Anatomie générale du système musculaire strié

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anatomie générale du système musculaire strié"

Transcription

1 Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent se contracter sous l influence de la volonté, le système musculaire non strié ou lisse qui ne se contracte pas sous l influence de la volonté (muscles des viscères, des vaisseaux, de la peau), et le système musculaire mixte qui est un système strié, mais indépendant de la volonté (muscles de l ouïe et muscle cardiaque). 1 Introduction : Le système musculaire strié permet la mobilisation des pièces squelettiques au sein des articulations sous l influence de la volonté. C est l élément moteur du mouvement. Les muscles sont solidaires du système squelettique. Il représente plus de 40% du poids du corps. Leur masse dépend de l activité physique et de l âge. Il existe plus de 600 muscles constants dans le corps humain. D autres sont inconstants ou accessoires. 2 Forme : Classiquement, le muscle est décrit par un corps ou ventre qui est contractile et de une ou plusieurs extrémités tendineuses qui sont plus fines et surtout plus résistantes. Ces extrémités sont alors nommées tendons (fig 1). Elles peuvent être plus larges et sont alors nommées aponévroses. La disposition du ventre et des tendons permet de classer les muscles selon leurs formes. - Le muscle monogastrique ne possède qu un seul ventre. Il peut posséder un seul tendon (exemple du muscle long fléchisseur du pouce, fig 2) ou plusieurs tendons (exemple du muscle fléchisseur profond des doigts, fig 3) - Le muscle polygastrique possède plusieurs ventres. Il peut posséder un ou plusieurs tendons. Les différents ventres peuvent avoir plusieurs sites d insertions (exemple du muscle biceps brachial, fig 4) ou être en continuité par l intermédiaire d un tendon (exemple du muscle digastrique, fig 5). Figure 1 : Schéma général d un muscle

2 Figure 2 : Schéma du muscle long fléchisseur du pouce Figure 3 : Schéma du muscle fléchisseur profond des doigts

3 Figure 4 : Schéma du muscle biceps brachial (hors insertion radiale) Figure 5 : Schéma du muscle digastrique

4 La forme permet également de distinguer les différents types muscles. - Les muscles longs ont une longueur plus importante que la largeur et l épaisseur. Ils sont les plus nombreux aux membres. - Les muscles plats ont une longueur équivalente à la largeur (exemple du muscle grand pectoral, fig 6) - Les muscles courts sont de petites dimensions - Les muscles annulaires ont une forme d anneau. Ils comprennent les muscles orbiculaires (exemple du muscle orbiculaire des lèvres, fig 7) et les muscles sphinctériens qui permettent de fermer des canaux ou des orifices (exemple du muscle sphincter de l anus, fig 8). - Figure 6 : Schéma du muscle grand pectoral Figure 7 : Schéma du muscle orbiculaire des lèvres

5 Figure 8 : Schéma du muscle sphincter de l anus 3 Attaches musculaires : Les muscles s attachent soit sur les pièces squelettiques (os et cartilage), soit sur des fascias, soit sur des bandelettes fibreuses (exemple du muscle triceps brachial, fig 9). Ils peuvent également s attacher sur la peau (muscles peauciers) ou sur des muqueuses (langue). Ils s y attachent soit directement par les fibres de leurs ventres, soit par leurs extrémités tendineuses. L insertion proximale est souvent dénommée comme étant l origine. L attache distale est souvent dénommée comme étant la terminaison. Figure 9 : Schéma du muscle triceps

6 4 Structure : L unité morphologique du ventre musculaire est la fibre musculaire. Elle est constituée par une disposition parallèle de myofibrilles. Ces myofibrilles sont striées transversalement. La fibre musculaire s étend sur toute la longueur fonctionnelle du muscle. Elle est entourée du sarcolemne à cellules plurinuclées (fig 10). Les fibres sont séparées les unes des autres par un tissu conjonctif vascularisé appelé endomysium. Ainsi, les fibres sont disposées en faisceaux entourés d un périmysium conjonctif. Les faisceaux constituent le muscle et sont alors entourés d un épimysium (fig 11). Le tendon est constitué de fibres collagènes parallèles entre elles et de même direction que les fibres musculaires. Ces fibres se fixent sur le sarcolemne, et non pas directement sur la fibre musculaire (fig 12) (ce qui explique une certaine fragilité et les ruptures myotendineuses). Entre les fibres existent des tendinocytes. Les fibres, entourées d un endotendinum sont également regroupées en faisceaux entouré d un péritendinum, tandis que le tendon lui-même est entouré d un épitendinum. Au niveau des insertions, les fibres collagènes se fixent sur le périoste (fig 13) et pénètre le tissu osseux, ce qui explique les arrachements osseux (avulsions). Figure 10 : Schéma d une fibre musculaire striée Figure 11 : Schéma de la structure d un muscle

