Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie"

Transcription

1 Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Sébastien Laoureux Université de Namur 6 octobre 2015

2 Seconde séance «Le désir est l essence même de l homme». Spinoza cri9que de Descartes.

3 Plan de ce>e séance : - L anthropologie cartésienne - L anthropologie de Spinoza : 1- L esprit et le corps, c est une seule et même chose 2- L esprit est l idée du corps 3- L esprit n agit pas sur le corps

4 L Ethique De 1661 à 1665 puis de 1670 à Par3e 1 : De Dieu Par3e 2 : De l esprit Par3e 3 : Des affects Par3e 4 : De la servitude humaine Par3e 5 : De la liberté humaine

5 Descartes ( ) Discours de la méthode, 1637 métaphysiques, 1641 Principes de la philosophie, 1644 «Il n'y a point d'âme si faible qu'elle ne puisse, étant bien conduite, acquérir un pouvoir absolu sur ses passions» (Les passions de l âme, art. 50).

6 í substance pensante Pensée Âme Dieu î substance étendue Etendue Corps Dieu : substance absolue et infinie qui subsiste par soi. Âmes et corps : substances finies, incommensurables à la substance infinie, mais également entre elles.

7 í Res cogitans Cogito Libre volonté Hors nature Dieu î Res extensa Etendue Principe de causalité Nature

8 Comment penser les rapports de l âme et du corps chez Descartes? Interac;ons pra;ques : Lorsque c est le corps qui agit sur l âme : passion Lorsque l âme parvient à maîtriser le corps : ac;on La sagesse à entreprise de domina3on des passions. Spinoza va complètement changer les données du problème : "Deus, sive Natura» (Eth., IV, p. 4, dém.)

9 Une seule substance (Dieu, la nature) composée d une infinité d (dimensions, aspects). Nous en appréhendons deux : la Pensée et l Etendue. Pour Spinoza, la pensée et l étendue sont des auributs de Dieu. des réalités dis3nctes = des aspects d une seule et même réalité Les modes sont les réalités singulières et individuelles au sein de chacun de ces auributs.

10 Le réel repose sur un principe causal d explica;on (la cause d une idée est une autre idée, la cause d un mouvement corporel, un autre mouvement). auribut pensée idées Dieu = nature í î auribut étendue corps "Est dite libre la chose qui existe par la seule nécessité de sa nature, et se détermine par soi seule à agir : et nécessaire, ou plutôt forcée, celle qu autre chose détermine à exister et à opérer» (Eth., I, déf. 7)

11 1. L esprit et le corps, c est une seule et même chose L homme n est pas un être double (dualisme âme- corps). Il est considéré de façon unitaire : «L esprit et le corps, c est une seule et même chose, qui se conçoit sous l awribut tantôt de la Pensée, tantôt de l Etendue» (Eth., III, prop. 2, scolie). L esprit et le corps = deux façons différentes d exprimer la même chose.

12 Conatus : effort, tendance qui pousse chaque chose à persévérer dans son être. "Chaque chose, autant qu il est en elle, s efforce de persévérer dans son être" (Eth., III, prop. 6) Chaque corps à persévérer dans l étendue. Chaque idée à persévérer dans la pensée. Ce qui amène l homme à agir : sa puissance d être, son désir.

13 «Nous ne désirons pas une chose parce que nous la jugeons bonne ; c est l inverse : nous jugeons qu une chose est bonne, parce que nous tendons vers elle par désir». (Eth., III, prop. 9, scolie) L homme est d abord un être de désir avant d être un être de libre volonté. «Le désir est l essence même de l homme». (Eth. III, déf. 1 des affects) Ainsi, de la même façon que Dieu est nécessité, les ac3ons de l homme (qui est une par3e de la Nature) sont- elles le résultat d un enchaînement rigoureux de causes.

14 «Pour la plupart, ceux qui ont écrit des affects et de la façon de vivre des hommes semblent traiter, non de choses naturelles qui suivent les lois communes de la nature, mais de choses qui sont hors de la nature. On dirait même qu ils conçoivent l homme dans la nature comme un empire dans un empire. Car ils croient que l homme perturbe l ordre de la nature plutôt qu il ne le suit, qu il a sur ses ac3ons une absolue puissance, et n est déterminé par ailleurs que par soi- même. Ensuite, ils auribuent la cause de l impuissance et de l inconstance de l homme non pas à la puissance commune de la nature, mais à je ne sais quel vice de la nature humaine [ ]. Je sais, bien entendu, que le très célèbre Descartes, encore qu il ait cru lui aussi que l esprit avait sur ses ac3ons une absolue puissance, s est pourtant appliqué à expliquer les affects humains par leurs premières causes, et à montrer en même temps par quelle voie l esprit peut avoir sur les affects un empire absolu ; mais, à mon avis du moins, il n a rien montré d autre que la pénétra3on de son grand esprit». (Ethique, III, Préface)

15 2. L esprit est l idée du corps L homme est simultanément cons3tué d un corps et de l idée de corps. L esprit est l idée du corps, c est à dire qu il est la conscience du corps. Le corps est l objet de l idée de l esprit. Importance du terme d esprit (plutôt que celui d âme) : "Au lieu de poser une chose pensante appelée âme, chose totalement autonome et indépendante quant à son existence et à sa nature, Spinoza décrit un esprit en le caractérisant par une ac;vité et non pas par une choséité". (R. Misrahi, Le corps et l esprit dans la philosophie de Spinoza, p. 63).

