LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA."

Transcription

1 LA LOCATION MEUBLEE La location meublée d'appartements est une activité commerciale, qui relève au titre de l'impôt sur le revenu de la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non de celle des revenus fonciers. Les revenus seront donc imposables sous le régime du micro-bic (abattement de 50%, plafond de ) ou sous un régime de déclaration au réel. LA LOCATION MEUBLEE, c'est : Une récupération de TVA sur l'investissement, Une sécurisation des loyers pendant la durée du bail commercial, Une réduction d'impôt ou des revenus nets d'impôt au terme de la période de financement. LA TVA Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA. L'activité de location en meublé peut cependant être assujettie à la TVA lorsque l'exploitant propose en plus de l'hébergement au moins trois des prestations suivantes devant être rendues dans les mêmes conditions qu'un service quasi hôtelier, à savoir : le petit--déjeuner ; l'entretien régulier des parties communes et privatives ; la fourniture de linge de maison ; la réception de la clientèle. Cet assujettissement est également possible pour les prestations d'hébergement fournies dans les hôtels de tourisme classés, les résidences de tourisme classées ou les villages résidentiels de tourisme. La TVA à l'achat Lorsque l'investissement remplit ces conditions, il est possible de soumettre les loyers à TVA : cela permet à l'investisseur de demander la récupération de la TVA ayant grevé l'acquisition du bien (taux à 19,6%). Ce remboursement intervient généralement dans les 6 mois qui suivent la livraison. L'option de soumettre les loyers à la TVA est d'une durée de 10 ans. La demande de récupération de la taxe de 19,6% de l'investissement entraîne reconduction de cette option. Par conséquent, la TVA ne sera définitivement acquise qu'après 20 ans d'assujettissement. 1

2 Le passage en micro-bic ne peut donc s'effectuer qu'au terme des 20 ans de détention, puisque la franchise de TVA s'applique de plein droit au régime micro. Pour rappel : à compter du 1 er janvier 2009, l'abattement forfaitaire sur les locations meublées, autres que gîtes et chambres d'hôtes, a été abaissé de 71 à 50%. Le seuil des recettes annuelles est fixé à pour les revenus Sort de la TVA en cas de revente En cas de cession d'un bien meublé dont les revenus sont assujettis à TVA avant l'expiration du délai de 20 ans, la TVA récupérée lors de l'achat doit être restituée prorata temporis. Par exemple, en cas de revente d'un immeuble après quinze ans de détention, le propriétaire devra rembourser les 5/20 (soit 1/4) de la TVA récupérée initialement. Il existe une exception : la revente du bien à un investisseur qui poursuit l'activité dans les mêmes conditions, permet au vendeur de ne pas avoir à rembourser la TVA récupérée. Cette solution est applicable lorsque la cession concerne un ou plusieurs lots si l'acquéreur respecte les conditions suivantes : le lot en question est inscrit à l'actif immobilisé d'une entreprise, autrement dit, si le repreneur amortit son acquisition ; l'activité de location reste soumise à la TVA (maintien de la location avec services) ; le bail en cours est repris ou renégocié. La TVA à la location > Le Taux de TVA Conformément à l'article 279 (a) du Code Général des Impôts, le taux de TVA applicable aux locations meublées est le taux réduit, soit actuellement 5.5%. Toutefois si des locaux annexes au logement sont également loués, c'est le taux normal de TVA qui s'applique, soit 19.6% à ce jour. C'est notamment le cas des emplacements de parking. > Les obligations déclaratives Les redevables placés sous le régime réel simplifié doivent déposer une déclaration annuelle (formulaire CA12) avant le 30 avril. Elle détermine la liquidation de la taxe due au titre de l'exercice échu et fixe les montants des acomptes exigibles en juillet, octobre et décembre de la même année et avril de l'année suivante. Les redevables sont dispensés du versement d'acomptes lorsque la taxe due au titre de l'année est inférieure à Dans ce cas, le montant de l'impôt est acquitté lors du dépôt de la déclaration annuelle. 2