7 Figure 12 : Schéma de la jonction musculo-tendineuse Figure 13 : Schéma de l insertion du tendon dans l os 5 Texture : La direction des fibres musculaires par rapport aux tendons ou aux aponévroses permet de différencier : - Les muscle plats dont les fibres musculaires sont parallèles et se continuent toujours parallèlement par les fibres tendineuses (exemple du muscle grand droit de l abdomen, fig 14) - Les muscles fusiformes ont des fibres musculaires convergentes vers l extrémité du tendon - Les muscles unipennés ont des fibres musculaires d un seul côté du tendon (fig 15) - Les muscles bipennés ont des fibres musculaires sur les deux côtés du tendon - Les muscles multipennés ont des fibres convergentes vers les divisions intracorporéales du tendon.

8 Figure 14 : Schéma du muscle grand droit de l abdomen Figure 15 : Différentes textures des muscles 6 Vascularisation : Les artères musculaires, en générale, sont nombreuses et dépendent des troncs artériels. Les gros troncs des segments de membres donnent des branches aux éléments voisins, os, muscles, articulations, espace sous-cutané et peau (fig 16). Certaines cheminent dans les espaces séparant les muscles ou les loges musculaires, ce sont les artères septales. Un muscle hypovascularisé est l objet de crampe. La vascularisation diffère cependant selon les muscles et peut être l objet d une classification : - Certains muscles sont vascularisés par une artère prédominante, voire unique (exemple des muscles gastrocnémiens, fig 17) - Certains muscles possèdent un pédicule vasculaire prédominant et un pédicule vasculaire accessoire (exemple du muscle soléaire, fig 18) - Certains muscles possèdent plusieurs pédicules vasculaires prédominants (exemple du muscle grand fessier, fig 19). - Certains muscles possèdent plusieurs pédicules accessoires étagés sur la longueur du ventre (exemple du muscle tibial antérieur, fig 20).

9 Les tendons sont également vascularisés, en général par des pédicules fins localisés au niveau de leurs insertions (fig 21). Mais, il peut aussi exister des artères tendineuses sur le trajet. Ces dernières ont alors une morphologie flexueuse pour permettre leur élongation lors du glissement tendineux (fig 22). Les veines sont nombreuses est parallèles aux artères. Elles sont pourvues de valvules. Les lymphatiques accompagnent les artères et les veines. Figure 16 : Schéma de la vascularisation musculaire Figure 17 : Schéma de la vascularisation des muscles gastrocnémiens

10 Figure 18 : Schéma de la vascularisation du muscle soléaire Figure 19 : Schéma de la vascularisation du muscle grand fessier

11 Figure 20 : Schéma de la vascularisation du muscle tibial antérieur Figure 21 : Schéma de la vascularisation du tendon calcanéen à sa terminaison

12 Figure 22 : Schéma de la vascularisation d un tendon fléchisseur profond 7 Innervation : Les muscles sont innervés par des nerfs mixtes, à la fois moteur responsable de la contraction et du mouvement, et à la fois sensitif permettant le retour des informations au système nerveux central. Un muscle reçoit ainsi une ou plusieurs branches nerveuses issues d un nerf spinal. Chaque fibre musculaire reçoit alors un neurone moteur ou motoneurone par son sarcolemne. La jonction neuro-musculaire est la plaque motrice. En général, un motoneurone innerve plusieurs fibres musculaires. L ensemble des fibres innervées par le même motoneurone est l unité motrice. Pour les muscles fins et précis (exemples des muscles oculomoteurs ou des muscles intrinsèques de la main), le nombre de fibres par motoneurone est petit (10 fibres pour 1 motoneurone). Cela signifie qu il y a beaucoup de motoneurones pour ces muscles de la précision. A l inverse, pour les muscles statiques ou dont le mouvement est simple (exemples des muscles para-rachidiens ou du muscle quadriceps), le nombre de fibres par motoneurone est important (1700 fibres pour 1 motoneurone). L innervation sensitive est surtout proprioceptive. Elle est constituée de fibres hélicoïdales entourant les fibres musculaires et renseignant l état de contraction de la fibre musculaire, mais aussi de fibres proprioceptives localisées au niveau des tendons, des ligaments ou des capsules articulaires renseignant sur l état de tension des fibres ligamentaires ou tendineuses (fig 23). Figure 23 : Schéma de l innervation musculaire

