Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP)"

Transcription

1 La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) Les plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) sont-elles correctement utilisées dans votre entreprise? Les PEMP sont des équipements de travail permettant d exécuter des travaux en hauteur en toute sécurité. Elles peuvent être toutefois dangereuses lorsqu elles ne sont pas utilisées correctement. Les principaux dangers sont: chute de personnes se trouvant sur la plateforme de travail renversement de la PEMP coincement de personnes entre la plateforme de travail et des installations fi xes (parties de bâtiments, etc.) blessures occasionnées par la chute d objets Cette liste de contrôle vous permettra de mieux maîtriser ces dangers. Référence: f

2 Vous trouverez ci-après une série de questions concernant la prévention des dangers liés au thème de cette liste. Récapitulez les questions 1 à 11 (première partie de la liste de contrôle) lors de la planification de chaque intervention nécessitant l utilisation d une PEMP. Si une question ne s applique pas à l intervention prévue, il y a tout simplement lieu de la barrer. Si vous avez répondu ou en partie à une question, des mesures s imposent. Veuillez les noter au verso. Organisation et planification 1 La PEMP convient-elle à l intervention prévue? (Fig. 1) Les PEMP servent exclusivement à atteindre des postes de travail en hauteur. Il est interdit de pénétrer sur la plateforme de travail ou de quitter cette dernière en position élevée. La hauteur de travail et la portée latérale doivent être suffisantes pour exécuter les travaux prévus sans équipements supplémentaires (échelles, plateformes, etc.). La PEMP utilisée doit être adaptée aux caractéristiques du sol du lieu d intervention (sol plane, sol irrégulier, déclivité du terrain, etc.). Les PEMP équipées de moteurs à combustion ne doivent pas être utilisées à l intérieur des locaux. Fig. 1: la PEMP ne doit pas être utilisée à la place d une grue. 2 Le lieu d intervention présente-t-il des dangers (grues, trafic, sol, lignes électriques) et a-t-on pris des mesures de protection appropriées (voir directive Suva 1863.f)? En cas de doute, il faut inspecter le lieu d intervention et examiner les différents points en détail avec le concours du vendeur ou du loueur de la PEMP. 3 A-t-on désigné un auxiliaire sachant actionner le dispositif d abaissement d urgence en cas de difficulté sur le lieu d intervention? Inscrire le nom, le prénom et le numéro de téléphone portable de la personne à la page 6. 4 Les équipements de protection individuelle (EPI) nécessaires à l intervention sont-ils disponibles? (Fig. 2) 5 Le responsable de l intervention vérifie-t-il les points indiqués dans la deuxième partie de la présente liste de contrôle et corrige-t-il l inobservation des règles de sécurité? Inscrire le nom et le prénom de la personne à la page 6. en partie en partie Fig. 2: les PEMP à élévation multidirectionnelle présentent un risque de chute accru. Chaque per - sonne présente sur la plateforme doit être munie d un harnais d antichute (EPI antichute). Catégories de PEMP Verticale non-automotrice (1a): PEMP à élévation suivant axe vertical sur stabilisateurs Multidirectionnelle non-automotrice (1b): PEMP à élévation multidirectionnelle sur véhicules et châssis porteurs sur stabilisateurs Verticale automotrice (3a): PEMP à élévation suivant axe vertical en position de transport Multidirectionnelle automotrice (3b): PEMP à élévation multidirectionnelle en position de transport

3 Formation et instruction des opérateurs 6 Les opérateurs de la PEMP satisfont-ils aux exigences requises pour les tâches qui leur sont confiées? Exigences: 18 ans révolus ou 16 ans min. pour les apprentis (en fonction du règlement d apprentissage) santé physique et psychique (bonne acuité visuelle et auditive, pas d addiction à l alcool, aux drogues ou aux médicaments) comportement fiable, responsable et prudent absence de vertige compréhension technique 7 Les opérateurs disposent-ils d une formation suffisante? Les opérateurs doivent disposer d une formation de base théorique et pratique dûment consignée pour la catégorie de PEMP utilisée. Des cours de formation peuvent être effectués auprès d un centre spécialisé (par ex. des fabricants ou des loueurs de PEMP. Les entreprises disposant de formateurs qualifiés sont autorisées à former des opérateurs. Fig. 3: les opérateurs de PEMP doivent suivre une formation basée sur la notice d instructions de l engin. 8 Une instruction supplémentaire est-elle prévue pour les opérateurs devant utiliser un modèle avec lequel ils ne sont pas encore familiarisés? (Fig. 3) L instruction porte sur les dangers et les particularités spécifiques à l engin (charge utile, poids, fonctions du tableau de commande, fonctionnement du dispositif d abaissement d urgence, etc.). L instruction doit être consignée et dispensée par une personne disposant d une bonne connaissance de l engin. Documentation et maintenance 9 La notice d instructions est-elle disponible dans la langue parlée sur le lieu d intervention? La notice d instructions contient des indications sur la destination de l engin, les interventions autorisées, les dangers liés à l utilisation de la PEMP ainsi que le maniement et la maintenance de cette dernière. Fig. 4: la date des prochains travaux de maintenance peut être indiquée sur une plaquette apposée sur l engin. 10 Lors de l achat d une PEMP: l engin est-il dûment accompagné d une déclaration de conformité? 11 Les travaux de maintenance de la PEMP sont-ils dûment réglementés? (Fig. 4) Les PEMP doivent être régulièrement contrôlées, entretenues et remises en état conformément aux prescriptions de maintenance du fabricant. Les travaux de maintenance doivent être consignés.

