LE CORPS SELON NIETZSCHE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CORPS SELON NIETZSCHE"

Transcription

1 UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : CONCEPTS ET LANGAGES THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : philosophie Présentée et soutenue par : Igor SOKOLOGORSKY le : 23 novembre 2012 LE CORPS SELON NIETZSCHE Sous la direction de : M. Jean-François COURTINE Professeur, Université de Paris IV JURY (ordre alphabétique): M. Günter ABEL Professeur, Technische Universität, Berlin M. Emmanuel CATTIN Professeur, Université Blaise Pascal, Clermont- Ferrand M. Jean-François COURTINE Professeur, Université de Paris IV

2 Si Nietzsche ne consacre aucun ouvrage spécifique au corps, cette question permet cependant d aborder les aspects majeurs de sa philosophie, en particulier son ontologie et sa théorie de la connaissance. I C est d abord au regard de la science de son temps que Nietzsche pense le corps. Il possède une connaissance assez étendue des différentes conceptions scientifiques contemporaines grâce à des lectures considérables qui sont loin d être toutes de seconde main. La science de la seconde moitié du XIXe siècle est animée de débats et de remises en cause parfois radicales. Aussi, si Nietzsche la décrit souvent comme un courant de pensée uniforme dont il réfute les résultats, on constate cependant, en particulier grâce à l examen attentif des fragments posthumes, que sa conception du corps doit beaucoup à quelques physiciens et à quelques biologistes qui développent des représentations nouvelles. La première doctrine scientifique à laquelle Nietzsche s oppose est le mécanisme, hérité en particulier de la doctrine de Galilée, selon lequel un corps serait composé d atomes en mouvement et ses lois seraient celles du mouvement. Cependant, aux yeux de Nietzsche, le corps ne peut pas plus être compris à l aide de principes téléologiques. C est pourquoi le corps nietzschéen n est pas un organisme au sens d un tout dont les parties seraient liées par un jeu de fins et de moyens. Si les causes mécanistes et finales sont impuissantes à décrire la réalité du corps, celui-ci ne doit cependant pas être considéré comme un chaos. Nietzsche trouve en vérité dans la science de son temps un auteur développant une conception de la causalité qui exerce sur lui une très forte influence. Julius Robert Mayer, qui est à l origine du premier principe de la thermodynamique, publie en 1876 un opuscule intitulé Sur le déclenchement. Il remet en cause la causalité mécaniste en tant que les phénomènes de déclenchement n obéissent pas au principe de l égalité de la cause et de l effet (la cause est infime au regard de l effet produit). Il rejette également la causalité finaliste en tant que l effet qui est

3 déclenché n est pas par lui-même orienté vers une fin déterminée, mais de nature explosive. La notion fondamentale qui permet de penser le corps selon Nietzsche est celle de volonté de puissance. Le corps est composé de multiples volontés qui agissent les unes sur les autres par déclenchement, par stimulus. Le jeu de ces actions détermine une hiérarchie : certaines puissances dominent, d autres sont dominées. Le corps nietzschéen est en ce sens une «formation de domination». Cependant, le rapport de domination n est pas univoque : la volonté dominante a besoin de la résistance de la volonté dominée pour s exercer. C est pourquoi dominer n est pas détruire, et le rapport de domination implique la conservation de la volonté opposée. Ainsi, le corps est en dernier analyse un équilibre de puissances en conflit. La conception nietzschéenne aboutit par exemple à une évaluation des organismes radicalement différente de celle de l école de Darwin. Pour ce dernier, le type supérieur est celui qui est le mieux adapté aux circonstances extérieures. Selon Nietzsche, la volonté ne se déploie pas au regard de ces circonstances, mais de sa nécessité propre. Bien plus, l organisme le plus puissant étant aux yeux de Nietzsche celui qui est composé du plus grand nombre de puissances en conflit, il est en même temps celui dont l équilibre est le plus précaire, c est-à-dire qu il est l organisme le plus fragile. II Aux yeux de Nietzsche, le corps constitue également mon moi authentique. Il convient à cet égard de considérer le terme de Leib dont Nietzsche fait usage pour désigner le corps. A la différence du mot d origine latine Körper, ce terme issu du fonds germanique Leib désigne, d une part, toujours le corps vivant, d autre part, non pas un corps que l on observe de l extérieur, mais ce corps que je suis. Si, selon la formule de Nietzsche, «je suis corps et rien en dehors de cela», alors toute affirmation de l existence d un principe intellectuel étranger au corps, d un «esprit pur», d une «âme», n est qu une illusion. Nietzsche s efforce notamment de le démontrer

