 40

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Pourquoi des fondations pour un mur? Les fondations créent une résistance à la poussée de toute construction,

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/09-590 Annule et remplace l Avis Technique 16/05-500 Mur en blocs en béton Bloc Américain PREFABLOC Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

un mur de clôture en parpaings

un mur de clôture en parpaings N I K I T A pour LEROY MERLIN RCS Lille 384 560 942. 01/2007 Imprimé en France. MA.03 MATÉRIAUX Je construis un mur de clôture en parpaings AVEC LES CONSEILS Avant tout FAITES LE POINT SUR LES OUTILS NECESSAIRES

Plus en détail

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL Christian DE GEER Christian Commune de GRILLY Architecte - Maître d'œuvre Aménagement d'un bâtiment existant 148, Grande rue 34, chemin Jacques Belay 01220 Divonne les Bains 01 220 GRILLY Tel/Fax : 04

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Corniches Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Définition... Gamme... Caractéristiques des produits...2 Domaine d'utilisation...2 Mise en œuvre...3, 4, 5 Contrôle qualité...6 Références...7

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison.

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison. Plancher poutrelle précontrainte La solution idéale pour votre maison. Le plancher poutrelle précontrainte : la solution idéale Choisir le plancher poutrelle précontrainte, c est choisir une solution industrielle

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige LE FILM 3 SolutionS ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ Anti

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/07-529 Mur en blocs en béton Blocs Américains US Lisse SCPR Annule et remplace l'avis Technique 16/03-461 Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

TERRE CUITE L ES ACCESSOIRES MONOLITHES. c e s t é l é m e n T E R R E. Allez à l essentiel

TERRE CUITE L ES ACCESSOIRES MONOLITHES. c e s t é l é m e n T E R R E. Allez à l essentiel L ES ACCESSOIRES TERRE CUITE MONOLITHES c e s t é l é m e n T E R R E Allez à l essentiel Pose du maxilinteau et de l appui monolithe sur maçonnerie briques et béton. Réalisation d un angle avec le bloc

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces CCTP TÉLÉCHARGÉ Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis avec isolant laine de roche posés à joints minces Fabricant : Alkern Produit : Bloc Climat Localisation de votre projet

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/09-591 Mur en blocs en béton Blocs lisses ou à crépir LAFARGE Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire : Société Lafarge préfabrication Réunion

Plus en détail

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet :

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet : SOMMAIRE Applications des blocs courants & accessoires... 10 Gamme s traditionnels & Garanties NF... 12 Cette gamme regroupe tous les incontournables. On y retrouve les blocs creux, les semi-pleins, les

Plus en détail

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES évolutions possibles Dossier réalisé par Christian BÉGUÉ Cyril LASCASSIES HPY version d' août 00 Table des matières A) IMPLANTATION DE LA MAISON... )Travail à faire :... )Matériel nécessaire :... B & C)

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Avantages de l isolation par l extérieur

Avantages de l isolation par l extérieur Avantages de l isolation par l extérieur Isolation par l'extérieur : la solution la plus efficace En isolation extérieure, la mise en œuvre de est aisée, ils se maçonnent contre les façades existantes

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Solutions & Mise en œuvre

Solutions & Mise en œuvre Pont thermique et étanchéité des murs afin de construire en B.B.C. Pont thermique Rupture du pont thermique grâce à l interruption des contacts des parois, EFFICACITÉ OPTIMALE Remplissage des joints verticaux.

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont

Plus en détail

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE La gamme des Briques à Grande Vitesse est parfaitement adaptée à la pose en maisons individuelles : bgv primo bgv thermo bgv thermo+ Positionnement Le meilleur rapport

Plus en détail

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie A Maçonnerie Réalisation d ouvrages de maçonnerie Préparer une intervention en maçonnerie Protéger les ouvrages existants et identifier les points singuliers (isolants, ) Préparer le site pour l'intervention

Plus en détail

Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables

Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables Ciment Volcan Le ciment local multi-usages Un seul produit pour de multiples applications sur votre chantier. 1. Pour

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

LES PILIERS ORSOL N ENTRENT PAS DANS LA SOLIDITE DU BATIMENT. POUR LA POSE ET L ENTRETIEN NE JAMAIS UTILISER DE PRODUIT A BASE D ACIDE.

LES PILIERS ORSOL N ENTRENT PAS DANS LA SOLIDITE DU BATIMENT. POUR LA POSE ET L ENTRETIEN NE JAMAIS UTILISER DE PRODUIT A BASE D ACIDE. Conseils de pose Étapes de pose Quel que soit le type de support que vous avez, vérifiez que votre support admette les produits ORSOL. Reportez vous à la fiche Accessoires de pose ORSOL. Utilisez exclusivement

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré

Nota : Les informations en rouge sont à renseigner par le prescripteur. BETOMUR RTh Coffré Nota : Les informations en rge sont à renseigner par le prescripteur BETOMUR RTh Coffré L'entreprise devra la frniture et la mise en œuvre d'un procédé de Mur à Coffrage et Isolation Intégrée (MC2I), de

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique Commande de Missions Demande de Devis N : Reçu : Échéance : Facturation à : Projet : adresse : adresse du projet : BP : CP : CP : Ville : Ville : Position GPS : Tel : Fax : Google Maps Lien vers un mode

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

maçonnerie à enduire Points singuliers Homogénéité du support de l enduit Chainages - linteaux Coffres de volets roulants

maçonnerie à enduire Points singuliers Homogénéité du support de l enduit Chainages - linteaux Coffres de volets roulants maçonnerie à enduire Homogénéité du support de l enduit Il est toujours préférable de réaliser des supports d enduit homogènes, en utilisant des planelles devant les nez de plancher et les chaînages, ou

Plus en détail

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel.