4 La deuxième partie de la liste de contrôle porte sur l utilisation de la PEMP sur le lieu d intervention. Les questions 12 à 25 sont destinées au responsable de l intervention. Si vous avez répondu non à une question, vous devez impérativement réexaminer la procédure d intervention et interrompre temporairement les travaux. Utilisation de la PEMP 12 Un contrôle visuel et de fonctionnement est-il effectué avant le début des travaux? Tenir compte des prescriptions figurant dans la notice d instructions. Exemples de points à contrôler en priorité: organes de commande (arrêt d urgence y compris) étanchéité du système hydraulique état général de la PEMP fermeture du portillon 13 La PEMP est-elle adaptée à la déclivité du terrain sur le lieu d intervention? La notice d instructions spécifie la déclivité admissible. 14 Le moteur de la PEMP est-il adapté au lieu d intervention? Les PEMP à moteur thermique (diesel ou GPL) sont exclusivement réservées aux travaux en extérieur. 15 La hauteur de travail et la portée latérale de la PEMP sont-elles suffisantes pour exécuter les travaux prévus sans équipements supplémentaires (échelles, plateformes, etc.)? (Fig. 5) Fig. 5: la hauteur de travail et la portée latérale de la PEMP sont spécifi ées dans la notice d instructions. 16 La résistance du sol du lieu d intervention de la PEMP est-elle suffisante? La plus grande prudence est de mise en cas d intervention sur un sol irrégulier ou à proximité d une plaque ou d une grille recouvrant une ouverture dans le sol! Principes d évaluation des sols: voir «Check-list pour les conducteurs de camions-grue» (réf f). 17 En cas d utilisation d une PEMP sur stabilisateurs (catégories 1a et 1b): utilise-t-on des plaques de répartition appropriées et les stabilisateurs sont-ils correctement centrés? (Fig. 6) 18 Veille-t-on à ne pas dépasser la charge utile maximale de la PEMP? Tenir compte également du poids des personnes, des outils et du matériel. Fig. 6: des plaques de répartition doivent être placées sous les stabilisateurs des PEMP utilisées sur un sol irrégulier. 19 En cas d utilisation d une PEMP automotrice (catégories 3a et 3b): veille-t-on à sécuriser les zones à risque de chute sur le lieu d intervention? (Fig. 7) 20 Les grues ou lignes électriques et autres dangers similaires à proximité du lieu d intervention sont-ils sécurisés? Les grues et lignes électriques à proximité du lieu d intervention doivent être mises hors tension (voir directive Suva 1863.f). Fig. 7: les zones à risque de chute doivent être pourvues d une plinthe convenablement fi xé e.

5 21 La zone dangereuse au sol autour de la PEMP est-elle signalée? (Fig. 8) En cas d intervention sur la voie publique, il faut tenir compte des prescriptions de l ordonnance concernant les normes applicables à la signalisation des routes, des chemins pour piétons et des chemins de randonnée pédestre (RS ). 22 Les travaux sont-ils immédiatement interrompus en cas de vent ou d orage? La vitesse maximale admissible du vent est indiquée dans la notice d instructions. 23 A-t-on désigné un auxiliaire chargé de dispenser les premiers secours en cas d urgence (voir question 3)? La surveillance de l opérateur travaillant sur la PEMP doit être garantie en tout temps. La liaison entre le sol et la plateforme peut s effectuer au moyen de téléphones portables ou d appareils de radiocommunication. Fig. 8: le lieu d intervention doit être signalé de manière à ce que les passants ne pénètrent pas dans la zone dangereuse de la PEMP. 24 Les équipements de protection individuelle (EPI antichute) requis pour les PEMP à élévation multidirectionnelle (catégories 1b et 3b) sont-ils correctement utilisés? (Fig. 9) 25 Les opérateurs retirent-ils la clé de contact lorsqu ils quittent la PEMP? La clé de contact doit être retirée et mise en sûreté pendant les pauses et en fin de journée, afin d interdire l utilisation de la PEMP aux personnes non autorisées. Si vous avez constaté d autres dangers concernant ce thème dans votre entreprise, notez également au verso les mesures qui s imposent. Fig. 9: encordement obligatoire sur les PEMP à élévation multidirectionnelle. Attention: utiliser uniquement les points d ancrage autorisés et réduire au maximum la longueur de la corde de retenue!