13 8 Annexes des muscles Le fascia est une formation de tissu conjonctif qui entoure un muscle. Il peut superficiel (sous-cutané) ou profond (fig 24). Le septum est une cloison de tissu conjonctif entourant un groupe de muscle et limitant ainsi une loge musculaire (fig 25). Le syndrome de loge se définit lorsque les muscles augmentent de volume à l intérieur d une loge inextensible, à la suite d un traumatisme ou d une intervention chirurgicale par exemple, les muscles peuvent se nécroser. Ils écrasent également le pédicule vasculo-nerveux contenu dans la loge et entraînent alors des douleurs, des paralysies, des anesthésies. Le septum peut être intermusculaire ou inter-osseux. Dans ce dernier cas, il s insère sur l os ou les os en continuité avec le périoste. Figure 24 : Schéma de l organisation d un fascia Figure 25 : Exemple des loges musculaires au tiers moyen de la jambe

14 La bourse synoviale est constituée de deux membranes fibreuse et synoviale équivalentes à celle de la capsule articulaire. Elle est remplie de liquide synovial et permet ainsi un glissement de ces feuillets et ainsi un glissement du muscle ou du tendon par rapport à un autre élément. Ainsi, il existe très souvent des bourses synoviales au niveau des insertions tendineuses (bourse sub-tendineuse, fig 26). L inflammation occasionne une tendinite. De même structure qu une bourse synoviale, la gaine synoviale entoure un tendon. Elle contribue au glissement de ce dernier par rapport à des éléments musculaires, ou plus souvent osseux (fig 27). L infection de la gaine synoviale définit le phlegmon. Figure 26 : Schéma de la bourse synoviale subtendineuse du biceps brachial distal Figure 27 : Vue antérieure des gaines synoviales digitales (tendons du fléchisseur superficiel des doigts enlevés).

15 La gaine fibreuse constitue avec l os un tunnel ou un canal ostéo-fibreux dans lequel le tendon chemine avec une gaine synoviale. Elle permet au tendon de rester proche de l os lors des mouvements (fig 28). Le retinaculum est un épaississement d un fascia sous lequel passe les tendons. Il est assimilable à la gaine fibreuse et permet soit au tendon de rester proche de l os, soit au tendon de changer de direction (fig 29). Sous un retinaculum, le tendon est entouré d une gaine synoviale. Le vinculum est une formation conjonctive indépendante qui unit le tendon à l os adjacent. Il peut soit court et situé proche de l insertion, soit long (fig 30). Figure 28 : Exemple de la gaine fibreuse des fléchisseurs des doigts. Elle est subdivisée en poulies. Figure 29 : Vue latérale de la cheville montrant les rétinaculum supérieur et inférieur des tendons fibulaires permettant leur changement de direction à 90

16 Figure 30 : Schéma montrant l existence des vinculae longs et courts sur les tendons fléchisseurs profond et superficiel d un doigt long. 9 Notions d anatomie fonctionnelle musculaire. Un muscle possède donc une insertion proximale sur un os proximal et une insertion distale sur un os distal. Le mouvement au sein de l articulation peut se faire dans un sens, de l os distal vers l os proximal (exemple de la flexion du coude, de l avant-bras sur le bras) ou dans l autre, de l os proximal vers l os distal (exemple de la flexion du bras sur l avant-bras). Le vecteur force se localise au niveau de l insertion mobile (fig 31). Il peut être décomposé en deux vecteurs par rapport au centre articulaire du mouvement. L un est un vecteur de coaptation qui plaque un os sur l autre, l autre est un vecteur dynamique qui permet le mouvement. Lorsque les deux insertions sont équidistantes par rapport au centre du mouvement, la force dynamique est similaire quelques soit l élément osseux mobile. En considérant un muscle dont les deux insertions ne sont pas équidistantes du centre du mouvement, la force dynamique est supérieure lorsqu elle s exerce au niveau de l insertion la plus proche du centre du mouvement. Ainsi le biceps brachial est plus un fléchisseur de l avant-bras sur le bras qu un fléchisseur du bras sur l avant-bras, le brachial est autant un fléchisseur de l avant-bras sur le bras qu un fléchisseur du bras sur l avant-bras, et le brachio-radial est moins un fléchisseur de l avant-bras sur le bras qu un fléchisseur du bras sur l avant-bras (fig 32). L action de chaque muscle dépend donc de la position de ses insertions par rapport à l articulation et dépend du sens du mouvement qui est considéré. L action musculaire dépend également de la position de l articulation. Ainsi, les muscles adducteurs sont situés en avant du fémur lorsque la hanche est en extension. Ils contribuent alors à la flexion de la hanche (fig 33). A l inverse, ils sont en arrière du fémur en flexion importante et contribuent alors à l extension de la hanche. Les propriétés des actions musculaires dépendent aussi de la longueur du ventre que le muscle possède. Ce dernier peut parfois se contracter jusque 50% de sa longueur initiale. Les muscles longs sont alors puissants, mais nécessitent une durée de contraction plus longue pour un mouvement de grande amplitude. Les muscles longs sont donc plutôt des muscles de force. A l inverse, les muscle courts sont surtout utilisés pour les mouvements rapides et plus précis.