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel. Solutions CLIMAmur Mur la nouvelle gamme de briques climatiques à isolation intégrée Murbric, Mur Hybride ou Monomur, la gamme des briques Porotherm apportent des solutions innovantes qui réponden t aux

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1

SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1 Comm ent r ent rer l es do nnées p rop res aux br iq ues d e mur? SUPPORT D UTILISATION DE Devis BRIQUE V 2.1 15/03/04 SOMMAIRE Configuration Minimale nécessaire Comment installer Devis BRIQUE? Les éléments

Plus en détail

L offre Bloc Béton sur mesure

L offre Bloc Béton sur mesure L offre Bloc Béton sur mesure 2013 Les blocs béton, nouvelle génération, multi conforts pour mieux vivre, le matériau du bien être. Solutions Pradier Blocs "Économique et Durable" Un Bloc toujours aussi

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23.

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23. 90.23 REALISER UNE DALLE DE BETON CONSEIL Castorama La dalle de béton page 2 La préparation page 3&5 Le béton page 6 Le dressage pages 7 page 1/7 LA DALLE DE BETON La dalle de béton (sur terre-plein) est,

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

SAUTON Emmanuel 12, rue de la Fontaine 17490 GOURVILLETTE. Le 15 / 02 / 2015 DEVIS N : 15-02-2015 Valable jusqu au : 15/04/2015

SAUTON Emmanuel 12, rue de la Fontaine 17490 GOURVILLETTE. Le 15 / 02 / 2015 DEVIS N : 15-02-2015 Valable jusqu au : 15/04/2015 A l attention de : Monsieur PINTO David et Mademoiselle GIRAUD Marina 41, Route de la Gare 17600 MEDIS Tél.: **-**-**-**-** / Fax : **-**-**-**-** / Portable : **-**-**-**-** ADRESSE mail : ******@******

Plus en détail

Le système de construction YTONG

Le système de construction YTONG Crédit photo : Maisons 4807 Edi on 2013 Le système de construction YTONG Le système de construction YTONG Xella Thermopierre S.A. - Le Pré Châtelain - Saint-Savin - 38307 BOURGOIN JALLIEU Téléphone :

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo 034 Crédit Photos : J.J. Bernier Juin 00 Imprimé sur du papier 60% recyclé BGV Primo BGV Costo 6 avenue Jules Verne BP 3337 4430 SaintSébastiensurLoire Tél. 0 40 807 807 Fax 0 40 807 808 www.bouyerleroux.com

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562 STRUCTURES INNOVANTES Planibloc DTA n 16 / 08-562 facilite la construction. Un meilleur rendement : 30% de chantiers en plus. Un montage au mortier-colle, une pose facilitée > Poids allégé 1 2 3 > Pas

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON **********

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** DELEGATION TERRITORIALE OUEST REMPLACEMENT D UNE CONSTRUCTION MODULAIRE ABRITANT DES BUREAUX PAR UNE CONSTRUCTION DURABLE ET MISE EN

Plus en détail

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique DEMANDE DE DEVIS Demande à transmettre à contact@be-gph.fr N : Reçu : Demandeur : Coordonnées du PROJET : Vous êtes : Particulier Professionnel (3) Nom Prénom* adresse du (1) Raison sociale : projet* Nom

Plus en détail

Avantages de l isolation par l intérieur

Avantages de l isolation par l intérieur Avantages de l isolation par l intérieur Isolation par l'intérieur : la solution la plus courante L isolation par l intérieur s'impose lorsque l'on souhaite conserver l'aspect extérieur du bâtiment ou

Plus en détail

Réussir la pose des piliers et portails

Réussir la pose des piliers et portails Réussir la pose des piliers et portails LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! LES OUTILS ET LE MATÉRIEL NÉCESSAIRES À LA POSE DES PILIERS ET PORTAILS Perceuse (et foret à béton dans le cas où le trou

Plus en détail

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose Guide de pose Guide de pose YTONG Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du Système de construction YTONG. Toutefois,

Plus en détail

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel GELIMATIC et - GELIMAXI GAMME BRIQUE EP. 0 CM - POSE TRADITIONNELLE GELIMATIC et - GELIMAXI Points forts Montage au mortier traditionnel. Brique isolante qui participe à l isolation de la paroi. Un gain

Plus en détail

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE

LE CENTRE DE FORMATION THERMOPIERRE GUIDE DE POSE Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Briques de murs POROTHERM R20

Briques de murs POROTHERM R20 Briques de murs POROTHERM R20 123 POROTHERM R20 Maçonnerie Roulée 20 cm largeur 200 mm Même hauteur que les Monomurs POROTHERM En refend, appareillages facilités avec les murs extérieurs RC 110 Longueur

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr

Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr la construction devient un jeu d enfant En cours de validation Avant de construire sa maison, il est nécessaire de s attarder sur

Plus en détail

mur'max Cahier technique R th = 7 m 2.K / W Le système constructif à isolation thermique très haute performance bouyer leroux terre cuite

mur'max Cahier technique R th = 7 m 2.K / W Le système constructif à isolation thermique très haute performance bouyer leroux terre cuite Cahier technique R th = 7 m 2.K / W Le système constructif à isolation thermique très haute performance bouyer leroux terre cuite www.biobric.com , l'excellence thermique, le confort et la durabilité en

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L 90.02 CONSTRUIRE UN MURET C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 Le piquetage page 2 La fouille pages 3 Le coulage de la semelle page 3 L a l i g n e m e n t page 4 Les joints page

Plus en détail