4 dans une analyse serrée du cogito cartésien : il refuse d y lire une intuition immédiate, pour y voir une argumentation dépourvue de fondement. Aux yeux de Nietzsche, les deux principes que l on distingue généralement dans l âme, à savoir l entendement et la volonté, ne sont en vérité que des symptômes d états du corps. Par exemple, une volonté déterminée n est pas un principe capable de mettre le corps en action, mais le résultat d une action du corps qui est déjà engagée. Tout comme le corps est constitué de volontés de puissances multiples, le moi qu il forme est composé de personnes multiples. Autrement dit, le corps constitue une société. Et si les lectures scientifiques et biologiques de Nietzsche alimentent sa conception du corps comme volonté de puissance, sa représentation du corps comme société doit beaucoup à ses études antiques portant sur la cité grecque. III Le corps nietzschéen a ainsi deux aspects. D une part, son essence est l essence même de tout ce qui est, savoir la volonté de puissance. D autre part, il est le lieu de mon expérience la plus intime. Au regard de cette double qualité, on comprend que le corps soit considéré par Nietzsche comme l authentique «fil conducteur» de la connaissance : il est le lieu de mon expérience la plus intime du monde. On constate pourtant que, aux yeux de Nietzsche, le corps reste un principe d erreur. En tant que volonté de puissance, le corps est en effet orienté vers la domination de ce qui est extérieur à lui. Cet effort de domination s exerce d abord par une interprétation simplificatrice de la réalité au service de l action, c est-à-dire par la production d une erreur nécessaire à la vie. Aux yeux de Nietzsche, c est de cette simplification dont dérive l erreur physique fondamentale, celle de l atome, tout comme l erreur psychologique fondamentale, celle de l «âme» : dans les deux cas, le processus est similaire : nous inventons des unités, des «choses identiques» qui n existent pas. Ainsi, si le corps est bien le lieu de mon expérience la plus intime, cette intimité n est pas donnée immédiatement. Ce point constitue la différence majeure entre Nietzsche et Schopenhauer, lequel estimait que la volonté était l objet d une «certitude immédiate». Il explique la parenté de Nietzsche avec Dostoïevski que le philosophe allemand découvre avec enthousiasme dans les dernières années de sa vie, en particulier

5 son intérêt pour Les écrits d un souterrain dont le sujet majeur est l opacité de la conscience pour elle-même. La connaissance intime de ce qui est, si elle ne peut être gagnée que dans le corps, ne peut donc, en même temps, l être que contre le corps, que dans l opposition à ces interprétations falsificatrices du corps au service de la vie. Autrement dit, elle ne peut être gagnée qu au terme d une démarche ascétique. Cette démarche ne doit pas être confondue avec l idéal ascétique dénoncé par Nietzsche. Cet idéal ascétique ne constitue en aucun cas un effort de retour sur soi au mépris de l orientation première de la volonté de puissance vers l extérieur : il n est qu une certaine modalité de déploiement de la volonté de puissance qui vise ici un monde supérieur. L ascèse nietzschéenne, en tant qu elle s oppose aux exigences falsificatrices de la vie et évidemment dangereuse et ne peut être maintenue durablement : la connaissance intime de ce qui est n est possible que sous le mode du très bref coup d œil.

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE III - Littératures françaises et comparée Littératures françaises du XX e -XXI e siècle - Priteps T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

Plus en détail

M 2 MASTER RECHERCHE. Contrat pédagogique

M 2 MASTER RECHERCHE. Contrat pédagogique M 2 MASTER RECHERCHE Contrat pédagogique MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION «PHILOSOPHIE» (VET 1051, 1052, 1053, 1054, 1055) En demandant son admission en 2 e année de Master, l étudiant s engage

Plus en détail

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p.

Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Bouveresse, J. (2016), Nietzsche contre Foucault, Sur la vérité, la connaissance et le pouvoir, Paris, Banc d essais, Agone, 145 p. Samuel Marie * Il est d usage de se référer à Nietzsche, aussi bien pour

Plus en détail

2/ Un paradigme épistémologique est un ensemble de théories et de méthodes qui :

2/ Un paradigme épistémologique est un ensemble de théories et de méthodes qui : Histoire de la Psychologie Session 1 Corrigé (Les bonnes réponses sont en gras) +1 point par bonne réponse -0.5 par réponse fausse La note par question est donc comprise entre 0.5 et +1 Le total est ramené

Plus en détail

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes.

La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La vérité; l interprétation; la liberté. THÈSE ADVERSE La philosophie est sans valeur tant qu elle ne donne que des incertitudes. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION

Plus en détail

L'EGO, SOURCE DE MALADIE ET DE GUERISON PAR RODOLPHE STEINER

L'EGO, SOURCE DE MALADIE ET DE GUERISON PAR RODOLPHE STEINER L'EGO, SOURCE DE MALADIE ET DE GUERISON PAR RODOLPHE STEINER Author : LaPresseGalactique.org Date : 19 juillet 2014 1 / 5 Ce qui importe, ce n est pas que l on exprime par des mots ou par des pensées la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Si l on parle de la superstition des logiciens, je ne me lasserai

Si l on parle de la superstition des logiciens, je ne me lasserai Le sujet, la conscience 1 Si l on parle de la superstition des logiciens, je ne me lasserai jamais de souligner un petit fait très bref que les gens atteints de cette superstition n aiment guère avouer