17 La chaîne musculaire est l ensemble des muscles associés lors d un mouvement. Pour un même mouvement, deux muscles peuvent travailler dans le même sens. Ils sont dits agonistes. Deux autres muscles peuvent travailler dans des directions opposées (exemple de la flexion grossière des doigts dont la précision est assurée par la contraction des extenseurs), ils sont alors antagonistes. Figure 31 : Schéma montrant les actions du biceps au cours de la flexion du coude Figure 32 : Décompositions des vecteurs forces des trois muscles de la flexion du coude

18 Figure 33 : Actions des muscles adducteurs de la cuisse dans deux positions différentes de la hanche

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE

Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE Chapitre 5. LE MOTEUR MUSCULAIRE «D où vient la faiblesse de l homme? De l inégalité qui se trouve entre sa force et ses désirs. Ce sont nos passions qui nous rendent faibles, parce qu il faudrait pour

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos...

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos... Table des matières Avant-propos... V Partie 1 Théorie 1 Définition... 2 2 Classification des points gâchettes... 3 Points gâchettes actifs et latents... 3 Symptômes... 3 Facteurs favorisants... 4 3 Physiopathologie

Plus en détail

LES MUSCLES DE LA CUISSE

LES MUSCLES DE LA CUISSE LES MUSCLES DE LA CUISSE 1. GENERALITES correpondent aux muscles qui occupent le segment fémoral du membre pelvien. ils sont répartis en trois groupes musculaires : ventral, médial et dorsal. Ces trois

Plus en détail

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs.

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. I) Définition sous son aspect mécanique Les muscles Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. II) Structure et morphologie

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines

Collagène Laminine Glycoprotéines. Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines Collagène Laminine Glycoprotéines Collagène (réseau) Fibronectine Glycoprotéines 1 Classification des épithéliums Nombre de couches Forme des cellules 2 4 types d épithéliums simples Épithélium simple

Plus en détail

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013

TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 TUTORAT UE ATC 2012-2013 Anatomie CORRECTION Séance n 1 Semaine du 08/04/2013 QCM n 1 : C, B, E Cavités osseuses de la face et muscles de la tête et du cou Pr. Captier a) Faux, c est le nerf optique qui

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Nom: Prénom: Groupe: Date: 2 Tête Elle comprend : le crâne composé d os plats, disposés en voûte et immobiles qui protègent

Plus en détail

Calcul de forces de réaction

Calcul de forces de réaction Calcul de forces de réaction Calculer la force musculaire, F M, du biceps brachii pour maintenir la charge et calculer la force de réaction articulaire, F C, au niveau du coude. L avant-bras et la main

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Clinique Traitement Etiologies Récidive Anatomie Clinique

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras

5) L humérus A) La coulisse bicipitale débute entre les 2 tubercules sur la face antérieure de l os B) Unique os du bras ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 LICENCE 1 2 ème SESSION 2 ème SEMESTRE Juin 2011 UNITE 7 ANATOMIE DUREE : 30 mn COEFFICIENT : 3 Sujet proposé par V. ARSAC : 1) La scapula : A) Est un os plat et triangulaire

Plus en détail

squelettique Juin 2003

squelettique Juin 2003 Le muscle squelettique Juin 2003 Repères Le mot muscle vient du mot latin musculus qui signifie «petite souris». Les muscles peuvent être considérés comme les «moteurs» de l organisme. Les propriétés des

Plus en détail

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Dissection - Lambeau ostéo-cutané - Lambeau musculo-ostéo-cutané Anatomie Dissection

Plus en détail

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B.