6 Liste de contrôle (1 re partie) remplie par: Nom: Prénom: Date: Signature: Liste de contrôle (2 e partie) remplie par: Nom: Prénom: Date: Signature: Auxiliaire en cas d urgence (question 3): Nom: Prénom: Tél. portable: Lieu d intervention (entreprise, adresse): Plan de mesures: plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) N o Mesure à mettre en œuvre Délai Responsable Marque: Type: Année de fabrication: Mesure exécutée Remarques Contrôle Date Visa Date Visa Cette liste de contrôle doit être complétée avant chaque intervention nécessitant l utilisation d une PEMP. Si vous voulez nous contacter pour des renseignements: tél , fax pour commander: fax , tél Edition: mars 2013 Suva, division sécurité au travail, case postale 287, 1001 Lausanne Référence: f

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP)

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) Les plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) sont-elles correctement utilisées dans votre

Plus en détail

Liste de contrôle Remontées mécaniques et téléskis

Liste de contrôle Remontées mécaniques et téléskis La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Remontées mécaniques et téléskis Votre entreprise garantit-elle les conditions de sécurité nécessaires au personnel d exploitation des remontées mécaniques

Plus en détail

Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI)

Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI) Qu en est-il du port des EPI dans votre entreprise? En tant qu employeur, vous êtes tenu, de par la loi, de

Plus en détail

Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI)

Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI) La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Equipements de protection individuelle (EPI) Qu en est-il du port des EPI dans votre entreprise? En tant qu employeur, vous êtes tenu, de par la loi, de

Plus en détail

Machines CNC à travailler le bois Liste de contrôle

Machines CNC à travailler le bois Liste de contrôle Machines CNC à travailler le bois Liste de contrôle Centres d usinage, machines à enceinte partielle La sécurité est-elle assurée dans votre entreprise lorsque vous ou votre personnel travaillez avec une

Plus en détail

Six règles vitales pour le montage et l entretien des lignes électriques aériennes à haute tension

Six règles vitales pour le montage et l entretien des lignes électriques aériennes à haute tension Six règles vitales pour le montage et l entretien des lignes électriques aériennes à haute tension La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc)

Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc) Les installations de soudage à l arc électrique dans votre entreprise sont-elles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues (Ordonnance sur les grues) du 27 septembre 1999 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 83, al. 1, de la loi sur l assurance-accidents

Plus en détail

Liste de contrôle Protection de la peau dans l agroalimentaire, les cuisines collectives et la restauration

Liste de contrôle Protection de la peau dans l agroalimentaire, les cuisines collectives et la restauration La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Protection de la peau dans l agroalimentaire, les cuisines collectives et la restauration La protection de la peau est-elle suffisamment prise en compte

Plus en détail

Le travail à la scie circulaire de chantier Comment réduire le risque

Le travail à la scie circulaire de chantier Comment réduire le risque Le travail à la scie circulaire de chantier Comment réduire le risque Sommaire Les accidents liés aux scies circulaires de chantier entraînent souvent de graves blessures. Vous pouvez éviter ces accidents

Plus en détail

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues (Ordonnance sur les grues) 832.312.15 du 27 septembre 1999 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 83,

Plus en détail

La Prévention des Risques de Chute (T9)

La Prévention des Risques de Chute (T9) الاتحاد التونسي للصناعة و التجارة و الصناعات التقلیدیة FEDERATION NATIONALE DES ENTREPRENEURS DE BTP Programme de formation 2011 : LE CHARGE DE SECURITE DANS LES CHANTIERS DE BTP Thème : La Prévention

Plus en détail

Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics

Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles de sécurité. La sécurité au travail

Plus en détail

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues

Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues Ordonnance sur les conditions de sécurité régissant l utilisation des grues (Ordonnance sur les grues) du 27 septembre 1999 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 83, al. 1, de

Plus en détail

Neuf règles vitales pour le montage de charpentes métalliques

Neuf règles vitales pour le montage de charpentes métalliques Neuf règles vitales pour le montage de charpentes métalliques La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles de sécurité. La sécurité au travail

Plus en détail

Séminaire de AVSST. Chariots de manutention Plate forme élévatrices de travail. Bussigny, le 7 juin JMG Conseils Sécurité Formation

Séminaire de AVSST. Chariots de manutention Plate forme élévatrices de travail. Bussigny, le 7 juin JMG Conseils Sécurité Formation Séminaire de AVSST Chariots de manutention Plate forme élévatrices de travail Bussigny, le 7 juin 2016 JMG Conseils Sécurité Formation Tél 079/746.49.24 Rte de Chésalles 28 1723 Marly www.jmgsecu.ch jean

Plus en détail

Code du bien-être au travail. Livre IV.- Equipements de travail. Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur

Code du bien-être au travail. Livre IV.- Equipements de travail. Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur Code du bien-être au travail Livre IV.- Equipements de travail Titre 5.- Equipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur Transposition en droit belge de la Directive 2009/104/CE du Parlement

Plus en détail

Liste de contrôle Protection de la peau au travail

Liste de contrôle Protection de la peau au travail La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Protection de la peau au travail La protection de la peau est-elle suffisamment prise en compte dans votre entreprise? Substan ces irritantes et sensibilisantes

Plus en détail

Grues auxiliaires sur camion avec marquage «CE»

Grues auxiliaires sur camion avec marquage «CE» GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Srassen, 9 février 2015 ITM-SST 1233.1 Grues auxiliaires sur camion avec marquage «CE» Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 5 pages Est aussi

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme)

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) Les installations de soudage au gaz de votre entreprise sontelles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE

CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Logo de l organisme de Formation Intitulé CACES R389 CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Public Personnel de l entreprise reconnu apte physiquement par le médecin du Travail et susceptible d être affecté