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V CONCEPTS ET LANGAGES EA 3559 RATIONALITÉS CONTEMPORAINES T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : PHILOSOPHIE

Plus en détail

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques

Notions et tour d horizon des écoles philosophiques (D1) Définitions/étymologie Notions et tour d horizon des écoles philosophiques Questions/ Discussion-réponses. Conclusion (D2) Liberté du latin Libertas action d affranchir un esclave, derivé de Liber

Plus en détail

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même»

Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» Université de Nantes Année 2012-2013 Licence de philosophie 2 e année Jefferson ROSIER Mémoire sur HEGEL, Phénoménologie de l esprit, «La vérité de la certitude de soi-même» présenté dans le cadre du séminaire

Plus en détail

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin

Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin Le problème du temps chez Saint Augustin et Saint Thomas d Aquin L élaboration d une réflexion sur le temps ou plus précisément sur son contenu ou sa réalité a conduit à créer dans l histoire de la philosophie

Plus en détail

Philosophie spéculative

Philosophie spéculative Exposé 4 Philosophie spéculative 16 janvier 2012 Un philosophe contemporain a ouvert une nouvelle voie Quentin Meillassoux Philosophe né à Paris en 1967 Normalien, agrégé et docteur en philosophie (1997)

Plus en détail

PLAN DE L EXPOSE INTRODUCTION

PLAN DE L EXPOSE INTRODUCTION PLAN DE L EXPOSE INTRODUCTION Comme une science du comportement et des processus mentaux, la psychologie est une discipline assez vaste qui cherche à décrire et expliquer chaque aspect de la pensée humaine.

Plus en détail

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir?

L Homme appartient-il a la nature ou inversement, peut-il s en affranchir? Philosophie LA NATURE INTODUCTION : Les philosophes considèrent l humain pouvant se définir comme un être conscient ou comme être rationnel. Epicure considère que l Homme fait partie de la nature et qu

Plus en détail

Exploration du cogito II

Exploration du cogito II Exploration du cogito II 4. Primauté du sujet pensant. Premier dans l ordre de la découverte, le sujet l est également, jusqu à un certain point, dans l ordre de la connaissance. Capacité de formuler des

Plus en détail

Genèse 1. La Création (3e partie) IV. La loi de la Création selon leur espèce

Genèse 1. La Création (3e partie) IV. La loi de la Création selon leur espèce Genèse 1 La Création (3e partie) IV. La loi de la Création selon leur espèce 1. La sélection naturelle une vérité partielle a. Pg 34 et 35 «Darwin 101»; L actualité le 15 mai 2008 i. «La théorie» p. 34

Plus en détail

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie

Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Penser avec Spinoza Les mardis de la philosophie Sébastien Laoureux Université de Namur 6 octobre 2015 Seconde séance «Le désir est l essence même de l homme». Spinoza cri9que de Descartes. Plan de ce>e

Plus en détail

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2

le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 le dualisme, 1 philosophie de la psychologie et des sciences cognitives séance 2 M. Cozic Descartes (1596-1650) pourquoi Descartes? (i) D. élabore et défend une théorie sophistiquée et systématique de

Plus en détail

Cours tout public. Le samedi de 10h à 12h30. L'art de l'argumentation II La raison «dans tous ses états» par Bruno Couillaud

Cours tout public. Le samedi de 10h à 12h30. L'art de l'argumentation II La raison «dans tous ses états» par Bruno Couillaud Ce cours est proposé à ceux qui veulent s'exercer par la pratique des notions vues dans le premier cours «L'art de l'argumentation I», qu'il est donc important d'avoir suivi auparavant. Visant à perfectionner

Plus en détail

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte

Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L. Explication de texte Bac blanc de philosophie du 2 février 2016 Terminale L Explication de texte «Il est sensible, en effet, que, par une nécessité invincible, l esprit humain peut observer directement tous les phénomènes,

Plus en détail

La maladie. Définir la maladie : une tâche impossible, chacun y trouve des dimensions différentes.

La maladie. Définir la maladie : une tâche impossible, chacun y trouve des dimensions différentes. La maladie Définir la maladie : une tâche impossible, chacun y trouve des dimensions différentes. Sens commun : une définition extensive disease : état organique, maladie telle qu elle est pensée par le

Plus en détail

Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES

Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES Livre publié par bookelis BAC ES METHODE POUR REUSSIR ***** MISE A JOURS RECENTE EN VUE DU BAC ES Toute reproduction, tout plagiat, téléchargements illicites sont interdits et seraient constitutifs d'une

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie. Introduction Être libre semble signifier que l on fait ce que l on veut, en ce sens être libre serait

Plus en détail

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne

La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne La philosophie de l esprit Le libre arbitre (ch. 8) Michael Esfeld Université de Lausanne Michael-Andreas.Esfeld@unil.ch 1 La liberté la liberté de l action : la capacité d exécuter ses intentions d action

Plus en détail

Introduction Questions... 6

Introduction Questions... 6 Table des matières Introduction... 1 Questions... 4 Les connaissances préalables à la rédaction d un texte argumentatif en philosophie... 4 Questions... 6 Comment rédiger une bonne introduction de texte

Plus en détail

Les sciences pour comprendre le monde. Le cerveau dans une cuve

Les sciences pour comprendre le monde. Le cerveau dans une cuve Les sciences pour comprendre le monde RTS Découverte aborde des thèmes scientifiques, économiques, géopolitiques ou culturels pour mettre en perspective l actualité. La terre tremble? Nous expliquons pourquoi.