3 LA LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE (LMNP) Est considéré comme loueur non professionnel, le contribuable qui ne remplit pas au moins une des 3 conditions suivantes : 1. Un membre du foyer fiscal au moins est inscrit au registre du commerce et des sociétés en qualité de loueur professionnel ; 2. Les recettes annuelles retirées de cette activité par l'ensemble des membres du foyer fiscal excèdent ; 3. Ces recettes excèdent les revenus du foyer fiscal soumis à l'impôt sur le revenu (traitements et salaires, BIC autres que ceux de la location meublée, BA, BNC et revenus des gérants et associés). Depuis la loi de finances rectificative pour 2009 du 20 avril 2009, l'article 199 sexvicies du Code Général des Impôts, les investisseurs, qui acquièrent entre le 01 janvier 2009 et le 31 décembre 2012 un logement en location meublée, peuvent choisir entre 2 régimes fiscaux : L'amortissement du bien Les revenus tirés d'une location meublée sont imposés dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux. La détermination du résultat imposable est égale à la différence entre les produits perçus et les dépenses : - Les recettes sont constituées par le montant des loyers hors taxe, encaissés ou non. - Les charges sont constituées de tous les frais et charges d'exploitation engagés dans le cadre de l'activité de location. Il s'agit de la taxe foncière, des frais de gestion, d'assurance, des intérêts d'emprunt... La règle d'imputation des déficits subis par le loueur meublé non professionnel est également modifiée par la loi de finances pour Ces déficits ne sont désormais imputables que sur des bénéfices de même nature (donc sur des bénéfices tirés d'une activité de location meublée). En contrepartie le délai d'imputation est porté à 10 ans (contre 6 auparavant). L'option au régime réel simplifié impose la tenue d'une comptabilité d'engagement, ce qui permet d'inscrire le bien à l'actif du bilan et donc d'en amortir le prix de revient. En comptabilité, les amortissements sont la constatation d'un amoindrissement de la valeur d'un élément d'actif résultant de l'usage, du temps ou de l'évolution des techniques. L'amortissement permet ainsi la mise en réserve d'une partie du résultat d'exploitation en vue de constituer une trésorerie suffisante pour en permettre son remplacement. En location meublée, l'investisseur peut ainsi amortir 100% de la valeur hors taxe de l'immobilier hors terrain, des charges d'acquisition et du mobilier. 3

4 En pratique la durée d'amortissement est fixée d'après sa durée d'usage. Attention : selon l'article 39C du Code Général des Impôts, les amortissements déductibles ne peuvent avoir pour effet de créer ou d'accroître le déficit fiscal. La quote-part non déduite des amortissements est alors mise en réserve pour une imputation ultérieure. Les amortissements sont reportables indéfiniment et permettent d'obtenir des revenus ultérieurs nets d'impôts. En pratique, il y a donc 3 cas de figure : Les recettes sont inférieures aux charges d'exploitation hors amortissement : Exemple : Loyers =4 800 Charges et intérêts= Le résultat d'exploitation est donc déficitaire de 400. Avec la déduction des amortissements d'une valeur de 2 700, le résultat comptable est de ( ). Les amortissements ne pouvant générer ou accroître un déficit, ils sont mis en réserve pour une utilisation ultérieure ce qui permettra de générer des revenus nets d'impôts. Le résultat fiscal est donc de Les recettes sont supérieures aux charges d'exploitation hors amortissement : Exemple : Loyers =4 800 Charges et intérêts= Le résultat d'exploitation est donc bénéficiaire de 800. Avec la déduction des amortissements d'une valeur de 2 700, le résultat comptable est de ( ). Les amortissements ne pouvant générer ou accroître un déficit, la dotation en amortissement de est répartie de la façon suivante : 800 utilisés pour annuler le résultat d'exploitation. Le différentiel de est mis en réserve pour une utilisation ultérieure. Le résultat fiscal est alors de 0 Les recettes sont supérieures aux charges d'exploitation amortissement compris: Exemple : Loyers =4 800 Charges et intérêts= 700 Amortissements = Le résultat d'exploitation est donc bénéficiaire de Avec la déduction des amortissements d'une valeur de 2 700, le résultat comptable est de ( ). Les amortissements antérieurement mis en réserve sont utilisés (pour une valeur de ) pour ramener le résultat fiscal à 0. 4