Plus en détail

Maison Individuelle :

Maison Individuelle : FICHE DE VALIDATION DE MOTORISATION Portail battant automatique ou par impulsion hors vue en habitation (collective ou individuelle) en zone publique (motorisation d un portail manuel) Tampon de l entreprise

Plus en détail

Liste de contrôle Préparation à l envoi d un collaborateur à l étranger

Liste de contrôle Préparation à l envoi d un collaborateur à l étranger La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Préparation à l envoi d un collaborateur à l étranger Dans votre entreprise, êtes-vous préparé à envoyer des collaborateurs en voyage d affaires à l étranger

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc)

Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage et coupage (travaux de soudage à l arc) Les installations de soudage à l arc électrique dans votre entreprise sont-elles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

A019P2. Porte-vélo 2 vélos sur attelage pliable. 45kg mini. Notice de montage. Lire impérativement la notice avant toute utilisation.

A019P2. Porte-vélo 2 vélos sur attelage pliable. 45kg mini. Notice de montage. Lire impérativement la notice avant toute utilisation. A019P2 Porte-vélo 2 vélos sur attelage pliable Notice de montage 45kg mini 2x 30 kg maxi Lire impérativement la notice avant toute utilisation A lire avant toute utilisation recommandations importantes

Plus en détail

Directive. Contrôle et maintenance des installations d éclairage public. ESTI nº 244 version 1016 f. Auteur. Remplace ESTI

Directive. Contrôle et maintenance des installations d éclairage public. ESTI nº 244 version 1016 f. Auteur. Remplace ESTI Inspection fédérale des installations à courant fort ESTI ESTI nº 244 version 1016 f Directive Contrôle et maintenance des installations d éclairage public Auteur ESTI Valable à partir du 01.10.2016 Remplace

Plus en détail

Assistants de Prévention décembre 2013

Assistants de Prévention décembre 2013 Assistants de Prévention décembre 2013 15 domaines de Prévention des risques Sécurité incendie Electricité Gestes et postures Equipements de protection individuelle (EPI) Matières dangereuses Radioprotection

Plus en détail

Description de l expérience de travail Mécanicien de camions et transport

Description de l expérience de travail Mécanicien de camions et transport Description de l expérience de travail Mécanicien de camions et transport Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille

Plus en détail

Document réalisé conjointement avec

Document réalisé conjointement avec SYNDICAT FRANÇAIS DE L ECHAFAUDAGE DU COFFRAGE ET DE L ETAIEMENT Document réalisé conjointement avec RISQUES PROFESSIONNELS ET AVEC LA COLLABORATION DE LA CRAMIF ET DE L'INRS MONTAGE ET DÉMONTAGE DES ÉCHAFAUDAGES

Plus en détail

Adresse de l installation :.. Date de l installation du portail :... Autres informations éventuelles sur le portail :

Adresse de l installation :.. Date de l installation du portail :... Autres informations éventuelles sur le portail : FICHE DE VALIDATION DE MOTORISATION Portail battant automatique ou par impulsion sur un lieu de travail (motorisation d un portail manuel) Tampon de l entreprise Un portail donnant un accès direct avec

Plus en détail

Description de l expérience de travail Conducteur de chariot-grue

Description de l expérience de travail Conducteur de chariot-grue Description de l expérience de travail Conducteur de chariot-grue Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel

Plus en détail

Description de l expérience de travail Conducteur de treuil sur camion à flèche

Description de l expérience de travail Conducteur de treuil sur camion à flèche Description de l expérience de travail Conducteur de treuil sur camion à flèche Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de

Plus en détail

Appareils de levage mobiles à équipement interchangeable avec marquage «CE»

Appareils de levage mobiles à équipement interchangeable avec marquage «CE» GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, 9 février 2015 ITM-SST 1241.1 Appareils de levage mobiles à équipement interchangeable avec marquage «CE» Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions

Plus en détail

connaître les précautions à prendre pour assurer leur propre sécurité, celle de leurs collègues de travail et, le cas échéant, celle des usagers

connaître les précautions à prendre pour assurer leur propre sécurité, celle de leurs collègues de travail et, le cas échéant, celle des usagers La réglementation relative à la santé et sécurité au travail impose aux collectivités territoriales de former leurs agents afin de leur faire connaître les précautions à prendre pour assurer leur propre

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE ANCRAGE À CORPS MORT VECTASAFE NORME EN 795 CLASSE E PROTECTION INDIVIDUELLE > POINTS D ANCRAGE > CORPS MORT

NOTICE TECHNIQUE ANCRAGE À CORPS MORT VECTASAFE NORME EN 795 CLASSE E PROTECTION INDIVIDUELLE > POINTS D ANCRAGE > CORPS MORT NORME EN 795 CLASSE E DÉFINITION L ancrage à corps mort VECTASAFE est un système de protection individuel contre les chutes de hauteur. Il est exclusivement réservé à la mise en sécurité de personnes et

Plus en détail

Neuf règles vitales pour les travaux en toitures et façades

Neuf règles vitales pour les travaux en toitures et façades Neuf règles vitales pour les travaux en toitures et façades La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles de sécurité. La sécurité au travail