Plus en détail

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN)

Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) Organisation pour la Promotion de l Education Nationale (OPEN) info@openeducationbf.com SUJET N 55 : «II suffit de quelques savants pour doter l'humanité d un monstrueux pouvoir, mais pour la rendre digne

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Arts, Lettres, Langues ; Mention : EII : Etudes Interculturelles Internationales Spécialité : 3 spécialités : EIE Etudes

Plus en détail

Le référentiel d inspection professionnelle lié à l exercice de la profession de travailleuse sociale ou travailleur social au Québec

Le référentiel d inspection professionnelle lié à l exercice de la profession de travailleuse sociale ou travailleur social au Québec Grille n 4 Le référentiel d inspection professionnelle lié à l exercice la profession travailleuse sociale ou travailleur social au Québec Grille synthèse du résultat l inspection professionnelle Juin

Plus en détail

Le sujet. Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité?

Le sujet. Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité? Le sujet Problème : le sujet n est-il qu une convention linguistique ou est-il une réalité? I- Un terme équivoque 1-sujet grammatical et sujet métaphysique le sujet grammatical : fonction grammaticale

Plus en détail

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales.

Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Ancien programme de philosophie en classe terminale des séries générales. Programme d enseignement de la philosophie en classes terminales des séries générales I. Présentation I. 1. Dans toutes les classes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pédagogie Germaine Tortel

DOSSIER DE PRESSE. Pédagogie Germaine Tortel DOSSIER DE PRESSE Pédagogie Germaine Tortel Un avenir possible pour l école maternelle AUTEURS Jean-Charles Pettier et Paulette Clad ÉDITEUR Éditions Fabert 107 rue de l Université, 75007 Paris PRÉFACIER

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive LAPSCO sous tutelle des établissements et organismes : Université Blaise Pascal - UBP Centre National

Plus en détail

LA SCIENCE POLITIQUE ET LES INTERETS DE RECHERCHE CONCERNES NIVEAUX DOCTORAT- EN GRECE

LA SCIENCE POLITIQUE ET LES INTERETS DE RECHERCHE CONCERNES NIVEAUX DOCTORAT- EN GRECE LA SCIENCE POLITIQUE ET LES INTERETS DE RECHERCHE CONCERNES NIVEAUX DOCTORAT- EN GRECE Valia Aranitis Université de la Crête- Association Hellénique de Science Politique L ASSOCIATION GRECQUE DE SCIENCE

Plus en détail

CSSS 008M C.P. P.L. 30 Code civil en matière de recherche

CSSS 008M C.P. P.L. 30 Code civil en matière de recherche CSSS 008M C.P. P.L. 30 Code civil en matière de recherche Le président PAR COURRIEL Québec, le 26 avril 2013 ebevan@assnat.qc.ca csss@assnat.qc.ca Madame Émilie Bevan Secrétaire Commission de la santé

Plus en détail

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser?

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser? PLAN Introduction 1 Oui, la liberté se définit comme un pouvoir de refuser A La liberté est négation de tout ce qui la nie B Le pouvoir de refuser

Plus en détail

PRESENTATION DES OBJECTIFS DU PARCOURS HMC

PRESENTATION DES OBJECTIFS DU PARCOURS HMC PRESENTATION DES OBJECTIFS DU PARCOURS HMC La licence «Humanités Contemporaines», parcours Humanités et Monde Contemporain (HMC) est un parcours de l U.F.R de Lettres et Sciences Humaines de l université

Plus en détail

Comportements humains et management

Comportements humains et management Comportements humains et management Frédérique Alexandre-Bailly, ESCP EAP Denis Bourgeois, HEC Jean-Pierre Gruère, ESCP EAP Nathalie Raulet-Croset, IAE Paris Christine Roland Lévy, université Paris 5 Table

Plus en détail

AUTORISATION DE SOUTENANCE DE THÈSE

AUTORISATION DE SOUTENANCE DE THÈSE AUTORISATION DE SOUTENANCE DE THÈSE 2016-2017 Numéro d'étudiant(e) Numéro d'enregistrement STEP École doctorale (n et nom) : THÈSE PRÉPARÉE À ÉTAT CIVIL NOM : Prénoms : Nom marital : Nationalité : Né(e)

Plus en détail

Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer

Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer Questions de communication 17 2010 Les cultures des sciences en Europe Dominique WOLTON, Informer n est pas communiquer Paris, CNRS Éd., coll. Débats, 2009, 147 p. Yeny Serrano Éditeur Presses universitaires

Plus en détail

Devoir de Philosophie

Devoir de Philosophie Maxime 11/01/2005 T S Devoir de Philosophie Sujet : «L Inconscient permet-il autant que la Conscience de définir l Homme?» Depuis la nuit des temps les hommes se sont interrogés sur leur place sur la Terre.