5 La réduction d'impôt dite «Bouvard» Les contribuables domiciliés en France peuvent bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu au titre de l'acquisition d'un logement neuf ou en l'état futur d'achèvement qu'ils destinent à une location meublée non professionnelle. Le bien doit être imposé dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux et faire partie d' : Une résidence avec services pour étudiants ; Une résidence de tourisme classée ; Une résidence avec services pour personnes âgées ou handicapées ayant obtenu l'agrément «qualité» ; Une résidence médicalisée. Le taux de la réduction d'impôt, est de : réservation enregistrée* avant le Acquisitions en 2009 et 2010 Acte avant le 30/03/ /12/2010 Taux de réduction d'impôt (Non soumis au critère BBC) % Oui 20 % Non 18% Acte à compter du 31/03/ % Acte en 2012 * enregistrement chez un notaire ou dans un service des impôts Pour l'application de ces taux, on retient la date de signature de l'acte authentique. Cette réduction est calculée sur le prix de revient des logements (prix d'acquisition hors taxe majoré des frais afférents à l'acquisition tels que les honoraires de notaire, droits de timbre, taxe de publicité foncière). La réduction d'impôt est répartie sur neuf ans. Lorsque la fraction de la réduction d'impôt imputable au titre de l'année excède l'impôt dû, il est possible de reporter le solde sur l'impôt dû au titre des six années suivantes. L'avantage fiscal est accordé au titre de l'année d'achèvement du logement ou de celle de son acquisition si celle-ci est postérieure. En contrepartie, l'investisseur doit s'engager à respecter les dispositions suivantes : Un engagement de location du bien meublé d'au moins neuf ans à l'exploitant de la résidence dans lequel le logement est situé. La location du logement doit prendre effet dans le mois qui suit la date d'achèvement de l'immeuble ou de son acquisition si elle est postérieure. Le bien ne doit pas faire l'objet d'un démembrement de propriété 5

6 Les déficits fiscaux (hors amortissement) ne sont imputables que sur les revenus de même nature (donc des bénéfices tirés d une activité de location meublée) réalisés dans les 10 ans. Situation du LMNP au regard des plus-values Les plus-values réalisées par les loueurs en meublé non professionnel à l'occasion de la cession des locaux d'habitation meublés ne sont pas soumises au régime des plusvalues professionnelles mais à celui des plus--values privées. Ainsi, celles--ci sont exonérées au bout 15 ans de détention du bien. Situation de LMNP au regard de l'isf Les locaux d'habitation loués meublés ne sont pas considérés comme des biens professionnels. Par conséquent, n'étant pas exonérés, ils entrent dans la base d'imposition de l'isf. LA LOCATION MEUBLEE PROFESSIONNELLE (LMP) Définitions des loueurs professionnels : Depuis la loi de finances pour 2009, l'activité de location meublée est exercée à titre professionnel lorsque les trois critères suivants sont réunis : 1. Un membre du foyer fiscal au moins est inscrit au registre du commerce et des sociétés en qualité de loueur professionnel ; 2. Les recettes annuelles retirées de cette activité par l'ensemble des membres du foyer fiscal excèdent ; 3. Ces recettes excèdent les revenus du foyer fiscal soumis à l'impôt sur le revenu (traitements et salaires, BIC autres que ceux de la location meublée, BA, BNC et revenus des gérants et associés mais hors des revenus fonciers et des revenus de capitaux mobiliers). Cette définition des loueurs meublés professionnels s'applique à compter de l'imposition des revenus 2009 à l'ensemble des personnes réalisant des locations meublées y compris les locations en cours. Une mesure transitoire a cependant été aménagée pour l'application du 3 ème critère LMP (recettes de la location meublée supérieures aux revenus du foyer fiscal) pour les locations meublées débutées avant le 1 er janvier 2009 ou afférentes à des immeubles acquis ou réservés avant cette même date. La surpondération des recettes s'effectue en les multipliant par 5, puis en diminuant ce résultat de 2/5eme par année écoulée depuis le début de la location, dans la limite de dix ans à compter du début de la location. 6