Plus en détail

Fiche de spécification Usage de la nacelle élévatrice automotrice FR

Fiche de spécification Usage de la nacelle élévatrice automotrice FR FICHE DE SPECIFICATION DE LA FORMATION automotrice (IS-005) Version TC-K 20-06-09 GROUPE CIBLE Les collaborateurs qui se déplacent et travaillent en hauteur sur un terrain d entreprise, dans des installations,

Plus en détail

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence MCU 5300 Series

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence MCU 5300 Series Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence MCU 5300 Series Sur cette page: Symboles de sécurité Directives d'utilisation Mises en garde liées à la sécurité Spécifications techniques

Plus en détail

Analyse de la structure du portail à manœuvrer

Analyse de la structure du portail à manœuvrer Vérification et analyse des risques pour portails coulissants Rév. 3.00 Conformément à la Directive Machines 98/37/CE et aux parties applicables des normes EN 13241-1; EN 12453; EN 12445; EN 12635 01/09/2007

Plus en détail

LES RÈGLES D OR DE TOTAL SÉCURITÉ AU POSTE DE TRAVAIL. Les Règles d or de Total - 2. ochure REGLE 2017_FR.indd 2 13/02/ :19

LES RÈGLES D OR DE TOTAL SÉCURITÉ AU POSTE DE TRAVAIL. Les Règles d or de Total - 2. ochure REGLE 2017_FR.indd 2 13/02/ :19 LES RÈGLES D OR DE TOTAL SÉCURITÉ AU POSTE DE TRAVAIL Les Règles d or de Total - 2 ochure REGLE 2017_FR.indd 2 13/02/2017 12:19 Objectifs SÉCURITÉ AU POSTE DE TRAVAIL LES RÈGLES D OR DE TOTAL Pour éviter

Plus en détail

Notice de montage SILLIA Energie

Notice de montage SILLIA Energie Fabricant français de panneaux solaires Notice de montage SILLIA Energie Notice de montage SILLIA Energie pour module photovoltaïque équipé du cadre Standard : 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F- 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM PICALU

Plus en détail

Ecrasé par un élément préfabriqué en béton cellulaire. Publication 13044.f

Ecrasé par un élément préfabriqué en béton cellulaire. Publication 13044.f Ecrasé par un élément préfabriqué en béton cellulaire Publication 13044.f Ecrasé par un élément préfabriqué en béton cellulaire Choc sur le chantier d un immeuble: Cédric P.* (23 ans) meurt écrasé sous

Plus en détail

Cahier Des Clauses Techniques Particulières

Cahier Des Clauses Techniques Particulières Cahier Des Clauses Techniques Particulières MAITRE DE L'OUVRAGE : COMMUNE de SAINT-SULPICE-LA-POINTE Madame le Maire Parc Georges Spénale 81370 SAINT-SULPICE-LA-POINTE Tél 05 63 40 22 00 / Fax 05 63 40

Plus en détail

Analyse de la structure de la porte à manœuvrer

Analyse de la structure de la porte à manœuvrer Vérification et analyse des risques pour portes sectionnelles Rév. 3.00 Conformément à la Directive Machines 98/37/CE et aux parties applicables des normes EN 13241-1; EN 12453; EN 12445; EN 12635 01/09/2007

Plus en détail

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03 Préambule La collectivité, en tant qu employeur, doit respecter des prescriptions règlementaires de sécurité et de santé pour l'utilisation d équipements de travail (machines, appareils, outils, engins,

Plus en détail

BIENVENUE AU CHEMPARK KREFELD-UERDINGEN

BIENVENUE AU CHEMPARK KREFELD-UERDINGEN BIENVENUE AU CHEMPARK KREFELD-UERDINGEN Consignes de sécurité Veuillez lire les consignes de sécurité avant de pénétrer dans le Chempark et veuillez les respecter pendant toute la durée de votre présence

Plus en détail

Appareil de commande, de régulation et d affichage Type /...

Appareil de commande, de régulation et d affichage Type /... Remarques concernant la présente notice d instructions Lors de travaux dans des zones à risques d explosion, la sécurité des personnes et des installations est subordonnée au respect des consignes de sécurité

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité Fiche VRE.32 Équipements de travail et de protection individuelle Code du Travail Articles R4323-1 à R4323-28 Code du Travail R4323-91 à R4323-106 Arrêté du 22 octobre 2009

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA SECURITE

LES FORMATIONS A LA SECURITE Service Hygiène et sécurité LES FORMATIONS A LA SECURITE Réglementation Fiche 10 Janvier 2009 L élu employeur a obligation de veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous

Plus en détail

NACELLE DE MANUTENTION

NACELLE DE MANUTENTION NACELLE DE MANUTENTION PREAMBULE IMPORTANT Pour l emploi de ce produit et pour prendre en considération toutes les restrictions d usage, il est important de se référer au chapitre 3 : «Conditions et limites

Plus en détail

SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien

SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien SECUR 300T Instruction d emploi et d entretien Référence du document : SL-SECUR 300 T 2015 V1-1 Mise à jour le 4 juin 2015 Ce document traite des modalités de pose, d utilisation et d entretien des interfaces