16 L esprit est une ac;vité. Et d abord l ac;vité de penser le corps. Le corps comme objet premier de l esprit. «L objet de l idée l esprit humain est le corps, c est- à- dire un mode de l étendue existant en acte, et rien d autre». (Eth., II, prop. 13) Néanmoins, le corps n agit pas sur l esprit (ou l esprit sur le corps). Ils expriment simultanément un même événement de la nature, mais de deux façons différentes. Deux expressions parallèles : dans l ordre de l esprit comme ac3vité de l esprit (=idées), dans l ordre du corps comme ac3vité du corps (=affec3ons du corps). L esprit est l idée (= la conscience) des affec3ons du corps.

17 3. L esprit n agit pas sur le corps «L ordre ou enchainement des choses est un, qu on conçoive la nature sous l un ou l autre de ces awributs, par conséquent que l ordre des ac9ons et passions de notre corps va par nature de pair avec l ordre des ac9ons et passions de notre esprit». (Eth., III, prop. 2, scolie). Une ac;on de l esprit est aussi nécessairement une ac;on du corps. Une passion de l esprit est aussi nécessairement passion au niveau du corps. Il n est plus ques3on d envisager une domina3on de l esprit sur le corps ou du corps sur l esprit. Pas d éminence ou de supériorité d une série sur une autre.

18 Selon Descartes, «si donc nous déterminons notre volonté par des jugements sûrs et fermes suivant lesquels nous voulons diriger les ac3ons de notre vie, et si nous joignons à ces jugements les mouvements des passions que nous voulons avoir, nous acquerrons un pouvoir absolu sur nos passions. Tel est l avis de cet homme clarissime (pour autant que je le conjecture de ses propos) et j eusse eu peine à croire qu il eût été soutenu par un si grand homme, s il n avait été si aigu. Et je ne puis assez m étonner, certainement, de voir un philosophe, après avoir fermement décidé de ne rien déduire que de principes connus par soi, et de ne rien affirmer qu il ne perçût clairement et dis3nctement, et après avoir reproché aux scolas3ques de vouloir expliquer les choses obscures par des qualités occultés, adopter une hypothèse plus occulte que toute qualité occulte.

19 Qu est- ce qu il entend, je le demande, par union de l esprit et du corps? [ ] Je voudrais bien qu il eût expliqué ceue union par sa cause prochaine. Mais il avait conçu l esprit tellement dis3nct du corps qu il ne put assigner aucune cause singulière, ni à ceue union ni à l esprit lui- même, mais il dut recourir à la cause de tout l univers, c est- à- dire à Dieu» (Eth., V, préface)

20 «Ce que peut le corps, personne jusqu à présent ne l a déterminé, c est- à- dire, l expérience n a appris à personne jusqu à présent ce que le corps peut faire par les seules lois de la nature en tant qu on la considère seulement comme corporelle [ ]. Car personne jusqu à présent n a connu la structure du corps si précisément qu il en pût expliquer toutes les fonc3ons pour ne rien dire ici du fait que, chez les bêtes, on observe plus d une chose qui dépasse de loin la sagacité humaine, et que les somnambules, dans leurs rêves, font un très grand nombre de choses qu ils n oseraient faire dans la veille ;

21 ce qui montre assez que le corps lui- même, par les seules lois de sa nature, peut bien des choses qui font l admira;on de son esprit. [ ] D où suit que, quand les hommes disent que telle ou telle ac3on du corps naît de l esprit, qui a un empire sur le corps, ils ne savent ce qu ils disent, et ils ne font qu avouer en termes spécieux, qu ils ignorent sans l admirer la vraie cause de ceue ac3on» (Eth., III, prop. 2, scolie) Il y a un inconnu du corps tout comme il y a un inconscient de la pensée. Pas de supériorité de l un sur l autre. (G. Deleuze, Spinoza. Philosophie p. 28 et sv.) D où vient ceue ignorance? D où vient l illusion du libre arbitre?

22 "Les hommes se trompent en ce qu ils se pensent libres, opinion qui consiste seulement en ceci, qu ils sont conscients de leurs ac9ons, et ignorants des causes qui les déterminent. Donc cewe idée qu ils ont de leur liberté vient de ce qu ils ne connaissent aucune cause à leurs ac9ons". (Eth., II, prop. 35, scolie).