7 Exemple : Un contribuable exerce une activité de location meublée depuis le 01/01/2006 et réalise de recettes. A compter de 2009, pour comparer le montant des recettes à ces revenus d'activité il devra réaliser le calcul suivant : Pour l'impôt dû au titre de l'année 2010 : x 5= Le nombre d'année écoulée depuis le début de la location est de 4 ans entre le 01/01/2006 et le 31/12/2009. Donc x 2/5 = x 4 = Les recettes majorées à comparer sont donc de = Les revenus du foyer sont de , le contribuable conserve donc son statut de professionnel. Pour l'impôt dû au titre de l'année 2011 : x 5= Le nombre d'année écoulée depuis le début de la location est de 5 ans entre le 01/01/2006 et le 31/12/2010. Donc x 2/5 = x 5 = Les recettes majorées à comparer sont donc de = Le contribuable devra procéder à ce calcul jusqu en Les revenus du foyer sont de , le contribuable perd donc son statut de professionnel. Les règles du LMNP sont donc applicables, notamment en ce qui concerne l'imputation d'un éventuel déficit. Le sort des déficits : Les déficits retirés de l activité de location meublée exercée à titre professionnel restent imputables sur le revenu global du contribuable sans limitation, sous réserve que ces déficits ne proviennent pas d amortissement. La loi des finances pour 2009 a apporté une amélioration en matière de LMP : désormais les déficits non imputés provenant des charges engagées avant le commencement de la location (notamment les charges financières) peuvent être imputées par des tiers sur le revenu global des 3 premières années de location. Cette possibilité est réservée aux contribuables qui accèdent au statut de loueur professionnel dès l achèvement ou la livraison du bien. Pour rappel : avant cette modification, les charges engagées avant le commencement de la location ne pouvaient pétré imputées sur le revenu global car l activité était alors considérée comme étant exercée à titre non professionnel. 7

8 Situation du LMP au regard des plus--values Les loueurs en meublés professionnels sont soumis au régime des plusvalues professionnelles. Si l'activité est exercée depuis au moins 5 ans, les plus-values des loueurs professionnels sont susceptibles de bénéficier du régime d'exonération totale lorsque la moyenne des recettes tirées de la location au titre des exercices clos au cours des 2 années civiles précédentes n'excède pas le seuil de HT, et d'une exonération partielle si les recettes sont comprises entre et HT. (Auparavant le seuil était de ). Situation de LMP au regard de l'isf Les biens loués meublés ont la qualité de biens professionnels et donc sont exonérés. Cependant la loi de finances pour 1999 a restreint la qualification de biens professionnels et ainsi la possibilité d'exonération. Deux conditions cumulatives sont à remplir : L'activité de location meublée doit procurer plus de de recettes annuelles ; et le loueur meublé doit retirer de cette activité plus de 50% des revenus de son foyer fiscal. Attention, l'appréciation de ce seuil tient compte des traitements et salaires, des BIC, des BNC, des BA mais non des revenus fonciers et des revenus de capitaux mobiliers. 8

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE Contribuables concernés : Propriétaires bailleurs de locations meublées dont les recettes locatives annuelles sont inférieures à 23 000 (150 870,11 F). Type d avantage

Plus en détail

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel La qualité de loueur en meublé professionnel est reconnue aux personnes louant des logements meublés, anciens

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Etude Fiscale LOCATION MEUBLEE LES NOUVELLES REGLES. www.oec-paris.fr SOMMAIRE. Présentation générale. Note technique

Etude Fiscale LOCATION MEUBLEE LES NOUVELLES REGLES. www.oec-paris.fr SOMMAIRE. Présentation générale. Note technique (Source : Infodoc-experts) LOCATION MEUBLEE LES NOUVELLES REGLES Etude Fiscale www.oec-paris.fr SOMMAIRE Présentation générale Note technique L'ensemble des textes de référence ainsi que des références