Plus en détail

NF EN A1 Norme de produit

NF EN A1 Norme de produit Norme nf en 13241-1+ A1 Informations générales : Les points importants les points importants La date Le 2 Mai 2005, arrêt de la norme NFP 25362 et application de la norme européenne NF EN 13241-1, modifiée

Plus en détail

Autoprotection Déplacement sur les voies & Travailler sur les voies RTE 20100

Autoprotection Déplacement sur les voies & Travailler sur les voies RTE 20100 Autoprotection Déplacement sur les voies & Travailler sur les voies RTE 20100 1 Objectif Table des matières La présente brochure s adresse aux personnes qui effectuent des travaux en autoprotection ou

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE Objectif La présente politique établit les règles qui devront s appliquer pour prévenir les risques liés à la circulation dans les chantiers de construction et aux travaux impliquant des équipements de

Plus en détail

LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR

LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR LA SECURITE DU TRAVAIL EN HAUTEUR 450, avenue de l Europe - ZIRST - 38330 Montbonnot-Saint-Martin/Grenoble Téléphone (33) 04 76 04 16 06 - Téléfax (33) 04 76 04 16 00 GAMESTREAM: SARL AU CAPITAL DE 22867

Plus en détail

Ordonnance sur les instruments de mesure

Ordonnance sur les instruments de mesure Ordonnance sur les instruments de mesure (OIMes) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 15 février 2006sur les instruments de mesure 1 est modifiée comme suit: Art. 4, let.

Plus en détail

RISQUES GENERAUX CHANTIER

RISQUES GENERAUX CHANTIER GENERAUX CHANTIER Ordre et propreté - chute de personnes sur le sol stockage correct des matériaux et outils qui ne sont pas à utiliser directement garder libres les passages, en particulier les issues

Plus en détail

Prise électrique de jardin avec piquet

Prise électrique de jardin avec piquet Prise électrique de jardin avec piquet FR Notice d utilisation GS 2 DE GS 4 DE IMPORTANT : Lisez et conservez cette notice d'utilisation. Respectez et suivez les consignes de sécurité. Sommaire Page 1

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION PLATEFORME INDIVIDUELLE ROULANTE 4 ROUES

NOTICE D UTILISATION PLATEFORME INDIVIDUELLE ROULANTE 4 ROUES NOTICE D UTILISATION PLATEFORME INDIVIDUELLE ROULANTE 4 ROUES Conforme au Décret 2004-924 Références PIR 32 348 6 Marches PIR 32 349 7 Marches PIR 32 350 8 Marches PIR 32 351 9 Marches PIR 32 352 10 Marches

Plus en détail

12 Chute de hauteur. Pour prévenir ce risque on peut : Fiche 12 Chute de hauteur Synergie Ecole-Entreprise-Prévention 1/6

12 Chute de hauteur. Pour prévenir ce risque on peut : Fiche 12 Chute de hauteur Synergie Ecole-Entreprise-Prévention 1/6 Élève Nom Prénom Période de formation en entreprise Du au Diplôme et spécialité Etablissement scolaire Entreprise d accueil 12 Chute de hauteur L échelle ne doit servir qu à passer d un niveau à un autre

Plus en détail

Manuel de montage et d utilisation

Manuel de montage et d utilisation Echelles télescopiques Echelles multi-positions Plates-formes de travail Echelles simples Echelles doubles Echelles multi-fonctions Manuel de montage et d utilisation conformément à la norme EN 131-3:

Plus en détail

1 Description. 2 Risques. Fiche de prévention /2016. Informations théoriques : utilisation correcte du harnais antichute 1/6

1 Description. 2 Risques. Fiche de prévention /2016. Informations théoriques : utilisation correcte du harnais antichute 1/6 Fiche de prévention 1041 01/2016 Informations théoriques : utilisation correcte du harnais antichute 1 Description Normes de référence: Le harnais doit être complet, avec au moins un point de fixation

Plus en détail

ECHELLES ESCABEAUX - MARCHEPIEDS

ECHELLES ESCABEAUX - MARCHEPIEDS ECHELLES ESCABEAUX - MARCHEPIEDS Fiche pratique Version 1 Créée en octobre 2006 Dernière mise à jour : 07/09/12 Nb de pages : 6 REGLEMENTATION ET NORMES Articles R4323-63 et R4323-81 à -88 du code du travail

Plus en détail

Nouveau poste de travail nouveaux risques. Pour un bon début au nouveau poste de travail

Nouveau poste de travail nouveaux risques. Pour un bon début au nouveau poste de travail Nouveau poste de travail nouveaux risques Pour un bon début au nouveau poste de travail Le graphique montre que le risque d accident est nettement plus élevé au cours des premiers mois que chez les personnes

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER

LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER Rappel du décret N 92-158 du 20 février 1992 Le décret du 20 février 1992 complétant le code du travail, fixe les prescriptions particulières d hygiène et de sécurité applicables

Plus en détail

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération :

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération : Plan de prévention Conformément aux articles L.4511-1 et R.4511-1 à R.4514-10 du Code du travail. Nom de l opération : Dates de début :.. / / Durée : Identification des entreprises ENTREPRISE UTILISATRICE

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F- 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT PLIANT ALUMINIUM

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV) Modification du 16 janvier 2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 19 juin 1995 concernant les