23 To be con9nued Séance 3 : Une éthique de la joie. Spinoza et la liberté Spinoza propose également une théorie de la à travers la reconnaissance de trois genres de connaissance.

Spinoza, le philosophe du bonheur

Spinoza, le philosophe du bonheur Exposé 7 Spinoza, le philosophe du bonheur 15 avril 2013 Spinoza dans son époque Ce jeune commerçant juif et érudit vécu dans cette oasis de liberté de pensée que furent les Provinces Unies de Hollande

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

DE LA LIBERTE SPINOZISTE

DE LA LIBERTE SPINOZISTE DE LA LIBERTE SPINOZISTE Présenté par Zoé FROUIN sous la direction de M. Patrick LANG Séminaire de philosophie morale et politique en Licence 2 de philosophie à l Université de Nantes Année 2012-2013 SPINOZA,

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

Thème du cours : Formalisme moral et éthique existentielle Professeur : Patrick Lang

Thème du cours : Formalisme moral et éthique existentielle Professeur : Patrick Lang Université de Nantes, licence de philosophie 2011 2012 Charline Loirat Benoît SPINOZA, Éthique démontrée selon l ordre géométrique Thème du cours : Formalisme moral et éthique existentielle Professeur

Plus en détail

Quelle est donc la nature de cette être particulier capable de s ouvrir sur l universel?

Quelle est donc la nature de cette être particulier capable de s ouvrir sur l universel? Qu est-ce que le MOI? L une des formules les plus célèbres de Socrate était «connais toi toi-même», mais qu est-ce donc que le moi? Quelle est donc la nature de cet objet sur lequel s exerce la pensée

Plus en détail

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux?

Philosophie. Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? Philosophie Sujet : Suis-je libre de penser ce que je veux? «L Homme est condamné à être libre». Voici la contestation qui peut paraitre amère que fait Sartre lors de sa conférence «l existentialisme est

Plus en détail

QU EST-CE QUE L IDEE D UN CORPS MALADE?

QU EST-CE QUE L IDEE D UN CORPS MALADE? QU EST-CE QUE L IDEE D UN CORPS MALADE? Éric Delassus Communication prononcée le 24/06/2015 dans le cadre du Congrès du COSHSEM Lyon 24-26 juin 2015 La proposition XIII de la troisième partie de l Éthique

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 M. Cozic Descartes (1596-1650) pourquoi Descartes? (i) D. élabore et défend une théorie sophistiquée et systématique de

Plus en détail

Aristote. Première défini=on de l âme. Plan de l exposé. Première défini=on. Première défini=on de l âme 10/7/16. Défini&on de l âme

Aristote. Première défini=on de l âme. Plan de l exposé. Première défini=on. Première défini=on de l âme 10/7/16. Défini&on de l âme Tous savent déjà quelque chose de ce;e défini=on de l âme!!! Et pourtant «Il est des plus difficiles que d acquérir une connaissance assurée au sujet de l âme» Aristote, De Anima, 402a10 Aristote Défini&on

Plus en détail

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction.

LE DESIR. Le désir est le mouvement vers un objet que l on considère comme une source de satisfaction. LE DESIR Desiderare : regretter l absence de quelque chose ou de quelqu un, le désir de ce que nous n avons pas. Tant que l objet nous manque, nous sommes malheureux, seulement, quand le désir est satisfait,

Plus en détail

Citations philosophiques expliquées

Citations philosophiques expliquées Florence Perrin Alexis Rosenbaum Citations philosophiques expliquées Troisième tirage 2010, 2007 pour le texte de la précédente édition, 2010 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-54546-3 Table

Plus en détail

Liberté, déterminisme et égalité

Liberté, déterminisme et égalité Liberté, déterminisme et égalité A. Difficulté pour définir la liberté Affirmer que l homme est libre ne suffit pas. Libre, mais par rapport à quoi? Par rapport à la société, par rapport à son passé, à

Plus en détail

Spinoza, précurseur des déconstructions du sujet : du sujet absent à la poétique de l expression

Spinoza, précurseur des déconstructions du sujet : du sujet absent à la poétique de l expression Spinoza, précurseur des déconstructions du sujet : du sujet absent à la poétique de l expression par Olivier Abiteboul La notion de sujet apparaît véritablement au XVII e siècle. Le sujet est alors problématisé

Plus en détail

Faut-il réfuter ce qui vient d être dit? Ou, sans rien renier, est-il possible de rendre compte néanmoins de l existence de l erreur?