Plus en détail

Homme-Agroéquipement : spécification d un générateur de plans d actions alternatifs pour l analyse d erreurs humaines

Homme-Agroéquipement : spécification d un générateur de plans d actions alternatifs pour l analyse d erreurs humaines Contribution à la sécurité d un système Homme-Agroéquipement : spécification d un générateur de plans d actions alternatifs pour l analyse d erreurs humaines Wided Ben Yahia To cite this version: Wided

Plus en détail

COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN

COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN COLLÈGE UNIVERSITAIRE DOMINICAIN PHILOSOPHIE COURS DE PREMIER CYCLE 2015-2016 COURS AUTOMNE PHILOSOPHIES GRECQUES: DES PRÉSOCRATIQUES À ARISTOTE LUNDI ET MERCREDI, 13H30-16H30 Ce cours a comme objectif

Plus en détail

La conscience - Introduction

La conscience - Introduction La conscience - Introduction Définitions Etymologie : «cum» = avec ; «sciencia» = connaissance, savoir Capacité de se représenter soi-même et le monde extérieur. La conscience psychologique désigne la

Plus en détail

L inconnu, le mystérieux est le résultat et le commencement de tout. (Nous ne connaissons proprement que ce qui se connaît soi-même.

L inconnu, le mystérieux est le résultat et le commencement de tout. (Nous ne connaissons proprement que ce qui se connaît soi-même. NOVALIS EXTRAITS DE L ENCYCLOPEDIE (Editions de Minuit, 1966) L inconnu, le mystérieux est le résultat et le commencement de tout. (Nous ne connaissons proprement que ce qui se connaît soi-même.) Novalis,

Plus en détail

Le fédéralisme dans le droit international privé

Le fédéralisme dans le droit international privé Postnikova E.V. Docteur en droit, Enseignant en-chef De la Chaire du droit international Du Haut Collège d Economie Le fédéralisme dans le droit international privé Le fédéralisme dans le droit international

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS AU PREMIER

Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS AU PREMIER Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche COMPTE RENDU DE LA REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS AU PREMIER CONCOURS NATIONAL D AGREGATION DE DROIT PRIVE ET SCIENCES

Plus en détail

Convention de cotutelle internationale de thèse

Convention de cotutelle internationale de thèse Convention de cotutelle internationale de thèse ENTRES SOUSSIGNES : 1) Le (La) (L ) (nom de l Etablissement d enseignement Supérieur et de Recherche tunisien), relevant de l Université de Gabès, sis(e)

Plus en détail

CHARTE DE DÉONTOLOGIE Applicable à toutes nos missions de Coaching professionnel individuel

CHARTE DE DÉONTOLOGIE Applicable à toutes nos missions de Coaching professionnel individuel CHARTE DE DÉONTOLOGIE Applicable à toutes nos missions de Coaching professionnel individuel Charte de Déontologie PREAMBULE Compte-tenu des spécificités déontologiques du coaching en tant que processus

Plus en détail

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL. Christophe BOUTON, David LEFEBVRE

COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL. Christophe BOUTON, David LEFEBVRE 1 COMMENTAIRE D UN TEXTE PHILOSOPHIQUE ÉPREUVE À OPTION : ORAL Christophe BOUTON, David LEFEBVRE Coefficient de l épreuve : 3 Durée de préparation de l épreuve : 1 heure Durée de passage devant le jury

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. La révolution de la pensée scientifique

Histoire. Chapitre n. La révolution de la pensée scientifique Histoire Chapitre n. La révolution de la pensée scientifique Ce tableau comporte de nombreux objets scientifiques : identifie-les Ce tableau comporte de nombreux objets scientifiques : identifie-les I)

Plus en détail

Enigme du travail et aporie de l évaluation

Enigme du travail et aporie de l évaluation Enigme du travail et aporie de l évaluation Philippe Davezies «Repenser l évaluation des salariés» OCE Research Center EML Lyon Business Cchool 15 mai 2013 L héritage de l ergonomie : le travail réel est

Plus en détail

Pensée nietzschéenne et nouvelles perspectives. La rencontre des sujets nomades dans le cyberespace public

Pensée nietzschéenne et nouvelles perspectives. La rencontre des sujets nomades dans le cyberespace public Pensée nietzschéenne et nouvelles perspectives La rencontre des sujets nomades dans le cyberespace public ! Pensée nomade Plan de l exposé! Nietzsche et la pensée nomade Machine de guerre mobile Bureaucrates

Plus en détail

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles

LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 1 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles LE BONHEUR EXISTE Le Secret Des Lois Spirituelles 2 LE BONHEUR EXISTE : Le Secret Des Lois Spirituelles TABLE DES MATIÈRES Tables des matières -------------------------------------------

Plus en détail

Admissibilité : Répétitions et Concours : [du 4 février au 7 février 2017] - Programme libre, (environ 15 minutes).