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Les loueurs en meublé non professionnels

Les loueurs en meublé non professionnels Page 1 sur 7 4 Novembre 2003 Les loueurs en meublé non professionnels Les loueurs en meublé non professionnels La détermination du bénéfice imposable Les impôts locaux Les droits d'enregistrement Les exonérations

Plus en détail

Espace FAQ du loueur en meublé

Espace FAQ du loueur en meublé Espace FAQ du loueur en meublé - Quels sont les avantages de l adhésion à un CGA? - Faut-il tenir une comptabilité? - Quelles sont les obligations suite à l adhésion à un CGA? - Comment bénéficier de la

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

NANTES (44) RESIDAFFAIRES **** LMP / LMNP

NANTES (44) RESIDAFFAIRES **** LMP / LMNP NANTES (44) RESIDAFFAIRES **** LMP / LMNP IMOVELIS 29, boulevard de la Ferrage 06400 CANNES Tel: 04 93 95 39 20 Fax: 04 93 95 39 29 www.imovelis.fr contact@imovelis.fr Résidence RESIDAFFAIRES **** DES

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

Présentation du Statut LMP :

Présentation du Statut LMP : Présentation du Statut LMP : Pour tout investisseur, même non-imposable, le statut du Loueur Meublé Professionnel (LMP) est le dispositif qui encadre la location de logements meublés. Un investissement

Plus en détail

L investissement en EHPAD

L investissement en EHPAD Guide Habiteo.com Mai 2015 L investissement en EHPAD Questions/Réponses SOMMAIRE I- Qu est-ce qu un EHPAD? p. 2 Encadré : Réglementation de l EHPAD p. 2 II- Pourquoi investir en EHPAD? p. 3 A- Pour répondre

Plus en détail

ANNEXE III : REGIME FISCAL DES LOUEURS EN MEUBLE PROFESSIONNELS

ANNEXE III : REGIME FISCAL DES LOUEURS EN MEUBLE PROFESSIONNELS ANNEXE III : REGIME FISCAL DES LOUEURS EN MEUBLE PROFESSIONNELS SOURCE LE RAPPORT SUR LES NICHES FISCALES Ce régime cumule une série d'avantages fiscaux sur différents impôts - La location meublée bénéficie

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Point sur la Loi Scellier BBC

Point sur la Loi Scellier BBC Point sur la Loi Scellier BBC Loi Scellier BBC : Principe général Qu'est ce que la loi Scellier BBC? La loi Scellier BBC est apparue au cours de l'année 2009, lorsque les députés ont décidé de «verdir»

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie)

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie) dossier Publiées dans les derniers jours de décembre 2008, la loi de finances et la loi de finances rectificative comportent, de nombreuses mesures qui modifient la fiscalité du particulier et des entreprises.

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 FISCALITE Au sommaire : - La location en meublé / un avantage : l amortissement de l immeuble -

Plus en détail

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement!

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement! LA SILVER ECONOMY UNE OPPORTUNITE DE MARCHE Les retraités de demain seront de plus en plus nombreux à rechercher des logements adaptés au vieillissement: des résidences services séniors Le vieillissement

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont :

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont : LOUEUR EN MEUBLES 23/07/2012 Selon les articles 632 et 633 du Code de commerce, l activité seule de loueur en meublé n est pas de nature commerciale et, hormis le cas où des prestations de service d hôtellerie

Plus en détail

Face à la crise, réagissez

Face à la crise, réagissez Février 2009 Face à la crise, réagissez N ous vivons depuis quelques mois dans une morosité ambiante : que ce soit dans les médias (télévision, radio, presse) dans les réunions professionnelles ou au sein

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 76 DU 30 JUILLET 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 F-3-09 INSTRUCTION DU 28 JUILLET 2009 BIC. DISPOSITIONS PARTICULIERES. LOCATION EN MEUBLE. ARTICLE 90 DE

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le chiffre d'affaires

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

guy Pigerre Juriste fiscaliste

guy Pigerre Juriste fiscaliste guy Pigerre Juriste fiscaliste Mme M. **** ******** * ***** ** *********** ***** *********** Objet : Réponse à votre question Cette consultation comporte 10 pages, y compris celle-ci. Le ** ***** 2006