Faut-il réfuter ce qui vient d être dit? Ou, sans rien renier, est-il possible de rendre compte néanmoins de l existence de l erreur? "Mais, parce que nous savons que l erreur dépend de notre volonté, et que personne n a la volonté de se tromper, on s étonnera peut-être qu il y ait de l erreur en nos jugements. Mais il faut remarquer

Plus en détail

La conscience - Introduction

La conscience - Introduction La conscience - Introduction Définitions Etymologie : «cum» = avec ; «sciencia» = connaissance, savoir Capacité de se représenter soi-même et le monde extérieur. La conscience psychologique désigne la

Plus en détail

webphilo Voici comment répondre à ces questions à travers quatre citations de grands auteurs que vous pouvez apprendre et que nous vous expliquons :

webphilo Voici comment répondre à ces questions à travers quatre citations de grands auteurs que vous pouvez apprendre et que nous vous expliquons : webphilo L'inconscient L homme est un être doté de conscience et cette conscience constitue une unité. Comme nous le dit Kant «le je pense doit pouvoir accompagner toutes mes représentations» (cf. fiche

Plus en détail

1. Descartes. 1. Descartes I PARTIE APPROCHES HISTORIQUES: DE DESCARTES À KANT CHAPITRE I: LE COGITO DE DESCARTES 05/11/2013

1. Descartes. 1. Descartes I PARTIE APPROCHES HISTORIQUES: DE DESCARTES À KANT CHAPITRE I: LE COGITO DE DESCARTES 05/11/2013 I PARTIE APPROCHES HISTORIQUES: DE DESCARTES À KANT CHAPITRE I: LE COGITO DE DESCARTES Descartes, Hume, Kant et les idéalistes allemands 1 2 1. Descartes L origine du débat moderne concernant la connaissance

Plus en détail

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes.

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La vérité; l interprétation; la liberté. THÈSE ADVERSE La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION

Plus en détail

LE CORPS SELON NIETZSCHE

LE CORPS SELON NIETZSCHE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par :

Plus en détail

Devoir de Philosophie

Devoir de Philosophie Maxime 11/01/2005 T S Devoir de Philosophie Sujet : «L Inconscient permet-il autant que la Conscience de définir l Homme?» Depuis la nuit des temps les hommes se sont interrogés sur leur place sur la Terre.

Plus en détail

Commentaire de texte de Nietzsche

Commentaire de texte de Nietzsche «La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes; c'est en cette seule qualité qu'elle a été forcée de se développer : l'homme qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s'en passer.

Plus en détail

Philosophie spéculative

Philosophie spéculative Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997)

Plus en détail

DU PrEEO. Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow. UFR Psychologie Laboratoire URECA

DU PrEEO. Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow. UFR Psychologie Laboratoire URECA DU PrEEO Module B : Psychologie générale Laurent Sparrow UFR Psychologie Laboratoire URECA Laurent.sparrow@univ-lille3.fr La science du comportement et des processus mentaux. 1 Histoire et objet de la

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. La C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction «On façonne les plantes par la culture et les hommes par l éducation»,

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

Se préparer. Cette partie vous permet de réaliser toutes les étapes préparatoires du sujet. La dissertation est à rédiger sur des feuilles à part.

Se préparer. Cette partie vous permet de réaliser toutes les étapes préparatoires du sujet. La dissertation est à rédiger sur des feuilles à part. 1ère partie 30/07/04 19:04 Page 42 L INCONSCIENT SUJET DISSERTATION 4 SÉRIE L SUJET NATIONAL JUIN 2004.Avant de commencer. Principales notions abordées La conscience ; le désir ; l interprétation ; la

Plus en détail

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie

L a r a i g n é e. 1. PPD I, 7 scolie 1. L a r a i g n é e 9 Méfiez-vous des proverbes On dit qu il n est pas facile de comprendre les philosophes. On ajoute pour rire qu ils ont du mal à se comprendre entre eux. Cela arrive en effet. C est

Plus en détail

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même»

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» Université de Nantes Année 2012-2013 Licence de philosophie 2 e année Jefferson ROSIER Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» présenté dans le cadre du séminaire

Plus en détail

LA MORALE La Liberté Le Devoir Le Bonheur. a) L affirmation d une nécessité universelle

LA MORALE La Liberté Le Devoir Le Bonheur. a) L affirmation d une nécessité universelle Thierry DUPOUX LA MORALE La Liberté Le Devoir Le Bonheur I. Le déterminisme et la négation de la liberté 1) L illusion du libre arbitre a) L affirmation d une nécessité universelle La philosophie de Spinoza

Plus en détail

Cécile Talon. Agnola ou la Mémoire de l oubli

Cécile Talon. Agnola ou la Mémoire de l oubli Cécile Talon Agnola ou la Mémoire de l oubli 2 Du même auteur : PARENT THESE LA RONDE DES ENERGIES UN ENSEIGNEMENT PARTICULIER L AMOUREUSE DU MONDE 2 A propos de l auteure Je m appelle Cécile. Née le 28

Plus en détail

Table des matières. Le bonheur. Avant-propos... 5

Table des matières. Le bonheur. Avant-propos... 5 Table des matières Avant-propos... 5 Le bonheur Introduction : De l option antique à l option moderne sur le bonheur selon L. Ferry : vie «bonne» ou vie «réussie»?...11 I. Bonheur et plaisir : de l hédonisme

Plus en détail

Les grands courants de l éthique

Les grands courants de l éthique Les grands courants de l éthique Les éthiques déontologiques. Les éthiques de convic6on. Les éthiques téléologiques. Les éthiques de responsabilité. Les éthiques u6litaristes. Ce qui prime, c est l idée

Plus en détail

Faut-il combattre les passions pour être libre?