Admissibilité : Répétitions et Concours : [du 4 février au 7 février 2017] - Programme libre, (environ 15 minutes). PARCOURS D ÉTUDES 2016-2017 LUTH, THEORBE ET BASSE CONTINUE CATEGORIE Discipline principale NIVEAU 1 er, 2 e et 3 e cycles supérieurs PROFESSEUR Monica Pustilnik (ACCOMPAGNATEURS) Laure VOVARD 1 er cycle

Plus en détail

Université Paris X-Nanterre. La réforme de l enseignement supérieur et la mutation de l offre de formation de Paris X-Nanterre

Université Paris X-Nanterre. La réforme de l enseignement supérieur et la mutation de l offre de formation de Paris X-Nanterre La réforme de l enseignement supérieur et la mutation de l offre de formation de Paris X-Nanterre Sommaire: La construction de l Espace Européen de l Enseignement supérieur La transcription française des

Plus en détail

La formation en philosophie

La formation en philosophie La formation en philosophie au Cégep de Sainte-Foy ( supplément aux plans de cours) Département de philosophie Cégep de Sainte-Foy Janvier 2006-2- Ces quelques pages contiennent l information nécessaire

Plus en détail

Plan-cadre L être humain, PHI-102

Plan-cadre L être humain, PHI-102 Plan-cadre L être humain, PHI-102 Discipline : 340-Philosophie Dernières modifications adoptées Code : 340-102-MQ le 1 er octobre 2014. Pondération : 3-0-3 Nombre d unités : 2 A. Présentation générale

Plus en détail

Document de travail n avril 2015

Document de travail n avril 2015 Université Blaise Pascal ESPE Clermont Auvergne Observatoire des représentations du développement durable TITRE DE LA COMMUNICATION : Quels projets pour l'économie sociale et solidaire? Auteur : Eric Dacheux

Plus en détail

Or la science économique présente, par rapport à d autres disciplines, la particularité d inclure sa propre histoire dans le champ de sa réflexion ;

Or la science économique présente, par rapport à d autres disciplines, la particularité d inclure sa propre histoire dans le champ de sa réflexion ; Introduction L économique occupe une place prépondérante dans nos sociétés. Il concerne l emploi des ressources et la création des richesses ; il met en jeu les intérêts éventuellement contradictoires

Plus en détail

Règlement du doctorat en faculté des sciences économiques

Règlement du doctorat en faculté des sciences économiques 15 novembre 2005 Règlement du doctorat en faculté des sciences économiques Etat au 14 septembre 2015 Le Conseil de faculté, vu les articles 36, alinéa 2, et 70, alinéa 2, de la loi sur l Université (LU),

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Arts, Lettres, Langues mention Langues et Cultures Étrangères spécialité recherche ETUDES LUSOPHONES Autorité responsable

Plus en détail

L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée.

L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée. L intelligence au Service du Christ Roi 3. Les verrous de la pensée. Esaïe 45: 2 «Je marcherai devant toi, j aplanirai les chemins montueux, je romprai les portes d airain, et je briserai les verrous de

Plus en détail

Licence - 1 ère année de Philosophie TD de Biologie 2016-2017 Patrice Venault Université Paris-Descartes (Paris 5) patrice.venault@parisdescartes.fr http://sites.google.com/site/psychologiebiologie/ 1

Plus en détail

Les Sciences de l éducation

Les Sciences de l éducation Les Sciences de l éducation à la croisée de champs professionnels et disciplinaires ou entre pertinence sociale et scientifique Rita Hofstetter et Bernard Schneuwly Université de Genève Décembre 2003 Les

Plus en détail

1. Propagande et premières études des médias

1. Propagande et premières études des médias Premières approches aux médias Module : Psychologie sociale de la communication IUT Robert Schuman Techniques de commercialisation Enseignante : Yeny SERRANO 1. Propagande et premières études des médias

Plus en détail

CHARTE DU DOCTORAT A L UPMC

CHARTE DU DOCTORAT A L UPMC Considérant : - l arrêté du 7 août 2006 relatif à la formation doctorale, - la Charte européenne du chercheur et le code de conduite du recrutement des chercheurs, ratifiée par le conseil d administration

Plus en détail

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal

La force et la Justice Explication d un texte de Pascal La force et la Justice Explication d un texte de Pascal «Il est juste que ce qui est juste soit suivi; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante,

Plus en détail

Le nouveau cadre national des formations du MENESR

Le nouveau cadre national des formations du MENESR Le nouveau cadre national des formations du MENESR Licences, Licences professionnelles, Masters, formation doctorale André Nieoullon Professeur, Aix-Marseille Université Conseiller scientifique Direction

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE... 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS INTRODUCTION... 15

TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE... 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS INTRODUCTION... 15 TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE................................................... 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................... 11 INTRODUCTION............................................. 15

Plus en détail

Commentaire de texte de Nietzsche

Commentaire de texte de Nietzsche «La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes; c'est en cette seule qualité qu'elle a été forcée de se développer : l'homme qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s'en passer.