Plus en détail

NF EN A1 Norme de produit

NF EN A1 Norme de produit Norme nf en 13241-1+ A1 les points importants La date Le 2 Mai 2005, arrêt de la norme NFP 25362 et application de la norme européenne NF EN 13241-1, modifiée en 2011 en NF EN 13241-1 + A1. Pourquoi la

Plus en détail

ZOOM SUR LES HABILITATIONS PARTICULIÈRES DANS LA FICHE D APTITUDE

ZOOM SUR LES HABILITATIONS PARTICULIÈRES DANS LA FICHE D APTITUDE APTE À UN POSTE ET NON À UN RISQUE ZOOM SUR LES HABILITATIONS PARTIULIÈRES DANS LA FIHE D APTITUDE www.aaa.lu www.visionzero.lu L INVENTAIRE DES POSTES À RISQUES LE POINT DE DÉPART ESSENTIEL Le ode du

Plus en détail

FORMATIONS OBLIGATOIRES

FORMATIONS OBLIGATOIRES MÉMO SÉCURITÉ Chef d entreprise artisanale ENTREPRISES ARTISANALES DU BATIMENT FORMATIONS OBLIGATOIRES Se former soi-même et former ses salariés est non seulement un gage de sécurité, mais également un

Plus en détail

Description de l expérience de travail Mécanicien d instruments industriels

Description de l expérience de travail Mécanicien d instruments industriels Description de l expérience de travail Mécanicien d instruments industriels Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION Les vérifications des équipements ou catégories d équipements de travail utilisés pour le levage de charges, l élévation des postes de travail ou le transport en élévation de personnes sont prescrites

Plus en détail

grue à tour Cette est-elle conforme à la législation européenne?

grue à tour Cette est-elle conforme à la législation européenne? The European Materials Handling Industry Mini guide de référence rapide pour l identification des machines de construction non conformes Cette grue à tour est-elle conforme à la législation européenne?

Plus en détail

Directive Technique DT N f

Directive Technique DT N f Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Vêtements de protection pour la lutte contre l incendie avec ceinture de sapeurs-pompiers intégrée, y compris connecteur et longe de maintien

Plus en détail

Description de l expérience de travail Électricien en haute tension

Description de l expérience de travail Électricien en haute tension Description de l expérience de travail Électricien en haute tension Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation TOUR UP6 REF : 10608-NT1/D LE 02/12/2015 Instructions de montage et d utilisation TOUR UP6 Désignation EN 1004-3-6/6-XBXX Echafaudage Roulant de service Aluminium en éléments préfabriqués suivant norme

Plus en détail

Infrastructure Opérateur de production signalisation énergie

Infrastructure Opérateur de production signalisation énergie DESCRIPTIF EMPLOI REPERE Infrastructure Opérateur de production signalisation énergie Intitulé court de l emploi repère Code ER Métier Op production SEG 10 Opérateur de production signalisation Autres

Plus en détail

Animation du réseau départemental des agents de prévention

Animation du réseau départemental des agents de prévention Animation du réseau départemental des agents de prévention Réseau agents de prévention TRAVAIL EN HAUTEUR Réseau agents de prévention Réglementation Définition Toute élévation au-dessus du niveau du sol,

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR > Contact : prevention@cdg38.fr Ingénieurs en prévention des risques professionnels 04.56.38.87.04 > Pôle : Prévention des risques professionnels > Date : juillet 2016 LE TRAVAIL

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les taximètres. du 5 novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2015)

Ordonnance du DFJP sur les taximètres. du 5 novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2015) Ordonnance du DFJP sur les taximètres 941.210.6 du 5 novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al. 2, 11, al. 2, 24, al. 3,

Plus en détail

Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur

Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur Fiche Prévention - B1 F 01 17 Principes de la protection lors de travaux temporaires en hauteur La réalisation des travaux en hauteur expose le personnel à des risques de chute dont les conséquences sont

Plus en détail

Directive Sécurité des transbordements

Directive Sécurité des transbordements Valable dès 08.0 Table des matières. Remarques préliminaires. Règles de comportement.. Courant haute tension/lignes de contact.. Check-list Courant haute tension.. Feuille de contrôle pour le transbordement

Plus en détail

Matériels de viabilité hivernale Réglementation. Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint

Matériels de viabilité hivernale Réglementation. Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint Matériels de viabilité hivernale Réglementation Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint 1. Différents textes de portée réglementaire Code de la Route (CdR) Textes de portée réglementaire

Plus en détail

Co-activité piétons et engins ou véhicules. Quelques rappels et bonnes pratiques

Co-activité piétons et engins ou véhicules. Quelques rappels et bonnes pratiques Co-activité piétons et engins ou véhicules Quelques rappels et bonnes pratiques Un risque d accident important Chaque année les engins sont la première cause d accidents. En Auvergne en 2008 les engins

Plus en détail

Asservissement de la traction au freinage SAM F 503

Asservissement de la traction au freinage SAM F 503 Document technique Matériel Asservissement de la traction au freinage SAM F 503 Applicable sur : RFN Edition du 02/07/2009 Version n 1 du 02/07/2009 Applicable à partir du : 02/07/2009 III SOMMAIRE Avant