UE Appareil locomoteur Anatomie Pr. Baqué ARTICULATION DU GENOU. 06/03/2012 Sidonie B. ARTICULATION DU GENOU INTRODUCTION GENOU = Articulation entre : - Fémur et tibia - Fémur et rotule Fonctions : plier la jambe, marcher et se tenir debout. Défi biomécanique : très grande mobilité (flexion

Plus en détail

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE

Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE Chapitre 6. LES MUSCLES DU PÉDALAGE «Une description anatomique doit être complète, précise, simple, mais en même temps suggestive.» Henry ROUVIÈRE, Préface à l Anatomie humaine, descriptive et topographique,

Plus en détail

LES MUSCLES FLECHISSEURS COMMUNS DES DOIGTS

LES MUSCLES FLECHISSEURS COMMUNS DES DOIGTS UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE MAITRISE EN SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES M.S.B.M MEMOIRE POUR LE CERTIFICAT D ANATOMIE, D IMAGERIE ET DE MORPHOGENESE 2003-2004 UNIVERSITE DE NANTES LES MUSCLES

Plus en détail

Anatomie générale. FIG Vaisseaux du cœur (vue antérieure) FIG Innervation du cœur (atrium droit, ventricules droit et gauche ouverts)

Anatomie générale. FIG Vaisseaux du cœur (vue antérieure) FIG Innervation du cœur (atrium droit, ventricules droit et gauche ouverts) Anatomie générale FIG... Vaisseaux du cœur (vue antérieure). r. atrial gauche ant.. a. coronaire gauche. a. circonflexe. grande veine du cœur. a. marginale gauche. a. interventriculaire ant.. a. du nœud

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire Déductions thérapeutiques Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES PLAN Les collagènes Le tendon, la jonction musculo-tendineuse et ostéotendineuse

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle de l épaule. Exemple de l abduction

Anatomie fonctionnelle de l épaule. Exemple de l abduction Anatomie fonctionnelle de l épaule. Exemple de l abduction 1 Introduction L épaule est l articulation proximale du membre supérieur permettant de diriger l ensemble du membre dans toutes les directions

Plus en détail

Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON)

Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON) Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON) Philippe MEYER Xavier DEMONDION (Lille) Thierry FABRE (Bordeaux) Thierry TAVERNIER (Lyon) Cafcim 17 janvier 2015 Généralités Pathologie

Plus en détail

LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle

LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle LE MOUVEMENT ( mécanisme ) A. Le muscle 1. Définition : C est l organe effecteur du mouvement. a. fonction Il a 2 fonctions essentielles : - Production de force : énergie chimique transformée en énergie

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Typologie des fibres musculaires

Typologie des fibres musculaires Typologie des fibres musculaires INTRODUCTION Muscle = ensemble de faisceau de fibres musculaires Potentialités différentes pour utiliser ATP Vitesse de contraction de fibre dépend de rapidité à scinder

Plus en détail

Application pratique de l anatomie humaine

Application pratique de l anatomie humaine Ahmed Mellal Application pratique de l anatomie humaine Tome 2 - Appareils de relation Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Sciences & Technologie LE SQUELETTE

Sciences & Technologie LE SQUELETTE LE SQUELETTE L appareil moteur de l homme est constitué par un squelette osseux articulé et par des muscles qui prennent appui sur les os et les mettent en mouvement. Le squelette joue un rôle important

Plus en détail

Main et doigts. 1 Définition. 2 Arthrologie

Main et doigts. 1 Définition. 2 Arthrologie Main et doigts 1 Définition La main est représentée par les cinq métacarpiens. Elle est articulée au carpe et se prolonge distalement par les doigts au niveau des articulations métacarpo-phalangiennes.

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

Système musculaire. Lycée-Collège de la Planta, Sion Martine Morend Gattlen, Blaise Perruchoud, Grégoire Raboud, Sonia Sierro

Système musculaire. Lycée-Collège de la Planta, Sion Martine Morend Gattlen, Blaise Perruchoud, Grégoire Raboud, Sonia Sierro Système musculaire Lycée-Collège de la Planta, Sion Martine Morend Gattlen, Blaise Perruchoud, Grégoire Raboud, Sonia Sierro LE SYTEME MUSCULAIRE 1. INTRODUCTION 2 2. TYPES DE MUSCLES Muscles squelettiques

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012

SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 SYGMAPREPA Correction QCM d UE 5 n 2 15/02/2012 Question 1 A. Pour chaque membre on peut décrire cinq parties, depuis la racine jusqu à l extrémité distale. B. La ceinture scapulaire est formée de deux

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

les chaînes musculaires Selon L.Busquet

les chaînes musculaires Selon L.Busquet les chaînes musculaires Selon L.Busquet Les chaînes musculaires L BUSQUET Circuit en continuité de direction et de plan à travers lesquels se propagent les forces organisatrices du corps 28/12/04 J.Casali

Plus en détail

16/09/2014. Le système musculaire MUSCLES ET ARTICULATIONS

16/09/2014. Le système musculaire MUSCLES ET ARTICULATIONS U.E. 2 SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions MUSCLES ET ARTICULATIONS Septembre 2012 Référent : Lucienne ROUSSEAU Institut de Formation Interhospitalier Théodore