Faut-il combattre les passions pour être libre? Faut-il combattre les passions pour être libre? PLAN Introduction 1 Oui, il faut combattre les passions pour être libre A Les passions nous ôtent notre liberté car elles se substituent à la volonté B Les

Plus en détail

Jacques Bouveresse. Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz (suite et fin)

Jacques Bouveresse. Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz (suite et fin) Jacques Bouveresse Nécessité, contingence et liberté chez Leibniz 2009-2010 (suite et fin) I. Sellars, Leibniz et Spinoza II. Les trois espèces de nécessité III. Nécessité hypothétique, contingence et

Plus en détail

«Philosophes» Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve. PhiloSophie. Daniel Pimbé. Spinoza (1999)

«Philosophes» Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve. PhiloSophie. Daniel Pimbé. Spinoza (1999) «Philosophes» Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve PhiloSophie Daniel Pimbé Spinoza (1999) Table des matières Introduction : biographie...4 Un philosophe en exil...4 Pour l indépendance de la philosophie...5

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. C O R R I G É Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Celui qui possède la vérité considère souvent que celle-ci est bien connue,

Plus en détail

Les Français et l héritage

Les Français et l héritage Les Français et l héritage Combien de Français se sont déjà disputés à propos d un héritage? Combien de Français ont déjà rédigé leur testament? Combien de Français ont déjà envisagé de déshériter un membre

Plus en détail

Séquence 5 : Le sujet, la conscience, l inconscient

Séquence 5 : Le sujet, la conscience, l inconscient Séquence 5 : Le sujet, la conscience, l inconscient Introduction : l homme est-il bien toujours le sujet de ses pensées et de ses actes? Repères - Sujet/Objet - Objectif/subjectif Sujet = être un moi,

Plus en détail

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch 1 La liberté la liberté de l action : la capacité d exécuter ses intentions d action

Plus en détail

Port-Royal et le rationalisme

Port-Royal et le rationalisme Port-Royal et le rationalisme Cl. Lancelot (1615-1695) 1644 Nouvelle méthode pour apprendre facilement la langue latine Ex.: règle de l attribut : «Tout verbe qui des mots l union marquera Devant comme

Plus en détail

La liberté, réalité ou illusion?

La liberté, réalité ou illusion? Exposé 8 La liberté, réalité ou illusion? 13 mai 2013 Qu est ce qu être libre? Etre libre, c est faire ce que l on veut pour André Comte-Sponville qui distingue 4 libertés : Liberté d action, c est le

Plus en détail

Daniel Pimbé. Spinoza. Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve. Edition numérique : Pierre Hidalgo

Daniel Pimbé. Spinoza. Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve. Edition numérique : Pierre Hidalgo Daniel Pimbé Spinoza Collection dirigée par Laurence Hansen-Løve Edition numérique : Pierre Hidalgo La Gaya Scienza, octobre 2011 1 Table des matières Introduction : biographie... 5 Un philosophe en exil...

Plus en détail

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin L élaboration d une réflexion sur le temps ou plus précisément sur son contenu ou sa réalité a conduit à créer dans l histoire de la philosophie

Plus en détail

Colloque des philosophes

Colloque des philosophes Colloque des philosophes Notre volonté est-elle libre? AUGUSTIN «D où vient que nous agissons mal? Si je ne me trompe, l argumentation a montré que nous agissons ainsi par le libre arbitre de la volonté.

Plus en détail

LIBERTE ET DETERMINISME. Il s agit d élucider le rapport de la liberté et du déterminisme.

LIBERTE ET DETERMINISME. Il s agit d élucider le rapport de la liberté et du déterminisme. LIBERTE ET DETERMINISME Il s agit d élucider le rapport de la liberté et du déterminisme. On peut tout d abord faire l hypothèse selon laquelle la liberté se définit comme le pouvoir de s exempter de toute

Plus en détail

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat

LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat LA MÉTACOGNITION, UNE AIDE AU TRAVAIL DES ÉLÈVES Coordonné par Michel Grangeat Editeur ESF, 1997 [Accueil] [page précédente] Quels apports en matière de théorie des apprentissages? La métacognition, qu

Plus en détail

Descartes : Le «cogito»

Descartes : Le «cogito» : Le «cogito» Distinctions de Chauvier (Dire «Je») Pensées égologiques/egocentriques - prédicat stable, permanent : je suis un homme, je suis grand, je suis sympathique - prédicat occurrent : hors de/au

Plus en détail

Mon âme est bouleversée

Mon âme est bouleversée Mon âme est bouleversée Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 12, 20-33) En ce temps-là, il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de

Plus en détail

LES DISCUSSIONS PHILOSOPHIQUES: QUELS CONTENUS EN PRÉSENCE?