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité et la protection de la santé des travailleurs dans les travaux de construction

Ordonnance sur la sécurité et la protection de la santé des travailleurs dans les travaux de construction Ordonnance sur la sécurité et la protection de la santé des travailleurs dans les travaux de construction (Ordonnance sur les travaux de construction, OTConst) Modification du 29 juin 2011 Le Conseil fédéral

Plus en détail

Schéma type d une installation électrique de chantier

Schéma type d une installation électrique de chantier Fiche de sécurité G1 F 01 02 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Schéma type d une installation

Plus en détail

CompactVario avec FixT

CompactVario avec FixT CompactVario avec FixT Instructions de montage Pince de terminaison Pince centrale Partie supérieure du support Profilé support de modules Dispositif de fixation (FixT) Kit de raccord Outillage nécessaire

Plus en détail

Description de l expérience de travail Mécanicien en réfrigération et climatisation résidentielles

Description de l expérience de travail Mécanicien en réfrigération et climatisation résidentielles Description de l expérience de travail Mécanicien en réfrigération et climatisation résidentielles Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second

Plus en détail

LE MARQUAGE CE DES PORTAILS

LE MARQUAGE CE DES PORTAILS LE MARQUAGE CE DES PORTAILS Depuis le 1 er mai 2005 (arrêté du 2 juillet 2004), le marquage CE signifie que le portail mis sur le marché est conforme aux exigences de la directive «produits de construction»,

Plus en détail

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage BUREAU VERITAS SA METZ 5 rue Pablo Picasso CS 20111 57365 ENNERY France Téléphone : 03 87 39 93 10 Mail : patrick.vicini@fr.bureauveritas.com A l'attention de M. GNEMMI MAIRIE DE METZ COMPTABILITE GENERALE

Plus en détail

PROTECTION INDIVIDUELLE SIGNALISATION/CONDAMNATION DÉTECTEURS DE TENSION CONTRÔLEURS OUTILLAGE ISOLÉ MISE A LA TERRE ET EN COURT-CIRCUIT

PROTECTION INDIVIDUELLE SIGNALISATION/CONDAMNATION DÉTECTEURS DE TENSION CONTRÔLEURS OUTILLAGE ISOLÉ MISE A LA TERRE ET EN COURT-CIRCUIT PROTECTION INDIVIDUELLE SIGNALISATION/CONDAMNATION DÉTECTEURS DE TENSION CONTRÔLEURS OUTILLAGE ISOLÉ MISE A LA TERRE ET EN COURT-CIRCUIT Contactez notre service clients pour avoir l adresse du distributeur

Plus en détail

1/6. Liste commune. Filière forêt dérogation travaux réglementés jeunes mineurs 11/05/ Auvergne. Bac Pro Forêt 1 re et Terminale.

1/6. Liste commune. Filière forêt dérogation travaux réglementés jeunes mineurs 11/05/ Auvergne. Bac Pro Forêt 1 re et Terminale. TRAVAU RÉGLEMENTÉS ET MATÉRIELS SOUMIS À DÉROGATION Filière forêt : - - Filière des aménagements naturels : - Travaux soumis à dérogation D.4153-27 - Conduite d équipements de travail mobiles automoteurs

Plus en détail

CQP OPERATEUR DE FABRICATION CAOUTCHOUC

CQP OPERATEUR DE FABRICATION CAOUTCHOUC Cadre réservé au secrétariat N candidat : CQP OPERATEUR DE FABRICATION CAOUTCHOUC Livret d évaluation VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : Evaluateur habilité Nom :... Fonction :... Entreprise

Plus en détail

PRINCIPES DE BASE DE SIGNALISATION

PRINCIPES DE BASE DE SIGNALISATION CONDUCTEUR DE TRAIN PRINCIPES DE BASE DE SIGNALISATION Date de publication: 04/02/2015 B-TR.2 SNCB Sommaire Pages 1. Les chemins de fer 3 2. Les voies 6 3. Les signaux lumineux 8 4. Les signaux de vitesse

Plus en détail

Travail en hauteur : Dans les entreprises

Travail en hauteur : Dans les entreprises Travail en hauteur : Dans les entreprises Mauro GERETTO Inspecteur du travail 30.09.2015 - Page 1 Plan de la présentation 1. Garde-corps 2. Echelles 3. Echafaudages roulants 4. PEMP 5. Plateformes suspendues

Plus en détail

Sécurité et Prévention : les 10 erreurs à éviter dans le BTP

Sécurité et Prévention : les 10 erreurs à éviter dans le BTP Sécurité et Prévention : les 10 erreurs à éviter dans le BTP Livre blanc Mars 2013 Éditions Tissot Mars 2013 Page 1 sur 10 1. Travail en hauteur Votre salarié a des travaux de peinture à effectuer dans

Plus en détail

La maintenance des fenêtres et des portes assurée par un spécialiste

La maintenance des fenêtres et des portes assurée par un spécialiste UNE LONGUE DURABILITÉ POUR VOS FENÊTRES ET VOS PORTES La maintenance des fenêtres et des portes assurée par un spécialiste Visiblement en avance PROFITEZ D UNE PROTECTION INTÉGRALE Pourquoi entretenir

Plus en détail