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum Patient de 30 ans, sportif de haut niveau, marathonien. Présente des épisodes répétés de douleurs du mollet droit, survenant environ après une demie heure de course. Une échographie hauterésolution de

Plus en détail

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Stretching Contrôle adapté Séries générales et technologiques

Plus en détail

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3

Table des matières. Hanche. Généralités. Chapitre 3 Anatomie fonctionnelle 27. Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Table des matières Introduction 1 Généralités Chapitre 1 Rappels et généralités 3 Brefs rappels sur la nouvelle approche manipulative........................ 3 Ni structurel, ni fonctionnel (3). Notre

Plus en détail

Le Membre thoracique

Le Membre thoracique TUTORAT DE MEDECINE RANGUEIL ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PCEM1 Schémas d anatomie Le Membre thoracique Schémas : Marie Bourgouin Réalisation : Salim Kanoun Droits déposés chez créasafe En aucun cas les

Plus en détail

Le Nerf Médian. II. Anatomie descriptive : A. Origine : B. Trajet : C. Terminaison : D. Collatérales : E. Branches de terminaisons :

Le Nerf Médian. II. Anatomie descriptive : A. Origine : B. Trajet : C. Terminaison : D. Collatérales : E. Branches de terminaisons : Le Nerf Médian PLAN : I. Introduction : II. Anatomie descriptive : A. Origine : B. Trajet : C. Terminaison : D. Collatérales : E. Branches de terminaisons : III. Rapports : A. Dans le creux axillaire :

Plus en détail

Feuille1. Citez les differents os de la jambe

Feuille1. Citez les differents os de la jambe Révision MODULE 1 L'appareil locomoteur 1 les os sont : rigides ou elastiques 2 le squelette est divisé en combien de parties : 2 3 4 3 Citez les différents os du tronc (4) 4 Citez les differents os de

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail

1.10. Applications FICHE 1

1.10. Applications FICHE 1 1.10. Applications FICHE 1 1.10.1. Quiz sur le système musculaire 1. Quel est le muscle le plus actif (c'est-à-dire qui fait le plus de mouvements) dans le corps humain? (un indice: ce n'est pas le muscle

Plus en détail

Une capsule (insertion ou voisinage du cartilage) Le Tendon patellaire : lame tendineuse large et épaisse Les ligaments latéraux rétinaculums

Une capsule (insertion ou voisinage du cartilage) Le Tendon patellaire : lame tendineuse large et épaisse Les ligaments latéraux rétinaculums La patella - Surface articulaire sur sa face postérieure ( fémur) MOYENS D UNION Le genou comporte 2 articulations : - L articulation Fémoro-tibiale - L articulation Fémoro-patellaire Une capsule (insertion

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré

TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie. Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré TRAUMATOLOGIE PEDIATRIQUE Sémiologie Dr Frank Fitoussi Hôpital Robert Debré Structure osseuse de l enfant épiphyse métaphyse Diaphyse Traumatismes de l enfant Interrogatoire Age de l enfant Antécédents

Plus en détail

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications Sommaire 1. Pré-requis 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications 3. Le plâtre 3.1. Buts: 3.2. Types de plâtres 3.3. Matériel 3.4. Confection / enlèvement d un plâtre

Plus en détail

Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude. Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris

Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude. Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris Anatomie, Physiologie et Biomécanique du coude Christian Dumontier Institut de la Main & Hôpital Saint Antoine, Paris Rappel anatomiqe Structures osseuses et articulaires Structures capsulo-ligamentaires

Plus en détail

Articulation gléno-humérale

Articulation gléno-humérale Articulation gléno-humérale 1 Définition L articulation gléno-humérale est l articulation qui unit l humérus à la scapula. C est l articulation proximale du membre supérieur. Elle fait partie du complexe

Plus en détail

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville

257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville Sommaire 257. Lésions ligamentaires et méniscales du genou et de la cheville diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Stabilité fémoro tibiale Ligament croisé antéro externe : trois faisceaux, insertion

Plus en détail

Chapitre 14 : Appareil musculaire du membre inférieur. Docteur Olivier PALOMBI

Chapitre 14 : Appareil musculaire du membre inférieur. Docteur Olivier PALOMBI Chapitre 14 : Appareil musculaire du membre inférieur Docteur Olivier PALOMBI UE5 - Anatomie du membre inférieur Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

LES MUSCLES DE LA JAMBE

LES MUSCLES DE LA JAMBE LES MUSCLES DE LA JAMBE 1. GENERALITES Les muscles de la jambe se répartissent dans trois loges disposées de part et d'autre du squelette de la jambe: loge ventrale,loge latérale, loge dorsale. Tibia et