Plus en détail

les cartes, graphiques, diagrammes, illustrations annotées et tableaux ; les sources/références (qu elles soient entre parenthèses ou numérotées) ;

les cartes, graphiques, diagrammes, illustrations annotées et tableaux ; les sources/références (qu elles soient entre parenthèses ou numérotées) ; Informations détaillées relatives à tous les mémoires Présentation formelle du mémoire Le mémoire doit être rédigé dans un style clair, correct et formel, adapté à la matière à laquelle le sujet se rapporte.

Plus en détail

THÈSE. Alessia VITALE

THÈSE. Alessia VITALE UNIVERSITÉ PARIS IV - SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V - CONCEPTS ET LANGAGES (N d enregistrement attribué par la bibliothèque) THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE PARIS IV Discipline :

Plus en détail

LES PLUS BELLES PAGES DES LUMIÈRES. Textes choisis et présentés par Catherine Bouttier

LES PLUS BELLES PAGES DES LUMIÈRES. Textes choisis et présentés par Catherine Bouttier LES PLUS BELLES PAGES DES LUMIÈRES Textes choisis et présentés par Catherine Bouttier «Ose savoir!» «Ce n est plus l autorité du passé qui doit orienter la vie des hommes, mais leur projet d avenir 1.»

Plus en détail

L état de la linguistique en Belgique, anno 2009

L état de la linguistique en Belgique, anno 2009 L état de la linguistique en Belgique, anno 2009 Dominique Willems Assises de la linguistique Société Suisse de Linguistique Neuchâtel, 6.11. 2009 Résumé 1. La linguistique à l Université de Gand 2. La

Plus en détail

Les ententes particulières

Les ententes particulières Les ententes particulières Sièges sociaux et centres de recherche www.oqlf.gouv.qc.ca 6e La démarche de francisation L article 144 de la Charte de la langue française prévoit la possibilité d ententes

Plus en détail

Philosophie du processus créatif

Philosophie du processus créatif ESADTPM (Toulon) 1er cycle, 3e année Philosophie de l art Philosophie du processus créatif Florian Gaité / contact@floriangaite.fr Introduction L approche psychobiographique La découverte de l inconscient

Plus en détail

Le Lycée CARCOUËT. Et les séries de baccalauréat. Le lycée Carcouët vous propose :

Le Lycée CARCOUËT. Et les séries de baccalauréat. Le lycée Carcouët vous propose : Le lycée Carcouët vous propose : - Cinq séries de Baccalauréat : Le Lycée CARCOUËT......un environnement au service de toutes les réussites - ES : Économique et Social - L: Littéraire - S : Scientifique

Plus en détail

V. «Pistes de réflexion sur l apprentissage du calcul» 9

V. «Pistes de réflexion sur l apprentissage du calcul» 9 V. «Pistes de réflexion sur l apprentissage du calcul» 9 Le constat, souvent établi dans le second degré, «les élèves ne savent plus calculer» se généralise et fait objet d'une étude par la DGESCO depuis

Plus en détail

Patrice STERN. Être plus efficace. Mieux s informer et gérer son temps Mieux analyser pour décider Oser les idées neuves.

Patrice STERN. Être plus efficace. Mieux s informer et gérer son temps Mieux analyser pour décider Oser les idées neuves. Patrice STERN Être plus efficace Mieux s informer et gérer son temps Mieux analyser pour décider Oser les idées neuves Deuxième édition Éditions d Organisation, 2001, 2004 ISBN : 2-7081-3121-4 Mieux se

Plus en détail

La science et le vivant

La science et le vivant Bernard Feltz La science et le vivant Introduction à la philosophie des sciences de la vie SCIENCES ETHIQUES SOCIETES Table des matières Sommaire 7 Introduction 9 Chapitre 1 Science et vérité 13 Une introduction

Plus en détail

Enseigner la philosophie Faire de

Enseigner la philosophie Faire de Enseigner la philosophie Faire de la philosophie PROGRAMME 24 mars 2009 Grand amphithéâtre de la Sorbonne 25 mars 2009 Cité internationale universitaire de Paris objectif de ce colloque est L d attester

Plus en détail

la séparation des pouvoir

la séparation des pouvoir la séparation des pouvoir Elle évoque un principe fondamental dans la pensée (des auteurs célèbres ont contribué à tel point qu on parle de théorie de la séparation des pouvoirs). I.L Affirmation Historique

Plus en détail

CONVENTION DE COTUTELLE INTERNATIONALE DE THESE. entre. l Université de Reims Champagne-Ardenne (FRANCE)

CONVENTION DE COTUTELLE INTERNATIONALE DE THESE. entre. l Université de Reims Champagne-Ardenne (FRANCE) Logo de l Université partenaire CONVENTION DE COTUTELLE INTERNATIONALE DE THESE entre l Université de Reims Champagne-Ardenne (FRANCE) et (Université partenaire). (pays partenaire) concernant (Nom et Prénom