Plus en détail

La fiscalità dei redditi da locazione

La fiscalità dei redditi da locazione La fiscalità dei redditi da locazione by Jacques Figasso - Sunday, March 07, 2010 /fiscalita-dei-redditi-locazione/ La tassazione dei redditi da locazione prodotti in Francia è particolarmente favorevole

Plus en détail

Impôts 2015. Loueurs en meublé non professionnels

Impôts 2015. Loueurs en meublé non professionnels Impôts 2015 Loueurs en meublé non professionnels Les loueurs en meublé non professionnels Ce sont les personnes qui donnent en location des locaux comportant tous les éléments mobiliers indispensables

Plus en détail

NICE SOPHIA ANTIPOLIS (06)

NICE SOPHIA ANTIPOLIS (06) NICE SOPHIA ANTIPOLIS (06) Résidence "Study's Sophia" LMP / LMNP IMOVELIS 29, boulevard de la Ferrage 06400 CANNES Tel: 04 93 95 39 20 Fax: 04 93 95 39 29 www.imovelis.fr contact@imovelis.fr Résidence

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE Durée de simulation : 30 ans La durée du financement envisagé et le mécanisme des amortissements différés qui génèrent à long terme des revenus hors impôts sur l'ir nécessitent

Plus en détail

L'ancien dispositif dit amortissement BESSON a été remplacé, à compter du 1er janvier 2003, par le dispositif ROBIEN.

L'ancien dispositif dit amortissement BESSON a été remplacé, à compter du 1er janvier 2003, par le dispositif ROBIEN. DISPOSITIF ROBIEN dit "Amortissement ROBIEN" (MAJ 09/06/2006) CGI article 31.I Définition du dispositif L'ancien dispositif dit amortissement BESSON a été remplacé, à compter du 1er janvier 2003, par le

Plus en détail

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT LOI DUFLOT Digne successeur du «SCELLIER», voici le nouveau dispositif d investissement locatif «DUFLOT». Né le 1 er janvier 2013, ce nouveau régime devrait être applicable pendant 4 ans, soit jusqu au

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé non professionnel (LMNP) François Longin 1 www.longin.fr Plan Le statut LMNP Juridique (location meublée)

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Loueur en meublé professionnel (LMP) Conflit de définitions pour l impôt sur le revenu et pour l ISF

Loueur en meublé professionnel (LMP) Conflit de définitions pour l impôt sur le revenu et pour l ISF Loueur en meublé professionnel (LMP) Conflit de définitions pour l impôt sur le revenu et pour l ISF NEWSLETTER 15 260 du 5 FEVRIER 2015 ANALYSE PAR STEPHANE PILLEYRE Mis à mal depuis la loi de finances

Plus en détail

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Pour les entreprises soumises à l Impôt sur les Sociétés, le dispositif Girardin Société 100 % permet de déduire du résultat imposable la

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

BIC - Champ d'application et territorialité - Location en meublé Régime fiscal des locations meublées

BIC - Champ d'application et territorialité - Location en meublé Régime fiscal des locations meublées Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-CHAMP-40-20-20150204 DGFIP BIC - Champ d'application et territorialité

Plus en détail

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens Fiscalité 1 Le cloisonnement des revenus en différentes catégories, en fonction de l activité, ne simplifie pas l imposition des pluriactifs. Cela engendre des charges administratives lourdes (plusieurs

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Mise à disposition du public. UFFI Habitat BBC SCPI SCELLIER A CAPITAL FIXE (BBC) Actualisation de mars 2012

NOTE D INFORMATION. Mise à disposition du public. UFFI Habitat BBC SCPI SCELLIER A CAPITAL FIXE (BBC) Actualisation de mars 2012 NOTE D INFORMATION Mise à disposition du public UFFI Habitat BBC SCPI SCELLIER A CAPITAL FIXE (BBC) Actualisation de mars 2012 Note d'information du 2 août 2011 ayant reçu de l'amf, le visa n 11-20 Siège