LES DISCUSSIONS PHILOSOPHIQUES: QUELS CONTENUS EN PRÉSENCE? LES DISCUSSIONS PHILOSOPHIQUES: QUELS CONTENUS EN PRÉSENCE? Une approche par le prisme des élèves Sophie Lépine Professeur des Écoles Maître formateur, Lille, candidate au doctorat, Université Lille 3

Plus en détail

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances?

Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? La conscience Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? Les sens semblent être la fonction la plus simple et la plus universelle de notre rapport au monde et à nous-même.

Plus en détail

Les sciences pour comprendre le monde

Les sciences pour comprendre le monde Les sciences pour comprendre le monde RTS Découverte aborde des thèmes scientifiques, économiques, géopolitiques ou culturels pour mettre en perspective l actualité. La terre tremble? Nous expliquons pourquoi.

Plus en détail

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire

Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire 1 Rousseau, Discours sur l origine et les fondements de l inégalité parmi les hommes (1754) Séance 3. L état de nature : la logique contre l histoire Étude proposée par David Chaumat. Objectifs Mise en

Plus en détail

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté.

Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? La conscience; l inconscient; autrui; l existence et le temps; la liberté. PhilCor2004L,ES,S 26/08/03 18:04 Page 33 La conscience 1 FRANCE MÉTROPOLITAINE JUIN 2003 SÉRIE S S U J E T Prendre conscience de soi est-ce devenir étranger à soi? C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS

Plus en détail

Série L France métropolitaine Juin Corrigé

Série L France métropolitaine Juin Corrigé LE SUJET La conscience Série L France métropolitaine Juin 2007 DISSERTATION Toute prise de conscience est-elle libératrice? Corrigé Travail préparatoire Notions et repères Notions : la conscience, l inconscient,

Plus en détail

A / Description de l annuaire :

A / Description de l annuaire : PHI4012-40 DESCARTES Automne 2011 Jeudi 14.00-17.00 / Local A 2635 Professeur Vincent Guillin Bureau W-5465 / Tél. : 514-987-3000 Ext. : 5393 Heures de disponibilité : Jeudi 18.00-19.30 guillin.vincent_philippe@uqam.ca

Plus en détail

Qu'est-ce que la philosophie?

Qu'est-ce que la philosophie? Qu'est-ce que la philosophie? Le philosophe en méditation. Rembrandt, 1632 Il est difficile de faire de la philosophie sans se demander ce qu'elle est. I) Ambiguité de la notion de «philosophie» Etymologie

Plus en détail

CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA. Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses

CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA. Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses Elucidation des lois générales qui déterminent globalement la nature des choses en tant que celle-ci est soumise au principe

Plus en détail

De hebdomadibus. Boèce. Publication: Source : Livres & Ebooks

De hebdomadibus. Boèce. Publication: Source : Livres & Ebooks De hebdomadibus Boèce Publication: Source : Livres & Ebooks Préambule Tu souhaites que j écarte les difficultés et que je éclaircisse quelque peu cette question tirée de mes Semaines ( De Hebdomadibus

Plus en détail

le dualisme, 2 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 3

le dualisme, 2 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 3 le dualisme, 2 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 3 M. Cozic 3. Le dualisme cartésien: problèmes et objections objection d Arnauld Figure: Antoine Arnauld (1612-1694) objections

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Alors que la technique est par définition le moyen de dominer la nature, ses différents

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie

SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES. Histoire de la philosophie SOMMAIRE INTRODUCTION PARTIE I : LA PHILOSOPHIE PAR THÈMES Histoire de la philosophie L émergence de la philosophie 1. Qu est-ce que la philosophie? 2. Les approches pré-philosophiques 3. Pythagore, Héraclite,

Plus en détail

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter.

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter. Un code d éthique est, en quelques sortes, une ligne de conduite se référant à des valeurs. L éthique situe nos décisions d action par rapports aux valeurs que nous désirons mettre en pratique. Le Centre-Femmes

Plus en détail

Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature?

Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature? Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature? PLAN Introduction 1 Oui, les hommes sont des êtres à part dans la nature A Les hommes sont des êtres de culture B L homme est un être libre : il n y

Plus en détail

Session plénière du lundi 3 décembre 2012

Session plénière du lundi 3 décembre 2012 Session plénière du lundi 3 décembre 2012 AVIS SUR LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE ADOPTÉ A LA MAJORITÉ PAR : 64 POUR 7 ABSENTIONS Rapporteur : M. Antoine LAFARGE CESER DE HAUTE-NORMANDIE- 5, rue

Plus en détail

Penser le corps malade : Spinoza et l éthique médicale

Penser le corps malade : Spinoza et l éthique médicale Penser le corps malade : Spinoza et l éthique médicale Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Penser le corps malade : Spinoza et l éthique médicale. 2014. HAL Id: hal-00954435 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00954435

Plus en détail

Pour une éthique de la relation éducative

Pour une éthique de la relation éducative Lina Sylvain 7098 Pour une éthique de la relation éducative Notre question de recherche se formule ainsi : Comment la réciprocité éducative contribue-telle à la découverte de sens de la fonction éducative

Plus en détail

phénomène de la mort sensible, loin d être un obstacle, est un pas à l indépendance et à l immortalité de l âme.

phénomène de la mort sensible, loin d être un obstacle, est un pas à l indépendance et à l immortalité de l âme. I. L homme ne reconnaît-il pas au fond de sa conscience, et dans ce qu il y a de plus intime en lui, le devoir de s affranchir du joug des passions et de l égoïsme, du corps, en un mot? S il le doit, il

Plus en détail

NOTES DE COURS 4. Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère. Philosophie et rationalité

NOTES DE COURS 4. Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère. Philosophie et rationalité NOTES DE COURS 4 Platon et la «THÉORIE DES IDÉES» 1 Aristoclès, dit «Platon», 427 à 347 avant notre ère QUESTION : Qu est-ce que la «raison»? RÉPONSE : La raison est l ensemble de toutes les idées générales

Plus en détail

Les affects et la société

Les affects et la société Université de Nantes Licence de Philosophie Année universitaire 2012-2013 Charles RÉUS Les affects et la société Baruch SPINOZA, Éthique Partie IV Séminaire Philosophie morale et politique 2 Patrick LANG

Plus en détail

La Liberté LES DISTINCTIONS VOLONTÉ DÉSIR LIBERTE INTERIEURE ET LIBERTE D ACTION LIBRE ARBITRE ET DETERMINISME

La Liberté LES DISTINCTIONS VOLONTÉ DÉSIR LIBERTE INTERIEURE ET LIBERTE D ACTION LIBRE ARBITRE ET DETERMINISME LES DISTINCTIONS VOLONTÉ DÉSIR Faire preuve de volonté, ce serait être capable de surmonter ses désirs pour faire ce que l on a décidé. La volonté peut être comprise comme une capacité proprement humaine,

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

Préface Leibniz, l empire de la raison

Préface Leibniz, l empire de la raison Préface Leibniz, l empire de la raison Conformément au programme de la collection où il paraît, le livre d Arnaud Lalanne est une introduction à la philosophie de Leibniz qui vise à apprendre à philosopher.

Plus en détail

RESUME L EXISTENTIALISME ES JEAN-PAUL SARTRE (1946) UN HUMANISME. Les principaux thèmes développés. L existentialisme

RESUME L EXISTENTIALISME ES JEAN-PAUL SARTRE (1946) UN HUMANISME. Les principaux thèmes développés. L existentialisme RESUME L EXISTENTIALISME ES UN HUMANISME JEAN-PAUL SARTRE (1946) L existentialisme est un humanisme est la transcription d une conférence donnée par Jean Sartre à Paris en octobre 1945. L ouvrage se compose

Plus en détail

Citations DE spinoza. Marc Halévy. 100 citations expliquées et organisées par thèmes pour découvrir l œuvre et la pensée de Baruch Spinoza

Citations DE spinoza. Marc Halévy. 100 citations expliquées et organisées par thèmes pour découvrir l œuvre et la pensée de Baruch Spinoza citations de spinoza expliquées Accessible, précis et complet, ce livre propose 100 citations extraites de l œuvre de Baruch Spinoza. Organisées par thèmes, elles abordent successivement la joie, Dieu,

Plus en détail

Nicols Guedeney. Petit précis de philosophie

Nicols Guedeney. Petit précis de philosophie Nicols Guedeney Petit précis de philosophie 2 2 Introduction La Philosophie? Qu est-ce? Poser la question me disait mon professeur de philo, c est déjà y répondre un peu Et il n avait pas tort, mais pas

Plus en détail

Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE. La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR

Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE. La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR 2015 www.honorechampion.com TABLE DES MATIÈRES Remerciements...7 Avertissement...8 Introduction...

Plus en détail

Dialogues pythiques 1

Dialogues pythiques 1 Dialogues pythiques 1 Qu est-ce qui va sauver une personne qui se trouverait dans le plus grand danger? La pensée. La puissance de la pensée. Le fait de raisonner, de distinguer et de catégoriser, de descendre

Plus en détail

380 TABLE DES MATIÈRES

380 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 9 Les philosophes et Hume (9) ; le plaisir de philosopher (12) ; jeunesse et maturité(13) ; la continuité de l œuvre (14) ; humour et déception ; comment lire Hume? (24)

Plus en détail

REMIS LE 24 MARS 2006

REMIS LE 24 MARS 2006 REMIS LE 24 MARS 2006 L être humain est- il fondamentalement bon ou mauvais? présenté à Monsieur Steve Côté par L être humain 340-102- 03 groupe 01 Cégep de Matane Le 24 mars 2006 L ê t r e h u m a i n

Plus en détail

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion...