Plus en détail

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année)

Épistémologie. Licence de Sciences de la Vie. (3 ème année) Épistémologie Licence de Sciences de la Vie 1 (3 ème année) La Science au Laboratoire La Méthode expérimentale 2 Perspective Macro-Epistémologie Grandes démarches Scientifiques Micro-Epistémologie : La

Plus en détail

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC)

Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Fiche d évaluation en fin de formation (FEFF)/ Rapport détaillé sur les compétences (RDC) Numéro de référence : Nom et numéro d identification : Fiche d évaluation couvrant la dernière année de résidence

Plus en détail

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre

Texte final 4 décembre Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Texte final 4 décembre 2008 Chapitre sept Mobilité de la main-d œuvre Annexe n o 1 du neuvième protocole de modification Approuvé le 16 janvier 2009-1 - Chapitre sept Mobilité de la main-d oeuvre Article

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

Combien compte-t-on de femmes à la présidence d une université?

Combien compte-t-on de femmes à la présidence d une université? Combien compte-t-on de femmes à la présidence d une université? Vingt universités sont baptisées du nom d une figure intellectuelle. Mais combien portent le nom d une femme? Quel est le pourcentage de

Plus en détail

Tester et enrichir sa culture scientifique et technologique

Tester et enrichir sa culture scientifique et technologique Le domaine des sciences et des technologies a longtemps été étranger à celui de la culture. Même de nos jours, le mot culture évoque surtout la littérature, l histoire, les arts visuels, la musique, la

Plus en détail

Durkheim et l analyse durkheimienne SOC Robert LEROUX Session E 2014 PLAN DE COURS

Durkheim et l analyse durkheimienne SOC Robert LEROUX Session E 2014 PLAN DE COURS Faculté des sciences sociales Faculty of Social Sciences Durkheim et l analyse durkheimienne SOC 3536 Robert LEROUX Session E 2014 PLAN DE COURS Horaire du cours : Disponibilité du professeur: Local du

Plus en détail

le niveau B2 : il faut comprendre différentes opinions et exprimer son opinion

le niveau B2 : il faut comprendre différentes opinions et exprimer son opinion TCF DAP 3 QCM (questions à choix multiples : ABCD) - Compréhension de l oral - Structure et vocabulaire - Compréhension écrite + 2 exercices d expression écrite (attention : il faut faire les 2 exercices).

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21 TABLES DES MATIÈRES Sommaire... 11 Liste des abréviations... 13 Préface... 17 Introduction générale... 21 PREMIÈRE PARTIE LE DÉPASSEMENT DES CONCEPTS D USAGER ET DE CONSOMMATEUR : L EXISTENCE D UN CONCEPT

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Le droit objectif

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Le droit objectif Présentation 3 PARTIE 1 Le droit objectif Chapitre 1 Présentation de la règle de droit 17 1 Les caractères des règles juridiques 17 Le caractère général et abstrait 17 Le caractère obligatoire 18 Le caractère

Plus en détail

Liberté, déterminisme et égalité

Liberté, déterminisme et égalité Liberté, déterminisme et égalité A. Difficulté pour définir la liberté Affirmer que l homme est libre ne suffit pas. Libre, mais par rapport à quoi? Par rapport à la société, par rapport à son passé, à

Plus en détail

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques

Résoudre une situation problème. Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques Programme de s Terminales Langues Lettres : T.LL (2 heures par semaine) Coefficient : 1 UA1 Compétences Composantes Manifestations Contenus Sélectionner les données s, scientifiques et Résoudre une situation

Plus en détail

Image, imaginaire et imagination chez Descartes et ses contemporains

Image, imaginaire et imagination chez Descartes et ses contemporains Faculté de philosophie de Strasbourg et CREɸAC Université de Strasbourg Image, imaginaire et imagination chez Descartes et ses contemporains Colloque le mercredi 29 et jeudi 30 mars 2017 Amphithéâtre Alain

Plus en détail

T h è s e. Présentée par PRENOM NOM. titre (ingénieur, Master, autre (1) ) [facultatif] pour obtenir le grade de SPECIALITE : Titre de la thèse

T h è s e. Présentée par PRENOM NOM. titre (ingénieur, Master, autre (1) ) [facultatif] pour obtenir le grade de SPECIALITE : Titre de la thèse N d ordre : D. U : E D S P I C : UNIVERSITE BLAISE PASCAL - CLERMONT II ECOLE DOCTORALE SCIENCES POUR L INGENIEUR DE CLERMONT-FERRAND T h è s e Présentée par PRENOM NOM titre (ingénieur, Master, autre

Plus en détail

CHARTE DES ETUDES DOCTORALES

CHARTE DES ETUDES DOCTORALES République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, Et de la Recherche Scientifique Université de Gabès Faculté des Sciences de Gabès الجمهورية التونسية وزارة التعيلم العالي والبحث العلمي جامعة

Plus en détail