Plus en détail

Loi Girardin (investissement locatif)

Loi Girardin (investissement locatif) Loi Girardin (investissement locatif) Afin de promouvoir le développement économique des territoires d'outre-mer, l investissement dans l immobilier pour les particuliers est encouragé par l'état français

Plus en détail

Diane Patrimoine IMMOBILIER DE DEFISCALISATION. Rappel des nouvelles règles r

Diane Patrimoine IMMOBILIER DE DEFISCALISATION. Rappel des nouvelles règles r Diane Patrimoine IMMOBILIER DE DEFISCALISATION Rappel des nouvelles règles r fiscales 1 Sommaire Impôts Impôt sur le Revenu Rappel du plafonnement global des niches fiscales Barème de l impôt sur le revenu

Plus en détail

M2 Entreprenariat FISCALITE. NCG - Maryline HOCDE

M2 Entreprenariat FISCALITE. NCG - Maryline HOCDE M2 Entreprenariat FISCALITE NCG - Maryline HOCDE 1. Imposition des bénéfices PLAN DU COURS FISCALITE DES ENTREPRISES Les Bénéfices Industriels et Commerciaux Les Bénéfices réalisés par les sociétés 2.

Plus en détail

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE 1 La fiscalité des meublés de tourisme Serge THOMAS - CERFRANCE 2 Définition fiscale du Loueur de Meublés TRAITEMENT FISCAL Non professionnelle Location meublée Professionnelle 3 Définition fiscale du

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Fiscalité. Une simplification a accompagné la création du régime micro-social :

Fiscalité. Une simplification a accompagné la création du régime micro-social : Fiscalité Le cloisonnement des revenus en différentes catégories, en fonction de l activité, ne simplifie pas l imposition des pluriactifs. En effet, les charges administratives sont lourdes (plusieurs

Plus en détail

Le Dispositif Duflot 2013

Le Dispositif Duflot 2013 TRANSACTION & CONSEIL Le Dispositif Duflot 2013 Investir pour construire son patrimoine IMMOBILIER RÉSIDENTIEL NEUF LE DISPOSITIF DUFLOT LA REDUCTION D IMPOT EST LIMITEE ChAQUE ANNEE A L AChAT DE DEUx

Plus en détail

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer - Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer L article 21 de la loi de finances pour 2014 réforme le régime de défiscalisation des investissements outre-mer des entreprises. Les conditions

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS IMMOBILIERS REALISES DANS LE SECTEUR DE LA LOCATION

Plus en détail

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Pour les contribuables qui payent entre 15.000 et 30.000 d impôt sur le revenu par an, le dispositif Malraux 30 % sur 9 ans est la loi de défiscalisation liée

Plus en détail

LA FISCALITE DES LOCATIONS MEUBLEES

LA FISCALITE DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU LA FISCALITE DES LOCATIONS MEUBLEES A la différence des locations nues, l activité de location en meublé relève des Bénéfices Industriels et Commerciaux (B.I.C.), qu elle soit

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

w w w. c a i f f. f r

w w w. c a i f f. f r LA LOI LMNP BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 A-2-03 N 79 du 30 AVRIL 2003 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. CHAMP D APPLICATION EXONERATION. LOCATIONS DE LOGEMENTS MEUBLES OU GARNIS

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Programme : DE ROBIEN sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 26 ans Durée de financement : 15 ans

Programme : DE ROBIEN sous le régime Robien neuf Durée de simulation : 26 ans Durée de financement : 15 ans ETUDE PERSONNALISÉE Votre situation actuelle Vous êtes mariés avec 3 parts fiscales et votre tranche marginale d'imposition est de 28,26% Vos revenus nets imposables sont de 46 Votre investissement Programme

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 ÉPREUVE N 4 DROIT FISCAL DURÉE DE L'ENSEIGNEMENT (à titre indicatif) : 150 heures 12 crédits européens 1. Introduction générale

Plus en détail

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Mise à jour : Version n 1 - Date : Janvier 2012 Table des

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 2041 GM N 50153 # 19 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. BIC NON

Plus en détail

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE PERSONNE PHYSIQUE ou INDIVISION PRESENTATION DE NOTRE ENVOI ORDRE DE MISSION Loueur en meublé non professionnel Page 1 MANDAT DE GESTION FISCALE Pages 2 & 3 OPTIONS FISCALES

Plus en détail

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000.