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 2 Semaine du 08/02/2016

TUTORAT UE Anatomie Séance n 2 Semaine du 08/02/2016 TUTORAT UE 5 2015-2016 Anatomie Séance n 2 Semaine du 08/02/2016 Appareil circulatoire, Vascularisation des Membres Professeur PRAT Séance préparée par Agathe GIMENEZ et Claire AVELINE (TSN) QCM n 1 :

Plus en détail

Chapitre 7. LE TRAVAIL INTERNE

Chapitre 7. LE TRAVAIL INTERNE Chapitre 7. LE TRAVAIL INTERNE «La poésie, c est ce qu il y a d intime dans tout» Victor HUGO, Odes et Ballades, préface de 1822. En nous appuyant sur les aspects anatomiques et physiologiques exposés

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Nous allons traiter aujourd hui des différents termes médicaux utilisés à tort ou à raison par tout coureur. En effet, certains

Plus en détail

Mobilité analytique des doigts

Mobilité analytique des doigts Au niveau de l IPP la flexion est d environ 100 Au niveau de l IPD la flexion est un peu inférieure à l angle droit, environ 85 pour Desgeorges et Oberlin 85 Glissement distal Ce sont les structures situées

Plus en détail

Doc 2. 2. Muscles. 2.1. Rappel (dossier «Je cours avec mes muscles» sept 2005) : 2.1.1. Les muscles du corps. 2.1.2. Le muscle vu à la loupe

Doc 2. 2. Muscles. 2.1. Rappel (dossier «Je cours avec mes muscles» sept 2005) : 2.1.1. Les muscles du corps. 2.1.2. Le muscle vu à la loupe 2.1. Rappel (dossier «Je cours avec mes muscles» sept 2005) : 2.1.1. Les muscles du corps Les muscles du corps, au nombre de 639, sont nommés selon certains critères : leur situation, leur forme, leur

Plus en détail

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU.

LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. LESIONS LIGAMENTAIRES DU GENOU. I. GENOU 1. Généralités. 3 articulations : - fémoro-tibiale médiale : la stabilité - Fémoro-tibiale latérale : la rotation. - Fémoro-patellaire : la flexion. Amplitudes

Plus en détail

Physiologie du Muscle Strié Squelettique

Physiologie du Muscle Strié Squelettique Module Appareil Locomoteur DFGSM S4 Physiologie du Muscle Strié Squelettique «Notions de Physiologie Appliquée» Docteur Fabien PILLARD, MCU-PH Service d Exploration de la Fonction Respiratoire et de Médecine

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Pied neurologique central F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Montpellier, 12/06/2013 La marche chez l hémiplégique 94% marchent au terme du séjour en centre spécialisé -73%

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

Echographie et Ceinture Pelvienne

Echographie et Ceinture Pelvienne Echographie et Ceinture Pelvienne Centre d imagerie ostéo-articulaire Clinique du sport de Mérignac Philippe MEYER avril 2005 Echographie et Ceinture Pelvienne En complément du bilan radiographique Bilatérale

Plus en détail

Muscles de la main. PCEM2, Février 2011 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes

Muscles de la main. PCEM2, Février 2011 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes Muscles de la main PCEM2, Février 2011 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes Les muscles de la main sont les plus importants du corps Représentent 50 % des muscles du membre supérieur

Plus en détail

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions

LES ABDOMINAUX. Le grand droit. Le grand droit: partie haute et basse. Exercices proposés. schémas. Les différents muscles et leurs actions LES ABDOMINAUX schémas Le grand droit: partie haute et basse Le grand droit A. Crunch Origine du muscle : 5, 6, 7e côtes et apophyse xiphoïde jusqu à l épine pubis. Action: abaisseur des côtes, fléchisseurs

Plus en détail

Région du Pli du Coude

Région du Pli du Coude Région du Pli du Coude Le pli du coude est situé sur la face antérieure de l articulation du coude, 5 cm au dessous et au dessus du pli cutané du coude, il y passe le pédicule vasculaire de l avant bras

Plus en détail

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE LARYNX Le larynx est un conduit aérien qui joue un rôle essentiel dans la phonation mais aussi dans la respiration. Suite au larynx, se trouve la glotte, une zone rétrécie qui délimite les voies aériennes

Plus en détail

1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur

1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur SEMESTRE 1 UE 2.4.S1 Processus traumatiques 1/ Anatomie appliquée aux traumatismes: membre inférieur Locomotion, stabilité Uni au tronc par la ceinture pelvienne: sacrum + os coxal Hanche, cuisse, genou,

Plus en détail

Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique

Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique Atlas radio- anatomie de la cheville en IRM du normal au pathologique S. Wakrim, O. Traoré, Z. Regragui, N. Moussali, N. El Benna, A. Gharbi Service de radiologie 20 aout, CHU Ibn Rochd CASABLANCA Plan