Table des matières. II. Peut-on appeler actions des activités déterminées?...21 A. La force des pulsions inconscientes...21 B. Discussion... Table des matières Introduction 3 I. L ACTION : NATURE HUMAINE ET IMAGINATION 5 La critique de l action chez Rimbaud, Conrad et Kafka 7 Introduction...7 I. L élan suspect de l action...8 II. La contradiction,

Plus en détail

DESCARTES Les Méditations métaphysiques (1641)

DESCARTES Les Méditations métaphysiques (1641) DESCARTES Les Méditations métaphysiques (1641) Descartes : Les Méditations métaphysiques, Paris, GF Flammarion, 1992, 569p, ISBN : 2-08- 070328-5. Introduction Cet ouvrage se situe entre le Discours de

Plus en détail

Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation

Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation Complément sur vérité et démonstration La vérité subjective comme appropriation Dans notre recherche d une réponse à la question «qu est-ce que la vérité?», nous avons vu que plusieurs choses différentes

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS Définitions. La libido.! Il s agit selon Freud, de l énergie considéré comme une grandeur quantitative quoiqu elle ne soit

Plus en détail

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS (1) Le terme participant est entendu au sens large L ESPRIT SPORTIF MOI J Y CROIS PARTICIPANTS ET PARTICIPANTES Je respecte les règles

Plus en détail

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) info@openeducationbf.com SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 4 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Le hasard, réalité objective ou illusion subjective

Le hasard, réalité objective ou illusion subjective Le hasard, réalité objective ou illusion subjective Thierry MARTIN Logiques de l agir, Université de Franche-Comté Le Marathon des sciences Festival d astronomie de Fleurance, 02 août 2014 Nous attribuons

Plus en détail

Les bases de la Relation avec Dieu

Les bases de la Relation avec Dieu Les bases de la Relation avec Dieu LA PRIERE Voici le relevé d une émission radio spirituelle «MIEUX VIVRE» au Canada Patrick Dupuis reçoit le Pasteur Paul Scalliet On peut retrouver cette émission sur

Plus en détail

Qu est ce que la vie? Introduction à la philosophie de la biologie. Semestre de printemps Prof. Marcel Weber Département de philosophie

Qu est ce que la vie? Introduction à la philosophie de la biologie. Semestre de printemps Prof. Marcel Weber Département de philosophie Qu est ce que la vie? Introduction à la philosophie de la biologie Semestre de printemps Prof. Marcel Weber Département de philosophie Biologie et philosophie 5 différents projets concernant la biologie

Plus en détail

Guide d entretien inégalités culturelles

Guide d entretien inégalités culturelles Guide d entretien inégalités culturelles Remarques préliminaires Les entretiens seront conduits de manière semi-directive : Le psychosociologue se calera sur la logique du discours et les termes employés

Plus en détail

De l homme de laboratoire à l homme en situation

De l homme de laboratoire à l homme en situation De l homme de laboratoire à l homme en situation La rigueur d une phénoménologie clinique Page 1 D évidentes fausses évidences Pratique clinique Recherche empirique - Intuition du savoir et des pratiques

Plus en détail

LES ARTICULATEURS DU DISCOURS

LES ARTICULATEURS DU DISCOURS 1 LES ARTICULATEURS DU DISCOURS Dans n importe quel écrit, les idées ne peuvent être porteuses de sens que si elles sont correctement liées ou enchaînées et regroupées dans un ensemble textuel cohérent

Plus en détail

L éducation à la compréhension du désir en soi selon Spinoza

L éducation à la compréhension du désir en soi selon Spinoza L éducation à la compréhension du désir en soi selon Spinoza Thèse Denise Gendron Doctorat en philosophie de l Université Laval offert en extension à l Université de Sherbrooke Philosophiæ doctor (Ph.D.)

Plus en détail

LA NATURE DE DIEU ET SES PROPRIÉTÉS

LA NATURE DE DIEU ET SES PROPRIÉTÉS Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. LA NATURE DE DIEU ET SES PROPRIÉTÉS : COMMENTAIRE DU PRE- MIER PARAGRAPHE DE L APPENDICE À LA PREMIÈRE PARTIE DE L ÉTHIQUE DE SPINOZA. 2013.

Plus en détail

Sagesse et résignation

Sagesse et résignation Sagesse et résignation Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Sagesse et résignation. 2011. HAL Id: hal-00604421 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00604421v4 Submitted on

Plus en détail