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000. Lettre Tecnic patrimoine n 15 (Janvier 2010) Loi de Finances 2010 La loi n 2009-1673 de finances pour 2010 a été publiée au Journal officiel du 31 décembre 2009 et est entrée en vigueur le 1er janvier

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2009

LOI DE FINANCES POUR 2009 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 29/01/2009 N : 05.09 LOI DE FINANCES POUR 2009 La loi de Finances pour 2009 (n 2008-1425) a été définitivement adoptée le 17 décembre 2008

Plus en détail

FASCICULE D AIDE A LA DECLARATION DES REVENUS FONCIERS 2013

FASCICULE D AIDE A LA DECLARATION DES REVENUS FONCIERS 2013 FASCICULE D AIDE A LA DECLARATION DES REVENUS FONCIERS 2013 SOMMAIRE Documents à réunir pour l établissement de votre déclaration... 3 Partie 1 :... 4 Régime de droit commun... 4 Notion de revenu foncier...

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 N 50147#19 N 2041 GF DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration INVESTISSEMENTS

Plus en détail

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS Les Niches Fiscales Sommaire INTRODUCTION LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS 1. La Loi Scellier 2. La Loi Girardin 3. La Location Meublée Professionnelle (LMP) 4. Le Loueur

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils

Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils Que vous souhaitiez compléter vos ressources grâce à des revenus, préparer votre retraite ou vous constituer un patrimoine, l'investissement locatif

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER PREAMBULE INFLATION DES REFORMES CES DERNIERES ANNEES et INSTABILITE DES STRATEGIES D INVESTISSEMENT - Loi du 9 mars 2010 portant réforme

Plus en détail

BIC - Champ d'application et territorialité - Location en meublé Régime fiscal des locations meublées

BIC - Champ d'application et territorialité - Location en meublé Régime fiscal des locations meublées Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-CHAMP-40-20-20130109 DGFIP BIC - Champ d'application et territorialité

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE SOMMAIRE Intérêts et risques du passage au régime réel : Aide à la décision Impacts fiscaux

Plus en détail

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011 MARCHAND DE BIENS 02/08/2011 Sont considérés comme marchands de biens les personnes qui effectuent habituellement des achats en vue de la revente d'immeubles, fonds de commerce, parts ou actions de sociétés

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-90-20130109 DGFIP BIC - Base d'imposition - Exclusion du résultat

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LOUER UN LOGEMENT MEUBLÉ : CRITÈRES ET RÈGLES APPLICABLES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LOUER UN LOGEMENT MEUBLÉ : CRITÈRES ET RÈGLES APPLICABLES LOUER UN LOGEMENT MEUBLÉ : CRITÈRES ET RÈGLES APPLICABLES La location d'un logement meublé Introduction Le régime relatif aux locations meublées a été instauré par la loi du 29 juillet 1998 et inséré dans

Plus en détail

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL 1. Quelles sont les composantes et la valeur des coefficients de déduction applicables : -

Plus en détail

Quels impôts et taxes pour mon entreprise?

Quels impôts et taxes pour mon entreprise? Quels impôts et taxes pour mon entreprise? sommaire - Critères définissant le cadre fiscal d'une entreprise - Principaux impôts et taxes - Focus sur la Contribution Economique Territoriale - L'auto-entrepreneur

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

Calendrier impôt 2014

Calendrier impôt 2014 Calendrier impôt 2014 Janvier 15 / 01 / 2014 : 1ère mensualité Pour tous les impôts pour lesquels vous avez opté pour la mensualisation, le 1er prélèvement mensuel est opéré le 15 janvier. Février 17 /

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux La détermination du résultat imposable de l entreprise individuelle industrielle et commerciale suppose, avant toute étude des

Plus en détail