Plus en détail

Chapitre 5 : Tissu musculaire. Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Jean BOUTONNAT

Chapitre 5 : Tissu musculaire. Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Jean BOUTONNAT UE2 : Histologie Etude des tissus Chapitre 5 : Tissu musculaire Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Jean BOUTONNAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

LE TAPING LE TAPING 59. 1. Les principes généraux. 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose

LE TAPING LE TAPING 59. 1. Les principes généraux. 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose LE TAPING 1. Les principes généraux 2. Les éléments techniques Les types de montage Les schémas de pose 3. Le matériel Caractéristiques - Dimensions - Théorie des couleurs - Sens de pose des bandes - La

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation

Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation Région du genou 1. Observation statique et dynamique 2. Palpation 1. a) Observation statique a) Debout, plans frontal, sagittal et horizontal Attitude antalgique une douleur dans la région du genou induit

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

Cheville. 1 Introduction

Cheville. 1 Introduction Cheville 1 Introduction La cheville est l articulation entre la jambe et le pied (fig 1). Elle est représentée par l articulation talo-crurale entre la talus, le tibia et la fibula. Nous décrirons l articulation

Plus en détail

Terminaison: tendon terminal qui se fixe sur la tubérosité radiale aponévrose d'expansion qui s'insère sur les muscles épicondyliens médiaux

Terminaison: tendon terminal qui se fixe sur la tubérosité radiale aponévrose d'expansion qui s'insère sur les muscles épicondyliens médiaux MB2 Mazars 25/11/2010 Wafa et Daisy Muscles du bras, du coude, de la prono-supination 2 loges musculaires au niveau du bras: antérieure: 3 muscles: m. coraco-brachial m. brachial m. biceps brachial postérieure:

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail

Dr. Michel Hunkeler Cours d anatomie/physiologie 2004-2005 Av. Gare 1 2000 Neuchâtel Université de Neuchâtel

Dr. Michel Hunkeler Cours d anatomie/physiologie 2004-2005 Av. Gare 1 2000 Neuchâtel Université de Neuchâtel Cours d anatomie/physiologie Les os et le squelette 206 os Charpente du corps humain Protection Production des cellules sanguines Réservoir de calcium Généralités Structure de l os L os est constitué d

Plus en détail

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL

MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL MUSCULATION 31 FICHES DE TRAVAIL LYCEE J. FAVARD GUERET DEVELOPPE COUCHE Placement : Bas du dos collé au banc, pieds posés sur le banc, les yeux sous la barre Exécution : Contrôler la descente de la barre

Plus en détail

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs

Survenue aigüe Peut évoluer par étapes Douleur latérale ou fessière Reproduite par le mouvement nocif Testing des rotateurs Lésions musculaires des Membres inférieurs, fréquentes Rôle du sport 46 ème Congrès de Médecine Manuelle-Ostéopathie Ploërmel, 15 Octobre 2011. Dr Th. CHARLAND M inférieurs : Quadriceps, Droit fémoral,

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Marilyn Charbonneau Entraîneur privé ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P.

Marilyn Charbonneau Entraîneur privé ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. Marilyn Charbonneau Entraîneur privé ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. Pourquoi? Ü Renforcer les muscles de posture Ü Renforcer les muscles ac1fs (pédalage) Ü Combler les déséquilibre (stabilisa1on)

Plus en détail

Anatomie. Anatomie du squelette. Composition. Articulations. Parties molles. Module 1 et 2. Son rôle est d'assurer les mouvements.

Anatomie. Anatomie du squelette. Composition. Articulations. Parties molles. Module 1 et 2. Son rôle est d'assurer les mouvements. Anatomie Module 1 et 2 Anatomie du squelette Son rôle est d'assurer les mouvements. L'appareil locomoteur est composé : - du squelette: c'est à dire l'ensemble des os du corps humain - des articulations

Plus en détail

1 /Principe mécanique de l articulation du coude

1 /Principe mécanique de l articulation du coude 1 /Principe mécanique de l articulation du coude Comment fonctionne l articulation du coude? Deux segments osseux vont travailler ensemble et permettront, grâce à différentes forces (notamment les muscles),

Plus en détail

Imagerie des tendons du poignet et de la main

Imagerie des tendons du poignet et de la main Imagerie des tendons du poignet et de la main Philippe MATHIEU G.Morvan, M.Wybier Wybier,, V.Vuillemin-Bodaghi Vuillemin-Bodaghi, J.Busson 5 rue Alfred Bruneau, Paris Imagerie des tendons du poignet et

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail